:: Ile Mirabèce :: Forêt Amarante :: Cimetière Pokémon Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Désespoir au cimetière

avatar
Région d'origine : Unys
Expérience : 1559
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 21 Avr - 2:03
C’étaient toujours les mêmes images qui repassaient sans cesse dans ma tête depuis plusieurs jours. Je revoyais encore et encore le moment où ces criminels de la Team Anima m’avaient volé ma petite Princesse, ma magnifique Momartik. Je n’avais rien pu faire pour la protéger et je m’en voulais terriblement. J’avais erré dans les rues de Nox Illum, à chercher la moindre piste pouvant me permettre de découvrir où ils avaient emmené mon amie. Malheureusement, j’avais fait chou blanc et je n’avais rien appris du tout. La situation était clairement désespérée et je savais bien qu’il n’y avait que très peu de chance que je réussisse à la retrouver un jour. Néanmoins, je refusais de baisser les bras et renoncer, tant qu’il y avait la moindre chance, aussi infime soit-elle, je ne lâcherai rien et ferais tout mon possible pour nous réunir. Enfin, ce n’était pas en ressassant les évènements dans les rues de la métropole de l’île principale que je parviendrais à quoi que ce soit. Il fallait que je m’éloigne pour regagner tout l’esprit qu’il me fallait pour mener des recherches efficaces.

Pour cela, il n’y avait un lieu parfaitement idéal à mon état. Je devais me rendre une fois de plus dans le Cimetière sur l’île de Mirabèce. Là-bas, je serais dans un lieu qui parvenait à me calmer et où j’appréciais me retrouver en compagnie de mes pokémons. J’estimais que c’était un beau cadeau pour elle que de me recueillir avec tous ses amis dans ce lieu symbolique. Je savais bien que de là où elle était, ça ne lui apporterait pas grande chose, mais c’était à moi que ça allait faire de bien et j’en avais réellement besoin. C’est ainsi que je me suis retrouvé en début de nuit dans le plus grand lieu de repos éternel de l’archipel. La nuit étant tombée, les personnes en deuil venant sur les tombes de leurs proches n’étaient plus là et étaient rentrées chez elles. Repensant une fois de plus aux évènements du tournoi du printemps, j’avançais mécaniquement au milieu des ombres, sans destination particulière.

Après plusieurs minutes de marche entre les pierres tombales et caveaux éparpillés ici et là, j’ai attrapé une par une les pokéball des sept compagnons encore en ma possession. J’ai fait sortir tous mes spectres pour qu’ils se retrouvent à mes côtés. Après tout, c’était avec eux que je souhaitais passer ce moment en honneur à Princesse. Eux aussi étaient ses amis, ou tout de moins la connaissait un minimum puisqu’on ne pouvait pas dire qu’Altesse la Mimiqui avait vraiment pu passer beaucoup de temps avec elle. Nous installant tous en cercle, j’ai regardé mes pokémons chacun leur tour avant de prendre la parole d’une voix calme pour ne pas perturber l’atmosphère pesante régnant en ces lieux :

-Les amis, je vous ai tous fait venir pour qu’on pense à Princesse tous ensemble, peu importe l’endroit où elle se trouve. Il faut qu’on lui envoie de la force et qu’on réfléchisse à un moyen de la retrouver pour la sauver.

Suite à ces quelques mots de ma part, tous mes pokémons, sans exception, ont exprimé leur soutien dans leur langage pokémon. Voir l’amitié présente dans mon équipe et le fait qu’ils soient tous autant peinés que moi de l’absence de Momartik a été trop difficile pour moi. Le chagrin et le désespoir que j’avais réussi à contenir depuis l’enlèvement ont fini par s’échapper avec violence. Je me suis roulé en boule, les bras autour des genoux, directement sur le sol en plein milieux du cimetière. Je pleurais, une averse de larmes s’écoulait sur mes joues et de puissants sanglots bien bruyants étaient les seuls sons rompant le silence. Les vannes étaient ouvertes et je ne pensais pas pouvoir les arrêter avant un moment. Assistant à la scène, mes pokémons n’ont pas voulu me laisser dans cet état et se sont tous précipités vers moi pour se coller à mon corps et tenter de me calmer. Complètement perdu dans mon désespoir, je n’ai pas remarqué qu’un pokémon sauvage s’était approché…

Spoiler:
 


Avatar par Elisthel. Merci ! o/

#TimGhost

Champion de l'arène de Médéa


 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Expérience : 5209
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 24 Avr - 1:46

Apparition de Pokémon !

   


Comme pour répondre à votre appel de désespoir, à vos coeurs en souffrance, une ombre se profile... Sa forme se précise, s'affine. C'est un Spiritomb sauvage qui te fait bientôt face, te dévisageant toi et tes pokémons. Les âmes hurlent leur peine, comme pour te montrer une douleur plus grande encore.


Que vas-tu faire ?
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Unys
Expérience : 1559
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 26 Avr - 21:53
J’étais serré entre tous mes pokémons qui tentaient de me rassurer face à la situation de désespoir dans laquelle je me trouvais. Ils essayaient de me faire comprendre que ce n’était pas de ma faute et que je devais arrêter de porter sur moi la responsabilité de l’enlèvement de Princesse. Certes, ils étaient aussi touchés et attristés que moi par rapport à son absence, mais ils acceptaient la situation bien mieux que moi. Ce n’était pas de la résignation puisqu’ils étaient aussi déterminés que moi à la retrouver. Il n’y avait aucun doute à avoir, si le besoin se faisait sentir, ils passeraient à l’attaque et seraient sans pitié. Malgré les apparences et les caractères différents des uns et des autres, ils s’appréciaient et se protégeaient les uns et les autres.

Mes sanglots étant le seul son brisant le silence environnement, je ne m’attendais pas à soudainement entendre d’autres hurlements venir de tout proche. C’était comme si de nombreuses personnes criaient leur peine en même temps. Ça a rapidement fait cesser mes propres pleurs alors que je levais la tête pour voir ce qu’il se passait. Je n’avais pas la moindre visibilité sur la source du bruit puisque tous mes compagnons l’avaient entendu eux-aussi. Mes pokémons s’étaient donc retournés comme un seul homme pour observer les alentours. Voyant que c’était un Spiritomb qui s’approchait, ils se sont déplacés pour former une ligne de défense, telle un rempart, entre moi et ce danger potentiel. C’est ce mur de pokémons qui faisait qu’il m’était impossible de distinguer quoi que ce soit. Bien entendu, c’étaient les plus gros qui se trouvaient pile dans ma ligne de vue, ça ne pouvait pas être Duchesse, Monarque ou Altesse avec leur plus petite taille.

Ne voulant pas rester sans reste, je me suis relevé pour tenter de comprendre ce qui était en train de se passer. Une fois debout, je me suis essuyé les yeux pour retirer les larmes qui avaient perlé aux coins de ceux-ci. Ce n’est que lorsque j’ai fait quelques pas en direction de mes amis que j’ai vu ce qui se trouvait derrière eux. Il s’agissait d’un Spiritomb et ce sont ses âmes qui étaient en train de hurler à la mort pour je ne sais quelle raison. Ces lamentations étaient vraiment déchirantes et faisaient mal au cœur. Etant déjà dans un état proche de la dépression, ça ne me faisait pas ressentir grand-chose, mais je me demandais ce que ça pouvait bien provoqué sur un individu plein de joie de vivre.

Quoi qu’il en soit, je ne pouvais pas rester là à l’écouter hurler ses sentiments, il fallait que je le fasse partir pour que mes compagnons et moi puissions nous remettre à commémorer Princesse. Je me suis donc faufilé à travers ma ligne de défense pour me placer directement face au pokémon Spectre et Ténèbres pour lui expliquer ma situation. Je n’avais pas la tête à me battre alors s’il acceptait de partir bien gentiment, ça m’aiderait. C’est ainsi que j’ai commencé à lui parler :

-Bonsoir Spiritomb. Je peux entendre que comme moi, tu fais face à un grand désespoir. Je sais que tu connais la tristesse, mais moi aussi et j’aimerais que tu nous laisse seul mes pokémons et moi si tu le veux bien. On a besoin de tout pour guérir notre chagrin. Est-ce que tu veux bien partir du coup s’il te plait.

Mes propos semblent avoir porté leurs fruits puisque le Spiritomb m’a regardé un instant avec de s’éloigner de moi. Après son départ, on pouvait toujours entendre au loin ses cris de désespoir, mais ils s’éloignaient jusqu’à ce qu’on plonge de nouveau dans un silence total. J’espérais que plus rien ne viendrait nous déranger désormais…

Spoiler:
 


Avatar par Elisthel. Merci ! o/

#TimGhost

Champion de l'arène de Médéa


 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Expérience : 5209
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 8 Mai - 23:34

Apparition de Pokémon !

   


Boooum. Du sol sort une sorte de petit arbrisseau. C'est un Brocelôme ! Il te salut d'un signe de tête, l'air un peu perdu. Visiblement, il ne sait pas vraiment ce qu'il fait ici...


Que vas-tu faire ?
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Ile Mirabèce :: Forêt Amarante :: Cimetière Pokémon-
Sauter vers: