:: Ile Mirabèce :: Médéa :: Arène Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une vision de l'avenir [Ft Timothy]

avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 215
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 14 Juin - 13:29
Une vision de l’avenir [Ft Timothy]


Décidément, ces premiers pas à Mhyone m’avaient réservé de bien belles surprises. J’avais à présent réellement envie d’y faire mon trou, sans mauvais jeu de mot. Je voulais réellement représenter fièrement mon village, et leur faire honneur. Même si le chemin allait encore être long, j’avais eu pour ambition, en venant ici, de prétendre à la maitrise d’une arène, afin de montrer au monde a quel point les pokémons de type sol étaient de féroces adversaires. Je m’étais alors mis à visiter les différentes arènes de Mhyone, soucieux de savoir, sans les affronter, de quel bois étaient fait les différents champions actuels de la ligue Pokémon. Et je devais bien avouer ne pas être déçu. Le challenge s’annonçait particulièrement ardu, mais je savais qu’en persévérant, j’en serais capable. Enfin. Ce n’était pas non plus pour tout de suite, moi qui avait encore du mal à battre les dresseurs que je rencontrais sur le chemin.

J’avais alors pris le chemin de l’île Mirabèce, afin de rejoindre Médéa. Il y avait d’ailleurs beaucoup à voir, entre les diverses activités touristiques, les plages et le casino, mais j’étais venu dans un but bien précis. Selon les rumeurs, l’arène de Médéa était bien particulière, tout comme son champion d’ailleurs. Certains avis plutôt dissuasifs m’avaient vivement déconseillé de m’y rendre de nuit mais, bien sûr, je ne les avais pas écoutés. Visiter une arène de type spectre de jour, c’était un peu en dénaturer l’essence, et puis je n’avais pratiquement aucune chance de croiser le champion nocturne si l’on se fiait au pokéweb. De manière insouciante, comme à mon habitude donc, j’avais pris le chemin de l’arène, située à la lisière de la forêt Amarante.

Je vous mentirais si je vous disais que j’avais été surpris. L’arène était presque comme ce que j’avais imaginé. Un décors lugubre, décomposé, semblant tout droit sortir d’un autre temps. Je ne pus m’empêcher de sourire, en voyant que, quelle qu’était la région, les habitudes des champions qui avaient tendance à donner dans la surmesure ne changeait pas. Enfin, je disais ça, mais, si j’ouvrais une arène un jour, il y avait fort à parier pour que je me range de leur côté à ce niveau-là. Je m’engageais alors dans la propriété, Nuts sur mes épaules. Ce dernier ne semblait pas être apeuré, mais il était aux aguets. Il était vrai qu’en y réfléchissant bien, les arènes regorgeaient toujours de surprises plus tordues les unes que les autres.

L’intérieur n’était guère différent, ou détonnant par rapport à l’extérieur. J’étais persuadé que la tension qui régnait dans l’endroit avait déjà dû dissuader plus d’un dresseur. Moi, c’était différent, je n’étais pas vraiment là pour prétendre à quoi que ce soit et, du coup, je pouvais davantage profiter de l’imagination noire du champion. Je pris alors quelques instants pour admirer la décoration sinistre, ainsi que les différentes pièces autour de moi. Je me pris rapidement au jeu, oubliant presque l’atmosphère spectrale qui m’entourait. De toute façon, il ne me semblait pas entendre des bruits de combats, et je n’avais croisé personne. Il n’y avait probablement pas de challengers ici, alors, autant prendre mon temps.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Unys
Expérience : 1393
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 16 Juin - 0:35
J’étais en train de somnoler sur le canapé de mon salon lorsque je me suis fait réveiller par un bruit de carillon résonnant à travers mon étage de résidence au sommet de l’arène. Ce son signifiait que quelqu’un venait de pénétrer à l’intérieur du bâtiment. En entendant le son, je me suis relevé en sursaut pour attraper mon téléphone précipitamment. J’étais persuadé de ne pas avoir de combat programmé ce soir-là, mais sur le coup je me demandais si je n’avais pas oublié un rendez-vous. Il n’y avait rien sur mon emploi du temps et j’ai poussé un long soupir de soulagement. J'étais rassuré de voir que je ne m’étais pas trompé puisque ça aurait vraiment donné une très mauvaise image de l’arène dans le cas contraire. Un champion qui oublie ses combats, ça ne faisait pas du tout sérieux. Ce stress mit de côté, il fallait maintenant que je découvre qui venait d’entrainer dans le manoir et par la même occasion pourquoi ! Si c’était un voleur, il allait être bien reçu, aucun doute là-dessus ! J’ai attrapé quelques-unes de mes pokéballs pour en faire sortir mes compagnons qu’elles contenaient. Les pokémons libérés se sont tous mis face à moi pour écouter ce que j’avais à leur dire :

-Les amis, il y a quelqu’un qui se promène dans l’arène ! Je vous laisse aller voir ce qu’il se passe. Si c’est un cambrioleur, vous pouvez utiliser la force pour le faire partir. Par contre, si c’est simplement un visiteur ou dresseur qui cherche à m’affronter, effrayez-le ! Montrez lui les tours dont sont capables les pokémons spectres !

Suite à ces quelques mots, j’ai activé l’ambiance sonore à l’intérieur de bâtiment avant de prendre la direction de ma chambre et plus particulièrement de mon armoire pour aller me changer. Les pokémons, quant à eux, sont partis effectuer la mission que je leur avais confiée. Le plus rapide à arriver au niveau d’Alexandre fut mon Motisma qui est passé à travers le circuit électrique de l’arène. Le pokémon plasma s’est dissimulé dans l’un des haut-parleurs cachés ici et là. Le Spectre a profité de sa cachette pour commencer à faire ce que j’avais demandé. En effet, il a ajouté sa propre voix au son pour faire entendre un rire, son rire… Pendant ce temps, un autre pokémon était arrivé dans la pièce, il s’agissait de ma Momartik qui s’est rendue invisible pour se glisser discrètement dans le dos du visiteur. Elle attend patiemment le bon moment avant de finalement se lancer et de laisser son souffle froid toucher la nuque d’Alexandre. Ne voulant pas se faire attraper, elle s’éloigne rapidement de l’homme aux cheveux violets en semant quelques flocons de neige ici et là.

Le groupe de pokémons avait commencé doucement, mais il ne comptait pas s’arrêter là. D’autres étaient dissimulés ailleurs, attendant le bon moment pour agir, comme Exagide qui s’était collé contre un mur l’œil fermé pour faire semblant d’être une décoration. Pour le moment, ils ne faisaient rien, mais ça n’allait pas durer…


Avatar par Elisthel. Merci ! o/

#TimGhost

Champion de l'arène de Médéa


 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 215
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 19 Juin - 9:40
Je continuais ma visite du manoir assez loufoque en toute inconscience. Je ne pus m’empêcher de sourire en pensant que, qui qu’il soit, le champion ne devait pas avoir beaucoup de visites. Mais, d’un côté, c’était plutôt positif. Au moins, seuls ceux qui le voulaient vraiment iraient jusqu’à l’affronter, et ça empêchait donc d’avoir des combats qui n’étaient pas nécessairement dignes du champion. Intéressant. A creuser. Après, l’aspect négatif était surement qu’en termes de réputation, l’image en prenait parfois un sacré coup. A y réfléchir, c’était un peu la même chose pour tous les champions de Mhyone en fin de compte.

J’entendis soudain un rire, un pouffement guttural. J’en avais presque oublié où je me trouvais. Comme je l’avais dit, c’était une arène, et les arènes étaient souvent infestées de pièges. Mais, cette fois, j’avais pensé que le champion ne prendrait pas la peine de me jouer tous ses tours. Après tout, il demandait un rendez-vous, et je n’en avais pas pris exprès, espérant que ça lui suffise pour comprendre que je n’étais pas l’un de ses challengers. Du moins, par pour l’instant. Il me restait tout de même du chemin à parcourir avant de prétendre à ce genre de choses.

Un souffle glacé fit frémir ma nuque. L’ambiance semblait se densifier et s’alourdir. Même si Nuts était plutôt vaillant, et que j’étais assez peu sensible à ce niveau là – ce n’était que des pokémons après tout – , Je devais bien avouer que l’effet était réussi. C’était assez simple, en fait. On se sentait en danger et observé de toute part, ce qui n’était finalement pas très rassurant, même en connaissant l’endroit et sa réputation. Mais, au lieu de mettre un terme à son petit jeu, je poussais un peu plus loin le vice en continuant à m’aventurer dans les pièces, faisant comme si j’étais venu le défier, tout simplement. J’étais réellement curieux de savoir jusqu’où il pouvait aller. Aussi, Je fis un signe de tête à Nuts, avant de lui glisser.

« Maintenant que nous sommes là, allons voir jusqu’où ce champion peut aller pour effrayer ses visiteurs, je suis curieux de voir ça… » Dis-je en souriant à mon Kraknoix qui, fièrement, se plaça à mes côtés.

Je continuais alors d’avancer dans le manoir lugubre, visitant chaque salle avec attention, et tâchant de déceler les éventuelles surprises qu’il aurait pu laisser çà et là. L’arène était bien loin d’être intéressante. Ça m’aurait d’ailleurs presque motivé à me laisser tenter à l’affronter, mais je devais être réaliste. Même si j’en brûlais d’impatience, nous n’avions pas le niveau, et il aurait été idiot de blesser Nuts pour rien, quand bien même le kraknoix aurait lui aussi eut envie de se battre. Ce qui était certainement le cas d’ailleurs.  Je passais donc un certain temps à déambuler dans le manoir, soucieux de voir tout ce qu’il y avait à voir.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Unys
Expérience : 1393
Voir le profil de l'utilisateur
Hier à 0:49
Je ne savais pas ce qu’il se passait au rez-de-chaussée de mon arène, mais je ne m’en inquiétais pas trop. Mes compagnons étaient très doués lorsqu’il était question de faire peur, c’était classique de la part de pokémons spectres. Je continuais donc à me préparer pour recevoir mon « invité » lorsque j’ai entendu un puissant rire résonner à travers tout le bâtiment. Il n’y avait aucun doute à avoir, c’était un tour de Monarque qui était entré à l’intérieur de mon système d’ambiance sonore. Un sourire s’était dessiné sur mon visage en imaginant le plaisir que devait prendre mon type Electrique en faisant ça. Je n’avais pas de temps à perdre et devait finir de me préparer. J’avais mis mes bottes et mon grand manteau avant d’aller m’assoir devant mon miroir pour commencer mon maquillage. Attrapant un pot de maquillage blanc, je m’en suis recouvert entièrement le visage avant de prendre des crayons vert et blanc pour faire les nuances et finitions. Mon maquillage terminé, j’ai mis mes gants et remonté ma capuche sur ma tête, dissimulant en partie mon visage.

Pendant ce temps, au rez-de-chaussée, mes pokémons attendaient leur moment pour passer à l’action. Le suivant qui a eu l’occasion de passer à l’action, c’est Vicomte l’Ossatueur. En effet, lorsque le visiteur de l’arène est passé devant la cheminée qui occupait un pan de mur, le pokémon d’Alola y a allumé le feu à l’intérieur. Nuance à remarque, c’est que le feu n’était pas d’une couleur classique, mais vert comme celui qui brulait aux extrémités de l’os de mon compagnon. Ce dernier s’était d’ailleurs rapidement éloigné avant de se cacher dans l’ombre pour ne pas se faire repérer. Tout l’intérêt du plan était de faire peur aux gens qui entraient dans l’arène sans qu’ils se fassent repérer. Dans le cas contraire, ça gâcherait totalement l’effet de surprise lorsqu’ils seraient envoyés au combat. La suite du parcours de l’explorateur de l’arène serait tranquille puisqu’il n’y aurait plus de piège jusqu’à ce qu’il arrive au pied du vieil escalier grinçant permettant de montrer à l’étage supérieur où ont lieu les combats pour obtenir le badge. C’est en effet sur le mur que l’on a dans le dos lorsque l’on regarde les escaliers que c’était installé Exagide comme une décoration murale. Il attendait le bon moment pour s’éloigner du mur et se placer face au visiteur, la lame dégainée et pointée vers lui. C’était lorsqu’il était dans cette position menaçante que j’ouvrais les portes au sommet de l’escalier et me montrait au challenger venu pour m’affronter.

Je portais mon long manteau noir, la capuche sur la tête et rabaissée en partie devant le visage, des gants noirs et de longues bottes noirs. J’étais dans le cliché du dresseur de Spectres, mais c’était ce que les gens venaient chercher lorsqu’ils se rendaient dans une arène. Du haut de mon escalier, je me contentais de fixer les personnes qui étaient bloqués par Baron qui de sa lame les empêchait de monter les escaliers. Ce n’est qu’après quelques minutes de cette ambiance pesant que je prenais la parole d’une voix assez basse, mais suffisamment porte pour être entendu :

-Bienvenue à toi qui a osé entrer dans mon manoir. Je n’ai aucun affrontement de prévu alors qu’est-ce que je peux faire pour toi ? Baron, écarte toi et laisse le passer.

Suite à mes quelques mots, Exagide a rangé sa lame avant de venir flotter tranquillement à mes côtés en attendant que le visiteur monte les escaliers pour venir me rejoindre.

Costume de Timothy:
 
Maquillage de Timothy:
 


Avatar par Elisthel. Merci ! o/

#TimGhost

Champion de l'arène de Médéa


 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Ile Mirabèce :: Médéa :: Arène-
Sauter vers: