:: Ile Mirabèce :: Forêt Amarante Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Maitriser un incendie, le meilleur moyen de s'entrainer ! [ft. Del]

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 500
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 3 Juil - 23:00
Del laissa son sourire monter jusqu’aux oreilles quand il entendit son camarade le suivre dans la raillerie. Bon, ok c’était pas cool mais ils en avaient gagné le droit.
L’effet sur l’ex-cheffe fut stupéfiant. Elle se retourna, ayant rangé le Capstick pour sortir un sifflet. Elle siffla dedans à s’en faire éclater les poumons, sous le regard horrifié de ses camarades et celui plus étonné d’Alex et Del. Cela lui rappela la désagréable surdité d’un peu plus tôt, en sollicitant un peu trop fort ses oreilles.

Effarés les Rangers se rapprochèrent de nous en jetant des regards craintifs autour d’eux. Gelée man hurla sur la jeune femme qui affichait un sourire goguenard.
« Mais ça va pas ?!! Tu vas attirer Arcéus sait quel Pokémon ici ! »
« Au moins, ils ne seront pas impunis »

En croisant son regard, Del y décela l’onde de folie née de la honte, de la fierté blessée et d’une dose massive de rage. En s’assurant qu’elle le regardait il lui lança la voix dégoulinante de mépris et de sarcasme :
-Vous êtes encore plus stupide que ce que je pensais. Cela a du vous jouer des tours et c’est pas près de finir. Chris Kill entendra parler de votre comportement et de la légèreté de votre… enthousiasme… à protéger les Pokémons sauvages et leur habitat en les rendant fou furieux.

Il se détourna en affichant dans son regard et son expression tout le mépris que cette folle lui inspirait. Il avait déjà trop vu de gens comme ça qui prenaient le mauvais tournant dans la vie. Le plus étonnant c’était qu’avec une personnalité pareille elle ait pu rentrer chez les Rangers en premier lieu.

Une agitation des fourrés derrière le groupe le poussa à observer la bordure d’arbres de la clairière. D’un pas pesant, un énorme Florizarre fit son entrée. Il était beaucoup plus grand que n’importe quel autre qu’il avait pu voir à Kanto. Il était suivi par des Herbizarres mécontents qui le flanquaient comme autour d’un leader. Il regarda d’un air mauvais le groupe avant de pousser un barrissement sonore. Un des Ranger lança d’une voix blanche :
« Un dominant…merde on peut pas le contrôler ! »

Sur ces entrefaites Alex fit une suggestion que Del trouva pleine de bon sens. Après tout, les Pokémons de chacun ici étaient hors d’état de combattre, ou quasiment.
-Une excellente déduction et suggestion, mon cher Alex. On se casse !
« Le centre des Ranger est par là ! » désigna un des Ranger qu’avait affronté Alex.

Del se mit à courir dans la direction qui se trouvait être derrière la tarée. D’ailleurs…
La fille restait bouchée bée face à la calamité qu’elle avait amenée. En passant à côté, le policier lui attrapa le bras pour la faire courir à la suite du groupe. D’abord mécaniquement elle avança, puis semblant reprendre un peu ses esprits, ses foulées devinrent plus convaincues.

Se risquant à jeter un œil par-dessus son épaule, l’officier vit le Pokémon Plante massif qui avançait dans leur direction, ravageant tout sur son passage. Heureusement il n’était pas rapide mais il était persistent, ça c’était sûr !

Après une courte cavalcade, le groupe déboucha dans la clairière massive qui hébergeait le centre des Rangers.
-Allez, les murs sont pas si loin ! Il faudra avertir tout le monde !
« On est pas très nombreux ici, la plupart sont en patrouille dans la région… »

Del soupira. Eh ben il faudrait faire avec ce qu’ils pourraient.
-Au moins il y a l’équivalent d’un centre pokémon non ? On peut soigner nos Pokémons ici ou pas ?
« On a une machine pour leur redonner de l’énergie mais c’est pas conseillé, il faut privilégier le repos et… »
-Ouais bla bla, on est un peu dans un cas de force majeur, alors trouvons cette machine, reboostons nos Pokmons puis sus au Florizarre tous ensemble !

Sans attendre de réponse il s’élança de nouveau vers la porte d’entrée du bâtiment, si proche et si lointaine à la fois…


Avatars de circonstances : Officiel et Détente:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 2420
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 4 Juil - 11:26
Un dominant ? Encore ? Décidément malgré ses beaux atours, la région était donc bien hostile et dangereuse. D’ordinaire, ça n’était pas pour me déplaire, mais là impossible de faire à nouveau combattre le Libégon. Ça aurait été plutôt stupide. J’étais tout de même étonné que les sifflets des rangers aient la possibilité d’attirer des pokémons dominants. Enfin là, c’était quand même une énorme connerie que venait de faire la ranger, simplement par orgueil. Elle n’avait même pas mesuré que ses collègues et elles risquaient également leurs vies dans l’affaire, et ces camarades semblaient furieux. Bon. La bonne nouvelle, c’était que le centre n’était visiblement pas si loin, et qu’il serait possible de s’y réfugier. Mieux encore, ils avaient une machine permettant de requinquer en un rien de temps un pokémon, ce qui allait grandement nous servir. Et, comme Del, je me fichais pas mal de ses préconisations.

« Ouai, on a pas trop le choix de toute façon. Si j’arrive à mettre un petit coup de mieux à Nuts, il devrait avoir assez de patate pour s’occuper du dominant, ou du moins pour le temporiser. Alors on fonce ! » Del avait tout de même saisit par le bras la jeune ranger qui avait pété une durite, pour ne pas la laisser à la merci de l’énorme Florizarre en colère. Un acte surement réflexe et, même si elle avait tout de même eu une attitude plus que discutable, elle ne méritait surement pas ce sort là.

Nous franchissions alors la forêt avec grande difficulté, car il fallait fréquemment esquiver les fouets lianes et autres attaques des pokémons en colère, nous séparant et nous regroupant comme nous le pouvions. La puissance du pokémon dominant était dévastatrice, et, fort heureusement pour nous qu’il se trainait un peu. Nous commencions peu à peu à le distancer, arrivant dans la clairière où se situait ce fameux centre. Nous touchions au but, et nous marquions un temps d’arrêt. Pas nombreux ? ça tombait plutôt mal mais, au moins, nous serions plus en sécurité dans le centre que dehors. Il nous restait tout de même quelques centaines de mètres à parcourir et nous ne pouvions pas nous stopper trop longtemps.

« Hey, ça vous dit qu’on discute une fois qu’on y sera ? » Les pressais-je. Del fut le premier à s’élancer. Je jetais un coup d’œil derrière moi avant de fermer la marche. La ranger qui avait causé tout ce bordel était juste devant moi, semblant avoir repris ses esprits. Je m’élançais donc à sa suite. Nous n’étions plus très loin, mais totalement à découvert. Les pokémons enragés venaient de sortir de la lisière lorsque je jetais un coup d’œil derrière moi. Les herbizarres se lancèrent vers nous, mais le dominant semblait s’être arrêté, et on le distinguait à peine dans le sous-bois. Je pensais qu’il avait abandonné la poursuite, nous croyant hors de portée, jusqu’à ce que je distingue une lumière grandissante. Mes yeux s’écarquillèrent et, sans plus de cérémonie, je me jetais en avant, au sol, crochetant de la main droite la cheville de la jeune ranger. Elle trébucha et tomba lourdement sur le sol, poussant un petit cri. Elle allait m’invectiver mais, dans la seconde qui suivi, le puissant rayon envoyé par le lance-soleil du Florizarre nous passait juste au-dessus de la tête, arrachant quelques arbres sur son passage. La jeune femme, elle, semblait avoir du mal à se relever.

« Je crois que je me suis tordu le genou… » Gémit elle. Les herbizzares arrivaient et je la hissais sur mes épaules, reprenant ma course. Fort heureusement, nous avions pu prendre suffisamment d’avance pour arriver jusqu’aux portes sans plus d’encombres, après tous nos coéquipiers. Je remettais la jeune femme à ses collègues, avant de lancer.

« Bon. Elle est où cette machine ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 500
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 8 Juil - 9:07
-Bordel de merde !

Voilà, c’était sorti ! En même temps, avec un Lance-soleil qui te passait au-dessus de la tête et qui manquait d’arracher une partie du toit du bâtiment, une petite gueulante passait pour une poésie mélodieuse. Il trébucha instinctivement mais ne s’arrêta pas, poussé par l’urgence. Allongeant de nouveau ses foulées il atteignit la porte où une poignée de Rangers du Centre les regardaient arriver avec effarement. Certains commencèrent à formuler des questions mais Del balaya d’un geste de la main.
-Pas le temps d’expliquer ! On a besoin de la machine de soin !

Alex arriva juste derrière, portant la Ranger qui semblait s’être cassé quelque chose. Il la remit aux Rangers sous le choc avant de s’enquérir de la machine.
-Justement, j’attends qu’ils se remettent pour nous faire un petit tour du propriétaire, lui répondit Del les dents serrées.

« C’est quoi ce bordel ici ? »

Un Ranger un peu plus âgé venait d’entrer dans le hall. Enfin, un ancien ! Tous les Rangers parlèrent en même temps pour lui répondre. Il leva les mains.
« J’ai vu ce qui arrive par la fenêtre, mais il vous faut quoi à vous deux ? » dit-il en désignant Alex et Del d’un même geste.
-En fait on a besoin de la machine pour soigner nos Pokémons, pour repousser le dominant.

Le maître Ranger acquiesça.
« Toute aide est bonne à prendre. Thomas, dit-il en désignant Gelée-man, montre-leur la salle puis revenez. Je vais organiser notre défense. »

Enfin ! Le sang de Del bouillonnait sous sa peau. Il emboîta vivement le pas à Thomas, suivi d’Alex. Après quelques couloirs, le Ranger leur ouvrit une salle où se trouvait une machine du même type que celles dans les Centre Pokémons. Sortant ses deux Pokéball, Del les plaça sur les emplacements prévus, imité par son camarade, puis le Ranger alluma la machine, après avoir placé son propre Pokémon dessus.

Une lumière clignota et un bip se fit entendre.
« Voilà, c’est bon ».

Del empocha ses Pokéballs et sans attendre il se précipita le long des couloirs pour retourner dans le Hall. Là, seule la Ranger blessée attendait, assise sur une chaise.
« Raph me fait vous dire qu’il compte mener la bataille sur le champ devant le bâtiment, pour éviter que ce dernier subisse les attaques du dominant. »

Del hocha la tête pour manifester qu’il avait entendu puis sortit du Centre. Il n’avait pas le cœur de s’acharner sur elle pour le moment, d’autant qu’elle regrettait clairement ce qu’elle avait fait, mais par Arcéus il allait avoir une petite discussion avec ses supérieurs à la fin de cette histoire !

En posant lepied dehors, il put voir que les Rangers s’étaient déployés en arc de cercle avec leurs Pokémons, face aux Herbizarres. Le Florizarre arrivait pesamment pour se mettre en positon face à eux. Apparemment les Rangers avaient disposé des Pièges sur le terrain pour heurter les assaillants s’ils allaient vers le Centre, mais laissé la voie jusqu’à eux dégagée. Un plan audacieux mais risqué. Il empoigna sa Pokéball et partit en zigzag pour éviter les pièges et se rapprocher des Rangers.


HRP:
 


Avatars de circonstances : Officiel et Détente:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 2420
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Juil - 13:59
Bon. Finalement, plus de peur que de mal. Enfin, du moins en ce qui me concernait. Il ne fallait pas oublier que la ranger blessée avait l’air de particulièrement bien douiller. Toujours était-il qu’elle était au moins en sécurité dans le centre, auprès de ses collègues. Je me tournais alors vers Del et accessoirement le nouveau ranger qui venait d’arriver. Il paraissait plus âgé – et donc probablement plus expérimenté que ses confrères – et pris rapidement les choses en main, calmant presque instantanément la panique qui s’était emparée de ses collègues, panique qui nous empêchait d’ailleurs de nous dépêcher. Heureusement d’ailleurs, car je m’apprêtais à lancer une remarque bien cinglante sur les rangers qui nous avaient préalablement pris d’assaut un peu plus tôt.

Il désigna alors l’un de nos anciens adversaires pour nous guider jusqu’à la machine et j’emboitais rapidement le pas de Del. L’heure n’était pas franchement à la rigolade et, pourtant, je me sentais particulièrement bien, et surtout très en forme. Dès lors que Nuts aurait récupéré, j’avais hâte de me mesurer à nouveau au pokémon dominant pour lui rendre la monnaie de sa pièce. Après être arrivés à la machine supposée rendre des forces à nos pokémons, je posais, comme Del, celle de Nuts dans l’emplacement prévu. Une petite lumière clignota et le ranger nous signifia que les soins étaient terminés.

Je repris alors ma pokéball avant de foncer à nouveau dans le hall où nous nous trouvions précédemment. La ranger blessée nous attendait, mais elle était seule et assise sur une chaise. Visiblement, tous ses collègues avaient suivi le maitre ranger dehors, devant le bâtiment, avant de livrer bataille contre le dominant. Et il était hors de question que nous ne leur prêtions pas main forte. Pas vraiment par héroïsme, surtout par plaisir de livrer une bataille acharnée contre un adversaire coriace.

Je sortis alors, accompagné de Del. Dehors, une scène plutôt étrange nous attendait. La tactique des rangers était d’affronter l’adversaire de front, en s’étant assurés que, même s’ils étaient vaincus, des pièges permettraient de stopper les pokémons enragés. La stratégie avait quand même de grosses limites, puisqu’ils s’étaient totalement coupé toute leur route de retraite ce qui pouvait être particulièrement dangereux en cas d’échec. C’était un peu miser le tout pour le tout, ce qui m’arracha un sourire carnassier. Cette façon de penser me plaisait particulièrement. Je suivais alors Del dans le Labyrinthe de pièges, avant de me poster au côté des rangers et de faire de nouveau appel à Nuts. Le Libégon sorti de sa pokéball en rugissant, prêt à en découdre. Visiblement, il était de nouveau totalement paré pour le combat. J’aurais bien aimé affronter le Florizarre mais, pour l’instant, il était un peu trop éloigné de moi. Cependant, deux herbizzares semblaient particulièrement intéressés par le Libégon. Je choisis alors de faire confiance à mes coéquipiers du jour, qui devraient de toute façon bien s’en accommoder. Je fis un signe à Del, sur un ton amusé et motivé.

« Je m’occupe des deux Herbizzares là-bas, visiblement ils ont une dent contre moi ! Bonne chance avec ton Caninos ! » Je me concentrais alors sur mon combat. Aucun d’entre nous n’avait réellement l’avantage du type, mais je savais que je pourrais l’emporter. La nouvelle forme de Nuts s’avérait être particulièrement efficace.

« Allez Nuts ! Dracocharge ! » Entouré d’énergie draconique, le Libégon se rua à l’attaque, percutant les deux herbizzares. Le combat pouvait recommencer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 500
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 14 Juil - 18:27
Au son de la voix d’Alex, Del se retourna pour croiser son regard. Partir face à deux Herbizarres seul ? C’était un plan courageux, ou stupide, puisque si pour le moment juste deux Pokémons de la harde s’intéressaient à lui, avec son style tout feu tout flammes, il risquait d’en avoir d’autres. Il se décida pour le courageux, encore…
-Ok, bonne chance à toi ! Si tu vois que ça devient trop chaud, replie toi en faisant le tour. On risquera de pas pouvoir venir de donner un coup d’main. On se voit après ça !

Il conclut avec un sourire encourageant avant de se détourner de son côté. Les Rangers avaient déjà sorti leurs Pokémons face à quelques adversaires de taille restreinte. Le regard de Del était cependant attiré par le dominant. Arrivé près de Raph, le maître Ranger, Del lui lança :
-Bon, puisque la plupart de vos collègues sont occupés avec les sous-évolutions, on s’occupe du dominant vous et moi ?
« Ouais. Je ne veux pas heurter ce Pokémon donc si on peut, il faut lui faire suffisamment de dégâts pour qu’il se replie et se calme. Ça devrait suffire ! »

Sur ces entrefaites il dégaina une Pokéball et fit sortir son Pokémon, un espèce d’humanoïde couvert de lames, avec un casque. Del n’en avait jamais vu de semblable. Il fit sortir son Caninos de sa Ball. Voir son Pokémon revigoré lui fit plaisir, même si cela signifiait l’imminence du troisième round.
-Désolé mon vieux, c’est pas comme ça qu’on avait prévu l’entraînement hein ?

« Mon Scalproie et moi on va passer en premier et tenter d’attirer ses attaques. Vous, vous lui infligez des dégâts, mais n’allez pas trop loin, et ne touchez pas mon Pokémon. Avec son type Acier, il souffrirait. »

Le Florizarre arriva à une vingtaine de mètres des dresseurs juste au moment où les derniers mots du Ranger tombaient. Il émit un barrissement, et sans autre avertissement, envoya une attaque Fouet Lianes. Del se baissa vivement au moment où le coup claquait au-dessus de sa tête. Il se redressa et regarda le Ranger.

« C’était un avertissement, maintenant ça va vraiment commencer ! Scale, attaque le avec Taillade, à répétition. »

Le soldat d’acier leva ses lames et d’un bond se propulsa sur le gigantesque Pokémon Plante pour lui asséner des coups répétés.
-Zed, assène-lui un Bélier de Feu !

L’attaque combinée testée face au Magnéton avait prouvé son efficacité aussi Del avait décidé de la nommer, pour que Zed comprenne simplement l’ordre d’attaque. Le Pokémon Feu s’élança et s’entoura de feu pour aller au contact. Il heurta avec violence son adversaire, lui arrachant un grognement.
-Lance-flammes maintenant !

S’éloignant vivement, le Caninos cracha ses flammes. Le Florizarre accusa le coup et se retourna vers celui qui lui infligeait tant de dégâts. Le bulbe sur son dos commença à briller.

Reconnaissant les prémices d’un autre Lance-soleil, Del cria à la cantonade avant de se jeter au sol
-Lance-soleil, baissez-vous tous ! Zed, hâte et esquive !

Le combat commençait diablement bien !


Avatars de circonstances : Officiel et Détente:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 2420
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Juil - 11:35
J’avais conscience des risques que représentaient mon plan, mais j’étais tout de même curieux de pouvoir pousser Nuts vraiment plus loin. Bien sûr, je n’aurais jamais fait ça si je n’avais pas senti l’aval de mon compagnon, et il paraissait lui aussi assez curieux de pouvoir tester sa nouvelle force. Je saluais alors Del qui retournait un peu plus au centre de la mêlée, me laissant en bout de ligne face aux deux pokémons énervés. Le désavantage de type de Nuts était compensé par son type dragon. L’un ou l’autre n’avait donc pas vraiment d’avantages au départ de combat, et il faudrait surement ruser pour pouvoir en créer un. Puisque j’étais légèrement plus écarté du groupe que les autres, je décidais d’utiliser l’une des stratégies qui me trottait dans la tête depuis un moment.

« Allez Nuts, on y va à fond ! Utilise Tempête de Sable ! » Le libégon rugit et se mit alors à battre plus violemment et rapidement des ailes, créant un grand courant d’air qui se transforma rapidement en une puissante tempête ensablée. Malheureusement, j’avais largement sous-estimé la puissance de cette capacité avec la nouvelle forme de Nuts et le dresseur du Croatox à côté de moi fut également pris dans la tempête. Bon, ça m’apprendrait à l’avenir à ne pas utiliser de nouvelles capacités sans les avoir testées au préalable mais là il y avait urgence. Je faisais donc fi de ce détail, malgré les indignations du dresseur, pour me concentrer sur mon combat.

« Utilise Dracocharge, puis queue de fer ! » Le Libégon se chargea alors d’énergie draconique avant de foncer sur ses adversaires. Au dernier moment, il fit une rotation puissante, comme pour s’arrêter, mais il utilisa l’énergie cinétique de son mouvement précédent pour accélérer la rotation de son appendice caudal, métallique pour l’occasion. L’attaque était puissante, mais assez peu précise, surtout pour une première utilisation. Elle rate de peu me premier pokémon plante mais atteint le deuxième de plein fouet, l’envoyant bouler. L’Herbizarre restant, d’autant plus furieux, lança une attaque fouet Liane qui fit mouche. Heureusement, le type Dragon de Nuts le protégeait un peu, et il n’eut pas à subit trop de dégâts. De plus, la tempête qui faisait rage diminuait fortement les déplacements et la précision des pokémons pris à l’intérieur, exception faite de Nuts, qui lui se mouvait avec aisance dans son environnement naturel. J’allais attaquer de nouveau, lorsque je vis le second Herbizarre foncer dans ma direction, utilisant bélier tant bien que mal à travers la zone ensablée. Il me vint alors une idée.

« Nuts ! Utilise Ultrason ! Maintenant ! » Une puissante onde sonore sortie alors de la bouche du pokémon dragon, frappant de plein fouet le pokémon en pleine charge qui s’arrêta, hébété. Il sembla alors tituber, perdu au milieu de la tempête. J’allais alors pouvoir m’occuper de nouveau du premier Herbizarre.

« Nuts ! Utilise Dracosouffle ! Et enchaine avec Dracogriffe ! » Le pokémon souffla alors un puissant jet de flammes violettes qui percutèrent le Herbizarre de plein fouet. Avant que le pokémon plante n’ait pu se remettre, le libégon le percuta de plein fouet avec un puissant coup de griffe, l’envoyant au tapis. Il poussa un cri de victoire et j’eu également un petit geste de contentement, mais le combat n’était pas fini. Le deuxième pokémon s’était remis et était plus que prêt à reprendre le combat. Avant de m’y remettre, je jetais un coup d’œil à Del qui semblait avoir pris en chasse le pokémon dominant avec le chef des rangers. Visiblement, le combat faisait rage et les attaques lance-Soleil du pokémon dominant ne passaient jamais trop loin. Je décidais alors d’en finir rapidement, enfin d’essayer tout du moins, pour leur prêter main forte le plus vite possible.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 500
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 18 Juil - 22:13
Une fois encore, le dominant lança sa plus puissante attaque, dirigée contre Zed. Ce dernier, grâce à sa vitesse naturelle boostée par Hâte l’évita d’un poil. Le tir était visé directement sur le Pokémon et s’engouffra donc dans l’espace vide laissé par ce dernier, avant d’aller creuser une tranchée de destruction dans la forêt qui faisait face au Centre. Les arbres craquèrent et la plupart furent pulvérisés en copeaux, jusqu’à ce que le flux s’affaiblisse.

Del releva la tête quand le bruit de destruction se fit plus discret et se remit péniblement sur ses jambes. Regardant autour de lui, il prit conscience de l’ampleur des dégâts de l’attaque ultime d’un Pokémon dominant en colère. La sueur commença à couler le long de son dos, comment diable pourrait-il s’en sortir face à un monstre pareil ? Il entendit vaguement le cri de Raph qui ordonnait à son Pokémon de taillader de plus belle le cuir du Florizarre, mais lui-même restait les bras ballants.

Une douleur aigue explosa dans sa jambe. Poussant un cri de surprise, il baissa les yeux sur son assaillant et découvrit une masse de fourrure orangée et blanche qui lui mordait fermement le mollet.
-Mais ça va pas, lâche moi ?!!

Obéissant immédiatement, le Caninos se retourna vers le combat, forçant Del à recentrer son attention. Tch. Del savait que son Pokémon avait fait ça pour le tirer de sa rêverie malavisée mais il allait devoir mettre les choses au point après ce combat. Interrompant son flux de pensées, il sourit. Il pensait à après le combat, c’était déjà bon signe.

-Allez on se reprend ! Zed, tu vas attendre une ouverture de Scale puis arroser l’ennemi avec ton Lance-flammes. Mais ensuite tu te retireras et tu répèteras l’opération.

Avec sa vitesse accrue, il aurait de meilleures chances à éviter les coups, mais Del ne voulait pas tabler sur le hasard et il devait compter sur le coup de main de son camarade dont le Pokémon était censé encaisser les coups. D’ailleurs…

Une attaque fouets lianes projeta le Scaleproie dans les airs mais ce dernier exécuta un rétablissement aérien avant de profiter de sa vitesse de chute pour trancher les lianes qui l’avaient frappées. Bigre, Raph avait vraiment bien entraîné son Pokémon. Mais on pouvait déjà voir que le Pokémon commençait à être en sale état après avoir encaissé plusieurs attaques de plein fouet.
-Maintenant !

Le Caninos s’élança vivement et cracha un torrent de flammes juste après l’attaque de Scale, en faisant bien attention à ne pas toucher son équipier de fortune. Un coup à droite, un coup à gauche, ça commençait à sentir le roussi pour le Florizarre ! Sans compter que Scale venait d’infliger une attaque Tranche-Nuit audacieuse en se glissant sous le ventre du dominant, pour le frapper là où le cuir était moins épais.

C’en était assez pour le Pokémon Plante. Il cracha une nuée de graines en direction du Pokémon Acier, dont certaines le touchèrent. Immédiatement autour de l’impact, des semblants de lianes ou de vignes se mirent à pousser, emprisonnant Scale sous un tissu végétal inextricable.

-Eh merde, on dirait qu’on est seuls… Zed, Hâte encore une fois puis Crocs Feu !

Le Pokémon se remit d’aplomb avant d’aller directement mordre son adversaire Plante, directement sur le front. Après l’impact, un jet de flammes jaillit de sa gueule toujours accrochée. Un barrissement jaillit du Florizarre qui déroula la liane qui lui restait, attrapant Zed avant qu’il ne retouche le sol pour s’enfuir. La liane serra…Zed se mit à gémir de douleur, avant d’être projeté au sol par le poing végétal, puis projeté dans les airs.

Il retomba à quelques mètres de Del qui se mit à courir en criant :
-ZED ! BORDEL DE MERDE !

Il s’agenouilla dans une glissade vers son Pokémon, recherchant le moindre petit mouvement. Là ! La cage thoracique de Zed s’élevait avec des tressautements. Zed fut envahi d’un soulagement qui fut de courte durée. Il fit revenir son Pokémon dans sa Ball, avant de se retourner, les yeux embrasés de colère vers le Florizarre…. Pour ne trouver que son derrière qui se dandinait en retournant vers la forêt.

Il semblait qu’il en avait eu assez finalement, et que punir la Ranger qui l’avait dérangé ne valait pas le coup d’y perdre toutes ses feuilles…

Une autre préoccupation immédiate se fit jour dans l’esprit de Del, les autres Pokémons…et Alex ?


Avatars de circonstances : Officiel et Détente:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 2420
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 19 Juil - 10:06
La tempête de sable faisait toujours rage, mais je m’en fichais pas mal. J’étais concentré sur mon adversaire encore en forme. Je pouvais entendre sur ma droite tous les bruits des attaques et des affrontements et ça avait l’air plutôt intense en y repensant. Mais moi, j’avais une part de boulot à faire et il était hors de question que je me laisse déconcentrer par ce qui pouvait se passer autour de moi. En tout cas, les puissants vents ensablés semblaient plutôt désarçonner l’Herbizarre, qui avait bien du mal à atteindre le Libégon. Nuts en jouait, esquivant souplement tous les assauts de son adversaire sans trop de difficultés. C’était assez impressionnant de voir à quel point son nouvel aspect était fort. Il allait sans doute me falloir pas mal de temps avant de le maitriser totalement. Je me reconcentrais brutalement sur le combat.

« Vas-y Nuts, envoie un grincement pour l’affaiblir, puis utilise Dracoqueue ! » Le libégon rugit, laissant échapper un son extrêmement désagréable, même à l’oreille humaine. Je me bouchais alors les esgourdes rapidement afin de ne plus avoir à entendre ce son strident, ou du moins pour en diminuer l’effet. En tout cas, il semblait, comme moi, que l’Herbizarre avait particulièrement déprécié l’attaque, ce qui profita à Nuts qui n’eut aucun mal à foncer sur lui pour lui asséner un coup d’appendice caudal emplit d’énergie draconique. Le pokémon plante, affaibli par grincement, ne put vraiment l’éviter et valsa quelques mètres plus loin. Il se releva avec difficultés avant de tourner le dos et de retourner dans la forêt.

Visiblement, il n’y avait pas que chez moi que le combat touchait à sa fin. Malgré la tempête pour laquelle il m’avait copieusement réprimandé, le ranger à mes côtés avait réussi à se défaire de son adversaire qui, lui aussi, semblait avoir pris la fuite. Il était en train de soigner son pokémon qui était tout de même assez touché. Lorsqu’il me vit, et que la tempête de sable prit finalement fin, il me jeta un regard furieux sans même m’adresser la parole. Je haussais les épaules d’un air détaché, puis je continuais de balayer notre ligne de défense du regard.

Quelques Herbizarres avaient réussi à passer, aussitôt capturés par les pièges disséminés partout derrière nous. Ils étaient encore enragés mais les rangers qui n’avaient pas participé au combat étaient en train de s’en occuper. Il y avait aussi des blessés dans nos rangs, même si nous sortions en grande partie victorieux de cet affrontement. Un ranger semblait avoir la jambe cassée, et une autre jeune était en train de s’occuper de lui. Le Florizarre semblait avoir disparu – je devais dire que j’avais raté pas mal de choses à cause de la tempête – et le calme était revenu, ou du moins semblait être revenu dans la clairière. Je retrouvais rapidement Del après avoir fait rentrer Nuts dans sa pokéball pour qu’il prenne un repos bien mérité.

« Bon, bah voilà, c’était pas si compliqué ! Vous allez bien, toi et ton équipe ? Pas trop de casse ? » Je balayais la zone du regard. « En tout cas, heureusement qu’on a trouvé des compagnons d’armes parce que je me voyais assez mal me battre contre ce truc tout seul ou à deux ! » Lançais-je sur mon ton détaché habituel.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 500
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 19 Juil - 19:24
En jetant un coup d’œil à son camarade, Del put voir qu’il avait maîtrisé sa partie de l’attaque. Son Libegon délivrait une puissance formidable et même si ses attaques de zone semblaient ajouter quelques difficultés aux Rangers proches, les dégâts qu’il occasionnait compensaient largement.

Finalement, le combat prit fin. Alex fit revenir son Pokémon et s’approcha de Del, s’enquérant de son état et de celui de son équipe. Il répondit sur un ton un peu morne, toujours inquiet pour Zed. La Ball stabilisait son état, l’empêchant d’empirer mais il allait avoir à le soigner de nouveau rapidement, et surtout lui offrir pas mal de repos !

-Moi ça va, les attaques du Florizarre n’étaient pas dirigées contre moi, même si c’est pas passé loin. Par contre, Zed a pris une cascade de sales coups, et j’ai besoin d’aller vite le soigner.

Tout en parlant, il se dirigea vers le Centre, une nouvelle fois. Face à la remarque d’Alex, il ne pouvait qu’acquiescer.

-C’est vrai, on se serait fait massacrer, avec nos Pokémons au plus faible de leur force et aucune solution de rechange. Je me demande sincèrement si on aurait pu sortir de cette forêt vivants…

Il dramatisait peut-être un peu, mais les Pokémons pouvaient faire preuve d’une violence inouïe quand ils étaient en colère et les humains, quand on y pensait, n’étaient pas si solides…

-Je suis heureux que tu t’en sois sorti sans trop de dégâts, notre côté a quand même pas mal morflé, ajouta-t-il en pointant les Rangers qui relevaient les leurs.

Le policier repassa doucement entre les pièges dispersés devant le Centre, certains d’entre eux ayant attrapé des Pokémons Plante au cours de l’attaque. Il ne tenait pas à se prendre un Fouet Liane sur le coin du visage, non merci !

Il entra en trombe dans le Centre et passa sans un mot devant la Ranger blessée, la première d’une liste désormais un peu plus longue. La question sur la victoire resterait sans réponse de sa part. Elle était à la fois indirectement et directement responsable des blessures de son Pokémon, bordel ! Elle avait de la chance qu’il lui passe pas les menottes !

Il repassa en coup de vent après avoir utilisé à nouveau la machine pour restaurer l’énergie de Zed, mais il n’osa pas le faire sortir de sa Pokéball pour voir son état. Il préférait attendre de sortir de là, quitte à le refaire passer à un Centre Pokémon à Médéa ou Port-Mirage.

En ressortant il croisa Raph.
« Eh ben, c’est un sacré bordel qu’on a là. On va mettre pas mal de temps à se remettre de cette connerie ! J’voudrais vous remercier pour votre aide, même si vous avez votre part de responsabilité là-dedans. »

Del se tourna vers Alex.
-A toi l’honneur !

Il n’avait pas l’intention d’exposer plus en avant les tenants et aboutissants, il voulait juste partir. Quitter cet endroit. Dès qu’Alex aurait fini, il foutrait le camp -avec lui, en espérant- pour retraverser la forêt et rentrer…


Avatars de circonstances : Officiel et Détente:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 2420
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 20 Juil - 10:33
J’étais désolé que le compagnon de mon ami ait subi de pareilles blessures, mais le jeune homme ne semblait pas non plus plus inquiet que ça à son sujet. Enfin, il me semblait qu’il contrôlait tout de même assez bien la situation, et donc que les jours de son compagnon n’étaient pas en danger. C’était plutôt rassurant. Je constatais aussi un peu mieux l’ampleur des dégâts qu’avait causé le Florizarre. Sa puissance était plutôt impressionnante comme celle de la majeure partie des pokémons dominants d’ailleurs. Et je savais de quoi je parlais, puisque j’avais pu m’y frotter à quelques reprises depuis mon arrivée à Mhyone. Ils étaient presque légion d’ailleurs, c’était un peu inquiétant, surtout pour ceux qui n’étaient pas dresseurs. Enfin, il fallait bien avouer qu’ils débarquaient surtout quand il y avait du grabuge, et que les différentes villes de Mhyone n’avaient jamais vraiment eu de problèmes à ce sujet.

Enfin, tout ça était fini au moins. J’eu une pensée narquoise pour la jeune ranger qui avait déclenché tout ça. Elle risquait fort de se faire remonter les bretelles par ses collègues et surtout par ses supérieurs. Même si cette idée était plaisante, j'aurais tout de même souhaité qu’elle s’abstienne. J’avais un peu de peine pour elle, car beaucoup de ses camarades avaient été blessés par sa faute, et ça ne devait pas être un poids facile à porter pour elle. Je suivais alors Del vers la machine pour soigner également mon Libégon. Il n’était pas à plaindre au vu de l’état des autres pokémons et de leurs dresseurs. Je sentais que mon ami était tout de même un peu pressé d’en finir avec les rangers. Il salua à peine le chef avec qu’il avait mené son combat, avant de m’inviter à le suivre. Je faillis répondre à Raph ce que je pensais de ce qu’il avait dit avec une réplique bien cinglante, puis je me ravisais. Ça n’en valait pas vraiment le coup. Je sortais alors en la compagnie de mon coéquipier.

« Bon, je pense que j’en ai un peu assez de la forêt Amarante pour aujourd’hui, donc je vais entamer mon voyage pour retourner à Minami. Je sais pas si c’est là que tu vas, mais, si c’est pas le cas, je te file mon numéro au cas où. Si je retombe sur des rangers un peu étranges, je te ferais signe ! » Lançais-je sur un ton amusé.

Après avoir échangé nos numéros et salué mon nouvel ami, je me mis en route pour l’embarcadère. J’avais vraiment hâte de m’entrainer avec Nuts, curieux de connaitre l’ampleur de ses nouvelles capacités.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 500
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 30 Juil - 20:28
Finalement, Alex garda pour lui ce qu’il aurait pu dire au chef des Rangers. Peut-être que c’était aussi bien, pas la peine de se faire un nouvel ennemi. Si cette histoire lui avait bien appris quelque chose, c’était de se méfier des personnes sûres d’être dans leur bon droit, persuadées d’avoir le soutien d’une organisation puissante derrière eux. Il grimaça à cette idée. Il n’était pas loin d’avoir fait la même chose, et même s’il se persuadait que c’était tout à fait son droit, il avait agité le spectre de l’autorité et de la menace sous le nez de ces Rangers, excédé par leur suffisance. Non… En fait il avait bel et bien fait la même chose…

Il soupira. La fierté était une chose dangereuse. Elle pouvait pousser un individu à des extrêmes, et plus il disposait de pouvoir, plus les résultats pouvaient être catastrophiques. C’était au moins la leçon qu’il avait retenue de cette mauvaise rencontre.

Il ralentit en entendant le pas d’Alex arriver derrière lui, progressant sur la pelouse encore marquée par les combats récents. Au moins, il avait aussi fait une bonne rencontre. Un dresseur enthousiaste et volontaire, et à la tournure d’esprit bien compatible avec la sienne. D’ailleurs, Alex l’aborda directement après l’avoir rejoint.

Quitter la forêt ? Oh que oui ! C’était la meilleure idée de la journée !
-Oui, je pars aussi mais j’ai un petit truc à faire avant de sortir de la forêt.

Il avait en effet l’intention d’aller voir une dernière fois avant de quitter l’île l’endroit où il avait capturé Hal, pour que ce dernier s’imprègne bien de ce qui avait été son foyer.
-Tiens, je te donne mon numéro aussi, hésite pas si tu es dans le besoin. Il se rapprocha avec un ton un peu plus confidentiel. Par contre, j’aimerais que tu n’ébruites pas que je suis flic, je suis censé faire comme qui dirais, profil bas.

Il vit l’assentiment d’Alex dans ses yeux violets et sourit. Ils échangèrent une poignée de main et se séparèrent, rentrant dans la forêt avec deux directions différentes. Del savait qu’il recroiserait prochainement le jeune homme, après tout, il semblait du genre à être une tornade qui s’apprêtait à souffler sur Mhyone, dont tout le monde allait sentir les effets ! Il sourit comme à une bonne blague avant de secouer la tête. L’avenir le dirait !


Avatars de circonstances : Officiel et Détente:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Ile Mirabèce :: Forêt Amarante-
Sauter vers: