:: Mhyone :: Nox Illum :: Laboratoire Pokémon Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 1 : Un nouveau départ - Alexandre Diame

avatar
Région d'origine : Mhyone
Expérience : 39
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 25 Aoû - 15:26

Un nouveau départ ft. Alexandre D.
 

J’ai l’impression que tout tangue alors que je me dirige vers la sortie. Peut-être est-ce le poids de ma nouvelle amie sur mon épaule ? Après tout, elle n’est pas si légère que ça et je sens qu’elle ne pourra pas toujours se poster ainsi. Comme si j’avais énoncé tout haut ma pensée elle se laisse tomber le long de mon corps pour atterrir à mes pieds. Nous franchissons la porte et le jour encore jeune nous offre des rayons de soleil pourtant bien chaleureux. Wynn hume l’air comme si elle ne connaît pas les lieux. Je n’en reviens pas. J’ai un pokémon ! Un pokémon qui fait partie de mon équipe. La première. Le début d’une nouvelle épopée. Je respire longuement, avec l’impression que l’air a une toute nouvelle odeur. Non, c’est juste que pour la première fois de ma vie, je m’ose à croire, je me suis écoutée, et j’ai à portée de doigt un rêve d’enfant que je peux enfin accomplir. J’observe mes pokéballs et là tombe comme un couperet une question à laquelle je ne me suis absolument pas préparer.


Je rougis, essaie de me reprendre et gratte ma nuque alors que ma fouinette s’est dressée sur sa queue. Il y a peu de passage, mais régulier quand même. Je soupire. La question. Petite, courte, incisive, bref… Deux mots.

“Et maintenant ?”

Oui, maintenant, Rubis, tu fais quoi ? Je fouille dans mon sac à la recherche du carte et la sort, froissée pour essayer d’y trouver une réponse. Mais tant de choix s’offre à moi ! En tant que dresseur, les possibilités, à défaut d’être illimitées, sont plus que nombreuses. Je peux… faire combattre fouinette, devenir coordinatrice, hum… Faire en sorte de découvrir tous les pokémons existants ? Je me mets à mordiller ma lèvre sans m’en rendre compte alors que du doigt sur la carte je trace mentalement tous les chemins possibles. Commencer ici ? Se rendre dans des lieux plus… vivant question petits monstres ? Si seulement quelqu’un pourrait m’indiquer une voie à suivre ! Je ne connais même pas les attaques de Wynn… Le pokédex aura sûrement la solution ! Je le sors et navigue difficilement dessus. J’ai déjà écrit sur cet appareil, mais je n’en n’ai jamais tenu un en main. Tout semble si simple quand c’est sur papier ! Entre la théorie et la pratique, à nouveau, le fossées se forme. Faire demi-tour et demander de l’aide au prof ? Sans m’en rendre compte je me suis mise à tourner en rond. Alors que je relève la tête je vois fouinette au pied d’un jeune homme. Je le fixe, yeux ronds, comment dois-je réagir ?

”Bonjour, excusez Wynn, elle est curieuse.”

Je le salue pour nous excuser en serrant le pokédex contre moi. Non, clairement, je ne sais pas du tout ce que je dois faire.

” Vous êtes dresseur ?” demandais-je prise d’une intuition subite.

Oui, je le dérange probablement, oui, il doit avoir autre chose à faire. Mais je ne demande pas plus de cinq minutes et surtout, de faire descendre le noeud que j’ai dans ma poitrine à l’idée de partir à l’aventure… Sans savoir où ! Ni comment, ni pourquoi, bref, vous aurez compris. Et puis, il a l'air de... savoir ce qu'il veut, lui. Et je fais confiance à Wynn. Qui essayais-je de convaincre là ? 

© CN.JUNE, NEVER UTOPIA


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 2420
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 28 Aoû - 9:15
Un nouveau départ.



Après la curieuse rencontre et l’incident qui m’avaient retardé sur la route 1, j’arrivais enfin à Nox Illium. Cela faisait un certain temps que je n’y avais pas mis les pieds, et la plus grande ville de Mhyone n’avait pas changé le moins du monde. A part quelques construction qui s’étaient doucement achevées, l’endroit restait parfaitement le même, semblant ne jamais dormir ni se reposer. C’était une ambiance plutôt sympathique, mais elle avait tendance à vite me fatiguer. L’appel du voyage était souvent particulièrement fort quand j’y restais trop longtemps. Heureusement, cette fois, ce n’était qu’une courte visite. Je devais discuter avec le professeur, et avec le poste de police également. Raconter tout de même à Del ou à l’un de ses autres collègues l’incident qui avait mis une vie en danger. C’était plutôt mélodramatique, pensé comme ça, mais c’était sûrement la vérité.

Puisque j’avais passé une nuit supplémentaire dehors, je ne rêvais que d’une chose : un peu de confort, quel qu’il soit. Je décidais donc de m’installer à la terrasse d’un café, tranquillement, puisqu’il était encore tôt. Aussitôt fait, je laissais tomber mon épais paquetage et je m’étirais avec un soupir de soulagement. Et dire qu’il allait bientôt falloir recommencer… Enfin, je faisais mine de me plaindre, mais j’adorais cette vie. Au moins, je ne m’ennuyais pas et je commençais enfin à toucher du doigt mon rêve. Je décidais alors de faire prendre l’air à Zépar, mon nouveau compagnon. Il était maintenant l’un des seuls pokémons que j’avais avec qui je pouvais me le permettre en pleine ville. Il était à peu près de la taille d’un malosse, ce qui me facilitait bien les choses par rapport à ses grands frères. Et puis, un peu plus paresseux, il était bien moins agité.

L’hippopotas sorti alors de sa cachette, me regardant en baillant un long moment. Il vint ensuite se nicher contre ma cheville, se roulant en boule et se rendormant. Ça valait bien le coup de le sortir tiens. Souriant devant ce spectacle, je terminais mon café avant de me remettre en chemin. Le laboratoire était à deux pas, et j’avais tout de même rendez-vous. D’un pas un peu chancelant, Zépar me suivit, ayant l’air totalement dans le coltar. Sans me presser, j’arrivais rapidement chez le professeur.

L’entretien fut de courte durée, puisqu’il s’agissait essentiellement de discuter de banalités ainsi que de s’assurer de la bonne santé de mon équipe. Le professeur avait également souhaité faire quelques analyses sur Caim, à cause de sa couleur bien particulière. Il semblait que les Shiny étaient encore une sorte de mystère pour la science, et, si je pouvais aider à faire avancer le domaine, c’était peu de choses. Après m’avoir assuré que mon équipe était en pleine forme pour affronter Timothy, je saluais et remerciais chaleureusement Acacia, avant de sortir du laboratoire.

Je décidais de flâner un peu aux alentours, n’ayant pas envie de reprendre la route tout de suite. Rêvasser au soleil avait toujours été quelque chose que j’appréciais particulièrement, même si, ces derniers temps, je ne m’étais pas accordé beaucoup de temps libre. Zépar, lui, semblait s’agiter plus que de raisons. Sachant pertinemment ce qui tracassait le petit Hippopotas, je laissais mon sac tomber sur le sol pour en sortir quelques baies, que je tendais au « petit » pokémon. Alors que je nourrissais mon compagnon, je sentis une légère présence à mes pieds, derrière moi. Je me retournais pour me retrouver face à une fouinette. Elle semblait m’interroger du regard, et je mis un moment pour comprendre ce qu’elle voulait. La curiosité de ces pokémons n’était certes pas une légende, mais c’était davantage ma main remplie de baie à laquelle elle semblait s’intéresser. Avant que je n’aie eu le temps d’esquisser un geste, sa dresseuse, gênée, c’était excusée pour le comportement de son pokémon. Wynn hein. C’était un plutôt joli nom. Je me retournais alors vers la jeune femme gênée. Elle était sûrement un peu plus âgée que moi, avec de longs cheveux noirs et bouclés. Comparé à moi, elle était plutôt petite, et sa manière de se tenir trahissait une certaine timidité. Je sortais alors brutalement de mes pensées et de mon analyse, me rendant compte que j’avais oublié de lui répondre.

« Oh, Bonjour ! » Lançais-je avec un grand sourire, en lui tendant la main. « Y’a pas de soucis pour ton pokémon, t’en fais pas. Et oui, j’suis un dresseur aussi ! Enfin, comme toi, de ce que je peux voir. Alors, c’est ton premier pokémon ? » Finis-je, accompagnant mes paroles d’un de mes traditionnels clins d’œil.

Je me baissais alors à la hauteur de la fouinette, tendant doucement la main vers elle pour lui présenter les quelques petits fruits qu’elle convoitait tant.



© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Mhyone
Expérience : 39
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 12 Nov - 18:35

Un nouveau départ feat Alexandre D.
 
Je saute d’un pied à l’autre pour ne pas rester statique, sinon, j’aurais l’impression d’être un parfait arbre de décoration. Wynn est curieuse, vive, alors j’aurais dû me douter qu’elle n’allait pas rester à mes pieds comme un sage couafarel. Je l’observe, attendrie, mais m’excuse tout de même pour elle, je ne sais pas pourquoi. L’homme me fait désormais face, il est beau et un peu plus grand que moi, et surtout, il cachait un petit pokémon à qui il était en train de donner des baies, je trouve cela admirable. Je fond, mais bon, tout est tellement nouveau pour moi que je m’émeus d’un rien. Je lève le pokédex vers le petit hippopotame.

“Hippopotas. Pokemon hippo. Hippopotas affectionne particulièrement les lieux de vie arides, comme les déserts. C'est un Pokémon qui n'aime pas le contact de l'eau, et qui préfère boire la rosée du matin plutôt que de se rendre dans une oasis. Pour se protéger de la canicule de la journée, il se recouvre de sable en ne laissant que ses deux yeux dépasser.”


Lui aussi est superbe. Je sors un carnet et le croquette rapidement, ainsi que son dresseur, sans pouvoir m’empêcher de sourire et de rougir à son clin d’oeil. Je lui serre la main en gardant le crayon de papier et là, je suis vraiment heureuse. Je suis une dresseuse, oui ! Et là, me voilà à répondre avec entrain :

“Oui ! Je m’appelle Rubis et je sors du laboratoire. C’est tellement…” Je dois avoir des étoiles dans les yeux, ça pour sûr. “Je regrette de ne pas l’avoir fait plus tôt mais je compte bien entreprendre un voyage initiatique avec Wynn.”

Cette dernière releva la tête vers moi, une baie à moitié dans la bouche et je jure la voir sourire. Apparemment, cette proposition lui plaît autant qu’à moi.

“A dire vrai, je suis vraiment heureuse de tomber sur un dresseur… Si tu n’es pas trop occupé… Pourrais-tu me guider un peu ? Je ne sais même pas par quoi commencer tant il y a à découvrir…”

Je me tais et dessine aussi la baie qui a fait craquer ma fouinette, histoire de savoir ce qu’elle aime. Je me prend aussi à noter deux trois achats supplémentaires si jamais je voulais tenir entre deux centres pokémon. Le jeune homme, qui doit être un peu plus jeune que moi, semble vraiment si connaître. Et sans y mettre ma main à couper, je doutais que cet hippopotas timide ne soit son premier pokémon. Je mets de côté la recherche des attaques de Wynn même si je me le note mentalement. J’avais hâte de la voir en action ! Et de lui offrir toutes les expériences possibles pour que ce voyage soit gagnant-gagnant.
J’attend désormais pour savoir si ce dresseur pourrait m’éclairer un peu, croisant très fort les doigts.


©️ CN.JUNE, NEVER UTOPIA


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 2420
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 13 Nov - 16:32
Un nouveau départ.




J’observais avec une pointe d’amusement la jeune femme. Son regard pétillait, comme si elle découvrait avec bonheur un tout nouveau monde, et sa façon de vouloir dessiner tout ce qui se trouvait devant ses yeux était plutôt intriguante. Zépar semblait plutôt mécontent que j’offre une partie de sa nourriture à une autre, mais, curieusement, il paraissait plutôt apprécier la Fouinette, ne tenant de rigueur à ce pillage de garde-manger qu’à son dresseur. Il poussa alors sa tête contre mon mollet, je me baissais à nouveau pour lui tendre les petits fruits qu’il semblait tant convoiter. Il se remit alors à manger, comme me lavant de tout reproches, et, un sourire en coin, je lui tapotais le haut du crâne. Lorsque je fus sur qu’il était tranquillement occupé, je me tournais vers la jeune femme, légèrement surprit de sa demande. Je mis alors un instant pour trouver les mots, légèrement déstabilisé.

« Euh… ça me dérange pas du tout sur le papier, je n’avais pas vraiment grand-chose de prévu, mais je t’avoue que je ne sais pas trop comment t’aider dans la seconde. » Dis-je, grattant l’arrière de mes cheveux violets, pensif, et arborant un petit sourire gêné. Il fallait avouer que, si elle débutait, elle allait surement avoir des milliers de choses à faire avant de prendre la route. J’essayais alors de repenser à mon premier départ dans la région Mhyonaise, et de tout ce que j’avais dû embarquer pour que mon voyage se passe bien. Conscient d’être plongé dans mes pensées, je tâchais d’y remettre un peu d’ordre avant de reporter mon attention sur la nouvelle dresseuse.

« Alors… Tu veux faire un voyage initiatique c’est ça ? Tu prévois d’affronter d’autres dresseurs ou juste de visiter la région ? » Il fallait avouer que, selon ses envies, il y aurait sans doute quelques modulations dans les achats qu’elle devrait faire, et les affaires qu’elle devrait prendre. Pour ma part, même si j’avais déjà eu l’occasion de voyager dans Hoenn avant ma venue à Mhyone, j’avais tout de même souhaité faire les choses dans l’ordre. Aussi, j’avais commencé par me rendre à Port-Mirage afin de rencontrer les autres membres de mon groupe. Finalement, si Acacia avait prit le temps de mettre en place un tel système, c’est qu’il y avait une raison.

« Je peux te filer un coup de patte pour te montrer où trouver ce qu’il va te falloir, et, ce que je te conseille, c’est de commencer ton voyage en visitant le QG de ton groupe ! D’ailleurs, tu fais partie de la Rune, de l’Emblème ou du Sceau ? » Demandais-je, curieux.




© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Mhyone
Expérience : 39
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 13 Nov - 17:09

Chapitre 1 : Un nouveau départ
Je reste là à l’observer s’occuper de son pokémon avec un naturel plaisant à voir. Je me demande un instant si j’arriverais à nouer un lien complice avec fouinette. Il est vrai que le professeur m’a plutôt bien aiguillé avec elle. Wynn semble facile à vivre et très vive, curieuse de tout. Bref, on se ressemble et au final je sens que ça va nous aider dans notre aventure. Je sais que ma demande est maladroite mais je ne voyais pas d’autre manière d’avancer les choses. Après tout, j’aurais dû travailler ça un peu plus avant, et je suis persuadée que mon chef aurait répondu à n’importe laquelle de mes questions. Il n’est pas trop tard tu sais ? Et ça t’aurait évité cette situation. Franchement, tu te rends compte de ce que tu viens de faire ? Et bien j’ai osé et ce n’est pas le moment de m’en vouloir pour ça, loin de là. Je vois bien que je l’ai un peu piégé avec ma question aussi vague que l'océan. Je croise mes bras, un peu mal à l’aise mais obstinée. Pourtant, c’est avec calme qu’il me répond, me prouvant par là que je ne devrais pas m’en faire autant ! Après tout, ce n’est que le début de mon voyage, il me faudrait prendre du temps pour planifier chaque défi et voyage que je compte bien faire. Je souris doucement et c’est plus appaisée que je répond :

“Oui, c’est exactement ça. Je n’ai jamais eu l’occasion de découvrir ce pourquoi j’écris. Je compte découvrir la région et lorsque Wynn sera prête… Oui, pourquoi pas l’entraîner pour combattre si c’est ce qu’elle désire.”

La fouinette en m’entendant parler se dresse sur sa queue et écoute attentivement. Elle comprend, du moins c’est ce que je pense, de quoi je parle. Elle revient vers moi et j’ouvre les bras, elle me saute dessus et je la serre doucement, lui offrant les gratouilles qu’elle demande à sa manière, avec ses yeux si expressifs. Un petit vent frais se lève mais je sais qu’une fois le soleil à son apogée la journée sera prometteuse. Alors je pourrais me mettre en route après avoir récupérer mon sac de voyage ? La suite de ses propositions et questions me fait réagir très vite, ça, au moins, je comprend.

”J’ai pris une carte et je comptais découvrir Mhyonne, un peu ville par ville, et qui sait, avoir la possibilité de voir les pokémons qui y vivent ? Leurs habitudes, et pas que de ceux qui sont sauvages, mais aussi la relation qu’ils ont avec les humains. J’ai déjà vu des reportages à la télévision, mais en vrai… Je sais que c’est différent. Je suis écrivaine, et j’écris des histoires pour enfants qui justement parle d’eux, mais sans vraiment connaître… J’ai l’impression de mentir.”

Je relâche Wynn qui gigote dans mes bras et la laisse rejoindre son nouvel ami. Je parle trop. Je change aussitôt de sujet et lâche, en me demandant de fait de quel groupe lui même fait partie.

”Je viens de m’inscrire à Emblème. Je crois qu’il se situe à… Hum… Bord-au-Vent, c’est ça ?”

Je sors de mon sac une carte déjà bien annotée.


©️ CN.JUNE, NEVER UTOPIA



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 2420
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 15 Nov - 13:27
Un nouveau départ.




La jeune femme était une écrivaine, donc. C’était plutôt original, et je n’en avais encore j’avais rencontré jusqu’alors. Je devais bien avouer que ce monde là m’échappait un peu, mais c’était sans doute lié au fait que je n’ai pas vraiment grandi dans une grande ville. Pourtant, c’était un domaine qui ne connaissait finalement pas trop de limites, et il devait être passionnant de s’y adonner à cent pour cent. Et puis, visiblement, la jeune femme avait eu le courage de se lancer pour s’adonner complètement à sa passion, ce qui était quelque chose qu’instinctivement j’avais tendance à apprécier chez mes interlocuteurs.

Je jetais alors un petit regard à la Fouinette qui avait sauté dans les bras de la jeune femme. C’était, si je me souvenais bien, une espèce originaire de Johto, initialement. Cette dernière n’était pas, comme pouvait par exemple l’être un Typhlosion ou un Aligatueur, particulièrement faite pour le combat en théorie, mais c’était, comme l’avait dit Rubis, également le choix du pokémon. Certains étaient plus enclins au combat que d’autres. L’essentiel était de ne pas forcer un pokémon qui ne voulait pas se battre à la faire. Beaucoup de gens, des rangers notamment, ne partageaient pas nécessairement cette façon de penser, mais, pourtant, c’était un constat sans appel. Que ce soit Caim, Shax, Zagan ou même Zépar, le petit Hippopotas et dernier arrivé en date, aucun ne rechignait devant un combat, bien au contraire, et il aurait presque été égoïste de ma part de les en priver. Je reportais alors mon attention sur la jeune femme pour lui répondre.

« Et bah, c’est un sacré projet ! Et puis, tu as raison, c’est généralement bien de connaitre personnellement le sujet sur lequel tu écris, même si c’est destiné à des enfants. Mais, au-delà ça, être dresseur est une vie vraiment passionnante, à laquelle on devrait tous s’essayer au moins une fois. » Lançais-je, accompagnant mes propos d’un clin d’œil. « En tout cas, si tu as besoin d’interviews, ou d’avis de dresseurs, je pense qu’on sera nombreux à le faire avec plaisir. Chacun vit son aventure à sa manière, après tout, et tu auras sans doute une meilleure idée de ce que c’est si tu interroges des gens différents ! » Continuais-je, sur un amical, avant de me pencher sur la carte qu’elle me mettait sous les yeux.

Cette dernière possédait d’ores et déjà un grand panel de notes diverses et variées. La jeune femme avait donc déjà bien étudié la région, et préparé son voyage. Je ressentais presque un soupçon de honte par rapport à son travail lorsque je comparais mon arrivée et la sienne. J’étais venu presque sans rien connaitre de la région, plongeant totalement dans l’inconnu de manière désorganisée. Même si je m’en sortais beaucoup mieux à présent, je devais bien avouer avoir pris les choses à la légère pour mes premiers pas Mhyonais. Je désignais alors la ville qui abritait le QG de l’emblème.

« Oui, c’est ça ! C’est ici, donc pas si loin de Nox Illium, bien qu’il faille marcher un peu. Là-bas, tu devrais déjà trouver pas mal de gens prêts à t’aider et à partager leurs aventures avec toi !» lui dis-je, souriant.



© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Mhyone
Expérience : 39
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 16 Nov - 0:37

Chapitre 1 : Un nouveau départ
La petite fouinette semble curieuse de ce qu’il se passe autour d’elle. Elle essaie de comprendre ce qu’il se dit et ce qu’on attend d’elle. Sur l’épaule de sa dresseuse nouveau née elle observe le monde qui l’entoure. Elle frissonne à la vue des deux imposants pokémon et quelque peu timide elle n’ose pas s’avancer vers eux bien que l’envie se fait sentir. Elle observe la brune et se dit qu’elle aimerait qu’elle lui trouve de nouveaux amis. Reportant son regard sur le bipède qu’elles venaient tout juste de rencontrer elle sent en lui une assurance qui la pousse à ne pas avoir peur de lui, alors elle se penche un peu… Et manque de tomber.

Je ratrappe Wynn qui à trop gigoter sur mon épaule a manqué de se retrouver au sol. Elle se bouine aussitôt au creux de mon cou et me chatouille sans s’en rendre compte. Elle est vraiment agréable à vivre, j’avais l’impression de déjà la connaître ! Une chose est certaine, le professeur savait ce qu’il faisait lorsqu’il offrait un starter. Je me promets silencieusement de tout faire pour être aussi agréable pour elle qu’elle l’est pour moi. Un instant, je l’imagine au combat. Elle est si petite, même pas un mètre, et ne devait pas peser plus de cinq ou six kilos. Je sais que certains pokémon en évoluant change radicalement d'apparence, mais je n’ai pas l’impression que ce sera le cas de la fouinette. Du moins pas assez radicalement pour qu’elle se transforme en un monstre capable d’écraser quiconque se mettrait en travers de son chemin. Je ris sous cape en l’imaginant en dinosaure, comme le Rexilius qui était héros d’une de mes histoires. Non, ce ne serait clairement pas le genre de la maison. Je n’ai pas non plus l’âme d’une combattante mais je suis assez curieuse pour me pencher sur la question.

Qu’est-ce que cela fait d’être dans la peau d’un dresseur ? D’une personne pour qui les combats sont tout… Il y a des pour et des contres, bien sûr ! Car un pokémon ne se doit pas d’être un outil. Il faut prendre en compte leurs envies… Mais aussi leur état ! Et ce n’est pas le nombre croissant de centre pokémon qui me fera mentir sur l’utilité des soins. Eleveur pokémon, infirmière Joëlle, et tous ces autres métiers ne demandent à mes yeux qu’une seule chose : être découvert. Je me demande si l’homme qui était en face de moi, et dont je ne connais pas encore le prénom, est un dresseur ? Pourtant, la façon dont il me répond ne me laisse aucun doute. Il a l’air tellement passionné quand il en parle que des souvenirs des combats télévisés me reviennent à nouveau en mémoire. Parfois, en les regardant, j’avais l’impression que le dresseur et le pokémon finissaient par ne faire qu’un. Il convainc que faire le voyage pour découvrir par moi-même était une bonne idée, et je ne sais pas pourquoi mais ça me fait du bien. Énormément de bien. Ce n’a pas été rien cette décision, tant en investissement moral que financier, mais s’entendre dire ça c’est un peu comme si j’avais bien fait. Déjà dans ma tête se dessine les prémices de mon premier article, c’est le chef qui serait content ça je n’en doute pas.


« Et toi, tu es dresseur depuis longtemps ? Comment cela se passe pour toi au quotidien ? »

Le questionné-je en me retenant d’accompagner ma question par un clin d’œil comme il semble le faire à chaque fois. Je souris à la place, un sourire franc et communicatif, si j’en juge la réaction de Wynn qui me regarde amusée. Je la dépose au sol en comprenant instinctivement sa demande, aussitôt elle se mit à gambader et s'avance un peu plus franchement vers l’autre pokémon, joueuse. Le jeune homme regarde ma carte et je le laisse faire, rassurée lorsqu’il me confirme le siège de mon groupe. Il le connaît, en fait-il partie ? Une chance sur trois après tout, mais ça serait une heureuse coïncidence. Je me demande s’il accepterait de répondre à quelques (autre) questions. Mais je ne désire pas abuser de sa gentillesse et l’écoute m’indiquer la route. Je note mentalement qu’au moins je sais où me rendre et que ce n’est pas une sinécure. J’ai enfin un premier but, et aussi une première rencontre. Je suis heureuse d’être tombée sur lui en tout cas ! Je mordille ma lèvre puis répond, et surtout ose :

« Donc je prends… Cette direction là – je lui montre cette dernière, et sur la carte, et avec mon bras- c’est ça ? Merci beaucoup en tout cas… J’aurais une dernière question… Si ça ne te gêne pas, bien sûr ! Tu as… d’autre pokémon ? Tu accepterais de me les montrer ? J’ai l’impression d’en connaître si peu au final et pourtant j’avais l’impression de tous les avoir déjà vu, ne serait-ce qu’en photo ! »


Je m’emballe, comme toujours lorsque je suis heureuse, et c’est avec un immense sourire que je le regarde.



©️ CN.JUNE, NEVER UTOPIA



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Nox Illum :: Laboratoire Pokémon-
Sauter vers: