:: Mhyone :: Réseau routier :: Route 4 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pandore | Capture

avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 168
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 7 Mai - 18:58
A peine arrivé que me voilà déjà en pleine exploration au cœur de la campagne. Pandore a très mal vécu son enfermement dans sa pokéball le temps du trajet en avion. Tout comme elle a très mal vécu son enfermement dans la chambre de l’auberge pendant que je récupérais de ce vol éreintant. Il a donc été décidé d’aller respirer l’air frais de la campagne, loin de la pollution de cette ville grouillante qu’est Nox Illum. Une après-midi pour se remettre d’aplomb pour la suite. Une après-midi de tranquillité, sans avoir à emmagasiner d’informations sur la ville ou sur les activités possibles aux alentours. Juste nous deux au beau milieu de nulle part. Une situation qui ne change pas beaucoup de ce que nous avons connu à Sinnoh. Des instants que je juge précieux. On n’est jamais certain de ce qui va arriver par la suite. Un événement heureux ou non, des complications concernant telle ou telle chose. Le monde est fait de ces éléments inconnus qui parviennent à glacer le sang de plus d’une personne. Ces instants de tranquillité sont des moments volés. Volés à ces statistiques qui affirment que tout peut advenir, le meilleur comme le pire. Volés à cette malchance qui semblent aimer se jouer de tout à chacun.

J’ai tendance à être pessimiste, et alors ?

Tant que ce pessimisme n’atteint pas Pandore, je me permets ces quelques réflexions internes. La Wattouat semble revivre dans cet environnement boisé, sans un quelconque bruit artificiel pour la gêner. Simplement le chant de la nature et les odeurs de celle-ci. Lorsque nous sommes sortis de la ville, Pandore s’est mis en tête de file, allant là où il lui chantait. S’enfonçant toujours un peu plus dans la nature, mue par un instinct incompréhensible pour moi. Elle avance, redresse la tête de temps en temps à la recherche d’une chose précise. Un bruit quelconque l’attire. Et moi, je la suis. Curieux de savoir ce qui peut l’obnubilé, mais également soucieux à l’idée de la perdre de vue une seule seconde. Cela peut paraître cliché, mais Pandore est tout pour moi. Et, s’il devait lui arriver quelque chose, je ne serais pas en mesure de la repérer grâce à ses cris. Alors, je suis condamné à la surveiller, encore et encore. Encore et encore. Jusqu’à ce qu’une racine, dont l’existence ne m’a pas sauté aux yeux, menace fortement mon équilibre. Au point de battre ridiculement des bras dans une vaine tentative pour le retrouver. Le cul à terre, je soupire. La nature et moi, cela fait deux. Voire trois dans les mauvais jours. Quatre, lorsque Pandore décide de se la jouer en solitaire.

Comme à cet instant.

Je me relève rapidement et tourne sur moi-même pour l’apercevoir. Rien. Pas de laine étrange à portée de regard. Que dalle. Plus de Pandore. « Pandore ! » Ma gorge se serre, rendant encore plus difficile la prononciation de son nom. Merde. Je panique. J’y peux rien, c’est plus fort que moi. Je panique toujours lorsqu’elle part ainsi, m’imaginant mille et un scénarios catastrophes. Pessimiste à souhait. Trop accro à ce pokémon pour le lâcher dans la nature ainsi. Je perds pied et me met à fouiller partout. Il faut que je la retrouve.

Maintenant.


Apparition d'un pokémon sauvage, s'il vous plaît : ) !



#749AC6 - TCard
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Expérience : 5469
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 7 Mai - 21:47

Un pokémon apparaît !

   


À force de regarder de tous les côtés, tu finis par retrouver Pandore au milieu d'une clairière à proximité. Elle n'est pas seule et ne semble pas vraiment apprécier le pokémon qui lui tient compagnie. Il faut dire qu'il s'agir d'un Excelangue et que celui-ci est en train de la lécher sans arrêt.


Que vas-tu faire ?
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 168
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 8 Mai - 13:59
Ne pas bouger. Ne pas foncer tête baissée et prendre le risque d’un quelconque geste malheureux de la part de l’autre. Être calme. Bordel. Je vais le tuer. Lui faire regretter d’avoir posé ses sales pattes sur ma douce Pandore. Et sa langue. Ce pokémon apparaît dans l’encyclopédie de ma mère. Un Excelangue. J’ai toujours trouvé dérangeante leur manière de montrer leur affection. Cela ne se fait pas. On ne lèche pas un inconnu comme s’il s’agissait d’une glace à la vanille et à la framboise. Un haut-le-cœur me prend. Il vaut mieux éviter de penser à de la nourriture face à cette scène. C’est bien mieux pour mon estomac. Pandore a beau se reculer, l’autre ne veut rien entendre. Il continue, s’approche, fait fi des tentatives d’intimidation de la Wattouat. Seul Arceus sait à quel point il devrait faire attention à ce détail précis. A cet instant, Pandore est gentille. Patiente. Il n’en sera plus ainsi après un certain laps de temps. L’Excelangue peut même s’avouer chanceux de ne pas s’être fait grillé quelques neurones. Je préfère éviter cela. Autant ne pas rameuter le reste de la clique. Lors d’un un contre un, Pandore peut gérer. Si les adversaires se montrent plus nombreux, j’ai bien peur qu’elle se laisse dépasser par le nombre. Et là, adieu la sortie tranquille. Bonjour les ennuis. Avisant un bout de bois par terre, je m’en saisie. Premier objectif : attirer son attention pour que Pandore s’éloigne. « Hey ! » Ce que je pense être un cri attire son attention. Parfait. Comme quoi, arriver dos à l’adversaire peut avoir des avantages. Comme le fait de forcer ledit adversaire à effectuer un mouvement plus important pour voir ce qu’il se passe. Un geste de quelques secondes.

Suffisant pour que Pandore s’éloigne de ce pokémon bien trop affectueux.

« Spore coton. » Elle obéit, envahissant ce terrain de combat improvisé par des boules de coton. Une quantité importante, nécessaire pour entraver les mouvements de l’autre. Le blesser n’est pas le but de la manœuvre. Plus à ce moment. J’avoue que, lorsque j’ai attrapé de bâton, l’envie de l’envoyer dans la tête du pokémon rose m’a démangée. Sauf qu’il n’a concrètement rien fait pour mériter un tel sort. « Éclair. Puis cours. » Un éclair à ses pieds pour l’intimider, puis une fuite en bonne et due forme. Pandore passe à côté de moi, prenant une nouvelle fois la tête de notre cortège. Elle court comme si sa vie en dépend, sans doute dégoûtée à vie par la bave qu’il a mise dans sa laine. Et je la comprends. Je ne peux que la comprendre. La course s’arrête à l’endroit où la Wattouat s’est séparée de moi. Dix minutes d’un pas tranquille, cinq en y mettant plus d’énergie.

Retour à la case départ sous le couvert des arbres.


Fuite du pokémon et apparition d'un autre, s'il vous plaît : )



#749AC6 - TCard
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Expérience : 5469
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 8 Mai - 16:35

Un pokémon apparaît !

   


Alors que vous continuez votre chemin, vous arrivez au bord d'une rivière. Pandore se précipite vers l'eau pour aller boire un coup et recule d'un coup sous l'effet de surprise. En effet, un Axoloto est remonté à la surface juste devant elle. Le pokémon n'a pas l'air agressif, au contraire même puisqu'il vous fait un grand sourire.


Que vas-tu faire ?
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 168
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 8 Mai - 21:02
Cette mésaventure l'a refroidi. Totalement. La tête basse, Pandore avance d'un pas bien moins rapide que tout à l'heure. Elle ne semble plus prêter attention à toutes ces choses qui l'attiraient avant. Pandore est vacciné de la nature et ce pour longtemps. J'imagine. Cette situation s'était déjà produite à Sinnoh. Une expédition avait mal tournée et Pandore s'était trouvée nez à nez avec un Blizzaroi furieux. Vaccinée, elle l'a été. Avant de sortir prendre l'air à trois kilomètres de la maison un bon matin. Demain, elle ira mieux. Et si ce n'est pas demain, alors ce sera après-demain. Ou le jour encore d'après. Le temps de découvrir tous les recoins de Nox Illum, Pandore ira mieux. Ce n'est pas un peu de bave qui va parvenir à la traumatiser à vie. Blesser son égo, peut-être. La traumatiser, bien sûr que non.

Elle vaut mieux que cela.

Je me pose contre un arbre lorsque Pandore effectue une pause pour se désaltérer dans une rivière. Mon portable entre les mains, je consulte l'heure et mes derniers messages reçus. Aucune nouvelles de maman ou de Sigrid. Cinq messages non lus dans ma conversation avec Skygge. Rien de nouveau sous le soleil, donc. Skygge va me faire toute une histoire de ce manque de réponse, mais j'ai l'habitude. Lui aussi, par conséquent. Je comprends toujours pas pourquoi il se formalise autant pour si peu. Navré de ne pas être accroché à mon portable pour répondre dans la minute qui suit la réception du message. Navré également d'avoir la flemme la majorité du temps. Je fais des efforts. Parfois. Quand j'en ai envie. C'est-à-dire pas très souvent lorsqu'il y a trop de messages d'affilés. Ce qui est la spécialité de Skygge. Sur ce point-là, nous ne sommes pas fait pour nous entendre. Je soupire, range l'appareil électronique dans la poche de mon jean, et relève la tête. Puis me fige. Une tête est apparue de sous l'eau et est en train de sourire à Pandore. Un sourire immense, qui ne part sans doute pas d'une mauvaise intention, mais qui se trouve être incroyablement flippant à cet instant. Un sentiment partagé par la Wattouat qui recule petit à petit. Pandore se méfie. Après l'histoire avec l'Excelangue, elle se tient prête à attaquer en cas de geste trop brusque. Son bon jour s'est transformé en mauvais. Au fond de moi, j'espère que ce pokémon va repartir tranquillement d'où il vient. Un seul geste de sa part et Pandore en fera une grillade pour ce soir. Grillade de pokémon au nom qui m'échappe. A le dire ainsi, cela ne donne pas quelque chose de très ragoûtant. A tester plus tard. Peut-être. « On rentre, Pandore. » Le sourire de l'autre a disparu. A la place, il penche légèrement la tête de côté. Adorable. Je sens quelque chose se serrer dans ma poitrine. Puis le pokémon disparaît dans l'eau, entraînant avec lui ce serrement.

Qu'est-ce que c'était que cela ?

Pandore s'approche. A son arrivée près de moi, je me décolle de l'arbre et reprends la route. Il est temps de rentrer, de retrouver un paysage bien moins propice à ces apparitions inattendues. Mon regard s'abaisse lorsque je sens Pandore se frotter à moi, trottinant ensuite rapidement pour prendre la tête. Elle est enthousiaste. Bien plus que tout à l'heure. Je regarde à nouveau mon pantalon, esquissant une grimace à la vue d'un quelque chose de translucide sur la jambe gauche. Pour le coup, je ne me fais pas d'illusions. « Merde, t'exagères ! » La Wattouat accélère. Si j'aurais été en mesure d'entendre, je suis certain qu'un son rieur flotterait dans l'air. Elle est fière. Partageuse lorsqu'il ne le faut pas. Et elle peut dire adieu à sa ration de sucreries pour avoir dégueulasser mon pantalon. Ou peut-être bien que non.

Je suis trop faible avec elle.


Ce ne sera finalement pas pour cette fois. Merci pour la modération : )



#749AC6 - TCard
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Réseau routier :: Route 4-
Sauter vers: