:: Ile Mirabèce :: Forêt Amarante Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Event] Rangers improvisés.

avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 1672
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 5 Mar - 21:13
Ça n’a pas été évident mais me voilà enfin à Nox Illum. Il est temps pour moi de trouver du boulot. Je postule un peu partout, envoie quelques uns de mes croquis à différents studios de cinéma et espère être rappelé sous peu. Dans le courant de la journée, je passe un appel au centre Pokémon de la ville. J’ai enfin réussi à contacter mon vieux. Pour la petite histoire, j’ai eu quelques problèmes de smartphone plus tôt dans la semaine et, à ce titre, avoir mon père au téléphone n’a pas été une mince affaire. Je m’attends à ce qu’il me sermonne de façon solennelle ou qu’il me hurle dessus mais bizarrement il ne fait rien de tout ça. À croire que mon vieux est de bon humeur aujourd’hui. Après avoir échangé quelques banalités, la conversation entre mon géniteur et moi-même gagne en sérieux :
▬ Shini ! Tu as regardé la télé ?

… Pourquoi il me demande ça ? Il sait très bien que je ne la regarde jamais. Qui plus est, je passe la moitié de mon temps sur les routes. Ce n’est pas comme si j’avais le temps pour ce genre de chose. D’un signe de tête, je fais non puis je me tourne vers la gauche et vois un téléviseur accroché au mur du centre Pokémon. J’imagine que s’il me pose la question, c’est que j’ai raté quelque chose d’important. Mon téléphone étant mort il  y a peu, je n’ai pas pu lire les informations sur le Pokéweb. J’espère ne pas avoir raté l’événement de l’année.

▬ Je te fais la version courte : Il se passe un truc sur l’île Mirabèce, dans la forêt Amarante. Tu sais la forêt d’acier. Tu devrais y faire un tour.  
Ce « Tu devrais y faire un tour » sonne plus comme un « Rends-toi là-bas, c’est un ordre » à mon oreille. Moi qui suis venu à Nox Illum pour me poser, me voilà obligé de partir pour Mirabèce. Mon père étant propriétaire de mines à Hoenn, il est normal qu’il s’intéresse aux événements se produisant dans cette forêt anciennement exploitée. Je soupire et acquiesce à la demande masquée de mon vieux. C’est parti : Direction la forêt Amarante.  

Mon voyage vers Mirabèce est un peu long mais se déroule sans accroc. Nous y voici : Le centre des Rangers. J'aimerais avoir des informations sur ce qui se passe ici mais personne ne semble vouloir – ou pouvoir – me répondre. Certains balbutient, supputent mais à aucun moment quelque chose de clair n'est formulée.  SU-PER. Des ragots viennent à mes oreilles et j'avoue ne pas trop savoir comment entrevoir la chose.  La forêt m'avait l'air plutôt calme lors de ma traversée. En ce qui me concerne je ne vois pas quel est le problème ou « l’événement » particulier dont parlent les gens. Rangers comme passants, beaucoup sont dans le flou et l'agitation est bien présente ici. Je croise quelques visages connus dont un qui me fait m'arrêter.
▬ Oh, salut. Laisse moi deviner ; toi aussi tu pars enquêter sur ce qu'il se passe dans la forêt ?
C'est Brynhild. J'aimerais qu'elle réponde oui et accepte de m'escorter. Si ce qu'il y a là-bas est dangereux, je préfère être accompagné d'un dresseur expérimenté.

Après avoir échangé quelques banalités sur les raisons de notre venue ici, le duo composé de la rousse et de moi-même quitte le centre. C'est parti ; Explorons la forêt.  
▬ Je ne sais pas ce que tu en penses mais je ne vois rien de suspect personnellement. Enfin, la forêt est rouge ! En soi, rien que ça c'est bizarre. Mais en mettant ce détail de côté …
Nous sommes en automne ; Les feuilles marrons et jaunes tombent sur le sol oxydé. Cela donne à la forêt une allure tout à fait singulière et ces teintes ne sont pas sans rappeler celles de la chevelure de ma partenaire ; C'est drôle, ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 1636
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 10 Mar - 22:41
Rangers improvisés

Yaouh on part en exploration ! Toute occasion est bonne pour partir de l'île principale à la découverte des autres îles de l'archipel : là, je suis en congé maladie ! Oui, je suis malade voilà pourquoi je ne travaille pas. Oh mais rassurez-vous : je n'ai pas 40 de fièvre, sinon je serais incapable de me tenir là debout et de vous raconter mes aventures ! J'ai juste un rhume. Un gros rhume. Un très gros rhume quand même. De sorte que travailler en temps que serveuse avec ça, c'était pas l'idéal. Mon patron a préféré me laisser une semaine de repos, comme ça c'est sûr, je serais guérie. Sauf que je déteste être alitée et c'est pas le nez qui coule qui m'empêchera de faire ce que je veux.

« C'est barti pour le centre des ran...Tchoum ! »

Je sors un mouchoir et me mouche bruyamment. Je suis devenue un vrai Polarhume ! Vu qu'il n'y aura pas de poubelle dans la forêt, j'ai quand même prévu le sac plastique pour stocker mes miasmes. J'allais pas les jeter dans la nature, y'a quand même les rangers pas loin ! Et puis bon, c'est sale aussi...

Kaaos me regarde avec un air dépité. Il ne trouve pas cette sortie très bien venue.

« Oh bah c'est bon ! Je suis bien couberte tu vois... atchoum ! Bwah. Et buis j'ai le stock de bouchoirs donc ça debrait aller. »

Je suis pas sûre que ça l'ai convaincu. De toute façon, je ne lui laisse pas le choix, j'avance d'un air décidé vers le centre des rangers.

A l'intérieur, se trouve beaucoup de monde. Tous sont agités, sûrement par les événements qui m'ont en partie, fait venir ici. Mais visiblement, personne ne sait vraiment de quoi il s'agit. Tiens, j'aperçois Shinichi. Il s'approche d'ailleurs de moi, m'ayant reconnu aussi.

« Bouais ! On y ba ensemble si tu beux ! »

C'est ce qu'il voulait d'ailleurs car après quelques phrases échangées sur notre venue, nous voilà reparti.

J'observe chaque recoin de la forêt, m'aidant de ma vue pour essayer de signaler le moindre mouvement suspect. Mais à part la couleur atypique de cette forêt comme le souligne Shinichi, je ne vois rien non plus.

« RAS de bon côté aussi. »

J'éternue à nouveau et me mouche ensuite. Ah, c'est peut-être pas bien grave un rhume, mais c'est bien énervant ! Kaaos me rappelle qu'il avait raison, que j'aurais mieux fait de rester au chaud chez moi. Je lui lance un regard noir.

« Roh, c'est bon ! Soit aux aguets toi aussi ! »

J'ai l'impression de voir un sourire satisfait sur le visage de mon pokemon. Il doit être content de voir qu'il a réussi à m'énerver. Cela veut dire qu'il a effectivement raison. Mais de toute façon, c'est trop tard alors nah !


T-CARD


Merci Arya la T-Card ♥️
et aussi pour l'avatar !:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Expérience : 5843
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 15 Mar - 0:43

… Rien ne se passe.

   

Vous cherchez aux alentours un moment, mais vous ne trouvez rien... La forêt est rouge, donc si un pokémon métallique passait, vous le verriez immédiatement. Attendez...
Un coup de vent, et Brynhild, tu éternues quatre ou cinq fois d'affilés. Le temps se rafraîchit, tu ferais peut être bien de te moucher. Tes éternuements à répétition finissent par trouver une réponse : vous entendez un drôle de cri, assez sinistre et fort. Visiblement, quelque chose n'apprécie pas de t'entendre. Ça a l'air plutôt dangereux, juste au cri, mais hé... Qu'est-ce que vous en savez vraiment, au fond ? A vous de voir si vous voulez vous dirigez vers ce cri...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 1672
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 24 Avr - 17:37
La demoiselle a le nez rouge à force d'éternuer et de se moucher. Comme quoi, on peut tomber malade en toute saison. L'hiver est passé mais Brynhild est touchée par un affreux rhume. Ce dernier gêne la diction de la rouquine, si bien qu'il n'est pas évident de saisir tout ce qu'elle dit. Ses « V » sonnent maintenant à mes oreilles comme des « B » et je crois comprendre qu'elle accepte de me suivre. Youpi. Je ne suis plus seul désormais. Accompagné de Brynhild, j'explore la forêt Amarante, sans y trouver grand-chose dans un premier temps. La spécialiste du type dragon n'est pas plus chanceuse que moi. Allez savoir ce qu'il se trame dans cette forêt. Pour le moment rien de surnaturel n'a pointé le bout de son nez mais nous poursuivons nos recherches. Qui sait, nous trouverons peut-être incessamment sous peu un trésor, un artefact de grande valeur ou je ne sais trop quoi encore. Oui, je rêve éveillé mais un peu d'espoir ne coûte rien à personne.

Je me tourne vers Brynhild et son Pokémon afin de voir où les deux protagonistes en sont dans leurs recherches. Visiblement ils n'ont toujours rien trouvé et ne sont pas plus avancés que moi. Génial. Je me gratte la tête, soupire, sifflote puis pousse un bâillement digne d'un ours – oui oui, dans cet ordre là – quand j'entends un cri faire suite à un éternuement de la rouquine. Ah. Malheur. Nous allons mourir. Je frémis à l'écoute de ce cri et me cache derrière Brynhild tout en m'exclamant de mon fameux :
▬ BRYNHILDOUUUU !
Comme un enfant apeuré, je trouve refuge dans les jupons de ma … Hey mais attendez. Ce n'est pas ma mère. Certes elle est plus âgée que moi mais tout de même. Reprenons-nous voyons. Un peu de tenu comme dirait l'autre. Je me racle la gorge et dis d'un ton qui se veut solennel :
▬ Hum. Je veux dire …
Je toussote à nouveau et prends le ton le plus pompeux que j'ai en stock. Il n'y a pas si longtemps j'ai traîné avec des chevaliers de Kalos et suis passé maître en la matière du blablatage :

▬ Chère Brynhild, il va de soi qu'une chose étrange et dangereuse se trouve en cette direction. Aussi je propose que la personne la plus expérimentée de nous deux ouvre la voie.
Comprenez par là : « Avance la première, j'ai la frousse ! » Certes ce n'est pas un comportement de gentilhomme mais peu m'importe ! C'est elle qui a dans son équipe un gros dragon et non moi ! Il est donc tout à fait naturel qu'elle serve d'éclaireur. Qui plus est, j'ai toujours été d'un très grand soutien moral ! Et comme tout grand soutien moral, je me dois de me trouver en dernière ligne. Soit dit en passant :
▬ Tu sais, si tu as peur on peut aussi rebrousser chemin. Oh en voilà une bonne idée. Rebrousser chemin. Non ? Non ? Non hein ? Oui, tu vas dire non … Assurément.  

Je ne sais même pas pourquoi je pose la question et suis l'ancienne mannequin vers ce qui nous mènera probablement à notre perte. Il est de notoriété publique que je suis un froussard mais dans le cas présent ma peur me semble justifiée. Sans rire, ce cri il fout les jetons !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Expérience : 5843
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 1 Mai - 23:57

Il n'y a vraiment rien !

   

Vous avez beau continuer dans la direction du cri que vous avez entendu, vous ne croisez rien du tout. Pas de monstre, mais pas de pokémon non plus. D'ailleurs, le hurlement ne se fait plus entendre même lorsque Brynhild éternue de nouveau. Il semblerait que cette histoire reste à tout jamais un mystère...

HRP : Fin de l'Event, il a vraiment trop duré. Désolé que vous n'aillez pas eu la chance de croiser un dominant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 1672
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 6 Mai - 10:31
Tremblant, je suis de près Brynhild en espérant que rien de dangereux ne nous attaque. Entre nous, je ne sais vraiment pas pourquoi je suis la rousse. La maîtresse des dragons est bien trop téméraire. Ce cri … Ce mystère. Tout cela ne me dit rien qui vaille et je ne suis pas certain que des dresseurs aussi jeunes que Brynhild et moi soient habilités à suivre ce genre de piste aussi risquée. Si ça ne tenait qu'à moi, je quitterais cette forêt illico. Je n'ai cependant pas envie de passer pour un lâche auprès de l'ex-mannequin (même si qu'on se le dise, elle m'a déjà vu sous mon vrai visage à plus d'une reprise)
▬ …

Je claque des dents et traîne un peu le pas. Fort heureusement, nous ne trouvons rien. Youpi. Je vais vivre encore quelques temps. Brynhild paraît un peu déçue et j'avoue l'être aussi en un sens. Certes je suis content de ne pas être tombé nez à nez avec une créature terrible qui nous aurait assurément terrassé mais tout de même. J'aurais aimé avoir quelques réponses sur ce qu'il se passe ici. En l'occurrence, nous allons devoir nous contenter de ce cri et de ce vide. La rouquine éternue à nouveau à plusieurs reprises mais rien ne se passe. Plus d'hurlement rauque.

▬ Hum. Il n'y a rien. Je crois que nous ferions mieux de rentrer. Cela fait une heure ou deux que nous sommes là, non ?
Une heure ou deux de marche sans tomber nez à nez avec un Pokémon sauvage, c'est intrigant. D'accoutumée, il ne faut pas plus de vingt minutes au premier des idiots pour trouver une créature quelconque. Il se passe définitivement quelque chose ici. J'ai bon espoir que d'autres explorateurs aient pu voir de quoi il en retournait ; En l'occurrence nous avons été plutôt malchanceux et notre piste n'a pas aboutie.

J'imagine que l'ancienne mannequin est déçue. Il y a de quoi en un sens. Peut-être que si elle ne m'avait pas eu dans les pattes, elle aurait pu trouver quelque chose ou suivre plus efficacement cette piste. C'est pour cette raison que je m'excuse :
▬ Désolé. Je n'ai pas été d'une très grande aide et je t'ai un peu ralentie dans tes recherches. C'est ma faute.

Sur ce, nous restons un petit moment ensemble afin de papoter avant de nous quitter et de chacun regagner sa route. J'ai quelques affaires à régler du côté de Médéa, notamment près du fameux casino. Quelques personnes m'ont rapportés d'étranges rumeurs à propos du Miaoussino et j'espère en apprendre plus sur cet endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Ile Mirabèce :: Forêt Amarante-
Sauter vers: