:: Mhyone :: Elerya :: Grotte du Passage Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'histoire désincarnée (ft George) [MISSION]

avatar
Région d'origine : Kantô
Expérience : 150
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 29 Jan - 20:29

DE JOCQUEVILLARD
George

JEFMIN
Jaffar

L'histoire désincarnée


Ce n'était pas très gentil de vous moquer murmura Jaffar, en faisant les gros yeux à la furaiglon sur son épaule et à l'abo sillonnant la route à ses côtés. Les femelles pokémons roulèrent toutes deux les yeux au ciel, et haussèrent sûrement mentalement les épaules. A dire vrai, elles s'étaient beaucoup amusées de la situation d'un jeune homme que Jaffar devait aider - se perdre dans une grotte ! Elles étaient toutes les deux sûres que leur instinct pokémon ne les aurait jamais fait se perdre ainsi. Voilà, je crois que c'est par-là indiqua Jaffar de l'index. Il s'était équipé chaudement pour l'exploration d'une grotte souterraine, boyau parallèle à la Grotte du Passage. En fait, il avait vu l'annonce de la quête dans le journal, et il avait sommé son père de le laisser faire - papa Jefmin avait d'abord grogné, puis s'était décidé que peut-être cela endurcirait son libraire de fils. Jaffar ne s'était plus senti de joie à l'idée de vivre une aventure.

Sauf que, à présent qu'il s'approchait de l'entrée humide et sombre, il n'était plus aussi certain de son bonheur. Qu'est-ce qu'il pouvait trouver, là-dedans, après tout ? Il frissonna, puis se remit d'aplomb en se souvenant qu'il avait rendez-vous avec une deuxième personne. Il était un peu en avance sur l'heure, voilà tout. Je compte sur vous pour bien vous comporter. L'individu que l'on doit chercher est doué pour se perdre, ont dit ses collègues, mais le deuxième gardien de la mission et moi-même devrions être assez clairvoyants pour nous y retrouver. Ce n'est pas une excuse pour se montrer moqueuses, mesdemoiselles, et- oh ! Le voilà ! s'écria t-il, en voyant approcher une silhouette ; ce fut quand il eut levé le bras et l'eut agité comme un idiot qu'il réalisa que, non, peut-être ce n'était pas son binôme. Il reprit son bras contre son manteau chaud, y chercha sa lampe de poche, les joues rosissant. Quel idiot il pouvait être, des fois.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 784
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 29 Jan - 23:50

L'HISTOIRE DÉSINCARNÉE
« Hum hum … Oui grand papa. Hum hum … Perdu dans une grotte ? … Un ancien ami de mère … Très bien … Oui, bien sur … Vous pouvez compter sur moi grand papa … Hum hum … Demain première heure … Très bien ! N'ayez crainte, ce sera fait. Oui. Bonne soirée grand papa. Moi aussi je vous aime. »

D'un geste mesuré, Georges pose le combiné du téléphone sur le receveur. La confusion qui était née de la sonnerie du téléphone disparaît bien vite, laissant place à une focalisation intense. Il se repasse la conversation dans la tête. Un jeune chercheur, un ancien ami de mère, s'était retrouvé coincé dans une grotte. Comment grand papa avait été mis au courant, Georges n'en sait rien. Et, au fond, il s'en moque totalement. Tout ce qu'il sait, c'est qu'on a besoin de ses talents. Et il ne laissera tomber personne. Il pousse un soupir et regarde Eighteen qui dors dans un coin.

Machinalement, la main de Georges se dirige vers son jeu de cartes. Sans plus réfléchir, il le mélange. Bien vite, trois cartes son tirées sur la table de chevet. La Force, le Bateleur renversé et l’Étoile. Georges se gratte la tête. La Force et l’Étoilé sont de bonnes nouvelles. Maîtrise et chance sont de bonnes nouvelles. Le Bateleur renversé par contre. Il faudra faire attention à ne pas faire confiance à son aide ou au scientifique. Hum.

                        ------------------------------

Après une bonne nuit de sommeil, Georges s'est retrouvé dans un hélicoptère, direction Elerya. Devant lui, deux sacs. Il les inspecte. De la corde, des piolets, de la craie et des lampes torches que l'on peut attacher à la tête. Astucieux. Il y a aussi de la nourriture et un matériel de premier soin. C'est vrai qu'on ne sait pas vraiment dans quel état est la cible de l'opération de rescousse. Georges s'est lui aussi préparé. La pokéball de Eighteen est bien attachée dans un holster qu'il peut atteindre avec le menton. Il porte des habits serrés et résistants sans qu'ils ne restreignent sa capacité de mouvement. Des habits d'escalade quoi. Pour parachever ça, il porte une cagoule et des gants. Il a aussi troqué ses lunettes contre des lentilles.

On le dépose a une demi heure de marche de la grotte. C'est trop compliqué pour que l'hélico s'approche plus. Il arrive bien vite, mais un peu en retard, au point de rendez vous. Au loin, il voit une silhouette qui lui fait signe. Ça doit être ça. Au plus Georges se rapproche et au mieux il peut voir son partenaire de la journée Un grand dadais echevellé accompagné d'un Abo et d'un autre pokémon qu'il ne reconnaît pas. Une fois à sa hauteur, Georges lève la tête pour le fixer dans les yeux et lui tends la main pour une poignée virile.

« Enchanté monsieur, je suis Georges et je serais votre partenaire pour la journée. Vous êtes bien venus pour sortir le docteur Enistein de la grotte, n'est il pas ? On a préparé un sac pour vous mon ami. Il contient du matériel de spéléologie. »

Georges pose le second sac aux pieds de Jaffar et le détaille du regard. Il n'inspire pas forcément confiance. Est-ce lui le Bateleur inversé ? Ou bien est-ce l'ombre du Bateleur qui influe les pensées de Georges ? Il n'en sait malheureusement rien.

Le noble préfère se tourner vers la grotte, près à se mettre en route.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kantô
Expérience : 150
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 30 Jan - 11:05

DE JOCQUEVILLARD
George

JEFMIN
Jaffar

L'histoire désincarnée


Jaffar essayait de ne pas s'angoisser pour leur quête : crapahuter dans des grottes, c'était une première pour lui. S'était-il équipé correctement ? Y allait-il avoir du danger ? Au final, peut-être avait-il eu envie d'aventure, et qu'une aventure l'avait trouvé avant qu'il soit vraiment prêt ? Pourtant, avec Lily et Hedwige, il se sentait capable de remuer des montagnes. Peut-être pas littéralement, mais il avait envie d'essayer de faire quelque chose. Et aider ce scientifique, ce Einstein, était un objectif plus qu'acceptable. Il espérait pouvoir aider, et ne pas être un boulet pour le second membre de l'équipe. Il caressa doucement les plumes d'Hedwige, le geste le calmant singulièrement.

L'homme qui s'approcha avait une allure professionnelle, au point que Jaffar se sentit gêné. Il avait également l'air musclé, l'air d'un type qui a l'habitude d'escalader des montagnes et de manger des barres de fer au petit déjeuner. Pourtant, malgré son allure imposante, il se montra somme toute sympathique et Jaffar serra la main du dénommé George, peut-être un peu moins fermement qu'il n'était attendu. Enchanté, George souffla t-il, en clignant stupidement des yeux. Je- je m'appelle Jaffar, et nous allons effectivement faire équipe aujourd'hui. Le fait qu'on lui offre un sac le laissa perplexe ; il ramassa le nécessaire et s'en voulut de ne pas y avoir pensé. Oh, merci beaucoup bafouilla t-il, les joues roses d'embarras. Son regard se posa aux alentours, sur les façades de la grotte : une roche sombre, qui semblait aspirer la lumière.

Eh bien, allons-y ? proposa t-il d'une voix défaillante, et ils entrèrent dans la grotte sombre. Il alluma la lampe à son cou, faite pour éclaire les bibliothèques plutôt que les grottes. Il fut rassuré de voir à quelques pas de lui ; leur entrée dérangea quelques pokémons, et une nuée de Nosféraptis passa au-dessus d'eux dans un bruissement d'ailes. Lily s'était lovée contre Jaffar, formant comme un rampart avec ses anneaux autour de son torse boudinnée du manteau. Vous- c'est votre première fois ? Ce genre de mission, je veux dire s'expliqua t-il de façon maladroite. Il faisait humide, par ici ; comment allaient-ils s'y retrouver ? Comment trouver les traces du scientifiques ? Lily, je peux te laisser voir les possibles traces laissées par ses pieds, dans la terre ? intima t-il au serpent, qui déroula ses anneaux violets et serpenta au sol, cherchant des indices. J'espère que vous ne voudrez pas séparer le groupe pour mieux couvrir le terrain fit-il en une tentative d'humour - n'était-ce pas ce que faisaient les gens dans les films d'horreur ? Séparer le groupe pour retrouver les disparus, et se faire trucider un par un ? Il eut un frisson, peut-être à cause d'un vent nauséabond et humide. Hedwige, la furaiglon, sur son épaule, poussa un petit piaillement de défi, comme pour demander aux monstres cachés dans les ténèbres de venir s'y frotter.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 784
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 31 Jan - 11:51

L'HISTOIRE DÉSINCARNÉE
Une poignée de mains molle, un regard fuyant, un léger bégaiement. Georges plante son regard de faucon dans celui de Jaffar. Une image lui revient en tête. Le sourire niais du Bateleur, en position inverse. Sans un mot de plus, Georges serre les lanières de son sac et se dirige vers la grotte.

Une fois rentré, Georges ne prête pas vraiment attention aux remarques de son allié de la journée. Tout d'abord, il regarde de quel type de roches est faite la grotte. Des traces d'humidité. Est-ce une grotte qui conduit sur un lac sous-terrain ? A t-elle été creusée par l'homme ? Peut on voir les traces de pokémons ? Tout les pokémons ne vivent pas dans toutes les grottes après tout. Il plante aussi son oreille contre le sol. Avec un peu de chance, le Doc' n'est pas perdu bien loin. Georges n'entends rien de particulier, si ce n'est les mouvements d'un pokémon serpent. Il se relève.

« C'est la première fois pour un humain, oui. »

Il fixe un peu le Abo qui fouine. C'était une bonne idée. Eighteen n'est pas vraiment un pokémon de recherche. Le flair n'est pas son fort et sa vision n'est pas non plus. Non. Quand il faudra casser des pierres et se frayer un chemin, ce sera son moment de briller. Pas avant. Il flatte légèrement la ball qui contient son compagnon.

« Je préfère ne pas invoquer Eighteen avant d'avoir vraiment besoin de lui, donc on ne va pas se séparer. De plus, pour l'instant, nous n'avais pas besoin je pense. Et puis, ne le prenez pas mal, mais vous n'avez pas l'air d'être un spéléologue accompli. Pour notre sécurité, je pense qu'il est mieux pour nous qu'on reste ensemble. »

Une idée germe dans la tête de Georges.

« DOCTEUR ENISTEIN ? EST-CE QUE VOUS M'ENTENDEZ ? »

Pas de réponse. Ça valait le coup de tenter. Georges pousse un petit soupir. Il s'étire et fait craquer ses doigts.

« Bon, quand ton pokémon est revenu, on avance, okay ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Elerya :: Grotte du Passage-
Sauter vers: