HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Événement ▬ Coup d'Etat d'Anima [EVENT]
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Événement ▬ Coup d'Etat d'Anima [EVENT]
Jeu 21 Sep 2017 - 14:20
Messages : 1843

Admin

Admin

Coup d'Etat d'Anima


Contexte

Une journée comme une autre, tout le monde vaquant à ses occupations. Vous êtes, dans un café, dans la rue, tranquillement à la maison, en train de disputer un match ou perdu sur une route. Vous êtes ça et là dans la région, à l'aube d'un événement inattendu et soudain.
Les chaînes de télévisions sont coupées, les fréquences radios perturbées. Sur internet, un piratage de masse a commencé et vous entendrez peut être votre téléphone émettre une sonnerie de message, avec un lien vers un stream.

Un homme aux cheveux blancs et à l'air plutôt sympathique prend place sur une scène que certains connaissent peut être : la salle où le Conseil du gouvernement à l'habitude de paraître pour les discours officiels. Dans le fond du cadre, vous pourrez apercevoir Mélodie, au sol. La caméra est un peu loin pour déterminer son état, mais de toute évidence elle est inconsciente.

« Mesdames, messieurs, bonjour. Je crains d'interrompre quelque peu vos activités, mais ne vous inquiétez pas ; tout sera fini très rapidement. Vous me connaissez peut être : Je me nomme Mathis Vilberg, président et directeur général de la société AME, Avancement Matériel et Technologique. Pour les plus intelligents d'entre vous, vous aurez déjà compris que la société AME n'était qu'une façade pour Anima (Anima est un terme latin signifiant âme). Je suis navré de la tournure que vont prendre les événements, mais ma main a été quelque peu forcée. Il est l'heure de lever un voile sur cette histoire. Il se déplace, l'air sûr de lui. La société Anima a été fondée il y a environ vingt ans, afin de mener à bien un projet top secret commandé par le gouvernement local de Mhyone. Quelle tristesse qu'il ait finalement décidé de sauver les apparences et de condamner notre entreprise. Voyez vous, je n'aime pas vraiment les traîtres et les gens qui prétendent ne pas être concernés ; aussi nous allons révéler en exclusivité l'identité des cinquante membres fondateurs et actionnaires qui ont supporté notre projet au cours des dernières années, avant de lâchement retourner leur veste après le souci rencontré au mois de mai... Des photos et des noms s'affichent un peu partout sur l'écran, les uns après les autres. Libre à vous, chers téléspectateurs, de décider de leur sentence. Enfin, après que nous ayons repris le contrôle de la région, bien sûr. C'est un peu soudain, je sais, mais c'est ce qu'on appelle un coup d'état. Vu les dirigeants, je doute que vous soyez vraiment triste de les perdre cela dit... Bien ! Laissez moi exposer plus en détail notre projet. Nous avons vocation à permettre à tous les pokémons de disposer de la force de la Méga-Evolution. D'un point de vue scientifique, il s'agit de les lier à une énergie artificielle, ou une âme, pour faire résonner leurs propres capacités. Les plus chanceux d'entre vous auront réussi à apercevoir un ou deux spécimens de ce type, mais cette transformation est à l'heure actuelle incomplète et instable. Pour cela, nous avons besoin de petites choses essentielles. Il lève une main, avant de prendre une chaise et de s'asseoir.

Premièrement, les données secrètes du professeur Acacia. Une équipe est actuellement en chemin pour le laboratoire du Professeur afin de lui demander aimablement qu'elle nous prête ses recherches. Nous savons qu'un autre institut avait été dépêché pour ces recherches, mais avec l'aide d'un fragment de pierre tout à fait remarquable, fragment qui est désormais en notre possession. Ensuite, nous aimerions la coopération du plus de dresseurs intéressés par cette offre. Le gouvernement de Mhyone souhaitait vendre cette technologie, mais il serait bête de ne pas en faire profiter les dresseurs de Mhyone.
Dans les jours à venir, nous allons effectuer un tri. Tous les dresseurs n'étant pas originaires de Mhyone se verront mis en quarantaine, et nous rétablirons de vrais privilèges pour ceux qui y sont nés. Cet archipel ne devrait pas être libre d'accès. Vous l'ignorez peut être, mais nous avions trouvé dans cette région un fabuleux morceau de gemme sésame, gigantesque. Ou tout du moins, de la matière dans laquelle les gemmes sésames ont été fabriquées à l'origine. Mais nous avons été forcé de la partager avec d'autres régions, jusqu'à ce qu'il ne nous reste qu'un tout petit morceau.
Pourquoi cela ? Car les autres nous perçoivent comme une région faible et sans volonté propre. Je souhaite changer cela. Je souhaite faire de Mhyone une région forte, puissante et respectée. Dans les prochaines heures, des membres de notre société vont capturer les principaux membres du gouvernement. Nous allons faire appel à un certain pourcentage de la population afin de définir la nouvelle marche suivre pour le gouvernement, et nous ferons renaître Mhyone de ses cendres.
Si quelqu'un n'est pas d'accord, il est libre de venir me trouver directement, au siège du gouvernement. A bientôt.
»

Avant la diffusion de Mathis, il a lui-même guidé des membres de sa team dans l'arène de Nox Illum pour y défier Mélodie et s'assurer qu'elle ne viendrait pas perturber leur plan. Suite à un combat acharné durant lequel Mélodie a tout donné pour protéger son arène et sa ville, elle a fini par être submergée devant le nombre d'adversaires. La Team Anima venait de gagner la première manche.
Ils ont emporté la championne inconsciente jusqu'à la tour où siège le gouvernement de l'archipel. Ils n'ont eu aucun mal à pénétrer et vaincre la sécurité pour prendre le contrôle des lieux. Mathis a ainsi pu faire son annonce tranquillement avant de s'installer confortablement dans un bureau.

Sous le choc, confus, ou peut être en extase, vous digérez le flux de nouvelles. Qu'allez vous faire ?

Règles

Vous vous en doutez, Chris Kill, ainsi que le Maître et Nash seront de sortie un peu partout pour essayer de repousser les différents membres d'Anima qui viendront dans chaque ville pour s'emparer de son dirigeant. Les champions d'arènes également. Vous pouvez les aider, essayer de repousser les membres, faire de la propagande, se rallier à Anima, bref, décider de la marche à suivre globale du forum. Il n'y a que deux issues possibles évidemment, soit vous repoussez la Team Anima auquel cas il y aura sans doute un nouveau gouvernement de Mhyone (et par conséquent des changements à venir dans les différentes villes, dans le gameplay, ect) soit vous prenez le parti d'Anima auquel cas, Mhyone sera dirigée par Mathis. Les deux issues sont possibles (il peut en exister une troisième, dans ce cas, il ne faudra pas hésiter à nous la proposer) et détermineront la suite du forum.
Cet événement se base sur votre volonté et sur le nombre de participant. Ce qui veut dire que chacun des posts sera lu avec attention, et en fonction des réactions de tout le monde, le changement s'effectuera.
Cet événement est un essai. Considérant à quel point le dernier événement a manqué de possibilités pour les joueurs, nous souhaitons essayer un format qui vous permettra de modifier des choses à votre échelle. Il n'est par exemple pas impossible que plusieurs villes souhaitent suivre le format de Mathis tandis que d'autres opposeront résistance. C'est à vous de choisir.


Le prochain passage du MJ aura lieu le 28/09/17
Re: Événement ▬ Coup d'Etat d'Anima [EVENT]
Jeu 21 Sep 2017 - 16:31
Région d'origine : Hoenn
Messages : 1078

Alexandre Diame

Alexandre Diame
Le coup d’état d’Anima




Je dégustais paisiblement un café, assis dans un bar de Meridian, profitant d’une certaine tranquillité retrouvée. Il fallait dire que les derniers mois avaient été particulièrement agités et complexes, et l’univers médiéval de la petite ville me permettait de penser à autre chose. Bien sûr, mes compagnons de route étaient, eux, restés enfermés dans leurs pokéballs respectives, bien trop gros, et surtout peu discrets, pour une balade ou quoi que ce soit en ville. La journée était plutôt belle, et, pour la première fois depuis bien longtemps, je n’avais rien de précis à faire, ni vraiment un sujet sur lequel réfléchir. J’étais simplement heureux de pouvoir profiter du soleil Mhyonais, sur la chaise en bois sans prétention d’une terrasse. Le soleil d’Hoenn, et plus particulièrement du désert, me manquait parfois. Il n’avait rien à voir avec ici. Il était plus féroce, plus dur, mais il avait quelque chose de plus à mes yeux. Mais je n’arrivais pas à mettre la main dessus. C’était plutôt curieux.

Je fus soudain tiré de ma rêverie par une sonnerie de téléphone. Mon téléphone, plus précisément. Je le cherchais dans mon sac, ne l’ayant bien évidemment pas dans la poche. Lorsque je le trouvais, je l’ouvris, fronçant les sourcils en voyant que le SMS venait d’un numéro inconnu, à l’appellation étrange. Je soupirais de dépits, l’effaçant aussitôt, pensant à l’une de ces innombrables publicités qui avaient tendance à m’agacer, et remettant mon portable à sa place. J’entendis alors quelques acclamations, ou plutôt des cris de stupeurs, provenant de l’intérieur. Ma curiosité prit le relai, aussi, je me levais de ma chaise pour pénétrer dans le bar, et connaitre la cause de toute cette agitation.

Lorsque j’entrais, je trouvais l’ensemble des clients, ainsi que le patron et les serveurs, debout devant le poste de télévision, observant soit un silence religieux, soit ponctuant les images par quelques « Oh mon dieu… » étouffés. Je trouvais rapidement, grâce à ma grande taille, un coin d’où je pouvais apercevoir plus nettement l’écran, même si mon oreille commençait déjà à entendre quelques bribes de conversation. Lorsque je vis finalement la scène, un poids sembla atteindre ma poitrine. Je reconnaissais l’endroit, pour avoir déjà pu l’apercevoir quelques fois à la télé. Le siège du gouvernement. Mais c’était plus de voir la silhouette derrière l’homme qui paraissait pourtant sympathique qui m’inquiétais. La jeune championne de Nox, Mélodie, était allongée, inconsciente. Ce piratage n’avait donc rien d’une blague de mauvais goût, et quelque chose était réellement en train de se passer.

Quelque chose de grande ampleur, à entendre parler l’homme aux cheveux blancs. Sa voix avait beau clamer que son entreprise était pour le bien commun, ce n’était pas comme ça qu’elle sonnait à mes oreilles. Tous les gens de ses espèces avaient eu de grands idéaux, de grand projets, prétendant vouloir améliorer le monde selon leur vision des choses. La team Aqua, la team Magma. Pourtant, ce qu’ils avaient causé n’était finalement qu’une destruction plus profonde. Je n’avais jamais eu à m’y opposer, mais il était grand temps que ça change. J’aimais Mhyone, ainsi que toutes les personnes que j’y avais rencontrées et celle que j’étais amené à croiser un jour. Quel que pouvait être l’avis du leader du coup d’état sur la question, quoi que pouvaient cacher les dirigeants actuels, je ne voulais pas que la région dans laquelle je m’étais épanoui devienne ce qu’il avait l’air de souhaiter. Rien que la vue de Mélodie inconsciente derrière lui suffisait à me convaincre. A me convaincre et à faire naitre une rage bouillante dans ma poitrine. Je ne le connaissais pas, et pourtant, je le haïssais soudain, comme je n’avais jamais haï personne. Lorsqu’il ponctua sa phrase, laissant alors le bar dans un étrange silence entrecoupé par les sanglots effrayés d’une dame non loin de moi, je tournais les talents, n’ayant que ses derniers mots en tête. A bientôt.

__________________________

Je partais alors, bille en tête, à l’extérieur de l’établissement. A vrai dire, je ne savais même pas bien ce que je faisais. Etais-je vraiment capable de battre ce type ? Même sans ça, il était plus que probable que les lieux soient solidement gardés, et je ne savais absolument rien de mes adversaires. Ni leur nombre, ni leur force, ni même rien de l’éventuel lieu de l’affrontement. Pourtant, sur le coup, ça m’était égal. C’était sans doute la première décision réellement importante que je prenais depuis que j’étais devenu dresseur, et, s’il fallait que j’échoue, j’aurais au moins tenté quelque chose. Il était inconcevable pour moi de rester les bras croisés en attendant que la tempête soit passée. Je devais beaucoup trop à cette région pour l’abandonner ainsi. Je fis alors sortir le Libégon de sa pokéball, m’envolant alors pour Nox Ilium et la tour du gouvernement qui était, à ce qu’avait dit l’homme aux cheveux blancs, le siège de ce coup d’état.

Durant le vol, et pour la première fois depuis bien longtemps, je me mis à avoir des doutes. J’avais déjà été seul, mais jamais dans les moments importants de ma vie, ou dans les moments particulièrement difficiles. J’avais toujours pu compter sur l’aide d’Ivar, Artémis, Alice et encore bien d’autres. Pourtant, cette fois-ci, je savais que ça ne serait probablement pas le cas. Qui était assez bête pour, comme moi, foncer tête baissée dans le QG ennemi sans rien connaitre de plus de la situation que ce que tout le monde savait. Etre téméraire avait beau être dans ma nature, il se pouvait que, cette fois-ci au moins, les conséquences de ma défaite soient bien plus importantes que d’ordinaire. Je chassais ses pensées de mon esprit en secouant la tête, vérifiant la présence des pokéballs de mes compagnons à ma ceinture. Mon bracelet était toujours accroché à mon avant-bras. Il fallait dire que c’était l’une des rares fois où j’allais avoir besoin, et l’occasion, de m’en servir. Si, comme l’avait dit l’homme, ils avaient d’ores et déjà réussi à forcer des Méga-évolutions, Caim allait être déterminant. Je constatais alors que les muscles du Libégon étaient tendus, bien plus qu’à l’ordinaire. Il devait sentir mon hésitation. Je lui caressais alors le haut du crâne pour le rassurer. Nous ferions de notre mieux, et il adviendrait bien ce qui adviendrait.

__________________________

Nox était en vue. A entendre le bruit dans les rues, c’était la panique. Je survolais alors rapidement le laboratoire d’Acacia, qui était encerclé, m’arrachant une grimace et un pincement au cœur. Je peinais à m’arracher de la tête le fait que je devais aller l’aider. Je ne pouvais pas la laisser une nouvelle fois toute seule, car, au vu de ce qui s’était passé avec Mélodie, j’imaginais facilement quel genre de traitement ils lui réservaient. Je faillis alors descendre, piquer vers le laboratoire pour tenter de me dresser entre elle et les sbires de la team Anima. J’aurais presque pu plonger pour les empêcher d’entrer. Mais j’étais seul et, faire ça aurait signifier abandonner Mélodie à son sort. J’eu alors un déclic. Je sortais à nouveau mon portable, considérant avec étonnement la quantité impressionnante de message de détresse qu’Al faisait passer par le Poryweb. Et comment l’en blâmer. Je cherchais rapidement dans mon annuaire, et, dès que je le trouvais, j’envoyais un SMS à Ivar, espérant que mon ami n’était pas loin de Nox.


Je sais que tu es au courant de la situation, et j’ai vraiment besoin de ton aide. Le laboratoire d’Acacia est attaqué, et ils sont trop peu nombreux pour le défendre. Désolé de te demander ça, mais je sais que tu vas y arriver. Rassemble un maximum de monde. Bonne chance.


Sans plus de cérémonie, je cliquais sur envoyer et, après avoir reçu l’accusé de réception, je rangeais de nouveau mon téléphone. Je savais que je pouvais compter sur lui, et sur d’autre, pour défendre le professeur. Je lui faisais d’ailleurs parfaitement confiance à ce sujet, et c’était sans doute un tracas de moins dans mon esprit pour le moment. Je continuais donc ma route, prenant alors conscience d’une chose. Leur nombre. Les sbires étaient tellement nombreux, que je commençais à comprendre comment Mélodie était tombée. Mais c’était à présent bien trop tard pour reculer. Je ressentais l’anxiété jusque dans mes tripes, mais je tenais bon. Tout ça n’avait plus rien d’un jeu, ou d’un combat amical. Il ne s’agissait ni plus ni moins que d’une tentative de révolution, avec tout ce que ça impliquait : les victimes, la douleur, la souffrance. Je n’aurais jamais cru me trouver au milieu d’un tel tourbillon un jour, et pourtant, j’y étais. Et il était temps de prouver que tous ses mois d’entrainements, à pousser toujours mes objectifs un peu plus loin, n’avaient pas servi à rien.

Enfin, la tour était finalement en vue. Je fis un petit tour en la survolant et en la contournant, tâchant de déceler quelque chose, une éventuelle entrée ou une fenêtre cassée qui m’aurait permis de prendre l’ennemi par surprise. Il était hors de question d’essayer d’entrer par la force en brisant un mur ou un carreau, car je ne savais pas ce qu’il pouvait y avoir derrière. Ni qui. Il devait sûrement y avoir des civils dans le bâtiment au moment de l’attaque qui devaient à présent leur servir d’otages. Et je ne pouvais pas tenter une effraction sans risquer de les blesser. Rageant silencieusement, je décidais de me poster devant la seule entrée possible, en bas du bâtiment, atterrissant brusquement à l’aide de Shax, que je rappelais instantanément dans sa pokéball.

Je me tenais alors debout, devant l’immense édifice. Les sbires qui montaient la garde s’étaient brutalement alertés en me voyant atterrir si proche de l’entrée. Je les ignorais pour l’instant, regardant la tour de bas en haut, et fixant le dernier étage. Autant d’étages comme autant d’étapes à franchir, et je n’allais pas pouvoir y couper. Je me sentais alors, pour le moment, bien seul et dérisoire devant le colossal édifice qui m’écrasait de sa taille. J’avais répondu à l’appel de l’homme aux cheveux blancs. J’étais venu. Il ne restait plus qu’à savoir si je serais seul dans mon ascension, ou si d’autres avaient répondu à l’appel.

Ma peur s’estompa peu à peu, laissant place au silence et à la concentration. Qu’importait que je sois seul ou non, assez puissant ou non. Je n’avais pas le choix : il ne fallait pas que j’échoue.



© ANARCISS pour épicode

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Événement ▬ Coup d'Etat d'Anima [EVENT] G7bq
Re: Événement ▬ Coup d'Etat d'Anima [EVENT]
Mer 27 Sep 2017 - 23:26
Région d'origine : Hoenn / Nénucrique
Messages : 10

Mack Lane

Mack Lane
A peine arrivé, déjà des soucis. Mack était arrivé à la capitale il y a a peine un jour, il observait le climat politique et les habitants qui avaient l'air tous deux tendus. Bon, en un sens, il n'était pas venus ici pour faire de la politique, il était là parce que ça serait plus simple pour lui s'il n'avait pas de fans sur le dos... ce qui aurait été dramatique au moment de vivre pleinement son expérience pokémon. Lorsque son portable se fit rediriger vers un stream en direct, Mack écouta attentivement ce que l'homme avait a dire. Un coup d'état ? Mettre les touristes en quarantaine ? Faire de Mhyone une région forte et unique ? Hein hein ? C'est clairement pas cool pour lui ce genre de chose. Il quitta la chambre de son hotel accompagné de son Skelenox et de sa guitare.

Il se rendit sur l'un des champs d'actions, plus précisement de la tour du gouvernement, Mack observa la scène sur un banc non loin d'un groupe d'homme qui portait un uniforme et d'un dresseur qui se tenait face a eux. Mack tappa deux coup sur sa guitare pour en faire sortir son petit Neohart qui vint flotter au niveau de son visage.


« Tu vois le groupe d'homme là-bas ? Ce sont nos ennemis. Mais nous nous sommes pas assez fort. LE dresseur qui leur fait face, sans aucun doute. Tu lanceras des attaques entraves sur les pokémons qui lui feront face. »

Le skelenox emit un petit grognement pour signifier qu'il avait compris. Il prit sa guitare et commença a en jouer, afin de mettre un peu d'ambiance dans ce chaos palpable. En plus, ça couvrirait le bruit de sa voix lorsqu'il ordonnera a son pokémon d'aider le dresseur qui leur faisait face.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: Événement ▬ Coup d'Etat d'Anima [EVENT]
Jeu 28 Sep 2017 - 0:31
Région d'origine : Hoenn
Messages : 225

Benjamin Makuno

Benjamin Makuno
Perdu dans mes pensées à l'ombre d'une terrasse, un reste de thé séchant lentement au soleil au creux de ma coupelle, j'étudiais d'un œil distrait la carte de la région tout en jetant des coups d'oeil à mon encyclopédie pokemon, essayant de prévoir les différentes misères qui pourraient m'arriver en empruntant tel ou tel chemin. J'étais d'un naturel pour le moins méthodique et rigoureux, et désormais désarmé comparé à ce que j'avais pu être par le passé, je ne pouvais pas me permettre de me retrouver dans des situations compliquées que j'aurais pu prévoir. Frissonnant en relevant les revers de ma cape le long de mon cou, je regardais d'un œil moribond les environs. Il y'avait quelque chose de sinistre dans l'air... Allez savoir, peut être était-ce dû au Mimiqui qui m'accompagnait désormais, qui prenait un malin plaisir à laisser pendre ses habits d'une façon la plus étrange et flippante possible, le tout accompagné des râles de la créature... Voilà un drôle de compagnon tout de même, pensais-je en me demandant si finalement, le vieil ami de son père ne lui avait pas plutôt fait une blague de mauvais goût. Il avait néanmoins du potentiel de ce que j'avais pu observer chez lui, chose que je pouvais dire sans risque de me tromper suite à mes nombreuses années passées... et oubliées, du moins je le souhaitais en venant ici.

Néanmoins, alors que je remarquais que mon Mimiqui était en train de prendre un malin plaisir à faire disparaître des tasses à café provenant de la table voisine, quelque chose vint attirer mon attention. C'était... Des sonneries ? Innombrables, répétées, inquiétantes... Il se passait quelque chose de mauvais, pensais-je en sortant le mien, qui avait eu le droit au même comportement. C'est comme si tout les portables se mettait à réagir en même temps. Comme si le réseau complet s'était soudain déclenché à l'unisson pour diffuser une seule et unique personne... Un visage de vieillard qui ne me disait certes rien, mais je sentais venir une tension palpable, que ce soit dans les rues, ou même dans le café. L'homme se mit à parler. Longtemps. Comme j'avais pu le supposer lorsque tout les portables s'étaient mis à sonner à la fois, un piratage complet des réseaux du Poryweb qui semblait être redirigé à un unique flux.

Des menaces, des menaces, et encore des menaces. De la haine, de la violence... Je grinçais des dents en frappant d'un geste brutal la table sur laquelle j'étais assis : J'avais quitté tout ça, tentant de fuir le plus loin possible, et voilà que les horreurs de la guerre me revenaient au galop ? Cette fameuse Team Anima... Encore une belle bande d'illuminés, pensais-je en me remémorant les délires étranges de la Team Aqua et de la Team Plasma, à l'époque. Sans parler de la personne ligotée gisant au sol par terre derrière, et visiblement innocente. Cette vision, cette réminiscence du passé vint me frapper violemment l'esprit, qui ne fit qu'un tour devant ce qui se passait et me fit agir par instinct : Le temps de me rendre compte de ce qui se passait et de ce que je faisais que j'étais déjà au pied du bâtiment central... Or j'avais oublié un point essentiel. Si je serais arrivé jadis en déchaînant la colère implacable de mes compagnons de voyage sur la bande de destructeurs qui semblaient mettre un point d'orgue à commettre des immondices, j'étais néanmoins désormais... Faible. Mais plus seul désormais, et c'est ce qui me réconfortait grandement : Si un dresseur débarqué en Libegon faisait face à l'entrée du bâtiment, c'est qu'il semblait pour le moins relativement fort. Un autre type était certes présent lui aussi, mais me laissait plus perplexe, puisqu'il se contentait de jouer de la guitare en pleine guerre civile... Il y'avait vraiment des gens originaux.


- Bon, Miki, prêtons main forte à ces types. J'veux que tu utilises Reflet afin de semer le doute chez ceux qui risquent d'être nos adversaires : Le but c'est pas forcément de les vaincre, c'est d'monter cette foutue tour, nan ? Si l'un d'eux passe trop prêt de toi, hésite pas à lui mettre un p'tit coup de Martobois !
Re: Événement ▬ Coup d'Etat d'Anima [EVENT]
Jeu 28 Sep 2017 - 23:02
Messages : 1843

Admin

Admin

Coup d'Etat d'Anima


Contexte

Alex > Quand tu finis d'observer l'édifice, tu t'aperçois que les gardes ont appelés des renforts et sont plutôt nombreux maintenant. Ils font tous appel à leurs Pokémons même si ils n'ont fait qu'apercevoir ton Libegon. Tu as l'impression d'être le seul à être venu ici mais lorsque le combat débutera, tu te rendras compte que deux personnes te donnent un coup de main. Tu entends aussi un bruit de verre et tu vois sortir un Trioxydre d'un des derniers étages de la tour. Il a l'air d'empêcher toute arrivée par les airs.

Mack > Lorsque le combat commence, ton Skelenox commence à lancer des Entraves à tout va. Les sbires cherchent la source de ces attaques et, le fait que tu sois en train de faire de la guitare n'aidant pas, ils te repèrent facilement et quelques-uns viennent dans ta direction. Tu peux choisir ou non d'apercevoir le Trioxhydre, le bruit de ta musique t'empêchant sûrement d'avoir entendu les vitres se briser.

Benjamin > Lorsque les sbires libèrent leurs Pokémons, tu viens prêter main-forte à Alex. Ton Mimiqui utilise son Reflet pour semer le doute dans l'esprit des sbires et plusieurs attaques partent dans les doubles de Mimiqui qui sert de bonne diversion. Quelques Pokémons arrivent à approcher le vrai Mimiqui mais un Martobois bien placé les remet à leur place. Cependant, les sbires sont très nombreux et Mimiqui ne pourra pas utiliser son Reflet indéfiniment. Tu vois aussi le Trioxhydre surgir de la tour.

HRP : Vous pouvez décider des pokémons d’Anima qui vous attaquent. Le Trioxhydre ne passera à l'attaque que si vous tentez d'escalader la tour par les airs. De plus, des civils sont à l'intérieur de la tour et si la tour subit trop de dégâts, elle pourrait s'effondrer.


Le prochain passage du MJ aura lieu le 04/10/17
Re: Événement ▬ Coup d'Etat d'Anima [EVENT]
Ven 29 Sep 2017 - 15:38
Région d'origine : Hoenn
Messages : 1078

Alexandre Diame

Alexandre Diame
Le coup d’état d’Anima




Comme je l’avais pensé, nous n’étions pas bien nombreux à être venus jusqu’à la tour pour défier Mathis. Pour l’instant, je me tenais toujours seul face à l’imposant édifice, essayant d’en estimer le nombre d’étages, une légère crampe dans la poitrine. Il ne devait pas y en avoir moins d’une quinzaine, et, comme je le supposais, Matthis devait se trouver tout en haut. L’idée d’affronter tous les étages un par un ne me disait rien qui vaille. Il devait y avoir bon nombre de dresseurs dans la tour, ainsi que des otages, et, seul, c’était presque mission impossible, même pour moi. Les premiers gardes de la tour commençaient d’ailleurs à arriver, et il allait falloir que je prenne rapidement une décision. Je commençais donc à envisager une attaque aérienne. Certes, lors de mon premier tour, je n’avais pas vraiment vu de failles ou de vitres isolées, mais je n’avais fait que le survoler, et il n’était pas exclu que j’ai pu rater une éventuelle entrée.

Comme une réponse à mes interrogations, un bruit de verre brisé se fit entendre. De gros éclats de vitre s’écroulèrent alors au sol, me faisant instantanément lever les yeux au ciel, juste à temps pour voir un Tryoxhydre sortir de la fenêtre du dernier étage. Le pokémon était imposant et, si comme je m’en doutais il appartenait bien à Matthis, alors ce dernier avait lu dans mes pensées et n’était clairement pas à sous-estimer. Il avait défait l’un de mes plans en quelques secondes, avant même que je ne commence à le mettre à exécution. Ceci étant dit, mon raisonnement avait été logique et sans une once d’originalité, puisqu’il était évident qu’un dresseur ayant un pokémon capable de voler essayerait de directement atteindre le sommet de la tour plutôt que de devoir déjouer les défenses musclées de la team Anima étage par étage.

J’envisageais donc silencieusement mes chances. Mon Libégon avait beau être puissant, c’était un combat avec cinquante pour cent de chance de chaque côtés. Les deux étaient de type Dragon, donc aucun n’avait vraiment l’avantage sur l’autre, en revanche Shax était le seul pokémon capable de voler de mon équipe, donc, s’il tombait, c’était la fin pour moi aussi. Et il fallait rajouter qu’il y avait toujours une possibilité pour que le pokémon adverse puisse méga-évoluer comme Caim, ce qui ne me laisserait, pour le coup, plus aucune chance de succès. Non décidément, ce plan était bien trop risqué pour être mis à l’épreuve. Je le gardais toutefois dans un coin de ma tête. Si la situation dégénérait trop à mon gout, j’aurais toujours l’occasion de tenter de feinter la créature pour simplement récupérer la championne inanimée. J’espérais tout de même ne pas avoir à en arriver là car, encore une fois, je n’avais strictement aucun moyen de savoir si tout ça marcherait ou non.

Les escaliers donc, je n’allais pas y couper. Restait à savoir comment m’y prendre. Je remarquais soudain la présence de deux silhouettes derrière moi. Je me retournais pour les dévisager. Les deux jeunes hommes qui me faisaient face étaient une aide inespérée dans la situation actuelle. Je me fichais bien de savoir quel était leur niveau ou alors la raison de leur présence, ils étaient là, à mes côtés, et c’était bien le principal. Mes hésitations se transformèrent alors en confiance. Je ne devais pas leur laisser penser, quel que puisse en être le biais, que la situation était complexe et particulièrement dangereuse. D’une part parce qu’ils le savaient déjà, et d’autre part car nous devions rapidement nous faire confiance. Je leur souriais alors amicalement, et je leur lançais d’un ton confiant.

« Bon, visiblement, il va falloir qu’on fasse tomber cette tour à nous trois ! J’espère que vous êtes prêts parce que ça va déménager ! » Lançais-je, presque joyeusement, pour motiver notre petite équipe improvisée. Je me retournais alors vers les gardes qui accouraient vers nous, frappant mes poings l’un contre l’autre. Juste avant de débuter, je tournais simplement le regard vers mes deux équipiers du jour, en leur lançant un petit clin d’œil amical. « Au fait, moi c’est Alex ! ».

Je me concentrais donc sur les cinq dresseurs qui accouraient vers nous. Nous ne devions pas perdre de temps, et il allait falloir rapidement pouvoir prendre d’assaut l’édifice pour espérer libérer les otages en bonne santé. Je fis donc appel à Zépar et Paimon pour mener le premier assaut. L’Hippodoccus et la Minotaupe sortirent de leur pokéballs, bien préparés à l’affrontement qui allait suivre. Je lançais alors mes consignes, profitant de ne plus être seul pour laisser mes équipiers avec un adverse chacun. Les nôtres avaient envoyé des pokémons plutôt classiques : Un Elecsprint, un Ouvrifier et un Macronium.  Seul ce dernier pouvait réellement nous poser problème.

« Paimon ! Utilise Danse-Lame puis Direct Toxic sur Macronium ! Zépar, utilise Bâillement sur Ouvrifier puis Lame de Roc sur Elecsprint ! » La Minotaupe fit une petite danse qui sembla charger ses trois lames puis elle se jeta, bien aidée de sa vitesse, sur le pokémon plante. Elle lui infligea un coup direct avec ses pattes empoisonnées, ce qui sembla suffire pour le mettre K.O. Zépar, plus tranquillement, poussa un grand bâillement à l’encontre de l’Ouvrifier qui sembla soudain somnolant. Il frappa ensuite puissant sur le sol avec sa patte afin de faire apparaitre une armée de rochers pointus en dessous de l’Elecsprint qui essayait déjà d’attaquer Paimon. Cette dernière s’était exposée lors de son attaque, mais Hippodoccus veillait au grain, punissant le pokémon électrique qui l’avait perdu de vue. Là encore, nos adversaires ne semblaient pas non plus être les sbires les plus puissants, et l’attaque envoya le drôle de pokémon au tapis. De nos trois adversaires, il n’en restait plus qu’un. Ce dernier tenta alors de contre attaquer, visant directement le massif pokémon sol qui semblait bien plus facile à toucher que le pokémon acier. Le pokémon combat envoya alors une série de Rochers voler dans la direction de L’Hippodoccus. Paimon s’interposa, brisant les boules de roc à l’aide de ses pattes en acier. Epuisé par l’attaque et le bâillement, le pokémon adverse finit par s’écrouler au sol. Je ne lui portais pas plus d’attention, et, vérifiant que mes deux partenaires s’en étaient eux aussi sorti, je décidais de foncer en direction de la tour. Nous avions géré l’avant-garde, mais le gros des troupes restait encore à venir.

Premier étage
________________

Plus je m’approchais de l’édifice, plus je le trouvais gigantesque. Il fallait dire que le bâtiment était particulièrement grand et imposant, et que son contenu actuel n’avait vraiment rien de rassurant. Je secouais la tête tout en continuant de courir vers l’entrée qui n’était, du coup, plus gardée directement. Si nous avions réussi à nous en sortir contre les cinq premiers dresseurs, les combats en intérieur risquaient, eux, d’être nettement plus complexes, même à trois. Il était hors de question de risquer la vie des civils, et il faudrait donc se montrer particulièrement prudents avec les attaques que nous allions choisir. Alors que nous pénétrions les lieux en grande pompe, tous les regards des sbires se tournèrent vers nous. A première vue, les otages n’étaient pas avec eux, ce qui nous facilitait la tâche. Il n’était en revanche pas exclu qu’il reste quelques civils. Je jetais un regard à mes partenaires. L’un avait un Skélénox, et l’autre un Mimiqui. Les deux pokémons avaient au moins le mérite d’être particulièrement courageux, comme leurs dresseurs mais, surtout, l’aide du Skélénox durant le combat, à l’aide de ses entraves, ne m’avait pas échappé. Le Mimiqui n’était pas non plus en reste, car il était habilement utilisé, et compensait ses points faibles par ses points forts.

Après un léger instant de battement, Les sbires repartirent à nouveau à l’assaut de notre petit groupe. Mais même pour eux, le terrain ne les avantageait pas vraiment. Nous étions dans de petits couloirs et, en arrivant à nous placer stratégiquement, nous évitions d’êtres encerclés. Nous pouvions ainsi vaincre nos adversaires un à un en nous mettant dos à un mur pour éviter les revers, et, une fois que la plupart étaient vaincus, nous passions alors à l’attaque afin de nous débarrasser des derniers Sbires. La stratégie avait beau être assez efficace, lorsque nous nous battions côte à côte, elle restait tout de même assez longue et il ne fallait jamais que nous relâchions nos efforts un instant sans risquer d’être submergés par le nombre. J’utilisais ma Balbuto pour prendre des informations sur le terrain, la type psy lévitant au-dessus de ma tête. Zépar faisait front, utilisant des stockages pour emmagasiner de l’énergie et augmenter sa défense, et en se soignant des coups qu’il subissait avec Avale. Paimon, avec l’aide du Skélénox et du Mimiqui, se débarrassait un à un de nos adversaires, les mettant en déroute. La Minotaupe dansait et frappait sans relâche, tâchant tant bien que mal d’oublier la fatigue qui devait peu à peu la gagner.

Au bout d’un moment, et lorsque l’adrénaline du combat retomba, je me rendis compte que la presque totalité des Sbires du premier étage avait fui. Mais le combat n’avait pas été sans conséquence pour nous non plus, car nos pokémons commençaient à fatiguer après ce long combat. Je réunissais ma petite équipe autour de moi, les félicitant pour leur bravoure et leur efficacité, puis je sortais quelques potions de mon sac. Tant qu’à avoir un moment de répit, autant l’utiliser. Je soignais donc Paimon et surtout Zépar qui était à bout de force. Puis je rappelais l’Hippodoccus. Il avait réussi à subir une quantité de dégâts absolument phénoménale, ce qui m’impressionnais mais, même après avoir profité d’une potion, il devait se reposer un peu. Je préparais donc la pokéball de Zagan, vérifiant, de la même manière, l’état de fatigue de Paimon. Cette dernière n’avait pas subi trop de blessures, fort heureusement, et la potion paraissait l’avoir requinquée. J’étais moi-même un peu à bout de souffle, mais je ne pouvais pas m’arrêter là. Je me tournais vers mes partenaires et leurs pokémons, leur tendant des potions au besoin, avant de prendre la parole.

« Merci pour le coup de main les gars, j’aurais vraiment galéré sans vous. Je pense qu’il doit y avoir des otages à cet étage, donc si l’un de vous peut se dévouer pour les faire sortir et les mettre en sécurité avant de nous rejoindre, ça pourrait être cool. » Dis-je en me grattant l’arrière de la tête, un peu gêné de leur demander ça. « J’vais continuer à l’étage suivant, en utilisant la même technique vu qu’elle a l’air de marcher pour l’instant. Qui m’aime me suive ! » Leur dis-je en leur lançant un nouveau clin d’œil amical.

Deuxième étage
________________

Je gravissais donc les escaliers me menant à l’étage supérieur. Cette histoire me rappelait un peu mon épreuve avec Chris Kill, mais là, c’était beaucoup plus sérieux. Accompagné, ou non, je me retrouvais à l’étage suivant. Là encore, un bon nombre de Sbires nous attendaient eux-aussi prêts à en découdre. J’admirais la discipline qui les avaient empêchés d’aider leur collègues pourtant juste en dessous d’eux. Il ne devait pas avoir été facile de réfréner leur envie d’aller les aider, et c’était peut-être la seule chose que je pouvais apprécier chez mes adversaires.

Je tentais alors d’adopter la même tactique, mais la situation était plus compliquée, car je n’avais pas vu de couloir où j’aurais éventuellement pu remettre en place la stratégie précédente. Nous étions nettement plus à découvert, ce qui obligea Zagan à utiliser son talent Sable volant. J’étais désolé pour mes deux partenaires, mais, si nous voulions passer, il allait être particulièrement difficile de faire autrement. La tempête de sable se leva donc, aveuglant les Sbires qui se massaient autour de la Minotaupe et du Tyranocif. Ces derniers me protégeaient du mieux qu’il pouvait, profitant de la confusion pour se ruer à l’attaque. Je les empêchais toutefois d’utiliser la moindre technique susceptible d’affaiblir la structure de la tour. Le faire aurait d’ailleurs pu me simplifier les choses, mais je ne pouvais décemment pas mettre la vie d’autres personnes en danger. Paimon tourbillonnait deux fois plus vite qu’auparavant, grâce à son talent, et Zagan la protégeait du mieux qu’il pouvait. L’impressionnant pokémon Roche utilisait ses crocs chargés d’énergie glace, électrique, feu ou encore ténèbres pour se débarrasser de ses ennemis, utilisant régulièrement Mur de Fer pour renforcer sa défense.

D’un seul coup, je ressentis une violente douleur dans le bras. J’étais alors tourné vers Zagan pour lui donner des consignes, et je n’avais pas entendu l’appel de Furfur, au-dessus de moi, qui avait vu un Scalproie déjouer la vigilance de Paimon et du Tyranocif. Je laissais échapper un cri de douleur. Visiblement, l’un des Sbires avait décidé d’éliminer le danger à la source. La blessure était plutôt profonde, et saignait abondamment, m’arrachant une Grimace. Zagan se retourna alors et, voyant mon état, poussa un rugissement avant d’attraper le pokémon Acier dans ses crocs enflammés et de le renvoyer vers son propriétaire. Je mis ma main valide sur ma blessure pour endiguer légèrement l’hémorragie, avant de reprendre le combat. J’espérais alors qu’il ne durerait pas trop longtemps, pour que je puisse rapidement me recoudre quand ce serait fini. Zagan et Paimon avait rectifié leur garde et, toujours dans la tempête, ils parvenaient peu à peu à prendre l’avantage. Il nous fallut simplement un petit moment de plus avant de définitivement sécuriser l’étage, et, lorsque ce fut fait, je me laissais tomber contre le mur, épuisé, et cherchant dans mon sac le fil et l’aiguille que je gardais toujours avec moi depuis cette expédition dans l’exploitation de Tom.

La tempête retomba alors. Les sbires épuisés avaient pour la plupart pris la fuite, et il fallait avouer que l’étage des bureaux dans lequel nous nous trouvions était méconnaissable. Mais, heureusement, à part quelque bureaux cassés, quelques vitres brisées et surtout à part les vents ensablés qui avaient mis à mal la décoration, la tour ne semblait pas avoir subi des dégâts particuliers. Je sortais alors, sans un mot envers mes partenaires, du désinfectant et le nécessaire pour me soigner. Je passais alors du désinfectant sur un mouchoir, grimaçant de douleur, avant de prendre le fil entre mes dents. Tant bien que mal, je le fis passer dans l’aiguille et j’entamais la couture sur mon bras. Ce n’était pas la première fois, et, malgré la fatigue, j’arrivais rapidement à un résultat satisfaisant. Et dire que ce n’était que le deuxième étage, qu’est-ce qu’allaient bien pouvoir être les suivants, s’il en restait encore douze, sans compter celui de Matthis ? Non, ce n’était pas le moment de penser à ça. Il fallait que je réfléchisse étape par étape, sans penser pour l’instant à la colossale ascension qui nous restait à faire. Ayant, avant de me soigner, inspectés les blessures de Zagan et Paimon d’un coup d’œil, je savais qu’aucun des deux n’était grièvement blessé. S’ils avaient échappé aux blessures physiques, du moins à la plupart, la fatigue commençait visiblement à clairement harasser Paimon. Après leur avoir donné une potion à chacun, je fis revenir la Minotaupe dans sa pokéball pour qu’elle se reposer. A ce rythme-là, j’allais être à court de potions bien avant d’arriver en haut de cette maudite tour. Shax allait prendre le relais, et Furfur allait également aider. Je sentais que la Balbuto avait eu envie d’aider ses compagnons, mais elle était la seule qui n’avait pas encore fini son entrainement, et, au début, je ne voulais pas risquer de la blesser. Sauf que, là, je n’avais pas le choix, il allait falloir que je lance toutes mes forces dans chacune des batailles à venir si je voulais avoir une chance d’arriver jusqu’en haut. Je m’excusais alors d’avance pour les situations complexes dans lesquelles mes deux partenaires dresseurs devaient intervenir.

« Désolé pour la tempête. Mes pokémons sont plus forts lorsque le sable tourbillonne, et, vu la situation, je ne peux pas vraiment me permettre de faire autrement. Je sais que c’est pas l’idéal pour vous, mais faut vraiment qu’on arrive en haut au plus vite. » Dis-je, sur un ton amical, ma voix trahissant toutefois la fatigue qui commençait à s’accumuler. « Si vous en avez besoin, j’ai encore des potions pour vos pokémons. Et il faudrait, comme tout à l’heure, vérifier qu’il n’y a pas d’otages encore présents à cet étage. » La demande s’adressait bien sûr aux deux dresseurs qui m’accompagnaient, car il fallait que je continue d’avancer. Il n’y avait pas de temps à perdre. Je me relevais alors, un peu plus difficilement que tout à l’heure, mettant un terme à ma courte pause. Je me dirigeais vers l’escalier suivant. Le poids de mes pas sur les marches était bien plus important que tout à l’heure, même si, pour l’instant, la montée ne me posait pas trop de problèmes.

Troisième étage
________________

Cette fois ci, le Comité d’accueil nous attendait de pied ferme. Alors que je préparais mes pokémons pour l’assaut, avant d’ouvrir la porte, un puissant lance-flamme la réduisit à Néant. Je manquais d’avoir le bras carbonisé mais, avant d’avoir pu totalement me mettre à l’abris, une volée de Dard-nuée s’abattit dans l’espace, Je plongeais donc pour me mettre à l’abris, l’un des dards frôlant ma joue et y laissant une estafilade ensanglantée. Furieux de me voir blessé, le Libégon chargea instantanément à travers la porte, profitant d’une brève accalmie, Zagan sur ses talons. Son action nous permis de nous déployer dans une grande pièce centrale. Il n’y avait cette fois-ci moins de dresseurs, mais ces derniers paraissaient nettement plus organisés que les autres. J’avais l’impression que, plus je grimpais dans cette maudite tour, plus il devenait difficile d’avancer. Etais-ce les dresseurs qui devenaient plus forts ou simplement moi qui m’affaiblissait peu à peu ? Je n’avais pas vraiment le temps de me poser la question de toute façon. Shax et Zagan faisaient d’ores et déjà face à leurs adversaires, et le Tyranocif venait de relancer la tempête de sable qui couvrit bientôt notre zone d’affrontement.

Je devais adapter mes stratégies et mes duos en permanence, ce qui, mentalement, était assez éprouvant. Zagan et Fufur utilisaient leurs capacités à distance pour harasser nos adversaires à l’aide d’attaque psychiques et ténèbres, alors que Shax, lui, utilisait une multitude de Tourbillons ensablés pour empêcher nos adversaires d’avancer vers ses compagnons. Lorsqu’un pokémon ennemi arrivait à se défaire de l’entrave et parvenait à avancer jusqu’à notre petit groupe, le Libégon utilisait de puissants coups d’appendice caudal chargés d’énergie Draconique pour les renvoyer vers leurs dresseurs. La stratégie fonctionnait, et, aidé par mes deux collègues dresseurs, nous parvenions à les tenir à distance. Mais ce n’était pas sans mal, car les dards-nuées qui pleuvaient sur Shax, Zagan, et Furfur étaient loin d’être sans conséquences. Comme pour moi, les blessures et la fatigue s’accumulaient peu à peu.

Ce fut donc au bout d’un long combat que nous parvînmes à sécuriser le troisième étage. Je ne parvenais pas à croire qu’après tout ce temps et avec tous ces affrontements, nous ne soyons qu’à un cinquième du parcours. J’étais assis contre un mur, Shax, Furfur et Zagan à mes côtés. Les deux grands pokémons étaient allongés eux aussi, récupérant leur forces. Une fois n’était pas coutumes, je leur donnais une potion à chacun, constatant que mon stock était bientôt épuisé. Les évènements prenaient une tournure apocalyptique. L’étage, comme le précédent, avait été ravagé par les attaques, mon seul soulagement étant de constater que la tour tenait toujours largement sur ses pieds. Je lâchais alors un regard vers mon bras, constatant que, sans que je le remarque, les points avaient lâché durant notre confrontation. J’entrepris alors à nouveau de refermer la blessure, plus grossièrement cette fois-ci, avant d’à nouveau me relever. Je me tournais vers mes deux confrères.

« Bon… Les gars, je vais pas vous cacher que ça commence à être compliqué… » Dis-je avec un petit rictus amusé, sachant pertinemment que, même sous le ton de la blague, l’information était lourde de vérité. « En tout cas, j’vous remercie de m’avoir suivi jusqu’ici, quoiqu’il se passe. Et j’comprendrais si vous vouliez arrêter là. » Je poussais un profond soupir en regardant les escaliers qui menaient au quatrième étage. « Comme tout à l’heure, si vous pouvez simplement vérifier que tous les civils et otages ont été secourus, ce serait sympa. Moi, faut que j’continues. »

Je leur fis un petit sourire fatigué, avant de prendre une grande respiration et de me diriger vers les marches, décidé à affronter le prochain étage et à atteindre le sommet de cette tour maudite. Je n’étais certainement pas arrivé jusque-là pour abandonner, et j’allais y arriver, quoi qu’il puisse m’en coûter.

HRP:
 




© ANARCISS pour épicode

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Événement ▬ Coup d'Etat d'Anima [EVENT] G7bq
Re: Événement ▬ Coup d'Etat d'Anima [EVENT]
Mar 3 Oct 2017 - 18:45
Région d'origine : Hoenn
Messages : 225

Benjamin Makuno

Benjamin Makuno
Qu'est ce qui me prenait moi encore de me mêler à ce genre d'intrigues politiques et crapuleuses, alors que j'étais venu ici pour raccrocher le tablier ? Bordel, je n'avais foutu que ça de mes jours lors des dernières années de ma vie, et c'était justement ce qui m'avait fait prendre conscience que je ne pouvais plus suivre ce rythme de preux chevalier servant. C'était un rôle toxique, de celui qui vous ronge... Et qui vous rendait dépendant, en plus, visiblement. Un toxico de la justice, pensais-je avec un rictus sans joie, mais plutôt teinté de désespoir. Si malgré mon changement total de cadre de vie, je n'arrivais pas à faire d'effort... Comment allais-je donc me dépêtrer de tout cela ? En y passant, peut être. Cela ne serait pas la première fois où je suis confronté à une situation mettant ma vie en péril... Par contre, c'était la première fois où j'étais si peu armé pour la défendre : Mes nouveaux compagnons de route avaient beau être utiles, ils étaient ridiculement faibles comparés à Laggron, Galeking, et bien d'autres. Stupide idée que de les laisser à Hoenn, pensais-je... Mais il était trop tard pour avoir des remords à ce sujet, et inutile de surcroît. Et puis, ils avaient bien mérité leur petite retraite, eux aussi. Non, j'allais devoir faire avec ce que j'avais... Comme je l'avais toujours fait, après tout. Oui, d'habitude, j'avais plus... Mais j'avais également plus à perdre. Ici, je n'avais rien. Je n'étais rien. Alors, autant se donner à fond.

Mimiqui semblait de mon avis : Le pokemon se démenait comme un beau diable, multipliant les fausses images de lui sur le champ de bataille au travers de sa technique Reflet. Une capacité très pratique lorsque l'on ne pouvait vraiment compter sur la force brute. Semant le doute dans l'esprit des pokemons qui nous faisaient face, les faux Mimiqui attiraient toute l'attention, devenant la cible des assauts endiablés des sbires qui nous faisaient face, et qui ne chassaient que le vent. Mon spectre, cependant, profitait lui bien de la situation pour se faufiler avec sa discrétion spectrale caractéristique, frappant ci et là au moyen de son Martobois, ce qui avait le fâcheux défaut de la fatiguer un peu plus à chaque assaut. Mais cela se révélait efficace. Il mit nottament KO un Maraiste peut futé mais à la carrure imposante, preuve d'une grande puissance. Jouer de sa tête était la façon de se battre que j'approuvais le plus, et je me devais de le reconnaître : Mimiqui se prêtait particulièrement bien à cet exercice.

Les rangs adverses se clairsemaient considérablement, malgré un gros d'assaut plutôt important. Nous les avions rusé en les faisant frapper là où nous n'étions pas, même si Mimiqui avait failli se faire démasquer à plusieurs reprises... mais cela ne durerait pas éternellement. Déjà, nos pokemon s'épuisaient de cette bataille frontale, et un coup d'oeil à la Tour me fit rapidement comprendre que nous n'allions pas être tout de suite arrivé en haut. Surtout qu'alors que je jetais ce coup d'oeil, j'eu la mauvaise surprise de voir jaillir d'une des fenêtres tout en haut un imposant Trioxhydre, dans un déluge de verre brisé qui me fit baisser la tête, me protégeant du mieux que je pouvais à l'aide de mes bras pour éviter toute coupure qui risquerait de nous ralentir. Voilà qui n'était pas bête de la part de nos adversaires : Il faisait garder l'entrée du batiment d'un point de vue extérieur, afin de nous empêcher de le pénétrer par la voie des airs et de nous forcer à passer par l'intérieur de la tour si nous voulions avoir une chance d'y poser le pied... Tour dont chaque étage était sans doute furieusement gardé... On était mal. Cela ne semblait pas décourager le gaillard à mes côtés pour autant : Le type au Libégon semblait au moins être un bon dresseur, ce dernier ayant envoyé se battre par la suite un Hippodocus ainsi qu'un Minotaupe. Des pokemons sols puissants... Mais je craignais un peu de leur utilisation dans une Tour telle que celle-ci. Il se présenta sous le nom d'Alex, et malgré la tache à accomplir, semblait plutôt souriant et enjoué... A une époque, j'aurais trouvé ça puéril. Mais après tout, c'est ce manque de joie qui m'avait enfermé dans ce monde de tourment. Non loin, l'autre dresseur, jouant de la guitare, n'attirait cependant pas ma sympathie malgré mon changement d'état d'esprit... Il y'avait des concerts ou des métros, sans doutes, pour s'amuser à pousser la chansonnette. Là, y'avait plus urgent.


- Enchanté Alex. Benjamin Makuno, ex dresseur d'Hoenn. J'ai plus la petite armée que j'avais avant, mais j'vais tacher d'faire c'que j'peux pour ce cas de crise.


___


L'avancée dans la tour n'était pas une mince affaire : Un grand nombre de sbires de cette "Team Anima" occupaient les lieux, et ce à chaque étages, gardant en otage bon nombre de fonctionnaires qui peuplaient peu de temps auparavant les locaux de ce qui était, d'après ce que j'avais pu comprendre, le siège du gouvernement régional... Une sécurité à revoir, cela ne faisait aucun doutes. Néanmoins, nous avancions malgré tout, non sans féroces batailles. Il fallait avouer que Alex faisait le plus gros du boulot, avec son équipe visiblement peuplée exclusivement de pokemons de type sol plutôt bien entraînés. Il aurait fait un adversaire coriace, jadis, pensais-je avec un rictus d'amusement malvenu dans un tel chaos. A grands coups de Tempêtes de Sable, nous nous frayions un passage au terme de rudes combats à travers les trois premiers étages. Je me battais également de mon côté, Mimiqui profitant du chaos ambiant pour jouer de ses attaques spectrales et neutraliser ses adversaires, certains de ses coups se faisant absorber par son pratique talent, lorsqu'il avait le temps de le remettre d'aplomb. Le guitariste et moi avions pour tâche de trouver les otages, s'assurer de leur sécurité en leur prodiguant les premiers soins si nécessaires, et de les conduire hors du champ de bataille.

Malheureusement, les combats en espaces clôt n'étaient pas toujours très évident à contrôler, et nous causions indubitablement beaucoup de blessés parmi les otages. De plus, nos pokemons faiblissaient à vue d'oeil, s'épuisant toujours un peu plus à chaque combat malgré les multiples flacons de potion que nous pouvions leur administrer... Nous allions devoir changer de méthode. La tour elle même, si elle tenait toujours très bien debout, voyait par endroit ses murs se fissurer, ses vitres se briser sous l'effet des tempêtes de sable, et son sol se craqueler là où les pokemons retombaient, KO. Alors que nous nous remettions du combat de l'étage, soignant nos pokemons après avoir raccompagné les blessés, nous préparant à prendre d'assaut le 4ème niveau, Alex semblait montrer des signes de fatigue, lui aussi. Du moins, dans sa façon de parler... Il est vrai que déblayer de la sorte le terrain de manière brute n'était pas de tout repos, et je ne pensais pas que nous puissions tenir ce rythme bien longtemps.


- Tu t'adresses à la mauvaise personne si tu penses que j'suis du genre à abandonner... Mais je pense pas qu'on pourra arriver en haut de cette foutue tour à ce rythme. Les potions, ça va un temps, mais ça fait pas tout, et on s'épuise beaucoup trop vite par rapport à ce qu'il nous reste à faire, surtout qu'c'est pas parce qu'on arrivera en haut qu'on aura remporté la victoire, loin de là... Regarde ton bras. Les otages souffrent aussi de cette façon de faire, et j'ai peur que l'irréversible arrive vite à ce rythme, un mauvais coup peut tomber n'importe quand dans un tel chaos. J'sais que c'est un peu tard pour tenter de s'infiltrer sans se faire repérer, mais faudrait t'être essayer d'la jouer différemment, non ?


Pendant que je disais cela, j'étais parti inspecter les corps inconscient des sbires qui nous avaient barré le chemin un peu plus tôt, fouillant auprès d'eux pour voir si il y'avait quoi que ce soti qui pourrait nous aider dans notre attention. J'avais également prévu de me diriger vers la fenêtre, tentant de voir par une des vitres brisées si le Trioxhydre était toujours en poste, maintenant que nus avions adopté la méthode brute pour monter... Faisant sortie Brindibou de sa pokeball, je l'envoyais à cette tâche tandis que je continuais de fouiller.


- Ils sont aux aguets, ils savent qu'on est là, bien sur... Mais les éliminer de façon plus discrète et éclair nous permettrait peut être de causer moins de dégats, que ce soit au bâtiment ou aux otages, non ? Mimiqui, par exemple, peut étirer son ombre incognito pour frapper avec son Ombre Portée. Je pense vraiment qu'il faut éviter au maximum les affrontements directs, quand cela est possible. Je ne sais pas moi, Balbuto pourrait utiliser de ses pouvoirs psychiques pour attaquer directement les sbires avant qu'ils n'aient le temps de réagir ? Il nous faut être plus minutieux, plus précis. On est en train de jouer leur jeu, à s'écraser contre leur défense de la sorte. Brindibou est parti voir si Trioxhydre est toujours là. Il est hors pair dans l'art de la discrétion quand il s'agit de voler, alors peut être y'aurait il un coup à jouer, pour gagner du temps... et sans doutes des vies.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: Événement ▬ Coup d'Etat d'Anima [EVENT]
Mer 4 Oct 2017 - 15:15
Région d'origine : Hoenn / Nénucrique
Messages : 10

Mack Lane

Mack Lane
Tandis que Mack se contentait de jouer admirablement bien en observant son Skelenox lancer ses entraves sur les pokémon qu'affrontait le dresseur talentueux. Il ne tarda pas à se défaire de ses opposants et le guitariste put voir deux individus s'avancer vers lui avec un air patibulaire. Sans s'arrêter de jouer, il se leva du banc sur lequel il état assis précédemment, s'avança sans peur, il ordonna a son Skelenox d'utiliser étonnement pour surprendre ces deux types. Pour amplifier la surprise, il gratta sa guitare pour émettre un bruit strident difficilement supportable pour les deux gaillard qui lui faisait face. Ceux-ci se bouchèrent les oreilles, Mack les bouscula avec force et se fraya un chemin vers le dresseur qui était accompagné par un autre jeune homme. Ils étaient trois donc ? A vrai dire, il ne savait pas vraiment pourquoi il s'impliquait dans ce combat, après tout il pourrait appeler son manager pour qu'il lui dégotte une sortie miracle. Mais bon, c'était ça aussi, l'aventure. Sauf quand c'était aussi sérieux. Oh, et puis tant pis. Des dresseurs arrivaient pour faire face à Alex, Skelenox aida tant qu'il pouvait en lançant de bonnes entraves afin d'aider le dresseur. Une fois défait de ses adversaire, ils se présentèrent a tour de rôle et Mack en fit de même :

« Moi c'est Mack Lane, je viens d'Hoenn également. Allons-y. »

-----------------------------------------

Pendant que les dresseurs avançaient tant bien que mal dans ce chaos ambiant et dans cette série de combat interminable, Mack s'inquiétait pour son pokémon. Oui, c'était ses premières expériences de champ de bataille mais surtout de vie, il n'avait clairement pas envie qu'il le vive mal. Un traumatisme serait terrible et le guitariste pourrait s'en vouloir. Fort heureusement, Alex avait de quoi tenir la cadance tant qu'il avait le soutiens de Benjamin et de Mack. Les deux là s'assuraient que les otages trouvent le chemin de la sortie pour qu'ils aillent se mettre a l'abri hors du champ de bataille. Peut-être qu'ils iraient leur trouver du renfort également, ça serait bien d'ailleurs... Mais ça, il n'y croyait pas vraiment, il ne fallait pas rêver, si d'autres dresseurs auraient voulus renverser la vapeur, ils seraient présents. Hors là, ils n'étaient que trois contre une organisation criminelle. Sa guitare dans le dos, le trio parcourra le chemin en souffrant en silence, en haïssant leur adversaire de tout leur cœur.

Ils montèrent, lentement mais sûrement, à se débarrasser de chacun des obstacles qui étaient sur leur route. Entre les combats et le sauvetage des otages, Mack était un peu perdu dans ses pensés. Mais il fit toujours le nécessaire afin de conduire les otages en lieu sûr, quitte à descendre les étages avec eux. Malheureusement, leurs pokémons étaient entrain de montrer des signes de faiblesses, ainsi que son Skelenox qui était encore trop inexpérimenté pour tenir une longue distance. Mais ils tint bon, profitant des rares moments de répits pour récupérer quelques forces... Le plus dur étant de voir qu'Alex s'était blessé durant l'un de ses pokémons. Le voir se recoudre fit se sentir Mack assez mal pour lui. Ca avait l'air plutôt douloureux, et pourtant, il était encore debout, a poursuivre son but initial. Pourvu qu'Arceus leurs donne la force de gagner... Ils montèrent encore un étage et après l'avoir nettoyé correctement et minutieusement, la fatigue étaient trop grande pour eux. Bien qu'ils étaient toujours droits et fidèle à leur petite entreprise. Mack écouta la proposition de Benjamin minutieusement, qui proposa d'agir avec la plus grande des discrétions en utilisant les capacités de son pokémon spectre. Mack regarda alors son Skelenox qui pouvait lui aussi utiliser cette technique plus douce. Mais difficile d'être discret sans être caché par un voile de sable. Mack prit à son tour la parole :


« Hum, je pense que Benjamin a raison, il faut trouver un autre moyen de progresser en essayant de préserver nos forces pour ce qui nous attends plus haut. Espérons que certains des otages que nous avons libérés connaissent des dresseurs qui pourrait grossir nos rangs. Mais en attendant, nous devons faire preuve de finesse, comme l'a dit Benjamin. »

Il marqua une pause, avant de reprendre :

« Nous avons un avantage sur eux en escarmouche, nous devrions essayer de forcer des combats en supériorité numérique. Quitte à s'aider une nouvelle fois de la tempête de sable pour en isoler certains. Mais combien de temps tiendra ce bâtiment ? C'est un élément a prendre en compte. »

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: Événement ▬ Coup d'Etat d'Anima [EVENT]
Mer 4 Oct 2017 - 23:29
Messages : 1843

Admin

Admin

Coup d'Etat d'Anima


Contexte

Lorsque vous allez arriver au quatrième étage de la tour, vous allez vous retrouver face à une scène à laquelle vous ne devez certainement pas vous attendre. Il y a eu des combats ici et les sbires de la Team Anima sont tous vaincus et incapables de se battre. Ils pansent leurs plaies et celles de leurs pokémons. Un détail peut ou non attirer votre regard, il s’agit d’une fenêtre cassée avec les éclats à l’intérieur… Les civils prisonniers sont en train de se détacher les uns et les autres avant de partir vers la sortie. Lorsque vous montez dans les étages supérieurs, vous voyez encore et toujours la même chose. Des membres d’Anima écrasés et les civils qui fuient vers le rez-de-chaussée pour quitter la tour. Si vous demandez des informations aux anciens prisonniers ou aux sbires, vous n’en tirerez pas grand choses mis-à-part que tout s’est passé trop vite et qu’ils n’ont rien vu. Ce n’est que lorsque vous arrivez au douzième étage que les choses commencent à changer. En effet vous entendez des bruits d’affrontement à l’étage supérieur.

Vous pourrez y découvrir Finn, le maître de la ligue qui affronte les sbires à l’aide de son Roigada et de son Armaldo. Il n’a pas l’air d’éprouver la moindre difficulté, ça ressemble même plus à un parcours de santé qu’autre chose pour lui. Lorsqu’il vous voit, il vous adresse un large sourire et vous demande de l’aider à se débarrasser des sbires pour que vous arriviez le plus rapidement possible jusqu’au dernier étage où se trouve la salle du conseil d’où le live de Mathis a été filmé.

Pendant ce temps-là, les forces de l’ordre sont arrivées et ont commencé à pénétrer dans la tour pour capturer tous les sbires que vous avez laissé derrière vous. D’autres prennent en charge les otages libérés pour leur apporter tous les soins nécessaires.

HRP : Vous continuer dans les étages supérieurs jusqu’en haut des escaliers arrivant au quinzième étage. Vous ne devez juste pas passer la porte y donnant accès pendant ce tour. Brindibou remarque que le Trioxhydre est toujours là à faire ses rondes en haut de la tour.

Le prochain passage du MJ aura lieu le 11/10/17
Re: Événement ▬ Coup d'Etat d'Anima [EVENT]
Ven 6 Oct 2017 - 12:33
Région d'origine : Hoenn
Messages : 1078

Alexandre Diame

Alexandre Diame
Le coup d’état d’Anima




Avant de monter à l’étage suivant, j’écoutais avec attention les remarques de mes deux partenaires. Sur le plan théorique, je ne pouvais pas vraiment leur donner tort. Bien sûr qu’il aurait été préférable de prendre nos ennemis par surprise mais, dans une situation comme celle dans laquelle nous nous trouvions, il me paraissait un peu utopique, même si nous l’avions fait depuis le début, d’avoir pu nous en sortir ainsi. La raison était assez simple : Il n’y avait qu’un seul moyen de monter, et il était surveillé, ce qui nous obligeait, à chaque étage, à affronter ses gardiens. Et nous étions largement en infériorité numérique, ce qui allait rapidement rendre une Guérilla trop complexe. De plus, une telle stratégie était plutôt efficace, soit pour défendre dans un lieu que l’on connaissait bien, soit pour attaquer si nous avions des possibilités de retraite. Or, nous n’étions dans aucun des deux cas, du moins présentement. Pire encore, la situation était encore plus complexe puisqu’une variante de temps venait si ajouter. Nous ne savions rien de l’état actuel de Mélodie, et il devenait urgent d’aller la chercher pour lui prodiguer les premiers secours. Je reportais alors mon attention sur mes deux partenaires.

« Et bah… » Dis-je, un peu gêné, me grattant l’arrière de la tête. « Si vous voulez tenter de vous battre comme ça, j’veux dire, ça me dérange pas trop. Mais moi, d’une je peux pas, car mes pokémons, vous avez pu le voir, ne se prêtent pas très bien à ce genre de stratégies, et de deux, je doute que nous soyons assez informés, et sur les lieux, et sur nos adversaires, pour ce genre de stratégies. En plus, on perdrait beaucoup trop de temps, ils sont trop nombreux, et, plus on rame, plus on met en danger Mélodie. J’comprends que c’est pénible pour vous, mais, malheureusement, c’est d’une part notre meilleure option, et d’autre part la seule chose que je peux faire. » Je marquais une courte pause, avant de reprendre. « Après, rien ne vous empêche de tenter ce genre de choses pendant que je fais diversion de mon côté ! » Je leur lançais un clin d’œil, regardant alors les escaliers devant moi.

Leurs paroles avaient tout de même fait écho. Les propos de Ben notamment. Il en était également venu à la conclusion qu’il serait difficile pour nous de continuer ainsi pendant très longtemps. Mes pokémons sols étaient plutôt forts et résistants, mais nous n’étions pas dans des conditions de combat normales. Tous les coups et les blessures qu’ils subissaient, même s’ils étaient pour l’instant parfaitement capables de les encaisser, nous éloignaient un peu plus de notre but. Finalement, si nous n’étions que trois à possiblement pouvoir grimper jusqu’en haut de cette maudite tour, il fallait que je reste suffisamment en forme pour un éventuel affrontement contre Matthis. Et même si j’étais parfaitement en forme, ainsi que mon équipe, j’étais loin d’être sûr de pouvoir le battre. Enfin, il n’était pour l’instant pas encore vraiment temps d’y penser. Il nous restait encore une douzaine d’étages, ce qui était littéralement énorme. Bien trop pour que l’on puisse prendre tout ça à la légère. Je poussais un profond soupir, espérant que mes propos n’avaient pas été trop durs à l’encontre de mes deux partenaires.

Je ne leur en voulais pas le moins du monde pour avoir proposé ce qu’ils avaient proposé. De plus, ils m’avaient été d’une grande aide bien que les conditions ne soient pas du tout en leur faveur. Après tout, grimper ces étages tout seul aurait été bien plus complexe, et, même sans parler d’apporter leur pierre à l’édifice, avoir à mes côtés deux dresseurs qui se battaient pour la même raison que moi me motivait, même si je ne les connaissais pas vraiment. J’avais moins l’impression d’être abandonné à mon propre sort, et, surtout, ça m’évitait de penser aux autres attaques d’Anima partout dans la région. Même si je savais que je pouvais compter sur des dresseurs comme Timothy, Ivar, Akane ou encore Artémis, je voyais à présent que, même sans eux, beaucoup de dresseurs tenaient à leur région, et étaient prêts à se battre pour elle. Ragaillardi par cette pensée, je commençais à grimper les marches, me préparant mentalement à notre prochain affrontement, et priant pour que nos adversaires soient moins nombreux d’étages en étage.

Quatrième - Onzième étage
________________

Alors que je m’apprêtais à continuer mes affrontements, un spectacle indescriptible s’offrit à mes yeux. J’avais ouvert la porte, cette fois-ci prudemment pour éviter une nouvelle volée de dards-nuée, mais, lorsque j’étais pourtant sûr qu’aucun tir ne viendrait de la porte, et que je l’ouvrais, je faillis être percuté par un homme en tenue de travail, visiblement civil, qui prenait ses jambes à son cou. Je fus tellement surpris que je n’eus même pas le temps de lui poser la moindre question. L’homme dévala alors les escaliers, visiblement en toute hâte, pressé de quitter la tour qui l’avait retenu prisonnier. Encore un peu déstabilisé, je vis alors débarquer un bon groupe de personnes qui, comme leur prédécesseur, avaient l’air de vouloir s’enfuir au plus vite. Particulièrement intrigué par ce mouvement de foule, je décidais de pénétrer l’étage, bien décidé à tirer cette situation au clair.

Je ne m’attendais pas, mais pas du tout au spectacle qui s’offrait à mes yeux. Tous les sbires de l’étage semblaient avoir été vaincus par un véritable ouragan. A en voir une vitre brisée sur le côté, quelqu’un avait dû pénétrer et commencer à faire le ménage pendant que nous balayions les trois premiers étages. Et visiblement, ce n’était pas n’importe qui. Soit ils étaient plusieurs, soit il s’agissait d’un dresseur particulièrement fort. Dans tous les cas, la situation c’était nettement améliorée. Nous n’étions visiblement pas seuls à vouloir grimper jusqu’en haut de la tour. Quelqu’un avait aussi pour objectif de vouloir régler le problème d’Anima à la source, et, inconsciemment, ça ôtait un poids de mes épaules. Il fallait vite que nous rattrapions la personne responsable de la déroute d’Anima pour lui prêter main forte. De plus, le problème des otages semblait se régler de lui-même, peu à peu. Les secours étaient arrivés au pieds du siège du gouvernement et prenaient en charge les victimes encore sous le choc. Le contexte s’améliorait donc à vue d’œil et, même si je restais sur mes gardes, je partais donc chercher notre allié dans les étages supérieur, espérant le rattraper à temps, suivi de mes deux partenaires.

A l’étage, ou plutôt aux étages supérieurs, c’était littéralement la même rengaine. Le dresseur qui était à l’origine de la délivrance des otages était nettement plus fort que moi, il n’y avait à présent aucun doute sur ce fait. Les victimes étaient pour la plupart encore un peu traumatisées, mais les quelques personnes encore lucides étaient en train de les aider à sortir, nous allégeant une fois de plus de cette tâche. La situation semblait alors s’inverser, et nous reprenions peu à peu l’avantage. Après tout, à chaque étage que nous franchissions, les Sbires d’Anima étaient déjà vaincus. Reprendre le contrôle de la tour était donc, grâce à cette aide encore inconnue, de plus en plus faisable. Bien sûr, il ne fallait pas oublier que Matthis nous attendait au sommet, et qu’il serait surement un adversaire bien plus coriace que tous ceux que nous avions pu croiser jusqu’à présent. Mais l’espoir renaissait, c’était indéniable, et il me tardait de rencontrer la personne qui causait tant de dégâts dans le rang de nos ennemis.

Douzième - Quinzième étage
________________

Nous venions de franchir le onzième étage. Jamais, seul, je n’aurais finalement cru arriver si loin. Et si jamais j’avais finalement réussi, il aurait eu fort à parier que mon était aurait laissé à désirer. Pourtant, nous étions à présent tous en pleine forme, ou du moins pas plus fatigués qu’avant, prêt à de nouveau en découdre si la situation l’exigeait. Toutefois, j’avais quelques doutes quant à cette éventualité. Après tout, nous n’avions plus croisé aucun ennemi en état de se battre depuis huit étages. Toutefois, ma supposition semblait s’avérer fausse. En arrivant au douzième étage, j’entendis le fracas d’un combat. Nous avions donc fini par rattraper l’individu qui posait tant de problèmes dans les rangs d’anima, et il était temps d’apporter notre pierre à l’édifice.

Alors que je débarquais donc dans la zone du combat, j’observais le spectacle avec stupéfaction. L’inconnu n’était rien de moins que le Maitre de la région, Finn, qui semblait plus s’amuser qu’autre chose dans la situation. Et dire que j’avais péniblement réussi à gravir trois étages, lui en avait franchi pas moins de huit, et visiblement sans forcer le moins du monde. La différence de niveau entre nous était colossale et je doutais que, même au sommet de ma forme, mon aide lui soit vraiment très utile. Il nous aperçut rapidement, nous jetant l’un des sourires insouciants qui faisaient sa réputation. Il nous demanda alors de l’aider à finir de vaincre les sbires, ce qui me surprit un peu, mais la logique l’emporta rapidement.

Après tout, s’il était tout seul, il risquait de perdre pas mal de temps à devoir tous les vaincre, même s’il n’allait avoir aucune difficulté. Autant que nous nous y mettions tous pour accélérer le processus, car, comme je l’avais dit à mes partenaires, plus l’heure tournait, plus le cas de Mélodie pouvait s’aggraver. Ma décision de réserver les forces de Caim pour un éventuel combat contre Matthis resta la même, et se fut à Paimon et Zagan, accompagnés de Furfur qui lévitait toujours autour de moi, de se remettre au travail.

La présence du maitre rendait réellement les choses plus faciles, c’était indéniable. Mes pokémons forçaient moi, et subissaient surtout beaucoup moins. Le rapport de force s’était considérablement inversé, ce qui était une réelle bonne nouvelle, car la victoire qui nous paraissait si éloignée dans un premier temps était à présent à portée de main. Nous nous battions avec beaucoup plus de légéreté, si bien que je n’avais même pas besoin d’utiliser le talent de Zagan pour conserver notre avantage, comme sur les premiers étages. L’Armaldo et le Roigada étaient vraiment impressionnants, il n’y avait pas d’autres mots. Rien ne semblait pouvoir les atteindre, éliminant méthodiquement chacun de leurs adversaires. Toujours sans utiliser d’attaques de type sol, Paimon ne faisait pas dans la dentelle. Ses lames étaient recouvertes d’une énergie ténébreuse, grâce à son attaque aiguisage, et ses danses-lames lui permettaient de causer de gros dégâts dans les rangs ennemis déjà bien affaiblis. Zagan n’était pas en reste. Moins mobile que sa consœur, le Tyranocif se contentait d’avancer en rugissant vers ses adverses, qui ne pouvaient pas vraiment reculer. Lorsqu’il arrivait à leur hauteur, ses crocs s’unissaient aux lames de Paimon pour mettre K.O. un grand nombre d’ennemi. FurFur, elle veillait simplement sur ses deux partenaires, déviant des attaques grâce à ses pouvoirs télékinésiques.

Après quelques combats, intenses, mais bien plus faciles que ceux que nous avions livrés au début, nous arrivâmes, en compagnie du maitre, devant la porte qui menait à la grande salle dans laquelle le gouvernement avait pris habitude de se réunir. Nous y étions finalement, et un sentiment d’accomplissement vint m’envahir. Notre combat était cependant très loin d’être fini, et je me reconcentrais rapidement. Il était temps de mettre un terme à cette histoire.





© ANARCISS pour épicode

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Événement ▬ Coup d'Etat d'Anima [EVENT] G7bq
Re: Événement ▬ Coup d'Etat d'Anima [EVENT]
Lun 9 Oct 2017 - 20:26
Région d'origine : Hoenn
Messages : 225

Benjamin Makuno

Benjamin Makuno
Mack, le dresseur à la guitare qui s'était heureusement arrêté de jouer, semblait relativement du même avis que moi : Continuer à escalader les étages de la sorte, à grands renforts d'attaques plus violentes les unes que les autres, de chocs et de confrontations... C'était une mauvaise idée, au vu de nos effectifs. Je n'avais plus l'équipe que j'avais eu autrefois, et mon utilité en combat direct était pour l'heure beaucoup trop limitée. Cela semblait également être le cas de Mack, dont le Skelenox, si il faisait de son mieux, ne semblait pas être des plus puissants. Alex, bien sûr, possédait une équipe constituée de solides compagnons, j'avais pu le constater : Libegon, Hippodocus, Tyranocif, Minotaupe... Seul Balbuto n'était pas au maximum de son stade évolutif parmi ce que j'avais pu voir de son équipe, même si il n'en restait pas moins dangereux. Une équipe redoutable... Peut être même trop. Il s'en sortait bien mieux que nous quand il s'agissait d'avancer en première ligne, ses pokemons solides encaissant de façon admirable. Néanmoins, on ne pouvait pas dire qu'il s'agissait là de combattants précautionneux, comme le souleva d'ailleurs Alex lui même, qui ne semblait pas aussi enclin que Mack à m'écouter. Me mordant la lèvre, je réfléchissais à ce qu'il venait de dire. C'était compréhensible, même si j'avais peur que son empressement à vouloir sauver la jeune fille évanouie que j'avais pu voir sur les écrans ne soit la cause de troubles bien plus importants pour nous tous, elle comprise.

Deux écoles différentes... Cela dit, je ne connaissais pas cette jeune femme. Peut être ne la connaissait-il d'ailleurs pas non plus, mais son empressement pouvait le laisser penser, auquel cas était-il justifié. Nous souriant d'un air un peu résigné, mais néanmoins toujours enjoué, le spécialiste des pokemon sol se lança de nouveau à l'assaut des escaliers. Jetant un coup d'oeil à Mack, accompagnant mon regard d'un léger mouvement de tête résigné sur le côté, je me dirigeais moi aussi en direction de l'étage suivant : Brindibou venait de revenir de sa petite escapade en extérieur, et m'avait confirmé ce que je craignais, à savoir que le Trioxhydre se situait toujours à son poste de guet à l'extérieur de la tour, celui-ci ayant visiblement entamé des rondes, de ce que je pouvais comprendre des tours sur lui même qu'effectuait mon oiseau. Nouvelle moue, plus prononcée cette fois, alors que je rappelais mon compagnon, l'économisant pour plus tard, ne sachant guère ce sur quoi nous pouvions tomber... Nous voilà fait comme des rats...

...

A moins que. Alors que j'escaladais les escaliers avec empressement afin de rejoindre rapidement Alex, je manquais de peu de me heurter à lui alors qu'il avait marqué une pause en haut de l'escalier. Etait-il en train de réfléchir à la jouer discret ? Non... L'explication était toute autre, et autrement plus impactante sur ce qu'allait être l'avenir de nos prochaines minutes : Les otages étaient déjà en train de courir dans notre direction, se heurtant presque à nous dans leur empressement. Les avaient-ils libéré ? Drôle de manœuvre... Louche, plutôt. Les laissant passer alors que ceux-ci n'avaient même pas cherchés à savoir si nous étions alliés ou ennemis, je suivais le dresseur sol, pénétrant à l’intérieur des bureaux... Quel spectacle étonnant. Les sbires de cette fameuse "Anima" étaient étendus au sol, visiblement à bout de force, de nombreux pokemons à leurs côtés. Visiblement les leurs... Des signes de batailles féroces clairsemaient la pièce, même si elle n'était pas si ravagée que j'aurais pu le croire. Les coups avaient été portés avec une précision chirurgicale, et si, par endroits, des bureaux étaient brisés et les décorations arrachées, c'était seulement dû aux pokemons allongés dans les restes, qui devaient y'avoir été projetés. Des dresseurs de talents devaient avoir été à l'oeuvre pour affronter Anima... Et si c'était l'ennemi de nos ennemi, ils étaient probablement des alliés. Du moins sur un point.

Mais alors que j'observais la pièce, essayant de comprendre, je n'y arrivais pas... Une des baies vitrées donnant sur l'extérieur était brisée, les morceaux de verre se trouvant à l'intérieur du bâtiment. Voilà qui expliquait pourquoi les gardes des étages précédents étaient eux en pleine forme : Leurs ennuis étaient arrivés de l'extérieur, par le ciel. Avant l'arrivée de Trioxhydre peut être ? Ce dernier devrait en effet avoir repéré les intrus dans le cas contraire. Cependant... Je ne parvenais pas à comprendre quelque chose. Le trou semblait avoir été causé par un pokemon... Seul ou chevauché, mais rien de digne d'une escouade... Serait-ce possible qu'il s'agisse d'un dresseur seul, qui a littéralement écrasé ses opposants de l'étage ? Nous devrions en avoir le coeur net. Puisque nous ne l'avions pas croisé, celui-ci était également en train de grimper. Je ne savais pas bien pourquoi il avait pénétré le quatrième étage plutôt que directement atterrir bien plus haut dans la tour, mais cela nous arrangeait bien, aussi poursuivions nous notre ascension, tous relativement circonspects, mais rassurés : Nous avions finalement des renforts. Non seulement en dehors, comme je pouvais le constater par les fenêtres, les forces de l'ordre et les secours étant arrivés, mais également au sein de la Tour. Et visiblement, pas des moindres...

Les étages suivants se suivirent et se ressemblaient. Tout avait été nettoyé avec la même précision chirurgicale. Néanmoins, au fur et à mesure que nous montions, des bruits de bataille commencèrent à émerger. Nous allions enfin savoir l’identité de ce mystérieux sauveur. Arrivé au onzième étage, les bruits se firent bien plus nets, et de violents coups sur le plafond, accompagnés de légers gravats et poussières qui en tombaient témoignaient d'un affrontement à l'étage supérieur. Nous empressant de foncer en direction du douzième étage, nous ne tardions pas à enfin constater l'identité de celui qui nous avait sauvé. Alex sembla stupéfait, et sa tête me disait également quelque chose... Cherchant quelques instants dans mes souvenirs, je ne tardais pas à enfin me souvenir en le voyant se battre avec une telle dextérité, accompagné de son Armaldo et de son Roigada : C'était lui... Le Maître de la région.


- Eh bien, nous qui étions cruellement en manque de renforts, nous n'en espérions pas tant...


Bien décidé à aider Finn, bien que le Maître ne semblait nullement en avoir besoin, Mimiqui s'était mis à user des ses pouvoirs spectraux pour frapper dans le dos de ses adversaires, les neutralisant au possible tandis qu'ils étaient occupés à écraser leurs forces sur celles de l'insouciant jeune homme. Dire que précédemment, c'est nous qui nous écrasions sur eux... Désormais, nous progressions avec une aisance certaine. Enfin, du moins, nous profitions de l'aisance de notre nouvel allié. Notre progression dans les étages se révélaient bien plus simple, maintenant que nous n'avions qu'à soutenir la puissance de Finn. Arrivant de fil en aiguille au Quinzième étage, face à une grande double porte de métal qui semblait marquer l'entrée de la salle du conseil où avait été filmée l'intervention d'Anima, nous allions donc enfin nous confronter à celui qui avait usé de ces méthodes de détraqués. Fort aise... Mais c'était un peu trop beau pour être vrai. Je commençais à avoir une certaine expérience de comment se déroulaient ce genre de choses. Il y'avait deux possibilités. Soit celui qui semblait être le chef avait prit depuis longtemps la poudre d'escampette pendant que nous escaladions les étages, perdant communication avec chacun des paliers au fur et à mesure des minutes... Soit il était resté. Mais ce serait alors bien plus problématique, signe qu'il était sur de lui malgré la présence de Finn, qui devait lui être parvenue aux oreilles désormais... Plus qu'à espérer qu'il ai fuit, en somme.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: Événement ▬ Coup d'Etat d'Anima [EVENT]
Mar 10 Oct 2017 - 22:52
Région d'origine : Hoenn / Nénucrique
Messages : 10

Mack Lane

Mack Lane
Après avoir entendu la réponse d'Alexandre, Mack savait ce qu'il lui restait à faire, continuer à se battre et peut-être d'essayer de semer le doute et la confusion dans l'esprit d'un sbire peu enclin à se prendre une rouste. Enfin, s'il en trouvait un. Ce genre de type, ils étaient pire que des sangsues, ils étaient souvent impossible de détruire leur motivation. Comme pour la team Magma et Aqua chez lui. Des sombres idiots si vous voulez mon avis. Mais bref, Alexandre avait entreprit de monter l'escalier, il suivit naturellement le mouvement. Soudainement, des otages venaient en leurs directions pour descendre le plus vite possible se mettre à l'abri. C'était étrange, même carrément bizarre. S'ils n'avaient plus de moyen de pression, comment est-ce qu'ils allaient pouvoir retenir leur opposants loin d'eux ? A moins qu'il n'y avait quelqu'un d'autres qui était là. Arrivé avant eux. Mack n'en fit rien et continua d'avancer une fois les otages passés. Les salles suivantes étaient nettoyés, des membres de la team Anima qui avait été vaincus gisait sur le sol à se remettre de leur émotion. Eh ben, le type qui avait fait ça était un pro, nulle doute.

La baies vitrés étant explosé, Mack supposa que ce mystérieux inconnu était passé par là en esquivant le pokémon dragon qui scrutait le ciel. C'était sans doute pour ça qu'il avait été lâché d'ailleurs, pour éviter que d'autres dresseurs viennent par la voix des airs. Le groupe continua leur avancé et les étages supérieurs avaient subis le même traitement. Totalement nettoyé, les otages libérés et des sbires totalement perdus et désemparés. Voilà qui leurs facilités la tâche, il ne manquerait pas de remercier cette homme, qu'il soit bon ou mauvais.

C'est qu'à partir du onzième étage que les sons se firent plus net, plus proche. Il était rapide mais nettoyé les salles avec autant de précision et de constance devait prendre du temps. Remarque, il l'avait bien vu durant les quatre premiers étages, c'était long, pénible et dangereux. Rien d'étonnant que le dresseur ait besoin de temps. Le groupe s'empressa de grimper une nouvelle fois un étage pour observer un homme, avec un Roigada et un Amarldo qui semblait n'épprouver aucune difficulté dans son exercice de combat. Admiratif ? Oh oui, il ne savait pas s'il pourrait atteindre ce niveau de maîtrise un jour. Mack lança de nouveau son Skelenox afin qu'il lance des entraves sur les pokémons ennemis, afin de facilité de le travail d'Alexandre qui semblait moins forcé sur ses pokémons. C'était une bonne chose, il fallait garder la forme pour atteindre le haut. Le reste n'a été que plaisir, enfin, si on peut parler de plaisir bien entendu. Les étages furent nettoyés rapidement et c'est ainsi que le quinzième étages était là, devant eux, a porté d'être atteint. Il ne restait plus qu'à déloger leur boss et de sauver l'otage qu'il retenait. Mais ça, ça ne serait pas une mince à faire. Cependant, il était bien entouré et il savait qu'il pouvait leur faire confiance. Une fois cette porte ouverte, il ferait a nouveau de son mieux pour aider.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: Événement ▬ Coup d'Etat d'Anima [EVENT]
Jeu 12 Oct 2017 - 0:33
Messages : 1843

Admin

Admin

Coup d'Etat d'Anima


Contexte

Vous êtes finalement arrivés devant les portes donnant accès à la salle où se réunit le gouvernement de l’archipel. Lorsque vous poussez les portes pour y entrer, la salle semble être tout à fait dans son état naturel. La grande table est là, entourée d’une multitude de chaises. Le seul élément inhabituel en ce lieu, c’est la présence du corps inanimé de Mélodie dans un coin de la pièce. En la voyant, Finn se rend immédiatement à ses côtés avant de vous dire qu’elle est vivante et semble juste inconsciente, mais pas particulièrement blessée. En revanche, elle n’a plus une seule pokéball avec elle, la Team Anima a dû lui enlever dans l’hypothèse où elle réussit à se réveiller.

Le deuxième élément marquant dans cette pièce, ce sont les nombreux écrans de télévision branchés sur une chaîne d’informations en continue. Vous pouvez y voir des images en direct de ce qu’il se passe en divers lieux de la région. Tout d’abord, il s’agit de la tour où vous êtes actuellement, les secours et forces de l’ordre sont massées au pied tandis que le Trioxhydre continue de tourner en poussant des rugissements. Changement d’image, vous vous retrouvez maintenant à regarder l’extérieur du laboratoire d’Acacia où un dresseur aux cheveux blonds fait face à de nombreux membres de la Team Anima à l’aide de son Roucarnage. Changement d’image, vous voyez désormais l’extérieur de l’Observatoire d’Elerya où tout pourrait paraitre calme s’il n’y avait pas des bruits de violents affrontements à l’intérieur. Changement d’image, vous voyez cette fois l’arène de Méridian ou plutôt ce qu’il en reste, Elise et Steve accompagnés d’un Méga-Nanméouïe et d’un Méga-Gardevoir font face à un Arbok différent de ce que vous connaissez. Changement d’image, c’est désormais Médéa qui s’affiche sur l’écran. Chris Kill se tient face à un étrange Milobellus, le champion de la ville à ses côtés, il y a des affrontements avec des rangers de tous les côtés. Changement d’image et vous revenez sur la tour avec une prise de vue d’un angle différent. Vous pouvez donc voir qu’un homme se tient sur le toit, pas n’importe qui d’ailleurs puisqu’il s’agit de Mathis en personne.

Si vous décidez de monter sur le toit, vous pourrez voir Mathis avec un sourire mauvais sur le visage. Il attrape une pokéball pour en faire sortir Nidoking alors que son Trioxhydre vient se poser à côté de lui. Bougeant les mains dans son dos, vous pouvez voir ses deux pokémons hurler de douleur avant de changer de forme et de Méga-évoluer. Non seulement, il a réussi à provoquer cet état chez des pokémons pour qui c’est normalement impossible, mais en plus il est parvenu à en avoir deux d’un coup. Dans une telle situation, Finn n’a pas le choix, c’est avec un air sérieux inhabituel chez lui qu’il rappelle ses deux pokémons pour les remplacer par un autre, son Braségali. Ne perdant pas une seconde, il le fait méga-évoluer et se lance dans le combat alors que Mathis ouvre l’offensive.

Événement ▬ Coup d'Etat d'Anima [EVENT] Olsy Événement ▬ Coup d'Etat d'Anima [EVENT] U3ur

HRP : Le Mega-Trioxhydre et le Méga-Nidoking ne changent pas de types (Votre personnage n’est pas au courant de ces information).

Le prochain passage du MJ aura lieu le 18/10/17
Re: Événement ▬ Coup d'Etat d'Anima [EVENT]
Jeu 12 Oct 2017 - 12:56
Région d'origine : Hoenn
Messages : 1078

Alexandre Diame

Alexandre Diame
Le coup d’état d’Anima




Quinzième étage
________________

Dans un grand silence, nous nous préparions pour l’affrontement final contre le chef de la Team Anima. Echangeant des hochements de têtes, mes compagnons et moi ouvrâmes alors la porte qui menait à la grande salle de conférence du gouvernement, y faisant alors irruption en grande pompe, nous préparant au pire. Pourtant, de pire, il n’en fut rien. La salle était vide, Mathis avait disparu, mais la jeune femme blonde était toujours allongée, inconsciente, au fond de la pièce. Nous nous précipitâmes alors vers elle pour nous enquérir de son état. Premier arrivé, le Maitre de la ligue nous rassura bien vite. La jeune femme était saine et sauve, et nous étions donc arrivés à temps. Elle avait beau être inconsciente, et surtout dépouillée de ses pokéballs, c’était indéniablement un grand pas en avant. Mais elle serait incapable de participer à un éventuel combat, et, puisque nous n’étions pas médecins, nous n’étions pas non plus sur que sa santé n’était pas totalement hors de dangers.

Puisque Mathis n’était pas là, je pris le temps d’inspecter un peu la salle, et surtout tous les écrans qui affichaient diverses scènes autour de nous. En nous comptant, donc, l’attaque portait sur cinq endroits, et je reconnus, grimaçant légèrement, certaines personnes qui combattaient également Anima. Il y avait visiblement Ivar, qui avait suivi mes conseils et affrontait courageusement les sbires qui avaient pris d’assaut le Laboratoire avec son fidèle Hafrn. Ce dernier semblait d’ailleurs avoir beaucoup progressé depuis le temps, et il avait même évolué sur sa forme finale. Je ne doutais pas un instant que le dresseur soit capable de l’emporter et, même si je ne pouvais pas vraiment nier m’inquiéter un peu pour mon ami, je lui faisais confiance pour faire les choix qui s’imposaient afin de protéger Acacia. Mais le laboratoire n’était pas le seul endroit qui faisait l’objet d’une attaque. Elerya paraissait calme, mais, sur la vidéo, on pouvait très clairement entendre le puissant bruit des combats dans l’observatoire. A Médéa, je reconnus rapidement Timothy qui, aux côté de Chris Kill, affrontait un Millobellus d’une forme plutôt étrange. Ce pokémon, originaire de ma région, n’était pas censé pouvoir Méga-Evoluer, et je me rappelais alors quels étaient les objets de recherche de la team ennemie. Forcer des Méga-évolution avec des pokémons qui en étaient incapables. En réalité, je me fichais totalement des aspects de justice usuels, mais nos adversaires commençaient vraiment à me courir sur le système. La dernière image montra surement la scène la plus inquiétante. L’arène de Meridian – dans laquelle je me trouvais d’ailleurs quelques jours plus tôt – était pratiquement entièrement détruite, alors que les deux pokémons Mégas-évolués faisaient une nouvelle fois fasse à un immense Arbok qui, comme le Millobellus, semblait avoir était la cible d’une Méga-évolution expérimentale. Le combat avait l’air terrifiant et, même si, à part celui d’Elise, je ne voyais pas de visages familiers, je savais qu’Akane, Artémis ou encore Elthéa étaient à Meridian avant l’attaque, et il se pouvait parfaitement qu’ils se soient retrouvés pris à parti.

Lorsque je vis la dernière image, mon sang ne fit qu’un tour. Le responsable de toute cette bataille attendait tranquillement au sommet de la tour, comme presque serein et intouchable. Cette scène enflamma ma poitrine. Il était grand temps de mettre un terme à toute cette folie. Je suivais donc Finn qui, visiblement, avait également choisi d’aller sur le toit pour en finir une bonne fois pour toute avec la tête pensante d’Anima. Beaucoup de choses se bousculaient d’ailleurs dans ma tête, mais je restais concentré, sans me rendre compte que j’allais peut être livrer un combat aux côtés du dresseur le plus puissant de Mhyone, celui même que je m’étais promis d’égaler et de surpasser un jour. Mais ce n’était pas ça l’important. Il fallait juste que nous réussissions à stopper la tête pensante de nos ennemis avant qu’elle ne cause davantage de dégâts. Alors que j’emboitais le pas de Finn, nous arrivâmes sur le toit de la grande tour du gouvernement.

Toit de la tour – Mathis, le Leader de la team Anima, veut se battre !
________________

BO - Combat:
 

Mathis nous y attendait, nous offrant un large sourire. Au vu de toutes les caméras de surveillances que nous avions vues, il devait s’attendre à notre venue et, s’il était resté, c’est qu’il pensait avoir largement de quoi nous battre tous les deux. Et, à en voir toutes les mégas-évolutions contre nature qui parsemait les divers champs de batailles, le combat serait surement assez compliqué. Sauf que j’avais le maitre à mes côtés, et que, par conséquent, nous étions à deux contre un. Nous avions totalement nos chances, car j’imaginais mal Mathis faire face à Finn, ne serait-ce qu’en un contre un.

Pourtant, je déchantais tout de même assez vite. Mathis ne perdait rien de sa superbe, et il fit alors apparaitre un Nidoking, et le Tryoxhydre que nous avions pu précédemment remarquer se posa près de lui. Il se passa alors ce que je redoutais, et même plus encore. Dans un hurlement de souffrance les deux pokémons déjà puissants émirent une puissante lumière. Je me cachais les yeux pour ne pas être aveuglé, et, lorsque je pus enfin observer nos adversaires de nouveaux, j’écarquillais les yeux, le souffle coupé quelques instants. Le Méga-Tryoxhydre et le Méga-Nidoking nous faisaient alors face. Les deux pokémons avaient des allures de colosses, ce qui ne laissait planer aucuns doutes quant à leur puissance. Grâce à Artémis, je connaissais un peu les types de bases de Tryoxhydre, dragon et ténèbres, puisque la jeune femme voulait en intégrer un dans son équipe. Pour ce qui était de Nidoking, même si son apparence avait beaucoup changée, il n’avait pas l’air d’avoir vraiment changé de types au cours de sa Méga-évolution. De toute façon, puisqu’il n’y avait aucun moyen d’en être sûr, il allait falloir partir de ce postulat.

Je me tournais alors vers Finn que je voyais, pour la première fois, perdre son visage insouciant. Il fit revenir son Armaldo et son Roigada dans leurs pokéballs respectives, avant d’envoyer un pokémon originaire de chez moi, et que je connaissais plutôt bien. Son Braségali avait l’air extrêmement puissant, et le maitre ne perdit pas un instant pour le faire Méga-évoluer. Les trois pokémons pour l’instant présents sur le terrain annonçaient un combat de Titans, mais, contrairement à Mathis, Finn n’allait pas avoir l’occasion de tricher. Il se retrouverait donc forcément à deux mégas contre un. C’était donc l’occasion rêvé pour Caim de faire ses preuves sous sa forme finale, et, surtout, de montrer que tous nos entrainements avaient porté leurs fruits. De toute façon, je n’avais pas le temps de réfléchir. Mathis avait lancé son offensive, se concentrant bien évidemment sur le maitre.

Je lançais alors Caim. Le Laggron à la couleur grise si particulière sorti de sa pokéball en rugissant. Au vu du lien qui nous unissait, il devait déjà ressentir toute la gravité et la tension de la situation. Je me concentrais donc sur ce lien, fermant les yeux, et touchant la gemme sésame contenue dans le bijou qui ornait mon poignet. Le Laggron poussa alors un rugissement, alors qu’une lumière s’échappait de son corps. Lorsqu’elle diminua, elle laissa place au colossal pokémon gris que je connaissais bien. Il faisait maintenant largement la taille de ses adversaires, et allait pouvoir rivaliser, aux côtés de Finn, aux deux Méga-évolution forcées de Mathis. Caim se concentra alors sur la charge du Nidoking, et le puissant impact souleva une petite onde de choc. Bandant tous ses muscles, Le Laggron avait stoppé net l’attaque du pokémon violet, tenant les pattes du type poison dans les siennes. Il s’ensuivit alors un tête à tête entre les deux adversaires qui testaient mutuellement leur force, luttant au maximum de leurs capacités pour ne pas laisser un seul mètre de terrain à l’autre. Ils rugissaient tous les deux et, dans un ultime effort, Caim réussi à pousser légèrement son adverse en arrière. Déséquilibré, le puissant MNidoking posa une patte en retrait pour éviter la chute, brisant sa garde. Je décidais alors d’en profiter.

« Caim ! Attaque Poing-Glace ! Maintenant ! ». Profitant de l’une de ses colossales pattes de Libre, le Laggron serra le poing, une énergie glacée l’envahissant alors. Il asséna alors un gigantesque crochet au Nidoking qui, sous l’impact vola en arrière. Il poussa alors un rugissement triomphant, mais je savais qu’il ne s’agissait que du prologue de ce combat. Le Nidoking se releva. Il avait été touché, mais ne paraissait pas plus affaibli que ça. Sous les ordres de Mathis, il retourna à l’attaque, chargeant en utilisant une attaque Mégacorne qui, il fallait l’avouer, était particulièrement impressionnante au vu de sa forme actuelle. Je m’apprêtais à l’encaisser, mais je n’en eu pas le temps. Le Braségali du maitre passa sur le côté du pokémon sol, lui infligeant un coup de pied sauté empli d’une énergie brulante. L’élan du Nidoking fut coupé une nouvelle fois alors qu’il s’envolait sur le côté, à nouveau touché, poussant un rugissement de douleur.

Cela voulait surtout dire que, si le Maitre avait pris l’offensive sur le Nidoking, c’était le Tryoxhydre qui avait le champ libre. Je le trouvais rapidement après l’avoir cherché des yeux un instant. Il visait toujours le Braségali, mais attaquait par les airs pour conserver un avantage. J’aperçu la boule d’énergie violette qui se matérialisait devant sa gueule. Et je criais à Caim de s’interposer. Braségali était un pokémon rapide, mais pas spécialement résistant, et nous ne pouvions pas nous permettre de lui faire encaisser trop de dégâts. Après tout, si l’un de nous tombait sans qu’un adversaire ne tombe également, la mission se révèlerait sans doute impossible pour le dresseur restant. Le Laggron sauta alors devant son coéquipier et encaissa l’énorme attaque à sa place. J’avais confiance en Caim, et je savais qu’il résisterait, quand bien même c’était compliqué. L’impact provoqua alors une intense explosion de lumière. Lorsqu’elle se dissipa, une aura étrange trainait autour de mon pokémon. Je n’avais pas encaissé cette attaque sans buts.

« Vas-y Caim ! Utilise Voile miroir sur Nidoking ! » Une attaque psy contre un type poison, voilà le plan que j’avais imaginé. Certes, les dégâts étaient lourds de notre côté, mais ils le seraient aussi du leur. Afin de permettre à l’assaut de faire mouche, Finn ordonna à son Braségali d’utiliser une Vive-attaque afin de déstabiliser le Nidoking avant de reculer prestement.  Une sorte de sphère violette se forma alors devant mon Laggron, et ce dernier finit par s’en saisir pour la projeter à toute vitesse contre le pokémon sol et poison, encore hébété par l’attaque du Braségali. L’attaque fit alors mouche, une nouvelle fois, dans une grande explosion violette, envoyant valser le pokémon poison.

Mais nous avions légèrement négligé le pokémon dragon qui fit alors Volte-face, chargeant Caim avec une Dracocharge. L’attaque était colossale, et le pokémon eau n’avait absolument aucune chance de l’esquiver. Cette dernière le percuta alors de plein fouet, lui causant une nouvelle fois des dommages assez lourds. Mais le maitre avait choisi de ne pas laisser le ballet aérien de notre ennemi continuer plus longtemps. Alors que le Tryoxhydre s’était approché pour percuter Caim, il l’intercepta au vol avec un magnifique stratopercut Aérien. Touché de plein fouet, le pokémon ténèbres poussa un rugissement de douleur, commençant à retomber au sol, étourdit par le coup de Maitre du Braségali. Je vis que Caim s’était relevé, et je choisissais d’enchainer sur l’attaque extrêmement réactive du maitre de Mhyone.

« Caim ! Choppe-le et utilise effort, maintenant ! » Le Laggron plongea sur le Tryoxhydre, l’attrapant pendant sa chute. En rugissant, il le propulsa violemment au sol, l’écrasant de tout son poids. Je décidais alors de sacrifier une partie de sa vitesse, laissant mon illustre équipier prendre le relai dans ce domaine, et je lui donnais la suite de mes consignes.

« Enchaine avec Marto-poing ! Maintenant ! » Joignant ses deux poings, Caim les abattit avec violence sur le pokémon à ses pieds, semblant lui couper le souffle tant le coup était brutal. Les poings du Laggron firent trembler le sol, du moins, il me semblait. Mais je me trompais. Ce n’était pas ce qui causait ces vibrations, même si l’impact de l’attaque du pokémon gris se voyait jusque dans le sol sous le Tryoxhydre méga-évolué.

Les tremblements, c’était le Nidoking que nous avions négligé qui revenait à la charge sous les ordres de son dresseur. Malheureusement, le Braségali était retombé trop loin, et nous étions séparés. Concentré sur l’enchainement du Laggron, le pokémon feu n’avait pas vu le colosse s’approcher, et il était trop tard. Le Nidoking infligea un violent Fracass-Tête qui percuta de plein fouet le pokémon de mon équipier, qui fut propulsé sans ménagement un peu plus loin. Je craignais le K.O., mais ce n’était pas le cas. Le Braségali était doté d’une vitalité étonnante, ce qui était, dans cette situation, plutôt une bonne chose. Mais il n’était pas le seul.

Le Tryoxhydre avait eu le temps de se remettre, et, pendant que nous étions concentrés par la colossale attaque que venait de subir le Braségali, le pokémon ténèbres avait chargé une nouvelle attaque Dracochoc. Cette fois ci, Caim n’avait pas le temps de se préparer à encaisser ni-même à de se protéger. Le puissant rayon d’énergie draconique émit par le pokémon adverse le percuta de plein fouet, l’envoyant voler aux côtés du pokémon feu, alors que le Dragon se libérait de son étreinte pour reprendre son vol. Le combat était d’une rare violence, il fallait l’avouer. Le toit subissait de plus en plus de dommages collatéraux mais, pour le moment, ce n’était que le cadet de nos soucis. Nos pokémons se relevèrent, regardant le Tryoxhydre et le Nidoking avec un air mauvais. Personne n’avait vraiment pris l’avantage dans notre affrontement, et les forces semblaient équivalentes. Même si je le détestais, j’éprouvais un soupçon d’admiration pour le Leader de la team Anima qui parvenait à maitriser deux pokémons Méga-évolués en même temps. Les coordonner était tout de même une prouesse qui méritait d’être remarquée.

Nous étions alors revenus dans nos positions initiales. Braségali et Caim étaient de nouveau côtes à côtes, devant nous. Mais seul le Nidoking reprenait son souffle auprès de son dresseur. Je levais alors les yeux, et je les écarquillais quand je vis ce que le Tryoxhydre préparait. Il était dans les airs, hors de notre portée, et entouré d’une sorte d’aura violette. Une nouvelle lumière nous aveugla. Nous nous protégeâmes tous les yeux, à part Mathis qui continuait de sourire. Ce n’était pas bon. Lorsque nous le pûmes, nous regardâmes à nouveau vers le pokémon ténèbres. La lumière qui l’entourait n’était plus violette, mais rouge et jaune, comme si le ciel autour de lui s’était enflammé. Le spectacle était incroyable, mais, en entendant Mathis ordonner l’attaque, je compris un peu mieux la gravité de la situation. Un Draco Météor ? Lancé avec un pokémon Méga-évolué ? Soit il s’était laissé emporter par le combat, soit il était complètement fou.

La météorite commença alors à s’abattre sur nous. Il allait détruire la tour, et nous avec. Mon cerveau se mit à tourner à mille à l’heure. Je saisis précipitamment Finn par le bras, le rapprochant de moi et je me jetais derrière mon Laggron, entrainant le Maitre avec moi. Il comprit rapidement ce que j’essayais de faire, et appela son Braségali qui nous rejoint alors dans l’ombre de Caim. Je lui lançais alors mes consignes.

« Caim ! Utilise Bouclier, puis lance Abri ! » Je me doutais que l’abri ne suffirait pas à totalement nous protéger des dégâts, mais, s’il arrivait au moins à nous maintenir en vie, c’était toujours ça de pris. Le Laggron, concentré, poussa un rugissement en frappant ses poings l’un contre l’autre. Ses muscles semblèrent alors gonfler, alors que les griffes de ses pattes arrière s’enfonçaient dans le béton pour prendre appui. Une sorte de barrière se forma alors devant lui, alors que Finn ordonnait à son Braségali d’utiliser gonflette. Ce dernier prit alors position aux côtés du Laggron, prêt à utiliser toute sa force pour aider le pokémon Eau à encaisser l’impact. La météorite s’approchait à une vitesse vertigineuse, alors que Mathis s’était lui réfugié derrière le Nidoking. N’étant pas la cible principale de l’attaque, l’Abri que lui offrait le pokémon poison servirait surement amplement à le protéger.

La météorite frappa alors, et sa puissance était titanesque. Laggron rugit en retour, contenant l’impact du mieux qu’il pouvait à l’aide du Braségali. Une fois l’impact légèrement encaissé, le puissant Braségali utilisa une Stratopercut pour faire voler la météorite en éclat. Un autre, problème survint alors, beaucoup plus sérieux. La tour n’avait pas trop souffert de l’impact de l’attaque, mais l’implosion du bloc causée par l’attaque du pokémon de Finn libéra une quantité colossale d’énergie Draconique qui, comme le souffle d’une explosion, envahit alors le toit. Et ce fut cette puissante énergie que le Laggron eut du mal à encaisser. La température autour de nous monta drastiquement alors que nous étions à l’épicentre d’un enfer de chaleur qu’avait libéré l’énergie de type dragon. Je vis alors les pattes de Caim reculer tant il avait du mal à maintenir son Abri. Sans réfléchir, Finn et moi nous jetâmes sur lui, lui prêtant une dérisoire mais désespérée force pour qu’il tienne le coup, accompagné par le Braségali. Ce ne fut qu’au bout de quelques instants, à quatre, que nous arrivâmes à nous sortir de l’attaque infernale. Finn et moi étions alors assis, sur les rotules après notre effort, alors que le Braségali et Caim semblaient eux aussi accuser un sérieux coup de fatigue.

La fumée se dissipa alors, laissant voir l’ampleur des dégâts. Si la tour tenait toujours debout, le toit derrière nous avait, lui, était partiellement détruit, soufflé par la vague explosive. Le reste de notre terrain improvisé était en un peu meilleur état, mais parsemés de braises, de béton et de métal fondu. J’aidais alors Finn à se relever. Le combat n’était pas terminé pour autant.




© ANARCISS pour épicode

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Événement ▬ Coup d'Etat d'Anima [EVENT] G7bq
Re: Événement ▬ Coup d'Etat d'Anima [EVENT]
Jeu 12 Oct 2017 - 14:26
Région d'origine : Hoenn / Nénucrique
Messages : 10

Mack Lane

Mack Lane
Le groupe des héros audacieux purent enfin passer cette fameuse porte pour arriver dans la salle du gouvernement ? Le bureau et les nombreux écrans qui y étaient présents lui faisait dire que c'était sans doute une pièce très importante. Cependant, une chose les interpella, c'était le corps d'une jeune femme blonde inerte. Le Maître fonça le premier vers elle, puis le reste de groupe le rejoignit.  Mack fut soulagé de savoir qu'elle était en vie, ça n'avait pas du être facile pour elle d'être dans cette situation. Leur adversaire devait être plutôt fort pour vaincre une championne d'arène, bien qu'il ne savait pas qu'elle type elle était maître. Cependant, il remarqua qu'elle n'avait qu'une seule pokéball à sa ceinture. La Team Anima devait se douter qu'elle restait une menace. Hum.

Mack jugea de ses possibilités, l'homme que ses compagnons recherchait était sans doute sur le toît a l'heure qu'il est, a regarder son œuvre mais surtout a attendre leurs deux champions. Il ne serait donc d'aucune aide. Le regard du guitariste regarda un instant les écrans de surveillances. Il y avait des attaques de partout ? C'est un enfer. Heureusement, il voyait que la défense se faisait un peu partout. Le laboratoire où... Ivar ?! Il essaya de le reconnaître mais la scène changea pour afficher un autre lieu. Il aurait juré que c'était lui... Qu'est-ce qu'il faisait dans ce pétrin ?... Rah mais il était vraiment insconcient ce n'était pas possible. Enfin, il se dirait sans doute la même chose que lui en le voyant en haut de cette tour. Il ne s'intéressa pas beaucoup plus au écran. Il allait faire son devoir, c'est à dire sauver les otages. Et ça tombe bien, il y en avait une qui avait besoin de lui. Il annonça a son groupe son intention :


« C'est pas que je ne vous aime pas où que je ne m'amuse pas, mais je pense que mon Skelenox est trop épuisé pour continuer la bataille. Je vais redescendre de la tour et j'embarque la demoiselle ici présente. Faites ce que vous avez à faire, je vais dire aux gens présents au pied de la tour de s'éloigner de celle-ci. Le combat qui vous attends pourrait être très violent. »

Il y avait déjà assez de victime ainsi, pensa-t'il. Neohart quant à lui emit un son de fatigue et se logea dans la guitare de son dresseur afin d'y piquer un somme. Il était clairement épuisé, trop jeune encore pour tenir la distance. Ca viendrait avec le temps, il s'était bien battu et il était plutôt impressionné par l'efficacité de son pokémon. Il attrapa naturellement Mélodie dans ses bras, prenant toutes les précautions pour la maintenir correctement contre lui. Littéralement stressé, Mack souffla et se dirigea vers l'escalier avec l'otage. Il descendit les étages un à un, voyant encore les dresseurs de la team Anima toujours autant désemparer par ce qui venait de se passer. Dans les niveau inférieurs, c'était un autre tableau qui se jouait, les forces de l'ordre étaient présentes, ils enmmenait un à un les membres de la team Anima hors de la tour. Un second soupir de soulagement se fit entendre. Mack interpella a chaque étage un membre des forces de l'ordre pour leur signifier qu'un combat d'une grande ampleur allait avoir lieux sur le toit et qu'il serait préférable d'agir rapidement pour sortir les membres de la team Anima hors de la tour. Après avoir eu leur approbation, Mack continua de descendre et atteint le bas de la tour.

A peine sortie du building, un membre des forces de l'ordre vint à sa rencontre avec empressement, il le guida alors jusqu'à une ambulance situé non loin pour déposer la championne d'arène sur un brancard. Les infirmiers présents s'occupèrent de Mélodie. Mack parla avec l'inspecteur de la police.

« Inspecteur ? Puis-je vous parler ? Dans la tour, il n'y a plus d'otages. Sauf si votre criminel en cache également sur le toit. Il ne reste donc en toute logique que les membres de la team Anima que nous avons vaincus.  Mes amis y sont actuellement pour combattre Mathis. Je pense que c'est un combat d'une rare violence qui va avoir lieu alors... Serait-il possible pour vous de disperser la foule ? Histoire d’accélérer le travail de vos hommes dans le tour et d'éviter des victimes collatérales ?... »

L'inspecteur réagit alors promptement et demanda à l'un de ses hommes de lui trouver un mégaphone. Pendant ce temps, le combat devait faire rage au haut de la tour.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: Événement ▬ Coup d'Etat d'Anima [EVENT]

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: DETENTE :: Archives :: Archives Evènements :: Chapitre 1 : Anima-
Sauter vers: