:: Mhyone :: Bord-au-Vent Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une entrée en sel. ft. Graham Avemignis & Louis De La Vergne & Ayel Campeon

avatar
Région d'origine : Johto
Expérience : 239
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 8 Avr - 20:19
ft. Graham Avemignis & Louis De La Vergne & Ayel Campeon

Une entrée en sel
Nous y voilà enfin, Bord-au-Vent ! Capitale officielle de l'ennui sur terre, juste après Viridia. Bien qu'en vérité, pas encore, disons que je l'aperçois dans le lointain grâce à toutes les torches qui illuminent la petite cité. À vue de nez elle doit se trouver un peu près sur la colline en face, du moins je suppose, c'est dur à dire dans le noir. J'l'avais bien dis qu'on aurait du camper bordel ! Il doit être au moins 23 heures, on se les gèles comme pas permis et les nuages ne m'inspirent pas confiance. Je déteste avoir toujours raison bordel... Voilà que je sens des gouttelettes tapoter ma coupe de cheveux, gouttelettes qui peu à peu se transforment en vrai gouttes d'eau. Une horrible averse alors qu'on était presque arrivés ! Malgré les cris de colères et d’agacements du groupe (bon j'avoue c'est surtout moi qui me mets à gueuler sur les autres), pas question de perdre de temps. Je leurs gueule de se magner et me rue dans la direction de la ville, courant de toutes mes forces dans la nuit noire. Je trace sans regarder derrière-moi, les entendants simplement me suivre de plus ou moins près dans la panique générale.   

***

-BORDEL OUVREZ-MOI !!!

Ça fait 5 secondes que je gueule à la porte de cette auberge et toujours rien ! Tant pis pour eux, j'enfonce la porte. Je commence à donner de gros coups d'épaules bien véners, si bruyants que même le bruit de la pluie battante ne parvient à les dissimuler. Tout à coup, alors que je sens la porte qui craque, j'entends une voix de femme de l'autre côté :

-STOP ! Mais vous êtes malades ou quoi, arrêtez !

Voilà que la porte s'ouvre, avec derrière-elle une vieille dans la cinquantaine en peignoir. Outre les cernes effrayantes qu'elle se tape, son regard transpire une colère clairement pas dissimulée. M'enfin bon je vais pas attendre encore une seconde de plus dans la pluie en l'observant, je rentre brusquement sans son accord, la forçant à s'écarter de mon chemin.

-Mais vous avez-vu l'heure ? Tout le monde dors à ce moment dans le village ! Et c'est quoi ce réflexe de démolir notre porte pour rentrer ?
-Bah de la part d'une auberge, je m'attends pas à ce qu'on me laisse attendre sur le bas de la porte bordel !

Même pas envie de m'énerver en réalité, je suis fatigué,affamé et épuisé... Je la regarde mal, et lui lance :

-Bon, vous avez à bouffer ou bien ? Parce qu'on est plusieurs à chercher où dormir.

Elle à l'air agacée, mais en même temps s’exécute, me faisant signe de la suivre jusqu'à une table. Prenant ensuite la direction des fourneaux dans la cuisine, visiblement écœurée de devoir bosser à cette heure. J'lui gueule simplement de faire quatre plats et de ramener quatre bières au passage, tout en m'installant "confortablement" (entendez par-là les pieds sur la table et les bras croisés derrière la tête). Au passage, j'en profite pour faire de mon mieux pour recoiffer mes cheveux mouillées. Par contre en y réfléchissant, j'hésite si les autres sauront trouver le chemin de l'auberge, faut dire qu'à force de courir je les ais perdu de vue ces clampins. Bah... Au pire, j'les boufferais pour eux les plats.

 


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 166
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 9 Avr - 12:52


Une entrée en sel

Feat : Junji Tanaka,
Louis de la Vergne & Graham Avemignis

 


Ils marchaient depuis un petit moment déjà, et Ayel commençait à sentir quelque chose d'étrange dans l'air. Une odeur... Du sel? Oui, ça sentait le sel. Ils devaient s'approcher de la mer.
Ils continuèrent pendant une bonne heure. La température tombait de plus en plus. Il devait faire nuit. Clairement, en plus, le groupe commençait à ralentir.
Ils avaient refusés de s’arrêter plus tôt pour essayer d'arriver le plus vite possible. Mauvaise idée.
Ayel sentit une goutte lui tomber sur l'épaule. Alors, il n'avait plus qu'à prier pour que cela soit une toute petite pluie.
Mais cela ressemblait plus à l'averse du siècle...
Bref, Junji partit comme une balle, leur hurlant de se grouiller. Ils partirent tous en courant, mais Ayel fut rapidement distancé... Le bruit de la pluie finit par couvrir celui des pas, et alors qu'il était trempé, il ne s'était pas rendu compte qu'il avait dévié de sa trajectoire. Heureusement pour lui, il ne fit pas de rencontre malencontreuse avec un arbre, mais au bout de 5 minutes de courses, il finit par s’arrêter.

Non, là même en se concentrant, il n'entendait que la pluie autour de lui. Même pas moyen d'entendre les vagues au loin.
Dernier recours, il fit sortir son skelénox pour le guider. Le pokémon trouva rapidement de la ville en se fiant aux lumières.
Il était trempé, il avait froid, mais au moins, il allait désormais dans la bonne direction.
Arrivant finalement en ville, il se mit à l'abri de la pluie (chose bien inutile vu l'état dans lequel il était) et demanda à skelénox de trouver une auberge, un hôtel, n’importe quoi qui pourrait le loger.

Après avoir frappé à la porte de 5 hôtels / auberges, Ayel arriva devant sa dernière chance. Il ne sait pas si il préférait ceux qui lui avait dit de se barrer, ou simplement ceux qui n’avaient pas répondu.
Bref, il cogna trois fois, et quelqu'un l'interpella derrière lui. Vraiment fatigué, il ne l'avait pas entendu arriver.

" Dites moi jeune-homme, vous n'en avez pas marre de faire chier les gens à 3 heures du matin?"

Cette voix lui glaça le sang, il se retourna et lacha

" Désolé, mais je viens d'arriver ici, et ..."

L'homme lui coupa la parole.

" Pas d'excuses, j'vous emmène au commissariat, et pas de jérémiade, sinon j'vous arrête pour tapage nocturne."

Ayel soupira un grand coup, rappela son skelénox, et suivit l'homme.
Arrivant au poste, on le plaça dans une salle qu'il n'eut même pas le temps d'étudier. On lui donna une tenue pendant qu'on faisait sécher ses affaires.
Il passa la nuit dans un lit inconfortable, espérant que la police de Nox Illum, ou celle de Viridia, ne transmette pas de signalement sur lui...



Fiche de RP (c) Miss Yellow


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 67
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 9 Avr - 18:52
On arrivait juste à Bord-au-Vent quand il s'est mis à pleuvoir. Ce débile de Junji, -qui était pourtant celui qui avait insisté pour continuer à marcher- s'est mis à brailler des récriminations sans queue ni tête, puis est parti en courant sur un dernier "Magnez vous les trouducs !", sans doute en quête d'un hôtel.
Moi et Graham, on peut le suivre sans difficulté, et j'avoue avoir un peu oublié le gamin aveugle. C'est uniquement arrivé devant un établissement qui m'avait l'air d'honnête qualité que je me suis souvenu de notre compagnon. Ça doit pas être simple pour lui de suivre des gens qui courent, et la preuve en était qu'on l'avait perdu... Vous savez, j'suis peut être un trou du cul de première, mais je suis pas cruel -enfin, pas trop. Après avoir mémorisé l'adresse, j'suis parti chercher dans les rues, juste au moment où Junji, que je suivait à 20 mètres et qui semblait s'en battre les Nœunœuf assez royalement pour même pas me remarquer s'est décidé à tenter d'enfoncer la porte de l'hôtel. Faut dire qu'on avait sonné au moins dix secondes avant, et que ça devait en faire cinq qu'il tambourinait contre le battant !  

Je connais absolument pas cette ville, mais contrairement à Ayel, je dispose d'une paire de globes oculaires -parfaitement conservés, fonctionnels, encore sous blister, 774.95 pokédollars TTC-  très utiles pour me repérer. J'ai essayé pas mal d’établissements assez similaires à celui qu'on avait trouvé, sans succès. J'ai même fini par me résoudre à demander à des gens dans la rue. Ils étaient plutôt rares à cette heure, et par ce temps.

-Vous avez pas vu un gamin, à peu près ma taille, habillé avec des vêtements sombre, qui trimballe un skelénox partout avec lui ? Ah ouais, il est aveugle aussi.

Faut avouer que je suis doué pour les descriptions physiques... J'ai du bien passer pour un Concombaffe. En tout cas personne ne l'avait vu. Si je m'étais écouté, je serait allé me coucher longtemps avant, mais je sais pas trop pourquoi, l'idée du gamin errant seul dans les rues sous la pluie dans une ville inconnue et sans pouvoir voir devant lui me déplaisait un peu.

Voilà comment j'ai passé ma nuit dehors à chercher un pauvre type que je connais pas depuis une semaine... Je pense que je vais retourner à l'hôtel, et s'il n'a pas reparu avant huit heure, je me résoudrais à aller voir chez les flics...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 42
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Avr - 21:05
Bord au vent n'était plus très loin lorsque Junji hurla quelque-chose qui le sortit de la lecture de son carnet. Une goute d'eau s'écrasa sur son petit livre bourré de gribouillage, qu'il ferma immédiatement et glissa dans la poche arrière de son pantalon (n'ayant plus de poche de chemise au niveau du torse)

"Ahhhh... Manquait plus que ça... Quelle journée bien merdique"
ronchonna l'aventurier. Le fait d'être torse nu dans le froid ne le gênait pas plus que ça, il avait vu pire lors de son escalade du mont argenté.
Mais le fait d'être trempé le gênait un peu plus... Ne serais-ce que pour la sécurité de tout les documents papier qu'il avait sur lui.
Il regarda le bobo et l'aveugle et haussa les épaule. Au pire, quelqu'un le ramassera l'handicapé demain sur la route ou dans la ville, ou plus tôt si il avait de la chance. Il prit son sac bandoulière dans ses mains et commença à courir avec le richo, qu'il distança de quelque petit mètre. Tiens... Y'avait pas que Graham qui maitrisait l'art de la fuite...

Ils arrivèrent assez vite dans la ville... Une bonne grosse ville de merde d'ailleurs. Du thé partout, et des petites ruelles.
"merde... Ou qu'il est le gros musclé un peu con..."
La réponse ne tarda pas à venir, puisqu'au détours d'une ruelle, il entendit un tambourinement contre une porte.
"La discrétion de cet homme est... incroyable" se dit il à lui même, en s'approchant du lieu des percutions.

Il finit par arrivé devant une porte entrouverte avec marqué auberge dessus, au bout de dix minutes à tourner dans cette fichue ville. Un vrai dédale...
Il poussa la porte, trempé, et posa son sac (vide) dans l'entrée, avant de s'enfoncer plus profondément dans la maison.
Il finit par déboucher sur une pièce qui, de jour, devait être plutôt éclairée. De grand mur blanc, avec des touches de bleu azur au niveau des multiples fenêtres.
A cet heure-ci, les abat-jour diffusaient une lumière jaune assez douce. Sa gorge s'étrangla lorsqu'il vit Junji, les pieds sur une table en bois de chêne de Kalos datant du premier coup d'œil d'il y a bien un siècle, si ce n'est plus.
Il s'approcha doucement en laissant des traces d'eau un peu partout et s'assis à la table.
"Bon... 50% du groupe est la. Sympa la bière."

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Johto
Expérience : 239
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Avr - 1:39
ft. Graham Avemignis & Louis De La Vergne & Ayel Campeon

Une entrée en sel
Voilà qu'elle revient avec les bières l'autre grognasse ! Elle les dépose sur la table, me crache avec rage un truc du genre "On met pas ses godasses sur la table quand on est bien élevé !" et retourne en cuisine faire la bouffe. Pfffff cause toujours la vieille... Pour la peine, je crache un coup sur la moquette quand elle a le dos tourné. Ah tiens voilà que l'autre gland est arrivé, l'aventurier des Bacabouh comme on l'appelle.     

J'ignore sa réplique à deux balles - à vrai dire je ne prend même pas la peine de le regarder - et commence à siroter une des binouzes. Quand j'y pense je sais toujours pas vraiment qui est ce mec, et quand j'y pense d'avantage je me dis que j'm'en balance. La vache ! En à peine quelques secondes je l'ai déjà descendue, faut croire que ce p'tit footing m'a donner soif. J'en pique une autre, tant pis pour les absents ils avaient qu'à êtres-là ! Entre deux gorgée je rote un bon coup et balance à l'autre clampin :

-Alors l'archéologue en caleçon, balances, qu'es-ce que tu fous à Mhyone comme un vieux clochard ?!! T'as un but, un projet p'tet à part reluquer des poteries ?

C'est quoi le nom de ce mec déjà, Allan ?... Bah ça me reviendra (peut-être). Autant taper un peu la discut' en attendant la bouffe, parce que l'autre feignasse je sens qu'en plus de cracher dans mon plat, elle va mettre du temps à l'apporter !
 


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 42
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Avr - 23:51
"Je compte pas reluquer que des poteries... Il parait qu'a Minami y a de quoi passer de très bon moment"
Il boit une gorgée de sa bière. Bon, le point beauf, c'est fait. Rentrons dans les choses sérieuses.

"Je suis Graham Avemignis. Archéologue. Et je cherche a devenir riche grâce, justement, a ce que tu juge être de simple poterie."
Il regarde la table et tapote dessus.
"Sa, par exemple, ça vaut à peut prêt trois ou quatre cents pokédollars. Pourquoi? Je doute que tu comprenne, la science de l'observation des détails est très... Difficile à mettre en œuvre pour un non initié."
Il regarde autours de lui, et pose une pièce en argent tout droit sortit du musée de la mer de Poivre-et-sel.
"Tiens, autre exemple. Cette pièce que j'ai volé à un de ces incultes de pécheurs, bah elle vaut un peu plus de cents pokédollars... Mais je ne compte pas la revendre. Je suis sur qu'elle fait partit d'un trésor bien plus gros... J'en cherche donc des identiques."
Il fit une petite pause pour à nouveau regarder Junji et sa coupe.
"Et toi sinon? tu fais quoi ici? Et t'es qui?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Johto
Expérience : 239
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Avr - 1:37
ft. Graham Avemignis & Louis De La Vergne & Ayel Campeon

Une entrée en sel
La blague de beauf me fait ricaner sans plus, c'est pas du grand art de beauferie non plus. Ah par contre contre, s'il commence à partir dans un discours ça va vite me gonfler cette affaire ; heureusement qu'il reste la dernière bière ! Je la sirote tranquillement pendant qu'il continu son monologue. Mmm Archéologue, devenir riche, observation hum... Ouai nan, même en forçant j'en ai vraiment rien à battre de ces histoires, surtout à cette heure-là ! Et il est vraiment en train d'analyser une table ce parecool ? J'te jure, ils sont tous timbrés dans cette région. Cette "la science de l'observation des détails" est aussi crédible que la théorie de l'évolution des espèces, un beau paquet de conneries !

Le gusse dégaine une vieille piécette et commence à me baratiner sur sa valeur. Cent pokédollars pour ça, tu m'diras il y'aura toujours un poichigeon pour acheter. Et voilà qui me pose des questions maintenant... Bon même si je déteste ça, c'est toujours mieux que ces histoires d'archéologie. Ah bah il va devoir attendre un peu par contre, parce que quelque chose sort de la cuisine ! La serveuse se ramène avec deux assiettes dans chaque mains, et tout en les déposant, nous annonce la composition du plat :

-Tranches de bacons de Roitiflam, haricots rouges et œufs brouillés.


Elle aurait surement accompagnée ça d'un "Bonne appétit" si j'étais pas un aussi gros [Censuré]. Peu importe, j'ai une faim de Goinfrex ! Bon j'oublie pas ces questions, mais d'abord je déguste un peu. Les œufs ont beau être mal cuits et le bacon trop gras, le plat reste succulent après autant de temps passer sans manger. C'était quoi déjà la question ?... Ah ouai, qui j'suis !

-Junji pour les intimes, appelles-moi comme, euh... Bah... Démerdes-toi bonhomme, je supporte pas des masses qu'on utilise mon prénom.

En vrai, j'ai hâte d'être surnommé Boss j'avoue. Mais bon, en fait s'il s'adresse pas à moi c'est encore mieux. Je reprends quelques bouchées avant de continuer.

-Donc si j'ai bien suivis, tes merdes là, tu les voles en général ? Nan parce que si c'est le cas, je peux te faire une proposition en or.

Je termine la troisième bouteille et lui lance avec mon plus beau sourire carnassier :

-C'que je fais dans cette foutue région, c'est monter ma propre team ! Un truc genre Team Rocket/Skull si t'as déjà entendu parler, mais en moins nul et plus dominant. C'est encore que le début, mais c'est un p*tain de projet, intéressé Gram ?  




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 42
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Avr - 13:18
Graham regarda son assiette et picora doucement le temps que l'autre réponde. Faut dire qu'il prenait son temps le bougre... Et Graham n'appréciait pas trop ça.
-Junji pour les intimes, appelles-moi comme, euh... Bah... Démerdes-toi bonhomme, je supporte pas des masses qu'on utilise mon prénom.
Bon... Bah ça sera Junji, même si il supporte pas qu'on utilise son prénom. Junji, c'était facile à dire, deux syllabe, et bien plus utile que d'hurler un prénom débile du type Jean-Eude-Balthazar si il en avait besoin.

-Donc si j'ai bien suivis, tes merdes là, tu les voles en général ? Nan parce que si c'est le cas, je peux te faire une proposition en or.
Graham, qui était en train de boire une gorgée de sa bière se redressa. Voilà que le grand qu'il pensait décérébré lui proposait un job. Hors, dans l'état ou il était, il ne cracherait pas contre quelques pokédollars.
-C'que je fais dans cette foutue région, c'est monter ma propre team ! Un truc genre Team Rocket/Skull si t'as déjà entendu parler, mais en moins nul et plus dominant. C'est encore que le début, mais c'est un p*tain de projet, intéressé Gram ?  
Monter une team? Graham baissa un peu les yeux, déçu. Mais il les releva très vite en buvant une gorgée de bière.
"Eh bien... Disons que je pourrait te filer quelques coups de main si tu en as besoin. J'ai beaucoup de chose à faire ici aussi, mais je cracherais pas sur la création d'un petit réseau de...collègue."
La sempiternelle technique de Graham. Tremper dans les trucs louches, mais sans faire partie de la bande. Comme ça, il profitait des bénéfices des affaires pas très conventionnelles, et bénéficiait de réductions de peines (voir même pas de peine du tout) car il ne faisait pas partie à part entière de la petite sauterie de malfaiteurs.

"Je pourrais t'apporter mon expertise dans un autre domaine... un peu moins légal."
il baissa la voix
"Je suis relativement calé dans tout ce qui touche au vol. Ça implique principalement ce que tu considère comme des breloques... Mais je peux faire des exceptions. Mais pas gratuitement."
Et si vous vous demandez pourquoi Graham avait dévoilé aussi facilement son jeu, c'est parce qu'il avait un certain flair pour savoir qui étaient les hommes de lois. En outre, ce Junji n'en était certainement pas un.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Johto
Expérience : 239
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 13 Avr - 13:27
ft. Graham Avemignis & Louis De La Vergne & Ayel Campeon

Une entrée en sel
Mouai, il a l'air plutôt intéressé l'autre clochard, bien qu'il fasse un peu trop sa fillette... Mais c'est pas faux, un réseau de collège, c'est toujours pratique. Ton expertise ? Qu'est ce que tu peux bien savoir faire à part faire des réflexions sur les poteries minus ? "relativement calé dans tout ce qui touche au vol", ou comment ne pas dire un simple voleur. Pas gratuitement ? Ahah mais l'écrémeuh, il est complétement débile ou ça se passe comment ??? Tout en ricanant un peu, contrairement à lui, j'hausse la voix.

-Tu veux déjà commencer à marchander les prix bonhomme ? Nan parce que j'ai une éthique bien précise, je paye pas, je partage le butin, nuance. Si t'as des larcins intéressant et qui peuvent rapporter gros, on peut toujours trouver un arrangement intéressant.

Ah fais chier ! Le temps que je regarde de nouveau mon assiette, celle-ci était plus vide que le cerveau de Louis. Bon bah tant pis, j'ai déjà siffler leurs bières alors je vais pas me gêner d'avantage pour leurs bouffes. J'attrape une des deux assiettes restantes et continu de m'empiffrer comme un Groret. Seulement quelques bouchées, avant de regarder à nouveau Gram avec un air intrigué. Je lui tends la main par-dessus la table et lui lance avec amusement:

-Alors, c'est un deal ou bien ? Une petite alliance de voleur, au calme ?

Rien ne vaut une bonne poignée de main pour sceller un accord, comme ça si le mec refuse ton poing est déjà tout prêt à frapper !



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 42
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 16 Avr - 21:31
"Un partages des revenus?"
Graham se gratta la tête. Junji voulait forcement s'attaquer a de gros trucs alors.
"Bon. C'est d'accord."
Le jeune homme serra la main de Junji et picora encore une dernière fois dans son assiette.
"Je propose de commencer nos affaires a Minami. A part dévaliser des feuilles de thé, on trouvera rien ici."
Il se leva et demanda nonchalamment une chambre et une chemise a la dame qui ronchonna
"Vivement qu'on s'barre d'ici, même les gens sont casse burne." dit-il en empoignant ses clefs et en montant dans sa chambre."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Bord-au-Vent-
Sauter vers: