:: Mhyone :: Nox Illum Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

« Premiers jeux » - ft. Lili Vinsmore

avatar
Région d'origine : Unys
Expérience : 34
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 30 Jan - 17:43














DOULEUR



« Ah le bâtard, il m'a cassé le nez, putain…! Attrapez-le, vous attendez quoi, merde?! »

Mort de rire, Ray Williams, nouvel arrivant dans la région de Mhyone, s'enfuyait en courant, poursuivit par un groupe de quatre jeunes garçons, de son âge, qui semblaient lui en vouloir. Derrière eux, un autre garçon, agenouillé, se tenait le nez, ensanglanté. Toujours au bord de l'arrêt cardiaque à force de rire, et donc conscient que sa vitesse était fortement réduite, Ray se retourna brusquement et mit un coup de tête sur la première personne en face de lui. Ni une, ni deux, il enchaîna d'un coup de coude sur la mâchoire d'une personne à gauche, et fit un bond en arrière, observant les deux poursuivants tomber sur le coup. De là, Ray mit un coup de pied bien placé sur le crâne d'un autre assaillant, tandis que le dernier d'entre eux attrapa discrètement Wilson, le Osselait de Ray, qui suivait son maître à ce moment-là. À cet instant précis, le sourire du garçon s'effaça pour laisser place à un visage de haine, qui fit reculer d'un pas le dernier combattant en face. Sans attendre une seule seconde, Ray sorti un couteau et le lança droit vers lui, et lui transperça la cuisse.

« Aaaah, putain, un couteau, t'es sérieux? » Hurla la victime, lâchant le Pokémon par la même occasion.

Toujours sans attendre de réaction de sa part, le dresseur fonça vers le blessé et lui agrippa la gorge d'un coup sec et puissant, l'étranglant.

« Écoute moi bien, sale merde. J'veux bien rigoler avec vous, tout ça. Par contre, non, personne ne touche à Wilson, tu m'entends? »

Après avoir fini sa phrase, Ray le frappa qu'un crochet puissant sur le menton, et, lorsque sa cible se retrouva au sol, avec lui par-dessus, il enchaîna de plusieurs coups de poings sur le visage, jusqu'à la perte de connaissance de la victime. Une fois finie, le dresseur s'essuya la main sur le pull du blessé, et se mit à marcher, suivi par Wilson, qui adressa un petit son de remerciement à son dresseur.

Quand soudain, Ray frappa d'un puissant coup de pied le Osselait, l'envoyant voltiger à quelques mètres, dans un cri de douleur.

« Et toi, sale victime, d'où tu te laisses attraper aussi facilement? »

Le Pokémon, choqué, se releva difficilement, et tituba vers son dresseur, avant de le dépasser et de marcher dans la direction où ils allaient. Ray alluma une cigarette et suivi la marche, observant son Pokémon marcher. Au fond de lui, il le savait. Wilson pleurait. Mais le voir, humble, préférer marcher devant pour ne pas que son dresseur le voit forgeait le respect.

La relation entre Ray et Wilson a toujours été unique. Le dresseur a constamment été dur avec son ami, mais ils savaient tous les deux que c'était sa façon, brutale certes, de montrer son affection, et de prendre soin de lui. Wilson sait pertinemment comment est son dresseur, et, étrangement, il cherche à se dépasser pour lui, afin de lui démontrer qu'il n'a plus  besoin de s'énerver après lui. Le Osselait aime vraiment son dresseur, et, malgré le fait qu'il n'en ait pas réellement besoin, fait de son mieux pour le défendre, de ses petites mains.

Ses petites mains, parlons-en. Ray essaye en permanence de rendre Wilson plus fort, expliquant ainsi sa violence envers lui. Pour le dresseur, la meilleure façon d'endurcir quelqu'un est de le pousser à bout. Soit il réalise, soit il se révolte. Dans les deux cas, il devient plus fort. Malheureusement, mis à part une très bonne force mentale, Osselait n'a jamais pratiqué de combat contre un autre Pokémon. De ce fait, une bonne force mentale, certes, c'est bien pour garder la tête froide. Mais sa condition physique, elle, laissait à désirer. C'est surement la raison principale au fait que l'agresseur ait pu l'attraper avec autant de facilité. Et tout ça, Ray le savait.

Après quelques minutes de marche, la nuit était tombée. Le matin même, les deux amis arrivaient en avion, et voilà qu'ils se retrouvent, à la tombée de la nuit, à se balader. La tension restait tendue malgré tout, mais elle fut rapidement brisée lorsque Ray s'exprima.

« Bon, faut régler ça une bonne fois pour toute, Wilson. Tu veux qu'on se batte, toi et moi? Parce que si c'est c'que tu veux, j'suis prêt. »

Le dresseur jeta sa cigarette, puis mis son pied en arrière, prenant de l'élan pour donner un énorme coup de pied. Le voyant dans cette position, le Pokémon recula d'un pas et sorti son os, prêt au combat. Alors que les deux amis étaient prêts à se jeter dessus, Ray explosa de rire et s'accroupi vers son camarade

« Combien de temps qu'on se connait, Wilson? Deux ans? Trois? Hum, j'ai oublié. Bref, combien de fois on s'est battus, toi et moi? Plein? Ouais, un bon paquet, j'le confirme, j'suis un mec violent, j'avoue. Mais, dans nos innombrables bagarres, combien de fois as-tu gagné? Combien? Zéro, oui. Et tu sais pourquoi, frérot? »

Le jeune homme se releva, prit une taffe de cigarette et observa de haut son compagnon.

« Parce que t'es qu'une grosse merde, incapable de progresser. Voilà pourquoi. »

D'un excès de rage, Wilson jeta son os sur le front de Ray, qui le reçut en plein front, mais ne fit aucun mouvement. Pas même un petit geste de douleur au moment de la réception. Rien. L'os se contenta de rebondir et tomba au sol. Le Osselait, voyant l'os atterrir au sol, réalisa son geste puis leva les yeux vers son dresseur, paniqué. Une plaie s'était ouverte et Ray se mit à saigner, toujours dans la même position. Wilson fit un pas en arrière, avant que le jeune homme ne lui adresse la parole

« C'est tout? C'est bien c'que j'dis, une grosse merde. Tu m'as fait quoi, là? Un coup d'os? Un vrai Pokémon aurait pu me tuer. Je dirais bien "À mon tour", mais on sait déjà comment ça va finir. Donc ouais, tu vas te battre. Mais pas contre moi, pour le coup. »

Sans ajouter un seul mot, et toujours avec le front ensanglanté, Ray reprit sa marche, cigarette toujours en bouche, laissant Wilson derrière, choqué, avant qu'il ne prenne son os au sol et qu'il prenne la marche derrière son dresseur.

La soirée se passa sans un mot. Le jeune homme portait un casque avec de la musique, et le Pokémon suivait ses pas. À un moment, les deux passèrent devant un parc très peu éclairé, à la limite de l'obscurité totale. Ray se stoppa net et plissa les yeux. Pendant plusieurs secondes, il fixait ce parc. Quelque chose semblait attirer son attention. Soudain, il se mit à ricaner. Son visage affichait un sourire malsain, voire lugubre. Cigarette en bouge, il annonça, d'une voix monotone un simple « Jackpot ». Maintenant fixé, le garçon jeta sa clope au sol, traversa la porte d'entrée, et s'engagea dans le jardin, suivit de Wilson, qui ne comprenait pas vraiment où ils se rendaient. Au bout de quelques minutes de marche, le dresseur s'arrêta une nouvelle fois, sous le regard agacé de son compagnon. Ray effaça son sourire malsain et se tourna nonchalamment vers sa droite, et put apercevoir une jeune fille assise sur un banc, discutant avec un Pokémon. Ray était, pour le coup, incapable de nommer l'espèce de la créature, mais une chose était sûre: Vu l'entité brillante, elle était de type spectre.

Ainsi, après sa rotation vers elle, il exprima un visage d'étonnement sur son visage, avant d'adresser ses paroles à la jeune fille.

« Oh, tient, bonsoir! Vous êtes tous seuls? Désolé, je ne voudrais pas vous déranger! » Annonça le jeune garçon, qui conclut sa phrase par un grand sourire chaleureux.

Wilson observait Ray pendant son dialogue, et comprit immédiatement les intentions de son dresseur. Il ne jouait les "sociables" que lorsque qu'il avait un plan de longue durée en tête. Le Osselait avait immédiatement saisi ses dessins. Il cherchait à combattre cette dresseuse. Mais si, seul le combat était envisagé, il l'aurait simplement agressée au lieu de la saluer. De ce fait, les plans de Ray Williams étaient clairs pour le petit Pokémon. Il voulait commencer ses machinations, et pour avoir des alliés, il se devait d'agir tel un allié. Comme il aimait si bien le dire, « Un outil ne doit être utilisé que lorsqu'il fait ce pourquoi il est utile. »




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 155
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 1 Fév - 18:48
"You are my sunshine~ my only sunshine~ you make me happy~ when skies are gray..."

L'écho d'une voix féminine résonnait dans l'air. Cette voix était fluide dans l'air, à la fois envoûtante et facile à écouter. Bien que belle, elle avait un côté assez... dérangeant. Malsain. Effrayant. Mais telle était Lili. Elle avait l'habitude de faire fuir les gens de par l'aura qu'elle dégageait, que ce soit voulu ou non. Pourtant, que d'innocence en elle ! Elle chantait tout simplement sa chanson préférée, celle que lui chantaient souvent ses parents. "You are my sunshine"... une chanson belle et triste à la fois, qui parle des gens que l'on aime. Pourquoi la chantait-elle ? Comme ça, sans raison. Elle voulait juste chanter sa musique préférée.

Une nuit sombre, dans un parc vide, à Nox Illum. Voilà où elle était. Cela n'arrangeait en rien le côté rassurant. Sans compter qu'à côté d'elle, il y avait son Pokémon Spectre, Spiritomb. Ou plus simplement, comme elle a l'habitude de l'appeler. "Papa et Maman". Le Pokémon était assis aux côtés de Lili sur un banc, à l'observer attentivement et écouter son chant. Le visage de Lili semblait... heureux. Même si elle avait son sourire qu'elle portait toujours, ce grand sourire sincère qui fait peur aux gens, on voyait qu'il y avait quelque chose en plus qui la rendait joyeuse.

Ce quelque chose, c'est ce dont elle pense depuis plusieurs semaines, qui la rend excitée comme une petite puce... le voyage ! Elle allait reprendre l'aventure, accompagnée de Pokémons, dans le but de récupérer les badges, comme autrefois ! Elle avait très hâte de reprendre. Elle était bientôt prête, elle partirait sous peu, mais elle ne pouvait s'empêcher de penser à toutes ces aventures qui l'attendaient... ça allait être excitant !

Pour le moment elle devait encore attendre, du coup elle avait passé la journée à visiter la ville.  Et la voilà maintenant. Seule, contente, sur un banc, chantant sa chanson.

Elle était recroquevillée sur elle-même, balançant sa tête de gauche à droite. On aurait pu croire qu'elle était dans son monde, complètement déconnectée de la réalité, pourtant ce n'était pas le cas... bien au contraire. Elle était on ne peut plus concentrée sur la réalité. Après tout c'était la nuit, le moment où les Pokémons Spectre étaient le plus actifs... elle voulait en voir un, lui dire bonjour.

"You'll never know dear~ how much I love you~ so please don't take~ my sunshine~ aw-..."

Lili s'arrêta subitement. Elle regarda autour d'elle. Elle sentait quelque chose... de la perturbation dans l'air. Elle était presque sûre, quelque chose se passait. Son instinct de Mystimaniac le savait. Se retournant vers Papa et Maman, elle lui chuchota.

"Dis... tu sens hein ? La nuit est agitée hein ? Les Spectres vont venir tu crois ? Ils vont partir chercher des âmes ?"

Lili continua de dialoguer avec son Pokémon pendant un long moment. Parfois quelques rires s'entendaient de la part d'eux deux. En les observant on aurait pu croire qu'ils n'étaient pas nets. Elle continua jusqu'à remarquer une personne s'approcher d'elle. Ouvrant grand les yeux, elle vit la personne de grande taille, à l'air sympa, la saluer avec un sourire. Gardant son sourire habituel, elle la salua également tout inclinant légèrement la tête.

"Bonsoir ! Il fait bien sombre aujourd'hui n'est-ce pas ? Une soirée parfaite pour que les Nocturnoirs s'en aillent récolter quelques âmes. J'espérais peut-être en croiser un, qui sait, on ne sait jamais..."

Titubant légèrement la tête de droite à gauche, elle s'écarta un peu pour faire de la place au jeune homme. Remarquant le Pokémon à ses côtés, elle lui fit également un coucou de la main. Le Spiritomb quand à lui... ne faisait rien de spécial, à part analyser les nouvelles têtes. Pas un bonjour, ni un son, ni même un changement d'expression : son visage possédait toujours son air sournois et menaçant.

"Je vous en prie asseyez vous ! Il y a de la place pour tout le monde !"

Lili mis les mains sur les genoux et tapota des pieds. Elle continua d'observer le jeune homme, jusqu'à ce qu'elle eut un élan de surprise en voyant sa blessure au visage. La fixant pendant quelques instants, sans un mot elle commença à fouiller dans son sac. Toujours avec un grand sourire, elle sortit une boîte de pansements, ainsi qu'une boîte se bandages. Ne sachant pas s'il était gravement blessé ou non, elle tendit les deux boîtes à l'inconnu, le tout sans prononcer un mot, ni changer d'expression.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Unys
Expérience : 34
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 17 Fév - 1:07














SOURIRE


« Des Noctunoire? Ahah, c'est spécial! Mais j'ai un faible pour les Ectoplasma et Momartik, deux Pokémons de type Spectre, donc bon, qui suis-je pour juger? Faut croire que j'ai un faible pour les Pokémons Spectre, hein! Et puis tant pis si Wilson me boude! »

Ray éclata de rire, puis en profita pour s'asseoir sur le banc, dans l'emplacement que lui avait laissé la jeune fille. Après s'être correctement installé, le jeune garçon posa un œil furtif sur le Pokémon spectre à côté, avant de se retourner, enjoué, vers la demoiselle posée à ses côtés. Aussi bizarre que ça puisse paraitre, il la trouvait belle. Bien qu'il soit un sociopathe manipulateur antipathique, Ray savait reconnaitre et admirer la beauté. Néanmoins, ce critère n'avait jamais interféré dans ses plans destructeurs. Cette fille avait un visage fin, sans imperfections. Elle semblait faire plus jeune que son réel âge, qui était inconnu du garçon. Les cheveux de la demoiselle se noyaient dans l'obscurité, ne laissant dégager qu'une petite couleur violette. Par contre, ses yeux, eux, brillait d'un violet clair et brillant. À travers son regard, même Ray pouvait y voir la gentillesse et l'innocence. Un point important que le garçon avait souligné. Pour le reste de son corps, elle semblait "correctement" formée. Ses formes pourraient laisser n'importe qui sans voix.

Avant que Ray n'ait eu le temps de prendre d'initiative, la fille lui tendit deux boites, l'une contenant des bandages, l'autre des pansements. Le garçon avait, l'espace d'une seconde, oublié qu'il saignait du crâne. Il se toucha le front de ses deux doigts en grimaçant, puis éclata une nouvelle fois de rire.

« Ah, tiens? Ça saigne? Haha, c'est tellement idiot, je me suis bêtement cogné tout à l'heure en marchant! J'étais captivé par un livre, et je ne regardais pas devant moi! Mais par contre, je ne pensais pas que ça saignerait… En tout cas, je vous remercie, Mademoiselle, je vais juste prendre un peu de bandage, histoire de couvrir la plaie. »

Le jeune garçon prit doucement l'objet et se mit à entourer son front de bandages. Une fois la plaie couverte, Ray replaça l'ustensile dans sa boite. Après ça, tout sourire, Ray prit la main de la fille entre les siennes de manière nonchalante et s'exclama

« Merci encore! Je m'appelle Ray, je suis enchanté de faire votre connaissance, mademoiselle…? »

Wilson, positionné très légèrement à côté du banc, fixait son dresseur, sans montrer une seule émotion. Le Pokémon s'était également entraîné, comme son dresseur, à garder son calme et son sang-froid en toute circonstance. D'après Ray, les émotions sont les premières armes utilisables chez un être humain. Les montrer peut ouvrir une porte sur ton inconscient, et permet une plus grande intelligibilité sur ton caractère. De ce fait, ne rien montrer, ou les inventer, est le meilleur moyen de perturber l'adversaire. Et pour Ray, tout le monde est un adversaire. Ainsi, Wilson, observant son dresseur jouer la comédie, eut, l'espace d'un instant, des frissons qui lui parcoururent le corps. Il voyait le jeune homme parler comme il ne parlait jamais habituellement, dans le seul but d'atteindre son objectif. Grand sourire aux lèvres, Ray William jouait avec cette fille.

Il l'avait déjà fait, plein de fois. Il était vu comme le "déconneur" dans le service militaire. Toujours sourire aux lèvres, racontant des blagues à tout va, le garçon, s'il le pouvait, détruirait la vie de chacune des personnes qu'il a croisé, pour le simple plaisir de "montrer ses capacités". Il avait même réussi à "dompter" une fille de quartier, forte, fière et combattive, et en faire un "toutou" obéissant et amoureux. Et cette fille, Ray l'avait supprimée de ce monde.

Ce soir, Ray recommençait. Et, ce soir, Wilson était absolument terrifié et fasciné par son dresseur.







Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 155
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 2 Mar - 19:28
Une personne qui aimait les Spectres ? Lili était ravie de l'apprendre. Beaucoup de personnes sont effrayés de ces pokémons à cause de leurs... habitudes. En plus de ça il avait l'air très gentil ! Lili aimait bien son attitude, il avait l'air plutôt amical... et il n'avait pas l'air d'avoir peur d'elle. C'est assez rare qu'une personne ne tourne pas les talons au bout de quelques secondes passés à ses côtés. C'était sûr, cette personne était originale. Et ça lui faisait plaisir !

"Je vois que vous avez beaucoup de goût ! Je connais aussi ces Pokémons... mais si il y en a un que je préfère c'est bien Spiritomb, hi hi !"

Le Spiritomb regarda Lili avec des grands yeux. S'il pouvait pousser un "Awwww !" il le ferait ! En tout cas cette phrase lui allait droit au coeur.

Après lui avoir donné le bandage Lili rangea le reste dans son sac. Le jeune homme se présenta alors. Lili fit de même, toujours en gardant son habituel sourire :

"Lili ! Lili Vinsmore ! Enchantée de vous rencontrer Ray !"

Il y avait quelque chose chez cet homme qui l'attirait. En fait... on dirait qu'il lui ressemblait. Fan de Spectres, toujours souriant et de bonne humeur... elle était curieuse d'en savoir plus sur lui du coup. Elle voulait savoir s'il avait vécu les mêmes choses qu'elle. Observant l'Osselait,  elle lui donna comme information pour répondre à son commentaire :

"Vous savez que les Osselaits d'Alola ont une toute autre évolution ? En évoluant ils deviennent de type Spectre et Feu ! Avec la Masse Os, ça en fait un Pokémon surpuissant !"

Ce fut la petite leçon du jour ! Lili aimait bien de temps à autre donner des conseils aux gens. Même si ça se trouve ils étaient plus doués qu'elle, elle n'en savait rien. En plus de ça elle voulait partager son expérience en tant que fan des Pokémons Spectre, vu qu'il les aimait lui aussi ! Ça faisait bizarre de faire ça. C'était la première fois qu'elle discutait de ses centres d'intérêts avec quelqu'un qui s'en intéressait comme elle. Du coup elle était très contente.

"Oh ! Mais est-ce que vous êtes un Dresseur ou un coordinateur ? Moi je suis Dresseuse !"

Pendant ce temps Spiritomb était en train d'observer l'Osselait. Son attitude était beaucoup plus froide que celle de son Dresseur. En fait... non. Elle n'était pas "froide". Elle était d'une neutralité absolue. C'était assez impressionant. Il semblait beaucoup plus méfiant que son Dresseur, tout comme lui l'était avec Lili.

D'ailleurs en parlant de ça, Lili avait remarqué à quel point Spiritomb se méfiait des nouveaux arrivants... ça ne lui plaisait pas trop. Pour une fois qu'elle rencontrait des gens un peu comme elle, il ne fallait pas plomber l'ambiance ! Gonflant un peu ses joues, elle fronça les sourcils face au Pokémon tout en lui disant :

"Enfin... il n'y a pas à s'inquiéter voyons ! Pas la peine de faire cette tête... en plus tu ne lui a même pas dis bonjour. Je croyais que c'était malpoli de ne pas saluer les gens ?"

C'est ce que ses parents lui ont toujours appris n'est-ce pas ? Lili le savait, et elle était assez contente de voir que pour une fois c'était les rôles qui s'inversaient. Mais malgré ça Spiritomb savait qu'il n'avait pas à obéir à Lili. Au contraire... il trouvait son attitude impertinente. Il lui fit donc les gros yeux. Lili, légèrement intimidée, détourna le regard pour se focaliser de nouveau vers Ray.

"Je... pardon... Spiritomb est très protecteur..."

Lili était un peu gênée. Se faire gronder par ses parents en public ce n'était jamais très agréable... surtout quand les autres ne savent pas qu'il s'agit de ses parents, et qu'ils croient qu'elle se laisse donc faire par un Pokémon "normal". Mais au fond d'elle elle savait qu'elle était allée trop loin en prenant ce ton. Ce n'était pas vraiment voulu. Elle espérait donc que Spiritomb ne lui en voulait pas trop.

Parfois elle a tendance à oublier comment se comporter avec ses parents.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Nox Illum-
Sauter vers: