:: Ile Mirabèce :: Port-Mirage Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'occasion fait le larron [PV Artémis Bleuette]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 255
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 28 Mai - 21:16
Del n’avait pas l’habitude de sentir les embruns lui fouetter le visage et pour cause, il n’était monté que très rarement sur des bateaux. Mais après avoir passé plusieurs heures étouffantes dans un car depuis Nox Illum, la traversée jusqu’à Port-Mirage sur l’île de Mirabèce n’en était devenue que plus plaisante. Il avait profité de cette dernière pour rester sur le pont de la navette afin de laisser Zed s’ébrouer avec un air surpris, essayant d’attraper de temps en temps l’écume projetée sur le pont. Tant qu’il s’excitait là il ne l’embêtait pas lui et le jeune homme pouvait donc se consacrer à l’étude du guide qu’il s’était procuré à Nox Illum sur cette île.

De ce qu’il pouvait en lire c’était un bastion des 1% les plus riches qui détenaient les 80 % de la richesse du monde. Arf. Au moins il y avait un casino, ça le ferait se sentir presque comme à la maison.

Passant sa main dans la doublure de sa veste il sortit les photos prises du QG de la Team Anima après l’assaut des Rangers. Il ne savait pas trop ce qu’il espérait trouver là-bas que ses collègues auraient manqués ou que les Rangers et les dresseurs n’auraient pas récupéré. Au moins en fonction des pièces qu’il pourrait assembler dans son esprit, le portrait qu’il se faisait de la Team Anima se dessinerait de façon plus claire. Avoir une image précise de ce qu’on recherche est nécessaire quand on enquête, tant que l’on ne se dicte pas de modifier la réalité pour y voir ce que l’on souhaite.

Del soupira, rangeant les clichés, et se passa la main dans les cheveux tout en regardant le ciel, diable que cette mission allait être compliquée. Zed revint se mettre à son niveau et pousser sa hanche de son museau aussi son dresseur se mit à genoux et lui ébouriffa la crinière et le poil pour la grande joie du Pokémon qui en tira sa langue d’aise.

Avant qu’il ne s’en rende compte ce qui n’était qu’un point sur l’horizon avait grossi jusqu’à former un port bruissant d’activité et paré de couleurs trop nombreuses pour que l’œil puisse toutes les reconnaître. De nombreux passagers remontèrent sur le pont pour voir la ligne finale du trajet de la navette qui manœuvra avec grâce jusqu’à toucher en douceur le bord du quai. Zed n’attendit même pas que la passerelle soit dressée pour sauter avec légèreté sur le quai. Il tourna ensuite vivement en rond le temps que son maître le rejoigne, coincé dans la foule de touristes qui descendait pesamment.

Lorsqu’enfin il fut à terre avec son sac sur l’épaule et des lunettes de soleil sur les yeux il s’autorisa un petit sourire. Quelques pas plus loin commençait ce qui semblait être un marché très actif. Il partit d’un pas léger mais tranquille dans cette direction au grand dam de son Pokémon qui voulait à nouveau se dégourdir les pattes.

Del entama ce qui pourrait ressembler dans un centre-commercial à s’y méprendre à du lèche-vitrine tout en cherchant du coin de l’œil la sortie du port afin de trouver la plage et la falaise où il devrait trouver le QG. Il avait les coordonnées exactes mais il lui fallait encore sortir de ce qui pouvait s’apparenter à une prison humaine.

Mais comme pour se rire de ses efforts il entendit proche de lui un cri…


Avatars de circonstances : Officiel et Détente:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 687
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 28 Mai - 22:17


La journée avait pourtant bien commencée. Artémis avait -enfin- rejoint l'île Mirabèce, y avait retrouvée ses grands-parents. Elle s'était levée de bonne humeur ce jour la, le sourire au lèvre, présentant un visage accueillant à tout les passants, lâchant des "bonjour" polis à tout les voisins de sa famille. Son Cornèbre ne l'avait pas levée avec ses cris incessants, la laissant sourde de ses jacasseries matinales. Mais même ensuite, la journée était belle, le soleil brillait, il ne faisait pas trop chaud. La blonde portait une robe d'été aux couleurs chaudes avec un grand chapeau blanc, accompagné d'un sac à main qu'elle portait sur son épaule. Pour une fois, elle était sortie dans le seul but de se promener et de profiter d'une belle journée. Elle voulait voir Port-Mirage, la plage Hibiscus, tout ! Des attrapes-touristes ? Evidemment, mais cela lui était égale. Rien n'aurait pu gâcher une aussi belle journée.

Dégustant une glace en marchant le long du port, Artémis contemplait distraitement l'océan. Son Pokémon oiseau voletait plus loin, avec un groupe de Goélise, se battant pour quelques miettes de pain laissé par les touristes. Le vent marin faisait voler les plis de la robe et le grand chapeau de la jeune femme, qui dut retenir ce dernier pour ne pas le perdre. Partout, des gens marchaient. Les enfants jouaient à courir dans tout les sens, les Pokémon également, les mères observaient depuis leur banc, d'autres discutaient. Très vite, l'activité prit de plus en plus d'ampleur, et bientôt la blonde se retrouva coincée dans la foule. Une situation qui l'insupportait au plus au point. Très inconfortable en présence de trop de monde, la jeune femme s'extirpa tant bien que mal et vit la source de tant d'agitation. La navette venait d'arriver. La même navette qu'elle avait prit un jour plus tôt pour venir. Elle allait se retourner pour retourner de la ou elle venait, dans un endroit plus calme, mais le destin en décida autrement.

Elle se cogna à quelqu'un. Tout se passa vite. Elle tomba, son chapeau et son sac également. Abasourdie, elle tendit la main pour récupérer son accessoire et l'autre pour prendre son sac. Au moment de le tirer vers elle, Artémis eut des difficultés, comme si on l'en empêchait, comme si... Un homme grand, celui sur lequel elle s'était cogné, tenait son sac. Elle hurla au vol au moment même où son ravisseur lui arracha le sac des mains et prit la fuite dans la foule.

"Au vol ! Aidez moi, il m'a volé mon sac !"

Désespérée et encore choquée, elle se redressa comme elle put et tenta de suivre le chemin de son voleur, mais elle ne le voyait déjà plus. Qu'allait-elle faire ? Tout était dans ce sac ! Elle devait le récupérer !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 255
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 29 Mai - 9:30
Oui c’est ça il avait bien entendu, un appel à l’aide, au vol plus précisément ! Il se dressa immédiatement toute nonchalance envolée et les sens aux aguets. Jetant un coup d’œil rapide à droite puis à gauche il avait peine à voir quoi que ce soit du fait de sa petite taille et de la masse de touristes. Le cri semblait venir de sa gauche, d’une autre allée peut-être.

-Zed, va chercher ! cria-t-il à son Pokémon.

Ce qui pourrait sembler comme un ordre stupide était en fait un ordre parfaitement sensé puisque Zed était un caninos policier qui avait été entraîné à l’académie. Il savait donc exactement ce que son dresseur attendait et se faufila entre les jambes des touristes.

De plus le cri créa une sorte de reflux dans la marée de corps dont beaucoup se figèrent en tournant la tête, la curiosité humaine et l’appât du malheur des autres les aiguillant comme des carottes. Del en profita pour littéralement se jeter dans les interstices laissés en essayant de se rapprocher le plus possible de l’allée parallèle. Il déboucha devant un étal de vendeur de breloque qui pris un air surpris lorsque le jeune homme se laissa glisser sur les pavés pour passer sous ses tréteaux. Il en profita pour lâcher un « désolé, police » contrit avant de poursuivre sa course pour atteindre l’autre venelle.

On l’avait entraîné à repérer les mouvements de foule pour trouver des assaillants en fuite mais là ce n’était même pas nécessaire, le voleur profitant de sa grande taille pour bousculer et éparpiller les passant créant de fait une voie royale pour l’officier qui ne se fit pas prier.

L’individu trébucha soudainement, une petite masse orange s’étant jetée entre ses pieds. Profitant du temps perdu, Del lui tomba dessus. L’autre tenta de le repousser mais le jeune homme mis à profit son art martial pour attraper son poignet, l’accompagner en le tirant vers le bas et le faire basculer sur son dos pour tout en poussant avec son pied afin de balayer les appuis de son adversaire. Ce dernier surpris fut projeté en avant son propre poids se dressant contre lui et il s’écrasa au sol sur le dos avant que Del tenant toujours son bras ne le fasse rouler sur le ventre et lui bloque le bras dans le dos avec le genou posé entre les omoplates, une prise moins de jujitsu que de police classique. L’individu était maîtrisé.

Au temps pour l’objectif de ne pas faire de vagues, il venait de déclencher un sacré ressac qui risquait de le laisser détrempé. Son impulsivité encore. Mais bon, on ne pouvait pas lutter contre l’instinct du métier.
Il farfouilla dans sa veste un instant avant de sortir son emblème de police de Kanto qu’il montra à la foule.

-Je suis de la police. Vous pouvez reprendre vos activités !

Il enfonça encore son genou dans le dos de l’individu qui essayait de se tortiller. Une bonne paire de menottes, voilà ce qui lui manquait à cet instant précis.

-Si tu continues de bouger je risque sans le vouloir de te déboîter l’épaule, dit-il d’un ton faussement doucereux. L’homme cessa de se débattre.

Il fut soulagé d’entre des trilles reconnaissables entre toutes des policiers qui approchaient, ayant probablement été prévenus. Zed était venu se placer devant le visage de l’homme en grognant, force dissuasive également. Del avisa également tout proche le sac que l’homme avait volé, un sac de femme, qui était tombé par terre lors de l’empoignade. Il soupira. Qui pouvait être assez désespéré pour faire du vol à la tire sur un marché alors qu’une ville remplie de casinos et de gens riches était littéralement à portée de main ?

Le reste se déroula rapidement, les officiers de Mhyone arrivant rapidement pour prendre la garde du voleur malchanceux et pour demander la déposition. Del résuma rapidement avant de ramasser le sac. Il avisa une jeune femme avec un chapeau fixer l’objet. Il se dirigea vers elle.
-Excusez-moi mademoiselle mais est-ce votre sac ?


Avatars de circonstances : Officiel et Détente:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 687
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 29 Mai - 20:54


La suite des événements se passa très vite. Alors qu'elle courrait le plus vite que ses jambes pouvaient, la blonde vit un jeune homme la dépasser et traverser la foule sans aucun problème. Artémis était impressionnée par la facilité qu'il avait pour passer tout les obstacles qui se dressaient devant lui. De la où elle était, elle pouvait tout voir ou presque. Son ravisseur courrait encore, bousculant les gens. Visiblement le supposé sauveur de la blonde avait remarqué que le sillage du gaillard était une aubaine. La scène était digne d'un film. Alors que le jeune homme rattrapait petit à petit le voleur, ce dernier parut trébucher et il n'eut pas le temps de se remettre qu'on lui sautait dessus. Après une succession de mouvement fluide presque naturel, l'homme était à terre et maîtrisé. L'apprentie dresseuse semblait surprise. Un expert d'art martiaux était sorti de nulle part pour l'aider ? Tiltant enfin, elle reprit sa course pour rejoindre son bienfaiteur et récupérer son sac.

Enfin arrivée sur la scène, des gendarmes et policiers étaient déjà arrivés eux aussi et s'occupaient du voleur. Ce dernier jeta un regard torve vers la blonde, qui grimaça et se tourna rapidement vers le jeune homme de plus tôt. Elle s'approcha un peu mais n'osa pas interrompre l'action des forces de l'ordre. Finalement, on la remarqua et le brun vint vers elle et présenta son sac.

"Oui ! Merci beaucoup monsieur, je ne sais comment vous remerciez."

Artémis reprit son sac et fouilla rapidement l'interieur pour faire l'inventaire. Rien ne manquait, ouf. Elle sortit la Pokéball de Cornèbre et soupira de soulagement en la frottant un peu. Tout est bien qui finit bien. Plus de peur que de mal, encore une fois. Cette phrase allait devenir la citation préférée de la blonde. Un "couac !" indigné interpella la jeune femme qui n'eut le temps que de voir son volatile sombre jacasser comme un fou en tournant autour de la tête du jeune homme. Il devait mal avoir compris, surement l'avait-il confondu pour le voleur ?

"O-oh ! Ah désolée, Cornèbre calme toi ! -Je m'excuse vraiment."

La blonde fit quelques signes à son Pokémon, qui comprit étrangement vite la situation et se calma pour venir se poser sur le grand chapeau de sa dresseuse. Cette dernière offrit un pâle sourire qui voulait s'excuser du comportement du volatile nocturne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 255
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 29 Mai - 21:29
Le policier ressentit le bien-être familier de la bonne action accomplie tandis que la jeune femme le remerciait. Il la regarda bien vérifier que tout était présent et que l’individu n’avait pas pu subrepticement escamoter un objet dans les poches ou ailleurs, ou tout simplement que rien n’avait pu glisser sous les étals des marchands proches. Un sourire étira même brièvement ses lèvres.

Cependant avant qu’il ait l’occasion d’ouvrir de nouveau la bouche une boule de plume et de furie vint lui croasser d’un air indigné autour de la tête. Instinctivement il leva les bras pour se protéger mais les paroles de sa dresseuse l’arrêtèrent rapidement et le volatile revint se poser vers sa maîtresse, un air protecteur.  Zed s’était approché dès les premiers piaillements et regardait le cornèbre d’un air peu amène mais Del le poussa un peu du pied pour qu’il en détourne son attention.

-J’espère que ça ne vous a pas trop effrayé mademoiselle mais c’est fini. Les policiers voudront peut-être que vous passiez au poste pour une déposition.

Il regarda autour d’eux pour voir la foule reprendre paresseusement ses mouvements de vague et d’observation désabusée. Ses yeux se reposèrent sur la jeune femme qu’il pouvait aisément deviner mal à l’aise.

-Si vous le souhaitez je peux vous accompagner hors de ce marché qu’en dites-vous ?

Un élan de galanterie, voilà qu’il sortait en plus la galanterie de sa besace. Cependant la jeune femme était manifestement mal à l’aise mais il ne pouvait deviner si c’était à cause de la foule, de s’être faite voler ou bien de l’action de son cornèbre…ou bien les trois. En tout cas il espérait que sa présence n’en rajouterait pas une dose.


Avatars de circonstances : Officiel et Détente:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 687
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 29 Mai - 22:16


De son perchoir, le Cornèbre fixait de son regard hautain et inquisiteur le Caninos. Ses pupilles rougeâtre plantées dans celle du canin. La blonde quant à elle offrit un sourire qui se voulait rassurant au Pokémon Feu, histoire de calmer la tension. Le contraste entre la dresseuse et son compagnon était d'autant plus remarquable dans cette situation, l'oiseau sombre et protecteur sur la jeune femme aux airs doux et chaleureux. Les gens étaient déjà revenu à leurs activités, ils oublieraient les événements dans quelques heures. Artémis se détendit, prenant en compte qu'elle avait été au centre de l'attention pendant une durée indéterminée. Quel horrible sensation. Nouvelle priorité : s’éclipser de la foule, aller dans un endroit plus calme. Trop d'émotion aujourd'hui. Ses yeux verts rencontrèrent ceux de son interlocuteur, de la même couleur. Il proposa de l'accompagner hors du marché. Elle ne sut pas s'il faisait ça pour son travail de policier ou par pur galanterie, dans tout les cas elle hocha timidement la tête.

"Oui, bien sur ! Je veux juste m'éloigner de la foule."

Ses lèvres se courbèrent en un sourire doux et sincère. Sans vouloir paraître étrange, elle détailla une seconde le jeune homme en face d'elle. Des cheveux noirs et une peau blanche, il n'était pas très costaud pour quelqu'un qui était capable de retourner un gaillard comme le ravisseur de tout à l'heure. Mais le plus intéressant était ses yeux, aussi verts que ceux de la blonde. Elle cligna des yeux et se reprit. Il allait la prendre pour une sociopathe à le fixer ainsi.

"Passons par la-bas, c'est une rue plutôt calme comparée à ici. Au fait, je m'appelle Artémis, enchantée et encore merci. Vous êtes policier c'est ça ?"

D'un geste de la main, elle désigna le chemin vers une avenue où en effet il y avait moins de monde. Elle emboîta le pas, les mains agrippées à son sac. Même si les chances de se faire voler deux fois dans la même journée étaient infimes. La question était en fait assez idiote, mais la jeune femme avait quelques doutes. Il avait parlé naturellement aux agents de la ville, semblait s'y connaitre un peu et avait présenté un badge au public après l'arrestation du voleur ? Elle voulait seulement être sur qu'elle ne se trompait pas. Peut être qu'il était vraiment un espèce de super-héros altruiste qui se trouvait dans le coin ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 255
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 30 Mai - 9:16
La jeune demoiselle accepta la protection relative que lui offrait l’officier mais il pouvait sentir qu’elle restait crispée, notamment avec les jointures qui blanchissaient autour de son sac qu’elle serrait contre elle. Tandis qu’il l’accompagnait il sentit son regard inquisiteur le détailler. Comment lui en vouloir, il avait probablement semblé sortir de nulle part pour l’aider. Un esprit retors aurait même pu imaginer que c’était une mise en scène avec une marionnette jetable inconsciente de son destin pour obtenir sa confiance. Heureusement ce n’était pas le cas, on était pas à la télé. N’est-ce pas ?

Les deux jeunes gens avancèrent dans des artères moins importantes et Artémis les guida même progressivement dans des allées où la densité d’être humain au mètre carré baissait fortement. Del sentit que la jeune femme respirait plus librement. Ces allées étaient moins ostentatoires que celles du marché qu’ils venaient de quitter, mais disposaient de petits étals de vente à la sauvette, des enfants sur des tapis disposés à même le sol offrant quelques breloques.

La jeune femme repris la parole pour briser le léger silence qui s’était instauré, notamment pour donner son nom. Elle s’appelait donc Artémis.

-Je m’appelle Del, ravi de vous rencontrer. Et oui, je suis policier mais je vous serai reconnaissant de ne pas trop l’ébruiter…

Il s’interrompit sans savoir s’il devait expliquer un peu plus ou rester dans le flou. Il préféra la dernière option en espérant qu’elle ne se montrerait pas trop inquisitrice. Et puis pour réorienter la conversation il l’interrogea à son tour.

-Vous êtes d’ici ou vous êtes en visite depuis une autre région ?

Sans savoir pourquoi il répugnait à la qualifier de touriste. Ce mot lui semblait négatif, improductif et un peu insultant. Son regard fut attiré par son caninos qui semblait avoir mis de côté sa méfiance vis-à-vis du cornèbre de la jeune femme pour partir en avant dans un aboiement joyeux. Au-delà de son pokémon il pouvait voir que la perspective s’élargissait. Une place peut-être ?


Avatars de circonstances : Officiel et Détente:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 687
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 30 Mai - 21:59


Il était donc bien policier ! Oh, mais il fallait rester discret. La jeune femme sourit et plaça son index sur ses lèvres en signe de silence avant de rire un peu. C'était amusant ! Était-il en mission secrète ? Elle avait entendu de problème avec une certaine team Anima quelques jours après son arrivée à Mhyone, le dénommé Del devait être la pour ça. D'une certaine manière elle était jalouse que le jeune homme ait l'occasion de vivre des choses comme celles-ci, l'aventure, les enquêtes, combattre les vilains ! Elle se l'imaginait comme dans les livres policiers.

"Je suis la en visite, on peut dire. J'ai de la famille à Mhyone, mais je suis originaire de Kalos. J'allais vous retourner la question, mais je suppose que vous préférez ne pas trop m'en dire sur vous.."


La blonde lança un regard vers son interlocuteur comme pour voir s'il était fermé à la discussion ou s'il semblait plutôt ouvert. Sans insister plus sur la question, elle tourna son regard vers la fin de la rue. Le Pokémon du brun s'était déjà avancé en aboyant joyeusement sur la place. Artémis, après un temps de réflexion, se remémora cette place. Un grand parc se trouvait au centre, où des jeunes enfants jouaient avec leurs Pokémon, surveillés de loin par les adultes. La place était animée, mais pas trop comme le marché. Ici, la blonde ne se sentait pas oppressée par la foule.

D'un battement d'aile, Cornèbre s'envola du chapeau de sa dresseuse qui sursauta en voyant son partenaire s'éclipser d'un coup. L'oiseau au plumage noir se posa rapidement sur une des branches d'un arbre plus loin, avec d'autres camarades aviaires. La blonde fronça un sourcil mais laissa son Pokémon faire. Elle connaissait bien ce coin la, mais elle n'osait pas trop dire à son bienfaiteur qu'il pouvait s'en aller maintenant. Ça sonnait pas très poli. Elle toussa un peu et continua son chemin vers un banc de la place, insinuant plus ou moins explicitement qu'ils pouvaient s'asseoir s'il voulait continuer la discussion.

"Je eumh.. Merci encore pour tout à l'heure. Vous devez être habitué à ce genre de situation, contrairement à moi ahah."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 255
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 30 Mai - 22:56
Le policier esquissa un sourire de connivence qu’il voulait chaleureux à la jeune femme. Elle comprenait qu’il ne pouvait pas en dire trop. Cependant il pouvait tout de même dévoiler quelques pièces d’information qui étaient inoffensives.

-Oh, je peux tout de même vous dire que je ne suis pas là en touriste, il y a des infividus dont la place est derrière des barreaux et c’est à moi de les retrouver pour leur délivrer la justice qui les attend. Mais ça ne m’empêche pas de profiter du beau temps et du paysage, ajouta-t-il avec un clin d’œil complice.

Lorsqu’ils émergèrent à leur tour sur la place, Del en soupira de plaisir. Le lieu était très sympathique, pas sans rappeler certains parcs de Celadopole. C’était un endroit où les enfants et les pokémons pouvaient jouer tandis que leurs parents se détendaient sous le feuillage épais d’un arbre judicieusement utilisé. Elle était de plus parsemée de bancs pour la plupart occupés. Le vacarme était pourtant au même niveau que sur le marché où les harangues fusaient et pour cause, les jeux des enfants les amenaient à s’époumoner joyeusement.

Il observa le cornèbre de la jeune femme la quitter et machinalement il chercha où était passé Zed. Il le repéra donnant la chasse à un Delcatty qui se réfugia en haut d’un arbre, l’air digne dans sa fuite. Le jeune homme se retint d’éclater de rire. A vrai dire ça lui rappelait certains dessins-animés de son enfance. Il n’y avait pas à chercher loin pour trouver l’inspiration des artistes.

Il suivit la jeune femme lorsqu’elle se rapprocha d’un banc de la place. Il comprit que sa présence n’était plus nécessaire à son toussotement de gêne mais il lui sut gré de néanmoins faire l’effort. Après tout il arrivait parfois au jeune homme de perdre un petit peu la notion de bienséance et de sphère personnelle quand il se lançait dans un sujet passionnant. Heureusement ici le cas ne se présentait pas. Il lui répondit donc avec un large sourire.

-En effet, ce genre de situation est malheureusement trop commun. Mais puisque vous êtes désormais sortie d’affaire, je vais vous laisser. Cependant juste avant de partir, peut-être pourriez-vous m’aider à votre tour.

Il sortit son téléphone et pianota un instant dessus pour y entrer les coordonnées où il devait se rendre, afin de les caler sur une carte locale.

-Je sais que vous n’êtes pas nécessairement familière du coin mais peut-être auriez-vous une idée, je dois me rendre ici, indiqua-t-il en lui montrant l’écran. Mais comme le lieu est bordé de maisons privées, peut-être connaîtriez-vous un chemin pour rejoindre cet endroit ?

Le policier savait qu’il y avait peu de chances qu’elle lui soit d’une quelconque utilité mais ça ne faisait pas de mal d’essayer, après tout c’était la première personne avec qui il nouait contact sur l’île et ce n’était pas comme s’il pouvait aller demander aux policiers de Mhyone leur aide…


Avatars de circonstances : Officiel et Détente:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 687
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 31 Mai - 18:56


Le jeune homme semblait lui aussi comprendre qu'elle pouvait maintenant être seule. La blonde se sentait moins mal, refouler quelqu'un comme ça lui semblait bien trop malpoli. Mais avant de partir, Del sortit son téléphone et pianota quelques instants avant de présenter aux yeux d'Artémis une carte de la ville. L'endroit pointé était pas vraiment connu de la jeune femme -prenant en compte qu'elle venait d'arriver à Mhyone il y a quelques jours- mais elle situait à peu près. La jeune femme prit un air penseur alors qu'elle tentait de se souvenir comment s'y rendre. Mais oui, elle le savait elle y était aller en plus... C'était là où il y avait pas mal de gens, elle ne s'était pas trop attardée car elle et la foule ça faisait deux.

"Oui bien sur, attendez une seconde... Je crois me souvenir être passé à coté de cet endroit mmh. Suivez moi, c'est par la."

Toujours un peu tête en l'air, la blonde montra le chemin. On retournait vers la cote, mais pas vers le port. Cornèbre se retourna et vit sa dresseuse reprendre son chemin. Ne pouvaient-ils pas choisir un endroit et se poser ? Le Pokémon en avait visiblement marre de voler dans tout les sens aux quatre coins de Port-Mirage. Pendant ce temps la, Artémis se triturait toujours les méninges, elle l'avait sur le bout de la langue ! Où avait-elle vu cette endroit auparavant ? Télé... Internet... Ah oui !

"Oh, mais oui je me souviens ! C'est la où a eu lieu l'assaut contre la team Anima non ?! J'en ai entendu parler, c'était afficher partout à Nox Illum et dans les journaux... Vous allez enquêter la dessus ? Qu'est ce que ça doit être excitant ! Ah ! Mince, vous ne pouvez pas en parler désolé désolée..."

La jeune femme se tut et mordit l’intérieur de sa joue. Ses joues prirent une teinture rosée alors qu'elle réalisait que son excitation n'était certainement pas appropriée. Mais elle ne pouvait se retenir ! Elle avait l'impression d'être dans un film policier ! L'assistante de l'enquêteur qui le guide dans la ville ! Son regard vint trouver celui de Del et elle fit apparaître un petit sourire désolé sur son visage. Elle passait pour une idiote, et puérile en plus de ça. Elle serait la dernière personne qu'on emmènerait en enquête sérieuse sur une team criminelle !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 255
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 1 Juin - 9:11
Il se trouvait que la jeune femme connaissait l’endroit où il souhaitait se rendre. Alors ça pour une aubaine ! C’était d’autant plus valable qu’elle-même n’était pas de la région et ici depuis seulement quelques jours de ce qu’avait compris le dresseur. Il fut surpris lorsqu’elle lui proposa de l’accompagner. La jeune femme lui était sympathique et semblait vouloir lui rendre la pareille de son aide un peu plus tôt.

-Vous êtes sûre qu’il n’y a pas de problème à ce que vous m’accompagniez, vous n’avez pas d’endroit auquel vous rendre ? Parce que je ne souhaiterais certainement pas être un fardeau.

Néanmoins elle était déjà partie d’un bon pas pour quitter la place et à vue de nez repartir en direction de l’eau mais par un chemin différent qui espéra-t-il, ne passerait pas par le marché. Il en avait jusque-là de la foule. Ils avancèrent, rapidement suivis par leurs Pokémons. La jeune femme semblait se triturer les méninges sévèrement, jusqu’à ce qu’elle éclate avec un air triomphant avant de se reprendre.

-Il ne faut jamais s’excuser d’être excité, c’est aussi ce qui met le sel de la vie. Et puis non, je n’ai pas de travail particulier à effectuer là-bas, je souhaite juste m’imprégner du lieu. On peut en apprendre beaucoup sur les gens en observant leur environnement de vie.

Là encore c’était vrai. Il savait qu’il n’y avait pas grande chance de trouver quelque chose d’exploitable mais rien que voir l’agencement du lieu, les différents niveaux attesteraient de ce que la Team mettait comme important et là où il faudrait frapper.

-Par contre, je viens juste de m’en rappeler mais voilà que nous marchons ensembles depuis un bon moment et je n’ai toujours pas saisi votre nom.

Il jeta un coup d’œil émeraude à la jeune femme. En effet elle ne s’était pas présentée, était-ce un oubli ?


Avatars de circonstances : Officiel et Détente:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 687
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 1 Juin - 21:00


Oh, ce n'était pas ce qu'elle avait imaginée. Juste une espèce de reconnaissance des lieux, histoire de connaitre le bâtiment et les alentours. D'un coup, ça ne semblait plus aussi épique et stylé qu'avant. Enfin, elle ne trouvait pas ça complètement nul non plus. Juste qu'elle devrait arrêter de penser que la vie c'est comme dans les films. De plus, le policier avait l'air sérieux à ce propos, la blonde ne voulait en aucun cas le vexer en montrant sa légère déception. Une courte pause et Del posait une question qui désempara un peu la jeune femme. Son nom ? Comment ? Elle était pourtant sure de s'être présentée tout à l'heure ou bien.. L'expression du visage d'Artémis se fronça une milliseconde avant qu'elle ne se tourne vers le jeune homme, un sourire poli affiché sur ses lèvres.

"Oh désolée, j'étais sure de m'être introduite auparavant. Je me nomme Artémis."

Maintenant qu'il avait amené le sujet, la blonde était emplie de doute. L'avait-elle fait et oublier ? Il lui arrivait souvent de penser avoir fait quelque chose et être sur d'avoir accompli quelque chose alors qu'en réalité non. Elle secoua la tête pour se reprendre. Quelle idée, ce n'était qu'une formalité pas besoin de trop y penser.

Rapidement, les deux jeunes gens atteignirent la rue qui menait aux propriétés privées. Ici et la se trouvait des groupes de personnes, surement des touristes, ou d'autres policiers. Artémis n'était pas autant au courant qu'elle pensait l'être. Normalement, il n'était pas possible d'aller plus loin, mais tout le monde connaissait le petit passage qui menait à la plage. Et par ce passage on pouvait atteindre le fameux endroit où s'était tenu l'ancien QG de la très populaire Team Anima. Toute ces histoires revinrent dans l'esprit de la jeune blonde, et elle se jura de plus s'y intéresser en rentrant à la maison. Finalement, ce mystère semblait plus gros que ces rigolos de la Team Flare de Kalos. Elle se tourna vers son compagnon de route, tenant son chapeau d'une main.

"Nous y voila. Plus loin, il y a un passage qui mène à la plage. De la-bas, tout le monde dit pouvoir rejoindre l'ancien site qui servait de GQ à la Team. Je vous avoue.. Ne pas être très rassurée à l'idée d'y aller. Je vous aurais bien accompagnée plus loin mais je ne suis pas une policière intrépide et forte ahah."

Dit comme ça on dirait qu'elle voulait l'être. Oh que non, elle assumait totalement être une trouillarde. Une vraie poule mouillée. Mais qui pourrait lui en vouloir de ne pas vouloir s'approcher d'un ancien lieu où se trouvait des centaines -surement plus- de gangsters ayant la capacité de voler des Pokémon et probablement faire bien pire si énervés de voir des intrus...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 255
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 1 Juin - 22:24
Le jeune homme eut envie de se taper la tête contre un rocher. Bien sûr qu’elle s’était présentée.
-Ah oui, je suis désolé, j’ai un peu de mal avec les noms vous savez. La deuxième fois en général c’est bon. C’est parfois difficile dans le métier.

Il ponctua sa réplique d’un sourire un peu crispé. Il venait clairement de passer pour un parfait abruti. Et puis zut, ce n’était pas le moment de s’appesantir là-dessus, il avait suffisamment de choses en tête en même temps qui pouvaient expliquer son absence passagère. Les révélations de Troy lui avaient laissé un goût amer en bouche.

Pour détourner son esprit de la bourde il se plongea dans l’observation des maisons qu’ils passaient. Ils avaient atteint les fameuses maisons de la bourgeoisie locale ou d’outre-mer. Après tout il devait y avoir bien des maisons secondaires de magnats de l’industrie ou toute autre entreprise engrangeant suffisamment de bénéfices en un mois pour financer la recherche mondiale sur une année… Ils passèrent d’ailleurs devant des gardes de sécurité privée qui les regardèrent passer avec un air patibulaire plaqué sur leurs visages rubiconds. Oui, Del ne les aimait pas ceux-là. Il les estimait limite plus dangereux que des gangs déclarés puisqu’eux avaient en général des soutiens puissants qui leurs permettaient de se sortir de toutes les situations. Comme Anima semblait-il. Le jeune homme poussa un long soupir.

Après avoir dépassé plusieurs maisons ils arrivèrent à un petit passage discret qui semblait descendre sur la plage. Après avoir écouté les explications d’Artémis il hocha la tête.

-D’accord, de toute façon je ne m’attends pas à y trouver qui que ce soit. Normalement les scellés de la police sont toujours en place. Bon eh bien il ne me reste plus qu’à suivre la plage alors. Je vous remercie Artémis pour votre aide. Si un jour vous avez besoin de quelque chose, voici mon numéro.

Del tira du revers de sa veste son petit carnet et écrivit son numéro dessus avant de le déchirer et le donner à la jeune femme.

Après avoir pris congé il descendit lentement dans le petit passage de pierre en faisant attention de ne pas glisser sur les grains de sables épars. Ce serait bête de se rompre le cou.
Cependant une fois en bas du passage il se retrouva bloqué. Une énorme masse grise bouchait l’accès à la plage. Mais ce passage n’était-il pas censé être accessible ? Ou Artémis lui avait raconté des histoires ? Rah, un éboulement avait-il pu se produire récemment dont elle ne soit pas au courant ?
A tout hasard il cria dans le passage en espérant qu’Artémis ne s’était pas encore assez éloignée pour ne plus l’entendre.

-ARTEMIS ?! LE PASSAGE EST BLOQUE !

Il jeta un coup de pied mécontent dans le rocher sous l’œil réprobateur de Zed. Et en plus il s’était fait un peu mal.

Il se détourna pour remonter. Et le sol trembla légèrement. Del s’arrêta en sentant la petite secousse. Puis il se retourna aiguillonné par un mauvais pressentiment.

Le rocher avait bougé ! Et c’était pas du tout un rocher.

Le pokémon se souleva lentement, pesamment avant de se retourner pour fixer d’un œil torve l’humain qui l’avait dérangé.
Alors ça…c’était pas une bonne nouvelle.



Avatars de circonstances : Officiel et Détente:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 687
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 2 Juin - 12:33


Les deux jeunes gens se saluèrent poliment et prirent chacun des chemins différents. Artémis observa le brun s'éloigner vers le passage et se retourna une fois qu'il n'était plus visible. Les quelques curieux qui peuplaient la rue fixaient avec attention l'endroit où s'était engouffré Del, comme s'ils attendaient qu'il revienne, terrifié de ce qu'il aurait pu y découvrir. Ils changèrent vite de centre d’intérêt lorsqu'ils comprirent que le policier était déjà en bas, et qu'il n'y avait finalement rien d’intéressant à attendre. Mais alors que la jeune femme allait tourner pour retourner chez ses grands-parents, la voix de Del s'éleva. Huh ? Il semblait que le brun était bloqué. La blonde fronça les sourcils et trottina vers le passage pour se pencher et voir ce qu'il se passait. Elle arriva au meilleur moment, le jeune policier donna un coup de pied au rocher mais se fit mal. Elle étouffa un rire et fit un signe de la main pour lui indiquer qu'elle était la.

"Hey, je suis la. Que se passe-t-il ?... Waah !"

Première légère secousse. La rocher bougeait, se mouvait et tourna sur lui même, dévoilant une gueule énorme d'Hippodocus. Le Pokémon Poid-lourd ne semblait pas, mais alors pas du tout content. Artémis remarqua cependant que la couleur de la créature montrait que c'était une femelle, les mâles Hippodocus était de la même couleur que le sable. Très bien, mais au lieu de penser à ça, elle aurait mieux fait de s'accrocher à quelque chose. Le gros Pokémon cracha un nuage de sable de ses narines et des pores sur son dos avant de taper d'un coup rageur le sol. Une secousse bien plus forte fit perdre l’équilibre de la blonde qui tangua sur un pied au bord du passage.

"Wow.. Wow..! Aaaattention je-"

Trop tard, le pied d'Artémis glissa et elle descendit à toute vitesse la pente bien trop verticale pour ça. La blonde courrait de manière à freiner du mieux qu'elle pouvait sa chute presque inévitable. Malheureusement ce ne fut pas assez et elle percuta le brun, perdant à nouveau son équilibre pour se retrouver par tête, assise dans le sable et un peu étourdie. L'Hippodocus, toujours irritée, poussa un cri intimidant qui alerta le Pokémon oiseau de la blonde, qui tenta de s'interposer entre la bête énervée et sa dresseuse. Dans quoi s'était-elle encore embarquée ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 255
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 2 Juin - 19:25
Si Del avait été témoin de la situation installée derrière la télévision consensuelle, il aurait éclaté de rire devant la bêtise du jeune homme à l’écran et à la maladresse de la jeune femme. Après tout, c’était la télévision et les choses ne pouvaient mal se finir pour deux jeunes adultes sur un horaire de large audience non ? Le premier petit souci, c’est qu’il était le jeune homme brun à l’écran, et qu’en fait, il n’était pas du tout à l’écran.

Le deuxième était que sa compagne d’infortune venait de dévaler, avec une agilité que ne lui aurait pas enviée un Camerupt sur un glissement de terrain, tout le chemin pour venir le percuter lui ! Le choc. La perte d’équilibre. La douleur.  

Étonnamment sa première réaction fut d’éclater de rire tandis qu’il se relevait les côtes néanmoins douloureuses. Mais il n’aurait pas échangé pour tous les pokédollars du monde la scène. La jeune femme se relevait à ses côtés, ébouriffée par sa cavalcade à l’issue rocambolesque. Il éclata de rire.

-Eh ben, on voit pas ça tous les jours ! La façade professionnelle de Del venait de voler en éclat face à l’assaut vigoureux d’Artémis. Tu t’es pas fait mal ? s’enquit-il passant sans faire attention au tutoiement.

Mais il détourna les yeux sa compagne d’infortune pour les reposer vers l’origine de leurs soucis. Non, pas lui-même, l’autre gros souci. Et pas content.

Le cornèbre de la jeune femme vint virevolter entre elle et…eeeeet….le pokémon. Non il n’arrivait pas à se rappeler du nom de ce truc. Truc s’apprêtait d’ailleurs à faire quelque chose puisqu’il ouvrit la bouche et cracha un Tourbi-Sable en plein vers les jeunes gens. Le sable sembla soudain s’envoler comme sous l’effet d’une rafale et commença à tourbillonner autour d’eux, s’infiltrant dans leurs vêtements, leurs cheveux et essayant de bloquer leur vue. Del mit tout de suite sa manche devant sa bouche en plissant les yeux.

-Zed, essaye une roue de feu ! *KOF KOF*, il recracha un peu de sable. Fais lui fermer sa bouche ! Tape-le par en dessous !

Le caninos sembla se retourner vers son maître, ce dernier ne pouvait en être sûr les yeux plissés. Mais il vit une lumière forte percer les sables tournants puis s’éteindre. Le tourbillon redescendit aussi vite qu’elle avait commencé et Del put enfin apprécier la situation.

L’attaque de Zed n’avait pas refermé la bouche de Truc mais elle l’avait détourné et il soufflait donc dans la mauvaise direction. Le jeune homme se retourna vers Artémis.

-On a peu de temps, tu as une idée à part courir à toutes jambes en espérant que ce Truc ne nous reprenne pas dans son sable ?



Avatars de circonstances : Officiel et Détente:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Ile Mirabèce :: Port-Mirage-
Sauter vers: