:: Mhyone :: Réseau routier :: Route 6 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

AUTOBOTS, ROCK OUT

avatar
Georges de Jocquevillard
Région d'origine : Kalos
Expérience : 784
Mar 28 Fév 2017 - 13:34
Georges de Jocquevillard

AUTOBOTS, ROCK OUT
Eighteen et Ninteen en bandoulière, Geroges passe la panneau qui sépare la ville de Méridian de la route six. Mentalement, il essaie de faire revenir à lui ce qu'il sait sur la route. Elle s'étends entre Méridian et Minami. Ah ben, c'est la route qu'il a empruntée pour revenir après son excursion nulle à la plage. Il n'avait pas vraiment vu la faune, vu qu'il avait pris le bus de nuit direction les rèves. Et par les rèves, il faut bien sur entendre Méridian.

Bien vite, le chemin se divise en deux. Une route normale et une avec un revêtement spécial. Un homme remarque que Georges regarde cette route avec un œil surpris et s'approche de lui.

« C'est la piste cyclable monsieur. Vous ne pouvez l'emprunter qu'a vélo. »

Une route … Que l'on ne peut emprunter qu'a vélo ? En voilà un concept étrange. Georges n'a jamais vu ça. Il se gratte le menton. Il n'y a pas de raisons que le monsieur mente après tout. Mais quand même, en voilà un concept étrange.

« Oh. Je ne connaissais pas ça. Il n'y en a pas chez moi. C'est spécial comme concept. Et ça mène où ? »

L'homme lui réponds d'un ton exaspéré que cela mène au même endroit que la route normale, c'est à dire Minami. Georges est de plus en plus confus. Quel est l’intérêt de faire une route spéciale pour les conducteurs de vélos si elle mène au même endroit que celle des piétons et autre véhicules ? Est ce que cela veut dire que les vélos n'ont pas le droit de rouler ailleurs ? Sa vie est elle un mensonge ? Autant avancer.

Georges est à l’affût. Il n'est pas venu sur la route pour enfiler des perles. Loin de là. Très loin de là même. Non. Il est venu pour devenir plus fort. Tout ces combats, toute cette puissance qui a été déchaînée lors de l'Ossathlon lui a permis de se rendre compte que devenir le meilleur de l'archipel ne serait pas simple. Il a besoin de compagnons en plus. Et vite, pour pouvoir les entraîner. Pas question de rester derrière tout les autres.

Il avance pendant une heure sur la route jusqu'à trouver un endroit qui lui plait. Un petit amas rocheux qui semble parfait pour ce qu'il veut faire. Il s'asseoit sur sol et ouvre son sac pour en sortir une petite bourse. Il vide le contenu de la bourse sur le sol et sort un briquet. Il met le veut au petit tas d'herbe.

C'est un mélange de bois et d'herbes qu'il a appris à faire quand il était sur l'île. Il libère une odeur légèrement cuivrée qui à tendance à attirer les pokémons de type acier. D'un geste, Georges libère Nineteen. Plus qu'a attendre.


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
Expérience : 6929
Mar 28 Fév 2017 - 19:20
Administrateur

Un pokémon apparaît !



Faire brûler du bois et de l'herbe provoque certes une odeur attirante pour certains pokémons, mais dégage aussi... de la fumée. Un Hoothoot qui passait par là malgré qu'il fasse encore jour, s'est retrouvé à devoir voler à travers cette fumée qui s’élevait vers le ciel. L'oiseau, complètement désorienté a fini par s'écraser au sol juste devant toi. Il s'est relevé tant bien que mal, mais n'arrêtait pas de tousser, toujours gêné par la fumée.


Que vas-tu faire ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Georges de Jocquevillard
Région d'origine : Kalos
Expérience : 784
Ven 3 Mar 2017 - 0:08
Georges de Jocquevillard

AUTOBOTS, ROCK OUT
Quand on chasse le pokémon sauvage, on s’attend à tout. Des attaques par devant. Par derrière. Par en dessous et par dessus. Mais parfois, le monde réussit encore à surprendre. Et il est vrai que Georges ne s'attendait pas à voir un étrange pokémon s'écraser comme une patate devant lui. Même Nineteen semble surpris. Le pokémon s'approche de celui à terre et le touche avec son pied.

A la fois dresseur et pokémon se mettent en garde quand le Hoot-Hoot se relève en toussant. Hum. C'est un cas de figure auquel Georges ne s'était pas forcément attendu. Il ne connaît pas forcément tout les pokémons acier, mais ce pokémon là le nui dit rien. Aussi loin qu'il sait, il n'y a que Airmure et, d'une certaine façon, la famille de Tiplouf qui sont des oiseaux acier. Il fronce les sourcils. Soit il n'a absolument pas eu de chance, ce qui est possible, soit il n'y a naturellement pas de pokémons acier sur la route. Si il veut en trouver, il faudra qu'il fouille. Mais d'abord s'occuper du pokémon qui est venu.

Il n'a pas l'air agressif et passe son temps à tousser. Hum. Il ne doit pas supporter la fumée qu'il a été forcé d'inhaler. Georges se sent un peu gêné. Autant blesser des pokémons en combat ou pour se nourrir, oui. Autant, comme ça, là, pas vraiment en fait. Il fouille dans son sac pour voir si il n'a pas quelque chose dans son sac qui pourrait lui servir à remettre le pokémon sur pieds. Ah, peut être une baie a moitié abîmée dans son sac. Ah, c'est une des baies qu'il avait ramassé avec Lydia. Il écrase un petit sourire et tends la baie au pokémon sauvage, qui s'approche avec méfiance. Nineteen le surveille, prêt à frapper si besoin. Mais besoin il n'y a pas. Le Hoot-Hoot mange, piaille et s'envole.

Georges ne sait pas dire si il avait vraiment besoin d'aide ou si il voulait simplement qu'on s'occupe de lui. Ça lui rappelle bien des gens. Il regarde son feu, qui est éteint maintenant. Il faut passer à la phase deux alors. Il s'approche des cendres, maintenant a peine tièdes et passe ses mains dedans avant de frotter son visage et ses bras avant de badigeonner Nineteen, qui pousse un soupir pas content. L'idée, c'est d'appliquer l'odeur sur eux. Comme ça, ils feront leurs recherches, mais ils auront aussi l'odeur du feu sur eux.

En parlant de chercher des preuves. Georges remarque une déjection qui brille un peu. C'est soit celle d'un pokémon acier, soit celle d'un pokémon qui a volé la nourriture d'un pokémon de ce type. Plus qu'a remonter la piste.


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
Expérience : 6929
Ven 3 Mar 2017 - 0:27
Administrateur

Un pokémon apparaît !

   


Bien content d'avoir pu manger une baie, le Hoothoot est reparti tranquillement vers le ciel pour vaquer à ses occupations. Malheureusement, en passant à travers la fumée un peu plus tôt, le pauvre oiseau s'était imprégné de son odeur. Il était donc devenu une proie de choix pour un autre pokémon qui avait senti la fumée depuis assez loin et était en chemin.

Lorsqu'il s'est rendu compte du danger qu'il courrait, le Hoothoot a fait demi-tour dans ta direction pour chercher ta protection et celle de ton pokémon. Le hibou, décidément pas très doué pour les atterrissages, s'est écrasé à tes pieds. En levant la tête dans la direction d'où il provenait, tu pouvais voir un oiseau beaucoup plus gros et au plumage d'acier qui arrivait à toute vitesse. Il ne semblait pas enclin à s'arrêter malgré le fait que tu te trouves sur sa trajectoire...


Que vas-tu faire ?


 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Georges de Jocquevillard
Région d'origine : Kalos
Expérience : 784
Sam 4 Mar 2017 - 2:00
Georges de Jocquevillard

AUTOBOTS, ROCK OUT
« Je … je reconnais ce bruit. »

La voix de Georges tremble légèrement. Si il savait qu'il allait en rencontrer ici. Il a besoin de se ressaisir. Vite. L'impact ne peut être que bientôt. Ce sifflement aigu. C'est celui de plumes d'acier qui fendent l'air comme tout autant de lames. Il faut réagir vite. Nineteen sera t'il à la hauteur. Non. Peut être pas. Il faut …

D'un geste rapide, Georges appuie sur la pokéball de sa ceinture. Le kaiju de fer et de fureur en sort et pousse un cri à en faire trembler les vitres. Le Galeking regarde son dresseur, un air fier dans le regard. Qui va être son adversaire ce soir ? Oh. Il reconnaît le bruit. C'est un Airmure. Allez Georges. Donne lui un ordre. C'est le moment de faire payer aux poulets en cuivre qui est le patron.

« Eighteen ! Utilise Mur-de-Fer ! »

Le kaiju d'acier et de puissance frappe du pied sur le sort. Une poussière d'acier s'en élève et vient de coller contre le corps du pokémon. Il est prêt. Dans un cri strident, le Airmure arrive en fin sur sa cible. Au dernier moment, Eighteen s'écarte et tends son bras sur le coté. Avec délicatesse, il attrape le cou du pokémon sauvage et serre brusquement. Le Airmure ne doit pas être très fort, car il se fait arreter d'un coup.

« Tacle Lourd, maintenant ! »

Dans un rugissement Godzilesque, Eighteen bascule son poids pour forcer le pokémon au sol avant de lui sauter dessus de tout son poids. Tout l'air des poumons du pokémon Armoiseau sort d'un coup alors qu'il se fait écraser par tout le poids du Galeking. Le kaiju se relève et met un coup de pied à son adversaire avant d'aller s’intéresser à autre chose. Priorités en premier, vois si le Hoot Hoot va bien. Georges s'en approche. Il recule, un peu craintif. Le petit oiseau ne s'attendait sûrement pas à avoir un énorme kaiju ici et maintenant. Il s'envole. Dans un gros vacarme, l'Airmure le suit. Comment ?

« Nineteen, arrête le ! Assurance ! Eighteen, aide le ! »

Les deux opinent du chef. Le Galeking attrape le Scalpion et l'envoie dans la direction du Airmure. Une fois a coté, Nineteen frappe l'aile de l'Airmure. Dans un klonk, les deux pokémons s'entrechoquent et tombent. Heureusement, Nineteen à encore son contrôle, contrairement à l'Airmure et réussit à tomber correctement. L'oiseau, lui, s'écrase lourdement au sol dans un piaillement. Il tente de se relever, sans réussite. Georges est impressionné. Tant de détermination.

Sans un mot, Georges sort une pokéball


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
Expérience : 6929
Sam 4 Mar 2017 - 16:15
Administrateur

Lancer de pokéball !

   


Tu lances ta pokéball, l'oiseau d'acier se retrouve enfermé à l'intérieur. Elle commence à bouger et... TADA ! Le Airmure est attrapé !

Tu dépenses 55 xp et 1 Pokéball !

 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Réseau routier :: Route 6-
Sauter vers: