:: Mhyone :: Bord-au-Vent :: QG de l'Emblème Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une visite mouvementée [Pv. Vixion]

avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Ven 1 Sep 2017 - 14:19
Alexandre Diame
Une visite mouvementée



J’étais à peine revenu de mon expédition plutôt… Mouvementée dans la route cendrée, que je recevais un SMS de la part de l’intendant du Sceau. Il me priait de venir le rejoindre au QG, car il avait quelque chose à me confier. J’étais peut-être l’un des membres les moins présents pour le groupe, du moins directement, et sa demande acheva de me surprendre. Ma curiosité naturelle aidant, je décidais d’aller voir ce qu’il pouvait bien me vouloir. En revanche, cette fois, je n’avais nulle envie de traîner la patte, surtout qu’Ivar m’avait aussi demandé de le rejoindre à une certaine date pour lui filer un coup de main. Je fis alors sortir Shax de sa pokéball, et je m’envolais pour l’île Mirabèce et port mirage, afin de rallier notre QG.

Ce dernier était relativement désert. Je ne croisais que quelques visages inconnus semblant surpris de me voir. Je n’y prêtais pas beaucoup d’attention, souriant simplement et saluant les quelques personnes qui trainaient dans l’édifice. Je me rendais ensuite à l’intendance, assez curieux de savoir ce que cet évènement allait me réserver. Malheureusement, ma joie, ma curiosité et mon impatience furent de courte durée. Le vieil homme qui s’occupait de la gestion du groupe attendait simplement de moi que je remette en main propre un courrier à l’intendante de l’emblème, et il avait besoin, selon la procédure – et selon ses dires aussi – d’un représentant officiel pour le faire, et il ne pouvait se contenter de faire appel aux services postaux. Je ne pus retenir un soupir de découragement. Décidément, la réputation de pingre du vieil homme n’était pas usurpé. Il voulait simplement s’accommoder d’un service totalement gratuit en faisant passer ça pour une visite officielle. Toujours était-il que je ne pouvais pas vraiment refuser maintenant que j’étais là. En secourant la tête de dépit, je pris la lettre qu’il me tendait, et je sortais de notre QG.

Soucieux d’en finir rapidement avec l’espèce de corvée qui m’avait été confiée, je sortais à nouveau Shax de sa pokéball, maudissant silencieusement ma curiosité. Ça m’apprendrait, tient. Le libégon s’envola alors à nouveau, en direction cette fois de Bord-au-Vent. Au moins, j’allais pouvoir visiter le QG de l’emblème pour la première fois, ce qui était toujours ça de prit après tout. Le voyage ne fut pas bien long, et je ne tardais pas à me poser non loin de la ville verdoyante. Pour plus de discrétions, je fis rentrer Shax dans sa pokéball.

Je n’eus pas trop de mal à trouver le QG de l’emblème, puisqu’il était plutôt connu dans la ville. A mon arrivée, la première chose que je remarquais était que la bâtisse était radicalement différente de celle du QG des Ossatueurs. Ça n’avait même rien à voir, et je devais presque avouer que je préférais l’ambiance sylvestre que dégageait la maison des Guériaigles. Je poussais alors la porte d’entrée pour arriver dans un grand hall d’accueil. Je regardais un peu tout autour de moi, tâchant de détailler le bâtiment. Je sentais le regard curieux de certaines personnes se poser sur moi. Ils ne m’avaient jamais vu et se demandaient sûrement qui j’étais et ce que je venais faire ici. Il y avait même fort à parier que certains d’entre eux me prennent pour un nouveau membre de l’emblème.

Heureusement, au bout de quelques instants, une jeune femme vint à ma rencontre, en souriant.

« Je peux vous aider ? Vous êtes nouveau ? » Me lança-t-elle sur un ton plutôt doux.

Je me retournais alors pour lui rendre son sourire. « Euh… Non, pas vraiment. En fait je viens de la part du Sceau, j’ai un papier pour votre intendante ! » lançais-je, simplement. A l’évocation de ce que certains considéraient comme un groupe rival, les regards se froncèrent. Je tâchais de les ignorer, reportant mon attention sur la jeune femme.

« Ah ? Euh… C’est bête, parce je crois qu’elle n’est pas là aujourd’hui… » Elle marqua un temps de pause et, voyant mon air un peu dépité, elle poursuivit. « Mais on va trouver une solution ! Voyons voir… L’un de nos membres qui est assez ancien est là, peut-être que vous pourriez lui donner ? » me lança-t-elle avec un petit sourire.

Je me rappelais alors de l’attitude qu’avait eue l’intendant de mon groupe lorsqu’il m’avait un peu forcé la main pour cette mission. J’offrais alors un grand sourire à la jeune femme, heureux d’avoir trouvé un petit moyen de me venger de lui.

« Vous savez quoi ? » Lançais-je. « Ça serait parfait, où puis-je le trouver ? » La jeune femme parut soulagée de me voir accepter si facilement sa proposition. Elle me répondit alors, le visage toujours souriant.

« Super ! Euh… Vixion était dans le dortoir la dernière fois que je l’ai v… Hey, mais qu’est-ce que vous faites ? » Dès que j’avais entendu son indication, je m’étais mis en route. Heureusement, les dortoirs étaient indiqués, sûrement pour les nouveaux venus, et je n’allais pas avoir trop de mal à les retrouver. En entendant sa question, je me retournais, lui répondant comme si c’était l’évidence même. « Ben, je vais le chercher, non ? » Dis-je, avant d’ouvrir la porte et de pénétrer dans le dortoir. Je ne vis alors pas la jeune femme écarquiller les yeux et me lancer, désespérée.

« Non ! Attendez ! Pas par l-… » Mais j’étais déjà entré.

Je me trouvais alors nez à nez avec une dizaine de jeunes femmes vivant joyeusement dans une sorte de grande collocation. La plupart d’entre elles étaient en petite tenue, et je me figeais instantanément. Lorsqu’elles remarquèrent ma présence, elles se turent à leur tour. Un Diancie passa, et je sortais de la pièce, refermant rapidement la porte et me mettant dos à elle. Je lançais, comme un mea culpa.

« Ok. C’était pas par là. » Tous les regards c’étaient tournés vers moi. Et un grand silence s’était installé. Le calme avant la tempête.


© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vixion Hattori
Région d'origine : Hoenn
Mer 6 Sep 2017 - 17:20
Vixion Hattori


Par quoi commencer ? Je venais de passer plus d'un mois au centre de recherches de l'île Eschine. Après la mission que m'avait confié Jerry Vive, j'avais été accepté et c'est là que les imprévus avaient commencé. J'avais certes commencé par reprendre mon voyage en attendant mes premiers ordres de recherches. J'étais d'abord passé à Terra Nova où j'avais pu recroiser Tohkami puis j'avais participé au festival des talents de Mhyone à Médéa. J'avais, dès le lendemain, reçu un appel d'un des assistants de Jerry Vive. Il fallait absolument que je rentre au laboratoire pour y recevoir ma première mission. Il ne m'en avait pas fallu plus pour partir aussitôt en direction de l'île Eschine.

Arrivé sur place, j'avais été vite déçu au moment où j'avais appris qu'il s'agissait en fait d'une formation à laquelle je devais participer. Cependant, cette formation nécessitait un minimum de connaissances en sciences Pokémon et malgré tout ce que j'avais pu lire, je ne pouvais y participer qu'après avoir étudié ici-même. J'avais donc été enfermé, si je puis dire ainsi, avec un professeur m'expliquant pas mal de choses concernant les Pokémons et surtout comment la science évoluait grâce aux Pokémons. En effet, les Pokémons avaient encore beaucoup de choses à nous apprendre et nous n'en étions qu'au début des recherches pour parfaire nos connaissances.

Suite à cette semaine d'études forcées, j'avais pu participer à la formation qui se déroulait au Parc Safari et consistait à apprendre à bien étudier les Pokémons dans leur milieu naturel. Chaque scientifique, car j'étais considéré comme tel maintenant, devait étudier un des Pokémons du parc et en rédiger un rapport. Par chance, j'étais tombé sur Riolu, pokémon que je connaissais plutôt bien. Mahiro et moi étions parfaitement en symbiose et la formation se déroula plutôt bien. La seule chose qui ne se déroula pas bien, c'est mon repas premier soir quand j'appris que notre étude devait durer un mois.

Et me revoilà maintenant. Ayant coupé involontairement les ponts avec tout le monde durant la formation, j'avais décidé de commencer par me rendre au quartier général afin de m'y entraîner et de voit si je pouvais y croiser du monde. J'étais arrivé la veille et j'étais actuellement à côté du quartier général, en train de m'entraîner avec Riolu et Prinplouf. J'avais au moins appris une chose essentielle durant la formation, c'est que les Riolu ne révèlent leur plein potentiel qu'en compagnie d'un dresseur. Et donc, cette fois c'est Riolu qui m'apprenait à me battre. J'essayais de suivre ses mouvements, mais je n'avais pas son agilité, même si depuis que je voyageais j'étais devenu plus sportif et plus agile. Prinplouf était là pour encaisser les coups mais les miens n'avaient que peu d'effet. Cependant, j'y prenais beaucoup de plaisir.

Des cris résonnèrent soudainement en direction du dortoir, plus précisément en direction de celui des filles. Rentrant Azura dans sa ball, je fonçais en direction du quartier général. Mahiro sur l'épaule, je me frayais un chemin parmi les gens rassemblés dans le hall. Là, j'aperçus un homme entouré par les filles plutôt énervées. Je décidais de prendre les choses en main avant qu'elles ne décident de le lapider sur place. J'embarquais donc le mystérieux inconnu avec moi en direction de l'extérieur où nous pourrions être plus à l'aise pour discuter. Une fois sorti, je décidais de me poser un peu à l'écart de l'entrée pendant que Mahiro observait l'inconnu.

Salut, je m'appelle Vixion et désolé de t'avoir entraîné comme ça avec moi mais, dans leurs regards j'ai cru qu'elles allaient te lapider. Tu as fait quoi pour mériter leur colère ? Et tu n'es pas d'ici non ? Je ne t'ai jamais vu, même si c'est vrai que ça fait un moment que je n'étais pas venu.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Mer 6 Sep 2017 - 21:55
Alexandre Diame
Une visite mouvementée




Le silence régnait, car tout le monde me regardait avec une sorte d’incrédulité. L’hôtesse avait les yeux écarquillés, visiblement particulièrement surprise d’avoir eu affait à quelqu’un d’aussi peu réfléchi. J’allais d’ailleurs tenter de me défendre en leur expliquant que j’étais désolé et que c’était simplement mal indiquait, quand je vis en face de moi une porte similaire à celle que j’avais dans le dos, avec un écriteau « Homme » trônant dessus. Toujours en silence, et dans une fausse discrétion, je me retournais doucement pour constater, comme je le craignais, qu’effectivement, une pancarte similaire était accrochée à la porte, mentionnant qu’il s’agissait du dortoir féminin. Du coup, je n’avais pas vraiment d’excuse en fin de compte. Je me décollais alors de la porte, sachant pertinemment que tous les regards observaient les moindres de mes faits et gestes. Je grattais l’arrière de ma chevelure, marchant comme si de rien était vers le dortoir masculin, cette fois. Je désignais ma destination du doigt, lançant simplement d’un air un peu gêné.

« Euh… Je vais par-là du coup… C’est ça ?  » Interrogeant du regard l’hôtesse, comme pour, cette fois, montrer que j’attendais qu’elle m’y autorise. Toujours incrédule, elle hocha lentement la tête mais, avant que j’aie pu faire quoi que ce soit, la porte du dortoir féminin s’ouvrit brutalement derrière moi, laissant échapper une flopée de jeunes femmes en colère qui me retrouvèrent bien vite du regard. Je devais bien avouer ne rien comprendre à ce qui suivi. Elles parlaient toutes en même temps, ne me laissant même pas en placer une pour d’éventuelles excuses. Pour une visite diplomatique, c’était réussi tiens… La situation dégénérait, et c’était au tour des garçons de sortir pour voir ce qui se passait, ce qui n’arrangeait pas ma situation. Surtout que, bon, j’étais facilement repérable avec mes cheveux violets.

Soudain, il me sembla qu’une main m’agrippait, m’emmenant à l’écart. Une aide inespérée dans cette situation, alors je le suivais sans discuter. Visiblement, les Guériaigles semblaient suffisamment respecter le jeune homme pour ne pas nous suivre, ce qui était indéniablement une aubaine. Il m’emmena alors à l’extérieur pour me permettre d’échapper à ce Guet-apens. Il prit alors la parole, alors qu’un pokémon – qui du coup devait être le sien – me détaillait avec attention.

Ah ! Visiblement, j’avais bel et bien trouvé Vixion, et mon action, bien qu’un peu stupide, n’avait pas été totalement vaine. Je pris alors la parole pour remercier le jeune homme de m’avoir tiré de ce mauvais pas.

« Oh ! C’est toi Vixion ! Enchanté, moi c’est Alex !  » Lui lançais-je joyeusement en lui tendant la main. « Ça tombe bien, c’est toi que je devais chercher à la base. Enfin, avant que… je ne commette l’erreur, enfin… Peut-être que je suis entré dans le dortoir des filles sans faire attention à l’écriteau… ahah…. » La situation avait beau avoir un côté comique, j’étais tout de même un peu gêné de tout ce qui s’était passé. Je me grattais l’arrière de la tête avant de continuer. « Enfin bref… Comme tu le constates, je viens pas de l’emblème, je suis un dresseur du sceau et je devais porter un message pour l’intendante qui n’est visiblement pas là. C’est un peu pour ça que je devais venir te voir d’ailleurs, puisque tu serais le membre le plus ancien présent au QG pour l’instant. Selon les dires de l’hôtesse en tout cas.  » lui lançais-je avec un grand sourire, gardant toujours un œil sur le Riolu qui continuait à m’observer.



© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vixion Hattori
Région d'origine : Hoenn
Mar 12 Sep 2017 - 12:45
Vixion Hattori


Le jeune homme, d'environ mon âge, que je venais de sortir des griffes d'une armée prête à le lapider me révéla qu'il me cherchait. Il s'était soi-disant trompé de dortoir en me cherchant et avait ainsi provoqué la colère des demoiselles se trouvant dans le dortoir à ce moment-là. Je pensais pourtant que les dortoirs étaient indiqués comme il le fallait. Soit son histoire était fausse soit il était vraiment tête en l'air. Je prenais d'ailleurs conscience que je me trouvais là, à juger un inconnu alors qu'il y a quelques mois, je n'aurais jamais osé parler à quelqu'un que je ne connaissais pas. J'avais fait des progrès étonnants de ce côté-là.

Mes Pokémons étaient pour beaucoup dans ma propre évolution. Voyager m'avait fait affronter beaucoup de situations étranges et les surmonter m'avait fait progresser en tant que dresseur mais aussi en tant que moi-même. Je jetais d'ailleurs un coup d'oeil vers Mahiro qui fixait toujours le dénommé Alex. Riolu avait la faculté de maîtriser le pouvoir de l'aura et durant notre formation, nous avions eu la surprise de découvrir que ce pouvoir permettait aussi de voir si une personne mentait ou non. Certes, ce n'était pas forcément fiable à tous les coups mais cela permettait d'avoir déjà un premier avis lorsqu'on ne savait pas quoi penser de ce que notre interlocuteur nous raconte. Et là c'était le cas !

-Alors Mahiro, tu penses que son histoire est vraie ?

Riolu continua quelques secondes à fixer Alex avant de me faire un signe de la tête pour me confirmer qu'il disait bien la vérité, en tout cas Mahiro n'avait perçu aucune perturbation dans son aura qui aurait pu trahir un mensonge. J'avais d'ailleurs appris durant ce mois d'études que le pouvoir de l'aura permettait aussi de communiquer. Cependant, Mahiro n'était pas encore assez fort pour cela mais le jour viendra. Je donnais un Pokébloc sucré que j'avais confectionné à Mahiro pour le remercier avant de me retourner vers Alex.

-Bon et bien enchanté Alex. Même si ton histoire me paraît farfelue, mon Riolu n'a pas décelé de traces de mensonge donc je te crois. Et du coup, en ce qui concerne le fait d'être le plus ancien membre, tu es sûre de ça ? C'est vrai que je connais peu ceux qui sont actuellements ici mais je ne pensais pas qu'il s'agissait uniquement de nouveaux.

Il fallait bien avouer qu'en un mois et demi d'absence, de nombreux dresseurs avaient dû transiter par Mhyone. Il n'était donc pas si étonnant que je sois plutôt considéré comme un vieux membre. J'avais cependant du mal à m'intégrer avec les nouveaux. Je les trouvais plutôt arrogants et bagarreur pour la plupart. Certains avaient rejoint le groupe pour défendre la justice mais soit il s'agissait de fanatiques qui défendaient tout et rien soit ils défendaient leur justice et ce n'était pas forcément mieux. Avant même que j'ai pu demander à Alex, le contenu de ce qu'il était censé emmener, deux des nouveaux évoqués précedemment arrivaient vers nous et ils n'avaient pas l'air de vouloir nous proposer du thé.

-Hé Vixion, tu devrais pas sympathiser avec ces brutes d'Ossatueur. Ils viennent ici, foutent le bordel et on leur dit rien ? On va lui montrer nous ce que ça coûte de venir ici !

Le garçon qui venait de parler devait avoir dix-sept ans environ et la notion de respect devait lui être inconnu. On n'aggresse pas les gens comme ça ! Il était certes plus jeune que moi mais il était beaucoup plus imposant et en cas de combat normal, je n'aurais pas eu la moindre chance. Cependant, il allait s'agir d'un match Pokémon et je ne pouvais pas laisser quelqu'un, même d'un autre groupe, se faire défier par deux gamins irrespectueux.

-Ecoutes, je sais plus ton nom mais c'est pas grave. Il ne l'a pas fait exprès et il faut arrêter avec cette compétition entre les groupes ! Sauf que je sais que vous n 'allez pas abandonner si facilement donc je vous proposer un deux contre deux classique sur le terrain ? Ça vous convient ?

-Tu te prends pour le chef à donner des ordres ? Ce n'est pas parce que tu as un Pokémon rare que tu dois te la péter, on va vous écrabouiller ! Je suis sûr que ton Riolu doit être aussi pitoyable que toi !

Alors ça, c'était le truc à ne pas dire ! Ils avaient le droit de m'insulter autant qu'ils le voulaient mais ils n'avaient, en aucun cas, le droit de traiter mes pokémons de pitoyable ! J'allais leur montrer qui était pitoyable. Pendant qu'ils partaient en direction du terrain, je me levais et je m'excusais auprès d'Alex.

-Je suis désolé de t'entraîner là-dedans, j'espère que ça ne te dérange pas. J'ai du mal à supporter les prétentieux comme eux. Ils veulent faire la justice mais au détriment des gens et ce n'est pas la bonne manière de faire. On a un terrain pour les matchs juste un peu loin. Je vais te montrer. En espérant que je ne serais pas trop un poids pour toi en combat !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Mer 13 Sep 2017 - 9:38
Alexandre Diame
Une visite mouvementée




Je sentais le regard légèrement pesant du Riolu sur mes épaules. Son dresseur lui avait clairement demandé son avis concernant mon histoire, et je devais bien avouer que j’étais surpris qu’il ne l’ait pas immédiatement cru. Alors, certes, elle était plutôt rocambolesque, mais c’était comme une marque de fabrique chez moi. Mais après tout, il n’y avait aucun moyen qu’il le sache, je ne pouvais donc pas vraiment lui en vouloir. Les secondes passaient alors, durant lesquelles j’attendais simplement le verdict du petit pokémon qui, au bout d’un moment, finit par hocher la tête vers son dresseur, m’arrachant un petit sourire de soulagement.

Le dénommé Vixion se tourna alors vers moi, légèrement plus détendu. Visiblement il faisait suffisamment confiance au petit pokémon combattant pour le croire sur parole. Ils ne devaient donc pas en être à leur premier coup d’essai, et ils avaient l’air de se connaitre depuis un moment. Je me détendais alors un peu plus, content d’être sorti du guêpier dans lequel je m’étais fourré. Certes, j’avais effectivement fait une petite erreur, enfin un petit impair, mais je n’avais eu de mauvaises intentions à aucun moment. Au moins, pour l’instant, nous n’avions pas l’air d’être suivis. En revanche, la question de Vixion me surprit. Si j’étais sûr qu’il était le membre le plus ancien ? Ben non, pas du tout, mais c’était l’information que l’on m’avait donnée. J’ignorais si elle était vraie ou fausse, mais c’était en tout cas la seule piste qui m’aurait permise de remplir ma mission. Cette dernière avait d’ailleurs des petites allures d’échec, à bien y repenser. J’allais lui répondre alors que de jeunes dresseurs, d’à peu près nos âges, firent irruption, me menaçant par la même occasion.

Je soupirais de dépit. Je n’étais pas venu pour me battre, et je n’en avais, curieusement, pas trop envie. Je ne connaissais pas leur niveau, et je n’avais pas trop envie de le connaitre, surtout avec leur attitude prétentieuse. C’était curieux, parce qu’en temps normal je n’aurais pas hésité à leur faire ravaler leur vantardise, mais, aujourd’hui, je n’en avais simplement pas envie.

A ma grande surprise, le dénommé Vixion prit ma défense. Sans me demander mon avis, m’arrachant donc un nouveau petit soupir, il les défia une bonne fois pour toute sur le terrain d’entrainement visiblement « officiel » des Guériaigles. Je me demandais alors si nous avions la même chose, côté Ossatueur. Je me rendis alors compte que je connaissais tout de même bien peu mon propre groupe, alors que j’accomplissais pourtant une mission en son nom.

Toujours était-il que les choses s’étaient envenimées, et que les deux dresseurs adverses, bien décidés à nous faire mordre la poussière, étaient partis en direction dudit lieu d’entrainement, suivis par un petit groupe visiblement excité de voir un membre d’un autre groupe se faire battre par l’un des leurs. Vixion, lui, était resté un peu en retrait, attendant sûrement que je le suive vers les terrains. Bon, même si ce n’était pas dans mes intentions premières, je n’allais tout de même pas le laisser se débrouiller tout seul alors qu’il m’était spontanément venu en aide. Je me levais donc, lui offrant un sourire et un petit clin d’œil.

« T’en fais pas. J’avais pas vraiment prévu de me battre mais pas grave. Ça fera faire un peu d’exercice à Zépar. Et puis ça fait longtemps que je ne me suis pas battu en duo, aussi, ça va me rafraichir les idées ! » Lançais-je joyeusement, ne prenant aucune mesure de l’éventuelle gravité de la situation.

Alors que nous approchions du stade improvisé, une question me vint à l’esprit.

« Au fait, tu les connais un peu, ces deux dresseurs ? Vu que vous êtes du même groupe ? J’aimerais juste savoir s’ils étaient forts. » Ce n’était absolument pas de l’inquiétude, mais, comme je le disais souvent, vaincre et taper gratuitement des pokémons débutants n’étaient pas vraiment dans mon habitude.

Il eut à peine le temps de répondre qu’une sorte de clameur monta des abords du terrains en nous voyant arriver. Visiblement, le petit groupe qui suivait les deux dresseurs s’était transformé en une véritable foule, et des huées nous accueillirent, m’arrachant un petit sourire. Peut-être que la partie allait être intéressante, finalement ! Devant nous, les deux dresseurs semblaient jouir de tous les encouragements de leurs confrères, curieusement assez nombreux. Je me tournais alors vers Vixion.

« Mais vous êtes combiens, au juste, dans votre groupe ? » Sur un ton amusé, ignorant totalement l’ambiance autour de nous.

Les deux dresseurs avaient d’ores et déjà appelé leurs pokémons respectifs. Celui qui avait parlé possédait visiblement un Herbizarre, et le deuxième un Ouvrifier. Considérant nos différents types de prédilection, je jugeais que son Mahiro aurait peut-être plus de facilité contre un pokémon plante que contre un pokémon de son propre type.

« Hum…. Voyons voir… » Dis-je en faisant mine de réfléchir. « Je te laisse l’Herbizarre, je m’occupe de l’Ouvrifier. Ça te va comme ça ? » Sans attendre sa réponse, je décrochais la pokéball de Zépar de ma ceinture, avant de faire sortir la grande et grosse silhouette de l’Hippodoccus. Le pokémon, encore tout endormi, bailla assez largement, arrachant quelques rires dans l’assemblée, qui ne paraissait pas le prendre au sérieux.




© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vixion Hattori
Région d'origine : Hoenn
Sam 16 Sep 2017 - 15:26
Vixion Hattori


J'avais déjà fait une erreur stratégique. Alex n'avait aucune envie de se battre et moi je venais de l'envoyer sur le terrain. J'aurais dû lui demander son avis avant. Cependant, il ne semblait nullement vexé et voyait ce combat comme un entraînement voire même un jeu. Tant mieux, il n'avait aucune raison de si'nquiéter de toute façon, j'avais énormément progressé et nos adversaires ne semblait pas forcément être des grands dresseurs mais je ne devais pas les sous-estimer.

En arrivant au terrain, sa question me fit réagir. C'est vrai que je n'avais aucune idée de qui étaient nos adversaires. Je les avais vu traîner au quartier général donc je ne doutais pas que ce soit des membres de l'Emblème mais je n'avais aucune idée de leur nom ou même de leurs Pokémons.

-Euh... Et bien, je n'ai aucune idée de qui ils sont. Je me suis juste un peu emballé tout à l'heure.

J'avais à peine pu lui répondre qu'une foule s'était déjà rassemblé autour du terrain. Visiblement, nos adversaires étaient plutôt importants. Ou alors, tout le monde en voulait vraiment à Alex. Il y avait en tout cas beaucoup de monde et je fus surpris de cela. La dernière fois que j'étais venu, il y a plus d'un mois quand même, il y avait un peu de monde mais pas autant. Une foule de nouveaux dresseurs était arrivée durant l'été. Il fallait avouer qu'il s'agissait de la meilleure saison pour commencer son voyage. Alex avait l'air aussi que moi.

-On est beaucoup mais même moi je ne m'attendais pas à ça. Cela fait un moment que je n'étais pas venu ici, il faut dire.

Nous étions donc maintenant face à nos adversaires qui avaient chacun fait appel à leur Pokémon. Un Ouvrifier et un Herbizarre. Pas mauvais du tout. Considérant nos adversaires, j'en arrivais à la même idée qu'Alex, il était plus simple pour moi de faire face au Herbizarre qu'à l'Ouvrifier. Et lorsqu'Alex appela un Hippodocus, je me dis que si nous avions décidé de le laisser affronter le Herbizarre, nous aurions eu des difficultés dès le départ.

Pour ma part, je faisais, bien entendu, équipe avec Mahiro. Nos deux adversaires l'avait insulté et nous n'allions pas laisser ça. Lorsque Riolu prit place au côté de l'Hippodocus, les rires résonnèrent de plus belle. Bien, la foule se moquait de nous à son tour. Nous avions donc de nombreuses personnes à faire s'excuser. Je sentais que Mahiro avait envie d'en découdre. Depuis quelques temps, je percevais de plus en plus fréquemment et avec facilité, les envies et les émotions de mon Riolu. Parfois, nous n'avions même pas besoin de parler pour nous comprendre.

Le combat pouvait commencer, nos adversaires n'avaient pas l'air de vouloir nous laisser nous battre comme nous le souhaitions et les deux Pokémons attaquèrent ensemble l'Hippodocus, considérant sûrement Riolu comme une cible trop faible. Je laissais l'Ouvrifier chargeait mais j'ordonnais à Riolu d'utiliser sa Vive-Attaque pour intercepter les feuilles provenant du Tranch'Herbe du Herbizarre. Je me tournais ensuite vers Alex.

-Dis moi Alex, tu pourrais lever une tempête de sable sur le terrain ? Je voudrais essayer quelque chose ! Et puis, ils seront désavantagés par le manque de visibilité.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Lun 18 Sep 2017 - 10:17
Alexandre Diame
Une visite mouvementée




Alors que les rires montaient dans les gradins, je conservais une attitude décontractée. Je ne me souciais pas vraiment de la notion que pouvait avoir une foule du ridicule. Zépar était, de toute manière, assez puissant pour leur faire mordre la poussière, et il leur faudrait une puissance d’attaque bien plus grande que celle qui était la leur pour parvenir à briser ses défenses. Toutefois, je fus un peu surpris de les voir attaquer tous les deux mon pokémon, sans faire attention à celui de Vixion. Heureusement, ce dernier réagit plutôt promptement, interceptant l’attaque herbe avant qu’elle ne touche le pokémon sol. L’Ouvrifier parvint à toucher Zépar mais, à la grande surprise de son dresseur, l’imposant pokémon ne sembla pas plus troublé que ça, se retournant vers moi avec un œil fatigué, l’air de me demander ce qu’il devait faire. Nos adversaires avaient tous deux reculés, se préparant pour un nouvel assaut. Je me retournais alors vers Vixion pour lui répondre.

« Oh ? Une tempête de sable ? T’es sûr ? Si tu le dis, en avant ! » Je m’asseyais alors en tailleur au sol, en toute quiétude, avant de donner les consignes à mon pokémon, avec une voix posée. Mon attitude décontractée semblait beaucoup déconcentrer mon adversaire direct, pour mon plus grand plaisir.

« Zépar, utilise Bâillement et lance ta tempête de sable. Ensuite, utilise stockage. » L’Hippodoccus ouvrit alors la mâchoire en grand, poussant un grand bâillement qui suscita de nouveaux rires. Les pores de mon pokémon soufflèrent alors une grande quantité de sable qui se transforma rapidement en tempête. Les rires devinrent alors des cris de protestation à l’encontre de l’attaque qui englobait à présent l’ensemble de l’arène, perturbant nos spectateurs. Zépar n’avait toujours pas bougé, regardant toujours son adversaire avec un petit air distrait, presque rêveur. Il ouvrit alors une nouvelle fois la mâchoire, y emmagasinant une grande quantité d’énergie.

Alors que le combat de Vixion se déroulait à côté de moi, je me concentrais sur le mien, un sourire légèrement narquois aux lèvres, confortablement assis. L’Ouvrifier repassa alors à l’attaque, cette fois ci utilisant un jet de pierre sur l’imposant pokémon sol, qui ne trembla une nouvelle fois pas, encaissant l’attaque sans broncher. Mais soudain, le pokémon adverse tituba, chancelant, avant de s’écrouler sur le sol, endormi. Le bâillement de Zépar avait fini par faire effet, et le pokémon combat était à présent à la merci de la tempête de sable qui fouettait sa silhouette. Mon sourire s’élargit un peu.

« Zépar, utilise Avale ! » Le pokémon sol sembla alors déglutir, avant l’énergie qui lui servit alors à guérir les quelques dégâts qu’il avait subi. En face, le dresseur trépignait, voyant son pokémon qui ne se relevait pas à la merci de la tempête, alors que j’étais toujours tranquillement installé par terre, observant le spectacle. Il me lança alors, furieux.

« C’est bien une stratégie de ces ordures d’Ossatueurs ! Aucun honneur ! Bats-toi comme un vrai dresseur si t’en es capable espèce de lâche ! » Me hurla-t-il, furieux.

Je le regardais alors, un long moment, sentant qu’il attendait ma réponse. Je perdis un instant mon sourire, semblant plongé dans mes pensées, avant de hausser les épaules, un sourire carnassier se dessinant alors sur mon visage. Le jeune homme sembla surpris, alors que je pris la parole, sur un ton très calme, et très simple, toujours un grand sourire aux lèvres.

« Zépar, Abîme. » Le regard de l’Hippodoccus changea instantanément, passant de celui d’un doux rêveur, à celui d’un combattant. Il tapa puissamment sur le sol et, devant lui, sembla s’ouvrir une sorte de brèche qui s’écartait au fur et à mesure, laissant apparaitre un abîme sans fond, qui s’avançait vers l’Ouvrifier endormi sous le regard affolé des spectateurs. L’attaque était, comme Glaciation, réputée pour être très difficile à placer, mais dévastatrice si elle faisait mouche. Le jeune dresseur exhortait alors son pokémon à se réveiller, voyant la fissure terrestre se rapprocher de lui, mais rien n’y faisait. Paniquant de plus en plus, il finit par rappeler l’Ouvrifier dans sa pokéball, sonnant ainsi la fin de son combat, légèrement choqué.

Je me relevais alors, fier de la performance de mon camarade qui avait repris son air endormi et vint se coller contre moi pour chercher sa récompense. Je sorti alors une baie de mon sac que je lui tendais, et il l’avala goulument pendant que je lui flattais le sommet du crâne. Il s’allongea ensuite à mes pieds, désireux de profiter d’une petite sieste improvisée. Il l’avait bien mérité, car, si on y repensait, il venait de remporter sa victoire sans bouger et sans une attaque directe. Je reportais alors mon attention sur Vixion, soucieux de savoir où il en était, alors que la clameur de la foule s’était considérablement calmée.




© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vixion Hattori
Région d'origine : Hoenn
Lun 18 Sep 2017 - 11:37
Vixion Hattori


Alex parut surpris de ma demande mais il décida quand même de me faire confiance. Son Pokémon commença à évacuer du sable de son corps, avant de le transformer en une véritable tempête de sable. Le stade était recouvert par le sable et toute la foule semblait gênée. Cela m'arrangeait, nous n'aurions pas trop de perturbations extérieures ainsi. Je me concentrais maintenant sur la dernière position que j'avais eu de Mahiro et je me préparais mentalement à ce que j'allais lui demander.

-Mahiro, on va essayer quelque chose de particulier. Tu vas fermer les yeux et je voudrais qu'avec simplement ton aura, tu affrontes le Herbizarre. J'ai confiance en toi.

Et le combat reprit ! Je voyais Mahiro qui tentait tant bien que mal d'esquiver les Fouets Liane de son adversaire. Certes, le Herbizarre souffrait aussi du manque de visibilité mais il n'avait qu'à balayer la zone autour de lui pour empêcher Mahiro de l'atteindre. Il nous fallait autre chose.

-On va essayer quelque chose. Utilises une Vive-Attaque pour passer entre les lianes.

La Vive-Attaque était censé donner à Mahiro la vitesse nécessaire pour esquiver les lianes mais il fallait encore les voir. Je sentais la douleur de Mahiro à chaque fois qu'une liane le touchait mais ce dernier sentait ma confiance en lui à chaque fois aussi. Nous étions en parfaite symbiose actuellement. Soudain, sans vraiment comprendre pourquoi, je percevais beaucoup mieux les mouvements de Mahiro et celui-ci ne subissait plus les attaques du Herbizarre. Il parvint même à l'atteindre à l'aide de sa Vive-Attaque.

Merci maître d'avoir cru en moi.

Hein !? J'entendais une voix dans ma tête. Personne n'avait parlé pourtant. Je regardais à côté de moi. Alex était concentré dans son duel, ce n'était donc pas lui qui m'avait adressé la parole. Mais d'où provenait la voix ?

Maître, c'est moi, Mahiro !

-Mahiro ? Mais comment est-ce possible ?

Je vous parle grâce au pouvoir de l'aura. Je le maîtrise pleinement maintenant. Je peux donc le manifester sous forme de son. Cependant, je ne peux vous parler ainsi qu'à vous. Pour les autres, le son leur parviendra normalement comme si je parlais.

Il me fallut quelques secondes pour me remettre de ce que je venais d'apprendre. Si Mahiro était capable d'utiliser le pouvoir de l'aura pour communiquer alors cela signifiait qu'il avait évolué. Ce fut la secousse de l'attaque du Pokémon d'Alex qui me tira de mes pensées. Force était de constater qu'Alex était un très grand dresseur. Son Pokémon connaissait des attaques impressionantes et il n'avait pas eu besoin de bouger de son emplacement initial pour faire abdiquer son adversaire. La tempête de sable tomba finalement et ce fut avec stupeur que, le public, mon adversaire et moi-même, constations la nouvelle apparence de Mahiro. Il était effectivement devenu un Lucario.

Une fois la première surprise passée. Mon adversaire retourna à l'assaut et lança une Poudre Toxic qui, malgré le fait qu'elle ait touché Mahiro, ne fit point de dégâts. Le nouveau type de mon Pokémon l'immunisait complètement au poison. L'Herbizarre commença ensuite à emmagasiner la lumière du soleil dans son bulbe. Je savais ce qu'il allait faire mais un chevalier ne recule jamais et Mahiro le savait. Sans même parler, il savait ce que je voulais et il le ferait. Il se campa sur sa position et attendit le choc. Cette attente fit rire mon adversaire qui pensait sûrement que c'était le signe de mon abandon. Mais je n'abandonnais jamais.

La lumière du soleil se transforma en un rayon que le Herbizarre dirigea sur Lucario. Celui-ci ne bougea pas tandis que la lumière le frappeait. En effet, sa Ténacité lui permettait d'encaisser l'attaque. Alors que la lumière se dissipait, une aute lumière, plus bleutée, semblait émaner de l'emplacement de mon Pokémon. Lorsque nous pûmes à nouveau l'apercevoir, il lanca une Aurasphère digne du manga Draïeul Ball Z. Le Herbizarre fut littéralement propulsé en arrière avant de s'écrouler au sol, incapable de se relever. Nous avions gagné. Alex avait assist à la fin du combat et je ne pouvais aps cacher ma fierté malgré que je n'avais pu voir l'évolution dans la tempête.

-Ah ah, tu as vu ça Alex ? Mahiro a évolué ! Et ton Pokémon a été très impressionant aussi, je ne m'étais pas battu avec quelqu'un d'aussi fort depuis mon combat contre Steve.

HRP:
 


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Lun 18 Sep 2017 - 13:11
Alexandre Diame
Une visite mouvementée




Alors que l’adversaire que je venais de vaincre tremblait de rage, sans savoir comment réagir, je choisissais de l’ignorer et de plutôt me concentrer sur le combat de mon partenaire du jour. Puisque Zépar était retourné faire une sieste, la tempête retomba rapidement, et j’observais, surpris, que le pokémon de Vixion avait radicalement changé de forme. Ce pokémon était assez connu, car réputé pour pouvoir directement communiquer avec les humains. C’était donc un lien très particulier qui unissait le dresseur à son compagnon, et c’était plutôt plaisant à voir. En tout cas, la foule paraissait soufflée par la performance de leur confrère, et, comme lors de la défaite de mon opposant, un grand silence avait envahi les gradins.

Pourtant, si mon combat était terminé, ce n’était pas vraiment le cas de celui de Vixion, dont l’Herbizarre paraissait toujours aussi remonté. Il continuais alors de lancer ses assauts, sans comprendre qu’il avait perdu l’avantage. Un avantage considérable. Je fus surpris que l’attaque empoisonnée ne fasse pas mouche. Enfin si, techniquement, elle avait bel et bien touché, mais le Lucario ne semblait même pas s’en inquiéter. Il n’y avait qu’un seul type qui permettait autant de résistance, et il ne faisait aucun doute qu’il s’agissait bel et bien de l’acier. Le sol était particulièrement résistant, mais il n’y était pas insensible à ce niveau-là. Lucario partageait donc le type Acier avec le type combat, ce qui était définitivement intéressant. Vixion était un bon dresseur, très bon même, aussi, je regardais leur affrontement avec un intérêt renouvelé.

Le style de Vixion était particulier. Il encaissait, ne reculant jamais, ayant une pleine confiance en son pokémon. Et il n’eut pas tort, au bout du compte, car, après quelques minutes de combat acharné, l’Herbizarre fut brutalement percuté par une attaque impressionnante du Lucario, qui le mit immédiatement K.O. Le verdict était sans appel nous venions de remporter notre victoire. Réveillé par le bruit, Zépart posa un œil endormi sur le compagnon de mon équipier. Il était plutôt difficile de savoir s’il le jaugeait, le défiais, ou se contentais de le regarder avec curiosité, mais il avait, comme beaucoup de mes compagnons, des élans protecteurs envers moi. Je ne m’en occupais pas outre mesure, me contenant de flatter la peau étonnement douce du pokémon sol. Je reportais alors mon regard sur Vixion, lui répondant.

« Ouaip ! J’ai vu ! Et c’était d’ailleurs particulièrement enrichissant, au moins j’ai pu en apprendre un peu plus sur les Lucarios ! Ils ont beau être célèbres, je n’en avais jamais vraiment croisé jusqu’à aujourd’hui. » Dis-je en lançant un petit clin d’œil au jeune homme. « En tout cas, vous vous débrouillez super bien. Puis il est, il parait, assez difficile pour un Dresseur d’obtenir la confiance d’un pokémon comme celui-là ! » Je me fiais aux différentes rumeurs que j’avais entendues çà et là concernant l’espèce, sans réellement la connaitre. Pourtant, j’avais, d’un côté, hâte de pouvoir voir ce qu’elle pouvait réellement donner en combat, et pas sous le regard d’un simple spectateur. Il n’y avait, à mes yeux, que cette manière de vraiment découvrir un pokémon.

« Et pour mon niveau, je n’ai pas fait grand-chose non plus… » Dis-je, en grattant l’arrière de ma chevelure violette, l’air un peu gêné en voyant l’état du terrain sur lequel nous avions combattu. Ce dernier était recouvert de sable, tout comme les gradins. De plus, une épaisse fissure, comme une plaie béante, était apparue sur le sol, rendant l’endroit, pour l’instant, impraticable. « Et désolé pour tout ça… » Dis-je, en désignant le bazar, sur un ton qui laissait place à l’amusement plutôt qu’à la gêne. « Je dois bien t’avouer que je n’ai pas vraiment fait gaffe. »




© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vixion Hattori
Région d'origine : Hoenn
Mar 24 Oct 2017 - 20:14
Vixion Hattori


La réponse d'Alex me rendit encore plus fier. Créer un lien avec un Riolu était long mais avoir un Lucario montrait à quel point ce lien pouvait être fort. Pour une fois, je rayonnais de fierté et de joie. Je me rendais compte que j'adorais mes Pokemons. Bien entendu, je le savais depuis longtemps mais je ressentais vraiment ce qu'étais un dresseur à l'heure actuelle et cela me confortait pour mon futur projet. Les excuses d'Alex me tirèrent soudainement de mes pensées. Notre terrain d'entraînement était parcouru d'une large fissure, le rendant inutilisable pour le moment. De plus, les alentours avaient été envahis par le sable. Je me sentais soudainement coupable. C'était moi qui avait demandé à Alex d'invoquer la tempête de sable. Je n'avais pas vraiment pensé aux conséquences que cela impliquerait. Tant pis, j'allais devoir mettre la main à la pâte.

- Euh, excusez-nous !

Je me retournais pour faire face à nos deux adversaires qui avaient le regard baissé. Ils ne semblaient pas en colère d'avoir perdu mais ils avaient l'air un peu effrayés. Je ne comprenais pas vraiment pourquoi. En me concentrant sur leur regard, je constatais que ce n'était pas nous qui les effrayions mais nos pokémons. La défaite avait calmé leur ardeurs finalement. Je n'étais pas beaucoup plus vieux qu'eux mais sans vraiment savoir pourquoi je me sentais comme un grand frère. J'étais passé d'un enfant timide à un homme mature enfin j'essayais du mieux que je pouvais. Les voyages forment la jeunesse comme on dit.

- On voudrait s'excuser pour tout à l'heure. On aurait pas dû dire ça sur ton Riolu... enfin Lucario et pareil pour toi, l'Ossatueur, on s'est un peu emporté.

- Ne vous inquiétez pas, c'est grâce à vous si Mahiro à évoluer et puis le combat était vraiment intéressant. Et puis, personne ne vous en veut au final.

- Oui, je ne vous en veux pas. Mais faites attention à vos paroles les prochaines fois.

Les deux graçons parurent d'abord surpris d'entrendre Mahiro mais ils furent finalement satisfaits et ils retournèrent vers le reste du groupe afin d'organiser les réparations du terrain. Nous avions l'habitude de travailler ensemble ici. On avait construit le quartier général nous-mêmes alors quand il y avait des réparations à faire, on les faisait nous-mêmes. Je décidais de laisser sortir Aaron, Xana et Nozomi. Ces trois-là seraient utiles pour aider et puis ils adoraient ça. TAnt que ça me rendait service, Aaron était prêt à tout même si il en faisait souvent trop. Xana pourrait encore faire son intéressante et se retrouver au centre de l'attention comme à son habitude et Nozomi pourrait s'amuser à repeindre les contours du terrain auquel elle ajouterait sûrement sa touche personnelle.

- Allez tout le monde, on a du boulot. Je vous confie les réparations du terrain. Je peux compter sur vous, n'est-ce pas ?

Aaron et Nozomi firent un léger signe de tête pour approuver tandis que Xana avait déjà foncé au milieu du groupe pour se mettre en valeur. Elle ne perdait vraiment pas une seconde celle-là. Je me retournais ensuite vers Alex.

- Merci beaucoup pour le combat et ne t'inquiètes pas pour le terrain. Regardes, tout le monde est déjà en train d'aider à le réparer, on commence à avoir l'habitude maintenant. Je vais y aller aussi, c'est quand même moi qui t'es demandé la tempête de sable, ça me paraît logique que j'aille nettoyer. Tu veux venir avec nous ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Mer 25 Oct 2017 - 13:15
Alexandre Diame
Une visite mouvementée




Alors que je constatais les dégâts, me grattant l’arrière du crâne d’un air gêné, je ne pus m’empêcher de penser que c’était quand même un fait qui devenait redondant. Les pokémons sols faisaient indubitablement partie de la catégorie de pokémons qui avaient tendance à faire de lourds dégâts à leur environnement lorsqu’ils combattaient. Et on ne pouvait pas vraiment dire que j’avais beaucoup forcé sur ce combat en particulier. Mon équipe n’était décidément pas la délicatesse incarnée lorsqu’il s’agissait d’affrontements. L’arrivée de nos deux adversaires me tira de mes pensées.

Je fus plutôt surprit, mais agréablement, pas leur attitude. Ils étaient tous les deux, visiblement, de bons perdants, ce qui était plutôt agréable à vrai dire. J’acceptais donc sans peine leurs excuses, leur faisant un petit sourire. Ils semblaient, à y réfléchir, un peu inquiets en nous regardant. Après tout, c’était eux qui nous avaient largement sous-estimés et provoqués de prime abord. Je n’étais certes pas exempt de tous reproches, mais l’accueil laissait tout de même à désirer. Et dire, qu’à la base, j’étais simplement venu là pour rendre service, sans rien ne demander à personne. Je soupirais un peu, les regardants alors partir.

J’observais ensuite Vixion faire sortir tous les membres de son équipe afin d’aider aux réparations, qui s’avéraient tout de même assez conséquentes. Il avait une équipe plutôt hétérogène, mais je remarquais rapidement leur point commun. Chacun des pokémons du dresseur de l’emblème était de type acier. Il devait être, comme moi, Ivar, ou encore Artémis, l’un de ceux qui développaient une affinité très forte avec un type en particulier. Je ne connaissais d’ailleurs pas beaucoup de spécialistes du type, à part peut être le membre du conseil des quatre de Kalos. Sans nécessairement le taquiner sur ce principe – Du moins pas dans un premier temps –, j’arborais un sourire en coin alors qu’il me proposait de venir l’aider à nettoyer. Il avait eu beau me dire qu’il s’agissait de sa faute pour la tempête de sable, ce n’était qu’une partie du problème, d’une part, et de l’autre il s’agissait tout de même d’une attaque de l’un de mes pokémons. Je m’en serais donc beaucoup voulu si j’étais parti sans ne serait-ce que leur donner un petit coup de main.

« J’vais vous aider, ouai ! Après tout, c’est quand même en grande partie ma faute cette histoire ! » Dis-je en lançant un clin d’œil amical à Vixion.

Je fis alors sortir le Libégon de sa pokéball, afin que ses puissants mouvements d’ailes puissent dégager le sable qui s’était accumulé un peu partout. Nous allions surement gagner un peu de temps ainsi, et il serait ensuite temps de se poser la question de comment faire pour la grande fissure qui traversait le terrain. Pendant que Shax s’activait, je renchérissais, me retournant vers le jeune homme.

« Alors, à en voir tes pokémons, je devine que tu es spécialisé dans le type acier non ? » Dis-je sur un ton détaché, tout en surveillant mon Libégon. « Tu comptes ouvrir une arène un jour ? »




© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vixion Hattori
Région d'origine : Hoenn
Ven 3 Nov 2017 - 15:07
Vixion Hattori


Même si je ne connaissais Alex que depuis tout récemment, je savais qu'il allait accepter de venir nous aider. Et ce fut effectivement le cas. Il fit appel à un Libégon plutôt impressionant, je n'avais pas vu de dragon depuis longtemps et même si je préférais les Pokemon acier, les dragons étaient pour moi une source d'émerveillement, de nombreux mythes et légendes gravitant autour d'eux. Le libégon vint se placer sur un des côtés du terrain, suscitant l'admiration de beaucoup de monde, au détriment de Xana qui se sentait soudain délaissé et qui se mit à bouder, tandis que le Libegon balayait le sable à l'aide des bourrasques provoquées par ses battements d'ailes.

Alors que j'admirais le manège du Libégon et que je riais intérieurement de l'attitude de Xana, Alex me surprit avec sa question. C'est vrai qu'il était facile de deviner que j'étais spécialisé dans le type acier au vu des Pokemon que j'avais laissé sortir et même si Riolu avait pu semer le doute, la forme actuelle de Mahiro ne laissait planer aucun doute. Quant à la question suivante, je n'avais pas spécialement de véritable réponse à fournir. Certes, l'idée me paraissait intéressante et encore plus depuis mon combat contre Steve mais est-ce que j'en étais vraiment capable ? Je n'étais pas encore complètement sûr de mon choix et j'allais continuer de parcourir la voie actuelle que je m'étais fixé.

- Et bien oui, je suis effectivement un spécialiste du type acier. Enfin spécialiste c'est un grand mot, je me contente de faire de mon mieux avec mes Pokemons. Sinon, pour l'arène, ça m'est venu à l'esprit mais je ne suis pas encore sûr de ma décision. Je vais déjà continuer à m'entraîner pour devenir un véritable chevalier et je verrais ensuite.

Alors que je finissais de parler, je me rendis compte que j'en avais un peu trop dit. Se prétendre chevalier ou, en tout cas, vouloir le devenir était sûrement une idée saugrenue pour beaucoup de monde. Mais depuis mon arrivée à Mhyone, j'avais enfin l'occasion d'accomplir mes rêves et de pouvoir choisir ma propre voie alors je n'allais pas abandonner. Et ce, quelque soit ce qu'en pensait les gens autour de moi. J'émis un léger rire nerveux avant de reprendre la parole.

- Ça doit te paraître ridicule, n'est-ce pas ? Mais bon, c'est la voie que j'ai choisi et je ne m'en détournerais pas. Et toi ? Tu as prévu d'ouvrir une arène aussi ou tu affrontes la ligue peut-être ? En tout cas, tu as largement le niveau du peu que j'ai pu voir.

Les deux Pokemons d'Alex étaient en effet plutôt impressionants et même si je savais qu'à mon niveau actuel j'avais peu de chances de rivaliser avec lui, il se pourrait qu'un jour nous ayons à nous affronter. Cette pensée me fit légèrement frissoner mais un véritable chevalier ne devenait jamais fuir. Et si un jour nous devions croiser le fer, je donnerais mon maximum comme à chaque défi que je relève. En approchant de la fissure, je me demandais comment nous allions pouvoir reboucher ça mais d'autres personnes avaient déjà eu une idée. De nombreux Pokemons la remplissaient à l'aide de leur attaque Tir de Boue, essayant ainsi de colmater la brèche. L'idée n'était pas mauvaise et j'ordonnais à Aaron et Xana de mettre le plus de rochers possibles dans la fissure afin que ça remplisse aussi. Pendant ce temps, j'allais aider à balayer le sable que le Libegon avait soufflé pour ensuite que nous puissions ajouter tout ce sable dans la brèche. Le travail fut long mais ce fut surtout amusant de voir tout le monde coopérer ainsi après la rivalité qu'il y avait eu juste avant. Un fois le travail terminé, je me tournais en direction d'Alex.

- Merci beaucoup pour le coup de main. Toi et tes Pokemons nous avaient rendu un grand service en nous aidant.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Mar 7 Nov 2017 - 20:47
Alexandre Diame
Une visite mouvementée




J’observais le Libégon du coin de l’œil, qui semblait, comme à son habitude, flatté de toute l’attention qu’on lui portait. J’avais beau m’être habitué à la présence de mon compagnon, je ne pouvais pas m’empêcher d’admirer la poésie qui se dégageait de cette espèce de pokémon, et qui était si chère à mon peuple. Les dragons étaient considérés, par les Hoenniens, comme les esprits du désert, et beaucoup de comtes pour enfant gravitaient autour d’eux. J’avais toujours rêvé, petit, d’en voir un en vrai, mais jamais il ne me serait passé par la tête d’envisager d’être son dresseur. Pourtant, c’était le cas aujourd’hui, et je me sentais comme privilégié d’avoir cette chance. Shax était mon premier compagnon, et il représentait les plus beaux souvenir d’Hoenn que je pouvais avoir. Je souriais alors, laissant les pokémons à leurs tâches, et reportant mon attention sur Vixion.

Son attitude me fit sourire. Nous avions tous les deux le même âge et des rêves plein la tête, et il aurait été bien insultant, et surtout illogique pour moi, de critiquer quoi que ce soit des ambitions du jeune homme. Après tout, vouloir devenir chevalier n’était pas plus dépourvu de sens qu’un autre rêve. C’était une voie bien plus longue, tortueuse, et exigeante que beaucoup d’autres. Vouloir y arriver malgré tout était tout à son honneur après tout. De plus, l’idée d’affronter un jour un vrai chevalier était plutôt seyante, je devais l’avouer. Je n’en étais en rien un d’ailleurs, et je prenais de plus en plus conscience de l’importante différence qu’il pouvait y avoir entre Vixion, ou encore Ivar, et moi. Ce n’était pas un mauvais constat, juste une évidence. Bien que nous puissions nous ressembler sur bien des points, nous étions simplement différents. Je chassais ses pensées de ma tête, reportant mon attention sur le responsable désigné des membres de l’emblème.

« J’pense que j’suis pas en mesure de te juger là-dessus, tu sais. Chacun ses rêves après tout, et les tiens ne me semblent pas plus ridicules. Au contraire même. » Lui lançais-je avec un sourire. « En tout cas, je suis impatient de t’affronter un jour, parce que si tu ouvres une arène, tu risques fort de me trouver rapidement devant ta porte. Je n’ai que deux badges pour le moment, mais j’essaye, moi aussi, de progresser un peu plus. La ligue de Mhyone a beau être jeune, elle est plutôt coriace. » Dis-je en lançant un clin d’œil au jeune homme, toujours souriant.

J’observais alors nos compagnons finir de reboucher le trou, le Libégon aidant les autres en utilisant ses attaques sol pour reboucher la brèche que j’avais ouverte. Heureusement, il ne fallut pas longtemps pour que nous arrivions à la colmater, et le terrain, bien qu’encore légèrement abimé, était de nouveau en état d’utilisation. C’était tout de même un petit soulagement. Les relations entre groupes étaient déjà suffisamment tendues comme ça pour ne pas que je me permette d’en rajouter. Après tout, il fallait aussi que j’assume d’être un Ossatueur, car je ne pouvais pas me permettre de totalement occulter cet aspect-là, de peur de nuire aux autres membres de mon groupe. Je me tournais alors vers Vixion pour lui répondre.

« C’est normal. Après tout, c’est moi qui aie causé le plus de dégâts. Et puis, même si les deux dresseurs nous ont provoqué, tout a commencé à cause de moi. » Dis-je, me grattant l’arrière du crâne, gêné. « J’suis content que ça soit rentré dans l’ordre en tout cas. » Je me rappelais soudain de la raison de ma présence ici, et je récupérais rapidement la lettre adressée à l’intendante, que je tendais au jeune homme.

« Ah et, ça, à la base, c’est pour ça que je suis venu. C’est une lettre de notre intendant au votre, et, vu qu’elle n’est pas là, on m’a demandé de la lui confier. » Je m’arrêtais une seconde avant de sortir un papier et un stylo. J’inscrivais en toute hâte mon numéro, avant de le tendre au spécialiste acier. « Et ça, c’est au cas où t’as un souci. N’hésite pas à l’utiliser au besoin ! Que ce soit à cause d’un problème, pour un combat ou un entrainement ! » Lançais-je, amusé.

Je sifflais alors entre mes doigts et, arrêtant de se pavaner, le Libégon vint me rejoindre. J’avais accompli ma mission, et j’allais pouvoir reprendre mon voyage. Je jetais alors un dernier regard vers Vixion après être grimpé sur le dos du dragon.

«A la prochaine, chevalier ! » dis-je, le saluant, avant de prendre mon envol.





© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vixion Hattori
Région d'origine : Hoenn
Mer 8 Nov 2017 - 0:51
Vixion Hattori


Malgré la situation, Alex trouvait encore le moyen de s'excuser alors que j'étais en train de le remercier. Certes, il avait fait une erreur dans le bâtiment mais ce n'était pas sa faute si nous nous étions fait défier, ni sa faute lorsque j'ai accepté de me battre. D'ailleurs le terrain avait commencé à reprendre une véritable apparence de terrain avant que Nozomi ne se mette à peindre. Sur les conseils que j'imaginais venir de Xana, la Mysdibule avait commencé à utiliser la peinture pour dessiner des Metang aux quatres coins du terrain. Il fallait reconnaître que c'était du travail d'artiste car les Metang donnaient l'impression de tenir le terrain par les coins. Xana, elle, pavanait autour des dessins, essayant d'attirer le regard du plus grand nombre de personnes.

Mon attention changea rapidement de cible pour se porter sur la lettre que me tendait Alex. C'est vrai qu'il était venu pour remettre un courier à la base. C'était d'ailleurs pour cela qu'il me cherchait. Les choses avaient évoluées tellement rapidement que j'avais complètement oublié la raison première de sa venue. Je récupérais donc la lettre tandis qu'il me donnait un autre papier contenant cette fois son numéro. C'est vrai que je n'avais pas forcément le réflexe de donner mon numéro aux gens que je croisais et avec qui je sympathisais. Il fallait avouer que mon côté renfermé faisait encore parfois des siennes. J'acceptais volontiers son numéro.

- Pas de soucis, je t'enverrais un message pour que tu aies aussi mon numéro et pour te tenir au courant pour la lettre.

Puis, il se mit à siffler pour appeler son Libegon. J'avais beau monté sur Xana de temps en temps, c'était beaucoup plus classe de chevaucher un dragon. Je me fis la réflexion qu'un Airmure me serait fort utile et qu'un jour, il faudrait que je parte à la recherche d'un oiseau de métal, histoire de pouvoir me déplacer rapidement par la voie des airs, qui est en général la plus rapide. Son dernier salut me fit gêna légèrement, personne ne m'ayant jamais appelé chevalier auparavant. Et je devais bien reconnaître que c'était plutôt classe et j'étais assez fier qu'on me nomme ainsi même si j'étais encore loin de mon but. En parlant de but, je frémissais d'excitation à l'idée de pouvoir maintenant m'entraîner au combat avec l'aide d'un Lucario.

- Dans ce cas, allons nous y mettre maintenant Maître !

- Très bien, mais dès que je gagne, tu n'as plus le droit de m'appeler Maître !

L'entraînement reprenait ...


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Bord-au-Vent :: QG de l'Emblème-
Sauter vers: