:: Mhyone :: Nox Illum :: Aéroport Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Retrouvailles incongrues [ft: Nai Herios]

avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 228
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 12 Mai - 20:45


Trouvant qu’il avait vécu suffisamment d’aventure ces dernières semaines, l’atypique Sceau avait dans l’optique de se permettre une soirée à ne rien faire d’autre que bouquiner. Cependant, son destin en décida autrement lorsqu’il se prit une veste de laine sur sa tête, signe qu’il était prié de sortir de son petit monde pour suivre les plans de ses parents adoptifs. Évidemment, qui dit veste dit extérieur. Une suite logique en somme, mais pour quoi faire? Il ne pouvait qu’espérer comprendre ce qu’avaient ses tuteurs derrière la tête en cours de route pour le priver ainsi de sa soirée tranquille.

L’une des sœurs de sa mère aurait eu la si délicate intention de vouloir leur rendre visite. Zenchi s’en est souvenu, lui qui avait espéré que cette bien aimée tante ait changé d’avis en court de route. Ce n’est pas qu’il ne l’apprécie pas, il ne l’a jamais rencontré en personne, mais faire de nouvelles rencontres n’était pas vraiment ce qui lui plaisait le plus. Qu’elles soient agréables ou non. On lui avait bien fait promettre de faire un peu plus d’efforts, une promesse ne suffit pas à vous le faire apprécier davantage. Alors, rencontrer cette tante ne l’intéressait pas plus ce qu’il faut.

Comme il fallait que cette visiteuse ne soit pas native de cette région, la rejoindre était nécessaire pour s’assurer en personne qu’elle ne se perde pas dans la vaste ville de Nox Illum. Zenchi le comprenait bien, mais pas pour autant pourquoi il devait lui aussi venir. Ce n’est pas comme s’il pouvait lui arriver quelque chose de grave… C’est un enfant bien sage! Un adulte même! Mais il préférait le terme d’enfant. Cela implique bien moins de responsabilités… eh! Il ne faut pas pour autant tirer la conclusion qu’il n’est pas quelqu’un de particulièrement responsable! Juste qu’il n’est pas prêt à accepter ce qu’implique le statut d’adulte, c’est quelque chose d’effrayant pour lui. Pour bien des raisons.

Le jeune homme ne voulait pas y penser plus longtemps. Désormais à l’aéroport de la cité, l’heure était de se trouver une quelconque excuse pour fuir. Hors de question de devoir passer des heures à écouter d’ennuyeuses conversations où sa plus grande participation consistera à bouger légèrement la tête lorsqu’on lui adressera quelques mots.

L’antagoniste est en vue, ce n’est plus qu’une question de minute. Zenchi n’a toujours pas d’excuse, nom d’Arceus que cette soirée sera- oh, ne serait-ce pas un visage familier? Des cheveux blancs, un fauteuil roulant… Zenchi n’en connait pas beaucoup des garçons de ce genre-là, alors ça ne peut être que… qu’une échappatoire tout à fait convenable! Il n’avait pas oublié le nom de cette personne qui avait vécu dans le même orphelinat que lui, c’est donc une excuse tout à fait crédible. Une excuse qui passera sans encombre en plus de cela! C’est parfait, sauf qu’il faudra donc lui parler, un mal pour un bien.

Zenchi allait donc à la rencontre de cet individu. L’idée de pouvoir parler avec une vieille connaissance est beaucoup plus attrayante que de mollement participer à une conversation. Il avait la phrase d’approche parfaite pour l’occasion.

- Ta tête me dit quelque chose, on ne s’était pas déjà vu quelque part? Bon en même temps, j’en connais pas des tonnes des types albinos et handicapés!

Des paroles totalement dignes de ses compétences en relations sociales. Si cette personne le reconnait bien, espérons qu’elle comprenne que ce que voulait dire ce sceau est qu’il ne l’a pas oublié.





Retrouvailles incongrues
Feat Nai Herios


"On cherche à me comprendre en #42B5A6"
Remarque du jour: Je regrette déjà de m'être donné le défi de recevoir des pokéball sans jamais dépenser le moindre pokédollars... #radin (Objectif: accumuler 2000 pokédollard que je dépenserais en une fois niark niark)

"L'inspiration est menacée d'extinction par ma motivation." -Comparazor
Fly with the stars
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 75
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 14 Mai - 0:04



Retrouvailles incongrues.
 

 Ft. SEIYA Zenchi



 

Le grand jour était enfin arrivé. J'y étais. Bien assit dans le siège de l'avion après avoir bien encombré -malgré moi- le personnel pour mon installation. Je sentais le regard des passagers se poser sur moi tandis que j'ajustais mes lunettes de soleil qui protégeaient mes yeux fragiles d'une trop forte lumière. J'y étais... J'allais partir, seul, droit vers l'inconnu ... Je n'étais plus très sûr de moi. La peur commençait à me gagner ... Mais je ne pouvais plus faire demi-tour. C'était trop tard. J'allais devoir affronter mes angoisses pour prouver ma force !
Lors du vol, ce n'était pas la grande forme... Un mal terrible des transports m'assaillait et je ne pouvais rien faire d'autre que d'essayer de dormir pour ne pas subir le trajet. Cependant, le sommeil se refusait à me secourir et je dû supporter la sensation de nausée jusqu'au bout.

Une fois arrivé, ce fut la même galère pour le personnel de l'aéroport pour me sortir de l'avion. Je n'avais de cesse que de m'excuser et de remercier, très mal à l'aise. Illia, mon tarsal qui n'avait pas quitté mes genoux, nous regardait, l'air perdue. Elle découvrait tout autant que moi. Je la voyais fixer intensément chaque personne qui s'approchait de moi, comme pour les surveiller. Cela me faisait un peu sourire, c'était touchant sa façon de vouloir toujours veiller sur moi alors qu'elle était si petite.
Une fois laissé seul, je regardais autour de moi, un peu perdu. Je sortais de ma poche le papier avec l'adresse que m'avait attribué mon père qui avait déjà payé un studio pour moi. Il y avait fait livrer mes affaires pour que je n'ai pas trop à encombrer les gens autour de moi... Alors que je déchiffrais l'écriture de mon père adoptif avec mes problèmes de vision, j'entendais que l'on s'adressait à moi. Une personne qui disait me reconnaître. Je levais alors le visage vers lui, car il s'agissait d'un homme. Son visage ne m'était pas non plus méconnu. Il me fallut cependant un certain temps avant de mettre un nom sur cette personne que j'avais tant observée par le passé.

" Zenchi, c'est ça ? "

Étrangement, sa franchise ne me dérangeait pas. On sentait une certaine maladresse sociale... Mais au moins il n'avait pas de tabou sur mon handicap... Car, autrement, on a parfois l'impression que les gens pensent qu'il ne faut surtout pas nous dire qu'on a un handicap ! Alors qu'en fait, c'est juste une vérité et tant qu'ils ne nous rabaissent pas sur ça, il n'y a aucun mal à en parler.

" Vous ... Euh... Tu te souviens de mon nom ? " demandais-je en souriant, comme pour lui dire que si ce n'était pas le cas, ce n'était pas grave.

Après tout, j'étais si peu présent... Je crois bien que Zenchi est le seul à me reconnaître et que si je devais croiser un autre des enfants de l'orphelinat, aucun ne prêterait attention à moi comme lui venait de le faire. Cela me touchait énormément de sa part... Même si au fond, il m'utilisait pour fuir une rencontre familiale ! De toute façon, à ce moment là de la conversation, je n'en avait pas conscience.   

(C)Mellusa ~


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 228
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 28 Mai - 17:28


Sa franchise loin de le décontenancer, l'albinos prononça le nom de son camarade bien content de voir qu'il avait été lui aussi reconnu. Difficile de croire qu'en réalité, ces deux personnes s'adressait la parole pour la première fois! En effet, Zenchi l'avait longuement observé par le passé sans jamais oser venir à lui. Il était bien différent des autres enfants après tout. Enfant, il avait bien réfléchit à de multiple façon de l'aborder sans jamais que cela ne se montre concluant, changeant d'avis en court de route. L'albinos devait tellement le trouver étrange...

Malgré tout, ce n'est pas du jugement qu'il trouva dans le regard de l'éternel assit, mais de la joie d'être aussi abordé. C'est sûrement ce même regard qu'il lui aurait été adressé s'il avait osé franchir le pas, bien des années plus tôt. Ils avaient du temps perdu à rattraper ces deux-là!

- Bien sûr, Nai Herios, tu dois avoir quinze ans aujourd'hui, je me trompe? Notre différence d'âge restera toujours la même après tout, c'est bien l'une des choses qui ne changera jamais. Il échappa un peu rire tout en replaçant son bandeau correctement. Tu va habiter à Mhyone toi aussi? C'est un beau pays quand même, même si Kanto me manquera toujours un tout petit peu.

Son regard retomba par la suite sur le pokémon inconnu qui se tenait sur les genoux de Nai, sa pauvre connaissance en matière d'espèce de pokémon l'empêchait de bien deviner de qui pouvait-il être. Un lippouti qui s'est teint les cheveux en vert? Peu probable, mais Zenchi allait se contenter de cette supposition pour le moment. Ce pokémon est tellement étrange. Très mignon, autant que peut l'être Nai d'ailleurs. Son Kabuto était encore dans sa pokéball à ce moment là, peut-être que Zenchi devait le lui présenter? Ça pourrait être chouette.





Retrouvailles incongrues
Feat Nai Herios


"On cherche à me comprendre en #42B5A6"
Remarque du jour: Je regrette déjà de m'être donné le défi de recevoir des pokéball sans jamais dépenser le moindre pokédollars... #radin (Objectif: accumuler 2000 pokédollard que je dépenserais en une fois niark niark)

"L'inspiration est menacée d'extinction par ma motivation." -Comparazor
Fly with the stars
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 75
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 29 Mai - 19:28



Retrouvailles incongrues.
 

 Ft. SEIYA Zenchi



 

J'étais agréablement surpris de voir que Zenchi se souvenait de moi ! Je me demandais bien comment chacun de nous avait pu retenir nos noms alors que nous ne nous étions jamais adressé la parole, même pas pour un bonjour... Enfin moi si, je disais bonjour à tout le monde... Mais d'une voix si basse que strictement personne ne m'entendais... Du coup, c'est comme si je ne lui avais jamais parlé. Au passage, je ne pouvais pas m'empêcher de me demander pourquoi il venait me parler ici et maintenant alors que pendant plusieurs années à l'orphelinat il n'était jamais allé me voir... Bah, cette question ne trouvera sûrement pas de réponse, car jamais je n'oserais la lui poser oralement.
Quoi qu'il en soit, je souriais en constatant que mon nom ne lui était pas tombé dans l'oubli.

" Oui, c'est ça. Ravi que tu t'en souvienne. "

Il me demandait par la suite si je comptais habiter Mhyone. Je gardais mon sourire face à sa petite remarque, cet endroit avait l'air vraiment beau en effet... Mais je me demandais comment il avait pu supposer cela alors qu'aucune valise assez grosse pour laisser penser cela ne se trouvait à mes côtés, dans la mesure où tout allait être livré directement à ma nouvelle adresse... Adresse que j'allais devoir trouver d'ailleurs !

" En effet... ça a l'air vraiment beau comme endroit. Bien sûr, Kanto reste notre région d'origine... Normal qu'on ne l'oublie pas. "  

En effet, je n'avais pas réalisé avant que Zenchi n'en parle mais... Kanto allait me manqué, même si j'y ai passé la majorité de ma vie dans la solitude et sous les contraintes... Même si j'ai perdu beaucoup là bas... C'était mes origines et c'est avec ce que j'ai vécu là bas que j'étais arrivé ici.

" Dis... Et toi ? C'est indiscret de... Te demander ce qui t'amène à cet aéroport ? Je doute que tu soi venu exprès pour m'accueillir. "

Disais-je, tentant un peu d'ironie. C'était assez étrange... C'était la première fois que je parlais avec Zenchi mais j'étais beaucoup plus à l'aise qu'avec un parfait inconnu. Dans le sens où... Bah j'arrivais à ne pas bégayer de trop et à ne pas parler si doucement que ça... Du moins, par rapport à mon habitude.

  

(C)Mellusa ~


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 228
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Juin - 5:19
Hrp: Bon c'est pas que j'ai la flemme de remettre le code, mais... ah si. Et il est 23:20. Merci soeurette de me l'avoir laissé à 21h comme tu l'avais promit.

Oh, ce sourire. Le Sceau sentait son cœur se réchauffer à la vu de ce simple sourire. Nai l’ignore assurément, mais Zenchi avait toujours trouvé que l’albinos avait l’air triste de devoir resté assit pendant que ses camarades pouvaient jouer et courir. Bien qu’il aurait particulièrement apprécié lui faire décrocher ce sourire quelques années plus tôt, Zenchi ne pouvait qu’en être ravi. Néanmoins il ne cesse de redouter qu’une de ses répliques maladroites ne puisse blesser. À entendre les propos de son interlocuteur, l’atypique est encore sur la bonne voie vers la sociabilisation.

Puis, arriva cette question, la véritable raison de sa venue ici. Malgré qu’habituellement le Sceau soit très peu réceptif à l’emploie d’un ton ironique, un petit rire parvint tout de même à se glisser d’entre ses lèvres. Eh bien, son armoire à excuse ne pourrait pas le sauver cette fois. Pas que ce soit l’inspiration qui lui manque, c’est d’un ami dont on parle. Du moins, Nai est considérer comme tel aux yeux de l’enfant qui ne veut pas grandir. Aux amis, on ne devrait jamais mentir. De toute manière, mentir serait contre sa réputé franchise de toujours. C’est donc en accord avec celle-ci que Zenchi répondit, avec son calme habituel.

- Évidemment que ce n’est pas pour toi que je suis ici. Si je suis venu, c’est juste parce que je parcourais justement la foule du regard à la recherche d’une échappatoire. Tu es si facilement reconnaissable que je ne pouvais pas laisser passer l’occasion.

Zenchi soupira, puis désigna du pouce la cause de sa fuite. Cependant, il serait bien étonnant que Nai sache ce dont il veut parler. Logiquement, il n’avait jamais été présenté à ses parents adoptifs. Heureusement que le Sceau se fit de lui-même cette remarque, des précisions de plus n’étaient pas de trop.

- On, c'est-à-dire mes parents, devait aller rejoindre une tante qui va sans aucun doute possible résider avec nous quelques jours. Je sentais venir la discutions interminable auquel je n’aurais pas pu participer. Après tout, je ne suis pas vraiment de sa famille. Alors, on n’aurait pas eu grands choses à se dire. Toi par contre, tu es de ma famille. Alors forcément que le choix était clair entre te faire la conversation ou écouter une inconnue me raconter sa vie.

Zenchi se mit à faire un beau grand sourire emplit de sincérité. Aussi sincère que ses propos. Puis, son attention retomba inévitablement sur l’étrange chose se tenant toujours sur les jambes inertes de son… frère? Peut-être devrait-il lui demander ce que c’est. Et surtout, comment il l’a eu.


"On cherche à me comprendre en #42B5A6"
Remarque du jour: Je regrette déjà de m'être donné le défi de recevoir des pokéball sans jamais dépenser le moindre pokédollars... #radin (Objectif: accumuler 2000 pokédollard que je dépenserais en une fois niark niark)

"L'inspiration est menacée d'extinction par ma motivation." -Comparazor
Fly with the stars
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 75
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Juin - 23:03



Retrouvailles incongrues.
 

 Ft. SEIYA Zenchi



 

Ce fut avec surprise que je me retrouva confronté à la franchise pure de Zenchi ! J'étais plutôt content qu'il me dise la vérité, puis c'était un peu évident qu'il n'était pas venu spécialement pour me voir, d'autant plus qu'on ne s'était jamais adressé la parole avant ce jour... Je me doutais donc du fait que je servais de refuge, d'échappatoire, de prétexte pour fuir ou éviter quelque chose. Il s'agissait donc d'une retrouvaille familiale dont il se sentait exclu. Je dois avouer que j'étais partagé... Cela me blessait un peu dans un premier temps de n'être qu'un prétexte pour éviter une conversation ennuyeuse, j'avais le sentiment d'être un bouche-trou ... Mais ce que Zenchi prononçait par la suite avait complètement détruit ce sentiment pour le remplacer par son opposé total ! Il disait même quelque chose... Qui m'avait énormément ému... Il disait que j'étais de sa famille. On ne s'était jamais adressé la parole, et il me considérait quand même comme étant de sa famille ! J'en avait presque les larmes aux yeux tant cela m'avait ému, et je rougissais un peu de honte de m'émouvoir si facilement et à l'idée qu'il ne le remarque...

" Oh.. Merci... Ravi de te permettre d'échapper à l'ennui... "

Je gardais mon sourire, vraiment heureux et touché d'entendre de tels propos. Puis, je voyais qu'il regardait Illia, probablement se questionnait-il sur sa présence... Je profitait du fait qu'il détourne le regard pour essuyer le plus discrètement possible mes yeux avant de décider d'entreprendre les présentations.

" Je te présente Illia, c'est un pokemon que ma mère adoptive m'a offert quand j'avais douze ans. "

Je réalisais que parler de ma mère adoptive me rendait plus triste que ce que je pensais... Je croyais avoir fait le deuil, mais finalement, non. Je gardais mon sourire pour que Zenchi ne remarque rien, je n'allais pas lui parler de choses déprimantes alors qu'on se parlait pour la première fois... Mais mon sourire devait sûrement paraître plus triste qu'avant. J'espérais vraiment que ce n'était pas le cas et qu'il ne remarquerait rien. Je décidais, par sécurité, de détourner son attention de par une question.

" Et toi ? Tu as des pokemons toi aussi ? "
  

(C)Mellusa ~


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 228
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 20 Juin - 21:26
Apparemment touché par ces propos empreints d’une certaine fraternité touchante, l’albinos eut un sourire encore plus grand, en plus de voir ses joues s’empourprer légèrement. Ce n’est qu’en de pareilles circonstances qu’on ne peut avoir autre réaction que de se voir heureux d’être une belle opportunité d’échapper à l’ennui.

Nai ayant fini par remarquer l’air interrogateur porté sur son pokémon du type psy, celui-ci fit les présentations. Illia? Est-ce bien le nom de son espèce ou bien un surnom? Le Sceau dans sa plus grande ignorance ne pouvait que peu apprécier ces marques purement affectionnelles. Présenter son compagnon de route uniquement par son nom, ça ne devrait se faire que sur des êtres humains!

Zenchi ayant déjà fait cette erreur quelques fois par le passé. Correction. Il y a quelques jours à peine, il préféra en conclure qu’il s’agissait bien que d’un surnom. Illia… N’est-ce pas aussi le nom d’un pokémon fossile du type plante? Du moins, ça y ressemblait beaucoup. C’est une constatation tout de même assez amusante sachant le surnom que ce dresseur amateur avait trouvé pour son amie. Cette observation lui empêcha néanmoins de remarquer la tristesse qui se peignit dans le regard de son interlocuteur durant quelques instants. Peut-être ne le saura-t-il jamais. Nai avait choisi le bon moment pour détourner son attention sur une question tout à fait convenue. Ainsi, Zenchi n’allait pas plus porter attention à ce qu’il pouvait ressentir, trop peu doué pour décoder les émotions humaines au milieu d’une conversation intéressante.

- Et bien, si. Je suis moi-même accompagné d’un pokémon. Je l’ai trouvé à l’état sauvage en compagnie de mon père adoptif. Son espèce m’est totalement étrangère. Il doit venir de loin!

Il eut un faible sourire en se remémorant sa rencontre très riche en émotion avec son Kabuto. Cela faisait combien de temps maintenant? Deux ans. Quatre peut-être. Zenchi ne se posait pas vraiment la question. Il ne s’était jamais donné la peine de compter. Comme il se doutait bien que c’était à son tour de présenter le Cavaleur. L’atypique enclencha le mécanisme de la balle qui relâcha dans un faisceau lumineux ce qu’elle contenait. L’insecte eut pour première priorité d’atteindre le sommet de la tête de son dresseur pour mieux observer les lieux. Pourquoi l’avait-on appelé? Un combat? Ses frêles antennes frémissaient à l’idée de se battre, ça ne serait pas de refus de décharger ainsi son énergie débordante! Mais Kabuto comprit bien vite qu’elle n’était là que pour entrer dans le décor. Comme si elle allait se tenir tranquille pour autant!

- Elle, je l’ai appelée Kabuto. Comme le fossile, je leur trouvais des airs de ressemblances. Puis, j’ai toujours rêvé d’en posséder un. Alors comme ça ne cours pas les rues, j’ai décidé qu’elle en était un. Kabuto a de la difficulté à se tenir tranquille et adore se battre. On pourrait peut-être s’affronter un jour.

Cette formule de présentation lui convenant parfaitement. Zenchi n’ajouta pas un nom de plus. Regardant l’albinos en attendant sa réponse, avec toujours un fin sourire au visage.


"On cherche à me comprendre en #42B5A6"
Remarque du jour: Je regrette déjà de m'être donné le défi de recevoir des pokéball sans jamais dépenser le moindre pokédollars... #radin (Objectif: accumuler 2000 pokédollard que je dépenserais en une fois niark niark)

"L'inspiration est menacée d'extinction par ma motivation." -Comparazor
Fly with the stars
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 75
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 24 Juin - 23:17



Retrouvailles incongrues.
 

 Ft. SEIYA Zenchi



 

Répondant à ma question, Zenchi m'assurait qu'il avait lui-même un compagnon de route avant d'enclencher le mécanisme de sa pokeball pour me le présenter. Le pokemon apparaissait devant nous, aux aguets, prêt à en découdre. Je me contentais de lui sourire amicalement, un sourire qui montrait bien que je ne répondrais pas à ses attentes. Ilia elle restait très calme, un peu sur ses gardes mais loin de la provocation ou de la volonté de se battre qu'éprouvait le... Euh... Je n'y connaissais absolument rien en pokemon fossiles, j'arrivais un peu à les distinguer des pokemons "normeaux" mais je n'en connaissait aucun nom !
Zenchi m'expliquait ensuite qu'il l'avait nommée Kabuto à cause de ses airs de ressemblances avec ce pokemon. Cela me fit sourire... Voici une façon bien originale de choisir un nom pour un pokemon.

" C'est original comme façon de nommer... J'aime bien. " souriais-je.

Décidément, pouvoir parler à Zenchi me mettait de bonne humeur. Depuis tout ce temps où j'avais voulu lui adresser la parole sans oser... J'aurais pu, finalement. Mais ce qui était fais était fait...
Par la suite, il me proposait que nous nous affrontions un jour. Je regardais Ilia, puis son Kabuto et enfin, lui. Les combats... N'étaient pas ma spécialité... A vrai dire, pour moi Ilia était une amie et je n'avais pas encore osé songer à l'entraîner dans quelque chose d'aussi risqué. Je ne voulais pas la voir se blesser ...

" Je ne sais pas trop... Je n'ai jamais essayé et j'ai un peu peur qu'elle ne se retrouve blessée dans un combat... "

En m'entendant parler, Ilia poussa un cri comme pour me contre dire ! Elle montrait toujours une volonté d'acier quand il s'agissait de prouver qu'elle était forte et pouvait me protéger malgré sa petite taille et son manque d'entraînement -qui était de ma faute-.
  

(C)Mellusa ~


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 228
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 15 Juil - 20:39
La sovkipou de l’atypique se montrait tout aussi indignée des propos tenu par l’albinos. Ayant prit goût aux combats pokémon, elle ne pouvait que se mettre en colère contre quiconque négligeant l’entraînement de son partenaire de route. Zenchi sentait bien le mécontentement du type insecte, c’est pourquoi il la prit contre lui pour qu’elle se calme. Bien que débutant en matière de dressage, Zenchi avait très vite comprit l’importance que l’on devait accorder aux combats. C’est le meilleur moyen d’aider ses pokémons à devenir plus fort, mais aussi de très bonnes occasions d’apprendre à les connaître. Bien qu’il puisse tout aussi comprendre les raisons qui puissent pousser d’autres à éviter les combats, le sceau se devait de rassurer Nai sur ce point.

- Ton pokémon n’a pas besoin de ta peur, mais de ta confiance c’est sur ça que se basse avant tout l’issue d’un combat. C’est la confiance mutuelle qui aide pokémon et dresseur à devenir plus fort. Puis, je ne dis pas qu’elle n’a aucune chance de se blesser, mais je suis sûre qu’elle est parfaitement en mesure de savoir ses propres limites et d’empêcher par elle-même de se blesser trop gravement. Fais-lui confiance.

Satisfaite de son discours, Kabuto bats de l’air avec sa queue, comme pour affirmer ses propos. Zenchi en sourit et la remettre sur sa tête. Le pokémon s’y couche, comme si ses cheveux formaient son nid douillet. Zenchi attendit la réponse de son interlocuteur, puis décida d’ajouter une dernière chose.

- C’est un travail d’équipe, si elle devient plus forte, tu le deviendra aussi, même si ton assistance peut te paraître minime.

L’atypique par son sourire lui signifiait tout le soutient qu’il était prêt à lui fournir si le besoin était. Puis il sursauta lorsqu’il entendit son nom. L’un de ses parents lui faisant signe qu’ils étaient prêt à partir. Zenchi se tourna pour leur faire un signe de main, pour montrer qu’il les avait bien entendu. Puis il se tourna à nouveau vers Nai, pour lui adresser une dernière fois un regard. Sur le point de rejoindre sa famille.


"On cherche à me comprendre en #42B5A6"
Remarque du jour: Je regrette déjà de m'être donné le défi de recevoir des pokéball sans jamais dépenser le moindre pokédollars... #radin (Objectif: accumuler 2000 pokédollard que je dépenserais en une fois niark niark)

"L'inspiration est menacée d'extinction par ma motivation." -Comparazor
Fly with the stars
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 75
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 15 Juil - 21:01



Retrouvailles incongrues.
 

 Ft. SEIYA Zenchi



 

J'entendais bien les arguments de Zenchi concernant le combat et vu ainsi cela donnait presque envie. J'avais toujours autant d'inquiétudes mais il avait raison... Et puis Ilia voudrait sûrement devenir plus forte pour pouvoir me venir en aide. Et puis ainsi, on aurait de quoi s'occuper. Je songeais également que cela pouvait m'aider à prouver à mon père que je pouvais être fort ! Me débrouiller tout seul comme un grand. Je regardais Ilia, comme si cela pouvait m'aider à confirmer l'idée lancée par notre tout nouvel ami. Il n'était pas difficile de voir qu'elle approuvait à cent pour cent et cela me fit sourire un peu.

" Tu as raison... Merci beaucoup, j'y penserais. "

Je sursautais en même temps que lui quand une voix l'appela et je regardais... C'était probablement la famille qu'il fuyait à la base. Tandis qu'il partait, me lançant un dernier regard, je lui souriais, ayant du mal à cacher ma déception. J'avais le petit espoir de ne pas me retrouver seul si vite, mais j'aurais dû m'y attendre...

" Au revoir... " lui disais-je doucement en le regardant s'éloigner.

Je pris ensuite mes roues pour les faire tourner et faire avancer mon fauteuil, partant à la recherche de ma nouvelle demeure. Avant de quitter l'aéroport, je lançais un regard à Zenchi qui marchait avec sa famille. Sur le coup, je senti le poids de ma solitude. Même si ma relation avec mon père n'était pas optimale, là, je n'avais plus personne d'autre qu'Ilia avec qui je ne pouvait pas avoir de grandes conversations... Je secouais la tête, comme pour virer toutes ces pensées de mon esprit, puis je reprenais ma route, Ilia toujours sur les genoux.


  

(C)Mellusa ~


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Nox Illum :: Aéroport-
Sauter vers: