:: Mhyone :: Réseau routier :: Route 5 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sales bestioles [PV : Georges]

avatar
Région d'origine : Parmanie
Expérience : 357
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 20 Fév - 1:48
    Nous avions quitté Nox Illum il y a deux jours de cela. Nos courses ayant été compétées et nos ventres étant pleins, mon rondoudou et moi étions fins prêts à quitter cette gigantesque métropole. Je n’appréciais pas particulièrement cette ville bondée de populace et parsemée d’imposants gratte-ciels. La capitale de Mhyone s’avérait être intéressante puisque nous trouvons toujours tout, peu importe ce que c’est, si on sait où chercher. Néanmoins, j’ai toujours eu le cœur davantage axé sur la nature. Être trop longtemps entourée de béton finit par m’épuiser, me rendre anxieuse même, bref. Dans mon sac de voyage, j’avais réussi à mettre un sac de couchage doublé, des provisions de nourriture pour tenir quelques jours, des vêtements de rechange et quelques trucs biologiques pour les soins d’hygiène. Dans les poches de mon blouson, je transportais fièrement sept pokéballs dont quatre que j’avais moi-même confectionné.

    Oui, oui. Ce qui est fascinant à Nox Illum, c’est la quantité de connaissances à portée de main. À mon arrivée sur les lieux, quelques semaines auparavant, je désirais en apprendre davantage sur la fascinante technologie des objets de capture. J’eus la brillante idée de suivre des cours quotidiennement dans un centre spécialisé qui me conféra la capacité d’en fabriquer de manière autonome. Pratique, surtout dans mon cas, puisque mon objectif est d’attraper d’autres espèces de pokémons.

    D’ailleurs, le premier membre de mon équipe marche, en se dandinant, en ce moment même à mes côtés. À prime abord, on dirait un énorme chewing-gum rose – bon, lui dites pas que j’ai choisi l’adjectif « énorme » pour la décrire – avec des bras et des jambes dodus. Deux globes d’un bleu azur ornent son mignon petit visage. Il s’agit de Jezebel, Duchess Jezebel. Ce surnom lui va à sied. C’est une petite princesse, plutôt exigeante à ses heures, mais généralement douce et agréable qui adore la compagnie. Ce dernier trait explique entre autres pourquoi elle ne tient pas dans une pokéball. Elle craint par-dessus tout la solitude.

    Alors que je lui tirai ma langue pour l’amuser, une créature sortie de nulle part – d’un buisson, en fait – se jeta devant celle-ci en lâchant un cri n’indiquant rien qui n’aille. Je reconnaissais le pokémon, ce dernier provenant de ma région natale : Kanto. L’imposant insecte fit claquer ses deux énormes mandibules dans le vide, annonçant une prochaine attaque. Tétanisée de peur, mes jambes – et le reste de mon corps d’ailleurs – semblèrent se paralyser. S’il y a une chose à savoir en ce qui me concerne, c’est que je hais par-dessus tout les pokémons de ce type. Ils m’effraient au plus haut point de par leur laideur, leurs nombreuses pattes et ce liquide dégoulinant qu’ils ont presque tous. Jezebel se réfugia derrière ma jambe, craintive, alors que le Scarabrute s’approchait dangereusement de nous.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 784
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 20 Fév - 15:53

SALES BESTIOLES
Hop, le Scalpion sauvage est dans la poche. Enfin, dans la ball. Enfin, pas vraiment en fait. A peine la pokéball stabilisée, il en sort et regarde son nouveau dresseur. Est-ce une trace de défi que Georges peut voir dans le regard du pokémon Coupant ? Il s'en occupera après avant d'aller au chevet de Eighteen. Le gros pokémon à l'air mal en point. Non. Mal en point est peut être un peu fort. Il vient de faire un bon gros combat et est exténué. Georges lui grattouille le crâne.

« C'est bien Eighteen. Tu t'es bien battu. Sans toi, je n'ose pas imaginer ce qui me serait arrivé. »

Le pokémon Armurfer pousse un léger mugissement. Georges lui caresse une dernière fois le crane avant de détacher la pokéball de la ceinture et de faire rentrer son pokémon chez lui. Dans cette espèce de stase provoquée par l'objet, Eighteen pourra se reposer. Georges s’assoie par terre et sort un mouchoir de sa poche. C'est vrai qu'il saigne. Il éponge doucement sa plaie. Ça pique, mais Georges à connu pire. Ça devrait aller jusqu'à son retour à la maison. Le Scalpion s'approche.

« Alors. Alors alors alors. Il va falloir que je te trouve un surnom. Malheureusement, je ne peux pas le faire ici. Il me faut du calme et de la tranquillité, et je ne pense pas pouvoir en avoir ici. »

Le nouveau compagnon de Georges le regarde en penchant légèrement la tête. Mais qu'est ce que cet humain est en train de raconter ? Tu parles de créatures bizarres. Un surnom. Il s'en fout de ça. Tout ce qu'il veut, c'est devenir plus fort. Pas jouer à la dînette. Il lance un regard peu persuadé à son dresseur en croisant les bras. Georges se relève. Il va être temps de rentrer, non ? Merde. Il n'avait pas pensé à ça. Avec Eighteen hors de commission, il allait devoir marcher. Il en aurait pour quelques heures. Quel enfer. Autant se diriger vers l'abri bus le plus proche. D'un geste de la main, il fait signe à son pokémon de le suivre.

Il croise d'autres personnes sur le chemin. Des dresseurs surtout. Il n'y prête pas vraiment attention. Ils se débrouillent bien. Regardons par exemple cette dresseur avec son boulerosemon. Elle va affronter un Scarabrute. Pas de soucis. Son pokémon prépare une attaque là. Tiens. L'attaque implique de se mettre derrière son … D'un cri, Georges demande à son pokémon d'aller aider. Il sera sûrement plus rapide que lui.

Heureusement pour tout les partis impliqués dans l'affaire, c'est un Sacrabrute fier de sa puissance. Au lieu d'attaquer tout de suite, il préfère regarder sa proie en se moquant. C'est la seule chose qui fait qu'au moment où il décide à passer à l'attaque, le Scalpion est là pour bloquer sa Force Poigne. Il est fort le con. Dans un autre cri, Georges se jette dans les jambes du pokémon. Il ne sait pas vraiment ce que vaut son nouvel allié. Son épaule lui fait un peu mal. Damnation.

« Combattez ou courrez, mais décidez vous ! »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Parmanie
Expérience : 357
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 20 Fév - 22:51
    Au moment où j’imaginais déjà ces énormes mandibules nous passer autour du cou, une créature accompagnée de son dresseur vinrent à notre secours. Le pokémon para l’attaque physique de l’insecte tandis que le garçon se jeta sur lui pour le gêner. Mes globes oculaires s’écarquillèrent suite à l’action qui venait tout juste de se passer. Duchess Jezebel ouvrit un œil pour observer ce qui se passait autour d’elle, ayant entendu l’impact des pinces du scarabrute contre le corps métallique du scalpion. Ce sont les paroles du dresseur aux cheveux blonds qui parvinrent à me ressaisir et à contrôler ma peur. J’encourageai mon rondoudou à contre attaquer pour aider nos alliés à mettre hors d’état de nuire la créature fraichement sortie des buissons.

    Reprenant confiance en lui grâce à l’absence d’hésitation dans mon ton de voix, il exécuta une attaque Voix Enjôleuse comme demandée sur l’adversaire qui se la prit de plein fouet. Secoué et voyant définitivement qu’à quatre contre un il n’avait pas beaucoup de chances de l’emporter, il s’échappa de l’emprise du pokémon acier et enjamba le garçon avec tant de bien que de mal pour finir sa course dans l’épais feuillage bordant la route. J’essuyai mon front à l’aide du revers de ma main avant de proposer de l’aide à cet inconnu pour se relever.

    Mon. Dieu. Je ne sais pas quoi dire, je suis dans tous mes états… Merci beaucoup à vous deux pour votre intervention, sans quoi mon Rondoudou et moi s’en était finis. C’qui arrive, c’est que j’ai une peur incontrôlable de ce genre de créatures. M’enfin, c’est compliqué, ça date.

    Mes joues et celles de Jezebel se teintèrent de rose – bien que pour cette dernière cela fut plutôt subtile comme changement – la gêne étant montée en chacune d’entre nous. Duchess s’avérait être orgueilleuse et pour ce qui est de moi… j’avais un peu honte. Honte de ne pas avoir été à la hauteur face à ce scarabrute et d’avoir laissé mes craintes grimper en moi et m’hypothéquer par la suite.

    Je me nomme Esther Russell, je voyage depuis peu sur Mhyone avec Duchess Jezebel, mon rondoudou. En réalité, nous avons quitté Nox Illum il n’y a que deux jours de cela. Je me grattai l’arrière de la tête timidement. Pouvons-nous connaître l’identité de nos héros du jour ?

    Je tirai de ma poche deux orbes ornés de rouge et de blanc. Sans hésitation, je les approchai à portée de main du jeune homme, un sourire aux lèvres.

    Tiens, je te les offre. Je les ai confectionnés moi-même. Je suis certaine qu’elles sauront t’être utiles à un moment ou un autre.

    Je me permis un clin d’œil à son égard avant de le laisser parler.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 784
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 23 Fév - 0:20

SALES BESTIOLES
« Non. Pas par là. Pitié. »

Dans sa quasi-confusion provoquée par l'attaque Voix Enjôleuse de la Duchesse, le Scarabrute prends la décision de fuir. Par là où est Georges. Il ne peut laisser échapper qu'une petite voix alors que le pokémon le piétine. Il se roule ne boule pour ne pas trop prendre cher. Fort heureusement, le Scarabrute est un gringalet pour sa race et le bonheur de confusion fait qu'il ne piétine pas trop trop fort. Ça fait quand même assez mal. Mais Georges est fort. En plus, il ne va pas pleurer devant une fille, non ?

Dans un grognement, Georges se déplie alors que le Scalpion le regarde d'un air narquois. Doucement, avec difficulté, il se relève. Il se palpe. Rien de cassé. Il s'étire ensuite. Quel enfer. Ça lui rappelle les heures les plus sombres de sa vie sur l'île. Mais peu importe. Il tapote ses vêtements pour retirer la boue et la poussière. Il a l'air fin maintenant. Enfin, il regarde son interlocutrice parler.

Elle a eu peur. Il pouvait le comprendre. Il est vrai que Scarabrute, c'est pas le pokémon qui a l'air le plus sympathique du monde. Elle rosit. Sûrement un contre coup de la peur. Elle a encore peur là maintenant. C'est vrai qu'avec ton pokémon ténèbres et la salissure sur son corps, Georges doit être un peu dans le camp des Scarabrutes. Ah. Elle pense qu'il est un héros. C'est à Georges de prendre des couleurs. Il ne se sent pas héros. Il n'a rien fait de spécial, non ? Quel dresseur laisse un autre dresseur dans la panade ? Il se racle la gorge nerveusement.

« Je … Hum. »

Et maintenant, elle lui offre des pokéballs. Il essaie de ne pas le prendre mal. Il a autant l'air d'un clodo que ça ? Il se gratte la tempe.

« Oh, je vous remercie, mais je pense qu'elles vous serviront plus qu'a moi. Vous savoir saine est sauve est ma récompense. Vraiment. »

Il est poli mais ferme. Il ne prendra pas ces pokéballs. Une fois rangées, il saisit doucement la main de ladite Esther et se penche doucement en frôlant la peau de ses lèvres. Un petit baisemain en bonne et du forme.

« Georges de Jocquevillard, pour vous servir. Et mon partenaire ici n'a pas encore de nom, je le déciderai à la maison. Si cela peut vous rassurer, je ne suis pas à Mhyonne depuis longtemps. »

Il se penche vers Duchess Jezebel.

« Enchanté aussi de vous rencontrer, Duchesse. Je ne suis moi même qu'un Comte. Je ne suis donc que votre serviteur. »

Le pokémon l'amusait un peu. Duc et Duchesse, ce n'est pas n'importe quoi comme titre après tout. Il se redresse.

« Vous vous dirigez vers Méridian ? Si vous voulez, on peut repartir à deux. »

Il se frotte la joue. Et voilà, il saigne de nouveau.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Parmanie
Expérience : 357
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 24 Fév - 1:34
    Le garçon refusa les objets de capture que je venais de lui offrir, mentionnant que j’allais probablement en avoir davantage besoin que lui. J’ignorais s’il voulait sous-entendre quelque chose par-là, mais bon, je ne rajoutai rien sur le sujet pour le moment puisque ce dernier me prit par surprise. Il baisa ma main avec douceur en se présentant à moi, ce qui répondait à mon interrogation. Mes joues – déjà rosées – devinrent écarlates. Ce certain Georges se pencha presque immédiatement vers Jezebel pour la saluer. J’espérais que le changement de couleur de mon teint eut le temps de passer inaperçu pendant les présentations. Je préférais ne point savoir s’il avait remarqué, à vrai dire.

    Duchess, quant à elle, gloussait suite à l’approche du jeune homme. Il savait la flatter dans le sens du poil, comme on dit, parce que déjà le rondoudou semblait l’apprécier. Jezebel adorait être reconnue, c’était une petite star sur pattes aimant l’attention humaine. Elle sautilla sur place pour lui démontrer son enthousiasme avant de s’enfarger et d’effectuer une pirouette dans la poussière. Je secouai la tête lentement en l’observant se relever maladroitement, un mince sourire au coin des lèvres. Mon attention se rapporta rapidement au dénommé Georges.

    En réalité, nous n’avons pas de destination de prévue officiellement. Jezebel et moi avions surtout l’intention de passer quelques jours en nature. On aime les villes, mais à petite dose. Et puis, camper nous permettra de renforcir nos liens tout en rencontrant des créatures nouvelles.

    Après être passé quelques temps à Nox Illum, un peu d’air frais et de végétation s’avérait être tout ce dont j’avais besoin actuellement.

    Parlant de pokémon nouveau, c’est la première fois que j’en croise un comme le vôtre. Quel est le nom de cette espèce ? Il semblerait que ce soit un type acier, de par ce que j’ai pu constater un peu plus tôt.

    J’analysai le corps du petit soldat en me mettant à son niveau. J’aimais bien la forme de son crâne, qui me rappelait un petit casque de plomb. La forme de ses yeux me donnait l’impression qu’il conservait constamment un air sérieux, comme les fantassins. Les lames sur son corps, son front et ses bras faisaient de lui une véritable machine à tuer. Fascinant.

    J’arrive de Parmanie. J’ai rencontré Rondoudou il y a peu, ici, à Mhyone. Vous venez de loin ?

    Peut-être venait-il de ma région, Kanto. Dans tous les cas, Georges de Jocquevillard s’avérait être – tout comme moi – un néophille en ces terres nouvelles et peut-être pourrions-nous nous entre aider d’une quelconque manière.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 784
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 25 Fév - 1:33

SALES BESTIOLES 
Oh, regardez moi ça ! La duchesse a chu. EN parfait gentleman, Georges sort un mouchoir de sa poche et le tends au petit pokémon rose. Pas question de laisser une personne d'une telle qualité sale, non ? Il sourit un peu. Ce pokémon lui rappelle ceux de sa grand mère. Il faudra qu'il l'appelle bientôt.

Ah, elle préfère la nature. C'est une bonne personne. Camper, c'est très bien. C'est une bonne façon de se lier avec son équipe. Décidément, elle a toutes les vertus cette Esther. Georges en est un peu jaloux. Entre l'Ossathlon qui se prépare et les petits boulots qu'il fait pour monsieur son grand père, cela fait longtemps qu'il n'a pas eu quelques jours pour lui, pour aller faire de la randonnée, dormir à la belle étoile et chasser les insectes qui veulent boire son sang. Ah, la nature est vraiment géniale. Il se reprends. Pas question de se perdre dans ses pensées devant elle.

« Oh, vous avez l'oeil, et le bon ! Effectivement, Scalpion est un pokémon de type acier. Il me semble qu'il possède aussi le type ténèbres. Je possède aussi un autre compagnon, mais il est trop fatigué pour sortir de sa pokéball à l'heure actuelle. J'ai moi aussi été attaqué sur cette route. Mon autre pokémon est un Galegon. Acier et roche. Comme vous pouvez le deviner, j'ai une certaine affinité pour les pokémons de ce type. »

Et voilà. Il parle, parle et parle. Le silence lui fait un peu peur en fait, peut être. Si il se tait, peut être qu'elle va partir. Est-ce qu'il veut vriament que ce soit elle, ou simplement un autre dresseur. C'est vrai que ça fait deux fois sur cette route qu'un humain se fait attaquer par un pokémon qui à la claire intention de directement blesser. Voir pire. Autant donc continuer de parler.

« Parmanie … C'est dans le sud de Kanto, non ? Avec son Parc Safari si je ne m'abuse ? Si c'est bien ça, j'y suis allé une fois quand j'étais gamin. C'est une jolie ville, non ? Moi, je viens de Fort Vanitas, en Kalos. Pour vous décrire … Et bien, c'est un peu comme Méridian en fait. Beaucoup de vieilles pierres, au moins autant de vieilles personnes. C'est un climat agréable. Pas autant que la nature, mais c'est doux à vivre. Peut être que vous nous ferez le plaisir de nous visiter après votre camping ? »

Au plus il répondait, au plus il sentait une boule grossir dans son ventre. Une partie de lui n'aimait pas dire qu'il venait de Fort Vanitas. La partie un peu plus sauvage, un peu moins gentille voulait qu'il dise qu'il venait du dehors. De l'île. Il respire doucement. Il ne se sent pas à l'aise ici. Un mauvais pressentiment.

« Pour être franc, je me sentirais mieux si vous pouviez m'accompagner jusque Méridian. Mon pokémon le plus fort est KO, mon autre pokémon est une addition nouvelle a mon équipe. N'ayez crainte, je pourrai vous dédommager. Et puis, on pourra discuter un peu en marchant. Ça vous dit ? »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Parmanie
Expérience : 357
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 27 Fév - 19:38
    J’avais donc devant moi un spécialiste du type acier. Je souris à l’égard du pokémon rouge, noir et argent, possédant apparemment le type ténèbres également. À bien y penser, il portait bien ses deux éléments. Certains individus sont effrayés par les spectres et ce genre de pokémons. Quant à moi, je les trouve plutôt amusant, ils ont un je-ne-sais-quoi hors du commun qui sait être charmeur. Et puis, lorsqu’on observe attentivement le comportement de ce Scalpion, on devine rapidement qu’il se tient vaillamment là pour aider son dresseur. La preuve, il nous avait sorti d’une situation plutôt dangereuse seulement quelques minutes auparavant. Je lui fais confiance indéniablement.

    ▬ Effectivement. Le parc safari est un attrait touristique incontournable à Parmanie. J’ai entendu dire qu’il y en existe un aussi à Mhyone, sur l’Ile Eschine, et qu’il en valait le détour. C’est certain que je m’y rendrai lorsque l’occasion se présentera.

    Le jeune homme venait de Kalos, une région que je n’avais malheureusement pas encore visitée, bien qu’elle s’avérait être intéressante. Mon périple venait à peine de commencer et j’avais choisi la région de Mhyone pour débuter, la brochure de cette dernière étant venue me chercher davantage.

    ▬ Ce sera avec joie que je viendrai visiter votre coin de pays après avoir fait le tour de Mhyone ! Et oui, pourquoi pas, j’accepte de vous suivre jusqu’à Méridian. Ça risque d’être amusant et, comme vous dites, beaucoup moins dangereux à deux.

    Le Rondoudou, qui venait de prendre le mouchoir que lui tendait M. de Jocquevillard pour s’essuyer, sautilla sur place pour démontrer son enthousiasme. Je m’abaissai à son niveau pour la laisser sauter sur le dessus de mon sac à dos avant de me mettre en route. Jezebel chantonnait doucement tout en s’accrochant aux ganses de mon sac de voyage, témoignant de sa bonne humeur.

    ▬ Alors, qu’est-ce qui vous amène à Méridian ? J’ai lu sur une brochure qu’ils possèdent un château fascinant qui serait, dit-on, hanté par des pokémons spectres. Ça fout la chair de poule rien qu’à y songer. Je lui laissai quelques minutes pour répondre avant de poursuivre. Ça vous dirait d’échanger nos numéros de smartphones ? Je ne connais que vous sur l’île et comme vous semblez sympathique ça pourrait être intéressant de discuter par moments.

    Était-ce prématuré comme proposition ? Je n'allais point tarder à le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 784
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 28 Fév - 1:54

SALES BESTIOLES
Il est une différence entre les attentes et les envies. Voila un exemple. Georges avait envie qu'elle l'accompagne. De une, elle était sympa. Du moins, si elle ne l'était pas, elle savait bien faire semblant. De l'autre, effectivement, il ne se sentait pas très à l'aise avec juste le Scalpion comme escorte. Mais jamais il ne s'était attendu à ce qu'elle accepte. Cela vient de la devise des de Jocquevillard, descendue des temps immémoriaux depuis l'époque de Grégorien de Jocquevillard, illustre fondateur de cette noble lignée : « Ne jamais demander, toujours proposer. ». Depuis sa plus tendre enfance, Georges avait été habituer à ne jamais demander d'aide. Et ce n'est pas vivre seul sur une île déserte qui allait changer ça. Bien sur, Georges n'est pas une machine. Il demande parfois. Mais sa famille comme ceux qui sont au courant ont tendance à renvoyer cette phrase au jeune homme. Il est donc surpris de vois sa requête acceptée. C'est avec plaisir qu'il lui réponds.

« Et bien, en fait, je ne fais pas grand chose par ici. Enfin. C'est ici que monsieur mon oncle réside, et j'ai l'honneur d'habiter chez lui pendant mon séjour en Mhyone. Il tient un restaurant en ville. Je ne fais pas grand chose, a part organiser le tournoi et m'entrainer pour l'instant. Je suis déjà allé au château de Dulem d'ailleurs. Ne vous inquietez pas, ça ne fait pas peur si vous avez votre belle Duchesse avec vous. »

Elle lui demande son numéro de téléphone ? Il rougit un peu. Ce n'est pas souvent qu'une jolie jeune femme demande le numéro de portable de l'homme de fer. Mais il regagne sa composure assez vite. Il en faut plus pour le troubler, non mais !

« Oh. Hum. Je ne vois pas de raisons de ne pas le faire. Tant que ce n'est pas pour m'inonder de photos de miaouss mignons à n'importe qu'elle heure de la nuit, je suis okay. »

Oui, c'est du vécu. La découverte par sa grand mère de cette technologie avait été … difficile pour Georges.

Ils ont un peu avancé et le Scalpion commence un peu a traîner la patte. Georges s'en approche.

« Et bien mon grand ? Oh, entre ton alpha et ce scarabrute, je comprends. Allez. Rentre dans ta ball mon ami. »

Aussitôt dit, aussitôt fait. Le pokémon est dans la relative tranquillité de sa ball. Georges se retourne vers Esther.

« Et bien, mon amie, je me met entièrement sous votre responsabilité. »

Il lui adresse un sourire encourageant.

« Et vous sinon ? Vous êtes née à Parmanie, vous êtes arrivée en Mhyone. Vous cherchez quelque chose de bien précis aussi loin de chez vous ? »

Il n'est pas mieux placé pour parler de ça. Lui aussi est loin. Mais il n'a pas vraiment de but. Il s'en est rendu compte avec Elisthel.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Parmanie
Expérience : 357
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 2 Mar - 22:08
    Le Rondoudou gloussa de plus belle suite aux compliments de Georges de Jocquevillard à son égard, ce qui la fit d’ailleurs tanguer dangereusement sur le dessus du sac. J’eus besoin de la ressaisir en lui rappelant de bien s’accrocher pour qu’elle refocalise son attention sur ce que celle-ci faisait. Ce jeune homme avait, décidément, beaucoup de chance d’avoir de la famille dans le coin où dormir et passer le temps. Pour l’instant, le logis familial ne me manquait pas beaucoup, néanmoins je savais que cela ne tarderait à arriver d’ici quelques semaines. En attendant, la vie de vagabond me plaisait bien jusqu’à maintenant.

    J’imagine que votre expérience et votre courage ont dû vous être utile lors de votre visite du Château. Lorsque nous serons prêts, nous le visiterons. J’estime toutefois que nous avons pas mal de travail à faire pour y parvenir. Une minute de silence fila. Vous avez parlé d’un tournoi, si je ne m’abuse ? De quoi s’agit-il ?

    Comme nous étions débarqué il y a peu en ces contrées, j’ignorais totalement de quoi parlait l’individu. Peut-être serait-il intéressant pour nous d’y assister, en tant que spectateur pour commencer. Nous avions tellement de choses à apprendre et observer les différents dresseurs agir avec leurs pokémons serait intéressant et divertissant à la fois.

    Je lâchai un petit rire cristallin lorsqu’il fit référence aux photographies de pokémons mignons. Avait-il deviné qu’il s’agissait de mon point faible ? Je jetai un coup d’œil par-dessus mon épaule pour voir Jezebel. Elle devait avoir révélé le pot aux roses.

    Il est vrai que j’adore les Miaouss, comme toutes les créatures jolies d’ailleurs, mais ne t’en fais pas je ne t’importunerai point. Du moins je vais essayer.

    J’exécutai un vif clin d’œil avant de sourire en coin, rapportant mon regard sur la route.

    Sinon… Je cherche un peu à tester mes capacités, à vivre par moi-même, pour une fois. J’ai vécu des évènements fâcheux au cœur même de ma famille qui me poussent à vouloir rendre justice et aider les démunis. Mon voyage à Mhyone permet de marier ces deux objectifs à merveille.

    Voir du pays, faire des rencontres intéressantes, travailler sur soi-même. Grandir des expériences vécues. Il s’agit là d’un destin bien différent que celui qu’a choisi mon frère Thomas, mais c’est le miens et je vis bien avec cela.

    Mon frère a fait quelque chose d’impardonnable et n’a pas payé le prix de ses actes, lorsque j’étais plus jeune. C’est un peu grâce à lui que je m’en suis sortie avec cet objectif. Vous avez des frères et sœurs, Georges ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 784
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 3 Mar - 14:24

SALES BESTIOLES 
Experience et courage ? Georges fronce légèrement les sourcils. Il ne sait pas vraiment faire les compliments, et se demande réellement de quoi il parle. Il est encore neuf dans le monde des dresseurs. Le monde des pokémons, non, mais le monde des dresseurs et des maisons hantées … Elle fait peut être référence à son sauvetage, mais ce n'est pas une histoire de courage. N'importe qui aurait fait ça, non ? Georges est persuadé qu'il y a une sorte de code entre dresseurs. On est tous dans le même bateau. Pas question de laisser quelqu'un d'autre couler. Ce ne serait pas digne. Elle parle ensuite du tournoi. Ca, c'est quelque chose qu'il comprends.

« Alors, en fait, c'est un tournoi organisé par le groupe des Ossatueurs. Ça se passe chez monsieur mon oncle, le quatorze. Il y aura un petit tournoi et des représentations de coordination. Vous êtes bien sur invitées à venir. Cela me ferait plaisir de vous y voir. »

C'est vrai. Plus on est de fous, plus on rit. Elle éclate de rire à sa remarque sur les photos de Miaouss. Il est assez joli son rire. Mais Georges n'en est pas ému. Il plisse même des yeux. Elle croit peut être qu'il rigole là. Mais absolument pas. Il n'est vraiment pas fan de tout ça, et quand il dit qu'il souhaite ne pas en recevoir, ce n'est pas pour rire. Il ne veut pas d'elle qu'elle « essaie » de ne pas lui envoyer de photo. Il veut d'elle qu'elle réussisse à ne pas le faire.

Georges se décompose ensuite un petit peu. Il ne voulait pas qu'elle pense à des choses désagréables à cause de lui. Il se maudit intérieurement. En même temps, pense-t-il, c'est vrai qu'elle n'a pas une tête à avoir vécu des choses dures comme lui peut l'avoir, mais bon. Ce n'était pas très chevaleresque, Georges. Par contre, il a peur de ne pas comprendre. Elle a profité des méfaits de son frère ? Si c'est le cas, il regrettera un peu moins son intrusion. Georges aussi se considère dans l'équipe de la justice, mais il sait que son tempérament est aussi flexible que son type fétiche. Il faudra faire attention. Pas question de se laisser aveugler par un visage mignon. Les fleurs les plus jolies sont souvent les plus toxiques. Elle lui demande ensuite si il à un frère. Il s'assombrit.

« Je n'ai pas cette chance, malheureusement. Je suis, comme on dit, le dernier de mon sang. »

Il se gratte le visage.

« J'espère que vous allez réussir en tout cas. Je veux dire, devenir plus forte. Si vous le voulez, on pourra s'affronter, un peu plus tard. Quand vous serez prête. Mes pokémons ne sont pas forcément les plus faciles à affronter pour notre très chère Duchesse, mais bon. Ca ne fait jamais de mal. Je pense. »

Il se gratte la tête.

« Et sinon, a part Méridian, vous avez prévu d'autres visites ? La plage de Minami est très jolie, même si un peu dangereuse parfois. »

Il a gardé de mauvais souvenirs.

« Si vous le souhaitez, quand je serais un peu plus libre, on pourra faire un bout de chemin. Pas longtemps hein, je ne veux pas vous déranger. Enfin. C'est une idée comme ça. Vous allez voyager, je vais voyager ... »



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Parmanie
Expérience : 357
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 4 Mar - 3:58
    Georges de Jocquevillard venait à l’instant de m’inviter à ce fameux tournoi organisé par les membres du sceau de l’ossatueur. Est-ce qu’il faisait partie de ce groupe ? Probablement, si cela se déroulait au cœur même de la résidence de son oncle avec qui il vit. Le garçon me fit part de la date à laquelle devait se dérouler le tournoi et je le remerciai instinctivement pour l’invitation. Peut-être qu’en plus de m’apprendre des choses concernant les échanges entre les dresseurs et leurs pokémons, je serais en mesure de rencontrer d’autres personnes. S’entourer d’amis est une chose utile, surtout lorsque l’on se sent seul, ce qui risque de m’arriver éventuellement.

    Le sujet bifurqua sur la descendance de la famille de Jocquevillard après mon interrogation à ce propos. Georges ne m’apparut point aussi amusé qu’il pouvait l’avoir laissé paraitre auparavant. Quelque chose le tracassait et il ne tarda pas à m’en faire part.

    ▬ Le dernier de votre lignée, oh, pardonnez-moi, je l’ignorais. Loin de moi l’idée était de vous gêner. Puis… J’imagine qu’il vaut mieux ne pas avoir de frère que d’en avoir un totalement absent et agissant de manière contraire à vos valeurs.

    Malaise. Le jeune homme renchérit sur un autre sujet, quelque chose de moins dramatique. Je penchai légèrement la tête sur la gauche, réfléchissant aux paroles qu’il venait tout juste de prononcer. Moi ?! L’affronter en combat singulier ? Cette idée ne m’avait pas même frôlée l’esprit, bien qu’elle fût loin de me déplaire. Pourquoi pas…

    ▬ J’ignore si nous serons, un jour, à la hauteur. Néanmoins… J’aimerais bien fixer mon objectif là-dessus histoire d’avoir une motivation pour avancer sur cette longue route. J’accepte le défi avec joie et je suis certaine que dès que nous serons prêtes, nous nous reverrons. Et puis, j’ajouterai bientôt d’autres compagnons à mon équipe ! Y’a des pokémons que vous aimez en particulier ?

    Avancer tout en me motivant en gardant à l’esprit de parvenir à combattre Georges et ses fidèles compagnons. En voilà une chose qui s’avérait intéressante. En plus, bien que je ne le connusse que depuis quelques minutes, j’appréciais ce dresseur. Duchess Jezebel également, s’en était indéniable.

    ▬ J’aimerais beaucoup visiter l’Ile Eschine. C’est probablement mon prochain arrêt en réalité, lorsque j’aurai trouvé le moyen d’y aller. À ce qui parait, il y existe un port où on peut embarquer à partir de Minami, justement. Le traditionnel village Athiki et ses légendes me fascinent, sans parler du célèbre Parc Safari ayant ouvert ses portes depuis peu.

    Avant de quitter Parmanie, j’avais réussi à m’instruire concernant Mhyone et ses différentes îles. Le nombre de recueils lus et relus, les documentaires visionnés et j’en passe.

    ▬ Si ces destinations vous intéressent, je vous prendrais avec moi avec cœur joie. Sinon, il y a moyen qu’on se rejoigne à un point de rendez-vous, plus tard. Qu’est-ce qui vous intrigue, quels lieux désiriez-vous voir de vos propres yeux ? Il y a tellement d’endroit que s’en est difficile de choisir…


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 784
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 7 Mar - 2:58

SALES BESTIOLES

Georges semble un peu surpris. C'est vrai qu'il n'avait jamais pris le problème sous cet angle. C'est un peu normal. Il avait du mal à imaginer qu'un de Jocquevillard puisse mal tourner. Ce n'est pas du chauvinisme. Il est sur que n'importe lequel des membres de sa famille peut devenir mauvais. Mais … L'éducation qu'ils reçoivent à tendance à ne pas laisser place à ça. Il frissonne un peu. En tant qu'ainé, si il avait eu un frère récalcitrant, il aurait du le discipliner. Ouais. C'est mieux d'être fils unique. Il se gratte la joue.

« Oh. Vous savez, je ne suis pas spécialement fort. Et puis, au fond, avec de l’entraînement, tout est possible. Déjà, si vous vivez à l’extérieur, vous allez vous endurcir. »

Il se perds quelques secondes dans ses pensées. C'est vrai que c'est une bonne école. La meilleure, peut être. Il sourit. Du sourire le plus vrai qu'il ait fait depuis un moment. Il pense à Eighteen. Au Grandking. Ah. Il espère qu'il va bien.

« Mes pokémons préférés ? Et bien, j'ai grandi entouré de pokémons acier, donc ils sont devenus un peu mon type fétiche. J'ai ce Scalpion, et, dans mon autre pokéball, un Galegon qui réponds au nom de Eighteen. C'est mon compagnon de toujours. Naturellement, j'ai tendance à ne pas trop aimer les pokémons feu. »

Surtout les Afflamanoirs. Quelles plaies ces pokémons. Celui qui n'a jamais vu un Afflamanoir projeter ses flammes sous l'armure d'un Fermite encore vivant avant d'en aspirer l'a chair n'a jamais vu la vraie horreur. Instinctivement, il se passe la main sur le torse. Il à une vilaine brûlure, cachée sous ses vêtements.

Il l'écoute ensuite parler de l'île. Ça le fait sourire. Elle s'est beaucoup mieux renseignée que lui sur l'Archipel alors qu'il y es visiblement depuis plus longtemps. D'Eschine, il ne connaît que vaguement le Parc Safari. Ce village dont elle parle ? Inconnu au bataillon. Il se passe les mains dans les cheveux. Toutes ces discussions commencent à être dures pour lui.

« Je … Et bien je n'ai pas vraiment réfléchi à ça, je vais vous avouer. Je serais ravi d'aller sur cette île avec vous, car en vrai, je ne m'y suis jamais penché vraiment. Cela me donnera une raison d'y aller. Et puis, un Safari, ça peut être intéressant je pense. On ne sait jamais. On peut tomber sur des pokémons sympas, si vous voulez augmenter votre équipe. »

Il se sent un peu tarte.

« Moi, en vrai, je ne sais pas vraiment où aller. Cela va vous sembler un peu … cliché, mais ce qui m’intéresserait, ce serait de visiter les montagnes et les grottes de Mhyone. Bon, bien sur, pas forcément le volcan, haha. »

Seigneur. Il n'a jamais été aussi conscient qu'il était pas intéressant. Un peu trop vite, il continue.

« Sinon, j'ai entendu dire qu'on construisait une Tour de Combat. J'adorerai y aller. »

Typique Ossatueur. Idiot. Il faut changer de sujet.

« Et sinon, vous connaissez beaucoup de monde ici ? Je ne peux pas être le seul à connaître la magnifique Duchesse et sa dresseuse de la même trempe quand même ? »

Comme toujours quand il se sent pas super à l'aise, il essaie de détourner l'attention et de flatter. Ce n'est pas forcément faux cependant, et toujours mieux que fuir en courant.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Parmanie
Expérience : 357
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 7 Mar - 15:56
    Vivre à l’extérieur. C’était une possibilité attrayante, mais je crois que le confort d’un lit ainsi que d’une bonne tasse de thé finiraient par me manquer. Ce pourrait être une option temporaire, histoire de ne faire qu’un avec mon rondoudou et de vivre des expériences qui sortent du commun des mortels l’espace d’un moment. Ouais, il faudrait que je me procure un hamac, bientôt.

    Georges me confia aimer en particulier les pokémons de type acier et à classer les créatures de type feu dans la catégorie de ceux qu’il aime le moins. Naturellement, le feu vainc l’acier, c’est donc l’une des raisons pour laquelle il ne les apprécie pas particulièrement. Vivre entouré de pokémons aciers, j’avais un peu de difficulté à m’imaginer dans cette situation. Toujours craindre d’être tranchée si quelque chose ne se passe pas bien ou si je déplais d’une quelconque manière.

    Je n’ai pas vraiment de préférence en ce qui concerne les types. Moi, ce que j’aime avant tout, ce sont les pokémons mignons ! Je ris timidement, sachant que Georges a horreur de recevoir des photographies de pokémons mignons. Ce que je crains, ce sont les insectes. Pas moyen de les tolérer, leur vue me paralyse et me rebute. Donc d’un côté j’aime bien le feu tiens.

    Oui, parce qu’évidemment il ne suffit que d’une poignée de flammèches pour dissuader tout insecte de m’approcher. Je dois absolument ajouter un pokémon feu à mon équipe, éventuellement. Mon interlocuteur poursuit sur le sujet des lieux à visiter. Il parait intéressé par le parc safari, tout comme moi. Ça me fait penser pendant une fraction de seconde à ma ville natale.

    J’imagine qu’on peut tomber sur des éléments intéressants dans les grottes, sur des choses qu’on pense disparues peut-être même. Ce côté mystérieux m’attire. Rondoudou s’endort sur le dessus de mon sac. La conversation ne la stimule pas beaucoup et la route s’éternise. La tour de combat ? Jamais entendu parlé, qu’est-ce que c’est ?

    Je pouvais me donner une idée de ce que cela pouvait être rien qu’avec le nom, toutefois je préférais demander plutôt que de me tromper sur le sujet.

    Ah, non. Je n’ai croisé personne autre que vous sur ma route, voyez-vous. Bien sûr, il y a l’homme qui m’a enseigné la confection de pokéballs, mais c’est tout. Je retournerai le voir pour apprendre autre chose. Ça viendra, je suppose. Et sinon de votre côté, vous connaissez pas mal de monde ?

    Je suis certaine que le hasard mettra sur ma route d’autres individus, s’en était indéniable. Quand ? Impossible de le deviner.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 784
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 16 Mar - 0:41

SALES BESTIOLES  
Elle aime les pokémons de type feu. C'est normal. Pour la plupart du monde, le feu représente la chaleur, la sécurité. Après tout, on appelle sa maison un « foyer », ce n'est pas pour rien. Et elle n'aime pas les insectes. C'est peut être un peu cliché, mais tout autant compréhensible. C'est vrai que certains ne sont pas forcément supers. Ça va sembler idiot, mais Georges ne les aime pas vraiment non plus. Le seul pokémon insecte qu'il supporte vraiment, c'est Fermite. Déjà, parce qu'il est acier, mais aussi, parce qu'avec ses trente kilos, il est pas vraiment discret. On est loin du truc rampant qui se cache dans la chaussure. Tiens. Elle ne connaît pas la Tour de Combat ?

« Alors. Une Tour de Combat, c'est un bâtiment qui sert de lieu de combat de haut niveau. On en trouve en Kanto, Johto et … Sinnoh je crois ? Et il y a des bâtiments avec le même concept en Hoenn et Kalos. Unys, je ne sais pas, mais ce ne serait pas surprenant. »

Il se gratte la tête.

« Souvent, c'est une suite de combats. Un peu dans le style du Conseil des 4, mais les pokémons sont soignés entre chaque combat. Mais c'est du très haut niveau par contre.Je ne les ai jamais vu moi même, bien sur, mais j'ai entendu dire que les chefs de la Maison de Combat, notre équivalent de la Tour, sont plus forts que les membres du Conseil des 4 de Kalos. C'est vraiment pour ceux qui veulent donner corps et âme au combat. »

Il marque une pause.

« Je ne vais pas vous mentir, j'aimerai bien y aller un jour. »

Il allait continuer quand son téléphone se met à sonner. Oh. Qui peut bien l’appeler à ce moment de la journée ? Il décroche.

« Allo, Georges au téléphone. Ah, bonjour Grand-Papa. Oui. Vous avez besoin de ? Hum. Oui, je comprends. Malheureusement, j'ai le … Oui. Le tournoi. Je vous en avait parlé, non ? Oui. Je comprends, c'est important. Oui, bien sur. Je. Oui Grand-Papa. Oui, tout à fait. Je vais m'arranger, d'accord. N'ayez crainte. Vous savez que je ne vais pas vous laisser tomber. Oui. Oui, bonne journée à vous aussi. Passez mes salutations à Grand-Maman. Bonne journée ! »

Il raccroche, l'air contrit. Monsieur son Grand-Père à besoin qu'on aille chercher un objet à l'autre bout de l'archipel. Incessamment sous peu. Mais il est bloqué avec l'Ossathlon. Il tourne le visage vers Esther.

« Désolé pour ça. Monsieur mon grand père à besoin de moi. Mais. Rah, c'est idiot. Il faudrait que je puisse me dédoubler. J'aurai du demander la Capsule Technique Clonage pour mon anniversaire. »

Il ne semble plus vraiment de bonne humeur.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Parmanie
Expérience : 357
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 20 Mar - 20:28
    La tour de combat. Cela semblait intéressant comme endroit. Un jour, lorsque je serai davantage entrainée, j’irai peut-être faire un tour histoire de voir de quoi cela a l’air. Je n’avais jamais entendu parler d’une tour de combat se trouvant dans la région de Kanto, chose qui me surprend. Pourquoi pas. De toute façon le concept semblait intéressant à mes yeux et avait lieu d’être. Mon esprit, cependant, ne s’avérait pas être suffisamment combattif pour que je m’y rende dans l’objectif d’affronter chacun des membres de cet édifice. Comme l’a précédemment expliqué Georges, il fallait apparemment s’y donner corps et âme et ce n’était pas vraiment mon but.

    Fascinant. Je suis persuadée que j’en entendrai davantage parler éventuellement, de cette tour de combat. J’irai y jeter un coup d’œil lorsque je passerai dans le coin.

    Le téléphone de Georges de Jocquevillard se mit subitement à sonner. Je lui laissai évidemment le temps de le prendre et patientai, me contentant de marcher à ses côtés sans trop écouter sa conversation. Je ne voulais pas lui manquer de respect ou paraitre trop « invasive ». Néanmoins, ce fut plutôt difficile d’ignorer ses propres paroles puisqu’il répétait au fur et à mesure ce qui se disait dans l’appel téléphonique.

    Lorsque l’appel fut terminé, son air se modifia. Il semblait déçu et je compris qu’il s’agissait de ce que son grand-père venait de lui demander. J’hochai la tête, le laissant s’expliquer, avant de me lancer sur le sujet.

    Si cela ne vous embête pas, je pourrais y aller pour vous. Je désire voyager, je n’ai qu’à me rendre à l’endroit dit, récupérer le colis et vous l’apporter. Si cela peut rendre service en plus, c’est parfait.

    Le garçon venait de me tirer d’affaire en me protégeant d’un dangereux scarabrute, je pouvais bien faire cela pour lui. En plus, tout le monde en ressortait gagnant. J’attendis qu’il me donne les informations nécessaires pour m’y rendre avant de m’arrêter de marcher, puis de lui sourire.

    Du coup je fais demi-tour ! Je te tiens au courant par smartphone. Prends soin de toi et de tes pokémons. À bientôt, Georges de Jocquevillard !

    Je le saluai, un large sourire aux lèvres, avant de rebrousser chemin toujours en compagnie de mon Rondoudou qui ouvre un œil. Il me lança un regard interrogateur, n’ayant point suivi la précédente conversation.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Réseau routier :: Route 5-
Sauter vers: