:: Mhyone :: Réseau routier :: Route 3 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[PV Alice] Une coopération qui part à vau-l'eau

avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 305
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Juin - 3:41
- Ok tout le monde. Vous avez compris les consignes ?

P
allas répondit d'un petit reniflement dédaigneux, et se redressa sur ses pattes arrières en laissant ses quatre puissantes griffes jaillir de ses pattes. Comme si il pouvait ne pas avoir compris des consignes aussi simples que ça. Après s'être un peu ébroué, il défia Nèsois du regard, bien plus grande et solide qu'elle.

Pourtant, la Vorastérie ne se démonta pas. Elle avait de toutes façons une bien trop forte tête pour se laisser impression comme ça. C'était d'ailleurs quelque chose qui avait plut à l'Eleveur, quand ils avaient fait connaissance l'un avec l'autre. Maintenant, quelques jours plus tard, il avait décidé qu'il consacrerait la matinée à l'entrainement avec ses Pokemon. La petite Vorastérie avait de toutes façons sérieusement besoin d'apprendre à suivre les ordres et fonctionner dans un groupe, tandis que Pallas, lui, faisait un partenaire idéal pour Nèsois grâce à son immunité naturelle au poison.

- C'est parti !

A
son signal, la créature aquatique, juchée sur une pierre, dressa d'un coup ses tentacules vers le Mangriff. Des aiguillons violacés en jaillirent, et le félin les balaya d'un revers de Tranche, brisant les dards et les faisant voltiger autour pour tomber dans l'herbe humide.

- Jambe droite!

S
uivant la consigne de mauvaise grâce, Nèsois modifia son angle de tir pour envoyer ses piques là où son nouveau maitre lui ordonnait de le faire. Tantôt, Pallas esquivait, tantôt il paraît, tantôt il se servait de son environnement pour se protéger. Quoiqu'il en soit, il se déplaçait avec aisance malgré qu'il soit adossé à un coude de la rivière qui traversait l'endroit. Mais heureusement, la demoiselle aux épines ne se démontait pas et redoublait d'ardeur dans sa tache, sans se plaindre. Et si parfois elle refusait une consigne, c'était de moins en moins régulièrement tandis que les demandes de Thelos, toujours plus exigeant, s'enchainaient. Pour une fois qu'elle pouvait tenter d'empoisonner quelqu'un sans craindre de conséquences derrière…

Malheureusement pour le petit groupe, ce ne fut pas vraiment sans conséquences. Au bout d'une grosse demie heure de cet exercice, l'incident se produisit. Une trombe d'eau, circulaire et vrillée, manqua d'un cheveux le Mangriff et son maître, qui chacun reculèrent d'un bond surpris sur le côté. L'un avec quand même plus de grâce que l'autre. Un Akwakwak sorti de la rivière, l'air plus que furieux. Son épaule droite était tachetée de Dard-Venin enfoncés dans ses chairs, qui rependaient un liquide suintant et violet. En un éclair, Thelos comprit qu'il y avait eu une victime collatérale des tirs perdus...et que ladite victime n'était pas hyper contente. En voyant un nouveau Vibraqua se charger dans le bec du canard, son sang ne fit qu'un tour.

- Courrez!

S
i le Mangriff ne se le fit pas dire deux fois, Nèsois elle se planta plus fièrement sur son rocher et darda un sourire supérieur vers le canard bleu. Mais son sourire ne dura pas bien longtemps, puisque Thelos la saisit brusquement pour la porter dans ses bras et cavaler avec son compagnon vers la partie plus terrestre de la route 3. Sous les divers tirs de Vibraqua qui explosaient sur un arbre non loin ou un rocher trop près, ils tentèrent de semer l'animal. Ils en trouvèrent finalement une autre, d'animal. Une jeune humaine, de l'age de Thelos environ, qui passait par là, et qui vit un Mangriff et un jeune homme quasi albinos tenant une Vorastérie arriver vers elle à toute allure.

- Restez pas là, il est complètement énervé!

Comme pour approuver les dires de l'Eleveur, un Vibraqua s'écrasa non loin de la demoiselle, tandis qu'un Akwakwak furieux levait le poing en haut de son talus.


-Un doux manteau de solitude pour se protéger du froid-
-Une tendre toile d'espoirs pour se protéger de la pluie-
-Une fragile épée de rêves pour se protéger des Ombres-
-Une caressante armure de volonté pour se protéger de soi-
-Un soyeux bandeau de ténèbres pour se protéger de la cécité-
-Un puissant rugissement de vie pour se protéger de l'espoir-
-Un haut mur de désillusions pour se protéger du courant-

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Johto
Expérience : 398
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 14 Juin - 12:41

La journée commençait plutôt bien, comme toutes les journées depuis qu'Alice était arrivée à Mhyone. Topi avait rejoint l'équipe quelques jours auparavant, la demoiselle avait donc occupé ses journées à l'entraîner. Tant qu'il était sous sa forme de Rémoraid, il allait avoir du mal à se battre sur la terre ferme, il fallait donc qu'il évolue au plus vite. La rouquine s'était un peu éloignée de Nox Illum, souhaitant poursuivre son exploration. Elle serait sans doute à Bord-au-Vent avant la tombée de la nuit, prête pour de nouvelles aventures ! Où irait-elle ensuite ? Elle n'avait pas encore décidé. Pour l'heure, elle continuait de travailler avec Topi pour faire de lui un Pokémon plus puissant.

L'entraînement du jour consistait à sauter sur le sol pour se déplacer plus rapidement, malgré le terrain qui n'était pas en sa faveur. Alice l'encourageait, sautant à ses côtés, poings vers le ciel.

- Aller Topi, on donne tout ! On saute ! Un-deux-trois ! On saute ! Maintenant, envoie une Rafale Psy sur cet arbre !

La jeune fille le regarda s'élancer dans les airs et lancer sa puissante attaque sur un tronc, à quelques mètres de là. Le poisson était hargneux, il ne manquait pas d'envie de progresser, c'était parfait. Il avait un visage plutôt ingrat, exprimant toujours une certaine agressivité, mais Alice commençait à apprendre à le connaître. Elle avait notamment découvert qu'il aimait être gratté sur le dos, cela le détendait et le faisait s'endormir. Il se montrait cependant toujours très méfiant avec les inconnus. Les infirmières du Centre Pokémon de Nox avaient failli se faire mordre et avaient du s'y prendre à trois pour le placer sur la table de soin. Alice avait observé la scène avec amusement, contente de voir que Topi n'hésitait pas à s'exprimer.

Malgré ses réactions un peu virulente, le Rémoraid avait pu être soigné et était en pleine forme à présent. Ses sauts étaient plus performants que ceux de la veille, ce qui était très encourageant. Pour le moment, elle ne pouvait pas trop l'entraîner avec les autres membres de l'équipe, puisqu'il essayait de les mordre à chaque fois que la dresseuse les faisaient sortir, ce qui était un peu embêtant. Mins en particulier était la cible de sa colère. Doudou avait réussi à le maintenant en respect en faisant jaillir ses flammes pour l'impressionner, ce qui avait eu l'effet escompté. Alice espérait que lorsqu'il aurait évolué, Topi se calmerait et cesserait de vouloir mordre tout le monde.

L'entraînement aurait pu se poursuivre encore un moment, mais un bruit de cavale vint aux oreilles de la demoiselle. Elle leva la tête, et vit avec étonnement un garçon qui courait droit vers elle. Il tenait dans ses bras un drôle de Pokémon qu'Alice n'avait jamais vu, accompagné d'un Mangriff. Le petit groupe semblait fuir quelque chose, mais quoi ?

- Restez pas là, il est complètement énervé! s'écria le jeune homme une fois à sa hauteur.

La rouquine plissa les yeux et le vit. Un Akwakwak lui courait après, et lui lança une attaque aquatique, qui vint s'écraser non loin d'elle. Non loin de se laisser impressionner, un sourire plein de défi apparu sur le visage de la jeune fille. Voilà une occasion idéale pour Topi de se battre contre un véritable adversaire et non un arbre. Alice attrapa le Rémoraid et le tourna vers Akwakwak, les yeux brillants. Elle avait une idée.

- Topi, lance Onde Boérale sur les pieds d'Akwakwak ! On va l'immobiliser !

Le poisson ouvrit la gueule et lança son rayon gelé sur le canard. Alice recula sous l'impact, comme si elle avait tiré avec une arme. Elle s'esclaffa bruyamment, ravie de sa performance. Akwakwak esquiva la première vague, mais fut touchée par la seconde, sa jambe se retrouvant bloqué dans la glace. Sans perdre de temps, la demoiselle tourna les talons et s'élança à la suite du jeune homme, Rémoraid sous le bras. Il était lourd ce poisson !

Elle ne tarda pas à le rattraper, l'adrénaline lui donnant des ailes. Les deux jeunes gens prirent un tournant et s'arrêtèrent derrière un arbre plutôt massif, à l'abri de la fureur de l'Akwakwak. Épuisée par la cavale, Alice haletant, les mains sur les cuisses, pliée en deux. Rémoraid, qui était tombé au sol, grogna et sauta pour exprimer son mécontentement.

- Eh bah... Ça vous arrive souvent d'énerver des Pokémons sauvages comme ça ? lâcha-t-elle en reprenant son souffle.

Elle regarda le garçon, constatant avec une certaine surprise que sa chevelure était totalement blanche. S'appuyant contre l'arbre, elle lui lança :

- C'est marrant vos cheveux tiens ! C'est une teinture ? C'est vrai que c'est à la mode le look emo en ce moment. Vous pensez que ça m'irait ? J'opterai plutôt pour du rouge si j'étais vous ! C'est quand même plus classe.

Topi bougonna à nouveau, si bien que la jeune fille le ramassa pour le tenir dans ses bras. Elle lui caressa le dos, ce qui le calma aussitôt.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 305
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 17 Juin - 20:34
Thelos se retourna en fronçant les sourcils alors que cette fille prenait son Pokemon façon fusil d'assaut pour...tirer sur l'Akwakwak ? Pallas aussi, s'était arrêté, et levait des yeux curieux vers son maître. La question, muette, était pourtant claire. Fallait il profiter de l'occasion pour contre-attaquer ? Ca se tentait bien, à vrai dire. Néanmoins, un coup d'oeil jeté aux plaies empoisonnées du Pokemon Eau le dissuada. Après tout, sa colère restait légitime et bien que ses jours ne soient nullement en danger, ce n'était pas la peine de le blesser plus que ça. Après avoir négativement secoué la tête et empêché sa petite Vorastérie de relancer des Dard-Venin sur le canard immobilisé, Thelos reprit sa course.

Ils s'arrêtèrent finalement au bout de plusieurs mètres. L'Eleveur aux cheveux blancs, certes moins essoufflé que cette passante mais tout de même bien entamé, prit quelques longues goulées d'air calmes pour essayer d'apaiser les battements de son coeur et le rythme de ses poumons. Dans ses bras, Nèsois s'agita un peu, aussi il mit un genou à terre pour lui rendre sa liberté, se relevant d'un mouvement souple sous les commentaires de la promeneuse. Commentaires qui d'ailleurs firent naitre une lueur d'agacement et de colère dans les yeux violacés du jeune homme. Mode ? Look émo ? Il répondit d'une voix sans doute plus sèche que ce qu'il n'avait voulu.

- Ce n'est absolument pas une teinture. Je viens d'une ville dans une autre région dont les cieux sont tous les jours obscurcis de cendres, voilà tout. Mais je vous remercie pour vos recommandations capillaires.

Non mais. Il avait quand même pas traversé un océan pour se laisser traiter comme ça. Délaissant cette fille, le jeune homme grimpa un peu en hauteur pour vérifier qu'ils n'étaient plus suivis. Mais, non, le danger était écarté désormais. Et tant mieux. Tournant la tête pour aviser le petit groupe, et ses Pokemon, il lança quelques mots par dessus son épaule.

- Bon. La prochaine fois qu'on s'entraine comme ça, on fait en sorte qu'il y ait de quoi arrêter les dards derrière Pallas, quand même.

T
helos passa encore quelques secondes à examiner les alentours, puis finalement redescendit de son poste d'observation. Ces quelques instants, et un long soupir, lui avaient permis de relativiser un peu le commentaire de cette fille et finalement de ne pas en prendre ombrage. Après tout, elle voulait sûrement bien faire. Ou juste parler. Il paraît que c'est ce que les gens font. Et mieux valait ça que se faire engueuler pour l'avoir mise dans l'embarras. C'est d'ailleurs ce qu'il se résolut à lui exprimer en s'approchant d'elle.

- Navré de vous avoir fait courir. Je ne pense pas que l'Akwakwak vous aurait vraiment attaquée, mais on est jamais trop prudents et ça reste ma faute. On s'entrainait avec mes Pokemon, et il a pris un tir perdu.

P
arlant de tir perdu, ça lui faisait penser à la manière dont la promeneuse s'était comportée avec son Remoraid. On aurait dit une mauvaise imitation d'un fusil blaster de ces figures de jeux vidéo. Néanmoins, mauvaise imitation ou pas, ça restait une tentative ingénieuse de mieux positionner le Pokemon afin d'optimiser ses chances de réussite. Bon, ok, pas hyper hyper respectueuse du Pokemon, mais tout de même. En réflexe professionnel, toutefois, le jeune homme ne put s'empêcher de sourire un peu, légèrement plus détendu, et désigner le Remoraid d'un geste du menton.

- Vous devriez le mouiller régulièrement, si vous le gardez comme ça. Il risque de se sentir mal sinon. Ca fait longtemps que vous pratiquez le tir au Remoraid?


-Un doux manteau de solitude pour se protéger du froid-
-Une tendre toile d'espoirs pour se protéger de la pluie-
-Une fragile épée de rêves pour se protéger des Ombres-
-Une caressante armure de volonté pour se protéger de soi-
-Un soyeux bandeau de ténèbres pour se protéger de la cécité-
-Un puissant rugissement de vie pour se protéger de l'espoir-
-Un haut mur de désillusions pour se protéger du courant-

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Johto
Expérience : 398
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 18 Juin - 18:21

La bonne humeur d'Alice n'était visiblement pas contagieuse. Le jeune homme n'eu pas l'air d'apprécier sa remarque, il se redressa et dévisagea la jeune fille d'un air mauvais. Cette dernière garda néanmoins son grand sourire, ne se laissant pas décontenancé pour si peu.

- Ce n'est absolument pas une teinture. Je viens d'une ville dans une autre région dont les cieux sont tous les jours obscurcis de cendres, voilà tout. Mais je vous remercie pour vos recommandations capillaires. lâcha-t-il sèchement.

La rouquine ouvrit de grands yeux, ayant du mal à comprendre comment le climat pouvait avoir un effet sur la couleur des cheveux des gens. Elle songea que vivre dans un endroit recouvert par les cendres ne devait pas être très agréable, et que c'était sans doute pour cela que le garçon était ronchon. Elle avala sa langue pour se retenir de faire un commentaire mais esquissa une petite moue qui signifiait le fond de sa pensée. Elle échangea un regard avec Topi, qui n'avait de toute manière pas vraiment l'air de comprendre ce qu'il se passait. Il offrait toujours une expression ahurie, de toute manière, difficile de savoir ce qu'il avait en tête.

Le jeune homme s'éloigna ensuite, pour obtenir un peu de hauteur. Comptait-il s'en aller comme ça sans dire un mot ? Ce ne serait vraiment pas très poli ! Alice n'était pas à cheval sur ce genre de chose, mais tout de même. A Johto, les gens mettaient un point d'honneur à être aimable, en toutes circonstances. Alice constata cependant que le garçon avait laissé ses Pokémons derrière lui, signe qu'il allait sans doute revenir. Il lança quelques mots en direction de ses partenaires puis revint, après avoir observé les alentours à la recherche d'une potentielle autre menace.

- Navré de vous avoir fait courir. Je ne pense pas que l'Akwakwak vous aurait vraiment attaquée, mais on est jamais trop prudents et ça reste ma faute. On s'entrainait avec mes Pokemon, et il a pris un tir perdu.

Il était moins désagréable, cette fois-ci. Alice retrouva son sourire enthousiaste, oubliant la mauvaise humeur dont il avait fait preuve. Bah, on ne pouvait pas toujours être bien luné ! Et puis, bizarre pour bizarre, au moins son caractère allait avec sa couleur de cheveux !

- Pas de soucis, ça arrive ! répondit-elle joyeusement.

Topi remua un peu, comme pour participer à la conversation. Il était drôlement agité aujourd'hui ! Alice peinait à le tenir correctement, il ne cessait de vouloir s'échapper. C'est qu'il n'était pas léger en plus, ce poisson ! Doudou pesait moins lourd, du temps où elle pouvait le tenir dans ses bras. Maintenant qu'il avait évolué, c'était plus difficile. Le garçon désigna alors son Pokémon aquatique et ajouta :

- Vous devriez le mouiller régulièrement, si vous le gardez comme ça. Il risque de se sentir mal sinon. Ca fait longtemps que vous pratiquez le tir au Remoraid?

Le mouiller ? En voilà une idée qu'elle était bonne ! Pourquoi n'y avait-elle pas pensé plus tôt ? Sans se déplacer avec un aquarium à roulette, elle avait toujours une bouteille d'eau sur elle, pour étancher sa propre soif. Mais à présent, elle y voyait une toute autre utilité.

- Oh mais c'est pas bête ça !

Elle déposa le poisson sur le sol et sorti sa gourde qu'elle avait pris soin de remplir avant de partir. Elle en vida la moitié sur Topi, qui poussa un long soupir de plaisir. Ses écailles paraissaient tout  à coup beaucoup plus vives et son expression moins agressive. Bon, il restait lui-même, mais il paraissait satisfait.

- Alors, ça te plait mon grand ? T'as meilleure mine d'un coup !

Peut-être qu'un aquarium à roulette, ce n'était pas une si mauvaise idée... Enfin, un peu encombrant à transporter, il faudrait attacher une corde ou bien une poignée pour le tirer... La jeune fille reporta son attention sur son interlocuteur et lui lança :

- Merci pour l'idée ! Le pauvre, il doit mourir de chaud loin de son lac ! Ça fait seulement quelques jours qu'il a rejoint l'équipe, je ne sais pas encore trop comment m'y prendre avec lui. Oh et pour ce qui est du tir, c'était totalement improvisé ! Mais j'avoue, les salles d'arcades ne manquent pas à Doublonville, je me suis laissée tenté plusieurs fois par ce genre de jeux !

Alors que la demoiselle terminait sa tirade, Topi recommença à s'agiter sur le sol. Alice se pencha pour le reprendre dans ses bras, lorsqu'il se mit à luire de cette lumière que la dresseuse avait déjà vu par le passé. Il évoluait ! Elle se redressa et tapa dans ses mains, incapable de cacher sa joie. Elle contempla son petit poisson devenir un beau et grand poulpe, se transformant en un magnifique Octillery. Elle se tourna vers le garçon.

- Regardez ! L'eau lui a fait tellement de bien qu'il a évolué ! C'est formidable !

Elle voulu le prendre dans ses bras, mais il était beaucoup trop lourd. Tout content de son évolution, le poulpe agitait ses tentacules. Réalisant qu'elle avait oublié ses manières, la jeune fille ajouta :

- Au fait, je m'appelle Alice. Vous n'êtes pas d'ici si j'ai bien compris ?

Alice ne comptait pas remettre le sujet des cheveux sur le tapis, il ne le prenait pas très bien apparemment. Mais il pouvait au moins se présenter, ce n'était pas la mer à boire !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 305
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 20 Juin - 19:02
Thelos arqua un sourcil surpris de voir la promeneuse déposer son Pokemon sur le sol, puis...grimaça franchement quand elle lui vida littérallement la moitié de sa gourde dessus. Sérieusement ? Est ce que les mots délicatesse et douceur faisaient partie de son vocabulaire ? Il aurait suffit de simplement verser doucement l'eau, juste au dessus de lui, pas la lever du haut du bras pour la laisser chuter sur ce pauvre Pokemon. Enfin. Ce n'est pas non plus comme si le poisson allait se noyer, se reprit-il. Oui, cette fille avait peut-être les manières d'un Tauros, mais d'un autre côté, on pouvait clairement sentir qu'elle aimait son Pokemon, à sa manière de lui parler et de le regarder. C'était clairement le principal, aux yeux de l'Eleveur.

- Merci pour l'idée ! Le pauvre, il doit mourir de chaud loin de son lac ! Ça fait seulement quelques jours qu'il a rejoint l'équipe, je ne sais pas encore trop comment m'y prendre avec lui. Oh et pour ce qui est du tir, c'était totalement improvisé ! Mais j'avoue, les salles d'arcades ne manquent pas à Doublonville, je me suis laissée tenté plusieurs fois par ce genre de jeux !

Doublonville ? Ce n'était pas à Mhyone, ça, de mémoire. Ni à Hoenn, le jeune homme le saurait sinon. Ca lui sonnait vaguement familier aux oreilles, sans qu'il ne se rappelle distinctement le pourquoi du comment. Quelque chose de vaguement négatif, un peu lointain. Qui remontait quelques années en arrière, semblait il mais, bah. Ce n'est pas comme si ce genre de souvenir avait de l'importance. Il ouvrait la bouche pour répondre à cette curieuse et tendre bourrine quand le Remoraid, au sol, se mit à briller. Ce qui, chez un Pokemon, ne laisse en général pas beaucoup place au doute quant à la nature du phénomène. Une évolution.

Se tenant à distance prudente du Pokemon, Thelos ne perdit pas une miette de la transformation, malgré la douleur que cela provoqua rapidement au fond de ses yeux. Il aurait aimé pouvoir noter quelques bouts de texte sur son carnet de voyage, mais il tenait Nèsois dans les bras, et ne voulait pas la lacher pour si peu. D'ailleurs, contrairement à Pallas qui lui n'était qu'intrigué et intéressé, pour une fois, la petite Vorastérie elle semblait également presque intimidée par un tel dégagement d'énergie, et ses aiguillons s'étaient légèrement agités les quelques premières secondes de la transformation. Heureusement pour tout le monde qu'elle avait bien compris qu'elle ne devait pas tirer ses Dard-Venin dès que l'envie lui en prenait, sans quoi, l'évolution aurait pu être interrompue et la Dresseuse du Remoraid fort mécontente.

- Regardez ! L'eau lui a fait tellement de bien qu'il a évolué ! C'est formidable !

Thelos eut un petit sourire amusé, presque attendri, pour une fois. C'était une remarque tellement naive – dans le bon sens du terme – qu'elle ne pouvait qu'attirer l'amusement bienveillant du jeune homme, qui ne se fit pas prier pour répondre à la question de la promeneuse, et de saisir la perche qu'elle lui tendait.

- Non, en effet, je viens de Hoenn. Et moi, c'est Thelos. Enchanté, Alice.

I
l lui avait sourit, brièvement, tandis que Pallas reniflait prudemment un tentacule de l'Octillery. Nèsois s'égitant trop, il la déposa sur le sol, et aussitôt la petite anémone marcha aussi vite que possible vers le gros poulpe rouge et jaune, pour comparer leurs tentacules. Surveillant du coin de l'oeil sa Pokemon, tout de même, Thelos reprit.

- Ceci dit, je pense plutôt que c'est pour s'adapter à son nouveau milieu qu'il a évolué. Comme ça au moins, votre Pokemon est maintenant capable de se mouvoir sur le sol. Mais, toutes mes félicitations, même si vous ne l'avez que depuis quelques jours, ça reste une forme indéniable de réussite que de voir son partenaire évoluer.

P
rofitant d'avoir les mains libres, l'Eleveur aux cheveux blancs sorti finalement ce fameux carnet pour y noter deux lignes serrées d'observation, en rajouter une après un coup d'oeil concentré vers l'Octillery, puis refermer le petit carnet sans le ranger toutefois.

- Et vous ? Vous n'êtes pas d'ici non plus, je crois ? Doublonville, ça me rappelle aucun nom de cette ile. Mais allez savoir pourquoi, je suis sûr de l'avoir déjà entendu quelque part. Vous avez une célébrité locale, ou bien un grand évènement peut-être?


-Un doux manteau de solitude pour se protéger du froid-
-Une tendre toile d'espoirs pour se protéger de la pluie-
-Une fragile épée de rêves pour se protéger des Ombres-
-Une caressante armure de volonté pour se protéger de soi-
-Un soyeux bandeau de ténèbres pour se protéger de la cécité-
-Un puissant rugissement de vie pour se protéger de l'espoir-
-Un haut mur de désillusions pour se protéger du courant-

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Johto
Expérience : 398
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 20 Juin - 21:36

Le garçon aux cheveux la regarda agir avec une certaine perplexité, qu'Alice ne remarqua bien évidemment pas. Lorsqu'elle se tourna vers lui, toute contente de l'évolution de son Pokémon, elle constata qu'il souriait. Ah, eh bien il s'était déridé au moins ! Certes, ils n'étaient pas partis sur les meilleures bases du monde, mais ils pourraient peut-être trouver un terrain d'entente, à présent que leur attention était tournée vers Topi.

- Non, en effet, je viens de Hoenn. Et moi, c'est Thelos. Enchanté, Alice.

Hoenn ? Tiens donc ! Thélos n'était pas le premier que la rouquine rencontrait qui disait venir de cette région. Elle pensa bien sûr à Vixion, son ami rencontré dans la Forêt du Tilleul quelques jours auparavant. Décidément, Mhyone était un endroit qui attirait beaucoup de monde. Ce n'était pas si étonnant, cette région regorgeait d'espèces de Pokémon différentes et de paysages diverses. De ce qu'elle avait étudié de Hoenn, ce lieu avait de quoi donner envie. Peut-être irait-elle y faire un tour, un jour... Enfin, il fallait déjà qu'elle finisse d'explorer Mhyone, et elle avait encore du pain sur la planche ! Le jeune homme reprit la parole, tandis que son Mangriff reniflait prudemment le petit Topi devenu grand.

- Ceci dit, je pense plutôt que c'est pour s'adapter à son nouveau milieu qu'il a évolué. Comme ça au moins, votre Pokemon est maintenant capable de se mouvoir sur le sol. Mais, toutes mes félicitations, même si vous ne l'avez que depuis quelques jours, ça reste une forme indéniable de réussite que de voir son partenaire évoluer.

Pas peu fière, Alice brandit son poing vers le ciel et poussa un petit "yay" en signe de victoire. L'Octillery leva un tentacule et imita sa dresseuse en poussa un glouglou qui amusa la rouquine. A présent, Topi n'avait plus l'air de vouloir mordre son entourage. Il arborait cependant une mine sérieuse, observant les alentours avec soin. A quoi pouvait-il bien penser ? Il regarda le Mangriff et tendit ses tentacules vers lui. Sans doute une manière de communiquer. Alice sourit avec tendresse en voyant son petit Pokémon essayer de se lier d'amitié avec le chat sauvage. Elle espérait simplement qu'il n'allait pas tenter de l'étrangler. Elle reporta son attention sur son interlocuteur, qui venait de déposer son second Pokémon au sol. Une bien curieuse créature ! Elle jeta un coup d’œil à son téléphone, pour consulter le Pokédex, et vit que l'étrange bête était un Vorastérie, un Pokémon de type Eau et Poison, connu pour sa grande résistance. Un sacré spécimen !

- Et vous ? Vous n'êtes pas d'ici non plus, je crois ? Doublonville, ça me rappelle aucun nom de cette ile. Mais allez savoir pourquoi, je suis sûr de l'avoir déjà entendu quelque part. Vous avez une célébrité locale, ou bien un grand évènement peut-être?

Alice posa un doigt sur ses lèvres et plissa les yeux, réfléchissant à ce qui pourrait évoquer la ville à des personnes extérieurs à Johto. Doublonville était grande, très peuplée, et possédait une arène, dont la championne, Blanche, n'avait jamais laissé personne indifférent. Son Ecremeuh faisait des ravages, et il n'était pas rare de voir des jeunes dresseurs sortir d'un match en pleurant, malmené par les violents assauts de la vache, et par sa capacité régénératrice. Un vrai cauchemar... Mais non, cela ne devait pas être ça.

- Oh, vous pensez peut-être à l'attaque de la Team Rocket sur la ville ? Une sacrée histoire... Il y a quelques années, ce groupe de criminels a investi Doublonville, s'en prenant à tous ceux qui se mettaient en travers de leur chemin. Heureusement, un jeune dresseur nous a sauvé et est devenu un héros. Je pense que cette histoire a fait le tour du monde !

Qu'était devenu ce dresseur, ce fameux Gold parti à la conquête de la ligue ? Alice se serait bien posée la question, mais son Octillery était en train d'emprisonner Mangriff dans ses tentacules, visiblement très content. Se rendant compte du danger, Alice sursauta et poussa un cri.

- Topi mais enfin ! Lâche-le tout de suite !

Le poulpe s'exécuta de mauvaises grâce, en coulant un regard déçu à sa dresseuse. La rouquine soupira en regardant le félin feuler en direction de son Pokémon. Peut-être que la méthode de communication de Topi n'était pas adapté à tous le monde. Alice se gratta la tête, gênée.

- Désolée, il voulait lui faire un câlin je crois. Il devrait mieux s'entendre avec votre Vorastérie. C'est la première fois que j'en vois une d'ailleurs ! C'est drôle impressionnant !

Elle se pencha vers la drôle de créature, et la regarda sous toutes les coutures. Les Pokémons avaient tous leur particularité et cela ne manquait jamais d'impressionner la jeune fille. Malgré son attitude un peu froide, Thélos semblait veiller sur ses partenaires avec soin, et il avait l'air de s'y connaître.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 305
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 21 Juin - 16:55
- Oh, vous pensez peut-être à l'attaque de la Team Rocket sur la ville ? Une sacrée histoire... Il y a quelques années, ce groupe de criminels a investi Doublonville, s'en prenant à tous ceux qui se mettaient en travers de leur chemin. Heureusement, un jeune dresseur nous a sauvé et est devenu un héros. Je pense que cette histoire a fait le tour du monde !

Mais oui. Bien sûr. Les mots Team Rocket agirent comme un repère temporel, une sorte de balise, et les souvenirs de Thelos jaillirent avec une précision nette. C'était en effet pour ça que le nom de Doublonville parlait au jeune, qui, à l'époque des faits, devait être au crépuscule de son adolescence. Ou à l'aurore de sa vie d'adulte, selon le point de vue. Et effectivement, les évènements dramatiques qui étaient survenus là bas avait marqué profondément l'actualité des journaux télé ou radio, et les discussions dans les écoles. Mais enfin, Alice avait pas l'air d'en avoir trop souffert, vu son euphorie survoltée. A moins que quelques traumatismes expliquent son étrangeté…

Un feulement puissant expulsa Thelos de ses pensées, le faisant presque sursauter alors qu'il se retournait d'un bloc vers l'origine de ce bruit. Pallas, naturellement, les griffes plantées dans le sol pour résister à la traction de l'Octillery et de ses tentacules. Mais déjà l'Eleveur voyait la scène arriver, celle où les griffes ne resteraient pas une seconde de plus dans la terre et se concenterait de transformer les tentacules en sashimi. C'était exactement la même sensation que celle qu'il avait ressenti quand il avait surpris le Mangriff sur le point de sauter sur le Cornèbre d'Artemis pour le dévorer. Sauf que bon, pour une fois, Pallas était plutôt dans son droit.

De concert avec Alice, Thelos intervint pour calmer le jeu, posant une main sur la nuque de son Mangriff afin de lui rappeler son autorité et de le calmer. Un peu. Mais, poils hérissés et oreilles rabattues en arrière, le félin envoyait un message clair à l'Octillery en qui il ne plaçait aucune confiance pour d'éventuelles bonnes intentions.

- Désolée, il voulait lui faire un câlin je crois. Il devrait mieux s'entendre avec votre Vorastérie. C'est la première fois que j'en vois une d'ailleurs ! C'est drôle impressionnant !

Un calin ? L'Eleveur aux cheveux blancs arqua un sourcil surpris, sans vraiment relever. C'est vrai que, même en faisant abstraction du fait que Topi était un gros poulpe, parfois un peu visqueux, dotés de tentacules molles et agiles ; eh bien malgré tout ça, Pallas restait un Pokemon qui n'aimait pas forcément les calins. Voir qui ne les aimait forcément pas. Ca n'avait pas vraiment du aider dans la tentative de relations amicales et tendres Topi-Pallas.

Au contraire de la petite Vorastérie, en effet. Celle ci ne semblait pas vraiment se soucier des tentacules de Topi, et d'ailleurs, ce dernier gardait loin lesdits tentacules. Ca intriguait un peu le jeune homme, assez pour qu'il se mette à réfléchir. Mais la solution était plutôt simple, en fait. Avec ce même sourire doux et surtout passionné, cette petite flamme dans les yeux qu'il n'avait que lorsqu'il parlait des Pokemon, Thelos se pencha un peu pour se mettre à la hauteur d'Alice.

- Oui hein ? Nèsois, elle s'appelle. Regardez, vous voyez ces aiguillons le long de ses tentacules ? Ils sont méchamment empoisonnés, ça doit être pour ça que votre Octillery évite de la toucher. Leurs espèces viennent du même milieu après tout, peut-être qu'ils ont appris comment se comporter les un avec les autres. Puis il se redressa en ayant un sourire en coin. Tant mieux, d'ailleurs. Ca m'ennuierait que votre Pokemon essaie d'étrangler encore un des miens.

I
l était d'ailleurs temps d'hydrater un peu Nèsois. Sortant sa gourde d'une des poches extérieures de son lourd sac à dos, le jeune homme mit un genou à terre. Comme ce n'était pas la première fois, la petite étoile de mer toxique comprit et se rapprocha avec entrain. Naturellement, sans protections adaptées, Thelos ne pouvait pas non plus se permettre de toucher gratuitement la Pokemon Poison. A moins de la prendre par en dessous, comme tout à l'heure pour leur course forcenée, il valait mieux éviter ce genre de tentative. Il approcha donc le goulot du dessus de sa Pokemon et laissa doucement l'eau couler et glisser sur le corps de sa partenaire, quelques secondes. Dès que ce fut fait, Nèsois ne perdit pas de temps et retourna jouer avec la pieuvre rouge tandis que son maitre rangeait sa gourde et souriait à Alice.

- Vous savez quoi ? Si vous êtes aussi intéressée par les Pokemon Eau, vous devriez essayer de faire un peu de plongée dans la rivière. C'est là que j'ai rencontrée Vorastérie, et puis vous avez Topi pour vous protéger dans l'eau. C'est la bonne saison en plus.


-Un doux manteau de solitude pour se protéger du froid-
-Une tendre toile d'espoirs pour se protéger de la pluie-
-Une fragile épée de rêves pour se protéger des Ombres-
-Une caressante armure de volonté pour se protéger de soi-
-Un soyeux bandeau de ténèbres pour se protéger de la cécité-
-Un puissant rugissement de vie pour se protéger de l'espoir-
-Un haut mur de désillusions pour se protéger du courant-

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Johto
Expérience : 398
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 22 Juin - 10:50

La Vorastérie était une créature très particulière. Plutôt petite, son petit corps mauve ne semblait pas posséder de bras ou de jambe. Sur sa tête, une masse bleue constituée d'une dizaine d'épais tentacules recouverts de piques, que la rouquine n'aurait touché pour rien au monde. Même Topi évitait soigneusement de l'éteindre, mais l'observait avec beaucoup d'intérêt. Entre habitants des eaux, il était sans doute normal que des liens d'affinités apparaissent entre eux. Mangriff, quant à lui, gardait ses distances, ayant visiblement assez mal vécu de se faire enlacer par le poulpe. Thélos avait tenté de calmer le félin, mais ce dernier, le pelage de sa nuque hérissé, lançait un regard noir à l'Octillery.

- Oui hein ? Nèsois, elle s'appelle. Regardez, vous voyez ces aiguillons le long de ses tentacules ? Ils sont méchamment empoisonnés, ça doit être pour ça que votre Octillery évite de la toucher. Leurs espèces viennent du même milieu après tout, peut-être qu'ils ont appris comment se comporter les un avec les autres. Tant mieux, d'ailleurs. Ca m'ennuierait que votre Pokemon essaie d'étrangler encore un des miens.

La rouquine hocha la tête en contemplant l'attitude des deux Pokémons marins entre eux. Ils semblaient s'être lancé dans une compétition de taille de tentacule. Le poulpe rouge était plus gros et plus massif, mais Vorastérie se défendait plutôt bien. Alice regarda plus attentivement la description que le Pokédex faisait de Nèsois, et constata qu'il s'agissait, au même titre que Topi, d'un prédateur assez dangereux. Plus passif cependant, il utilisait ses dards pour empoisonner ses proies puis les saisissaient avec ses tentacules. Octillery optait plutôt pour des coups de crâne bien violent pour assommer ses victimes, ce qui était tout aussi efficace. En les regardant s'amuser ensemble, Alice avait du mal à les considérer comme des dangers des fonds marins. Ils étaient plutôt rigolo comme ça. Mais à l'état sauvage, leur comportement devait être très différent.

- Vous savez quoi ? Si vous êtes aussi intéressée par les Pokemon Eau, vous devriez essayer de faire un peu de plongée dans la rivière. C'est là que j'ai rencontrée Vorastérie, et puis vous avez Topi pour vous protéger dans l'eau. C'est la bonne saison en plus.

La jeune fille se redressa, intéressée par cette idée. Un peu de natation ferait le plus grand bien à Topi, qui n'avait pas eu l'occasion de nager depuis un moment. La veille, Alice l'avait mit dans la baignoire de sa salle de bain au Centre Pokémon, mais il n'avait pas vraiment pu s'amuser. Et a présent qu'il était devenu un gros poulpe, il n'allait plus rentrer à l'intérieur. Ce n'était pas un aquarium à roulette qu'elle allait devoir se procurer mais une piscine municipale. Heureusement qu'il n'allait plus grossir à présent ! Enthousiaste, Alice chercha la rivière du regard et répondit avec énergie :

- Ça pourrait être sympa ça ! Tu veux nager Topi ?

Le poulpe hocha la tête vers sa dresseuse, soudain très intéressé par la conversation des deux humains. La rouquine se tourna vers Thelos et ajouta :

- Vous voulez vous joindre à nous ? Nèsois a l'air de bien s'entendre avec Topi, et peut-être que ça lui plairait de faire trempette ! Oh et ça vous ennuie si on se tutoie ? Moi et les formalités, tout ça...

Elle repéra finalement la rivière, d'où était sans doute sorti l'Akwakwak en colère de toute à l'heure. Il fallait espérer qu'il s'était calmé et qu'il ne traînait plus dans les parages. Alice fouilla dans son sac et remercia sa clairvoyance d'avoir acheter un maillot de bain lors de son premier jour à Mhyone. Elle savait bien que cela pourrait servir ! Elle chercha un gros buisson derrière lequel elle pourrait se cacher pour se changer, et s'y dirigea avec détermination.

- Je vais me mettre dans une tenue plus appropriée pour la natation ! Tu devrais faire de même, à moins de vouloir nager tout habiller !

La jeune fille n'était pas une spécialiste, mais les vêtements avaient tendance à alourdir la personne et à la fatiguer davantage, ce qui augmentait les risques de noyades. Et il aurait été plutôt regrettable que l'un d'eux passe l'arme à gauche pendant une simple baignade dans une rivière !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 305
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 22 Juin - 16:51
- Euh...

T
helos regarda partir Alice, pleine d'entrain et de motivation. Elle semblait vraiment enchantée à l'idée de faire de la plongée pour étudier les Vorastérie en milieu naturel, ce qui, déjà, étonnait suffisamment l'Eleveur comme ça. Mais en plus, de ce qu'il savait, ni lui ni elle n'avaient l'équipement nécessaire. Elle comptait de faire de la plongée sans masque ou tuba ? Alors certes, ils pouvaient toujours fonctionner à l'apnée et ouvrir les yeux sous l'eau, m'enfin, au bout de plusieurs heures ça allait quand même salement piquer.

En sentant quelque chose tirer sur son pantalon de manière insistante, Thelos baissa les yeux. C'était Nèsois, qui pointait la rivière d'un autre tentacule avec l'air vraiment joyeuse et impatiente. Il ne pouvait décemment pas briser cette bonne humeur chez sa Pokemon, alors en désespoir de cause, le jeune homme fini par secouer la tête et abdiquer.

- Ok, ok. Mais je te préviens, on continue ton entrainement sous l'eau, ma petite demoiselle!

U
ne fois sûr que leur nouvelle recrue avait accepté le deal, Thelos profita de l'absence d'Alice pour se changer rapidement. Une occasion de plus de montrer à quel point non seulement sa chevelure était décolorée, mais également sa peau, qui était d'une paleur réellement inquiétante. Ca ne lui ferait pas de mal de prendre un peu de soleil, finalement. Il ne savait pas si s'exposer maintenant changerait quelque chose à toutes ces années passées à grandir sous un ciel de cendres, mais ça pouvait au moins lui donner quelques couleurs. Et puis ça avait vraiment l'air de faire plaisir à Nèsois.

Après avoir mis ses affaires à l'ombre, où Pallas profita du calme pour entreprendre le toilettage de ses pattes, Thelos n'attendit pas Alice pour entrer dans la rivière. Il tenait la Vorastérie par dessous, prenant soin de la tendre loin de son torse pour des raisons plus qu'évidente de sécurité, puis la déposa dans l'eau. Le plus difficile allait être de ne pas marcher dessus par mégarde. Mais bon. Elle avait passé assez de temps comme à sur ses techniques, elle n'aurait qu'à marcher au fond de l'eau pour entrainer sa musculature, cette fois. D'ailleurs, en parlant de fond de l'eau, Thelos marcha vers le centre de la rivière mais le fond n'était pas vraiment grand. Tout juste de quoi s'immerger totalement au milieu. M'enfin.

C'est donc tandis qu'il marchait pour revenir un peu plus vers la berge qu'il vit revenir Alice et...Topi ? Oui, il lui semblait bien que le nom de l'Octillery était Topi. Il laissa un peu de temps à la demoiselle pour s'immerger tranquillement et le rejoindre, bien qu'il s'empressa de lui indiquer la présence de Nèsois.

- Méfie toi de où tu pose les pieds. Entre ma Vorastérie et les sauvages qui peuvent être n'importe où…

H
eureusement pour eux, ces Pokemon avaient quand même des couleurs assez spécifiques pour être vues de loin, même à travers l'eau. Il suffisait juste de faire attention. Et puis Topi pourrait sans doute les avertir d'un danger éventuel. Même si, songeait Thelos, Topi risquait en fait d'être un danger éventuel… Pourvu qu'Alice ait quand même de la maitrise sur son Pokemon, et que ce dernier ne meurt pas d'envie d'essayer son nouveau corps par tous les moyens possibles. Quand Alice fut près de lui, Thelos lui tira un sourire, furtif, de reconnaissance.

- Merci. J'aurais sans doute pas eu l'initiative d'aller me baigner, concentré sur mes recherches comme j'étais, et ça fait quand même un bien fou. Je voulais en profiter pour entrainer la musculature de mon Pokemon, tu veux en faire de même ? On pourrait par exemple leur faire rouler des pierres au fond de l'eau, contre le courant, pour les muscler. Ca me semble un programme pas mal et sans danger.


-Un doux manteau de solitude pour se protéger du froid-
-Une tendre toile d'espoirs pour se protéger de la pluie-
-Une fragile épée de rêves pour se protéger des Ombres-
-Une caressante armure de volonté pour se protéger de soi-
-Un soyeux bandeau de ténèbres pour se protéger de la cécité-
-Un puissant rugissement de vie pour se protéger de l'espoir-
-Un haut mur de désillusions pour se protéger du courant-

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Johto
Expérience : 398
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 23 Juin - 10:38

Lorsqu'Alice revint, elle constata que Thelos s'était également changé. La rouquine fut interloquée par la pâleur de sa peau, presque maladive. Il était plutôt beau garçon, mais il aurait mérité un peu de bronzage, cela ne faisait aucun doute. Après ces semaines sous le soleil chaleureux de Mhyone, la demoiselle avait, quant à elle, pris de belles couleurs. Avec sa chevelure et sa peau assez blanche à l'origine, elle avait craint les coups de soleil, mais heureusement, elle était devenue simplement vaguement cuivré, ce qui lui donnait bonne mine. Il faudrait qu'elle prenne des vacances sur les plages d'Alola un de ces jours, ça lui ferait le plus grand bien !

Alors qu'elle s'approchait, le garçon s'enfonça dans l'eau avec sa Vorastérie sous le bras. Alice avait fait revenir Mins et Doudou dans leur Pokeball, ils n'étaient pas des amateurs de natation et seraient plus en sécurité dans leur maison d'acier. N'ayant plus sa ceinture, elle avait rangé les sphères bicolore dans son sac, et posa ce dernier au bord de l'eau. Topi, tout content de pouvoir profiter de la fraîcheur de l'eau, glissa vers la rivière avec enthousiasme. Alice entra à son tour et grimaça. Elle s'était baignée dans la mer lorsqu'elle se trouvait à Minami, et l'eau était bien plus chaude. Enfin, elle n'allait pas se laisser arrêter par ça ! Une fois à la hauteur de Thelos, celui-ci la mit en garde.

- Méfie toi de où tu pose les pieds. Entre ma Vorastérie et les sauvages qui peuvent être n'importe où…

La jeune fille baissa les yeux, et aperçu les mouvements de Nèsois, qui marchait au fond de l'eau avec aisance. Topi alla à sa rencontre, nageant lui aussi avec une grande facilité. Il n'avait pas perdu en vitesse, ce qui était surprenant. Mais en regardant ses gestes, Alice comprit pourquoi. Lorsqu'il était un Rémoraid, il utilisait la forme aérodynamique de son corps pour se propulser tandis que maintenant, ses tentacules lui permettaient de se mouvoir différemment, mais tout aussi vite. Impressionnant !

- Merci. J'aurais sans doute pas eu l'initiative d'aller me baigner, concentré sur mes recherches comme j'étais, et ça fait quand même un bien fou. Je voulais en profiter pour entrainer la musculature de mon Pokemon, tu veux en faire de même ? On pourrait par exemple leur faire rouler des pierres au fond de l'eau, contre le courant, pour les muscler. Ca me semble un programme pas mal et sans danger.

Le sourire du jeune homme l'étonna. Eh bien, il était un peu lunatique celui là ! La rouquine hocha la tête, profitant également de la fraîcheur de l'eau. A présent qu'elle était un peu habituée, la température était agréable et les gardait hors de l'épouvantable chaleur de l'extérieur. Topi était, lui, parfaitement dans son élément. Il sortit sa tête de l'eau et lança un Pistolet à O peu puissant sur les humains, les yeux brillant d'amusement.

- Topi a plus l'air de vouloir jouer que de se muscler ! s'exclama la demoiselle. Un peu d'entraînement dans son milieu naturel lui fera du bien, et puis à moi aussi !

Elle marcha un peu pour chercher un endroit avec plus de profondeur, et plongea. Une fois immergée, elle ouvrit les yeux, et constata que l'eau douce piquait drôlement moins les yeux que l'eau salé. Elle se rappela son aventure quelque peu hystérique avec Nath, à la plage de Minami. Une sacrée histoire ! Une baignade dans une rivière, c'était de tout repos à côté ! Le temps était cependant compté, Alice n'avait pas la capacité de respirer sous l'eau. Elle regarda autour d'elle, et vit un Poussirène nager paisiblement non loin de l'eau. Il était accompagné d'un Ptitard, qui battait courageusement de la queue pour maintenant le rythme.

A cours d'oxygène, la rouquine remonta à la surface et prit une grande bouffée d'air. Elle se tourna vers le jeune homme aux cheveux blancs et lui lança :

- Ça grouille de vie là-dessous !

Un petit mouvement à la surface attira alors son attention. C'était un petit Arakdo, qui courait habilement sur l'eau, ses pattes touchant à peine les ondes. Encore une créature drôlement impressionnante ! Elle plongea à nouveau, et aperçu cette fois un petit poisson qu'elle ne connaissait pas. Il était vraiment minuscule ! Et il n'y en avait pas qu'un, ils étaient même assez nombreux. Elle remonta pour interpeller Thelos.

- Regarde, on dirait qu'il y a un banc ! Je ne sais pas de quel Pokemon il s'agit par contre, je n'en ai jamais vu... Petit comme il est, il ne doit pas être très dangereux !

Elle n'avait peut-être jamais eu aussi tord.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Réseau routier :: Route 3-
Sauter vers: