HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Erika Lee
Erika Lee
Jeu 20 Avr 2017 - 17:50
Région d'origine : Johto
Messages : 5

Erika Lee

Erika Lee
LEE ERIKA




Surnom : Fate
Espèce : Riolu
Nature : Discipliné
Détails : Offert par son grand-père avant le départ vers Mhyone. Erika a comme mandat de lui enseigner les arts martiaux.

identité
irl


Nom : Lee
Prénom : Erika
Âge : 19
Région d'origine : Johto
Groupe du Poryweb : Sceau d'Ossatueur
Archétype : Dresseur
Feat : Sakura Saber de Fate/Grand Order

Surnom : Rozaryo
Âge : 22
Comment avez-vous découvert le forum ? Par Maks'
Autre chose ? Allo ! Le forum m'a tout de suite enchanté, occupez-vous bien de moi !
psychologie & physique

La grenouille dans le puits ne voit jamais l’océan.

Et tu n’as pas envie d’être cette grenouille. Tu as envie de découvrir le monde, de voir de tes yeux vrais les merveilles de la vie. Trop longtemps limité, trop longtemps confiné, le désir ardent de voyager occupe ton esprit jusqu’à le saturer complétement. Patiente et disciplinée, tu as attendu, attendu le jour où tu pourrais de par toi-même partir vers l’horizon. Ton grand-père t’a appris bien des choses, l’une d’entre elle et d’attendre le bon moment, de ne pas te presser et de prévoir. Il faut discipliner tes désirs pour ensuite les réaliser. Celui qui court vers le bonheur sans y être préparé tombera en chemin.

Tu as conscience de ce que tu es, de ce que tu es capable de faire et de ce que tu es incapable de réaliser. Tu as conscience de ton corps et de ces capacités. La pratique régulière des arts martiaux, enseignés par ton grand-père, a forgé ton corps et ton esprit.

Ton corps. Peut-être pas bien grand, mais robuste. Des muscles discrets, mais bien présents. Des cheveux blonds comme le blé coupés au-dessus des épaules, tu n’aimes pas être encombrée par une chevelure trop grande comme quand tu étais enfant. Une boucle noire à l’arrière de ta tête pour retenir ce qui pourrait te déranger. Des yeux gris, qui peuvent tourner légèrement au vert ou au bleu en fonction de la journée et de la luminosité extérieure.  Des formes féminines un peu trop présentes à ton goût ; encombrant, gênant. Tu aimes bouger et ce que certains pensent être des cadeaux de la nature sont pour toi un fardeau la plupart du temps.

Ton esprit. Endurant, tu es capable de prendre sur toi pendant très longtemps. Tes parents n’ont pas la même vision que toi sur la vie et surtout sur ta vie. Il te faut être forte pour ne pas exploser, pour ne pas te prendre la tête avec eux. Tu es disciplinée. Souvent silencieuse, tu préfères écouter et réfléchir plutôt que de parler et agir sans penser. Persévérante, tu ne lâches pas au moindre obstacle, tu te plis aux exigences de la vie et à celles de tes parents. Toutes les tâches que tu accomplis, du simple ménage à l’entrainement en passant par les études, t’apportent quelque chose. De l’expérience de vie. Des connaissances, qui ne paraissent peut-être pas utile aux premiers abords, mais qui peuvent toujours servir. Le fait de ne pas t’attirer les foudres de papa et maman. Quand la vie te demande quelque chose, tu fonces et tu ne t’apitoies pas sur ton sort.

Pour ce qui est de l’habillement, c’est un sujet sur lequel tu dois faire le plus de concession. Tes parents voudraient que tu t’habilles normalement, avec des jupes, des pantalons, des robes et tout ça. Que tu sois conforme au reste des gens, que tu ne te démarques pas des autres étudiantes à l’école. Que tu paraisses normale en société. Et pour ne pas créer de disputes, tu te plis encore une fois à leur exigences en portant ce qu’eux veulent que tu portes. Mais quand la fin de semaine arrive, ou mieux les vacances d’été, tu te fais plaisir et arbore des habits beaucoup plus traditionnels de ta région natale. Kimono, hakama, kyahan, yukata, furisode et autres vêtements traditionnels font partit de ta garde-robe favorite. Toute cette inspiration vient principalement de ton grand-père avec qui tu t’entends à merveille. Depuis que tu es toute jeune, il te rencontre plein d’histoires et de légendes. Très conservateur, il porte en tout temps ce genre de vêtement, c’est de là que tu tires tout ça.

Pour ce qui est de tes centres d’intérêts, cela se résume aux arts martiaux et à toute la culture qui les entoure. Tu as peu faire des études que tes parents voudraient te voir réaliser ; la médecine ou les droits, très peu pour toi. Ils disent vouloir un avenir sécuritaire pour leur fille, ce qu’il y a de mieux pour toi. Foutaise, toi ce qui t’intéresse, c’est ce que ton grand-père a à t’offrir. Pour le moment tu joues le jeu, mais tôt ou tard il y aura une cassure à faire et tu prépares déjà ce moment. Le bonheur sourit à ceux qui agissent.

Et dans ton esprit, tu te prépares à agir. Tu es forte, tu es décidée, tu penses à tout. Erika Lee ne restera pas la grenouille au fond du puits.
histoire

Née d’un père docteur et d’une mère avocate, Erika Lee vécu dans un milieu de vie aisé et saint. Elle avait tout pour elle et tout pour réussir. Une jeune fille sage, gentille et douée. À l’école, elle se donnait à fond afin d’obtenir les meilleures notes. Bientôt, elle devra choisir son orientation professionnelle. Médecine ? Droit ? Elle avait l’embarras du choix, mais ses parents savaient qu’elle ferait le meilleur choix et s’engagerait dans le milieu qu’elle aime. Elle excellera et deviendra reconnue, gagnera bien sa vie et…

Stop. On arrête tout.  

Voilà le portrait de vie que tes parents voudraient pour toi. Ils veulent que tu sois la petite fille idéale et suive la voie qu’ils ont choisi pour toi. Mais ce petit conte de fée, seuls eux y croient.

Tu es peut-être bien née de parents qui ont réussis dans la vie, mais toi tu ne comptes pas marcher sur leur pas. Pour le moment tu fais comme si, mais ce n’est qu’une façade. Tes plans sont tout autre. Depuis ton très jeune âge tes parents attendaient beaucoup de toi, ils voulaient que tu performes à l’école, et ils ont tout fait que tu le fasses. Papa et maman étaient des gens très sérieux, tu ne les voyais jamais sourire. Ils étaient stressés, ils paniquaient facilement, se prenaient la tête avec un rien. Et toi, dans tout ça, tu ne sentais pas à ta place. Ta maison à Doublonville n’était pas ton chez-toi. Quand tu étais là, tu devais étudier, faire tes devoirs et dans tes temps libres apprendre le piano. Tu n’aimes pas le piano. Enfin, ce n’est pas que tu n’aimes pas entendre du piano, mais tu n’aimes pas en jouer. Pour résumer, ta vie était contrôlée et tu ne pouvais pas t’amuser ni t’épanouir.

L’endroit où tu te sentais vraiment chez toi, c’était chez ton grand-père, dans le petit village de Rosalia. Là-bas, c’était beaucoup plus calme, beaucoup plus serein. Tu y passais la plupart de tes fins de semaine et tes vacances d’été. Ton grand-père, au contraire de ton père, était un homme souriant, bienveillant, patient et gentil. Avec lui, tu te sentais bien. Rien avoir avec ton père qui te stressait plus qu’autre chose. Ton père et ton grand-père ne semblent pas avoir la meilleure entente du monde, le fils semble juger le père, mais le contraire n’est pas applicable. Bien que papa disent de grand-papa que ce n’est qu’un vieil homme qui s’accroche aux coutumes passées, ton grand-père ne dit jamais rien de mal de ton père. Il faut dire que ton grand-papa et est un homme sage. C’est un maitre des arts martiaux et qu’il enseigne à plusieurs enfants et adolescents de la région. Son Shaofouine s’occupe également d’aider à l’enseignement et les pokémons des élèves sont la bienvenue à ses cours. Le dojo qu’il tient et les autres élèves, c’est ta véritable maison et ta véritable famille. Tu ne partages peut-être pas le même sang que les autres étudiants, mais ce sont pour toi tes frères et tes sœurs.

Une fois là-bas, tu échangeais chemises et jupes contre kimonos et hakamas. Ton grand-père porte toujours ce genre de vêtement lui aussi, et c’est lui qui t’offre tous ces habits que tu adores tant. C’est aussi lui qui t’a initié aux arts martiaux, tu ne te rappelles même pas l’âge que tu avais quand il t’a initié, mais pour sûr tu étais encore bien jeune. Depuis, tu as toujours continué de pratiquer et d’apprendre à ces côtés. Tes parents disent que ce n’est qu’un passe-temps de jeunesse et que bientôt tu arrêteras tout ça pour te concentrer sur tes études. Ils disent que pour le moment tu as encore le temps, mais que bientôt tu devras donner cette énergie à autre chose. Tu leur dis oui, mais dans ta tête c’est eux qui se trompent.

Les arts martiaux ont forgé ton corps et ton esprit et continueront de le faire encore longtemps. À l’âge de seize ans, ton grand-père t’a reconnue assez méritante pour obtenir ta ceinture noire. Et à ce moment-là il ne t’enseigna plus juste le combat à main nu, l’auto-défense et le combat au sol. Maintenant, il t’enseignait également le maniement d’arme. Le maniement du sabre, des nunchakus, des sai, du bô mais principalement du sabre. Ces nouveaux apprentissages te firent sentir encore plus vivante qu’avant. Plus tu vieillissais et plus tu t’en rendais compte : les arts martiaux n’est plus une simple passion pour toi, c’est un mode de vie. Tu avais envie de te consacrer entièrement à ces disciplines. Mais bien entendu, tes parents ne le voyaient pas de cet œil.

À dix-huit ans tu commenças donc à penser à un plan d’action. Tu n’avais plus beaucoup de temps avant que les choses ne s’enveniment avec tes parents, bientôt ils voudront que tu t’inscrives pour des études supérieures, et tu ne comptais pas le faire.

Tu partirais. Seule. Ailleurs.

Tu parlas de ton plan à personne, tu n’en avais pas besoin. Tout était déjà clair dans ta tête. La première étape était de ramasser un peu d’argent, ce que tu fis en te trouvant un petit boulot les fins de semaines. La seconde, de trouver une destination, un endroit où tu pourrais vivre les prochaines années loin de tes parents. Peut-être un jour reviendras-tu à Johto, mais uniquement quand tes parents seront prêts à accepter que leur fille ne suivra pas le chemin qu’ils ont décidé pour elle. D’ici là, tu traceras ta propre voie. Avec l’argent amassé, tu t’achetas un billet d’avion. Un allé simple. Tu n’as rien dis à tes parents, tu t’es levée avant l’aube, a pris les quelques affaires que tu avais paquetés dans ton sac et tu es partis silencieusement. Mais avant tout, tu devais passer par Rosalia. Tu ne te sentais pas mal de partir en voleuse face à tes parents, mais pour ton grand-père, c’était autre chose. Comme tu l’avais pensé, il était déjà réveillé. Tu lui expliquas brièvement la situation et il écouta sans te couper ni se montrer surpris. Il comprenait. Il devait savoir que ce jour arriverait. Et il promit de ne rien dire à tes parents, tu n’étais jamais passée par ici.

— Une dernière chose Erika. J’ai quelque chose pour toi avant que tu ne partes.
Curieuse, bien que pressée de partir, tu décides de t’asseoir devant ton grand-père, silencieuse. Ce dernier se leva et ouvrir une armoire coulissante derrière lui.
— Je dois te confier quelque chose. Je crois que tu es prête maintenant.
Quelque chose ? Mais quoi dont ? Il se retourne vers toi, avec dans une main un sabre, et dans l’autre une pokéball. Il se rassoit devant toi et pose les deux objets entre vous. Un moment de silence.
— Ce sabre… c’est celui de ta grand-mère.
Ta grand-mère que tu n’as jamais connue, partit bien trop vite suite à une maladie. Ton grand-père t’avait souvent parler d’elle, de ses caprices, de ses humeurs et de ses exploits. Une femme remarquable et bien singulière.
— Il est maintenant à toi, fait y bien attention. Pour la pokéball, c’est un pokémon que j’ai recueilli tout dernièrement… le désir d’apprendre et de combattre est très présent en lui. J’ai commencé son entrainement, mais je n’ai plus la même vigueur qu’auparavant. J’aimerais que tu continues son entrainement. Je t’en sais capable. Et qui sait, tu peux très bien apprendre lui que lui apprendra de toi.

Tu fixes les objets, puis ton grand-père, la bouche entrouverte. Aucun son ne sort de ta bouche, tu ne sais quoi répondre. Ce sabre a une valeur sentimentale énorme pour ton grand-père tu t’en doutes bien. Peux-tu réellement accepter ce don ? Et ce pokémon… lui enseigner ? Tu n’as jamais enseigné à qui que ce soit. Sentant les lueurs du soleil passer par la fenêtre, tu comprends que tu n’as plus le temps. Après un grand respire, tu poses ton front sur le sol, saluant ton grand-père.
— Merci infiniment pour la confiance que tu portes en moi. Je ferais attention et saurai me montrer digne de tes attentes.
Simple, efficace. Il ne te répondit que par un sourire et te fit signe de partir. Tu pris la pokéball, la glissa dans ton sac, et glissa le sabre dans un sac noir que tu rajoutas à ton épaule.

Ton vol pour la région de Mhyone est imminent.
Re: Erika Lee
Jeu 20 Avr 2017 - 19:53
Région d'origine : Mhyone
Messages : 532

Evanna Rainsworth

Evanna Rainsworth
Bienvenue sur Mhyone !


Coucou Erika et officiellement bienvenue ! J'aime beaucoup ta fiche, elle est bien écrite, c'est agréable à lire et l'histoire de ton personnage est plaisante. Je te propose de commencer l'aventure avec un Riolu chromatique, du coup. Tu peux décider de sa couleur, sans forcément prendre la couleur du jeu. Si tu as besoin d'aide pour modifier la couleur du sprite, je peux t'aider. Voilou. Bon jeu à toi !

Tu es dès à présent validé ! Nous espérons que tu t'amuseras sur Mhyone RPG. Si tu as la moindre question, n'hésite pas à aller en poser dans la partie Question & Suggestions. Tu peux regarder les nouveautés pour connaître les événements en cours. Nous t'invitons à créer un sujet dans les T-Card pour regrouper toutes les informations nécessaires à ton voyage. Tu as désormais dans ton inventaire 3 Pokéballs et un starter.

Tu peux demander un RP ici, ou nous rejoindre sur Discord !
Bon jeu !
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




T-CARDFICHE
EVANNA DISCUTE EN #C780A7
Re: Erika Lee
Ven 21 Avr 2017 - 3:41
Région d'origine : Johto
Messages : 5

Erika Lee

Erika Lee
Allo Arya, et officiellement merci pour l'accueil ! Smile

Les compliments sur ma fiche sont très appréciés et je ne m'y attendais pas, tu vas me faire rougir. ^^ Et pour ton offre... dès que j'ai vu ça sur mon téléphone à ma pause, j'ai sauté de joie. Tu as fais ma journée si tu savais ! Alors bien entendu que j'accepte que Fate ait des couleurs originales ! o/

Merci pour la validation est les liens, je regarderais tout ça. ^^

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Re: Erika Lee

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: DETENTE :: Archives :: Archives Administratives :: Présentations-
Sauter vers: