:: Mhyone :: Nox Illum :: Laboratoire Pokémon Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

►ACT. II #5 — Les Mains dans le Cambouis | [RP Normal — feat. Arya]

avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 354
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Avr - 22:43
ch. v - les mains dans le cambouis
acte ii - dresseur pokémon

Après quelques jours de répit, je décide de me rendre au Laboratoire Pokémon, sac dans le dos. Ces derniers temps marquaient une période plutôt dure de mon séjour dans la région, que ce soit avec les événements impliquant les desseins de la Team Anima comme les divers coups de fils reçus de ma famille et de quelques amis, conséquences de ma présence sur les lieux du drame. L'appel qui m'inquiète le plus est celui de mon grand-père, je crois que je ne l'ai jamais vu aussi furieux de ma vie. Le fait que Myo fasse partie des civils présents dans le stade, qu'elle soit exposé à un tel danger l'a mis dans tous ses états. J'ai peur pour les jours à venir...

De chez moi au laboratoire, seule la densité de la ville nous sépare. Je peux me permettre de m'y rendre à pied, accompagné de mon fidèle Lixy, toujours partant pour se dégourdir les pattes. La raison de ma venue n'est inconnue pour personne, je viens voir un certain scientifique qui travaille ici-même. Il me sert de testeur privilégié pour mes créations personnelles : des Pokéballs. J'ai commencé la construction de ces accessoires depuis ma première venue dans la région de Mhyone, et je me perfectionne jour après jour. Cela dit, des yeux d'experts en Pokémons me sont indispensables si j'espère un jour vendre en masse ce potentiel produit. Comme à l'accoutumée, je traverse l'entièreté de la bâtisse pour atteindre la fameuse pièce.

▬ "Ce très cher Allen ! Cela fait très plaisir de te revoir en un seul morceau !"

▬ "Haha, épargne-moi tes sarcasmes, j'ai ramené d'autres prototypes à tester."

▬ "Oooooh ! Fort bien, fort bien ! Ceci est pour toi. Ce rapport explique tout ce que j'ai pu déceler dans la structure des précédents échantillons, tu devrais pouvoir y voir plus clair avec ça !"

L'homme réajuste ses lunettes et me tend le classeur rempli de feuilles soigneusement rangées, alors que je lui tends le sac. Tandis qu'il s'affaire à échanger les anciennes Pokéballs avec les nouvelles, il me raconte ses déboires concernant les expériences en elles-mêmes. Il m'explique en long et en large qu'il a besoin de plus de points de vue différents, donc de plus de personnes, mais que tous les scientifiques du Laboratoire Pokémon travaillent d'arrache-pied pour toutes les recherches étudiées en ces lieux. La panique des jours précédents marquant la disparition du Professeur Acacia a semé le chaos dans les deadlines et l'organisation propre de l'établissement, et il faudra surement environ une semaine pour que tout redevienne comme avant. En attendant, il finit par m'avouer qu'il a embauché une assistante pour l'aider dans ses investigations.

▬ "Oh ?"

▬ "Elle ne devrait pas tarder à arriver. Elle s'appelle Marguerite Delabranche, une brillante observatrice, selon ce que j'ai lu sur son profil Poryweb."

Un fracas de porte retentit, alors qu'un jeune homme en blouse blanche tient par la main une jeune fille au regard légèrement perdu et confus. Mon esprit de déduction rassemble les pièces du puzzle et me permet d'aller directement venir vers la demoiselle, main tendue.

▬ "Je m'appelle Allen Wills, heureux de faire votre connaissance Mademoiselle Dela... branche ?..."

Ma phrase s'estompe avec mes réflexions. Quelque chose me dit, surement son expression abasourdie, qu'il se pourrait que cette personne ne soit pas celle qui était censée se trouver là. Mais qu'est-ce encore que ce quiproquo gargantuesque ?!



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Mhyone
Expérience : 743
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 13 Avr - 5:29
De retour à Nox Illum, déjà. Ah, comme cette ville ne m'a pas manquée. Je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer, puisque je n'étais partie que depuis quelques jours à peine. Me voilà déjà de retour, si si. Je savais que le meilleur endroit pour entraîner Nix, c'était dans ce petit parc près du laboratoire. Il n'y avait jamais beaucoup de monde, et ma Goupix appréciait l'endroit. J'ai apporté ma Pierre Glace, je savais que mon starter était prête à évoluer mais avant, il fallait qu'elle s'entraîne un peu, qu'elle prenne confiance en elle une bonne fois pour toute.

Lylis était autour de mon cou. Je commençais réellement à prendre l'habitude de la porter en tant qu'accessoire, celle-là, que j'en oubliais presque sa présence. Bientôt, ce sera à son tour de s'entraîner, à la petite feignasse. Fini les siestes ! Mais pour le moment, c'était Nix le vif du sujet.

Nous y sommes. Je m'asseois sur un banc et donne les instructions à ma précieuse Goupix d'Alola. Nous allons pratiquer quelques attaques encore peu exécutées. En même temps, je fouille mon sac à la recherche de ma Pierre Glace, et je constate... qu'elle n'est pas là. C'est impossible, je suis pourtant certaine de l'avoir mise là avant de partir ce matin. Je cherche avec plus d'insistance, mais elle n'est officiellement plus dans mon sac. Paniquée, je regarde autour de moi. Je n'y comprends rien. Je sais que je suis lunatique, mais au point d'oublier un objet évolutif ? J'en doute. Ah, j'aperçois quelqu'un qui marche rapidement, pas très loin. Il tient un objet bleuté, presque transparent. Oh mais, c'est ma Pierre ! Le jeune homme tourne la tête furtivement dans ma direction et trace sa route. Il m'a volé ma Pierre !

« Hé toi ! Reviens ici tout de suite sinon je te balance un Laser Glace dans la tronche sale petit voleur ! »

Bon en vrai ce n'est pas moi qui enverrais le Laser Glace, mais plutôt Nix. Enfin, peu importe, ce n'est pas important pour le coup. Je me mets à sa poursuite, je n'ai pas bien vu son visage mais je saurai le reconnaître, j'en suis sûre. Ou pas... Mais je ferai en sorte ! Après tout, je ne crois pas que plusieurs dresseurs trimbalent des Pierres Glace sur eux, c'est pas commun ces objets là.

Je cours, je cours, je cours tellement vite que je parviens à heurter violemment un autre homme sur mon chemin. Je tombe par terre et je vois même quelques étoiles. Décidément, ce n'est pas mon jour. Confuse, je me relève avec l'aide de l'homme en question. Celui-ci semble analyser une feuille de papier, ou une photographie en me tendant la main. Je ne sais pas trop. Pfiou... J'étais en train de faire quoi, moi ? Ah oui, je-

« Ah, mais c'est bel et bien vous. Je vous attendais mademoiselle. Vous êtes pile à l'heure. Venez avec moi ! »
« J-Je... »

Il se trompe de personne, ce n'est pas possible. Enfin, j'en sais trop rien, je ne comprends plus. Qu'est-ce que je faisais ? Ah oui, je tentais de rattraper le voleur de Pierre ! Mais au moment où je m'apprête à dire quelque chose, le jeune homme me tire par la main et frappe à une porte. Rholala mais on est dans le laboratoire de Nox Illum là. J'avais même pas capté, j'étais tellement perdue... Il faut que je dégage d'ici, je n'ai pas de temps à perdre moi, je dois retrouver mon précieux.

Un homme se présente à moi. Rhooo... Mais je savais bien qu'on me confondait avec quelqu'un d'autre. Est-ce que j'ai une tête à m'appeler Delabranche moi ? Sérieusement, ce nom ne me va pas du tout, c'est ridicule. Je me retourne pour voir mon interlocuteur, mais mon regard se porte plutôt vers un certain sac qui est en train de se faire déballer. Ce que je vois me coupe le souffle.

« Ma Pierre ! C'est ma Pierre Glace ! Oh mais, c'est toi qui l'a volé ?! RENDS-MOI MA PIERRE TOUT DE SUITE ! »

En furie, j'attaque le jeune homme qui je pense est le voleur de mon précieux objet, mais maladroite comme je suis, je tombe directement sur lui comme une cinglée. OK, c'est vraiment pas ça que je voulais faire mais bon...

C'est bizarre. Monsieur Wills n'a pas l'air d'être sur la défensive ou même de comprendre mes propos. Mais alors, il n'aurait pas volé ma Pierre ? C'est peut-être le voleur qui l'a mis dans son sac, du coup. J'en sais rien. Mais pour le coup, je me sens un peu mal de l'avoir fait trébucher. Le rouge me monte aux joues, je réalise que la situation est carrément embarrassante.

« Euh... Je suis désolée. Euh. Allen, c'est ça ? »

J'entreprends de me relever, et je tends la main pour l'aider en détournant le regard. Je suis folle ou quoi ? Possible. En attendant, je viens de faire un one woman shoe dans le laboratoire d'Acacia. Je croise les bras, gênée.

« Hmpf... Ma Pierre Glace s'est retrouvée dans votre sac. J'y tiens beaucoup... »

D'ailleurs, pour éviter tout malentendu :

« Oh et, je ne suis pas cette Delabranche que vous attendiez. »

Au moins comme ça, tout le monde est au courant. Je ne connais pas cette dame, mais je n'aimerais pas lui créer une réputation de folle furieuse. Non. La folle furieuse, le danger public, ce n'est nulle autre que moi-même, Arya Kaelis.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 354
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 26 Avr - 23:56
De toutes les réactions possibles et imaginables, celle choisie par la demoiselle est celle que j'attendais le moins. Pour une raison ou pour une autre, elle se jette sur moi, énervée, effarée, jusqu'à me faire tomber en arrière. Durant la chute, j'ai eu le temps de l'attraper de façon à ce qu'elle ne se fasse pas mal au contact du sol. Une action que l'on pourrait qualifier d'héroïque si dans la foulée je ne m'étais pas cogné le coude contre le sol. Dans tous les cas, rien de cassé. La jeune femme se relève, les joues rosies par l'embarras, il semblerait qu'elle regrette son geste. Je ne peux qu'imaginer un malentendu à l'origine de cette impulsive attaque. Que disait-elle déjà ? Mon regard se promène, cherche et finit par trouver la source du quiproquo. La Pierre Glace, c'est de ça que la demoiselle parlait avant son assaut digne d'un Chaglam.

Mes vêtements dépoussiérés, ma coiffure réajustée, je m'approche du sac et sort complètement l'objet avant de venir le tendre à la jeune femme. Un sourire esquissé, je me dis qu'au final s'il ne s'agit pas de ma future assistante, nous n'avons aucune raison de lui faire perdre davantage de temps. J'ignore comment cette pierre s'est retrouvée là, mais je comprends parfaitement le sentiment qu'elle a pu ressentir en posant les yeux dessus. Pour parfaire le mouvement, j'attrape délicatement sa main à l'aide de ma main libre, afin de lui déposer la pierre contre la paume.

▬ "Je suis navré pour cet incident. Tenez, voici votre Pierre Glace, Mademoiselle... ?"

... Pas Delabranche du coup. Durant ce court moment où je lui tiens la main, une lumière blanche jaillit de ma ceinture, d'une de mes Pokéballs qui plus est. La petite créature qui s'est libérée de la balle métallique n'est autre que Jade, ma Chlorobule. Outrée, indignée, jalouse surement, elle bondit sur la jeune femme pour la faire reculer. Mais avant qu'elle n'atteigne mon interlocutrice, je l'attrape dans mes bras, ce qui a pour effet de la calmer instantanément. Habitué à cette éruption quotidienne, je continue la discussion comme s'il ne s'était rien passé. Je propose à notre invitée fortuite de la raccompagner à la sortie du laboratoire, ce qui provoque chez les autres chercheurs un soupir ainsi qu'un désintérêt total pour la situation.

Sans nous presser, je fais la demoiselle traverser les couloirs du laboratoire dans l'autre sens que celui de sa venue. Les regards curieux ne s'attardent pas sur nous, tout ce monde est bien trop occupé pour se poser d'autres questions en dehors de leurs projets. Une fois la porte atteinte, un scientifique nous interpelle, désespéré. Son empressement et sa panique le poussent à nous attraper par les bras avant de nous conduire dans son bureau. Là, deux Vigoroth se tiennent sagement assis sur un tabouret chacun, le regard snobinard. La pièce est jonchée de tableaux, de sculptures et d'autres oeuvres que l'on peut à peine considérer comme de l'art. Avec toute la hâte dont il peut faire preuve, le chercheur nous explique le concept de son expérience. Il veut mesurer le degré de compréhension de la nature humaine des Pokémons. Pour cela, il lui faut deux sujets humains pour interagir avec ces deux Pokémons plutôt particuliers. Outre nous vanter l'intelligence de ses partenaires, il nous demande de nous placer en face de chaque Vigoroth. L'expérience peut commencer.

Les Pokémons nous retournent, nous mettant dos à eux, pis ils se lèvent eux-mêmes dans le but de nous faire nous déplacer comme des marionnettes. Le Vigoroth chargé de faire bouger la demoiselle se saisit de son bras et la force à me donner une gifle. L'autre, quant à lui, commence à faire danser mes bras comme un Soporifik, sans que je ne comprenne trop pourquoi. L'absurdité du moment me force a rire, je me demande ce que tout ça va pouvoir donner comme données pour notre cher chercheur. Malgré tout, Jade essaie de faire en sorte que le Vigoroth relâche son emprise sur moi, mais en vain, elle refuse de me voir ridiculiser mon image de la sorte. Dans quoi s'est-on fourrés ?



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Nox Illum :: Laboratoire Pokémon-
Sauter vers: