:: Mhyone :: Minami :: Plage des secrets Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sable piégé [ft. Artemis]

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 2420
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 16 Juin - 7:42
Je continuais sereinement mon tour de Mhyone avant de m’arrêter dans la jeune ville de Minami. L’endroit respirait la fête et le bonheur de vivre, et il n’y avait pas meilleur lieu pour prendre quelques jours de repos. Nuts et moi n’avions pas négligé notre entraînement, et il fallait bien avouer qu’une légère fatigue s’était installée.  Je trouvais alors rapidement un hôtel, modeste mais confortable, avant de faire le tour de la cité balnéaire. Ces jardins étaient magnifiques et l’endroit me plaisait beaucoup. Nuts appréciait particulièrement les plages, me faisant sourire. Pour un kraknoix, rester éloigner du sable aussi longtemps ne devait pas être facile, pourtant il faisait bonne figure. Après notre petite visite, nous rentrâmes nous reposer, sombrant rapidement dans un sommeil de plomb.

Lorsque nous nous sommes réveillés, la nuit venait de tomber. N’étant plus le moins du monde fatigué, je décidais de sortir à nouveau, en compagnie de Nuts, pour découvrir Minami de nuit. Nous trainâmes alors dans les rues encore illuminées et bouillonnantes d’activités. Sympathisant avec d’autres jeunes de mon âge, ces derniers me proposèrent de les suivre jusqu’à la plage secrète de Minami où ils avaient organisé une petite soirée tranquille. De nature plutôt insouciante, cela ne me posa aucun problème, bien au contraire, et je leur emboitais le pas.

Il y avait une vingtaine de personne sur la plage reculée. Je laissais Nuts filer dans le sable et profiter de son habitat naturel, et je me joignais aux autres. Il y avait des dresseurs, bien sûr, mais pas que. J’en profitais alors pour en apprendre plus sur la région que je venais de découvrir, rigolant et m’adaptant rapidement au groupe. Il fallait dire que ma nature plutôt sociable m’aidait beaucoup, et que je pouvais donc profiter de cette soirée qui s’annonçait sous les meilleurs hospices, sans me soucier d’une éventuelle attaque de pokémons sauvage. De toute façon, j’avais suffisamment confiance en Nuts pour me prévenir si c’était le cas. Après tout, les kraknoix étaient réputés pour être d’excellents traqueurs dans le désert.

La soirée battait son plein, et, naturellement, j’essayais d’en savoir plus sur les différentes personnes qui vivaient ici. Beaucoup étaient originaires d’une région différente, ce qui rendait souvent la discussion beaucoup plus riche. Je ne m’étais pas encore vraiment présenté, préférant leur poser la question d’abord. C’était plus poli. Enfin, sûrement. Je n’hésitais d’ailleurs pas à plaisanter avec eux de certaines de leurs exubérances, comme ils riraient sûrement des miennes. Je me tournais alors vers la jeune femme aux cheveux blonds, assise presque en face de moi.

« Et toi alors, tu t’appelles comment ? Tu viens d’où ? Et qu’est-ce que tu fais à Mhyone ? » Ce n’était pas vraiment une avalanche de question, plutôt quelque chose dont nous avions convenu pour simplifier les présentations. Je lui lançais, comme à mon habitude, un sourire charmeur, l’écoutant répondre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 1249
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 16 Juin - 15:21


C'était un jour de repos aujourd'hui. Les grands-parents d'Artémis -qui la traitait comme une employée non-payée de leur restaurant- lui avaient exceptionnellement laissé trois jours de repos. La blonde n'avait pas très bien compris la raison, ils avaient parlé de découvrir les alentours de Méridian, visiter la région un peu plus avant qu'elle ne se posa quelque part... Evidemment le premier elle fit l'inverse, le charme de sa petite chambre bien au chaud à la maison était bien plus attractif que l’extérieur. Elle faisait néanmoins des efforts pour se bouger et entraîner ses Pokémon lorsque ces derniers commençaient à trop s'ennuyer. Et puis, ça commençait à vraiment lui plaire le dressage, elle s'était même retrouvé une ou deux fois face à d'autres dresseurs ! Tout allait bien dans ce début de "vacance", du moins avant que les aïeules de la jeune femme ne la jette dehors sous prétexte qu'elle ne foutait rien.

Ce n'était pas si horrible que ça en avait l'air. Elle passa donc une grande partie de sa deuxième journée de repos à entraîner ses Pokémons et flâner sur la route 6. Lorsque l'ennui pointa le bout de son nez, Artémis ne put se retenir de prendre son portable et commença à discuter avec son amie. Cette dernière, toujours très énergique et bien plus sociable, avait justement une super nouvelle. Enfin, super ça dépendait pour qui. Apparemment Pauline avait un ami qui organisait une fête sur la plage de Minami -attend, elle connaissait des gens à Mhyone ?- et elle proposa à la blonde de se joindre au groupe de jeunes qui s'y retrouverait. L'idée n'était pas mauvaise, c'était même intéressant. Artémis n'était pas le type de personne à aller de son plein gré à des fêtes, surtout quand les groupes d'amis sont déjà formés et qu'elle se retrouvait un peu toute seule dans un coin, son verre à la main. Mais bon, elle n'avait rien d'autre à faire ce soir la, et puis un peu de compagnie ne lui ferait pas de mal.

Le soir venu, la jeune dresseuse trouva son chemin jusqu'à la plage où allait avoir lieu l’événement et elle croisa déjà quelques jeunes gens de son âge environs qui discutaient et rigolaient ensemble. Il y avait quelques tables, des chaises et ce que la blonde voulait appeler une table de DJ ? Elle avait vraiment besoin de plus sortir. Les jeunes adultes étaient venus en grande partie avec leur Pokémon, qui soit restait près de leur dresseur ou allait jouer un peu plus loin sur la plage. Charlie, le Cornèbre de la blonde, restait perché sur l'épaule de sa dresseuse. Comme cette dernière, il n'était pas du genre à se mêler aux autres, mais pas par peur des relations sociales, juste parce qu'il n'aimait pas les autres. Bref, la fête commençait, plus de gens arrivaient, la musique se lança et beaucoup se regroupèrent pour danser. De son coté, Artémis se dirigea vers une table où il y avait pas mal de gens déjà et s'installa après avoir récupéré un verre.

"Salut toi ! Je t'ai jamais vu par ici, t'es nouvelle ? Moi c'est Alycia ! dit une jeune femme brune avec un grand sourire.
-Uh je m'appelle Artémis, enchantée. Eumh oui on peut dire ça, je suis arrivé y a pas longt-...
-Oh waw ! Hey salut je t'avais pas vu ! -Oh et ben bienvenue alors, amuse toi bien surtout ! A plus !"

La discussion n'avait même pas commencer que la dénommée Alycia s'était déjà éclipsé avec ce qui devait être un ami à elle. Un soupire s’échappa d'entre les lèvres de la blonde alors qu'elle buvait une gorgée de sa boisson, un peu découragée par ce premier contact. Enfin, elle n'eut pas le temps de noyer sa solitude dans son verre qu'on l'abordait à nouveau. C'était une sorte de rituel ou quoi ? Elle devait avoir rater quelque chose dans sa socialisation, tout le monde semblait exempt à se présenter à des inconnus sans raison valable. Plus important encore, elle nota que le garçon n'avait même pas pris la peine de dire bonsoir.

"Oh euh je m'appelle Artémis, je viens de Kalos. Ce que je fais euh... Je suis venu pour trouver un travail et par la même occasion m'initier au dressage. Eumh et vous ?"

Déjà que parler à des inconnus était toute une épreuve pour la jeune dresseuse au Cornèbre, l'attitude du jeune homme en face n'arrangeait pas les choses. Il avait des cheveux colorés d'un violet qui faisait étrangement naturel -du moins ça lui allait bien- et la peau halé, comme s'il venait d'Alola. Il était également habillé d'un vêtement qui n'était pas commun, était-ce du lin blanc ? La jeune femme était maintenant intrigué par lui. Intriguée et très déstabilisée, le sourire charmeur qu'il lui lançait lui faisait presque monter le rouge aux joues. Elle fit de son mieux pour paraître la plus amicale possible et continua la discussion pour ne pas tomber dans un silence gênant.

"Vous connaissez beaucoup de gens ici ? Moi je ne connais personne ici."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 2420
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 16 Juin - 16:24
Ma question semblait l'avoir un peu perturbée, peut être avais-je finalement était trop directe avec elle, mais tout le monde semblait s’en être plutôt bien accommodé jusqu’alors. Une fois la gêne passée, elle prit le temps de me répondre, ce qui ne me fit en rien perdre mon sourire. Toutefois, elle paraissait un peu gênée, et, ne voulant pas instaurer de malaise, j’essayais de me tempérer un peu. Mais juste un peu, car, finalement, j’en étais parfaitement incapable. Je lui lançais alors, après un petit clin d’œil amical.

« T’inquiètes pas, moi non plus je ne connais personne ! » Dis-je en riant. « Tu viens de Kalos ? Attends que je me souvienne… Ah oui ! C’est la région d’Illumis ! Tu habitais là-bas ? » puis, posant un peu plus mon ton, je continuais. « En vérité, cette ville a l’air vraiment superbe, la tour doit être impressionnante et il parait qu’elle abrite même une arène… de type électrique je crois ! » J’avais beaucoup lu sur les arènes des différentes régions, d’abord par curiosité, ensuite pour m’inspirer. Il y avait toujours beaucoup à apprendre des champions renommés et, si je voulais parvenir à mes fins, j’avais grandement besoin de cette inspiration

Soudain, je m’aperçus que, si je la harcelais de question, je n’avais même pas pris le temps de me présenter. Je remédiais immédiatement à la situation en reprenant la parole, souriant toujours à la jeune femme.

« Moi, c’est Alexandre, mais tu peux m’appeler Alex. » Dis-je en lui tendant la main amicalement par-dessus la table. Elle était suffisamment étroite pour que je n’ai pas à me pencher en avant. Je continuais ensuite, la regardant toujours dans les yeux. « Je viens d’Hoenn, enfin, d’un village dans le désert pour être un petit peu plus précis. Je suis venu ici pour montrer de quel bois se chauffent les dresseurs de ma région. » Je poursuivais, faisant mine d’être un peu gêné, sur un ton amusé. « Mais… Je dois avouer que pour l’instant, c’est plutôt les dresseurs de Mhyone qui m’en font baver ! » J’avais tout de même une lueur bien particulière dans les yeux. Une lueur de défi. Je ne comptais pas que cette situation perdure, loin de là.

Je remarquais alors le regard insistant du Cornèbre posé sur l’épaule de mon interlocutrice. Toujours souriant, je sifflais avec mes deux doigts, appelant Nuts qui ne devait pas être très loin. Je n’eus pas à attendre très longtemps et le Kraknoix fit son apparition, grimpant jusque sur la table et toisant le Pokémon nocturne à son tour. Je reportais alors mon attention sur la jeune femme, avant de lui présenter mon camarade encore tout ensablé.

« Voici Nuts, c’est mon compagnon de route. On s’est rencontré dans le désert, il y a quelques années. » Voilà. Ainsi, les présentations étaient à peu près achevées, et mon impolitesse surement oubliée. Enfin. Probablement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 1249
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 16 Juin - 18:06


Le jeune homme lança un clin d’œil à Artémis et cette dernière sentit ses joues rougirent. Revenant rapidement à elle-même, elle se dit qu'il en connaissait pas mal sur Kalos, enfin, il connaissait la région c'était déjà ça. Mais bon, comme la majorité des gens en dehors de la région, le garçon ne voyait Kalos que comme "la région d'Illumis". Assez triste quand on sait que ce n'était pas le seul endroit qui valait le coup d'être visité.

"Oui c'est bien ça ! Par contre je ne viens pas d'Illumis, d'une ville plus au nord qui s'appelle La Frescale. Et en effet c'est bien l'arène de type électrique qui se situe dans la tour Prismatique."

Le jeune homme aux cheveux violets sembla se rendre compte de quelque chose et se présenta sous le nom d'Alexandre. La blonde lui serra poliment la main. Il disait venir d'Hoenn -tiens, encore un-, d'un village dans le désert... Un désert ? Décidément Hoenn était une région assez atypique. Entre le volcan dont avait parlé Thelos et le désert d'Alexandre, ce n'était vraiment pas une destination rêvée, du moins pas pour Artémis. C'était également un dresseur, et vu la manière dont il se serait fait battre par beaucoup à Mhyone, un débutant on dirait.

Soudain, le regard d'Alex se posa sur Charlie, ce dernier plissa les yeux et sembla surpris lorsque le dresseur d'Hoenn siffla entre ses doigts, appelant un petit Pokémon avec une grosse tête couleur sable. Ce dernier se posta sur la table, devant Artémis, et n'avait d'yeux que pour l'oiseau au plumage noir. Visiblement les deux Pokémon se toisaient, mais la blonde tentaient d'ignorer la tension qui pouvait émaner de ces deux la. Le Kraknoix, car Artémis s'y connaissait un peu en Pokémon, s’appelait donc Nuts.

"Oh, je n'en avais jamais vu avant... J'ai toujours aimé ses évolutions ! Hm.. Libegon il me semble..? En tout cas, enchanté de faire votre connaissance, et lui c'est Charlie, ne faites pas attention à son air grincheux."

L'oiseau croassa, indigné de la présentation qu'on faisait de lui, et sa dresseuse lui offrit un sourire moqueur. La musique continuait et peu à peu, des lampes furent allumées sur la plage. Il commençait à faire nuit noire. Les jeunes gens autour semblaient beaucoup s'amuser à danser et boire, Artémis les regarda un instant et se tourna ensuite vers son interlocuteur. Elle trouvait assez étrange qu'il ait préféré rester avec elle plutôt qu'aller danser et s'amuser. Elle n'allait pas s'en plaindre, ça lui faisait de la compagnie et il avait l'air d'être quelqu'un de très sympa.

La blonde se rendit vite compte que son verre était déjà vide, et comme si elle n'avait pas assez bu, elle avait très soif. Se redressant de sa chaise, elle fit un signe au garçon aux cheveux violets qu'elle s'absentait un instant.

"Je vais juste me chercher à boire, tu veux que j'aille te prendre quelque chose ?"

Le tutoiement n'était pas volontaire, mais ça paraissait normal. Deux jeunes gens à une fête, ce n'était pas une forme d'impolitesse. Elle récupéra son verre vide et se fraya un chemin dans la foule de gens. Il y en avait bien plus qu'elle imaginait, on aurait dit qu'il y avait le double d'avant qu'elle ne parle avec Alex ! Arrivé à la table des boissons, Artémis se servit et lorsqu'elle voulut retourner rejoindre sa table, un jeune homme bloqua le chemin. Enfin bloquer, il était juste là, mais c'était déjà trop. C'était un grand brun costaud, qui plongea son regard dans celui de la blonde. Dès cet instant elle comprit que c'était un dragueur lourd.

"Excuse moi, j'aimerais passer.
-Hey, comment tu t'appelles ? J'ai jamais vu une aussi jolie fille dans le coin, t'es nouvelle ?
-Oui, exactement, s'il te plait laisse moi passer. Je- Oh ! Lâche moi !
-Tu veux pas aller danser ? Y a de la bonne musique et tout, aller quoi, juste une petite dance de rien du tout."

Artémis secoua la tête et tenta de se défaire de la poigne du brun. Ce dernier insistait un peu trop au gout de la blonde, mais elle n'allait pas se mettre à hurler et faire un scandale dans une fête comme celle-ci. Son Pokémon n'intervint pas, il se contenta de s'envoler plus loin, allant se poser sur un rocher de la plage. Super, quelle idée d'avoir comme partenaire un type Ténèbres. Elle continua de se débattre à moitié et lança des signaux de détresse vers Alexandre à la table où elle était assise il y a peu. Il fallait bien que quelqu'un fasse quelque chose, et le plus enclin à agir semblait être le dresseur au Kraknoix.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 2420
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 19 Juin - 8:53
Artémis semblait avoir au moins quelques notions sur les pokémons, puisqu’elle connaissait les évolutions de mon compagnon. En revanche, je me sentis un peu gêné de ne pas connaitre son village. Je lui répondais toujours en souriant, en me grattant l’arrière de la tête, comme à mon habitude.

« La Frescale ? Je t’avoue que je ne connais pas, mais, vu que j’aime voyager, ce n’est pas dit que je n’y fasse pas un tour un jour ! Pour Nuts, ouaip, il peut évoluer en Libégon. C’est un pokémon très représentatif de notre région, et entouré de beaucoup de mythes et légendes. Enfin, ce n’est pas pour demain la vieille non plus. » J’éclatais de rire, dissipant mon propre malaise d’un revers de la main imaginaire.

Lorsqu’elle me demanda si je voulais quelque chose, je fis un petit signe de tête négatif à mon interlocutrice. Mon verre était encore bien plein, je venais de me servir. Je la remerciais tout de même.

« Non, je te remercie, j’ai encore tout ce qui me faut. Mais t’inquiète, de toute façon, je bouge pas d’ici. » Naturellement, comme d’habitude, je lui fis un léger clin d’œil.

Alors qu’elle partait en direction de ce qui semble être le bar, je me rendis compte que la plupart des gens qui étaient assis autour de nous sont partis, laissant la table presque vide. J’en profitais donc pour me mettre plus à mon aise, posant une de mes jambes sur une chaise vide à côté de moi et m’appuyant sur le dossier de mon assise, penchant la tête en arrière. La nuit était plutôt claire, et on pouvait facilement apercevoir les étoiles. Je profitais donc de ce soudain « calme ». Même si je ne détestais pas la compagnie de mes congénères, ça avait un côté reposant de se retrouver en plus petit comité. Enfin. J’étais venu à une fête après tout, je n’avais pas vraiment à me plaindre de l’ambiance.

En parlant d’ambiance, elle en mettait du temps à revenir. Je reportais alors mon attention sur la foule grandissante. Visiblement, la fête avait attiré bon nombre de personnes, et j’avais maintenant du mal à directement distinguer Artémis au milieu de toute cette foule. J’allais finir par me dire qu’elle finirait, ou pas, par revenir au bout d’un moment quand je l’aperçu soudain. Il me fallut un petit moment pour vraiment pouvoir comprendre ce qui se passait. Un jeune homme, semblant au moins plus grand que moi, avait empoigné son bras. Même si je ne comprenais pas bien ce qui se disait, il ne fallait pas être un génie pour comprendre qu’une soirée comme celle-ci attirait aussi le genre du « dragueur lourd », et Artémis semblait en faire les frais.

N’étant pas non plus du type « preux chevalier servant », je ne pouvais tout de même pas la laisser se débrouiller toute seule, d’autant plus qu’elle paraissait jeter des coups d’œil désespérés vers moi pour que, enfin je supposais, je remarque sa détresse. Finalement, j’avais toujours détesté le genre d’homme qu’était le grand brun, si toutefois on pouvait réellement appeler ça un homme. Nuts semblait lui aussi suivre le fil de ma pensée. Il était naturellement revenu au pied de ma chaise, et me regardais. Je me penchais alors vers lui, un sourire malicieux au visage.

« Bon, on ne la connait pas depuis longtemps, mais on va pas la laisser tomber hein ? ça te dit de donner une petite leçon au gars qui la tient ? » Bien sûr qu’il était motivé. Tout sourire, je lui glissais quelques mots en douce, puis il s’enfonça à nouveau dans le sable.

Je me remis alors dans ma position confortable afin de contempler le spectacle. En quelques instants le kraknoix avait parcouru la distance qui nous séparait du bar, et, volontairement, il était venu cogner le pied du jeune homme. Pas de manière douloureuse, mais juste assez pour qu’il le regarde avec surprise.

« Mais qu’est-ce que… ? » Lança t’il, regardant le kraknoix qui semblait le toiser aussi. Il allait s’en désintéresser, au bout de deux secondes, mais, soudain, Nuts lança une puissante attaque Jet de Sable sur lui, atteignant ses yeux de plein fouet.

Le dragueur poussa un grand cri puis tomba en arrière, se frottant énergiquement les yeux. Dans sa chute, il entraina plusieurs personnes avec lui, qui étaient simplement au bar en train de discuter, renversant le verre d’une autre jeune fille derrière lui. Éberlué, il se releva, tachant de retrouver sa vision. Nuts avait bien évidemment disparu, et la jeune fille au débardeur désormais tâché lui asséna une gifle monumentale. Je n’avais pas escompté que les choses se passent si bien, et je fus pris d’un violent fou rire, n’arrivant plus à m’arrêter. Il fallait vraiment que je félicite Nuts pour celle-là. En tout cas, il ne semblait, pour l’instant, pas d’humeur à revenir vers Artémis.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 1249
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 19 Juin - 11:48


Situation très désagréable que celle d'Artémis. Ne pas aimé être le centre d'attention et d'un coup, à cause d'un mec très lourd et surement un peu trop confiant, se retrouver confronté à une multitude de regard étonné. Enfin, ils étaient plutôt tourné vers le brun qui s'était mis dans de beaux draps; D'abord le sable dans les yeux -venu du petit Pokémon d'Alexandre qu'Artémis avait reconnu-, ensuite la chute, et pour finir en beauté la gifle phénoménale qui lança de grandes acclamations dans le groupe. Le pauvre semblait perdu, et il tenta finalement de s'enfuir dans la foule, la joue rouge, les yeux qui piquaient et les vêtements tâchés.

La blonde grimaça un instant en voyant son malfaiteur dans un si mauvais état, mais tant pis pour lui. Après tout il l'avait cherché. Bon, la situation avait un peu dégénérée mais c'était fun. Non ? Avec du recul, Artémis se prit à rire de la scène qu'elle revoyait dans son esprit. La baffe était vraiment bien placée tout de même. Avec tout ça, son propre verre s'était également versé. Pas sur elle, encore heureux. Elle redemanda à se faire servir et rejoint enfin Alexandre, qui avait pris ses aises sur les chaises à côté. Elle prit place juste en face de lui à nouveau et le remercia poliment.

"Désolée si tu t'es senti obligé d'agir, mais j'ai un peu de mal avec ce genre de personne. En tout cas, merci à toi et à ton Pokémon, en plus de m'avoir aidé ça à donner une scène hilarante."

Elle souffla du nez, encore amusée par les mésaventures du brun, et sirota sa boisson en observant distraitement la foule de gens qui dansait. Son regard se posait sur un peu tout le monde, détaillant ces inconnus chez qui elle s'était incrustée. Là un couple, la-bas une dispute, un groupe de fille, des garçons... Finalement ce n'était pas si différent que dans les films. Elle se tourna à nouveau vers son bienfaiteur et planta son regard émeraude dans le sien.

"Du coup, tu disais que tu venais d'un village dans le désert ? C'est pas trop difficile de s'adapter à Mhyone ? Je veux dire, il fait moins chaud non ?"

Elle prit à nouveau le temps de détailler Alex. Ce n'était définitivement pas le genre de personne qu'on croisait tout les jours à Kalos, ou même à Mhyone. Pour ne pas paraître trop indiscrète, elle se retenait de trop poser de question, mais les cheveux et habits du jeune homme intriguait tout de même la blonde. Était-ce naturel ? En temps normal elle se serait dit que non, mais après sa rencontre avec Thelos et ses cheveux d'un blanc de neige naturel... Elle avait un peu de mal à se dire qu'il existait une région où les gens pouvaient naître autre chose que brun, blond ou roux. Mais bon, Hoenn semblait être une région assez particulière. Plus important encore, elle n'avait pas remarqué jusqu'à ce qu'elle ne replonge ses yeux dans ceux du garçon, ses iris couleur or. Artémis ne pouvait s’empêcher de trouver ça étrange et en même temps très beau.

Elle se reprit toutefois rapidement alors qu'elle se rendait compte qu'elle le fixait depuis pas mal de temps quand même. Ses joues rosirent et elle reprit un coup de sa boisson pour se cacher un instant. La pauvre devait vraiment apprendre à ne plus agir comme une enfant timide.

"Hm, sinon tu es un dresseur c'est ça ? Tu vas surement faire le tour de la ligue du coin je suppose."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 2420
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 19 Juin - 12:40
La jeune femme semblait plutôt embêtée dans toute cette agitation. Son « agresseur » avait gentiment prit la fuite, cible des quolibets de ses pairs. J’espérais, d’un côté, qu’il se calmerait à l’avenir, même si je n’étais pas dupe, car c’était peu probable. Au moins, Artémis était libérée de sa poigne. Elle revenait même par ici, tâchant de se faire toute petite et de ne pas attirer l’attention. Elle s’assit à nouveau en face de moi. Nous n’étions plus que deux à être installés à table, alors que la foule vrombissait autour de nous. Les gens semblaient se diriger un peu plus loin, là où on pouvait entendre clairement de la musique. Après ses remerciements, je lui répondais, toujours souriant.

« T’inquiète pas va. C’est normal. Et puis c’est plutôt ce petit fourbe de Nuts qu’il faut remercier. » Dis-je en rigolant. « En tout cas, ça a fichu un beau bordel. Mais qu’est-ce qui te voulait exactement ? C’est la première fois que j’vois quelqu’un s’agripper littéralement à quelqu’un pour la draguer.  » Je plaisantais toujours, bien que ce n’était pas non plus totalement faux. Il était rare qu’un jeune homme se montre aussi insistant.

Elle semblait se détendre un peu plus, commençant à rire également de la situation qui avait découlé de l’intervention de mon compagnon filou. Elle ne paraissait pas être la plus à l’aise avec le concept de soirée, surtout aussi populaire. Elle devait peut-être se sentir étouffée par le monde autour d’elle, ce qui ne m’étonnait pas trop. Moi, je trouvais toujours l’occasion de sociabiliser, donc j’en retirais tout le temps quelque chose. Mais il fallait tout de même avouer qu’il était amusant de constater à quel point les clichés avaient la vie dure dans ce genre d’évènements. Je reportais mon attention sur Artémis, avant de répondre à sa question.

« Oh, tu sais, Mhyone c’est pas la toundra non plus… j’aurais surement eu plus de mal dans des régions où il neige souvent, mais là, ça va. Et puis, je n’en suis pas à mon premier voyage non plus ! » Dis-je sur un ton amusé. Il était vrai que je ne souffrais presque pas du climat, ou, du moins, je n’avais pas visité les régions particulièrement touchées par les grandes vagues de froid.

Soudain, je remarquais que la jeune femme me détaillait. Elle me dévisageait, semblant pensive, ce qui m’intriguait. J’en profitais alors pour la regarder à mon tour, plus en détail, mais plus discrètement. Elle n’était pas grande, mais pas petite non plus. Elle paraissait un peu moins assurée que moi, du moins, je le pensais. Elle était plutôt jolie avec ses grands cheveux blonds et ses yeux émeraudes, et semblait avoir le même âge que moi, du moins à peu près. Ses vêtements ne la mettaient pas autant en valeur que l’on pourrait le croire dans une soirée sur la plage, mais ça lui allait plutôt bien. Et puis, j’aurais été bien idiot de m’en formaliser puisqu’après tout ma tenue était elle aussi bien particulière. Lorsqu’elle s’aperçut qu’elle me dévisageait, elle détourna brutalement les yeux et relança la discussion. Je lui répondais, arborant toujours mon sourire.

« Tenter ma chance avec la ligue ? Hmmm… Peut-être. Enfin, je ne sais pas vraiment. A la base, je suis venu pour me confronter aux dresseurs de Mhyone mais maintenant j’ai un nouvel objectif. » Je marquais une courte pause, me disant qu’après tout ce n’était pas vraiment un secret. « J’veux justement appartenir à la ligue et monter mon Arène quelque part. Enfin, voilà. Et toi alors ? T’as l’air d’être une dresseuse aussi. Tu vas tenter la ligue ?  »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 1249
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 19 Juin - 14:10


La seule réponse que pouvait donner Artémis était un haussement des épaules accompagné d'une expression confuse. Elle même avait bien du mal à comprendre certaines personnes, ce n'était pas le premier à être un peu trop direct dans son approche. Peut être que ça avait déjà marché avec d'autres filles pour le brun. Qui sait.

Les choses reprirent leur court assez rapidement. Le pauvre garçon était vite oublié sous les déhanchés endiablés et la musique. La discussion continuait, Alex ne semblait pas trop affecté par la légère différence de climat. En même temps, ils se trouvaient en ce moment même à Minami, qui n'était pas connue pour être la ville la plus dure niveau température. La blonde en déduit qu'il n'était pas encore aller vers Elerya ou Mirabèce. Il n'y avait pas non plus une chute monumentale, mais on sentait tout de même la différence.

Du coin de l’œil elle pouvait voir qu'Alexandre aussi la dévisageait, elle se sentait un peu gênée devant le regard du garçon mais n'en montra rien. Après qu'elle ai relancé la discussion, le jeune homme du désert répondit qu'il n'était pas spécialement venu pour vaincre tout les champions, mais plutôt pour en devenir un. Ah oui, il y avait cette possibilité à Mhyone ! La blonde avait déjà rencontré quelques personnes qui avaient le même objectif, à croire que champion d'arène était un rôle que n'importe qui pouvait avoir. Enfin, s'il était motivé elle pouvait bien l'imaginer devenir membre de la ligue. Après tout il restait trois places à remplir.

"Devenir toi même champion ? C'est vrai que ça peut être intéressant ! Moi j'ai pas vraiment l'intention de faire la ligue non plus, enfin pas maintenant en tout cas. J'essaie de me concentrer sur mon travail et l'entrainement de mes Pokémon pour l'instant."

En parlant de ses compagnons, elle chercha à droite à gauche une trace de son Cornèbre. L'oiseau nocturne se fondait parfaitement dans le noir qui entourait la petite fête, il était par conséquent presque impossible de le voir. Du moins, Artémis aimait se dire qu'avec le temps elle avait appris à mieux percevoir ses mouvements dans l'obscurité. Même si ce n'était pas le cas. La blonde le repéra toutefois non loin des rochers bordant la plage. Elle ne savait pas ce qu'il fabriquait la bas, mais tant qu'il ne se mettait pas en danger tout allait bien. Se tournant à nouveau vers Alex, elle reprit une gorgée de sa boisson.

"Hm, donc tu as déjà des idées pour ton Arène ? J'imagine que non, tu viens d'arriver à Mhyone mais... Je sais pas, t'as peut être des plans."

Au fur et à mesure que la fête avançait, Artémis se voyait de moins en moins timide. C'était comme pour rentrer dans l'eau froide, il fallait un petit temps d'adaptation. La blonde se sentait bien plus à l'aide maintenant qu'à son arrivée. Elle sirota à nouveau sa boisson en regardant le petit Kraknoix. Son esprit turbina quelques instants et elle se souvint qu'il évoluait plus tard en type Dragon et Sol. Bon, elle doutait du fait qu'il se spécialise dans le type Dragon, il venait du désert. Elle se surprit à s'imaginer elle dans cette situation. Devenir championne ? Avoir une Arène ? Quelle type choisir ? Où s'installer ? Tant de question qui n'avait aucune importance finalement pour Artémis.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 2420
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 19 Juin - 16:02
Je ne pus m’empêcher d’être assez surpris. Généralement, la plupart des dresseurs que j’avais pu rencontrer avaient au moins pour objectif de se mesurer à la ligue du coin, avec plus ou moins de succès bien sûr, mais tout de même. Elle semblait, sans nécessairement me cacher quelque chose, ne pas avoir tout dit. Je la laissais donc finir poliment, avant de lui répondre.

« Ah ? Tu me surprends. Généralement, la plupart des dresseurs ont un objectif plus ou moins clairement défini ! Cela dit, vu mon niveau et aussi que je n’ai actuellement qu’un seul compagnon, tu dois me prendre pour un barge de penser à ça maintenant. » J’étais également intrigué au sujet de son travail, aussi, je lui posais la question. « Ça doit être un travail prenant pour que tu ne puisses pas t’adonner à ta passion. Enfin. Je veux dire… » J’en avais trop dit, ou pas assez. En tout cas, il n’était pas dans ma nature de m’arrêter en si bon chemin. « … T’as l’air d’aimer les combats pokémons, enfin suffisamment pour t’y connaitre un minimum. Donc je me demande juste ce qui t’empêche de t’y mettre sérieusement !  » Dis-je avec mon tact et ma franchise légendaire, en lançant un nouveau sourire à la jeune femme.

Nuts, lui, était retourné se poser dans le sable et semblait s’être endormi non loin de nous. Il ne craignait pas vraiment les autres prédateurs car, après tout, les Kraknoix étaient réputés comme étant presque les pokémons les plus dangereux du désert. D’ailleurs, je pensais à sa question. Des idées, j’en avais des tas, mais pas vraiment de plans. A vrai dire, je ne savais même pas comment accéder à ce titre, ni même s’il resterait des places pour moi lorsque je serais en mesure d’y arriver. Mais je n’allais certainement pas renoncer maintenant de toute manière. Je me retournais à nouveaux vers la jeune femme, semblant un peu plus pensif, avant de lui répondre.

« Des plans… des plans… Nope, pas le moindre !  » Dis-je, amusé. « Disons que je prends des décisions sur des coups de tête, généralement, mais je m’y tiens. Je trouverais un moyen d’y arriver de toute façon ! » Continuais-je sur le même temps. « Je pensais simplement à un endroit qui ferait comprendre aux dresseurs toute la complexité et la dangerosité du désert d’Hoenn. Peut-être quelque chose de labyrinthique, enfin je ne sais pas vraiment. On verra bien ! » Je ne voulais pas trop m’étaler, car finalement rien n’était encore fait. J’aurais tout le temps d’y penser lorsque j’aurais réussi à me hisser au rang des meilleurs dresseurs de Mhyone, alors il fallait que je me concentre sur mon objectif disons… intermédiaire. « Enfin v’la. Et toi alors, accro au type ténèbres ? Vol peut être ? Nan j’dirais quand même plus ténèbres. Ou alors t’as simplement pas de préférences après tout ! »

J’offris à nouveau un sourire charmeur à la jeune femme, me demandant bien de quoi elle pouvait être fait et quelle était son histoire. Après tout, chacun avait quelque chose à raconter…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 1249
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 19 Juin - 17:40


"Et ben, au départ j'avais un objectif mais parce que je me suis découvert une nouvelle passion dans le dressage, j'ai un peu plus d'incertitudes. Et on peut dire que c'est un travail prenant oui.. C'est plus compliqué qu'on pourrait le penser de trouver un poste dans un restaurant ahah, répondit la blonde avec un sourire. Je pensais me mettre sérieusement au combat Pokémon après avoir trouver un boulot mais.. J'ai des doutes. Je ne sais pas trop quoi choisir."

Pour terminer, elle haussa les épaules en faisant la moue. Dur dur d'avoir plusieurs passions. Son amour grandissant pour le dressage était si fort qu'il rivalisait avec les passe-temps favoris de l'enfance d'Artémis. C'était dire, la pauvre était totalement perdue depuis son arrivée à Mhyone à cause de ça !

Le jeune homme reprit et avoua ne pas avoir de plans pour son arène. Et Artémis avait l'impression que dans un sens, il n'avait pas grand chose de prévu à l'avance. Comme elle se l'était imaginé, il se décrit comme quelqu'un qui agissait sur des coups de tête. Autrefois elle avait du mal à comprendre ce genre de personne qui vivait au jour le jour, sans attendre le lendemain, mais elle apprit à les écouter. Ils étaient heureux comme ça tant mieux pour eux. Elle avait parfois l'impression d'être la seule personne qui ne voyait sa vie que par son futur. Peut être était-elle juste vieille avant l'heure. Dans un coin de son esprit, la jeune femme nota qu'Alexandre insinuait s'y connaitre en dangerosité.

"Accro aux quoi ? répéta-t-elle en écarquillant les yeux avant de pouffer de rire. Oh ! Ah oui, on peut dire ça. J'avoue que j'ai un petit quelque chose pour les types Ténèbres, c'est de famille je pense. Qui sait, peut être qu'un jour je serais moi-même une championne eheh."

Elle avait évidement dit ça sur le ton de la blague, mais dans son regard on pouvait lire une pointe de malice. Même elle ne savait pas ce qui l'attendait, finalement elle se retrouvera peut être maîtresse d'arène ! L'idée la fit glousser un peu avant de siroter à nouveau sa boisson. Enfin, elle voulait en savoir plus sur lui. Maintenant que sa langue s'était déliée, Artémis comptait bien continuer la discussion.

"Tu voulais faire comprendre la complexité du désert hein. Je me demande bien à quoi ça ressemble.. Enfin, je sais que c'est une grande étendue de sable mais je voulais dire, la vie là-bas. Mince, elle se mordit l’intérieur de la joue, elle n'était pas tombée sur un sujet sensible elle espérait ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 2420
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 20 Juin - 9:13
Je ne pouvais pas m’empêcher d’être légèrement surpris. Je n’avais, personnellement, jamais vraiment été bloqué par des incertitudes. Oh, bien sûr que j’avais eu des moments de doute, mais je ne m’étais jamais senti en proie à un dilemme quelconque. Ça viendrait sûrement un jour cela dit, mais Artémis semblait légèrement perdue face à la situation qu’elle décrivait. Pourtant, j’avais une impression étrange la concernant. Sans vraiment en connaitre l’origine. Elle semblait faite pour être dresseuse, et je n’aurais pas pu penser qu’elle soit autant dans le doute.

« Bah, tu sais, faut juste que tu saches ce que tu préfères, et que tu te lances dedans et que tu y ailles à fond ! » M’exclamais-je, toujours souriant. « T’as pas grand-chose à perdre à essayer de toute manière, et puis, Mhyone regorge de restaurants si jamais ça te manque trop ! Une jeune femme qui a autant de succès ne devrait pas avoir trop de mal à retrouver un poste… » La taquinais-je, faisant un lien avec ce qui c’était passé quelques instants plus tôt.

Finalement, j’avais peut-être eu de la chance de ne pas connaitre cet aspect-là de la vie. Enfin, de ne pas l’avoir encore connu. Je me souciais assez peu du passé, et j’avais confiance en mon avenir, ce qui me permettait de prendre des décisions beaucoup plus vite.

« Une championne ? ça sera un plaisir de t’avoir comme collègue alors ! Mais si tu choisis d’affronter la ligue à la place, n’oublies pas qu’un jour ou l’autre, il faudra que tu passes par moi ! » Dis-je sur un ton amusé. Je ne doutais pas qu’elle puisse être en avance sur moi, mais ça n’était finalement pas bien grave.

J’étais content de pouvoir un peu parler de ma région d’origine. Sans vouloir parler de moi tout le temps, c’était tout de même quelque chose d’important pour moi. Mieux encore, j’étais fier de venir de cette étendue de sable balayée par des tempêtes constantes, et j’étais heureux de pouvoir les représenter à Mhyone.

« Et bah… Disons que le désert d’Hoenn est réputé pour ses tempêtes de sable incessantes, ce qui le rend particulièrement difficile à pratiquer. En plus de la chaleur et des nombreux prédateurs, dont font partie les kraknoix, qui le peuplent. Donc ce sont des conditions compliquées parfois, mais on s’habitue vite et on apprend rapidement à se débrouiller. Ça n’a rien de vraiment exceptionnel, mais en tout cas je suis content d’être né et d’avoir grandi là-bas ! » Je marquais une courte pause, avant de reprendre. « Et toi, tu m’as dis… La… La Frescale c’est ça ? C’est quel genre d’endroit ? » J’étais tout de même curieux d’en savoir plus sur la jeune femme.

Plus loin, quelques cris d’agitations retentirent, probablement dus à la fête qui battait son plein un peu plus loin. Je me demandais tout de même ce qui avait pu les provoquer, mais je ne m’en inquiétais pas plus que ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 1249
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 20 Juin - 12:13


Rien de vraiment exceptionnel ? Evidemment pour lui ça n'avait rien d'extraordinaire puisqu'il était né là-bas et y avait vécu presque toute sa vie. Pour Artémis c'était impensable, vivre au milieu d'une étendue désertique, au milieu des Pokémon dangereux cachés dans le sable et des tempêtes. En tout cas, il semblait vraiment fier de ses origines, venir à Mhyone simplement pour le représenter !

"Tu rigoles ? C'est extraordinaire de vivre comme ça ! s'exclama-t-elle. La Frescale on peut dire que c'est totalement l'inverse. Il fait toujours froid, il neige très souvent. On est à la montagne en même temps. Au nord de la ville il y a une caverne remplie de Pokémon Glace, c'est plutôt dangereux.. Mais bon comparé à un désert c'est pas grand chose ! -Hm ?"

Artémis jeta un œil vers l'agitation naissante à côté d'elle. Jouant avec son verre à nouveau presque vide, elle tentait de voir ce qu'il pouvait bien se passer pour causer des cris venant des jeunes. Alexandre, lui, ne semblait pas inquiet par la situation, peut être qu'il avait raison. Ce n'était surement qu'une querelle un peu trop arrosée, comme il y en avait souvent dans ce genre d’événement.

La discussion allait reprendre lorsqu'un croassement s'éleva dans la nuit. La musique semblait s'être un peu calmé et les cris du Cornèbre d'Artémis étaient donc parfaitement audibles. Ce dernier volait en cercle au dessus de la fête, jetant des regards inquisiteurs à sa dresseuse. Quand il faisait ça, c'était qu'il voulait lui montrer qu'il y avait un problème. Du moins, le Pokémon tentait de lui désigner quelque chose. De l'autre coté, d'autres cris se firent entendre ce qui inquiéta un peu plus Artémis. Mais que se passait-il bon sang ?

"Pourquoi j'entend des cris ? Il se passe quoi ?"

Après avoir jeter un regard à droite à gauche pour constater qu'une bonne partie des danseurs s'étaient arrêtés, eux aussi intrigués, la blonde se tourna vers la partie de la plage qui n'était pas éclairée par les lumières de la fête. Les yeux rouges de Charlie lui intimèrent de regarder vers les rochers qu'il examinait plus tôt, et en se concentrant sur ces derniers... Quelque chose venait de se mouvoir. Était-ce possible que des Pokémon sauvages soient aussi près de la fête ? Peut être, cela expliquerait les cris.

"Est-ce que.. Tu penses que des Pokémon auraient pu attaqué les gens ? Ça expliquerait les cris non ?"

En fait elle ne savait pas trop quoi faire. Tenter de faire fuir les créatures ou les combattre ? Elle n'était absolument pas sur de la source des cris, mais elle était certaine d'avoir vu plusieurs ombres se dessiner vers les rochers, et ces dernières s'approchaient...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 2420
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 20 Juin - 12:57
J’écoutais attentivement Artémis, heureux d’apprendre des choses sur un endroit que je ne connaissais absolument pas. J’imaginais, non sans mal, a quoi pouvait ressembler un endroit couvert de neige. Finalement, il n’y en avait pratiquement pas à Hoenn, et c’était quelque chose que je ne connaissais pas du tout. Je supportais pour ma part assez mal le froid, surement une question d’habitude, et je trouvais moi aussi remarquable le fait de pouvoir vivre dans des régions aves des climats enneigés. Nous étions décidément bien différents l’un de l’autre, mais c’était finalement cette différence qui rendait cette rencontre intéressante. J’allais lui répondre, mais, soudain, les cris s’intensifièrent.

Artémis, contrairement à ma première réaction, semblait considérer que ces cris pouvaient avoir leur importance. Surtout qu’ils ne s’arrêtaient. Il ne semblait pas y avoir une bagarre, ou autre chose, parce que la foule, comme nous, semblait chercher la provenance des cris et des bruits qui s’amplifiaient de seconde en seconde. Je fronçais les sourcils, tâchant de discerner dans l’ombre d’éventuelles formes. Je conservais mon calme, comme à mon habitude, me contentant pour l’instant d’observer la plage avec attention. Il restait un tout petit groupe là où nous étions. Nous devions peut-être une quinzaine à être restés dans un endroit plus tranquille, et nos compères du soir semblaient s’inquiéter eux aussi. Je répondais alors à la jeune femme.

« J’sais pas du tout, mais ça sent pas bon. » Dis-je, cependant toujours avec un sourire. « Ton Charlie ne pourrait pas faire un petit vol de reconnaissance ? ». A distance, dans le noir, j’aurais eu du mal à communiquer avec Nuts qui aurait tout de même pu effectuer ça sous terre.

Je continuais de regarder au loin, dans la direction d’où venaient les cris. Il me semblait apercevoir des ombres mouvantes au loin. Nous étions alors entre les ombres et le cœur de la fête plus loin qui semblait, après un petit mouvement de flou, avoir repris son cours. Pourtant, les cris s’amplifiaient toujours. Je répondais alors à Artémis

« Des gens ? C’est loin d’être impossible. On fait un boucan du diable, et je connais pas trop les pokémons des environs. Après, au niveau de la fête, ça a l’air de s’être tassé, à mon avis, c’est plus vers là-bas qu’il faut regarder. » Je pointais du doigt la direction opposée, ou la jeune femme et son Cornèbre avaient d’ores et déjà regardé.

Cela dit, cette fois, le doute était loin d’être permis. On pouvait distinguer un nuage de sable qui se dirigeait vers nous, en direction de la fête un peu plus loin. Je ne pus m’empêcher de sourire, fermant les yeux comme si je me reposais une seconde. Puis, un sourire carnassier étirant mes lèvres, je frappais mes poings l’un contre l’autre, prêt à en découdre.

« Bon, visiblement, plus le choix ! Un entrainement, ça ne s’refuse pas ! » Nuts semblait de mon avis, et je sentis l’adrénaline couler dans mes veines. Je me retournais vers Artémis. « J’espère que t’es prête, va falloir me couvrir ! » Puis je m’élançais en direction du nuage.

« Nuts ! Tunnel ! » Le Kraknoix s’enfonça dans le sol, alors que je m’immobilisais en face des pokémons en colère. A première vue, c’était des Mascaïmans, et un paquet. Si on pouvait au moins gagner du temps pour que les autres dresseurs nous rejoignent, ce serait déjà ça.

Nuts surgit alors en dessous de la tête de file, le percutant et l’envoyant valser dans les airs. Je lui donnais alors mes consignes. « Nuts ! Enchaine avec Morsure pour le projeter au sol ! Ensuite, utilise tourbi-sable ! » Le kraknoix attrapa dans sa mâchoire démesurée le Mascaïman pour le propulser au sol. Ensuite, un épais tourbillon de sable sembla avoir emprisonné le pokémon enragé. Certes, il n’était pas vaincu, mais l’action avait au moins permis de stopper la charge de ses congénères. Ils n’en paraissaient toutefois pas moins enragés… Me regardant avec méchanceté. Nuts revint alors à mes côtés, prêt pour le prochain assaut.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 1249
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 20 Juin - 14:50


Dans la direction que pointait Alexandre, la blonde et les quelques dresseurs qui étaient restés dans cette partie plus reculée de la fête purent apercevoir un nuage de sable s'approcher. Cela ne présageait rien de bon, le Cornèbre d'Artémis voltigeait déjà autour des Pokémon qui se cachaient dans la noirceur de la nuit et continuait de jacasser pour attirer l'attention des humains. Pas besoin d'en faire plus, le jeune homme du désert s'était déjà levé et précipité devant ses adversaires, qui se trouvait être des Mascaïmans. Les choses allaient vite à partir de maintenant, il fallait agir rapidement. La blonde prit dans son sac la Pokéball de sa Tadmorv.

"Tous ceux qui ont un Pokémon, venez aider le mec aux cheveux violets ! C'est la dernière fois que ces Mascaïmans vont nous gâcher une fête !"

La voix d'un jeune homme s'était élevée pour rassembler le plus de dresseur dans le petit groupe du coin, et le temps que ces derniers aillent chercher leurs compagnons, Artémis s'était déjà jointe à Alex. Le nuage de sable qui s'était levé ne s'arrangeait pas avec l'attaque Tourbi-Sable du Kraknoix, mais au moins l'avancée des crocodiles étaient momentanément arrêtée. Du coin d'oeil, la dresseuse pouvait voir son Cornèbre attaquer furtivement des Mascaïmans un peu trop près de la fête, profitant de l'obscurité pour leur asséner des Feintes bien placées. Revenant au combat qui lui faisait face, Artémis fit sortir de sa Pokéball Ella, la Tadmorv, qui comprit rapidement que la situation était sérieuse. Cette dernière se posta donc entre les deux jeunes gens pour les protéger au cas ou un adversaire s'approchait trop.

"Ella, tu t'occupes de surveiller les arrières du Kraknoix ! Gaz Toxik puis Grincement !"

La stratégie était de tout miser sur la force brute de Nuts et essayer de contenir la vague de Pokémon sauvages avec des attaques qui les affaibliraient. La Tadmorv n'était pas idiote, et elle exécuta les ordres de sa dresseuse en prenant soin de ne pas toucher son allié avec son gaz. De sa gueule béante s'échappa un nuage violâtre qui se posa et s'étendit vite sur une bonne moitié du groupe. Tous ne furent pas empoisonnés, ç'aurait été trop beau, mais le regard vif de la blonde en repéra beaucoup qui toussait déjà. Mais ça ne s’arrêtait pas la, le Pokémon Poison, pour encore plus déstabiliser les pauvres caïmans, fit grincer les cristaux qui flottaient dans son corps. Le son était anormalement fort et très désagréable.

Malheureusement pour la pauvre Ella, toutes ces attaques touchaient une majorité des Pokémon mais leur exécution la laissait vulnérable. C'est lorsqu'un Mascaïman sortit sa tête du sol pour attaquer la Tadmorv qu'Artémis comprit son erreur. Vite, une idée.

"Détricanon ! Ensuite protège toi !"

L'attaque Tunnel du crocodile eut l'effet escompté, la femelle type Poison prit des dégâts considérables. Mais alors que son adversaire allait revenir pour un second assaut, la Tadmorv attrapa ce dernier au vol. La créature s'agitait pour se défaire de l'étreinte en vain. Le corps visqueux semblait gonfler, grossir, et dans un bruit immonde d’explosion, la Tadmorv d'Alola éructa une vague poisseuse sur le Mascaïman qui s'envola plus loin après le choc. C'était l'attaque la plus puissante que connaissait Ella, la pauvre ne savait encore l'utiliser plusieurs fois sans trop se fatiguer. Revenant toutefois au combat, le fluide constituant le Pokémon semblait changer, des changements subtils qu'on ne pouvait observer que de près... La technique Acidarmure qu'elle utilisait lui permettait de mieux encaisser les coups en durcissant sa matière. Artémis était plutôt rassurée de voir que maintenant sa compagne de combat était à nouveau parée à l'attaque.

"Comment on fait ? Ils sont bien trop nombreux, et ils ont pas l'air de vouloir se calmer !"

Heureusement, comme pour lui répondre, les dresseurs de la fête se joignirent au champ de bataille. Beaucoup n'avait qu'un seul Pokémon avec eux, mais c'était mieux que rien. Bientôt, un nouveau flot d'attaque fusa sur le groupe de Mascaïman, qui n'en menait pas large face aux nombreux assauts adverses.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 2420
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 20 Juin - 19:13
La bataille faisait rage, et je devais bien avouer que j’étais aux anges. Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas autant amusé, et, même si pour d’autres la situation semblait critique, pouvoir me battre dans le sable me rendait un peu nostalgique. Oui, c’était relativement stupide à y repenser, mais c’était comme ça. De plus, je m’étais clairement avancé par rapport aux autres et, même si Artémis n’était pas loin derrière moi, j’étais directement en première ligne. Si le cornèbre de la jeune femme semblait encore en pleine forme, la tadmorv qu’elle avait sorti peu après, elle, paraissait avoir subi de lourds dégâts. Elle se battait toutefois admirablement bien, surtout sachant qu’elle n’était pas avantagée par son type. Je me reconcentrais toutefois sur mon combat après un cri courroucé de Nuts qui attendait mes instructions. J’arrêtais alors de voir comment Artémis s’en sortait, et je reportais mon attention devant moi.

Si les dresseurs qui étaient restés en retraits m’avaient suivi, il semblait toutefois que la situation n’était pas totalement à notre avantage. Les Pokémons en furie étaient plutôt nombreux, et nous avions du mal à les contenir. Je devais esquiver moi-même çà et là des attaques morsures des Mascaïmans. Heureusement, d’autres dresseurs semblaient affluer depuis la piste de danse, nous prêtant alors main forte. Sourire aux lèvres, je continuais à diriger Nuts, veillant à ce qu’ils ne s’approchent pas de moi. Nous prenions doucement l’avantage, quand l’atmosphère sembla s’alourdir. Une silhouette plus grande sembla apparaitre parmi la meute de Pokémons. Je plissais les yeux, et, lorsque je la vis, je fis un léger mouvement de recul avant de me reprendre. Un crocorible mesurant un bon mètre quatre-vingts fonçait sur nous. Un Pokémon dominant ? Sinon, qu’est-ce qu’il viendrait faire ici ?

L’heure n’était pas vraiment à la réflexion. L’alpha semblait avoir pris pour cible la tadmorv d’Artémis, la prenant surement pour une proie facile à présent. Il fallait tout de même dire que c’était sans doute elle qui avait causé le plus de ravages dans les rangs adversaires. J’eu soudain une idée, que je confiais immédiatement à Nuts.

« Bon, mon grand, il est plus balaise que nous alors on s’y met à deux. Tu te souviens du camerupt dans le désert ? on fait la même. » Sans plus d’explication, le Kraknoix s’enfouissait à nouveau dans le sable, tandis que je courais à la diagonale pour anticiper la course du Crocorible. Nuts, sous mes pieds, semblait suivre la même trajectoire, quoiqu’il fût plus rapide. Je criais à Artémis : « Bouge pas ! On s’en occupe ! » pour ne pas qu’elle dévie de trop. J’étais plutôt à l’aise pour courir sur le sable, puisque j’avais l’habitude. La surface ne me ralentissait donc pas trop. Nuts dépassa le Pokémon enragé, ce qui pouvait sembler bizarre de l’extérieur, puis sembla disparaitre. J’étais presque à portée du Crocorible que je m’élançais à mon tour, sur son côté, le percutant, genoux pliés, au niveau des côtes, puis je le propulsais violemment sur le côté. Nuts avait suivi ma consigne. Il avait creusé sous le sable de telle sorte à créer une sorte de marais mouvant avec l’eau de la mer. En poussant un grand cri, le crocorible tomba à la renverse, empêtré dans les sables mouvants improvisés. Je me tournais vers Artémis.

« On pourra pas le mettre K.O. nous ! C’est à toi de t’en occuper ! » Espérant qu’elle avait encore de quoi mettre en fuite le pokémon dominant, puisque nous commencions, Nuts et moi, à fatiguer drastiquement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Minami :: Plage des secrets-
Sauter vers: