:: Mhyone :: Elerya :: Mont Kaygon Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[PV Ossatueurs] Un Pokétrek sur le toit du monde

avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 500
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 30 Juin - 8:42
A la sortie d’Elerya, Del piétinait en attendant ses camarades du Sceau. Ils avaient tous rendez-vous à la sortie qui marquait la piste d’accès au Mont Kaygon, situé plus haut dans la chaîne. Pendant son attente il se remémorait l’équipement qu’il avait acheté à Elerya les deux jours d’avant en vue de ce trek. Il avait dû pour l’occasion troquer son sac habituel pour un autre, plus grand et renforcé mais où ses nouvelles emplettes pouvaient rentrer parmi lesquelles un sac de couchage épais, une toile de tente au cas où -même si dormir avec Zed à côté devrait suffire à le réchauffer même à l’extérieur-, une corde épaisse et quelques mousquetons et enfin des provisions suffisantes pour plusieurs jours et qui devraient résister au froid des hauteurs. Normalement ils devraient tous pouvoir grimper sans avoir besoin de faire de l’escalade mais enfin, il valait mieux être prudent.

En plus du contenu de son sac il s’était également acheté des bottes épaisses allant avec des raquettes pliables, une parka matelassée avec une partie qu’il pouvait remonter sur son visage, un pantalon et des lunettes pour éviter de s’aveugler. Les gants et le bonnet complèteraient son attirail une fois en hauteur, car pour le moment la température à Elerya était supportable, même si fraîche.

Il s’était bien préparé pour le froid et la neige après renseignement avec les gens du cru. Il avait eu quelques doutes après le message de Brynhild sur le topic et une précaution valant mieux qu’un regret, il avait eu sa réponse. La neige était toujours présente dans la chaîne d’Elerya, même à cette saison, même si elle l’était beaucoup moins qu’en hiver. La hauteur à elle seule suffisait à la conserver quelque peu, et le Mont Kaygon étant le point culminant, il était évident que là-haut ça allait pas être de la tarte. En attendant il aurait l’air d’un épouvantail malhabile s’ils devaient de contenter de marcher sur des rochers. Après consultation de la météo, il ne devrait avoir aucun évènement climatique majeur pendant les deux jours de leur trek, mais avec les Pokémons Dragon qui vivaient là-haut, les choses pouvaient rapidement se compliquer...

Sortant son téléphone il consulta l’heure. Hmm, ils ne devraient pas tarder à arriver. D’ailleurs il lui semblait voir une silhouette approcher déjà. Qui était-ce ?
Il le héla.
-Bonjour, je ne crois pas qu’on se connaisse ? Del Hiraki, du Sceau !

Enfin, il allait voir les visages derrière les posts du PoryWeb !


HRP Info:
 


Avatars de circonstances : Officiel et Détente:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 377
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 1 Juil - 15:05
Thelos prit une dernière inspiration, profonde et lente. Les yeux clos, dans une chambre à la lumière éteinte, sans personne d'autre que lui. Pas même Pallas. Son souffle entra par son nez, gonflant ses poumons d'une puissance calme. D'abord le bas, puis les côtés, le haut enfin. Une fois toute cette force souple emprisonnée dans les ramifications de son torse, le jeune homme relacha tout doucement ce bloc d'air dur, le retransformant en fluide à mesure que l'air quittait son corps et que ses épaules se détendaient au même rythme.

C'était sa dernière journée de solitude avant l'épreuve qui l'attendait. Oh, pas le trek non. Ca n'allait certes pas être un club de vacances non plus, mais l'Eleveur aux cheveux blancs était en excellente condition physique et surtout habitué à crapahuter dans la nature, même ses recoins les plus extrêmes. Non, le vrai défi se trouvait ailleurs.

Deux jours et une nuit. Voilà le temps durant lequel Thelos serait constamment en compagnie d'humains. A entendre leurs mouvements, à les voir dans son champ de vision, à sentir les vibrations de leurs pas sur le sol. A les percevoir vivre, tout simplement. Deux longues journées. C'était plus qu'il n'avait jamais supporté jusque là. Plus qu'il n'avait jamais essayé de supporter, en fait. Il ne savait pas du tout si il réagirait bien ou pas, ou plutôt, ne savait pas à quel point il réagirait mal.

Et pourtant, il était pleinement résolu à tenter l'expérience. Parce qu'ils iraient dans un endroit sauvage et naturel, déjà. Une occasion formidable d'étudier certains Pokemon rares qu'on ne trouvait pas ailleurs. Mais ensuite et surtout parce qu'il voulait justement mieux percevoir les limites de son être et de ses capacités. Pour mieux les dépasser. Finalement, dans les pénombre, il rouvrit les yeux. Puis se leva.



. . .



- Bonjour, je ne crois pas qu’on se connaisse ? Del Hiraki, du Sceau !

- Thelos Aeterna. Salut, Del.

L
'Eleveur aux cheveux blancs sourit furtivement, tendit la main au garçon devant lui et le salua. Ils devaient tous les deux avoir le même age, ou à peu près, et une carrure assez similaire elle aussi, bien que son interlocuteur laissait deviner des muscles plus puissants que ceux du chercheur de terrain.

A côté de lui, Pallas s'avançait tranquillement, dans le mélange habituel de puissance et de souplesse des félins, ses muscles jouant parfaitement sous sa fourrure blanche. Le Mangriff s'arrêta à bonne distance de cet humain inconnu, sans pour autant s'éloigner trop de son maître et ami humain. L'étrange duo ainsi formé s'étira en même temps, par habitude, en un geste presque comique avant que Thelos ne regarde un peu autour d'eux. Personne d'autre, même si ça n'allait sans doute pas tarder. En revanche, une bonne surprise était le sac de cet Ossatueur en face de lui. Une surprise qui sut arracher un nouveau sourire au jeune homme, lui-même pointant du pouce son habituel sac de voyage soigneusement et efficacement rempli.

- Je vois que toi aussi tu as décidé que grimper avec quelques kilos en plus serait amusant. Au moins on sera deux à galérer. C'est rassurant.

D
errière lui, le bruit de Pallas en train de bouger lui fit tourner la tête. Apparemment, quelqu'un d'autre venait vers eux.


-Un doux manteau de solitude pour se protéger du froid-
-Une tendre toile d'espoirs pour se protéger de la pluie-
-Une fragile épée de rêves pour se protéger des Ombres-
-Une caressante armure de volonté pour se protéger de soi-
-Un soyeux bandeau de ténèbres pour se protéger de la cécité-
-Un puissant rugissement de vie pour se protéger de l'espoir-
-Un haut mur de désillusions pour se protéger du courant-

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 2887
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Juil - 11:59
Bon. J’avais pris un retard considérable mais, fort heureusement, j’avais tout de même réussi à être à l’heure au rendez-vous. Enfin, un peu plus que ça quand même. J’étais arrivé la veille du Trek à Elerya, me logeant dans un petit hôtel chaleureux qui ne payait pas de mine afin d’y retrouver une forme de tranquillité et de confort après mon voyage. Oh il n’avait pas été particulièrement difficile, il avait juste été assez intense et intéressant, et un peu de tranquillité avant de rencontrer le reste des ossatueurs, c’était toujours bon à prendre. Je m’installais alors dans ma petite chambre, m’étendant sur mon lit et consultant mon portable pour prendre les informations dont j’aurais besoin pour demain.

Des infos, il n’y en avait pas tant que ça. Enfin, ça voulait surtout dire qu’il fallait se préparer à tout. Ce n’était pas un problème en soit mais, ayant prévu de partir un peu plus tôt le lendemain matin, je choisissais d’inspecter mon équipement pour être sûr d’avoir tout ce qui me fallait. Heureusement, l’expédition n’allait pas me couter grand-chose. Quelques semaines avant, j’avais d’ores et déjà effectué l’ascension du sommet du Mont Kaygon avec succès. Rien d’extraordinaire, mais ça me garantissait d’avoir la forme physique nécessaire pour le Trek, en plus d’avoir déjà tout l’équipement nécessaire. Et, puisque tout ça n’avait servi qu’une seule fois, il y avait assez peu de chance qu’il soit trop usagé pour être utilisé. Après avoir procédé à l’inspection minutieuse de mes affaires, allant des vêtements aux vivres nécessaires pour la survie en passant par les équipements genre bâtons, crampons, masques, Je décidais d’aller me coucher de bonne heure, conscient que mes prochaines nuits seraient probablement moins confortables. Nuts se reposait lui aussi tranquillement dans sa pokéball, se préparant pour les journées qui allaient suivre.

_________________

Après une nuit de repos bien méritée, je me mis en quête du lieu de rendez-vous qu’avait fixé Del. J’étais tout de même content de le retrouver, et impatient de savoir quelles aventures il avait bien pu vivre depuis notre combat dans la forêt Amarante. Et j’étais aussi impatient de rencontrer d’autres membres de mon groupe, surtout s’ils étaient aussi sympas que l’individu susmentionné. J’étais donc persuadé qu’un bon moment de solidarité allait opérer ces prochains jours, tout en avançant sur la route avec mon sac bien rempli.

Au bout d’un moment, je finis par les retrouver, reconnaissant la silhouette de Del. Il était d’ores et déjà accompagné par un autre jeune homme d’environ notre âge, peut-être un peu plus âgé cela dit, qui observait le même genre de physique. Il n’y avait pas à dire, ma grande taille, mes cheveux colorés et ma peau halée dénotait un peu avec les deux autres protagonistes. N’y prêtant pas plus d’attention, j’allais me présenter.

« Salut ! Moi c’est Alex ! » Dis-je en tendant la main au jeune homme aux cheveux blancs. Curieuse couleur d’ailleurs, mais je n’allais certainement pas juger. « Enchanté de faire ta connaissance ! » je saluais alors Del, prenant soin de ne pas exclure non plus Thelos. « Et salut Del, ça fait un p’tit moment ! » Je reportais alors mon attention sur les deux dresseurs. « Alors, on est que trois pour l’instant ? Vous êtes prêts pour quelques jours de folie ? » Lançais-je avec un clin d’œil.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 1636
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Juil - 19:48
c'est l'heure de grimper
Brynhild
Ossatueurs
Ca y'est c'est le grand jour ! Je n'ai pas oublié qu'aujourd'hui, c'est le pokétrek. Je vais enfin pouvoir rencontrer les nouvelles têtes du groupe. Car j'ai l'impression que le sceau s'est bien renouvelé depuis l'ossathlon. Enfin, c'est pas comme si je connaissais beaucoup de monde du groupe. Mon activité sur les réseaux s'était bien restreinte depuis mon installation temporaire à Elerya.

Enfin bref. Je rassemble mes affaires dans ma chambre d’hôtel. Oui, je n'ai plus d'appartement ici depuis ma démission. Et je n'avais aucun intérêt à le garder étant donné que je ne savais pas du tout où est-ce que j'allais me trouver les jours qui suivent, même les mois d'après ! Finalement, j'ai trouvé un boulot, mais je suis amenée à bouger beaucoup, ce qui ne me déplaît pas en soit. Mais je n'ai pas encore trouver de "petit nid".

- Bon. Tente, sac de couchage, gourdes, lampe torche...

Je faisais l'inventaire de ce que j'ai rassemblé. Mais au fur et à mesure que la liste s’agrandit, plus je me rend compte que tout ça va être bien encombrant. Kaaos regarde tout ce que j'ai pris, et confirme le fond de ma pensée en me regardant avec un doute :"tu es sûre de pouvoir tout porter ?"

- Ouais, mais bon j'ai pas le choix... Qu'est-ce que tu veux que j'enlève !
Je suis pourtant allée à l'essentiel...


L'Absol vérifie mes propos et constate que oui, je n'ai rien pris de superficiel. Il semble étonné d'ailleurs.

- Hé, je suis plus mannequin ! Alors oui, maintenant j'ai beaucoup moins d'affaires et je sais prendre que ce qu'il me faut !

J'ai l'impression que mon pokémon est ravi du virage que j'ai pris. En effet, j'ai appris à être plus responsable, à être plus autonome, économe... Bref, plus "sage". Mais ça m'attriste de me dire ça ! On va dire que je suis juste dans une période calme hein ! La vraie Bryn sera bientôt de retour...

[...]

Lunettes de soleil sur la tête et chaussures de marche aux pieds, je me dirige vers le lieu de rendez-vous. Malgré l'énorme sac que j'ai sur le dos (faut dire qu'une tente, même pliée, ça prend de la place), celui-ci n'est pas si lourd qu'il en a l'air. Il sera moins pénible à porter. Mais je vous avoue que j'ai pensé à partager mes affaires à porter avec mes pokémons... Mais ils font déjà beaucoup pour moi, beaucoup trop même pour que je leur rajoute cette corvée. Je participe au trek aussi pour qu'ils prennent l'air ! J'espère bien qu'ils vont en profiter.

Je n'ai sorti que Kaaos pour le moment. Enfin il est de sortie la plupart du temps déjà ! Je verrais pendant le trek pour sortir les autres. D'abord, faisons connaissance avec nos futurs compagnons de route !

J'aperçois trois individus au lieu du rendez-vous. Je n'hésite pas et m'approche d'eux, confiante, le sourire aux lèvres.

- Salut ! C'est bien ici le départ du pokétrek ? dis-je d'un ton enjoué.

Comme je m'y attendais, leurs visages ne me disent rien du tout ! Pourtant, il y en a deux qui sont assez singuliers : l'un avec des cheveux blancs et des yeux rouges, l'autre avec une couleur de cheveux particulière et un teint halé que je n'ai pas croisé souvent.

- Je suis Brynhild, mais vous pouvez aussi m'appeler Bryn, ça suffira ! Ravie de vous rencontrer en tout cas !

© ASHLING POUR EPICODE




T-CARD


Merci Arya la T-Card ♥️
et aussi pour l'avatar !:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Unys
Expérience : 1676
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Juil - 23:59
Le moment était venu de prendre la direction du Mont Kaygon pour le trek avec les autres membres du Sceau de l’Ossatueur. Ce serait ma première expérience du genre avec les membres du groupe depuis que je les avais rejoints. J’ai participé à quelque chose d’assez semblable avec la réunion du Sigle du Roigada, mon ancien groupe, l’été précédent, mais ça commençait à remonter à loin. Depuis la fermeture du Sigle et mon transfert vers le Sceau, je n’avais jamais vraiment pris le temps de sociabiliser avec les membres du groupe alors ce serait l’occasion. Et puis, maintenant que je n’étais plus un petit timide complètement coincé et paniqué à l’idée d’avoir des interactions avec d’autres humains, j’allais certainement bien plus apprécier cette sortie que la réunion de l’an passé. J’avais bien plus confiance en moi et il fallait que j’en profite !

Sachant que j’allais être pris plusieurs jours par le trek et les voyages pour m’y rendre et en revenir, je m’étais arrangé pour ne pas prendre de challengers durant cette période et être libre comme l’air. Mon dernier combat effectué, gagné soit-dit en passant (contre un gosse de dix ans venu avec un simple pikachu, ce n’était pas bien difficile), j’ai fait soigner mes pokémons auprès du Centre Pokémon de Médéa et je me suis mis en route vers le port afin de prendre le bateau en direction de l’île principale. Le voyage étant insignifiant à raconter, reprenons depuis Elerya, dernière zone urbaine avec l’ascension du Mont Kaygon. J’étais déjà passé par-là, il y a assez longtemps, peu après la réunion des Roigada d’ailleurs, et j’en gardais un souvenir plus que mitigé. Déjà, je m’y étais retrouvé par erreur en me trompant de chemin et là les choses n’ont pas été simples. Je m’étais fait attaquer par un Ténéfix d’une grande violence. Normalement, je savais m’y prendre avec les spectres, mais celui-là m’a sauté dessus pour m’agresser dès qu’il m’a aperçu. J’avais d’ailleurs toujours la cicatrice de l’entaille qu’il m’avait faite au bras gauche avec ses griffes acérées. J’avais été jusqu’à le capturer pour essayer de le calmer et le contrôler, mais les choses ne s’étaient pas arrangées loin de là même puisqu’il avait été jusqu’à me mordre la main. Enfin, il y a eu un très gros point positif dans toute cette histoire puisque j’ai fini par l’échanger avec Rachel contre son Monorpale qui se battait sans arrêt avec son Monorpale. Avec moi, l’épée n’a eu aucun problème d’adaptation et était désormais un magnifique Exagide. En revanche, je n’avais pas de nouvelles du Ténéfix et de Rachel depuis plusieurs mois alors je n’avais aucune idée de ce qu’il devenait.

Après une bonne nuit dans ma chambre d’hôtel, il était temps de rejoindre le groupe. J’étais prêt, habillé classiquement pour un voyage en montagne, j’avais même laissé mon grand manteau noir et mes accessoires à l’arène, j’étais le Timothy de base pour ce trek. Toutes les affaires dont je pensais avoir besoin étaient dans mon sac, je n’avais plus qu’à le mettre dans mon dos et à sortir. Juste au moment où je l’ai soulevé, j’ai senti comme du mouvement à l’intérieur. Je n’ai donc pas perdu une seconde avant de l’ouvrir et de voir Altesse en sortir. Il semblerait que ma Mimiqui ait décidé de rester en dehors de sa pokéball. Je pouvais lui dire ce que je voulais, elle n’avait pas envie d’y rentrer et ce serait impossible de la faire changer d’avis. J’ai donc poussé un soupir avant de mettre mon sac et de prendre mon type Fée dans mes bras. Je n’avais pas vraiment le choix alors il faudrait que je fasse avec. En arrivant sur les lieux du rendez-vous, j’ai pu voir que quatre membres du groupe étaient déjà rassemblés, dont deux qui m’étaient familiers pour les avoir déjà rencontrés. C’est en m’arrêtant à leur niveau qu’un sourire est apparu sur mon visage avant que je prenne la parole :

-Bonjour tout le monde ! Je connais déjà Brynhild et Alexandre, mais pas vous deux. Je suis Timothy et elle, c’est Altesse, ma Mimiqui. Enchanté de vous rencontrer, j’espère qu’on aura l’occasion de mieux se connaître pendant ce trek.


Avatar par Elisthel. Merci ! o/

#TimGhost

Champion de l'arène de Médéa


 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 500
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 23 Juil - 21:37
Del sourit en voyant approcher Alex. Il n’avait pas vu le jeune homme depuis trois semaines et leur éprouvante traversée de la forêt Amarante. Le temps semblait lui réussir en tout cas.

-Salut Alex, ça fait plaisir de te revoir ! Paré à la grimpette ? Il ajouta avec un clin d’œil complice : Au moins, pas de Florizarre là-haut pour nous emmerder hein ?

D’autres commençaient à arriver, notamment une jeune femme qui avait un Absol semblant trotter à côté d’un air détaché. Enfin, pour autant que Del puisse juger de l’attitude de ce Pokémon dont il avait entendu la réputation effroyable sans pour autant jamais en voir. Le conditionnement de la télévision lui fit craindre en premier lieu que la présence de ce Pokémon n’affecte en mal leur Pokétrek, mais il réprima le frisson qui montait sans raison valable et s’efforça de saluer la dresseuse avec un sourire engageant aux lèvres, même s’il lui semblait qu’il était quand même un peu tordu. Il lui répondit en s’efforçant de ne pas lorgner sur son Pokémon.

-Bonjour Brynhild ! Oui c’est ici ! Ravi de faire ta connaissance également !

La jeune femme était chargée comme une mule, comme tout un chacun présent ici au demeurant ! Elle semblait décontractée, pas de timidité en vue, ou alors elle le cachait très bien !

Quelques instants après, comme surgit des ombres, un autre protagoniste faisait son apparition silencieusement. Del en tout cas ne le repéra que quand il ouvrit la bouche.
Il se fustigea un instant, quel flic se laissait tomber dessus par un inconnu sans même s’en rendre compte ? Sans compter qu’il avait un Pokémon un peu effrayant, comme une poupée possédée ou quelque chose de cet acabit qu’il n’avait jamais vu. Son voyage devait perser sur les réflexes de l’officier... Et puis le sac de Brynhild lui cachait pas mal la vue aussi. Oui, c’était sûrement ça !

-Bonjour Timothy, enchanté de faire ta connaissance. Je suis Del, celui qui a lancé l’idée. Il répondit au sourire de son interlocuteur.

Manifestement il connaissait déjà les autres, du coup les présentations seraient écourtées. Il semblait que tout le monde n’avait pas pu atteindre le point de rendez-vous à temps, mais comme on dit, tant pis pour les traînards ! S’ils étaient en retard, ils les rattraperaient probablement plus tard. Sûrement.

-Je veux pas presser les choses, mais je pense qu’on peut se mettre en route ? Autant mettre à profit tout ce barda ! Il se retourna directement vers Brynhild. De ce que j’ai compris, tu es familière de cet endroit, du coup si ça ne te dérange pas, ça te dit d’ouvrir la marche pour nous montrer les merveilles que les hauteurs recèlent ?

Il lui laissa la suite du speech de lancement, après tout elle saurait bien mieux que lui les prévenir face à ce qui les attendrait là-haut.


HRP:
 


Avatars de circonstances : Officiel et Détente:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 2887
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 29 Juil - 13:34
Pokétrek sur le toit du monde



Je saluais chaleureusement les personnes qui nous avaient alors rejoins. J’étais partiellement soulagé car, finalement, il n’y en avait qu’une que je ne connaissais absolument ni d’Adam, ni d’Eve. Elle ne paraissait pas timide le moins du monde, ce qui allait surement faciliter les choses et surtout nos échanges. La journée s’annonçait plutôt remplie et nous allions surement devoir faire preuve d’un esprit d’équipe sans faille pour pouvoir surmonter les épreuves qu’allait nous imposer la nature dans son ensemble. Même si l’on était au mois de juillet, les neiges d’Elerya ne fondaient pas et il y avait toujours une chance pour que nous soyons frappés par une tempête durant notre ascension. Tout ça s’annonçait vraiment passionnant ! J’étirais alors mes membres supérieurs, les préparant à porter tout le poids de mon équipement pendant que je hochais les paroles en entendant les propos de Del. Si Brynhild était la seule à bien connaitre les Monts, il était plutôt logique qu’elle ouvre le bal. Je la laissais donc passer devant moi, avant que notre groupe se mette en marche à son tour.

Nous avons alors emprunté des sentiers assez connus et praticables, bien qu’enneigés. Visiblement, mes compères étaient aussi en forme physiquement les uns que les autres, et nous progressions tout de même à un bon rythme. Le froid n’était pas encore mordant et nous discutions de tout et de rien. Un début d’expédition et de trek plutôt agréable, dans le calme et la bonne humeur. Je ne savais pas vraiment combien de temps notre aventure allait durer, aussi, j’avais tout de même prévu de quoi tenir quelques jours, sans en faire trop. Et je n’étais, à voir les paquetages de mes compagnons, surement pas le seul. J’étais plutôt heureux de partager cette expérience, quelle qu’elle puisse être, avec eux. Finalement, même si je n’avais pas trop compris le concept de choisir un groupe dans un premier temps, ce sentiment d’appartenance était bien agréable.

Le temps commença à se dégrader alors que nous avions considérablement commencé notre ascension, rendant un éventuel demi-tour presque aussi dangereux que de continuer notre périple. Une légère chute de neige s’était levée et il faisait un peu plus froid qu’au départ. Pour ne pas sentir notre visage giflé par les bourrasques gelées, nous avions rapidement enfilé cagoules et masques, avant d’un peu mieux organiser notre petit groupe. En réalité, je me remémorais les conseils de Daphnée et de son compagnon lorsque j’avais pour la première fois escalader le mont. Aussi, je sortais une épaisse corde de mon paquetage, avant de proposer à mes équipiers d’organiser une cordée pour prendre le moins de risques possibles. Le sentier était devenu moins visible à cause de la neige qui tombait, et il était plus prudent de bien nous préparer. Je sortais alors une corde d’escalade plutôt longue de mon paquetage, avant de prendre la parole, la voix un peu masquée par la cagoule devant ma bouche.

« Va falloir qu’on s’attache ! Vu que c’est Brynhild qui connait mieux le chemin, je propose que ce soit elle qui passe en premier ! Après l’ordre, c’est vous qui voyez, de toute façon, faudra tourner assez souvent pour pas que celui qui est en tête de ligne de s’épuise ! » Criais-je pour faire entendre ma voix par-dessus la tempête.



© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 1636
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 4 Aoû - 18:08
c'est l'heure de grimper
Brynhild
Ossatueurs
Une tête qui m'est familière arrive. Je lui souris quand il est à notre hauteur. Timothy me reconnait aussi. Ça me soulage qu'il soit là : au moins, je ne suis pas totalement entourée d'inconnus, même si j'ai eu assez peu de contact avec le champion de Médéa. Mais on se reverra sans aucun doute après le trek : il faut bien que j'aille l'affronter pour récupérer son badge !

Del propose que j'ouvre la marche vu que je connais mieux les lieux. Ouh là, la pression monte ! Mais c'était sûr, je l'avais annoncé sur le pokéweb que je pouvais servir de guide. Je hoche la tête et annonce officiellement le départ du pokétrek des ossatueurs, un grand sourire sur mes lèvres :

- Okay ! Suivez le guide !

Je m'engage sur le sentier, devancée de peu par Kaaos qui prend la tête de la troupe. Je ne sais pas si parmi les participants de cette grande randonnée, il y en a qui sont superstitieux et pourraient croire à cette triste rumeur dont les Absol sont victimes. Je sais que beaucoup de personnes croient au fait qu'ils annoncent les catastrophes et portent alors malheur. S'il y en a dans la troupe qu'il y a derrière moi, ils pourraient ne pas trop apprécier le fait que Kaaos soit devant...

Mais qu'importe ! Je sais bien que Kaaos connait les monts, à chaque fois que j'y allais il était de sortie. Et il est bien moins tête en l'air que moi, ainsi, on a moins de chance de se perdre avec lui qui assure la direction que moi... Je me suis proposée en tant que guide, mais je n'ai jamais dit que j'étais douée à le faire ! Bon faut dire que je me repose surtout sur mon pokémon... Le pauvre, il ne se plaint jamais... Je devrais faire plus d'effort quand même.

Nous marchions tranquillement, tout en discutant. J'ai pu alors faire connaissance avec ceux qui m'étaient auparavant totalement inconnus. Le temps passe plus vite ainsi et nous soutenons un rythme de marche vraiment correct. Je m'étonne moi-même de cette prouesse : je suis généralement rapidement fatiguée ! Mais cela pourrait être du au fait que je marche plus souvent avec mes voyages.

La neige nous entoure, signe que nous avons déjà atteint une bonne hauteur. J'avais dit que la neige ne serait pas un problème sur le pokéweb, mais visiblement, j'ai surestimé les chaleurs qu'il peut y avoir ici en été. J'ai donc fait une grosse erreur, j'espère juste que les ossatueurs se seraient renseigné sur la météo des sommets. Je ne l'ai appris que la veille, à mon arrivée à Elerya, et a rajouté des vêtements plus chaud au dernier moment seulement.

Nous montons davantage et la température chute, avec la neige qui se met à tomber. Ce qui était des brises quelques minutes plus tôt, devient de vraies bourrasques qui nous surprennent à intervalles irréguliers. Il faut alors mieux s'équiper pour ne pas finir avec le visage tout bleu ! N'ayant pas de cagoule, j'enfile un bonnet de ski, une grande écharpe couvrant la moitié de mon visage et des gants. Malgré le froid de l'air, cela suffit à me tenir bien au chaud !

Alexandre semble d'ailleurs bien préparé et sort une corde.

- Pas bête ! Ça sent le connaisseur ! criais-je aussi à son attention.

Même si les bourrasques ne font pas une tempête, là haut il risque d'y en avoir une. Je regarde le ciel blanc au dessus de nous qui s'épaissit vers le sommet. Enfin, ce que j'en arrive à distinguer. Non, en fait je ne le distingue même pas, je suppose juste qu'il est par là à en croire l’éventuel chemin que nous prenons. La neige le recouvre totalement et il faut réussir à voir qu'elle est plus creuse au niveau du sentier. Heureusement que Kaaos veille à ce que nous ne nous égarions pas ! Même si Hoenn n'est pas réputée pour la neige, les Absols semblent plus débrouillards sur n'importe quel type de terrain. Et leur fourrure leur permettent de plutôt bien résister au froid. Enfin du moins, de ce que j'en déduis en voyant mon partenaire qui n'a pas l'air de tant souffrir que ça de marcher dans la poudreuse et de braver le vent.

Je prend le bout de la corde et entoure ma taille avant de faire un noeud. Je tend le reste au suivant pour qu'il fasse de même. On suit du coup le même schéma, moi en tête, eux qui suivent. J'ai hésité à attaché Kaaos aussi, mais ce serait plus dangereux pour lui. Si quelqu'un glisse, la corde risque de tirer et de frotter directement sur la peau de l'Absol. De plus, ce n'est pas un pokémon réputé pour pouvoir traîner tout une cordée d'humains... Si c'était Äta, c'était peut-être envisageable. Mais je ne pense pas qu'elle apprécierait être sortie par un temps pareil. D'ailleurs, je ne vois pas quel autre pokémon pourrait apprécier marcher avec nous en ce moment. Moi qui voulais les sortir, c'était actuellement raté.

Une fois tout le monde attaché à la corde, nous reprenons notre marche. Kaaos s'était rapproché de moi afin qu'on ne se perde pas de vue. Les bourrasques se sont intensifiées et notre champ de vision s'est réduit. Par Arceus, je n'aurais jamais imaginé qu'une telle tempête aurait lieu en plein été ! Je n'ai pas eu vent de ça par les locaux, et pourtant ils sont au courant quand il ne faut pas traîner au Mont Kaygon ! On a juste pas de chance pour s'être fait happer par une tempête ?

Kaaos aboie pour me faire signe qu'il a vu une sorte de grotte. Je lève les yeux et aperçois de la roche grise non couverte par le blanc de la neige.

- Ecoutez moi ! On va aller s'abriter le temps que ça se calme un peu !
Suivez-moi !
criais-je en me retournant, à l'attention de mes camarades de galère.

L'Absol nous guide vers l'abri de fortune et bientôt, le vent ne nous gifle plus de ses bourrasques glaciales. Nous découvrons un enfoncement dans la roche, pas très profond, mais suffisamment pour donner l'impression d'une petite grotte. Il n'y a pas trop d'espace, mais c'est suffisant pour bien se protéger de la tempête et d'attendre un peu de répit. L'Absol s'ébroue pour enlever la neige qui avait parsemé son pelage.

- Tout le monde va bien ?

© ASHLING POUR EPICODE




T-CARD


Merci Arya la T-Card ♥️
et aussi pour l'avatar !:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Unys
Expérience : 1676
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 8 Aoû - 0:49
Après avoir salué les autres membres de l’expédition et m’être présenté pour ceux qui ne me connaissaient pas, l’un des deux inconnus s’est approché de moi pour se présenter comme étant Del, celui à l’origine de l’idée du trek. C’était donc lui le dresseur qui a eu cette très bonne idée de tous nous réunir, même si nous étions finalement bien moins nombreux à être venus que prévus à l’origine. Enfin, nous étions déjà cinq ce qui n’étaient pas trop mal comme groupe. J’étais certain qu’on passerait un bon moment dans la montagne avec nos pokémons. C’est d’ailleurs à ce moment-là que j’ai remarqué qu’Alexandre n’avait pas son Kraknoix avec lui comme la dernière fois, ce qui était assez prévisible puisque je savais que les types Sol n’étaient pas particulièrement à l’aise dans le froid et la glace.

Finalement, après quelques minutes de patience supplémentaires pour attendre de possibles retardataires, l’organisateur de l’évènement a décidé qu’il était temps d’y aller et de se lancer dans le trek. J’étais prêt et en forme alors je n’avais aucune objection à sa décision, l’assez petite taille du groupe nous permettrait de progresser plus rapidement et de rester tous ensembles bien plus facilement qu’avec davantage de monde. Suite à son annonce, Del a demandé à Brynhild si elle pouvait mener le groupe puisqu’elle connaissait le Mont Kaygon. Je me souviens qu’elle avait parlé dans la conversation sur le pokéweb et qu’elle s’était proposé de nous servir de guide. C’est d’ailleurs ce qu’elle a réaffirmé en nous demandant de la suivre. L’expédition était belle et bien commencée !

Le début du voyage s’est déroulé sans le moindre problème puisque nous progressions tranquillement le long des sentiers prévus à cet effet. Malgré le fait que l’on soit en plein été, il ne faisait pas vraiment chaud et la neige recouvrait encore certaines parties des chemins. J’avais lu que les neiges au sommet du Mont Kaygon étaient éternelles, mais je n’imaginais pas que ça serait déjà le cas à cette altitude. Certes, nous n’étions pas au pied de la montagne, mais le sommet était encore loin lui aussi. Il fallait donc faire attention à ne pas tomber ou glisser en avançant, le sac dans le dos et Altesse dans les bras ne facilitaient pas la progression, mais je me débrouillais assez bien pour le moment puisque j’arrivais à suivre le groupe.

Malheureusement, tout ne pouvait pas se passer à merveille durant tout le trek, les difficultés devaient bien arriver à un moment ou l’autre. La première a pointé le bout de son nez fut la météo qui empirait de minute en minute. Des nuages commençaient à dissimuler le ciel puis la neige s’est mise à tomber lentement, faisant dégringoler le mercure des thermomètres. Pour ne pas avoir trop froid et me protéger de la neige, je me suis arrêté quelques instants afin de fouiller dans mon sace et en sortir mes gants et mon manteau. C’était celui que j’utilise dans mon rôle de champion à l’arène, il m’arrive au pied et possède une grande capuche ce qui était parfait pour me protéger. De plus, il était noir ce qui était parfait dans de telles conditions puisqu’il me permettait d’être visible dans tout le blanc qui m’entourait. Malheureusement, je n’avais pas pensé à prendre quoi que ce soit pour protéger mon visage, j’ai donc dû improviser avec ce que j’avais dans mes affaires. C’est ainsi que je me suis retrouvé avec mon Tissu Fauche pour me couvrir la bouche et le nez afin de me protéger, ce n’était pas idéal vu l’âge et les trous de l’objet, mais c’était mieux que rien. Je ne voulais pas que ma Mimiqui attrape froid alors je lui ai proposé de rentrer dans sa pokéball, ce qu’elle a tout simplement refusé puisque ça lui plaisait de se promener avec moi. Altesse a donc fini par se glisser sous mon manteau pour se protéger du vent et de la neige.

Avant que nous continuions notre route, Alexandre a sorti une corde et nous a proposé de nous attacher pour qu’on reste ensemble et ne se perde pas. Bien entendu, ce serait à Brynhild de prendre la tête de la cordée pour continuer à mener la marche en tant que guilde. Cette dernière a d’ailleurs approuvé l’idée de l’homme encagoulé avant d’attraper une extrémité du lien et de se l’accrocher à la taille avant de nous passer la corde pour que l’on fasse de même. Une fois tous solidement lés les uns aux autres, nous avons pu reprendre notre avancée dans la tempête qui semblait empirer encore davantage. Finalement, nous n’avons pas beaucoup plus progressé avant que Brynhild nous conduise à une grotte en nous disant qu’on allait s’y abriter en attendant que la tempête se calme. C’était certainement ce qu’il y avait de mieux à faire plutôt que de se mettre en danger inutilement à essayer de progresser par ce temps. Une fois à l’abri dans l’enfoncement rocheux, je me suis tout de suite senti mieux et j’ai pu retirer ma capuche et baisser mon Tissu Fauche pendant que Brynhild nous demandait si on allait bien. C’est avec un large sourire que je lui ai répondu :

-Moi, ça va. Je savais qu’il allait faire froid, mais je ne pensais pas qu’on serait pris dans une telle tempête. Elle s’est déclenchée bien vite d’ailleurs, c’est étonnant ! Je me demande s’il n’y aurait pas quelques choses là-dessous, après tout certains pokémons glace peuvent créer ce genre de tempêtes. J’ai peut-être un moyen de me renseigner.

Suite à ces quelques mots, j’ai attrapé la pokéball de Princesse pour la faire sortir. Ma Momartik m’a regardé calmement en flottant dans les airs avant de se tourner vers l’extérieur et la tempête de neige. Elle a immédiatement senti le froid et s’est trouvée attirée par la neige qui tombait. Je lui ai donc dit qu’elle allait avoir l’occasion d’y aller puisque je voulais qu’elle regarde un peu aux alentours s’il n’y avait pas un pokémon qui pourrait avoir provoqué le mauvais temps. Suite aux instructions, ma type Glace n’a pas perdu une seconde avant de s’élancer dans la tempête. Pendant ce temps-là, je ne m’en étais pas aperçu, mais ma Mimiqui avait quitté sa cachette sous mon manteau pour se diriger vers mes camarades d’exploration discrètement. Ce n’est qu’une fois à leur pied qu’elle a penché la tête de son costume vers l’arrière et fait briller ses yeux à travers les deux fentes qui lui servaient à voir tout en poussant un cri ressemblant à un crissement métallique. Elle profitait du fait que je sois occupé à faire autre chose pour satisfaire ses plus bas instants qui l’obligeaient à terrifier tout et tout le monde.


Avatar par Elisthel. Merci ! o/

#TimGhost

Champion de l'arène de Médéa


 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 500
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 11 Aoû - 21:51
Suivant la suggestion du policier, le groupe de mit en route sans perdre plus de temps. Ils avaient tous l’air d’être des dresseurs confirmés et le jeune homme se demandait s’il n’était pas la cinquième roue du carrosse dans cette expédition. Il espérait ne pas être celui qui allait faire trainer les autres…

Le début se passa sans accroc, les membres du Sceau bavardant tranquillement pour apprendre à se connaître. Tout en échangeant des plaisanteries avec Alex, le policier ne pouvait toutefois pas s’empêcher d’observer le Mimiqui de celui qui s’était présenté comme Timothy. C’était le champion d’Arène de l’île Mirabèce et en tant que tel, il dégageait une certaine aura d’assurance, mâtinée d’autre chose. De secret ? A moins que ce ne soit qu’une barrière que Del se mettait lui-même en apprenant le statut de son compagnon d’équipée… Il décida de ne pas y prêter attention plus que ça, après tout le trajet allait bien les rapprocher d’une façon ou d’une autre.

Il concentra son attention sur le paysage qui se dévoilait progressivement devant lui. Il faisait confiance à Brynthild pour le chemin et pouvait donc sans trop de crainte profiter de la vue. Le groupe commençait à grimper doucement dans les hauteurs mais la végétation était encore abondante, composée d’espèce résistantes au froid qui régnait habituellement dans cette région. Evidemment elle était couverte çà et là de neige qui semblait ne fondre qu’à regret, alors même que l’été battait son plein ! De manière générale la température baissait radicalement en approchant d’Elerya comme si un micro-climat y état à l’œuvre. Il n’avait jamais réellement prêté attention à ça, mais là sous l’effort qui consistait à porter pas mal de matos dans une montée tout en portant des vêtements d’hiver, étrangement la question de la température lui venait bien plus simplement ! Heureusement que les temprétures étaient inférieures à celles de la région dans son intégralité.

Ils dépassèrent bientôt les massifs de pins pour arriver à des étendues plus rocailleuses. Il joua un instant avec l’idée de faire sortir son Pokémon comme l’avaient fait Brynhild et Timothy mais finalement il préféra les garder dans leurs Pokéballs. Il manquerait plus qu’ils fassent une mauvaise chute ou se prennent quelque chose sur la tête. Ils progressèrent à une vitesse plus réduite, les sentiers empruntés n’étant pas déneigés. De plus il semblait au jeune homme que la température avait encore baissée de plusieurs degrés. Il ne s’était pas attendu à ce que des températures aussi faibles se manifestent aussi bas dans l’ascension. Comme pour ne rien arranger le vent s’était mis de la partie, infiltrant le froid dans le moindre interstice de la combinaison. Il imita ses collègues en rabattant sa capuche et son écharpe sur le visage, comptant sur ses lunettes achetées pour l’occasion afin de protéger ses yeux. Il resserra également ses gants, histoire de ne pas se retrouver avec les avant-bras frigorifiés. Jetant un coup d’œil aux autres il put voir qu’ils avaient chacun leurs propres protections, donc il n’avait pas à s’en soucier, tous étaient prévoyants.

En avançant dans le vent et le sentier un peu traitre, Alex fit passer une corde pour que tous s’accrochent, en laissant toujours Brynhild passer devant. L’idée était excellente et Del s’arrima fermement. Cela suffit à compenser un peu son malaise. Il ne s’était jamais mis dans ce genre de situation car il était toujours maître de son environnement, ne se mettant pas comme ici à la merci des éléments extérieurs. Il fut soulagé lorsque Brynhild cria un arrêt à un abri qu’elle était la seule à voir. Il la suivit en évaluant l’état de ses forces. Il n’était pas si fatigué qu’il le pensait, la plus grande partie de sa fatigue était nerveuse. Après avoir découvert sa bouche de l’écharpe, il se mit à respirer doucement pour ralentir les battements de son cœur qui s’étaient accélérés sur la dernière montée.

A la question de Brynhild, il ne répondit pas mais leva le pouce, tout en écoutant Timothy répondre. Il n’était pas familier de cet endroit mais de ce qu’on lui avait dit, les tempêtes étaient censées être rares et surtout, sévir à une plus haute altitude que ça ! Ils étaient à peine au début de leur périple. Car périple ça allait être, il le sentait…

Il observa Tim envoyer son Pokémon Glace à l’extérieur et par curiosité il se rapprocha de l’entrée de la grotte. Il vit disparaître le Pokémon dans les courants venteux qui charriaient la neige fine. Il se concentra en scrutant l’extérieur. Tout en ce faisant, il posa une question adressée à tous.

-Vous pensez vraiment qu’un Pokémon de Glace puisse s’amuser à lancer une tempête de neige sans raison ? Il se tourna plus spécifiquement vers Brynhild. Ce n’est pas la saison de reproduction d’une espèce du coin, si ? Parce que s’ils se sentaient menacé, je vois bien que nous ici pour en être la raison…

Avant que quiconque puisse lui répondre, un crissement affreux se fit entendre derrière lui. Il sursauta et ses poils se dressèrent sur tout son corps, son cœur s’emballa à nouveau. Il se tourna en cherchant à attraper une Pokéball maladroitement. En se tournant il aperçut deux yeux rouges perçant la faible luminosité. C’était la Mimiqui de Tim qui semblait s’amuser à les effrayer !

-Nom d’un Caninos, Timothy ! C’est comme ça qu’on détend l’atmosphère chez toi ?

Del n’avait pas parlé avec agressivité mais la surprise et le pic de peur avait pu quelque peu moduler le ton calme voulu…

Il se retourna pour ne plus croiser les yeux du Pokémon spectre. Il aurait dû être habitué avec Hal qui s’amusait parfois à soudainement apparaître à côté de lui, allumé comme à Halloween, mais c’était sacrément moins effrayant. Sans compter qu’il n’y avait que la lumière alors que le Pokémon de Tim créait du son et lumière… Tout en cherchant à faire redescendre l’adrénaline, il lui sembla apercevoir quelque chose bouger parmi les vents hors de la grotte.

-Mais qu’est-ce que c’est que ça ?


Avatars de circonstances : Officiel et Détente:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 2887
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 21 Aoû - 10:28
Pokétrek sur le toit du monde



Visiblement, tout le monde avait adopté ma façon de penser et c’était solidement arrimé à la corde que j’avais sorti de mon sac. Je me promis alors de remercier le couple qui m’avait appris les rudiments d’alpinisme et avec qui j’avais grimpé jusqu’au sommet pour la première fois. Au moins, ils m’avaient enseigné les bons réflexes à avoir dans ce genre de situation, ce qui était tout ce qui nous fallait à cet instant. Parce, en y repensant, je devais bien avouer que la situation était particulièrement différente de ma précédente ascension. La météo était beaucoup moins clémente, et le danger semblait rôder partout autour de nous. En tout cas, visiblement, ça ne dérangeait pas Brynhild de prendre la tête, ce qui était une bonne chose. Son Absol la guidait, et, moi, je me voyais assez mal sortir Nuts de sa pokéball pour lui demander la même chose. Pour un type Sol et Dragon comme lui, c’était probablement un véritable climat infernal. Il allait donc falloir que, pour l’instant, je me débrouille tout seul. Enfin, tout seul, c’était un bien grand mot. J’avais tout de même trois dresseurs de talent avec moi.

Malheureusement, la météo ne sembla pas s’améliorer, bien au contraire. La tempête s’intensifiait et je me réjouissais d’avoir prévu toutes mes affaires. Equipé comme je l’étais, je ne laissais échapper aucun espace de peau, ce qui me protégeais plutôt bien des bourrasques. En revanche, chacune d’entre elles venait disperser l’air chaud qui se créait dans mon manteau. Il n’y avait, pour ça, malheureusement pas grand-chose à faire, si ce n’est de le supporter. Je ne pus m’empêcher de penser que si, un jour, quelqu’un arrivait à créer un manteau permettant d’éviter ce genre de phénomène, je lui en achèterais sûrement directement un exemplaire. Je sortais de mes pensées pour me reconcentrer. Sans être catastrophique, la situation était tout de même assez délicate. Bryn n’allait surement pas pouvoir faire tout le chemin toute seule devant, et il allait être difficile de la relayer. Fort heureusement, la chance semblait enfin nous sourire, La voix de la jeune femme, résonnant à travers la tempête, parvint à nos oreilles pour nous prévenir qu’elle avait trouvé un abri. Au moins, nous allions pouvoir y attendre que le climat se calme un peu, car il devenait un peu trop dangereux de continuer.

Une fois au sec, du moins relativement, j’en profitais pour ôter ma cagoule et la capuche de mon manteau. Il faisait encore trop frais pour songer à retirer ce dernier, mais pouvoir me libérer de quelques couches était tout de même bienvenue. Je jetais un petit coup d’œil dehors. La tempête hurlait toujours, et on y voyait même pas à deux mètres. Il ne restait qu’à espérer que la situation ne dure pas trop longtemps. En tout cas, notre petit groupe semblait beaucoup plus détendu pour l’instant. Je répondais par l’affirmatif à Bryn qui s’inquiétait de notre santé, avant de me laisser tomber contre le mur. J’observais alors le curieux manège de Timothy et de sa Mimiqui qui semblait bien décidée, pour passer le temps à tenter de faire peur à Del. La situation me fit sourire, car ça ne marchait finalement pas trop mal. J’en profitais pour répondre à mon ami.

« Pour en revenir à ta question, je serais quand même étonné qu’un pokémon se trouve menacé. Enfin, je veux dire, c’est un endroit assez touristique, et je ne crois pas que nous soyions si loin de toute forme de civilisation pour que le nature n’ait vraiment repris ses droits. » Je me coupais un instant, pensif, avant de reprendre. « Mais d’un côté, tu as raison, ce n’est pas vraiment exclu non plus. Mais si c’est le cas, c’est loin d’être une bonne nouvelle ! ».

Comme pour confirmer ma paroles, Del sembla se figer. Je fronçais les sourcils en entendant ses paroles, avant de me lever. Je m’approchais alors doucement de l’entrée de la grotte, tâchant d’y discerner ce que mon ami avait vu. Effectivement, une forme plutôt massive semblait se détacher. Elle n’allait pas spécialement vers nous d’ailleurs, elle rôdait simplement aux alentours. Soudain, j’en aperçu une seconde. Puis une autre encore. Je reculais alors discrètement vers le fond de la grotte, intimant à mes compagnons de garder le silence. Visiblement, nous étions bien moins seuls que nous le pensions.




© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Elerya :: Mont Kaygon-
Sauter vers: