:: Mhyone :: Minami Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Requête photographique {ft. Troy O'Bowen

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Région d'origine : Mhyone
Expérience : 551
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 22 Mai - 17:42



Une belle journée en vue. Tout le monde s’agitait, entre touristes et festivaliers, Hélène ne savait plus où donner de la tête. Minami était surexcitée comparé à Nox Illum. Pas un seul coin dans la ville ne semblait calme. La jeune femme sentit la Pokéball d’Hélios se secouer. Le lionceau voulait sortir pour profiter du soleil. Néanmoins, Hélène ne prendrait pas ce risque. Elle ne tenait pas à le perdre dans ce capharnaüm et encore moins qu’on le lui vole.

Elle pressa le pas. Main sur la Pokéball du félin, elle l’empêchait de sortir. La sphère remua encore, faisant comprendre l’agacement d’Hélios. Hélène aurait aussi aimé qu’il prenne l’air. Elle arpenta les rues de la ville de long en large, repassant parfois sur ses propres pas. Il lui fallait un endroit loin de ce remue-ménage comme… ce parc. Parfait ! Ce petit coin de verdure ferait amplement l’affaire.

Hélène lâcha ses deux monstres, précisant bien qu’ils ne devaient pas quitter le parc. Le chat s’en alla directement se rouler dans l’herbe, tandis que la plante préféra se mettre au soleil. Ayant toujours de quoi noter, la jeune femme saisit l’occasion pour donner des nouvelles à son amie d’enfance.


Coucou Mel’,

Comment tu vas ? J’imagine déjà ta tête en voyant cette lettre. Pour tout t’expliquer, je n’ai pas mon pc avec moi. Bien sûr, je pourrais t’envoyer un simple sms mais fleur bleue comme tu es, je me suis dit que tu préférais une lettre écrite par mes magnifiques mains ! Et si jamais tu te poses la question, mes chevilles vont très bien…

Pour l’instant, je n’ai pas encore eu le mal du pays. Ok, les trois premiers jours je me suis sentie un peu perdue mais quand l’éditeur m’a donné du boulot, ça été mieux ! Puis si tu voyais l’appart’ qu’on m’a refourgué à Nox Illum… Bref, vaut mieux pas rester sur place -puis j’aime pas ça mais tu le sais déjà- Du coup, je t’écris depuis… Minami ! Je sens ta jalousie jusqu’ici. Exit les vacances à Relifac-le-Haut et sa mer à -5°C. Promis, un jour je te payerai un billet d’avion et tu profiteras aussi du ciel bleu !  J’essayerai de développer quelques photos pour te montrer la mer, elle est super belle.

J’avoue, je profite pas mal du voyage. J’ai même rencontré plusieurs personnes, les gens sont assez sympathiques ici. Puis j’ai capturé un Mystherbe. Bon ok… Je fais pas le poids face à ta team de gros bourrins gavés à la testostérone. Mais avoue, c’est déjà un bon début, non ? Par contre, tu m’expliques comment tu fais pour les garder dans leur Pokéballe ? Avec Hélios j’ai un mal de Ponchien alors avec une équipe complète, j’ose pas imaginer.



La photographe se stoppa net. Des gens commençaient à venir se reposer dans le parc. La vieille femme qui nourrissait les Poichigeons ne la dérangeait pas, par contre les enfants qui hurlaient, c’était une autre histoire. Visiblement, on ne pouvait pas souffler tranquillement dans cette ville.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 1250
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 24 Mai - 19:18
REQUÊTE PHOTOGRAPHIQUE


OST | Electric Light Orchestra - Mr. Blue Sky :
 

Comment immortaliser les hasards de la veille sans paraître trop insistant, ou pire, bizarre ? La question me tourne depuis ce matin, et je crois avoir trouvé la solution.

L'Emblème du Guériaigle et ses nombreux talents cachés.

Je vogue à travers le Poryweb à la recherche de mon ange salvateur. Je me souviens d'avoir entendu parler d'une photographe, le jour de la construction. Ce pourrait être le medium parfait ! Reste à avoir une stratégie efficace pour ne pas vendre la mèche à une inconnue. Une stratégie efficace... hm... l'Emblème du Guériaigle...

Euréka.

Un album photo !

J'agresse l'image de profil de « Hélène Mellecœur » et sélectionne le champ de texte. Puis hésite. Comment me faire bien voir ? Salut, je suis Troy, le vendeur de baie Sitrus pressée ! Lol. J'ouvre mon carnet de notes aux dernières pages et le feuillette jusqu'à mes annotations. Hélène – Brune – Rapia. D'accord. Bien penser à parler d'argent.

De : Troy O'BowenHey, Hélène ! C'est Troy, de l'Emblème. Tu te souviens de moi ? J'ai un service à te demander. Mais je compte bien te dédommager de tes frais. Ce serait plus... une commande, en fait. Une sorte d'album photo. On peut en parler de vive voix ?

Hop, message envoyé. Il n'y a plus qu'à.

Color Code HTML:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Mhyone
Expérience : 551
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 24 Mai - 20:28



Les enfants. Que de joie. Même la grand-mère aux Poichigeon partait. Hélène se sentait seule d’un coup. Elle avait légèrement menti dans sa lettre. Le mal du pays commençait à l’envahir. Néanmoins, elle ne voulait pas inquiéter son amie d’enfance. Le vibreur de son portable la sortit de ses pensées. En parlant d’ami, elle en avait un. Peut-être était-ce Mel’ ? Comme une sorte de connexion télépathique.

Faux espoir. Le message venait de Troy. Le vendeur de limonade. Néanmoins, son message piqua en plein vif la curiosité d’Hélène. Une commande pour un album photo. Ça la flattait. D’une certaine manière, on reconnaissait ses talents de photographe. A moins que Troy lui demandait ce service pour une question de facilité. Quoi qu’il en soit, la jeune femme relevait n’importe quel défi photographique avec plaisir.

De : Hélène MellecoeurSalut Troy ! Oui, je me souviens bien de toi. C’est ok pour la commande. En ce moment je me trouve à Minami, on pourrait se voir à quel moment ?


Ce serait un heureux hasard qu’il se trouve aussi à Minami. Même si c’était le cas, il fallait encore le retrouver. Hélène ne connaissait rien à la ville. En attendant la réponse, elle observait Hélios se rouler dans l’herbe, nullement dérangé par l’agitation. Il y en avait au moins qui profitait des dix mètres carrés de verdure.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 1250
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 25 Mai - 11:45
REQUÊTE PHOTOGRAPHIQUE


OST | Electric Light Orchestra - Mr. Blue Sky :
 

La réponse ne se fait pas attendre ! Une notification alerte mon ouïe, un « 1 » surplombant l’icône de l'enveloppe de la messagerie. Mon pouce se rue dessus.

Hélène Mellecœur est partante. Mon plan est sans faille, et voici la première brique consacrée à son tumulus. Parce qu'il y a toujours une tombe à la fin du chemin – que l'on soit enterré avec les honneurs, ou à côté du chien sous un jour de pluie. Mais pour l'instant, je dois profiter de l'instant présent et me consacrer à cent pourcents à la vie épanouie de ma... traque d'informations ? Eh, il n'y a pas de honte à avoir !

De : Troy O'BowenMinami ? Je comptais rejoindre Méridian dans la journée, mais sachant que le port est sur le chemin... OK. On se voit dans quelques heures ? Je vais en avoir besoin d'au moins deux pour le trajet. Je te laisse choisir le lieu du rendez-vous !

Message envoyé. Direction ma chambre, où ma valise m'attend grande ouverte.

* * *

Le bateau amarre à Minami. Finalement, j'ai pu monnayer les services d'un pêcheur local au lieu d'emprunter les voies royales du ferry. Moins de chichi. Plus d'efficacité. Et me voilà donc à poser le pied sur la terre ferme, dédommageant mon chauffeur pour son détour jusqu'à l'île principale. Cela fait une petite traite depuis Mirabèce.

Je zieute les aiguilles de ma montre. Vingt minutes d'avance. Juste assez pour retrouver Hélène. Je dégaine mon portable et tape l'adresse du rendez-vous...

Mais en avant tout, je loge mes écouteurs dans mes oreilles et monte le volume à fond. C'est une bonne journée. Une bonne semaine, même ! Autant en profiter.

Color Code HTML:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Mhyone
Expérience : 551
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 25 Mai - 16:06


Choisir le lieu de rendez-vous ? Très bien. Néanmoins, Hélène ne connaissait pas grand-chose de Minami. Elle prit son appareil photo pour se rappeler des quelques endroits marquants. Evidemment, la jeune femme ne manquait pas une occasion d’immortaliser les endroits de la ville. Mis à part ses proches, personne ne verrait ces photos. Peut-être devrait-elle penser à ouvrir une galerie ou quelque chose du genre. Bref. Là n’était pas le sujet.

De : Hélène MellecoeurDans ce cas, rendez-vous Place de l’Hyporoi. A toute !


Une place avec une magnifique fontaine… Hyporoi, bien sûr. Elle ne se situait pas très loin de son hôtel, elle devrait facilement retrouver l’endroit. En attendant Troy, elle irait continuer sa lettre dans sa chambre, au calme. Et profiter de la piscine aussi.



Après avoir nagé ses longueurs et surtout s’être endormie sur un transat, Hélène se mit en route vers la place. Elle s’assit contre un des rebords de la fontaine. En regardant son portable, elle se rendit compte qu’elle était légèrement en avance. C’était probablement l’heure de la sieste car l’endroit paraissait moins bondé que la dernière fois. Tant mieux, elle pouvait laisser gambader son Hélionceau tout en ayant un œil dessus. Plus qu’à attendre.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 1250
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 26 Mai - 9:41
REQUÊTE PHOTOGRAPHIQUE


OST | Electric Light Orchestra - Mr. Blue Sky :
 

Ne joue pas la fière. Il n'y a personne pour t'admirer ici.

Ponyta balance sa crinière au gré du vent, frappe la route pavée de ses sabots – la tête haute, toujours la tête haute. Elle m'accompagne sur le trajet, le pas assuré, comme si sol de verre s'était habillé d'un tapis rouge en son honneur. Je laisse perdre ma main sur le dessus de sa tête, son cou ; traversant les flammes intangibles dans un flegme implacable. Il n'est pas donné à tout le monde de jouer les fakirs.

Elle ne prononce aucun mot, mais se contente d'avance, de me guider, légèrement en avant. Elle sait où nous allons, maintenant. La place Hyporoi. Mais le cheval incandescent ne s'est pas démonté lorsque nous avons emprunté des virages dans des ruelles afin de « raccourcir » le trajet, toujours à l'affut de l'imprévisible pour en tirer profit. Même mon instinct capricieux semble être le serf de sa volonté impérieuse.

Les remous de la fameuse fontaine de Minami résonne dans les artères de la ville. Je rejoins une veine principale : un arc-en-ciel émane de la statue de pierre, la réplique d'un Hyporoi crachant des gerbes d'eau autour d'elle. Ponyta accélère le pas, roulant davantage des épaules, levant davantage les jambes, me snobant davantage.

Tu as intérêt à être sage ou Hélène ne te prendra pas en photo.

Elle m'ignore.

Je m'imagine sa défense argumentée, dans sa tête, résumée en un seul consensus : « Je suis bien trop splendide pour attirer l’œil de son appareil. ». Ou un dogme similaire tournant autour du champ lexical de la beauté, des paillettes, de l'orgueil positif.

Je pose un pied sur la place, place ma main en visière, plisse les yeux contre le soleil nous percutant de plein face. Ponyta suit sa route, un sabot après l'autre, vers mademoiselle Mellecœur ; l'animal est intelligent : il a vu son portrait et l'a de suite immortalisé dans son esprit avec la mention « traqueuse d'étoiles ».

Je dégaine mon portable, à l'approche de la photographe.

De : Troy O'BowenJe suis arrivé ;]

Et la salue de loin tout en les rejoignant, elle et son Hélionceau.

Color Code HTML:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Mhyone
Expérience : 551
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 28 Mai - 16:02


L’attention d’Hélène fut vite attirée le cheval de feu. Crinière au vent, il s’approcha fièrement de la jeune femme. D’abords surprise, elle regarda autour d’elle. Non, le Ponyta s’avança bien vers la photographe. Elle se releva et s’approcha doucement du Pokémon. Hélios resta sur la défensive, visiblement pas très content que sa dresseuse s’intéressait au cheval. Le félin souffla tout en gardant ses distances. Il ne tenait pas non plus à se recevoir un coup de sabot.

-Salut toi. Tu viens d’où…

Le vibreur de son portable l’interrompu. Un message de Troy. Il se trouvait juste derrière le Ponyta. Hélène en conclut que le Pokémon lui appartenait. Elle fit un geste de la main en guise de salut et se rapprocha de son congénère Guériaigle.

-Comment a été le voyage ?

Première phrase d’accroche. Hélène n’avait pas encore eu l’occasion de discuter avec Troy. En fait, elle ne savait rien de lui. Enfin… Pour le moment, elle n’avait pas de liens forts avec une personne en particulier dans cette région. Néanmoins, Troy lui donnait cette impression de mystère. Il paraissait sympathique avec tout le monde lors de la construction du QG. Pourtant, Hélène le sentait un peu… à l’écart ? Difficile d’exprimer son sentiment.

-Donc, cette commande. Un album, c’est ça ?

Rentrons dans le vif du sujet, ce qui intéressait la jeune femme. Elle ne pouvait retenir sa joie. Sa première commande à Mhyone. Cependant, cela faisait un bout de temps qu’elle n’avait pas conçu d’album. Le dernier était consacré à un baptême. Un mauvais souvenir, en fait. Le respect s’était envolé en même temps que les parents jetaient l’album à la figure de la photographe. Bref. Ça ne paraissait pas comme une raison suffisante pour refuser la commande. Surtout qu’Hélène réfutait l’idée de rester sur un échec, surtout quand il s’agissait de photographie.

Hélios huma l’air. Le Ponyta partageait une même odeur que l’homme. Le lionceau se détendit suffisamment pour tenter une approche avec la créature enflammée. Les types Feu ne pouvaient que bien s’entendre ensemble.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 1250
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 29 Mai - 7:05
REQUÊTE PHOTOGRAPHIQUE


OST | Electric Light Orchestra - Mr. Blue Sky :
 

Quelle entrée en scène. Précédé par un cheval de feu ! Même si je questionne encore l'utilité de cette Ponyta pour le moment. À peine capable de supporter mon poids ; refuse catégoriquement de servir de mule de transport ; se pavane vingt-quatre heures sur vingt-quatre pour voler les étoiles dans les yeux des gens. Eh bah. Ce n'est pas de tout repos. Heureusement que j'ai la tête sur les épaules, aujourd'hui !

Comment a été le voyage ?
Haha, je n'ai pas à me plaindre.

Je gratte l'arrière de ma tête, un sourire béat sur le visage.

C'est l'avantage d'avoir un passe-bateau. Mon métier m'oblige à me déplacer à travers Mhyone... et vu sa nature-même d'archipel, j'ai sauté sur l'occasion. Les cabines sont assez grandes. On s'y sent suffisamment chez soi. Puis les ingénieurs ayant conçu le bâtiment ont pensé à installé un hublot dans chaque chambre pour éviter l'effet de claustrophobie, qui cause un sérieux paquet de problèmes lorsque...

Mais qu'est-ce que je raconte ?

Je tire le frein à main de mon monologue avant de me fracasser les dents en avant contre un mur de granit. Intérêt zéro. Ennui sur vingt. Autant discuter crochet avec un groupe d'adolescents shootés aux jeux et à l'herbe.

... Haha, intéressant, pas vrai ?

Je lance une œillade vers Ponyta. Elle regarde son camarade de haut, balance sa crinière enflamme de gauche à droite, frotte son sabot contre le sol pavé. Aucun hennissement. Je vais finir par croire que ce trou noir d'ego est sourd-muet.

Ce qui est un comble, il faut le dire, pour un être avide de compliments.

Oui, donc, l'album.

Je saisis mon paquet de chewing-gums, tire une languette, enlève son papier aluminium, place le dérivé de pétrole entre mes dents et éprouve ma mâchoire.

Puis en tends un à Hélène, par pure politesse.

C'est un projet sur la durée. Et quand je dis « sur la durée », je parle d'un délai maximum d'un an. Du coup, pas de salaire à l'heure, mais je te récompenserai pour chaque tête immortalisée. (Je lève un index.) Laisse-moi t'expliquer. J'aimerais offrir un cadeau pour le premier anniversaire du QG de l'Emblème, et je me suis dit qu'un tableau de liège accroché au mur, ou un album photo, serait parfait. Je t'avoue pencher davantage pour le tableau : ça attire le regard et peut décorer une pièce.

Je m’assois sur le rebord de la fontaine, retrousse les manches de ma chemise, dévoile des débuts de tatouage, immerge mes mains et humidifie mes avant-bras.

J'ai jeté un œil à ton profil : je suis fan de ton travail. Et puis, autant utiliser les services d'une Guériaigle. Il n'y a rien de mieux pour la cohésion du groupe !

Je souris en coin, fier de mon idée.

Alors, qu'est-ce que tu en dis ?

Color Code HTML:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Mhyone
Expérience : 551
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 29 Mai - 21:59


La jeune femme regarda son interlocuteur, surprise. Elle avait juste demandé comment s’était passé le voyage. Pas si le bateau avait été construit dans les normes. Dans le doute, Hélène prit cette réponse à l’affirmative.

-... Haha, intéressant, pas vrai ?
- Oui, oui… Je suppose… ?

En fait, elle n’avait quasiment rien écouté. Cependant, elle ne voulait pas se montrer trop impolie. Elle se demandait si Troy répondait toujours de cette manière : de grands discours creux. Juste pour faire joli. Hélène se secoua la tête. Non. Il voulait probablement converser et il ne savait pas quoi dire.

-Oui, donc, l'album.

Venons-en au sujet. Un sujet intéressant, qui plus est. D’abords, Hélène accepta le chewing-gum gentiment donné. Ensuite, Troy lui expliqua donc son idée. Un cadeau dédié à l’Emblème, à tous ses membres. L’idée plaisait à Hélène. Elle s’imaginait déjà en train de photographier les diverses têtes rencontrées lors de la construction du QG. En revanche, elle déplora le manque d’imagination de son commanditaire. Un album paraissait un peu simple pour Hélène. Un tableau en liège, trop banal et pas assez joli. Son cerveau carburait.

- J'ai jeté un œil à ton profil : je suis fan de ton travail. Et puis, autant utiliser les services d'une Guériaigle. Il n'y a rien de mieux pour la cohésion du groupe !

Un sourire s’afficha sur les lèvres de la jeune femme. Même si elle ne doutait nullement de son talent, un compliment lui faisait toujours plaisir. Bien que réticente au départ, elle s’était finalement décidée à poster quelques un de ses clichés. Sous certaines conditions. Elle ne tenait pas non plus à étaler ce qu’elle considérait comme sa vie privée.

-Alors, qu'est-ce que tu en dis ?

Elle ne répondit pas de suite. Seul un petit « hm » sortit de sa bouche. Elle s’installa près de Troy sur le bord de la fontaine. Les bras croisés, elle se trouvait en pleine réflexion.

-J’accepte la commande, articula-t-elle. Et pas besoin de salaire, j’ai déjà un travail qui m’en donne un. Je suis une Guériaigle, faut bien que j’apporte ma contribution d’une manière ou d’une autre.

La question sur l’argent était réglée. La jeune femme devrait en revanche trouver un moyen pour développer ses photos à coûts moindre. Elle se préoccuperait de la question plus tard, elle avait un an pour y réfléchir.

-Par contre, ne le prend pas mal, je trouve l’idée de l’album et du tableau en liège… pas top.

Un peu de créativité, bon sang ! Hélène décida de manière tacite que son esprit artistique mènerait la commande comme il l’entendrait. Elle réfléchit tout en mâchouillant le chewing-gum. Une bulle éclata, une idée immergea.

-Evidemment !

L’Euréka d’Hélène.

-Je pourrais prendre des bouts de bois et les attacher entre eux avec de la ficelle pour former des cadres. Vu la flore de Mhyone, on en trouvera sans soucis. Bien sûr, faudrait les poncer, probablement les vernir pour qu’ils soient moins sales. On pourrait les peindre aussi et… Non, mauvaise idée. Ça enlèverait le côté naturel. L’idéal serait de coller avec le style « cabane en bois ». Et si je...

Elle s’arrêta pour reprendre son souffle. Tout en parlant, elle faisait de grands gestes pour appuyer ses dires. D’habitude, elle parlait peu avec la main. Mais l’idée lui plaisait tellement qu’elle s’emballait, seule. Elle respira.

-Ok. Faut que je me calme.

Elle se calma.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 1250
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 30 Mai - 15:26
REQUÊTE PHOTOGRAPHIQUE


OST | Electric Light Orchestra - Mr. Blue Sky :
 

Bingo.

La photographe s'approprie le travail pour elle-seule, accouchant d'idées loufoques pour son projet bénévole. Ma bonne étoile me sourit. Ça me fera bien moins de travail à suivre tout au long de l'année. Mais derrière toute bonne nouvelle se cache une opportunité à saisir : je dois me retrousser les manches et la saisir à deux mains.

Je m'installe confortablement sur le rebord de la fontaine, croise mes bras, hoche la tête à ses réactions endiablées, riposte de sourires sincères lorsqu'elle insulte mon manque d'originalité. Un O'Bowen, avoir le sens de l'esthétique ? Le dogme contraire est inscrit dans chaque constitution du monde en lettres d'or.

C'est une très bonne idée, Hélène. Je savais que tu étais la bonne personne à qui en parler ! (Je décroise mes bras, lève un index impérieux.) Je peux faire un commentaire ? La vie en communauté est ce qu'elle est, et des leaders montent naturellement au pouvoir. C'est la vie. Ça me paraitrait donc normal de mettre en avant les "officiers" du groupe. Ren Seishin et Caoimhe O'Kelly, notamment.

Bon dieu, mon plan fonctionne du feu de diable. J'arrive à mon but sans le faire exprès. La conversation glisse sur un mince filet d'air ; j'attends bras ouverts d'être guidé vers le paradis aux nuages de coton qui s'étend à l'horizon.

Tu aurais une proposition pour les récompenser de leur dévouement ? Faire davantage de photos pour trouver le profil parfait, par exemple ? Je n'en sais rien. Je n'ai pas ton don de photographe, c'est certain. C'est d'ailleurs pour ça que tu es là !

On avance, on avance...

Peut-être as-tu déjà des clichés en réserve ?

Encore un peu...

J'aimerais les féliciter personnellement. Monter un projet dans mon coin, pour les deux, en secret. L'Emblème du Guériaigle me tient à cœur... vraiment.

L'Emblème ? Ma langue choisit bien ses mots. Il suffirait qu'elle fourche pour que le château de cartes s'effondre, dévoilant un bien triste souverain parmi les ruines.

Color Code HTML:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Mhyone
Expérience : 551
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 31 Mai - 9:20


-C'est une très bonne idée, Hélène. Je savais que tu étais la bonne personne à qui en parler !

Elle jeta une furtif coup d’œil à Troy. Au moins, il approuvait le fait qu’elle s’accaparait tout le travail. De toute façon, quand elle avait une idée en tête, elle ne l’avait pas ailleurs.

-Je peux faire un commentaire ? La vie en communauté est ce qu'elle est, et des leaders montent naturellement au pouvoir. C'est la vie. Ça me paraitrait donc normal de mettre en avant les "officiers" du groupe. Ren Seishin et Caoimhe O'Kelly, notamment.

Hélène gratta nerveusement le sol avec ses baskets. Elle ne pouvait contredire l’homme. Des personnes arrivaient toujours à s’imposer dans un groupe. Néanmoins, cela ne voulait pas dire que cela ne la dérangeait pas. Elle réfléchissait, elle le laissait continuer son discours. En fait, pour avoir passé l’après-midi avec Ren, elle se demandait ce qu’on pouvait lui trouver en tant que leader. Certes, le garçon débordait d’énergie jusqu’à se prendre pour un super-héros mais… sérieusement ? Il était encore jeune et il ne semblait pas avoir les pieds sur terre. Quant à Caoimhe, Hélène appréciait beaucoup sa compagnie. Elle ne pouvait pas en dire en plus.

Ni Ren, ni Caoimhe ne contribuait au malaise de la photographe. Le problème semblait ailleurs. Il venait d’elle-même, sûrement. Elle entendait à moitié ce que Troy lui disait. Il parlait de récompenser leur dévouement. Quel dévouement ? Elle n’était au courant de rien.

- J'aimerais les féliciter personnellement. Monter un projet dans mon coin, pour les deux, en secret. L'Emblème du Guériaigle me tient à cœur... vraiment.
-Oui, je vois.

Pas vraiment, non. Elle se sentit complètement perdue. Elle n’arrivait pas à suivre ce qu’il se passait au sein de l’Emblème, elle avait l’impression de manquer quelque chose. Quoi ? Elle ne savait pas. Peut-être qu’elle se prenait la tête pour rien. Elle remit ça sur le compte du mal du pays.

-Tu sais, c’est très gentil de ta part de part de penser à Ren et Caoimhe. Ils sont super sympas…

Elle ne mentait pas. La jeune femme ne pensait aucun mal d’eux, le courant passait bien.

-… mais la commande que tu m’as passée va me donner déjà beaucoup de travail. Rien que le fait de partir à la rencontre de TOUS les membres de l’Emblème demandera pas mal de mon temps.

Sans rien demander en retour. A part peut-être un minimum de reconnaissance. Juste assez pour prouver que le boulot effectuer n’aura pas servi à rien.

-Alors, si tu veux les féliciter personnellement -elle reprit les mêmes mots que Troy-, il faudra trouver autre chose.

Elle n’osait pas clairement dire, malgré tout le respect qu’elle avait pour eux, qu’elle ne les considérait pas comme ses « supérieurs ». Clairement, un leader se devait être supérieur. Et cet aspect de supériorité la dérangeait. Elle n’avait pas signé pour devenir une simple subordonnée.

-Quelque chose de personnel, justement.

Un sourire gêné s'étira sur ses lèvres.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 1250
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 31 Mai - 11:58
REQUÊTE PHOTOGRAPHIQUE


OST | Cracks. Música:
 

Le nez rouge du Docteur Maboul me hurle sa détresse au visage : mon tact a touché un bord métallique. Peut-être ai-je oublié un cran sur l'échelle de la réussite, et ai grimpé trop haut pour que la photographe puisse me suivre. Peut-être que le problème plonge ses racines dans un lac souterrain, plus profond encore, et qu'Hélène y noie ma proposition pour ne pas à avoir à affronter mon regard inquisiteur.

Je la fixe comme si rien n'avait été dit, comme si rien n'avait été refusé. J'avale ses mauvaises réponses tout sourire, comme une éponge sous jeûne religieux. Rien ne peut m'abattre. Je reste droit, stoïque, zélé ; et prie l'intervention divine d'une quelconque entité au-dessus de mon crâne pour me guider vers mon salut.

Oh. Je vois...

Non, pas vraiment. Je ne semble pas voir ce qu'elle me dit. Mon sourire dévoile une doublure de rictus jaune, poli, gêné. La discussion s'engouffre dans une impasse, dans un malaise tangible, et la photographe doit le sentir. Je vais la guider hors d'ici.

C'est dommage.

Yeux rivés au sol, voix intimiste, j'ouvre mon cœur.

J'étais sur place lorsque nous avons assiégé la base Anima. Oublie ce que tu as pu lire dans les journaux, les Rangers n'ont fait que s'approprier toute la gloire. Dans les faits, sans Ren pour diriger notre force de frappe, aussi modeste qu'elle est à l'heure actuelle, nous n'aurions pu les vaincre. Il nous faut des personnes aussi motivées. Des gens qui voient au-delà de leur confort pour servir un plus grand intérêt. Parce que c'est un peu ça, l'Emblème. La justice. Le bien commun. La paix. Tu es contre ça ?

J'encoche une flèche de rhétorique et la lui loge en pleine poitrine. L'avenir de l'Emblème doit concerner tous ses membres, et il est de mon devoir de Guériaigle de convaincre mes prochains. Quitte à leur ouvrir les yeux – de gré ou de force.

Il nous faut le remercier. Le soutenir. Parce qu'un être humain abrite tous les défauts du monde, l'ego étant sa plus grande écharde. Nous perdrions une personne talentueuse, hors du commun, inspirante, s'il venait à perdre confiance. C'est à nous de lui donner une... place d'honneur ? Ça ne coûte rien. Ça ne veut rien dire. Et pourtant, tout mouvement a besoin d'une figure de proue pour avoir le vent en poupe.

Le sort de Caoimhe viendra plus tard. Je ne peux resquiller mon ordre des priorités avec celles de mon cœur ; ce serait contraire à tout ce que j'ai construit depuis la rue.

Les temps changent. Nous devons sortir notre épingle du jeu. Tous ensemble. Solidaires contre l'adversité. Une force commune ne connaissant aucun maître. Des parangons de la paix en Mhyone, et leur armée de soutiens dans l'ombre.

Je conclus d'un ultime crochet. Deux points, j'ouvre les guillemets.

Car nous avons tous un rôle à jouer dans ce combat.

Color Code HTML:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Mhyone
Expérience : 551
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 1 Juin - 20:22



Voilà qu’il partait sur Anima. L’assaut. Hélène ne connaissait que la version des journaux. Elle se doutait que celle-ci se retrouvait… édulcorée. Néanmoins, elle doutait un peu de la version de Troy. Les autres groupes dans tout ça ? A entendre son interlocuteur, il n’y avait que l’Emblème qui comptait.

- Parce que c'est un peu ça, l'Emblème. La justice. Le bien commun. La paix. Tu es contre ça?

Elle tourna vivement la tête, lui lançant un regard désapprobateur. Que sous-entendait-il ? Qu’elle devait adhérer, suivre l’Emblème jusque bout tel un toutou accroché à sa laisse ? Hélène pensait rejoindre un groupe où l’entraide primait, où les plus expérimentés conseillaient les novices… pas une secte où l’on devait rendre des comptes. La jeune femme ferma les yeux. Non. Sa comparaison allait probablement trop loin. Elle ressentait juste un peu d’angoisse. Juste un peu.

-Car nous avons tous un rôle à jouer dans ce combat.

Quel combat ? Parlait-il d’Anima ? La seule chose qu’Hélène savait ce que cet homme la noyait sous son discours. Elle qui pensait juste prendre une commande et en discuter. Elle avait l’impression qu’il l’embarquait dans quelque chose qui la dépassait. Elle voulait changer de sujet. Et vite. La jeune femme se releva d’un bon.

-Ok, ok, c’est bon ! J’ai compris.

Elle était un peu agacée, ne comprenant absolument rien à la situation. Elle lui avait juste refusé un truc. Un minuscule truc de rien du tout. Elle se sentie obliger d’accepter.

-Je vais prendre des photos en plus pour Ren et Caoimhe. En revanche…

Hélène laissa sa phrase en suspens. Ses pieds se mit à aller, faisant des allers-retours. Elle ne supportait pas céder.

-Je demande compensation pour celles-là, puisque je les considère comme extra. Je te donnerai le prix une fois le travail fait.

En fait, elle ne demanderait pas d’argent. Elle s’arrangerait pour que Troy ne la paierait pas. Ainsi, il n’obtiendrait pas les photos supplémentaires. Evidemment, elle ferait son travail correctement, histoire de montrer de la bonne volonté. Néanmoins, elle restait contre cette "hiérarchie" qui viendrait à s’installer au sein des Guériaigle. Ne pas donner ces photos était, pour le moment, le seul moyen qu’Hélène avait trouvé pour défendre sa position. Un moyen symbolique. Il ne valait guère les paroles de persuasion de Troy.

-Tu as parlé de l’assaut, un peu avant…

Masochiste. Elle devait être complètement masochiste pour dévier sur un sujet pareil avec son interlocuteur. Cependant, son avis, son point de vue l’intéressait. Elle aimerait en apprendre plus sur le personnage. Ensuite, elle se ferait une joie de trouver d’autres personnes ayant participé à cette attaque et de leur demander leur version des faits.

-Comment ça s’est passé ?

Discours grandiloquant dans trois, deux, un…




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 1250
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 1 Juin - 21:19
REQUÊTE PHOTOGRAPHIQUE


OST | Cracks. Música:
 

Ok, ok, c’est bon ! J’ai compris.

Et merde. La photographe n'est pas sensible au patriotisme naissant de L'Emblème. Je ne peux pas jouer cette carte-là pour arriver à... Hm. Peut-être serait-il plus facile de jouer franc-jeu. Il n'y a aucune honte à avoir. Un homme aime une femme ; il croit en l'avenir et désire colmater les irrémédiables futures failles de leur relation.

Et ce cadeau sera un ciment à toute épreuve.

Mais pour l'instant, je dois écouter Hélène se débattre, frustrée. De l'électricité statique lui tétanise les jambes au point qu'elles ne tiennent plus sur place. Ses mains singent leur comportement, brassent l'air de grands gestes. « Je demande compensation » ; « puisque je les considère » ; « je te donnerai le prix ». Madame tire sur la laisse pour reprendre sa respiration ; j'abandonne et lâche complètement prise.

Tu as parlé de l’assaut, un peu avant…

Mais elle serpente encore derrière la photographe, raclant le sol tel un boulet.

Comment ça s’est passé ?

Mes doigts me démangent. Me torturent. J'extirpe mon paquet de cigarettes d'urgence de ma veste de costume, en place une entre mes lèvres, recrache mon chewing-gum dans son emballage, le jette. Je prends une grande inspiration. Et soupire...

J'ai passé ma vie à pister des enfoirés. À les interroger. Autant dire que j'ai vu assez d'humains gesticuler pour savoir que tu ne veux pas connaître ma vérité.

Je tire sur mon cancer, relâche un halo de nicotine vers les nuages. Hélène m'a tendu la main et je lui ai craché dessus. Peu judicieux si je veux m'y raccrocher...

Ren avait un bon plan. J'étais infiltré chez Anima, à l'époque, et lui avais donc donné des informations sur une éventuelle opportunité d'assaut. Et ils étaient présents, lui et son escouade, prêts à investir la base Anima. Mais deux membres du Sceau se sont mis en travers de leur chemin « car ils avaient des doutes sur la fuite du Poryweb ».

Je me désigne du doigt, impassible.

Les sbires ont eu assez de temps pour se préparer. Je le sais bien, j'étais à l'intérieur. Alors, voilà : les Rangers n'ont eu aucun mérite. Je leur avais donné les coordonnées de la base bien avant de les poster sur le Poryweb, et pourtant, ils ont attendu que des civils aillent faire leur boulot pour se bouger les miches.

Je me relève de la rambarde, vire l'excroissance cendreuse de l'index. La nicotine s'impose comme le messie de mon existence, et j'accepte corps et âme cet exutoire.

Voilà. Cadeau. Fais-en ce que tu veux. Au moins, les Guériaigles ont les ailes libres. Et c'est un professionnel du maintien de l'ordre, sous tous ses aspects, qui te dit ça.

Color Code HTML:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Mhyone
Expérience : 551
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 3 Juin - 11:34


- J'ai passé ma vie à pister des enfoirés. À les interroger. Autant dire que j'ai vu assez d'humains gesticuler pour savoir que tu ne veux pas connaître ma vérité.

Hélène le regarda, intriguée. Il avait su capté son attention. Assise contre le rebord de la fontaine, elle replia un genou pour y poser son menton. Elle écoutait sans perdre une miette. Troy était donc infiltré au sein même de la base pendant que l’Emblème se chargeait de l’assaut. Le scénario se montrait digne d’un roman policier.

-Voilà. Cadeau. Fais-en ce que tu veux. Au moins, les Guériaigles ont les ailes libres. Et c'est un professionnel du maintien de l'ordre, sous tous ses aspects, qui te dit ça.

La jeune femme rassemblait encore les morceaux du récit, le collant les uns aux autres pour visualiser la forme finale du puzzle. Elle ouvrit grand les yeux. Est-ce que Troy avait bien ce qu’il avait dit ?

-Wow… tu es en train de me dire que c’est toi qui avait posté ce fameux message sur le Poryweb ?!

La vérité -si c’était bien la vérité- sonnait d’une manière étrange. Hélène ne remettait pas entièrement en doute les paroles de son interlocuteur. Néanmoins, Troy venait de dire que le message était de lui. La jeune femme ne savait pas quoi penser.

-Mais t’es de la police, alors non ? Tu peux, comme ça, poster un message anonyme avec les coordonnées d’un lieu ?

« Professionnel du maintien de l'ordre », Hélène l’avait compris de cette manière. Pour un policier, elle le trouvait un peu… bizarre. La police comportait sûrement des dizaines d’agents bizarres qui pourtant devaient faire le travail correctement.  Hélène ne voulait pas tomber dans la marmite bouillonnante aux préjugés. Elle était à la fois impressionnée et sceptique. Ces questions devaient, d’une certaine manière, le démontrer.

-Oh… Et puis pour les membres du Sceau, c’est sûr que c’est dommage d’avoir retardé l’assaut mais…

Elle fit une pause, le temps de trouver les bons mots et le tact nécessaire. La jeune femme voulait prendre leur défense. Ces personnes avaient simplement fait ce qu’elles jugeaient bon.

-Ils ne pouvaient pas savoir que l’info était à cent pour cent fiable. Je veux dire… le Pokénet regorge un peu près tout et n’importe quoi, il faut savoir prendre ce que l’on voit avec des pincettes.

Elle aussi avait douté de la véracité du message mais si Troy en était bien l’auteur, elle préféra ne rien avouer.

-Ils voulaient sans doute défendre les lieux en pensant que l’Emblème s’en prenait à des gens innocents.




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Minami-
Sauter vers: