:: Ile Mirabèce :: Médéa Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Événement ▬ Invasion Anima [EVENT]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 1672
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 14 Mai - 11:29
C’est le bordel. Qu’est-ce qu’ils foutent tous dehors ? Wesh ! C’était pourtant pas compliqué d’entrer sans alerter le monde entier. Je me tourne et … Oops. Il y a quelqu’un. Un homme de grande taille arrive et je me cache. Il  l’air d’être l’un d’entre eux et je n’ai pas envie de passer un sale quart d’heure. Le Motisma se réfugie dans mon téléphone et mes Pokémons sont tous dans leurs Pokéballs respectives quand, enfin, je parviens à quitter la salle sans me faire prendre. Le Pokémon de Tim’ quitte mon appareil éléctronique et je demande à ce dernier :
▬ Bon, on fait quoi maintenant ?

Je veux être un super héros de la mort qui tue comme on en voit dans les dessins animés et dans les mauvais films mais il est hors de question que j’aille risquer ma peau dehors. Sans rire, on entend tout de là où je suis et ça m’emballe pas des masses de faire parti de ce beau bordel ! Le type électrique a réalisé sa mission et prends congé de moi afin de retourner auprès de son dresseur qui, à n’en pas douter, ne se trouve pas loin.
▬ Hum. Ça me dit pas ce que je dois faire moi. Bon, faut que je demande conseil.
Et là, me croyant dans un jeu télé, je compose un numéro afin de demander l’aide d’un ami. Enfin ami … Marc-Antoine quoi. Autant dire que niveau conseiller, on a vu mieux.



Pas de réseau. Super. J’ai toujours su que mon téléphone puait le Grotadmorv. Il bug depuis des semaines et le fait que le Motisma soit entré dedans à plusieurs reprises n’a rien arrangé. Le bougre s’est amusé à saboter mon smartphone ! À défaut de pouvoir appeler un ami ou demander l’aide d’un public inexistant, je prends une bonne inspiration et me décide. Comme pour me donner du courage, j’annonce à haute voix :
▬ C’est l’heure de la fuite.

Et oui mesdames et messieurs, il faut être courageux pour fuir ! Après avoir quitté la pièce, je cherche un chemin menant à la sortie et refais appelle à Fandral. Ce dernier éclaire la voie et me permets de distinguer plus facilement les portes dérobées et petits passages. Nous marchons cinq bonnes minutes quand …
▬ Hey tu veux que je te raconte une blague ? En fait je sais pas du tout où je vais ni comment sortir.
Étrangement, cela ne fait pas rire mon Pokémon qui a plutôt l’air exasperé. De nouveaux bruits se font entendre. Je ne sais pas ce qu’ils font dehors mais ça a pas l’air beau à voir. Le coq de combat se retourne et me regarde avec insistance.
▬ Arrête de me regarder comme ça. C’est non. J’irai pas. Ceci-dit si toi tu tiens réellement à jouer au super héros, rien ne te retiens hein …

Et sans même que je n’ai à le répéter, mon Pokémon hoche la tête et s’en va dans la direction opposée à la mienne. WHAT ? C’est quoi ce lâcheur de l’infini ? Après tout ce que j’ai fait pour lui ? Je manque d’hurler « HEY SALE BIGLEUX REVIENS LA » mais m’abstiens. Je n’ai pas envie d’alerter la sécurité. Enfin … Remarque … Si elle n’est pas déjà en alerte là, c’est que y a un bug dans la matrice.
Seul comme un Rattata, je déambule dans ces couloirs de la façon la plus hasardeuse qui soit. À plusieurs reprises, je vois des sbires passer près de moi, hurler et à chaque instant, j’essaie de ne pas me faire voir. Plus j’avance plus cette question me taraude : « Où vais-je ? »
Aucune idée. Sauf que bah … Y a une porte devant moi. Et la poignée est plutôt cool mine de rien. En fait elle est même méga cool. C’est bizarre, c’est une des seules portes dont la poignet est traditionnelle. Cela veut dire qu’elle n’a pas été ouverte par le Motisma. Et cela peut peut-être signaler que quelque chose d’important se cache derrière. C’est dans ces moments là qu’avoir un Trousselin pourrait s’avérer utile. Ne possédant pas un tel Pokémon, je suis contrains d’utiliser les bonnes vieilles méthodes. Je sors de ma poche un cure-dent et essaie d’ouvrir la porte … Sans grand succès.
▬ Je comprends pas. McGayvrali il fait ça à la télé et ça marche trop bien.
Faut vraiment que je demande à Shinichi deuxième du nom de m’apprendre ce coup-là. Parce qu’en tant que ninja, je pue un peu en vrai. Ne pas être capable d’ouvrir une porte, ça craint. Je me frotte les yeux et réfléchis. Comment j’ouvre ce truc moi ? Eurêka ! J’ai trouvé !
Je sors de ma poche la Pokéball contenant Yogg et demande à ce dernier de mettre sa … Euh … Sa main ? Si tant est qu’on puisse appeler ça ainsi.
▬ Tu peux prendre la forme que tu veux hein ? Bha fourre ta substance rose dégueu dans ce trou et tourne !
Le Pokémon n’est pas d’accord. Il n’essaiera pas. Pas parce qu’il n’a pas envie ou parce que la tâche lui paraît trop difficile mais simplement par principe. Je sais cependant comment motiver ce maudit Métamorph.
▬ Derrière la porte il y a tout un tas de trésor, des liasses de billets et même des lingots d’or.
Le Pokémon n’est pas dupe et refuse à nouveau.
▬ Bon, j’exagère peut-être pour les lingots. Mais y a des trucs qui valent un paquet de brouzouf c’est sûr !
Biip. Toujours pas. Il est dur en affaire celui-là. Voyons … Ce Pokémon est au moins aussi cupide que moi. Qu'est-ce qui est plus intéressant qu'un paquet de Pokédollars ? Ah c'est bon je sais.
▬ Tu sais, nous sommes sûrement dans le repaire de la Team Anima. Ça veut dire qu'il y a peut-être un labo ici. Un labo avec tout plein de Métamorph sur lesquels on fait des expériences. Imagine leur tête quand ils verront qui les aura sauvé. Tu seras le roi des Métamorph, assurément !
Visiblement je l’ai convaincu. Le Pokémon s’exécute. Ce n’est pas dit qu’il arrive à ouvrir la porte mais au moins il essaie. C'est déjà ça.

Spoiler:
 
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 500
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 14 Mai - 21:52
Ouch. J'ai du mal a respirer. J'ai SUPER mal au ventre. Mon dos est en compote. Un bruit sourd m'indique que Smokey a raté son coup. Bon, je vous accorde que mon plan avait BEAUCOUP de failles. Genre le fait qu'un Méga-Ronflex soit bien trop fort pour moi actuellement. C'est pas ça qui va m'arrêter tho... C'est peut-être l'intervention des Rangers qui le feront. Ah. Ouais. Ce sera sans doutes ça. Bon, au moins, on leur a donné la preuve que c'était des méchants, héhé ! Et en plus, on a fait un super boulot de diversion ! Ok on aurait pu faire plus subtil, mais j'y avais pas vraiment pensé en fait. Du genre pas du tout. Notre charge aurait été bien plus efficace si le Poster-Boy et son Steelix ne se seraient pas interposés tho. On serait déjà a l'intérieur ! Et on aurait déjà pu sauver les Pokémons ! Bon, c'pas grave, la face haineuses de Caohime va sans doute le hanter pour des années maintenant. Il est passé a un cheveux de la mort ! Ahah ! Mais bon...

Je regarde donc le capharnaüm autour de nous avec l'arrivée des Rangers et tout, et notant mentalement qu'il faudra que j'envoie des chocolats aux pauvres gardes de l'entrée. Surtout celui qui s'est fait taser par le Luxio. Pauvre homme.. Ouais. Des chocolats et une bouteille de Limonade Guériaigle pour excuser notre assaut. Avec un petit mot d'excuse et tout. Ils faisaient juste leur job. En fait, les sbires on peut pas leur en vouloir, ils font juste leur job. C'est les chefs qu'il faut frapper...

C'est a peine si j'ai entendu le monologue des Rangers en fait, j'suis resté allongé sur le sable plongé dans mes réflexions philosophiques. Y'en a un qu'est même venu voir si j'étais blessé, mais je lui ai répondu que tout allait nickel ! Je me suis juste pris une baffe de Ronflex bien violente. Déjà reçu pire. (je pense) Je me relève donc d'un bon, rentre Smokey et Candy dans leurs Pokéballs, lance un sourire réconfortant a mes compagnons d'armes, surtout a ma chère Tohkami, et me met donc a suivre le groupe de Rangers, et tente de papoter avec eux pour en apprendre plus sur l'opération en cours, genre comment ils ont su quand venir, etc.. (Même si j'ai déjà ma petite idée.) (UTILISATION DE CHARISME HERE.)

~Un peu plus tard..~

Oooh. Des Pokémons. Dans un labo. Ajouter les scientifiques a la liste des gens a frapper. Je regarde donc les pauvres bêtes effrayées, et me rend compte que c'est l'heure pour un de mes compagnons de briller.. Et oui. Candy va avoir son heure de gloire.

Elle sort de sa Pokéball dans un petit cri de joie, et remarque tout de suite ses compagnons effrayés ! Elle s'empresse donc d'ouvrir sa hotte et de distribuer son contenu aux prisonniers. Baies diverses, fruits en tout genre, friandises.. Elle fait de son mieux pour rendre tout le monde joyeux ! Si c'est pas trop chou...

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn (Cimetronelle)
Expérience : 537
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 15 Mai - 0:18
-"REEEEEEEEEEEEN" avais-je crié en me précipitant dans sa direction.

Il venait de se faire éjecter par le pokemon hyper imposant et s’était alors retrouvé à terre mais ayant pris un sacré coup, il n’avait pu se relever aussitôt et s’était fait ensuite écraser par son Lougaroc qui n’avait pas réussi à contourner le Ronflex pour s’attaquer à son dresseur.

Avant même que j’arrive à destination, je m’étais stoppée net car une immense ombre était passée au dessus de ma tête. J’avais donc regardé en l’air et j’avais vu plusieurs Pokemon montés par des gens et celui qui était en tête de cette escadrille avait lancé un souffle de feu avec sa monture sur le Ronflex. Celui qui avait attaqué s’était alors posé au sol et s’était présenté de manière assez brutale.

"BON ! TOUT LE MONDE SE CALME. Je suis Chris Kill, le chef des Rangers de Mhyone et à partir de maintenant je reprends les choses en mains. Si vous voulez venir, vous vous pliez à mes règles, c'est bien clair ? Si vous n'êtes pas prêt à les suivre, vous restez là. Me suis-je bien fait comprendre ?"

Il avait posé un regard glacial sur chacun d’entre nous en espérant qu’on avait compris le message. Cependant, il n’était pas obligé d’être violent dans ses paroles. Ensuite, il nous avait tous assigné, du moins ceux qui avaient bien voulu rester, à l’équipe 4 qui étaient prévu pour inspecter le niveau -2. Les salles qui s’y trouvaient avaient l’air d’être des salles de laboratoires et d’expériences. Je n’avais même pas osé imaginer ce que la Team Anima avait pu faire à des pauvres pokemon sans défense enfermés dans des cages. Apparement, certains pokemon avaient déjà subi des test et autres trucs de ce genre. Ils étaient donc terrifiés, ce qui pouvait facilement se comprendre, et d’autres étaient tellement fatigués qu’ils n’arrivaient même pas à tenir sur leurs pattes.

Après avoir vu tout ceci, je ne pouvais que vouloir les aider. Il fallait qu’on arrive à les calmer et à les faire sortir de là sans qu’ils paniquent ou s’enfuient. Et nous ne devions en aucun cas les blesser. Je n’avait cependant aucune idée de comment les calmer. Mon Mangriff était bien trop fier et peut-être encore un peu trop violent dans ces actions pour pouvoir m’aider à faire quoi que ce soit. Quant à Faelina, c’était juste un petit chaton. Ils ne m’étaient donc d’aucun secours ni l’un ni l’autre. Je m’étais donc dirigée vers Ren pour voir si il avait besoin d’aide avec Candy et ce que je pouvais faire d’utile.

HRP:
 


Je parle en #04B431
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Unys
Expérience : 1604
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 15 Mai - 1:14
C’est un bordel monstre autour de moi, tout le monde attaque de tous les côtés, le pokémon gigantesque rend coup pour coup. Je n’arrive pas à suivre ce qu’il se passe et je vois bien que Baron est dans le même état que moi alors qu’il faisait tout son possible pour protéger les dresseurs et pokémons à proximité de lui. Heureusement, un évènement est venu éclaircir toute la situation ! Un puissant souffle de flammes est descendu du ciel pour frapper de plein fouet le colosse. Cette scène m’était familière puisque j’avais déjà vécu quelque chose de semblable quand j’étais sur la plateforme d’extraction de la Team Anima quand ils ont attaqué au Tournoi du Printemps. Mon idée s’est confirmée lorsque Chris Kill et son Dracaufeu ont atterri au milieu du capharnaüm environnant. Pendant que le type Feu est parti au combat contre le monstre de l’homme sorti de la base, de nombreux individus portant l’uniforme des rangers sont arrivés à leur tour. Ça ne pouvait signifier qu’une seule chose, cet endroit avait bien un lien avec la Team Anima. Je suis sûr qu’ils ne se seraient pas déplacés sur de simples rumeurs sans preuve tangible. Du coup, je n’avais plus aucune raison d’essayer de maitriser le groupe de sauvages qui avait lancé cet assaut contre le bâtiment. D’ailleurs, la présence et la force des rangers allaient forcément nous aider à progresser dans la base et ça, c’était un gros point positif !

En atterrissant, le chef des rangers a pris la parole, ou plutôt à hurler, qu’il prenait la tête des opérations et que si on voulait entrer dans le repère d’Anima, il fallait qu’on suive toutes ses instructions. Personnellement, je n’avais aucun problème avec ça et je trouvais ça parfaitement logique puisque c’était lui qui avait de l’expérience et qui savait gérer ce genre de situation. Néanmoins, je me demandais si le groupe d’excités qui m’entourait en serait capable. Ils avaient plus l’air du genre à foncer dans le tas tête baissée qu’autre chose, du coup je n’étais pas certain qu’ils acceptent de suivre les ordres donnés par quelqu’un d’autre. Enfin, ils n’avaient pas vraiment le choix de toute façon et allaient devoir s’y plier s’ils ne voulaient pas avoir de problème. On comprenait bien que Monsieur Kill n’accepterait pas qu’on lui désobéisse et je n’avais pas spécialement envie de le voir s’énerver.

Suite à sa mise au point, l’homme au visage brulé a repris la parole pour s’adresser à ses hommes cette fois-ci. Il leur a passé ses ordres et tout le monde s’est mis immédiatement en mouvement pour les suivre sans perdre de temps. Le groupe de rangers à qui il nous a confié vient vers nous et l’un d’entre eux nous donne les consignes à respecter à l’intérieur. En l’entendant parler, j’ai poussé un soupir de soulagement devant tant de bon sens ! Enfin des gens qui réfléchissaient et n’étaient pas là uniquement pour taper sur tout ce qui bouge. Tout le long de l’explication du ranger, j’ai hoché la tête avec un air grave sur le visage. Je savais que c’était du sérieux et qu’il ne fallait pas faire n’importe quoi. J’ai d’ailleurs jeté un regard noir aux dresseurs à proximité de moi puisque je n’avais pas la moindre confiance en eux quant au respect des consignes. Ce qu’ils m’avaient montré jusqu’à présent était de la violence aveugle et irréfléchi alors ils avaient intérêt à se contenir désormais. Dans le cas contraire, je n’aurais aucun scrupule à aider les rangers à les mettre dehors.

Toutes les consignes ayant été données, j’ai suivi les rangers à travers la porte de la base. Il n’y avait rien de spécial, juste des bureaux au premier niveau. J’étais en train de me demander si finalement on ne s’était pas trompé d’endroit vu l’allure des lieux. Néanmoins, je me suis souvenu de cette expression disant qu’il ne fallait pas juger un livre sur sa couverture alors j’ai continué à suivre le groupe qui progressait vers les sous-sols suite aux ordres de Chris Kill. Lorsqu’on est parvenu au deuxième étage sous-terrain, j’ai ouvert de grands yeux devant ce que je découvrais autour de moi. J’étais dans un laboratoire rempli de cages avec des pokémons à l’intérieur. Les pauvres créatures n’avaient vraiment pas l’air en forme, certaines ne bougeaient même pas dans leur prison. Celles paraissant le plus en forme physiquement étaient terrorisées et appelaient toutes à l’aide pour qu’on les libère. J’étais horrifié par ce que je voyais et j’ai dû serrer les poings à mes côtés pour tenter de me calmer un minimum. Pour le moment, Chris Kill n’avait rien dit alors il fallait que je me contienne et attende les ordres pour agir. Le chef des rangers n’a d’ailleurs pas tardé à prendre la parole en fouillant les papiers sur une table.

Il nous a ainsi expliqué que certains des pokémons enfermés avaient subi des expériences scientifiques. Je n’avais pas la moindre idée de ce que pouvaient bien être ces tests, mais je me doutais qu’ils ne s’étaient pas faits avec considération pour le bien être des sujets tests. En soit, utiliser des pokémons pour des recherches scientifiques n’était pas spécialement une mauvaise chose, mais c’était uniquement à la condition que ce soit fait en pensant davantage aux sentiments et à la santé des créatures. Je savais par exemple que les Professeurs Pokémon des différentes régions ne feraient jamais de mal à qui ou quoi que ce soit dans le but d’avancer dans leur recherche. Enfin, je le supposais puisque mis à part le Professeur Keteleeria, je ne les connaissais pas vraiment. Suite à sa découverte, Chris Kill nous a demandé de libérer les prisonniers et de faire en sorte de les calmer pour qu’ils ne paniquent pas ou ne partent pas n’importe où en courant. Plusieurs dresseurs s’étaient déjà mis en action pour suivre les ordres du chef des rangers. J’étais assez surpris par leur obéissance, mais c’était une bonne surprise ! Néanmoins, il ne fallait pas vendre la peau de l’Ursaring avant de l’avoir capturé, ils pouvaient très bien se mettre à faire n’importe quoi dans les minutes qui suivent.

En ce qui me concerne, il fallait que je me lance moi aussi et j’avais quelques idées pour calmer et détendre les pokémons enfermés. Baron était déjà à mes côtés alors j’ai attrapé deux autres pokéballs à ma ceinture pour en faire sortir mon Moyade Seigneur et ma Mimiqui Altesse. Faisant face à mes trois compagnons, je leur ai expliqué ce que j’attendais d’eux :

-Ecoutez-moi bien tous les trois. Il va falloir agir calmement et sans essayer de faire peur à qui que ce soit ! Seigneur et Baron, vous allez utiliser Ronflement sur les pokémons les plus agités dans leurs cages pour les endormir et les calmer. Et toi ma petite Altesse, tu vas aller utiliser ton Regard Touchant sur ceux qui ont le plus peur, ça devrait les rassurer un petit peu. Tout le monde a bien compris ? Alors en avant !

Suite à mes instructions, mes pokémons se sont immédiatement mis au travail pour aller aider les pokémons en cage. De mon côté, je me suis approché de Chris Kill pour le remercier de son arrivée et le prévenir de quelque chose pouvant avoir son importance face à la situation présente. Je lui ai donc adressé un léger sourire avant de prendre la parole :

-Bonjour Monsieur Kill, je me présente Timothy Boote, champion de l’arène de Médéa. C’est en tant que tel que je suis venu rencontrer les gens qui se trouvaient ici, mais je n’ai pas vraiment eu le temps de discuter puisque les deux hommes se sont fait assommer par ce groupe de fous furieux que vous avez calmés en arrivant tout à l’heure. Un grand merci pour ça d’ailleurs puisque ça fait du bien d’avoir quelqu’un de réfléchi pour maîtriser ces brutes sans cervelles. Sinon, je voulais vous dire que j’ai mon Motisma qui se promène dans le système électrique du bâtiment, mais je n’ai pas la moindre idée de l’endroit où il se trouve réellement.

Pendant ce temps, mon Motisma avait laissé Shinichi et poursuivait sa route en pénétrant dans une prise électrique pour suivre le réseau. Il ne savait pas vraiment où il allait, mais il y allait d’un air décidé. Il avait échoué dans la mission que je lui avais confiée puisque la lumière était revenue ! Il a donc décidé qu’il devait faire autre chose pour se rattraper. Il avançait donc à l’aveugle à la recherche de quelque chose à faire qui pourrait m’aider dans ma recherche de son amie Momartik qui était peut-être quelque part dans le coin !

Résumé:
 


Avatar par Elisthel. Merci ! o/

#TimGhost

Champion de l'arène de Médéa


 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 603
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 15 Mai - 3:23


Aaron avait à peine enfoncé la porte qu’une colonne de flammes s'abattit sur le Ronflex qui me bloquait le chemin. Les renforts avaient l’air d’arriver. Il s'agissait en effet des rangers dont le QG était à Médéa. Pourquoi avaient-ils mis autant de temps ? Il leur avait sûrement fallu du temps pour réunir autant de monde. En effet, les rangers étaient divisés en plusieurs unités d’une dizaine de personne minimum. Je décidais de rappeler Galekid dans sa Pokeball. Il n’était pas nécessaire qu’il reste dehors et la présence des deux Dracaufeu ne le mettait pas à l’aise.

Le Ranger qui était arrivé sur le Dracaufeu était Chris Kill, le ranger en chef de Mhyone et il savait comment instaurer ses règles. Les différentes personnes qui n’étaient pas des rangers,moi y compris, furent prises en charge par l’équipe numéro quatre, composée d’une quinzaine de rangers. Chris nous laissa le droit de les suivre à condition de respecter toutes leurs règles. Je n’y voyais aucun inconvénient, nous avions le même but et eux étaient plus aptes que nous de le réussir. A part Ren qui avait pris un sérieux coup du Ronflex, il n’y avait pas de blessés.

Nous descendîmes jusqu’au deuxième sous-sol où je pus constater qu’il s’agissait là d’un laboratoire d’expérimentations. Tous les Pokemons étaient en cage et l’instant de quelques secondes, j’eus l’idée de demander à Aaron de manger les barreaux des cages mais vu l’état dans lequel les Pokemons étaient, ils auraient pu prendre la fuite instantanément. Je laissais donc à mes amis ainsi qu’aux rangers le soin de s’occuper des Pokemon enfermés. De mon côté, j’essayais discrètement de farfouiller dans les rapports qui trainaient afin de voir en quoi consistait leur expérimentations et surtout quels en étaient les résultats.


HRP : Je récupère Galekid puis je suis les rangers. J’essaye de découvrir le plus de choses possibles sur les expériences en fouillant les rapports qui traînent.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Mhyone
Expérience : 1490
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 15 Mai - 11:02
Ah, oui, bah, euh, ok.

Le garçon mime une quinte de toux. «Ouais, allons-y

Alors non, c'était mais genre, absolument pas prévu. C'est un peu mort pour aller au sous-marin maintenant, même si techniquement, ils pourraient très bien essayer de gérer ces sbires. Mais..

Mauvaise idée.

En vrai, ils doivent bien avoir des informations, même si, bon, c'est pas trop le moment pour poser les questions : ça grillerait sa couverture. Nan, le bon plan, c'est de les suivre sagement avec son poto prisonnier pour voir où ils vont.

D'ailleurs, s'il joue pas mieux le nouveau invisible, il risque de se faire chopper.

Déjà qu'ils le suspectent pas mal.

«Putain, arrête de traîner les pieds ! On a pas le temps nous.» Il pousse son détenu en avant.

Désolé copain, c'est pour la bonne cause, haha.

«J'espère que Mohamed est ok, c'était sacrément flippant le cri de tout à l'heure.»

Eh ben, heureusement qu'ils l'ont séquestré-bâillonné-ligoté celui-la, sinon il serait sûrement en train de donner l'alerte à l'heure qu'il est. Il restera dans son coin sombre à Mimigal le temps qu'il faut, et puis si y'a besoin, Nath viendra lui-même le libérer. Ça serait dommage qu'il tourne de l’œil.

Le pauvre quoi.

Bref. Le garçon essaye de repérer un peu tous les endroits où ils passent, histoire de se garder à jour sur le plan de la bâtisse : ça a pas l'air non plus gigantesque, mais y'a largement moyen de se perdre. Et puis, si y'a besoin de s'enfuir, au moins il saura par où il faut passer.

En gros, faut suivre le mouvement. Ils aviseront après.

HRP : Nath joue un peu le sbire pour pas se faire trop suspecter, et puis il suit sagement ses copains d'Anima pour voir où ils vont. Il essaye de noter des détails dans sa tête sur son passage mais bon c'est pas une lumière non plus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 354
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 15 Mai - 12:32

Le silence est finalement revenu sur la plage. Il est effrayant de constater à quel point un simple message peut provoquer une telle cohue, un tel attroupement, sans base fondée. Le plus choquant fut de constater l'extrêmisme de certains Dresseurs, qui ne reculent devant rien pour appliquer leur justice ou simplement récupérer leurs Pokémons, même si cela peut causer des soucis à des personnes innocentes. Fort heureusement, la présence des Rangers a confirmé que le bâtiment abrite bel et bien des membres de la Team Anima, je ne sais pas quelles conséquences en seraient sorties de cet assaut sinon. Un désordre sans nom.

Si pratiquement tout le monde s'est engouffré dans la bâtisse, moi j'ai préféré rester dehors pour voir comment se portent les gardes. Des malfrats peut-être, mais des êtres vivants en premier lieu. Personne ne mérite un tel traitement, même si moi-même je leur aurai bien imprimé mon poing sur leur visage. Je me rapproche des quelques Rangers restants, tout en réajustant le col de ma veste ainsi que les manches, il faut dire que toute cette agitation n'a pas laissé mon image totalement intacte.

-"Bonjour messieurs dames. Si vous avez besoin d'aide pour transporter ces deux gardes, je peux vous proposer mon aide."

Mon aide, un hélicoptère posté non loin d'ici, qui ne fait qu'attendre mes instructions pour lever le petit doigt. Il semblerait qu'ils aient besoin d'en discuter entre eux, mais pour moi cela ne signifie qu'une seule chose : "Il faut que l'on voit avec notre chef", ce style de phrase. En attendant leur délibération, je fais signe à mon Steelix de me rejoindre. La tête baissée à mon niveau, je lui esquisse un sourire tout en posant ma main sur la partie inférieure de sa mâchoire. Je sais qu'il aurait aimé en faire plus, m'être plus utile, il ne se rend pas encore compte à quel point son dévouement m'est précieux.

Alors que rien ne se passe, un Braségali surgit de la porte avec une détermination presque palpable. Il nous regarde avec empathie, pour une seule raison que j'ignore totalement. Sans bouger, la posture droite, les yeux perçants, il m'observe comme s'il attendait que je lui donne quelque chose. Est-ce un des Pokémons des Rangers ? Non, ce ne serait pas logique, pareil s'il appartenait à la Team Anima. Dans tous les cas, il était là.

▬ "Tu veux... nous aider ?"

A ces mots, le Brasegali s'enflamme, comme pour montrer qu'il est capable de tout faire. Son regard croise celui de Sylver, ils s'observent pendant de longues secondes, avant que mon Pokémon ne ferme les yeux. C'est la première fois que je le vois toiser un autre Pokémon sans grogner, cela veut sans doute dire qu'il est fiable.

▬ "...Malheureusement, il n'y a pas grand chose à faire ici. Tu devrais retourner à l'intérieur, ils ont surement plus besoin de toi là-d'dans. Oh ! Si jamais tu croises un Insécateur qui gonfle son buste quand tu le regardes, dis-lui que son Dresseur l'attend ici, je sais qu'il est capable de venir à moi."

Quartz a beau être enfermé à l'intérieur, je sais qu'il a une certaine arrogance qui le rendrait insupportable si j'allais directement le chercher. Il ne me reste plus qu'à attendre que les choses arrivent, j'aviserai d'ici là.

HRP : Allen propose son aide pour s'occuper des gardes et renvoie le Brasegali à l'intérieur du bâtiment.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Expérience : 5514
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 15 Mai - 14:20

Invasion Team Anima


Contexte


Caoimhe
Tu envois ton message tranquillement. Tu ignores si Chris t'as remarqué, mais même si c'était le cas, il n'a visiblement pas l'intention de réagir. Tu cherches les pokéballs du regard, mais Chris répond rapidement à tes interrogations.

« Certaines sont par là. Tous n'ont pas été kidnappés avec leurs pokéballs, donc certains devront veiller sur eux. »

Si tu observes attentivement, tu remarqueras son air révulsé et colérique. Il supporte mal la situation.


Troy
Tout d'abord, en commençant l'envoi, tu te rends rapidement compte que les données sont cryptées. Jusque là, rien de surprenant. Mais tu réalises quelques secondes plus tard ton erreur. Un Porygon 2 vient te bloquer l'accès ! Le système de sécurité réseau t'as détecté et a visiblement transmis l'alerte à qui de droit. Qui plus est, la petite créature te dévisage d'un air taquin, amusé. Bien planquée dans la tablette, tu vois ensuite une photo de toi circuler sur le réseau Anima.

Tu es démasqué.


Shinichi
Tu te balades, tu te balades... Tu parviens tant bien que mal à ouvrir la porte fermée et constate avec surprise qu'il s'agit d'une pièce vide. Mais... Mais c'est bizarre. Qui verrouillerait une pièce vide ? Un doute s'impose dans ton esprit et tu continues à farfouiller. Tu finis par trouver un plan de machine (objet de quête), qui ne te parle pas et 100 pokédollars.


Ren
Les rangers n'ont pas l'air spécialement distant. Ils te répondent que l'endroit était sous surveillance, mais que ça leur a pris un petit peu de temps pour rassembler le reste des rangers quand ils vous ont aperçus. L'un d'entre eux ajoute qu'ils guettaient une occasion du genre depuis un moment déjà, car malgré toutes les requêtes de Chris, ils n'ont jamais obtenu l'autorisation pour fouiller les lieux.
Ton Cadoizo parvient à détendre quelque peu l'atmosphère, et les pokémons les plus affamés accueille avec plaisir tes baies. Malheureusement, certains ne semblent même pas remarquer que vous êtes là... Ils sont comme éteints.



Timothy
C'est à peine si Chris Kill te remarque. Visiblement, il n'a pas grand chose à cirer des responsabilités de celui ou celle qui a commencé ce bordel, et tu remarques assez vite qu'il est surtout très en colère contre la Team Anima. Tes pokémons parviennent à calmer plus ou moins ceux dans les cages. D'ailleurs, tu remarqueras ta Momartik dans l'une d'entre elle. (Sinon, les générateurs de secours ont pétés, donc en fait y a plus d'électricité. C'est lampe torche pour tout le monde !)


Vixion
Tu fouilles les rapports, mais il n'y a pas grand chose. Il semblerait que les véritables rapports d'expériences soient majoritairement informatisés. Sur papier, tu retrouves principalement des descriptifs de pokémons et d'évolution du comportement. Certains ont réagis de manière agressive, d'autres sont devenus complètement passifs. La captivité dure depuis déjà plusieurs mois pour certains.


Allen (oui je sais y a Nath avant, mais j'y viens)
Tu restes tranquillement à l'extérieur, attendant possiblement le retour de ton Insécateur. Mais il ne vient pas. Et quelque chose t'inquiètes d'avantage. Dans le ciel, un énorme ballon se rapproche. Vous étiez tous trop concentrés sur la falaise pour le voir arriver ! Falaise que tu observes, et... Tiens ? C'est ta grande amie Elisthel Firefly qui est perchée là-haut. Au bord de la falaise. Zut alors, on dirait qu'elle a rencontré des ennuis avec des sbires...


Nathaniel
Tu montes avec les sbires, et tu retrouves Elisthel qui observe son Rexilius mâcher la queue d'un hélicoptère. Sur les cinq hélico présents, seuls deux paraissent encore utilisable, mais tu te rends compte que ce n'est pas le souci. Seule, ton amie est vite acculée au bord de la falaise par les autres sbires malgré l'énorme dinosaure qui est devant, et énorme ballon arrive pour se poser sur la place. Zut alors, on dirait qu'encore plus d'ennuis arrivent.


Braségali (Quoi ? J'ai bien le droit de lui donner un moment à lui !)
Ton maître t'a donné l'autorisation de venir aider. Tu te faufiles à toute allure dans les couloirs, croisant parfois quelques rangers. Et puis, il y a ce garçon, le blond. Il t'a demandé de chercher un Insécateur, que tu retrouves au fond d'une cage. Complètement abattu, la créature semble vidée de ses forces. C'est à toi qu'il incombe la tâche de le ramener à son dresseur. D'un seul coup de pied, tu brises la porte et t'empares de l'insecte dans tes bras. Tu cours à nouveau, mais dans l'autre sens. Le garçon sera peut être toujours là !




« CHEF !! CHEEEEEF !! »

Chris tourne la tête vers le ranger affolé qui arrive vers lui.

« On a un souci, chef. Y a un énorme dirigeable qui approche de nous.
-Bien sûr. Celui du tournoi de printemps. On en est où de la récupération du sous-marin ?
-Une grande partie de l'organisation a été appréhendée. Néanmoins, certains ont réussi à fuir. Le bâtiment a été déserté rapidement. On devrait pouvoir récupérer tous les pokémons sans aucun souci.
-Dans ce cas, je vous laisse gérer ça. Je sors. »

La situation ne s'améliore pas. On dirait que quelque chose va vraiment vous tomber sur la tête.

HRP
Ta-ra-ta-ta-ta. Comment ça je me sers de moi-même pour créer des ennuis ? Zut alors ! Bref. Blague à part, on approche de la fin. Pour ceux qui ont perdus des pokémons lors du tournoi, vous pouvez les récupérer. Ceux qui en ont perdu mais n'ont pas participé à cet événement les récupère quand même. Ils seront inRP libérés et gardés au Centre des Rangers jusqu'à ce que leur dresseur vienne les chercher. Libre à vous de modifier la personnalité des pokémons qui ont été incarcérés. Ils peuvent avoir subi ou non des expériences, être traumatisés ou non, ect, ect.

La prochaine réponse du MdJ se fera le 19/05.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Mhyone
Expérience : 1490
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 15 Mai - 15:07


«...»

C'est la merde.

Mais bon, fallait s'y attendre, pas vrai ? Quand on s'infiltre dans le quartier général de l'ennemi, quand on va jusqu'à même assommer un type et se faire passer pour eux, quand on est préparé..

Bah on agit.

Nathaniel échange un regard avec John. C'est bon, leurs renforts arrivent, y'a encore des hélicoptères sur place et Elisthel est en danger. Est-ce qu'il faut plus encore pour qu'ils se bougent ?

Non.

Alors il lâche les mains de son prisonnier : il se débrouillera, les cordes n'étaient presque pas attachées. Il fait un large pas en arrière et lance sa casquette, car il n'en a plus besoin, et il glisse sa main à sa ceinture, saisissant entre ses doigts ses deux seules et uniques pokéballs.

Time to shine, on disait.

«Désolé les gars, c'est nous qui avons eu Mohamed.»

Clic. Les flash lumineux laissent apparaître deux pokémons de chaque côté du garçon. Il sait très bien ce qu'il a à faire : il doit alerter le maximum de monde aux alentours, et il doit débarrasser la jeune femme de ses agresseurs. Pour le reste, ils aviseront ensemble.

«OK NOISETTE, HURLEMENT !»

Le Rocabot prend une grande inspiration et gronde à poumons déployés : les sbires n'ont même pas le temps de réagir que Nathaniel enchaîne avec un deuxième ordre.

«PAMP, ÉCLATE CEUX QUI SONT SUR ELI !»

Furie sanguinaire. Pas de quartiers. Les raclures n'auront qu'à pleurer leur maman après ça. Le Pikachu n'acquiesce même pas, il s'élance vers la jeune femme : vite, de plus en plus vite, et alors qu'il prend de la vitesse, qu'il se libère de toute forme de pitié pour les agresseurs, un halo électrique nimbe sa course.

Electacle.

Il fonce, il fonce, et frappe de plein fouet en guise de renfort pour Elisthel. Pas de demi-mesure. De son côté, le Rocabot s'est mis en position de combat, tout comme son dresseur d'ailleurs : il n'ira pas de main morte, surtout pour attendre l'arrivée des renforts. Non, c'est pas son genre de rester caché derrière son pokémon.

«Abandonnez, ou je vous jure que vous allez passer un sale quart d'heure.»
Revenir en haut Aller en bas
Région d'origine : Mhyone
Expérience : 878
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 15 Mai - 16:59
Certains pokémons réagissaient à la vue de nourriture et mangeaient, ce qui était bon signe. Les autres en revanche, semblaient trop choqués pour bouger et manquaient d’appétit, ce qui était mauvais signe. Elle jeta un regard en biais au chef des Rangers, fâchée qu’ils ne donnent pas plus de consignes à des dresseurs à priori relativement novices. Elle se releva, bien décidée à aider le reste du groupe grâce à son expérience de fille de ranch.

Ok, les gars ! héla-t-elle le groupe. Prenez toutes les pokéballs que vous trouverez et cherchez à quel pokémon elles correspondent. Occupez-vous d’abord des pokémons acceptant de la nourriture, une fois que vous avez leur confiance, ce seront les plus simples à évacuer. Ceux qui n’ont pas de pokéball, cherchez de la corde ou laissez-les aux Rangers afin de les maîtriser avec un Capstick. De la douceur tout le monde ! Go !

Elle se dirigea elle-même à grands pas vers les Pokéballs, en tendant à qui en voulait afin que le travail soit faire rapidement mais sans précipitation. C’est alors qu’un Ranger arriva en hurlant comme un Grotichon qu’on égorgeait.

CHEF !! CHEEEEEF !! On a un souci, chef. Y a un énorme dirigeable qui approche de nous.

Merde, ça c’était une sale nouvelle, surtout lorsque le « chef » fit le lien avec la Rafle du Stade, avant de les larguer là pour aller aider à la défense. Sa main se porta à sa ceinture, où se trouvait la ball de Lily, mais son regard croisa celui d’un des Rangers. Si elle faisait le moindre mouvement suspect, ils auraient des problèmes. Elle avait un sale pressentiment. Il fallait qu’ils se dépêchent de sortir les Pokémons de cet enfer. Elle se redirigea vers les cages avec quatre pokéballs dans les mains et fit exprès de passer au plus près de Ren.

Prépare tout le monde au combat, je le sens pas ce truc. Il faut qu’on dégage les pokémons de là fissa…

Et hop, mine de rien, elle repartait, regardant autour d’elle, cherchant si les Pokéballs avaient le moindre indice sur leur propriétaire. Et cherchant aussi Jujube. Un Luxray qui réagirait en la voyant. Qui aurait dû réagir à sa voix. Mais qui ne réagissait pas pour la simple raison qu’il n’était pas là. Sa gorge se serra. Elle devait continuer sa tâche, espérer retrouver le pokémon de quelqu’un dans le tas et avoir le plaisir de le lui remettre.

Hrp:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 1601
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 15 Mai - 18:39
Invaaaade !!

Le Mega-Ronflex semblait ne rien subir des attaques de mes deux pokemons les plus puissants. Je commençais à perdre un peu espoir face à ce monstre quand un autre Dracaufeu surgit du ciel. Je vois qu'il est différent de Solsken : une Méga-Evolution ?

Les rangers arrivent et prennent la situation en main. Rapidement, une organisation semble se mettre en place dans le chaos qu'on avait créé. La créature a été mise hors d'état de nuire alors que mes pokémons se sont approchés de moi. Je n'apprécie pas vraiment qu'on me donne des ordres, mais je pense qu'il est temps que j'arrête de faire ma tête brûlée. Solsken grogne, voyant Chris comme un ennemi, mais je le calme d'un regard. D'ailleurs, je préfère qu'il revienne dans sa pokéball. Montrons que nous calmons le jeu et que nous sommes prêts à coopérer. Mais je n'ai pas ramené Äta. Ça me rassure qu'elle soit à mes côtés, et qui sait, elle pourra se montrer utile ? Si ça arrive, elle sera disponible très rapidement. C'est fou quand même, à une époque, la garder dehors serait du suicide ! Mais cela remonte à loin désormais.

[...]

Nous nous retrouvons dans une salle, ou plutôt, un laboratoire. Il y a de nombreuses cages qui contiennent chacune un pokemon. Je remarque qu'il y en a qui sont fatigués, voire même amorphe, comme si toute envie de vivre les avait quitté. D'autres sont terrifiés. Je blêmis. Je ne pense plus qu'à Kaaos qui se trouve peut-être parmi ces pokemons. Et s'ils lui ont fait toutes ces choses horribles ?

Je dois le retrouver.

J'écoute à peine ce que Chris dit.

« Äta, cherche Kaaos dans les cages à droite ! Je m'occupe de celles à gauche. »

Ma Tranchodon s’exécute. Je n'ai pas fait attention à ce qu'un pokémon de sa taille puisse intimider ses semblables traumatisés. Mais elle est calme et comprend ce qui se joue maintenant. Elle se fait d'ailleurs petite en voyant l'état des créatures enfermées.

Quant à moi, à chaque pokémon que je vois, j'ai peur pour mon Absol. Mon coeur bat à cent à l'heure. Ces créatures enfermées sont en si piteux état ! Ils ont le regard vide pour certains, je peux aussi voir leur peau alors qu'ils sont censé être pleins de poils. Qu'est-ce qu'on leur a fait ?

Soudain, je le vois.

Couché sur le côté dans cette cage étroite, regardant une paroi lisse du conteneur avec ses prunelles rouges sans éclat. Mon pokémon ressemble à une coquille vide.

J'ai peur. Vraiment peur.

« Kaaos ? Kaaos, c'est moi ! »

Il bouge sa tête pour diriger son regard vers l'extérieur, vers moi.

« Tu... tu me reconnais hein ? Je suis venue te chercher ! Tu vas sortir de là ! »

Et je vois son regard reprendre vie. Il retrouve de l'éclat et je peux ressentir son émotion. Il se relève péniblement, son corps engourdi l'empêchant d'être vif. Mais il est bien là. Vivant. Et visiblement heureux de me voir, et soulagé que je sois en bonne santé.

« Bien sûr que je vais bien ! Mais ne te préoccupes pas de moi là, cette fois on inverse les rôles ! »

Je suis tellement soulagée ! Tout ce stress vient de s'envoler. J'ai l'impression d'être tellement légère !

J'appelle Äta pour qu'elle me rejoigne. Elle est aussi heureuse de retrouver son compagnon de voyage : elle le montre en rugissant. Je lui intime de faire moins de bruit. Ce n'est pas la peine d'agiter tout ces pokemons ! Faisons en sorte que tout se passe dans le calme.

Elle coupe les barreaux à l'aide de ses défenses en forme de haches et libère ainsi mon Absol. Je m'empresse de le serrer dans mes bras et de me blottir dans sa fourrure, qui est bien moins douce qu'avant.

« Tu m'as tellement manqué... »

J'ai bien peur qu'il ne puisse pas rester debout et me suivre dans la suite des opérations. Mais alors que j'allais le ramener dans sa pokéball, il me dit qu'il n'allait pas rentrer tout de suite. Il va rester pour calmer les pokémons qui ne peuvent pas être remis dans leur pokéball.

Je prend conscience de la situation. Chacun était affairé à calmer les pokémons avant leur libération. Mais certains semblent plus réticents que d'autres. Une fille nous donne des instructions. Encore des ordres... Elle ne fait pas partie des rangers. Mais elle a raison en partie. Je n'aime juste pas l'idée de la corde... Kaaos non plus. Il sait ce que ses voisins de cage ont vécu, et leur mettre une corde au cou ne ferait que les traumatiser et les faire paniquer davantage.

Mon Absol essaye d'attirer l'attention des pokémons enfermés qui nous font face et leur intime de rester calme pendant leur libération. Certains ne réagissent pas, restant vide. Mais ceux qui peuvent bouger sont attentifs à un pokémon qui a vécu la même chose qu'eux. C'est un compagnon, pas un ennemi.

« Ceux qui ont des pokéballs venez par ici ! La situation semble être maîtrisée de mon côté. »

Mais alors qu'Äta allait libérer les pokémons, un ranger arrive dans la salle, paniqué :

« CHEF !! CHEEEEEF !! »

J'écoute ce qu'il dit à Chris. Un dirigeable ? Gloups ! Le scénario du tournoi de printemps va se dérouler une nouvelle fois ?

Les pokémons sentent qu'il y a quelque chose qui ne va pas. Kaaos tente de les calmer à nouveau. Il faut faire vite.



résumé:
 


T-CARD


Merci Arya la T-Card ♥️
et aussi pour l'avatar !:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 1250
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 16 Mai - 6:45
INVASION ANIMA


OST | Noir Desir - Le Grand Incendie  :
 

... Échec de l'upload ...

Le jumeau du Poryweb me tire la langue à travers l'écran de la tablette. Une photo de moi prise à l'instant le remplace, suivi d'une myriade de notifications. La voix du contremaître hurle dans mon oreillette : Troy O'Bowen, alias Venipatte, affilié au groupe du sous-marin pour rentrer au bercail, est responsable de l'attaque surprise.

J'éteins la tablette, saisis mon portable, rouvre la dernière discussion. Le temps s'arrête autour de moi. Je m'adosse à la parois métallique, allume une cigarette, pianote lentement sur mes touches virtuelles.

De : Troy O'BowenUn Porygon 2 m'empêche de te transmettre mes informations cryptées. La Team Anima est à mes trousses. Je suis acculé dans le sous-marin. Désolé, Caoimhe. J'aurais aimé être un marionnettiste plus compétent. Prends soin de nos héros.

Je glisse la clé USB dans mon mocassin, refais mes lacets, arrache le badge Anima souillant mon uniforme. Je saisis une pokéball et l'ouvre en plein milieu de la salle. La silhouette de Nidorina se forme devant moi, dressées sur ses pattes arrières. Ses deux yeux rouges me contemplent avec un trop-plein d'enthousiasme. Elle remue la queue, dégaine ses pics venimeux, souris au nom de la candeur.

Je mémorise une dernière fois son visage.

On a tous besoin de toi, Nidorina. Sauve-nous. Nos ennemis vont débarquer d'un moment à l'autre. Ils veulent nous faire du mal. S'il te plait, empêche-les de nous séparer. Je sais que tu en es capable. Quitte à ce que tu commettes l'irréparable.

J'extirpe ma Pierre Lune de ma poche.

La lui tends.

Elle y pose sa patte.

Et se transforme dans un halo de lumière. Nidorina n'est plus ; sa mâchoire se développe en un immense bec ; ses pattes s'élargissent jusqu'à la taille d'un tronc ; une énorme queue lui pousse pour contrebalancer son poids hors norme ; ses oreilles s'ouvrent au monde ; des plaques de chitine s'épaississent sur son thorax.

Des pas se rapprochent. Soutenus. Les voix s'élèvent dans mon oreillette et aux quatre coin du sous-marin, porté par un vent de chasse aux sorcières. Les sbires de la Team Anima ont sorti les fourches et ont gravé mon nom sur les poutres du bûcher.

Massacre-les jusqu'au dernier.
RIIIIIIIINA !

Ectoplasma m'échange un regard complice, un sourire narquois. Mon ombre se déforme. Deux mots apparaissent. Ensemble. Famille. Et il disparait aussitôt dans l'ombre de sa consœur sur-boostée aux hormones et aux effets mystiques d'une météorite. La silhouette d'un garde débarque dans la salle ; sa tête s'encastre violemment contre l'armature en métal du vaisseau.

Ding, ding, ding. Sonné.

Un deuxième accuse un soubresaut de surprise. Too bad. Il rejoint les bras de Morphée d'un uppercut fulgurant. Le spectre s'élève dans les airs, prend de l'avance, traverse les murs et...

Des cris d'horreur résonnent dans le couloir. Des cris de joie. Des cris de panique. Des cris de folie. Des cris. Mais le rire d'Ectoplasma sublime le tout.

J'entends Nidoqueen le rejoindre. Un pas après l'autre.

J'emboite le pas pour contempler le carnage.

HRP:
 
HTML Color Code:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 500
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 17 Mai - 23:59
Oookay ! Ces Rangers sont vachement sympa en fait ! En tout cas, ils semblent amicaux, et on peut facilement discuter avec eux !

-"Hey ! Content que vous soyez là, les gars. Mais dites, comment z'avez su quand débarquer ? Timing impeccable en tout cas !"

-"Ça faisait déjà un petit moment qu'on surveillait cet endroit ! Votre petit assaut nous a en quelque sortes donné une raison de débarquer ! Il nous a juste fallu un peu de temps pour rassembler les équipes !"

Je me gratte l'arrière du crâne, un peu gêné après coup : Mon plan était VRAIMENT con en fait, mais content que ça a permit leur intervention ! Un autre ranger ajoute rapidement..

-"On voulait fouiller l'endroit bien plus tôt, mais on a jamais reçu d'autorisations malgré les demandes de Chris ! J'ai presque envie de te remercier en fait, ahah !"

Je ris de bon coeur avec les deux, continuant a discuter de tout et de rien pendant un moment..

*  *  *

Mon Cadoizo fait des merveilles pour calmer les pauvres Pokémons enfermés ! Ça fait chaud au coeur de voir ça ! Tohkami viens me voir, me demandant quoi faire.. Avant toute choses, je la serre tendrement contre moi, je me sens bête de l'avoir menée ainsi au devant du danger, mais c'est trop tard pour hésiter. Je dois être digne de la tâche que Troy m'a confié. Je la relâche a contrecoeur, la regardant tendrement.

-"Aide Caohime avec les Pokéballs, d'accord ?"

Je lui souriait, et la laissait aller aider les autres. Je donnais les mêmes instructions aux autres, un hochement de tête amical vers la routarde. Ensuite, il se retournait vers Candy, qui apaisait les prisonniers a coup de joie et d'esprit de Noël.

Mais certaines de ces pauvres bestioles semblent... Absentes. Nah, plutôt éteintes. Elles ne réagissent pas du tout, je voulais le signaler a Chris... Mais un type affolé a débarqué en beuglant un truc a propos de dirigeable... Pas bon... Ace le sent aussi, et serre mon bras de ses rubans. Il est prêt, et c'est bon de savoir que je peux faire confiance a mon ami spectre dans ce genre de situations...

Okay, c'est la merde, et je suis pas le seul a m'en rendre compte ! Caohime passait près de moi, me chuchotant un conseil, que je comptais bien suivre.

-"Ouaip, je pensais exactement la même chose. I'm on it."

Je laissait donc le type vol a son oeuvre, et s'approchait tour a tour des autres, faisant mine de rien. Et leur signalant de se préparer a toutes éventualités. Ça m'inquiète quand même. Anyway, j'appelle donc les deux rangers avec qui j'ai discuté juste avant, et leur signale les Pokémons a l'air éteints.

-"Dites, les gars.. Vous savez pourquoi ils sont comme ça ?"

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 168
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 18 Mai - 19:35
Tout arrive trop vite. Je l'ai déjà dit ? Entre les uns qui déboulent d'un côté et les autres qui font telle ou telle action de l'autre. Et cela doit crier, cela doit s'énerver, puis l'on fini par se faire stopper comme si nous étions les méchants de l'histoire. Ce qui peut être le cas, selon le point de vue adopté. Je soupire. Regarder à gauche, regarder à droite, vérifier ce qui se passe devant. Les informations arrivent toutes en même temps, entraînant un surplus dans mon crâne. Pause. Stop. Que quelqu'un ait pitié du pauvre type incapable de suivre. Please. Cela m'apprendra à me jeter dans l'aventure sans imaginer un minimum les tenants et les aboutissants de celle-ci. C'est comme se rendre dans une grotte sans imaginer que le manque de communication possible risque de poser un léger souci. Skygge appellerait cela être légèrement crétin sur les bords. Peut-être qu'il irait même jusqu'à utiliser une version bien moins édulcorée. Cela correspondrait assez au bordel présentement en place. Tout comme cela correspondrait à mes sentiments.

Bordel.

C'est docilement que j'ai suivi le mouvement. Rentrer à la « maison » et abandonner cette mission était tentant. Complètement tentant pour mon côté rationnel. Sauf que le coeur a pris le pas sur la raison et que je ne pouvais pas me résoudre à abandonner en cours de route. Pas après tout ceci. Pas à deux doigts d'en savoir un peu plus sur l'endroit. Sur ce qu'il s'est passé. La curiosité doit être l'un de mes plus gros défauts. Ce besoin de savoir, coûte que coûte, m'a valu quelques remarques acerbes tout au long de mon existence. Pourtant, je n'ai jamais baissé les bras. J'ai continué, comme s'il s'agissait d'une quête. Complètement obnubilé par ce besoin de savoir. D'accumuler toujours plus de connaissances. Connerie. Là, je fais moins le malin. Maksimilian le curieux peut aller se rhabiller. Les cages, les pokémons cobayes, je n'y ait pas songé. Ou alors, si peu que j'ai préféré l'occulter. Trop obnubilé par ce besoin de savoir, de montrer que je m'y trouvais, pour penser au bien-être de Pandore. La Wattouat chromatique tremble. Elle tremble en observant ces cages, en détaillant les pokémons à l'intérieur. Elle tremble et doit se remémorer les événements qui l'ont amenés à se retrouver chez les parents de Skygge. Sombre idiot. Elle aussi, elle a connu la maltraitance. A une échelle plus ou moins proche du sort de ces différents êtres. « Pandore. » La susnommée s'ébroue, avant de me regarder et de sourire. Un sourire complètement factice, façade imaginée par ses soins pour ne pas m'inquiéter. Elle a encore un long chemin à faire avant d'y parvenir. Au moins a-t-elle le mérite d'essayer.

De faire le premier pas.

De nous deux, c'est elle qui s'approche la première des différentes cages. Comparé à d'autres, nous ne sommes pas les plus rapides. Inutiles, diraient certains. Je me contente d'observer Pandore dans un premier. De surveiller qu'elle va bien. De vérifier qu'elle ne compte rien faire de stupide. Ces pokémons sont traumatisés, prompte à agir par l'instinct s'ils le peuvent. Pour autant, j'ai confiance. Elle aussi, elle s'est retrouvée dans cette situation. Pandore sait exactement ce qu'elle fait. Elle sait les ravages que peuvent faire un traitement inhumain. Je ne peux m'empêcher de sursauter lorsque Ren s'approche de moi. Me tenir prêt ? Intérieurement, je rage. Là, je viens de louper un épisode. Voire une saison complète. Encore. Un regard rapide sur l'ensemble de la pièce, puis je me dirige vers le stock de pokéball. Trouver les pokémons qui correspondent et filer en vitesse est la priorité. Surveiller Pandore également. Trois pokéballs dans les mains, je me dirige vers le secteur où elle s'est figée. Avec son attaque Spore Coton, elle essaye d'attirer l'attention des êtres dans ces cages. De les amuser à sa manière. L'intention est louable, mais souffre de son manque de rapidité. Et moi, j'ai des allers-retours à effectuer pour les mettre à l'abri.

Ces pokémons méritent de rentrer chez eux rapidement.


Maks essaye de savoir à quelle pokéball correspond tel pokémon. Pandore, elle, essaye de détendre les pokémons en cage avec du Spore Coton. L'efficacité n'est certainement pas prouvée, mais c'est l'intention qui compte ! De même, il se tient sur le qui-vive pour quitter rapidement les lieux.



#749AC6 - TCard
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 277
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 18 Mai - 23:47

Chacun faisait de son mieux pour faire tomber le colosse ou son dresseurs, mais rien ne de déroula comme prévu, et rapidement, le groupe se retrouva dans une situation très délicate. C'est a ce moment la que du renfort arriva. Pour commencer, un homme arriva a dos de Mega-Dracaufeu et attaqua le Ronflex. Juste après suivirent un grand nombre de personne, apparemment sous les ordres du premier.

Malheureusement pour eux, les renforts, qui se présentèrent comme étant les ranger de la région, n'étaient pas tout a fait satisfait de leur comportement. Qu'importe pensa Nana, ils n'avaient qu'a arriver plus tôt après tout. Mais malgré tout, suite a l'assaut violent et laborieux qu'ils avaient mené, il devait avoué qu'il était assez content que le groupe ai été stoppé. Ils avaient tous a apprendre des événement d'aujourd'hui s'il comptaient continuer de s'opposer a la team Anima.

Alors que le chef ranger commença a distribuer ses ordres, Nana remarqua Kana a quelques mètres de lui. La Pokeball de celle ci avait été repoussé lorsqu'il avait tenté de l'envoyer sur le chef des Anima, et elle se tenait désormais au milieu des ranger, apparemment confuse, mais très énervée. Souhaitant éviter une confrontation entre son Pokémon et leur renfort, Nana rappela immédiatement son Pokémon. Ce n'était pas cette fois ci que Kana avait pu briller.

La voie ouverte, et désormais contraint de suivre les ordres des rangers, le groupe d'assaut se dirigea vers une salle dans les sous sols de la base Anima. Finalement, il arrivèrent dans un salle ou était stockés un grand nombre de Pokémon apparemment volé, et sur lesquelles des scientifiques dérangés auraient mené diverses expériences.

Bien que choqué par cette vision déprimante, Nana ne pu se débarrasser d'une impression de déjà-vu. Pourtant il était presque certain de n'avoir jamais eu a fait avec la team Anima, puisqu'il n'avait trouvé aucune trace d'une vie précédent sa perte de mémoire dans la région. Peut-être avait il déjà eu a traiter avec un autre groupe criminel alors ? Nana secoua la tête. Ce n'était pas le moment de chercher a retrouver la mémoire, pas en pleine base ennemi.

Les dresseur et ranger avaient tous commencé a ramasser les Pokémons de la salle pendant que Nana était plongé dans ses pensées. Il aurait bien aimé aidé, mais vu sa relation avec Kana, il ne se sentait pas assez confiant pour tenter de rassurer des Pokémon traumatisés. En parlant de Kana, depuis qu'il l'avait rappelé dans sa Pokeball, celle ci n'avait pas cessé de remué. Sans doute était-elle furieuse d'avoir été invoquée pour rien.

Nana décrocha donc la Pokeball de sa ceinture et l'approcha près de sont visage, de façon a pouvoir voir a travers la vitre. Comme il s'y attendais, il aperçu sa Pokémon folle de rage. Cependant, en voyant la salle dans laquelle elle se trouvait, la Mysdibule arbora un visage grave, avant de se mettre a bouillir d'une rage bien plus calme, mais infiniment plus violente. Peut être qu'il avait plus de point en comment avec son Pokémon qu'il ne l'avait cru au premier abord. Lui aussi avait du mal a se contenir devant cette scène, et il ne supportait plus le fait de rester sur place sans rien pouvoir faire.

Comme pour répondre a sa prière, un ranger paniqué pénétra dans la salle et vint faire son rapport a son chef. Evidement, Nana ne se gêna pas pour écouter leur conversation. Apparemment, un dirigeable arrivait dans leur direction. Nana ne savait pas bien ce que cela pouvait signifier, mais vu la réaction du chef, il y allait bientôt avoir de l'action. Un sourire carnassier se dessina sur le visage de Nana. Il était temps de retourner au combat, et de punir ces criminels. Et un rapide mot de Ren lui confirma qu'il n'était pas le seul sur le coup, les autres Gueriaigle étaient eux aussi prêt a repasser a l'action.

hrp: Nana se tiens pret a repasser a l'action
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Ile Mirabèce :: Médéa-
Sauter vers: