:: Mhyone :: Réseau routier :: Route 4 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

►Act. II #2 — Sur la Route | [RP Normal — feat. Shinichi]

avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 354
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 13 Fév - 20:05
ch. ii - sur la route
acte ii - dresseur pokémon

On ne peut espérer meilleur temps pour partir à l'aventure. Après quelques jours passés en ville à s'installer confortablement dans notre nouvelle maison, je me suis décidé à finalement répondre à l'appel de l'aventure. Une nouvelle palpitante circule sur les réseaux sociaux, des nouvelles concernant un tournoi organisé par des membres du groupe dans lequel je fais également partie, le Sceau de l'Ossatueur. Je n'aurai jamais cru que les caprices du Professeur Acacia m'aurait servi un jour, il faut dire que je ne voyage pas souvent sur le Pokéweb. Dans tous les cas, ma destination est d'ores et déjà définie, cap vers Méridian !

Un manteau en laine, des gants, des bottes, tout un équipement adapté aux dangers jonchant notre itinéraire. Oui, "notre". Accompagné de mon fidèle Topaz, je m'apprête à suivre le chemin inverse que j'avais déjà parcouru une première fois lors de ma précédente venue dans la région. Surpris par le temps, le froid et le blizzard, j'en garde un souvenir plutôt mitigé. Cette fois-ci, la météo ne prévoyait aucune perturbation pour les prochains jours, mais on n'est jamais trop prudents.

Une dernière vérification, et on est partis.

▬ "Allons-y Topaz ! En route vers l'aventure !"

Les premières heures de marche se sont passées sans accrocs. Je ne reconnais plus ce paysage qui dans mes souvenirs était torturé par les grondements du vent, assombri par les râles du blizzard. C'est tout simplement magique. Mon Lixy s'amuse à partir devant pour se rouler dans l'herbe fraiche, faire ses griffes sur des troncs d'arbre et renifler autour de trous dans le sol. Une paisible traversée jusqu'alors.

Un peu plus loin, j'aperçois quelques silhouettes immobiles au beau milieu du sentier, peut-être d'autres Dresseurs en route vers Méridian, ou alors de simples voyageurs qui vont dans la même direction. Dans tous les cas, il s'agit là d'une opportunité de rencontre et sans doute de de nouveaux compagnons. Je m'approche des deux silhouettes, mais très vite je constate que quelque chose cloche. Une troisième silhouette se dirige vers moi, abattue, dépitée, les larmes aux yeux. Que s'est-il passé entre eux ?

▬ "Hé toi ! Tu as l'air d'être un dur à cuire, tu participes au Ossathlon toi aussi ?"

▬ "Hum... oui ?"

▬ "Oooooh, ils n'acceptent les faiblards, tu vas devoir nous montrer de quoi tu es capable si tu veux passer. Héhéhé ! Ca vaut pour toi aussi là-bas !"

Une autre personne venait d'arriver moi, une personne qui de par sa silhouette me disait vaguement quelque chose.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 1672
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 15 Fév - 9:03
Je fais route vers Viridia afin de rencontrer le fameux Pépé Skill. On raconte que cet homme peut aider les Pokémons des dresseurs à gagner en puissance et c'est justement ce que je recherche. L'Ossathlon est pour bientôt et j'ai tout intérêt à rencontrer Leslie si je veux éviter de passer pour un Chevroum lors de cet évènement. C'est en compagnie de Fandral que j'avance vers la direction que je juge être la bonne. Après une à deux bonnes heures de route, je finis par m'arrêter. La pause s'impose comme on dit chez moi. Je fais revenir le Braségali dans sa Pokéball et me mets tranquillement à glandouiller tout en cherchant dans mon sac quelque chose à grignoter.
▬ Y a rien. Misère.
JE SUIS PAUVRE. Je n'ai plus de pain de mie, plus de barre protéinée, plus de salade, plus de tomate, plus de thon ; rien. C'est la dèche comme disent les jeunes de Nox Illum. Dépité, je pousse un soupire et me parle à moi-même :
▬ Faut vite qu'on arrive uhuhuh.

Les restaurants à Viridia ne valent pas ceux de Canopée mais peu importe. J'ai faim et pourrais manger n'importe quoi. Même de l'herbe. Oh. En voilà une bonne idée. La route quatre est remplie de végétaux en tout genre. J'ai jamais essayé mais suis sûr que la verdure ici se mange. En tout cas les Chevroum et les Ecremeuh ont l'air de l'apprécier. Pour la science, je me dois de tester. Je cherche une herbe fraîche à déguster quand finalement je tombe sur deux dresseurs et un blond. Et quel blond ! Si ma mémoire ne me fait pas défaut, il s'agit du vampire du château de Dulem. Comme d'habitude, on me défie en duel sans aucune raison valable. Et comme d'habitude je refuse non sans une certaine pointe d'humour :
▬ Oh non. La flemme. Pas maintenant. Je cherche un truc. Et puis j'ai faim. Et je suis malade. Faut vite que j'aille à Viridia, allez. Soyez gentils. S'il vous plaît.
On ne me laisse pas passer. Je comprendrai jamais le délire de ces mecs qui défient à vue des inconnus.  Je me tourne vers le propriétaire du château et lui demande :
▬ Je crois qu'il faut combattre. Quelle tristesse. Et tu fais quoi toi loin de ton château ? La lumière ne te gène pas ?
Si ça se trouve il s'agit d'une race de vampire mutant étant capable de survivre aux rayons du soleil. Oui, c'est forcément ça.

Je sors une Pokéball de ma poche et la lance dans les airs. Le Roigada en sort. Nos deux adversaires appellent à leur tour leur compagnon respectif. Un Pifeuil et un Chartor apparaissent. Comme d'habitude, je n'ai pas trop le choix.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 354
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 22 Fév - 14:51
Ah. En entendant sa voix, tout devient clair. Cette fameuse nuit au chateau de Dulem, il est le dresseur qui s'est perdu jusqu'à l'intérieur de la demeure, un exploit des plus exceptionnels qui montre que des gens pas doués, il en existe. Je m'étais fait passer pour le maitre de maison à ce moment-là, histoire de l'intimider un peu. Cela remonte à plusieurs mois quand même, je n'aurai jamais imaginé le revoir un jour. Comme quoi, cet archipel n'est pas si grand que ça.

▬ "Je ne suis pas un vampire, pourquoi la lumière me gênerait-elle ?"

Les deux autres zigotos perdent patience et envoient leurs Pokémons, alors que l'inconnu fait de même. Exaspéré et quelque peu pressé, je suis le mouvement, et envoie ma Pokéball. Mon partenaire Pokémon prend un maximum de place sur la route, en regardant de haut les deux dresseurs. J'ai choisi Sylver pour me sortir de cette situation.

▬ "Tu veux t'occuper duquel ? Peu importe de toute façon, il faut simplement gagner non ? Evite de te perdre en plein combat par contre, haha."

Fort de ma position, je lance l'ordre à mon Onix de lancer une attaque Tomberoche sur les deux adversaires. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai l'impression que ce combat ne dégage aucune pression, moi qui ne sous-estime pourtant jamais mes opposants. Est-ce ça, l'arrogance ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 1672
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 23 Fév - 19:41

Première nouvelle : ce n'est pas un vampire. Enfin ça c'est ce qu'il dit. Je ne suis pas certain de pouvoir me fier à lui. Il est blond, plutôt grand et pâle par dessus le marché. Si c'est pas un physique de vampire ça, je ne sais pas ce que c'est. Et puis …
▬ M'ouais. C'est exactement ce que dirait un vampire.

C'est sûrement un stratagème visant à me faire baisser ma garde pour mieux me sucer le sang par la suite. Il est malin ce vil blond. Et dire que je dois faire équipe avec lui. On ne devrait pas tarder à combattre. Cette nouvelle ne me réjouit pas mais il faut faire avec. Mon « partenaire » se saisit d'une Pokéball et la lance dans les airs. Si le Pokémon qui sort de la balle bicolore est un Nosferapti ou une de ses évolutions alors cela voudra probablement dire que j'aurais vu juste quant-à la vraie nature de cet individu. Un serpent rocheux sort de l'objet sphérique et pousse un cri rauque. Je me gratte le menton et souffle :
▬ Mh. Un Onix.

Certes ce n'est pas un Nosferapti mais c'est tout comme ! Ce Pokémon, en plus de ne pas être commode, vit dans les grottes sombres et terrifiantes ! Et dire que je suis censé collaborer avec lui. Cela n'a pas l'air de gêner Antonidas qui analyse calmement ses adversaires.

▬ C'est un deux contre deux. Il n'y a pas de je prends untel ou un autre. Et oui, il faut gagner. Sinon ils ne nous laisseront peut-être pas passer. Je ne sais pas trop c'est quoi ce délire de défier les autres comme ça mais bon. Je vais essayer de pas me perdre mais je me sentirais bien mieux si tu faisais quelques pas vers l'avant. Ou quoique laisse. Je vais m'en occuper.

Je ne veux surtout pas que ce bon monsieur soit derrière moi. Ce serait la position idéale pour me mordre le cou en traître. Après avoir reculé de centimètres, j'observe l'équipe adversaire réagir aux éboulement. Le Chartor utilise abri et couvre son partenaire feuillu. Il permet ainsi à celui-ci de ne pas subir l'attaque roche. Voilà typiquement pourquoi il est impossible de « prendre un Pokémon et laisser l'autre à son partenaire » comme le suggérait le blond. J'ai disputé plusieurs combats en deux contre deux et à aucun moment ce genre de stratégie ne s'est avéré payant. Bien que cela ne me réjouisse pas, je vais devoir faire équipe avec ce vampire. Le Chartor utilise lance-flamme sur l'Onix ennemi :

▬ Utilise Vibraqua.
L'attaque eau et le lance-flamme se rencontrent et s'annulent mutuellement avant qu'un d'entre nous ne soit touché. Le Pifeuil passe à son tour à l'attaque. Et c'est à priori moi qu'il vise.
Super.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 354
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 4 Mar - 19:23
Les choses ne se passent pas comme prévu. Hm, mon approche semble un peu trop optimiste pour le coup, il se peut que j'ai sous-estimé les adversaires en face de nous. Ce n'est pas parce qu'ils semblent retords et qu'ils dévient du droit chemin que cela veut dire qu'ils sont faibles. Cette analogie me fait penser à cette team que j'ai malencontreusement rencontrée sur l'Ephémère, qui pour le coup ne représentait pas un atout de puissance. Une généralité est impossible à établir ici, une erreur bien cruelle mais pour le coup fortuite, car mon partenaire du jour assure mes arrières.

Mes esprits éclaircis, je revois toute ma stratégie de fond en comble. Prêter attention à son entourage mais surtout à ses opposants est un bon début. Si le Chartor semble être une cible potentielle pour mon Onix, il semblerait que son acolyte ne me laisse pas l'attaquer. Leurs bases paraissent solides, je comprends pourquoi ils se pensent aussi bons qu'ils le prétendent. Que faire ? Peut-être qu'utiliser un aussi grand Pokémon nous accorde un désavantage de taille, il faut que je réussisse à renverser la situation. En attendant, le Pifeuil ennemi exécute une attaque Tranch'Herbe vers le Roigada. S'interposer ne rimerait à rien, il faut que je fasse preuve d'inventivité.

▬ "Sylver ! Lance des rochers devant Roigada avec ton attaque Jet-Pierres !"

Aussitôt dit, aussitôt fait. Le barrage de rochers réussit à intercepter les feuilles, qui tranchent malgré tout celui-ci comme du beurre. Pourtant, elles ne réussissent pas à finir leur course jusqu'au Roigada, leur élan diminué par ce choc violent. Mission accomplie. Cela ne fait que confirmer une chose, je suis sans doute le maillon faible de ce match. Toutes ces connaissances, toutes ces stratégies qui trottent dans ma tête, elles ne servent à rien devant le fait accompli. J'ai encore beaucoup de choses à apprendre.

▬ "Je pense que ça va être plus compliqué que prévu... Désolé."

Il ne me reste qu'une chose à faire, servir de diversion. La main levée vers l'avant, je m'apprête à donner une directive bien plus qu'osée à mon Pokémon. Tout d'abord, une Malédiction, histoire de le renforcer un peu plus, et ensuite, une simple attaque Charge. Le poids et la concentration du géant de pierre le rend beaucoup plus lent, il y a très peu de chances que cette attaque arrive à son terme. Cependant, si personne ne l'arrête, il risque de causer pas mal de dégâts. Vont-ils sous-estimer mon offensive désespérée ? Je ne pense pas. M'attendre à un résultat concret de cette décision est probablement de la pure folie, mais au moins, je créerai peut-être une ouverture pour mon partenaire du jour.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 1672
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 4 Mar - 21:49
Le blond s'excuse bien qu'il ait réussi à parer l'attaque de nos opposants. Il est bizarre celui-là. C'est la première fois que je vois quelqu'un demander pardon après avoir réussi un mouvement. Il n'y a pas à dire, il est méga louche : C'est assurément un vampire. Certes il ne m'a pas encore mordu mais je dois faire attention. On ne sait jamais. Il fait mine d'être de mon côté, d'être gentil mais qui sait ce que ce blond me prépare …

▬ Pas de soucis. Psyko !
Les roches et feuilles encore dans les airs s'arrêtent nets au lieu de retomber sous l'effet de la gravité. Les yeux du Pokémon royal s'illuminent et l'air s'alourdit. Tous les projectiles cités sont renvoyés vers le Pifeuil. L'attaque du type Psy est rapide et puissante et nos ennemis sont dans l'incapacité de parer cette offensive. Le Pifeuil n'est pas encore KO mais ça ne saurait tarder. Alors que le Chartor cible l'Onix de mon allié, je me mets en tête de mettre hors d'état de nuire le Pifeuil tant que cela est possible. Pour ce faire, j'ai plusieurs options. Laser-Glace, Blizzard ou … :
▬ Rayon Signal !

J'ose espérer que mon binôme est en mesure d'occuper pour un moment le Chartor ennemi. Il serait dommage que la tortue de feu vienne en aide au type plante et encaisse l'attaque pour lui. Je fais confiance en vampire !
L’hippopotame rose  se concentre et fait apparaître dans le creux de sa main gauche une sphère obscure. Un mouvement de bras plus tard, la sphère se transforme en rayon verdâtre et est lancée en direction du Pifeuil. Le Pokémon adverse effectue un mouvement de côté, tentant ainsi d'esquiver l'attaque Rayon Signal mais la manœuvre est vaine. Le type plante ennemi est KO.

L'Onix de mon allié à été la cible des attaques du Chartor et j'imagine à ce titre qu'il n'est plus en très grande forme mais qu'importe ; Nous sommes devants selon toute logique. Le Pifeuil étant KO, nos Pokémons sont maintenant en supériorité numérique. Ce n'est plus qu'une question de temps avant que nous venions à bout de ce duo de dresseurs. Le Chartor tente une nouvelle attaque Flammèche sur l'Onix mais mon Pokémon s'interpose. Antoidas encaisse l'attaque sans broncher et s'apprête à répliquer. Je n'ai pas besoin de lui donner d'ordre. Mon Pokémon sait quoi faire ; c'est le moment d'utiliser Vibraqua. Ce combat touche définitivement à sa fin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 354
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 30 Mar - 12:50
Ce combat, aussi intense qu'il soit, ne relève pas du match du siècle. Si les mouvements et chutes sont impressionnants, c'est surtout grâce à la stature des Pokémons concernés. Repousser un gigantesque Onix amène bien évidemment des secousses et éclaboussures de grande envergure, par exemple. Une chose est certaine cela dit, c'est la fin. Malgré mon inexpérience, mon partenaire Pokémon a su tenir le coup, suffisamment pour que mon binôme puisse pleinement déployer son potentiel. Un jour peut-être arriverais-je à ce niveau, mais pour le moment, je ne peux que lui en être reconnaissant.

Les deux dresseurs, grinçant des dents, finissent par rappeler leurs Pokémons, avant de simplement se ranger sur le côté. Ils ne comptent pas partir de là, ni nous empêcher de passer. Un sentiment plutôt mitigé m'envahit, car même si leurs mots et méthodes laissent à désirer, ils ne nous ont fait aucun mal. Il existe différents types de dresseurs, je vais devoir m'y faire. Sans me faire prier, je m'avance, suivi de mon Lixy, au-delà du terrain de combat improvisé. Ce n'est que quelques mètres plus loin que je me retourne pour voir si l'autre protagoniste se dirige dans la même direction que moi, et c'est le cas.

▬ "Merci encore pour ton aide, je n'y serai sans doute jamais arrivé sans toi."

Mine de rien, tout ceci m'a donné soif. Je décide donc de m'asseoir et de sortir de mon sac une bouteille et une petite gamelle. Dans la bouteille, un jus de Baie Ceriz bien frais, bien rouge, que je verse brièvement dans la gamelle pour Topaz. Je m'attèle ensuite à en boire moi-même, proprement et avec classe. Ah ! Je ne remercierai jamais assez ma petite soeur pour cette idée magistrale. Je tends la bouteille vers le garçon, tout en essuyant délicatement ma bouche avec un petit mouchoir. Il reste encore pas mal de marche à faire jusqu'à Meridian, mais rien n'empêche de prendre une petite pause !


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Réseau routier :: Route 4-
Sauter vers: