:: Mhyone :: Méridian Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

OSSATHLON 1 - Coordinateurs

avatar
Région d'origine : -
Expérience : 86
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 14 Fév - 21:17
Passé la porte du restaurant, vous arrivez dans une salle assez cozy et agréable. Des tables ici et là, des clients attablés. On vous fait signe d'avancer. Un petit couloir et vous arrivez là où auront lieu les activités.

Tout d'abord, une pièce d'une petite cinquantaine de mètres carrés. Placés ça et là, quelques banquettes qui ont l'air confortables. On y a aussi dressé deux tables sur lesquelles sont posées de verres et des bouteilles d'eau et de jus de fruits. C'est aussi là qu'on servira la collation. Au fond de la salle, une porte double et deux baies vitrées qui donnent sur la cour.

La cour mesure à peu près quatre-vingt dix mètres carrés et est de forme carrée. A l'opposée de la porte, ce sont les remparts de Méridian qui referment cette cour. Des deux autres cotées, des haies hautes d'au moins trois mètres.

A partir de vingt deux mètres cinq de la haie de gauche est dessiné à la vraie blanche un carré au sol de quarante cinq mètres sur quarante cinq qui longe le mur. C'est ce qui servira d'arène. Le carré est vide. En dehors de ce carré, on a disposé des chaises en plastique pour les spectateurs. Un joli gong est collé au mur.

Un homme en costume visiblement intimidé s'avance vers le centre de la cour. Il est neuf heures du matin.


« Mesdames. Mesdemoiselles. Messieurs. Tout d'abord, permettez moi au nom du Sceau de l'Ossatueur de vous remercier d'avoir été aussi nombreux à répondre à notre appel. C'est un véritable honneur pour nous de vous recevoir ici en ce jour.

Il va y avoir des combats. Il va y avoir de la violence. Mais nous espérons surtout que ce sera un célébration de l'esprit qui anime plus que notre groupe, mais tout les dresseurs de ce bas monde : l'esprit de compétition.

Permettez moi tout d'abord de vous présenter le sommaire de cette journée. A partir de neuf heures, c'est à dire quand j'aurai posé mon micro, nous aurons tout d'abord l'honneur de vous présenter des numéros de coordinations qui vous sont proposés par, sans ordre d'importance ni de passage : Mademoiselle Eva Levsky, Ossatueur, monsieur Shinichi Kirisaga, Roigada, mademoiselle Sarah Croche, Ossatueur, mademoiselle Euphemia Ells Latoleya, Feunard, mademoiselle Alyce Wilde, Feunard, mademoiselle Luna Faylinn, Roigada et mademoiselle Elisthel Firefly, Feunard.

Cela nous mènera à dix heures trente. C'est à ce moment que commenceront les combats, qui verront s'affronter : mademoiselle Brynhild Skarlati, Ossatueur, mademoiselle Eva Levsky, Ossatueur, monsieur Shinichi Kirisaga, Roigada, monsieur Allen Wills, Ossatueur, mademoiselle Sarah Croche, Ossatueur, monsieur Timothy Boote, Roigada, mademoiselle Euphemia Ells Latoleya, Feunard, mademoiselle Luna Faylinn, Roigada, mademoiselle Alyce Wilde, Feunard et mademoiselle Lili Vinsmore, Ossatueur.

Le premier tour du tournoi sera en un pokémon parmi deux, c'est à dire que les dresseurs auront le droit de jongler entre deux pokémons, mais un seul KO est éliminatoire. Le premier tour sera joué en Triple Threat, c'est à dire que trois dresseurs entreront dans l'arène mais que seulement le dernier debout passera au tour suivant. Monsieur Shinichi Kirisaga, Roigada, obtient un tour d'avance du au nombre d'inscrits.

La demi finale et la finale se joueront en combat en un contre un classique en appliquant toujours la règle du un pokémon parmi deux.

Aux alentours de midi, une collation vous sera proposée par l'équipe du Grand Duché.

Merci de votre attention et amusez vous.
»

Règles du sujet:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 1668
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 15 Fév - 16:46

Je croisais les bras en regardant la cour, repensant encore et encore à la chorégraphie. Tout ira bien, au pire, on ne fait ça que pour s’amuser et découvrir une nouvelle expérience. Et par on, je parle de Miracle, ma Absol et de Merveille, ma Aquali. Je baisse mon regard vers mes deux pokémons qui me souriaient et je leur rendais la pareil : elles étaient toujours prêtes à s’amuser. Ah... On dirait que c'est mon tour.

Musique d'ambiance:
 

Je m’avance en direction de la cour accompagnée de mes pokémons. J’ai vu beaucoup de coordinateurs et de coordinatrices habillés spécialement pour l’occasion. Je n’ai pas adopté de style particulier, si ce n’est le mien : mes vêtements bleus foncé de style militaire, mon manteau noir qui servait plus de cape que d’autres choses avec le temps qui se réchauffait et mes grosses bottes qui martelaient impitoyablement le sol. Ah si, j’avais des gants blancs pour l’occasion. Concernant mes pokémons, je les avais laissés comme la nature les avait fait.

Mes deux pokémons s’installèrent à environ 10 mètres de distance et se placèrent en face de l’un et de l’autre. Ils me regardèrent, attendant avec impatience le signal. J’attendis quelques secondes et tendis mon poing droit, comme si je frappais quelqu’un, avant de lever mon uniquement mon index.

"Danse-Lame. Coup d'Main"

L’Aquali commença alors à s'asseoir sur son arrière train, tandis que l’Absol commençait à attaquer le vide, ses griffes qui adoptèrent une couleur violette . Merveille, elle commençait à applaudir avec ses pattes avant et à lancer des cris de joie. Rapidement, une aura blanche recouvrait entièrement l’Absol. Les spectateurs les plus près pouvait sentir la force que dégageait Miracle avant de voir les deux pokémons bondir et de lancer, cette fois en même temps, l’attaque Vibraqua. Les deux bulles d’eaux vinrent se rencontrer et s’entrechoquer au milieu de la scène, créant une vague d’eau qui était devenue peu après une mare.

Je levais ensuite mon majeur, sans baisser mon index pour autant et mes pokémons commencèrent à se déplacer. L’Aquali allait au centre de la scène tandis que l’Absol se mettaient juste devant moi.

"Acidarmure. Reflet."

Tous les pokémons avaient les pattes dans l’eau et l’Aquali commença à être presque transparent, tandis que des images virtuelles de l’Absol s’étaient formées, entourant entièrement le pokémon au centre. Pour les spectateurs qui avaient le plus d’empathie, il pouvait angoisser pour l’Aquali, être entouré de pokémon plutôt offensif boosté au Coup d’Main et au Danse-Lame, mais ces spectateurs n’avaient pas fini d’avoir peur : les pokémons de type ténèbre s’élancèrent tous en direction de l’Aquali, toute griffe dehors.

L’impact fut assez violent et les images d’Absol reculèrent tous en même temps une fois qu’ils avaient utilisés la capacité Tranche-Nuit. Cependant, on pouvait constater que l’Aquali n’avait pas bougé d’une écaille et elle se débarrassa même de son camouflage pour sourire au spectateur et montré qu’elle allait bien en effectuant un petit cri de joie.

Mes pokémons se placèrent ensuite de nouveau face à face, à environ 10 mètres comme tout à l’heure. Je levais donc mon annulaire, toujours en gardant mon majeur et mon index levé tout en me mettant pile au milieu des pokémons.

"Météore. Vent Glace."

L’Aquali invoqua alors des étoiles qui allèrent en direction du ciel et tout de suite après, ma Absol envoyait un rayon d’air glacé. Les étoiles étaient gelées au-dessus de moi et tombait en direction du sol, juste en face de moi.

Je fronçais les sourcils, me mettant en position comme un pokémon de type combat et une fois que les étoiles de glace étaient tombées, je commençais à frapper dedans, les
réduisant en poussière de neige qui se reflétait sur la mare d’eau créé en introduction. Pendant que je cognais contre les Météores congelé, mes pokémons avaient commencé à courir dans l’eau en utilisant leurs capacités Vive-Attaque pour se mettre à mes côtés. Ainsi, dès que tout réduit en particule brillante, mes pokémons et moi étions comme illuminés par des millions de paillette.

Coupe Vent.

Bon… C’était juste histoire de ne pas laisser de l’eau par terre pour le prochain concurrent. La Absol sauta dans les airs et des lames d’airs sortirent de nouveau de sa corne et ils se dirigent vers la mare, la balayant dans des gerbes et arrosant au passage quelques spectateurs, mais bon, la scène était dégagé de toute humidité.

Voilà. Ma présentation était terminée, mes pokémons et moi saluèrent le public en baisant respectueusement la tête avant de nous diriger vers les coulisses. Je me doute que par rapport à d’autres prestations, la mienne manquait sans doute beaucoup d’élégance ou de beauté, mais je trouvais que c’était une expérience très intéressante à faire. Puis, cela m’avait permis de montrer ce que je pensais de l’Ossathlon, même si je ne suis pas certaines que tout le monde est saisie ma vision.

Ba, peu importe. Direction le tournoi et j’avais encore beaucoup de chose à faire.


Moi j'ai du Charisme et je suis une Pokémon Ranger  Cool
Merci Arya pour la T-card et l'Avatar !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Mhyone
Expérience : 1070
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 15 Fév - 17:45
L'endroit était relativement rempli. Elisthel Firefly dévisagea l'assemblée, considérant qu'il était bien trop tôt dans la matinée pour tenir un événement de ce genre. Elle retint difficilement un bâillement durant le speech de l'homme qui était chargé d'accueillir les invités, et encore plus difficilement son envie de s'asseoir sur l'une des chaises posées à côté. Noctis sembla ricaner dans son dos, mais elle préféra faire la sourde oreille. Le brun lui avait vivement suggéré, si ce n'était imposé, de participer à ce petit événement. La raison ? Déjà, c'était un excellent moyen de se venger d'Allen. Il allait subir son regard noir tout le long de la compétition. En soi, c'était déjà quelque chose qu'elle pouvait faire en tant que simple spectatrice.

Mais elle désirait qu'il la regarde. Qu'il la voit droit devant lui, exécuter une performance en sachant qu'il l'avait blessé. Qu'elle soit au centre de l'attention pour quelques minutes à peine, pour qu'il ait ne serait-ce qu'un peu de peine pour ce qui était arrivé. Résultat, elle avait passé les deux derniers jours à répéter avec Noctis, car c'était lui qui était à l'origine de sa prestation du jour. Elle avait été terriblement surprise en se rendant compte que son camarade avait de l'expérience dans le domaine de la coordination. Elle ne s'était toujours pas remise de sa démonstration, totalement improvisée et pourtant extrêmement audacieuse. Il connaissait bien ses pokémons, bien mieux qu'elle. Il était pleinement conscient de leurs capacités et des façons les plus ingénieuses de les utiliser.

Si elle avait été plus maligne, cela aurait peut être été plus facile. Mais au lieu de cela... Elle soupira, observant le stage qui se dévoilait à eux. C'était l'heure des représentations. A sa grande surprise lors de l'inscription, sa démonstration n'était pas limitée en nombre de pokémons. Elisthel savait que prendre trop de pokémons demanderait un travail supplémentaire à la gestion. Qui plus est, cela risquait de faire trop de combinaisons et de perdre le fil directeur de la dite démonstration.

Oui, de la musique, oui, je le fais pas souvent:
 

Elle avança vers le centre, s'inclinant brièvement dans sa robe de dentelle. Elle attrapa le bout de ses volants et les souleva légèrement, avant de se mettre en position. A ses côtés, Ori, comme toujours. Le Noctali semblait impatient. C'était la première fois qu'il participerait à un véritable spectacle. Sa joie devait se sentir même parmi le public. Elisthel attrapa deux pokéballs, faisant apparaître son désormais célèbre Lokhlass et le petit farceur en coton, Majora. Le pokémon vole vent sautilla dès qu'il eut un pied à terre, alors qu'Elisthel reculait de quelques pas. Elle commencerait par le plus éblouissant.

« Majora, Zénith. Ori, Rayon Lune. »

Les yeux mordorés de Noctis se posèrent sur elle alors qu'un sourire taquin apparaissait sur le visage du brun. C'était lui qui lui avait enseigné ce tour, même s'il utilisait Aurore à la place de Zénith. Le soleil se mit à briller, bien plus fort qu'il ne l'aurait dû à cette heure matinale. Son Noctali ne perdit pas de temps et vint se poster sur la carapace de Nier, avant de lever la tête vers le ciel et de pousser un hurlement digne d'un Lougaroc. Une aura blanchâtre descendit du ciel, faisant clignoter ses anneaux dorés. Le soleil qui brillait pourtant si fort fut un instant assombri par une masse qui flottait au dessus du stage. Pas la vraie lune, bien sûr, il ne s'agissait que d'une aura magique, mais bien positionnée, le semblant d’éclipse solaire était visible d'un certain angle. L'ombre s'était créée sur la scène. Le Noctali pointa sa tête vers le public, ses yeux rougeoyants brillants comme jamais.

C'était désormais à Nier de briser ce moment et pour ce faire, elle usa de l'attaque Brume. Le terrain se vit bientôt recouvrir d'une étrange fumée qui masquait à peine les pokémons, illuminés par son effet précédent.

« Berceuse, Siffl'Herbe, Feinte. »

Nier se mit à chanter, rapidement suivit en canon par son Farfaduvet. Ori poursuivit dans sa sublimation de type ténèbres, son attaque Feinte le faisait disparaître et réapparaître à divers endroits du stage. La musique accompagnait ses mouvements, apparitions et disparitions. Sa transition était bonne. Les anneaux dorés de son Noctali ponctuait ses bonds, donnant une plus-value supplémentaire. Il était désormais temps.

« Météores, Vent Violent, Plaquage. »

Ori se figea, ses anneaux dorés brillants dans la brume. Non loin, la Lokhlass abattit son poids sur le terrain, commençant à dégager un petit peu de brume, tout en l'élevant quelque peu. Majora lança de puissants souffles sur le terrain, qui continueraient à balayer le terrain un petit moment. La brume fut aspirée par les vents, prenant encore plus de hauteur. Son Noctali lança alors son attaques Météores, dont les étoiles étaient dispersées par les vents. Le Farfaduvet sautilla jusqu'à la tête de sa camarade de type eau, usant de son attaque pouvoir Lunaire pour donner à nouveau une ambiance à l'effet visuel.

« Vibraqua. »

L'ordre était sans appel. Nier lança la petite boulette d'eau vers la lune imaginaire créée par Majora. Elisthel illustrait là un autre fait de la nuit ; l'eau et la lune, qui s'attire indéniablement. Les étoiles étaient en place, son Noctali se tenait au milieu des vents et des giclées d'eau qui commençaient à apparaître. Sa Lokhlass apprécia les retombées aqueuses avec plaisir, son peau se lissant sous l’effet d'Absorb Eau. Majora ne tenait en plus en place.

« Lance-Soleil. »

Le lutin bougea à toute allure, se retrouvant au côté de son ami nocturne. Sa joie se lisait sur son visage. Malgré tout ce qu'elle avait pu faire au terrain, Zénith était toujours actif. Le laser dissipa toute son œuvre dans une lumière salvatrice, orientée vers le ciel. Un rayon de lumière qui brisa lune, vents, étoiles et brume. La peau de Nier sembla luire au soleil, alors que les anneaux d'Ori s'éteignaient. La jeune femme sourit, s'inclinant de nouveau alors que ses pokémons firent de même. Enfin, excepté Majora qui s'empressa d'aller sauter sur la tête de sa dresseuse, réclamant déjà son dû. Un peu gênée, elle lui donna néanmoins une friandise qu'il dévora sans attendre.

Elle retourna du côté des spectateurs, allant retrouver Noctis qui lui souriait. Ça ne s'était pas si mal passé que cela. Enfin, c'était son avis. Le garçon sembla sentir la retombée d'adrénaline de la jeune femme, qui la ramenait doucement vers ses angoisses et ses troubles. Il se contenta de lui saisir la main discrètement, s'armant d'un unique sourire amusé. Elisthel ne pipa pas mot, gênée, mais ne retira pas sa main non plus.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 1672
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 26 Fév - 11:24


L'Ossathlon est pour bientôt et je ne pense pas être prêt pour l’événement. Il faut dire que tout s'est fait dans la précipitation. De mon inscription à ma préparation, le chaos a été total. Je suis allé à Virida, à la rencontre de Pépé Skill, dans le but de préparer le tournoi et ai un peu zappé le premier concours, celui de coordination. Résultat, il ne me reste qu'un peu plus de quatre jours pour créer une prestation de A à Z. De retour à Méridian, je médite sur la question avec Antonidas. Depuis qu'il a évolué et gagné en intelligence, le Pokémon royal est de bon conseil.
▬ On fait quoi ?
Malheureusement mon Roigada est aussi peu inspiré que moi. Il faut dire que le thème proposé n'est pas des plus facile à appréhender :
« Que vous inspire l'Ossathlon ? »

Pas grand-chose, je le crains. Dans le but de trouver un fil directeur à ma prestation ou une idée brillante, je gribouille quelques mots sur mon carnet et dessine des scènes plus ou moins réussies. Je regroupe ensuite certains croquis entre-eux et déchire les moins bons. En procédant de la sorte, des tendances apparaissent. Certaines combinaisons d'attaques ou scènes ne peuvent être réalisées qu'en présences de Pokémons particuliers. À ce titre, je crois savoir quels sont les membres de mon équipe qui prendront part à l’événement le jour J ; C'est déjà ça. Des idées d'enchaînements me viennent en tête et je continue de les annoter voire de les dessiner quand c'est possible. On verra plus tard ce qui, en pratique, est réalisable de ce qui relève du fantasme. J'avance doucement mais une question reste toujours en suspend :
« Que vous inspire l'Ossathlon ? »

Dans deux jours aura lieu le concours et je commence à entraîner mes partenaires pour l’événement. Comme on pouvait s'y attendre, j'ai été un peu trop présomptueux sur la capacité de mes Pokémons à effectuer certains combos et ai sous-estimé le potentiel visuel d'autres compétences. Par conséquent je réorganise pas mal de choses et continue de chercher des façons d'améliorer mon numéro. Je sais quelles attaques et enchaînements effectuer mais ai bien du mal à agencer le tout et à donner une unité à mes idées. Alors que je m'entraîne dans la cour de l'auberge où je séjourne, le directeur de l'établissement – qui m'a gracieusement laissé utiliser cet espace à ma guise – me demande :
▬ Alors jeunot, tu avances ?
Pas vraiment, non. Il me manque l'essentiel. Je n'ai pas encore trouver la bonne façon de scénariser le numéro. Réfléchissons. Les Ossatueurs ... Ce sont des combattants, des guerriers ambitieux, des créatures fortes et fières mais pas dénués de style pour autant, comme en témoignent certaines formes exotiques de ce Pokémon. Ce sont toutes ces qualités qui doivent être représentées lors de cette compétition. Que ferait un coordinateur réputé à ma place ? Je ne sais pas trop. Il faut dire que ma liste d'ami – en plus d'être courte – ne comprend pas de stylistes célèbres. Elle ne contient que deux ou trois clampins voyageant à Mhyone et mon mentor ; Un chevalier idiot qui … Oh punaise.
J'ai trouvé.

***

Le jour du concours est arrivé. Je pense être prêt même si, comme toujours, j'ai le trac. À tous les coups je vais paniquer et faire capoter mon numéro. La prestation doit durer entre cinq et sept minutes. C'est deux  à trois fois plus que lors de nos précédentes performances. J'ai à ce titre deux à trois fois plus de chances de commettre une bourde d'inattention.
Plusieurs coordinateurs passent sur scène, effectuent leur numéro quand enfin le speaker annonce ma venue.
▬ Pourquoi j'ai fait ça en fait ? Je vais me taper la méga honte.
Mon Roigada hausse les épaules alors que Tirion m'encourage une dernière fois. Le coq de combat est la vedette de mon numéro, c’est pourquoi je fais avaler à ce dernier un Pokébloc sucré obtenu quelques semaines auparavant. Ceci-fait, je m'avance et pénètre dans ce « carré » qui nous sert de scène, vêtu de l'armure bleutée que m'avait offert Marc-Antoine le mois dernier.
La méga honte disais-je.

Je me place dans un coin et demande à mon Braségali et à Antonidas  de rester près de moi. Trois, deux, un et … C’est parti ! Que le récit de cette épique quête commence comme dirait l’autre.

Spoiler:
 
Alors que les deux Pokémons habillés respectivement en chevalier et en mage sont à mes côtés, je lance une Pokéball au plus loin. Celle-ci contient le final boss. Le méchant de l’histoire, le seul, l’unique :
▬ META ! METAMORPH.

Le Braségali à l’armure et heaume dorés est le premier à intervenir et s’avance de quelques centimètres. Yogg Saron utilise sa capacité spéciale de sorte à copier l’apparence du Pokémon.
▬ Nitrocharge !
Je pointe le Braségali factice de mon épée en plastique. L’original génère alors un cercle de feu autour de lui, fonce en direction de son vis à vis, dévie volontairement de sa trajectoire et fait mine d’avoir échoué son attaque. À noter que sa vitesse augmente suite à cette offensive et je compte bien profiter de ce fait. D’autant que le talent Turbo du Braségali rend celui-ci de plus en plus rapide à chaque attaque. Quoiqu’il en soit, j’enchaîne :
▬ À toi, Choc Mental !
L’archimage, après avoir fait tournoyer son sceptre au dessus de sa tête, fait voler quelques cailloux en direction du Pokémon imitateur. Là encore, il fait en sorte que son attaque échoue. Le but étant de ne blesser personne ici, pas même Yogg Saron.
▬ Danse plume et pied brûleur !
Le coq profite de la vitesse gagnée précédemment pour effectuer rapidement d’amples mouvements et créer autour de lui des plumes qui s’enflamment au contact de sa jambe. Les phanères rougeoyants – et surtout inoffensifs – fusent ensuite vers le Roigada factice qui n’a pas eu le temps de changer de forme cette fois. Techniquement l’attaque en question a permis de diminuer la puissance de frappe du Métamorph mais cela n’aura pas d’incidence sur la suite de la performance.

Les trois attaques n’ayant pas mis à terre le Pokémon, je simule le désarroi, fais tomber ma fausse épée au sol et me mets à prier très fort pour que Yogg agisse conformément au plan.
« Allez s’il te plaît. Fais le. Te fous pas de moi. Y a des spectateurs » me suis-je mis à penser. Je lui ai bien répété plusieurs fois que : « Quand je fais tomber mon épée, c’est à toi. Utilise Nœud-herbe. » C’est la seule action que le Pokémon rose doit réaliser lors de ce spectacle et j’ai bon espoir qu’il s’en soit souvenu. L’imitateur – qui a gardé les traits d’Antonidas – esquisse un sourire machiavélique adressé aussi bien à la foule qu’à moi. Le sol ne se dérobe pas sous nos pieds pour laisser place à des végétaux hostiles comme prévu mais c’est l’air qui paraît plus lourd. Ça, croyez-moi, ce n’est pas l’attaque Nœud-herbe. Ça a tout l’air d’être puissance cachée. Les plumes collées au Métamorph s’envolent vers les airs et retombent au sol. Les éléments sont quelques peu perturbés et la surprise se lit sur mon visage mais j’ose espérer que je n’ai pas encore été démasqué par le public ou les juges. Pour le moment, les spectateurs ont l’air de croire que « tout est sous contrôle ». Yogg stoppe son attaque de lui-même . Ce bougre de Pokémon farceur m’a fait une belle frayeur. Le Roigada et Fandral quant à eux font mine d’être blessés par les quelques plumes renvoyées et l’attaque puissance cachée. La performance n’est pas terminée. Il me reste une à deux bonnes minutes pour effectuer mon final. Ça devrait être bon.
▬ Vibra-soin et gonflette.
Le premier ordre est pour Antonidas et le second pour le Pokémon feu. Le Roigada lève son sceptre en l’air. Une sphère rose de bonne taille apparaît au sommet de l’item en bois. D’un mouvement de bras, l’hippopotame pointe son objet magique vers son allié et la sphère se décompose en poussières revivifiantes. Fandral recouvre des forces, pousse un cri rauque et gagne en puissance. Ses muscles sont mieux dessinés qu’auparavant, ses traits plus marqués et sa force de frappe décuplée. Entre l’attaque Gonflette, son talent turbo et la capacité nitrocharge de tout à l’heure : Le Pokémon est survolté. Je récupère l’épée que j’avais posé au sol et la brandis à nouveau en direction de notre « ennemi ».
▬ Rayon Gemme, Boutefeu et Pied Voltige.

À nouveau des roches sont envoyées vers l’imitateur mais ces dernières sont plus imposantes que précédemment. Une aura rougeâtre entoure le Braségali comme auparavant mais là encore l’attaque se veut plus impressionnante. Le coq enflammé fonce alors vers le Pokémon qui a pris ses traits pour l’occasion. Fandral saute de roche en roche et, une fois à mi-distance de son opposant, rejoint le domaine aérien afin d’effectuer un pied voltige en piqué. Mon Braségali vient s’écraser à vingt ou trente bons centimètres de Yogg et l’action en question soulève un nuage de poussière tant le choc est violent. Une fois  le nuage dissipé, les spectateurs découvrent mon Roigada, Fandral, le Métamorph et moi même côte à côte. Mes Pokémons et moi réalisons une courbette afin de remercier le public de son attention et laissons la « scène » au prochain participant.

▬ Punaise, il fait grave chaud dans cette armure. Je sais pas comment ils  font pour supporter ça à Kalos.
Une fois à l’abri des regards indiscrets, je me change et me remémore ma prestation.
L’espace d’un instant, j’ai eu peur que Yogg n’en fasse qu’à sa tête mais le Pokémon n’a pas tout fait capoter. De plus, j’ai été plutôt bon durant ces cinq-six minutes. Au final je suis plutôt content de ma performance sur le thème du dépassement de soi.
Se transcender, devenir meilleur que celui qu’on était il y a quelques instants seulement. C’est un peu bateau mais finalement c’est ça ma réponse à la question.
C’est ça que m’inspire l’Ossathlon.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Méridian-
Sauter vers: