:: Ile Mirabèce :: Port-Mirage :: Institut Océanographique Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Curiosités marines {ft. Del Hiraki (05/06)

avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 436
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 11 Juin - 22:11


Retour à Port-Mirage. Hélène n’avait quasiment pas eu le temps de s’attarder à Nox Illum, prendre un peu de répit dans son 20m². L’appel de l’aventure commençait à devenir plus fort que sa raison. La dernière fois qu’elle s’était rendue à Mirabèce, elle n’avait pas eu le temps de visiter l’île. Elle décida donc de réparer cette erreur en prenant le premier bateau à Bord-au-Vent. Vivement que son Gobou évolue ! Par curiosité, elle avait été chercher des informations sur cette petite créature grâce au Pokénet. Venant de Kalos, la jeune femme n’avait jamais eu l’occasion de croiser ce genre de Pokémon. Elle fut agréablement surprise quand elle constata l’évolution finale de la bête. Il deviendrait un combattant hors-pair -pas de doute vu son tempérament- mais en plus, il pourrait transporter sa dresseuse sur l’eau. Ne restait plus qu’un petit détail à régler : son surnom. Hélène en donnait toujours, néanmoins, elle n’avait ni le temps, ni d’idée.

Flynn pourrait peut-être la conseiller. Ainsi, elle en profiterait pour visiter l’institut océanographique. Avec un peu de chance, elle aurait droit à une petite visite guidée personnelle. Arrivée sur place, elle s’empressa d’entrer dans le bâtiment. Vu de l’extérieur, son architecture austère ne donnait pas du tout envie d’aller voir l’intérieur. Pourtant, Hélène se retrouva à apprécier l’ambiance sous-marine de celui-ci. Ayant un peu parlé du sujet avec Flynn, la jeune femme décida d’aller faire un tour dans la partie dédié au réchauffement climatique. Histoire de bien se mettre dans l’ambiance. Entre la montée des eaux et le rétrécissement de la banquise, le moral en prenait un coup. Du moins, Hélène se sentit intérieurement tiraillée.

-Belle perspective en vue, n’est-ce pas ?

Reconnaissant la voix, Hélène ne prit même pas la peine de se retourner pour vérifier son interlocuteur. Elle croisa les bras et prit un air inquiet :

-En effet… En parlant de perspective, j’ai envoyé toutes les photos de notre plongée à la rédaction. Ça avait l’air de… les enthousiasmer, d’après la réponse.

La jeune femme ne voyait pas en quoi des clichés de corail morts pouvait créer de l’engouement. Pourtant, elle avait reçu un « Parfait ! » en guise de réponse à son mail. Flynn, par contre, semblait hilare. Si bien qu’il faillit envoyer valdinguer Hélène dans le décor avec une tape dans le dos, comme il avait l’habitude d’en faire.

-Bon allez… J’ai une meilleure nouvelle. Ça te dirait d’aller voir le Wailmer ?

L’institut avait donc bien pris en charge la baleine. Absolument emballée par l’idée, Hélène hocha la tête. L’homme la conduisit devant un immense aquarium, rappelant à la perfection le monde sous-marin. Quelques Pokémon se trouvaient à l’intérieur, la plupart d’entre eux paraissait blessés. Sur un des rochers d’ornements, on pouvait y voir un Stari avec une branche en moins. Ou encore ce Serpang avec un œil crevé. Hélène se retourna vers le scientifique, perplexe.

-Hum… Je vois pas en quoi c’est une meilleure nouvelle. Où est le Wailmer ?
-Attends un instant. Les soigneurs sont sûrement en train de s’occuper de lui.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 255
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 15 Juin - 22:05
Del n’avait pas besoin de feindre l’étonnement en rentrant dans le bâtiment avec les touristes. Il n’avait pas souvent eu l’occasion de voir des Pokémons s’ébattre dans l’eau, son job le tenant particulièrement occupé sur le plancher des Ecremeuh.
Ce qui l’amenait était le travail, cependant cela ne voulait pas dire qu’il ne pouvait pas en profiter pour observer un peu. Alors qu’il pénétrait dans le vaste hall où le bruit simulé de la mer était ponctué des « aaah » ou des « oooh » des touristes, il sentit son téléphone vibrer.
Le sortant de sa poche il tapota l’écran et répondit rapidement à son supérieur qui s’enquérait de ses progrès.

De : D.H.
Suis sur une piste. Beaucoup de vide pour l’instant. Rapport préliminaire dans quelques jours.


Il pressa la touche entrée en soupirant. « Beaucoup de vide » était même un euphémisme. Il n’avait rien trouvé sur les plusieurs jours qu’il avait passé sur l’île. La liste que Troy lui avait envoyé à Nox Illum comportait déjà trop de lieux et de noms barrés. Il n’avait pas non plus d’espoir pour la dernière qui l’avait amené à cet endroit précis mais il ne pouvait décemment pas partir sans avoir jeté un coup d’œil. C’était un employé de l’Institut qui était soupçonné d’avoir travaillé avec Anima, mais la nature de ce travail était inconnue. Del devait donc trouver si le lien était avéré et si c’était le cas, lui faire cracher ce qu’il savait. Ian Paterson. Sa cible.

Il se remit en mouvement, évitant un groupe de civils bruyant pour s’approcher du comptoir d’accueil où une employée -fort jolie au demeurant- attendait de pouvoir renseigner les visiteurs.

-Bonjour, entama-t-il en posant un coude sur la surface lisse du bureau, son sourire le plus charmeur plaqué sur le visage. Je dois voir un ami à moi qui travaille ici, il m’a dit que je devais le rejoindre. Son nom est Ian Paterson. Vous savez où je pourrais le trouver ?

-Bien sûr monsieur, enchaîna-t-elle avec un sourire factice plaqué sur son visage, apparemment imperméable à l’aura de séduction qu’émettait le jeune homme. Il se trouve près de la zone Est, juste après l’exposition sur le réchauffement climatique. Il devait s’occuper de réparer quelque chose là-bas.

-Merci beaucoup mademoiselle. Je vous souhaite une excellente journée.

Le policier s’éloigna du comptoir après un dernier sourire à l’employée pourtant repartie sur son écran.
Bien, son objectif n'avait pas encore filé ! Il avait enfin l'occasion de lever un Laporeille pour voir s'il le guiderait jusqu'au trou d'où il avait émergé !

Il se dirigea dans la zone Est, suivant les panneaux de l’exposition jusqu’à un couloir illuminé de bleu. Il passa assez vite mais la lumière bleue sembla lui apaiser un peu l’esprit. Finalement il émergea dans une salle où un aquarium montrait des spécimens de Pokémons marin. Près de là une jeune femme discutait avec un homme assez grand, semblant attendre quelque chose. Del les observa, repérant un badge de l’Institut sur la poitrine de l’homme, rien sur la femme qui était dos à lui.

Regardant le reste de la pièce, il ne repéra pas d’autre personne avec un badge. La réceptionniste pouvait-elle s’être trompée ou lui avait-elle donné une mauvaise indication ? Ou bien l’homme était le fameux Ian. Bigre, il aurait aimé pouvoir chercher dans les fichiers de la police pour trouver une photo du bonhomme pour comparaison.

En attendant, ne souhaitant pas impliquer la civile, il commença à longer l’aquarium, les mains dans les poches de sa veste, affectant d’observer les Pokémons à l’intérieur. D’ailleurs ils étaient pour la plupart blessés ? A quoi était destiné cet endroit ?
Il essaya néanmoins de rester à portée d'oreille de la conversation de sa cible, espérant grappiller des éléments intéressants pour l'enquête.


Avatars de circonstances : Officiel et Détente:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 436
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 17 Juin - 21:21


En attendant le baleineau, Flynn invita la jeune femme à s’assoir sur le banc juste en face de l’aquarium. Hélène en profita pour poser quelques questions, plus particulièrement sur les Pokémon se trouvant derrière ses vitres.

-Si je comprends bien, cet endroit est dédié à des Pokémon blessés ?
-C’est ça. L’institut prend en charge des Pokémon, qui ont pour la plupart, été victimes de la cruauté humaine. Une fois qu’ils sont guéris, on essaye de les remettre à la mer…

Néanmoins, il expliqua que ce n’était pas toujours possible car cela pourrait remettre leur vie en danger. C’était par exemple le cas de ce vieux Carapagos à qui il manquait une nageoire. Dans ces cas-là, l’institut essayait de prendre contact avec des associations de défenses des Pokémon pour lui trouver un meilleur endroit vivre. La photographe croisa les bras et prit un air grave.

-Heureusement que certaines personnes ont la gentillesse de s’occuper de Pokémon un peu plus faibles.

Des bruits de pas se fit entendre. Hélène tourna la tête et vit une autre personne rentrer dans la pièce. Nullement dérangée, elle reprit sa conversation avec le scientifique. Flynn lui présenta tous les pensionnaires de l’institut, un par un. Il expliqua ce qui leur était probablement arrivé, l’origine de leurs blessures, ce qu’ils mettaient en place pour les guérir. De temps à autre, la jeune femme hocha pour signifier son écouter. L’homme arrêta subitement son laïus, pointant du doigts la vitre.

-Hé hé ! Voilà notre petit protégé.

Le Wailmer apparut devant les deux personnes. Il semblait joyeux, accomplissant des pirouettes dans l’eau. Il se rapprocha un peu plus du bord de l’aquarium. Fascinée, Hélène rapprocha la paume de sa main contre la vitre. Elle ne savait pas trop si elle humanisait le geste du baleineau mais elle eut l’impression, que malgré la séparation en verre, il tenta de poser sa tête contre sa main.

-Vous pensez qu’il me reconnait ?
-A vrai dire, je sais pas trop… En tout cas, il ne semble pas hostile à ta présence.

Cette sensation d’avoir un lien l’unissant avec un Pokémon presque inconnu était inexplicable. Peut-être que ce Wailmer était juste un peu désespérer et qu’il voulait se rattacher à quelqu’un. En tout cas, les hypothèses d’Hélène ne valaient sûrement pas celle d’un homme hautement diplômé.

-Bien bien mademoiselle Mellecoeur. Que diriez-vous d’une petite visite guidée ?
-Très bien, monsieur Peterson, je vous suis ! répondit-elle en se prêtant au jeu.

Flynn l’emmena dans le hall juste à côté. Il contenait plusieurs vitrines, dans lesquelles étaient exposées des fossiles. Pour Hélène qui n’en avait jamais vu en vrai, elle trouvait cela impressionnant.

-Hé ! Tu m’avais pas dit qu’on allait voir ta famille, lança-t-elle sur le ton de la plaisanterie.

Elle le connaissait à peine mais elle savait qu’elle pouvait se permettre ce genre de vanne avec l’homme. Du moins, il se permettait bien d’en faire sur la photographe. Le scientifique prit un air désespéré. Néanmoins, son mauvais jeu d’acteur ne lui permit pas de dissimuler son sourire en coin.

-Super… Moi qui pensait parler de sujets sérieux…

Puis il éclata de rire. Après quelques secondes, ils reprirent tous les deux leur calme. Flynn commença alors à présenter les différents spécimens. Il se servait des supports déjà présents dans l’institut pour rendre plus attractif son discours.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 255
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 18 Juin - 18:30
Del affectait de lire les panneaux sur la biologie marine qui parsemaient la salle tout en gardant son attention rivée sur la cible. Enfin, la cible potentielle.

Il continua à regarder à droite et à gauche néanmoins dans l’espoir d’apercevoir un autre employé qui pourrait être sa cible, désignée selon la réceptionniste par une éventuelle clé à molette. Parce que oui, il devait réparer quelque chose alors il devait forcément avoir une clé à molette. Si par contre il se présentait en salopette bleue avec une casquette rouge, là ça deviendrait carrément suspect.

Devant l’absence de nouveau contact, il retourna à son observation. L’homme, Ian Peterson, était devant l’aquarium et montrait différents Pokémons à la jeune femme à ses côtés. Sa familiarité semblait suggérer qu’ils se connaissaient personnellement. Del dû réviser son jugement, si cet homme était ce qu’il pensait, la jeune femme pourrait se révéler être une complice. Il tapota ses deux Pokéballs rangées dans sa veste. Peut-être n’était-il pas assez armé pour s’occuper de deux malfaiteurs en même temps, si ces derniers avaient des Pokémons suffisamment puissants.
Pris d’une impulsion soudaine il ressortit son téléphone et tapa rapidement à message à son contact parmi les forces de police internationales. Cela ne coûtait rien d’essayer.

De : D.H.
J’ai besoin d’une identification. Envoie-moi la photo de Ian Peterson, scientifique travaillant à l’Institut Océanographique de Mirabèce. Ça urge !


Une fois la touche entrée pressée, il rangea à nouveau son combiné et se rapprocha, juste à temps pour entendre ses deux suspects s’appeler par leurs noms respectifs. Mellecoeur ne lui disait rien, mais Peterson, bingo !

Plus besoin de confirmation, juste d’une opportunité !

Sa cible se mettant en mouvement, Del entama une filature. Il allait lui falloir trouver un moment pour coincer l’homme, de préférence sans la civile. Attendre qu’elle s’en aille ou s’en débarrasser, d’une façon ou d’une autre.

Les deux personnes entrèrent dans un nouveau hall, quittant l’ambiance bleutée et marine pour entrer dans une salle plus classique de musée, avec les murs d’un jaune délavé et des vitrines contenant des vieux fossiles. Del attendit qu’ils soient un peu éloignés pour entrer à son tour, les observant à travers les vitrines. Heureusement cette salle était loin d’avoir la cohue présente à l’entrée là où les Pokémons s’ébattaient dans des bassins artificiels extérieurs, qui attiraient à chaque plouf un peu plus de touristes avides d’images mémorables. Il n’y avait guère qu’un vieil homme et sa moitié en train d’observer leur devenir.
En effet, le policier en avait plus qu’assez des touristes après avoir passé plusieurs jours à les voir partout, ce qui avait tendance à le rendre un peu cynique.



Peterson ne correspondait pas à l’image que s’était fait Del de lui. Il s’attendait à voir un individu plutôt renfermé, râblé et le regard fuyant. Un cliché quoi. Cependant au contraire il était plutôt bel homme, avec un humour affecté et assez intéressant, expliquant de façon interactive le contenu de la salle.

En se retournant, l’officier aperçu juste derrière la porte qui menait à la salle un set de poteaux servant à bloquer l’accès, par exemple pour cause d’accident ou pour rénovation. En essayant de faire le moins de bruit possible, il en attrapa un et le fit rouler, tirant doucement le fil jusqu’à ce qu’en apparence l’accès à cette pièce soit condamné. Au moins cela réduirait les risques que quelqu’un arrive dans son dos s’il devait faire une intervention musclée.

Sans mouvements brusques il se dirigea vers l’autre extrémité de la salle, passant devant Peterson et…c’était quoi déjà l’autre ?

Mellecoeur ! Bien que cela soit inutile de s’en rappeler pour l’instant. Il regarda donc les fossiles, d’un air très intéressé tout en se rapprochant d’eux.


Avatars de circonstances : Officiel et Détente:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Ile Mirabèce :: Port-Mirage :: Institut Océanographique-
Sauter vers: