HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Maverick Wright | Terminée
Maverick Wright | Terminée
Jeu 10 Aoû 2017 - 19:01
Région d'origine : Rhode
Messages : 3

Maverick Wright

Maverick Wright
WRIGHT MAVERICK




Surnom : Porphyre
Espèce : Limagma
Nature : Discret
Détails : Porphyre est assez curieux du monde qui l'entoure, et il aimerait bien en voir plus et se balader librement pour regarder à droite ou à gauche, mais puisqu'il est encore très jeune, il est relativement timide et essaie de ne pas se faire remarquer.

identité
irl


Nom : Wright
Prénom : Maverick
Âge : 17 ans.
Région d'origine : Rhode - Pyrite
Groupe du Poryweb : Sceau de l’Ossatueur
Archétype : Combattant
Feat : Kida Masaomi - Durarara

Surnom : Fournaise
Âge : 22 ans.
Comment avez-vous découvert le forum ? Sans doute à travers un partenariat, il y a plusieurs mois.
Autre chose ? Aucune pour le moment.
psychologie & physique



Physique

N’ayant que dix-sept ans, Maverick espère qu’il n’a pas encore fini sa croissance, puisqu’il se trouve trop petit du bas de son mètre soixante-neuf. Ce détail, associé au fait qu’il ait tendance à apparaître comme soigné, ses cheveux étant coupés mi-longs régulièrement, et au piercing présent à son oreille laissent suggérer qu’il fait attention à son apparence. En fait, ça n’est pas vrai du tout, et il est juste satisfait de la couleur de ses cheveux et du fait qu’il ne trouve pas grand chose à redire sur sa masse corporelle, faisant de l’exercice régulièrement - chose qui lui servira bien dans son voyage sans doute. À la place, c’est le genre de personne qui est capable d’oublier la couleur de ses yeux - marrons, certes, mais quel marron ? - ou de ne pas être gêné du tout par la saleté et le manque de commodités qui peuvent survenir lorsque l’on s’éloigne un peu trop du monde moderne, pour explorer une grotte en profondeur, par exemple. Il attache juste une assez grande importance aux conventions sociales et fait donc en sorte de ne pas être une loque lorsqu’il croise du monde.

Habituellement, il a tendance à privilégier des vêtements dans lesquels il se sent bien et est à même de bouger, ce qui fait que son style n’est pas fondamentalement différent de celui des autres adolescents de son âge si ce n’est peut-être une présence un peu plus importante de couleurs vives puisqu’il apprécie celles-ci. La plupart du temps, il porte aussi un accessoire ou deux, comme un foulard ou une écharpe parce qu’il trouve le climat relativement froid par rapport à celui de sa région natale. Lorsqu’il y a beaucoup de soleil, il n’est pas rare non plus de le voir équiper de lunettes appropriées à la situation ou d’un chapeau pratique pour en cacher les effets - donc relativement large, un peu comme un sombrero en un peu moins pointu que les modèles typiques.

Dès lors qu’il est en ville, l’hygiène est respectée, et sa peau prend généralement une odeur lavande, mais il laisse un peu trop facilement ça de côté en explorant - s’il ne trouve pas d’eau, il ne va aller hors de son chemin pour en trouver et se laver - et préserve plutôt celle qu’il a pour boire à la place -, et au vu de ses Pokémon, il n’est pas encore prêt à en avoir accessible à tout moment. Il peut donc rebuter certaines personnes et apparaître très différent en fonction des situations. Il faut dire qu’il a aussi du mal à se retenir de toucher pierres et cailloux un peu partout et qu’il n’a aucun problème à fouiller un tas de charbon sans prendre des précautions préalables ou à glisser sur des choses un peu trop ferrugineuses pour les vêtements claires qu’il privilégie.

Psychologie

Déterminé, Maverick a une vision claire de ses objectifs personnels et n’a guère de difficultés à savoir vers quels dénouements se diriger lorsque confronté à une situation ; il sait ce qu’il veut et le sait vite. Toutefois, il ne se précipita pas, ce qui rend ses opinions suffisamment réfléchies pour être, en règle générale, stables dans le temps. Cela lui permet de travailler suffisamment pour avoir une chance d’aboutir là où il se voit, d’être capable d’un effort sur la durée, mais lui octroie également un côté borné puisqu’il aura beaucoup de mal à vivre une situation qui ne se passerait pas comme il l’avait envisagée. Le fait qu’il tente néanmoins de rester ouvert d’esprit et d’imaginer plusieurs scénarios fait qu’il est habituellement à même d’éviter la plupart des retombées négatives sur son estime personnelle lorsque l’option la plus idéale n’est pas atteinte.

Réaliste, il a tendance à garder les pieds sur terre et à considérer les choses telles qu’elles sont réellement. Devenir un bon dresseur, par exemple, n’est pas une chose se produisant spontanément lors de l’élaboration d’un lien positif entre l’humain et son compagnon. Des obstacles existent, les utopies ne sont pas faites pour être réalisées, et il en a conscience, même s’il ne peut pas s’empêcher de rêver parfois de choses idéelles. Jauger correctement ses capacités et les prendre en considération lui est toutefois assez difficile si la conclusion aboutit sur le fait qu’il ne faille rien faire, qu’essayer est une perte de temps. Après tout, on n’atteint pas ses rêves sans faire quoi que ce soit, n’est-ce. Donc ne pas agir n’est généralement pas accepté par l’adolescent comme étant une option valable, et il préfèrera essayer même avec les chances contre lui dans une situation où il serait plus sage d’abandonner dès le départ.

Ambitieux, il ne vise pas la dernière marche du podium – même s’il est capable de trouver satisfaction dans le fait de l’avoir atteinte. Ce qu’il souhaite, c’est changer durablement l’image qu’on les gens des Pokémon de type roche, et il est prêt à beaucoup pour y parvenir. Malgré tout, devenir champion de la ligue, par exemple, n’est que secondaire – même si cela l’intéresserait. S’il vise une telle place, et s’il voit les choses en grand, c’est parce qu’il souhaite mettre toutes les chances de son côté et qu’il pense que le fait d’échouer ne l’empêchera d’être satisfait de sa vie ainsi que de la direction qu’il lui aura donnée ; ainsi, il est capable d’utiliser ses envies de grandeurs, celles que chaque adolescent a, pour l’aider à avancer encore et encore jusqu’à trouver ses limites – dont il n’a pas vraiment idée.

Orgueilleux, il se sent comme étant talentueux dans la plupart des domaines, même s’il sait que c’est probablement faux. Son égo étant assez important, il se fait facilement blesser par tout ce qui va à l’encontre de sa volonté – mais il y est habitué. Bien qu’il sache qu’il ne vaut pas autant qu’il le pense, il ne peut pas vraiment s’empêcher de dire l’inverse lorsqu’il parle. Il se retrouve assez facilement dans des situations qu’il avait vu venir et pour lesquelles il avait déjà prévu un dénouement négatif parce qu’il a du mal à se retenir lorsqu’il est question de lui et de ses capacités. Il fait un meilleur conseiller pour les autres que pour lui-même, n’arrivant pas à se gérer lui-même.

Timide, le jeune dresseur reste facilement replié sur lui-même, gardant la plupart de ses émotions pour lui, mis-à-part ce qui relève de l’émerveillement ou de l’enthousiasme – qui ont tendance à transparaître plus facilement sur son visage qu’il le veuille ou non et qu’il laisse plus facilement s’exprimer. Cette distance entre lui et les autres lui permet de prendre un peu plus de recul sur ses réactions, et de ne pas trop laisser les parties de sa personnalités un peu moins appréciables déborder sur ses relations avec autrui, donc il est satisfait de la chose, même si cela le limite également. Parfois, il peut s’emballer et parler pendant des heures au lieu de rester en retrait, mais les sujets de conversations pour lesquels cela arrive restent rares et peu abordés en temps normal.

Énergique, il est toujours prêt à avancer, à se lancer dans de nouvelles activités ou à explorer de nouveaux endroits. Il a aussi tendance à ne pas pouvoir rester en place et toujours faire les cents pas s’il se retrouve coincé à un endroit pendant trop longtemps. Faire de grands gestes et des mouvements un peu brusques fait également partie de sa nature, ce qui surprend parfois son Limagma et fait qu’il essaye de corriger cette partie de sa personnalité – ce qui est également motivé par le fait que l’espace est moins disponible dans les grandes villes et qu’il n’a pas trop envie de se faire remarquer en cognant dans des gens ou des objets lorsqu’il est à Nox Illum. Les périodes de creux sont généralement courtes, et son enthousiasme revient vite – ou tout du moins, ça s’est toujours passé comme ça jusqu’à présent.

Collectionneur, il est incapable de ne pas trimbaler des pierres à droite ou à gauche et serait du genre à se balader avec une valise pleine de cailloux tout en restant joyeux lorsqu’il doit en assumer les conséquences - le poids, principalement. Il se retrouve également souvent à payer des frais supplémentaires pour envoyer les lourds colis résultant de ce hobby particulier aux membres de sa famille pouvant les garder sous la main pour lui jusqu’à ce qu’il se soit finalement installé quelque part.

histoire


Villes fantômes plongées dans la misère d’un âge d’or passé et terres arides à perte de vue, désertées même des Pokémon, c’est tout ce qu’a connu Maverick depuis sa naissance. La seule richesse de Rhode, son sous-sol fort de ses concentrations en éléments minéraux et en métaux déposés-là des suites de processus liés à la mise en place du volcan local, avait attiré ses parents bien avant sa naissance, ceux-ci travaillant dans l’industrie minière. Roche et sable, c’était tout ce qu’avait le jeune homme et tout ce qu’il pouvait côtoyer, en plus de Pyrite qui n’était pas ville que l’on pouvait considérer comme en bon état. Il apprit tôt à reconnaître la variété certaine qui existait dans tout ce qui l’entourait, à distinguer les gîtes épithermaux, les roches s’étant mises en place au cours du dernier cycle orogénique, les dépôts porphyriques liés à l’activité volcanique ou encore les roches du désert et leurs espèces minérales particulières. Au début, tout ce minéral ne l’intéressait guère, aucune pulsion l’entraînant à apprécier tout cela n’existait chez lui, pourtant par force de nécessité et de pratique, cela forma rapidement une passion. L’une des seules passions qu’il lui était possible de développer dans un tel endroit, assez coupé du monde. Un moyen pour lui de mettre de côté les rêves qu’il avait, enfant qu’il était, de les enfouir profondément en creusant et en comblant tout cela avec autre chose – des pierres en l’occurrence.

Ses rêves d’enfants étaient simples, mais ils lui étaient inaccessibles, il s’en était rapidement aperçu. Les Pokémons faisaient partie intégrante du monde dans lequel il vivait, même si peu d’entre eux étaient à Rhode, et il s’intéressa tout naturellement à ceux-ci avant de se mettre à désirer cet idéal romantique qu’est l’aventure Pokémon telle qu’elle existe dans de nombreuses régions du globe. L’indépendance à un âge relativement jeune, laquelle était renforcée par un voyage à travers la région, véritable rite initiatique permettant de se découvrir soi-même, de se lier d’amitié avec des Pokémons, de tenter d’affronter la ligue et de devenir un champion. Rien de tout cela n’existait à Rhode, les infrastructures existantes s’adressant plus à des dresseurs déjà expérimentés qu’à ceux désirant débuter leur aventure – il ne pouvait donc pas le faire, et grandit en refoulant ses envies quant à ce sujet. Vivre, c’était avancer, se diriger peu à peu vers un futur ou un autre en le façonnant de ses choix, sauf que toutes les possibilités n’étaient pas ouvertes, il s’en rendait facilement compte, contrairement à tous ces dresseurs qu’il s’imaginait heureux mais également aveugles face à la chance qu’ils avaient de pouvoir vivre leurs rêves – quand bien même ceux-ci finissaient souvent brisés puisque la place de Maître Pokémon dont tous rêvaient ne venait qu’à de rares élus. Maverick n’était même pas intéressé par cette place, il voulait juste cette aventure.

Pourtant, il s’était résigné à accepter un compromis, à envisager ce qu’il était possible de faire à Rhode. Il pouvait toujours s’installer dans Pyrite, où il vivait déjà, tenter de faire fi de tout ce qui était négatif dans la ville – ce qui n’était pas une mince affaire, vu l’état de celle-ci – et poursuivre son petit bout de chemin avec un compagnon à ses côtés, capturé quelque part dans les alentours s’il avait de la chance ou, plus probablement, importé d’ailleurs. C’était à ce genre de conclusions qu’il était arrivé en réfléchissant dans son coin, tout en ne sachant pas vraiment ce qu’il ferait concrètement, puisqu’il n’était pas sûr de ce qu’une ville comme Pyrite pourrait lui offrir professionnellement, mis-à-part dans le domaine minier, chose pour laquelle ses parents avaient fait des études. Chose dont il ne s’était pas aperçu, ruminant ses pensées de son côté comme il en avait l’habitude depuis toujours, ses parents s’étaient posés la même question, et la réponse à laquelle ils étaient arrivés, eux, était tout simplement de permettre à leur fils d’aller dans une autre région pour suivre des études et se préparer à la voie professionnelle qu’il envisageait quelle qu’elle soit. L’offre éducative de Rhode n’était après tout ni la plus diverse ni la plus reconnue et il était donc tout simplement plus avantageux de faire des études ailleurs quel que soit le métier envisagé, chose que sa famille avait les moyens de s’offrir. Apprendre cela fut une surprise pour le jeune homme qui, renfermé et ayant tendance à penser tout seul, n’avait pas pris la peine de confier à ses parents ni ses doutes quant à son avenir ni ses rêves.

Profitant de cette opportunité, il décida de passer une année dans une autre région pour y suivre des cours dans le but de se préparer à une vie de dresseur Pokémon – puisque c’était, à son sens, un vrai travail que de se lancer dans pareil aventure, nécessitant donc ample préparation – et se retrouva donc installé à Nox Illum. La région s’était imposée comme une évidence du fait de la présence de membres de sa famille sur place, ce qui lui permettait d’être logé plus facilement, et d’avoir un filet de sécurité plutôt agréable avant de se lancer. Il pouvait ainsi prendre son indépendance en deux étapes plutôt qu’en une seule fois, ce qu’il appréciait. De plus, Mhyone était connue pour sa biodiversité importante – surtout en considérant les îles alentours en plus de l’île principale – et les environnements variés que l’on pouvait y trouver l’intriguaient, vu qu’il n’avait jusqu’alors rien vu de semblable à nombre d’entre eux. La neige, par exemple, qui tombe l’année durant à Elerya, recouvrant la ville d’un linceul blanc, n’était qu’un concept relativement abstrait pour lui avant son installation dans cette nouvelle région.

Mûrissant ainsi son projet pendant toute une année durant, il en vînt à s’apercevoir que son opinion sur plusieurs point différait de celle des camarades qu’il fréquentait durant ses cours, nombre d’entre eux ayant une vision plus relâchée du métier de dresseur que lui, peut-être même ne considérant pas le dressage de Pokémon comme quelque chose correspondant à un métier sérieux, nécessitant discipline et préparation. Il découvrit aussi diverses idées reçues sur les Pokémon et les types dont il n’avait pas auparavant conscience, cette fois en tentant de fouiller un peu plus vers ce qui ressortait des personnes ayant des visions proches des siennes. C’est ainsi, par exemple, qu’il découvrit que le type Roche – qui l’intéressait tout particulièrement du fait de sa vie jusqu’alors – était considéré comme relativement faible comparativement aux autres, notamment en prenant en compte le nombre d’attaques étant efficaces à l’encontre d’un Pokémon roche. Fort de toutes ces connaissances, il décida de se consacrer à ce type et de faire de son mieux pour montrer jusqu’où il était possible d’arriver en utilisant exclusivement des Pokémon de ce type.

À l’issue de cette année d’études, il obtînt son premier Pokémon, non pas de la main du Professeur Acacia puisqu’il n’était pas originaire de Mhyone, mais à travers ses parents avec lesquels il réussit à mettre la main sur un œuf de Pokémon dont l’espèce l’intéressait. L’éclosion de celui-ci le conduit à faire la rencontre de Porphyre, nouveau-né Limagma, et à obtenir ainsi son premier compagnon. Suite à cet évènement, il entama son voyage et, s’inscrivant sur le Poryweb, devînt membre du Sceau de l’Ossatueur.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Placeholder
Re: Maverick Wright | Terminée
Jeu 10 Aoû 2017 - 20:22
Messages : 1843

Admin

Admin
BIENVENUE SUR MHYONE




Hey bienvenue à toi ! Voilà un choix de starter intéressant, et assez peu vu ! Et sans plus tarder...

Tu es dès à présent validé ! Nous espérons que tu t'amuseras sur Mhyone RPG. Si tu as la moindre question, n'hésite pas à aller en poser dans la partie Question & Suggestions. Tu peux regarder les nouveautés pour connaître les événements en cours. Nous t'invitons à créer un sujet dans les T-Card pour regrouper toutes les informations nécessaires à ton voyage. Tu as désormais dans ton inventaire 3 Pokéballs et un starter.

Tu peux demander un RP ici, ou nous rejoindre sur Discord !
Bon jeu !

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: DETENTE :: Archives :: Archives Administratives :: Présentations-
Sauter vers: