:: Mhyone :: Minami :: Plage des secrets Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tout est permis lorsqu'on se croit seul [ft. Alice]

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Région d'origine : Johto
Expérience : 711
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 14 Juil - 13:00

Tandis que leur joute verbale se poursuivait, Alice ne pu retenir une moue amusée. Le jeune homme avait du répondant, et ne semblait pas vouloir se laisser faire. Les dresseurs d'Hoenn étaient robustes, la demoiselle en avait vu suffisamment pour pouvoir le dire sans hésiter. Alex paraissait cependant plus insouciant et léger que les autres jeunes gens qu'elle avait rencontré. En cela, il lui ressemblait davantage, semblant vivre l'instant présent comme s'il s'agissait du dernier.

- Tu ne sais pas ce que tu dis ! Nous sommes issus d’une grande lignée de guerriers dotés d’une réputation qui a traversé les âges !

Son ton dramatique fit rire la rouquine. A son air malicieux, elle voyait bien qu'il plaisantait, mais elle se doutait qu'il devait y avoir un fond de vérité dans ses paroles. Il semblait en tous cas très attaché à sa région natale et à l'idée de défendre son honneur en devenant un bon dresseur. C'était une perspective qu'Alice avait du mal à envisager. Elle ne se considérait pas comme représentante de Johto, et ne souhaitait pas devenir une émissaire pour sa région. Elle voulait juste donner le meilleur d'elle-même, pour elle-même. Elle ignorait encore ce qui l'attendait dans l'avenir, et si elle défierait les champions d'arène, mais si elle le faisait, ce ne serait pas pour Johto ou pour quiconque.

- Je comprends, ça change de découvrir ce que c’est que d’être un dresseur hein ? Personnellement, j’ai l’impression qu’il y a plus à faire et à explorer que ce que je pourrais faire dans toute une vie. C’est à la fois cool et un peu flippant, mais, au moins, j’ai l’impression de ne pouvoir qu’avancer. Donc, pour répondre à ta question, non, je ne pense pas retourner les voir avant un bout de temps. Non pas qu’ils ne me manquent pas, mais j’ai pas envie de regarder en arrière pour l’instant. Il viendra surement un moment où j’y retournerais, mais, pour l’instant, c’est pas prévu.

La demoiselle hocha la tête, comprenant ce qu'il voulait dire. Elle était très attachée à sa famille, et éprouverait sans doute une grande tristesse le jour où ils décideraient de repartir de Mhyone, mais les choses étaient ainsi. Elle avait, plus tôt, pensé que ce qu'elle ferait, elle le ferait pour elle-même, et il en allait de même pour ses parents. Elle ne voulait pas être enchaîné à eux pour le reste de sa vie. Pour l'heure, son périple à Mhyone avait pour but principal de soigner sa mère, mais lorsqu'elle aurait atteint son but, elle se consacrerait à devenir une grande dresseuse, et continuerait d'explorer cette vaste région. Comme l'avait dit Alex, il y avait tant à y faire qu'elle n'était pas prête d'avoir fait le tour ! Et même lorsque ce serait le cas, il restait d'autres endroits à visiter, d'autres régions à découvrir. L'aventure ne faisait que commencer, et cette idée la faisait vibrer.

Alice leva les yeux et constata que le garçon s'était redressé vivement, son regard dirigé vers la mer. A quoi songeait-il donc ?

- Bon, vu la température extérieure, j’ai bien envie de faire un petit saut dans l’eau moi. Tu m’accompagnes ?

Aussitôt, il retira son tee-shirt, dévoilant un torse bronzé et plutôt musculeux. La demoiselle haussa un sourcil, constatant qu'il n'était absolument pas pudique. Il n'avait de toute manière aucune raison de l'être, songea-t-elle, il était plutôt bien battit et beau garçon. Elle se releva à son tour et se félicita d'avoir pensé à mettre son maillot de bain sous ses vêtements avant de partir de l'hôtel. Elle ôta donc à son tour son haut et son short, arborant une tenue bien plus appropriée à une activité aquatique.

- Avec plaisir ! Ça fait longtemps que je n'avais pas pris de bain !

Alice se rappela sa rencontre avec Nathaniel, qui l'avait mené à quelques péripéties dans une grotte puis dans une cuve, face à un Sharpedo plutôt féroce. Son regard se porta sur la falaise, plus loin, et elle sourit. Cette histoire avait eu lieu un mois dans le passé seulement, mais elle avait l'impression que plusieurs années s'étaient écoulées depuis. Elle s'approcha donc de l'eau, sous le regard un peu inquiet de Doudou, que la natation n'intéressait pas énormément. Topi, quant à lui, les regarda approcher avec beaucoup d'enthousiasme.

- Aller, on fonce ! s'écria-t-elle.

Sans une once d'hésitation, la jeune fille couru vers la mer et se jeta dans l'eau en riant. La différence de température entre l'extérieur et la mer était flagrante, et surprenante, mais pas désagréable. La rouquine s'immergea complètement et remonta à la surface, un vaste sourire sur les lèvres. Elle regarda le poulpe nager à ses côtés, tout content d'avoir de la compagnie. Alice se tourna vers Alex et lui lança :

- Alors, les dresseurs du désert ont pas trop peur de l'eau ?

En effet, de ce qu'elle pouvait imaginer, de là d'où venait Alex, la mer ne devait pas être la porte à côté. Enfin, Hoenn était une région aux biomes variées, d'après ce qu'elle avait étudié. Cela ne l'empêcha pas d'offrir un grand sourire plein de défi à son ami, sachant très bien comment il allait réagir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 2420
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Juil - 11:09
Visiblement, la jeune femme avait également pris les devants. Enfin, ça paraissait assez logique après tout. A quoi bon se balader sur une plage – presque déserte qui plus est – Si on n’envisageait pas à un moment de se baigner. Et puis, il fallait bien avouer qu’il faisait particulièrement chaud ce jour-là. Ce n’était pas vraiment désagréable, puisque, d’un côté, ça me rappelait un peu la température qu’il pouvait faire chez moi, mais l’idée de se rafraîchir dans l’immense étendue d’eau était particulièrement seyante. Et je n’étais pas le seul qu’elle séduisait, puisqu’Alice avait à son tour ôté sa tenue pour se retrouver en maillot. Elle était plutôt mignonne, et surtout pas plus pudique que moi visiblement. Elle s’était d’ailleurs déjà mise à courir en direction de la mer avant que je n’aie vraiment eu le temps de réagir, et je m’élançais à sa suite. Nuts ouvrit simplement un œil endormi pour nous regarder avaler la distance qui nous séparait de l’eau, mais ne sembla pas vraiment vouloir bouger plus que ça. Il se rendormit aussi tôt, profitant du soleil tapant sur ses écailles et sa peau de dragon, ainsi que du sable chaud qui, semblait-il, était un oreiller et un matelas particulièrement confortable pour le Libégon.

Nous ne fîmes pas vraiment la course, ou alors de manière vraiment très feintée. Ce n’était pas trop le but de toute façon. Avant de rentrer dans l’eau, je regardais tout de même à gauche et à droite. Je n’étais pas vraiment inquiet mais il fallait tout de même avouer que nous avions d’ores et déjà affronté deux pokémons plutôt costauds et agressifs un peu plus tôt et que, vu l’attitude actuelle de Nuts, le temps de réaction risquait d’être vraiment plus long qu’avant. Il ne me fallut toutefois pas trop de temps pour entrer dans l’eau à la suite de la jeune femme, ne prenant pas le temps de m’habituer à l’eau pour plonger dedans. Elle était particulièrement fraiche, mais c’était plus revitalisant qu’autre chose. Une fois la tête de nouveau à la surface, les cheveux mouillés étrangement plus plaqués et lisses que d’ordinaire, je répondais à l’interrogation d’Alice avec un air faussement vexé.

« Nan, ce n’est PAS qu’on a peur de l’eau, c’est juste qu’on préfère l’éviter autant que possible ! T’as bien vu ce qui nous ait tombé dessus tout à l’heure, et dis-toi que y’a probablement encore PIRE sous nos pieds ! » j’insistais particulièrement sur certains mots, de manière délibérément exagérée. « Tu vas pas m’dire que c’est pas bizarre de ne pas savoir ce qu’il y a sous tes pieds ! Parce que Topi, encore ça va ! Mais imagine un tentacruel ! ça t’amuserait moins ! » Lançais-je sur un ton légèrement amusé sur la fin.

Je fis alors mine de ne pas savoir très bien nager, même si j’avais eu le temps d’apprendre depuis. « En plus… Je dois bien t’avouer que j’suis pas un très bon nageur… » A ce moment-là, une vague nous percuta, un peu plus grosse que les autres. J’en profitais alors pour faire mine de couler et disparaitre sous l’eau. Bien sûr, le but était de faire croire que la vague m’avait emportée, mais, même si ça n’avait pas l’effet escompté, le plan était le même. J’avais pris soin de bien retenir ma respiration jusque-là, puis, patientant quelques secondes, je me dirigeais alors vers Alice, ouvrant les yeux sous l’eau salée pour m’orienter légèrement. Nous avions dérivé un peu, et il y avait suffisamment de fond pour qu’elle n’ait pas totalement pied. Je m’approchais donc discrètement, avant de lui chatouiller le pied droit et de la tirer brutalement vers le fond. Puis je remontais pour prendre une grande respiration.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Johto
Expérience : 711
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Juil - 18:40

Sa réplique mordante eu l'effet escompté. Le jeune homme prit un air offusqué très théâtral, tout en la rejoignant. Ils étaient tous les deux à présent complètement immergé, et les longs cheveux mauves d'Alex paraissaient moins épais à présent qu'ils étaient trempés. Jouant le jeu de la rouquine, il s'exclama :

Nan, ce n’est PAS qu’on a peur de l’eau, c’est juste qu’on préfère l’éviter autant que possible ! T’as bien vu ce qui nous ait tombé dessus tout à l’heure, et dis-toi que y’a probablement encore PIRE sous nos pieds ! Tu vas pas m’dire que c’est pas bizarre de ne pas savoir ce qu’il y a sous tes pieds ! Parce que Topi, encore ça va ! Mais imagine un tentacruel ! ça t’amuserait moins !

Alice éclata de rire face à sa tirade, incapable de garder son sérieux. D'un côté, il n'avait pas tord en évoquant les dangers de la mer, mais d'un autre, sa manière de le formuler était hilarante. Le poulpe, cependant, n'avait pas l'air de trop apprécier la plaisanterie. Il lança un regard noir à Alex, mécontent que ce dernier sous-entende qu'il n'était pas capable de protéger sa dresseuse dans son milieu naturel. Le rire de la rouquine ne le dérida pas, il se détourna des humains, d'un air boudeur, et alla jouer tout seul dans son coin. Alice secoua la tête en le voyant faire la tête. Elle ne le connaissait pas si susceptible ! Les Pokémons avaient le fierté aussi, apparemment. C'était plutôt drôle à voir en tous cas. La demoiselle reporta son attention sur Alex, qui semblait en difficulté. La jeune fille fronça les sourcils, hésitante. La faisait-il marcher ?

En plus… Je dois bien t’avouer que j’suis pas un très bon nageur…

Sa phrase inquiéta la rouquine, elle s'immobilisa et tendit ses muscles. Allait-elle devoir lui porter secours ? Il était plutôt musclé et bien battit, elle allait avoir du mal à le remonter à la surface si jamais il se noyait, avec sa corpulence toute frêle. Elle ne savait par ailleurs toujours pas s'il se moquait d'elle. Farceur comme il semblait être, cela n'aurait pas étonné la demoiselle. Elle allait répliquer lorsqu'une vague assez impressionnante les percuta de plein fouet, surprenant Alice. Elle parvint à sortir rapidement sa tête hors de l'eau, essayant de ne pas perdre l'air qu'elle gardait précieusement dans ses poumons. La vague l'avait propulsé un peu plus loin, si bien qu'elle n'avait plus pied et devait battre des jambes pour rester à la surface. Elle regarda autour d'elle, et sentit un étau se resserrer sur ses tripes. Où était passé Alex ?

Elle pensa d'abord qu'il lui faisait encore une blague, mais elle écarta cette hypothèse assez vite. Même s'il était un vrai plaisantin, il n'avait pas pu mettre en scène la vague pour se faire passer pour un piètre nageur. Il était peut-être réellement en danger, et Alice sentait l'inquiétude prendre le dessus.

- Alex ? Alex ?! cria-t-elle.

La jeune fille tourna sur elle-même, à la recherche de son ami introuvable. C'était maintenant qu'elle avait besoin de Topi, mais il s'était éloigné et ne l'entendait pas. Bon sang, qu'allait-elle pouvoir faire ? S'était-il noyé ? Elle était sur le point de céder à la panique lorsqu'elle sentit quelque chose lui effleurer le pied, puis lui agripper la cheville. Elle poussa un cri, vidant ses poumons d'air, et se retrouva aspiré dans l'eau. Ses pensées étaient vides, seule l'adrénaline la dominait. Elle battit des jambes furieusement, incapable de raisonner sur ce qui avait bien pu la saisir, et remonta à la surface. Son cœur battait la chamade. Sa surprise se mua en stupéfaction lorsqu'elle vit Alex remonter, un sourire malicieux sur les lèvres. Alors, elle comprit.

- Par Arceus Alex ! rugit-elle en nageant vers lui. Tu m'a fichu la trouille, espèce d'idiot ! Je te préviens, ma vengeance sera terrible !

Sa colère était mêlée à une hilarité non maîtrisée, qu'elle peinait à dissimuler. Elle aurait voulu paraître impressionnante et menaçante, mais un éclat de rire la secoua, lui ôtant tout sérieux. Bah, elle n'était pas douée pour s'énerver de toute façon. Alice secoua la tête, toujours vaguement agacée, mais surtout amusée. Il valait mieux en rire, il n'y avait pas mort d'homme. Enfin, elle ne s'était pas encore occupé de lui !

- Pfff... Les dresseurs du désert ont vraiment un humour douteux ! J'ai vraiment eu peur qu'il te soit arrivé quelque chose figure toi !

Le jeune homme semblait en tous cas s'être bien amusé de sa plaisanterie et la rouquine devait reconnaître qu'il avait bien joué. Elle ne comptait pas le lui dire néanmoins, elle avait sa fierté ! Voilà qu'elle se comportait comme Topi... Les Pokémons ressemblaient bien à leur dresseur apparemment !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 2420
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 18 Juil - 9:33
J’éclatais de rire quand je vis la tête vaguement paniquée puis stupéfaite de la jeune femme. Ma plaisanterie avait décidément beaucoup mieux marché que ce que j’aurais pu penser. Une carrière d’acteur s’ouvrait peut-être devant moi finalement ! Toujours hilare, je me mis à flotter sur le dos. La mer était plutôt calme, et sa fraicheur était vraiment agréable. Je me mis alors à taquiner Alice sur sa réaction. Finalement, c’était de bonne guerre.

« Ahah, j’aurais jamais cru que ça marcherait si bien ! Moi qui voulait devenir dresseur, peut être que finalement j’ai tout d’un acteur plutôt… » C’était bien évidemment dit sur un ton teinté d’une ironie non feintée. « En tout cas, je note que tu t’es inquiétée pour moi, c’est mignon ! » Je tournais la tête pour lui faire un petit clin d’œil à peine moqueur. Bien sûr que je comprenais ce qu’elle avait voulu dire, mais je ne pouvais pas m’empêcher de la taquiner un peu. « Mais tu sais, on vient de se rencontrer, tout ça… Je sais pas si j’suis prêt à m’engager… » Lançais-je sur le ton mélodramatique que seule certaines séries B qui passaient à l’antenne arrivaient à nous fournir.

Nous nous étions pas mal écartés de la côte, sans être trop loin non plus, mais il me semblait que nous étions presque perdus au milieu de nulle part. Cette sensation était plutôt agréable et plutôt apaisante, contrastant considérablement avec tout ce qui avait pu se passer un peu plus tôt. Comme on dit : Après l’effort, le réconfort ! Non ? En tout cas, le Libégon avait l’air de s’être réveillé. Même si je ne le voyais que de loin, il sembla se secouer pour ôter le sable de son corps et de ses ailes, puis il s’envola, venant dans notre direction. Il était bien au-dessus de nous, n’ayant aucune affinité avec l’eau, mais il profitait du ciel en décrivant des grandes boucles au-dessus de nos têtes. Je tournais alors la tête vers le Pokémon Poulpe qui s’était écarté de nous.

« Et qu’est-ce qui lui arrive à Topi ? Je l’ai vexé quand j’ai parlé du tentacruel ? C’était juste pour dire qu’il faisait quand même un peu moins agressif, et c’est loin d’être une mauvaise chose, vu que je n’aime pas du tout les tentacruels d’une manière générale ! » Je ne savais pas vraiment s’il était vexé, mais puisque c’était à ce moment qu’il s’était écarté de nous, je supposais que c’était lié à ce que j’avais dit un peu plus tôt. Au moins, sa dresseuse, même si elle faisait mine d’être furieuse, semblait plus amusée qu’outrée par ma petite plaisanterie qui était, en quelque sorte, un classique du genre. En revanche, je l’imaginais assez mal laisser passer ça sans réagir, et je me doutais qu’elle manigancerait, tôt ou tard, quelque chose pour prendre sa revanche. C’était de bonne guerre après tout.

« Et sinon, envie de faire quelque chose en particulier Madame la maitre-nageuse en devenir ? » Non pas que je m’ennuyais, j’appréciais vraiment le moment, mais toutes les personnes que j’avais pu rencontrer avaient souvent beaucoup de choses à faire, contrairement à moi qui allait et venait un peu comme je voulais depuis mon arrivée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Johto
Expérience : 711
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 18 Juil - 19:31

L'hilarité évidente d'Alex amusa Alice, qui faisait toujours mine de rouspéter. Un sourire s'était cependant dessiné sur ses lèvres, signe qu'elle n'était pas réellement énervé. Elle avait tout de même eu assez peur, ce genre de blague pouvait s'avérer dangereuse ! Ne leur racontait-on pas l'histoire du garçon qui criait au Lougaroc à Hoenn ? Si jamais il lui arrivait vraiment quelque chose, la demoiselle risquait de croire qu'il s'agissait encore d'une plaisanterie et ne prendrait pas le danger au sérieux.

- Ahah, j’aurais jamais cru que ça marcherait si bien ! Moi qui voulait devenir dresseur, peut être que finalement j’ai tout d’un acteur plutôt… En tout cas, je note que tu t’es inquiétée pour moi, c’est mignon ! Mais tu sais, on vient de se rencontrer, tout ça… Je sais pas si j’suis prêt à m’engager… déclara-t-il d'un ton théâtral.

La jeune fille lui tira la langue et frappa férocement à la surface pour lui envoyer une grosse gerbe d'eau dans la figure. Non mais ! Il était temps de lui apprendre les bonnes manières à celui là ! Elle n'était pas particulièrement gêné par sa remarque, elle avait passé l'âge de rougir pour ce genre de blague. A la place, elle prit un air faussement offusqué, comme si l'idée d'être éconduit lui brisait le cœur. Elle ne comptait cependant pas rester sans réponse, elle avait bien envie de lui rendre la pareille. Pas question qu'il soit le seul à rire de la situation, après tout !

- Ne te fais pas de film ! répliqua-t-elle d'un ton mordant. Je ne voulais juste pas avoir ta mort sur la conscience. Qu'est-ce que j'aurai dis hein, quand la police aurait retrouvé un corps flottant dans la mer ? Ils auraient pu croire que je t'avais noyé ! Et j'avoue que là, je suis tentée !

Elle ponctua sa phrase d'un sourire malicieux, presque menaçant. La mer s'était calmé autour des deux jeunes gens, et la berge était à plusieurs mètres de là. Alice remarqua l'expression détendu sur le visage de son ami, et comprenait ce qu'il ressentait. Elle aimait le tourbillon d'énergie des grandes villes, mais il fallait reconnaître qu'un peu de calme était agréable, par moment. Elle regarda l'horizon, songeant à la vie paisible qu'elle menait à Rosalia, durant son enfance. Cela avait été de belles années, même si elle avait voulu quitter le petit village en entrant dans l'adolescence. Peut-être y avait-il des choses que l'on apprenait à apprécier qu'une fois adulte.

- Et qu’est-ce qui lui arrive à Topi ? Je l’ai vexé quand j’ai parlé du tentacruel ? C’était juste pour dire qu’il faisait quand même un peu moins agressif, et c’est loin d’être une mauvaise chose, vu que je n’aime pas du tout les tentacruels d’une manière générale !

Les mots du jeune homme ramenèrent Alice à la réalité. Elle se rappela l'attitude boudeuse de son Pokémon, et gloussa. Il ne fallait pas s'en faire, le poulpe arrêterait de faire la tête bien assez tôt. Ce n'était pas son genre de rester tout seul dans son coin trop longtemps, il finirait par s'ennuyer et reviendrait jouer avec eux. Il fallait juste être un peu patient.

- Ne t'inquiète pas, il ne fera pas la tête indéfiniment ! Je pense qu'il n'a pas apprécié que tu sous-entende qu'on était en danger alors qu'il est là. Il veut nous protéger, c'est tout !

Topi n'était encore très puissant, il allait avoir besoin d'encore une bonne dose d'entraînement, mais il progressait, et gagnait en confiance. Alice avait l'impression que son évolution remontait à une éternité, et le Rémoraid qu'il était ne lui manquait pas vraiment. Elle préférait largement l'Octillery, bien plus drôle, sympathique et au moins maintenant il n'essayait plus de mordre les gens. Juste de les enlacer dans ses tentacules, ce qui était sans doute bien plus dangereux.

- Et sinon, envie de faire quelque chose en particulier Madame la maitre-nageuse en devenir ? demanda Alex après un silence.

Une fois encore, la jeune fille l'avisa d'un regard en biais, cherchant une réplique cinglante à lui sortir. Elle se rappela alors qu'elle lui avait promis de se venger, et eu une idée. Ils étaient loin du bord, et le garçon venait d'avouer qu'il n'appréciait guère les Tentacruel. C'était le moment de voir si son jeu d'acteur à elle était convaincant. Le paramètre le plus important : il ne fallait pas qu'elle rit. Son plan machiavélique en place, elle lança joyeusement :

- C'est bon, ça suffit les plaisanteries maintenant !

Elle attendit de voir l'incompréhension dans son visage puis ajouta :

- J'ai sentis que tu m'agrippais encore le pied, petit malin !

Alice fronça les sourcils, essayant de jouer le jeu le mieux possible. Elle regarda le jeune homme avec insistance, comme si elle réfléchissait, puis port la main à sa jambe. Elle se figea, faisant mine de comprendre quelque chose de terrible. Elle se tourna ensuite lentement vers Alex, et souffla, après quelques secondes de silence :

- Je... Je crois qu'il y a quelque chose de l'eau qui nous tourne autour.

Elle retint sa respiration, ses yeux plongés dans ceux du garçon, sentant toute la tension de sa plaisanterie monter. Elle n'allait pas pouvoir tenir longtemps, elle mourait d'envie d'éclater de rire. Après plusieurs secondes qui lui parurent interminable, un sourire fendit son visage, signe que tout ceci n'était qu'une plaisanterie de plus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 2420
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 19 Juil - 9:41

Je bataillais également un petit moment avec la jeune femme. Nous nous chamaillions comme des enfants, et cette simplicité faisait du bien. Ce n’était pas nécessairement toujours simple de vivre dans un monde d’adultes, sérieux et parfois implacable. Heureusement qu’à Mhyone, tout était encore assez jeune, ce qui laissait encore la part belle à l’aventure et à l’insouciance. C’était peut-être aussi pour ça que je m’y sentais particulièrement à l’aise. Je reportais mon attention sur Alice, éclatant de rire en entendant sa réponse.

« Haannn… Je comprends mieux maintenant ! Tu cherches à te trouver des excuses pour justifier ce qu’il s’est passé… » Dis-je en prenant le ton d’un détective en pleine réflexion.

Je l’écoutais alors me répondre au sujet de l’inquiétude que j’avais pour Topi. Visiblement, le pokémon avait sa petite fierté, ce qui n’était pas si étonnant. En revanche, nous nous étions mal compris, car je n’avais pour le coup pas du tout insinué qu’il ne pourrait pas nous protéger. Simplement que, vu que c’était le pokémon d’Alice, je ne craignais pas vraiment d’attaques de sa part. Quoique, maintenant qu’elle était décidée à se venger, je n’en étais plus aussi sur. Peut-être que la plus grande menace autour de moi n’était pas vraiment les fonds marins mais plutôt la colère vengeresse d’une jeune dresseuse rousse.

« Ah nan, on s’est mal compris, je ne crains rien parce que c’est ton pokémon, et pas du tout parce qu’il a l’air faible, bien au contraire ! En plus, je l’ai vu se battre et c’est loin, très loin d’être le cas. En plus, Nuts n’étant pas un grand fan des profondeurs marine, ce serait bien le seul à pouvoir nous aider en cas de coup dur ! »

Bon, en vérité, il y avait tout de même la solution de monter sur le dos du Libégon pour éventuellement prendre la fuite, mais, en combat, seul Topi pourrait faire quelque chose de plus ou moins constructif. Nuts, lui, nous observait toujours en décrivant de larges cercles autour de nous. Il semblait parfois se rapprocher de l’eau puis il se ravisait, comme s’il essayait de combattre sa non-affiliation avec l’élément marin. C’était un spectacle plutôt amusant car, à peine avait-il fait un petit plongeon qu’il ressortait immédiatement en poussant des petits cris contrariés. Son manège continuait en arrière-plan, et je reportais mon attention sur la jeune femme.

En l’entendant, je pris un air stupéfait. Mais de quoi voulait-elle bien parler au juste ? Je ne comprenais absolument pas ce qu’elle me disait. Je n’avais pas vraiment fait de plaisanterie. Lorsqu’elle ajouta que je lui agrippais encore le pied, je fronçais les sourcils. Comment aurais-je pu lui agripper le pied alors que j’étais juste en face d’elle ? Je n’avais pas des bras extensibles non plus ! A moins que ce soit Topi qui essaie de lui faire une blague également. En voyant son regard et la tension grandissante, je compris que quelque chose était réellement en train de lui agripper la jambe. Je me tournais, estimant l’espace qui nous séparait de la plage. Impossible, si nous étions pris en chasse, d’arriver jusque-là. Je reportais alors mon attention vers Nuts, occupé à plonger sans relâche pour se tester. Je m’apprêtais à siffler pour le faire venir, pressé de sortir de l’eau et de retrouver la terre ferme, mais c’est alors que je vis le sourire de la jeune femme illuminer son visage.

Bon, ok, c’était de bonne guerre, et je l’avais bien cherché. Je poussais alors une gerbe d’eau dans sa direction pour l’arroser copieusement.

« C’est malin tient ! C’est même pas drôle en plus ! » Dis-je en riant, signifiant que je n’avais bien sûr pas mal pris sa plaisanterie. « Faire un coup comme ça a quelqu’un qui est pas rassuré dans l’eau, c’pas bien malin ! » Je continuais de l’éclabousser, petite vengeance personnelle.

Alors que je tournais à nouveau les yeux vers l’horizon, une forte brise vint agiter mes cheveux mouillés. Visiblement, le gros temps n’allait pas tarder à arriver. Enfin, il faisait encore beau mais le vent soufflait plutôt fort, la mer s’agitait un peu plus et de gros nuages gris commençaient à faire leur apparition un peu plus loin au-dessus de l’océan. Je jetais un coup d’œil interrogateur à Alice, désignant le gros temps au loin.

« On nage jusqu’à la rive ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Johto
Expérience : 711
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 19 Juil - 22:24

La mine déconfite du garçon indiqua à Alice que sa plaisanterie avait parfaitement fonctionné. Lorsqu'il comprit la supercherie, il eu la même réaction que la rouquine un peu plus tôt : il l'éclaboussa énergiquement alors qu'elle éclatait de rire. La jeune fille peinait à reprendre son sérieux, répliquant généreusement à son tour. Ces jeux étaient sans doute puérils, guère digne de jeunes gens d'une vingtaine d'années, mais Alice n'avait jamais été un exemple de maturité. Même maintenant qu'elle avait la lourde responsabilité de trouver le remède qui permettrait de soigner sa mère, elle préférait voyager et s'amuser.

C’est malin tient ! C’est même pas drôle en plus ! Faire un coup comme ça a quelqu’un qui est pas rassuré dans l’eau, c’pas bien malin !

Malgré ses paroles, Alex arborait un grand sourire rieur. Alice devait reconnaître qu'elle s'entendait bien avec ce garçon. Ils se connaissaient depuis quelques heures seulement, et pourtant ils partageaient un lien indéniablement fort. Sans doute avaient-ils pu construire cette amitié parce qu'ils se ressemblaient, tout deux insouciant et enjoués. La rouquine ne s'en étonnait finalement pas. Elle espérait que l'avenir lui permettrait de revoir le jeune homme, et de vivre de nouvelles aventures à ses côtés. Elle comptait en tous cas le retrouver lorsqu'elle aurait une équipe digne de ce nom, pour le défier et tenter de la vaincre. Trouver des rivaux permettait aussi d'avancer, de se donner des objectifs, et de devenir plus fort. Alice souhaitait progresser pour être à la hauteur de Vixion, et désormais aussi d'Alex. Combien d'autres dresseurs talentueux rencontrerait-elle encore, avec l'envie de les battre ? Sans doute beaucoup.

La demoiselle leva la tête en suivant le mouvement du garçon, et constata à son tour que le temps se dégradait. Le vent commençait à souffler et un épais rideau de nuage se dessinait peu à peu à l'horizon. Un orage allait-il se déclarer ? Alice espérait être rentrer en ville lorsque la pluie commencerait à tomber. Alex semblait avoir deviné ses pensées, et demanda :

- On nage jusqu'à la rive ?

En considérant la situation, il s'agissait de la meilleure option. La rouquine aurait apprécié rester un peu plus dans l'eau, à profiter, mais si un orage était en prévision, il valait mieux s'en aller avant qu'il ne se déclare. Ils seraient de toute manière plus à l'abri sur la terre ferme, la mer pouvait très vite s'agiter en cas de tempête. Alice hocha la tête, avant de se mettre en mouvement :

- Filons avant que la pluie ne nous tombe dessus !

Elle plongea dans l'eau et nagea avec vivacité jusqu'à la berge. Elle appela Topi, qui était toujours dans les parages, et vit le poulpe surgir comme s'il était resté non loin d'eux pendant tout ce temps, ce qui fit sourire la demoiselle. Ils ne mirent pas longtemps avant d'atteindre la rive, et constater que les nuages se rapprochaient dangereusement. Alice fit revenir toute sa petite équipe et rassembla ses affaires. Elle enfila ses vêtements sans prendre le temps de se sécher, ce qui était une sensation plutôt désagréable, mais nécessaire. Ils n'avaient pas des heures devant eux. Elle se tourna enfin vers le jeune homme, et lança joyeusement :

- Je rentre à Minami, tu viens avec moi ? Mieux vaut éviter d'être sur la plage quand l'orage se déclarera !

Elle ramassa sa sacoche et la plaça sur son épaule, accompagnant ses mots d'un sourire. Puisqu'ils avaient passés les dernières heures ensemble, pourquoi ne pas rentrer ensemble aussi ? Alex dormait sans doute au Centre Pokémon de la ville lui aussi, alors ils se dirigeraient vers le même endroit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 2420
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 20 Juil - 10:54
Visiblement, la jeune femme avait eu la même idée que moi. Elle rappela alors son pokémon eau qui surgit soudain des flots, avant de nager jusqu’à la rive. Je sifflais alors pour indiquer à Nuts que nous allions rentrer, et j’entendis son cri de confirmation au loin alors qu’il faisait demi-tour vers la plage. Nous pouvions assez aisément sentir le courant augmenter et la mer s’agitait peu à peu, mais, finalement, nous eûmes pied avant de pouvoir nous en inquiéter. Je rappelais alors le Libégon dans sa pokéball. Il n’aimait pas vraiment la pluie de toute façon, alors ça devait être un soulagement pour lui de retrouver le confort de ce curieux petit habitat. Je m’étirais alors, ne prenant pas vraiment le temps de me sécher, et enfilant ma chemise directement sur ma peau mouillée. Je répondais alors à la jeune femme qui semblait se diriger elle aussi vers Minami.

« Ça me va, je rentre aussi à Minami de toute façon ! » Lançais-je en lui faisant un clin d’œil complice.

Nous prîmes alors la route, découpant avant d’être atteints par l’orage à venir. Malheureusement, il ne fallut pas longtemps pour que la pluie ne commence à tomber, d’abord quelques gouttes qui se transformèrent en véritable déluge. Nous tentions ne nous protéger comme nous le pouvions, brandissant nos serviettes comme des paravents tout en courant sous la tempête. La scène restait tout de même assez amusante et c’était donc trempés, fatigués mais hilares que nous sommes arrivés au centre pokémon.

Je passais rapidement par ma chambre pour aller me changer, histoire de pouvoir bavarder encore un peu avec la jeune femme sans tremper le sol autour de moi. Après avoir enfilé une tenue simple et m’être séché, je redescendais dans le centre. Heureusement, il y avait une sorte de buvette qui faisait aussi office de café, ce qui nous permis de manger et boire sans avoir à ressortir sous l’averse. Je devais bien avouer que je n’avais pas vraiment envie de retourner sous l’eau tout de suite, et que j’appréciais le confort immédiat que nous avions trouvé dans le centre.

Après avoir discuté de tout et de rien pendant un long moment, nous échangeâmes nos numéros de téléphone, en nous promettant de nous revoir assez rapidement, dès que l’occasion se présenterait. C’était donc après une journée riche en émotion que je montais me coucher dans ma chambre, curieux de savoir qu’elle serait la prochaine aventure que nous étions susceptibles de vivre. J’avais d’ailleurs assez hâte de la revoir, car semblions particulièrement liés. Elle me ressemblait beaucoup, sur bien des points, et c’était plutôt agréable de savoir qu’elle chercherait à nous rattraper, Nuts et moi. C’était motivant, et j’allais m’entrainer sans relâche pour pas qu’elle ne soit déçue lors de notre prochaine rencontre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Minami :: Plage des secrets-
Sauter vers: