HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
"Hey, Il a pas inventé le plat de la main morte celui-là." [Ft. Yuzuru]
"Hey, Il a pas inventé le plat de la main morte celui-là." [Ft. Yuzuru]
Ven 21 Juil 2017 - 8:51
Région d'origine : Hoenn
Messages : 1078

Alexandre Diame

Alexandre Diame
Ma première visite à Viridia. Ce n’était pas une zone que j’avais particulièrement eu envie de visiter dans un premier temps, surement parce qu’elle n’était finalement pas très connue du grand public. C’était un petit village un peu perdu dans l’espace et le temps, mais l’atmosphère paisible qui y régnait était plus qu’agréable. Mais je n’étais pas non plus venu pour buller. J’avais pour projet de visiter la forêt des tilleuls, une vaste étendue arboricole particulièrement dense. Selon certaines rumeurs que j’avais pu glaner à droite et à gauche, certains pokémons que je convoitais étaient présents en son sein. Je n’avais pas vraiment l’ambition d’effectuer une capture aujourd’hui mais plutôt un repérage, d’autant plus qu’Alice avait prévu de m’accompagner. Visiblement, nous avions eu à peu près les mêmes idées concernant notre prochaine capture. Cette dernière allait dont être ma première en duo, et une préparation s’imposait.

J’étais donc arrivé la vieille, prenant place dans un petit hôtel pittoresque qui semblait aussi être le seul du village. Il était confortable, très confortable même, et les prix y étaient plus que raisonnables, du fait de l’éloignement de Viridia par rapport aux autres villes. J’avais donc fait de ma chambre un petit QG et passé une bonne partie de mon après-midi ainsi que le début de ma soirée à étudier les différents pokémons supposés y vivre. Il y avait tout de même de grande chance qu’un tortipousse puisse vivre dans cette immense forêt, mais c’était tout de même un pokémon assez rare. Aussi, j’étais prêt à ne pas m’étonner si je ne le croisais pas. D’ailleurs, j’avais plutôt choisi de chercher des traces de sa présence, sans forcément pouvoir constater sa présence elle-même. Après quelques heures, je choisis de prendre une bouffée d’air frais en allant manger dehors. Prenant le temps de marcher dans la petite ville, profitant de son charme authentique, je trouvais rapidement un restaurant dans lequel m’installer. Je dégustais l’une des spécialités locales en discutant avec le gérant qui n’avait, comme souvent, pas forcément beaucoup de clientèle dans cette période. J’en profitais donc pour apprendre quelques histoires sur la petite ville, puis je le remerciais et quittais son établissement pour profiter d’un repos bien mérité.

Je dormis alors d’une traite jusqu’à l’aube. Il m’avait semblé entendre des bruits durant la nuit, mais je n’étais pas vraiment sûr de leur réalité. J’avais très bien pu les rêver. Pas plus perturbé que ça, je m’habillais simplement, avec un bermuda et une chemise à manches courtes en lin blanc. Je préparais un petit sac, l’épaulant ensuite. Je fis alors passer ma plutôt longue chevelure par-dessus pour ne pas avoir de sensations désagréables, puis je sortais de l’hôtel. La journée était fraiche, sans être trop froide. Il ne faisait malheureusement pas aussi beau que je l’aurais voulu, car un tapis de nuages gris clair c’était formé entre nous et le soleil. Ils n’avaient pas l’air menaçant et la pluie ne risquait pas d’arriver pour le moment, alors je décidais de faire un petit tour dans la ville avant de démarrer mon excursion. Je voulais attendre de voir si le temps risquait de se dégrader car, malheureusement, le réseau de mon téléphone passait assez mal et je n’avais pas accès à la météo du pokéweb. En tout cas, les rues étaient vides, ce qui n’était pas vraiment positif par rapport au gros temps. J’envisageais alors de rentrer à l’hôtel, remettant mon aventure au lendemain, lorsque j’aperçu une jeune femme qui semblait un peu perdue. Son apparence jurait un peu avec celle des habitants du village, pour beaucoup des personnes âgées, ce qui me laissa penser qu’elle était une touriste, comme moi. Je m’approchais alors d’elle, amicalement, avant de lui lancer.

« Salut ! T’as l’air un peu perdue, j’peux t’aider peut-être ? » Dis-je avec un grand sourire.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


"Hey, Il a pas inventé le plat de la main morte celui-là." [Ft. Yuzuru] G7bq
Re: "Hey, Il a pas inventé le plat de la main morte celui-là." [Ft. Yuzuru]
Ven 21 Juil 2017 - 13:18
Région d'origine : Hoenn
Messages : 9

Yuzuru Narumi

Yuzuru Narumi
La nuit m'avait l'air assez paisible, j'entendais les cris d'animaux ressemblant fortement à des hiboux, chouettes et le plus fréquent bruit que j'entendais était un battement répétitif d'ailes, comme si des chauves-souris passaient par là. Mais je n'ai pas le moindre pokédex pour m'informer sur ce qui m'entoure, je sais juste approximativement reconnaître les sons familiers et encore ! J'étais loin de tous les connaître. Bref, je marchais dans cette forêt car je n'avais pas trouvé le sommeil et je préférais continuer ma route plutôt que de m'arrêter, camper et faire un feu inutilement. Bah ouais, mon sac est vide, je fais comment pour me nourrir moi ?! Mes grands-parents sont des tarés, ils ont cru que j'allais tenir plus de deux semaines avec le peu de rations de nourriture qu'ils m'ont laissé ? En plus mon porte-feuilles est vide, je ne sais pas comment gagner de l'argent et pire, je n'ai jamais appris à me débrouiller dans la nature. En tout cas, sympa la famille. J'avais faim, j'avais froid et je me sentais seule comme jamais. La pénombre était omniprésente et le reflet de la lune absent, ça m'agaçait parce que je ne voyais pas où je mettais les pieds, du coup j'utilisais le flash de mon téléphone pour me repérer... « Oh non mais j'en ai marre... Je tourne encore en rond ?! J'arriverai jamais à sortir de ce maudit trou ! » M'exclamais-je avant de soupirer de lassitude.

La solitude me gagnait et l'angoisse montait peu à peu, en plus je venais d'entendre un bruit qui là ne me plaisait vraiment pas. « Les pokémons des environs ne vont tout de même pas m'attaquer... si ?! » Les frissons s'accaparaient de moi tandis que je m'accroupissais et que mes bras recouvraient ma tête enfouie. Je flippais un long moment, recroquevillée sur moi-même dans le noir le plus total. Il n'y avait pourtant pas de pokémon à côté de moi mais je sentais qu'ils se planquaient derrière leurs buissons et qu'ils me surveillaient, méfiants. Je finissais par attraper vivement la pokéball dans ma poche, je l'agrandissais et l'ouvrais rapidement. « Yuki sors vite ! J'ai trop peur, reste avec moi ! » La boule de gaz se formait en baillant au corneille sous mes yeux et le fantominus finit par acquiescer du visage en souriant. Ouf, il veut bien rester avec moi, je suis rassurée. Oui, je me rassure avec la présence d'un spectre, parfaitement !

D'autres se seraient simplement barrés en courant depuis longtemps s'ils avaient vu ça... Et dans un sens, ce genre de scène que j'imaginais me faisait sourire et reprendre confiance. Je me redressais alors tandis que le fantôme montait la garde en flottant autour de moi et je continuais ma route. Au final j'aurai passé ma nuit entière dans cette forêt à trépigner et à shooter dans les cailloux. Je vais finir par avoir des ampoules aux orteils si ça continue. Le soleil se levait enfin et fantominus m'accompagnait toujours silencieusement, apparemment il effrayait les pokémons environnants par sa simple présence car ceux-ci restaient à leur place sans me sauter dessus et c'est plutôt une bonne chose j'ai envie de dire ! « Ah... Un village. Tu dois être fatigué. Tu veux retourner te reposer ? » M'adressais-je à Yuki qui hochait la tête pour me répondre. « D'accord, bonne nuit alors et merci de ton aide. » Je lui tendais sa balle bicolore et il entrait dedans avant que je ne continue ma route ici, dans ce village.

Les nuages s'amassaient dans le ciel et le soleil ne me réchauffait pas le moins du monde malgré qu'il pointait le bout de son nez. Frottant mes bras, je continuais ma route jusqu'à ce que j'en ai marre, je constatais que les rues étaient vides, en même temps c'est pas étonnant, il doit être encore très tôt. Je vérifiais ça sur mon téléphone et d'ailleurs j'éteignais le flash. Ah ouais quand même... Eh bah dis donc. Mais si, en fait il y avait bien une personne dans la rue. Un homme bronzé aux cheveux longs décoiffés et il s'avançait vers moi, oula du calme, reste où tu es toi, il est fou lui. Je me reculais de quelques pas en essayant de cacher ma peur par rapport à lui, ne sachant pas ce qu'il me voulait. Je plongeais mes mains dans mes poches et j'entendais qu'il voulait apparemment juste m'aider car il pensait que j'étais perdue. Je soupirais de soulagement, ce que je peux être méfiante ! Ne sachant plus où me mettre, j'hésitais à m'avancer mais ça ne m'empêchait pas de lui répondre d'une douce voix. « Je cherche un endroit où me reposer et ... où manger, accessoirement. » Lui répondais-je en restant à bonne distance de lui finalement.
Re: "Hey, Il a pas inventé le plat de la main morte celui-là." [Ft. Yuzuru]
Ven 21 Juil 2017 - 18:35
Région d'origine : Hoenn
Messages : 1078

Alexandre Diame

Alexandre Diame
Il a pas inventé le plat de la main morte !



Alors que je m’approchais, je remarquais immédiatement son attitude méfiante. Il fallait dire que nous étions pratiquement, si ce n’est complètement, les seuls dans les rues à cette heure-ci et que, pour elle, j’étais un étranger. Avec cette logique-là, il était plutôt compliqué de lui en vouloir. Elle avait même fait un pas de recul me regardant dans un premier temps avec une incompréhension mêlée de prudence. Ce n’est que lorsque je précisais mes intentions qu’elle sembla un peu se détendre. Je ne pus m’empêcher de sourire, car ce n’était pas la première fois qu’on observait cette attitude à mon égard. Je ne m’en formalisais pas le moins du monde, au contraire. Ces situations m’amusaient car, à part quelques rares exceptions, tout finissait rapidement par rentrer dans l’ordre. Je me stoppais donc à une distance raisonnable pour ne pas qu’elle ait plus à reculer non plus. Elle risquait de se cogner contre quelque chose et, là, elle aurait surement une meilleure raison de m’en vouloir.

Même à cette distance, je pouvais constater qu’elle était fatiguée. Un peu comme quand l’un des miens tentait une traversée du désert et revenait au bout de quelques jours. Elle avait peut-être dû se perdre dans la forée des Tilleuls et, une chance pour elle, elle avait tout de même réussi à se retrouver dans la seule ville, ou du moins le seul village, du coin. Mais elle ne savait peut-être pas où se restaurer ni se reposer, c’est pourquoi je lui proposais de lui montrer.

« Je vois. Si tu veux, et si tu n’es pas trop méfiante, je peux te montrer où manger et te reposer. Viridia n’est pas très grande mais, au moins, les prix sont pas trop chers. En final, tu as un Hôtel et un restaurant à tout casser, et je dois bien avouer qu’ils ne sont pas forcément visibles facilement. A cette heure-ci, le restaurant doit être fermé, mais l’hôtel propose des petits déjeuners, si t’as faim. » Mon ton ne laissait paraitre aucune allusion déplacée ou étrange, il restait amical et courtois. Mon interlocutrice paraissait assez jeune et je m’en serais voulu de la laisser livrée à elle-même dans le froid, sans un endroit pour dormir ou pour se nourrir. Je m’amusais alors de la distance qui nous séparait, tachant de détendre l’atmosphère.

« Tu peux me suivre à la même distance, mais ça sera pas pratique pour discuter. T’en fais pas, j’ai connu ça à mes débuts à Mhyone il n’y a pas si longtemps. En revanche, je me demande bien pourquoi tu as choisi la forêt. Il y a plus simple pour démarrer son exploration ! Enfin, après, c’est selon les affinités de chacun remarque. » Je lui faisais signe de me suivre vers le petit hôtel que j’occupais.

Dans la salle à manger, il y avait tout de même un peu plus de monde, car c’était en quelque sorte le seul endroit actif du village à cette heure-là. Le feu allumé dans la cheminée du fond réchauffait doucement la pièce, rien à voir avec dehors. Plusieurs personnes étaient en train de déjeuner, que je saluais poliment avec un grand sourire, puis je pris place à une table, invitant la jeune fille à faire de même. Je commandais un copieux petit déjeuner et je reportais mon attention vers elle.

« Au fait, j’m’appelle Alex, et toi ? » lui lançais-je avec un sourire.



© ANARCISS pour épicode

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


"Hey, Il a pas inventé le plat de la main morte celui-là." [Ft. Yuzuru] G7bq
Re: "Hey, Il a pas inventé le plat de la main morte celui-là." [Ft. Yuzuru]
Ven 21 Juil 2017 - 21:30
Région d'origine : Hoenn
Messages : 9

Yuzuru Narumi

Yuzuru Narumi
Le jeune homme semblant être un peu plus âgé que moi, semblait comprendre mon hésitation et ma timidité. Il ne se formalisait pas et au contraire il restait patient à sourire naïvement. Si tu crois que c'est juste sur toi que j'ai ce genre de réaction mon coco, tu peux te planter deux ou trois doigts dans les yeux. Voilà ce que je pensais en détournant mon regard avant de poser mes yeux fixés sur un mur banal. C'est moi ou il fait de plus en plus froid ?! J'avais l'impression de rougir des joues mais je les sentais d'un froid pas naturel du tout, c'est une sensation bizarre et assez désagréable à vrai dire. C'est comme si un fantôme s'était tout à coup plaqué sur mon visage. Pourtant Yuki est retourné dans sa pokéball et il ne m'aurait pas joué un tour aussi grossier. Heureusement j'avais ma veste sur le dos et j'en profitais pour mettre la capuche sur ma tête. J'avais des frissons et ça je sais que ce n'est pas la peur qui joue. Sans doute la fatigue alors. Quoiqu'il en soit, je n'y prêtais pas trop attention mais le jeune homme restait là où il était sans pour autant se retenir de me faire une réflexion en même temps qu'une proposition. En effet il marquait une importance sur ma distance. Mais j'fais c'que j'veux... Zut alors !

Malheureusement je n'osais pas lui répondre aussi franchement et directement. En temps normal je l'aurais fais sans soucis, sauf que je n'ai pas l'énergie nécessaire actuellement pour un quelconque combat pokémon si ma franchise devait en déclencher un. L'homme se proposait tout de même de m'emmener à un bon endroit pour ce que je venais de lui demander... C'est tentant ... vraiment tentant, mais ça sent le piège à plein nez ! Rhaaa... J'y vais ou j'y vais pas ?! J'ai tellement peur de ce qu'il pourrait me faire... J'le connais pas mais il a l'air sympa, mais faut pas s'fier aux apparences puis si ça s'trouve il a des plans chelous en tête... Je me dandinais un long moment en réfléchissant de manière totalement parano, laissant mes genoux nus se frotter l'un à l'autre, et comme je suis en jupe j'avoue que j'ai de plus en plus froid, mais je suis surtout hésitante comme jamais. Rhaaa !!! Mais pourquoi j'ai renvoyé Yuki à la sieste, moi ?! Je suis stupide ! Ce serait abuser de lui de le ressortir de sa pokéball ou pas ? Je me frottais toujours les bras et finalement j'me suis mise à avancer en arrêtant de réfléchir.

Je le suivais à un ou deux mètres de distance derrière, silencieusement, de toute façon je n'ai rien à dire et je suis vannée. Encore un kilomètre comme ça et c'est le malaise ! Le jeune homme me reprochait encore une fois ma distance et profitait que je ne répliquais pas, mais il semblait croire que cela avait quelque chose à voir avec les débuts ou pas d'une quelconque aventure à Mhyone... Il parle pour lui en fait ? Ou bien il essaye de faire connaissance ? J'avoue que je ne comprend pas. Je ressemble pas tant que ça à une touriste, si ? Pwah ! Ce serait la honte si c'était le cas. Je regardais derrière nous un court instant, pas rassurée du tout, puis je me retournais pour marcher droit. Il est bizarre le village, y a plein de maisons et personne dans la rue, ça me donne la chaire de poule ! J'entendais une question assez étrange de la part du jeune homme : Pourquoi j'avais choisi la forêt ?! Sans réfléchir je lui répondais comme je pouvais d'une petite voix à peine audible : « Je n'ai rien choisi du tout, je n'ai même pas la carte de votre région. » Il s'arrêtait devant une espèce d'auberge ou plutôt de gîte un peu vieillot mais d'une allure familiale, il entrait et m'invitait à le suivre dans un séjour commun plus rempli que la rue. Je vois. Soit c'est vraiment moi qui me les gèle, soit ils sont tous comme moi à se les peler et ce serait pour ça qu'ils ne sortent pas.

Je suivais par nécessité le jeune homme et m'installais à table face à lui en l'entendant commander au serveur qui venait de nous accueillir, un petit déjeuné. Le serveur enregistrait la commande et s'en allait avant que l'inconnu ne devienne Alex puisqu'il se présentait à moi. Mes yeux se fermaient doucement et je me tenais toujours les épaules, puis il me retournait la question en me tutoyant, j'avais du mal à réagir et à percuter qu'il était déjà passé aux familiarités. « Yuzuru. » Lui répondais-je en me sentant vaciller légèrement d'épuisement sur les côtés. Pourtant cette chaise était confortable... TROP confortable. Mais je résistais à la fatigue et j'ai eu comme un déclic soudain en essayant de me réveiller. Je me relevais brutalement de ma chaise et m'exclamais un peu gênée sur les bords : « Je... Je viens de me souvenir que j'ai rien pour payer... tu- » Oula, je faisais la bourde de le tutoyer sans même être plus proche que ça de lui et automatiquement je me rattrapais en raclant ma gorge. « Vous n'allez pas payer pour moi quand même ! » J'étais vraiment fatiguée et de moins en moins prudente sur ce que je faisais. Il faut vraiment que je dorme et regarder la cheminée là-bas me perturbe un peu en plus d'avoir moins froid grâce à la température de la pièce. J'avais l'impression que cette vision du feu m'apaisait vraiment sur le moment !
Re: "Hey, Il a pas inventé le plat de la main morte celui-là." [Ft. Yuzuru]
Lun 24 Juil 2017 - 10:00
Région d'origine : Hoenn
Messages : 1078

Alexandre Diame

Alexandre Diame
Il a pas inventé le plat de la main morte !




Si certains aurait pu trouver le long silence que nous avions observés jusqu’à l’hôtel plutôt gênant, il n’en était pas nécessairement de même pour moi. Disons simplement que je prêtais assez peu d’importance à ce genre de choses, car j’avais de toute façon suffisamment à réfléchir de mon côté pour ne pas être gêné. En revanche, je pouvais tout de même ressentir la tension de mon invitée, tension que je ne comprenais pas vraiment. Enfin, j’avais proposé de partager un petit déjeuner, c’était pas comme si je l’avais demandée en mariage non plus ! Plusieurs fois, je faillis me retourner pour lui dire qu’elle n’était pas obligée, si elle n’avait pas envie, de me suivre et que je pouvais simplement lui indiquer où était l’hôtel si c’était plus simple pour elle, mais je me ravisais. Elle était jeune et je ne voulais pas que mes propos puissent lui paraitre désagréables, puisque leur fond ne l’était bien sûr pas le moins du monde.

Toutefois, le silence persista tout de même, et l’inconnue restait relativement indéchiffrable. J’essayais de ne pas trop la dévisager, puisque ce n’était pas très poli, mais, disons que la conversation était tout de même proche du néant. D’habitude, ça ne me gênait pas, mais là je sentais réellement que la jeune fille n’était pas dans son assiette. Elle n’en avait peut-être pas trop l’impression, mais elle me dévisageait un peu, sans trop en dire. La seule information que j’obtins était son prénom, Yuzuru, mais ça restait tout de même assez maigre pour parler d’un échange. Etais-ce dû à notre différence d’âge ? Enfin, elle ne semblait pas avoir douze ans non plus, ce qui était hautement improbable. En revanche, elle semblait s’endormir et j’hésitais sur ma tenue à suivre. En fait, je ne savais simplement pas trop ce que je pouvais faire pour elle à ce niveau-là. Enfin, lui proposer de se reposer dans ma chambre, même si je n’y étais pas, ça ne se faisait pas vraiment. Et puis, de toute façon, elle semblait vouloir rester plutôt muette pour le moment, signe qu’elle n’était pas vraiment à l’aise.

Je regardais par la fenêtre, et le temps avait l’air de se gâter. La forêt des Tilleuls était déjà un endroit plutôt dangereux par nature, et je n’avais pas envie de m’y retrouver perdu sous la pluie. L’excursion était donc reportée à plus tard, et j’allais devoir passer une journée plutôt ennuyeuse dans la petite ville. Si j’avais de la chance, la météo s’améliorerait un peu plus tard dans la journée, et j’aurais alors l’après-midi de libre. Perdu dans mes pensées, je ne reportais alors mon attention sur la jeune femme que lorsqu’elle sembla sortir de sa torpeur. Visiblement, ma proposition d’invitation avait dû mal passer. Enfin… Si je l’invitais, je n’allais tout de même pas la faire payer ! En plus, cette option était plus ou moins comprise dans la formule de l’hôtel que j’avais prise préalablement, elle n’avait donc pas vraiment besoin de s’en faire.


« Bah… Si, c’est le principe d’une invitation. » Répondis-je sur un ton amusé. « En plus, c’est plus ou moins compris dans la formule que j’ai payée pour cet hôtel, donc quitte à en profiter… » J’hésitais un peu avant de continuer, mais je finis par me lancer. « En revanche, t’as l’air gênée depuis le début. Si tu préfères déjeuner seule ça me gêne pas, il faut juste que tu le dises ! Après tout, je te file juste un coup de patte, t’es pas du tout prisonnière ! » Lançais-je avec un clin d’œil amical.


© ANARCISS pour épicode

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


"Hey, Il a pas inventé le plat de la main morte celui-là." [Ft. Yuzuru] G7bq
Re: "Hey, Il a pas inventé le plat de la main morte celui-là." [Ft. Yuzuru]
Lun 24 Juil 2017 - 13:13
Région d'origine : Hoenn
Messages : 9

Yuzuru Narumi

Yuzuru Narumi
De toute évidence, je me montrais sous le jour d'une emmerdeuse de première : froide, distante, pas causante et le pire c'est que j'osais m'endormir à table alors que le petit déjeuné commandé par monsieur, n'allait pas tarder à arriver. M'être réveillée en sursaut comme ça avait eu le même effet qu'un coup de fouet dans le dos mais sans la douleur. Je m'excusais de ne pas avoir assez d'argent et de lui faire payer mais de toute évidence il répliquait en s'amusant et en argumentant que je n'allais pas avoir vraiment le choix puisqu'il m'invitait. Rhaaaa ! Mais ce que je peux m'agacer moi-même parfois ! Je suis ridicule : je le repousse, je suis méfiante, je suis distante et en plus je refuse son aide ? Abrutie, conne ! J'étais gênée d'un coup, j'osais plus le regarder et mes joues rougissaient indéniablement tandis que j'hésitais à me rasseoir. Puis Alex me proposait pourtant gentiment de me laisser seule tout en m'indiquant qu'il ne me forçait pas à rester avec lui ni ne me retenait prisonnière, mais je sentais bien sa frustration. Et voilà où ça mène les crises de parano... Pff ! Je soupirais, tentant de me détendre et dandinant de manière gênée. Et alors que j'allais répondre de manière plus décontractée et gentille, deux mecs qui passaient dans mon dos me coupaient l'herbe sous le pied car l'un d'eux me bousculait sans la moindre scrupule.

Ayant très peu de force étant donné ma fatigue, je venais d'atterrir debout mais avachie sur Alex, bon bah au moins avec ça, j'ai plus vraiment besoin d'être parano envers lui. Je me redressais gênée, « Pardon. » m'excusais-je aussitôt d'une petite voix et je me retournais vers les deux mecs en leur lançant un regard noir. Ils étaient vêtus d'une manière bizarre, limite comme des racailles et ils agissaient aussi bizarrement avec des gestes extravertis et tout l'inverse de doux. « Wesh d'où tu m'barres la route toi, tu veux qu'on s'marrav' c'est ça ?! » Me disait vulgairement le premier, probablement celui qui venait de me pousser et le second mec ajoutait d'un ton très intimidant : « BAISSES LES YEUX ! » Ouah, ça commence à devenir chaud dans le coin... J'avais peur, j'commençais à trembler et les serveurs de l'hôtel-restaurant arrivaient pour essayer de calmer le jeu mais leurs tentatives furent vaines. Ils étaient presque impuissants et je continuais de tenir tête à ces deux abrutis, silencieusement. « M'regarde pô comme ça, j'vais t'en décalquer une ! » Me provoquait et menaçait celui qui m'avait poussé. « C'est vous qui êtes en tord, c'est à vous de vous excuser à moi et à ce jeune homme. » Prononçais-je courageusement mais je crois que j'aurai dû me taire.

Alors que notre petit déjeuné venait d'être servi et que le serveur s'était barré la queue entre les jambes histoire de ne pas s'emmêler dans mes ennuis, les deux mecs ne démordaient pas de leur place. Ils continuaient de me provoquer et me menacer du regard et de leurs gestes limite violents. Offusqués de ma façon de leur répondre, ils me tiraient soudain par le bras et m'attiraient à sortir en me disant des choses comme ça : « Viens par là, on va s'expliquer dehors ! » Je n'avais pas la force de les repousser ni de refuser de les suivre. Tout en lâchant un regard appelant à l'aide Alex, je sentais mes jambes bouger toutes seules vers la sortie, puis ce fut la douche froide immédiatement. La pluie tombait fortement et rapidement tandis que les deux hommes malpolis engageaient leurs pokéballs.
Re: "Hey, Il a pas inventé le plat de la main morte celui-là." [Ft. Yuzuru]
Dim 30 Juil 2017 - 16:41
Région d'origine : Hoenn
Messages : 1078

Alexandre Diame

Alexandre Diame
Il a pas inventé le plat de la main morte !



J’observais – avec une pointe d’amusement il fallait bien l’avouer – l’attitude de mon interlocutrice changer du tout au tout. Elle semblait particulièrement gênée par rapport à sa première approche, et ses joues s’empourprèrent prestement. Il n’y avait pourtant pas vraiment de quoi être gêné à mon sens. Son attitude était plutôt logique et je ne nourrissais aucune rancœur par rapport à ses différentes réactions. Il fallait tout de même bien comprendre que je n’étais qu’un inconnu et que, même si j’avais les meilleures intentions du monde, elle ne pouvait pas vraiment le savoir. J’allais la rassurer en lui disant de ne pas s’inquiéter car je ne lui en voulais pas le moins du monde, mais je fus coupé dans mon élan par l’arrivée de deux hommes, qui faisaient plutôt mauvais genre, particulièrement agressifs. Ils devaient également être des touristes puisque, lorsque je scrutais le visage des autres personnes assises dans la pièce où nous étions, on pouvait facilement y lire de l’incompréhension. De toute façon, Viridia était un endroit plutôt tranquille et je voyais mal ce genre d’individus s’y intégrer facilement.

Mais ce n’était pas tout. Non content d’avoir l’air plutôt cons – il fallait l’avouer – ils étaient en plus particulièrement mauvais, bousculant alors la jeune fille qui, fatiguée, s’écroula brutalement sur moi. Je la rattrapais comme je le pouvais. Elle n’avait pas vraiment l’air de s’être fait mal. Elle s’excusa aussitôt, et je lui lançais avec un sourire.

« Pas de soucis. Ça va ? » Puis je reportais mon attention sur les deux hommes qui n’avaient pas l’air d’avoir envie d’en rester là. Visiblement, ils cherchaient tout simplement les emmerdes, mais je n’étais pas vraiment d’humeur à entrer dans leur jeu. Généralement, les ignorer suffisait à désamorcer la situation, mais visiblement ça n’allait pas être le cas cette fois. Vraiment, il en fallait du courage pour s’attaquer à une jeune fille qui semblait particulièrement inquiète. J’allais me lever puis, lorsque je voyais les serveurs arriver, je me ravisais. C’était leur établissement et leur travail après tout. Surtout que, d’une manière générale, les individus comme eux étaient surtout des beaux parleurs qui s’en prenaient à des cibles plus facilement impressionnables. Pourtant, la jeune fille ne semblait pas se laisser faire, ce qui provoquait encore davantage la colère de ses débiteurs. Soudain, ils empoignèrent leur cible avant de la forcer à sortir dehors, sous la pluie qui avait commencé à tomber. S’en était vraiment trop, et, comme je le disais, j’étais loin d’être de ce genre d’humeur. Je soupirais donc avant de sortir à leur suite. Dehors, ils avaient d’ores et déjà commencé les hostilités. Ils s’étaient littéralement monté la tête tous seuls. Je pouvais donc observer leurs deux pokémons sortis, une Nidoqueen et un Cornèbre. D’ordinaire, je leur aurais laissé une chance d’abandonner mais leur attitude m’avait vraiment mis les nerfs à vif. Je me plaçais donc entre la jeune fille et eux.

« Bon. Je suis vraiment pas d’humeur pour vos conneries. Donc je vais vous expliquer comment ça va se passer. Je vais vous mettre une branlée, et vous aller dégager. Sérieusement, vous en prendre à une jeune fille… Bref, pas d’cadeaux pour vous les gars. » Mon ton était dur, comme mon regard, qui trahissait pas colère.

« T’es con ou quoi ? Tu fais le malin devant ta pote mais t’es tout seul mec, maintenant dégage avant qu’on t’éclate aussi ! » Lança de manière agressive l’un des deux protagonistes.

Bon, je relativisais. Au moins, ils feraient peut être un bon entrainement ou au moins un bon échauffement. Je souriais alors en coin, lançant mes pokémons pour seule réponse.

« Kid ! Nuts ! Dégommez moi ces deux débiles ! » Le Laggron et le Libégon sortirent alors de leur pokéball en rugissant, prêts à en découdre.



© ANARCISS pour épicode

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


"Hey, Il a pas inventé le plat de la main morte celui-là." [Ft. Yuzuru] G7bq
Re: "Hey, Il a pas inventé le plat de la main morte celui-là." [Ft. Yuzuru]
Mar 1 Aoû 2017 - 2:05
Région d'origine : Hoenn
Messages : 9

Yuzuru Narumi

Yuzuru Narumi
Alex est vraiment gentil avec moi, il m'avait rattrapé sans m'en tenir rigueur et s'était même un peu inquiété en me demandant si ça allait. J'ai vraiment intérêt à lui rembourser toute sa gentillesse ! Je ne peux plus me permettre d'être la garce froide et parano comme ça, en tout cas en ce qui le concerne, je dois me radoucir au maximum et m'ouvrir un peu plus. Nous étions désormais dehors sous la pluie torrentielle et les deux mecs avaient appelé leur pokémon, un chacun. Que croient-ils contre une jeune fille de ma tranche, que je peux me permettre d'avoir plein de pokémon comme ça ? Ils croient qu'à mon âge je peux être forte et bien expérimentée ? En fait, je ne sais pas si c'est possible mais en tout cas, en ce qui me concerne, c'est loin d'être gagné. Je n'ai commencé mon aventure que grâce à un concours de circonstances et un enchaînement de choses bouleversantes qui se sont produites dans ma vie. Qui plus est, cela ne fait que depuis peu de temps que j'ai ce pokémon. Pour le coup, je ne suis carrément pas confiante. Yuki ne me servira peut-être à rien contre une nidoqueen et un cornèbre. C'est ce que je me disais non-confiante, heureusement, Alex accourait et bizarrement je me reposais sur ses épaules sans la moindre peur.

Serait-ce la fatigue ou bien je serais en train de lui faire confiance comme ça, sans même savoir s'il était meilleur que moi en dressage pokémon ?! « Alex ... tu ... » Tentais-je avant de me taire, par évidence il n'est même pas la peine de poser la question, il est effectivement en train de m'aider gratuitement. Décidément, il n'y a personne pour égaler sa générosité. Il s'opposait seul contre deux crapules et se mettait entre eux et moi. Je me rapprochais tout de même un peu de lui pour rester dans son dos. J'étais inquiète et à la fois mon regard embrumé ne pouvait fixer que ces pokémon qui apparaissaient face au jeune homme après qu'il ait prévenu ces enfoirés : un laggron et un libégon, bon sur le moment j'ai eu du mal à nommer tous ces pokémon, après tout je ne suis pas experte, d'ailleurs je ne sais pas de quel type ils sont tous les quatre.

La question me brûlait les lèvres et elle finit par sortir de ma bouche toute seule pendant que je posais une main inquiète sur l'épaule d'Alex : « Qu'est-ce que je fais ? Tu veux que je lance mon fantominus ? » Ne sera-t-il pas de trop ou ne gênera-t-il pas son équipe ? Je n'en sais rien du tout, si ça se trouve il va être vexé si je le dérange, ou bien il va me croire trop faible si je ne fais rien. Je suis coincée, j'hésite à mort, je ne sais pas quoi faire. C'est bien gentil de m'aider mais je n'ai pas envie de lui courir sur le haricot. Les deux mecs en face en tout cas, étaient de gros enfoirés, ils ricanaient et parlaient entre eux en nous pointant du doigt. Lançant sans doute de loin des critiques en tout genre. J'ai réussi à en entendre une qui ne m'a pas plu du tout. « Tu crois qu'tu vas nous battre ?! Moucheron ! On va t'écraser ta face et tu vas la fermer en moins de deux ! Ta trouillarde de meuf et toi vous êtes vraiment ridicules ! » Lançait-il. Je serrais le poing en me forçant à me taire, pourtant ce serait le moment de répliquer, de prendre confiance en moi, de jeter ma pokéball, je n'allais pas aggraver un combat déjà engagé en répliquant.

« Moi... une ... trouillarde ?! » Ma voix tremblait, le froid de la pluie, la rage et la peur se mélangeaient à la fatigue et créaient le trouble en moi. J'avais la vue embrumée et je finis par attraper ma pokéball dans ma poche. Sans réfléchir, je la laissais tomber au sol à côté de moi, j'étais trop épuisée pour lever le bras. « Y-y-yu... yuki... Montre leur ce que c'est la véritable terreur. » Nos adversaires levaient le bras, pointaient en symbiose le doigt vers nous et ils ordonnaient à leur pokémon le nom de leurs attaques tandis que fantominus pointait le bout de son nez. Ce dernier se réveillait mais il n'allait pas refuser de m'aider vu le regard agréable que le fantôme me lançait.
Re: "Hey, Il a pas inventé le plat de la main morte celui-là." [Ft. Yuzuru]
Mar 1 Aoû 2017 - 12:30
Région d'origine : Hoenn
Messages : 1078

Alexandre Diame

Alexandre Diame
Il a pas inventé le plat de la main morte !




Je ne pus m’empêcher de sourire en entendant les provocations des deux protagonistes. Même là, avec Shax et Caim sous les yeux, ils ne pouvaient pas s’empêcher de fanfaronner. Avaient-ils vraiment conscience de l’énorme erreur qu’ils faisaient ? En réalité, j’étais plutôt loin d’être l’espèce de chevalier héroïque qu’ils semblaient dépeindre dans leur tête. J’en étais vraiment très loin. La noblesse, la chevalerie, je laissais ça à d’autres qui étaient vraiment meilleurs que moi. Ce que je voulais, c’était simplement les détruire. Un combat brutal, sans aucune merci. Pile ce qui me fallait pour me détendre. Il n’y avait rien de meilleur au monde que ce qu’on pouvait ressentir lors d’un combat intense. Je fis une nouvelle fois craquer mes doigts, les regardant avec un air mauvais.

« Je suis content que vous ne vous soyez pas ravisés. » Dis-je simplement, un sourire carnassier aux lèvres. Oui, ça allait vraiment être un bon moment. Un excellent moment même.

Je tournais alors mes yeux vers la jeune fille qui semblait plus inquiète qu’autre chose. Bien sûr, mon regard s’adoucit alors. Elle semblait vouloir faire quelque chose, et se défendre elle-même mais, en même temps, elle n’avait pas l’air rassurée, loin de là. Et je n’étais pas du genre à retenir mes coups, je craignais donc un peu de blesser son pokémon dans la bataille. Enfin, j’allais surement devoir faire attention. Et puis, c’était tout de même assez important pour elle de faire face aussi, même si je n’aurais pas boudé mon plaisir de m’occuper de mes deux adversaires moi-même. C’était aussi comme ça qu’on apprenait, et qu’on progressait. Je lui souriais donc, comme pour la rassurer. Je lui répondis alors.

« Tu peux envoyer ton pokémon si tu veux, mais, à ce moment-là, je retirerais l’un des miens. C’est du deux contre deux après tout. » J’attendais alors qu’elle prenne sa décision. Après un petit moment, et un dernier élan provocateur de ses débiteurs, elle sembla, tremblante, se décider. D’une voix assez peu assurée, elle appela son compagnon à ses côtés. Je rappelais alors Caim, laissant simplement le Libégon sur le terrain. J’aurais pu gérer les deux énergumènes avec seulement l’aide de Shax, mais, finalement, c’était une bonne situation pour que la jeune fille apprenne à se défendre. Je me tournais alors à nouveau vers elle, lui glissant d’une voix rassurante.

« Bon, c’est toi qui choisit lequel tu veux affronter. Je te filerais un coup de main au besoin. Et t’en fais pas, l’important, c’est de croire que tu vas gagner. Et d’en être sûre. Et tu verras que ça ira tout seul après. » Si elle apprenait à se défendre dès maintenant, ça ne pourrait que lui servir. Mhyone n’était certes pas une région aussi noire que Rhode, par exemple, mais elle avait également son lot de dangers. Il fallait donc qu’elle s’y prépare le plus tôt possible. Bien sûr, c’était plus facile pour certaines personnes que pour d’autres, mais tout s’apprenait avec le temps, et il fallait bien commencer par quelque part. Elle n’aurait pas toujours quelqu’un sur qui s’appuyer pour se sortir des mauvais pas.

J’attendais donc patiemment qu’elle se décide. Shax était posté devant moi, voletant et grognant, prêt à passer à l’attaque et à en finir une bonne fois pour toute. Il était aussi revanchard que moi, comme Caim, et c’était peut être pour ça que nous nous entendions si bien. Il ne risquait pas d’avoir une quelconque retenue contre le pokémon adverse, quel qu’il soit. Ce n’était pas son genre, loin de là.




© ANARCISS pour épicode

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


"Hey, Il a pas inventé le plat de la main morte celui-là." [Ft. Yuzuru] G7bq
Re: "Hey, Il a pas inventé le plat de la main morte celui-là." [Ft. Yuzuru]
Ven 4 Aoû 2017 - 11:56
Région d'origine : Hoenn
Messages : 9

Yuzuru Narumi

Yuzuru Narumi
Alex faisait craquer ses doigts d'un air déterminé et il répondait aux provocations des deux abrutis, leur faisant comprendre qu'ils venaient de faire l'erreur de s'obstiner à le combattre car il en profiterait pour les ratatiner. Enfin, si eux ne le comprenaient pas et s'en marraient d'avance, moi de mon côté, j'étais parvenue à le comprendre malgré la fatigue. Alex m'avait autorisé à lancer mon pokémon et me faisait comprendre gentiment qu'il retirerait l'un des siens car c'était un combat en duo, pas en trio. À ce moment là ma pokéball était tombée d'elle-même et mon fantominus en sortait. Il baillait au corneille en se réveillant et le cornèbre ne le lâchait pas des yeux.

L'oiseau de mauvais augure restait immobile au sol, quoique, il jouait à lever une patte qu'il grignotait légèrement de son bec. De la provocation ou bien une toilette de chat en retard ? Je n'en savais rien mais Yuki semblait intrigué. Ma boule de gaz avait tout l'air d'avoir envie de s'amuser un peu et elle tournoyait sur elle-même en lévitant devant moi. Puis Alex me demandait quel pokémon je voulais affronter, il me donnait quelques conseils utiles et tentait de me rassurer, ce qui me fit sourire agréablement durant un petit instant. Puis mon regard noir se tournait vers le dresseur qui m'avait bousculé et finalement, je le redirigeais vers Yuki. C'est lui quoi choisit et s'il est confiant en lui, je vais lui faire confiance. « Je fais peut-être une bêtise mais ... je laisse Yuki choisir, il a l'air de vouloir s'amuser avec le cornèbre alors choisissons celui-là. » Répondais-je au jeune homme.

Le cornèbre était donc au dresseur qui accompagnait celui qui m'avait bousculé. Voilà pourquoi l'autre bourrin s'en était prit à moi avec un pokémon aussi gros que le nidoqueen dans son équipe, il pouvait avoir confiance en lui avec ça. Mais s'attaquer aux plus faibles est vraiment ridicule. J'espère qu'Alex sait ce qu'il fait de maintenir le combat, je n'ai pas envie de me reposer sur lui mais je n'ai pas autant d'expérience que lui. Ça serait moi toute seule, je me serais déjà enfuie en courant. Bref. Le combat commençait et l'autre gars ordonnait à son piaf de lancer l'attaque regard noir tandis que je demandais d'une petite voix à Yuki qu'il envoie malédiction sur l'oiseau. Je ne savais pas trop comment combattre un pokémon que je ne connaissais pas alors dans le doute, j'avais fais lancer cette attaque afin d'avoir au moins un pas d'avance. En théorie cette attaque atteint le pokémon en face en plus de l'effrayer. Si le pokémon adverse tape le mien, il recevra les mêmes dommages. Enfin... je crois. En tout cas les bestioles ne restaient pas de marbre et elles nous obéissaient.

De mon côté j'avais toujours aussi froid et je ne voulais qu'une chose, une couverture ainsi qu'un café bien chaud. Je me rendais compte en m'agrippant légèrement de deux doigts au t-shirt d'Alex, que j'étais en train de tituber. J'avais peur de m'évanouir comme ça en plein combat alors qu'il venait à peine de débuter, en tout cas ce n'est pas parce que j'avais peur du combat que je m'accrochais à lui. Ma vue s'embrumait toujours avec la pluie et je frissonnais. « Je vois presque plus rien. » Chuchotais-je au jeune homme à côté de moi en espérant qu'il m'ait entendue, je n'avais pas envie que les deux adversaires en face m'entendent, qui sait, ils pourraient très bien s'en servir contre moi et profiter de la situation s'ils savaient ce qu'il se passait.
Re: "Hey, Il a pas inventé le plat de la main morte celui-là." [Ft. Yuzuru]
Ven 4 Aoû 2017 - 13:56
Région d'origine : Hoenn
Messages : 1078

Alexandre Diame

Alexandre Diame
Il a pas inventé le plat de la main morte !




Je ne dormais pas vraiment, somnoler aurait été un mot un peu plus exact. Disons simplement que, les yeux fermés, confortable installé – de manière tout de même inappropriée dans certains endroits puisque j’étais a moitié allongé dans le fauteuil, les deux pieds sur la table basse – Je donnais l’impression de mettre laissé sombrer dans un profond sommeil. J’aurais presque pu d’ailleurs. Mais je n’étais pas vraiment fatigué. Pas du tout même. Finalement, je sortais d’une bonne nuit de sommeil et, malgré le mauvais temps et le début mouvementé de la journée, je ne ressentais pas le besoin de me reposer. Enfin, je devais bien avouer qu’avec l’ambiance « cocon » de l’endroit, on se laissait vite aller à une petite sieste. Faute d’avoir sommeil, donc, je tournais mes pensées vers ma région natale, à Hoenn. Dans mes rares moments de repos, et de solitude, elle avait tendance à me manquer parfois. Même si les conditions de vie y étaient particulièrement difficiles, la vie au village, les habitants et l’ambiance d’entraide qui y régnait était particulièrement chère à mon cœur. Je ne l’avais finalement trouvé nulle part ailleurs et il fallait bien dire que, pour survivre, nous n’avions pas vraiment le choix de nous entendre.

Mais, malgré cette nécessité disons, c’était un vrai sentiment presque fraternel qui nous unissait. Nous étions presque comme une seule et même grande famille et, même si mes ambitions m’avaient poussé à m’éloigner d’eux, j’étais bien loin de les oublier. Et particulièrement, mon petit groupe d’ami qui m’avait souvent accompagné pour faire toutes les bêtises que l’on peut faire étant jeune. Nous étions à l’époque trois adolescents du même âge, deux garçons et une fille, et nous nous étions rapidement liés d’amitié. Je me demandais ce qu’ils avaient pu devenir depuis que j’étais parti. Ils m’avaient promis de songer à s’engager, eux aussi, dans la voix du dressage de pokémon, mais ils ne m’avaient pas encore donné de nouvelles.

Je fus rappelé à la réalité par la voix d’une autre jeune fille, et j’ouvrais alors les yeux pour découvrir Yuzu. Visiblement, la patronne lui avait prêté de nouveaux vêtements secs et elle avait pu se reposer. Je n’avais vraiment aucune idée du temps qui c’était écoulé depuis que j’étais dans mes pensées. La jeune fille, en revanche, semblait à peine oser me regarder, et je me demandais bien pourquoi. Elle paraissait particulièrement gêné par rapport à moi et à ce qui c’était passé, mais elle n’avait finalement aucune raison de l’être. J’allais lui dire qu’il n’était pas la peine qu’elle s’en fasse tout une histoire, puisque je n’avais aucun problème vis-à-vis d’elle, et que ce n’était pas non plus sa faute si elle s’était faite agressée, mais elle reprit alors la parole. Elle paraissait vouloir me rendre la pareille niveau aide, même si là, je n’en avais pas vraiment besoin, et j’avais quand même agit de manière un peu désintéressé.


« T’en vouloir ? j’vois pas vraiment pourquoi. Enfin, t’as rien fait d’mal il me semble ! » Lui répondis-je sur un ton amusé.  « Et pour le service, t’inquiète, tu me dois rien. Finalement, tu m’as plus offert un bon entrainement qu’autre chose !  » Continuais-je avec un clin d’œil. « En tout cas, t’as l’air d’aller un peu mieux par rapport à tout à l’heure. T’as pu récupérer ? Ton pokémon va bien ? »



© ANARCISS pour épicode

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


"Hey, Il a pas inventé le plat de la main morte celui-là." [Ft. Yuzuru] G7bq
Re: "Hey, Il a pas inventé le plat de la main morte celui-là." [Ft. Yuzuru]
Ven 4 Aoû 2017 - 15:19
Région d'origine : Hoenn
Messages : 9

Yuzuru Narumi

Yuzuru Narumi
Mon choix avait été des plus instinctifs en effet, mais connaissant mon manque d'information, ce n'était pas injustifié. Et puis fantominus ne lésinait pas sur les efforts qu'il faisait, affligeant sa malédiction et la peur bien méritée au cornèbre adverse. Il me surprend de bien combattre pour une fois car d'habitude il n'en fait qu'à sa tête. J'aurais bien voulu qu'il vise aussi mon agresseur mais bon, tant pis, un combat se doit d'être loyal quoiqu'il en coûte. Le cornèbre essayait une attaque picpic et frappait de plein fouet fantominus tout en s'affligeant sa propre blessure, yeah c'est bien ça ! Je suis un peu contente de moi mais ça ne me donne pas plus d'énergie que ça. En effet je me fatiguais toujours un peu plus mais Alex restait déterminé à éclater mon agresseur et ça c'était plutôt agréable à voir car il combattait la nidoqueen avec brio. De plus il me faisait comprendre que mon choix lui convenait mais bon, moi ça m'agaçait de combattre, j'avais hâte d'en finir.

Je chancelais encore et me sentais partir, pourtant je m'accrochais toujours au t-shirt d'Alex. Ne faisant pas attention à mon manque d'ordre envers Yuki, je ne voyais d'ailleurs pas que l'adversaire en profitait pour multiplier l'attaque picpic. « Yu~ Yuki... Léchouille. » Prononçais-je toujours d'une fine voix et cette fois-ci au hasard. La boule de gaz ne m'entendit pas sur l'instant car elle se reprenait une attaque qui l'affaiblissait. C'est dingue, j'ai l'impression que le combat se retourne contre moi. J'étais vraiment à la limite de tomber et je me retenais encore, faisant l'effort de tenir debout, je voulais finir ce combat debout quitte à être déçue du résultat. Mais Alex me demandait de rappeler mon partenaire et me disait d'aller m'asseoir. Je soupirais, je suppose que je n'ai pas le choix, je suis loin d'être en état de combattre. Je ramassais donc ma pokéball tandis que la boule de gaz léchait l'adversaire, le fragilisant encore plus, en plus de la peur provoquée par de cette malédiction. Au moins j'aurai fais le maximum. J'appuyais sur le bouton de la balle bicolore en levant légèrement le bras tandis qu'Alex lançait son deuxième pokémon prêt à en se battre, puis je rappelais le mien. « Yuki, reviens. » Il m'a entendu et il est revenu aussitôt. Je suis surprise, il obéit vraiment bien aujourd'hui.

Toujours restant dans l'ombre de mon ami, si je puis me permettre de le croire, je m'accrochais toujours à son t-shirt en voulant regarder son double combat à présent. Je me sentais inutile, vraiment nulle et incapable sur le moment. De plus ces idiots là-bas ne cessaient de se moquer de moi : « Quelle abrutie ! Elle est incapable de se battre ! BAH ALORS ! C'est tout c'que t'as dans le ventre ?! Petite conne va. Quand on sait pas s'battre, on combat pas ! » Me lançait l'adversaire que j'aurais normalement dû envoyer au tapis. J'en avais rien à faire qu'il m'insulte de toute façon et je me disais que j'allais répondre à l'idiot par le silence, ça vaut mieux ainsi. Alex me demandait tout à coup de lui faire confiance, durant le combat qu'il menait durement et me disait de boucher mes oreilles. Hélas, je n'étais plus en état de réagir, mes yeux venaient de rendre l'âme et se fermaient tout seuls. Une chance que mes genoux ne fléchissaient pas malgré qu'ils luttaient désespérément à me maintenir debout, dans leur tremblement. La seule chose que je pouvais faire en retard c'était de remettre ma pokéball dans ma poche. J'étais vraiment lente pour le coup et je ne vis pas l'attaque arriver. Il venait de faire lancer un double chant canon, du moins je crois et l'attaque me percutait tout comme les pokémons adverses. Les deux hommes rappelaient leur partenaire et je m'écroulais sur le sol pendant qu'ils prenaient la fuite, ayant l'air effrayés et pressés.

Allongée sur le sol boueux, je restais inconsciente et je subissais la pluie qui frappait mon visage et me glaçait le sang, aussitôt je tombais dans le monde des rêves, n'étant plus connectée à la dure réalité. Dans ce rêve, j'étais assise dans une flaque d'eau et je regardais mes mains, instinctivement, je me redressais et je constatais qu'autour de moi le paysage n'était pas le même. J'étais entourée de brouillard, d'arbres, d'herbes hautes et le temps était humide mais il ne pleuvait pas. J'avançais doucement en appelant pour savoir s'il y avait quelqu'un. La brume s'étendait devant mon regard et mon cri résonnait. J'étais seule et je continuais de marcher longuement sans rien rencontrer de particulier. Je ne me rendais pas compte d'être en train de rêver ni même d'avoir quitté la réalité car je croyais y être encore. Ce qui était bizarre est que je ne ressentais plus rien physiquement.

[Hors rp : Dans mon prochain post, Yuzuru sera réveillée.]
Re: "Hey, Il a pas inventé le plat de la main morte celui-là." [Ft. Yuzuru]
Ven 4 Aoû 2017 - 17:28
Région d'origine : Hoenn
Messages : 1078

Alexandre Diame

Alexandre Diame
Il a pas inventé le plat de la main morte !




L’attaque avais eu l’effet escompté. Le problème, c’est que la jeune fille aussi avait été touchée. Pourtant, je lui avais bien dis de se boucher les oreilles… Bref, je m’en occuperais plus tard. Elle ne risquait franchement pas grand-chose à part un sifflement qui persisterait quelques secondes, mais c’était bien le pire qui pouvait lui arriver. Pour l’instant, je devais me concentrer sur la suite du combat… Si suite il y avait. Comme je l’avais soupçonné, les deux lascars étaient plus des beaux parleurs que de réels dresseurs de talent. Lorsqu’ils virent les dégâts qu’avaient subis leur pokémons ainsi que leurs ouïes respectives, ils ne firent pas long feu. Ils rassemblèrent rapidement leurs affaires, rappelant leurs pokémons et détalant comme des lapins, après m’avoir copieusement traité de tous les noms. Je haussais les épaules, car c’était vraiment la dernière des choses qui pouvait m’affecter.

Je me rendis alors compte, en grimaçant, que la jeune fille c’était évanouie sous la pluie. Mon attaque avait vraiment dû consumer ses dernières forces et elle devait être épuisée. Je n’allais certainement pas l’abandonner sous la pluie, même si je ne la connaissais pas beaucoup. Surtout qu’elle risquait de prendre froid si on ne s’occupait pas d’elle rapidement. Le problème, c’était qu’à Viridia il n’y avait pas non plus tout une multitude d’établissements, donc un hôpital ou un médecin, surtout aussi tôt et à l’impromptue, ça risquait d’être plutôt difficile à trouver. Il n’y avait donc plus qu’une seule option qui s’offrait à moi : la ramener dans l’auberge dans laquelle nous étions plus tôt. Sans doute que la dame qui s’en occupait pourrait la prendre en charge.

Je pris alors la jeune fille dans mes bras, avant de la ramener dans l’établissement. Elle semblait presque dormir paisiblement. Je me dépêchais de rentrer dans le bâtiment pour ne pas qu’elle soit plus trempée que de raison. En nous voyant arriver, la patronne se précipita vers nous. Elle s’enquit immédiatement de la santé de la jeune fille affaiblie, croyant dans un premier temps que c’était les deux protagonistes rencontrés plus tôt qui lui avaient fait ça. Je lui racontais rapidement une partie de l’histoire et, compréhensive, elle accepta de préparer une chambre pour elle. La costaude matrone prit alors la jeune fille dans ses bras et monta s’occuper d’elle. Si je me fiais à ma logique, elle allait surement la changer pour la mettre au chaud, et elle la laisserait se reposer. Il y avait peu de chance que la situation empire, aussi je retournais dans ma chambre pour mettre des vêtements secs et me sécher, puis je redescendais dans la salle commune, où la plupart des gens étaient partis. Je m’installais donc près du feu pour profiter de la douce chaleur de l’âtre et, n’ayant rien à faire en attendant que la pluie se termine, je décidais de m’octroyer un peu de repos. Je me laissais donc lentement glisser dans le sommeil, pour récupérer de toute ces émotions.




© ANARCISS pour épicode

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


"Hey, Il a pas inventé le plat de la main morte celui-là." [Ft. Yuzuru] G7bq
Re: "Hey, Il a pas inventé le plat de la main morte celui-là." [Ft. Yuzuru]
Ven 4 Aoû 2017 - 19:00
Région d'origine : Hoenn
Messages : 9

Yuzuru Narumi

Yuzuru Narumi
Mon rêve continuait et la brume s'en allait au fur et à mesure que j'avançais, je marchais sans me demander où j'allais, sans savoir quoi faire ni connaître les lieux. La sensation était étrange en soit puis la brume laissait place à un paysage de nuit. Une espèce de tour immense me faisait face, le ciel était violet et marbré de rose comme un crépuscule. Je me sentais seule et un peu triste puis j'avais l'impression d'avoir froid mais ce n'était qu'une illusion. J'avançais toujours et j'entrais dans la tour toujours sans me poser de questions, je me disais que peut-être il y aurait quelqu'un dedans puisqu'il n'y avait rien d'autre aux alentours que ce bâtiment, ni personne dehors. Je toquais logiquement à la porte, pas de réponse alors je la poussais. J'ignore totalement ce que raconte la suite de ce rêve car la porte grinçant très bruyamment me provoqua des frissons qui me poussaient à revenir à la réalité.

En effet je m'éveillais en sursaut. Je constatais aussitôt être allongée dans une chambre des plus normales et aux couleurs rassurantes. Le lit était confortable et la literie sentait plutôt bon. Je continuais de regarder autour de moi et je remarquais un réveil à côté qui m'indiquait que l'heure était tout à fait différente de ce matin. Combien de temps avais-je dormi au juste ? Deux heures ? C'est pas trop mal. Tiens, je porte un pyjama qui ne m'appartient pas, c'est assez curieux. Étant inquiète et ne sachant pas pourquoi tout ceci, je décidais de me lever, me sentant reposée comme jamais malgré le peu d'heures que j'avais dormi. Je ne me souvenais que de trois choses précédent ce sommeil : l'hôtel, Alex et le combat qui fut un échec pour moi car j'avais dû rappeler Yuki. Après avoir rabattu la couverture sur le lit pour le refaire correctement, j'apercevais ma veste qui séchait auprès de la fenêtre, posée sur le radiateur, mais j'y pense ! La pokéball de Yuki était dans la veste, il doit mourir de chaud si elle y est encore ! Je me précipitais donc vers la poche de mon vêtement et je récupérais la balle toute tiède. Un rire niais mais soulagé sortit de ma bouche. « J'suis désolée Yuki... Je sais que je fais une très mauvaise dresseuse et que tu aurais préféré continuer d'être le pokémon de mon frère. » Voilà que je parle à une balle plutôt qu'à la boule de gaz... Bon bah pas grave.

Je plongeais la balle dont je ne voulais pas me séparer, dans la poche du pantalon et je décidais de sortir de la chambre en ayant enfilé ces chaussons qui semblaient appartenir à l'hôtel. Ensuite je suivais le couloir inconnu mais qui indiquait le chemin de l'accueil. Arrivant en bas, je cherchais à droite puis à gauche. Je remarquais aussitôt qu'on me pointait du doigt le jeune homme qui m'avait aidé tantôt, il se tenait près de la cheminée ou plutôt de cet âtre, j'ai décidément un vocabulaire inadapté pour cet hôtel qui semble traditionnel. J'arrivais donc à côté de lui et je souriais en m'asseyant. « Merci de m'avoir tant aidé... Bon je sais que j'ai été nulle, aussi je m'excuse pour mon comportement, j'espère que tu ne m'en veux pas trop. » Je n'osais pas croiser son regard, aussi je ne remarquais pas ses traits fatigués ou endormis. J'espérais ne pas le déranger et je me demandais comment je pourrais lui rembourser toute son aide. C'est vrai après tout, il m'a invité à l'hôtel, il m'a payé le petit déjeuné que d'ailleurs je n'ai toujours pas goûté, puis il m'a sauvé de ces délinquants. Enfin sauvé est un mot bien fort mais je n'en ai pas d'autre pour nommer ce que je ressens pour Alex.

La reconnaissance d'être si généreusement aidée et chouchoutée en plus, est si forte en moi que j'avais l'impression que je pourrais faire toutes les tâches qu'il me demande d'accomplir, sans même rechigner ou grimacer. « S'il y a quoique ce soit que je puisse faire pour te remercier, dis le moi et je le ferais, c'est promis. » Ajoutais-je en regardant le feu.
Re: "Hey, Il a pas inventé le plat de la main morte celui-là." [Ft. Yuzuru]
Lun 7 Aoû 2017 - 17:10
Région d'origine : Hoenn
Messages : 1078

Alexandre Diame

Alexandre Diame
Il a pas inventé le plat de la main morte !




Je ne dormais pas vraiment, somnoler aurait été un mot un peu plus exact. Disons simplement que, les yeux fermés, confortable installé – de manière tout de même inappropriée dans certains endroits puisque j’étais a moitié allongé dans le fauteuil, les deux pieds sur la table basse – Je donnais l’impression de mettre laissé sombrer dans un profond sommeil. J’aurais presque pu d’ailleurs. Mais je n’étais pas vraiment fatigué. Pas du tout même. Finalement, je sortais d’une bonne nuit de sommeil et, malgré le mauvais temps et le début mouvementé de la journée, je ne ressentais pas le besoin de me reposer. Enfin, je devais bien avouer qu’avec l’ambiance « cocon » de l’endroit, on se laissait vite aller à une petite sieste. Faute d’avoir sommeil, donc, je tournais mes pensées vers ma région natale, à Hoenn. Dans mes rares moments de repos, et de solitude, elle avait tendance à me manquer parfois. Même si les conditions de vie y étaient particulièrement difficiles, la vie au village, les habitants et l’ambiance d’entraide qui y régnait était particulièrement chère à mon cœur. Je ne l’avais finalement trouvé nulle part ailleurs et il fallait bien dire que, pour survivre, nous n’avions pas vraiment le choix de nous entendre.

Mais, malgré cette nécessité disons, c’était un vrai sentiment presque fraternel qui nous unissait. Nous étions presque comme une seule et même grande famille et, même si mes ambitions m’avaient poussé à m’éloigner d’eux, j’étais bien loin de les oublier. Et particulièrement, mon petit groupe d’ami qui m’avait souvent accompagné pour faire toutes les bêtises que l’on peut faire étant jeune. Nous étions à l’époque trois adolescents du même âge, deux garçons et une fille, et nous nous étions rapidement liés d’amitié. Je me demandais ce qu’ils avaient pu devenir depuis que j’étais parti. Ils m’avaient promis de songer à s’engager, eux aussi, dans la voix du dressage de pokémon, mais ils ne m’avaient pas encore donné de nouvelles.

Je fus rappelé à la réalité par la voix d’une autre jeune fille, et j’ouvrais alors les yeux pour découvrir Yuzu. Visiblement, la patronne lui avait prêté de nouveaux vêtements secs et elle avait pu se reposer. Je n’avais vraiment aucune idée du temps qui c’était écoulé depuis que j’étais dans mes pensées. La jeune fille, en revanche, semblait à peine oser me regarder, et je me demandais bien pourquoi. Elle paraissait particulièrement gêné par rapport à moi et à ce qui c’était passé, mais elle n’avait finalement aucune raison de l’être. J’allais lui dire qu’il n’était pas la peine qu’elle s’en fasse tout une histoire, puisque je n’avais aucun problème vis-à-vis d’elle, et que ce n’était pas non plus sa faute si elle s’était faite agressée, mais elle reprit alors la parole. Elle paraissait vouloir me rendre la pareille niveau aide, même si là, je n’en avais pas vraiment besoin, et j’avais quand même agit de manière un peu désintéressé.


« T’en vouloir ? j’vois pas vraiment pourquoi. Enfin, t’as rien fait d’mal il me semble ! » Lui répondis-je sur un ton amusé. « Et pour le service, t’inquiète, tu me dois rien. Finalement, tu m’as plus offert un bon entrainement qu’autre chose ! » Continuais-je avec un clin d’œil. « En tout cas, t’as l’air d’aller un peu mieux par rapport à tout à l’heure. T’as pu récupérer ? Ton pokémon va bien ? »



© ANARCISS pour épicode

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


"Hey, Il a pas inventé le plat de la main morte celui-là." [Ft. Yuzuru] G7bq
Re: "Hey, Il a pas inventé le plat de la main morte celui-là." [Ft. Yuzuru]

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: MHYONE :: Viridia-
Sauter vers: