:: Mhyone :: Elerya :: Mont Kaygon Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sur le toit de Mhyone [Solo/Entrainement]

avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Ven 23 Juin 2017 - 9:59
Alexandre Diame
J’avais gravi tant bien que mal les premières étapes. Je transportais un sacré bardage sur moi, comme beaucoup de montagnards, mais j’avais moins l’habitude qu’eux des grands froids et de l’altitude.

Alors que nous nous étions rencontrés dans la capitale lors de la fête des Lumivoles, nous nous étions rapidement liés d’amitié. Ils avaient à peu près mon âge, et, ayant vécu à la montagne depuis tout petits, Alf et Daphnée avaient décidé de parcourir le monde pour grimper sur ses plus hauts sommets. Ils avaient déjà réalisé quelques régions, et c’était au tour du mont Kaygon, le pic le plus haut de Mhyone. Ils m’avaient proposé de les accompagner et, étant curieux, j’avais accepté. Que ça soit pour moi ou pour Nuts, ce voyage serait sans doute l’occasion d’apprendre de nouvelles choses et de progresser un petit peu plus.

Nous nous étions alors rendus à pieds dans la zone la moins praticable, et donc la moins touristique, du mont Kaygon. J’avais pu faire mes provisions et mes achats avant de partir, car, puisque je n’avais ni l’habitude du froid, ni celle de l’altitude, je n’avais aucune affaire qui allait m’aider lors de cette ascension. Nous avions même prévu, au cas où, des masques à oxygène si jamais le besoin s’en faisait sentir. En théorie, il n’y en avait pas besoin, mais on ne savait jamais ce qui pouvait bien se passer. Nous avions donc organisé le périple de telle sorte à faire une première halte à Elerya, nous infligeant donc un petit détour afin de nous ravitailler, puis ensuite de reprendre la route jusqu’au sommet.

L’ascension a donc débuté, Alf en tête, moi au centre de Daphnée derrière moi. Ayant une excellente condition physique, je n’eus pas trop de mal à suivre leur ascension. Le seul problème était que je n’avais jamais vraiment fait d’escalade, mais nous nous étions tout de même un peu entrainés avant. Plus nous montions, plus la température baissait. Nuts, particulièrement sensible au froid, avait refusé de rejoindre sa Pokéball pour s’endurcir lui aussi. C’était difficile, et douloureux. Même mes deux camarades semblaient peiner. Pourtant, a aucun moment l’un d’entre nous a demandé à faire une pause. Nous souffrions en silence, communiquant le moins possible pour conserver notre souffle et notre rythme. Le vent s’était levé, rendant l’escalade encore plus difficile qu’elle ne l’était. Nuts continuait de voler, attentif, aux aguets, prêt à affronter un danger qui pouvait survenir à tous les instants. Comme nous, lui aussi était fatigué.

Nous sommes arrivés à Elerya environ 2 jours et demi plus tard. Fatigués, épuisés même. Nous avions loué deux petites chambres d’hôtel assez modestes, mais au combien réconfortantes par rapport à ce que nous venions de traverser. Un repos de deux jours, et nous allions repartir pour la partie la plus complexe. Merde, c’était vraiment possible que ça soit plus dur que ça ? Même Alf et Daphnée, qui pourtant avaient l’habitude, étaient étonnés par la difficulté physique et mentale du challenge que nous nous étions imposé. Mais bon, nous n’allions surement pas renoncer maintenant.

______________________________________________

C’était parti. La deuxième partie de l’ascension. Maintenant, il n’y aurait plus de villes entre nous et le sommet. Un allez simple pour le toit de la région de Mhyone. Grisant. Nous avions longuement étudié les cartes afin de diminuer les risques de nous perdre. Nous avions également pris avec nous des GPS censés nous guider toute la durée du parcours. Là encore, sans un bruit, nous avons repris notre ascension. A présent, toute la montagne était enneigée, laissant place à d’épais mur de glace qu’il nous fallait franchir à l’aide de nos crampons et de nos piolets. Ce n’était pas des températures ou des conditions auxquelles j’étais particulièrement habitué, donc ce fut difficile. Très difficile. A vrai dire, je ne comptais plus les heures qui passaient, franchissant simplement les obstacles mètres par mètres.

Soudain, Daphnée chuta. Oh, elle fut rapidement rattrapée par le cordage que nous avions instauré mais, dans sa chute, sa cheville frappa brutalement le mur de glace que nous étions en train de franchir. L’ascension était terminée pour elle. Pour elle et Alf. Son homme devait au moins la redescendre jusque Elerya pour qu’elle y reçoive des soins. Nous avons alors vérifié mes réserves de nourriture, la batterie des GPS et mon équipement, puis nous nous sommes séparés. Je n’avais qu’à suivre le plan établi pour arriver au sommet, mais il fallait également que je redouble de vigilance. J’étais à présent seul au milieu de nulle part. Soupirant, puis poussant un petit cri pour m’encourager, je reprenais ma route, Nuts volant toujours à mes côtés.

Quelques jours plus tard, j’arrivais au sommet. Epuisé, avec quelques coups de soleils – ce qui était particulièrement étrange pour quelqu’un qui avait l’habitude de vivre dans le désert – mais heureusement pas de gelures. Nuts semblait lui aussi aller bien, et, même si j’avais dû lui apporter quelques soins parfois, il ne s’était jamais plaint. Arriver au sommet et contempler Mhyone du dessus avait quelque chose de particulièrement grisant. Je déballais alors mes affaires. Dans ses conditions difficiles, l’entrainement serait beaucoup plus efficace.

______________________________________________
J’avais installé le décor que j’avais gagné à la fête des Lumivoles, dans la capitale. Ce n’était rien de très complexe, une sorte de parcours avec différentes cibles. Il fallait passer dans des anneaux, soit par la terre, soit par le ciel en suivant leur couleur, et, à chaque fois, il ne fallait pas toucher les bords et se débarrasser d’une cible adjacente. Le vent c’était levé, ce qui allait rendre l’exercice particulièrement difficile. Il nécessiterait sans doute une grande concentration de la part de Nuts et moi, et ce n’était pas pour me déplaire. Ni à Nuts, par la même occasion.

Après un petit moment de longue respiration attendant une brève accalmie, nous lancions l’exercice. Il y avait une quinzaine de panneaux, disposés dans des angles semblant parfois impossibles. Il fallait les faire d’une traite, et il était recommandé de se chronométrer. Je lancer alors celui de ma montre alors que Nuts s’élançait. Le vibraninf n’avait pas l’habitude de creuser dans un sol aussi froid et enneigé, ni de devoir voler avec un vent glacial aussi forte. Nous dûmes nous y reprendre à maintes et maintes reprises. Même lorsque nous finissions le parcours, nous recommencions inlassablement, cherchant à nous améliorer et à nous endurcir.

Nous sommes restés deux jours en haut de la montagne. Deux jours entiers à s’entrainer inlassablement, ne nous accordant que quelques temps de répits lorsqu’il nous était réellement impossible de continuer. Le décor ne ressemblait plus à grand-chose. L’ensemble des cibles avaient été partiellement détruites, et les anneaux déformés par le vent. Nous avons alors décidé de redescendre, forts de cette nouvelle expérience, afin de rejoindre Elerya, où nous attendaient Alf et Daphnée.

La météo fut plutôt clémente. Le vent se fit plus rare et, même si la descente était encore plus dangereuse que la montée, l’impact physique n’était pas le même. Nous semblions nous être endurcis assez naturellement. Au bout de deux jours, je ralliais la ville montagnarde. Le coupe m’attendait à l’hôtel ou nous avions séjourné, et nous avons dignement fêté la fin de mon périple. Quelques jours plus tard, ils se lançaient à nouveau à l’attaque de la montagne, alors que je restais vers Elerya, en profitant pour défier les dresseurs du coin.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Elerya :: Mont Kaygon-
Sauter vers: