:: Mhyone :: Bord-au-Vent :: QG de l'Emblème Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'envol du Guériaigle ! [Emblème] 26/04

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 1250
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 10 Mai - 13:54
L'ENVOL DU GUÉRIAIGLE !


OST | Dear Hearts and Gentle People :
 

Le chauffeur rabat son frein à main en arrière, coupe le moteur de la camionnette, arrache la clé de son neiman rayé. Un pan de la forêt de Bort-au-Vent se présente devant nous. Je saisis mon portable, vérifie mes documents importés : les photos d'Hélène coïncident avec l'endroit – un Eldorado de seconde zone qu'aucun conquistador n'essayera de trouver. Peut-être que nous y dénicherons de l'or.

Terminus, tout l'monde descend !

Je laisse ma veste sur les sièges passagers avant, ouvre la portière d'un bras, foule la végétation de mes mocassins cirées la veille, retrousse mes manches, me dégourdis les jambes, tends mes bras jusqu'au ciel nuageux pour m'étirer.

Allez Patty, on décharge tout ça. Sors les bâches !
OK Papa !

L'adolescent a décidé de porter son meilleur accoutrement pour l'occasion : une tenue aux couleurs de l'Emblème, un gigantesque Guériaigle imprimé sur le dos de son tee-shirt. Sans lui, rien n'aurait été possible. Il a poussé son père à nous confier son véhicule pour transporter les planches de bois, les clous, les outils fournis par Acacia. Je peux dire ce que je veux sur cette folle, mais sa gentillesse ne connait aucun égal.

Le gosse se rue vers les portes arrière de la camionnette. Il soulève le mécanisme de verrou, libère notre QG en kit façon jouet allemand dans un œuf en chocolat.

Je vais te refiler un coup de main.
Merci Troy !
C'est mon devoir de Guériaigle, non ?

Le vieux met du cœur à l'ouvrage, ses bras de manutentionnaire pesant sur la balance de l'efficacité. En cinq minutes nous installons la bâche, la tonnelle, et commençons à y empiler le matériel, à l'abri d'une quelconque averse de dernière minute.

Je dégaine mon portable et entame les hostilités.

De : ???Pour ceux qui n'ont pas entendu le moteur vrombir à travers Bord-au-Vent : le convoi est arrivé. Place aux échardes et à la sueur ! P.S. : je vous envoie mes coordonnées géographiques. Ce n'est pas très loin de la ville. À très vite.

Parfait. Il n'y a plus qu'à attendre.

J'installe un étal improvisé sur deux tréteaux à quelques pas de l'arbre-père. Le conducteur enfile sa casquette de contremaître, me montre les plans théoriques de la cabane suspendue. Le constat est flagrant : un ingénieur a consacré du temps pour régler ces détails invisibles. Confer prendre en compte la croissance des arbres ; renforcer la base pour lutter contre le surpoids ; disposer d'espaces libres pour y mettre une corde, une échelle solide, un pont jusqu'à la seconde pièce...

En somme : nous n'avons pas à torturer nos neurones outre mesure.

J'extirpe ma glacière pleine de limonade maison et l'installe aux pieds de mon stand de vente ouvert à tous – phalange de la Justice comme habitant de Bord-au-Vent. Je réquisitionne un marteau, des clous, et applique un dernier coup de pinceau à mon œuvre d'art : une pancarte « ???'s Limonade – 3 P$ ».

Mais qui se cache donc derrière ces trois points d'interrogation ?

Color Code HTML:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 828
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 10 Mai - 22:45
Même pas 24 heures qu’elle était dans cette ville et elle l’aimait déjà ! Leur arrivée la veille ne lui avait pas tant permis de faire dans le tourisme, mis à part de se dévisser le cou pour observer l’architecture, tous les pores ouverts pour absorber l’âme de la ville ; elle avait donc profité que son corps ait décidé de se réveiller – en pleine forme – à l’aube pour partir explorer la ville dans les grandes lignes, c’est-à-dire une marche le long de la promenade au bord de l’eau, un petit déjeuner plus que frugal dans une espèce de fast-food local et autres clichés. Dans le doute, toujours choisir le fast-food local, avec les produits et les recettes du coin. S’il est itinérant, c’est encore mieux, c’est très bon signe. C’était l’occasion de goûter au plat phare du coin, d’avoir un goût – littéralement – de la culture et de l’histoire du coin, et pour pas cher. Parfois, on avait de sales surprises, du genre l’estomac qui jouait les racistes et vous collait une bonne nausée, mais le sien s’était résigné à devoir tout supporter, de la poêlée de baies amères aux boulettes de Lamproies. Tant que sa gorge ne faisait pas la capricieuse – genre quand elle avait mangé son premier sushi et l’avait recraché aussitôt, l’estomac suivait bon gré mal gré.

Mais ce n’était pas le sujet du jour – quoique son estomac avait beaucoup apprécié le bol de riz à la volaille et lait de soja, merci de demander. Aujourd’hui commençait la construction du QG de l’Emblème des Guériaigles. Elle ne comprenait qu’à moitié ce principe de groupe si cher aux Mhyonniens – bon, elle y mettait de la mauvaise volonté aussi – mais elle avait bien compris une chose : ce QG serait une maison collective pour le groupe. Donc un point de chute près d’une ville sympa. Déjà, rien que l’idée de bâtir une maison la rendait euphorique, mais alors une maison collective et, égoïstement, pour son collectif ! Ça aurait mérité quelques pas de danse ! Elle le fit d’ailleurs. Elle se dirigeait encore vers la portion de forêt qui leur était accordée que son pas devint plus souple, son corps plus ondoyant. Elle rebondissait sur ses baskets, un coup sur les talons, un coup sur les pointes, puis reprit une marche plus calme. Il fallait quand même qu’elle le trouve le chantier.

Elle déchanta lorsqu’elle y arriva. Elle avait déjà vu de loin le costume de ville et la tignasse le surmontant. Elle tchipa, son enthousiasme retombant comme un soufflé. Il avait beau être accompagné par deux potes – non non, surtout par ce qu’il était accompagné par deux potes, dont un gosse, elle ne s’approcha pas plus, préférant se poser contre un arbre, les bras croisés. Elle attendrait la venue de quelqu’un d’autre pour y aller, et les laisserait faire la discussion pendant qu’elle s’occuperait des planches.


#4B996D - Voice actress : Ashly Burch (Aloy, Cassie Cage, etc.)


AVATARS:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 145
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 10 Mai - 23:28
STEVENS
Masha
L'envole du Guériaigle
De : ???Pour ceux qui n'ont pas entendu le moteur vrombir à travers Bord-au-Vent : le convoi est arrivé. Place aux échardes et à la sueur ! P.S. : je vous envoie mes coordonnées géographiques. Ce n'est pas très loin de la ville. À très vite.


Je plisse les yeux en lisant le message switchant entre lui et la Pory'Map de mon smartphone. Je ne suis pas capable de retenir plus de deux chiffres, c'est impossible d'être aussi bête. On a eu le temps de faire le tour de la ville et de visiter avec Ren lorsque l'on est arrivés, mais pas les alentours. Je me suis levée avant lui et je suis partie plus tôt pour pouvoir le narguer quand il arrivera, mais ça semble être mal parti. Voilà au moins cinq minutes que je suis planté comme un poteau au milieu de nul part à essayer de déchiffrer des coordonnées. Midori me regarde d'un air lasse et ennuyé alors que je lui tire la langue en râlant :

- Si tu es si fort que ça, tu n'as qu'a trouver le chemin hein !  

Bon, ok, c'est complètement de la mauvaise fois. Mais ça ne sert à rien de râler et de rester au même endroit sans bouger, je ne risque pas de trouver quoi que ce soit. Cependant, si je bouge, est-ce que je ne risque pas encore plus de me perdre ? Je pourrais m'enfoncer dans la forêt et ne jamais retrouver mon chemin. Me faire attaquer par des Pokemons sauvages beaucoup plus fort que Tortipouss et moi et mourir dans d'atroce souffrance. Ou bien, ne plus jamais retrouver mon chemin et mourir de faim. Je commence à m'angoisser toute seule et trembler sur place lorsqu'un pincement au mollet m'arrache un gémissement de douleur. Je regarde mon compagnon d'un air abattu et concède enfin à lui avouer, d'un air désespéré :

- On est perdu Midori, je suis désolée... 

Mon visage de chien battu et mes yeux pleins de larmes de Crocrodil semble attendrir le minifeuille qui m'offre sa clémence. Son museau pointe vers le sud-est et il commence à marcher lentement dans cette direction. Très lentement. Trop lentement. Impatiente, je le prends dans mes bras pour marcher à mon rythme en suivant la direction qu'il m'indique. C'est après une interminable marche de huit mètres que je tombe nez à nez avec un stand de Soda Cool au nom de "???". Je sors mon smartphone et souris en sautant de joie, constatant que "???" devait être le même que les posteur sur le PokéWeb. Et... Attends... Quoi... HUIT METRES ?! Ca fait je ne sais pas combien de temps que je galère pour huit malheureux mètres ? Je regarde Midori en faisant la moue, lui semble plutôt amusé par la situation. Après quelques instant, j'explose de rire à mon tour et pose mon Pokemon sur le sol, me dirigeant vers le premier adulte que je localise. Une construction comme ça doit bien être encadrée par quelques adultes. Je me plante devant lui et salut au garde-à-vous :

- Masha Stevens, au rapport ! 

ft. L'EMBLEME
du Guériaigle



Merci Elisthel pour l'avatar ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 475
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 11 Mai - 11:25
C'EST LE GRAND JOUR ! Après m'être perdu un nombre incalculable de fois, d'avoir du poser pour des photos avec des gamins et leur signer des autographes et ce genre de choses. (ça rend célèbre sur le net d'arrêter des voleurs a coup de Rocabot au fesses. Malheureusement, le bougre a évolué maintenant, donc on va éviter de lui faire mordre trop de gens.)

Le Lougaroc d'ailleurs me suivait, grognant occasionnellement quand les gosses le regardaient. Le type Roche était plutôt impressionnant en vrai ! Même les parents des gamins me demandaient parfois si c'était sans danger ce genre de bestioles. Je les comprenait quand même, avec ses yeux rouges brillants et son rictus carnassier révélant ses crocs acérés.. Je me demande quand même si la version Diurne n'aurait pas été plus héroïque en apparence ? Meh, pas grave ! Il s'est calmé en évoluant, et ne me mords (presque) plus ! On pourrait même croire qu'il me tolère ! Le petit chiot est devenu un grand garçon assoiffé de sang..

J'écrase une petite larme à cette pensée quand je me rend compte que j'ai un peu soif, et j'aperçois au loin un stand de limonade... Chic ! Je me dirige joyeusement vers la bâtisse et remarque que le vendeur et sa cliente ne me sont pas inconnus... Wait. Pourquoi Troy vend de la limonade ? Quand je disais que c'était une bonne idée d'en apporter, c'était a l'inconnu et.. Ah bah oui. C'était Troy. J'aurais du m'en douter. Mais j'ai beau être content de revoir l'agent de Police, je suis surtout très heureux de revoir la bouille de sa cliente.. Masha est arrivée avant moi. J'avance donc, m'approchant avec un grand sourire, et Smokey se met a hurler d'un coup pour annoncer qu'il est là, le frimeur ! Son hurlement doit bien retentir dans toute la ville.. Bon bah j'espère qu'il y aura pas de crises cardiaques...

-"Masha ! Troy ! J'suis là ! Je prendrais bien une Limonade par contre."

J'espère que c'est la même que celle que Troy m'a servi quand on a mangé le Magicarpe..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn (Cimetronelle)
Expérience : 318
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 12 Mai - 11:10
Sur le chemin du retour vers Bord-au-Vent, je pensais à cette personne chère à mon coeur tout en surveillant mes deux compagnons qui ne s’entendaient pas très bien pour le moment mais si je voulais que ça change, il fallait bien que je les laisse ensemble de temps en temps. Juste avant de rejoindre le lieu de rendez-vous des Guériaigle, j’avais fait une petite halte un peu en retrait pour remettre Logan dans sa pokeball afin qu’il ne crée pas de problème avec d’autres pokemon.

Ensuite, je m’étais mise à avancer dans la direction du stand de limonade pour me rafraîchir un peu. Cependant, à quelques pas du stand, j’avais vu Ren qui discutait avec une fille que je ne connaissais pas. Je n’avais pas osé aller le déranger, même si je n’avais qu’une idée en tête, c’était de lui sauter dans les bras, alors je m’étais dirigée aussitôt dans une autre direction. Mais celui-ci m’avait aperçut au loin et m’avait interpellé tout en avançant dans ma direction accompagné de l’autre fille. Immédiatement, je m’étais mise à rougir, je sentais mes joues se réchauffer et mon coeur battre de plus en plus vite. Je n’avais eu qu’une seule envie depuis qu’on s’était laissé, c’était de le revoir. Mais maintenant qu’on était entouré de plein de gens que je n’avais jamais vu, j’avais peur du regard et des pensées des autres membres de l’emblème. J’avais donc continué d’avancer lentement en le regardant avec un grand sourire, afin d’être un peu en retrait des autres, jusqu'à ce qu’il me rattrape.


Je parle en #04B431
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 385
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 12 Mai - 21:32



-Ca fait des heures qu’on tourne en rond là, Aaron. Tu es sûr que tu te souviens du chemin ?

C’était impossible d’être aussi nul en orientation et pourtant, Galekid et moi tournions en rond depuis au moins une bonne heure. Certes, j’avais exagéré en disant plusieurs heures mais là n’était pas le problème. J’avais passé une partie de la journée hier à chercher l’endroit parfait pour la construction et aujourd’hui, impossible de retrouver le chantier. J’avais bien reçu le message avec les coordonnées mais même en les entrant dans l’application je n’arrivais jamais là où il fallait. Du coup, je me contentais de suivre Galekid qui faisait le tour de la ville en suivant la bordure extérieure et on en était déjà au troisième tour minimum.

Tout à coup, j’avais repéré Tohkami, la jeune fille qui avait fait le trajet avec moi depuis Nox Illum, elle devait sûrement se rendre au chantier, c’était ma seule chance d’y arriver avant le lendemain. Je décidais de la suivre et, effectivement, elle était bien parti pour le QG. Enfin l’emplacement du futur QG. Il y avait déjà un peu de monde dont beaucoup que je ne connaissais pas. Tohkami fut directement rejointe par un garçon avec une cape et un masque. Il était bizarre lui mais c’était plutôt drôle. J’étais bizarre moi aussi après tout. Une jeune fille suivait le garçon à la cape, elle avait l’air plus jeune que nous. Les regards qui étaient lancés entre eux trois me firent plutôt changer de direction.

Non loin de là, il y avait Caoimhe, notre guide lors du voyage. Elle était toujours avec son Lixy mais le regard qu’elle avait ne signifiait qu’une chose : je ne suis pas d’humeur. Bon, on verra plus tard pour lui parler. Il ne restait plus qu’un homme plus vieux, installé à côté d’un stand au nom de ???. Euh, était-ce le même que celui qui nous avait envoyé les messages ? Sûrement mais pourquoi vouloir rester anonyme et se dévoiler aussi facilement que ça ensuite ? Ce groupe était vraiment rempli de gens bizarres. Je décidais tout de même de m’approcher.

-Bonjour monsieur. Vous êtes bien celui qui nous envoie les messages depuis le début sans mettre votre nom ? Euh…comment dire ? Sans vouloir vous offenser, ça sert à quoi ?



Fiche perso / T-Card
Je parle en #218A3F
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 436
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 12 Mai - 22:45




Allongée à plat ventre, Hélène prenait des photos de la faune de la Plaine Versatile. Elle voulait s’avancer un maximum pour respecter les délais. Et Arceus savait à quel point les délais l’angoissaient. Bien sûr prendre des photos ne suffisait pas. Il fallait respecter un thème et une esthétique. Bref, les joies d’avoir un patron.

Sa concentration s’envola au même moment que les oiseaux, effrayés par un bruit de moteur. Hélène jura. Cela faisait deux heures qu’elle gardait cette position pour au final voir ses futurs clichés prendre la fuite. Pas la première fois que ça lui arrivait. Cependant, cela lui faisait toujours cet effet, cette impression d’avoir perdu du temps.

Son portable vibra. Un message de l’inconnu adressé à tous les Guériaigle. Elle hésita. La jeune femme voulait au moins photographier quelque chose de potable. Alors, elle attendit encore un peu.

Finalement, elle perdit patience. Les Pokémon de la plaine ne daignaient pas à se montrer. Direction le lieu de rassemblement. Hélène le retrouva assez rapidement. Six personnes attendirent déjà. Parmi elles, elle reconnut Vixion. Presque un miracle qu’il soit avant elle. Elle lui fit un discret geste de la main en guise de salut.

-Désolée, j’espère que je ne suis pas trop en retard… Je suis Hélène, celle qui…

La jeune femme stoppa nette sa phrase. 3 Pokédollars la limonade ?! Une blague ? Heureusement qu’elle avait pris sa gourde. Sérieusement, fallait être culotté.

-Je pensais que les boissons allaient être gratuites.

Elle qui pensait voir la solidarité en pleine action… La jeune femme se rapprocha du stand. Ces trois points d’interrogations écrit en grosses lettres noires lui rappelaient l’inconnu du Pokéweb.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 1250
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 13 Mai - 14:40
L'ENVOL DU GUÉRIAIGLE !


OST | Dear Hearts and Gentle People :
 

La première vague de Guériaigles déferle. Une vague jeune, l'entrain en poupe, un sourire gravé sur le visage, la joie de vivre dans le timbre de voix. Et elle a décidé de se fracasser contre mon stand de limonade pour mon plus grand... plaisir ? J'ai toujours eu une relation conflictuelle avec ces gosses. Trop impétueux. Idiots. Mais quelque chose fait que je les attire. Ma bonne humeur, peut-être ? Après tout, le miel est gardé par une armée d'abeilles à la dévotion inégalée.

Bonjour, Masha. Tu n'as pas eu de problèmes sur la route ?

Je saisis un verre en plastique, empoigne la hanse d'une première bouteille en verre, transvase une dose de limonade et l'avance vers la fille. D'autres silhouettes s'approchent : je prépare davantage de verres derrière mon comptoir improvisé.

C'est un plaisir de te voir en si grande forme. Et tu peux être fière d'être arrivée ici en premier : l'Emblème a besoin de personnes motivées comme tu l'es.

Et je suis sincère. Nous devons nous retrousser les manches. Ce n'est pas en empilant des planches des bois et en pressant des baies Sitrus que l'on se fera un nom en Mhyone. Mais le geste compte. Une marche après l'autre, nous gravirons les sommets.

Notre meneur charismatique débarque, beugle nos noms à tous les deux.

Moi qui voulais me présenter. Haha... Je m'appelle Troy, donc. Enchanté. (Le super héros arrive.) Et une limonade pour monsieur Seishin ! dis-je en lui tendant un verre déjà prêt. Tu l'as déjà goûtée en avant-première, poursuis-je d'un clin d’œil.

Le va-et-vient passe à la seconde vitesse. Masha et Ren rejoignent une fille timide ; un type les remplace et s'approche du stand d'un air hagard.

Il n'y a aucune chance que je retienne tous les noms d'ici la fin de la construction. Je sors un carnet de ma veste, récupère un crayon gris, griffonne quelques annotations.

Masha Stevens – Châtaine – Joviale
??? – Cheveux... violets ? – Timide
??? – Brun – Veste rouge – Perdu


Bonjour monsieur.

Je lève les yeux de mon carnet, un sourcil haussé.

Hm ?
Vous êtes bien celui qui nous envoie les messages depuis le début sans mettre votre nom ? Euh… comment dire ? Sans vouloir vous offenser, ça sert à quoi ?

La pancarte ne passe pas inaperçue. Mon coming-out de l'ombre porte ses fruits.

Je suis censé être disparu.

Petit clin d’œil pour la complicité ; index sur mes lèvres pour le silence.

Appelle-moi Troy. Un verre de limonade ? Je l'ai préparée moi-même ce matin.

J'affiche mon plus beau sourire de commercial. J'ai trop souvent tendance à rater mes premières impressions ; pour une fois, en feintant d'être heureux de rencontrer des inconnus comme tout autre être humain, je pourrais préserver mon image.

Une dernière personne se rajoute au cortège. Elle s'arrête aussitôt devant ma pancarte, perturbée par... la révélation de mon identité ? par le prix du verre de limonade ? J'actualise ma liste de contacts avant de refermer mon carnet.

Hélène – Brune – Rapia

Je pensais que les boissons allaient être gratuites.

Je lui tends son verre, pose le cadavre de la bouteille de limonade aux pieds de la glacière, replace correctement la cagnotte de manière à ce qu'on la voie mieux.

Elles le sont.

Une troupe de villageois rejoignent le chantier, la curiosité en étendard. Deux d'entre eux se rapprochent du stand, les mains dans les poches, promenant leur regard sur les ouvriers, le stock de planche, la forêt. J'affiche un sourire carnassier.

Pour les Guériaigles, du moins. Nous avons un frigo à acheter.

Color Code HTML:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 828
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 13 Mai - 18:26
Le groupe se gonflait, les paroles fusaient et personne ne l’avait repérée entre les arbres. Ce fut donc le moment parfait pour elle pour se couler jusqu’à la clairière. Elle avait escorté Tohkami et Vixion jusqu’à Bord-au-Vent. Elle sourit au groupe, cherchant à renouer avec son réveil euphorique.

Bonjour ! En forme ?

Elle regarda un peu la brunette, quoique ses cheveux tournaient aussi vers le roux. Elle lui disait quelque chose. Pas grand-chose, mais elle l’avait déjà vu quelque part. Bah, elle la confondait probablement avec quelqu’un d’autre. [Masha]

Je suis Caoimhe O’Kelly, se présenta-t-elle rapidement à ceux qui ne la connaissaient pas. Quelqu’un a des nouvelles de Max ?


Elle jeta un coup d’œil en biais à la pancarte de la limonade. Payante, et anonyme. Bien qu’elle se doutât assez au ton des différentes personnes présentes de qui était l’anonyme. Tant pis, elle ferait des allers-retours en ville pour s’hydrater.

Mystery lemonade, ça donne confiance, souffla-t-elle dans sa barbe invisible avant de se diriger vers les ouvriers. Tenant à les aider dans leur tâche, elle saisit à son tour un paquet de planches et les aida à les décharger du camion.


#4B996D - Voice actress : Ashly Burch (Aloy, Cassie Cage, etc.)


AVATARS:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 164
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 14 Mai - 9:55

Un étrange vrombissement parvint aux oreilles de Nana. Toute la nuit il avait eu droit a des insectes tournant autour de lui, mais cette fois ci, le son était un peu différent. Soit l'insecte était très gros, soit la source du bruit était tout autre. En tout cas, cela avait été suffisant pour le réveiller.

Nana se redressa avec difficulté. Cette nuit la, il avait décidé de tenter l'expérience de dormir a la belle étoile. En vérité, les infirmière du centre Pokémon de Bord au Vent semblait agacées de le voir dormir sur le banc du centre toute les nuits, et il avait donc décidé de se faire oublier un moment. C'est ainsi que l'idée de dormir en extérieur lui était venue.

Désormais complètement réveillé, Nana saisi son téléphone toute en grattant sa barbe de trois jours. Apparemment, il se passais quelque chose avec son groupe aujourd'hui, sans doute la construction du QG, qui était au centre des discussion de l'emblème depuis quelques temps. Il vérifia rapidement les coordonnés de leur futur QG, pour se rendre compte qu'il était tout proche de la ou il avait décidé de passer sa nuit. Le bruit qui l'avait réveillé était sans doute les outils et les matériaux qui venaient d'arriver.

Comme il l'avait déjà annoncé sur le Pokeweb, Nana avait décidé de participer a cette construction, et ce pour deux raisons. La première était de pouvoir rencontrer d'autres personnes, puisqu'il ne connaissais presque personne dans la région, et qu'il n'avait aucun souvenir de ses anciennes relations. La seconde était bien plus matérielle. Si son groupe construisait une base, il comptait bien s'en servir pour passer quelques nuits. Après tout, dormir dans la nature n'était pas la chose la plus confortable qu'il ai eu l'occasion d'expérimenter.

Après une dizaine de minutes de marche, Nana arriva finalement sur le site de construction. Comme il s'y attendais, sur place se trouvait des ouvriers, occupés a décharger des planches d'un camion. A priori, ils allaient avoir largement de quoi construire leur base. Outre les ouvriers, Nana assuma que les autres personnes présentes faisaient partit des Gueriaigle. Globalement du même âges que lui, et autant d'homme que de femme. Au milieu de ces têtes inconnues, Nana reconnu Ren, qu'il avait rencontré quelques jours plus tôt. Celui ci se tenait avait d'autre Gueriaigle près de ce qui ressemblait a un stand de limonades. Nana décida donc d'aller les saluer.

- Salut a vous, je suis la pour aider pour la construction. J'vois qu'on est déjà quelques un a être motivés.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 168
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 14 Mai - 11:31
Flemme. Le seul mot me venant à l'esprit ce matin. Flemme de me lever et de quitter ce cocon extrêmement confortable. Enroulé dans la couette comme un nem, je me sentais bien. Serein. La literie se montrait bien meilleure que celle expérimentait à Nox Illum. C'était divin. Adieu nuits agitées et oreiller indigne de porter ce nom. Bonjour sommeil et rattrapage d'heures. Bonjour le sol, également. « Bordel. » Certaines fois, j'hésite entre aimer et haïr Pandore. Comme une célèbre expression dit, entre l'amour et la haine il n'y a qu'un pas. Un simple pas que la Wattouat me pousse à franchir de temps en temps. Je me redresse lentement, massant l'arrière de mon crâne qui a rencontré le sol avec trop peu de douceur. Il y a mieux, comme réveil. J'accélère le mouvement lorsque Pandore se met à scintiller. Saleté de caractère. Définitivement hors des bras de Morphée, je m'étire. Pandore, elle, piétine devant mon portable au sol. Malheureux portable enroulé dans la couette avec son propriétaire. Cela m'apprendra à m'endormir devant des vidéos idiotes à des heures indues. Après une rapide inspection, la tension dans mes épaules se relâche. Heureusement, il n'est pas cassé. J'aurais eu l'air fin sans ce portable qui est ma seule source de contact avec ceux restés à Sinnoh. Ainsi que le moyen le plus simple pour communiquer avec les personnes qui m'entourent. Assis à même le sol, je parcours les diverses applications installées pour savoir ce que j'ai loupé depuis hier soir. Des notifications sur les réseaux sociaux, deux messages de Skygge, un autre de Sigrid. Un message de l'Emblème. Je fronce les sourcils. Merde.

Je suis en retard.

Pandore a eu l'air d'apprécier le fait de me voir courir un peu partout dans la chambre pour me préparer. Être en retard est toujours mauvais. Être en retard semble être ma résolution depuis hier. Entre l'expédition pour venir ici et le début de la construction du QG, je cumule. Bonjour la mauvaise impression. Je passe une main dans mes cheveux pour les remettre à peu près bien, puis je mets mon sac à dos sur l'épaule. Un dernier regard circulaire dans la chambre pour vérifier que je n'ai rien oublié et me voilà déjà sur la route en direction du point de rassemblement. Au moins, je n'ai pas à me plaindre d'être à l'opposé exact de cette position. Comme quoi, prendre une chambre en périphérie de la ville, cela peut avoir des avantages. Il faut bien en trouver, de temps en temps.

Vingt minutes. Le temps exact pour trouver le lieu. Deux minutes. Celui pour observer le petit monde déjà rassemblé. L'inconvénient d'une arrivée tardive. Dans le lot, je reconnais Tohkami et Vixion. Et, un peu plus loin, Caoimhe. Inspiration profonde. Quand faut y aller, faut y aller. La prochaine fois, je ferais en sorte de mettre un réveil. Histoire de ne pas être catalogué comme le type incapable d'être là en même temps que tout le monde.

Choses qu'ils seraient très justement en droit de faire à cet instant.

« Bonjour, je suis Maksimilian. » J'évite d'utiliser mon smartphone pour le moment. Cela risque de faire mal à la fin de la journée si je persiste, mais autant faire un minimum d'efforts. Chose qu'il y a bien longtemps que j'ai faite. J'avise la limonade sur le stand. « C'est possible d'avoir un verre ? » Mon regard remonte rapidement vers cet ensemble de personnes. Trop de monde, difficile à suivre. Pandore reste collée à mes jambes. Si je perds le fil, elle pourra toujours m'aider en m'indiquant lequel d'entre eux parle. Sinon, il me faudra compter sur ceux qui connaissent mon handicap. Là, j'ai pas spécialement envie de faire une annonce. « Commence par quoi ? »



#749AC6 - TCard
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 145
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 14 Mai - 15:08
STEVENS
Masha
L'envole du Guériaigle
Les gens commencent à arriver au compte goutte, des gens que je ne connais pas encore, mais qui pourraient certainement être de futurs amis. Je les observe, cherchant parfois Ren du regard, me demandant ce que je pourrais bien lui dire pour l'embêter. Mais je me la joue un peu trop, je suis l'une des premières, j'aurais pu tout aussi bien être l'une des dernières et ne jamais arrivé au vu de mon sens inné de l'orientation. L'homme que j'ai salué me tend un verre de Limonade dont je m'empare avec un grand sourire, avant de lui répondre :

- Merci ! Bah, je me suis perdue un peu, mais ça va, Midori est plus malin que moi pour retrouver son chemin !

Je regarde la Pokemon qui somnole déjà sur ma chaussure, comme si sa nuit avait été trop courte. Est-ce que je ne devrais pas le rappeler dans sa Pokeball ? Oui, je ferais ça s'il ne tient pas le rythme. Je bois une gorgée de limonade lorsque l'homme reprend la parole. J'avale de travers à ses mots en me sentant un peu gênée. Motivé ? Ouais... Disons que ... :

- Je voulais surtout arriver avant Ren en fait... Mais oui ! Je suis motivé quand même ! J'ai hâte qu'on se mette au travail, je vais faire mon possible pour être utile ! D'ailleurs, que...

La voix de mon meilleur ami m'interrompt, scandant mon nom et un autre que je ne connais pas. Un grand sourire railleur et triomphant se dessine sur mon visage. J'essaie en vain de prendre un air détaché et regarde une montre imaginaire accrochée à mon poignet :

- Eh bah, y en a qui aiment traîner au lit. C'est à cette heure-ci qu'on arrive jeune homme ?

Je ne suis là que depuis quelques minutes, mais il n'est pas sensé le savoir. Puis les faits restent les mêmes, je suis là avant lui, c'est une petite victoire pour moi ! Troy se présente à moi et je m'incline brièvement par politesse en les regardant discuter. Il semble bien se connaître, je dois être la seule qui ne connaît personne... Mais je ne vais pas me laisser gagner par une quelconque timidité ! Soudain, Ren cria un prénom familié avant de s'éloigner vers une jeune fille encore inconnue. Je remercie une nouvelle fois Troy avant d'attraper le Minifeuille et de le poser sur ma tête, suivant le garçon en reversant un peu de limonade. Maintenant que je la vois de plus près, je n'ai plus aucun doute, c'est la jeune fille dont il m'a parlé. Les yeux pétillants, je sautille sur place en m'extasiant :

- Wouaaaah tu es encore plus jolie en vrai que sur les photos ! Tes cheveux, ton sourire, on dirait vraiment une petite poupée ! Je ne sais pas comment tu as fait pour séduire une fille aussi mignonne Ren, mais félicitation, vous êtes un couple trop mignon ! Bon aller, je vais voir si je peux aider, à plus tard et soyez sage !

Je suis contente d'avoir enfin vu la fameuse Tohkami, mais elle a l'air plutôt réservé et ils doivent surement vouloir passer un peu de temps ensemble, alors même si ça me fait un peu de peine et que je me retrouve seule, je préfère les laisser tranquille le temps qu'ils... Se fassent des bisous, roh ce serait trop mignon. Je m'éloigne en m'imaginant des retrouvailles romantiques et retourner vers le gros du groupe pour me faire de nouvelle connaissance. Certains ont déjà commencé à aider, mais je ne sais pas vraiment quoi faire, je n'ai pas l'habitude de bosser sur un chantier. Alors que Midori mâchouille mollement mes cheveux, je vais poser mon verre sur le stand en saluant les nouveaux arrivant, puis je m'approche d'une jeune femme [Caoimhe] qui semble prendre son travail très au sérieux :

- Salut ! Moi s'est Masha. Est-ce que Midori et moi pouvons t'aider ? On ne sait pas trop quoi faire ni comment ça se passe, alors qi tu as des consignes ou des conseils n'hésites pas !

ft. L'EMBLEME
du Guériaigle



Merci Elisthel pour l'avatar ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 65
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 17 Mai - 17:43



L'envol du Guériaigle!
 

 Ft. L'emblème



 

Cela faisait désormais quelques temps que j'étais sur l'île... J'avais rejoint l'emblème du Guériaigle et du coup, via le site internet, je prenais un peu connaissance de ce qu'il s'y faisait, mais je n'écrivais pas, trop timide pour ça... Alors, quand j'ai vu qu'un QG allait se construire, je me suis dit que ce serait l'occasion parfaite pour rendre service et en plus faire connaissance avec tout le monde. Car, je ne connaissais personne de cet emblème et je songeais qu'il serait de bon goût d'essayer de m'intégrer un peu.
Ainsi, je me mettais en route, ayant dû me couvrir à cause du soleil. Il faisait chaud, mais je ne pouvais pas enlever le moindre bout de tissus. Je me perdais assez vite dans Bord-au-Vent, ne pouvant pas vraiment prendre les transports en communs sans ennuyer tout le monde, je préférais éviter. Heureusement, en prévision, j'étais partis vraiment très tôt !

Quand j'arrivais, il y avait déjà un bon petit monde et j'étais plutôt intimidé par cette quantité de gens... Aussi je restais un moment à observer de loin, cloué dans mon fauteuil, caché par une veste, une capuche et une écharpe, ainsi que mes lunettes de soleil... Je devais avoir l'air bizarre. Au moins, ils avaient tous l'air tellement concentré à se saluer ou à travailler que personne n'avait l'air de prêter attention à un petit handicapé au coin de la rue...
Ce ne fut qu'après une longue, trop longue, hésitation que je m'approchais enfin. Entre temps, j'avais bien eu de quoi me demander à quoi j'allais bien pouvoir servir... Je pouvais au moins essayer et me proposer !

" Euh... B-Bonjour... disais-je timidement une fois arrivé à proximité des membres de l'emblème. Ma voix était faible, mais je pense que quelques un m'avaient entendus.. Je ... Je m'appelle Nai Herios... Je suis... Un nouveau membre.. Ravi de faire votre connaissance... " 

Je regardais les différents personnes qui m'avaient entendu, observant chacun et essayant de retenir des noms. Cela allait être compliqué, il y avait du monde....

" J'espère que je pourrais être utile... Et que.. Euh... Je ne vous encombrerait pas trop... " ajoutais-je afin de témoigner de ma volonté de rendre service, car je n'étais pas venu ici que pour faire des présentations, mon but premier restait de rendre service !

J'avais bien sûr conscience que depuis ma chaise roulante et avec seulement Illia avec moi, je n'allais pas être très utile... Mon tarsal pouvait toujours aider avec ses pouvoirs psychiques, bien plus que moi en tout cas... Quoi qu'on puisse me demander, je comptais bien entendu faire de mon mieux !

(C)Mellusa ~


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 385
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 23 Mai - 12:27


Comment ça disparu ? Chacun avait sa part de mystères après tout et vu les autres membres du groupe que j’avais déjà rencontré, je ne m’en formalisais guère. L’homme se présenta sous le nom de Troy et me proposa de la limonade. Une jeune femme arriva à ce moment-là et je reconnus immédiatement Hélène avec qui j’avais cherché cet endroit la veille. Elle trouvait le prix de la limonade exorbitant mais au final, Troy nous annonça que la limonade était gratuite pour les membres de l’Emblème.

- Bonjour Hélène. Je prendrais volontiers de la limonade alors, j’ai beaucoup marché avant d’arriver ici. Au fait, moi c’est Vixion.

J’omettais volontairement de citer la raison de cette longue marche. La limonade était fraîche et me donnait envie de m’allonger dans l’herbe afin de faire la sieste. Mais il était temps de se mettre au travail, nous étions là pour ça après tout. Cependant, le destin ne voulait pas que je me lance dans ce projet pour le moment. En effet, les membres arrivaient les uns après les autres et les conversations se lançaient. D’abord, ce fut Caoimhe qui vint vers nous, se présentant au groupe puis elle se tourna vers moi et me demanda des nouvelles de Maks.


- Non, aucune depuis qu’on s’est laissé hier. Mais se faire attendre a l’air d’être sa spécialité disais-je en rigolant.

Une voix derrière moi me fit me retourner, il s’agissait surement d’un autre membre de l’Emblème puisqu’il était là pour aider. Il avait raison, nous étions déjà une bonne troupe à être ici, prêt à aider. Et quand on parlait du loup, Maks arriva juste après avec Pandore toujours fourrée dans ses pattes. Il avait l’air de faire un effort pour parler et ne pas utiliser son téléphone. Je pense qu’il préférait éviter que tout le monde le dévisage ou ait de la pitié pour lui. Moi, je trouvais ça drôle comme moyen de communiquer.

Une jeune fille passa par le stand, posa son verre vide et alla directement rejoindre Caoimhe qui était parti aider à décharger. J’allais répondre à Maks quand une autre personne arriva, c’était fou la vitesse à quel point les gens arrivaient, pire que la file d’attente pour un concert. Il s’agissait d’un garçon en fauteuil roulant qui se présenta sous le nom de Nai. Sa voix était hésitante mais j’étais pareil quand je rencontrais des gens pour la première fois, même si depuis mon arrivée à Mhyone, mon problème de timidité s’arrangeait. J’espérais que j’allais réussir à retenir tous les noms. Je décidais de rassurer le garçon puis d’embarquer Maks avec moi pour aller aider.

- Enchanté Nai, moi c’est Vixion. Ne t’inquiète pas, tout le monde peut aider. Tu auras qu’à servir les limonades par exemple comme ça, tu rencontreras totu el monde en même temps. Maks ? Ca te convient si on va aider à finir de décharger ?


Fiche perso / T-Card
Je parle en #218A3F
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 436
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 23 Mai - 15:55



Main tendue, l’inconnu lui proposa un verre. Boissons gratuites. Des villageois arrivèrent. Seulement pour les Guériaigles. D’abords surprise que des curieux viennent simplement voir ce qu’ils se tramaient puis elle sourit en voyant que les gens payaient sans broncher leur verre de limonade.

-C’est une manière comme une autre de gagner de l’argent, je suppose. En tout cas, je suis contente de mettre enfin un visage à l’inconnu du Pokéweb qui s’appelle… ?

Pas le temps de faire connaissance. D’autres personnes, des membres de l’Emblème, arrivaient déjà. Des têtes qu’Hélène n’avait jamais encore rencontrées. La jeune femme essayait de retenir tous les prénoms mais elle allait probablement écorchés beaucoup d’entre eux. Au moins, elle était assez physionomiste pour se rappeler des têtes. Des Guériaigles aidèrent à décharger le camion, se vidant rapidement de de son contenu.

-Je pense qu’il serait temps de mettre aussi la main à la pâte… Si quelqu’un veut se joindre à moi, ça ne sera pas de refus !

Sur ces mots, la jeune femme se dirigea vers un groupe d’ouvriers pour leur demander la marche à suivre. N’y connaissant rien à la construction, elle dû redemander quelques explications. Bras croisés et tête penchée, elle les écoutait pour ne manquer aucune information. Après avoir plus ou moins compris les informations, elle se munit d’une boîte à outils. Planter des clous dans des planches n’avait pas l’air très compliqué.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Bord-au-Vent :: QG de l'Emblème-
Sauter vers: