:: Ile Mirabèce :: Port-Mirage :: Plage Hibiscus Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Justice ne prend pas de vacances [PV. Ren Seishin] 24/04

avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 1250
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 25 Avr - 22:40
LA JUSTICE NE PREND PAS DE VACANCES


OST | Jazz & Bossa Nova Instrumental Music:
 

La plage Hibiscus regorge de monde. Une marée noire de mélanines torturées, couvertes de crème solaire indice cinquante. Les parents s'installent loin de la marée fluctuante et envoient leurs gosses approvisionner eux-mêmes les douves de leurs châteaux de sable ; les groupes d'amis réquisitionnent des hectares de terrain lors de parties de volleyball maladroites ; les tourtereaux comblent les trous et se dorent au soleil dans un silence religieux. Un jeu de chaises musicales à grande échelle où le billet d'entrée s'obtient en contrepartie du port d'un maillot disgracieux.

J'écrase ma cigarette sur la terrasse d'une maison en pilotis, desserre le nœud de ma cravate, et pose ma veste de costume sur mon épaule. Derrière moi, l'enseigne du « Frais comme chez Poissonnier ! » m'invite à pénétrer la cabane aménagée.

Troy ! Tiens donc ! Que me vaut l'honneur de ta visite ?

Le pêcheur m'acclame à bras ouverts, s'essuyant les mains sur une serviette suspendue à sa ceinture. Il s'excuse auprès d'un client encore indécis, se décale le long du comptoir, me tend sa poigne de fer. Je la lui serre et réponds d'un sourire.

Un filet de magicarpe en papillote. Je me sens d'humeur à enfiler une manique. Peut-être même que je t'en réserverais une part, si mon appétit se montre clément.
Haha ! c'est trop d'honneur ! Pour combien de personnes, ce poisson ?
Disons deux.
Oh ! Serait-ce pour une grande occasion ?
Tu me connais bien assez pour savoir que non.

M. Poissonnier me présente un morceau de chair conséquent.

La taille ira ?
C’est parfait.

Il pose un carré de papier sur son comptoir, l'orne de sa proie du matin en son centre. Il replie les bords de l'emballage, le retourne, le pose sur sa balance, pianote sur ses touches dans une symphonie guillerette, colle une étiquette sur sa création et me la tend d'un air fier.

Ça fera sept pokédollars.

Je glisse un billet de dix hors de mon portefeuille et l’échange contre le poisson.

Garde donc la monnaie. Tu achèteras des viennoiseries à tes enfants de ma part.
Plutôt croissant ou pain au chocolat ?
Tu es le chef, chef, lâché-je en levant mes mains en l’air. En passant, félicitations pour ton régime. Tu perds du poids à vue d’œil. Il faudra que tu me refiles ton secret, je commence à emprunter la pente de la bedaine facile avec l’âge.

Le pêcheur récupère un sac plastique de son comptoir et y enfile mon achat.

Du poisson, des crudités, et un peu d’huile d’olive. Rien de bien sorcier !
Je note ça dans un coin de ma tête. Merci encore pour le service, c’est toujours un plaisir de venir ici. Je n'ai jamais été déçu en sept mois.
Hahaha, je prends volontiers le compliment ! Repasse me voir quand tu veux !
Prends soin de toi.

J’incline ma tête vers le pêcheur ; puis souhaite la bonne journée au client laissé pour compte. Je fais claquer mes talons et rejoins la douce odeur de sel de la plage Hibiscus, la hanse du sac en plastique dans les mains. Je sors mon paquet de cigarettes et en allume tant bien que mal, dos au vent, la timide flamme de mon briquet me faisant défaut. Puis promène mon regard sur l’assemblée de touristes ayant décidé d'infester l'horizon.

Au voleur ! AU VOLEUR !

Au voleur ?

Mon sac à main ! Il a volé mon sac à main !

Le fugitif quitte le sable fin pour gagner le ponton. Il redouble de vitesse, saute les planches deux par deux, bouscule les obstacles sur sa voie. Et derrière lui, un super-héros semble avoir quitté les pages des comics pour se lancer à sa poursuite.

Bienvenue à Mirabèce.

Color Code HTML:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 500
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 26 Avr - 18:46
La plage. J'aime la plage. Il fait beau, le soleil brille, les Goélise chantent, et tout et tout ! Ça fait du bien de se reposer au soleil bercé par les embruns de la mer, et puis c'est beau quoi. Bon, lá c'est bondé, genre vraiment noir de monde, mais c'est bon aussi de voir toute cette joie de vivre !

Certes on me regarde bizarrement vu mon accoutrement, mais jusqu'á maintenant trois gamins m'ont demandés si j'étais un vrai super-héros, et j'ai signé un autographe ! C'est donc tout sourire que je continuais mon chemin, slalomant entre les passants badigeonnés de crème solaire et portant des maillots tous plus courts les uns que les autres. Damn que c'est gênant. Mais anyway, j'étais lá pour prendre des vacances et..

-"Au voleur ! AU VOLEUR !"

... Nani ?

-"Mon sac à main ! Il a volé mon sac à main !"

J'aperçut un type commencer a courir, le sac volé en main, et je me mit instinctivement a lui courir après. Il esquivait les obstacles (et en renversait certains), avec agilité, et je tentais tant bien que mal de le rattraper.. En fait, j'ai des Pokémons, et m'en servir serait peut-être un peu plus malin. Je projetais ma première ball droit devant moi, qui libéra mon épée, dont j'attrapais la poignée en vol, accrochant le fourreau a ma ceinture. La seconde vola a mes côtés, et mon fidèle Rocabot apparut, prêt a en découdre. Je préférais éviter de sortir Candy, Pas habituée a ce genre de climat, et qui ne serait donc que dangereuse pour les passants..

-"Smokey, Charge ce voleur ! Ace, prépare un Ombre Portée !"

La cape au vent, je suivait le criminel de prés, et lorsqu'il arriva dans une zone un peu moins bondée...

-"Maintenant ! Fait le trébucher !"

L'ombre du Monorpale commença a s'étendre vers sa cible, et s'enroula autour des jambes du fuyard, le faisant s'écrouler au sol lourdement. Il tenta de se relever, mais ses efforts quoique louables, étaient désormais futiles, car mon Rocabot l'avait rattrapé et pourrait le plaquer au sol d'une Charge bien placée...

Aboiements vicieux et bruits de mâchouilles.

Hurlements de douleur.

-"Smokey... J'avais dis Charge, pas Morsure..."

Le chiot venait de s'arrimer fermement au postérieur du criminel á l'aide de ses dents... Hey, en un sens, ça fonctionne quand même.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 1250
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 26 Avr - 19:33
LA JUSTICE NE PREND PAS DE VACANCES


OST | Jazz & Bossa Nova Instrumental Music:
 

Par-dessus la troisième corde ! crie le héros en plein German suplex, écrasant le crâne de l'opportuniste sur le bois du ponton. Du moins, c'est la seule chose qui me vient en tête pour sublimer le ridicule de la scène. Le ravisseur, fesses à l'air, sinon couvertes du four d'un Rocabot trop impétueux pour être laissé en liberté, pleure auprès de sa mère et de tous ses ancêtres. Une prière adaptée à l'embarras qu'il vient de subir.

Je fixe le taré sorti tout droit d'un carnaval, coince ma cigarette entre mes dents, dégaine mon portable, lance le mode selfie et immortalise ce moment unique.

On se connait ? dis-je après avoir recraché un souffle de nicotine vers la plage.

Un bandeau rouge sur les yeux, une cape virevoltant au gré du vent, une épée dans une main et un charisme à toute épreuve dans l'autre.

Tu ne serais pas un de ces jeunes de... de l'Emblème ? J'ai entendu une myriade de choses à leur sujet. Ça me fait chaud au cœur de voir que la nouvelle génération s'investit autant à défendre la veuve et l'orphelin.

Ren. Ren Seishin. A.k.a. @SuperRen.

Cet archipel est minuscule. Bientôt je croiserai Giovanni en visite à son cousin dans les rues de Nox Illum, au détour d'un petit commerce de proximité. Soit. Voyons si le fer de lance des Guériaigles est à la hauteur de son rôle à venir.

Au nom du peuple entier de Mhyone : je te remercie.

Je change mon sac plastique de main et tire une nouvelle bouffée de nicotine.

Color Code HTML:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 500
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 28 Avr - 18:11
Bon, le voleur est neutralisé (mais toujours TRÈS bruyant. C'est la première fois que j'entends quelqu'un implorer l'aide de son arrière-arrière-arrière-grand-père. C'est assez unique comme expérience.) et la foule commence a s'amasser autour de la scène, rajoutant l'humiliation d'être pris en photo des dizaines de fois avec un Rocabot hargneux aux fesses (Littéralement) au malfaiteur. Je reçut également quelques applaudissements de la part de jeunes gens du publique, plutôt pas mal comme journée.

Tandis que je récupérait le sac à main, et me demandait si il fallait rappeler Smokey dans sa ball, un homme qui semblait avoir une trentaine d'année s'approcha, me demandant si on se connaissait. Cependant, je ne le reconnaissait pas du tout.

-"Je ne pense pas, m'sieur."

Pourtant, lui semblait me connaître. Où du moins me reconnaître. Peut-être qu'il m'a vu aux infos avant mes 6 mois à l'hôpital ? Je me souviens encore de mon passage au JT à cause d'une histoire de Caddie. (Ne posez pas de questions.) Mais ça fait longtemps, donc je doute que ce soit de là.. Wait, j'étais tellement absorbé par mon flash-back que je n'avais pas remarqué qu'il s'était remit a parler.

-"... de l'Emblème ? J'ai entendu une myriade de choses à leur sujet. Ça me fait chaud au cœur de voir que la nouvelle génération s'investit autant à défendre la veuve et l'orphelin."

Mon sourire habituel trouva son chemin sur mes lèvres, tandis que Smokey semblait enfin s'être lassé de son jouet. Sans doute était-il trop bruyant ? Une première.

-"En effet, je suis un dresseur de l'Emblème ! Et c'est pas grand chose. Juste un voleur a l'arraché comme il y en a des dizaines. Ils sont pas tous aussi malchanceux tho. Mon Rocabot est particulièrement hargneux aujourd'hui..."


-"Au nom du peuple entier de Mhyone : je te remercie.

Bon, il exagère un peu là. C'était juste un voleur. Même si j'avoue que ça me flattait un peu. Je partit d'un petit rire.

-"Mhyone me remerciera quand la Team Anima sera vaincue ! Mais en attendant, je fais de mon mieux. Je suis Ren, by the way. Enchanté !"

Le pauvre voleur continuait de gémir au sol, le Rocabot le surveillant au grain, grognant a chaque mouvement un peu brusque. Bon, c'est déjà mieux que de l'avoir accroché à ma jambe..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 1250
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 29 Avr - 15:21
LA JUSTICE NE PREND PAS DE VACANCES


OST | Jazz & Bossa Nova Instrumental Music:
 

Je lorgne la horde de fan-boys et me retrouve dans le cercle malgré moi. Une salve de flashs éclaire le faciès du super héros victorieux. J'essaye tant bien que mal de me cacher derrière l'ego de @SuperRen – par chance, il aspire l'attention de la foule grandissante, avide d'anecdotes à raconter à leurs mioches.

Enchanté, de même.

Je pose mon sac en plastique, agrippe le col du souillé au sol et le traine jusqu'au mur de la cabane. Je lui tapote gentiment la joue, sors mon portable, compose le numéro du centre d'accueil de la police de Mhyone. Puis me retourne vers le public, cigarette aux lèvres, accroupi à hauteur de l'otage.

Qu'au moins deux ou trois d'entre vous restent pour témoigner.

Je lève mes yeux vers Mr. Liberté et son bandeau rouge, en proie à la cécité. Je claque des doigts pour attirer son regard en pleine séance « fixe bien l'objectif ! ».

Ça t'arrive souvent, ce genre d'accrochages ? Tu sais y faire.

Je me redresse, balance mon mégot vers la plage, resserre le noeud de ma cravate, récupère mon repas de ce soir.

Troy O'Bowen, dis-je d'une main tendue. Confrère de l'Emblème.

Color Code HTML:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 500
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 29 Avr - 22:54
Pendant que l'homme tire le voleur de sac au loin, je commence a me faire mitrailler de photos (MES YEUX. AAAARGH.), de questions, et de remerciements de la part de la victime du vol, à qui j'ai rendu son sac. Heck, ma vision est morte. Je plonge dans une abysse de ténèbres et de déses-

Des claquements de doigt me ramènent a la réalité, et je me tourne en direction du bruit salvateur.

-"Ça t'arrive souvent, ce genre d'accrochages ? Tu sais y faire."

Je me contentait d'hausser les épaules avant de répondre, souriant un peu et jetant un dernier coup d'oeil vers la foule qui se dispersait lentement mais sûrement.

-"On peut dire ça ! C'est un peu mon travail, heh. Et merci pour le compliment, je fais de mon mieux !"

Il se releva et me tendit la main. Troy O'Bowen, un autre dresseur de l'Emblème. Il a essayé de m'entourlouper au début avec le "J'ai beaucoup entendu parler de votre groupe" ! Mais c'pas grave, il devait avoir ses raisons. Je lui pris la main et la serra.

-"Content de voir un autre membre des Guériaigles ici ! Qu'est-ce que tu fabriques dans le coin ?"

Bon, pour une fois mon chiot se tient quand même a carreau, ce qui est agréable ! (Bon, certes, si il est tranquille c'est qu'il mâchouille la chaussure du criminel. Mais d'habitude il est pire. Donc on peut compter ça comme une victoire.)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 1250
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 30 Avr - 11:08
LA JUSTICE NE PREND PAS DE VACANCES


OST | Jazz & Bossa Nova Instrumental Music:
 

Il a une sacrée poigne. Capable de manier n'importe glaive, turgescent comme animé. Peut-être veut-il se donner de grands airs devant moi, la foule, l'Emblème.

À Mirabèce ? J'y ai mon chez-moi.

Je quitte le cercle branlant de touristes, me retourne vers @SuperRen, patiente un moment pour lui proposer tacitement de me suivre. Les témoins de la scène du crime choisisse une autre proie à tourmenter ; le regard du voleur nous supplie de rester.

Les gens sont sympathiques. Un poil xénophobes quant aux touristes du continent et d'ailleurs, mais sympathiques. Je crois qu'ils m'ont déjà accepté en leur sein. C'est l'histoire de quoi, quelques mois ? Fais vivre les petits commerces et le tour est joué.

Je déambule sur le ponton, une main retenant ma veste de costume à l'épaule, l'autre subissant la hanse du sac en plastique ; et inverse leurs rôles pour soulager l'une tout en condamnant l'autre. La chaleur m'assaillit le front.

Tu as quelque chose de prévu dans ton emploi du temps ?

Je lève mon poisson emballé aux couleurs du « Frais comme chez Poissonnier ! ». Un peu de compagnie ne me ferait pas de mal. Me rapprocher des Guériaigles non plus.

J'ai pris du Magicarpe pour deux. Tu m'as l'air sympathique et j'ai des plans à soumettre à l'Emblème, donc... Peut-être pourrais-tu appuyer mes idées. Nos idées.

Autant mêler l'utile à l'agréable. Dire que l'avenir de Mhyone risque de se trouver entre les arêtes d'un Magicarpe, sacrifié au nom du plaisir gustatif. C'est beau.

Color Code HTML:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 500
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 1 Mai - 16:13
Il s'est installé ici, il a donc une maison, et donc de l'argent. Damn j'suis un peu jaloux maintenant. Mais bon, c'est un peu ma faute si je papillonne sans jamais m'installer nul part, mais pendant que la foule se mettaient a victimiser le pauvre Billy, Troy s'éloigna, m'incitant a le suivre. Ce que je fit, soulagé de m'éloigner de la foule qui était assez envahissante.

-" Les gens sont sympathiques. Un poil xénophobes quant aux touristes du continent et d'ailleurs, mais sympathiques. Je crois qu'ils m'ont déjà accepté en leur sein. C'est l'histoire de quoi, quelques mois ? Fais vivre les petits commerces et le tour est joué."

Je hochais la tête distraitement, je songerais peut-être a m'installer ici aussi aprés avoir récolté un peu d'argent et d'avoir vaincu la Team Anima. Je me faisais pas d'illusion, je pourrais pas y arriver seul, et ce type marchait et se comportait un peu comme un policier. Ma mère faisait partie des forces de l'ordre, donc j'en étais quasiment sûr. (Où vous pensiez que j'avais appris a me battre ? Les cours de self-défense de la Police de Sinnoh étaient vraiment cool.) Mais quand je voulu lui poser la question, il m'interrompit.

-"Tu as quelque chose de prévu dans ton emploi du temps ?"

Pas besoin de vérifier mon agenda pour savoir que non. Rien. Nada.

-"Nope, rien du tout ! Pourquoi ?"

Je m'attendais a une mission secrète of doom, mais il montra son sac, et m'invita a diner... ENCORE MIEUX. MON SAUVEUR. J'AURAIS PAS A DÉPENSER MES DERNIERS MAIGRES SOUS POUR MANGER. Et il y avait des plans pour l'emblème, peut-être pour la base ? En tout cas, c'est pile a cet instant que mon estomac se mit a grogner. Il choisit bien son moment, celui-lá !

-"Avec plaisir, Troy ! J'adore le Magicarpe !"

Un grand sourire au lèvre, je suivit donc mon confrère de l'Emblème. Quel jour de chance aujourd'hui, franchement !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 1250
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 2 Mai - 15:51
LA JUSTICE NE PREND PAS DE VACANCES


OST | Jazz & Bossa Nova Instrumental Music:
 

* * *

Je manque de m'écorcher le doigt en épluchant mes légumes. Déjà cinq minutes que la julienne veut ma peau. Je plonge la botte de carottes survivante dans mon bac à légumes et choisis mon prochain sujet à torturer : une courgette pleine de vie. Dommage que la saison des carottes ait fait une pause jusqu'en août, poussant les commerces à importer outremer ; je n'arriverais à cuisiner cent pourcents local.

Tu peux allumer la télé, si tu veux. La télécommande est sur le canapé. Sous un oreiller. Sûrement. Ne demande pas à Nidorina, elle en profitera pour jouer avec toi plutôt que de t'aider. OUI, TU M'AS ENTENDU. JE TE CONNAIS, L'ESCROC.

Un rugissement timide émane de derrière les rideaux. La fameuse contemple les va-et-vient de la côte. Elle s'imagine des histoires pour chaque passant, chaque touriste, chaque âme esseulée. Et se demande s'il y a des personnes susceptibles de devenir ses amies, dans le lot. Ectoplasma l'accompagne en silence, dans son ombre.

Ça fait longtemps que tu combats le crime ? Notre rencontre est fortuite, mais elle m'a néanmoins inspiré. L'Emblème a besoin d'un meneur d'hommes, d'un héros charismatique livrant ses combats le cœur au poing. Tu en es le parfait candidat.

Le four me hurle qu'il est prêt à l'action dans une symphonie stridente de tonalités suraigües. Au cas où le consommateur décide de prendre sa douche pendant le préchauffage, un écouteur dans chaque oreille. Ou qu'il allume un marteau-piqueur pour refaire le plancher de son appartement. Hop, perte d'audition de 2 dB.

Un classique.

Je place mes quatre morceaux de Magicarpe sur des carrés d'aluminium et les recouvre d'une robe verte, jaune, violette et orange. Une cuillère d'huile d'olive, du persil, du sel et du poivre, et mes créations se livrent en pâture au troisième cercle des Enfers : celui de la Gourmandise. Et j'irai les récupérer volontiers.

Voilà, c'est terminé. Ce sera prêt dans vingt minutes. Le temps de cuire le riz.

J'enlève mon tablier « I <3 Médéa », le pend sur une accroche en plastique près du frigo. J'en profite pour lui extirper une bière de ses entrailles. Je récupère le décapsuleur posé sur le comptoir, décapite ma boisson, et avale son sang par le cou.

Je te ressers un verre de limonade ?

Color Code HTML:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 500
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 2 Mai - 19:59
Eh beh. Sa maison est plutôt cosy ! Je le regardais cuisiner depuis le salon, et il semblait avoir un peu de mal avec son couteau, manquant 5 fois de se couper un doigt. Mais le repas promettait d'être plutôt délicieux ! Ça va me changer de mes fast-foods habituels. Mon masque était rangé avec ma cape sur le porte-manteau, pas besoin de le porter ici après tout !

Lorsqu'il commença le massacre d'une pauvre courgette innocente, sacrifiée sur l'autel de la bonne cuisine, je fis un peu le tour du salon, finissant par m'installer dans le canapé..

-"Tu peux allumer la télé, si tu veux. La télécommande est sur le canapé. Sous un oreiller. Sûrement. Ne demande pas à Nidorina, elle en profitera pour jouer avec toi plutôt que de t'aider. OUI, TU M'AS ENTENDU. JE TE CONNAIS, L'ESCROC."

Je tournais la tête en direction des tentures, oú se cachaient la petite créature. Le Pokémon Poison regardait les passants, perdue dans ses pensées. Dans l'ombre se cachait un spectre qui semblait avoir une couleur particulière. Je fit un petit signe vers les deux Pokémons de mon hôte, souriant, tandis que Ace somnolait un peu, accroché á mon bras, comme á son habitude.

-"Nah, ça va ! Je regarde pas souvent la télé anyway. Et a vrai dire, jouer avec Nidorina semble être une bonne idée !"

Je soupirais un peu, m'enfonçant dans le canapé. Courser les méchants, ça fatigue ! Et pendant qu'il continuait sa préparation, Troy se remit a parler..

-"Ça fait longtemps que tu combats le crime ? Notre rencontre est fortuite, mais elle m'a néanmoins inspiré. L'Emblème a besoin d'un meneur d'hommes, d'un héros charismatique livrant ses combats le cœur au poing. Tu en es le parfait candidat."

Heck. Ça, je m'y attendais pas.

-"Depuis que je suis tout petit ! On jouait souvent a aider les gens avec ma meilleure amie. Et puis, j'avais mes parents comme modèles ! Un fier Pokémon Ranger et une incroyable agent de police !.. Mais pour ce qui est d'être un meneur d'homme.. Hell, je suis flatté que tu penses ça ! J'ai pas grand chose d'exceptionnel."

Il m'indiqua le temps restant pour le dîner, retirant son incroyable tablier, et me proposa une autre limonade, tandis que lui se servait une bière. Je regardais le verre vide sur la table et haussa les épaules. Why not. Pendant qu'il me servait, je me tournait vers Ace, qui me regardait d'un air encourageant. (Pour une épée.) Okay. Si Troy dit que j'ai le profil, je vois pas de raison d'en douter.

-"Mais si c'est ce que tu penses, alors je te crois ! Si ça aide les Guériaigles, je suis partant !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 1250
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 2 Mai - 22:53
LA JUSTICE NE PREND PAS DE VACANCES


OST | Jazz & Bossa Nova Instrumental Music:
 

J'allume la plaque électrique, plonge une poignée de sel dans mon eau. J'ouvre le frigo et emporte la limonade faite maison jusqu'à la table, dans sa bouteille en verre.

J'ai des raisons de penser que l'affaire Anima va connaître de grands revirements de situation. Ça bouillonne. Les civils en quête de vengeance, les vols qui s'intensifient. Ça va finir par exploser. Et toi, Ren, tu profiteras de ce moment pour guider nos troupes au combat. Même les moutons peuvent mordre. Tu n'as que deux contraintes : faire en sorte que personne ne soit blessé, et combattre au nom du Bien.

Je sers Ren au trois-quart du verre avant d'abandonner le reste sur un côté. Je m'affale sur ma chaise, lâche un soupir, descends ma bière d'une bonne gorgée.

Nidorina se balade autour de nous, renifle les bottes de l'invité, lui donne un petit coup de patte. Ectoplasma laisse apparaître ses yeux dorés pour dissuader le gamin de tenter la moindre bêtise. Un regard noir qui n'a jamais autant brillé.

Je peux compter sur toi ? C'est très important. Mhyone a besoin de nous, les Guériaigles. Nous avons l'occasion de rendre le monde meilleur. Et j'appuie sur l'importance de guider notre groupe vers ce sentier dangereux. Nous devons nous démarquer des autres dresseurs, et enfin donner un but aux prochaines générations décidant de nous rejoindre. Je rêve que dans vingt ans, la police demande les services de notre ordre pour chaque affaire. Une faction d'élite, formée par les élites.

Je pose ma bière sur un dessous de verre.

Et toi, mon ami, tu en seras l'instigateur.

Color Code HTML:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 500
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 3 Mai - 15:20
-"J'ai des raisons de penser que l'affaire Anima va connaître de grands revirements de situation. Ça bouillonne. Les civils en quête de vengeance, les vols qui s'intensifient. Ça va finir par exploser. Et toi, Ren, tu profiteras de ce moment pour guider nos troupes au combat. Même les moutons peuvent mordre. Tu n'as que deux contraintes : faire en sorte que personne ne soit blessé, et combattre au nom du Bien."

Caressant amicalement le crâne de la Nidorina, et souriant au Pokémon caché dans l'ombre (Pas de chance si il voulait me faire peur, j'adore les type Spectre ! Et ces yeux ne pouvaient appartenir qu'á un Ectoplasma) je tournait ses paroles dans mon esprit. Avais-je vraiment l'étoffe de mener les Guériaigles au combat ? Je restais silencieux, pondérant l'importance de la tâche que Troy voulait me confier..

-"Je peux compter sur toi ? C'est très important. Mhyone a besoin de nous, les Guériaigles. Nous avons l'occasion de rendre le monde meilleur. Et j'appuie sur l'importance de guider notre groupe vers ce sentier dangereux. Nous devons nous démarquer des autres dresseurs, et enfin donner un but aux prochaines générations décidant de nous rejoindre. Je rêve que dans vingt ans, la police demande les services de notre ordre pour chaque affaire. Une faction d'élite, formée par les élites."

Il reposa sa bière, et me perça de son regard.

-"Et toi, mon ami, tu en seras l'instigateur."

Je pouvais sentir l'étoffe de mon ami métallique se serrer autour de mon bras. Lui aussi comprenait les enjeux de cette mission.. Mener tout un groupe vers la victoire, inspirant par l'exemple les dresseurs de l'Emblème.. En vrai, il veut vraiment..

-"En gros, tu me demandes d'être une sorte de protagoniste de Shônen ?" Je partit d'un petit rire avant de continuer. "Plus sérieusement, c'est avec honneur que j'accepte cette tâche. Je ne suis toujours pas certain d'être le parfait candidat, comme tu dis, mais malgré qu'on se connaisse depuis très peu de temps, j'ai confiance en ton jugement !"

Je hochais la tête, déterminé, et Ace semblait ravi. Je fixait mon regard dans celui de mon hôte, un grand sourire aux lèvres.

-"Dis-moi juste ce que je dois faire, Troy O'Bowen.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 1250
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 3 Mai - 16:27
LA JUSTICE NE PREND PAS DE VACANCES


OST | Jazz & Bossa Nova Instrumental Music:
 

L'eau commence à s'agiter par-delà le comptoir. Je lève mon index, demande au héros d'attendre, empoigne un bocal en verre plein de grains de riz, en vide la moitié dans le bassin en ébullition. Je saisis une cuillère en bois, mélange le tout d'un geste en « 8 », puis la pose finalement sur le rebord de la casserole.

Reste toi-même, lui réponds-je une de fois de retour au calme. Tu es quelqu'un de sympathique. C'est inscrit sur ton visage. Alors, implique-toi dans notre société, dans l'Emblème du Guériaigle, et les gens commenceront naturellement à graviter autour de ton personnage. Avec quelques initiatives prises par-ci par-là – que je te proposerais volontiers – , tu deviendras un membre-clé de l'ordre. Les gens t'écouteront. Ils te demanderont conseil. Et avec un peu de chance, tu pourrais sceller le contrat tacite de cette relation de confiance avec le sang de la Team Anima.

Je m'adosse au comptoir, sirote ma bière, souris en coin, des étoiles dans les yeux. J'entrevois un futur où l'Emblème règne en maître, au nom de la justice. Cette notion illusoire qui sommeille en chaque être ayant connu les affres de la vie. Ce sera un monde parfait. Sans crime. Où le bonheur se contemple à chaque coin de rue.

Une vision utopique au demeurant. Mais à portée de main, prête à être cueillie.

Il va de soi que la première étape de notre périple se trouve à Bord-au-Vent. J'ai lancé notre groupe sur la pente de la construction de notre quartier général ; à toi d'y briller, de donner des ordres, et de faire en sorte que l'on t'apprécie.

Je me retourne vers la casserole, touille mon riz en plein jacuzzi. La chaleur tournante du four me lèche le bras. Je zieute à l'intérieur à travers la vitre : rien d'alarmant.

La deuxième étape consiste à attraper un Furaiglon, pour rajouter l'égérie de notre ordre à ton équipe. Un intérêt commercial, comme stratégique. Un Pokémon puissant dont le courage transcenderait n'importe quel cœur morne. Le parc Safari prétend qu'un vol s'est installé dans l'aile Guériaigle. Je suis prêt à financer ton expédition. Tu me rembourseras plus tard, ne t'inquiète pas. Avec un intérêt 0%, bien sûr.

J'ouvre mon placard et y sors deux assiettes ; puis deux fourchettes, deux couteaux, deux sets de table, un rouleau d'essuie-tout, et les pose tous sur le comptoir avant d'oser le voyage jusqu'à la table.

Et puis, nous improviserons pour la suite. Mais je t'assure que ces deux briques élémentaires consolideront ta place au sein de l'Emblème pour les décennies à venir.

Color Code HTML:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 500
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 3 Mai - 17:31
Je patiente donc, humant les odeurs qui sortent de la cuisine. Arceus que ça sent bon ! J'ai hâte de manger ! Troy s'active en cuisine, avec des gestes experts, tandis que je caressait la petite Nidorina a mes pieds. Il repose la cuillère, et se retourne vers moi.

-"Reste toi-même, Tu es quelqu'un de sympathique. C'est inscrit sur ton visage. Alors, implique-toi dans notre société, dans l'Emblème du Guériaigle, et les gens commenceront naturellement à graviter autour de ton personnage. Avec quelques initiatives prises par-ci par-là – que je te proposerais volontiers – , tu deviendras un membre-clé de l'ordre. Les gens t'écouteront. Ils te demanderont conseil. Et avec un peu de chance, tu pourrais sceller le contrat tacite de cette relation de confiance avec le sang de la Team Anima"

J'écoute l'homme, qui expose son plan avec des yeux emplis d'espoir. Il semblerait que ce projet compte beaucoup pour lui, raison de plus de ne pas échouer ! Je continue de l'écouter silencieusement, sirotant ma limonade.

-"Il va de soi que la première étape de notre périple se trouve à Bord-au-Vent. J'ai lancé notre groupe sur la pente de la construction de notre quartier général ; à toi d'y briller, de donner des ordres, et de faire en sorte que l'on t'apprécie.

Je hoche la tête, j'ai vu les posts sur le Pokéweb concernant le QG. Concernant la partie donner des ordres, je suis pas sûr d'être 100% á l'aise avec la partie donner des ordres, mais c'est vrai que ça pourrait aider..

-"La deuxième étape consiste à attraper un Furaiglon, pour rajouter l'égérie de notre ordre à ton équipe. Un intérêt commercial, comme stratégique. Un Pokémon puissant dont le courage transcenderait n'importe quel cœur morne. Le parc Safari prétend qu'un vol s'est installé dans l'aile Guériaigle. Je suis prêt à financer ton expédition. Tu me rembourseras plus tard, ne t'inquiète pas. Avec un intérêt 0%, bien sûr."

Heck. Si ça c'est pas de la générosité ! Et puis il est vrai que capturer un Furaiglon pourrait être une excellente idée ! Ainsi, en plus de posséder notre mascotte, un Pokémon aussi puissant et vaillant que lui ferait un allié des plus précieux ! Mon hôte sortit les couverts, et j'avais hâte de commencer a manger. Je songeais a son plan, qui me placerait comme modèles de l'Emblème, et ne pouvait m'empêcher de sourire. Car si ça réussissait, notre Groupe garantirait la paix dans toute la région.. C'est un futur auquel je veux croire.

-"Et puis, nous improviserons pour la suite. Mais je t'assure que ces deux briques élémentaires consolideront ta place au sein de l'Emblème pour les décennies à venir."

Je me levait, hochant la tête, un grand sourire un peu gamin au visage.

-"Je vois. J'y travaillerais alors ! Pour apporter un futur brillant et magnifique sur Mhyone. Et merci beaucoup de me donner cette opportunité, Troy. Je suis content de pouvoir aider !"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 1250
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 3 Mai - 23:22
LA JUSTICE NE PREND PAS DE VACANCES


OST | Jazz & Bossa Nova Instrumental Music:
 

* * *

J'apporte le plat brûlant sur la table, le pose sur un dessous de plat en porcelaine. Je retire ma manique rouge, la décale en bout de table, ouvre les papillotes avec ma fourchette, savoure les arômes qui en émanent. Je dégaine mon portable, cadre le plat au centre de mon objectif, appuie sur le déclencheur.

C'est pour mon frère. Un grand amateur de bonne bouffe.

Je souris au super héros, lui sers un premier morceau de poisson, ses légumes, et une portion de riz blanc. Je réplique mes gestes sur mon assiette, m’affale contre le dossier de mon siège, et lève ma bière vers le futur meneur des Guériaigles.

Bon appétit, Ren. J'espère que ça t'ira ! J'aime bien cuisinier, de temps en temps, mais je n'ai que mes papilles pour me juger. C'est un plaisir de t'avoir ici.

J'empoigne mes couverts à deux mains, prêt à bondir sur le plat.

Que ce repas soit le début d'une fructueuse coopération !

HRP:
 
Color Code HTML:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Ile Mirabèce :: Port-Mirage :: Plage Hibiscus-
Sauter vers: