:: Terra Nova :: Canopée Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Prio Troy] Aftermath [06/06]

avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 878
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 11 Juin - 13:16

Elle trépignait en se mordant les ongles. L’accueil de l’hôpital de Canopée était plus occupé qu’elle ne l’aurait cru. Ou qu’elle ne l’aurait espéré. Elle refusait de s’asseoir, de laisser seulement son nom ou de prendre un numéro et d’attendre. Elle voulait le voir. Elle jeta un regard hagard à son téléphone, toujours sur le même message. Une suite de message qui expliquait qu’il y avait eu un Pyrax enragé sur l’île. Et que Troy O’Bowen et Nathaniel Miller étaient allé l’affronter, sauvant une famille dont un jeune enfant. Grace au fil des différents messages, articles de journaux s’étant emparé du scoop, elle avait appris que Troy avait été transporté à l’hôpital de Canopée, ce qui sous-entendait qu’il était blessé. Assez pour ne pas l’avoir contacté. Elle tentait de ne pas céder à la panique et à l’agacement, mais c’était assez difficile avec l’angoisse qui lui rongeait les tripes.

Elle réussit enfin à obtenir le droit de s’adresser à l’accueil, en oubliant les politesses, frappant nerveusement le comptoir
Troy O’Bowen s’il vous plait, il a été transféré ici hier.
Du calme Mademoiselle. Qui êtes-vous.
Sa petite amie. S’il vous plait, il est où.
Troy … ?
O’Bowen. O. B. O. W. E. N. Troy. Le gars qui a sauvé une famille d’un Pyrax enragé.

Elle regarda le réceptionniste, avec un air de Pichu battu, le suppliant des yeux de lui donner le numéro de la chambre. Il soupira puis lui donna les indications qu’elle souhaitait. Elle le remercia en s’éloignant déjà au pas de courses, gravissant quatre à quatre les escaliers, manquant de se perdre entre deux services, avant d’arriver enfin à la chambre 241. Elle prit une seconde pour respirer, toquant doucement à la porte entrouverte avant d’entrer. Il y avait trois lits, séparé chacun par un rideau bleuâtre. Elle s’avança d’un lit à l’autre sur la pointe des pieds. Troy avait le lit le plus près de la fenêtre, donc le plus loin de la porte. Il dormait à point fermé, les traits tirés. Elle chercha des yeux une chaise, qu’elle saisit le plus doucement possible avant de la poser à côté de son lit et de s’y asseoir, n’osant pas le réveiller. A peine eut-elle le cran de poser sa main contre son matelas. Elle avait soudainement le rappel cruel qu’il était fait de chair et d’os. Et que blessé, il devenait de porcelaine.

Le voir la soulageait un peu. Une fois la panique passée, ce fut à sa compassion d’entrer en conflit avec l’envie de l’engueuler pour se mettre dans des situations pareilles. Elle tourna la tête vers lui en l’entendant remuer. Non, il dormait toujours. Il remuait simplement dans son sommeil. Elle laissa sa tête retomber en arrière. Tant mieux. Qu’il se repose.


#4B996D - Voice actress : Ashly Burch (Aloy, Cassie Cage, etc.)


AVATARS:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 1250
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Juin - 11:12
AFTERMATH

OST | King Arthur - Run Londinium :
 

Je m'enfonce dans une ruelle, balance une poubelle derrière moi. Trois ombres me pourchassent, accélèrent, enjambent l'obstacle. L'écho de leur souffle haletant réchauffe mes tympans. Je prends mes jambes à mon cou, prends la poudre d'escampette, cours à m'en ruiner les genoux, les pieds, les mollets, les tibias, fuis à m'en détruire la santé, repousse mes muscles dans leurs dernières limites, assiste au sacrifice des fibres de mon corps, ignore les signaux d'alarme de mes poumons en ébullition, me laisser porté par un flux d'adrénaline aux allures d'ailes chitineuses ayant poussées dans mon dos, essuie mon arcade sourcilière pleine de sang d'un revers de la main, éponge le trop-plein d'hémoglobine sur mon tee-shirt blanc, sue à en évacuer la toxine de treize générations casées en ville, traverse un carrefour bondé de voitures sous la rage de leurs klaxons, saute sur le capot d'une ralentie pour ma survie, vois mes agresseurs demander pardon de la main aux chauffeurs en emboitant mon pas, continue par-delà le trafic dans une avenue, une rue, une ruelle, dans une cage d'escalier, à travers une fenêtre, par une échelle, sur un toit, sur un autre toit, et me cache, cache mon corps, cache ma tête, cache mes yeux, entre mes jambes, recroquevillé, paupières fermées, concentré sur mes paupières, toujours, concentré, pour me réveiller, me réveiller, paupières, réveil, paupières, rêve, fermer les yeux, je vais me réveiller, reprendre conscience, ce n'est qu'un rêve, rouvrir les yeux, rêv-...

Ma paume me fait souffrir.

Une perfusion.

Je relève la tête, haletant.

Caoimhe ?

Mon cœur ?

Je m'oblige à reprendre ma respiration, repose mon crâne sur l'oreille, fixe le plafond, grimace de douleur et d'impuissance. Je porte une main sur le beeper et m'injecte une dose de morphine. Me reviennent alors des flashs de la veille ; des bribes de souvenirs où je suis transporté jusqu'à ma chambre, épuisé, le corps et l'âme en surchauffe.

Désolé pour tout ça... tu n'aurais pas dû me voir dans cet état...

Color Code HTML:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 878
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Juin - 14:08
Il s’agitait dans son sommeil, gémissant malgré lui. Ses paupières tressautaient, il souffrait. Elle avança sa main sur le lit pour saisir la sienne, lui caressant, lui pressant les doigts dans l’espoir de le réveiller, de le rappeler. Elle ne savait pas quoi faire d’autre. Il semblait si fragile d’un coup sur ce lit d’hôpital, elle n’osait pas le secouer, elle n’osait pas le toucher de peur de le casser, de le blesser.

Troy … Troy, réveille-toi…
Elle prit sa main un peu plus fermement, la remuant pour amener une réaction chez lui. Et elle réussit. Il rouvrit les yeux, paniqué.
Troy.
Mon cœur ?

Il la regarda, l’air encore hagard avant de se laisser retomber sur le lit, grimaçant. Elle grimaça en miroir, caressant doucement la peau autour de sa perfusion. Le peu de peau qu’elle s’autorisait à toucher.

Désolé pour tout ça... tu n'aurais pas dû me voir dans cet état...

Elle soupira. Qu’aurait pu-t-elle dire ? L’insulter ? Lui reprocher de s’être mis en danger de mort, de vouloir le lui cacher ? Lui dire qu’elle lui pardonnait tout, lui mentir, et lui dire qu’elle était là maintenant ? Qu’elle l’aimait ? Lui dire qu’elle était fière qu’il soit prêt à se sacrifier pour les autres ? Qu’elle était en colère qu’il soit prêt à se sacrifier ? Elle se pencha en avant, l’embrassant avec précaution sur le front. C’était encore ce qui résumait le mieux ses pensées.

To be honest, I don’t know if I should be punching you back to sleep or kissing you. So … where are you hurt ?


#4B996D - Voice actress : Ashly Burch (Aloy, Cassie Cage, etc.)


AVATARS:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 1250
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Juin - 14:37
AFTERMATH

OST | Witcher 3 - Priscilla's Song :
 

Je m'en veux de lui imposer cette situation. Caoimhe est ma... petite amie. La personne que je chéris le plus, que je dois chérir le plus. Et l'un de mes devoirs est de ne pas l'importuner. De ne pas lui faire faire ce qu'elle ne veut pas faire. De ne pas me jeter dans la gueule du serpent et me plaindre auprès d'elle d'avoir été empoisonné.

Et pourtant, je n'ai jamais été aussi amoureux qu'en l'apercevant aujourd'hui.

Au flanc. J'ai une côte cassée. Enfin, je crois. Mais je préférerais le baiser, si je peux me permettre de donner mon avis. J'ai pris assez de coups pour le mois...

J'ai besoin de m'expliquer. De me défendre. De montrer par « A + B » à quel point il était nécessaire d'aller au devant du danger. Pour sauver cette famille de voyageurs. Pour sauver le blondinet ayant voulu continuer seul dans la tanière du démon.

Nathaniel m'a demandé un coup de main pour résoudre une affaire de Ranger. Je me suis dit... ouais, sur le papier, c'était une bonne idée pour en apprendre davantage sur... tout. Vis-à-vis des Pokémons. Parce qu'on peut pas tout trouver sur le Poryweb, et si je veux devenir maître d'arène, j'ai besoin d'expérience.

J'ai l'impression de mal m'exprimer. Mon discours est laborieux. Je bouge le moins possible mais la drogue médicinale ne suffit à étouffer la douleur.

Enfin. Je sais pas si tu es au courant de ce qu'il s'est passé. L'histoire a dû faire le tour de Mhyone, vu que tu es venue jusqu'ici. C'était... infernal. J'ai crû mourir une dizaine de fois en l'espace d'une heure. Je... je veux arrêter les frais...

Du repos. Il me faut du repos. Une retraite calme loin de tout danger, d'Anima, des enquêtes, de la faune et de la flore. Loin de tout. Cloîtré dans les bras de Caoimhe. À jamais aimé, à jamais amant. La vie est une mauvaise herbe que le sort arrache.

Je me suis montré égoïste. Je ne peux plus agir de la sorte, maintenant.

Je pose ma main sur celle de ma muse, mon amante, ma femme.

Nous avons tant de beaux jours à vivre ensemble.

Color Code HTML:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 878
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Juin - 21:14

Elle se rapprocha du lit, de lui, repoussa ses cheveux sur un côté de sa nuque pour qu’ils ne les dérangent pas. Il devait planer un peu à cause de la douleur et de la morphine – elle ne voyait pas trop ce qu’il pouvait y avoir d’autre dans sa perfusion. Sa voix était essouflée. Elle laissait sa main reposer contre son avant-bras. Elle tenait juste à être là, avec lui. C’était ce qui comptait le plus.

Non, tu as eu raison, j’aurais eu la même réaction. Ça ne veut pas dire que je suis ravie de savoir que t’as réagi comme ça, though…

Elle ne l’imaginait pas réagir autrement, et ne s’imaginait pas réagir autrement elle-même. Elle aurait dû être là, avec lui, avec eux. Si elle avait été là, elle aurait pu le défendre. Les défendre. Avec Eugène et Emma. Elle aurait pu se battre et faire entendre raison au Pokémon par la force. Elle se souvint que Nathaniel possédait déjà un pokémon de type roche quand elle l’avait vu. S’il avait voulu attaquer le Pyrax, il l’aurait fait. Il aurait dû le faire. Il aurait protégé de nombreuses vies, humaines et Pokémons. Elle leva doucement la main de Troy pour la bécoter en douceur

Ne parle pas trop et essaye de respirer par le ventre si tu peux, lui dit-elle d’une voix basse, respirant exagérément, une main sur son ventre pour lui montrer comment elle le gonflait et le dégonflait, tu auras moins mal. Faut surtout que tu te reposes, bébé…

Elle se posa contre le lit, la joue sur le rebord, le regardant simplement dans le blanc des yeux en lui caressant tendrement la main pour lui donner un peu de sa force, avec ses yeux expressifs qui lui disaient « J’ai eu peur. Je suis heureuse que tu ailles bien. »

Donne-moi tes lèvres un peu …

Elle se pencha au-dessus du lit, les mains contre la petite rambarde en métal pour ne pas le déséquilibrer, lui offrant ses lèvres, son affection. Elle avait envie de le prendre dans ses bras, de s’allonger contre lui. Elle se redressa en entendant la porte s’ouvrir. Elle étira le cou dans le petit couloir, curieuse. La famille du patient A venait le visiter. Elle pouvait les entendre parler à voix basse. Elle retourna auprès de Troy, imitant la famille en lui parlant à demie voix.

Tu sais, on pourrait trouver un autre moyen pour que tu ais de l’expérience. Tu pourrais m’accompagner dans mes voyages. A Mhyone déjà. Tu verras, ça sera beau… Dès que tu iras mieux, on ira.


#4B996D - Voice actress : Ashly Burch (Aloy, Cassie Cage, etc.)


AVATARS:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 1250
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 15 Juin - 12:48
AFTERMATH

OST | Witcher 3 - Priscilla's Song :
 

Elle est parfaite. Si douce. Tendre. Affectueuse. Maternelle. Elle me chérit et je fonds dans ses bras ; elle caresse mes lèvres et mon cœur rend son âme. J'aimerais que ce moment dure éternellement. J'aimerais essuyer d'innombrables blessures contre d'innombrables titans pour qu'elle soit à jamais à mon chevet. Et pourtant, j'aimerais ne plus jamais risquer ma vie afin de préserver ce fragile moment d'intimité. Elle mérite ma présence, car je quémande égoïstement la sienne. Une alternative m'envoûte l'esprit : pourrait-elle combattre d'innombrables titans à mes côtés ?

Tu sais, on pourrait trouver un autre moyen pour que tu ais de l’expérience. Tu pourrais m’accompagner dans mes voyages. A Mhyone déjà. Tu verras, ça sera beau…

Ma main se perd sur sa joue, ses cheveux. Un pincement de cœur. Une fulgurance d'adrénaline. Une montée de larmes. Une gorge serrée. Mon corps vibre pour communiquer. Si près d'elle. L'âme à nue. Il a envie de lui scander mille merci. De l'assommer de baisers langoureux. Il imagine une vie idyllique dans ses bras, la complicité en étendard. Il rit d'avance aux blagues de sa consœur. Se prépare à essuyer ses larmes et vaincre le chagrin. S'impatiente de naviguer dans les anecdotes de Caoimhe comme dans un livre ouvert. Il n'arrive plus à se projeter dans le futur sans elle. Ses plans se mutilent pour laisser la place à une boule de joie grandissante, puis deux, puis trois selon les scénettes. Mon corps brûle son amour par les deux bouts. Il invite tout le monde à la danse. Une cérémonie qui finira dans une pluie de riz et de confettis. Un baiser sous les projecteurs. La main gauche sur le cœur, l'autre posée sur celui de sa muse. Je jure de dire la vérité, rien que la vérité.

Deux points, ouvrez les guillemets :

Je t'aime.

La bombe est lâchée. Il me fallait toucher le fond de notre relation pour en prendre conscience. Si je peux endurer Caoimhe dans ses pires moments, notre futur sera parfait. Et j'ose espérer que ma collègue, monn amie, mon amante, acceptera mes travers avec autant d'espoir tournés vers l'avenir que ceux que je porte en mon cœur.

Je te suivrai n'importe où. À toi de jouer le rôle du guide ~

La morphine émousse ma voix, l'endors. Mes intonations crèvent en plein vol pour s'allonger sur un matelas nuageux. Mon timbre est de plus en plus faible.

J'espère que tu connais de bonnes adresses. Ça va être difficile de faire mieux que ta visite surprise. Je suis littéralement aux anges. Je contemple la beauté des cieux dans tes ancres vertes, une onde boréale me transportant à l'autre bout du monde. Les voiles de mon cœur divaguent au gré du vent, de tes sourires, de tes œillades.

Je ferme les yeux, souris bêtement, m'interdis de lutter contre mon état de transe.

Dis-moi, où est-ce que ton amour va nous porter ~ ?

Color Code HTML:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 878
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 15 Juin - 16:55
Elle eut le souffle d’un rire, le sourire aux lèvres.
You’re high as fuck…

Mais il était mignon quand même. Ses aveux étaient probablement un peu poussés par la morphine qui lui déliait la langue plus que jamais, mais ils étaient si bons à entendre. Elle n’avait jamais rencontré un romantique aussi désespéré, aussi inspiré. La voix rendue rauque et lascive par la drogue, il l’endormait peu à peu. Elle se laissait faire, se laissait caresser, cajoler. Elle profita du confort, de la chaleur qui les attendrissaient tous les deux, pour lâcher un petit aveu qu’il oublierait.

J’aime quand tu me parles comme ça…

Elle se pencha sur le rebord du lit inconfortable et laissa elle aussi ses mots glisser d’une voix basse en passant ses doigts dans les cheveux de Troy, lui retirant quelques mèches du front.

J’aime tes cheveux en bataille, j’aime ta voix, j’aime tes yeux sombres et doux…

Elle laissa sa litanie s’éteindre pour mieux l’admirer en continuant de le caresser, la famille du blessé bourdonnant à peine en bruit de fond. Elle était amoureuse. Elle l’aimait. Elle avait envie de le rejoindre dans son lit, dans ses bras. Dans les bras l’un de l’autre simplement. Sans même avoir besoin de parler. Juste de se sentir là, bien, vivants, l’un contre l’autre. A s’écouter respirer, à s’écouter vivre sans bouger. Elle reprit pourtant la parole, sa voix en berceuse, réfléchissant à haute voix avant qu’il ne s’endorme.

On pourrait visiter Terra Nova tant qu’on est là. L’île est si belle. La visiter en douceur. Chercher les rues de Canopée, loin du monde, celles où il n’y a pas de touristes, comme à Port-Mirage. On y trouvera un petit restaurant, modeste, au coin d’une petite rue. Je ne le connais pas, mais je sais qu’il existe. On y goûtera les vins du coin, à petites gorgées. On ira voir les champs fleuris de Port-Lilas. On passera nos nuits dans des chambres d’hôtels, l’un tout contre l’autre… Mais pour ça, il faut que tu reprennes des forces…


#4B996D - Voice actress : Ashly Burch (Aloy, Cassie Cage, etc.)


AVATARS:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 1250
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 16 Juin - 11:48
AFTERMATH

OST | Witcher 3 - Priscilla's Song :
 

Mes yeux se ferment doucement. Mes paupières sont lourdes. Une enclume me cloue au lit et m'empêche de bouger le thorax. Je me laisse porter par le sommeil, apaisé. Apaisé par la morphine. Apaisé par Caoimhe, un autre type de morphine.

... que je reprenne des forces, répété-je en hochant la tête, convaincu.

J'installe confortablement ma tête sur mon oreiller, aux anges.

... et Minami aussi... c'est si beau... il y a un jardin des plantes... et un jardin d'eau... avec plein de fontaines... et des statues... et il y aura toi... tu seras la plus jolie des œuvres d'arts... puis... puis on pourra aller à l'arène...

J'humidifie mes lèvres. Les entrouvre. Respire de plus en plus lentement. Calme.

... j'ai plein de choses à te montrer... plein de choses à faire... plein de...

Je la prends dans mes bras, nos chevelures caressées par un ciel sans nuage. Nos pieds baignent dans un lagon limpide, bleu turquoise ; des bancs de poisson nous frôlent, dansent avec nous. J'embrasse ma muse. Tendrement. Langoureusement.



Color Code HTML:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 878
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 16 Juin - 13:11
Il s’était endormi. Du moins c’est ce qu’il semblait. Elle se releva en douceur et trottina jusqu’au couloir, faisant signe à une infirmière qui la rassura rapidement : effectivement, la morphine, la fatigue, la douleur, le choc qu’il avait subi ; il y avait des risques à ce qu’il ait de brèves pertes de connaissances et qu’il dorme beaucoup. C’était aussi pour cela qu’il était à l’hôpital, en observation. Elle se retint de lui persifler qu’il n’était pas beaucoup observé pour un blessé en observation, mais l’infirmière repartit combler le manque d’effectif, repartant vers d’autres soins.

Elle retourna se couler près du lit de Troy. Il souriait dans son sommeil, l’air heureux et apaisé. Elle se tordit comme elle le pouvait pour s’installer sur sa chaise, l’accoudoir et le métal du lit dans les côtes, la joue contre le bord du matelas. C’était absolument inconfortable. Elle se redressa, roula des épaules pour s’étirer et s’installa un peu mieux dans son siège, laissant sa main à Troy, nouant ses doigts dans les siens.

Dors bien, bébé…

Elle n’eut qu’un simple soupir en réponse et s’accorda un peu de repos, regardant sur son téléphone les nouvelles. Ce qui attira immédiatement son regard étaient les messages de Juliette. Le malware avançait doucement, des infos trouvées sur Anima à Mhyone, des mines de gemmes dans les montagnes, mais aussi plus grave. Bien plus grave.
« J’ai eu quelques problèmes. »
« Va falloir la jouer discret, ils ont failli me repérer je crois, et ils ont pas l’air de blaguer. »
« C’est beaucoup plus gros que tu prévoyais bb. »
« Fais attention à toi. »


Elle soupira en s’enfonçant dans son fauteuil, son pouce tournoyant au-dessus de l’écran du téléphone. Effacer de suite ou ne pas effacer et le montrer à Troy plus tard.
« I got this »
« No you don’t. »

Tiens, elle était réveillée.
« You up ? »
« I’ll send you an app. Je flippe un peu là. »


Oui, pour être debout à cette heure-ci, elle devait l’être.
« Okay, I’ll see then. »
« Je te déteste. »

Elle serra la mâchoire et décida de ne pas plus répondre. Ce n’était pas le genre de Jul’ de s’énerver comme ça, et ça l’inquiétait. Elle navigua dans son téléphone et tenta de se concentrer sur un Bubble Shooter pour passer le temps, jetant quelques coups d’œil au Beau au Bois Dormant de temps à autre. Pour un peu, elle lui aurait demandé de faire passer l’aiguille.


#4B996D - Voice actress : Ashly Burch (Aloy, Cassie Cage, etc.)


AVATARS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Terra Nova :: Canopée-
Sauter vers: