:: Mhyone :: Méridian Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Harmonie de saveurs - Alexandre Diame et Ivar Northway

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 1269
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 21 Sep - 21:41

Harmonie de saveurs

Artémis Bleuette, Alexandre Diameet Ivar Northway
Au Parfait, le fameux restaurant de la famille Bleuette, était aujourd'hui en fête. L'établissement et ses propriétaires fêtaient leurs 40 ans d'ouverture, un anniversaire qui ne devait pas passer inaperçu et qui devait surtout rapporter gros aux aïeuls d'Artémis. Pour l'occasion, tout avait été sorti : Ballons, écriteaux grandioses, lumière, spectacle, la journée de travail s'avérait fatigante, mais également très amusante et rentable. Le rouge et l'or se mélangeaient dans l'environnement, donnant une impression d'établissement de luxe. De la musique joyeuse se jouait sur la scène au fond de la salle commune où les clients se précipitaient pour profiter des festivités et de la bonne nourriture. A l'étage en dessous, le terrain de combat pour les plus téméraires, où l'on pouvait voir parfois des dresseurs accepter le défi des employés ou d'autres clients.

Mais comme aujourd'hui était un jour spécial, la famille Bleuette avait véritablement sorti le grand jeu, jusqu'à organiser un petit jeu. Quiconque réussissait à vaincre en combat duo les meilleurs chefs de l'établissement se verraient octroyer une récompense ! Cette dernière consistant en une CT au choix ainsi qu'un Pokébloc fait par la maison. Les grands-parents de la blonde proposèrent également un baiser de leur magnifique petite-fille pour les beaux jeunes hommes. Proposition qui passa, malgré l'indignation et la honte de l’intéressée, qui se voyait être utilisée par ses propres parents à des fins marketing. Et on se demandait encore pourquoi elle appréciait la compagnie des types Ténèbres. Toutefois, elle eut la chance de ne pas croiser de dragueurs lourds, ce qui était presque exceptionnel vu les circonstances et la tendance de la blonde à se retrouver dans des histoires abracadabrantesques.

Pour en venir à Artémis, la pauvre s'était également faites enrôlée comme serveuse pour la matinée, la capacité de persuasion de ses ancêtres l'ayant finalement poussée à se rendre. On la voyait donc se balader de table en table, apportant ou desservant les clients, prenant les commandes et planifiant les combats. Elle faisait donc l’appât à merveille, gambadant dans la grande salle bondée. Beaucoup de jeunes dresseurs s'étaient d'ailleurs proposés pour gagner les fameux lots, ce qui à la fois flattait et gênait Artémis. Alors qu'elle était en plein service, la serveuse sentit son téléphone vibrer dans sa poche, lui indiquant un nouveau message. Son cerveau fit rapidement la connexion, ce devait être Ivar qui la contactait. Elle déposa rapidement les plats à la table prévue et s'engouffra ensuite dans les toilettes du personnel, prétextant une envie urgente.

|J'espère que tu es déjà au restaurant, nous arrivons et je dois dire que nous sommes affamés. A tout de suite !|


L'écran affichait le message du dresseur, et Artémis ressentit un mélange d'émotion assez spécial. Mais elle semblait surtout appréhender la rencontre, la voir ainsi présentée comme une serveuse et une récompense, c'était tout de même très réducteur. Et puis, il y avait ce "nous" que la blonde ne comprit pas. Il venait accompagné ? La jeune femme plissa les yeux, tentant de se remémorer si ils avaient parlé d'une troisième personne susceptible de les rejoindre. N'en ayant aucun souvenir, elle répondit vite fait au dresseur de type Vol pour vite préparer la table et se désister de sa corvée serveuse.

|Je prépare la table et vous attendrais devant le restaurant ! Son nom c'est "Le Parfait", tu le verras de loin. A toute !|


Ni une ni deux, la jeune dresseuse s’attelle à la réservation d'une table bien spécifique, trois places, belle nappe propre, tout était parfait. Elle posa le petit indice signifiant que la place était réservée avant de se hâter dans les vestiaires du personnel. Au passage, elle informa ses grands-parents de sa petite pause improvisée. Les deux vieux semblèrent légèrement ennuyés mais n'insistèrent pas, surtout après avoir entendu que l'invité de leur petite-fille devait être un jeune homme. Sans savoir ce qu'elle pouvait avoir déclencher dans leurs cerveaux dérangés de vieux fourbes, elle partit se changer dans une tenue plus classique, un chemisier ainsi qu'une jupe.

"Ils arriveront d'une minute à l'autre, je vais les attendre dehors ! dit-elle en passant à nouveau devant les propriétaires du restaurant en terminant de boutonner son haut. Faites pas comme d'habitude s'il vous plait, c'est des amis, donc pas de trucs gênants."

Ou en tout cas, rien qui ne pourrait aggraver son cas déjà désespéré en tant que récompense d'un jeu bidon. La blonde sortit finalement de l'établissement pour rencontrer la fraîcheur extérieur. Artémis se posta bien en évidence devant la porte du restaurant, se balançant sur la pointe des pieds en observant à droite à gauche. Elle resta donc là, attendant avec impatience l'arrivée d'Ivar.
 
©️S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Johto
Expérience : 998
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 23 Sep - 11:58

Artémis Bleuette & Alexandre Diame & Ivar Northway
Harmonie de saveurs


La ville de Méridian était aussi merveilleuse que ce que les livres et le pokéweb en disait. Vestige d'une époque ou les humains arrivaient à peine à Mhyone et témoin de l'arrivée des colons de Johto dans l'archipel. L'immense château surplombait la colline, dominant le reste de la cité de toute sa hauteur, son ombre massive couvrant une bonne partie de la ville. Les deux jeunes hommes pénétraient dans la ville et plus ils avançaient, plus les habitations étaient agglutinées et les rues étroites bien que quelques artères restent encore assez dégagées pour accueillir une conséquente population de badauds qui erraient entre les boutiques. Ivar sourit lorsqu'il aperçut un petit couple baver devant une boutique de confiserie, tandis que d'autres préféraient se jeter sur les antiquaires de la région. Aux vues de son aspect médiéval, la ville devait regorger de secrets et de trésors datant de l'époque de l'installation des colons sur ces terres. Ainsi le jeune homme aperçut une vieille armure de plaque ornant la vitrine d'une boutique et quantité d'armes médiévales ou anciens blasons destinés à attirer les badauds dans les commerces.

Les deux dresseurs avaient chacun un objectif en rejoignant Méridian, deux pour Ivar. Avant d'être embrigadé dans cet histoire de restaurant avec Artémis, Alexandre avait décidé de lancer un défi à la championne d'arène pour tenter d'en obtenir le badge. Quand au blond, il comptait surtout en profiter pour observer le combat de son camarade et voir si Elise voulait bien lui donner des conseils de dressage, il paraît qu'elle ne rechignait pas à enseigner ce qu'elle savait aux jeunes dresseurs. Et, bien entendu, le garçon était désireux de revoir Artémis et elle se trouvait à Méridian, alors autant en profiter.
Son portable sonna dans sa poche et Ivar l'en extirpa rapidement, le message d'Artémis répondait à celui qu'il lui avait envoyé plus tôt.


|Je prépare la table et vous attendrais devant le restaurant ! Son nom c'est "Le Parfait", tu le verras de loin. A toute !|

Ivar trouva que le nom du restaurant était drôle et légèrement vaniteux, se demandant rapidement s'ils n'allaient pas tomber dans un établissement guindé. Il informa donc Alexandre de leur destination exacte et s'enquit rapidement à demander son chemin à un passant, espérant qu'il s'agisse d'un natif de la ville.
Et après quelques minutes de marche, les jeunes gens arrivèrent en vue du restaurant.
Artémis avait raison, il était visible de loin, décoré de façon ostentatoire et avec goût. La foule était dense et les habitants comme les touristes se précipitaient à l'intérieur de l'établissement pour voir ce qui en découlait. Quelques notes vinrent chatouiller les oreilles d'Ivar alors qu'ils approchaient de l'établissement, lui signalant qu'une joyeuse mélodie était jouée à l'intérieur. Ils semblaient arriver un jour particulier. Son regard aiguisé arpentant la foule, le jeune homme ne tarda pas à repérer la personne qui l'intéressait, lui faisant un grand signe de la main pour qu'elle les remarquât elle aussi. Il s'approchât rapidement d'elle, se campant à deux pas de la jeune femme en la détaillant, c'était la première fois qu'il la voyait dans la lumière du jour. Artémis était bien apprêté et séduisante, comme à son habitude et fit instantanément regretter son apparence à Ivar, qui lui semblait soudainement pouilleux. Il était encore sale de leur marche sur la route 6 et sa veste en jean usée par le temps et le voyage prenait une couleur pâlotte. Soudainement, il ne savait pas comment agir, oubliant complètement la présence d'Alexandre.

"Salut Artémis, dit-il avant de détourner le regard sur l'enseigne. Il semblerait qu'on ait trouvé facilement. Il reposa ses opales gris sur la jeune femme, se remémorant soudainement la présence de son camarade. Alexandre venait justement à Méridian et nous avons voyagé ensemble, j'ai cru comprendre que vous vous connaissiez alors je lui ai proposé de manger avec nous."

Il esquissa un sourire, jetant un regard en coin à son camarade. Malgré la légère tension qu'il éprouvait, le jeune homme était de très bonne humeur à partager un bon repas en compagnie de ses amis.

"Nous arrivons pour une occasion spéciale ? Ajouta-t-il sans se départir de son sourire. La décoration est magnifique !"




©️ Nephilith pour EPICODE.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 2632
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 25 Sep - 12:24
Harmonie de saveurs




C’était la première fois que je voyais Meridian. La ville était vraiment splendide, et surtout bien différente de tout ce que j’avais pu voir jusqu’à présent. Elle avait un charme beaucoup plus authentique, plus ancien, ce qui donnait à l’atmosphère des rues quelque chose de stable, solide, et rassurant. Je ne m’étais jamais trop interrogé ni renseigné sur les différentes villes de Mhyone, préférant les découvrir par moi-même. Pourtant, si on se fiait à la logique – ce qui n’était d’ailleurs pas nécessairement toujours une bonne idée – Meridian devait être la plus ancienne ville de Mhyone, ou du moins, ne pas en être loin. Je profitais donc du paysage alors que j’écoutais d’une oreille distraite le jeune blond m’annoncer qu’elle était notre destination. Il paraissait d’ailleurs assez pressé d’arriver, ce qui indiquait, soit qu’il avait faim, soit qu’il était pressé de retrouver la jeune femme. Ou les deux. Je me gardais bien de faire un quelconque commentaire, préférant simplement le suivre sans rien dire, arborant un sourire en coin.

Comme me l’avait dit Ivar, le restaurant était plutôt… visible. Apparemment, il était aussi presque complet, à en juger la foule qui s’agglutinait partout devant ses portes. Etait-il si connu que ça, ce restaurant ? J’espérais donc, ne pensant qu’à mon estomac, qu’Artémis ait tout de même réussi à trouver de la place pour les deux pauvres hères que nous étions ! A en juger par toute l’agitation, nous n’arrivions sans doute pas au meilleur moment, surtout si, comme je le pensais, la jeune blonde avait été réquisitionnée pour mettre la main à la patte. Dans tous les cas, ça n’avait pas l’air d’arrêter Ivar qui fendait alors la foule sans hésitation, se mettant de temps à autres sur la pointe des pieds pour observer les têtes en présence et surement repérer Artémis. J’en profitais pour laisser trainer mes oreilles çà et là, intrigué par l’évènement. J’entendis alors une nouvelle qui m’enthousiasma particulièrement. Visiblement, il y avait la possibilité de faire des combats pokémons dans le sous-sol du restaurant, et l’idée était plutôt plaisante… jusqu’à ce que je me rappelle que mon style de combat tout feu tout flamme avait d’ores et déjà détruit le terrain d’entrainement des membres de l’emblème. Ça encore, c’était une chose, en revanche faire s’effondrer le restaurant des parents de mon amie n’était pas vraiment dans mes plans. Je n’eus toutefois pas vraiment le temps d’y réfléchir davantage, car Ivar avait finalement repéré notre hôte, et nous guidait tant bien que mal vers elle.

Je restais légèrement en retrait, les laissant se retrouver. Visiblement, il y avait un petit lien qui s’était créé entre les deux, confirmant donc ce que je pensais sur le chemin. Artémis et moi étions certes de très bon amis, il n’y avait jamais eu ce genre de sentiments entre elle et moi. Et curieusement, Ivar semblait un peu tendu, ce qui était plutôt contraire à ses habitudes. Je décidais alors d’intervenir pour ne pas le laisser tout seul. J’arrivais alors dans son, un bras au-dessus de ses épaules et le dépassant subitement pour faire mon entrée, les doigts de la main formant une sorte de « V » pour saluer la jeune femme.

« Salut Arté ! ça roule ? J’espère que y’a d’la place pour nous parce qu’on a les crocs ! » Dis-je avec un grand sourire, accompagnant mes paroles clin d’œil appuyé.

Après les salutations d’usages terminées, j’accompagnais les deux tourtereaux à notre table, préparée avec soin. Je devais bien avouer que le « standing » de l’endroit était bien supérieur à celui des restaurants dans lesquels j’avais l’habitude de m’arrêter. Je m’installais donc aux côtés de mes deux amis, restant, curieusement, un peu en retrait pour les laisser profiter.

Je vis rapidement que deux personnes, plutôt âgées, nous observaient depuis le fond du restaurant. Je tournais alors la tête vers elles, leur jetant un coup d’œil interrogateur. Elles étaient plutôt éloignées de moi, et ne semblèrent pas le voir. Curieux, je me levais de ma chaise, lançant rapidement un « Je reviens ! » à Artémis et Ivar, me dirigeant vers nos observateurs. Sur le chemin, je constatais rapidement qu’il y avait beaucoup de dresseurs de nos âges dans le restaurant, ce qui me surpris un peu. Ce qui me surpris davantage, c’était les coups d’œil à la fois curieux et furieux dont ils nous fusillaient, Ivar et moi. Je n’en connaissais pourtant aucun, enfin il ne me semblait pas et, ne comprenant pas vraiment, je décidais d’ignorer leur attitude hostile. J’arrivais donc au niveau des deux personnes âgées, à qui je tendais la main pour me présenter.

« Bonjour ! Je m’appelle Alexandre, je suis un ami d’Artémis. A vous voir la couver du regard… Je dirais… que vous êtes ses parents ? » Leur lançais-je, avec un grand sourire. Il y avait peu de chances que ça soit le cas, au vu de leurs âges respectifs, mais un compliment dissimulé était toujours bon à prendre ! L’homme laissa échapper un rire, me serrant la main, alors que celle qui devait être la grand-mère de mon amie prenait la parole, sur un ton amusé.

« Vous savez pertinemment que non, jeune homme ! » Me dit-elle, avec un sourire. « Nous somme ses grands-parents, pas ses parents. » Je pris un air faussement étonné, puis pseudo gêné, avant d’éclater de rire à mon tour.

« Excusez-moi, mais il faut avouer que ce n’est pas évident au premier coup d’œil ! En tout cas, vous vous ressemblez dans la famille ! » Je leur lançais un clin d’œil, puis je leur demandais, sur un ton plus bas. « Dites, il y a beaucoup de dresseurs qui nous regardent un peu bizarrement, on a fait quelque chose de mal ? » Ce fut, cette fois, à l’homme de me répondre, toujours sur un ton amusé.

« Oh… ça. Non, ne vous en faites pas. Disons que le tournoi que nous organisons aujourd’hui a pour lot un baiser de notre petite-fille, alors j’imagine qu’ils sont un peu jaloux de vous voir si proche d’elle ! » J’écarquillais les yeux, un grand sourire naissant alors sur mon visage.

« Ooooh… Je vois… » Répondis-je, un sourire malicieux se dessinant alors sur mes lèvres. « Et on peut encore s’inscrire ? » L’homme hocha alors la tête, avant de me répondre.

« Oui, bien sûr ! Cela dit, ce sont des combats duos, donc il vous faudra un équipier ! » Ce qu’il m’avait dit confirma alors ce que j’avais entendu plus tôt. Peut-être que j’allais pouvoir, finalement, profiter d’un petit échauffement qui pourrait s’avérer très instructif.

« Super ! Et ne vous en faites pas, j’ai tout ce qu’il me faut niveau équipier. Promettez-moi juste de rien dire au sujet du… Enfin d’Artémis à mon collègue ! Je m’occupe de tout ! Merci pour tout ! » Sans plus de cérémonie, je repartais à grande vitesse vers notre table, où je retrouvais Ivar et Artémis, toujours installés confortablement. Mon enthousiasme était palpable, et, à en voir le sourire qui illuminait mon visage, j’avais une idée derrière la tête. Je repris alors la parole, faisant ma proposition à Ivar.

« Hey ! J’viens d’apprendre qu’il y avait un petit tournoi de combats duo qui s’organisait cette après-midi, ça te tente ? Moi, ça me fera un échauffement, et, en plus, le prix à gagner est un truc assez rare que j’voudrais pas voir tomber entre toutes les mains ! » Dis-je, faisant un clin d’œil appuyé à la blonde, m’amusant par avance de leur réaction. Je continuais alors à l’intention de mon amie.

« Mais, rassure-moi Arté, les fondations du restaurant sont solides ? »



© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 1269
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 25 Sep - 19:48

Harmonie de saveurs

Artémis Bleuette, Alexandre Diameet Ivar Northway
Artémis n'attendit pas longtemps avant de remarquer dans la foule de gens le bras levé d'Ivar qui lui faisait signe de loin. Son visage s'illumina d'un sourire alors qu'elle lui rendait la pareil, agitant sa main dans la direction du jeune homme qui s'approchait maintenant. Ce dernier se posta à deux pas de la blonde, suivi de loin par une silhouette qui ne pouvait être plus familière à Artémis. Mais elle resta concentré sur le blond face à elle, qui la détaillait rapidement de l’œil. Maintenant qu'elle y pensait, ils ne s'étaient encore jamais vu à la lumière du soleil, aussi elle fit de même, découvrant sans grande surprise les habits un peu usés et salis par l'aventure du dresseur. Ils devaient arriver directement de la route. Ivar la salua donc, entamant la discussion.

"Ça me fait plaisir de te revoir ! répondit-elle, son sourire s'élargissant encore. En effet, je connais bien Alex, mais je ne m'attendais pas à ce que ce soit lui notre troisième invité."

La blonde se tourna vers son ami à la chevelure violette, qui venait en renfort pour son copain en se jetant sur lui, l'entourant de son bras. Fidèle à lui-même, il arborait une expression confiante et joyeuse, formant même un "V" avec sa main pour saluer la demoiselle aux types Ténèbres. Cette dernière leva simplement sa main en guise de salutation avant de remarquer avec un petit rire qu'Ivar était un peu plus raide qu'elle ne l'imaginait. Cela lui rappelait ce moment où il semblait avoir aussi perdu ses moyens durant leur balade, c'était ce qui la faisait légèrement rire. Elle reprit donc, pour répondre aux questionnements du blond et inviter ses amis à l’intérieur.

"Salut Alex ! Pas d'inquiétude, j'ai tout préparé avant votre arrivée ! rassura-t-elle en redressant son dos, toute fière d'avoir tout fait. J'espère que ce qu'on vous servira vous plaira, j'ai choisi à l'avance histoire que vous attendiez pas une éternité, ajouta-t-elle un peu penaude avant de reprendre son entrain d'origine, ce qui était assez rare chez elle. Sinon en effet, c'est bien une occasion spéciale, puisque vous arrivez le jour des 40 ans d'ouverture du restaurant ! On a tout préparé pour que ce soit grandiose, du coup vous étonnez pas si y a vraiment beaucoup de client, c'est pas tout les jours comme ça, finit-elle en riant légèrement. Après vous."

Avec un grand sourire, la jeune femme les escorta jusqu'à l'entrée de l'établissement. Les clients qui attendaient depuis de longues minutes dans la file d'attente firent entendre leur mécontentement, mais Artémis faisait en sorte de vite calmer les plus virulents en leur assurant que le personnel faisait de son mieux et qu'ils libéreraient rapidement des places. Enfin débarrassée des plus casses-pieds, la blonde fit entrer ses deux compagnons dans la grande salle commune où tout le monde mangeait. En les accompagnant jusqu'à la table qu'elle avait elle-même réservée, la jeune femme continuait d'expliquer un peu tout ce qu'il se passait dans le restaurant, les combats dans le terrain du niveau inférieur, la cuisine inspirée de la haute gastronomie de Kalos, et bien d'autres détails qu'elle ajoutait durant son récit. La jeune femme montrait un entrain et une forme d'excitation nouvelle, on ne la voyait pas souvent ainsi. Elle prit toutefois soin de ne pas parler du tournoi, et encore moins les récompenses, dont elle faisait partie.

"C'est ici ! Installez-vous confortablement, les plats devraient plus tarder, dit-elle en jetant des regards vers les cuisines. Par la même occasion elle remarqua que ses grands-parents la fixaient depuis leur poste avec leur éternel air malicieux. Plissant légèrement les yeux dans leur direction, elle revint vite à ses amis, plus particulièrement Ivar : Bon assez parler du restau, je crois que vous êtes passés par la route 6 avant d'arriver ici ! Alors, c'était bien ? J'espère que vous y avez croisé votre bonheur."

La jeune femme posa son coude sur la table, soutenant sa tête dans sa main. Toute son attention s'était inconsciemment portée vers le jeune blond, puisqu'Alexandre faisait visiblement exprès de se faire le plus absent possible. Artémis ne cherchait pas vraiment à comprendre le comportement du dresseur de type Sol, mais cela lui permettait de passer du temps avec Ivar, et même si elle appréciait beaucoup la compagnie d'Alex, celle d'Ivar était tout aussi plaisante. Elle se sentit toutefois un peu coupable lorsqu'il s'éclipsa de table. De son regard émeraude, la jeune femme suivit le trajet de son ami alors qu'il traversait le restaurant sous les regards foudroyants des quelques clients venus pour la récompense. Durant un instant, elle crut qu'il fut vexé de ne pas être très impliqué dans la discussion, mais la demoiselle se rappela qu'Alexandre n'était pas ce genre de personne. Aussi, elle continua de discuter avec le blond, retrouvant son sourire à l'instant où elle croisait à nouveau son regard gris.

"Je ne savais pas que tu connaissais Alex en tout cas, reprit-elle ensuite pour relancer un sujet. C'est une sacré coïncidence tout de même !"

La conversation continua donc, et l'absent revint rapidement de son entretien avec les aïeuls d'Artémis. Cette dernière paraissait perplexe, jetant quelques regards suspicieux vers ses grands-parents de l'autre côté alors qu'Alexandre revenait avec un de ses sourires dont il avait le secret. Lorsque les mots "tournoi" et "récompense" traversèrent les lèvres de ce dernier, Artémis écarquilla les yeux mais pouffa de rire. Un rire un peu gêné, car elle connaissait tout aussi bien que lui le lot des gagnants. Et elle aurait bien voulu croire que le Pokébloc ou la CT enthousiasmait autant Alexandre, mais ce n'était clairement pas le cas. La dernière question fit à nouveau rigoler la blonde, qui hocha la tête.

"Oui oui, pas de souci, mais fais quand même gaffe, avec toi on est jamais trop sûr, répondit-elle avec un sourire amusé. Si Ivar est d'accord, alors suivez-moi, il y avait justement deux dresseurs qui attendaient des adversaires avant votre arrivée. Pendant ce temps j'irais voir ce qu'ils font en cuisine, les plats devaient être là depuis déjà longtemps ahah," termina-t-elle en faisant signe à ses deux amis de la suivre.

Elle se tourna vers Ivar, haussant les sourcils en sa direction en attendant sa réponse. Dans un coin de sa tête, elle espérait qu'il accepterait la proposition.
 
©️S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Johto
Expérience : 998
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 25 Sep - 21:12

Artémis Bleuette & Alexandre Diame & Ivar Northway
Harmonie de saveurs


Et c'est ainsi que le piège d'Alexandre allait commencer a se refermer sur le dresseur blond.
Les jeunes hommes suivirent donc Artémis à l'intérieur du restaurant, la demoiselle leur expliquant qu'effectivement ils étaient arrivés pour les quarante ans du restaurant. Ivar jeta un coup d’œil à la foule dense, la blonde rassurant les clients mécontents pendant leur trajet jusqu'à leur table. Celle-ci était d'ailleurs particulièrement bien dressée. Le restaurant était aussi rempli à l'intérieur qu'à l'extérieur et dans le brouhaha ambiant des voix fortes, la musique devenait de plus en plus difficile à entendre. On aurait plutôt dit un bar rempli à Minami pendant le festival qu'un restaurant, en bien plus chic, évidemment. Les conversations allaient bon train et le jeune homme fut surprit de voir de nombreux dresseurs arborant ostensiblement leurs pokéballs. Ce qui le troubla encore plus, ce fut le regard de nombre d'entre eux alors qu'ils passaient à proximité.
Ils s'installèrent donc à la table et à la vue de l'assiette vide, Ivar se rendit compte qu'il avait plus faim qu'il ne le pensait. La jeune femme semblait être plus concentré sur le dresseur blond que sur son homologue aux cheveux violets, bien qu'Ivar ne le remarquât pas de suite.

"Bon assez parlé du restau, je crois que vous êtes passés par la route 6 avant d'arriver ici ! Alors, c'était bien ? J'espère que vous y avez croisé votre bonheur."

"C'était un peu le paradis, au final. Et oui, j'ai pu y attraper un Furaiglon ! Je te le présenterai tout à l'heure. D'ailleurs j'attends toujours que tu me présentes tes propres coéquipiers."

Le garçon souriait, s'installant confortablement sur la chaise tout en posant ses bras sur la table. Il jeta un coup d’œil en biais à son comparse, étrangement silencieux, ce qui n'était pas dans ses habitudes. C'est à ce moment là qu'Alexandre choisit de s'éclipser de la table, disant qu'il reviendrait rapidement. Le voyant discuter avec deux personnes âgées, tandis que les regards meurtriers le suivait, le jeune homme ne put s'empêcher de penser qu'il y avait Anchwatt sous gravillon, son ami avait un plan en tête et il aurait donné cher pour en connaitre la nature. Ils auraient une petite discussion plus tard. Le jeune homme recroisa le regard de la blonde et sourit de nouveau tandis qu'elle relançait la conversation. Au moins pouvaient-ils profiter d'un moment tout les deux.

"Je ne savais pas que tu connaissais Alex en tout cas, reprit-elle ensuite. C'est une sacré coïncidence tout de même !"

"Je crois que beaucoup de monde connait Alex ! répondit le garçon en riant. C'est l'une des premières rencontres que j'ai faite en arrivant à Mhyone. Il est rapidement devenu un ami et un rival. J'ai cru comprendre que les circonstances de votre rencontre avait été mouvementés aussi, d'ailleurs, ajouta-t-il en riant."

Alexandre ne tarda pas à revenir, arborant un sourire qu'Ivar connaissait bien. Son ami avait clairement une idée derrière la tête, c'était certain. Le jeune dresseur à la chevelure violette leur parla d'un tournoi organisé par le restaurant dans la salle au sous-sol, avec une récompense rare à la clef, que son camarade semblait vouloir garder secrète. Les combats se faisaient par équipes et Alex lui proposait donc d'être son partenaire.

"Mais, rassure-moi Arté, les fondations du restaurant sont solides ?"

La remarque firent rire de concert Artémis et Ivar.
Une récompense secrète et des combat avec un ami ? Il n'en fallait pas plus pour motiver le garçon qui avait déjà envie d'en découdre. Leur hôte leur signala que deux dresseurs attendaient encore des adversaires justement et que pendant ce temps, elle irait voir comment les choses se déroulaient en cuisine. Elle posa ensuite son regard sur Ivar en haussant les sourcils. Le jeune homme, quand à lui, observa Alexandre de ses opales gris tandis qu'un nouveau sourire naissait sur ses lèvres.

"Bien sûr que j'y participe étant donné que notre hôte nous y autorise."

Ils se levèrent donc, descendant au sous-sol, toujours sous le regard des autres dresseurs. Ils semblaient ne pas leur plaire et le jeune homme se dit que cela avait un rapport avec la récompense. Peut-être avaient-ils peur que les camarades de la jeune fille profitent d'un certain avantage pendant les combats ? Ivar n'en était pas sûr.
Et le piège se referma sur le jeune homme, toujours inconscient qu'il était victime d'un coup monté de son camarade, quand ils approchèrent sur le terrain après les inscriptions. Les deux dresseurs étaient des jeunes hommes d'a peu près leur âge, comme la plupart de la clientèle du restaurant ce jour-là et toisèrent les deux camarades avec le plus grand des mépris. Après quelques échanges de banalités, les pokéballs furent lancées, dévoilant un Lohklass ainsi qu'un Dimoret. Aux vues de leurs spécialités, Alexandre et Ivar était désavantagés sur le papier, pourtant le défi à venir raffermit la détermination du jeune homme. C'est sans surprise qu'il envoya Hrafn qui prit rapidement son envol, se préparant au combat. Ils ne pourraient pas être aussi agile que d'habitude dans un endroit cloisonné et cela le dérangeait. Tandis qu'Alexandre choisissait son pokémon, le jeune dresseur essayait déjà d’échafauder une stratégie pour tenter de combler leur désavantage.



©️ Nephilith pour EPICODE.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 2632
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 26 Sep - 11:34
Harmonie de saveurs




Mon sourire s’élargit alors quand mes deux amis acceptèrent ma proposition. L’idée de profiter d’un petit combat me plaisait bien, et Paimon avait généralement besoin de s’échauffer avant un combat important. Et puis, je n’allais certainement pas passer à côté de l’idée de pouvoir embêter un peu mon camarade avec ses histoires de cœur. Que du positif dans cette histoire donc, et ça m’allait très bien. Et puis, finalement, j’avais aussi hâte de voir à quel point Ivar avait progressé. Tout ça allait me permettre de pouvoir évaluer son niveau et ses tactiques. Après tout, bien qu’amis, nous étions rivaux, non ? Je m’étirais donc en suivant Ivar et Artémis au sous-sol, après être passés par la case inscription. Je me promis mentalement d’essayer de me modérer un peu cette fois ci. Autant, généralement, en pleine nature ou sur un terrain de combat, les conséquences n’étaient pas très graves, mais je n’avais pas vraiment envie de me mettre la famille de mon amie à dos en faisant s’écrouler leur établissement. C’était sans doute un peu pour cette raison que Paimon serait la seule à combattre aujourd’hui. C’était la plus discrète et précise de l’équipe après tout. J’étais un peu déçu de devoir l’utiliser car elle était l’une de mes armes secrètes jusqu’alors, car seule Artémis connaissait son existence.

Nous arrivâmes alors au terrain du restaurant, où nous attendaient – comme nous en avions donc l’habitude – deux dresseurs pleins de verves et de mépris. Décidément, mon amie blonde me causait bien des soucis. Ivar paraissait assez concentré, et plutôt tendu. Les hostilités ne mirent de toute façon pas très longtemps à s’ouvrir, puisque nos adversaires avaient d’ores et déjà envoyé un Lokhlass et un Dimoret au combat. Sur le papier, ce n’était pas très simple. Enfin pour Ivar, qui cultivait une grosse faiblesse au type glace. Paimon était de type Acier, ce qui la rendait particulièrement efficace contre ce genre d’adversaires et, surtout, elle était moins sensible aux attaques gelées. J’envoyais donc ma Minotaupe au combat, alors qu’Ivar lançait son traditionnel Hafrn aux côtés de mon pokémon sol. Le Roucoups était toujours aussi combattif, mais, contrairement à la première fois ou nous avions combattu l’un avec l’autre, il fallait essayer de beaucoup plus collaborer. Je préparais alors le terrain.

« Paimon ! Utilise Danse-Lame et Aiguisage ! » Comme si elle faisait de petits mouvements d’art-martiaux, la pokémon sol fit briller les lames de ses griffes et de sa tête, avant qu’une énergie noire semble les recouvrir. Son attaque était ainsi drastiquement augmentée. Je regardais alors le Roucoups d’Ivar utiliser un vent arrière, augmentant notre vitesse à tous les deux. C’était une bonne idée, surtout dans un combat d’équipe. En revanche, je ne pouvais, à mon grand regret, pas vraiment utiliser ma tempête de sable pour doubler la vitesse de Paimon. Déjà, le sable volant risquait de considérablement déranger le Roucoups et, en plus, je risquais d’endommager le bâtiment et surtout de déranger la clientèle au-dessus de nos têtes. L’aide d’Ivar suffirait surement amplement de toute façon, car je commençais à comprendre où il voulait en venir. Je lui fis un clin d’œil entendu, avant de lancer la suite des évènements.

« Prends de l’élan, saute dans les airs et vise Dimoret avec une tête de fer ! » Me faisant pleinement confiance, le pokémon acier pris une impulsion et sauta dans les airs, juste devant le Roucoups qui, au même moment, lança une puissante vague d’air derrière mon pokémon. Couplé au vent arrière, le courant propulsa Paimon, tête la première, en direction du Dimoret. Ce dernier tenta de contrer avec un Lazer glace qui rebondit sur les griffes en Acier de Paimon, et elle le percuta de plein fouet. La force de l’impact propulsa le pokémon ténèbres en arrière alors que l’impact de Paimon se prolongeait, Brisant l’un des pylônes qui entourait le terrain et m’arrachant une grimace alors que je fermais un œil en constatant les dégâts. Paimon se releva sans difficulté et revint sur le terrain. Le pokémon adverse qui avait été percuté de plein fouet par une attaque déjà super efficace en temps normale ne se releva pas. K.O en un coup. Je fis un high five avec Ivar pour célébrer notre combo, alors que le dresseur vaincu râlait vers son collègue.

« Mais qu’est-ce que tu fous ?! » L’autre dresseur était un peu surpris par l’attaque, mais se reprit bien vite. Il lança alors un puissant Blizzard en direction d’Hafrn et Paimon qui s’était replacée et était en train de félicitait le pokémon vol du bout de ses griffes. Je criais alors ma consigne à Paimon, espérant qu’Ivar saurait ce qu’il avait à faire, me protégeant ensuite des éclats de glace qui arrivaient dans notre direction.

« Paimon ! Utilise Tunnel ! » La pokémon sol se retourna juste à temps et plongea dans le sable, esquivant la puissante attaque.




© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 1269
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 26 Sep - 22:38

Harmonie de saveurs

Artémis Bleuette, Alexandre Diameet Ivar Northway
Artémis accompagna donc ses deux amis jusqu'au terrain de combat, où les attendaient déjà leurs adversaires. Les deux jeunes hommes en face arboraient un air plein de défi, et la blonde fit une moue mi-amusée mi-inquiète, connaissant bien la raison de l'apparente jalousie des deux jeunes gens. Alors que les quatre dresseurs parlotaient un instant, le temps de tout mettre en place, la demoiselle attitra un arbitre qui était à la fois chargé de réglementer le combat, mais aussi s'assurer que l'affrontement ne causa pas de graves dégâts à l'édifice. Artémis était à 100% sûre toutefois que la bâtisse tiendrait; elle avait bien survécu 40 ans de combat sous la propriété de ses aïeuls, ce n'était pas aujourd'hui que le restaurant s’effondrerait !

"Bonne chance vous deux ! finit-elle par lancer dans leur direction en se dirigeant vers les escaliers. Je vous encourage d'en haut !"

Elle ajouta à cela un clin d’œil qui la fit pouffer de rire avant d'arpenter le chemin vers l'étage au dessus. A peine arrivée, la jeune femme se précipita au bord des places pour les rares spectateurs. Quelques clients la suivirent, intrigués par le petit manège de celle qui devait être la récompense, et vinrent eux aussi observer les affrontements de la concurrence. Penchée au dessus de ses amis, la blonde était parfaitement bien placée pour voir le déroulement du combat, aussi elle s'installa confortablement alors qu'enfin, les hostilités commençaient.

Apparurent sur le terrain un Lokhlass, un Dimoret, suivi du Roucoups d'Ivar ainsi que de la Minotaupe d'Alex. L'affrontement promettait d'être rude, du moins d'après Artémis. Les types Glaces étaient bien partis pour donner du fil à retordre à leurs adversaires, surtout à Hrafn en fait. Le type Vol semblait particulièrement désavantagé, là où sa coéquipière profitait d'un double type qui rendait la glace moins efficace, si les souvenirs des cours d'Artémis étaient bons. Les premiers ordres fusèrent, chaque dresseur ordonnant à leurs compagnons de se préparer pour l'assaut. La plus impressionnante était Paimon, qui brillait d'une lueur presque inquiétante, alors que le grand oiseau lui servant d'équipier brassait de l'air pour augmenter la vitesse de l'équipe. C'était lancé, et Artémis profitait aux premières loges des confrontations, ignorant du mieux qu'elle pouvait les quelques regards des autres potentiels participants au tournoi alors qu'ils s'agglutinaient maintenant devant le terrain.

Au premier KO, la jeune blonde se redressa d'un coup, lançant des félicitations à Alex et des encouragements vers Ivar. Dans le brouhaha de la clientèle, on entendait vraisemblablement pas grand chose de ses exclamations, mais c'était le geste qui comptait. Complètement absorbée dans le combat, la demoiselle ne remarqua pas ses grands-parents qui s'étaient approchés pour venir l'accoster. Ces derniers affichaient leur air le plus malicieux en interpellant leur petite-fille de la main.

"Hein ! Oui ? dit-elle aussitôt en sursautant légèrement. Qu'est-ce qu'y a ?
-Devine qui est la prochaine des employés à combattre ! susurra la vieille femme, son expression amplifiant d'autant plus son air machiavélique. Indice, elle est blonde et servait ce matin.
-On s'est dit que ça pouvait être amusant de te faire combattre, continua le mari de la première, son ton se voulant moins malicieux. On pourra te voir en pleine action, découvrir tes Pokémon et puis ça te permet de défendre toi même la récompense ahah.
-Ou de choisir à qui la laisser eheh."

Les deux propriétaires haussèrent tout les deux les sourcils de manière à faire comprendre à leur progéniture ce qu'ils voulaient dire, et cette dernière se sentit rougir. Les deux vieux ajoutèrent qu'elle ferait équipe avec un des cuistot du restaurant, celui qui devait justement s'occuper des plats de la jeune femme et ses amis. Ce dernier ne préparerait les plats qu'après le combat déterminant si Alex et Ivar étaient les gagnants du tournoi des quarante ans. Du moins, s'ils passaient leur premier combat. Ce qui semblait être bien parti. Artémis se trouvait donc un peu perdue entre l'angoisse de devoir se battre face à ses amis -qu'elle savait très puissant-, le stress de se retrouver sous les projecteurs devant un public qui n'aurait probablement d'yeux que pour elle mais aussi l'excitation d'enfin se mesurer à d'autres dresseurs. Ses grands-parents glissèrent un "Bonne chance !" très suspects encore une fois avant de s'éclipser pour s'occuper de la clientèle.

Artémis n'attendit pas la fin du combat de ses amis pour elle aussi s'écarter du public pour descendre à nouveau dans la salle précédent le terrain de combat. Elle y retrouva son coéquipier, un quarantenaire un peu badaud que la blonde connaissait bien puisqu'il travaillait avec sa famille depuis un certain temps. Aussi elle était contente de pouvoir compter sur lui, quoique son stress n'allait pas en s'améliorant. Elle tripotait nerveusement ses deux Pokéballs, hésitant encore par rapport à qui utiliser etc. Elle fut tirée de ses pensées par la sonnerie qui signifiait la fin du premier affrontement. Compte tenu des réactions des clients au dessus, Artémis se confortait dans l'idée que ses amis avaient gagné.

A la fois angoissée et contente d'eux, elle les attendit donc dans la petite salle d'attente pour les féliciter de leur victoire et leur annoncer leurs prochains adversaires.
 
©️S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Johto
Expérience : 998
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 27 Sep - 0:26

Artémis Bleuette & Alexandre Diame & Ivar Northway
Harmonie de saveurs


Le combat faisait rage depuis quelques minutes déjà et les deux amis étaient en phase, n'ayant pas besoin de longs ordres pour comprendre ce que l'autre faisait, ne laissant aucun répit a leurs adversaires. D'abord Hrafn avait lancé son vent arrière pour leur permettre de les dépasser par leur rapidité, puis ils lancèrent une attaque combinée. Tandis que le Minotaupe sautait, le Roucoups le poussa à l'aide de grandes bourrasques, la femelle fendant l'air à une vitesse telle que certains pokémon oiseaux en auraient été jaloux. La tête de fer percuta le Dimoret de plein fouet qui n'eut pas le temps de réagir, son dresseur tout aussi surprit que lui par la fulgurance de l'attaque. Le Dimoret chancela et tomba au sol, KO.
Ivar tendit la main à son camarade, qui tapa rapidement dans celle-ci, montrant leur complicité pour ce combat. Ils avaient tout deux énormément progressé depuis leur premier combat duo ensemble.

La pression monta d'un cran quand Ivar jeta un coup d’œil autour de lui. Jamais il n'avait eu autant de spectateur pour l'un de ses combats et bien que cela le perturbait légèrement, il comptait bien montrer à tous ce qu'il valait !
Finalement le Lohklass lança son attaque et un vent froid et puissant se mit à souffler sur le terrain, son attaque Blizzard montant en puissance. Il sembla qu'Ivar et Alexandre eurent la même idée, puisque lorsque la Minotaupe s'enfouit sous terre, Hrafn replia ses ailes pour la suivre. Un pokémon Vol sous terre était une vision bien étrange, cependant le tunnel était juste assez grand pour que le Roucoups y pénètre, mais il ne pouvait s'y déplacer énormément. L'ordre qui en découla était encore plus étonnant que le bec du rapace disparaissant sous terre.

"Hrafn ! Cyclone, maintenant !"

Ivar savait que son pokémon ne pourrait pas tendre ses ailes à son maximum dans la cavité creusé par le type Sol d'Alexandre et pourtant, il se doutait aussi que la puissance de la bourrasque serait amplifiée par l'étroitesse du tunnel dans lequel les pokémon se trouvaient.
Rien n'était visible de l’extérieur et le dresseur du Lokhlass eut à peine le temps de comprendre ce qui se déroulait sous ses pieds que le Minotaupe lâchait son attaque tunnelier juste sous le pokémon eau, le propulsant dans les airs avec une force inimaginable. C'est à ce même instant que Hrafn se propulsa hors de l'entrée du tunnel et fonça sur son adversaire, prenant rapidement son envol, ses ailes brillant d'une lueur inquiétante. L'attaque Cru-aile percuta le pokémon avec force, celui-ci geignant, étant légèrement ralenti dans l'attaque qu'il comptait lancer pendant son vol plané. Et c'est en profitant de ce léger répit pour elle que la Minotaupe se jeta sur le Lohklass, le clouant au sol d'une attaque Empal'Korne.

Le combat était visiblement terminé et tout le monde retenait son souffle, Ivar comprit, tandis que la poussière soulevée par la chute du Lohklass retombait doucement au sol. Il ne tarda pas à repérer Hrafn et Paimon qui sautillaient sur place, non loin du pokémon eau, KO. Le jeune dresseur n'attendit pas pour se jeter sur son compagnon à plumes et l'étreindre dans ses bras, le félicitant. Il n'avait pas remarqué les exclamations enjouées et les applaudissement du public et sentit le rouge lui monter aux joues quand il vit l'assistance les féliciter pour leur victoire. Pourtant, certains dresseurs continuaient de les regarder, Alexandre et lui, avec un regard noir. Il rejoint rapidement son camarade pour ne pas rester dans cette position embarrassée.

"C'était un beau combat. Tes pokémons n'arrêtent pas de m'impressionner à chaque fois !"

Il finirent donc par aller dans la petite salle d'attente qui permettait aux dresseurs de se concentrer ou de se reposer avant leur prochain combat. Ivar fut surprit quand il croisa le regard d'Artémis et ne tarda pas à la rejoindre, accompagné d'Alexandre. Un homme d'une quarantaine d'années l'accompagnait et, tandis qu'Artémis leur signifiait qu'elle était leur prochain combat, le jeune homme écarquillait les yeux, à la fois étonné et ravi de pouvoir enfin l'affronter.
La blonde semblait tendue et le jeune homme lui offrit un sourire pour détendre l'atmosphère. Il coula ensuite un regard en coin à son camarade.

"Je me demande quelle est cette récompense, vu que tout le monde semble vouloir se l'arracher, dit Ivar, souriant toujours continuant d'ignorer la nature des gains. Bien, que le meilleur gagne alors !"

Et il attendit patiemment que ce soit de nouveau à leur tour de combattre, discutant avec ses amis sur un ton léger.



©️ Nephilith pour EPICODE.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 2632
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 27 Sep - 11:02
Harmonie de saveurs




Le premier K.O. infligé plutôt rapidement, semblait avoir perturbé notre dernier adversaire. La contrattaque composée d’un blizzard était certes puissante, mais finalement assez lente et maladroite. Je ne pouvais m’empêcher de me remémorer celle de Timothy, lors de notre combat, mais le niveau n’avait rien à voir avec celui du champion. Je tapais dans la main d’Ivar pour célébrer le succès de notre attaque, et je me reconcentrais instantanément sur le combat. Si Paimon avait réussi à esquiver l’attaque assez largement, le pokémon d’Ivar n’avait, lui, pas été en reste. La Minotaupe étant plus grande que le pokémon vol, il avait réussi à la suivre dans le tunnel qu’elle avait creusé. Il n’était certes surement pas assez grand pour qu’il puisse y voler mais, en tout cas, il avait échappé de justesse à l’attaque du Lokhlass. La situation me donnait d’ailleurs une idée, et j’étais presque sûr qu’Ivar comprendrait rapidement ce que je voulais faire pour l’emporter.

« Paimon, utilise Tunnelier ! » La Minotaupe, toujours boostée par sa danse-lame et son Aiguisage, accéléra brutalement, creusant comme si elle nageait simplement dans le sol. Elle ressorti alors soudainement en dessous du pokémon glace, à pleine vitesse, le percutant au niveau du ventre, là où sa carapace ne le protégeait pas. L’attaque n’était pas très efficace sur le Lokhlass, mais elle n’avait, de toute façon, pas vraiment vocation à l’être. Ce que je voulais, c’était la déstabiliser et l’envoyer dans les airs, là où était le domaine d’Ivar. Elle le plan fonctionna. Le Roucoups sorti à son tour, suivant le mouvement et s’envolant de nouveau, avant d’exécuter une puissante attaque cru-aile.

Là encore, le but n’était pas de lui infliger des dégâts, car le type glace nous posait décidément bien des problèmes. Mais nous étions loin d’avoir dit notre dernier mot. Le pokémon eau fut fauché violemment par la lame d’air envoyée par Hafrn et, déséquilibré, il tomba à la renverse alors que Paimon réattérissait sur le sol. Je décidais d’en profiter pour placer une attaque bien particulière. Sa précision était plutôt faible mais sa force était sans égale. Elle pouvait même mettre à terre des pokémons aciers ou roches alors qu’ils étaient particulièrement résistants au type normal. Le souci, c’est qu’elle touchait généralement assez rarement si elle était lancée sans réflexion. Mais cette fois, c’était différent. Paimon était plus rapide grâce au vent arrière qui soufflait dans son dos, et le Lokhlass n’avait presque aucune possibilité d’esquive. Je lançais donc la consigne à ma partenaire.

« Vas-y ! Utilise Empal’Korne ! » Un frisson parcouru alors la foule. Il était vrai qu’au même titre que Guillotine, Abime, ou encore Glaciation, cette attaque était assez redoutée. Paimon s’élança alors sans hésiter, plongeant en avant pour cueillir le pokémon glace lors de sa retombée. Ses deux lames en avant, accompagnant celle qui trônait au sommet de son crâne, elle forma rapidement une puissante vrille dirigée directement sur le pokémon adverse. Ce dernier, qui ne pouvait ni voler, ni rectifier sa course dans les airs, n’avait aucune chance de l’éviter. Elle le percuta alors, de plein fouet, l’envoyant instantanément au tapis avec une force assez impressionnante, même pour moi qui avait l’habitude de la voir combattre. La victoire était donc la nôtre, et nous n’avions même pas subi trop de dégâts. J’arborais donc un sourire victorieux face à nos deux adversaires dépités par la lourde défaite qu’ils venaient de subir. Sans la moindre gêne, je saluais le public, arrêtant mon regard sur deux jeunes femmes assez mignonnes en leur faisant un clin d’œil. Je fus tiré de ma célébration par Ivar qui arriva alors derrière moi, visiblement un peu gêné par toutes l’attention que les gens nous portaient. Je lui répondais alors.

« Bah, on était deux dans l’histoire, et Hafrn a beaucoup progressé ! Donc t’as autant de mérite que moi ! » Lui dis-je en lui souriant.

Je suivais alors le blondinet dans ce qui semblait être la salle d’attente de l’arène du restaurant. Nous y retrouvâmes Artémis qui semblait particulièrement tendue. Son attitude ne fit rire intérieurement, car je comprenais un peu ce qu’elle pouvait ressentir, alors qu’Ivar ne devait en avoir aucune espèce d’idée. Lorsqu’elle nous annonça qu’elle, et l’un des employés, était notre prochain adversaire, je ne pus m’empêcher d’éclater de rire. Non pas que je doute des capacités d’Artémis, que je tenais en très haute estime et particulièrement sur son niveau de dressage, mais surtout à l’idée que ses grands-parents puissent être encore plus vicieux et machiavéliques que je ne l’étais. Au-delà de ça, j’étais également plutôt intéressé par ce combat. Je n’avais encore jamais eu à me mesurer à elle, mais il était grand temps d’y remédier, visiblement. Je pensais alors à quel pokémon j’allais bien pouvoir envoyer, me disant simplement que j’aviserais en fonction du sien. Je répondais donc à Ivar, en restant aussi évasif que possible.

« Oh… Tu ne seras pas déçu, t’en fais pas. Après tout, beaucoup de dresseurs sont venus pour l’obtenir donc c’est que ça doit être important, non ? » Lui glissais-je avec un petit clin d’œil entendu, avant de me retourner vers Artémis. « Bon et toi, Arté, t’es prête un peu ? Tu comptes nous envoyer Ella ou Charlie ? »




© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 1269
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 27 Sep - 17:24

Harmonie de saveurs

Artémis Bleuette, Alexandre Diameet Ivar Northway
Le combat avait bien pris fin, car peu de temps après la foule d'acclamations du public arrivèrent les deux amis d'Artémis suivis des deux dresseurs perdants. Ces derniers traînèrent des pieds en remontant l'escalier, l'air dépités d'avoir perdus. La blonde fit une moue désolée avant d'afficher un grand sourire vers Ivar et Alex. Les deux jeunes hommes semblaient contents d'avoir gagner leur premier affrontement, et leur confiance ajouta une couche au stress de la dresseuse. Et pour ne pas arranger les choses, Alexandre explosa de rire à l'annonce de leurs prochains adversaires, ce qui attira un regard perplexe de la part de son amie. La discussion sur la récompense détendit tout de même l'atmosphère, du moins pour Artémis. Elle riait légèrement de l'incrédulité d'Ivar alors qu'Alex continuait de se jouer de lui, c'était un manège plutôt amusant.

"Eumh je ne sais pas encore, avoua-t-elle en jouant avec ses doigts. Je pense Ella,
c'est celle qui me semble la plus adaptée. Du coup vous vous sentez déjà d'attaque pour passer au dernier combat ? Les gagnants sont prioritaires pour la suite donc si vous êtes prêts, on peut y aller maintenant."


La blonde attendit la réponse des deux dresseurs en tapotant sur la Pokéball de sa Grotadmorv, légèrement anxieuse. Ces derniers avaient l'air encore en pleine forme, aussi les quatre dresseurs se dirigèrent à nouveau vers le terrain, Artémis suivie de son coéquipier, face à Alexandre et Ivar. A sa sortie de la salle, la blonde fut accueillie par une foule de client à l'étage qui l'encourageait déjà. Certains la sifflaient, d'autres l'interpellaient, mais la jeune femme prenait grand soin à ignorer les plus lourds des jeunes hommes au dessus. L'angoisse de se retrouver devant tant de regard était petit à petit remplacée par l'excitation et l'adrénaline du combat qui se préparait. Aussi, Artémis se sentit bien plus à l'aise lorsqu'elle attrapa sa capsule renfermant sa compagne de type Poison pour la laisser apparaître sur le terrain.

La Grotadmorv d'Alola tomba mollement sur le sol du terrain, accompagnant son entrée d'un son guttural plus qu'étonné. Le Pokémon ne s'attendait pas à cet environnement, aussi elle jetait des regards inquiets à sa dresseuse qui faisait des gestes pour la rassurer. Ella n'était pas la plus à l'aise en public, mais Artémis pensait que c'était l'occasion de travailler là dessus. Artémis devait elle aussi travailler sa patience, car les divers remarques dégoûtés des dresseurs au dessus d'elle commençait déjà à lui monter à la tête. Il était difficile d'énerver la blonde, mais lorsqu'Ella était source de moquerie, la dresseuse démarrait au quart de tour. Elle se retint toutefois, son coéquipier face à Alex et Ivar libérant à son tour le Pokémon qui serait de paire avec la Grotadmorv. Un Simiabraz apparut alors à ses côtés, sautillant sur place pour s'échauffer avant le début des hostilités. Artémis connaissait bien le Pokémon et son dresseur, ils étaient toujours mis ensemble lors d’événement comme ceux là au restaurant depuis qu'elle était dresseuse, aussi ils savaient comment travailler ensemble.

"On y va mollo, ils ont déjà abîmer un des piliers, je voudrais pas qu'on paie une fortune en reconstruction, intima-t-elle au quarantenaire qui hocha la tête avec un sourire amusé sur le visage. Et je pense vraiment aux rénovations, pas à autre chose hein."

Elle plissa les yeux en observant son équipier glousser après avoir jeter un regard vers les grands-parents de la blonde. Apparemment tout le monde était au courant de la petite machination des deux vieux, ce qui embarrassait d'autant plus la demoiselle. Pour ne pas se perdre dans toutes ces émotions, Artémis se concentra donc sur l'affrontement à venir, prenant l'initiative d'être la première à donner ses ordres suite à l'annonce de l'arbitre.

"Ella, Acidarmure et Gaz Toxik ! ordonna-t-elle.
-Chili, Mach Punch !" lança le cuistot au même instant.

La technique était d'envoyer le Simiabraz au front pour laisser à la Grotadmorv le temps d'augmenter sa défense au maximum, la transformant en véritable mur. Le chimpanzé de feu s'élança donc à une vitesse fulgurante dans la direction de ses adversaires, l'attaque à priorité couplée à la vitesse naturelle de la créature lui donnant un certain avantage. Au même moment, la Grotadmorv laissait s'échapper par des pores dans sa peau visqueuse un nuage à la couleur violacée inquiétante. L'attaque n'était pas très puissante, mais le taux d'empoisonnement était élevé et cela permettait à la type Poison de se cacher un instant dans la brume. Profitant donc de sa cachette enfumée, Ella procéda à l'attaque Acidarmure en altérant petit à petit la constitution de son propre corps, le liquide visqueux prenant ainsi de l'épaisseur en se durcissant pour mieux supporter les coups.

Artémis ne tenait plus en place, elle riait presque nerveusement en observant la scène, attendant de voir ce qu'allait faire ses adversaires.
 
©️S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Johto
Expérience : 998
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 27 Sep - 19:59

Artémis Bleuette & Alexandre Diame & Ivar Northway
Harmonie de saveurs


Le jeune homme s'approchait de son côté du terrain de combat, toujours accompagné d'Alexandre, sous les cri de la foule en délire qui rugissait à l'annonce du combat contre Artémis. Les spectateurs était présents pour voir la belle se battre plutôt que pour encourager les deux jeunes hommes, ce qui était bien normal, en plus d'être la récompense du tournoi, elle semblait en être la mascotte après tout.
Il s'immobilisa donc une fois parvenu à destination, tournant la tête vers Alexandre avec un sourire encourageant. Sa main tapotait distraitement la pokéball de son Roucoups tandis qu'il laissait l'adrénaline lui monter à la tête. Les pokémon adverses n'allaient pas tarder à être dévoilés et la tension montait doucement tandis qu'il se concentrait, encore une fois il avait seulement envie de prouver sa valeur, oubliant complètement la foule qui regardait le combat.
Et sous la foule en délire, les adversaires furent libérés de leurs prisons rouge et blanche. Le Grotadmorv flasque et multicolore d'Artémis contrastait avec le Simiabraz de son partenaire qui sautillait sur place pour s'échauffer. La combinaison était maligne, jouant sur la vitesse du pokémon feu et la résistance du pokémon multicolore. Ivar se sentait désavantagé par le fait que son propre compagnon était déjà connu de tous, puisque Feather était encore trop peu entraîné pour participer à de telles rixes. Il lâcha donc son combattant, fidèle à son habitude, se disant qu'il faudra qu'il soit malin s'il ne veut pas que tout ses mouvements soient anticipés. Le Rapace sortir de sa pokéball dans un gerbe de plume, tournant sur lui même avant d'écarter ses grandes ailes en poussant son cri caractéristiques, enorgueillit par le combat précédent il essayait de se rendre plus grand qu'il ne l'était. 
Se fut au tour d'Alexandre de dévoiler son combattant et sans surprise pour Ivar, son choix se porta sur le puissant Caim, dont le type répondait parfaitement aux deux pokémons adverses. Le blond sourit, se préparant à réagir au plus vite. Il commençait déjà à échafauder une stratégie dans son esprit, beaucoup plus offensive que la précédente et reposant moins sur le pokémon de son camarade.

Tout s'enchaîna rapidement, les premiers ordres fusant entre les lèvres des dresseurs. Le Simibraz fonça sur ses adversaires à une vitesse effroyable, armant le poing en lançant l'attaque Mach Punch tandis qu'un nuage violet à l'odeur nauséabonde s'échappait du Grotadmorv qui cherchait à se cacher derrière la brume colorée. Le Laggron d'Alexandre se jeta sur la trajectoire du Pokémon feu pour encaisser l'attaque fulgurante de celui-ci. Tant que le nuage serait présent autour du Grotadmorv, impossible de l'approcher sans que l'un des Pokémon soit empoisonné.

"Hrafn ! Cyclone puis Vive-Attaque !"

Le rapace se mit à battre des ailes en direction du Grotadmorv pour disperser le nuages empoisonné. Au même moment, Caim qui encaissait l'attaque du Simiabraz lança l'attaque Riposte, retournant une baffe monumentale au singe de feu.
Le nuage finit par n'être plus que quelques poches de gaz violettes et Hrafn fonça sur le Grotadmorv bec en avant. Le Laggron lui, s'était mit à cogner le sol avec une force incommensurable, lançant une attaque séisme qui serait efficace contre les deux adversaires.
Le champs de bataille avait une certaine beauté et le temps était suspendu tandis que le jeune dresseur retenait son souffle. Son Roucoups fonçait en piqué sur la Grotadmorv, l'énergie qui le traversait pour augmenter sa vitesse luisant à travers lui. Le Laggron cognant le sol de toute sa force, celui-ci commençant à s'éventrer tandis que le Simiabraz se préparer à sa prochaine attaque et que le pokémon multicolore cherchait à encaisser l'attaque du rapace en augmentant ses capacités défensives. La scène était digne d'un tableau de peintre particulièrement épique, montrant tout les dresseurs et le lien qui les unissait à leurs pokémon. L'issue était loin d'être déterminée et tout ceci ne faisait que commencer. Un frisson parcourait Ivar et le temps reprit soudainement son cours, laissant de nouveau place au déluge d'attaques et à la concentration.



©️ Nephilith pour EPICODE.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 2632
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 27 Sep - 23:18
Harmonie de saveurs




Alors que nous entrions de nouveau dans l’arène derrière Artémis, il fallait bien avouer que la foule était loin très loin, d’être pour nous. Elle était d’ailleurs composée de quelques-uns des dresseurs qui nous avaient vu affronter leurs collègues au tour précédent, mais d’autres s’étaient greffés à eux, créant un grand mouvement de foule autour de nous, ayant pour épicentre la silhouette de la jeune blondinette. Mais ce n’était pas parce qu’elle était chez elle, entourée de ses amis, que j’allais la ménager. C’était notre premier affrontement et j’avais hâte de pouvoir tester la puissance de l’une de mes concurrentes directes. Elle avait beau avoir pris une pause de deux mois, elle n’en restait pas moins, pour moi, qu’une des dresseuses les plus prometteuses de la région. Je saisis donc en main la pokéball de Caim. Il était bien sûr totalement exclu de le faire Méga-évoluer durant le combat, à part si Artémis avait, depuis le temps, réussi à entrainer cet Embrylex qu’elle voulait tant capturer jusqu’au point d’elle aussi recevoir une Méga-gemme. De toute façon, il ne servait plus à rien de supposer, le combat avait débuté.

Bien sûr, à mes côtés, se tenait Hafrn, le pokémon fétiche d’Ivar. Je fis alors apparaitre Caim, le Laggron Gris, qui sorti de sa pokéball, dévisageant Artémis et Ella, avant de porter son attention sur l’employé du restaurant et son Simiabraz. Le désavantage tactique n’était donc plus du même côté. Cela dit, le niveau était loin d’être le même lui aussi. Le duo en face de nous avait indéniablement l’habitude de combattre côte à côte ce qui compliquait beaucoup les choses. D’ailleurs, ils prirent les devants, me surprenant. La tactique était plutôt bien rodée, et ils exploitaient bien les points forts de chacun des deux pokémons. Ella était en retrait, se préparant à tenir les assauts en augmentant la défense. Plus rapide que le pokémon poison, le Simiabraz était lui passé à l’offensive, visant directement le plus gros danger pour lui : Caim. Je ne pus m’empêcher de sourire. Il était plutôt risqué de venir au corps à corps de mon Laggron. Il encaissa l’attaque rapide du Simiabraz, mais celui-ci avait ouvert sa garde.

« Caim ! Riposte ! Maintenant ! » Alors qu’il encaissait le coup, le Laggron emmagasina de l’énergie pour porter un puissant coup de poing en réponse à celui qu’il venait de subir. La frappe atteignit le pokémon feu en plein abdomen, et le coup le propulsa de nouveau aux côtés d’Ella qui avait déchainé un immense nuage toxique autour du terrain. Heureusement, Ivar avait réagi, utilisant les puissants courants d’air provoqués par les ailes du pokémon vol pour repousser le nuage toxique qui partit s’écraser contre les spectateurs qui poussèrent des cris de protestation. Puisque le terrain était dégagé, et que nos deux adversaires étaient regroupés, je passais à nouveau à l’attaque.

« Caim, utilise séisme ! » Le Laggron poussa un rugissement, avant de frapper puissamment le sol de ses deux poings, secouant considérablement l’arène. Je priais tout de même pour que les fondations tiennent bon, même si je n’en doutais pas trop. Le restaurant avait dû voir passer beaucoup de dresseurs, dont certains étaient surement meilleurs et plus puissants que nous. Dans tous les cas, l’attaque semblait avoir fait son petit effet, et Ivar était déjà en train de foncer sur le pokémon d’Artémis. Je me retrouvais donc face au Simiabraz et son dresseur qui semblait réfléchir. Attaquer le Laggron au corps à corps devenait compliqué, et il opta pour une autre solution.

« Chili ! Danse-flamme ! » Le Simiabraz rugit en réponse à mon Laggron, et une floppée de flames s’échappèrent de sa gueule. Il ne fallut pas longtemps pour que le terrain entier soit cerné par les flammes, augmentant considérablement la température de l’arène. Dans ce décor devenu apocalyptique, le coéquipier d’Artémis enchaina.

« C’est bien ! Maintenant Lance-flamme ! » Une nouvelle fois, le Simiabraz ouvrit sa bouche et un colossal jet de flammes en sorti. Quitte à utiliser des attaques moins efficaces sur mon type, il souhaitait surtout éviter le contact direct, et m’affaiblir à petit feu, sans mauvais jeu de mot. Mais c’était aussi ce que j’attendais. Le Laggron encaissa de nouveau de plein fouet, sans chercher à esquiver. Au lieu de disparaitre après l’avoir percuté, les flammes tournèrent devant lui, formant une sorte de boule rose/violette, couleur caractéristique de l’énergie de type Psy. Il savait déjà ce que j’allais lui demander, et je n’eus qu’à lui confirmer.

« Riposte avec Voile Miroir ! » Caim fit le même geste que s’il tapait violemment dans la balle violette, et cette dernière se transforma en un puissant rayon dirigé contre le pokémon feu qui, dans la cohue du combat, ne le vit pas venir, et se fit frapper de plein fouet.




© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 1269
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 28 Sep - 16:28

Harmonie de saveurs

Artémis Bleuette, Alexandre Diameet Ivar Northway
Ce n'était pas étonnant qu'Alexandre utilisa Séisme. Artémis ne s’inquiétait d'ailleurs pas tant que ça, Ella était assez résistante pour survivre l'attaque de type Sol, d'autant plus grâce à Acidarmure. Les tremblements firent donc leur effet, l'équipe des employés se trouvant déstabilisés l'espace d'un instant et les Pokémon prenant un coup assez conséquent, puisque Séisme tapait dans leur faiblesse. Mais le combat n'était pas terminé, et Artémis comptait bien montrer ses quelques talents.

"Ella, prépare toi, il arrive !" prévint-elle en gardant son regard posé sur l'oiseau d'Ivar.

La tactique de départ était momentanément brisé pour laisser place à des duels séparés. Chili face à Caim, et Ella contre Hrafn. Ce n'était pas plus mal, la blonde ne saurait trop comment s'occuper du Laggron ennemi, se battre contre le Pokémon oiseau lui plaisait bien plus. Ce dernier, après avoir dissipé le nuage toxique de la Grotadmorv, descendit en piqué pour lui infliger des dégâts. Artémis se demandait s'il avait autre chose en tête, mais n'eut pas le temps de penser à un plan de secours au cas ou. Aussi, elle mit son plan à exécution une fois le Roucoups à bonne distance.

"Abri ! lança-t-elle. Attrape le ensuite et Crochet Venin !"

Le plus important était d'empoisonner leur ennemi. La Grotadmorv d'Alola suivit donc les instructions, invoquant avec un cri éthéré une barrière translucide sur laquelle vint se heurter le Pokémon oiseau. Ce dernier, sonné après le choc probablement inattendu, se trouvait à une distance parfaite pour Ella. Les deux bras flasques de la créature attrapèrent alors les ailes de l'oiseau pour que la type Poison puisse mieux le croquer. Les cristaux toxiques flottant dans le corps visqueux de la créature se plantèrent dans l'aile gauche du Roucoups, qui dut sentir très rapidement les effets de l'empoisonnement. Cela fait, la Grotadmorv laissa l'oiseau s'échapper de son étreinte. Artémis soupira un coup, elle avait au moins réussi ça.

De l'autre côté, le Simiabraz n'avait pas l'air de s'en sortir aussi bien lui. Les flammes ne faisaient pas autant de dégâts que voulus face au double type Eau et Sol, et le chimpanzé venait de se prendre un retour d'attaque qui avait du bien l'endommager. Artémis se dit qu'il était probablement temps de revenir à leur technique de départ. Elle lança donc un regard vers son équipier, qui avait l'air de profiter du match vu son sourire. Il hocha la tête, comprenant ce que la blonde allait lui dire, et il donna ainsi ses prochains ordres :

"Chili, revient par ici, dit le cuistot sans donner plus de détail. Je compte sur toi Arté !
-Ella, Gaz Toxik encore une fois, et Bombe Acide !"

Le duo de Pokémon se retrouva donc, le chimpanzé de feu bondissant pour se réfugier derrière la Grotadmorv qui invoquait à nouveau un nuage violacé. Artémis savait bien qu'il serait vite dissipé comme le premier, mais cela faisait tout de même gagner un certain temps. Le brouillard intoxiqué cachait de nouveau l'équipe des employés et on ne pouvait voir ce qu'il se tramait de l'autre côté, mise à part qu'Ella s’apprêtait à envoyer des attaques Bombe Acide à tout va. Plusieurs grosses bulles gorgées de poison sortirent alors du nuage empoisonné dans toute les directions. Ella ne pouvant pas viser, Artémis ne voulait que gagner un peu plus de temps pour que le Simiabraz termine de préparer son attaque Lance-Soleil. La blonde se mit à nouveau à rire légèrement. Décidément, les combats l'amusaient autant qu'ils la stressaient.
 
©️S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Johto
Expérience : 998
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 28 Sep - 19:48

Artémis Bleuette & Alexandre Diame & Ivar Northway
Harmonie de saveurs


L'attaque du Laggron fit de gros dégâts aux deux adversaires, cependant Hrafn eut moins de chance de son côté. Au moment du contact de l'attaque, le Grotadmorv d'Artémis se protégea derrière une barrière bien placée et le Roucoups, sonné, avait été suffisamment distrait pour que le pokémon poison puisse l'attraper. La morsure empoisonnée avait été efficace et imprévisible et Hrafn mordu à l'aile gauche endura le choc difficilement. Une fois le coup porté, le rapace revint plus proche de son dresseur. Heureusement, son vol ne semblait pas être handicapé par sa blessure à l'aile. Cependant le pokémon était empoisonné et perdrait rapidement toute sa force vitale.
Ivar avait sous-estimé Ella, ne connaissant que peu Grotadmorv. C'était visiblement une créature capable d'encaisser de lourds dégâts sans broncher, ce qui contrait la stratégie offensive que le dresseur de type Vol avait monté. Il poussa un juron, se forçant à se concentrer sur le match. Il ne pouvait pas se laisser faire ainsi, c'était trop bête.

Pendant ce temps, le Simiabraz harcelait Caim, essayant d'éviter son contact, son dresseur savait pertinemment qu'un autre coup lui serait fatal. Après un regard entendu entre la serveuse occasionnelle et le cuistot, le singe de feu revint derrière le Grotadmorv qui se mit à exhaler de nouveau ses vapeur fétides, se préparant visiblement à attaquer. Quoique le pokémon feu voulut préparer, cela prendrai du temps et le Grotadmorv devait le couvrir. C'était le moment qu'attendait Ivar, il pourrait en profiter pour laisser libre court à la rapidité de son compagnon.

"Hrafn, vive-attaque pour foncer dans le nuage ! Esquive les attaques du Grotadmorv seulement quand elles vont te toucher !

Le duo d'adversaires devait s'attendre à ce que Hrafn dissipe le nuage, pourtant celui-ci pouvait repérer ses adversaires dans la brume violacée grâce à sa vue perçante. De plus,
il était déjà empoisonné, le gaz n'aurait donc que très peu d'effet sur lui. En deux battements d'ailes, le Roucoups prit de la hauteur et l'énergie de l'attaque amplifia sa vitesse tandis qu'il piquait sur les combattants. Il vrilla entre les bombes acides, celle-ci ne le touchant pas et il disparut dans le Gaz Toxik, quelque part entre les deux pokémons.

"Maintenant ! Cyclone sur le Simiabraz, cloue-le moi contre le mur !"

C'était un mouvement suicidaire, il le savait, mais Hrafn se tiendrait surement hors de portée du Grotadmorv et le Simiabraz serait trop occupé au lancement de son attaque, sûrement destinée à mettre le Laggron hors d'état de nuire. Le cri strident du rapace se fit entendre dans la mêlée tandis que le nuage se dégageait entre lui et le singe de feu. Bientôt, le Simiabraz chancela, reculant de plus en plus. Hrafn battait frénétiquement des ailes et l'attaque gagna rapidement en puissance et finalement le Simiabraz perdit ses appuis et fut propulsé à vitesse croissante, passant entre Artémis et le cuistot dans un souffle d'air. Il percuta le mur violemment.

"Cru-Aile ! Enfonce-le complètement !"

Les bourrasque cessèrent et Hrafn suivit son adversaire, filant toutes ailes dehors pour le toucher. Les deux membres ailés luisaient à cause de l'énergie de l'attaque tandis que la distance entre les deux pokémons se réduisait. Artémis et le cuistot durent sentir le vent souffler autour d'eux quand le rapace fila entre les deux dresseurs, vrillant habilement pour ne pas les toucher. Ivar retenait sa respiration, espérant qu'il ait assez perturbé le Simiabraz pour l'achever. Il savait qu'Alexandre s'occuperait du Grotadmorv de son côté. Au stade ou ils en étaient, soit ça passait, soit c'était la défaite pour le jeune homme et il devrait compter sur son camarade.



©️ Nephilith pour EPICODE.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 2632
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 29 Sep - 12:00
Harmonie de saveurs




Visiblement, nos adversaires avaient vite compris que le un contre un n’était pas nécessairement à leur avantage, et ils s’étaient de nouveau regroupés. Laggron avait beau être costaud, il encaissait beaucoup d’attaques de nos adversaires respectifs, et, sans être au bord du K.O non plus, laisser le combat s’éterniser n’était pas vraiment une bonne idée pour Ivar et moi, notamment à cause du poison qui envahissait à nouveau le petit stade. Je ne voyais rien à cause du gaz toxique, et, soudain, des balles d’acides en surgirent. Pour ne pas risquer qu’Hafrn soit blessé, et sachant pertinemment que le Laggron était particulièrement résistant au type poison, je décidais de les encaisser. Les attaques d’Ella étaient plutôt puissantes, et je n’allais pas pouvoir les encaisser beaucoup plus longtemps. Alors qu’Ivar, me surprenant d’ailleurs un peu, se jetait dans le gaz toxique, je décidais de contre-attaquer.

« Caim, utilise clairvoyance ! » Il me fallait au moins ça. L’attaque était certes surtout utilisée pour contrer des équipes comme celles de pokémons spectres, mais elle permettait surtout de détecter l’aura des pokémons, à la manière, quoique bien plus grossière, d’un Lucario. Caim pouvait maintenant un peu mieux déceler la position du pokémon poison. Je lui donnais alors la suite des consignes, un petit sourire en coin.

« Vas-y, maintenant utilise Boue-Bomb sur Ella ! Et enchaine ! » Le Laggron raffermit alors ses muscles, prenant un solide appui sur le sol déjà abimé de l’arène du restaurant. Il ouvrit en suite la gueule, propulsant une puissante balle de boue dans la direction d’Ella. Il n’attendit pas qu’elle touche pour en enchainer d’autres, devenant une véritable artillerie immobile, et répondant aux attaques précédentes de la grotadmorv colorée. Je le laissais continuer un moment, sachant qu’il ne toucherait peut-être pas chacune des attaques mais qu’au moins elles ne seraient pas affectées par l’augmentation de la défense du pokémon ténèbres grâce à son Acid Armure.

Je sentis alors qu’Ivar avait à peu près réussi à contrer le lance-soleil du Simiabraz. Il fallait dire que, si une attaque aussi puissante touchait Caim, avec sa faiblesse, il risquait de prendre des dégâts colossaux. Mon ami venait donc de m’ôter une considérable épine du pied, même si le combat était plutôt serré. Puisque les deux pokémons adverses étaient regroupés, je décidais de lancer une attaque de zone, persuadé qu’Hafrn réussirait à l’esquiver en volant. Si elle faisait mouche, elle risquait d’infliger d’importants dégâts à nos adversaires. Elle était d’ailleurs super efficace contre le Simiabraz et, même si elle ne l’était pas spécialement pour Ella, encore une fois son Acidarmure ne lui serait d’aucune utilité. Enfin, cette offensive permettrait à mon Laggron de rester hors de portée du nuage toxique ce qui, si Ivar venait à tomber, me permettrait de pouvoir tout de même continuer le combat.

« Caim ! Utilise Ocroupie pour les attaquer tous les deux ! » En rugissant, le Laggron forma une grande vague d’eau marronâtre qu’il propulsa sur les nos deux adversaires. La lame d’eau était grande, mais surtout large, et il serait difficile pour Ella et le Simiabraz de pouvoir l’éviter. Je savais toutefois qu’Artémis risquait d’avoir encore un ou deux coups en réserve, et je me doutais que le combat n’était pas encore fini. La foule était à présent plus calme, sans doute parce que le champ de bataille était devenu bien moins lisible et compréhensible avec toutes les attaques qui avaient été lancées. De plus, l’affrontement était serré, et le dénouement semblait encore bien indécis.




© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Méridian-
Sauter vers: