:: Mhyone :: Bord-au-Vent :: Plaine Versatile Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Trouver son chemin / Pv Lysandre Elric

avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 114
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 14 Juil - 15:21
Keiko maugréait, le regard rivé sur la carte affichée sur son téléphone portable. Le point rouge clignotant qui indiquait sa position se trouvait à présent entre Nox Illum et Bord-au-Vent, et elle n'avait aucune idée de comment elle était arrivée là. Elle avait voulu, à la base, se rendre à Viridia, qui semblait être une petite ville paisible et reposante, où elle aurait pu s'entraîner sans que personne ne la dérange. La forêt de Tilleul aurait également été un endroit sympathique, où elle aurait pu essayer de capturer un Pokémon, afin d'agrandir son équipe, qui ne se constituait pour le moment que de Bones, son Skelenox. Mais, en faisant une petite erreur dans son déplacement, elle s'était retrouvée à aller vers le Sud alors qu'elle aurait du se diriger vers l'Est. Elle avait ensuite pensé pouvoir modifié sa trajectoire, comme la carte digitale le lui indiquait, mais elle avait visiblement manqué le croisement et se retrouvait à présent au milieu d'une plaine, qui n'avait rien à voir avec l'endroit où elle voulait aller à la base.

Devant son lamentable échec à se repérer, la demoiselle commençait à regretter de ne pas avoir demandé son chemin. Elle avait croisé quelques dresseurs sur la route mais, fidèle à elle-même, elle avait refusé de leur adresser la parole. Elle n'avait besoin de personne pour s'en sortir, il était hors de question pour elle de s'abaisser à solliciter l'aide de qui que ce soit. Enfin, elle réalisait à présent qu'elle avait peut-être surestimée ses capacités. Elle n'avait jamais été une grande randonneuse, avant de quitter Sinnoh, et avait passé le plus clair de ces dernières années en ville. Elle peinait à lire une carte et ses jambes étaient fatiguées à force de marcher, signe que son endurance laissait à désirer. Keiko poussa un long soupir, tandis que Bones flottait à son côté, drapé dans son habituel indifférence. La demoiselle savait qu'elle ne pouvait pas vraiment compter sur son Pokémon pour s'en sortir, il ne s'intéressait pas vraiment à ce genre de considération. Peu lui importait l'endroit où ils se trouvaient, apparemment, il continuait de suivre sa dresseuse avec la même expression insondable sur le visage.

La jeune fille n'était cependant pas du genre à baisser les bras. Elle avait bien l'intention de rejoindre Viridia, même si elle devait marcher toute la journée. Elle tourna plusieurs fois sur elle-même, en quête du bon chemin, et tentait de faire plusieurs pas dans une direction pour voir comment le point rouge se déplaçait sur la carte. Cette technique fonctionnait assez bien, la puce GPS intégrée dans son téléphone semblait puissante, et détectait sa position avec une position surprenante. Mhyone était visiblement une région très portée sur les nouvelles technologies, bien davantage que d'autres coins. A Sinnoh, Keiko possédait une Pokémontre, qu'elle utilisait assez peu, mais qui était l'accessoire de tous les dresseurs. Le téléphone portable apportait cependant plus d'utilité, il fallait le reconnaître. La demoiselle était toujours focalisée sur l'écran de son appareil et fit quelques pas en avant, estimant qu'elle avait trouvé la bonne direction. Elle ne lâcha pas la carte des yeux et continua de marcher, d'un pas plus décidé, assez satisfaite.

Une ombre apparu alors devant elle, comme si un arbre avait subitement poussé sur le chemin. Elle leva les yeux, sourcils froncés, mais il était trop tard. Elle percuta une silhouette, humaine apparemment, qui s'était dressée sur son chemin. Surprise, Keiko fit un pas en arrière pour dévisager le jeune homme dans lequel elle était entrée en contact, d'une manière guère appropriée. Gênée, elle baissa aussitôt la tête, une expression contrariée sur le visage.

- Désolée. Lâcha-t-elle sèchement.

Misère ! Elle espérait que ce garçon n'était pas comme certains qu'elle avait pu rencontrer à Unionpolis : d'insupportables malpropres sans aucune éducation et avec de très mauvaises manières lorsqu'il s'agissait de parler aux femmes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Jotho
Expérience : 385
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 16 Juil - 17:00
Je baillai à m'en décrocher la mâchoire avant de reprendre ma route. Comment ça c'est une mauvaise introduction, comment ça il faut résumer la situation pour le lecteur ? J'ai pas le droit d'avoir ma propre conscience et de bailler si mon créateur ne l'a pas écrit ? De toutes façons ma réputation est ruinée depuis qu'on m'a filé cette image étrange ou j'ai une culotte sur la tête, quel genre de Justicier posséderait ce genre de vêtement hein ?! Je refuse d'être plus longtemps utilisé et ridiculi...

Les crocs de Démolosse venaient de s'enfoncer sur ma main... Compris il ne fallait pas de rebellions publique sinon on perdrait encore plus l'attention des lecteurs, déjà qu'en étant toujours mis dans des situations mortellement dangereuses on devait les avoir lassé...

La plaine Versatile semblait être un lieu bien calme et agréable. Le vent battait l'herbe et caressait mon visage. Herbe mi-hautes, plaine maculée de vert et ciel teinté de bleu. Quel beau portrait, c'était un endroit où être dans une situation délicate serait compliqué, enfin un peu de répit... Je n'avais pas de plan précis hormis marcher dans le coin et profiter à ma façon de ce temps de calme. Avancer dans l'herbe plutôt que sur le sentier prévu à cet effet était un bon moyen de travailler un peu le corps, me forçant à lever plus mes jambes pour avancer. Démolosse n'était pas contre lui non plus, avide de progresser et de challenge, et oui c'était bien ça que nous avions en tête. Comme à l'accoutumée, un regard complice avec le canidé suffisait pour que la course ne démarre.

Cette fois-ci j'avais mes chances de l'emporter ! Et la compétition démarra. Démolosse possédait quatre pattes ce qui l'avantageait sur le court terme mais en tant qu'humain et possédant deux solides béquilles j'étais capable de le surpasser sur la durée ! Et hop, hop, hop, je passais habillement les fourrées, sentant mes muscles me tirailler peu à peu suite à l'effort. Après une dizaine de minutes de course je m'arrêtai à un croisement du sentier, m'asseyant pour récupérer un peu en attendant Démolosse qui était derrière. Gagné ! 1-1 hahaha ! Le canidé arriva, visiblement frustré de sa défaite. Il se rua sur moi à coups de pattes, il voulait donc encore se frotter à moi ? J'acceptai ce défi là aussi, me jetant sur lui et lui envoyant des coups sans les porter vraiment car le but n'était pas de blesser mon camarade. Suite à quelques roulades dans l'herbe et quelques projections nous nous arrêtâmes finalement tous deux essoufflés par l'effort.

Pause terminée nous nous relevions comme si de rien n'était, prêts à reprendre la marche quand soudain quelque chose vint me percuter. Encore une de ces méthodes totalement clichées et banales utilisées par les créateurs de personnages pour faire des rencontres entre n... une coup de patte dans la cuisse, il lisait dans mes pensées maintenant ?! Je me tournais pour faire face à une demoiselle aux cheveux et aux yeux aux teintes tout aussi étranges que les miennes. Elle s'excusa pour la percussion mais c'était plutôt à moi de le faire, je venais de surgir de l'herbe tel un pokémon sauvage après tout...

-Non c'est à moi de m'excuser, je n'ai pas fait attention avant de me relever.

Je souris pour accompagner mes paroles, bien que déstabilisé par le regard vide voir absent de la jeune fille. Le regard d'une personne bien seule et perdue dans son monde. Avais-je eu ce genre de regard lors de la perte de mes parents et quand je n'avais aucun enfant avec qui jouer ? Il faudrait que je demande à Grand Mère...

Enfin, il fallait que j'essaie de faire briller ce regard, les gens tristes souffraient tellement et parvenaient rarement à demander de l'aide... Je ne m'improviserai pas psy ou même personne qualifiée mais si je pouvais faire sourire les gens alors je m'approcherai un peu plus de ma volonté de devenir un héros, il n'y avait pas que les sauvetages pimpants et plein de gloire qui étaient importants !

-Tu es perdue ?  demandais-je, étant moi même un peu désorienté dans ce grand espace vert.

Un bruit coupa court à ma tentative de discussion, la brousse venait de remuer, un miaulement à peine audible en sortit, visuellement accompagné par un très petit pokémon rose aux allures de chat qui venait de passer un sale quart d'heure. Un sifflement de langue suivit, puis un second et finalement deux forme serpentines filérent hors de leurs cachettes, un Arbok et un Abo ! Sans demander mon reste je me précipitai vers la petite créature rose et l'attrapais doucement afin de le mettre hors de portée de ces deux prédateurs. Démolosse surgit des herbes et d'un saut vint se poser devant moi, crocs sortis et prêt à l'attaque.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 114
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 16 Juil - 18:09

Le jeune homme était littéralement sorti du sol, apparaissant de nul part. Était-il vraiment caché dans les hautes herbes en attendant que quelqu'un passe par là ou était-ce un simple hasard ? Keiko était quelque peu paranoïaque et terriblement méfiante, mais il était normal de garder ses distances lorsque quelqu'un avait réellement un comportement étrange, non ? Elle lui coula un regard en coin, le détaillant davantage. Il était plutôt grand, et avait une curieuse touffe de cheveux blanc sur la tête. Guère habituel. De quoi augmenter encore davantage les soupçons qu'elle avait sur lui.

-Non c'est à moi de m'excuser, je n'ai pas fait attention avant de me relever.

Il esquissait à présent un sourire qui se voulait sincère, mais qui ne suffit pas à faire baisser la garde de la demoiselle. Que voulait-il exactement ? Et pourquoi était-il resté caché dans l'herbe ? Il cachait sûrement quelque chose, et Keiko ne comptait pas offrir sa confiance au premier venu comme ça simplement parce qu'il souriait ! Elle détourna le regard une fois encore, fixant ses chaussures, espérant qu'à présent que les politesses avaient été échangés, le jeune homme allait s'en aller. Il resta pourtant planté là, ce qui accentua la méfiance de Keiko. Il voulait donc bien quelque chose !

-Tu es perdue ? demanda-t-il simplement.

La dresseuse lui lança un regard soupçonneux. Il voulait l'aider maintenant ? Tiens donc ! Elle n'allait pas tomber dans le panneau aussi bêtement ! Elle allait lui répondre qu'elle pouvait très bien se débrouiller toute seule et qu'elle savait parfaitement où elle se trouvait - même s'il s'agissait d'un mensonge - lorsqu'un cri de félin l'interrompit. Keiko baissa les yeux et vit un petit chaton apparaître, un Skitty si elle ne faisait pas d'erreur sur le nom. Elle les confondait toujours avec les Chaglam, ou les Chacripan... Enfin, encore un Pokémon chat, il y en avait beaucoup trop ! La demoiselle haussa un sourcil, perplexe. Que faisait-il là, lui ? Était-il allié avec le garçon ? Une distraction destinée à attendrir la femme qu'elle était ? Ridicule ! Enfin, peut-être exagérait-elle un peu. Sa méfiance était un peu exacerbée, il fallait le reconnaître, mais il fallait également dire que tout ceci était très suspect !

Mais l'instant d'après, alors que Keiko allait juste tourner les talons en profitant que l'attention du garçon était porté sur le chaton, un sifflement résonna dans la plaine. Un Abo et son évolution surgirent des herbes, apparemment prêts à dévorer le Skitty. La jeune fille, qui ne s'intéressait guère au sort du petit Pokémon rose mais plutôt au sien, recula d'un pas, sur ses gardes. Bones, interpellé par cette agitation, se plaça entre sa dresseuse et le danger, agissant comme le fidèle partenaire qu'il n'était pas toujours. Keiko haussa un sourcil, un peu surprise par le comportement de son Pokémon, puis eu un mouvement d'épaule. Pourquoi pas, après tout ?

- Mm, bien Bones. Lance Entonnement puis Ombre Nocturne sur Abo.

Le Skelenox n'allait cependant pas pouvoir faire face au Arbok, il était bien trop puissant pour lui. Elle se tourna vers le garçon aux cheveux blancs, qui s'était jeté au secours du Skitty sans une once d'hésitation.

- Tu te bats ou quoi ? lança-t-elle sans ménagement.

Admettre qu'elle avait besoin d'aide était bien trop difficile pour elle, il était plus facile de se montrer désagréable. Elle fronça les sourcils, un peu agacé de devoir en arriver là, et reporta son attention sur le combat. Le fantôme avait réussi à surprendre le serpent mauve, et avait aussitôt enchaîné avec sa capacité spectrale. Le Abo n'allait cependant pas tarder à répliquer, et il fallait que Skelenox se tienne prêt.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Jotho
Expérience : 385
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Juil - 16:38

Le petit pokémon rose tremblait de tout son être et semblait paniqué. Je le posai sur mon épaule afin de garder mes mains libres au cas où. Ses griffes s’enfoncèrent dans mon kimono et un peu dans ma peau, une douleur bien supportable. Bien calé il pouvait assister au combat de Grimm sur mon épaule ainsi perché.

-Bien sûr que je me bats, comme si j'allais laisser ces deux serpents s'en prendre à ce bébé pokémon sans défense !

Un combat contre un serpent était assez délicat, ces sales bêtes avaient une sale tendance à être rapide et à s'enrouler dés que c'était possible. Et ça venait d'arriver. Grimm avait tenté une approche classique, comme son style de combat le voulait et il venait de finir ligoté par le corps du reptile violet sans avoir pu ne serait-ce que l’érafler. Le pokémon prisonnier hurla plusieurs fois pour intimider son adversaire qui approchait, crochets sortis, de sa gueule. Inefficace, ce serpent se pensait dominant car son schéma de chasse était respecté. Mais ainsi approcher d'un pokémon pouvant cracher du feu était dangereux. Démolosse gonfla son ventre avant d'expirer une violente Flamméche en plein dans la face du prédateur, lui faisant fermer les yeux et le forçant à reculer sa face et ses crochets plein de venin. Le canidé profita de ce moment de faiblesse du serpent pour venir mordre violemment son corps et lui faire relâcher la pression. Quelques morsures suffirent à faire céder le serpent qui persifla avant de cracher un jet visqueux et violet suivi d'un nuage de même teinte. Du poison !

-Attention il vient d'envoyer une bonne dose de poison, on devrait pas rester là où on sera touché.

Ces mots s'adressaient à Grimm ainsi qu'à la jeune femme qui combattait elle aussi de son côté. Démolosse et moi fîmes donc plusieurs pas afin de décaler l'espace de combat de ne plus être pris dans ces spores toxiques. Le Arbok se précipitait dans les hautes herbes, il était désormais invisible, mais invisible ne signifiait pas inaudible. Concentrés Grimm et moi cherchions le reptile afin de le débusquer avant qu'il ne passe à l'attaque. L'adversaire était rapide, les herbes bruissaient de tous les côtés, où allait-il attaquer ? Là il sortit vers mon canidé qui le réexpédia presque directement sous les fougères à l'aide d'un violent coup de patte. L'herbe était désormais maculée du sang de la bête qui tentait de nouveau une attaque furtive. Cette fois ci c'était à moi de prendre ma part, la bestiole fendit le sol en ligne droite et vint lancer une attaque Dard venin sans prendre la peine de sortir sa face du sol. Je me décalai à gauche, venant repousser la lourde queue terminé par un dangereux dard à l'aide de mes avants bras. Plutôt lourd un serpent ! Grimm recula et s'approcha de moi afin de réduire le champ d'action de l'adversaire, où attaquerait la prochaine fois ? Dos à dos Grimm et moi scrutions et nous concentrions sur l'herbe, un mouvement, un visuel ou même une odeur que le canin percevait bien mieux que moi, tout pourrait être utile et nous sauver la mise contre un ennemi si fourbe !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 114
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Juil - 19:35

Le jeune homme aux étranges cheveux blancs s'était redressé, le chaton sur l'épaule, ce qui était un peu ridicule pour le combat qui allait suivre. Pourquoi ne laissait-il juste pas le Skitty s'enfuir ? Il n'avait pas besoin de rester, il était absolument inutile ! Le garçon semblait en tous cas prêt à prendre part à l'affrontement à présent, et répondit à la remarque de Keiko :

- Bien sûr que je me bats, comme si j'allais laisser ces deux serpents s'en prendre à ce bébé pokémon sans défense !

La jeune fille haussa les épaules. C'était la loi de la nature après tout. Il fallait bien que ces gros serpents se nourrissent, et ils ne pouvaient pas protéger toutes les proies du monde. Elle comptait cependant empêcher que le gros Arbok ne décide de l'avaler elle, et elle savait qu'il en était capable. Le plus petit serpent l'inquiétait moins, il était moins puissant et moins dangereux. Il restait cependant son adversaire, et elle devait rester concentrée. Skelenox avait réussi à le toucher, mais cela l'avait visiblement énervé. Abo passa à l'attaque, tentant de mordre le fantôme, qui s'évapora pour laisser les crocs du reptile s'enfoncer dans le vide. C'était une très belle esquive ! Keiko esquissa un sourire, ce qui l'étonna d'elle-même. Cela faisait bien longtemps que son visage n'avait pas esquissé une telle moue. Elle fronça les sourcils, et se re-concentra sur l'affrontement.

Le garçon avait envoyé son Pokémon à l'attaque, un puissant Démolosse qui se jeta en avant pour saisir le grand serpent. Ce dernier l'emprisonna avec un Ligotage, l'empêchant de s'enfuir. Le chien de feu avait visiblement prévu le coup, et profita de la proximité pour lancer son attaque Flammèche, qui frappa Arbok de plein fouet. Il enchaîna ensuite avec une Morsure, qui fit lâcher prise au cobra. Ce dernier lança alors ce qui semblait être une attaque Acide, qui manqua de peu le canidé. Il n'avait pas l'air de plaisanter celui là ! Le jeune homme grimaça en voyant cette capacité et recula.

- Attention il vient d'envoyer une bonne dose de poison, on devrait pas rester là où on sera touché.

La demoiselle porta sa main à sa bouche pour se protéger. Il valait mieux éviter d’inhaler le poison que produisait le serpent, au risque d'avoir de sérieux ennuis. Keiko fit également un pas en arrière, et fit signe à Bones de s'éloigner. Même s'il était un fantôme, il restait un Pokémon et était sensible aux altérations de statut comme l'empoisonnement. Mieux valait éviter tout risque, ils étaient trop loin de la ville pour se permettre d'être blessé. Profitant de la confusion, Abo passa à l'attaque, lançant un Dard-Venin sur le Skelenox. Ce dernier encaissa l'attaque et fut soulagé de ne pas se retrouvé empoisonné.  

- Entrave son Dard Venin puis réplique avec une autre Ombre Portée. ordonna la jeune fille.

Le spectre s'exécuta, bloquant la capacité de type Poison de son adversaire. Voilà qui limiterait les risques ! Enfin, il avait toujours son attaque Morsure, qui pouvait faire de gros dégâts s'il parvenait à toucher sa cible. Skelenox enchaîna donc rapidement, se faufilant dans le dos de l'Abo et le frappant, telle une ombre. Le petit serpent était en difficulté, et regardait autour de lui, cherchant à fuir. Keiko ne comptait pas l'en empêcher, ne voyant pas l'intérêt de l'achever. Elle tourna la tête vers le jeune homme pour voir comment il s'en sortait avec son adversaire, et aviser si elle devait venir l'aider.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Jotho
Expérience : 385
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Juil - 22:51
Dans ce moment de concentration intense chaque battement de cœur était comme une percussion dans mon âme qui faisait vibrer tout mon corps. Sensation à la fois agréable et désagréable puisqu'on ne pouvait être dans un tel état qu'en cas de danger imminent, et encore une fois je me retrouvais dans de beaux draps. Là ! L'herbe bougeait ! D'un vif mouvement je m'avançai et envoyai mon pied à pleine vitesse et à pleine puissance vers le sol et comme si je voulus tirer dans un ballon. En pleine face. Le Arbok suite au coup se propulsa en arrière, hors de l'herbe. Les jambes fléchis et les bras bougeant je fixais la créature avec des yeux pleins d'envie de l'affronter et d'aller l'achever. Mais il fallait rester sensé et ne pas laisser les instincts du corps prendre le dessus, un contact avec le poison et j'étais foutu. J'avançai lentement vers le reptile, couvert par Démolosse. Chacun de mes pas faisait reculer l'adversaire, encore un peu et il fuirait. Sans crier gare Grimm bondit entre le Arbok et moi avant de hurler à plein poumons, efficace, Arbok venait de fuir la queue entre les... ah non ce n'était pas possible... Il venait juste de fuir.

Un soupir m'échappa et je me tournai vers la jeune femme aux cheveux verts.

-Bien joué et merci pour l'aide, en affronter deux seul aurait pu être un vrai calvaire haha...


Ce rire nerveux avait pour but de camoufler ce surplus d'émotions s'étant instauré lors de l'affrontement, il suffirait de quelques temps pour qu'il disparaisse puis quelques minutes supplémentaires etmon rythme cardiaque retrouverait la normale. Le pokémon sur mon épaule se mit à miauler de nouveau, plus fréquemment et plus puissamment. Les herbes se mouvèrent encore... Ils revenaient ?!

Fausse alerte. Un autre miaulement s'éleva de la brousse puis une silhouette féline à la fourrure violette en sortit. Sans demander son reste la boule rose fit un saut de mon épaule au dos de ce qui semblait être un de ses parents et le duo fila, disparaissant bientôt dans les touffes herbeuses. En retournant vers le sentier qui était assez proche de nous au final je lâchai à Grimm:

-Pfeuh quelle plaie, on a encore eu chaud. Tu penses que Mhyone sera notre tombeau ? Hahaha. Je me tournais ensuite vers la silencieuse, lui demandant:

-Au fait je m'appelle Lysandre. Ca va ? J’espère que ton pokémon et toi n'avez pas été empoisonnés ou trop blessés pendant le combat.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 114
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 19 Juil - 18:25

La jeune fille fronça les sourcils en se rendant compte que Arbok s'était dissimulé dans les herbes hautes. Le garçon semblait tout aussi inquiet et tendu que la demoiselle, son regard fixé sur la végétation. Keiko sursauta en voyant qu'il s'élançait. Que comptait-il faire au juste ? Elle le regarda envoyer son pied sur le gros serpent qui surgissait, dans un geste sûr et précis. Le Pokémon fut projeté plus loin, et fut rapidement attaqué par Démolosse, qui ne comptait visiblement pas laissé son dresseur faire tout le travail. La jeune fille était cependant très étonnée, elle n'avait jamais vu d'humain s'en prendre aussi directement à un Pokémon. Ce type là n'avait visiblement pas peur de mourir. Elle avait beau être quelqu'un de naturellement bougon, elle devait reconnaître qu'il s'était montré courageux. Bien peu aurait eu le cran de faire ce qu'il avait fait.

Arbok finit par s'enfuir à la suite du Abo, apparemment peu désireux de poursuivre l'affrontement. Keiko sentit ses muscles se détendre, et elle poussa un petit soupir. Elle espérait qu'à présent, elle allait pouvoir poursuivre sa route tranquillement. Elle allait de nouveau se saisir de son téléphone lorsque la voix du jeune homme interrompit son geste, la faisant tressauter.

- Bien joué et merci pour l'aide, en affronter deux seul aurait pu être un vrai calvaire haha...

Elle haussa un sourcil, ne s'étant pas vraiment attendu à se faire remercier. Elle n'avait pas participé au combat pour lui rendre service, elle l'avait fait pour se protéger. Même si Bones était encore un Pokémon faible, il était capable de se défendre, et Keiko ne comptait pas rester les bras ballants. La fuite n'était pas non plus une option, à moins d'être complètement acculé face à un adversaire trop puissant. Elle haussa donc les épaules, n'ayant pas de réponse plus audible à formuler. Devait-elle remercier le garçon pour sa participation ? Il s'était bien battu, et avait donné de sa personne, il était vrai qu'il méritait quelques mots de félicitations. La jeune fille n'était cependant pas très douée pour tout ça.

- Au fait je m'appelle Lysandre. Ca va ? J’espère que ton pokémon et toi n'avez pas été empoisonnés ou trop blessés pendant le combat.

Elle leva les yeux vers son partenaire, et constata qu'il avait l'air en bonne santé. Il ne montrait jamais de signe de faiblesse, tout comme sa dresseuse, mais lorsqu'il était réellement en mauvais état, cela se voyait. Son œil était alors moins vif et il flottait plus bas, ce qui n'était pas le cas à l'heure actuelle. Le Skelenox avait d'ailleurs tourné son attention sur le chien de feu, et le dévisageait d'une manière impénétrable. Le craignait-il ou était-il curieux ? Impossible de le deviner. Lentement, Keiko se tourna vers le dénommé Lysandre et répondit d'une voix aussi froide qu'à l'accoutumé.

- Pourquoi serais-je blessée ? Je n'ai pas participé au combat, contrairement à toi.

Ce qui était supposé être un compliment sonnait presque comme une accusation dans la bouche de la demoiselle. Voilà pourquoi elle ne devait pas essayer de se sociabiliser ! Lorsqu'elle essayait, même avec de bonnes intentions, cela pouvait être mal interprété. Réalisant qu'elle pouvait déclencher un malaise, elle décida de faire un effort supplémentaire, et ajouta :

- Keiko. Merci. C'était... Elle chercha ses mots. C'était un beau combat.

Bon, ce n'était pas la manière la plus chaleureuse de remercier quelqu'un, mais c'était tout ce qu'elle pouvait faire. Elle avait qui plus est la sensation d'avoir fourni un énorme effort, et détourna les yeux, enfonçant sa tête dans ses épaules dans un geste presque défensif. Pourquoi fallait-il se plier à toutes ces règles de sociabilisation ? Ne pouvait-on juste pas la laisser tranquille ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Jotho
Expérience : 385
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 22 Juil - 14:34

Un beau combat hein, pas tant que ça à vrai dire. Ce fut un combat brouillon et désorganisé, une chance que Démolosse soit fort. Enfin, faire part de mes doutes concernant ma façon de combattre n'était pas mon intention actuelle. Sortant rapidement de mes pensées et me souvenant que je n'étais pas seul je fis quelques pas dans l'herbe et aux alentours pour vérifier que toute menace était éloignée avant de répondre à Keiko:

-Ces serpents ont envoyés du poison un peu partout, peut être que t'as été touchée. Je préfère m'en assurer, ça peut causer de sales dégâts le poison.


Une pause puis quelques pas supplémentaires avant de reprendre:

-Merci mais je pense que ce combat était plutôt une bataille pour ne pas mourir et pas trés beau hahaha... Enfin, passons. Tu es à Mhyone depuis longtemps ?

Toujours agité je fis quelques pas supplémentaires avant de venir planter mes fesses sur le sol à côté de Démolosse. Le canidé était en pleine séance de regard avec le pokémon de Keiko. Sans animosité ils se contentaient de s'observer l'un l'autre, un langage seulement compris des pokémons à mauvaise réputation ? Allez savoir. Observant les deux créatures avec intérêt et curiosité je lâchai à l'égard de la jeune femme aux cheveux  verts:

-Tu penses qu'ils sont en train de faire quoi là ?

Un sourire se dessina sur mon visage, imaginer que Grimm ait enfin trouvé un pokémon de mauvaise augure comme lui était sûrement quelque chose de positif pour le chien des enfers. Je vins me gratter la tête avant de lâcher un grand bâillement et sentir mon corps s'alourdir légèrement. Le contrecoup de l’adrénaline arrivait. Laissant les deux pokémons à leur occupation j'observais les alentours. Toujours de l'herbe à perte de vue, coupée par le chemin parfois et surplombée par un panneau de bois probablement indicatif. Le vent s'était levé et il soufflait fort, assez pour faire courber l'échine au végétal couvrant la plaine. L'herbe plie mais ne rompt jamais ? Non c'était le roseau je crois ? L'herbe était assez mal vue, on la coupait souvent dés qu'elle était trop grande ou quand elle envahissait le jardin, pauvre plante ! Je divaguais là, non ? Foutu contrecoup !

Je me relevai le plus énergiquement possible, il fallait que je reste ne mouvement pour ne pas somnoler ou m'endormir !

-Keiko, tu vas en ville ?   demandais-je à la jeune fille, tentant de créer un dialogue malgré sa visible aversion pour la discussion.

Je ne perdais pas grand chose à essayer, au pire des cas je me ferais engueuler puis elle partirait de son côté, j'avais l'habitude après tout j'avais été pas mal rejeté par les autres à l'école et j'étais souvent seul avant de croiser Amethilae. Pas d'inquiétudes lecteurs, aucune séance de nostalgie en perspective, seulement le contrecoup qui avait bon dos pour toutes les stupidités écrites par mon créateur... Non je me tais, c'est bon ne me rends pas chauve !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Bord-au-Vent :: Plaine Versatile-
Sauter vers: