HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Ivar Northway
Ivar Northway
Mer 2 Aoû 2017 - 4:53
Région d'origine : Mhyone
Messages : 449

Max Lochlainn

Max Lochlainn
Ivar Northway




Surnom : Hrafn
Espèce : Roucool
Nature : Brave, curieux et fidèle
Détails : Il porte un foulard rouge autour du cou, c'est un mâle.

identité
irl


Nom : Ivar
Prénom : Northway
Âge : 20ans
Région d'origine : Johto
Groupe du Poryweb : Emblème du Guerriaigle
Archétype : Combattant
Feat :  Edward Elric - Full Metal Alchemist

Surnom : Max
Âge : 23ans
Comment avez-vous découvert le forum ? En vadrouillant sur ce cher Google
Autre chose ? Bonjouuuuuur !
psychologie & physique

Ce qui est certain, lorsque l’on croise Ivar pour la première fois, c’est que le jeune homme ne brille pas par sa carrure. De taille moyenne, plutôt fin, il se fond dans la masse aussi facilement que c’en est presque déconcertant. Pourtant, lorsque l’on regarde de plus près, il est aisé de se rendre compte qu’Ivar fait partie de ces sportifs casse-cou qui poussent sans cesses leurs corps et leurs mental dans leurs derniers retranchements, de par ses muscles secs et les nombreuses cicatrices qui parsèment son corps, dont le plus beau spécimen est une balafre d’une dizaine de centimètres sur son avant-bras. Un oeil méticuleux pourrait compter 27 stigmates, répartis aléatoirement sur le corps du garçon. Il possède aussi un tatouage, un sorte d’arbre d’entrelacs lui parcourant le dos. Mais, comme dit précédemment, ces marques sont presques invisibles à un oeil non-averti, d’autant plus qu’Ivar ne les montre pas de façon ostentatoire, le garçon étant, la plupart du temps, vêtu d’un pantalon noir sérré, de bottes de marche et d’un pull en laine vert kaki ou d’une veste en jean sans manche par dessus un tee-shirt blanc des plus simples. Seuls accessoires étranges, une chaîne en métal épaisse accrochée à son pantalon du devant, jusqu’à sa poche arrière, lui empêchant de perdre son porte-monnaie durant ses lubies aventurières, ainsi qu’un casque audio, qui entoure son cou quand il n’est pas sur son crâne blond, ce qui est rare.
 
Pourtant, si l’apparence globale du jeune homme paraît singulière, son visage fin et ses yeux perçants d’un gris-bleu clair, laissent une toute autre impression à un éventuel admirateur. Son regard transperce de cette façon qui met mal à l’aise, brillant d’un éclat jeune et fougueux, ses sourcils froncés  venant ajouter à cette impression de confiance en soi. Un nez anguleux venant surplomber une bouche fine s’étirant presque constamment en un sourire en coin, tandis qu’une barbe légère lui mange les joues, cachant maladroitement deux légères balafres, une sur chaque joue. Ses cheveux couleur de paille, sont portés assez longs pour les attacher en queue de Ponyta.

Au final, son physique ne fait que rappeler qu’Ivar est un jeune homme qui aime la spontanéité de la vie, capable de voir du défi partout et en toute chose, s’attachant plus à son désir de liberté et à son envie d’adrénaline qu’à la tranquillité du quotidien. Franc, il n’hésite jamais à dire ce qu’il a sur le coeur, une vertue aussi appréciée que vue comme un manque de politesse. Il sait aussi être borné, quand il a une idée en tête, il fera tout pour la mettre à exécution, même si pour cela il doit se mettre à dos les personnes qui lui sont chères. Cependant, bien que téméraire et amateur de défi et malgré les nombreux coups reçus sur la tête, le jeune homme est loin d’être stupide. Sa vivacité d’esprit lui donne une capacité d’improvisation impressionnante, tant et si bien qu’il arrive à se sortir de la plupart des situations. C’est aussi un grand moqueur.
Cependant, un tel caractère ne fait pas de lui une brute. Ivar désapprouve la violence inutile et n’aime pas blesser les gens qui l’entourent. Une fois le masque de tête brûlée brisée, il s’avère même plutôt sensible, montrant un sens certain de la loyauté et une grande capacité à aimer tout ce qui l’entoure. Il est seulement persuadé que pour profiter de la vie à fond, il faut sans cesse être en mouvement.
Passionné de musique, il ne lâche jamais son casque, ne ratant pas un moment de calme pour écouter les dernières sorties musicales, agrémentant les moments forts de sa vie de nombreuses mélodies qui lui permettent de se les remémorer. Pourtant, il n’est pas musicien et ne joue d’aucun instrument.
C’est aussi un fêtard, ne ratant jamais une occasion pour boire un verre avec quelques camarades.
Le jeune homme est sociable et malgré sa franchise arrive à maintenir de bonnes relations avec sa famille et ses amis. Sa bonne humeur et ses railleries font le bonheur des gamins du quartier ou il habite. Ivar est tout aussi à l’aise avec les Pokemon, n’hésitant pas à les nourrir ou à les observer, écoutant la musique de leurs cris.

 
histoire

C’est à Johto, dans la banlieue de Doublonville qu’Ivar vit le jour. Enfant il était déjà turbulent, essayant sans cesse de sortir jouer dans la rue, d’attraper un Ratatta qui passait, revenant les mains vides, couvert de bleus. Issu d’une famille modeste, il eut une éducation des plus normales, allant à l’école la journée, jouant avec ses camarades l’après-midi, apprenant à faire du vélo, grimpant ou ses petites mains arrivaient à s'agriper.
Il ne voyait que peu son père, celui-ci travaillant en tant que contrôleur à la gare de Doublonville voyageait souvent et rentrait peu. Sa mère elle, l’élevait comme elle pouvait avec sa grande soeur.
C’est à l’âge de dix-ans que Ivar vit sa soeur partir, quittant la maison pour recevoir un Pokémon de la part du professeur Orme. Elle avait seize ans et allait entamer son voyage pour devenir éleveuse. Ce souvenir restera gravé dans la tête d’Ivar, celui-ci se revoyant souvent tenir la main de sa mère tandis que sa soeur tournait les talons, bien qu’il ne sache pas pourquoi cette image lui tenait tant à coeur. Jamais il ne revit Hélène.
C’est aussi à cette époque là qu’il reçut son premier lecteur de musique et son casque, qu’il ne lâcha plus, les ayant toujours avec lui. Petit à petit il grandissait, devenant de plus en plus agile. Las de poursuivre les Rattata il se mit à chercher les Roucool, Hoothoot et autres Pokémon oiseaux qui traînaient à côté de chez lui, n’hésitant pas à grimper sur les toits des immeubles de sa ville natale pour cela, s’arrêtant souvent sur un rebord pour les entendre hululer et roucouler tranquillement. Tout allait bien dans le meilleur des mondes.

Une chaude après-midi d’été, Ivar allait alors sur ses seize ans, il promenait tranquillement dans les rues de Doublonville. Le jeune homme errait seul dans son quartier, tout semblait calme, la plupart des habitants et des Pokémon se protégeant du soleil. Dépassant l’angle d’une ruelle, il sentit les poils de son cou se hérisser. Scrutant autour de lui, cherchant la menace des yeux, il continua d’avancer dans la rue étroite. Tout était trop calme. Retirant son casque, ses yeux se posèrent sur quatre silhouettes qui se découpaient en contre-jour sur le soleil tombant de fin d’après-midi. Les deux hommes au milieu de la ruelle en observaientt un autre en mouvement. Ivar mit un moment à se rendre compte de ce qui se passait, ce sont surtout les cris et le bruit sourd de coups qui lui ont fait comprendre le spectacle qui se déroulait sous ses yeux. Un jeune garçon de l’âge d’Ivar était en train de se faire molester par trois grosses brutes.

Ivar resta d’abord planté là, incrédule et indécis. Il finit par faire un pas, puis deux, prenant son courage à deux mains pour avancer vers les brutes. Finalement assez proche de celles-ci, il les héla. Les deux hommes qui regardaient la scène se tournèrent vers lui d’un bloc. Le blondinet se souvient surtout d’à quel point ils étaient hideux, avec leurs sourires édentés, leurs cheveux gras et leur ventre qui leur dépassaient de vieux tee-shirt troués. Ni une ni deux Ivar les gratifia d’un chapelet de jurons, tous plus imaginatifs que les autres afin de détourner l’attention avant de se retourner pour s’enfuir. Il n’eut pas le temps de terminer. La brute la plus proche lui attrapait l’arrière du col et l’attirait à lui, armant son énorme poing. Il était foutu et il le savait. Le premier coup fit mouche, sur la joue droite. Puis le second. Ivar ne réussit pas à compter les suivant, tant sa tête résonnait. Il finit par s’effondrer au sol, n’arrivant pas à se lever, dès qu’il essayait, ses bras se dérobaient sous lui, ses jambes refusant de le porter. Il entendait seulement le rire des brutes, tandis que celles-ci lui prenait son portefeuille et son lecteur audio. Personne ne sait combien de temps il resta là, allongé à côté de l’autre victime. Mais quand la nuit tombait, Ivar entendit un bruit d’aile. Quelque chose se posait à côté de lui. Rouvrant les yeux, le jeune homme ne vit qu’un jeune Roucool qui l’observait en penchant la tête sur le côté. Le Pokemon s’approcha de lui en sautillant, continuant de roucouler comme si tout allait bien. Ivar tendit une main vers lui, dans laquelle le Pokemon oiseau mit sa tête. Puis ce fut de nouveau le noir.

Le jeune garçon se réveilla à l'hôpital ou on lui expliqua qu’il avait été roué de coup et retrouvé assommé dans une ruelle, serrant un Roucool dans ses bras. Il resta hospitalisé jusqu’à ce qu’il soit complètement remis.
Ivar avait décidé de ne plus se laisser faire.
Il commença à suivre des cours de boxe, en continuant les cours, sortant de moins en moins pour éviter de recroiser les brutes.

Au fil des années il grandit, devint plus fort, plus agile. La boxe le mettait en forme. Il n’attendait plus qu’une chose, qu’une situation semblable arrive, afin qu’il montre à tous qu’il s’était préparé à toute éventualité. Il se mit à rêver de combats épique, seul contre une dizaine d’adversaires, attendant seulement de se venger.
Ses envies de féroces batailles le poussèrent un jour jusqu’à l’arène Pokémon, ou il observait les combats que la Championne menait d’une main de maître. Il y vit de nombreuses victoires de Blanche, mais aussi de nombreuses défaites, comprenant petit à petit que ce qui était important dans un combat, que ce soit entre humains ou entre Pokémon, ce n’était pas le résultat, mais le combat en lui-même. Les rares visites devinrent rapidement un rendez-vous quasi journalier, le jeune homme pensant de plus en plus à se lancer à l’aventure, comme sa soeur.

C’est à l’âge de vingt ans qu’il eut sa vengeance. Alors que ses pas le menait jusqu’à l’arène, il entendit un bruit sourd qu’il reconnut de suite. Celui d’un pied qui s’enfonçait dans la chair. Sauf que cette fois la victime n’était pas humaine mais un pauvre Pokémon. Le Roucool piaillait, se débattant pour se défendre contre son agresseur. Visiblement, il n’arrivait pas à bouger assez pour lancer la moindre attaque, tandis que le garçon qui le frappait arborait un sourire malsain. Ivar ne réfléchit pas et ne se souvient pas bien de ce qui se passa ensuite, la rage qui le submergea effaçant de sa mémoire le moindre coup qu’il porta en défendant le Pokémon. Il ne reprit pleinement conscience de ce qui l’entourait qu’au centre Pokémon, alors qu’il attendait que le Roucool soit soigné par les infirmière. Son esprit vagabonda, se remémorant les combats qu’il avait vu à l’arène, la confiance palpable entre Blanche et ses Pokémon. Il savait qu’elle aurait agit comme lui. Que ses Pokémon en aurait fait autant pour elle. Il comprenait et il l’enviait.
Quelques heures plus tard, les infirmières ramenèrent le Roucool à Ivar. Le Pokémon se jeta dans les bras du jeune homme, remplit de gratitude, ne cherchant qu’à le remercier de son aide. Ils avaient tissé ce lien de confiance si propre à un Dresseur et son Pokémon. C’est là qu’Ivar sut qu’il était prêt, qu’il sut que son voyage allait commencer.

Quelques mois plus tard, il commença à entraîner Roucool, demandant souvent conseil à Blanche pour l’éducation de son Pokémon. Celui-ci se montra malin et capable de voler à une vitesse impressionnante. Il le nomma Hrafn. Enfin un soir, alors qu’il se demandait comment commencer son voyage, Hrafn s’approcha de la carte que le jeune homme observait, voulant picorer une miette du déjeuner du garçon. Le bec du Pokémon toucha la partie de la carte qui représentait Mhyone. Ivar décida alors que son voyage commencerait là-bas plutôt que dans sa région natale.

Il partit un mois plus tard, sa mère le regardant s'en aller alors qu'il ajustait sa veste en jean sur ses épaules. Cette fois-ci, il était de l'autre côté de la porte.
Re: Ivar Northway
Mer 2 Aoû 2017 - 19:19
Messages : 1843

Admin

Admin
BIENVENUE SUR MHYONE




Bienvenue à toi avec ce charmant personnage ! Et un choix de starter plutôt étonnante, hâte de voir comment tu vas te débrouiller avec ça ! Et sur ce...

Tu es dès à présent validé ! Nous espérons que tu t'amuseras sur Mhyone RPG. Si tu as la moindre question, n'hésite pas à aller en poser dans la partie Question & Suggestions. Tu peux regarder les nouveautés pour connaître les événements en cours. Nous t'invitons à créer un sujet dans les T-Card pour regrouper toutes les informations nécessaires à ton voyage. Tu as désormais dans ton inventaire 3 Pokéballs et un starter.

Tu peux demander un RP ici, ou nous rejoindre sur Discord !
Bon jeu !


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: DETENTE :: Archives :: Archives Administratives :: Présentations-
Sauter vers: