:: Mhyone :: Méridian :: Château de Dulem Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[PV Artemis] Gardes du corps

avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 377
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 24 Juin - 20:12
Le jeune homme marchait tranquillement, les mains dans les poches. Sa silhouette longue et souple se détachait toujours aussi nettement à cause de la couleur inhabituelle de ses cheveux et de sa peau, mais au moins, dans cette ville, d'autres étrangetés attiraient plus l'oeil. Maisons d'époque, vieux ponts, vieilles tours fortifiées et évidemment, le château, fleuron culturel de cette ville. Et point de ralliement idéal, au vue de sa proéminence, pour quelqu'un qui ne connaissait pas du tout l'endroit.

Comme à son habitude, Thelos était soit en retard, soit en avance et aujourd'hui, c'était en avance. La faute à l'absence de son sac, peut-être ? Sans le poids de tout son équipement, il se sentait quand même plus léger. Sa chemise ouverte au col laissait voir le petit bijou qu'il avait ramené d'Hoenn, le Charme Ovale, lacé autour de son cou par un simple filin de cuir solide et brut. Entre ça et un pantalon léger, il avait des vêtements parfaitement adaptés à la chaleur estivale qui s'était installée sur tout Mhyone. Heureusement, ici, dans les hauteurs, les températures étaient plus supportables.

Pallas marchait d'un pas vif et tranquille derrière son maître et ami, laissant ses sens aux aguets alors qu'ils se rendaient jusque devant le château, prenant leur temps pour essayer de ne pas avoir à trop attendre. Naturellement, avec l'été venait le flot habituel de touristes et l'entrée de l'édifice était pris d'assaut par quelques meutes organisées en dizaines et autres loups solitaires par groupe de deux ou trois. Leur présence bruyante, colorée et agitée dans cet endroit calme et en théorie reposant jurait de manière abominable. Et c'était largement une raison suffisante pour que l'humain comme le Pokemon, tout deux farouches et un brin sauvages, restent en dehors de ce tas d'humains.

Le temps qu'Artemis arrive, Thelos cherchait des yeux quelque chose à faire et tomba naturellement sur le panneau des requêtes de la ville. Curieux, comme toujours, il s'avança pour les survoler du regard. Aider l'autre abrutie de gamine avec son Chaglam l'avait refroidi du bénévolat, mais force est de constater qu'il manquait quand même d'argent. Assez pour songer à trouver un boulot bien payé pour renflouer ses fonds. Et, tiens, il semblait y en avoir un qui…

Le miaulement de Pallas attira son attention. Thelos leva les yeux, et un sourire éclaira son visage. La blonde demoiselle venait d'arriver, et il se tourna vers elle.

- Salut, Artemis. Content de te revoir en chair et en os.

I
ls avaient en effet communiqué de temps en temps via le Pokeweb et quelques sms, gardant contact au travers de leurs diverses (mes)aventures. Mais ce n'était que maintenant qu'ils se retrouvaient pour de bon depuis leur rencontre dans la Forêt de Tilleuil. Elle semblait aller bien, en tous cas.

- Désolé de t'avoir demandé de venir ici, je connais pas encore la ville, alors...


-Un doux manteau de solitude pour se protéger du froid-
-Une tendre toile d'espoirs pour se protéger de la pluie-
-Une fragile épée de rêves pour se protéger des Ombres-
-Une caressante armure de volonté pour se protéger de soi-
-Un soyeux bandeau de ténèbres pour se protéger de la cécité-
-Un puissant rugissement de vie pour se protéger de l'espoir-
-Un haut mur de désillusions pour se protéger du courant-

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 1249
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 24 Juin - 23:31


Aujourd'hui Artémis pouvait enfin profiter d'un jour de repos. Voilà deux bonnes semaines qu'elle était arrivée à Méridian et que, par la même occasion, elle avait trouvé un nouveau poste d'esclave chez ses grands-parents. Le temps de trouver un travail elle-même dans un établissement indépendant, la blonde se retrouvait coincée dans le restaurant familiale avec un poste assez polyvalent -pour ne pas dire qu'elle faisait bouche trou. Cela empêchait en partie les escapades dans la nature mais au moins elle percevait un salaire. Enfin, aujourd'hui la blonde était donc en jour de repos. Flânant dans les rues de la ville médiévale, qu'elle commençait à bien connaître, elle rejoignait tranquillement le lieu du rendez-vous avec Thelos.

Il faisait chaud, très chaud, mais Artémis s'y était habituée. Ces journées caniculaires se suivaient depuis quelques temps et la jeune dresseuse apprenait à vivre avec plus ou moins facilement. Son chemisier ample laissait passer le peu de vent frais qu'il y avait. Elle n'était pas adepte des shorts, mais chaleur obligeait, la jeune femme dut exposer ses jambes pour ne pas mourir de chaud. Les vêtements courts n'étaient pourtant pas suffisant, et au risque de paraître étrange, elle se baladait avec un éventail dans les mains, dans une vaine tentative de baisser sa température.

L'ombre du château de Dulem se profilait enfin au bout de la rue. Artémis se rappelait la première fois qu'elle était venu ici -un plutôt mauvais souvenir- et ne put s’empêcher d'afficher un sourire amusé en repensant à la situation. A la lumière du jour, l'édifice semblait bien moins effrayant, la présence de touristes avides d'histoire devait sûrement jouer un rôle la dedans. La jeune femme se trouvait donc devant le fameux château et balaya du regard les environs à la recherche de son ami. C'était bien l'endroit qu'il avait spécifié dans son message, elle ne s'était pas trompée de jour ni d'heure... Les doutes de la blonde se dissipèrent rapidement à la vue du garçon aux cheveux blancs. Il était assez difficile à rater vu sa taille et sa couleur atypique.

En s'approchant, Thelos se tourna vers elle, un sourire aux lèvres. Artémis lui rendit la politesse.

"Salut, c'est vrai que ça fait longtemps."

Presque un mois était passé depuis l'incident de la forêt. La jeune femme se rendait compte que son arrivée à Mhyone commençait à dater, et que les choses allaient vite, peut être trop. Elle était toutefois heureuse d'avoir garder contact avec une des nombreuses rencontres qu'elle avait fait. Certes il y eut beaucoup de gens sympathiques, mais Artémis se sentait plus proche de Thelos. En même temps, vu la suite d’événement qui suivirent leur rencontre, ce n'était pas étonnant.

"Oh non, t’inquiètes pas. Je suis devenue une experte de Méridian, répondit-elle avec un sourire amusé. Du coup qu'est-ce qui t'amènes ? Ne me dis pas que c'était juste pour me revoir."

Elle accompagna sa phrase d'un petit haussement de sourcil avant de rire légèrement. Rares étaient les personnes qui voyaient Artémis aussi à l'aise dans une conversation. Le regard de la blonde se posa sur Pallas et elle le salua d'un geste de la main accompagné d'un sourire. Avec lui par contre, la jeune femme ne savait pas encore trop comment se comporter. Levant les yeux vers le tableau à coté de Thelos, Artémis plissa les yeux pour mieux lire le contenu des quelques affiches.

"Oh, tu t’intéresses aux requêtes de la ville ? Besoin d'argent de poche ?"

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 377
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 25 Juin - 17:08
- Besoin est un bien grand mot. Disons en tous cas que je ne cracherais pas dessus.

T
helos sourit, alors que le Mangriff, assit sur le sol, avait salué Artemis d'un petit mouvement de son oreille droite et une brève agitation de sa queue. Il n'avait pas l'air hostile, si ce n'est sa mine bougonne quand un des touristes faisait un peu trop de bruit au goût du félin. L'Eleveur aux cheveux blancs, lui, avait souri un peu plus en voyant la blonde demoiselle bien plus détendue que la dernière fois. Il sentait un je-ne-sais-quoi de familiarité chaleureuse et discrète qui, dans cette terre étrangère à son Hoenn, lui faisait indéniablement plaisir. Une raison de plus pour ne pas vraiment hésiter à être honnête avec ce qui se rapprochait le plus de sa seule amie – humaine – sur Mhyone.

- Et, pour te répondre, si. C'est totalement rien que pour te voir. J'avais déjà traversé la Grotte du Passage, pour étudier cette partie plus fraiche de la région avec l'été. Et je me suis dit qu'un petit crochet par Meridian, puisque tu y étais, ne me ferait pas de mal. Puis le jeune homme ajouta, avec un petit sourire en coin : Et en plus j'avais promis de venir profiter de toi quand tu travaillerais, et je tiens toujours mes promesses.

M
ais ça, ils auraient toujours le temps d'en profiter plus tard. Si Artemis était là, c'était surement sur son temps libre et donc hors de questions de déjà la ramener dans son lieu de travail. Au contraire, il avait plutôt en tête de leur faire passer une journée d'amusement qui sort un peu de la routine. Et pour ça… Le jeune homme se tourna de nouveau vers le panneau des requêtes. Une idée avait commencé à germer dans ses pensées, et comme souvent, Thelos agit sans trop se poser de question. Il repéra rapidement ce qu'il cherchait, arracha la feuille du panneau d'un petit coup sec et la lut en diagonale, ses yeux perçants fouillant avec rapidité et méthode le petit document. Une fois sûr de ce qu'il avait vu, Thelos le tendit à Artemis, avec le même sourire amusé.

- Et je crois que j'ai une idée. Qu'est ce que tu dirais qu'on passe la journée tous les deux, dans un endroit frais, magnifique et qu'en plus on soit payés pour ça?

I
l lui fit un petit signe de la main pour lui indiquer de lire le papier, et attendit qu'elle fasse elle même ses propres conclusions. Mais en effet, le travail qu'on leur proposait était une bénédiction. Ca allait leur permettre d'entrer dans le château sans faire la queue, gratuitement, et en plus d'être dans la partie non-ouverte aux visiteurs à cause des travaux. Ou plutôt grâce aux travaux, dans leurs cas. Mais encore fallait-il qu'Artemis soit convaincue. Après tout, il y avait quand même une contrepartie en échange, ça n'allait pas être qu'une partie de plaisir.

- Ca te tente ? Pallas gère très bien les Spectre, et j'ai rencontré une demoiselle qui sait se défendre contre eux. Si ton Cornèbre est d'attaque…

D
e la relation entre Cornèbre et Artemis, ils n'en avaient pas plus parlé durant leurs échanges. Il espérait que ça allait mieux entre eux et que la demoiselle avait enfin assumé pleinement son rôle de Dresseuse pour s'imposer à son Pokemon et commencer à en exploiter le potentiel. A moins qu'elle n'en ait rencontré d'autres le long de son parcours ? Ca mériterait, plus tard, toute une conversation autour d'un bon diner, une fois qu'ils auraient passé la journée dehors.




-Un doux manteau de solitude pour se protéger du froid-
-Une tendre toile d'espoirs pour se protéger de la pluie-
-Une fragile épée de rêves pour se protéger des Ombres-
-Une caressante armure de volonté pour se protéger de soi-
-Un soyeux bandeau de ténèbres pour se protéger de la cécité-
-Un puissant rugissement de vie pour se protéger de l'espoir-
-Un haut mur de désillusions pour se protéger du courant-

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 1249
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 25 Juin - 22:01


En réalité le jeune homme s'était en effet déplacer seulement pour voir Artémis, profitant de la proximité pour venir lui passer le bonjour. Le sourire de cette dernière s’agrandit encore devant l’honnêteté de son ami. Il ajouta ensuite ne pas avoir oublier sa promesse, ce qui provoqua un léger rire de la part de la blonde. Ne voulant pas passer pour une rabat-joie, elle ne lui fit pas remarquer qu'elle était en repos aujourd'hui et qu'elle aurait préférée ne pas avoir à travailler.

Le garçon aux cheveux blancs se tourna à nouveau vers le tableau, trouva rapidement ce qui l’intéressait et arracha l'affiche. Les sourcils de la blonde se haussèrent alors qu'elle regardait l’Éleveur lire la requête. Il afficha un sourire amusé avant de tendre le papier à sa camarade qui l'attrapa avec un air perplexe. Pour être honnête l'idée de faire une de ces requêtes ne l'enchantait pas au départ, mais la description qu'en fit Thelos lui plaisait. Ce fut en lisant à son tour les demandes que ses doutes se dissipèrent, finalement ça ne semblait pas si compliqué. Et un peu d'argent en plus ne faisait jamais de mal.

"J'en suis ! Ça me semble pas trop dur et ça peut être amusant, répondit-elle en pliant le papier.

Tout ce qu'ils avaient à faire c'était s'assurer que les Spectres n’empêchaient pas l'avancée des travaux en jouant de mauvais tours aux ouvriers. Artémis était assez confiante, avec ses deux Pokémon Ténèbres ayant un niveau plutôt élevé en combat, ces esprits allaient se tenir à carreaux s'ils ne voulaient pas finir par mordre la poussière. Thelos fit d'ailleurs une remarque sur leurs équipes respectives. Il informa avoir attrapé une nouvelle addition à la sienne mais n'en dit pas plus. Artémis fronça un sourcil mais répondit.

"Je pense qu'il sera de la partie. Et s'il décide de jouer les têtus je pourrais toujours appeler ma nouvelle copine. Elle aussi saurait y faire."

Un petit sourire amusé se dessina sur le visage de la blonde. Maintenant qu'elle y pensait, elle n'avait pas prévenu Thelos de sa nouvelle acquisition. Enfin, nouvelle, la Tadmorv d'Alola faisait partie de l'équipe depuis presque un mois, et elle avait déjà évoluée depuis le temps. Elle s'était montrée bien plus docile et obéissante que Charlie, la relation entre ce dernier et sa dresseuse s'étant concrétisée avec les divers entraînements. L'oiseau avait toujours son caractère, mais il apprenait à écouter Artémis, et en échange elle lui accordait une confiance qui n'existait pas auparavant. La blonde sortit donc la capsule contenant son Cornèbre et laissa son compagnon profiter de la journée avec elle. Ce dernier posa son regard sur Thelos puis Pallas, comme s'il avait du mal à les reconnaître, avant de les saluer avec un croassement. Bien, il ne s'était pas emporté à la vue du Mangriff.

"On y va ? proposa-t-elle en prenant la tête du groupe. Alors comme ça t'as étudié vers la Grotte du Passage ? Il y avait des trucs intéressants la-bas ?"

Ils n'étaient pas très loin de l'entrée principale du château donc il ne leur fallut pas beaucoup de temps pour croiser la file d'attendre de touristes. Artémis n'avait aucune idée de comment entrer, si grâce à la requête ils obtenaient un laisser-passer spéciale ou quoi, dans le doute elle s'approcha donc de la queue. Relire plusieurs fois le papier ne lui donna pas l'information recherchée, et dans une dernière tentative d'obtenir la réponse, elle demanda à son partenaire de mission.

"Tu penses qu'on peut doubler tout le monde ? Je crois que de toute façon la requête se passe pas de ce coté la du château mais.. Je sais pas."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 377
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 26 Juin - 18:17
- Bonjour toi.

T
helos sourit au Cornèbre, avant de reporter son attention sur la blonde demoiselle qui l'accompagnait. Elle avait parlé d'une nouvelle compagne, elle aussi, et c'était sans doute un signe positif de sa relation avec Cornèbre et de son statut de Dresseuse. Elle n'aurait surement pas pris le risque d'un Pokemon supplémentaire si ça ne se passait pas bien avec le premier. Tout en suivant Artemis, Thelos surveillait distraitement les touristes et son Mangriff, pour être sûr du bon mélange des deux.

- Alors comme ça t'as étudié vers la Grotte du Passage ? Il y avait des trucs intéressants la-bas ?

- Eh bien... Après une petite hésitation, ne voulant pas ennuyer Artemis avec des discours inutiles, Thelos se lança finalement. En sortant de la Grotte, j'ai été attaqué par une Lippoutou très affectueuse. Un peu trop même. Je suis resté une petite demie heure pour examiner son comportement vis à vis des humains. Je crois que c'est pas vraiment de l'affection mais plus un comportement en société, comme serrer la main ou quoi… Après, j'ai croisé un groupe de Plumelines. Une a accepté de m'accompagner temporairement, du coup j'étudie leurs danses tribales et j'essaie de comprendre ce qu'elles veulent dire. C'est très intéressant en vrai. Et puis je lui montre des vidéos de flamenco, et je la regarde apprendre. Elle est adorable, en vrai.

L
e sourire du jeune homme, attendri et amusé, montrait clairement son affection vis à vis de cette petite boule de plumes. C'est vrai qu'il s'y était déjà attaché, au final, et elle apportait un peu d'amusement et de détente dans un groupe parfois un peu trop sérieux. Il retournerait surement là bas pour terminer ses recherches, quand il rendrait Plumeline à son milieu naturel. Mais en attendant, Thelos avait d'autres Miaouss à fouetter. Comme rejoindre leur lieu de travail, par exemple. Si on pouvait appeler ça un travail.

- Tu penses qu'on peut doubler tout le monde ? Je crois que de toute façon la requête se passe pas de ce coté la du château mais.. Je sais pas.

- Hm...non, en effet, d'un autre côté le truc chiant sur les chateaux... Thelos se pencha de côté pour voir au-delà de la queue de touristes en quête du précieux billet pour rentrer. C'est qu'il y a souvent qu'une seule entrée… Bon, tant pis. Viens.

L'Eleveur aux cheveux blancs prit sa décision et passa de côté par rapport à la foule, doublant les touristes sous quelques protestations indignées qu'il ignora royalement, comme si il n'était pas l'objet de leur indignation. Il avança jusqu'au vigile, sans ciller, et lui tendit le papier avant de pointer Artemis du pouce par dessus son épaule. Ses yeux d'étrange couleur ne montraient aucune hésitation ou ouverture à la délicatesse pour ceux qu'il venait de doubler.

- Mon amie et moi venons pour l'annonce. C'est par où?

L
e vigile – si toutefois le boulot du type qui déchirait les tickets d'entrée pouvait être qualifié de vigile – arqua un sourcil surpris, sans trop savoir quoi faire. Sans doute n'avait-il pas reçu de consignes spécifiques quant au comportement à adopter si quelqu'un venait pour la requête passée par une personne surement plus haut placée que lui. Mais finalement, l'aplomb de l'Eleveur servi à terminer de le convaincre, et il s'écarta finalement en leur tendant un petit dépliant. Le plan du Chateau de Dulem. Quelques explications plus tard, le duo s'avançait dans les couloirs pour rejoindre leur zone de mission, alors que l'Eleveur aux cheveux blancs reprenait leur discussion. Il avait déjà oublié la file de touristes mécontents.

- Et toi du coup ? Comment ça se passe, le restau ? Les clients te fichent la paix, au moins?


-Un doux manteau de solitude pour se protéger du froid-
-Une tendre toile d'espoirs pour se protéger de la pluie-
-Une fragile épée de rêves pour se protéger des Ombres-
-Une caressante armure de volonté pour se protéger de soi-
-Un soyeux bandeau de ténèbres pour se protéger de la cécité-
-Un puissant rugissement de vie pour se protéger de l'espoir-
-Un haut mur de désillusions pour se protéger du courant-

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 1249
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 26 Juin - 21:16


L'histoire de la Lippoutou fit bien rire Artémis. Peut être trop, mais imaginer Thelos dans ce genre de situation, avec un Pokémon aussi atypique en train de le câliner, était hilarant. La blonde réussit quand même à calmer son hilarité et se contenta d'arborer un sourire amusé qui contenait son rire. Le jeune homme avait ensuite parlé d'une Plumeline -un Pokémon qu'Artémis ne connaissait absolument pas- et de ses talents de danseuse. L’Éleveur semblait s’être attaché à cette nouvelle compagne et ça faisait plaisir à voir.

"Elle a l'air mignonne ! J'aimerais bien voir ça un de ces jours."

Une fois devant l'entrée principale du château, les deux jeunes gens étaient un peu perdus quant à la direction qu'ils devaient prendre, et tandis qu'Artémis tergiversait dans son coin, Thelos décida de prendre les choses en main en dépassant tout les touristes. Ces derniers montrèrent leur mécontentement avec des protestations que le jeune homme aux cheveux blancs ignora royalement. La blonde, elle, se montrait plus sensible et envoyait des regards désolés aux râleurs. Arrivés devant le vigile, l’Éleveur continua dans sa lancée et fit rapidement comprendre à son interlocuteur qu'il n'y avait pas de place pour le blabla. Encore une fois, Artémis resta derrière son partenaire, le regard posé un peu plus loin. Elle allait proposer de retourner faire la queue comme tout le monde pour ne pas déranger tout le monde, mais le gaillard à l'entrée les laissa finalement passer, après leur avoir donné un plan du château. La blonde rattrapa donc le dresseur du Mangriff, retrouvant son sourire.

"Comment ça se passe, et ben... Plutôt bien je dirais. Pour l'instant je suis chez mes grands-parents donc ils en profitent un peu mais ils abusent pas, répondit-elle toujours en souriant. Les clients euh, oui ça va. Enfin, comme on dit : le client est roi. Donc faut parfois être patient avec les plus casse-pieds, quand ils redemandent mille fois la carte par exemple, ou quand ils t’appellent toutes les deux secondes pour rien. Heureusement que je suis zen comme personne."

Le sourire d'Artémis s'était toutefois teinté. Tout cela l'embêtait en effet quand ça arrivait, mais elle ne pouvait décemment pas se mettre à faire la moral à des clients dans son lieu de travail, encore moins avec sa famille en tant que patron. Mais plus d'une fois elle en avait eu l'envie, remettre à leur place ces espèces de bourges qui ne se montraient jamais contents ou ces salles gosses qui dégueulassaient les tables. Artémis arrivait toutefois à garder son calme, c'était là une de ses qualités.

Le duo et leur Pokémon traversaient donc les majestueux couloirs du château médiéval, profitant d'une visite gratuite sans touristes bruyants. Ayant déjà visité la partie privée des lieux, Artémis pouvait voir les similarités avec celle ouverte au public. En fait, c'était presque pareil à part que les meubles ici étaient bien mieux entretenus et il n'y avait aucune trace de poussière. C'était donc sous un nouveau jour qu'elle découvrait à nouveau le monument, son Cornèbre volant à ses côtés. Ce dernier jetait des coups d’œil intéressés vers les rares babioles étincelantes que le groupe croisait.

"Ça me rappelle les châteaux à Kalos, y en a beaucoup. J'ai eu la chance d'en visiter qu'un seul quand j'était petite, mais je me souviens que c'était presque pareil qu'ici."

Ils arrivèrent enfin sur le site de reconstruction après avoir erré un certain temps. De grands échafaudages recouvraient la pan de mur détruit, et dessus la blonde aperçut des ouvriers travaillant d'arrache pieds. Ces derniers semblaient également souffrir de la chaleur et Artémis se sentit mal pour eux, travailler dans ces conditions devaient être très désagréables et encore plus fatiguant. Ajouter à cela les incessantes farces des Spectres, et forcément les travaux n'avançaient pas aussi vite que prévu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Méridian :: Château de Dulem-
Sauter vers: