:: Mhyone :: Nox Illum Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vol à l'arraché [PV. Caoimhe O'Kelly] 20/04

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 878
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 27 Avr - 17:19

Elle prit son sourire pour la moquerie du Rapasdepic face à l'Aspicot et grimaça encore plus, prête à l'incendier d'insultes, se contentant pour le moment d'un regard assassin. Lily se mit à crépiter, prête au combat.

Eh bien. Content de te rencontrer.

Elle se détendit un peu, déconcertée, et le regarda prendre ses affaires, peinant encore à savoir s'il se moquait d'elle ou était heureux d'avoir un peu d'aide. Ce n'est que lorsqu'il lui tendit la main qu'elle comprit et reprit son calme, saisissant sa main dans la sienne, couverte de petites cicatrices depuis l'électrisation jusqu'à la griffure ou à la brûlure d'acide, avant de la serrer une poignée de main franche et un regard complice, acide, pour sceller leur partenariat tout neuf. La plus confuse semblait encore être Lily, qui comprenait que les deux humains se détendaient, mais ne comprenait pas les brutaux changements de tensions.

Enfile ta paire de lunettes de soleil et suis-moi. On pénètre la cour des grands.

Et il la planta là, comme une gamine. Elle se mit sur ses pieds, vive sans vouloir donner l'impression qu'elle lui courrait après (hého, elle était désespérée mais pas à ce point.) et ordonna à Lily de sauter sur son épaule. Le chaton remua le derrière, se préparant à sauter. Rien qu'à son air, Caoimhe savait qu'elle allait se louper, et elle préférait encore sauver ses uniques vêtements. Elle attrapa le Lixy sous les aisselles et la plaça elle même sur sa clavicule, où la petite trouva maladroitement son équilibre. Au pire, elle la ramènerait dans sa ball, mais la Dresseuse préférait encore lui faire prendre un peu l'air, afin de créer un lien bien solide.

Et elle fut dehors à son tour, aux côtés de Troy, en profitant pour le regarder un peu mieux. A peu près de sa taille, il n'était pas très épais, sans avoir la silhouette d'un Simularbre non plus. Plutôt du genre sec et souple, comme les Persian. Cheveux noirs plus ou moins en bataille, assortis à la barbe peu soignée et aux yeux mornes. Un gros Cornèbre avec sa clope au bec. Pas tout à fait moche non plus, dans son style. Il faisait plus frais que lorsqu'elle était entrée dans le café.

Au fait : Caoimhe O'Kelly. C'est quoi le plan maintenant ? Parce que j'imagine que t'as une idée ou un rendez-vous, vu comment t'allais détaler, Troy.


#4B996D - Voice actress : Ashly Burch (Aloy, Cassie Cage, etc.)


AVATARS:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 1250
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 27 Avr - 23:42
VOL À L'ARRACHÉ


Caoimhe.

Une prononciation travestie n'ayant pour but que de fourcher les langues. Un ordre aléatoire de lettres sans âme, poussé par l'envie d'une mère d'oser l'original dans un dernier effort. Enfanter un nouveau-né immonde doit ébranler le bon sens.

Par chance, les années passent et la vie corrige le tir. Nous voilà de parfaits spécimens d'une race établie sur le faux-semblant, et cette femme en pourrait être l'égérie.

Plonger nos mains dans la crasse, réponds-je dans la foulée.

Je glisse les miennes dans mes poches, commence à descendre la 7ème. Les lueurs tricolores de la ville éclairent le chemin, éclipsent mes ténèbres maternelles. Ectoplasma ne s'y plairait pas. Et mon dégoût d'être mis en avant parle à ma place.

J'ai infesté une planque de mouchards. Nous y allons.

Je me rapproche de la chaussée, hèle un taxi. Une voiture jaune et noire s'amarre à notre hauteur, abaisse sa vitre. J'ouvre la porte arrière droite.

C'est à l'autre bout de la ville.

Et disparais aussitôt dans l'ombre des banquettes rembourrées.

J'vous emmène où, mon cher monsieur ? baragouine le chauffeur en se désarticulant à quatre-vingt degrés, une montre gigantesque en toc sur le poignet.
Sur les quais. Rue Marill, près du Centre Pokémon.

Je dégaine une liasse de billets et en offre à la troisième roue du carrosse.

Color Code HTML:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 878
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 29 Avr - 1:19

Est-ce qu’il était franchement toujours comme ça ? Il croyait qu’il vivait dans une espèce de polar noir de série B ou quoi ? Elle commençait à se demander si elle n’allait pas se réveiller d’un seul coup, Lily étalée sur son visage, pour découvrir que détective et indices n’étaient que le fruit d’un rêve bizarre. Dans tous les cas, maintenant qu’elle avait mis la main dans l’engrenage, autant avancer le corps de Lixy collé à sa joue. Elle leva la main vers le petit Pokémon et avança d’une démarche dynamique derrière le détective, qui lui semblait plutôt … comment dire … S’il tenait plus tôt du Cornèbre, il lui faisait plus penser à un Chartor, la tête rentrée dans les épaules, et fumant toujours. Elle allait empester le tabac, aucun doute là-dessus.

J'ai infesté une planque de mouchards. Nous y allons.

Ah. C’était déjà un début. Un bon début même. Elle pourrait s’endormir ce soir en se disant qu’elle avait commencé à titiller la Team Anima, et elle culpabiliserait un peu moins. Elle pourrait même arrêter de se réveiller en larmes à l’idée de ne plus revoir Jujube et s’accrocher plutôt à l’espoir de le revoir un jour, même lointain. Elle rentra Lily dans sa ball alors qu’il hélait un taxi. Les chauffeurs, elle le savait, appréciaient rarement les Pokémons en liberté dans leur véhicule. Elle retourna donc à sa ceinture, solidement amarrée à ses hanches. Ils montèrent dans la voiture et se dirigèrent vers les docks. Le stéréotype s’épaississait.

Contrairement à ses habitudes, elle parla peu durant leur trajet, les jambes repliées, penchée vers la fenêtre, ses mains jouant distraitement avec la Pokéball. Elle regardait Nox Illum, une ville toute scintillante de lumière, de publicités qui s’assombrissait au fur et à mesure qu’ils s’éloignaient du cœur. En réalité, elle ne savait pas trop quoi dire. Après les avertissements du détective, elle préférait encore se taire. Elle comprenait que si Mhyone était si profondément touchée par la corruption, personne n’était réellement digne de confiance. Ça faisait mal rien que d’y penser. Elle, une voyageuse, ouvrant grand les bras aux différentes cultures, aux différents individus, devait maintenant se murer dans une sorte de méfiance digne proche d’une sorte de xénophobisme. Beurk. Ça faisait mal de se faire rappeler que le monde est moche. Enfin, le taximan s’arrêta. Elle le remercia chaleureusement, la main sur la portière.

Merci beaucoup ! Passez une bonne soirée ! ♪

Le fait que le monde était moche ne voulait pas dire qu’il fallait qu’elle développe un caractère de chienne. Une fois sortie, elle regarda autour d’eux. Il faisait presque nuit maintenant, et ils étaient sur des docks plus qu’habituels. C’est-à-dire sombre, humide, et peu sécurisant pour une femme. Sans vouloir tomber elle aussi dans les stéréotypes, les docks, pour autant qu’elle le sache, étaient un milieu principalement masculin. Elle allait ressortir du décor, plus encore que son ‘’collègue’’. Non pas que ça ne lui fasse peur, au contraire. Mais elle s’en voudrait d’être une sorte de fanion pour la Team Anima. ‘’Tiens, c’est bizarre, une minette qui se balade sur les docks à la tombée de la nuit.’’

Elle ne ressemblait même pas à une prostituée.


#4B996D - Voice actress : Ashly Burch (Aloy, Cassie Cage, etc.)


AVATARS:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 1250
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 29 Avr - 3:02
VOL À L'ARRACHÉ


OST | Cowboy Bepop - Farewell Blues :
 

Terminus, tout le monde descend. J'emprunte la voie ouverte par Caoimhe, rejoins la chaussée d'un sourire poli. La femme attend mes directives, une direction. Je salue le chauffeur du taxi à travers son rétroviseur avant qu'il ne rejoigne l'avenue.

Je resserre le nœud de ma cravate.

Nous voilà en terre conquise. Ouvre les yeux, je te prie.

Je plonge une main dans ma poche de veste, extirpe une pokéball ordinaire, brise la torpeur de mon ange gardien. La silhouette nébuleuse se matérialise au bout de l'éclair. Là tu me vois... Ses deux yeux d'or, perçants, sans paupière, se verrouillent sur ma partenaire. Avant de s'évanouir dans les ténèbres de la rue.

... Là tu ne me vois plus.

Pars devant, lancé-je tout bas.

Je dégaine mon portable, lance la messagerie, remonte une conversation. « — Trois pommes sont tombées du verger. N-08. — Trois ? — Ouais, trois. — Comment ça, "Trois" ? — Bah j'suis tombé sur un bonne cliente. — Toi, récupérer trois pommes, comme ça, en claquant des doigts ? — Tu m'en crois pas capable ? — Non, pas tellement. — Ouais bon... j'ai piqué une valise d'une touriste, c'était à l'intérieur. »

Date du dernier message : hier, à 17h03. Aucune mise à jour depuis.

Deux inconnus, louches au possible, crapahutant dans des ruelles désertes. Des aimants à ennuis. Mais un couple passerait inaperçu. Que dis-tu de jouer le jeu ?

Petit sourire, clin d’œil complice. Je tends mon bras, le rire aux lèvres. Autant enrober le devoir d'un emballage doré ; même si la réponse baignera dans la banalité.

Color Code HTML:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 878
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 29 Avr - 20:49

Elle soupira à la proposition de Troy, avant de se pendre à son bras avec un sourire amoureux, poussant le jeu jusqu'à l'embrasser sur la joue. Il ne pouvait que remercier la nostalgie qui l'avait prise en voyant les yeux du Fantominus briller dans le noir, lui rappelant les yeux d'un Luxray perçant l'ombre. Ils avancèrent donc sur les docks, Caoimhe babillant comme une bonne potiche. C'était ce qu'on attendait d'une blonde, non ?

Heeyyy mec !
Merde. Des sifflements se faisaient entendre. Elle jeta un regard en coin à Troy. La technique du couple, ça n'avait pas fonctionné tant que ça.
Mignonne ta Cocotine ~
Ouerf faut prêter, vieux !

Et voilà que trois loubards s'approchaient d'eux. 'fin, d'elle. Elle garda encore un peu son rôle de "petite amie fragile" en se cachant derrière Troy, une main déjà sur la pokéball.A ton signal, j'attaque. grogna-t-elle entre ses dents.


#4B996D - Voice actress : Ashly Burch (Aloy, Cassie Cage, etc.)


AVATARS:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 1250
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 30 Avr - 3:49
VOL À L'ARRACHÉ


OST | Cowboy Bepop - Farewell Blues :
 

Que de jeux d'esprit.

A-t-elle pris mon bras dans un élan de premier degré chaleureux, ou a-t-elle voulu le faire en pensant que je ne m'attendais pas à ce qu'elle allait accepter une telle chose ? Mieux encore : espérais-je qu'elle se rapproche de moi en une simple requête, ou étais-je persuadé de la convaincre en lui faisant penser d'être sûr et certain de ce qui adviendrait de l'impasse ?

Quarante-deux.

Je souris à la lune, dévore les yeux de ma campagne, chantonne un doux air de Kanto. Les réminiscences de ces cuivres divins me transportent dans un univers où l'amour est dimension ; une cinquième œuvrant à contre-sens du temps pour me cajoler d'un idylle éphémère. Je plonge dans un avenir incertain où mes fantômes s'exilent à l'oubli, loin du seuil de ma demeure – de notre demeure. Les souvenirs immortalisés de nos moments de bonheur, clés de voûte d'une cathédrale de la béatitude, parsèment mon rêve éthéré. Je me retourne, souris au plafond, agrippe l'une d'entre elles ; et contemple le visage flou, impersonnel, d'une muse quelconque.

Heeyyy mec ! Mignonne ta Cocotine~

Le cadre tombe, se brise en éclats. Les pas de trois racailles m'extirpent violemment de la torpeur, arrachant au passage un bout de mon sourire. Ils le secouent comme un tribut de guerre, me narguent, me jettent leur idiotie au visage.

Ouerf faut prêter, vieux !
Foutez le camp d'ici.
Ooooh, il va se calmer le daron !
Bah alors, on fait la timide ? s'avance le gorille décérébré de Caoimhe. T'inquiète pas, on peut être doux comme de la soie...
Hahahaha, de la soie ? Mais tu sors ça d'où, J-Bern ? Arrête de lire tes foutus bouquins ! On peut être doux comme de la soie..., répète-t-il d'un accent débile.
Va te faire foutre Adams !

Mon ange de la nuit se glisse dans l'ombre du littéraire.

À ton signal, j'attaque, grogne la nymphe agrippée à mon bras.
Avec plaisir, ma chérie.

Je glisse mes mains dans mes poches.

Ectoplasma. Onde folie.

Le sol projette des rais de lumière jusqu'au firmament. Les trois moucherons tombent dans le piège de la veuve noire. La toile les embrasse, les capture, les étreint ; la lumière les aveugle, les séduit, les rend fous. Apprenti Fripon explose de rire et tente de s'arracher l'oreille. Bandit Dominical se recroqueville et implore sa môman de le pardonner. King Kong se tient la tête et se dégage du sortilège, s'enrageant devant l'arrogance de mon sourire narquois. Il avance, une main à sa ceinture, sa haine tangible se dégageant de ses narines proéminantes.

JE VAIS VOUS CREVER !
Je t'attends, Cocotine, lui balancé-je dans les pattes.

Color Code HTML:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 878
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 30 Avr - 13:15

Pour le moment, elle est assez d'accord avec Adams. Elle a vraiment entendu mieux comme tentative de drague. Deux sur vingts pour l'effort tout au plus. Elle ferma les yeux en entendant les mots "Onde Folie". Un terrible mal de crâne lui vrilla soudainement le cerveau, accompagné d'un vertige. Elle avait le cœur au bord des lèvres. Elle tituba, les ongles plantés dans le trenchcoat de l'homme. Elle avait un gros acouphène d'un coup. Elle grogna, gémit, et planta les dents dans l'épaule du trenchcoat, ses ongles cherchant une oreille à arracher ou un œil à crever.

Elle respire fort, par le nez,par la bouche. Elle a mal à la tête. Tellement mal. Il y a du bruit. Elle ne reconnait pas le bruit et attaque à l'aveuglette, un coup d'ongles, on coup de poing, manquant de tomber, se lacérant les joues. Elle pousse un cri de douleur. Ou sont les Yeux pour la sauver ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 1250
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 30 Avr - 13:53
VOL À L'ARRACHÉ


OST | Bleach - Clavar La Espada :
 

La demoiselle en détresse arrache son enveloppe de chair, développe une force surhumaine, des crocs sanguinolents, un regard lupin. Ses griffes martyrisent les fibres de ma veste de costume. Elle hurle, gémit, pleure. Son crâne l’oppresse à en compresser son cerveau. Le sortilège de mon ange gardien l'a touchée de plein fouet.

Je retiens ses coups, l'empêche de me crever les yeux. Elle est magnifique. Naturel. Sans barrière. Son cœur aveugle m'adresse des poèmes de haine. Si vraie...

Ectoplasma, réfrène tes ardeurs ! Il y a un civil avec nous !

Le gorille en rut me charge poing levé. Ses phalanges se rapprochent dangereusement de ma joue ; je dévie sa frappe, cogne son coude, attrape son avant-bras, profite de son élan pour imprimer la trace de ses dents sur la chaussée. Il grimace, lutte pour son honneur, s'enivre d'une rage bestiale. Et s'adoucit devant mon fouet de maître.

Ses deux compères se relèvent, reprennent leurs esprits. À mes pieds, Caoimhe s'extirpe de son cauchemar lancinant. Ciel. Je fais cavalier seul depuis bien trop longtemps pour considérer mes prochains. Ce boulot m'a pourri de l'intérieur.

Merde, Caoimhe, tu vas bien ?
Il s-s'est p-passé quoi p-putain ?! V-vite... f-faut aider J-Bern !

Le duo vengeur s'engouffre dans l'exaltation de la mêlée, pokéballs en main.

Color Code HTML:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 878
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 30 Avr - 15:16

Elle reprit péniblement ses esprits sur le bitume, les jambes ruant encore comme un Pokémon sauvage. Ses cheveux sont souillés et sa joue est zébrée de griffures et parsemée de gravillons. Le mal de crâne est encore là, mais l'adrénaline prend le dessus. Encore au sol, elle jette la ball et réussit à crier l'ordre en pointant un des hommes. Ce n'est pas fair-play mais il faut qu'ils s'en sortent au plus vite.

Lily, Sparkle !

Le combat a déjà commencé sans elle. Un Bargantua, un Sharpedo et un Têtartre. Le combat parfait pour Lily, sa jeunesse mise à part. Elle tente de se relever péniblement, pas très solide sur ses jambes, mais déterminée à ne pas laisser Troy crever tout seul. Il a la piste pour trouver Jujube.

Concentre-toi sur le combat, je vais bien !

Lily est allée bouler à toute vitesse dans les pieds d'un des trois dockeurs, qui se prit une bonne châtaigne, mais pas de quoi l'abattre, malheureusement. Il poussa juste un glapissement de douleur face au coup de jus qu'il se prit. Le Sharpedo semblait avoir prit pour cible l'Ectoplasme de Troy.

Sharpedo, mâchouille moi ce bâtard !
Lily, Sparkle !

Cette fois elle vise le Bargantua, en espérant griller le pokémon au plus vite. Peut-être qu'en voyant leurs pokémons grillés les uns après les autres, les trois gars seraient moins téméraires. En espérant ... qu'ils n'aient que trois pokémons en tout. Sinon ils étaient mal.
Elle sentait le stress monter, la prendre aux tripes. Ce n'était pas le moment. Ils devaient se battre jusqu'au bout, ou fuir la queue entre les jambes.


#4B996D - Voice actress : Ashly Burch (Aloy, Cassie Cage, etc.)


AVATARS:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 1250
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 30 Avr - 15:52
VOL À L'ARRACHÉ


OST | Bleach - La distancia para un duelo :
 

À la guerre comme à la guerre. Trois pokéballs lancées, deux dresseurs restés en retrait. Caoimhe se relève in extremis pour de nouveau plonger dans le chaos ; elle envoie sa Lixy me protéger sur le front Bargantua dans un éclair de lucidité.

Deux contre deux. Sharpedo et Têtarte, contre Ectoplasma et mon instinct de survie. Mes leçons apprises par cœur défilent sous mes yeux. Ces comètes de bachotage me dévoilent une triste vérité : le requin ne fera qu'une bouchée de mon spectre.

Je force sur le bras de J-Bern à une main, dégaine une seconde pokéball et la lance sur l'élément perturbateur. La silhouette de Nidorina brille dans le manteau de la nuit, ses cornes dressées contre l'adversité. Elle aperçoit son ami et jure de le protéger.

Nidorina, Double-Pied sur le Sharpedo ! Ectoplasma, Poing Ombre !
Bordel, c'est pas du jeu !

Le gorille tente de se libérer. Je quitte le combat des yeux et assène une pluie de phalanges sur la nuque de ma proie. Il rejoint les bras virils de Morphée dès le second passage du marchand de sable – plus d'allure que d'endurance.

Je relève ma tête. Les visages des deux racailles se criblent d'effroi. Leur ami couché, leurs pokémons pris de court, ils remettent en question la légitimité de leur plan. Nidorina pulvérise la mâchoire du requin volant ; Ectoplasma danse autour du crapaud, une aura noire, violette, dangereuse, malsaine autour de chaque main.

Dard-Venin ! ordonné-je à Nidorina. Ectoplasma, double l'attaque d'un Coup Bas !
Sharpedo, attention !

Les deux combattants se livrent une lutte sans merci, coup après coup. L'adrénaline leur monte à la tête, leurs veines se gonflent sous la tension. Le spectre use de tous les moyens nécessaires pour surpasser son adversaire, et son adversaire il surpasse. Des gerbes d'eau giclent dans tous les sens, une bruine s'abat sur les quais, des bulles s'accrochent au bitume de la chaussée. Ectoplasma navigue en maître sur cette flaque de danger ne lui arrivant qu'à la cheville ; et assomme Têtarte d'un ultime uppercut.

Tê... Têtarte ?
Faut fuir, mec ! J-Bern s'en sortira !

J'arpente les vestiges du champ de bataille, le sourire aux poings.

On va régler ça mano a mano. Nidorina, Ectoplasma, laissez-les moi.

Color Code HTML:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 878
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 30 Avr - 16:46

Le Bargantua a offert un bon combat au petit pokémon, qui finit néanmoins par vaincre.
De l'autre côté, Troy a balayé ses adversaires d'un revers de main. Il gère la situation visiblement.
Alors pourquoi ressent-elle toujours les effets de l'Onde Folie. Pourquoi sa respiration devient sifflante. Pourquoi cette sensation de brûlure. Elle titube jusqu'à un mur pour s'y tenir. Elle a honte d'elle-même, de son incapacité à se battre. De sa nouvelle impuissance.

Comme avant. La même impuissance qu'avant. Elle ressent la même douleur dans son crâne, la même impression qu'il est en ébullition, seulement, personne ne viendra l'aider. Elle est seule, incapable de se défendre seule.

Elle glisse le long du mur, respirant maintenant comme un Magikarp hors de l'eau. La panique. Il faut qu'elle se calme. Pourquoi n'arrive-t-elle pas à se calmer. Elle ne sauvera jamais Jujube. Jujube est perdu et elle aussi. Il faut qu'elle se calme, qu'elle se relève et montre sa force en retournant se battre, en personne. Mais son corps ne lui appartient plus, elle peine déjà à rester assise. L’air lui brûle les poumons et la trachée, elle sent ses côtes se soulever de manière chaotique. Comme un Vivaldaim frappé par une voiture. Elle sent des larmes de douleur couler. Elle sent un petit choc électrique dans sa main. Inquiète, Lily est revenue vers elle, se colle à elle, sa fourrure pétillant encore d’électricité. Caoimhe n’a plus aucune force, elle n’arrivait même pas à la prendre près d’elle. Elle arrive juste à poser la main sur elle dans un semblant de caresse. Le Lixy pousse un miaulement et ronronne nerveusement alors que le souffle de sa dresseuse revient très lentement à la normale


#4B996D - Voice actress : Ashly Burch (Aloy, Cassie Cage, etc.)


AVATARS:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 1250
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 1 Mai - 1:33
VOL À L'ARRACHÉ


OST | Cowboy Bepop - Goodbye Julia :
 

Le dernier s'en va en boitant, précédé du cortège de « J-Bern » a.k.a. « le poids mort » et de son ami qui lui servant de brancard. Putain d'opportunistes. Ce n'est plus de leur âge. Passez aux choses sérieuses, bon sang, au lieu de harceler des guêpiers.

Merci pour le coup de main, Nidorina.
Riiiiiiiiiiiiina !
Ectoplasma, la nuit n'est pas encore terminée.

Je range ma sauveuse dans la poche de ma veste. Le spectre s'enfonce dans mon ombre en relâchant un rire pervers.

Tout va bien Caoimhe ?

Je me retourne vers le front Bargantua. Non, elle ne va pas bien.

Je me rapproche, torture mes doigts. L'adrénaline m'impose un Parkinson précoce. Un pas, deux pas. Mes mocassins hurlent leur présence sur le duvet aqueux. Floc, floc, floc. Je m'accroupis à hauteur de la poupée de verre. Le rideau de pluie a ruisselé sur sa tignasse, et abandonné des gouttes missionnaires à travers la contrée parcourue.

Elle frissonne.

... Caoimhe ?

Lixy montre ses dents. J'avance ma main en signe de paix, paume ouverte vers la voûte céleste. Des dizaines d'idées caressent mon esprit, mais aucune ne resquille une place jusqu'à mes nerfs. Je patauge dans un miasme de fausses bonnes idées, un royaume de logique dénué d'empathie, celui où Petit Troy s'est perdu un soir d'hiver.

Je...

Je. Je suis désolé. Je n'aurais pas dû. Mauvais pronom. Tu. Tu vas bien ? Tu peux te relever ? Tu as été superbe. Mieux. La différence entre le ton positif et son contraire. Entre un sophiste et une loque prépubère.

Pourtant, je n'arrive pas à me situer entre ces deux extrêmes. La prendre dans mes bras ? Me relever et allumer une clope ? La guider vers la lumière de la conscience ? Lui jeter une pelletée de piques au visage pour qu'elle réagisse ? Bienveillance et psychologie inversée lacent mes neurones comme une poche et sa paire d'écouteurs.

Je lui tapote la main. Refoule ma honte au plus profond de mon être. Si elle ne croise pas mon regard, rien ne se verra pas. Si elle ne croise pas mon regard, mon cœur de ferraille prospèrera à l'insu de tous. Si elle ne croise pas mon regard...

Si seulement.

Color Code HTML:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 878
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 1 Mai - 1:59
Il lui fallut plusieurs minutes avant de retrouver enfin une certaine contenance, avalant à grande goulées l’air marin. Son front était brûlant, et pourtant elle avait l’impression d’être glacée, le crachin qui commençait à tomber n’arrangeant rien. Elle sentait la main de Troy tapoter la sienne. Après plusieurs tentatives ratées, où sa mâchoire ne fit que s’ouvrir et se fermer vaguement, elle réussit enfin à articuler quelques mots. Elle retrouvait aussi, progressivement, le contrôle de ses propres mains, bien que tremblantes, et caressait Lily, toujours à ses côtés.

Thanks … Hhr, hrr … Sorry …
Elle sentit la Lixy lui lécher les mains, la picotant encore plus. Ses mains étaient gelées. Elle ouvrit et ferma les poings à plusieurs reprises, y rappelant son sang.
Je sais … Je sais pas pourquoi … Peut-être l’Onde Folie... pardon, mentit-elle avant de reprendre son souffle plus calmement. Puis elle appuya sa main contre le bitume, l’autre main s’aidant de Troy pour se relever. Elle avait encore mal au crâne, mais elle ressentait surtout de la honte, ainsi qu’un certain vide. Comme si un raz-de-marée dans son cerveau avait emporté ses pensées.

Il faut continuer. Je nous aie fait perdre assez de temps comme ça.

Elle fit quelques pas pour montrer à Troy qu’elle était capable d’avancer, de suivre la piste.
C’est par où ?
Elle avait juste besoin de savoir où menait la piste, et tout irait comme sur des roulettes.


#4B996D - Voice actress : Ashly Burch (Aloy, Cassie Cage, etc.)


AVATARS:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 1250
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 1 Mai - 3:19
VOL À L'ARRACHÉ


Les chiffres prennent un visage ridé de douleur. Les victimes compostées en dividence s'unissent pour enfoncer mon armure. Cette année, la terre se dégorgera d'un trop plein de sang, et les billets florissants se faneront avant même les récoltes.

Caoimhe redouble d'effort pour se maintenir debout. Elle tremblotte, titube, fébrile au possible ; mais impose sa volonté à l'Équilibre pour continuer sa route.

L'écho d'un Troy d'antan me salue dans ses gestes, une constellation d'hématomes sur le visage, la lippe déchirée, un sourire niais aux lèvres. Il fonce au devant d'ennuis qu'il pense pouvoir annihiler par son seul entrain, doublé d'une témérité idiote.

Et il y arrive. À chaque fois. En y laissant un bout de lui. À chaque fois.

Ce n'est plus très loin.

Je rejoins la compagnie de ma collègue, adopte son allure. Je n'ai pas le droit de prendre les devants. C'est son combat autant que le mien. Nous sauverons ses Pokémons ensemble, réunis contre le cancer qui ronge les cellules de Mhy-...

Il y a une fausse note sur ma partition.

Je ne suis pas de son côté de la justice. Ma soif de bonnes actions lui tient la main, la traine dans des culs-de-sac sentant la pisse et le vin bon marché. Mais, au final, ce n'est qu'un parcours fléché, guidé, fermé. Un couloir où l'issue du chemin est tracée d'avance. Une fois sur place, nous trouverons le système de stockage privé. Une fois sur place, nous « saboterons » la sécurité du réseau pour infiltrer son contenu. Une fois sur place, nous libèrerons les créatures de Caoimhe, et le bonheur de cette seule victime éclipsera les plaintes de centaines d'autres.

John, bordel, j'ai besoin de toi...

Je reprends mes esprits, secoue ma tête, inspire une grande bouffée de pollution, filtre mes poumons de toute pensée lancinante. Mon masque s'ébrèche à vue d’œil.

Félicitations pour tout à l'heure, tu les as annihilés. Heureusement que tu étais là. Je ne m'en serais pas sorti indemne sinon... Fais-moi penser à t'offrir une bouteille, pour te rendre la pareille. Je connais un gars qui peut me refourguer du scotch par-dessous le manteau. Dix ans d'âge, un tiers du prix. Une sublime équation.

J'étale mes compliments sur sa plaie ouverte. Autant l'embrasser de mon verbe si je me refuse de a prendre dans mes bras. Un câlin de l'âme transcendant toute barrière.

C'est ici. On est arrivés.

Je désigne l'enseigne d'une épicerie modeste de coin de rue.

Le serveur est au sous-sol. Prête ?

Color Code HTML:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 878
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 1 Mai - 16:05
Bien que l'esprit encore confus, elle s'obligeait à continuer d'avancer. Son allure devenait de plus en plus assurée de seconde en seconde. Elle tentait de se convaincre elle même qu'elle serait capable d'avancer, de se battre. Ce n'était que la première bataille d'une longue guerre, elle le sentait. Et ce n'était pas le moment de flancher, pas déjà.

Félicitations pour tout à l'heure, tu les as annihilés. Heureusement que tu étais là. Je ne m'en serais pas sorti indemne sinon... Fais-moi penser à t'offrir une bouteille, pour te rendre la pareille. Je connais un gars qui peut me refourguer du scotch par-dessous le manteau. Dix ans d'âge, un tiers du prix. Une sublime équation.
Haha, si tu me proposes ça, je vais pas refuser, mais c'est plutôt moi qui t'en dois une. Tes Pokémons sont bien entraînés, on avait presque l'impression que c'était une promenade pour toi.

L'échange de compliments leur fait le plus grand bien, scelle leur partenariat de frère et sœur d'armes. Comme pour prévoir déjà la bouteille partagée plus tard, quand ils pourraient se reposer un peu. En attendant, ils étaient toujours au combat. Lily était retournée dans sa Ball, toujours dans la main de sa dresseuse.

C'est ici. On est arrivés.
En apparence une simple épicerie. En réalité, peut-être là où se trouvait Jujube, Bertie et Maggie. En réalité, peut-être le premier pas pour retrouver ses petits.
J'imagine que c'est plus protégé que ça en a l'air si ça protège vraiment un trafic de pokémons. Et avec la sensation qu'on a fait tout à l'heure, ça ne m'étonnerait pas qu'on ait plus de problèmes que prévu. analysa-t-elle avec sérieux, les mâchoires serrées. Elle voulait en découdre, mais ne voulait pas se jeter dans un piège qui ferait tout rater.

Le serveur est au sous-sol. Prête ?
Comme tout à l'heure, à ton signal.


#4B996D - Voice actress : Ashly Burch (Aloy, Cassie Cage, etc.)


AVATARS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Nox Illum-
Sauter vers: