:: Mhyone :: Nox Illum Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Da Capo - Pv Alexandre Diame

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Ven 15 Sep 2017 - 9:58
Alexandre Diame
Da Capo




Après un dernier regard provocateur vers les deux hommes qui s’étaient levés en même temps que nous, Artémis prit la direction de son hôtel. Son attitude m’arracha un petit rire discret, alors que je lui emboitais le pas, ne prêtant pas plus d’attention à ses deux détracteurs. Comme l’avais indiqué la jeune femme, son hôtel était sur notre chemin, ce qui me confortais dans mon choix de sortir de Nox Illium. De toute façon, je n’avais jamais été vraiment à l’aise dans la grande ville, et je n’y venais que de temps en temps quand j’avais quelque chose de précis à y faire.

Nous arrivâmes assez vite à l’hôtel de la jeune femme, qui n’était finalement pas si loin. Je lui remettais alors son sac et sa valise, hochant la tête lorsqu’elle me promit de faire vite, même si je savais que, parfois, la notion de temps chez les filles et les garçons pouvait être assez différente. Je l’observais alors s’engouffrer dans le bâtiment en sautillant, semblant assez excitée et motivée par son retour à Mhyone. Toujours le sourire aux lèvres en voyant l’attitude de mon amie, je me retournais alors vers son Cornèbre supposé me tenir compagnie durant l’absence de la blonde. Cependant, il ne fallut pas très longtemps pour que le dénommé Charlie ne trouve ma compagnie pesante. Aussi, presque immédiatement après le départ de sa dresseuse, il s’envola vers le toit de l’hôtel sans me prêter attention. Décidément, les pokémons ténèbres avaient vraiment leur petit caractère.

Cette fois-ci, je n’eus rien à redire à la rapidité d’Artémis. Toutes les formalités « administratives » de l’hôtel ne lui prirent qu’une dizaine de minutes, alors que je l’attendais, debout, appuyé sur le mur derrière moi. Alors qu’elle revenait, elle me prit par le poignet qui était orné de ce bijou si particulier qui abritait ma gemme sésame. Elle ne sembla pas le remarquer de prime abord, trop enthousiaste et pressée de prendre de la distance par rapport à la ville.

En effet, la route 4 n’était pas loin, et nous arrivâmes rapidement sur la petite route boisée si caractéristique de l’endroit. Après quelques minutes de recherche, nous trouvâmes rapidement une petite clairière un peu plus tranquille et éloignée du chemin. Non pas que je voulais garder la composition de mon équipe absolument secrète, mais je préférais toujours éviter dans dévoiler trop à des inconnus à ce sujet. Alors que je posais mon sac de voyage par terre, et que je vérifiais que mes pokéballs étaient toujours accrochées à ma ceinture – et c’était le cas – , je me retournais vers Artémis.

« Bon, du coup, je vais te les présenter ! Si je ne me trompe pas, tu ne dois connaitre que Shax. » lui lançais-je avec un petit clin d’œil. Je fis alors apparaitre le grand pokémon dragon qui reconnut immédiatement Artémis, usant de son long cou pour approcher sa tête proche de la jeune femme qu’il connaissait bien.

« Alors, ensuite, je vais te les présenter par ordre d’ancienneté, sinon je vais me perdre dans mes explications. » Lui dis-je, en grattant l’arrière de ma chevelure violette.

« Voici Caim, mon deuxième compagnon, rencontré sur la plage des secrets à Minami. » Je fis alors apparaitre le Laggron gris aux joues rouges, qui dévisagea alors la blonde sans sourciller. Comme Shax, il était de nature assez curieuse, et il s’approcha également d’Artémis.

« Ensuite, ensuite, un pokémon qui devrait un peu plus t’intéresser à cause de son type : Zagan ! » Je fis alors sortir le Tyranocif de sa pokéball. Lorsqu’il le vit, Caim se désintéressa immédiatement de la blonde pour défier du regard le pokémon roche, qui grondait en sa direction. J’émis un petit sifflement pour les calmer, et Caim se retourna à nouveau après un nouveau regard de défi vers le Tyranocif. Ce dernier, n’étant pas friand de compagnie se mit en boule autour de mes pieds, reprenant son attitude parfois un peu boudeuse, tournant alors volontairement le dos au Laggron.

« Désolé, il a son petit caractère, lui aussi. » Dis-je, amusé, avant de poursuivre. « Enfin, il en reste encore deux ! Dont mon petit professionnel des siestes intempestives, même s’il ne faut pas le sous-estimer en combat ! J’ai rencontré Zépar dans le volcan d’ailleurs, il était tellement tête en l’air qu’il avait dû se perdre, vu que ce n’est pas du tout son habitat naturel. » je fis alors apparaitre l’imposant Hippodoccus qui sorti de sa pokéball avec un petit air endormi, une sorte de marque de fabrique chez lui. Il jeta un regard intrigué à la blonde, mais, trop fatigué pour se mouvoir jusqu’à elle, il s’installa auprès de Zagan.

« Et enfin, la petite dernière, et surtout la seule représentante féminine de l’équipe, comme tu as pu le voir. Ne t’en fais pas pour Paimon, elle est un peu moins massive que les quatres autres, mais c’est sans conteste l’une des plus téméraire ! » Je fis alors apparaitre mon dernier pokémon, ma minotaupe dont l’entrainement venait de se finir. Elle était effectivement la plus petite de la troupe, mais ne semblait pas vraiment s’en soucier, allant même jusqu’à taquiner Zagan qui tentait tant bien que mal de l’ignorer.

« Enfin voilà, tu as vu tout le monde. C’est la première fois qu’ils sortent tous ensembles d’ailleurs ! Désolé pour la présentation, c’était un peu cliché, mais au moins c’est fait ! »





© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Artémis Bleuette
Région d'origine : Kalos
Lun 18 Sep 2017 - 21:20
Artémis Bleuette

Da Capo

Artémis Bleuette et Alexandre Diame
Enfin arrivés à l'entrée de la route 4, Artémis s'émerveillait à nouveau devant la beauté simple de cette route boisé. La blonde ressentait quelque chose de nouveau par rapport à la première fois qu'elle s'était aventurée ici, comme si l'aventure l’appelait davantage, ou plutôt qu'elle était plus sensible à son appel. Le vent s'était levé entre temps, aussi elle dut se recoiffer plusieurs fois alors que des mèches venaient parasiter sa vue. Alexandre la guida ensuite vers un endroit un peu plus éloigné, histoire d'avoir de la place elle supposa, avant de commencer le défilé.

Le premier Pokémon était sans surprise le dragon des sables, qu'Artémis connaissait déjà grâce aux mésaventures des deux dresseurs sur le ferry. La créature était toujours aussi imposante, et la blonde recula presque automatiquement d'un pas alors que le Pokémon approchait sa tête. Légèrement hésitante, la main de la dresseuse s'avança pour caresser doucement le haut du crâne du Libégon, affichant un petit sourire crispé. Elle n'avait clairement pas l'habitude des gros Pokémon, mise à part la seule qu'elle possédait. Aussi, sa réaction à l'arrivée de Caim, le Laggron, fut plus exagérée que la première. Le Pokémon n'était pas l'un des plus grands existants, mais il était tout de même conséquent pour la jeune femme, qui recula sa main lorsque la tête grise du type Eau s'approcha pour mieux l'inspecter. Apparemment le Pokémon la voyait plus comme une curiosité, ce qui rendait perplexe la blonde. Pour se rassurer, elle envoya un regard vers Alex en répondant.

Donc tu as trouvé le fameux Gobou que tu cherchais finalement ! dit-elle en souriant, contente pour lui. Un qui m’intéresserait..?"

La seconde où le Pokémon apparut, Artémis afficha un air surpris. L'imposante créature à la carapace verte était facilement reconnaissable pour elle, puisqu'elle croisait pas mal d'Embrylex dans le paysage montagneux de la Frescale. C'était également un Pokémon que la blonde avait en effet prévu de chercher, du moins si elle tombait dessus, elle en profiterait. Le type Roche n'attira toutefois pas que l'attention de la jeune dresseuse, puisque le Laggron vint lui faire face, un air de défi dans le regard. Alexandre calma bien vite la situation, Caim revenant à son état normal alors que le gros lézard s'installait aux pieds de son dresseur. Artémis fit une moue un peu déçue lorsqu'elle comprit que le Pokémon ne viendrait pas, mais se concentra sur son ami alors qu'il s’apprêtait à en présenter un autre.

La petite présentation du spécialiste des siestes fit légèrement rire la blonde, qui s'attendait à ce qui apparut. Seul un Hippodocus pouvait être décris de cette manière, et fidèle à la présentation faite de lui, l'hippopotame perdit très rapidement toute forme d’intérêt pour la situation, s'endormant non loin du Tyranocif. Artémis rit à nouveau, celui-là était assez comique on dirait. Elle revint caresser gentiment le Libégon, n'osant toujours pas s'approcher des autres Pokémon. Déjà à cause de leur taille à tous, mais aussi parce qu'elle n'avait jamais été aussi proche d'autant de Pokémon.

Enfin arriva la petite dernière, une Minotaupe visiblement assez énergique. La seule femelle vint alors jouer avec ce qui devait être un de ses aînés, le Tyranocif. Ce dernier faisait de son mieux pour ignorer les tentatives incessantes de sa partenaire de le taquiner, ce qui devait être éprouvant vu l'énergie qu'elle dégageait. La blonde se retrouvait donc entourée de Pokémon tous plus impressionnants les uns que les autres, variants en caractère et en taille. Artémis se sentait un peu mal à l'aise au milieu de toutes ces créatures, aussi lorsque son Cornèbre revint enfin de nul part pour se poser sur son épaule, elle se sentit un peu rassurée. L'oiseau ne rivalisait clairement pas avec les créatures l'entourant, mais il ne pouvait pas s'en préoccuper moins. Il faisait de son mieux pour que sa dresseuse se sente en sécurité, il se montrait donc stoïque comme à son habitude, mais pas particulièrement provocateur.

"Et bien... Ça en fait beaucoup ! Et tous plus cool les uns que les autres, lâcha-t-elle admirative. Ils ont tous l'air super forts, tu as du vraiment t'entraîner beaucoup pendant mon absence ahah. Je m'attendais à beaucoup mais là c'est même plus que beaucoup !"

Alors qu'elle parlait, son regard se posait tour à tour sur chaque Pokémon. On sentait qu'elle était vraiment admirative devant l'équipe et tout le travail qu'Alexandre avait mis dans la composition et l'entraînement.
 
©S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Mar 19 Sep 2017 - 11:11
Alexandre Diame
Da Capo




Artémis avait beau faire bonne figure, elle ne semblait pas très à l’aise au milieu de toute l’équipe. Il fallait dire que mes compagnons prenaient pas mal de place autour de nous. Elle ne paraissait à l’aise qu’aux côtés de celui qu’elle connaissait le mieux, Shax, qui semblait plutôt content de la retrouver et se laissait tranquillement dorloter par la blonde. Il fallait dire que ça nous changeait un peu, une rencontre aussi calme et paisible, et ce n’était pas plus mal. Exceptionnellement, je laissais donc la petite équipe dehors, puisqu’ils avaient surement bien besoin de se dégourdir les pattes. Ils avaient tous déjà combattus les uns avec les autres, ce qui avait tissé certains liens, mais ça ne les empêchait pas de se chamailler régulièrement. Je gardais donc un œil sur tout ce beau monde, répondant à l’interrogation première d’Artémis.

« Oui, j’ai fini par tomber dessus sur la plage où nous nous étions rencontrés. Pour te dire, il a littéralement attaqué Shax, alors qu’il devait faire un dixième de sa taille. » Dis-je sur un air amusé, avant de reprendre. « Mais les deux s’aiment beaucoup, un petit peu comme le reste de l’équipe, même si Caim et Zagan ont tendance à se défier. Ils forment d’ailleurs un super Duo, contrairement à ce que peut laisser penser leur attitude. » lançais-je en posant un regard tendre sur mes équipiers.

La petite déception d’Artémis concernant le pokémon roche ne m’avait d’ailleurs pas échappée. Je fis alors signe à Zagan d’approcher, et le Tyranocif se leva sur ses pattes arrière, avançant vers nous calmement. Je m’écartais alors pour le laisser passer, et il se campa devant Artémis. Shax se recula aussi pour les laisser se rencontrer, s’envolant dans le ciel pour se dégourdir les ailes. L’imposant pokémon dévisagea alors la jeune femme, sans doute intrigué par son affinité avec le type ténèbres. Contrairement aux rumeurs sur les Tyranocifs, qui pouvaient d’ailleurs parfois s’avérer vraies, Zagan était assez calme à cet instant. Il regardait simplement Artémis avec une curiosité assez rare chez lui. Je posais alors la main sur son dos, expliquant à la jeune femme.

« Il n’a pas l’air comme ça, mais Zagan est assez jeune, puisqu’il doit avoir moins d’un mois. Il n’a pas totalement fini de grandir et il découvre encore pas mal de choses. Pour tout te dire, il est apparu devant moi juste après être né, et il avait déjà un esprit combattif. » lançais-je sur un ton amusé. Il était vrai que nos conditions de rencontre avaient été bien particulières, et il était même le seul pokémon de mon équipe à ne pas être de type sol, et le resterait sans doute.

Mon équipe s’était un peu éparpillée, mais restait plutôt calme. Pour beaucoup, ils profitaient simplement du plaisir de se laisser dorer au soleil et à l’air libre. J’étais plutôt heureux de pouvoir leur offrir un moment comme celui-là, car ils étaient plutôt rares. Je reportais alors mon attention sur Artémis. J’étais plutôt flatté par ses compliments, mais j’étais loin d’être le seul responsable de la réussite de mon équipe. Je me grattais alors l’arrière du crâne, un peu gêné.

« Oh, tu sais, c’est plus eux qui sont impressionnants que moi. Mais je dois bien avouer que je n’ai pas vu passer les deux derniers mois, et qu’ils ont été plutôt mouvementés. » Dis-je, avec un léger rire, en repensant à tout ce qui s’était passé depuis la dernière fois que j’avais croisé la jeune femme.

« Enfin, on commence tout juste à vraiment faire nos preuves, alors j’espère que ça va continuer comme ça ! » Lançais-je reprenant ma convenance, et faisant un clin d’œil à la blonde. « Et toi alors, tu ne fais pas sortir Ella ? Elle va bien d’ailleurs ? En tout cas, je vois que Charlie n’a pas changé. » Dis-je, amusé.




© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Artémis Bleuette
Région d'origine : Kalos
Mar 19 Sep 2017 - 23:56
Artémis Bleuette

Da Capo

Artémis Bleuette et Alexandre Diame
La légère déception d'Artémis n'avait apparemment pas échappé au regard d'Alexandre. Ce dernier intima alors à son Tyranocif de se redresser pour aller à la rencontre de la blonde. Cette dernière observa avec appréhension le dinosaure se redresser de tout son long, sa carapace verdâtre suivant parfaitement ses mouvements alors qu'il marchait maintenant vers elle. Encore une fois, elle recula d'un pas instinctivement, plus intimidée encore par le type Ténèbres que par le Laggron et le Libégon. Ces derniers s'étaient d'ailleurs écartés, Shax s'étant même envolé un peu plus loin. La blonde ne s'occupait toutefois pas de ceux là; puisque son attention était portée sur la créature face à elle, qu'elle observait avec la même curiosité qu'il le faisait. Elle, trop intimidée pour tenter une approche, resta là, à l'observer de près. Le regard perçant du Tyranocif ne décrivait aucune hostilité, ce qui surprit la blonde. Après tout, ils étaient souvent répertoriés comme des créatures très caractérielles aux colères très redoutées. Artémis reçut son explication d'Alexandre, qui l'informa que Zagan était encore très jeune, et que le dresseur l'avait attrapé à sa naissance.

"A sa naissance ?! répéta-t-elle, affichant un air d'autant plus surpris. Alexandre avait décidément vécu des choses extraordinaires durant son voyage. Je vois, je me demandais pourquoi il n'était pas aussi colérique qu'on décrit les Tyranocifs, ça doit être son âge."

Elle se parlait un peu plus à elle-même finalement. On était plus proche de la pensée tout haut que de la véritable réponse, et Artémis ne finit pas sa pensée lorsqu'elle remarqua qu'elle se mettait à faire madame-je-sais-tout. Son compagnon ailé se tortilla sur son épaule, ayant pris le relais dans l'observation de la créature devant le duo. Artémis laissa apparaître un petit sourire en voyant du coin de l’œil son Pokémon paraître plus à l'aise en la présence du Tyranocif. Elle ne savait toutefois pas pourquoi. Copinage entre type Ténèbres ? Une certaine témérité de la part de la corneille un peu hautaine ? La blonde ne saurait trop dire, mais elle espérait que le regard rouge de son oiseau n'embêtait pas le type Roche.

Au bout d'un moment, la dresseuse se dit qu'elle n'allait pas rester plantée là à toujours détailler la face du Pokémon, et elle prit donc l'initiative de le contourner, comme pour l'examiner médicalement. Elle devait avoir l'air ridicule, on aurait dit une gamine découvrant pour la première fois un Pokémon. Et c'était d'une certaine façon le cas. Quoiqu'il ne fut pas une des additions qu'Artémis recherchaient le plus activement pour l'instant, capturer et entraîner un Tyranocyf avait longtemps été dans les plans de la jeune femme. Elle s'efforçait de se renseigner sur ses futurs captures à l'avance, et le type Roche et Ténèbres présentait beaucoup d'avantage.

Alors qu'elle continuait son manège, jetant quelques fois des regards vers les autres Pokémon d'Alexandre -car ils étaient tous très intéressants de son point de vue-, son ami revint sur les compliments qu'elle lui avait fait à lui et son équipe. Il les accepta avec une certaine modestie, avouant que le plus gros du travail avait été fait par ses compagnons. Et même si ce fut vrai, l'entraînement d'un Pokémon n'est jamais le résultat d'un seul des deux camps, aussi Artémis comprit cela comme une manière de dire que tous avaient travaillés dur ensemble pour en arriver là. Cette pensée fit à nouveau sourire la blonde, qui caressa doucement la tête de Charlie, qui émit un son qu'on pouvait presque identifier comme un roucoulement de plaisir. La question à propos de la seconde partenaire d'Artémis la prit un peu de court, aussi elle s'empressa de répondre, légèrement gênée d'avoir elle-même oubliée de laisser son amie profiter de la route.

"Oh si, elle va bien, je pense qu'elle appréciera notre retour à Mhyone, dit-elle en sortant la Pokéball de son sac. Il faisait un peu trop froid pour elle à Kalos. Et Charlie évidement..."

La blonde fit une grimace avant de pouffer de rire, son compagnon ailé la regardant d'un mauvais œil. Il comprit rapidement le petit jeu de sa dresseuse et s'envola un peu plus loin, l'air indigné. Artémis regarda son compagnon s'écarter du rassemblement avec une moue un peu déçue, quoiqu'elle se retenait de rire à nouveau devant les réactions toujours si exagérés de sa boule de plume.

Enfin, Artémis prit un peu de distance par rapport au Tyranocif, ne voulant pas qu'Ella le prenne pour un ennemi à sa sortie. La blonde laissa ensuite la Grotadmorv d'Alola sortir de sa capsule dans un éclair blanchâtre. L'instant d'après, la Pokémon multicolore se trouvait sur l'herbe de la route 4, reconnaissant rapidement le paysage bien différent de celui qu'elle avait côtoyé ces deux derniers mois. Ne pouvant pas témoigner sa joie autrement, la grosse Ella émit des sons gutturaux en agitant ses bras à droite et à gauche. La scène devait être des plus perturbantes pour n'importe qui, mais comme lors de leur première rencontre au cimetière, Artémis trouvait un certain charme original -très très original et avant-gardiste- à sa Grotadmorv. Peut être qu'elle était vraiment bizarre comme le disait Alexandre.

"Coucou toi, on est de retour à Mhyone, je vois que tu l'as remarqué, intima-t-elle à sa Pokémon en s'agenouillant devant elle. Artémis sortit ensuite une poignée de baie Sitrus de son sac et les tendit à Ella : Et regarde ce que j'ai pour ton petit en-cas de la matinée."

La Grotadmorv engloutit aussi vite les fruits lorsque sa dresseuse les posa à terre. Un vrai trou noir celle-là, toujours prête à manger de tout. La demoiselle se redressa et envoya un sourire à Alexandre. Lorsqu'Ella était de sortie, Artémis semblait toujours rayonner un peu plus. Peut être parce qu'on pouvait pour une fois voir à quelle point sa Pokémon comptait pour elle. Cette dernière était toujours de bonne humeur, mais restait très près de sa dresseuse. Visiblement, la timidité de la créature empoisonnée ne s'était pas arrangée, et ce n'était pas les imposants Pokémon d'Alexandre qui la mettrait très à l'aise.

"Comme tu peux le constater, elle non plus ne change pas, reprit Artémis pour son ami cette fois, en riant légèrement. Elle a toujours un peu de mal en public ou quand il y a trop de monde autour. Mais on y travaille !"

Comme si elle attendait une réponse, la demoiselle aux types Ténèbres se tourna vers sa Pokémon en souriant. L'entraînement n'était pas toujours qu'à propos des combats avec Artémis, elle tentait de faire que ses Pokémon s'épanouissent autant en affrontement qu'en toutes autres occasions. Charlie n'avait que très rarement besoin du soutien moral de sa dresseuse, après tout c'était lui qui s'était entichée à elle pour la soutenir durant une impasse. Ce n'était clairement pas le cas avec Ella, cette dernière n'ayant vécu que dans le cimetière durant ses jeunes années, écœurant les visiteurs par son physique. Ce devait être cette fragilité qui rendait la Grotadmorv d'autant plus précieuse pour Artémis.

"D'ailleurs, ça me rappelle que j'ai encore des baies, dit-elle en farfouillant son sac à la recherche des goûters qu'elle réservait à ses Pokémon. Elle sortit une grosse poignée de baie en tout genre, les agitant devant elle en souriant :Je comptais en faire des Poffins,
ç'aurait été plus appétissants, mais si jamais mes gardes du corps ont une petite faim je m'en séparerais sans problème."

 
©S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Mer 20 Sep 2017 - 16:36
Alexandre Diame
Da Capo




La réplique d’Artémis faisait plutôt sens. Il était probable que Zagan ait un comportement plus calme que les autres Tyranocifs grâce à sa jeunesse et à son entrainement finalement assez intensif. Dans la nature, les Embrylex n’évoluaient jamais si vite, ce qui pouvait expliquer son tempérament plus modéré que les autres membres de son espèce. Et ce n’était pas plus mal, finalement, car les accès de rage des Tyranocifs étaient réputés pour être assez dévastateurs. Je ne doutais pas que Zagan puisse les égaler en puissance sans problème, mais j’étais plutôt content qu’il puisse se contrôler aussi facilement, même si, d’un côté, son mauvais caractère n’était parfois plus à prouver.

Je hochais donc la tête en direction de mon amie, approuvant sa remarque.

« Tu as sans doute raison. Il a grandi très vite, enfin, plus vite qu’à l’état sauvage, et c’est surement pour ça qu’il est plus calme, même s’il conserve quand même un mauvais caractère. » Dis-je sur un ton amusé, laissant la blonde continuait son inspection.

Elle paraissait particulièrement intriguée par l’imposant Lézard, qui, flatté par toute cette attention, se laissait détailler sous toutes les coutures. Il fallait dire que ça lui changeait, et que, si je ne connaissais pas l’affinité de type d’Artémis, j’aurais également pu être surpris. Les gens se méfiaient généralement de ce grand pokémon, à causes de toutes les légendes qui l’entouraient. Certaines étaient même tellement exagérées que je ne comprenais même pas qu’on puisse y prêter un caractère sérieux une seule seconde. Même la description du pokédex était particulièrement peu flatteuse, mais toutefois assez amusante si on s’imaginait la scène. Ainsi, voir une jolie et élégante jeune femme tourner sereinement autour d’un Tyranocif était un spectacle qui était plutôt rare, et que je me contentais d’apprécier. Toujours en tournant autour du grand pokémon, Artémis me répondit au sujet de sa propre équipe. Elle ne s’étonnait pas du non-changement de l’attitude du pokémon vol, en revanche, elle sembla se rappeler que son amie n’avait pas dû prendre l’air depuis longtemps, puisqu’elle se saisit instantanément de sa pokéball.

Elle se recula alors, sortant de l’ombre du Tyranocif. Constatant qu’on avait fini de s’intéresser à lui, Zagan se rendit un peu plus loin pour se rouler en boule à l’ombre d’un arbre, se désintéressant à nouveau de la situation. Heureusement, il arrivait également à plus ou moins contrôler son talent, sans quoi, pour chacune de ses sorties, une tempête de sable l’accompagnerait, ce qui ne serait pas très pratique. En revanche, surtout couplé avec Zépar et Paimon, cette capacité était indéniablement utile. Les deux individus sus-mentionnés semblaient d’ailleurs jouer ensemble. Enfin, Zépar, toujours allongé, soufflait des jets de sable par les naseaux que Paimon tentait d’esquiver. Ils faisaient un plutôt bon duo après tout. J’observais Artémis sortir à son tour son deuxième partenaire de sa pokéball. La Grostadmorv n’était pas à proprement parler un magnifique pokémon, mais elle avait un petit côté joyeux qui semblait particulièrement faire rayonner sa dresseuse. Visiblement, elle était plutôt heureuse de retrouver Mhyone, et je la saluais chaleureusement.

En revanche, le pokémon poison restait toujours aux pieds de sa dresseuse, sembla visiblement assez inconfortable avec l’idée de côtoyer d’autres pokémons. Heureusement, mon équipe était parfaitement occupée à autre chose et seule Paimon, qui, avec dépit, avait constaté que Zépar était endormi, vint à son tour à la rencontre du pokémon aux couleurs chatoyantes. De par son type acier, elle n’était pas vraiment sensible au poison et, surtout, il s’agissait de la seule fille de mon petit groupe, qui était visiblement heureuse de rencontrer une représentante du même sexe qu’elle. Je les laissais faire connaissance, répondant à Artémis quand elle eut fini de nourrir sa camarade, et qu’elle m’eut proposé de faire de même avec les miens.

« Je vois qu’effectivement, Ella n’a pas changé ! Mais c’est plutôt une bonne chose, puisque je l’aimais bien déjà avant ! » Dis-je en faisant un clin d’œil entendu à mon amie. « Quant à être à l’aise avec beaucoup de monde, ça viendra au fur et à mesure après toi ! » Finis-je sur un ton motivé.

Sans que j’aie le temps de répondre à son interrogation sur les baies, je sentis alors que la terre tremblait juste sous mes pieds. Avant que j’aie pu me dégager, je vis sortir Zépar, qui avait tranquillement creusé dans notre direction, et regardait Artémis de près, reniflant sa main pleine de baie, sans remarquer qu’il se trouvait juste sous moi, me forçant à le chevaucher. J’éclatais alors de rire, et je reportais mon attention sur la jeune femme.

« Ahah ! Tu ne sais pas à qui tu as affaire ! La grosse bestiole me coute une véritable fortune en baie et en nourriture d’une manière générale ! Il risque de te dévaliser ! » Dis-je, toujours en riant, alors que Zépar poussait la main d’Artémis du bout du museau pour l’inviter à lui donner les précieux fruits. Il ouvrit alors son immense mâchoire devant elle, attendant qu’elle les dépose directement sur sa langue.





© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Artémis Bleuette
Région d'origine : Kalos
Mer 20 Sep 2017 - 18:32
Artémis Bleuette

Da Capo

Artémis Bleuette et Alexandre Diame
Artémis s'était douté que la Minotaupe se serait approchée pour rencontrer Ella. La seule femelle de l'équipe d'Alexandre était débordante d'énergie d'après ses dires, et vu que ses deux compagnons de jeu l'avaient chacun laissé tomber, la blonde s'attendait à ce que la Grotadmorv ait à faire un petit effort pour socialiser avec d'autres Pokémon. La dresseuse n'était pas inquiète pour autant, Ella était très timide en présence de beaucoup d'inconnus, mais si seule la Minotaupe venait à sa rencontre la type Poison devrait savoir se comporter amicalement. La demoiselle laissa donc le duo féminin ensemble pour continuer la discussion avec Alexandre.

"Oui, j'espère que ça s'améliorera avec le temps, repéta la blonde en jetant un regard vers la Grotadmorv qui semblait tendre une de ses baies timidement à la Minotaupe. Avec un petit sourire, Artémis continua : Je pense que grâce à moi elle apprend à mieux vivre au milieu d'autres humains et Pokémon, pour une fois j'ai pas l'impression que mes efforts sont vains !"

La jeune dresseuse rit légèrement. Même si l'évolution était lente, Ella avait beaucoup changé depuis ses débuts, et c'est ce qui poussait son amie à l'aider d'autant plus. La proposition des baies s'ensuivit d'un mini tremblement de terre, Artémis perdant presque l'équilibre, surprise. Le fautif apparut presque immédiatement suite à cela, le grand hippopotame sortant du sol pour réclamer les sucreries de la blonde. Cette dernière haussa les sourcils, très surprise de la soudaine montée d'énergie du colosse endormi, puis éclata de rire en voyant Alexandre perché sur le dos de la créature. La situation était comique, aussi Artémis crut partir dans un fou rire incontrôlé qui l'aurait vraiment fait passé pour une folle. Heureusement elle sut se retenir grâce à l'insistance de Zépar pour avoir les baies.

"Doucement toi, dit-elle avec un grand sourire amusé en prenant une baie Pêcha dans son autre main pour la lui donner. En tout cas ça se voit que c'est un gros mangeur. On va quand même en garder quelques unes pour les autres hein ?"

Le gros museau de l'Hippodocus poussait gentiment la main de la blonde. C'était un impatient en plus ! Il ouvrit grand sa gueule pour laisser la dresseuse lui servir la baie, ce qu'elle fit en riant nerveusement, un poil intimidé par l'énorme bête qui aurait pu l'avaler entière. Du moins elle en avait l'impression. Elle lança le fruit dans la gueule béante du Pokémon, et en profita pour en envoya une seconde par la même occasion. Celui là n'allait pas être rassasié par une simple baie, et si c'était le gourmand de la bande autant lui faire plaisir. Si les autres en voulaient, ils pouvaient toujours s'approcher.

Une fois fait, la demoiselle aux types Ténèbres se redressa en souriant au gros Pokémon face à elle. Il avait l'air content de pouvoir manger son goûter, et c'est ce qui comptait. Le regard émeraude d'Artémis se posa ensuite dans la direction vers laquelle s'était perché son oiseau de malheur, qui semblait s'être calmé en volant en cercle au dessus de chacun des compagnons d'Alexandre. Parfois il accompagnait le Libégon qui passait par là, parfois il retournait se poser à l'ombre, il faisait sa petite vie comme à son habitude. La blonde se disait que l'en empêcher ne serait pas très sympa de sa part, alors elle se tourna à nouveau vers Ella. Cette dernière s'était ouverte à la Minotaupe, agitant ses bras visqueux en témoignage de son amusement. Le sourire un peu crispé de la dresseuse en disait long, elle était légèrement inquiète que des dresseurs sortis de nulle part ne se mettent à se moquer ou quelque chose comme ça. C'était arrivé par le passé, alors Artémis avait tendance à se comporter comme une mère avec sa Grotadmorv. Mais pour le moment, cette dernière semblait bien s'amuser avec Paimon, donc la jeune femme se força à se détendre.

Elle tendit à nouveau une baie à l'Hippodocus, devinant que ce dernier n'allait pas perdre son temps pour en redemander le plus tôt possible.

"Du coup... commença-t-elle sur un ton exagérément désintéressé. Tu te souviendrais pas, par hasard, de où tu l'as attrapé ton pote le Tyranocif ? Je demande pour une amie."

La blonde faisait bien attention à fixer l'hippopotame face à elle, mais elle ne pouvait cacher le grand sourire amusé qui s'étirait sur son visage. La demande était masqué derrière la blague, évidement Artémis pouvait faire ses recherches pour trouver où était les Embrylex à Mhyone, mais c'était franchement plus rapide si son ami lui disait de lui-même. Et puis, il avait peut être des conseils bien pensés pour les attraper...
 
©S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Jeu 21 Sep 2017 - 12:06
Alexandre Diame
Da Capo




Alors que j’étais sur le dos de Zépar, je ne pouvais pas m’empêcher d’observer d’un œil amusé les agissements de Paimon. La Minotaupe avait saisi la baie que lui tendait timidement Ella, avant de la manger avec appétit. Décidément, ils étaient tous pareils dans cette équipe. En guise de remerciements, elle s’approcha d’Ella, et sembla vouloir lui apprendre à se battre, exécutant l’équivalent de ce qui pouvait ressembler à des « Katas » que l’on trouve d’ordinaire dans les airs martiaux. Elle s’attendait surement à ce que le pokémon d’Artémis suive ses mouvements mais cette dernière, la timidité passée, se contenta d’agiter les bras, mimant maladroitement le pokémon sol. Pourtant, Paimon semblait s’en contenter et jouait avec le pokémon poison comme si elles étaient amies de longue date.

Je reportais alors mon attention sur mon amie qui, légèrement intimidée par le gros pokémon sol si insistant, fini par glisser quelques baies dans sa bouche. Il fallait dire que la mâchoire des Hippodoccus était réputée pour être particulièrement grande et puissante, et que la voir ouverte en grand face à soit n’était guère rassurant. Et, puisque Zépar baillait souvent, je savais de quoi je parlais. Pourtant, contrairement aux apparences, c’était un pokémon plutôt adroit, et, que ce soit Artémis ou moi, nous ne risquions pas grand-chose. Toujours était-il que le Zépar avait accueilli ce petit gouter improvisé avec une grande satisfaction, soufflant un nuage de sable par les narines. J’en profitais pour descendre de son dos et atterrir souplement à ses côtés. Je captais alors le regard légèrement crispé d’Artémis vers Ella, qui était en train de jouer avec Paimon. Intrigué, je lui demandais.

« Il y a un soucis ? Ne t’en fais pas, Paimon est assez attentive et elle ne blessera pas Ella sans faire attention. Comme je te disais, elle en a peut-être moins l’air que les autres, mais elle est aussi forte que Shax ou Zagan. » Lui dis-je en souriant, pour la rassurer, persuadé qu’il s’agissait du sujet de son inquiétude.

Tout autour de nous, mes pokémons semblaient plutôt calmes et apaisés. Visiblement, je n’étais pas le seul à avoir eu besoin d’un petit break dans cette aventure. Zagan dormait profondément, sa carapace verte chauffée par un rayon de soleil. Caim faisait de même à ses côtés, profitant lui aussi de la chaleur de la journée. Zépar profitait toujours du repas offert par mon amie, semblant particulièrement l’apprécier tout à coup. Curieusement, il était le plus réveillé de tous ses compagnons, ce qui était suffisamment rare pour être remarqué. Paimon et Ella semblaient toujours aussi bien s’entendre, alors que Shax jouait avec Charlie quand celui-ci était décidé à ne pas vouloir rester seul. Je caressais le flanc de l’Hippodoccus, profitant de l’instant, tout en écoutant la demande d’Artémis. Sa demande me fit sourire, enfin, c’était surtout le ton qu’elle avait employé, un peu cliché, qui était amusant. Je décidais donc de lui répondre sur un ton tout aussi volontairement exagéré.

« Oh… Et bien c’est un grand secret que tu me demandes de révéler… » Lui dis-je sur un ton pensif. « Je ne sais pas vraiment si j’ai le droit de le donner à n’importe qui… Enfin, je veux dire, à toi, ça irait, mais à une de tes amies que je ne connais pas… Non, j’suis désolé, j’peux pas faire ça. » Lui dis-je sur un ton faussement navré, avant d’éclater de rire, mettant ainsi fin à la supercherie. « Plus sérieusement, je l’ai trouvé sur la route 2, donc j’imagine que c’est là qu’ils vivent tous ! Tu comptes donc réellement en intégrer un à ton équipe, toi aussi ? » Lui demandais-je, avec un petit sourire. L’idée était plutôt amusante et, d’un certain point, assez flatteuse, prouvant qu’Artémis et moi n’étions finalement pas si différents.




© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Artémis Bleuette
Région d'origine : Kalos
Mer 27 Sep 2017 - 17:02
Artémis Bleuette

Da Capo

Artémis Bleuette et Alexandre Diame
Comme Artémis s'y attendait, Alexandre continua sur le même ton de la rigolade, prenant à son tour un air exagérément perplexe quant à divulguer des informations à la blonde ou sa prétendue amie. Le ton faussement navré du garçon fit de nouveau rire la jeune femme, qui ne s'arrêtait plus même lorsqu'il continua en lui refusant l'emplacement des Embrylex à Mhyone. Artémis faillit continuer leur petit jeu en prenant un air faussement indignée, mais ne tint pas longtemps avant de pouffer de rire encore une fois. Alexandre finit par lui avouer où les Pokémon de type Roche et Sol se cachaient, du moins là où il en avait trouvé un.

"La route 2 ? C'est noté ! J'irais peut être y faire un tour un de ces quatre, ajouta-t-elle avec un sourire plein d'une nouvelle excitation. Ça doit faire une éternité que je n'ai pas capturé de Pokémon. En fait, à part Ella, je n'ai pas fait d'autres ajouts à mon équipe, et un Tyranocif ça peut toujours être utile ! Donc oui, je pense en attraper un si l'occasion se présente."

La blonde posa ses mains sur ses hanches, confiante quant à sa prochaine capture. Ses objectifs en capture de Pokémon avaient souvent divergé, résultant en des sorties parfois bien trop périlleuses pour le peu qui en ressortissait -c'est à dire rien. Mais aujourd'hui, Artémis était sûre d'elle et avait reprit du poil de la bête ! Cette fois, elle allait enfin agrandir son équipe pour rattraper son ami. La demoiselle hocha la tête; comme pour se confirmer à elle-même ses propres pensées, avant de remarquer une nouveauté pourtant difficile à rater. Le reflet du soleil sur le bracelet étrange d'Alexandre fit plisser les yeux verts d'Artémis, qui se concentra pour mieux détailler l'accessoire. Une pièce qui avait l'air très travaillée, et qui possédait en son centre une bille aux couleurs un peu différentes de l'objet autour. La jeune femme s'approcha d'un pas, en oubliant presque l'hippopotame qui risquait de l'avaler tout cru, et pencha la tête sur le côté, intriguée.

"Eh, j'avais pas vu ton bracelet avant ! finit-elle par dire. Il est super joli, surtout le petit bijou au milieu là ! En tout cas c'est méga classe sur toi, on dirait un Topdresseur ahah."

La jeune fille attendit qu'il descendit de sa monture pour mieux examiner l'objet. Plus elle l'observait, plus elle avait l'impression d'être familière avec la forme et l'apparence général de la bille au milieu. Si c'était bien ce qu'elle pensait que c'était, alors Alexandre avait bien progressé durant son absence, et le rattrapait s’avérerait être une tâche d'autant plus difficile !
 
©️S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Mer 27 Sep 2017 - 18:54
Alexandre Diame
Da Capo




Je ne pus m’empêcher de sourire en voyant qu’Artémis voulait intégrer un Tyranocif à son équipe. Il fallait dire que, en théorie, le pokémon respectait davantage le type de son équipe qu’avec moi. Le grand type ténèbres était un pokémon particulièrement redoutable et redouté par les dresseurs, d’une manière générale. Le fait qu’elle veuille intégrer un pokémon semblable au mien ne me gênait pas outre mesure. Mieux encore, cette volonté avait presque quelque chose de flatteur. Il me tardait donc, comme pour Ella et Charlie, de me mesurer à lui et sa dresseuse. Ce temps viendrait, de toute façon, bien assez tôt comme ça. Je répondais alors à mon amie.

« Oh ? Tu veux aussi intégrer un Tyranocif à ton équipe ? Je dois bien t’avouer que ça ne m’étonne pas trop, j’étais sûr qu’il t’intéresserait ! » lui lançais-je, sur un ton amusé, avant de poursuivre. « En tout cas, ce sont de féroces pokémons, mais, quand ils te font confiance, tu peux vraiment compter sur eux pour se battre à fond ! Tu verras ! » Lui dis-je, jetant un regard à Zagan puis aux autres membres de mon équipe. Il fallait bien avouer qu’ils formaient tous un groupe soudé et surtout particulièrement féroce. Aucun d’entre eux ne reculait jamais, même si les situations étaient complexes. Ils s’étaient chacun accordés parfaitement à ma personnalité, et c’est d’ailleurs ce qui faisait que l’alchimie fonctionnait.

Je remarquais alors qu’Artémis avait finalement focalisé son attention sur le bracelet qui couvrait mon poignet droit. Elle semblait pensive, aussi je me laissais glisser du dos de Zepar pour atterrir près d’elle, la laissant regarder de plus près le bijou. Si je n’avais pas vraiment voulu le garder légèrement secret jusque-là, ce n’était pas non plus une information secret défense, et je savais qu’Artémis était probablement déjà au courant de ce qu’était la pierre irisée au centre de mon avant-bras. Après tout, je n’avais aucune raison de vraiment lui cacher cette information. Elle en serait surement capable un jour elle aussi, dans tous les cas.

« Oh ça. » lui répondis-je, me grattant l’arrière du crâne avec la main gauche, un peu gêné par la situation. « Tu dois t’en douter, c’est un cadeau des rangers, et un de leurs amis l’a sertie dans ce bijou. C’est d’ailleurs une sacrée histoire, ça aussi, parce que, visiblement, Chris Kill ne m’aime pas trop et j’ai donc littéralement failli mourir pendant son entrainement. » Lançais-je sur un ton amusé.

Je fis ensuite signe à Caim d’approcher, et le grand Laggron gris se leva pour venir vers nous, sans toutefois presser le pas, passant à proximité d’Ella et Paimon qui jouaient encore toutes les deux. Il s’arrêta alors devant nous, alors que je reprenais.

« Caim et moi avons bien galéré pour l’obtenir, mais bon, en final, ça valait le coup, hein mon grand ? » Dis-je au Laggron en lui flattant le cou.





© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Artémis Bleuette
Région d'origine : Kalos
Mer 4 Oct 2017 - 15:47
Artémis Bleuette

Da Capo

Artémis Bleuette et Alexandre Diame
Alexandre, ayant remarqué le petit manège de la blonde, se laissa glisser du dos de l'Hippodocus. Ainsi, Artémis pouvait mieux détailler le bijou, qui de près était d'autant plus joli. Le regard émeraude de la jeune femme était fixé au bracelet, mais lorsque son ami prit la parole elle se redressa pour l'observer à son tour. Il avait l'air un peu gêné, ce qui étonna Artémis de prime abord, mais il retrouva son attitude bien vite. Il expliqua donc que c'était un cadeau des rangers ainsi qu'une sacrée histoire. La blonde haussa un sourcil, curieuse d'en savoir plus, mais Alexandre se contenta de résumer, laissant entendre qu'un certain Chris Kill ne l'aimait pas. Artémis dut prendre quelques secondes de réflexion avant de se souvenir qui était ce dernier et se sentit idiote de ne pas l'avoir reconnu directement. L'expression de la jeune femme se ferma un instant.

"Failli mourir à cause de son entraînement ? Super les rangers de Mhyone, dit-elle sur un ton sarcastique. Plus sérieusement, ça va hein ? Ça doit faire longtemps mais bon, ça peut laissez des séquelles ce genre de trucs."

Artémis ne savait trop quoi penser de cette histoire. Elle était mitigée, pour que les rangers traitent Alex ainsi il devait s'être passé quelque chose entre eux, mais même après ça, un danger de mort était un peu extrême. La blonde était perplexe, mais surtout inquiète. Certes, très en retard, mais tout de même. Elle fut toutefois rassurée en voyant que le dresseur aux cheveux violets continuait avec le sourire. Il appela d'ailleurs son Laggron pour le caresser gentiment. Artémis laissa échapper un soupir.

"Tant mieux alors, j'imagine que vous êtes plus forts que jamais maintenant, reprit la jeune femme en retrouvant peu à peu un air plus léger. Je me demande si un jour, moi aussi je devrais passer par la case entrainement mortel, ça donne pas très envie en tout cas. Mais félicitations sinon !"

La méga-évolution c'est bien jolie, mais Artémis n'était vraiment pas prête à risquer quoique ce soit pour y avoir accès. Danger de mort, exercices intensifs, très peu pour elle. Ce n'était pas non plus une flemmarde, mais elle connaissait ses limites niveau effort physique, et un entraînement de ranger un peu énervé ça n'avait pas l'air d'être à sa portée. La blonde se mit à rire en s'imaginant dans divers situations rocambolesques, à deux doigts de la mort. Un peu morbide comme blague, mais elle en riait.
 
©️S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Mer 4 Oct 2017 - 19:47
Alexandre Diame
Da Capo




La révélation semblait avoir jeté un froid dans le cœur de la jeune femme. Elle ne s’attendait visiblement pas à ce que des personnages aussi estimés que les rangers puissent s’adonner à ce genre de chose. Moi, je devais bien avouer n’avoir été guère étonné que l’entrainement de Chris soit aussi dangereux et violent. Non pas que c’était justifié, mais, comme je l’avais souvent remarqué, les rangers se divisaient en deux camps à mon égard. Ceux qui m’appréciaient, et ceux qui me détestaient. Ce qu’il y avait d’amusant, c’est qu’il n’y avait que très peu d’indécis dans leurs rangs. Je comprenais donc le raisonnement de Chris qui, même s’il affichait une certaine neutralité, avait été beaucoup plus sévère avec moi qu’il ne l’aurait été avec quelqu’un d’autre.

Après tout, à ses yeux, il fallait que je fasse mes preuves plus que quiconque, sinon une grande partie de ses hommes n’auraient pas compris sa décision. Certes, l’épreuve avait été particulièrement exagérée, mais n’avais-je, de toute façon, pas fini par l’emporter, et surtout, n’étais-ce pas tout ce qui comptait ? Enfin, tout ça était à présent derrière moi, et j’entrepris alors de rassurer mon amie, comprenant que mes propos avaient pu être légèrement inquiétants, surtout si elle envisageait elle aussi de se voir confier une telle gemme un jour. Je lui souriais donc, amusé, pour dédramatiser la situation.

« Oh tu sais, je vais bien. Quand je dis que j’ai failli mourir, c’est surtout parce que, durant l’épreuve, j’ai fait une chute d’une dizaine de mètres dans la boue, mais, visiblement, c’était un peu prévu. Après, comme je te le disais, j’ai eu deux ou trois accrochages avec certains rangers, ce qui explique que Chris ait pu être plus exigeant avec moi qu’avec d’autres dresseurs. » Je marquais une courte pause, avant de poursuivre. « Mais j’ai cru comprendre qu’ils adaptaient leurs épreuves aux candidats, donc tu n’auras pas trop à t’en faire si un jour ça t’arrive ! C’est plus une question de volonté qu’autre chose. » Lui lançais-je avec un petit clin d’œil.

Je remarquais alors l’heure avancée dans la journée. J’avais pris beaucoup de plaisir à retrouver la jeune femme, mais il me restait tout de même encore beaucoup de choses à faire, et je devais également rapidement retrouver Ivar à Minami pour l’épauler dans sa première capture. Maintenant que je savais qu’Artémis était bel et bien de retour à Mhyone, je m’attendais à la recroiser rapidement. Et puis, il fallait aussi que je lui présente un autre blond, à l’occasion.

« Bon, Arté ! Désolé mais j’vais devoir filer, un ami m’attend à Minami et faut absolument que je le rejoigne rapidement, j’lui ai promis, et j’ai quelques heures de vol devant moi ! » lui lançais-je, sur un ton détaché, avant de poursuivre. « De toute façon, t’as mon numéro et j’peux être là rapidement au besoin, tu le sais ! » Lui dis-je sur un ton amusé.

Je sifflais alors dans mes doigts, rappelant ma fine équipe auprès de moi pour les faire revenir dans leurs pokéballs. Paimon semblait triste de quitter Ella, mais je ne me faisais pas de soucis pour elle. Elle la reverrait sans doute bientôt. Seul Shax resta hors de sa pokéball, battant des ailes pour se préparer au voyage. Je saluais une dernière fois la jeune femme, avant de lui faire la bise et de monter sur le dos du Libégon. Je prenais ensuite la direction de Minami, qui était, ironiquement, la ville dans laquelle Artémis et moi nous étions rencontrés.





© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Nox Illum-
Sauter vers: