:: Ile Mirabèce :: Médéa Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Événement ▬ Invasion Anima [EVENT]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
avatar
Région d'origine : Unys
Expérience : 1604
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 9 Mai - 0:39
Je m’étais présenté aux deux gorilles qui gardaient la porte et on peut dire que leur réaction a été partagée. L’un était complètement agressif alors que l’autre était bien plus sympathique dans sa façon de se comporter avec moi. Dès le début, le premier n’a pas cru que j’étais champion et c’est son collègue qui a été obligé de lui confirmer que je l’étais bien avant de me demander… un autographe. Là, pour le coup, j’étais complètement surpris. C’était la première fois qu’on me demandait ce genre de chose et je ne savais pas trop comment réagir. Je ne me considérais pas comme une célébrité et c’était plutôt perturbant d’être admiré par des gens comme le fils de ce garde. J’étais en train de me demander si je devais le faire ou pas lorsque son collègue l’a rappelé à l’ordre sur son rôle. Ces deux messieurs, Marc et Paul d’après ce que j’avais cru comprendre, m’ont expliqué que le propriétaire était absent pour raison professionnelle. Bien entendu… Comme c’est pratique que ce soit le cas précisément à ce moment-là ! Evidemment, ils me disaient ça, mais ça pouvait très bien être un mensonge et je n’aurais aucun moyen de le vérifier.

C’est alors que toutes les lumières alentours et provenant du bâtiment se sont éteintes d’un coup. Le garde bougon a ronchonné sur les coupures d’électricité trop récurrentes à Médéa puisque c’était déjà la troisième depuis le début de la semaine. J’avais moi aussi eu droit aux deux précédentes dans l’arène, mais quelque chose me disait que celle-ci n’était pas semblable aux autres. J’étais persuadé et prêt à parier que Monarque avait quelque chose à voir avec ça. Après tout, c’était la mission que je lui avais confiée. Je ne savais pas ce qu’il advenait de lui à l’intérieur, mais s’il était parvenu à couper le courant, c’était signe que les choses se passaient plutôt bien pour le moment. Je me suis maîtrisé pour éviter de laisser apparaître un sourire sur mon visage puisqu’il ne fallait pas que je me montre suspicieux, mais j’étais content que ça fonctionne bien. Je voyais bien qu’il y avait une caméra de sécurité au-dessus de la porte, derrière les gardes et sans électricité, elle ne devait plus fonctionner !

Néanmoins, les propos du garde sympa ont quelque peu refroidi mes ardeurs… Il a parlé d’un générateur de secours, et ça n’arrangeait pas mes affaires ça ! Il ne fallait pas que je montre ma déception alors j’ai gardé un visage neutre en écoutant la suite de ce que disait le garde qui s’adressait à moi. Celui-ci m’a tendu la carte de visite de son patron en me disant qu’il fallait que j’appelle la secrétaire pour prendre rendez-vous puisqu’ils n’avaient pas le droit de me laisser entrer. J’ai récupéré la petite carte et j’ai commencé à lire ce qu’il y avait écrit dessus. J’étais donc chez Monsieur Mathis Vilberg, le PDG de la société AME, dont les initiales signifiaient Avancement Matériel et Electronique. Ça ressemblait à l’identité d’un directeur d’entreprise tout ce qu’il y avait de plus normal. Je ne voyais rien de louche sur cette carte de visite, mais ça ne voulait pas pour autant dire que l’homme dont il était question ne l’était pas. Ce n’était tout de même pas pour rien que ce bâtiment dissimulé sur sa propriété a été désigné comme base de la Team Anima. J’étais certain qu’il y avait quelque chose derrière tout ça et j’allais bien finir par découvrir le fin mot de l’histoire !

J’étais sur le point d’essayer de convaincre les gardes de me laisser entrer lorsque le grognon a reçu de nombreux cailloux lancés par quelque chose ou quelqu’un derrière moi. J’ai ouvert la bouche sous l’effet de surprise et eut un mouvement de recul par crainte de me faire toucher à mon tour. C’est à ce moment-là qu’une ombre est passée entre mes jambes pour laisser place à un Monorpale qui s’est attaqué au garde qui m’avait demandé un autographe. Comme-ci ce n’était pas suffisant, une autre créature est apparue pour balancer de l’électricité sur le premier garde avant de s’éloigner. Mais qu’est-ce que c’était que tout ce bordel ? Je ne comprenais vraiment plus rien de ce qu’il se passait. J’ai donc regardé derrière moi pour voir d’où venaient les attaques qui avaient couché les deux gardes et j’ai compris. Tout un groupe de dresseurs arrivaient vers nous d’un pas décidé. J’ai tout de suite reconnu leur leader malgré le temps passé depuis notre dernière rencontre. La tenue de super héros ne laissait aucune autre possibilité, c’était Ren qui menait ce groupe. Les pokémons qui avaient attaqué lui appartenaient d’ailleurs, je les reconnaissais désormais. Enfin, j’ai supposé que le gros loup était l’évolution du chien qu’il avait à notre dernière rencontre.

Dans le groupe qui s’approchait, j’ai également reconnu Vixion et son Galekid. Ce dernier avait l’air particulièrement décidé à avancer puisqu’il fonçait tout droit vers la porte du batiment. Qu’est-ce qu’il avait aussi ce petit là ? Ils avaient tous perdu la raison ou quoi ? Ils n’allaient quand même pas pénétrer de force alors qu’il n’y avait aucune preuve que la Team Anima se cachait bien à l’intérieur ! Comme-ci ce n’était pas déjà suffisamment le bazar, un immense pokémon métallique est apparu entre le groupe d’assaillants et l’entrée qu’ils visaient. Au moins, ça allait les ralentir un moment puisqu’il y avait peu de chance qu’ils parviennent à l’écarter facilement. Enfin, ça n’empêchait pas Aaron d’essayer puisqu’il est rentré dans le serpent la tête la première et a continué à pousser comme s’il avait la force de le faire bouger. Un homme blond, qui se tenait près du type Acier et était donc très probablement son dresseur a pris la parole pour poser des questions parfaitement bien choisies face à la situation. Il demandait au groupe qui ils étaient et les raisons de leur attaque. Je me suis donc tourné vers Ren puisqu’il me semblait que c’était lui le meneur à cet instant.

Contrairement à mes attentes, c’est un autre jeune homme qui a pris la parole pour dire qu’ils étaient là pour la justice. La justice ? C’était complètement stupide comme réponse ! En quoi est-ce que c’était juste d’agresser des gens et de pénétrer par effraction dans un bâtiment ? J’étais sur le point de lui demander lorsqu’un hurlement a attiré mon attention sur le haut de la falaise en bas de laquelle nous nous trouvions. Tout là-haut, il y avait un énorme pokémon qui avait l’air passablement énervé. Je ne voyais pas ce qu’il faisait, mais ça ne sentait pas bon cette histoire. Si la sécurité avait libéré une telle créature, je craignais ce qui allait arriver puisqu’il n’avait pas l’air de plaisanter. Enfin, il était loin pour l’instant et il n’y avait pas trop à craindre de sa part. Néanmoins, il fallait rester méfiant pour éviter de se faire surprendre par une quelconque attaque. J’ai bien fait de penser ça puisqu’un nouveau rugissement se fait entendre, mais provenant de derrière nous cette fois-ci. Je me suis retourné brusquement et j’ai pu voir un Tranchandon qui avait l’air particulièrement énervé. Je ne savais pas d’où il sortait, mais je voyais bien qu’il arrivait d’un pas décidé dans notre direction. Enfin, dans celle de la porte et du serpent de fer plutôt. Voyant une menace arriver, j’ai attrapé une pokéball à ma ceinture pour en faire sortir un pokémon :

-Baron, protège le serpent avec Bouclier Royal !

J’ai bien fait de réagir puisque mon Exagide a tout juste le temps d’apparaître dans sa forme défense qu’il est déjà en train de parer une attaque que le Dragon destinait au type Acier. C’était moins une, mais le pokémon du blond n’avait pas été blessé et c’était le principal. Le Tranchodon a continué sa route en direction de la porte et ne semblait plus vouloir s’attaquer à qui que ce soit. Néanmoins, j’ai fait signe à Baron ne rester sur ses gardes pour nous protéger si le besoin s’en faisait sentir. Les choses s’étant enfin calmées un minimum, je me suis tourné vers le groupe pour leur demander à mon tour :

-Bon, et si vous répondiez aux questions du monsieur maintenant ? En précisant ce que c’est que votre histoire de justice parce qu’une simple rumeur sur le Pokéweb n’est pas une raison pour justifier des agressions et des violations de domicile ! Et sinon, il est à vous le Tranchodon là ?

Résumé:
 


Avatar par Elisthel. Merci ! o/

#TimGhost

Champion de l'arène de Médéa


 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Expérience : 5519
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 9 Mai - 0:47

Invasion Team Anima


Contexte
« ALEEEEEEEEEEEEEERTE ! ALEEEEEEEEEEEEERTE !! ON EST ATTAQUES !! »
Le sbire qui crie à tue-tête appuie sur un énorme bouton rouge sur le mur et... Rien. … Quoi ? Il appuie une deuxième fois, mais toujours rien. Il martèle dessus, mais hé, ça ne le répare pas. Il jure, et commence à courir dans les couloirs en criant. Puisque l'alarme est en panne, il fera l'alarme à la place.

Ce petit tour est dû à Shinichi qui a baissé un levier sans savoir ce qu'il activait. Ce n'était absolument pas l'électricité du générateur de secours. Il s'agissait du levier qui reliait l'électricité à la boîte d'alarme. Bon dans tous les cas, vu qu'il a pété les boîtes qui transmettaient l'électricité...

« ALEEEEEEEEEEEEEERTE ! ALEEEEEEEEEE- AIE. »
Le sbire se viande par terre lorsque les lumières s'éteignent à nouveau. Troy, ta manipulation passe complètement inaperçue dans le bordel actuel. Les sbires à l'intérieur se saisissent de lampe torche ou use de pokémon pour faire de la lumière. Dans tous les cas, le mot se propage à l’intérieur...

A la porte d'entrée, il règne un chaos sans nom. Le Steelix d'Allen se retrouve opposé au Tranchodon de Brynhild, l'un pour garder la porte, l'autre pour la défoncer. Il y a deux trois petits pokémons au milieu dans le tas, et deux vigiles assommés. Mais hé, pas besoin de défoncer la porte. Le boucan a visiblement fait rappliqué la sécurité, qui avise la situation... Et referme les portes. Ah bah. Faut dire qu'en voyant les deux mastodontes... Auquel s'ajoute un drôle de cri qui fait frissonner la plupart des gens présents. L'entreprise s'organise visiblement. Même si la sécurité a clairement peur de vous... Quelques secondes plus tard, les portes s'ouvrent à nouveau, et cette fois c'est un homme avec le regard mauvais qui vous dévisage.

« Je ne vous laisserais pas passer. »

Visiblement, les masques sont tombés. Le chef des lieux a décidé que puisqu'on venait les attaquer sans même vérifier leur identité, il valait mieux répliquer que se laisser faire. Il lance une pokéball, d'où sort un Ronflex. Ce dernier se met à briller et méga-évolue. Vous avez bien lu. Il s'agit du même phénomène qu'au tournoi de printemps. Il vous barre désormais la route, à moins le mettre K.O.

Shinichi, à l'intérieur, tu entends la panique se propager dans les couloirs et les différents membres de la Team Anima se dépêcher.
« Prenez les cages des pokémons ! Montez aux hélicoptères ! Sortez le sous-marin ! »
Il semblerait que ce beau monde soit sur le départ.

Nathaniel, en entrant et en progressant à l'intérieur du corridor, tu tombes nez à nez avec un membre de la Team Anima. Noisette l'a senti arriver un peu trop tard, mais il ne semble pas spécialement te prêter attention. Ce dernier te bouscule pour monter, et lorsqu'il arrive en haut vers les hélicoptères... John, tu l'esquives. Elisthel, un cri de fillette parvient à tes oreilles. L'homme redescend à toute allure vers Nath et John. Nath, il te prend visiblement pour un membre, dans le noir.
« ON VA MOURIR, IL Y A UN MACHIN AVEC DES CROCS ENORMES QUI BOUFFE LES HELICOS ! »
Son cri n'a pas manqué d'alerter ses compères dans les salles autour qui commencent eux aussi à paniquer.
« CALME-TOI MOHAMED ! On va descendre aux cages des pokémons. On va utiliser le sous-marin, ou gagner du temps jusqu'à ce que le chef soit là. Le chef ne fera qu'une bouchée de ces mômes ! Allez, dépêchez. »
Ils allument leur lampe torche, et... Et tu as filé Nath. Noisette t'as tiré vers le côté, aidé par John qui sentait venir le coup foireux. Vous n'êtes pas bien loin, mais vous êtes dans le noir.
« Merde ! C'était pas un allié ! RETROUVEZ LE ET CAPTUREZ LE ! »
L'avantage est qu'il pense qu'il n'y a qu'une seule personne.

Dans ce bordel sans nom, il y a un point qui est désormais très clair : c'est la Team Anima.

… Et à quelques lieux de cela, un homme sourit.


HRP (rappel)
Cet événement fait suite au Tournoi de Printemps de Nox Illum. Il se déroule à Médéa. Le Maître du Jeu effectuera une réponse tous les quatre jours, comme pour le premier événement. Il essayera de se consacrer à un maximum de joueurs, cela dit rester cohérent. Le Maître du Jeu se garde le droit de faire échouer ou de refuser une action.
Chaque action pourra (ou pas) avoir des conséquences. Ces conséquences peuvent entraver certains joueurs ou les mettre dans des positions délicates. Il se peut aussi que l'événement soit un échec. (Bon, en vrai, j'trouverais une autre façon de vous rendre vos pokémons si c'est le cas, mais voilà).
Une réponse par tour par participant (entre chaque intervention du MdJ, donc), et vous n'êtes pas forcés d'avoir participé au premier événement pour participer à celui-ci. Les dresseurs débutants ont également leurs chances dans la mesure du possible et de la logique (Oui parce que bon, si vous foncez au milieu de quatre ou cinq pokémons, hein).

La prochaine réponse du MdJ se fera le 12/05.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 1250
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 9 Mai - 14:45
INVASION ANIMA


OST | Kenji Kawai - Mezame no Hakobune :
 

Le masque est tombé. Je retrousse mes manches et accélère le pas vers les niveaux inférieurs. Dehors, la tension est à son comble ; mes renforts enragés attaquent l'héliport et alertent toute la sécurité du domaine. Il n'y a plus de marche arrière possible. Nous devons avancer comme un seul homme. Et dans la bonne direction.

J'abandonne le portable de feu mon collègue, récupère le mien, ouvre l'application Poryweb. J'ignore mes notifications pour écrire un message commun à tous les groupes. Inutile de tirer des ficelles précises dans l'ombre ; tous les pantins sont conviés à la fête, et ils vont devenir de vrais petits garçons contre la Team Anima.

De : Troy O'BowenURGENT. Fuite vers sous-marin, dernier sous-sol. Vos Pokémons avec. BESOIN DE RENFORTS. Boss sur place ? Over.

Je porte la main à mon oreillette.

Ectoplasma, niveau -3.

Des voix confuses bâtissent un autel du tumulte sur la fréquence radio. Tous ont reconnu le timbre de Venipatte. Mais pourquoi celui-ci a-t-il convié sa créature à la rejoindre ? Le spectre traverse le plafond et plonge dans mon ombre. J’atteins des records de vitesse à traverse la cage d'escaliers, les dévalant deux par deux pour rejoindre mon objectif : la base sous-marine à demi submergée.

On doit leur faire gagner du temps. Tu as une idée ?
...

Et soudain, un éclair de génie. Je lorgne la pokéball de Nidorina, écarquille mes yeux sous l'illumination. L'idée ancre ses racines jusqu'à ma moelle épinière. Excellente. Sans faille. Une ultime frappe à utilisation unique. L'accomplissement de huit mois de couverture. Un coup de surin entre les côtes de mes collègues.

HRP:
 
HTML Color Code:
 
Revenir en haut Aller en bas
Région d'origine : Mhyone
Expérience : 878
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 9 Mai - 16:47
Don't make the lion roar:
 

Un rugissement déchire le ciel, des hélicoptères volent au-dessus de la propriété. C’est trop protégé pour être innocent. Ce n’est plus une escarmouche, c’est une bataille, et les premiers collabos se font connaitre. Un blond et un brun. Tous deux étaient un peu plus jeunes qu’elle, mais à peine. Un air de haine atroce déforma son visage en une grimace inhumaine.

Bouge de là, salaud de collabo, ou je m’occupe de ton cas…

Sa voix était tout bonnement caverneuse. Lily grogna et vit la main de sa dresseuse s’agiter, sortir son portable. Et pianoter presque à l’aveugle. « Collabo à l’entrée squad aigle bloqué » Puis elle vérifie d’un coup d’œil. Lier, photo. Et un cliché à l’envers de leurs adversaires. Autant d’infos pour plus tard.
Lily, roucoule-t-elle tout bas, Roar.

Le Pokémon prit une inspiration puis poussa un Hurlement sorti de ses tripes, envoyant balader le Steelix et l’Exagide. Caoimhe adorait cette attaque, et adorait son pokémon.

ATTACK ! rugit-elle à son tour pour soulever à nouveau le groupe. VIXION DEFONCE MOI CETTE PORTE. ATTACK ! ATTAAACK !
Elle bondit alors sur le premier des deux collabos [Allen], se décidant à y aller mano à mano. Elle le buterait si cela pouvait leur assurer la victoire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 500
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 9 Mai - 18:41
OK. TOUT EST ARRIVÉ TRÈS VITE. J'AI PAS TOUT COMPRIS. GENRE VRAIMENT PAS. Ça hurle, ça EXPLOSE DANS TOUT LES SENS, Y'A UN DINOSAURE SUR LE TOI, UN DRAGON QUI CHARGE ET C'EST LE MERDIER LE PLUS TOTAL ! Y a tout qui a commencé a partir en sucettes tellement vite que j'ai même pas pu répondre au type snob et a Timothy. Un  message me parvient, Troy. Il confirme ce que je savais déjà. C'est une base de l'ennemi ! Je le sentais, quoi d'autre aurait pu être aussi fortifié ? Mais maintenant qu'on est sûr que c'est Anima.. Bah c'est mon tour d'engueuler le spécialiste Spectre, qui nous a empêché de charger et donc d'avoir l'élément de surprise !

-"Le Tranchodon c'pas le nôtre, mais tu vois ? C'est Anima ! Si vous nous aviez laissé charger, toi et l'autre type de la télé, notre victoire aurait été assurée ! Mais maintenant, tu te battras avec nous ? Je sais que je peux te faire confiance !"

Ensuite, un type louche est sorti de la base. C'EST FORCÉMENT UN MÉCHANT. PERSONNE D'AUTRE SE COMPORTE COMME ÇA. Mais son Pokémon à l'air vraiment balèze... Mais pas lui ! Soudain, dans mon esprit malade et enfiévré après mes mois de coma germa une idée brillante, me rappelant la voracité d'un certain Pokémon Acier, qui combiné avec la furie pure d'un certain type roche pourraient faire des étincelles... Oh boy. Il ne va pas comprendre ce qui lui tombe dessus... Ça va être très marrant.

-"NANA ! On a besoin de Kana ! Lance-la sur le mes au Ronflex ! Smokey... Tu te souviens des cours de canalisation de la colère ? Ce type est ton nouveau prof !" Dis-je en pointant le dresseur ennemi... Il va pas s'y attendre a ça !

Une lueur s'alluma dans le regard écarlate de mon Pokémon, il aimait de plus en plus ce plan ! Il se mit a courir rapidement, contournant le Méga-Ronflex, tandis que moi...

-"GUÈRIAIGLES ! CHARGEZ ! POUR NARNIA ET POUR ASLAN MHYONE !"

Dégainant d'un geste vif mon Pokémon épée, je chargeait la bête au service de nos ennemis, lui intimant d'utiliser Strido-Son pour la déstabiliser avant de préparer une attaque Tranche dévastatrice ! L'attaque sonique eut l'effet escompté, mais une fois a portée de Tranche, une vive lumière s'émana de ma lame... qui se divisa en deux, sa jumelle venant se loger dans mon autre main alors que je frappais le monstre. Son ruban autrefois azur étaient désormais deux bandes de tissus écarlates identiques, et la paire d'yeux rougeoyants semblaient aussi surpris que moi, mais jubilaient. C'est en m'éloignant après l'assaut que je compris...

Ace avait évolué. De Monorpale il était passé a Dimoclès. Les glaives jumeaux semblaient corriger ma position, me permettant de les manier encore plus efficacement... Oh boy this is going to be awesome. Et je chargeait a nouveau, un grand sourire au visage..

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 277
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 9 Mai - 19:40
En quelques instant, le champ de bataille tomba dans le chaos le plus total. Alors que le groupe des Gueriaigle était en pleine charge, un nouveau venu viens les gêner en envoyant son Steelix leur bloquer le chemin. Evidement, face a cela, le Galekid de Vixxion était complètement inutile. Mais pour ajouter un peu de complexité a la situation, un nouveau Pokémon fit son apparition, probablement un Pokémon dragon, et fonça droit sur le Steelix. Dans le même temps, un rugissement terrifiant se fit entendre, et en levant les yeux, Nana pu apercevoir un gigantesque Pokémon lézard. Nana ne pouvait qu'espérer que celui ci n'appartenait pas a l'ennemi.

Cependant, cela ne s'arrêtait pas la. Alors que le dresseur qui avait tenté de négocier avec les gardes s'était tournée vers Ren pour avoir des explication quand a leur assaut, la porte s'ouvrit une première fois, pour se refermer presque immédiatement. Quelques secondes plus tard, elle s'ouvrirent de nouveau, révélant ainsi un homme apparemment bien décidé a les confronter. Cela ne faisait plus aucun doute, leur ennemi se trouvait ici. Un jet de Pokeball plus tard, et un Ronflex se trouvait entre eux et la porte. S'en suivi un phénomène que Nana n'avait jamais eu l'occasion d'observer, une Mega-Evolution. C'était désormais un adversaire incroyablement puissant qui leur faisait face.

Alors qu'il était en train de se demander de quel façon ils allait bien pouvoir passer l'obstacle, un nouveau rugissement, humain cette fois ci, se fit entendre. L'une des dresseuses présente sur le champ de bataille avait décidé de s'en prendre directement au dresseur du Steelix. Quelle erreur, ce mec n'était de tout évidence pas un membre de la team anima, et a vrai dire, Nana préférerais l'avoir en allié face a une menace telle que le Ronflex. Sans hésitation, il fonça a son tour sur le dresseuse et la plaqua au sol en hurlant.

- Laisse ce mec pour le moment, on va encore avoir besoin de lui pour vaincre ce Ronflex. Oublie pas qui sont nos ennemis ici !

-"NANA ! On a besoin de Kana ! Lance-la sur le mec au Ronflex ! Smokey... Tu te souviens des cours de canalisation de la colère ? Ce type est ton nouveau prof !"


Alors qu'il était occupé a stopper la dresseuse déchainée, Nana entendu un cri provenant de Ren. Envoyer Kana sur le dresseur du Ronflex. L'idée de faire sortir Kana de sa Pokeball n'enthousiasmais jamais Nana, mais il devait avouer qu'il n'y avait bien que face a un humain que Kana parvenait a livrer des combats pour le moment. Peut-être que l'heure de gloire de la Mysdibule était finalement arrivée. Tout en essayant de garder la dresseuse au sol, Nana agrippa la Pokeball de Kana, et la lança droit en direction du visage du dresseur. Il espérait juste que Ren savait ce qu'il faisait.

hrp: je plaque Caohime pour l'empêcher de taper Allen, et j'envoie la Pokeball de Kana en direction du dresseur du Ronflex afin qu'elle s'en prenne a lui
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 1601
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 11 Mai - 17:23
Invaaaade !!

Bon. Changement de plan ! Avec un type louche qui est sorti avec son pokemon enragé encore plus énorme que ceux qui sont devant la porte, un autre gars qui attaque une dresseuse qui elle même, voulait attaquer le dresseur du Steelix... Je suis encore plus dans l'incompréhension.

Il faut que je me concentre. Je vais faire fi des petites histoires secondaires et m'occuper du réel danger de maintenant : le Ronflex. Je ne sais pas trop ce qu'il s'est passé avec lui, mais il n'est pas dans son état normal ! Une Méga-Evolution ? Je ne savais pas que Ronflex en était capable...

Mais bref, les gens qui sont dans ce bâtiment sont clairement des ennemis, plus de doute là dessus.

Je sors de derrière les rochers pour lancer à ma Tranchodon :

« Äta on change de cible ! Balaye moi ce Ronflex ! »

J'en profite aussi pour faire sortir Solsken. Le Dracaufeu apparaît prêt à m'aider à nouveau... Avant de remarquer le Ronflex avec surprise.

« Aide Äta ! Il faut vite le mettre KO ! »

Aussitôt dit, aussitôt fait, le pokemon feu ne perd pas de temps pour se mettre en action et éliminer cette menace. Äta retente un balayage, cette fois-ci en direction du Ronflex, tandis que Solsken reste à distance, s'élevant dans le ciel pour lancer une Canicule.



résumé:
 


T-CARD


Merci Arya la T-Card ♥️
et aussi pour l'avatar !:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 168
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 11 Mai - 21:05
D'une certaine manière, c'est amusant d'observer comment les choses peuvent aller de mal en pis rapidement.  Il suffit de quelques secondes pour qu'une situation prenne une tournure inattendue. Seulement quelques secondes. Un laps de temps ridiculement court, mais à l'importance si cruelle. Notre arrivée sur la plage, le plan foireux à l'efficacité certaine. Puis les diverses arrivées, les divers pokémons imposants. Voilà comment, en quelques secondes, une situation peut dégénérer. Le Tranchodon, je n'ai pas compris d'où il sortait. La réplique de celui qui discutait avec les gardes, je n'y ai pas prêté attention. Et pourtant. Trop d'informations à assimiler en bien trop peu de temps. Quelques secondes. Ridicule. Caoimhe. Nana qui se jette sur elle pour l'empêcher de se jeter sur le dresseur du Steelix. Je me recule d'un pas, Pandore en fait de même. Je recule d'un deuxième lorsqu'un type sort du bâtiment. Puis un troisième une fois son pokémon dévoilé. Un Ronflex. Un Ronflex à l'apparence changée. Quelques secondes, n'est-ce pas ? J'emmerde ce trop plein d'informations qui en vient presque à me faire tourner la tête. J'ai jamais été en mesure de gérer les situations trop compliquées.

Que personne ne vienne prétendre que cette situation n'est pas compliquée. Ou mon poing ira rencontrer son nez. Violemment. Et seul Arceus peut savoir à quel point j'exècre le fait de me battre à mains nues. Trop peu de puissance dans ce corps. Un entretien insuffisant. Il faut que je remédie à cela. Si j'arrive à me sortir de ce merdier. Ce qui semble être compromis. Car, si l'on arrive à passer cette étape, il restera encore ces sous-marins. Le mot de Troy est bien arrivé, mais la situation nous empêche de passer. D'atteindre le niveau supérieur. Une chose que je ne suis plus certain de regretter. Il me faut tout de même agir. Apporter ma pierre à l'édifice. Sinon, autant retourner en ville dès à présent. « Cage-éclair sur le Ronflex. » Une action sans doute inutile grâce aux coups précédemment portés, mais autant prévenir que guérir. Si la paralysie ne devait durer que quelques secondes, ce serait toujours quelques secondes de prises.

Car tout est en mesure d'être chamboulé en si peu de temps.


Pandore utilise Cage-éclair sur le Ronflex, afin de gagner quelques secondes sur une possible riposte !



#749AC6 - TCard
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn (Cimetronelle)
Expérience : 537
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 11 Mai - 23:41
Je ne savais pas ce qu’il se passait à l’intérieur du bâtiment mais je me doutais que ça devait être la panique à la réaction des gardes quand ils sont venus ouvrir la porte et sont repartis en vitesse en refermant celle-ci derrière eux.

Quant à l’extérieur, un Tranchodon était apparu peu de temps avant pour essayer d’aider le Galekid à faire bouger le Steelix afin d’atteindre la porte. Mais celui-ci s’était fait stopper par l’Exagide du type en noir.

Les portes s’étaient de nouveau ouvertes et un homme visiblement contre nous en était sorti. Voyant nos Pokemon qui étaient en train d’assiéger le bâtiment pour rentrer, il avait envoyé un Ronflex pour nous barrer la route. Ce dernier ne ressemblait pas à ce que je connaissais, il avait quelque chose de différent mais je ne saurais vraiment dire quoi.

Je regardais dans la direction de l’homme qui avait lancé son Steelix, quand je vis quelqu’un lui sauter dessus. De loin, on aurait dit Caoimhe, que j’avais rencontré pour aller à Bord-au-Vent, mais je ne pouvais le certifier à cause de la distance qui nous séparait. Puis Nana était allé les séparer en plaquant la fille au sol, tout en lâchant son Mysdibule pour qu’elle se jète sur la personne qui gênait l’entrée.

Les autres membres du groupe avaient aussi réagi en attaquant:
Ren avait fait comprendre à son Lougaroc, Smokey, d’aller attaquer l’homme au Ronflex, puis il avait chargé sur le pokemon imposant avec Ace dans une main, mais son Monorpale évolua durant l’assaut donc mon héros s’était retrouvé avec deux épées au lieu d’une. Il paraissait beaucoup plus impressionnant maintenant.
Maks, malgré le fait qu’il soit sourd, avait compris la situation et avait envoyé son Wattouat en lui ordonnant de faire une cage éclair sur le Ronflex.
Vixion ne pouvait rien faire de plus à part attendre que son Galekid arrive à passer outre le serpent métallique.
Et moi, ben je n’osais pas entrer en combat, mais il fallait tout de même que je les aide. J’avais alors, tout en tremblant, fait sortir Logan de sa pokeball et lui ordonna de faire une vive-attaque afin qu’il arrive avant mon chevalier qui s’était jeté dans la mêlée pour ne pas qu’il soit blessé.

HRP:
 


Je parle en #04B431
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 603
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 12 Mai - 1:16


A partir de quel moment, les choses avaient-elles autant dégénérés ? Je n’en avais aucune idée mais c’était actuellement le chaos. D’abord un Steelix surgi de nulle part s’était interposé entre Aaron et la porte, il y avait Tim aussi, puis un gigantesque Tranchodon était apparu et avait essayé de balayer le serpent d’acier qui avait été protégé de justesse par le Exagide de Tim. Tandis qu’en haut du bâtiment, un autre dinosaure, un Rexillius de mémoire, avait commencé à rugir, ajoutant encore plus d’inquiétude dans ce chaos sans nom.

Mais ce n’était pas tout, Caoihme, qui était mon guide pour Bord-au-Vent, avait surgi de derrière les gardes, plaquant le dresseur du Steelix à terre. Les portes s’étaient ouvertes pour se refermer aussi vite lorsque ce que je pris pour des gardes ou du moins le système de sécurité avaient aperçu les mastodontes à l’extérieur. Un autre homme était cependant apparu ensuite, il appela un Ronflex pour se battre, comme si le champ de bataille ne comptait pas assez de Pokemon imposants comme ça. Un message venant de Troy nous avait aussi confirmé qu’il s’agissait bien de la base de la Team Anima, en tout cas au moins une des bases de Anima. A la vue de ce message, Ren s’était jeté dans la bataille ordonnant à son loup d’attaquer le dresseur tandis que lui-même fonçait sur le Ronflex qui avait subi une évolution, sûrement une méga même si je n’avais appris nulle part que c’était possible. Nana s’était jeté sur Caoimhe afin de l’empêcher de tuer, à mains nues, un des dresseurs. Tohkami et Maks s’étaient ensuite eux aussi lancés à l’assaut afin de soutenir Ren.

J’étais complètement paralysé, que devais-je faire ? Quel était mon but ? Puis je m’étais souvenu de ce que m’avait dit Ren. Nous nous battions pour les autres, pour ceux qui avaient souffert de la disparition de leurs Pokemons, pour la justice tout simplement. Et ma mission était simple, je devais enfoncer cette porte à l’aide d’Aaron. Je reprenais enfin mes esprits, j’avais la mission la plus facile, je ne devais pas paniquer. Troy avait parlé d’une fuite en sous-marin, passer cette porte était donc devenu vital. Dans toute cette cohue, le Steelix avait eu du mal à rester sur sa position et c’est là qu’était ma seule chance. Je m’élançais en direction d’Aaron qui patinait toujours contre ce pauvre Steelix et je me mis à hurler afin qu’il puisse m’entendre.

- AARON !!! Il y a un passage juste sur ta droite, une ouverture, fonces et penses aux distributeurs qui t’attendent.

Il n’en fallait pas plus, pour le motiver, Aaron recula puis s’engouffra dans l’ouverture qu’avait laissé le Steelix afin de foncer vers la porte. Je courais après lui afin de ne pas le perdre de vue, il fallait qu’on rentre et j’allais le faire. Le crâne de Galekid percuta la porte de plein fouet l’envoyant voler un peu plus loin dans le couloir. Victoire, la voie était libre. Je m’engouffrais rapidement tandis que les autres se battaient à l’extérieur. Il fallait que j’atteigne les sous-sols !



HRP : Je profite d’une ouverture pour faire voler la porte grâce à Galekid et je m’engouffre dans le bâtiment à sa suite.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Unys
Expérience : 1604
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 12 Mai - 1:22
Alors que je venais de poser ma question, une espèce de cinglée est sortie de je ne sais où avec un pokémon avant d’insulter le dresseur du serpent d’acier et de le menacer de représailles s’il ne s’écartait pas. Non, mais elle se prenait pour qui celle-là ? Est-ce qu’elle avait la moindre idée de ce qu’elle faisait ? La présomption d’innocence, elle ne devait pas connaître pour agir de la sorte, mais j’allais très vite lui faire comprendre si elle continuait à parler de la sorte. C’était d’ailleurs le cas pour toute cette bande de zigotos qui se lançaient comme des brutes à l’attaque de ce lieu dont ils ne savaient rien. J’étais aussi énervé qu’eux contre la Team Anima, mais j’avais un cerveau en état de marche au moins. Je réfléchissais avant d’agir et préférais parler avant de me lancer dans une attaque tête baissée. Je regardais la gueularde d’un œil noir lorsque son pokémon s’est décidé à passer à l’attaque en direction de mon Exagide et de l’autre type Acier. Il utilisait hurlement, mais malheureusement pour lui, Baron était rapide et a réagi à temps en utilisant sa technique Garde Large lui permettant de bloquer l’attaque et de protéger son allié par la même occasion. La dresseuse a continué à montrer à quel point elle était dérangée mentalement lorsqu’elle a hurlé à Vixion de défoncer la porte avant de se jeter sur le propriétaire du serpent géant. La surprise devait se lire sur mon visage, mais je me suis vite ressaisi pour regarder le dresseur d’Aaron et lui dire :

-Je te le déconseille Vixion ! Tu n’es pas sûr que c’est vraiment ce que tu crois et tu sais pas ce que tu vas trouver derrière !

Suite à ces quelques mots, je me suis tourné vers la folle dingue et je m’apprêtais à la calmer lorsque Ren s’est adressé à moi. J’ai donc écouté ce qu’il avait à me dire. Il était en train de m’engueuler puisqu’on les avait empêché d’attaquer alors que c’était la base d’Anima, il voulait que je me rattrape en me battant à leurs côtés et blablabla. Ça ne me dérangeait pas du tout de le faire, mais à une seule et unique condition, je voulais une preuve formelle que l’on était bien face à une base de la Team Anima. Tant que ce n’était pas le cas, je ne me permettrais pas d’attaquer la propriété d’un riche chef d’entreprise qui était peut-être complètement innocent. En tant que champion de Médéa, je ne pouvais pas faire n’importe quoi et agir comme bon me semblait et pénétrer de force dans un bâtiment faisait partie de ce que je refusais de faire !

Par la suite, tout est arrivé tellement vite que je n’ai pas tout compris. Un type est sorti de la base pour lancer contre nous un immense pokémon qui avait l’air très résistant, un des assaillant s’est jeté sur la furie pour essayer le calmer et Ren est passé à l’attaque contre le gros pokémon tout en essayant de coordonner son groupe de l’Emblème d’après ce que je comprenais de ce qu’il disait. Pendant l’offensive de celui-ci, son Monorpale s’est dédoublé pour devenir un Dimoclès, l’évolution tombait pile au bon moment ! Malgré la situation, j’ai eu un léger sourire en me rappelant moi aussi de la première évolution de Baron. Néanmoins, je ne me suis pas arrêté là-dessus puisque j’avais des choses bien plus importantes à gérer pour le moment. Comment si ce n’était pas assez le bordel comme ça, tous les dresseurs présents ont envoyé leurs pokémons dans le combat contre le monstre géant. C’était également le cas de la dresseuse du Tranchodon que j’ai reconnue lorsqu’elle est sortie de derrière un rocher. C’était Brynhild, la grande gagnante de l’Ossathlon ! Avec elle à nos côtés, notre force de frappe avait grandement augmentée, puisque je la savais extrêmement puissante. Elle l’a d’ailleurs encore montré en faisant appel à un deuxième pokémon qui ressemblait à celui que Chris Kill avait avec lui lors du Tournoi de Printemps.

Vu tout ce qu’il se passait ici, j’ai préféré ne pas perdre mon temps à me lancer moi aussi à l’attaque contre le pokémon de ce type au rictus mauvais. Certes, j’avais de puissants compagnons avec moi, mais ils allaient manquer de place et tout le monde finirait par se monter sur les pieds à cause du capharnaüm qui régnait en maître devant cette porte. J’ai donc fait signe à mon Exagide de se tenir prêt à agir pour protéger quelqu’un si la situation le nécessitait. Autant laisser faire ce groupe de dingues surexcités et assurer nos arrières puisqu’ils n’avaient certainement pas pensé à le faire par eux-mêmes. Il fallait que je me calme puisque j’avais très envie d’en prendre un pour taper sur l’autre. J’étais venu tranquillement et j’avais peut-être une chance de me faire autoriser d’accès dans la base, mais là c’était foutu ! D’ailleurs, j’espérais pour les Guériaigles que leur coup d’éclat n’aurait pas d’incidence néfaste sur la récupération des pokémons enlevés parce que dans le cas contraire ils allaient me le payer !

HRP:
 

PS Caoihme:
 


Avatar par Elisthel. Merci ! o/

#TimGhost

Champion de l'arène de Médéa


 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Mhyone
Expérience : 1490
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 12 Mai - 15:34
Ouah, ce coup de pression. Un peu plus et c'était la merde !

Il murmure.

«Eh, il est tout seul, on s'en occupe ?»

Le gars a l'air fiable, après tout. Il est même allé jusqu'à le rejoindre pour lui donner un coup de main et lui filer des conseils, c'est un signe de gentillesse, nan ?

Y'a pas moyen que ça soit un méchant. Et en plus il est baraqué.

«De toute façon on a pas le temps, faut qu'on avance et qu'on trouve leur super sous-marin !»

Ok, plan d'assaut numéro quarante-deux. La pika-flash ball. Le garçon attrape la sphère de capture et marmonne sa stratégie à voix basse.

Et de son côté, le sbire continue d'avancer, lampe en main, un peu inquiet, mais persuadé qu'il pourra faire face à la menace. Seul.

Hahaha.

«Coucou !»

Nath, d'un geste aussi gracieux que violent, balance la pokéball à la tête du monsieur, boule qui s'ouvre dans un éclat de lumière.

«PIKA !»

Un requiem avant que le Pikachu assoiffé de sang ne tazz sa cible.

«Vas-y, on l'assomme et on le ligote !»

♦    ♦    ♦

Le garçon s'étire. Bon, c'est un peu trop grand pour lui, mais ça fera l'affaire.

«Ok, l'uniforme c'est check, la lampe torche aussi. On peut y aller.»

Le plan est simple : il accompagne son camarade en tenue d'Anima jusqu'au point de retraite, genre c'est son prisonnier, il l'emmène pour le transformer, et tralala.. ET PUIS BOUM. Ils s'occupent des pokémons en cage et ils sabotent le sous-marin.

Comme des héros.

Nath se racle la gorge.

«Allez, vermine, en route, on doit retourner à notre vaisseau pour accomplir notre plan machiavélique ! Hahaha !»

Ils suivent les couloirs, pile dans la direction où l'autre de tout à l'heure est parti. C'est bon, pas moyen de se tromper cette fois.

«Pamp, Noisette, rentrez dans vos pokéballs. On gère à partir de maintenant.»

Petit clin d’œil. En vrai, il fera sûrement appel à eux si ça chauffe, mais plus besoin de les mettre en danger pour le reste du voyage.

Le déguisement est là pour ça après tout.

HRP : John, Nathaniel et leurs pokémons neutralisent le sbire isolé et lui prennent son uniforme. Ils décident de se faire passer pour un sbire et son prisonnier et de rejoindre les niveaux inférieurs avec leurs nouveaux copains, afin de libérer les pokémons emprisonnés et empêcher la retraite de la team.

Plus je précise que je possède le talent Charisme au cas où on rencontre quelqu'un et qu'il faille blablater !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Expérience : 5519
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 12 Mai - 17:35

Invasion Team Anima


Contexte
(Par souci de... De nombre de posts ? Je vais prendre vos actions dans l'ordre et décrire exactement ce qui se passe)

La citation du jour, cf Ana Overwatch
La justice va aller faire sa sieste sans discuter.


Troy.
Tu commences à te diriger vers le sous-sol, mais c'est trop tard. Les membres des étages inférieurs ont été plus rapides que toi. Ils sont occupés à décider qui passera devant, et ne t'ont donc pas remarqué, malgré ton message qui a laissé plané un doute (discrétion). Tu peux essayer de te faufiler au milieu d'eux, mais tu risques fort d'avoir des ennuis.

Caoimhe.
Tu t'emportes. Tu vois rouge, de toute évidence, mais c'était sans compter sur Chris Kill. Un souffle puissant te force à reculer. Ni ton hurlement, ni le reste ne fonctionne. Des rangers débarquent tout autour et commence à vous observer.

Ren.
Tu sens l'epicness t'envahir. Tu es le héros du jour, avec deux épées en main et tu as formidablement bien engueulé ceux qui ne savaient pas de quel côté se ranger, et tu es badass et-
BAM, coup dans le ventre.
Tu es projeté, avant de voir au-dessus de toi un Méga-Dracaufeu Y. Est-ce que tu délires ? Non, c'est Chris Kill. Ton Lougaroc te tombe dessus. Ouuuups. Il n'a pas réussi à contourner le Ronflex.

Nana
Tu comprends que là, ça ne tourne pas rond dans la tête de beaucoup de monde. Tu arrives vers Caoimhe, qui n'a pas eu le temps de se jeter sur Allen. Elle recule, et tu l'attrapes donc plus facilement que prévu. Ta pokéball décrit une courbe vers le dresseur, avant de se prendre un sale coup de la part du Ronflex. Ta Mysdibule ne sort pas du tout au bon endroit, et semble complètement paumée dans ce bordel. Deux rangers t'observent, ne sachant pas trop comment réagir à priori. Puis Chris donne ses ordres.

Brynhild.
Tu as compris que la vraie menace est ce géant imposant et bien plus rapide que son corps ne le laisserait paraître. Tu enchaînes deux attaques, qui font quelques dégâts. Mais il est toujours debout. Une seule combinaison ne suffira pas à le mettre K.O. Les rangers arrivent.

Maksimilian
Ton attaque Cage-Eclair fonctionne, elle devrait ralentir les mouvements du géant. Tes camarades se sont par contre fait plus ou moins balayés, et la Mysdibule de Nana t'observe sans comprendre. Les rangers arrivent.

Tohkami
Tu envoies ton Mangriff à l'action, qui fait ce qu'il peut pour se rapprocher du géant. Cela étant... Il se retrouve vite coincé entre les différents géants de la partie, à savoir Tranchodon, Dracaufeu et Mega-Ronflex. Il revient assez rapidement vers toi, l'air peu confiant. Chris Kill arrive sur ces entre faits.

Vixion
Tu tentes de profiter du bordel ambulant pour forcer le passage et te faufiler. Malheureusement, les choses ne vont pas comme prévues. Si Galekid défonce bien la porte, et se retrouve dans le hall d'entrée, tu ne parviens pas à te faufiler. Il est suffisamment petit pour passer inaperçu pour le dresseur du Ronflex, mais ce dernier te barre la route.

Timothy
… Basiquement tu ne fais rien, alors...

Nathaniel
Tu commences à mettre ton plan en action, sauf que tu as oublié un petit détail : s'il est seul dans le couloir, ses potes étaient dans la pièce juste à côté. Et comme il a dit qu'il y avait un intrus, ils te barrent la route, t'observant toi et "ton prisonnier". L'un d'entre eux te demande qui tu es, et où est passé Mohamed. Il affirme ne t'avoir jamais vu auparavant, faut dire, une tronche pareille il s'en souviendrait (Charisme). Ils sont suspicieux. Cela étant, ils disent qu'ils vont plutôt choisir la voix des hélicoptères que le sous-marin (c'est plus proche !) et ils te disent de venir avec eux. Cela peut te paraître étrange, d'autant qu'ils savent que les hélicos ont été sabotés... Y-a-t-il quelque chose que tu ne sais pas ?


Vous êtes tous en train de passer plus ou moins à l'action quand un souffle de feu est projeté sur le Ronflex. Sur son Méga-Dracaufeu, Chris Kill vous toise. Il descend à terre en laissant son pokémon confronter l'autre Méga et gueule un bon coup, le reste de ses rangers débarquant peu après lui sur le dos de toutes sortes de pokémons.

« BON ! TOUT LE MONDE SE CALME. Je suis Chris Kill, le chef des Rangers de Mhyone et à partir de maintenant je reprends les choses en mains. Si vous voulez venir, vous vous pliez à mes règles, c'est bien clair ? Si vous n'êtes pas prêt à les suivre, vous restez là. Me suis-je bien fait comprendre ? »

Il lance un regard glacial à l'assemblée. Le reste des rangers commencent à vous encercler, prêt à faire appel à leurs pokémons ou au CapStick pour les aider. Quatre d'entre eux viennent cerner le dresseur du Mega Ronflex, tandis que les autres vous séparent et vous évite de vous casser la gueule. Le Mega-Ronflex se relève avec peine, sous l'assaut des deux Dracaufeu présents et des autres pokémons (Tranchodon, Mangriff + Cage-éclair).

« Equipe 3, vous récupérez les novices et vous vous assurez qu'ils ne sont pas blessés. Vous les faites suivre par l'équipe 4. Equipe 2, je veux que vous tombiez ce Ronflex. Assurez vous de le reprendre avec vous après l'avoir battu, il a sûrement était malmené. Equipe 1 et Equipe 5, infiltration sous-marine. Tout le monde, en action. »

Chris Kill a déjà détourné son regard vers la porte. Vous êtes à présent confiés à l'équipe 4, composée d'une quinzaine de rangers. Ces derniers observent les ravages que vous avez fait. Deux d'entre eux vont directement auprès des vigiles que vous avez malmenés, pour les aider et les soigner. L'un d'eux s'exprime d'une voix forte et vous explique les règles de Chris.

« Tout ce que dit le chef, vous l'exécutez sans poser de question. Vous ne blessez pas les gens que nous affrontons, vous faites attention aux pokémons. Le but est de les mettre K.O., pas de faire la guerre. Nous devons les arrêtez et les remettre à la police. Pas de violence inutile. Si vous n'êtes pas d'accord avec l'un de ces points, partez sur-le-champ. Nous ne plaisantons pas. »

Vous devinez au regard qu'il vous lance qu'il déconne zéro. Si l'un d'entre vous venait à ne pas respecter ce qu'ils disent, nul doute qu'ils séviraient sans attendre. L'Equipe 2 a visiblement fini de mettre K.O. le Ronflex. Suite à l'intervention de Vixion, la porte est ouverte.

« Equipe 3 et 4, dans le bâtiment. On vérifie chaque salle, on sécurise ce qu'on peut. La priorité va aux pokémons enlevés. Equipe 4, vous avez la charge des novices. »

Chris pénètre dans le bâtiment. Vous voilà entre les mains de l'équipe 4, qui vous fait signe d'entrer dans le bâtiment et de les aider à récupérer les pokémons présents sur place, tout en rassemblant les membres restés sur place.

Les pokémons n'ont pas encore été chargés. Il règne une panique sans nom là dedans, ça ressemble plus à du chacun pour soi qu'à une réelle organisation. Sans le chef, les différents membres sont confrontés à une situation délicate et imprévue qu'ils sont incapables de gérer. Certains membres ont utilisés leurs propres pokémons pour prendre la fuite. Ceux en bas ont fui vers le sous-marin, tandis que ceux dans les étages supérieurs ont commencés à se diriger vers l'héliport, constatant à leur grande surprise qu'il va y avoir un souci. Il y a finalement assez peu de pokémons présents dans les premières salles du bâtiment, cela ressemblant plutôt à des bureaux standards. Chris décide d'envoyer l'équipe 4 au niveau -2, où vous découvrez avec stupeur (ou pas) des salles de laboratoires et d'expériences. Il y a des cages de pokémons, la plupart ont l'air fatigués ou amorphe. Certains d'entre eux sont par contre purement et simplement terrifiés. Des rapports sont étalés sur les tables. Chris parcourt rapidement la liste du regard, avant de vous annoncer :

« Tous les pokémons dans les cages de droite n'ont pas encore été soumis à un test. Ceux dans les cages à gauche en ont subis un ou plusieurs. »

Il vous observe avant d'observer la salle.

« Libérez-les, et essayez de les calmer. Ils ne doivent pas s'enfuir ou paniquer, ils risqueraient de se blesser. Pas d'agressivité. Je vais continuer à chercher les membres de la Team. »


HRP
Beaucoup d'actions ont échoués ou partiellement échoué lors de ce tour. Le Maître du Jeu vous rappelle que vous n'êtes pas tout puissant et que vous devriez faire attention aux conséquences. On ne sait jamais ce qui pourrait vous tombez sur la tête.

La prochaine réponse du MdJ se fera le 15/05.
Revenir en haut Aller en bas
Région d'origine : Mhyone
Expérience : 878
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 12 Mai - 23:26

Elle se sentit balayée, jetée à terre, Lily lui retomba dessus, les deux se relevèrent d’un bond, furieuses. Mais dominées. Encerclées, acculées. Elle poussa un mugissement de rage, hystérique, fusillant le ranger défiguré des yeux. Lily de son côté, feulait tout ce qu’elle savait, des étincelles plein la fourrure. Elle en pleurerait de frustration tandis que ses côtes contenaient à peine son cœur. Elle se souvenait des paroles de Troy, répétées à chacune de leur rencontre : ne fait confiance à personne. Une société gangrenée jusqu’à l’os. Tout le monde était un ennemi potentiel, surtout ceux qui se mettaient en travers de leur route. Pour elle, chaque ranger autour d’elle était un danger, et elle en ressentait les mâchoires se refermer sur sa nuque. Alors leur obéir ? Elle détourna le regard, vaincue. Ils n’avaient pas la force de frappe nécessaire, elle n’avait pas la force de frappe nécessaire. Elle devait garder le profil bas et se soumettre tant qu’elle ne pouvait pas faire le contraire.

You’re the best, coassa-t-elle en ramenant Lily dans sa ball, au plus près d’elle. Elle ne pourrait pas même prévenir Troy. Pas un seul geste brusque, pas un geste suspect. Néanmoins, il faudrait lui passer sur le corps pour lui enlever Lily. Elle ravala donc sa dignité et suivi l’équipe 4 comme une vaincue, sur le qui-vive, boudant néanmoins toute stratégie de défense. Puisque ce Chris Kill avait décidé de laisser fuir la plupart des souris plutôt que de les achever et de trouver de meilleurs Dresseurs pour leur Pokémon – tu parles d’un défenseur des animaux – elle ne se défendrait qu’elle seule et ses compagnons. Dans son état, elle aurait pu regarder un Ranger la supplier sans broncher.

Ils descendirent rapidement jusqu’à un sous-sol. Elle sentit de la bile lui brûler l’œsophage en voyant les cages. Tous ces pokémons étaient en piteux état. Elle entendit plus qu’elle n’écouta les directives de Chris, se dirigeant vers une cage où un trônait un Persian en piteux état, qui feula en la voyant s’approcher. Elle se ramassa au sol, ne le regardant pas directement dans les yeux et s’approchant de lui en grondant gentiment par la gorge, imitant son ronronnement, lui parlant d’une voix douce et aiguë, imitant les cris des Persians entre eux.
Bonjour mon beau, nooon, lààà… Tout va bien … ouais ! Ouuurwrouuu… Mroouuuuwrou…

C’était sa chance ou jamais. Elle jeta un regard aux Rangers, occupés. Elle sortit discrètement son téléphone, et le déverrouilla directement sur sa dernière conversation, s’empressant de taper autant d’informations que possible en priant Arceus, Palkia, Dialga, Giratina et tout autre dieu existant de lui permettre d’en écrire le plus possible.

« Descente rangers 5 équipe de 15 »
« Equipe 4 soudsol libération pjmn sommes bloqués »
« Equipe 1 5 sous matin »
« Equipe 3 bâtiment »


Les messages partaient les uns après les autres puis son téléphone revint dans sa poche. Elle était blême et priait pour qu’on ne l’ait pas remarquée. Elle se redressa, le Persian feulait toujours sous l’effet de la peur.
It’s okay baby. On veut te sortir de là, allez viens. Gentil.

Elle regarda autour d’elle s’il n’y avait pas une Pokéball quelconque. Les pokémons étaient liés pour la plupart à leur pokéball. Si elle pouvait trouver celle du Persian et lui offrir un abri, peut-être se sentirait-il en sécurité.
Quelqu’un voit des pokéball ? demanda-t-elle sans crier pour ne pas alarmer plus les pokémons. Elles doivent pas être loin.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 1250
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 13 Mai - 17:09
INVASION ANIMA


OST | Kenji Kawai - Mezame no Hakobune :
 

Je fonce. Encore, et encore. Suivant les directives du chef de sécurité. « Sortez le sous-marin ! » postillonne Ponchiot dans son micro. « On va utiliser le sous-marin. » surenchérit Métamorph dans un discours endiablé. J'accomplis ma destinée de parfait employé et rejoins le plus gros des troupes dans la base sous-marine.

Les sbires ont décidé de monter un blocus. Des listes d'appel ont été sorties, des équipes ont été créées ; les uns rejoignent le sous-marin, les autres se préparent à l'action. Mais aucun Pokémon n'est transporté dans le ventre du vaisseau. Seulement des caisses. Du matériel expérimental. De la paperasse. Des... notes ?

J’avance vers le péage d’un pas assuré. C’est dans le doute que les gens reniflent les coups fourrés. Une volonté d’aplomb briserait toute suspicion. Le contremaître promène son index sur sa tablette, gueule des noms de code à tout va ; les concernés lèvent la main et accourent à leurs postes. Puis vient mon tour. Je croise les doigts.

Venipatte, sous-marin.

... Putain.

J'ai eu chaud.

Je rejoins mon escouade, singe la panique de mes collègues. Mon portable vibre. Encore. Et encore. Et une quatrième fois. Je profite de l'instinct grégaire pour y jeter un œil. Caoimhe O'Kelly. Les Rangers sont passés à l'action. Enfin. J'ai contacté leur chef avant tout le monde, mais il n'a pas daigné réagir. Par chance, la sécurité d'un peloton de dresseurs inconscients a été mise en jeu dans le feu de l'action.

Merci qui ?

Cette fois, mon objectif est gravé dans la pierre : je dois faire gagner du temps aux trente Rangers s'infiltrant depuis les eaux jusqu'à la base sous-marine. Mais une question me taraude. Que fait l'équipe 2 ? S'occupe-t-elle de l'héliport ? Il le faut.

De : Troy O'BowenÉquipe 2 héliport svp urgent

Pluie de phalanges, message envoyé à l'indic. Je range mon portable dans la foulée.

Je m'introduis dans le dédale sous-marin, la main dans ma poche de veste, la confiance de Nidorina au creux de ma paume. Le vaisseau est bondé de sbires – il en aurait presque du mal à lever l'ancre. Je garde profil bas, patrouille à la même allure que mes collègues. J'en croise certains, les salue de la tête ; et continue mon périple.

Il y a trop de monde. Je ne pourrais jamais pénétrer la salle des machines. Chris Kill a donné un coup de pied à la fourmilière ; les soldates ont acéré leurs mandibules. Mais à défaut de vouloir atteindre la Reine, les larves, elles, sont à ma portée.

Je lorgne le plan du sous-marin vissé contre le mur. Une salle m'attire, à quelques mètres de la balise criarde « VOUS ÊTES ICI ». Tout droit, première à gauche.

Nouvelle patrouille.

Un salut de la tête, le badge Anima en évidence.

Puis, la caverne aux trésors me montre sa cheville. Un homme en blouse blanche inspecte les caisses de matériel entreposées devant lui. Il griffonne quelque chose sur sa tablette, stylet en main. Une document d'inventaire ? Un cordon dépasse de sa poche. Du genre de ceux que nos scientifiques greffent à leurs supports de stockage.

Les résultats de leurs expériences y ont été compilés.

Et je ne repartirai pas bredouille. Pas après huit mois de planque. Pas après tous ces sacrifices. Pas après cette ambition qui m'a dévoré les tripes au point d'en cracher du sang. Je ne plierai pas l'échine. Je ne tenterai pas de fuir. Je me battrai jusqu'au bout.

Je m'approche. Le scientifique accuse un soubresaut, hésite dans sa marche à suivre. Un sbire, ici ? lui souffle sa conscience. S'est-il perdu ? Je m'immisce dans les failles de sa réflexion légitime, le poing levé.

Hypnose.

Ectoplasma se dégage de mon ombre, fixe l'obstacle de ses gros yeux. J'envoie mes phalanges briser son os zygomatique gauche. Il se couche. Endormi. Ou presque.

Je récupère mon butin, jubile d'avance de mes découvertes. Mon spectre chromatique m'aide à tirer le poids mort dans l'ombre de la muraille de caisses.

Fais en sorte qu'il reste dans cet état.

J'attrape la tablette de l'homme en blouse blanche et y enfonce la clé USB. Pas le temps de trainer. Je ne peux l'envoyer qu'à une personne. Le transfert a ses limites. Désolé, John. Désolé, Nathaniel. Je ne suis même plus certain que vous soyez là.

... Et surtout, désolé Caoimhe. Si j'y reste, c'est à toi de reprendre le fardeau.

... Upload : 1% ...

HRP:
 
HTML Color Code:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Ile Mirabèce :: Médéa-
Sauter vers: