:: Mhyone :: Elerya Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Opération livraison express (Requête /Shinichi Kirisaga)

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 1668
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 22 Jan - 11:57
Livrer un colis… Il n’y a pas besoin d’être deux pour faire ce genre de travail. Enfin bon, je pouvais comprendre les craintes des habitants d’Elerya. La plupart des habitants de Mhyone ne vivait pas dans des régions enneigés comme ici et si le paysage était magnifique, la nature pouvait se montrer extrêmement cruel. Je continue cependant d’affirmer que j’aurais très bien pu faire ce travail seule : j’avais vécu plus de la moitié de ma vie dans la région de Frimapic en tant qu’infirmière. Et les infirmières ne restaient pas tout le temps au centre pokémon pour soigner les pokémons, bien au contraire, on n’avait de très nombreuses missions sur le terrain.

Absol !

Miracle semblait particulièrement ravi de revoir enfin un paysage aussi enneigée qui rappelait fortement notre région natale. Je devais aussi avouer que cela me faisait du bien de revoir un paysage un peu plus familier et d’enfin rentabiliser mes vêtements épais que je mettais presque tout le temps.

*Il faudrait que l’autre livreur se dépèche… *

Je me trouvais à l’extérieur de la poste, attendant patiemment mon collègue. Si cela ne tenait qu’à moi, je serais déjà partie, mais les commanditaires avaient été formel : on partait à deux, on arrivait à deux. Simple principe de précaution et je n’avais eu aucun moyen pour négocier. Bon… De toute façon, le travail était plutôt bien payé alors je n’allais pas me plaindre.

Par Artikodin ! Que fait votre collègue mademoiselle Levsky !
-Je n’en sais rien, ce n’est pas moi qui l’ai engagé.
- Raaaah ! Je lui avais dit de venir à 6h00 ce matin ! On est en retard-là.

Je lui lançais mon regard le plus neutre, lui faisait comprendre qu’il était inutile de s’énerver sur moi. Avec mon 1m80 et ma musculature forgée par les montagnes de Frimapic, le message passa étonnamment vite et il retourna à l’intérieur de la poste.

Le seul individu qui s’amusait bien ici, c’était finalement Miracle qui se roulait joyeusement dans la neige. On voyait que son épais pelage était conçu pour ce genre de climat. Par contre, j’avais rajouté des couvertures sur l’oeuf que je transportais dans mon sac à dos de campeur et j’espérais que c’était suffisant. Je ne voudrais pas finir avec un oeuf congelé.

Dans mon sac à dos, il y avait également tout le nécessaire pour survivre une semaine en montagne : de la nourriture, du matériel pour camper, des vêtements supplémentaires, une trousse de soin et pleins d’autres choses utile. On sentait que j’avais un peu d’expérience.

Absol !

Mon pokémon se remit sur ses quatre pattes, entendant probablement quelqu’un arriver. Est-ce que c’était l’autre livreur ? J’espère, histoire qu’on ai enfin les dernières instructions et que l’on se dépêche pour rattraper notre retard.


Moi j'ai du Charisme et je suis une Pokémon Ranger  Cool
Merci Arya pour la T-card et l'Avatar !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 1672
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 22 Jan - 18:32

Il faut vraiment que j'arrête d'acheter n'importe quoi. Dès lors qu'une bonne affaire se présente à moi, je ne réfléchis pas et sors mon porte-monnaie. Résultat ? Me voilà de nouveau fauché comme les blés. Ce n'est pas faute de travailler dans divers ateliers et de créer des décors en veux-tu en voilà …

▬ Je crains que mon train de vie n'est pas adapté à mes revenus.
Antonidas regarde dans le vide et baille sans s'arrêter pendant bien vingt secondes.
▬ Je vois que tu te sens très concerné par mes problèmes.
Le Ramoloss penche la tête vers le côté et esquisse un large sourire. Ce gros balourd – en plus de ne servir à rien – me coûte cher !
▬ Tu es au régime jusqu'à nouvel ordre !
Hey ! Vous n'avez pas idée du prix que me coûte sa nourriture ! Ça peut paraître cruel dis comme ça mais croyez moi c'est pour son bien ! Et aussi pour celui de mon porte-feuille soyons franc. J'ai tellement peu d'argent sur moi que ça me déprime. Heureusement il y a plusieurs offres d'emplois disponibles sur le réseau général. Une d'entre elle me convient parfaitement. Livrer un colis ? Quoi de plus facile pour un génie tel que moi ! En plus c'est sur ma route ! Je lis les modalités d'embauche et envoie un message au commanditaire. Pouf. En moins de deux je suis embauché. Il n'y a pas à dire, je suis trop fort.

Bim bam boom, je range mon téléphone, me dirige vers l'auberge la plus proche – et la moins chère -  et me mets à manger un sandwich vieux de deux jours qui traînait dans mon sac. C'est aux alentours de vingt deux heures que je m'en vais me coucher. Ayant fait route toute la journée je suis fatigué et il ne me faut pas plus de dix minutes avant de rejoindre les bras de Morphée.

***

▬ Non. Me mange pas. Je veux pas mourir comme ça ! Pas par un Grotadmorv. Je ne suis pas comestible. Mange plutôt Antonidas. Il est gros et … AH !
Je me réveille. Ouf. Ce n'était pas réel. J'ai fait un cauchemar terrifiant ou un Pokémon voulait ma peau et finissait par me manger tout cru ! Heureusement tout cela n'a pas eu lieu. Je soupire longuement, sors du lit et vois le Lianaja à mes côtés. Le serpent doré pointe l'horloge tandis que le Ramoloss baille longuement – pour ne pas changer.

▬ Ouais. Et alors ? Je suis attendu nul part je te sign- …
Oh merde. Vite. Je me dépêche et en moins de deux qu'il en faut pour dire : « Ouisticram » arrive au point de rendez-vous. Ma partenaire de mission est déjà là. Il semblerait que je sois le dernier arrivé et celui que l'on attend. Je me pointe tel un Joliflor et m'apprête à utiliser ma botte secrète : La technique « Bobard ».
▬ Le meilleur d'entre nous est arrivé. Bonjour. Désolé pour mon retard, j'ai eu un empêchement. Un Mammochon a attaqué un convoi de marchands. J'ai dû les aider, tout ça tout ça. Bon peu importe. Le passé est passé comme dirait l'autre. Alors, on transporte quoi ? Où ? À qui ? Comment ?

En moins de cinq minutes, j'ai réussi l'exploit d'exaspérer mon employeur. Ce dernier tend à ma collègue un colis. La mention « fragile » est annoté sur le dessus dudit carton. Sans plus de cérémonie, l'employeur nous somme de nous en aller. Pour cause ; Nous sommes en retard selon lui.

▬ Pas de soucis ! Ce truc sera livré en temps et en heure !
Ou pas. Quoiqu'il en soit nous partons en direction du manoir. La route promet d'être longue. Tous mes compagnons sont dans leurs Pokéballs respectives. Je note que la demoiselle de quelques années mon aînée est quant-à elle suivie de près par un Absol.

▬ Hey, c'est lourd ? Je me demande bien ce qu'il peut y avoir dans ce truc. Y a marqué fragile. Ça doit être fragile du coup. Je peux le porter ? Je comprends pas pourquoi il a filé le carton à toi. C'est bizarre.
Sûrement parce que je ne lui inspirais PAS DU TOUT confiance …
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 1668
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 22 Jan - 21:47
Par Arceus… Qu’est-ce que c’était que ce personnage ? Déjà qu’il arrivait en retard et en plus il sortait une excuse peu plausible. Ce petit travail commençait donc plutôt bien, mais visiblement, je n’étais pas la seule à me demander si j’avais un bon collègue pour remplir la mission visiblement très importante de la poste. D’ailleurs, c’était à moi que l’employeur avait tendu le colis. Contrairement à ce que j’aurais pu penser, ce n’était pas si lourd, mais vu qu’il y avait marqué “Fragile”, je n’avais pas interêt à le faire tomber.

*Dis-moi que tu ne prévois pas de catastrophe en présence de cet énergumène Miracle…*
Absol…

Hum… Pas bon signe, mais bon, direction le manoir. J’avais déjà étudié le trajet et à un moment précis, nous allions devoir quitter le chemin tracé par les autorités de la ville pour nous engager dans une partie un peu plus sauvage. Visiblement, la famille qui vivait dans ce manoir ne souhaitait pas être dérangé. Alors que je me remémore le trajet, j’entendais l’autre piailler comme un roucool. Je sens que le trajet allait être long.

Non ce n’est pas lourd et non, tu ne le porteras pas.
-Sol… ?

Miracle, elle, semblait légèrement perplexe. Elle n’avait pas l’habitude de voir des dresseurs sans qu’ils soient accompagnés d’au moins un pokémon, mais pour le coup, je ne pouvais pas lui en vouloir : tous les pokémons n’étaient pas adaptés à ce genre de climat. D’ailleurs, en parlant de pokémon…

* S’il nous ont envoyé à deux, c’est certainement qu’il doit y avoir des pokémons sauvages sur la route qui n’ont pas peur des humains. Genre des petits voleurs comme les Farfurets ou les Cornèbres, qui aiment attaquer en bande… C’est vrai que seule, cela aurait été compliqué à gérer... *
Absol ?
-Quel type de pokémon possède-tu ?

Pour le coup, j’aurais peut-être dû me renseigner un peu plus sur mon collègue. Petite faute professionnelle de ma part et j’espère qu’il a d’excellente réponse à me donner.


Moi j'ai du Charisme et je suis une Pokémon Ranger  Cool
Merci Arya pour la T-card et l'Avatar !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 1672
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 23 Jan - 18:24
Hey ! Je ne suis pas un énergumène et mérite le respect ! Certes je ne suis pas le plus doué des dresseurs ni même le plus aimable d'entre-eux mais j'ai des talents à faire valoir ! En effet je suis … Hum … Bref. Peu importe. J'ai des talents à faire valoir et compte bien le prouver à la dresseuse ! Nous marchons quelques minutes et – sans grande surprise – ma collègue refuse de me laisser porter le paquet. Un peu vexé, je marmonne dans ma barbe à voix à peine audible :
▬ Je vois que la confiance règne.

En un sens ça se comprend. En supposant que je puisse me dédoubler, je ne me serais moi-même pas donné le paquet en vérité.
▬ A bien y réfléchir, c'est mieux que tu le portes, tu as raison. La dernière fois que j'ai dû tenir un truc, je l'ai cassé. En fait je trébuche tout le temps. D'ailleurs ça me rappelle le  concours de coordination où je suis tombé comme un vieux Tadmorv. Mais t'inquiète, je sais me montrer utile ! Si on se fait effectivement attaquer, tu peux compter sur moi. Enfin je crois. Je suis pas sûr. Et pour information, je possède des Pokémons de type nul. Genre ils sont tous mauvais. J'ai un Pokémon bigleux qui voit rien sans ses lunettes, un autre qui fonce sur tout ce qui est lumineux sans réfléchir et un truc moche rose. Oh et j'ai un compagnon en surpoids qui baille autant qu'un Ronflex.

… Quelque chose me dit que ces réponses ne vont pas rassurer la dresseuse sur mon aptitude à lui être utile. J'aurais peut-être mieux fait de ne pas dire la vérité sur la nature de mes Pokémons … Afin de rattraper le coup, je glisse une petite phrase visant à me rehausser.
▬ Mais t'inquiète pas. Je me débrouille en combat. J'ai atteint plus d'une fois les demies-finales de grands tournois !
Par plusieurs fois j'entends « à deux reprises ». La première fois c'était lors d'un concours de coordination – rien à voir avec mon aptitude au combat en somme – et la seconde était au cours d'un tournoi en duo où ma partenaire a quasiment tout fait à ma place mais peu importe ! Ma collègue n'a pas besoin de connaître tous les détails.

▬ D'ailleurs tu m'as peut-être vu à la téloche ! Je m'appelle Shinichi. Je viens de Vermilava.
Il est vrai que le tournoi de Minami et celui de Bord-au-Vent ont tout deux été retransmis sur les chaînes locales. Je doute cependant qu'elle m'ait vu.
▬ Tu noteras que je parle beaucoup. Vraiment beaucoup. Désolé hein. Si ça t'énerve tu peux le dire. Bon, je vais pas te mentir, je suis pas sûr que ça serve à grand-chose et je vais sûrement continuer de causer jusqu'à en perdre ma voix mais tu peux toujours essayer. On est encore loin tu crois ? C'est agaçant de marcher. Ça fait mal aux pieds.

Nous sommes sortis des routes balisées et le terrain est difficilement praticable. Les obstacles commencent à être nombreux. Bientôt un lac gelé nous fait face.
▬ J'imagine qu'il faut traverser ? La galanterie n'est pas mon fort habituellement mais je consens à faire une exception aujourd'hui : Honneur aux dames.
Quel homme distingué je fais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 1668
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 23 Jan - 18:55
Je fermais les yeux un moment avant de soupirer discrètement. Il parle beaucoup mon collègue de travail. J’irais même jusqu’à dire qu’il parle pour dix. Et concernant ses pokémons, n’en parlons pas, vu la description peu flatteuse qui m’en faisait, je pouvais considérer que j’étais définitivement seule sur cette mission, avec un boulet en prime. Enfin bon, en tant qu’adulte responsable, je n’avais pas le choix, j’allais devoir faire avec.

Je dois avouer que je ne savais pas vraiment quoi penser de lui. D’un côté, il a l’air vraiment maladroit physiquement et SURTOUT socialement (encore plus que moi, et pourtant je place la barre très haut). De l’autre, il semble avoir fait beaucoup de choses comme des tournois et des concours… Comme on le dit chez nous : ne regarde pas l’épaisseur de la neige, attends plutôt de voir ce qu’il y a en-dessous. Il vaut mieux juger par moi-même que de me fier à ce moulin à parole qui se plaint en plus.

«J’ai des pansements contre les ampoules dans mon sac. Tu risques d’en avoir besoin : la route est encore longue. »

Nous avions finalement quitté la route balisée pour nous engager dans un chemin moins fréquentée. Et cela ne me surprenait pas, mais nous faisions face à un lac gelé. Honnêtement, vu la saison, cela allait être la partie la plus facile.

« Miracle.
-Absol ! »

Par précaution, j’envoyais l’élément qui pouvait le mieux affronter ce genre de terrain et qui était également le plus léger : ma Absol. Prudemment, elle s’avança sur la glace et estimait sans doute l’épaisseur de cette dernière. Visiblement, la glace semblait suffisamment épaisse pour une traversée tranquille, même avec mon sac à dos surchargé.

« Je passe la première, attends que Miracle soit revenue pour traverser. Elle te guidera. »

Je suivais les pas de mon pokémon en faisait très attention. Heureusement que j’avais pris les chaussures adaptée , le genre de chaussure qui isole les pieds du froid et qui empêche de glisser bêtement sur la glace. Surtout que là, je ne pouvais pas utiliser mes mains pour me rattraper. C’est donc très concentré que je traversais ce lac et heureusement que Miracle était avec moi : mine de rien, il y avait certains endroits où la couche n’était pas si épaisse. Un mauvais pas et plouf, on a droit à un bain gratuit et glacé.

Je ne sais pas combien de temps j’ai mis, mais je me retrouvais finalement de l’autre côté. Pour mon collègue, cela devrait aller plus vite : il semblait beaucoup plus léger que moi.

« Va le chercher Miracle. Et fais encore plus attention avec lui, j’ai l’impression qu’il est naturellement maladroit.
-Sol ?
-Je suis sérieuse. Disons que ce sera ton entraînement pour aujourd’hui. Si tu arrives à le faire venir ici sans encombre, tu as droit à ta baie favorite.
-Absol ! »

Le pokémon bondissait presque sur la glace, en la voyant, on aurait presque l’impression que c’était sans danger, mais la vérité, c’est qu’elle avait une excellente mémoire et était habitué à ce genre de terrain depuis toute petite. Intérieurement, je me surprenais à prier Arceus pour que Shinichi ne fasse pas de bêtises et ne tombe pas dans l’eau.


Moi j'ai du Charisme et je suis une Pokémon Ranger  Cool
Merci Arya pour la T-card et l'Avatar !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 1672
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 24 Jan - 7:30
Ouais ! Des pansements ! Génial. J'en avais une grosse boîte quand j'étais petit. Même qu'il y avait des Pokémons dessus ! Mon préféré à l'époque était clairement le pansement Grodoudou. J'espère que la blonde a ce type de bandage dans son sac. Quoiqu'il en soit, nous poursuivons notre route. La grande demoiselle suit de près son Pokémon et atteint l'autre côté du lac sans trop de souci.
▬ Hum hum.
Si elle a réussit alors moi aussi je peux le faire, pour sûr ! L'Absol de ma camarade revient vers moi afin de m'aider mais je m'abstiens de marcher machinalement sur ses pas. Un homme un vrai suit son instinct de chasseur. Ainsi je marche à l'aveuglette suivant « vaguement » l'Absol.
▬ Oups.

Je palis en croyant entendre la glace craquer sous mes pieds. Finalement il vaut mieux abandonner l'instinct de chasseur et suivre cette bestiole. Elle sait probablement mieux que moi ce qu'elle fait. Après une à deux minutes de traversée, je rejoins à mon tour l'autre rive. Youhou. Je suis sauvé.
▬ Incroyable. Mes potes du désert n'en croiront pas leurs oreilles quand je leurs dirai que j'ai traversé un lac gelé sans me vautrer. Enfin … Je veux dire, non. Quoi de plus naturel. Je savais que j'y arriverai. J'ai la dextérité et l'agilité d'un Capumain.
On y croit tous. Nous poursuivons notre route et je me demande si nous sommes bientôt arriver. Après seulement dix minutes de marche, je me plains à nouveau :

▬ C'est long et on s'ennuie.
À peine ai-je dit ça qu'un cri rauque se fait entendre. Je crois que j'aurais mieux fait de me taire.
▬ Ça venait de l'ouest. On va par où déjà ?
Mon petit doigt me dit que le manoir est justement dans cette direction. La vie est injuste.
▬ Je suggère que nous avancions discrètement à partir de maintenant. Pas que je peur de me faire attaquer par des Pokémons hein. Mais si cela venait à arriver, il faudrait que je sorte mes Pokéballs, tout ça tout ça. Et là ça va prendre un temps fou. Et on va nécessairement arriver en retard, tu comprends. Bref. DISCRÉTION. AVANCONS COMME DES NINJAS !
… C'est moi ou je viens de crier comme un attardé à travers la forêt gelée ?
▬ Oups.

Pour la discrétion on repassera. J'ai cependant bon espoir qu'on ne nous ait pas entendu. Un Mammochon apparaît et nous charge dessus. Par réflexe, je saute vers la gauche et l'esquive. C'est une blague ? DEPUIS QUAND Y A DES MAMMOCHONS ICI ? Assez surpris, je reste la bouche grande ouverte. Il me faut bien vingt secondes avant de sortir une Pokéball de ma poche et de la lancer. Un Galifeu à lunettes apparaît.
▬ Fais un truc !

Le Pokémon glace nous attaque à nouveau. Le coq de combat esquive la charge et s'apprête à riposter. À noter que le Mammochon semble gêné par quelque chose et moins rapide que devrait normalement l'être une créature de cet acabit. Peut-être s'est-il blessé seul lors de sa charge.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 1668
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 24 Jan - 8:06
Incroyable… Il est arrivé de l’autre côté sans aucun soucis. Je ne doutais absolument pas des capacités de Miracle, loin de là, mais je ne sais pas… Je m’attendais à ce qu’il y ai un truc qui cloche. Enfin, ne nous plaignons pas : il restait encore de la route et j’ai la divine sensation qu’en plus d’être maladroit, Shinichi était une espèce d’aimant porte-malheur.

Absol !
-Oui, tu l’as bien mérité.

Et c’est donc sans vraiment écouter le discours de mon “collègue” de travail que je posais délicatement le colis, attrapais mon sac et saisi une Baie Litchie, la préférée de Miracle.

Bon, puisque personne n’est tombé dans l’eau glacée, en route.” disais-je en récupérant mes affaires ainsi que le colis.

Le silence… Le bruit du vent qui soufflait dans la neige. Mince, je ne m’étais pas rendu compte à quel point l’absence de la voix de Shinichi pouvait être reposante… Jusqu’à ce qu’il recommence à parler - je veux dire - à se plaindre. Heureusement, il ne parlait pas longtemps, un cri s’était fait entendre, pile dans la direction qu'on devait prendre. Je répondis donc par un oui de la tête pour répondre à sa question.

Je ne connais pas bien la culture des Ninjas, mais j’ai cru comprendre que leur mot d’ordre était la discrétion.

Lui et la discrétion n’était pas vraiment deux termes que j’associerais spontanément, mais il m’avait donné envie d’en apprendre plus sur cette fascinante culture. Enfin… Peut-être après qu’on ce soit occupé du Cochignon géant. Ce dernier nous fonçait dessus sans crier gare et je me décalais le plus vite possible sur le côté pour ne pas nous faire écraser. Miracle avait fait de même, mais dans un bond beaucoup plus gracieux.


Shinichi avait enfin fait sortir son premier pokémon : un Galifeu … à lunette ? Bon... C’est un pokémon plutôt puissant, j’avais bon espoir qu’il nous soit utile, même si lui demander de “ faire un truc” n’était pas la chose la plus pertinente à lui demander. Enfin, c’est toujours mieux que rien.


Miracle ! Encercle-le avec Reflet et utilise Feu Follet pour l’immobiliser !

L’Absol se lança courageusement dans la bataille et elle créa plusieurs images virtuelles d’elle, qui se manifestèrent tout autour du Cochignon géant. Cela avait eu pour effet de légèrement le déstabiliser. Suite à cela, des flammes violettes sortirent de sa corne et encerclaient la créature à leur tour. Effrayé par les flammes, le pokémon sauvage semblait s’énerver de plus belle en tapant violemment des pattes sur le sol, mais il n’osait pas toucher les lumières violettes.

Ce Cochignon géant semble être de type glace ! Ton Galifeu doit connaître des attaques de type Feu, il a l’avantage du type ! Vas-y !

Ce serait franchement dommage de ne pas utiliser un pokémon si puissant. Puis Miracle ne connaissait pas encore d’attaque lui permettant d’attaquer à distance à part Feu Follet (Capacité très pratique pour l’occasion). Bon, j’espère qu’il allait se dépêcher de réagir parce que sinon, je m’en occupe avec mon pokémon.

Hrp : Eva ne connaît pas les Mammochons, elle n’a pas remarqué que le pokémon ne se déplaçait pas normalement o/


Moi j'ai du Charisme et je suis une Pokémon Ranger  Cool
Merci Arya pour la T-card et l'Avatar !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 1672
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 30 Jan - 22:06
Il est plutôt classe cet Absol ! Certes ce n'est pas un concours Pokémon mais l'enchaînement des attaques reflet et feu follet a un petit quelque chose de poétique ! Si la situation n'était pas aussi grave, j'aurais probablement sorti mon carnet et me serais mis à dessiner.

Des flammes aux couleurs étranges encerclent le mammouth et limitent les mouvements de ce dernier. Ma partenaire de mission me somme de faire quelque chose et me conseille quant-à la marche à suivre.

▬ Hey ! Je sais qu'il est de type glace, je ne suis pas idiot !
Certes ce genre de Pokémon ne pullule pas de là où je viens et est plutôt rare, même à Elerya, mais j'ai déjà vu des Mammochon à la télé ! En outre je connais les faiblesses de ces bestioles et sais que mon Galifeu a l'avantage de par ses types feu et combat. Je n'ai cependant pas l'impression qu'attaquer le mastodonte soit la meilleure façon de procéder. En effet ce « Cochignon géant » comme le dit si bien Eva n'est pas dans son état normal. Certes ce Pokémon n'est pas connu pour être le plus rapide de tous mais sa façon de se mouvoir est pour le moins mystérieuse. En tant que dessinateur, j'ai suivi il y a peu des cours d'anatomie superficielle et sais à ce titre reconnaître des mouvements anormaux quand j'en vois.

▬ Il est blessé ?
C'est une question rhétorique. Quoiqu'il en soit, je demande à Fandral de voir ce qu'il en est et d'aider – si possible – le Pokémon sauvage. S'il s'avère que le coq de combat ne peut porter secours au Mammochon sans se mettre en danger, j'imagine que nous n'aurons d'autre choix que de mettre ledit Pokémon KO. D'un bond, le Galifeu passe outre les feux follets et rejoint le type glace qui l'attaque et lui assène un coup de patte. Blessé ou non, ce Mammochon est une menace et est excessivement agressif. J'imagine que nous n'avons plus trop le choix. Il faut le mettre à terre sans quoi c'est lui qui s'en chargera.

J'ordonne au coq de combat d'utiliser nitrocharge mais, de là où il se trouve, le Galifeu semble noté quelque chose qui nous a échappé. Il feint une attaque, voit le Mammochon se mettre débout sur ses pattes arrières, placer celles avants en opposition et se saisit d'une d'entre elle. De là où je suis – et avec ses flammes violettes entourant les deux Pokémons – je ne distingue pas bien les détails mais il semblerait que quelque chose soit incrusté dans le sabot avant gauche du Pokémon. C'est peut-être la cause de son incapacité à se mouvoir correctement et la raison pour laquelle ce Mammochon est étrangement belliqueux.

Les deux bras du Galifeu étant occupés à porter la patte du géant, mon Pokémon ne peut retirer seul cette « chose » incrustée. Il faut que quelqu'un lui vienne en aide. Je compte sur Miracle et sa dresseuse. J'imagine que ces deux là ont vu tout comme moi l'espèce de pointe coincée entre les ongles du Pokémon et ne vont pas tarder à agir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 1668
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 31 Jan - 7:54
Je regarde Shinichi avec un air interrogateur. Il avait sorti cette question d’un seul coup et… c’est vrai que les blessures pouvaient être une des raisons pour lesquelles les pokémons pouvaient attaquer des humains. Le Galifeu du jeune garçon sauta par-dessus les Feux Follets, mais il se reçoit un coup de patte du Cochignon géant, mais on dirait que les dégâts encaissés n’était pas trop grave.

Et là… Il se passa un truc très étrange. Alors que son dresseur lui ordonnait de faire une attaque Nitrocharge, le Galifeu préférait tenir en équilibre la bête qui devait peser a vue de nez bien plus de 100 kilos. Largement.

Aaaabsol !

Miracle semblait avoir vu quelque chose et essayait d’attirer mon attention sur quelque chose et c’est en regardant à travers les flammes qu’on pouvait voir que le pokémon avait quelque chose d’enfoncer dans sa patte. Pour le coup, on dirait que Shinichi avait eu du flair. Je posais la boîte où il y avait marqué fragile sur le sol et j’enlevais mon sac à dos de campeur.

Garde-ça.

Puis, je commençais à courir vers la créature sauvage, Miracle ayant eu la bonne idée d’écarter quelques flammes violettes pour que je puisse passer en effectuant un glissement sur la neige. Sauvé les pokémons dans la neige, c’était un peu ma spécialité.

Miracle ! Rugissement !

Mon pokémon lança un cri en direction du Cochignon géant pour l’effrayer, j’en profitais alors pour poser mes mains sur cette espèce d’écharde géante et tentait de la retirer. Evidemment, elle était bien enfoncée et trifouiller cette chose ne plus pas du tout au pokémon. Oui, je sais que j’étais en grand danger.

Encore ! Occupe son attention. Tiens bon Galifeu, ça y est preeeeeesque !

J’avais posé mon pied sur la patte du pokémon pour avoir un peu plus d’appuie, mais on sentait qu’il s’agitait de plus en plus. Allez… Un… Deux… Trois ! J’utilisais toutes mes forces contenues dans mes bras et dans mes jambes pour finalement retirer ce qui semblait plutôt être une griffe.

Miracle avait eu la malchance d’être la cible de la colère du Cochignon géant lorsque la chose plantée entre ses ongles avait été retiré et elle s’était pris un sacré coup de défense qui l’envoya se cogner contre un arbre plus loin avec tellement de force que l’écorce s’était fendu. Quant à moi, en tirant de toutes mes forces, j’avais perdu l’équilibre et j’étais tombée en arrière, ma tête cognant un peu trop violemment le sol. J’étais légèrement sonnée et il me fallait quelques instants pour que je reprenne mes esprits.


Moi j'ai du Charisme et je suis une Pokémon Ranger  Cool
Merci Arya pour la T-card et l'Avatar !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 1672
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 2 Fév - 13:19
Mais elle est complètement maboule cette fille. Eva est partie rejoindre le Mammochon et essaie d'enlever la pointe coincée entre les ongles du géant des glaces. Ce fut difficile mais ma partenaire réussit à déloger la griffe du mammouth et ce dernier, fou de rage, attaque Miracle. La demoiselle est projetée plus loin et est sonnée tandis que Fandral lâche prise. Le Mammochon quant-à lui a tellement mal qu'il finit par perdre connaissance à son tour et s'effondre. Les feus follets se sont dissipés et je rejoins – un peu tard – la scène. Le Galifeu halète et s'est blessé lors de sa manœuvre, l'Absol a pris des coups elle aussi et Eva est à terre. Je fais revenir Fandral dans sa Pokéball et m'occupe ensuite de ma partenaire. Au collège, j'ai eu des cours de premiers secours. Il est temps d'appliquer ce noble savoir qui m'a été enseigné il y a fort fort longtemps. Examen clinique de base :
▬ T'es vivante ?

La jeune femme respire donc j'imagine que oui. Au moins j'aurais pas besoin de lui faire de massage cardiaque ou de bouche à bouche. Je suis sauvé. Question suivante :
▬ T'es en état de continuer ?
Je crois bien que oui. Eva est dans les vapes pour le moment mais ce n'est que temporaire. En tout cas la jeune femme n'est pas plongée dans un coma prolongé et c'est là une bonne nouvelle. Du moins je l'espère. Manquerait plus que je traîne ce corps de bûcheron jusqu'à l'hôpital d'Elerya.

Je crois entendre un bruit et me retourne. Deux Farfuret trifouillent le sac de ma collègue, se saisissent de son contenu et s'en vont, tout en omettant pas d'emmener avec eux le fameux colis que nous devons livrer.
▬ Hey, vous là ! STOP ! Arrêtez-vous tout de suite ! Au nom de la loi je vous arrête !

Je ne suis pas policier mais j'ai toujours rêvé de dire ça. Malheureusement ces Pokémons ne m'écoutent pas et s'en vont. C'est évidemment ce moment que choisit Eva pour se relever.
▬ Il faut les suivre ! Ils ont piqué le colis ! … Et le contenu de ton sac accessoirement.

« Accessoirement ». Si ça se trouve il y a des objets de valeurs à l'intérieur dudit sac à dos. Quoiqu'il en soit, nous poursuivons les Farfuret en laissant derrière nous le Mammochon. Le Pokémon en question est à terre mais rassurez-vous, il n'a rien de bien grave. La griffe ayant été retirée de manière abrupte, sans calment ni anesthésie, il fait simplement dodo pour un laps de temps indéterminé … Enfin je crois.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 1668
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 2 Fév - 15:40
Oh ma tête… Je retrouvais très doucement mes esprits, le corps encore engourdie par le choc, même si la neige avait joué un petit rôle de coussin. Je me relevais avec extrêmement de douceur, essayant de rassembler mes pensées. Je suis où ? Visiblement dans la neige, en pleine forêt… A côté d’un Cochignon géant visiblement évanouis. Bon, question suivante. Que c’est-il passé ? Ma mémoire me jouait des tours et je n’arrivais pas à reconstituer mentalement la scène. Bon, remettons-nous sur pied, j’y verrais plus claire.  

Où est Miracle ? Je la cherche du regard, un peu inquiète avant que Shinichi m’annonce que le colis à été enlevé par des Farfurets et que mes affaires avaient été volé par ses pokémons. Accessoirement. Je digérais l’information avant d’écarquiller les yeux, me rendant enfin compte de la situation.

Tu étais pleinement conscient et tu n’as rien fait !? Mais tu es un idiot doublé d’une incompétence légendaire !  ”

Je m’énerve rarement, c’est vrai, mais là, il y avait une vie en jeu. Je me précipitais vers mon sac et commençait à fouiller, mais la théorie se confirmait tristement. Ils avaient volé mon oeuf d’Evoli. Pas surprenant, les Farfurets raffolaient de ce genre de plat. Entre nous, je crois que je n’ai jamais haïs quelqu’un autant que Shinichi et pourtant , je ne suis pas rancunière.

J’avais remis mon sac à dos, commençait à chercher Miracle des yeux et j’avais pu voir. Elle sortait elle aussi de sa torpeur forcée, se  dirigeant vers moi un peu faiblement. J’avais couru vers elle tout en attrapant une baie Sitrus pour qu’elle l’avale et qu’elle regagne un peu d’énergie. Lorsque je lui expliquais la situation, l’Absol était de nouveau prête au combat et elle pista les Farfurets. Et oui, mon pokémon tenait à avoir un compagnon de route et ce n’était pas des petits voleurs de chemin qui allait l’empêcher d’avoir un ou une amie pokémon.

 

Il faut savoir que ces pokémons aiment beaucoup se mettre dans un lieu calme pour admirer leurs butins avant de le manger (si c’était possible). Nous courrons pour les rattraper et Miracle s’arrêta d’un coup, grognant en direction des arbres et plus particulièrement de branche. Voilà nos deux chacripans. L’un des Farfurets avait percé le carton de ses griffes tandis que l’autre regardait l’oeuf sous tous les angles. Je serais les poings ainsi que les dents, trop énervée par la situation et, comme s’ils s’en délectaient, les Farfurets commençaient à tirer la langue tout en aiguisant leurs griffes. Ah, ils veulent jouer à ça ? On va jouer !

Provoc.

Miracle commençait alors à parler aux deux créatures sauvages qui, vexée descendirent de leurs arbres en laissant leurs butins et s’approchèrent dangereusement de nous. Honnêtement, je ne sais pas ce que Shinichi avait prévu de faire et je m’en fichais royalement.

Reflet.

Comme pour le Cochignon géant, les farfurets étaient rapidement encerclés d’image virtuelle d’Absol et ils ne savaient pas où donner de la tête. Je profitais de cette diversion pour me diriger vers l’arbre, grimper aux branches et récupérer mon oeuf ainsi que le colis malheureusement percé. Mince, je sens que notre paye allait en pâtir, mais bon… Tant pis. J’avais retrouvé mon oeuf, c’était le principal et il était de nouveau en sécurité dans mon sac.

Je descendais de l’arbre avec le colis lorsque je sentais des dizaines de paires de yeux sur nous… Evidemment, maintenant que j’étais calmée, je me rappelais que les Farfurets se déplaçaient rarement seul.


Moi j'ai du Charisme et je suis une Pokémon Ranger  Cool
Merci Arya pour la T-card et l'Avatar !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 1672
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 4 Fév - 18:21
Eva fait la tête. Cela ne me dit rien qui vaille. Je connais cette expression. Ma mère fait la même lorsque je fais une grosse – très grosse – bêtise. Comme on pouvait s'y attendre la jeune femme m'engueule et je pousse un :
▬ Oups ?
Quelque chose me dit que je ne vais pas m'en sortir avec de simples excuses.

▬ Ah et on dit incompétent.
Je crois que ce n'est pas le moment de faire le malin et de corriger les gens sur leur façon de parler mais, hey, quitte à m'insulter autant le faire bien ! L'expression correcte est : « Tu es un idiot doublé d'un incompétent légendaire ! » A croire que l'énervement fait perdre son latin à ma camarade. Entre nous, je ne comprends pas pourquoi elle se met dans ces états là. Moi aussi ça m'aurait attristé de perdre ma boîte de supers pansements mais quand même ! I Restons polis ! Inutile de m'en vouloir à ce point. Je lui en rachèterai des pansements ! Et nous allons le retrouver ce fichu colis. Certes nous risquons de ne pas le livrer à temps mais ce n'est pas grave … Enfin je crois. Je n'ai pas le temps d'en placer une qu'Eva s'en va chercher son sac à dos.

Je la suivrais bien mais mon petit doigt me dit que ma présence n'est pas désirée. Vu comment elle m'a crié dessus tout à l'heure, je préfère prendre mes distances pour un temps. J'ai bien compris que je ne faisais que la gêner et ne doute pas un seul instant qu'Eva s'en sortira mieux sans moi ! J'imagine que je devrais me lever, la rejoindre et essayer de l'aider mais je n'ai pas trop le moral à ça. Comme souvent lorsqu'on m'engueule, je m'assis quelque part et me mets à bouder. En l'occurrence je pose mon popotin sur un tronc d'arbre qui traînait là et rumine dans mon coin tel un Ecremeuh.
Après quelques minutes de glandouille et de méditation stérile, j'entends un grognement derrière moi. Je me retourne et …
▬ Oh punaise.

Le Mammochon s'est réveillé et est déjà sur pieds. Moi qui pensais qu'il resterait coucher une bonne heure, je me suis trompé. Le géant des glaces est à cinq ou six mètres de moi tout au plus et je n'ai aucun Pokémon à mes côtés. En effet j'ai fait revenir Fandral dans sa Pokéball quelques minutes auparavant.
▬ Tout doux, tout doux.
Je me lève le plus lentement possible, sans faire de bruit, et vois le Pokémon s'approcher de moi. Il n'y a pas à dire : Je vais vraiment passer un sale quart d'heure.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 1668
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 6 Fév - 10:01
Sol !

Ma Absol avait volontairement interrompu son attaque Reflet pour venir me rejoindre, ayant elle aussi senti qu’il y avait plus de deux Farfurets qui nous surveillaient. D’ailleurs, leurs petits camarades décidèrent de se montrer et j’avais pu compter qu’ils étaient tous, dont un Dimoret qui était sans doute leur chef.


Feu Follet.

On ne se lasse pas de cette attaque, surtout quand on sait que les Farfurets et les Dimorets sont des pokémons de type glace. D’ailleurs, seul la Dimoret sauta au travers des Feu Follets et se présenta devant nous, faisant un signe de sa patte pour qu’on leur rends leur butin.

Tu rêves. Danse-Lame et Vive-Attaque !

Les griffes de mon pokémon s’illuminèrent d’une aura blanche et elle fonça sur son adversaire qui avait eu toutes les peines du monde à esquiver. Cependant, elle profita de la proximité pour appliquer sa Capacité Tranche-Nuit. Pas si malin que ça, mais si elle voulait jouer de cette manière…

Tranche !

Et hop, un coup de griffe bien placée et mon pokémon envoya en l’air son adversaire. Je venais de faire un signe discret à mon pokémon pour lui intimer l’ordre de s’en aller. Oui, le combat n’était pas fini, mais les Farfurets n’étaient pas vraiment connus pour être très respectueux des règles.

Une fois que leur chef fut redescendu, les Farfurets se rendirent compte de notre disparition et ils se lancèrent sur notre trace. Grâce à la neige, c’était très facile pour eux de nous pister, mais on n’avait pas vraiment d’autres options. Par chance, on avait retrouvé le “chemin” qui menait sans doute au manoir, d’ailleurs, j’avais toujours le colis percé à la main.

Miracle… Tu crois que tu pourrais les leurrer avec ton reflet ?
-Sol !
-Cela vaut le coup d’essayer.

J’avais l’impression de beaucoup jouer au Férosinge ces derniers temps. Je grimpais de nouveau à un arbre et l’Absol utilisa de nouveau son attaque Reflet. Ses images virtuelles partirent dans toutes les directions, mais les Farfurets sont du genre têtu : ils suivirent chacune des images.

Bien joué…
-Sol…

Maintenant que l’adrénaline était retombée, on se rendait compte à quel point on était fatiguée par tous ses événements. Et encore, on n’était pas sortie d’affaire, il y avait des Farfurets qui pouvaient roder dans le coin et nous tomber dessus. Par Arceus, c’était censé être une simple livraison… Rien ne justifiait que tout ceci arrive ! Je poussais un soupir de lassitude.

Bon… Une pause s’impose, tant pis pour l’horaire.
-Absol.

J’appuyais mon dos contre le tronc et ferma les yeux un instant, savourant le silence qu’offrait cette forêt et son manteau de neige.


Moi j'ai du Charisme et je suis une Pokémon Ranger  Cool
Merci Arya pour la T-card et l'Avatar !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 1672
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 8 Fév - 20:34
Les voies d'issus et options à ma disposition sont peu nombreuses, j'en ai bien peur. Si j'essaie de courir, le Mammochon va sûrement me rattraper, si je lance une Pokéball, le Pokémon prendra peut-être peur et pourrait me blesser ... Bref, je vois pas trop quoi faire et comme dans ce genre de situation, je panique et fais n'importe quoi.
▬ Gentil gros Mammochon, tu vas retourner d'où tu viens. Gentil gentil.

Cela ne fonctionne pas. Il continue d'avancer lentement et je recule d'autant. Enfin le Pokémon ploie le genou et baisse la tête. Je ne suis pas expert en langage Pokémon mais j'imagine que la sigification de ce geste est la même que chez nous autres humains. J'esquisse un sourire gené, prends bien vingt secondes avant de saisir les intentions du Pokémon et m'exclame :
▬ Tu es reconnaissant parce que je t'ai aidé ? Ah oui pour sûr. Tu peux me remercier. Mais ce n'est rien, je fais ça tous les jours. C'est ma passion à moi, aider les autres, aider mon prochain, tout ça tout ça. Bon, c'est pas tout mais j'accepte tes humbles remerciements et note ta politesse. Tu peux disposer maintenant.

Bien qu'il soit moins agressif que tout à l'heure, j'ai encore un peu peur du géant et me porterais mieux une fois ce dernier loin de moi. Le Mammochon ne voit cependant pas les choses ainsi et s'avance encore un peu. Voyant que je recule à nouveau, il pousse un grognement.
▬ D'accord, d'accord. Je ne bouge plus, voilà. Bien bien. Bon Pokémon.
Je flippe, caresse la défense du type glace et celui-ci, d'un mouvement de tête, me fait monter sur lui. Enfin ... Façon de parler.

***

Vingt à trente minutes plus tard, le Mammochon et moi passons dans une zone de la forêt qui nous est inconnue. Croyant reconnaître les pas de l'Absol et de sa dresseuse, j'en informe le Mammochon.
▬ C'est par là.
Eva n'en croira pas ses yeux lorsqu'elle verra que j'ai réussi à "apprivoiser" ce Mammochon. Bon par contre ... Il y a un petit détail qui me gène dans cette histoire et j'en fais part à mon partenaire du jour :
▬ Dis, tu crois pas que je serais mieux installé et plus enclin à t'aider si j'étais sur ta tête ou ton dos ? Non parce que ta défense est super froide et là ... Bah ... Voilà quoi. Allez.
"Voilà quoi" : Je suis ridicule. La défense du Mammochon passe sous mon T-Shirt, touche mon dos et je fais office de figure de proue du Pokémon. Nous poursuivons notre route et croisons des Farfuret. Ceux-ci ne sont pas dans une super forme, je présume donc qu'ils ont rencontré Eva et son Pokémon avant nous :
▬ Allez super Mammochon, casse leur la bouche !
Revanchard, le Pokémon grogne et - sans même avoir à recourir à la force - les Pokémon ténèbres s'en vont. Je les aurais bien poursuivi mais ils n'avaient rien en leur possession ; ni sac ni colis. Inutile donc de perdre notre temps avec eux. Si cependant je venais à retrouver les deux auteurs du larcin, j'agirais différemment. Ces Farufret en question ne sont pas en état d'affronter un gros mammouth en pleine possession de ses moyens et en ont bien conscience. Nous poursuivons notre route à la recherche d'Eva. La demoiselle ne devrait pas être trop loin. En tout cas les traces s'arrêtent ici. Discret comme je suis, je lâche un :
▬ Evanounet ? Tu es là ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 1668
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 10 Fév - 9:50
Un bruit sourd se fait entendre au loin dans la forêt. Le même son que lorsque le Cochignon géant nous avait chargé. Mince, il s’était déjà réveillé ? Costaud l’animal, mais je n’ai pas vraiment envie de le croiser, surtout pas dans mon état. D’ailleurs, je n’étais visiblement pas la seule. Au pied de notre arbre où on était planqué, on voyait des Farfurets courir dans tous les sens, légèrement paniqués. Un soucis de moins.

Suivi d’un gros problème, de mon post d’observation, je pouvais voir un amas de fourrure brune se diriger lentement vers l’arbre où je me trouvais avec ma Absol. Clairement, on n’était pas de taille à affronter ce monstre une deuxième fois, surtout sans le Galifeu de Shinichi. J’entendais mon coeur battre de plus en plus fort, je retenais mon souffle comme si j’avais peur qu’il puisse l’entendre et qu’il m’empalle sur l’une de ses grosses défenses… Puis il y a eu ceci : Evanounet. Par Arceus, même Duke ne m’avait jamais trouvé un surnom aussi ridicule.

Je ne te permets pas ce genre de familiarité.” Je descends de ma cachette avec Miracle “Mais oui, je suis là.

Par contre, entre nous, je ne m’attendais pas à le trouver dans CETTE position. Je restais silencieuse un moment. Je ne sais pas si je dois encore m’énerver parce qu’à cause de lui, on a failli perdre le colis et mon oeuf d’Evoli ou si je devais rire vu comment il se faisait transporter par son nouvel ami. Je lâchais un soupir d’exaspération : il me fatigue...

Le colis dans une main, j’attrapais mon sac à dos que je posais par terre et dedans, j’avais pris la carte et la boussole. Avec toute cette course, je ne savais plus du tout où on était et où on devait aller. L’Absol en profita pour discuter joyeusement avec le Cochignon géant, s’excusant sans doute de l’avoir effrayé avec ses feux follets tout en lui expliquant les raisons de son agissement. La créature sauvage ne semblait pas lui en vouloir, se souvenant aussi qu’elle l’avait bien amochée lorsqu’on lui avait retiré sa griffe. C’est donc de fil en aiguille que lorsque j’avais compris où il fallait aller, je retrouvais Miracle allonger sur la défense du Cochignon géant, comme s’il s’agissait d’une branche.

Ce job n’aura été qu’une vaste blague du début jusqu’à la fin.

En route tout le monde.

J’avais remis mon sac à dos à sa place et je commençais à marcher lorsque le cochon de glace s’avance et me barre la route. Je fronce les sourcils un moment, ne comprenant pas vraiment son intention avant de le voir s’agenouiller.

... Tu veux que je monte ?

Il pousse un grognement et Miracle fait un oui de la tête, comme pour confirmer ses dires. Bon. Puisque c’est proposé si gentiment et que j’ai l’habitude de faire de l’escalade depuis un petit moment. Hop, me voilà sur le dos du Cochignon. Ce n’est pas très confortable, mais cela me permettait d’être posée et franchement, ce n’était pas de refus. J’indiquais la direction au pokémon qui commençait à avancer tranquillement avant de m’adresser à Shinichi.

Prépare toi mentalement à voir notre paye diminuer. Avec tous ces événements, je pense qu’on va être en retard sur le planning.


Moi j'ai du Charisme et je suis une Pokémon Ranger  Cool
Merci Arya pour la T-card et l'Avatar !


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Elerya-
Sauter vers: