:: Ile Mirabèce :: Médéa :: Arène Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une vision de l'avenir [Ft Timothy]

avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 964
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 14 Juin - 13:29
Une vision de l’avenir [Ft Timothy]


Décidément, ces premiers pas à Mhyone m’avaient réservé de bien belles surprises. J’avais à présent réellement envie d’y faire mon trou, sans mauvais jeu de mot. Je voulais réellement représenter fièrement mon village, et leur faire honneur. Même si le chemin allait encore être long, j’avais eu pour ambition, en venant ici, de prétendre à la maitrise d’une arène, afin de montrer au monde a quel point les pokémons de type sol étaient de féroces adversaires. Je m’étais alors mis à visiter les différentes arènes de Mhyone, soucieux de savoir, sans les affronter, de quel bois étaient fait les différents champions actuels de la ligue Pokémon. Et je devais bien avouer ne pas être déçu. Le challenge s’annonçait particulièrement ardu, mais je savais qu’en persévérant, j’en serais capable. Enfin. Ce n’était pas non plus pour tout de suite, moi qui avait encore du mal à battre les dresseurs que je rencontrais sur le chemin.

J’avais alors pris le chemin de l’île Mirabèce, afin de rejoindre Médéa. Il y avait d’ailleurs beaucoup à voir, entre les diverses activités touristiques, les plages et le casino, mais j’étais venu dans un but bien précis. Selon les rumeurs, l’arène de Médéa était bien particulière, tout comme son champion d’ailleurs. Certains avis plutôt dissuasifs m’avaient vivement déconseillé de m’y rendre de nuit mais, bien sûr, je ne les avais pas écoutés. Visiter une arène de type spectre de jour, c’était un peu en dénaturer l’essence, et puis je n’avais pratiquement aucune chance de croiser le champion nocturne si l’on se fiait au pokéweb. De manière insouciante, comme à mon habitude donc, j’avais pris le chemin de l’arène, située à la lisière de la forêt Amarante.

Je vous mentirais si je vous disais que j’avais été surpris. L’arène était presque comme ce que j’avais imaginé. Un décors lugubre, décomposé, semblant tout droit sortir d’un autre temps. Je ne pus m’empêcher de sourire, en voyant que, quelle qu’était la région, les habitudes des champions qui avaient tendance à donner dans la surmesure ne changeait pas. Enfin, je disais ça, mais, si j’ouvrais une arène un jour, il y avait fort à parier pour que je me range de leur côté à ce niveau-là. Je m’engageais alors dans la propriété, Nuts sur mes épaules. Ce dernier ne semblait pas être apeuré, mais il était aux aguets. Il était vrai qu’en y réfléchissant bien, les arènes regorgeaient toujours de surprises plus tordues les unes que les autres.

L’intérieur n’était guère différent, ou détonnant par rapport à l’extérieur. J’étais persuadé que la tension qui régnait dans l’endroit avait déjà dû dissuader plus d’un dresseur. Moi, c’était différent, je n’étais pas vraiment là pour prétendre à quoi que ce soit et, du coup, je pouvais davantage profiter de l’imagination noire du champion. Je pris alors quelques instants pour admirer la décoration sinistre, ainsi que les différentes pièces autour de moi. Je me pris rapidement au jeu, oubliant presque l’atmosphère spectrale qui m’entourait. De toute façon, il ne me semblait pas entendre des bruits de combats, et je n’avais croisé personne. Il n’y avait probablement pas de challengers ici, alors, autant prendre mon temps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Unys
Expérience : 1502
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 16 Juin - 0:35
J’étais en train de somnoler sur le canapé de mon salon lorsque je me suis fait réveiller par un bruit de carillon résonnant à travers mon étage de résidence au sommet de l’arène. Ce son signifiait que quelqu’un venait de pénétrer à l’intérieur du bâtiment. En entendant le son, je me suis relevé en sursaut pour attraper mon téléphone précipitamment. J’étais persuadé de ne pas avoir de combat programmé ce soir-là, mais sur le coup je me demandais si je n’avais pas oublié un rendez-vous. Il n’y avait rien sur mon emploi du temps et j’ai poussé un long soupir de soulagement. J'étais rassuré de voir que je ne m’étais pas trompé puisque ça aurait vraiment donné une très mauvaise image de l’arène dans le cas contraire. Un champion qui oublie ses combats, ça ne faisait pas du tout sérieux. Ce stress mit de côté, il fallait maintenant que je découvre qui venait d’entrainer dans le manoir et par la même occasion pourquoi ! Si c’était un voleur, il allait être bien reçu, aucun doute là-dessus ! J’ai attrapé quelques-unes de mes pokéballs pour en faire sortir mes compagnons qu’elles contenaient. Les pokémons libérés se sont tous mis face à moi pour écouter ce que j’avais à leur dire :

-Les amis, il y a quelqu’un qui se promène dans l’arène ! Je vous laisse aller voir ce qu’il se passe. Si c’est un cambrioleur, vous pouvez utiliser la force pour le faire partir. Par contre, si c’est simplement un visiteur ou dresseur qui cherche à m’affronter, effrayez-le ! Montrez lui les tours dont sont capables les pokémons spectres !

Suite à ces quelques mots, j’ai activé l’ambiance sonore à l’intérieur de bâtiment avant de prendre la direction de ma chambre et plus particulièrement de mon armoire pour aller me changer. Les pokémons, quant à eux, sont partis effectuer la mission que je leur avais confiée. Le plus rapide à arriver au niveau d’Alexandre fut mon Motisma qui est passé à travers le circuit électrique de l’arène. Le pokémon plasma s’est dissimulé dans l’un des haut-parleurs cachés ici et là. Le Spectre a profité de sa cachette pour commencer à faire ce que j’avais demandé. En effet, il a ajouté sa propre voix au son pour faire entendre un rire, son rire… Pendant ce temps, un autre pokémon était arrivé dans la pièce, il s’agissait de ma Momartik qui s’est rendue invisible pour se glisser discrètement dans le dos du visiteur. Elle attend patiemment le bon moment avant de finalement se lancer et de laisser son souffle froid toucher la nuque d’Alexandre. Ne voulant pas se faire attraper, elle s’éloigne rapidement de l’homme aux cheveux violets en semant quelques flocons de neige ici et là.

Le groupe de pokémons avait commencé doucement, mais il ne comptait pas s’arrêter là. D’autres étaient dissimulés ailleurs, attendant le bon moment pour agir, comme Exagide qui s’était collé contre un mur l’œil fermé pour faire semblant d’être une décoration. Pour le moment, ils ne faisaient rien, mais ça n’allait pas durer…


Avatar par Elisthel. Merci ! o/

#TimGhost

Champion de l'arène de Médéa


 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 964
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 19 Juin - 9:40
Je continuais ma visite du manoir assez loufoque en toute inconscience. Je ne pus m’empêcher de sourire en pensant que, qui qu’il soit, le champion ne devait pas avoir beaucoup de visites. Mais, d’un côté, c’était plutôt positif. Au moins, seuls ceux qui le voulaient vraiment iraient jusqu’à l’affronter, et ça empêchait donc d’avoir des combats qui n’étaient pas nécessairement dignes du champion. Intéressant. A creuser. Après, l’aspect négatif était surement qu’en termes de réputation, l’image en prenait parfois un sacré coup. A y réfléchir, c’était un peu la même chose pour tous les champions de Mhyone en fin de compte.

J’entendis soudain un rire, un pouffement guttural. J’en avais presque oublié où je me trouvais. Comme je l’avais dit, c’était une arène, et les arènes étaient souvent infestées de pièges. Mais, cette fois, j’avais pensé que le champion ne prendrait pas la peine de me jouer tous ses tours. Après tout, il demandait un rendez-vous, et je n’en avais pas pris exprès, espérant que ça lui suffise pour comprendre que je n’étais pas l’un de ses challengers. Du moins, par pour l’instant. Il me restait tout de même du chemin à parcourir avant de prétendre à ce genre de choses.

Un souffle glacé fit frémir ma nuque. L’ambiance semblait se densifier et s’alourdir. Même si Nuts était plutôt vaillant, et que j’étais assez peu sensible à ce niveau là – ce n’était que des pokémons après tout – , Je devais bien avouer que l’effet était réussi. C’était assez simple, en fait. On se sentait en danger et observé de toute part, ce qui n’était finalement pas très rassurant, même en connaissant l’endroit et sa réputation. Mais, au lieu de mettre un terme à son petit jeu, je poussais un peu plus loin le vice en continuant à m’aventurer dans les pièces, faisant comme si j’étais venu le défier, tout simplement. J’étais réellement curieux de savoir jusqu’où il pouvait aller. Aussi, Je fis un signe de tête à Nuts, avant de lui glisser.

« Maintenant que nous sommes là, allons voir jusqu’où ce champion peut aller pour effrayer ses visiteurs, je suis curieux de voir ça… » Dis-je en souriant à mon Kraknoix qui, fièrement, se plaça à mes côtés.

Je continuais alors d’avancer dans le manoir lugubre, visitant chaque salle avec attention, et tâchant de déceler les éventuelles surprises qu’il aurait pu laisser çà et là. L’arène était bien loin d’être intéressante. Ça m’aurait d’ailleurs presque motivé à me laisser tenter à l’affronter, mais je devais être réaliste. Même si j’en brûlais d’impatience, nous n’avions pas le niveau, et il aurait été idiot de blesser Nuts pour rien, quand bien même le kraknoix aurait lui aussi eut envie de se battre. Ce qui était certainement le cas d’ailleurs.  Je passais donc un certain temps à déambuler dans le manoir, soucieux de voir tout ce qu’il y avait à voir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Unys
Expérience : 1502
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 24 Juin - 0:49
Je ne savais pas ce qu’il se passait au rez-de-chaussée de mon arène, mais je ne m’en inquiétais pas trop. Mes compagnons étaient très doués lorsqu’il était question de faire peur, c’était classique de la part de pokémons spectres. Je continuais donc à me préparer pour recevoir mon « invité » lorsque j’ai entendu un puissant rire résonner à travers tout le bâtiment. Il n’y avait aucun doute à avoir, c’était un tour de Monarque qui était entré à l’intérieur de mon système d’ambiance sonore. Un sourire s’était dessiné sur mon visage en imaginant le plaisir que devait prendre mon type Electrique en faisant ça. Je n’avais pas de temps à perdre et devait finir de me préparer. J’avais mis mes bottes et mon grand manteau avant d’aller m’assoir devant mon miroir pour commencer mon maquillage. Attrapant un pot de maquillage blanc, je m’en suis recouvert entièrement le visage avant de prendre des crayons vert et blanc pour faire les nuances et finitions. Mon maquillage terminé, j’ai mis mes gants et remonté ma capuche sur ma tête, dissimulant en partie mon visage.

Pendant ce temps, au rez-de-chaussée, mes pokémons attendaient leur moment pour passer à l’action. Le suivant qui a eu l’occasion de passer à l’action, c’est Vicomte l’Ossatueur. En effet, lorsque le visiteur de l’arène est passé devant la cheminée qui occupait un pan de mur, le pokémon d’Alola y a allumé le feu à l’intérieur. Nuance à remarque, c’est que le feu n’était pas d’une couleur classique, mais vert comme celui qui brulait aux extrémités de l’os de mon compagnon. Ce dernier s’était d’ailleurs rapidement éloigné avant de se cacher dans l’ombre pour ne pas se faire repérer. Tout l’intérêt du plan était de faire peur aux gens qui entraient dans l’arène sans qu’ils se fassent repérer. Dans le cas contraire, ça gâcherait totalement l’effet de surprise lorsqu’ils seraient envoyés au combat. La suite du parcours de l’explorateur de l’arène serait tranquille puisqu’il n’y aurait plus de piège jusqu’à ce qu’il arrive au pied du vieil escalier grinçant permettant de montrer à l’étage supérieur où ont lieu les combats pour obtenir le badge. C’est en effet sur le mur que l’on a dans le dos lorsque l’on regarde les escaliers que c’était installé Exagide comme une décoration murale. Il attendait le bon moment pour s’éloigner du mur et se placer face au visiteur, la lame dégainée et pointée vers lui. C’était lorsqu’il était dans cette position menaçante que j’ouvrais les portes au sommet de l’escalier et me montrait au challenger venu pour m’affronter.

Je portais mon long manteau noir, la capuche sur la tête et rabaissée en partie devant le visage, des gants noirs et de longues bottes noirs. J’étais dans le cliché du dresseur de Spectres, mais c’était ce que les gens venaient chercher lorsqu’ils se rendaient dans une arène. Du haut de mon escalier, je me contentais de fixer les personnes qui étaient bloqués par Baron qui de sa lame les empêchait de monter les escaliers. Ce n’est qu’après quelques minutes de cette ambiance pesant que je prenais la parole d’une voix assez basse, mais suffisamment porte pour être entendu :

-Bienvenue à toi qui a osé entrer dans mon manoir. Je n’ai aucun affrontement de prévu alors qu’est-ce que je peux faire pour toi ? Baron, écarte toi et laisse le passer.

Suite à mes quelques mots, Exagide a rangé sa lame avant de venir flotter tranquillement à mes côtés en attendant que le visiteur monte les escaliers pour venir me rejoindre.

Costume de Timothy:
 
Maquillage de Timothy:
 


Avatar par Elisthel. Merci ! o/

#TimGhost

Champion de l'arène de Médéa


 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 964
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 26 Juin - 10:41
Ok. Il fallait bien avouer que l’ambiance était jusque-là plutôt bien réussie. Comme tout bon film d’horreur qui se respectait, l’ambiance générale reposait surtout sur de petits détails incompréhensibles. D’abord, ce rire qui glaçait le sang, il fallait bien l’avouer. Il me fit sursauter, comme Nuts d’ailleurs, mais nous reprîmes instantanément nos esprits. Ce n’était que des tours, et les pokémons spectre étaient généralement réputés pour être de grands farceurs. Mais nous nous sentions observer par une sorte de force invisible, qui semblait épier tous nos mouvements. Les pokémons du champion jouaient le coup à la perfection. Visiblement, leur maitre devait leur laisser pas mal de champ libre. En tout cas, je ne pouvais pas m’empêcher de penser au pauvre bougre qui serait venu ici sans s’être convenablement préparé. Cela devait tout de même être assez rare, mais bon. Il aurait eu bien du mal à se remettre de cette expérience qui avait vocation à être plutôt traumatisante. Je souriais alors, reprenant ma route, curieux de savoir ce que la suite me réservait.

Alors que j’arrivais à proximité d’une cheminée, le feu s’alluma brutalement, donnant un peu plus de lumière dans la pièce. Je ne pus m’empêcher de sursauter à nouveau, contemplant la salle d’un autre œil. Le feu, du couleur verdâtre que je n’avais encore jamais vue, illuminait sombrement l’endroit, lui donnant une impression légèrement plus glauque et étrange. Je me demandais tout de même comment il avait réussi un tel tour. Après tout, j’étais encore bien loin de connaitre tous les pokémons du monde, et il n’était pas impossible que l’un d’eux soit capable de créer ce genre de chose.

J’avançais alors jusqu’à un grand escalier sombre. Seules les lumières des chandelles éclairaient mon passage. Toujours aussi curieux de savoir ce qui pouvait bien se cacher en haut des marches, je m’engageais sur ces dernières. Soudain. Je sentis une présence derrière moi. Je n’eus pas le temps de me retourner qu’un exagide était passé au-dessus de moi, pointant à présent sa lame sur le visiteur que j’étais, me bloquant le passage. Je commençais à regarder autour de moi, voir si j’avais manqué quelque chose ou s’il y avait une action à faire pour continuer d’avancer, une sorte d’énigme, mais je ne vis rien. J’allais finir par me dire que le champion n’était peut-être simplement pas là, lorsqu’une forme encapuchonnée me fit face. Il prit alors la parole, me demandant ce que je faisais ici. C’était lui Timothy ? Il était assez loin de l’image que je m’en étais faite. Enfin, le maquillage ne devait pas vraiment aider à le reconnaitre de toute manière. De toute façon, l’exagide s’était déplacé, libérant le passage. Je gravissais donc les marches qui me séparaient du champion pour lui serrer la main, comme si nous étions des amis de longues dates.

« Salut ! J’m’appelle Alexandre, mais Alex c’est plus simple. Tu dois être Timothy je me trompe ? » Je marquais une courte pause, avant de reprendre. « Pourquoi j’suis venu ? Ah ! Simplement pour visiter, j’ai pas vraiment le niveau pour t’affronter encore, même si ça viendra ! » je lui fis un petit clin d’œil amusé. « En fait, je suis un peu en quête d’inspiration, pour préparer mon projet alors… comme j’étais dans le coin, je suis venu faire un petit saut ! » Je regardais autour de moi, et notamment l’Exagide que Nuts fixait à présent avec défi. C’était amusant de voir un aussi petit pokémon ne pas se laisser faire par un autre qui était d’une forme plus évoluée.

« J’dois bien avouer que je suis pas déçu ! Les voix… Les flammes vertes… ah oui d’ailleurs ! Tu fais ça comment ? Impossible de deviner, c’est un pokémon particulier ? Par contre, le maquillage est un peu too much ! Ce serait marrant que ton apparence finale dénote avec celle de ton manoir ! » Lançais-je sur un ton amusé, le plus naturellement du monde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Unys
Expérience : 1502
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 2 Juil - 22:15
J’étais dans le haut de mon escalier et je regardais le visiteur qui se trouvait en bas des marches commencer à les monter tranquillement pour venir me rejoindre. Il n’avait pas l’air particulièrement effrayé ou angoissé, mais complètement à son aise. Preuve en est qu’il est venu me serrer la main avec un grand sourire. Je ne m’attendais pas du tout à une telle chose de sa part. Après tout, c’était la première fois que l’on se rencontrait et il agissait comme-ci on se connaissait depuis longtemps. J’ai été un peu pris de court sur le moment, mais j’ai vite retrouvé un visage impassible pour rester dans le personnage que je me suis fixé en tant que champion. Après m’avoir salué, le visiteur de l’arène s’est présenté comme étant Alexandre avant de vérifier que j’étais bien Timothy. J’ai profité d’une pause dans les propos de mon interlocuteur pour confirmer mon identité d’un simple acquiescement de tête.

Alex, comme il m’a dit de l’appeler, m’a expliqué qu’il était simplement venu pour visiter mon arène puisqu’il n’avait le niveau nécessaire pour m’affronter. Néanmoins, il comptait progresser puisqu’il affirmé qu’il finirait par avoir le niveau. C’était un bon objectif à avoir et il n’y avait pas de raison pour qu’il n’y parvienne pas. Il a ensuite continué son explication en me disant qu’il cherchait l’inspiration pour préparer un projet et qu’il était donc venu pour observer mon arène puisqu’il était dans le coin. Là, pour le coup ça m’intriguait énormément. Il me parlait d’un projet, mais il ne m’en disait pas plus, c’était très frustrant ! J’avais envie de savoir ce qu’il prévoyait et en quoi mon arène pouvait lui fournir une quelconque inspiration. Il faudrait que je lui demande des précisions pour satisfaire ma curiosité.

Pendant que le visiteur continuait à parler, j’ai remarqué le petit pokémon qui se tenait sur son épaule. C’était étonnant que je ne l’ai pas vu plus tôt, mais il n’était pas bien grand et je faisais plus attention au dresseur qu’autre chose. Quoi qu’il en soit, je ne connaissais pas cette créature, ce serait donc une deuxième chose à demander au dresseur. Après tout, s’il comptait venir m’affronter un jour, ça pourrait intéressant de prendre le plus d’informations possibles dès maintenant sur l’un de ses pokémons. Durant mon observation, Alexandre me disait qu’il avait apprécié mon arène et son ambiance que ce soit les voix dans les haut-parleurs, le feu vert qui l’intriguait énormément. J’étais fier de tout ça puisque c’était exactement ce que je voulais que mes challengers ressentent avant d’arriver jusqu’à moi pour me défier. Néanmoins, dans la suite de ses propos, l’homme aux cheveux violet m’a fait remarquer que le maquillage était de trop et que ça serait mieux que je ne sois pas trop semblable à l’allure générale de mon manoir. Il n’avait pas tout à fait tort là-dessus. Le maquillage était un test et il semblerait qu’il avait fait un flop. Bah, ça n’était pas bien grave, mais au moins je le saurais pour les prochaines fois.

Une fois que le visiteur de l’arène a fini de parler, je lui ai fait un signe pour lui indiquer de mon suivre derrière les portes en haut de l’escalier. Une fois sur la zone de combat, j’ai adressé un sourire à mon interlocuteur avant de prendre la parole pour répondre à ses différentes questions et remarques :

-Alors, merci pour les compliments, il y a eu beaucoup de travail pour créer une telle ambiance dans l’arène ! Pour le maquillage, je pense que tu as raison, c’était un test, mais ça a pas l’air si terrible que ça. On va dire que c’est la seule et unique fois où je vais en mettre ! Sinon, le feu vert dans la cheminée a une raison tout simple, c’est mon Ossatueur qui est capable de les créer avec les flammes au bout de son os. Sinon, moi aussi j’ai des questions à te poser. Déjà, qu’est-ce que c’est que ce pokémon qui t’accompagne ? Et surtout, tu m’as parlé d’un projet, je suis curieux du coup, tu prévois de faire quoi et en quoi mon arène peut t’aider ?


Avatar par Elisthel. Merci ! o/

#TimGhost

Champion de l'arène de Médéa


 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 964
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 2 Juil - 22:42
Même si le champion avait paru surpris par mon attitude dans un premier temps, il paraissait plutôt bien s’en être accommodé. Je sentais, pendant que je parlais, comme s’il essayait de m’analyser, mais je me trompais surement. Il devait tout de même en voir passer un paquet des gars comme moi, que ce soient des dresseurs en quête de gloire ou bien des visiteurs venus de loin pour satisfaire leur désir de frisson. Effet très réussi d’ailleurs, car je n’avais aucun mal à croire que tout ça puisse flanquer une trouille bleu à quelqu’un. Surtout quelqu’un tendu par le combat qu’il comptait mener. Toutefois, dans son discours, quelque chose me surprenait. C’était la première fois qu’il mettait ce maquillage, ça voulait dire que personne n’était encore monté jusqu’à lui pour le rencontrer ? Il fallait tout de même avouer que, vu la réputation de son arène – qui était bonne bien sûr, mais difficile – beaucoup de gens devaient l’éviter, préférant les arènes électriques, eau ou fée qui semblait plus à portée, et surtout géographiquement plus faciles d’accès que ne l’était ce manoir hanté. Je ne me gênais pas du tout pour lui poser la question, un léger sourire au coin des lèvres.

« La première et dernière fois que tu mets ce maquillage ? Quoi, personne d’autre n’est venu avant moi pour te confronter ? Je pensais les dresseurs de Mhyone sans peur et sans reproches, je dois avouer que j’suis un peu déçu ! » Lançais-je sur un ton amusé et désinvolte. Je plaisantais, bien sûr, mais j’étais curieux d’entendre sa réponse. J’apprenais ensuite pour le curieux feu vert que j’avais aperçu plus tôt. Un ossatueur capable de créer des flammes ? Cela devait forcément être une forme d’Alola puisque je connaissais la forme classique qui en était, elle, incapable. Il y en avait quelques-uns dans le désert où je vivais, donc je savais de quoi je parlais.

« Ton ossatueur hein ? Encore l’une de ses étranges formes d’Alola ? En tout cas, pour quelqu’un qui ne connait pas le pokémon, c’est assez surprenant ! » Lançais-je, amusé.

Visiblement, lui aussi avait des questions à me poser. Sur Nuts d’abord, et sa provenance. J’en déduisais qu’il n’était pas du tout d’Hoenn, car c’était un pokémon plutôt célèbre dans la région. Puis il m’interrogea sur la nature du projet dont je lui avais parlé, l’air curieux. Ce n’était franchement pas un secret de toute façon, plusieurs personnes étaient déjà au courant.

« Ce pokémon ? Nuts est un Kraknoix ! C’est une espèce typique du désert d’Hoenn, et parfois assez dangereuse pour les aventuriers puisqu’il a une fâcheuse tendance à s’enterrer dans le sable pour tendre des pièges. Mais bon, ça va, celui-là est plutôt sympa. » Dis-je en taquinant mon compagnon qui poussa un cri de fausse contestation. « Et pour le projet… C’est assez bête en final, et j’en suis loin. Mais je suis venu ici pour représenter mon peuple et intégrer la ligue de Mhyone, d’une façon ou d’une autre. Et être un champion d’arène est l’une de ces façons ! Alors rien n’est fixé, mais en attendant je m’inspire en lorgnant sur les arènes des autres ! » Dis-je, tout sourire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Unys
Expérience : 1502
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Juil - 1:18
Suite à mes explications et interrogations, Alexandre m’a fait part de ma surprise par rapport au fait que c’était la première fois que je mettais le maquillage. Mes propos lui avait fait penser que c’était parce que personne n’était jamais venu m’affronter dans mon arène. Ce qui étant surprenant selon lui puisqu’il pensait les dresseurs de Mhyone assez courageux pour venir dans mon arène. En l’entendant me répondre, je n’ai pas pu m’empêcher de laisser échapper un petit rire avant de lui adresser un grand sourire en faisant non de la tête. Il faudrait que je lui explique ce que je voulais dire par rapport à cette histoire de maquillage. J’ai profité qu’il s’arrête de parler un instant pour moi prendre la parole et préciser certaines choses :

-Non, non, j’ai déjà eu des challengers. Ce que je voulais dire par rapport au maquillage, c’est qu’il s’agit d’une idée que j’ai eu il y a peu et je me suis dit que j’allais la tester avec mon prochain adversaire. Bon, c’est tombé sur toi, même si tu n’es pas venu pour un combat. Enfin bref, sois rassuré, les dresseurs de l’archipel sont assez courageux pour venir se frotter à mes spectres.

La suite des propos du visiteur de mon manoir hanté a porté sur mon Ossatueur qu’il avait compris être sous sa forme d’Alola ce qui devait signifier qu’il connaissait sa forme classique. En effet, il n’avait pas deviné son allure parce qu’il connaissait cette variation spectre puisqu’il m’a dit que ses flammes étaient surprenantes lorsque l’on ne connaissait pas le pokémon. C’était vrai que du feu vert n’était pas spécialement courant alors je comprenais très bien ce qu’il voulait dire. Il faudrait que je lui présente mon type Feu plus tard, mais pour l’instant il continuait de parler pour répondre aux questions que je lui avais posées. Il m’a ainsi expliqué que le petit pokémon sur son épaule était un Kraknoix et qu’on trouvait ses semblables dans les déserts de la région d’Hoenn. N’ayant jamais mis les pieds dans cette région, il était donc logique que je ne connaisse pas la créature et la découvre puisque je ne me souvenais pas en avoir vu un autre depuis mon arrivée à Mhyone. Le dresseur aux cheveux violets m’a expliqué que les Kraknoix pouvaient être dangereux puisqu’ils tendaient des pièges dans le désert en se cachant dans le sable. De ce que j’en voyais, le pokémon semblait avoir une puissante mâchoire et je n’avais pas spécialement envie de me retrouver mordu. Si par hasard j’allais un jour à Hoenn, il faudrait que je me montre prudent !

Finalement, Alexandre m’a expliqué ce fameux projet donc il m’avait parlé plus tôt et pour lequel mon arène pourrait l’aider. Son but était en fait d’ouvrir une arène dans l’archipel comme je l’avais moi-même fait. Il voulait représenter sa région dans la Ligue de l’archipel, ce qui était vraiment un beau projet et qui m’a fait me rendre compte que j’étais moi-même un représentant d’Unys à Mhyone. Je n’avais jamais vu la situation comme telle, mais il fallait que je me montre digne de la formidable maîtresse des spectres d’Unys, Anis du Conseil 4. Je savais que j’étais loin d’être aussi fort qu’elle, mais je devais tout faire pour le devenir ! Pour en revenir à Alexandre, il m’a expliqué qu’il faisait le tour des arènes déjà présentes sur l’archipel pour prendre des idées et de l’inspiration. Ce n’était pas quelque chose que j’avais moi-même fait, même si j’étais tout de même passé par l’arène d’Elise à Méridian. Personnellement, j’avais testé mon niveau en l’affrontant pour voir si j’avais ce qu’il fallait pour devenir son collègue, mais c’était un peu le même genre d’idée. Suite aux explications de mon interlocuteur, une nouvelle question m’est venue en tête. Il m’avait parlé de son arène, mais qui dit arène, dit type et ça, il ne m’en avait encore rien dit. J’ai donc pris la parole pour lui répondre :

-Je vais donc te compter parmi mes collègues dans quelques temps du coup ! Bon courage pour arriver jusqu’à l’ouverture de ton arène puisque tu vas en avoir besoin. Tu n’imagines même pas les temps que la Ligue de Mhyone te fait attendre pendant qu’elle traite ta demande de création d’arène ! Par contre, à côté de ça, tu vas voir que les locaux qu’ils te fournissent sont incroyables et parfaitement correspondant à ce que tu leurs demandes. Ce manoir est vraiment tous ce que je voulais, voire même plus ! Sinon, tu veux créer une arène, mais de quel type elle serait ? Celui de ton Kraknoix j’imagine, mais je ne le connais pas donc ça ne m’avance pas vraiment !

Suite à ces quelques mots, j’ai de nouveau rigolé avant d’apercevoir Vicomte qui venait vers nous, en frappant son os dans la paume de sa main. Il devait penser qu’on discutait depuis trop longtemps et il avait bien envie de se battre comme toujours. En le voyant s’approcher, l’air menaçant, j’ai froncé les sourcils en le croisant avant de pointer à côté de moi d’un mouvement sec. Il n’avait pas intérêt à attaquer le pokémon d’Alexandre sans raison où ça n’allait pas bien se passer. Heureusement, il semblerait qu’il ait compris puisqu’il est venu à mes côtés en trainant des pieds, l’air déçu. Profitant de sa présence à mes côtés, j’ai regardé Alexandre pour lui annoncer :

-Puisqu’il est là, je te présente Vicomte, mon Ossatueur d’Alola ! Je ne sais pas si tu es au courant, mais Mirabèce, l’île où nous nous trouvons a la particularité d’avoir des points communs avec la région d’Alola. Du coup, tous les pokémons ayant deux formes possibles d’évolution vont prendre leur forme de cette autre région s’ils évoluent ici alors qu’ils seront classiques s’ils évoluent ailleurs à Mhyone.

Puisque je parlais de lui pour le présenter, Vicomte a décidé de montrer de quoi il était capable en enflammant les extrémités de son os pour le faire tourner devant lui et se mettre à danser.


Avatar par Elisthel. Merci ! o/

#TimGhost

Champion de l'arène de Médéa


 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 964
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Juil - 21:43
Ces propos m’avaient rassuré et, même si je l’avais dit sous la couverture d’une plaisanterie à peine dissimulée, j’étais tout de même un peu soulagé de savoir qu’il n’avait pas eu à attendre pour se voir opposer des challengers. J’étais un peu curieux de connaitre leur taux de réussite d’ailleurs, car j’avais l’impression que la ligue de Mhyone, bien que jeune, était particulièrement relevée à ce niveau-là. Contrairement aux autres régions, il ne semblait pas vraiment y avoir un champion moins fort qu’un autre, où qui laissait plus facilement la victoire. L’un d’entre eux était après tout l’ancien maitre de Mhyone, et ça ne devait donc pas être particulièrement facile de pouvoir rivaliser avec. Enfin, toujours était-il que j’espérais qu’il ne soit pas trop déçu de ne pas combattre aujourd’hui.

« Ouai… Désolé pour la fausse joie du coup mais tu risquerais d’un peu t’ennuyer contre moi. Je viens d’arriver et j’ai pas encore trop le niveau. Mais t’inquiète, le temps d’avoir la réputation et l’expérience pour devenir champion à mon tour, j’aurais tout le loisir de revenir te défier un jour ! » Lançais-je, amusé, mais indéniablement convaincu par mes paroles. « En tout cas, je serais d’ailleurs assez curieux de connaitre le taux de réussite des challengers dans ton arène. Non pas que ça influera sur mon envie de me confronter à toi, c’est de la simple curiosité. »

Sa réponse quant au fait que nous puissions éventuellement devenir collègues m’enthousiasma encore plus. Je me doutais bien qu’il devait être particulièrement long et couteux de créer une arène à l’image de son champion, et celle de Tim était indéniablement la plus complexe de celles que j’avais pu visiter. En final, les autres se composaient surtout d’une seule salle de combat pour livrer bataille, sans forcément beaucoup plus d’artifices. Le champion spectre, lui, avait vu les choses en beaucoup plus grand et son arène correspondait plus dans la démesure à celles que je pouvais trouver à Hoenn. Je n’avais pas énormément de références en dehors de ça, mais c’était indéniablement l’arène de Tim que je préférais à Mhyone. Elle correspondait beaucoup plus à son maitre que les autres, et c’était agréable – quoi qu’un peu effrayant par moment – de la parcourir. Je répondais alors à ses interrogations.

« Bah, j’imagine que créer quelque chose de cette taille et d’aussi personnel prend du temps, donc je les excuse volontiers au vu du rendu final ! » Dis-je en laissant échapper un petit rire. « Quant à moi… Je n’y ai pas encore réfléchi dans les détails. J’ai beaucoup de chemin a parcourir encore. Mais oui, ce serait une arène de type sol, comme Nuts. Après, dans le style, surement quelque chose d’assez labyrinthique, avec quelques épreuves inspirées de la vie dans le désert d’Hoenn. Rien de trop extravagant non plus, je ne veux pas blesser ou trop affaiblir les dresseurs avant qu’ils ne se présentent devant moi, mais j’ai quand même bien envie de les tester un peu. Dans le désert, le mental, c’est la clef ! » Lançais-je avec enthousiasme.

J’avais en effet entendu parler de cette particularité de l’île Mirabèce. Je ne m’étais encore jamais vraiment figuré de quoi il s’agissait jusqu’à en voir l’exemple aujourd’hui. La raison était simple : je n’étais tout simplement pas très instruit au sujet des formes d’Alola, qui étaient, il faut dire, assez nouvelles pour moi. Heureusement d’ailleurs que le pokédex était là pour m’aider, car les types des pokémons dotés de ces étranges formes étaient souvent bien différents de l’idée qu’on pouvait s’en faire. J’admirais alors l’ossatueur qui, content de l’attention qu’on lui portait, décidé de nous offrir une de ses danses. C’était assez impressionnant, et, même s’il n’avait pas l’air menaçant dans l’instant, je ne doutais pas qu’il puisse réellement l’être en combat.

« Ouai, j’étais au courant pour l’île, même si je ne savais pas vraiment ce que ça représentait jusqu’à ce soir ! C’est quand même assez fou de se dire qu’un lieu à autant d’influence dans la progression d’un pokémon, et dans son évolution. En tout cas, ton Ossatueur est impressionnant ! Ton Exagide est pas mal non plus, mais je suis sûr que j’en ai vu ou remarqué d’autres. J’aurais dit un Momartik, parce que j’ai senti un souffle glacé dans ma nuque et, de mémoire, il n’y a pas beaucoup de pokémon qui ont cette double spécialité. Après… » Je marquais un temps d’arrêt, ponctuant ma réflexion. « Un motisma peut être ? Avec la voix bizarre qui résonnait ? C’est le seul pokémon que je connais qui puisse faire ça, à moins que ça ne soit toi qui t’en occupais personnellement ? Très réussi en tout cas ! »

.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Unys
Expérience : 1502
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 20 Juil - 23:05
Après avoir rassuré mon interlocuteur sur le fait que des dresseurs soient déjà venus m’affronter auparavant, ce dernier m’a adressé ses excuses pour ne pas être un challenger, mais il estimait que le combat serait ennuyeux pour moi. Il venait d’arriver dans la région et n’était pas assez fort pour m’affronter. Je trouvais amusant qu’il me redise encore une fois qu’il s’estimait trop faible pour me faire face, d’autant plus qu’il ne devait pas avoir la moindre idée de mon nouveau. De toute façon, je faisais varier la puissance des pokémons que je choisissais en fonction du nombre de badges déjà en possession de mon adversaire lorsqu’il se retrouvait face à moi. Il m’a également fait repasser le message qu’il viendrait m’affronter lorsqu’il estimerait en avoir les capacités avant d’obtenir sa propre arène. C’était une bonne façon de tester son niveau et c’était ce que j’avais moi-même fait avant de devenir champion. J’avais défié et vaincu Elise de l’arène normale de Méridian. Enfin, j’avais vaincu les pokémons qu’elle utilisait en tant championne. J’étais absolument certain qu’étant l’ancienne Maître de la Ligue, elle avait des compagnons d’une puissance bien supérieure. Alexandre m’a ensuite pris au dépourvu en me demandant le taux de réussite de mes challengers. Je n’en avais pas la moindre idée puisque ce n’était pas quelque chose que j’avais déjà calculé et que je ne comptais pas mes victoires et défaites. De toute façon, le chiffre n’aurait pas voulu dire grand-chose puisque je faisais varier le niveau. Il aurait fallu faire un calcul en fonction du nombre de badges obtenus au préalable pour vraiment avoir des chiffres significatifs. Enfin, quoi qu’il en soit, j’ai répondu au dresseur aux cheveux violets :

-Je vais être honnête, j’en sais rien du tout. J’ai pas calculé le pourcentage. Tout ce que je peux dire, c’est que j’ai eu des victoires et des défaites.

Quand nous avons ensuite commencer à parler de la création d’arène et du temps nécessaire avant de pouvoir en ouvrir une, Alexandre m’a expliqué qu’il n’avait pas encore vraiment réfléchi au design de son arène. Néanmoins, il m’a appris qu’elle serait spécialisée dans le type Sol comme son pokémon. Cela voulait donc dire que Kraknoix possède ce type, la rencontre avec le dresseur avait au moins cet aspect positif puisque j’avais pu découvrir un nouveau pokémon et en apprendre davantage à son sujet. Mon interlocuteur m’a ensuite expliqué les quelques premières idées qu’il avait concernant son arène. Il voulait mettre en place des épreuves pour rappeler celles que l’on rencontre dans le désert de sa région d’origine. L’idée me plaisait bien puisque ça permettrait de mettre d’amblée dans le bain de ce qu’ils allaient rencontrer par la suite. C’était comme pour ma propre arène, la maison hantée présageait clairement de l’arène spectrale qui les attend à l’étage supérieur. Alexandre a fini son explication en me disant qu’il voulait principalement tester le mental de ses challengers et pas leur physique. En y réfléchissant bien, franchir mon manoir étant en quelque sorte comme une épreuve du courage de mes challengers. Je n’avais jamais vraiment réfléchi de cette manière auparavant, mais mon visiteur venait de me permettre de m’en rendre compte.

Finalement, lorsque l’on a commencé à parler de Vicomte et de la particularité de Mirabèce concernant les pokémons de forme d’Alola, le dresseur de types Sol m’a annoncé qu’il connaissait déjà la particularité de l’île, mais que c’était la première fois qu’il rencontrait un pokémon sous sa forme alternative. Puisqu’on parlait de mon Ossatueur, la conversation a naturellement déviée sur les autres pokémons en ma possession. Il avait mon Exagide et savait qu’il y en avait d’autres même s’il ne les avait pas vus. Il a donc essayé de deviner les créatures dont il pouvait bien être question. Ses déductions étaient vraiment très bonnes puisqu’il a été en mesure de comprendre qu’il avait croisé la route de Momartik et Motisma. Pendant qu’il parlait et m’expliquait pourquoi il pensait à ces pokémons, j’ai tenté d’aborder le visage le plus neutre possible, ce qui était assez facile puisque j’étais barbouillé de maquillage. Il n’y avait qu’un mince sourire énigmatique qui se dessinait sur mon visage jusqu’à ce que je prenne la parole à sa suite :

-Peut-être que tu as raison ou peut-être que ce n’est pas le cas. Je ne vais pas te le dire, comme un magicien, je vais garder mes petits secrets pour moi… Il faut bien garder une part de mystère dans le manoir. Et puis, comme tu envisages de m’affronter un jour ou l’autre, je ne vais pas te révéler toutes mes cartes dès maintenant. Il faudra que tu les découvre par toi-même le moment opportun. Tout ce que je peux te dire, c’est qu’effectivement, j’ai d’autres pokémons que mon Ossatueur et mon Exagide. Sinon, à propos de toi ! Etant donné que tu viens d’arriver sur l’île, est-ce que tu es venu sur Mhyone avec uniquement Nuts ou tu as fait le chemin avec d’autres amis pokémons ?


Avatar par Elisthel. Merci ! o/

#TimGhost

Champion de l'arène de Médéa


 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 964
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 21 Juil - 11:04
Le champion restait dans le vague pour ce qui était de ses réponses. S’il avait eu des victoires et des défaites, et qu’il ne savait pas vraiment quel aspect prédominait, ça voulait dire que le ratio devait être plus ou moins équilibré. C’était plutôt une bonne chose en fin de compte, car ça voulait dire que tout le monde avait ses chances. D’ailleurs, en parlant de ça, je ne pouvais pas m’empêcher de me poser une question. En tant que champion d’arène, devait-il être dans la mesure ou donner le meilleur de lui-même à chaque affrontement. C’était tout de même une notion plutôt importante à connaitre finalement, car le statut de champion n’était pas le même que celui que pouvait avoir le conseil des 4 par exemple. Je me demandais bien sur quoi reposait leur différents choix et attitudes pour définir si un challenger avait oui ou non le droit d’obtenir leur badge. Et j’étais curieux de savoir ce qu’en pensait Tim.

« Hum… ça doit être plus ou moins équilibré alors, enfin j’imagine ! » Lui répondis-je avec mon ton toujours enjoué. « Par contre, je me posais une question. Est-ce que tu te donnes toujours à fond où est-ce que tu t’adaptes au niveau de ton adversaire ? Et si tu t’adaptes, sur quoi tu te bases alors pour définir si un challenger mérite d’obtenir ton badge ? » Oui, ça faisait beaucoup de questions d’un coup mais j’étais impatient de connaitre son avis, qui avait une grande importance.

Comme pour les questions que j’avais pu poser concernant son pourcentage de victoires, il resta très évasif sur les différents pokémons qui composaient son équipe. C’était un choix respectable, même si, finalement, certaines informations devaient circuler sur internet à ce sujet. Les nouvelles allaient vite sur le pokéweb, le tout était de savoir différencier le vrai du faux. En tout cas, il devait vouloir garder des cartes dans sa manche au cas où, et ce n’était pas un mal. Moi-même, si j’arrivais à composer mon équipe, je souhaiterais que certaines composantes restent aussi secrètes que possible pour ne pas avoir à affronter des stratégies toutes préparées qui ne me laisseraient aucune chance de répondre. De toute façon, j’avais toujours eu pour habitude d’inventer des stratagèmes des plus fourbes pour pouvoir emporter mes victoires. Sans être déloyal, mais en rusant parfois. A défaut d’avoir, pour l’instant, un pokémon particulièrement puissant, je basais tout sur la stratégie, car je savais que de toute façon ça me servirait pour plus tard. Je répondais alors au champion, qui me posait une question sur la composition de mon équipe. Malheureusement, je n’avais pas encore pris le temps de réaliser une capture, tout simplement car je n’avais pas suffisamment étudié les Biomes et le pokédex de Mhyone pour définir l’endroit où je m’y essaierais.

« Non, pour l’instant, il n’y a que Nuts et moi ! En fait, c’est un peu normal, parce que je n’ai pas encore vraiment pris le temps de trouver de nouveaux compagnons. En fait, j’ai déjà une petite idée de l’équipe qu’il me faudrait, mais je ne connais pas encore suffisamment Mhyone pour savoir où les trouver. Mais ça viendra bien assez tôt de toute façon ! Je ne m’en fais pas trop pour ça ! » je marquais une courte pause, avant de reprendre. « En tout cas, si tout se passe à peu près comme prévu, et même si je sais que ça ne sera pas vraiment le cas, je compte bien, avant de prétendre à mon arène, avoir récupéré tous les badges de tous les champions de Mhyone. Et normalement, tu seras en deuxième position ! » Dis-je sur un ton amusé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Unys
Expérience : 1502
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 7 Aoû - 22:44
Alexandre s’interrogeait toujours sur le niveau de mon arène. Il voulait savoir si j’utilisais toujours mes plus puissants pokémons et donnait le meilleur de moi-même ou si je nuançais ma force en fonction de mes adversaires. C’est vrai qu’il s’agissait d’une bonne question puisque ça changeait énormément de choses sur la façon dont je gère mon arène. Le dresseur aux cheveux violets m’a aussi demandé sur quoi je me baisais pour définir le niveau que j’utilisais dans le cas où celui-ci était variable. Adressant un sourire à mon adversaire, je n’ai pas tardé à lui répondre :

-Et bien, je fais varier mon niveau en fonction de mes challengers parce que je trouve que ça ne serait pas forcément très juste dans le cas contraire. Après tout, un jeune dresseur devrait avoir tout autant le droit d’avoir une chance contre moi que quelqu’un qui a beaucoup plus d’expérience. Et ma façon de distinguer les dresseurs est assez simple puisque je me base uniquement sur le nombre de badges déjà en leur possession. Je ne serais pas trop méchant si je suis leur premier défi, mais s’ils ont déjà vaincu mes quatre collègues avant, je combats de toutes mes forces.

Lorsqu’Alexandre a répondu à mon interrogation concernant les membres de son équipe, il m’a expliqué que pour le moment, il n’avait que son Kraknoix puisqu’il n’avait pas encore eut le temps d’explorer la région pour en capturer de nouveaux. Néanmoins, il m’a annoncé qu’il savait déjà les pokémons qu’il voulait dans son équipe même s’il n’avait pas la moindre idée d’où les trouver. S’il recherchait des pokémons bien particuliers, je n’avais aucun doute quant au fait que le pokédex de la région tenu par Al sur le Pokéweb pourrait très certainement l’aider, il fallait que je lui en parle. Il y avait de grandes chances pour qu’il soit déjà au courant, mais autant mettre toutes les chances de son côté en lui fournissant des informations qu’il pourrait ne pas avoir.

-Si tu es à la recherche de pokémons bien particuliers, tu devrais aller te renseigner sur le pokédex en ligne de la région. Il est tenu par Al le Porygon, ça doit être celui du Professeur Acacia, mais j’en suis pas sûr. En tout cas, il y a toutes les infos fournies par les dresseurs de la région sur les pokémons qu’ils ont rencontrés pendant leurs voyages.

Finalement, le visiteur de l’arène m’a prévenu qu’il comptait bien avoir obtenu tous les badges de la région avant d’ouvrir sa propre arène. Cela voulait donc dire qu’il lui faudrait affronter mes spectres à un moment ou à un autre. Il semblerait que ce soit assez tôt d’ailleurs puisqu’il prévoyait venir pour obtenir son deuxième badge. J’avais hâte de l’affronter lui et son équipe de type Sol. Il faudrait qu’il fasse attention puisque s’il était au courant du type dominant dans mon équipe, je le serais aussi pour la sienne et j’avais quelques camarades qui pourraient très bien convenir face à des types Sol. Enfin, nous n’en étions pas encore là surtout qu’il n’était pas en mesure de m’affronter dans l’état actuel des choses avec un seul et unique pokémon. Quoi qu’il en soit, c’est avec un grand sourire sur le visage que j’ai répondu à son « défi » à venir :

-Je vais attendre ce match avec impatience, mais il te faudra trouver plus de compagnons avant ça. Pour un match de deuxième badge, je fais des affrontements à trois pokémons contre trois. Du coup, Nuts ne te suffira pas, enfin j’espère qu’il ne sera pas puissant au point de vaincre toute mon équipe !

Après ces quelques mots je n’ai pas pu m’empêcher de laisser échapper un léger rire.


Avatar par Elisthel. Merci ! o/

#TimGhost

Champion de l'arène de Médéa


 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Ile Mirabèce :: Médéa :: Arène-
Sauter vers: