:: Mhyone :: Méridian Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A quelle température le manger ? [Allen]

avatar
Région d'origine : Mhyone
Expérience : 1070
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 13 Fév - 22:04
Elle avait fait tout ce qu'elle avait à faire à Méridian. Ne lui restait plus qu'à voyager jusqu'à l'île Mirabèce, où elle irait rejoindre son vénérable grand-père. Un peu déprimée, Elisthel ne se doutait pas que sa journée allait être encore plus assombrie. Comme à l'habitude, Noctis piaillait sur toutes sortes de débats scientifiques dont elle ne comprenait pas le moindre mot. Ori, à ses côtés, se promenait d'un pas fatigué. Il n'aimait pas la foule, et elle le comprenait. Le tournoi en approche n'aidait pas la ville en terme d'animation. Mais ce qui l'énervait, c'était la Saint Valentin. Evidemment que c'était cela qui l'énervait. Allen Wills lui restait bien en tête malgré ces quelques mois de séparations, et elle ne se sentait vraiment pas à l'aise. Son cœur se serrait et il lui fallait faire un effort pour éviter de laisser les larmes poindres. Ses yeux étaient brillants, en plus qu'elle se canarde mentalement d'insultes.

C'était stupide. Elle n'avait vraiment pas à se sentir aussi triste à cause de cela. C'est vrai quoi elle n'était pas seule, et même si Allen lui manquait et que son attitude avait été déplorable avec elle, même si la vérité c'était qu'ils s'étaient négligés l'un l'autre, c'était derrière elle. Seulement cela lui pesait sur le cœur. A ses côtés, elle ne voyait pas le regard triste et furieux de Noctis. Allen Wills. Il le connaissait. Le garçon n'avait pas pipé mot lors de sa relation avec la demoiselle, mais maintenant il se sentait vraiment en colère. Elisthel était plus jeune qu'eux, et il estimait qu'en temps qu'aînés, c'était à eux de faire plus attention. Même s'il n'en montra pas grand chose, le garçon dévisageait tout de même de temps à autre sa camarade. Il se figea lorsqu'en amont de la foule, il aperçut une touffe de cheveux blonds bien connus.

Ah non. Ca n'était pas le moment. Noctis pesta intérieurement et chercha à faire changer de trajet la jeune femme le plus vite possible, mais le Noctali de la dresseuse avait lui aussi remarqué Allen et fonçait droit dessus, visiblement prêt à en découdre. A la suite de quoi la dite dresseuse s'élança à sa poursuite en clamant à son pokémon de revenir. Le brun se passa une main sur le visage. Et allez, le Chenipotte qui redémarre...

Elisthel leva les yeux vers la cible des grognements énervés d'Ori. Allen. Son cœur se figea douloureusement et elle manqua de trébucher. Ses yeux s'ouvrirent, étonnée et énervée. Elle hésita une seconde à donner l'ordre à son pokémon d'attaquer. Elle allait ouvrir la bouche, mais Noctis fut plus rapide.

« Allleeeeeen ! Mais quelle bonne surpriiiiise. Ca fait combien de temps qu'on s'est pas vus ? Hein ? Sérieux, mec, tu deviens quoi ? »

Le brun lançait des regards particuliers à Allen, comme pour lui faire passer un message codé. Cela eut le don d'énerver encore plus Elisthel qui lui jeta un regard noir avant de reporter son attention sur le blond. Noctis détourna les yeux, gêné.

« Allen Wills, hein. Il a raison, tu pourrais donner des nouvelles. »

Son ton était glacial et si le regard qu'elle avait lancé à Noctis était déjà noir, celui-ci était carbonisé. Drôle de contraste.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 354
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 22 Fév - 12:47
ch. iII - coeur en vrac
acte ii - dresseur pokémon

Pour une surprise, c'est une surprise. Si mon périple entre Nox illum et Méridian peut servir de scénario pour un film d'action, alors ce qui va suivre mérite une nomination pour un drame romantique. Je me tiens droit, au milieu de la foule, quand mon regard croise celui d'Elisthel. Je n'ai pas de mots pour décrire le sentiment qui m'envahit, mais il peut être défini par un simili de culpabilité et de tristesse. Mon départ précipité ne justifie pas mon silence de ces derniers mois, je suis loin d'être le parfait gentleman que je me veux être.

La demoiselle n'est pas seule. D'ailleurs, la personne qui l'accompagne est la première à m'avoir identifié. En regardant plus attentivement, je m'aperçois qu'il s'agit de Noctis Flavelle, un jeune homme avec qui j'ai parcouru une partie de mon passé. A sa manière de me regarder, il est clairement évident qu'il sait tout sur ce qui s'est passé. Je n'ai pas le temps de me préparer mentalement à cette confrontation qu'Ori se retrouve à mes pieds, grognant férocement contre moi, assez pour faire mon Lixy se cacher derrière ma jambe. C'est un signe considérable et sans malentendu, je ne suis pas le bienvenu ici.

▬ "Noctis..."

Par la suite, la voix d'Elisthel m'atteint directement en plein coeur. Aucune excuse, aucun prétexte ne pourrait me défendre, je ne m'en autorise pas le moins du monde. Une petite inspiration, puis je fais un pas, puis deux, avant de me placer devant la jeune fille et de la serrer contre moi. Je lui glisse un "Je suis désolé" dans l'oreille avant de lâcher prise, et de me retourner vers Noctis. Je le pousse, une fois, deux fois, trois fois, le regard fixe, l'expression sérieuse.

▬ "...Frappe-moi."

Je ne mérite que ça, et le jeune homme le sait. Je suis prêt à subir les conséquences de mes actes, à prendre mes responsabilités jusqu'au bout. Topaz, mon Lixy, tire sur mon jean avec ses dents, comme pour m'arrêter. Il n'arrive pas à comprendre que je cherche délibéremment à me faire taper dessus.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Mhyone
Expérience : 1070
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 26 Fév - 18:29
La jeune femme ne savait pas trop à quoi elle aurait dû s'attendre. Elle avait espéré l'entendre s'excuser, lui dire qu'il n'avait pas assuré, qu'il regrettait, qu'il s'était aussi sentit mal. Mais rien de tout cela. Une brève étreinte à laquelle elle ne s'était pas attendue, accompagnée d'un chuchotement qui dissimulait mal son effroi. Perdue, elle observait Allen, incertaine de la réaction qu'elle devait avoir. Et puis, le voilà qui demandait au scientifique de le frapper.

Noctis le contemplait. Le sourire crispé, les yeux alertes. Le jeune homme observait son ami sans trop réellement quoi faire. Elisthel avait longtemps été très en colère, et c'était l'une des raisons qui lui avait fait penser que se déchaîner sur scène l'aiderait à aller de l'avant. Il l'avait vu pleurer et il l'avait réconforté, du mieux qu'il pouvait. Mais en voulait-il personnellement à Allen ? Non. Cette pensée terrible lui traversa l'esprit, songeant que si ce n'était pas arrivé... Coupable, le brun se passa la main dans les cheveux, se grattant l'arrière de la tête de manière embêtée.

« Aaah. Rien n'est jamais facile avec vous deux, hein ? »

Il observa le Noctali qui grognait un peu moins fort. Il connaissait ça. Oh oui. Un sourire navré, et il ferma son poing pour le poser avec une grande délicatesse sur la joue d'Allen. Après quoi, son regar mortellement sérieux se planta dans les pupilles de l'homme blond.

« Ce serait un peu trop facile d'effacer ta culpabilité comme ça. Ce n'est pas moi qui suis en colère, Allen. C'est elle. »

Noctis tourna son regard vers Elisthel. Elle pleurait de grosses larmes, faisant de son mieux pour ne pas attirer leur attention. Le brun se précipita vers elle, lui demandant ce qui n'allait pas. Mais Elisthel redoubla de pleurs et tourna son regard vers Allen.

« Je... J'étais en colère ! Ce n'est pas juste... Je t'en... Je t'en voulais ! Je voulais... Je voulais que tu souffres comme moi ! Que tu saches ce que j'ai vécu... Mais... Mais je veux juste passer du temps avec toi... Je veux juste qu'on soit encore amis... Je veux pas que tu me laisses seule ! Je veux pas que tu me laisses derrière ! Je veux rester avec toi... Je ne veux pas qu'on soit en froid... Et toi... Toi tu arrives et tu me fais un câliiiiiiin... BOUAHAHA... »

Un brin amusé, Noctis posa sa main sur l'épaule de la jeune femme, hésitant vaguement à la serrer dans ses bras. Un pincement au cœur, le jeune homme compris que c'était bien trop tard maintenant. Il lança un regard navré à Allen. Comme une demande. Mais Elisthel se dégagea de Noctis pour venir agripper Allen, pleurant encore plus.

« Et puis tu pars. Comme ça. Tu me demandes même pas si je veux que tu restes. C'est injuste. Injuste ! Tu n'en fais toujours qu'à ta tête. Laisse moi au moins... au moins être ton amie. »

Elisthel se sentait terriblement confuse. C'était Allen. Elle savait qu'elle l'aimait, qu'elle l'aimait bien plus que de raison. Comme un amoureux ? Comme un ami ? Incapable de trancher, elle se consola en se disant que là, juste un étreinte amicale lui permettait de se sentir un peu mieux. Elle ne voulait pas revenir sur les événements. Elle ne voulait pas se souvenir de sa colère, de sa rancœur. Elle voulait juste se sentir en paix, juste un peu plus.
Elisthel était fatiguée de se battre avec les autres, pour elle-même et pour tout le reste. Pour l'instant, elle souhaitait la quiétude.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 354
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 7 Mar - 21:12
M'attendant à me retrouver défiguré par le poing du scientifique, je reste perplexe devant sa retenue. Ses mots ne parviennent pas jusqu'à mon cerveau, ils ne ressemblent pas le moins du monde à ce que j'ai en tête. Me défiler ? Effacer ma culpabilité ? Loin de là. Cette douleur que j'étais censé ressentir au visage m'aurait simplement rapproché de la réalité, de la gravité de la situation. Je voulais m'en approcher plus. Mais il marque un point. Ce n'est pas à lui de m'accorder cette punition, mais plutôt à celle que j'ai blessée. Elisthel pleure à chaudes et grosses larmes, je ne peux m'empêcher de penser à un mignon Chuchmur utilisant Croco-Larmes. Sauf qu'au lieu de trouver ça attendrissant, mon cœur se serre un peu plus.

Devant les plaintes lancées contre moi, je reste silencieux, le regard appuyé sur la demoiselle. Il est hors de question que je détourne les yeux, que je cherche à esquiver ce flot de paroles qui m'est adressé. Tandis qu'Elisthel s'accroche à ma veste en continuant de pleurer, je me surprends à penser que cette réaction lui ressemble particulièrement. Une réaction que j'aurai pu imaginer même si je ne l'avais vu. Mes mains viennent de nouveau se poser sur elle, une sur sa tête, l'autre sur son dos, alors que je l'approche lentement contre moi. Tout est de ma faute. Je n'ai pas su gérer les arguments de mon père et de mon grand-père, je n'ai pas su trouver les mots pour les convaincre, je n'ai pas su protéger ce qui me tient tant à cœur. Mais alors que cette scène commence à durer, une lueur s'échappe d'une de mes Pokéballs. Jade. La Chlorobule vient se blottir contre ma jambe, sous le regard amusé du Lixy.

▬"Je suis désolé... J'aurai du vous prévenir, te prévenir. Les choses ne se sont pas passées comme je l'espérais, mais je suis le seul fautif dans tout ça... Sèche tes larmes, je ne compte partir nulle part désormais, pas sans toi."

Oui. Au final, mon retour sur cette île est le résultat de compromis et de liberté acquis au travers de ces derniers mois. Plus d'obligations, je ne suis juste qu'un simple Dresseur Pokémon - avec un peu de renommée mais tout de même - arpentant les routes pour s'initier aux secrets de ce monde et se hisser vers des sommets immémoriaux. Le tournoi qui a eu lieu un peu plus tôt n'était qu'un premier pas, même si je n'ai pas pu passer le premier tour. Beaucoup de choses se sont produites, mais elles ne marquent que le début d'une grande aventure.

Mes iris couleur saphir se posent alors sur Noctis. J'ignorais qu'il connaissait Elisthel, même si la logique des choses m'amène à avouer que j'aurai du m'en douter. Il travaille pour le Professeur Acacia, il y avait donc 99% de chances qu'ils aient pu se croiser entre temps. Cela fait assez longtemps que je n'ai pas donné de nouvelles, mais j'étais loin d'imaginer le revoir dans ces circonstances.

▬"Hum... Cela fait un bail au fait, Noctis. Depuis l'académie il me semble.  J'ai entendu dire que tu travailles désormais pour le Professeur Acacia, pas trop dur ?"

La personnalité de la chercheuse de renom fait que ses collègues se prennent la tête la plupart du temps pour arriver à quelque chose de concret, mais son talent et son génie sont incontournables. Mais, pendant cette conversation, je n'ai pas relâché l'étreinte entamée à la demoiselle, elle doit s'imprégner de mon parfum à l'heure qu'il est, ou plutôt, du parfum des chocolats qui se trouvent dans la poche intérieure de ma veste surtout.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Mhyone
Expérience : 1070
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 7 Mar - 21:34
Paix intérieure. Finalement. Elisthel se sentait réellement soulagée des paroles d'Allen. Plus particulièrement, son cœur avait fait un énorme bond alors qu'il avait souligné qu'il n'irait nul part sans elle. Cela lui fit en même temps mal, cela dit. Elle était une peu perdue. Elle ignorait comment elle devait le considérer, et pire encore. Son cœur se serrait davantage à l'image de quelqu'un d'autre. Son cœur qui battait la chamade, une chamade bien connue et pourtant étrangère. Ce n'était vraiment pas le moment de se poser des dizaines de questions. La jeune femme inspira à plein poumons, soupirant d'aise. Elle était bien, juste là.

Noctis de son côté observait la scène se jouer. Simple spectateur et pourtant acteur intérieur. Il se força à garder son silence et son calme. Était-il idiot ? Peut être un peu, mais ça lui ressemblait bien. Des souvenirs refaisait surfaces à mesure qu'il dévisageait le garçon qui lui faisait face. Allen. Il avait eu souvent l'occasion de le revoir en photo depuis le temps, mais ce n'était sans doute pas le cas du blondinet qui avait semblé le reconnaître avec quelque peine. Il n'avait pas énormément changé, mais il était tout de même différent. Dans ses gestes, dans sa façon de s'habiller, dans ses habitudes... Il avait changé sans même y penser. Mais pour l'heure, il se contenta d'un sourire. Un de ses inimitables sourires taquin, presque narquois. Le garçon fit un clin d'oeil à Allen, espérant silencieusement qu'il comprendrait le message.

« Ouaip'. Je bosse pour la Prof, effectivement. Même si pour l'heure, mon boulot c'est d'être avec elle. Ça m'arrange bien, j'ai toujours préféré le terrain aux labos. Nouveau sourire, amusé cette fois. Apparemment elles sont très bonnes amies, et une certaine fillette avait besoin qu'on veille sur elle
-Fillette ? Comment ça fillette ? T'es à peine 20 cm... plus grand... AHEM. Vous vous connaissez ? »

Elisthel espérait bien dévier le sujet de son erreur de jugement. Piquée, elle n'avait réalisée que trop tard qu'il était effectivement bien plus grand qu'elle. Plus âgé aussi. Ces deux-là étaient amis. Génial. Comment n'avait-elle pas pu le deviner ?

« Hm-mh. On a été dans la même école. Même si on a pas vraiment choisi le même parcours. Monsieur Wills, c'est tout une histoire. Moi j'étais plutôt le scientifique. J'ai même écrit des thèses tu sais ? »

Le visage absolument circonspect d'Elisthel lui fit presque mal à l'égo. Presque. Il haussa les épaules. Il lui montrerait plus tard. Pourquoi personne ne le prenait jamais au sérieux ? Un poil grognon, le dit scientifique se contenta d'observer ses deux amis, comme attendant la suite de la scène. La suite qui arrivait maintenant. La jeune femme se décida à se décoller de son camarade, relevant l'odeur de chocolat qui flottait dans l'air. Elle n'osa pas vraiment piper mot, mais de grands yeux curieux se tournèrent vers Allen.

« Hé, dis. C'est moi ou tu sens le chocolat ? »

Cette notion sucrée lui étant rappelée, la date du jour se superposa dans sa tête avec force. Elle avait complètement oubliée. Un brin gênée, Elisthel ne savait pas trop ce qu'elle souhaitait entendre. Ah... La journée était vraiment difficile !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 354
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 29 Mar - 23:47
Les réponses du scientifique ne m'étonnent pas le moins du monde. Sa ligne de métier explique pas mal de choses, notamment son engouement pour le danger et l'appel du terrain. Les mains sur les hanches, je laisse échapper un léger soupir avant de me mettre à sourire.

▬"Toute une histoire ? Je suis certain que la tienne peut largement rivaliser avec la mienne."

Ce ton humoristique ne me ressemble pas vraiment, mais la présence du jeune homme change pas mal de paramètres dans ma personnalité. Cependant, le regard appuyé d'Elisthel me fait revenir à mon état normal. Son odorat sur le coup plus affûté que celui d'un Goupix a remarqué que quelque chose se cache dans ma veste. Des chocolats. Mais pas n'importe lesquels. Des chocolats spécialement préparés pour la Saint-Valentin. Après nos touchantes retrouvailles, il serait bizarre de sortir cette petite boite et de tout lui expliquer. Néanmoins, ne rien lui dire n'est pas non plus une bonne idée. Un dilemme sans nom se dessine sous mes yeux, alors que mon temps de réponse est compté. Tant pis, je me lance ! Boite en main, je garde mon calme avant de prendre de nouveau la parole.

▬"Et bien... Ils viennent de mon professeur de combat, elle a tenu à ne pas me laisser sans chocolats cette année, je les ai reçus par courrier."

Il faut dire que Cynthia n'hésite pas une seule seconde à me taquiner dès qu'elle en a l'occasion. D'ailleurs, le mot attaché au paquet n'était autre que "A mon cher petit Luxray solitaire", mot que je me suis gardé d'enlever et de ranger au fin fond de mes innombrables poches vestimentaires. Mais changer de sujet reste pour le mieux, trop m'étendre sur la Saint-Valentin n'est pas bon pour nos affaires. Je replace la boite à sa place avant de faire quelques pas un peu vers l'avant, histoire de me rapprocher du scientifique par la même occasion. Je leur présente mes nouveaux compagnons Pokémons, Topaz et Jade, qui continuent de me tourner autour. J'en profite alors pour leur raconter la raison de ma venue dans cette ville, le tournoi organisé par le groupe Pokéweb nommé les "Ossatueurs", ainsi que le résultat de ma participation.

▬"J'étais loin d'être à la hauteur, mais ce fut une bonne expérience. J'espère remettre ça rapidement !"

Mon engouement pour les combats Pokémons a pris une autre dimension. Il me faut prendre du jalon. Mais maintenant, que faire ? Il me reste encore pas mal de jours avant que je ne me remette en route pour Nox Illum. Puisque je suis à Méridian, peut-être que rendre visite au Comte est une bonne idée. Entretenir de bonnes relations avec des hautes personnalités est une chose primordiale si l'on veut survivre en ce monde.

▬"Ca vous dit de prendre un petit verre ? Je connais l'endroit parfait qui pourra assouvir toutes vos envies."


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Mhyone
Expérience : 1070
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 10 Mai - 18:17
A quelle température le manger ?
avec Elisthel Firefly & Allen Wills

Elisthel sentit un étrange apaisement. Tiens ? Pourquoi était-elle soulagée ? Cette pensée la contraria autant qu'elle l'apprécia. Elle observa Allen, à la recherche de quoi que ce soit qui pourrait répondre à ses interrogations intérieures. Mais rien. Elle y réfléchirait plus tard. Il les invitait à prendre un verre. Mais pour le coup, elle savait qu'ils n'avaient pas le temps. Une nouvelle fois, son regard se tourna vers Allen. Les mots restèrent coincés dans sa gorge. Elle ne voulait pas lui faire de la peine. Elle ne voulait pas perdre une occasion de récupérer cette amitié qu'ils avaient tout les deux faillit mettre en péril.

« Ah, j'suis désolé Allen, mais on est un peu pressés par le temps. Hésite pas à nous passer un coup de fil quand tu auras le temps, on essayera de se trouver un créneau ! »

Noctis était venu à son secours. Elle hocha la tête, avant de lui faire une bise sur la joue et de s'éclipser. Le brun à ses côtés l'observait attentivement. Elle le sentait. Une question semblait lui brûler les lèvres. Il ne la posa pas. A la place, ils continuèrent le chemin tranquillement. Jusqu'à ce qu'elle brise la glace.

« Je ne suis plus triste tu sais.
-Même si tu n'as pas eu de chocolat ?
-Hé. T'as qu'à m'en offrir. »

Le garçon ne pipa pas mot. Elisthel n'avait pas l'air d'y accorder une grande importance de toute évidence. Son visage était serein, bien plus que lorsqu'elle était arrivée. Ses estimations avaient été complètement chamboulées. Il ne put s'empêcher de sourire, ravi que sa camarade soit désormais plus heureuse. Mais quelques mètres plus loin, il finit par aller acheter un paquet de chocolat, qu'ils mangèrent tous les deux.

« C'est le mieux avec la Saint Valentin. Tu peux manger du chocolat et personne ne te jugera ! »

Il faillit partir en un fou rire, mais se retint. Il avait rarement vu une fille prendre le quatorze février pour ce qu'il était : une fête où l'on partageait du chocolat. Et puis, elle pianotait sur son téléphone, envoyant un dernier message à Allen avant de profiter du reste de la journée.
« N'hésite pas si tu as besoin de moi. »



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Méridian-
Sauter vers: