:: Mhyone :: Méridian Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Harmonie de saveurs - Alexandre Diame et Ivar Northway

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 1269
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 1 Oct - 22:20

Harmonie de saveurs

Artémis Bleuette, Alexandre Diameet Ivar Northway
Artémis fut surprise d'entendre les ordres d'Ivar. Envoyer son Pokémon en plein dans la brume empoisonnée ? C'est vrai qu'il n'avait plus rien à perdre puisque l'oiseau l'était déjà gravement, mais tout de même c'était une offensive plutôt téméraire. Aussi, elle ne sut trop quoi faire devant la rapidité du Roucoups à rejoindre l'autre côté du nuage. La suite des événements était maintenant plus clair. Il allait évidement tenter sa chance sur le Simiabraz pour le finir, puisqu'il était l'attaquant de l'équipe. Alors qu'Artémis allait ordonner à sa Grotadmorv de s'interposer pour faire bouclier, elle entendit un cri rauque de la part de son Pokémon, qui venait d'encaisser une attaque Boue-Bombe puissante. La blonde haussa les sourcils, et en plissant les yeux pour mieux voir ce qui se tramait de l'autre côté, elle comprit vite que le Laggron avait visiblement opté pour la même technique qu'elle. Attaquer à l'aveugle dans le nuage. Du moins, c'est ce qu'elle pensait.

"Ella, Liliput ! Évites-en le plus possible," dit la jeune femme.

La Grotadmorv obéit, rétrécissant son corps pour tenter d'esquiver le plus de projectile boueux. La tentative l'empêcha de se prendre toutes les attaques, mais la type Poison était tout de même bien amochée des quelques unes qui la touchèrent. Artémis afficha une moue perplexe. De l'autre côté, le pauvre singe de feu ne tenait plus sur ses appuis, et il s'envola littéralement, passa entre les dresseurs employés pour s'écraser contre le mur derrière eux. La demoiselle poussa un cri de surprise en sursautant, n'ayant pas imaginé une telle force. Elle posa une main sur sa poitrine, toujours un peu choquée, mais n'eut pas le temps de se remettre que le Roucoups suivit, passant à toute allure. Artémis ferma les yeux, sentant le vent qui accompagnait l'oiseau dans son mouvement sur son visage.

"Mach Punch maintenant ! lança le cuistot à coté de la blonde. Envoie le sur Ella !
-Quand il est à portée, Détricanon !"

C'était un peu l'action de la dernière chance. Les deux dresseurs savaient que même s'ils mettaient au tapis le Roucoups, le Laggron était toujours trop avantagé pour qu'ils puissent le vaincre. Alors que l'oiseau s'approchait dangereusement du Simiabraz, ce dernier le devança dans son assaut, reprenant ses appuis rapidement avant de balancer son poing droit dans le Pokémon oiseau qui ne dut pas s'y attendre. Ce dernier, coupé dans son élan, fut propulsé dans la direction de la Grotadmorv qui l'attendait de pied ferme. Le Laggron de l'autre coté n'avait pas encore lancé son attaque aquatique, ce qui laissa le temps à Ella d'attraper Hrafn au vol pour mieux l'avoir avec son attaque. Pour la seconde fois du combat, la Grotadmorv tenait fermement le Roucoups dans ses bras alors que Détricanon se préparait. Le corps putride de la créature enflait à vue d’œil, et même Artémis ne pouvait s'empêcher de détourner le regard en riant nerveusement. C'était vraiment dégueu. La Grotadmorv se ayant presque doublé de volume, elle relâcha enfin toute l'énergie et le poison accumulé pour l'envoyer en plein sur le Pokémon oiseau, qui ne dut pas particulièrement aimé ça.

La blonde se crispa en voyant l'état de son adversaire suite à l'attaque, mais elle n'eut encore une fois pas le temps de trop s'en inquiéter puisqu'une vague d'eau sale s'élevait du côté du Laggron. L'attaque promettait de gros dégât à la fois pour la Grotadmorv et pour le Simiabraz. Aucun des deux ne pouvaient d'ailleurs l'éviter, le singe n'ayant nulle part où grimper et Ella se trouvant toujours ancré au sol et trop lente. Artémis se dit que c'était déjà la fin du combat avec une moue déçue. Elle aura fait de son mieux, et puis perdre face à Alexandre était plutôt prévisible. Elle observa donc l'eau croupie s'étendre sur tout le terrain pour frapper de plein fouet les deux Pokémon, qui se trouvèrent très affaiblis par l'assaut. Le chimpanzé de feu ne pouvait d'ailleurs plus tenir debout, et fut déclaré inapte à continuer le combat par l'arbitre. Son dresseur fit revenir le Pokémon dans sa Pokéball en murmurant des félicitations avant d'envoyer un regard amusé vers la blonde. Son Pokémon à elle aussi était mal en point, et quelques secondes plus tard il fut également mis hors combat.

La demoiselle rappela sa Grotadmorv en soupirant, soulagée. Les combats Pokémon c'est amusant mais très stressant. La foule qui s'était tu pendant un long moment, se réveilla d'un seul coup, soulevée par la victoire des challenger. Des bravo et des félicitations fusaient, mais on pouvait toujours voir quelques regards jaloux tâcher le tableau. Artémis observa l'état pitoyable du terrain l'air perplexe. La prochaine fois elle saura qu'il ne faut pas proposer de combat à Alex.

"Bon, super combat, tu diras à tes petits amis que c'était marrant mais que j'ai du boulot moi, dit le coéquipier de la demoiselle en lui envoyant un clin d’œil grossier. Je te laisse le plaisir de donner les récompenses pendant que je prépare les plats.
-O.. Ok, répondit la blonde alors qu'il s'enfuyait déjà au petit trot vers l'étage supérieur. Mmh."

Elle le suivit donc vers la salle intermédiaire pour attendre ses amis. Lorsque ces derniers arrivèrent, un grand sourire s'étira sur le visage d'Artémis alors qu'elle bondissait presque vers eux pour les féliciter.

"Bravo ! C'était un combat super sympa, j'espère qu'on était pas trop mauvais, on a pas l'habitude des clients calés en dressage, lança-t-elle sans perdre son sourire. Si jamais vous voulez soigner vos Pokémon maintenant, laissez vos Pokéball à mes grands-parents, ils s'occuperont de tout. Promis ils vous les rendront entiers. En tout cas je m'attendais pas à ce que vous nous écrasiez ! Vous êtes super forts vous deux !"
 
©️S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Johto
Expérience : 998
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 2 Oct - 1:36

Artémis Bleuette & Alexandre Diame & Ivar Northway
Harmonie de saveurs


Ivar jura quand il dut rappeler son Roucoups. Maintenant il ne pouvait plus compter que sur Alexandre et son Laggron, Hrafn étant tombé K.O quand le Simiabraz l'avait jeté sur le Grotadmorv qui l'avait ensuite achevé. Il aurait besoin de soin sérieux.

"C'est bien mon grand, tu as fait tout ce que tu pouvais. Je suis fier de toi."

C'est donc avec une légère déception que le jeune homme croisait les bras après avoir remit la pokéball de Hrafn à sa ceinture, encourageant Alexandre d'un mouvement de tête pour ne pas le déconcentrer. Bientôt, la vague d'eau du Laggron frappa leurs deux adversaires qui finirent par tomber eux aussi. Ivar lâcha un grand sourire et vint frapper la main de son camarade pour le féliciter. Ils avaient gagné ! A eux la récompense !
Le terrain était dans un sale état, tandis que l'eau s'infiltrait dans les fêlures causées par le Séisme de Caim. Le combat avait été serré et la zone n'était plus qu'un amas de terre fendue et mouillée. Ivar sentait l'adrénaline s'évacuer et il réprima un bâillement. La tension du combat s'évaporait avec le stress et la fatigue s'emparait du jeune homme. Ce n'est qu'à ce moment là qu'il remarqua que les applaudissements pleuvaient sur eux, la foule avait retenu son souffle jusqu'alors, semblant aussi tendue que les dresseurs durant ce combat. Maintenant, elle félicitait les combattants qui leur avaient donné un spectacle digne du standing du restaurant. Cependant, quelques regards jaloux entachaient toujours certains visages, particulièrement chez les jeunes hommes.

Artémis et le cuisinier avaient déjà disparu, la première les attendant certainement dans la salle intermédiaire tandis que le second était sans doute retourné au travail. Ivar avait soudainement faim et il lui tardait de partager ce repas avec ses camarades, bien qu'il soit curieux d'enfin connaître cette récompense et qu'il estimât qu'Alexandre la méritait mieux que lui. Après tout, c'était lui qui avait gagné le combat, au final.

Le jeune dresseur se dirigea donc vers la salle intermédiaire, entrant dans la pièce. Artémis bondit rapidement à leurs côtés pour venir les féliciter, arborant un large sourire contagieux.

"Bravo ! C'était un combat super sympa, j'espère qu'on était pas trop mauvais, on a pas l'habitude des clients calés en dressage,
lança-t-elle sans perdre son sourire. Si jamais vous voulez soigner vos Pokémon maintenant, laissez vos Pokéball à mes grands-parents, ils s'occuperont de tout. Promis ils vous les rendront entiers. En tout cas je m'attendais pas à ce que vous nous écrasiez ! Vous êtes super forts vous deux !"

"C'est surtout Alexandre qu'il faut féliciter ! Hrafn et moi n'avons pas servi à grand chose, surtout à vous déconcentrer. Puis vous vous êtes très bien débrouillés, on ne vous a pas tant écrasé que ça, l'issue du combat était impossible à déterminer jusqu'à la fin, répondit le garçon en souriant toujours. Je savais que tu es une bonne dresseuse, mais je ne pensais pas à ce point !"

Il était sincère, Artémis et son Grotadmorv l'avait étonné. Bien sûr, il ne l'avait jamais sous-estimé et pour autant il était surprit de sa force. Si elle y arrivait, elle ferait une bonne championne d'arène. Son sourire s'élargit encore alors qu'il faisait pivoter son regard pâle entre ses deux compagnons.

"Bon, on nous a promit une récompense il me semble ! Il me tarde de savoir ce que c'est. Puis on a un repas à partager, aussi, je meurs de faim."

De nouveau il croisa les bras, attendant que la maîtresse de maison les dirige vers la suite des événements, pressé de connaître cette fameuse récompense que tout le monde semblait absolument vouloir et de se restaurer. Bien sûr, il n'oubliait pas son pokémon et ne manquerait pas de le prêter aux bons soins des grand-parents de la belle.




©️ Nephilith pour EPICODE.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 2632
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 2 Oct - 14:07
Harmonie de saveurs




La vague d’eau sale avait frappé de plein fouet les deux pokémons adverses, alors que Hafrn tombait finalement K.O à cause de l’empoisonnement. Le pokémon vol s’était courageusement battu malgré le fait que la conjoncture des évènements ne soit pas à son avantage. Ivar avait su utiliser les points forts de son compagnon pour nous permettre de remporter la victoire ce qui n’avait sans aucun doute pas dû être une mince affaire pour lui. J’oubliais parfois que mon ami n’avait pas autant d’expérience que pouvaient en avoir Artémis ou moi. Pourtant il palliait sans difficulté à ce manque, signe qu’il nous rattrapait tout de même à vue d’œil. Dans tous les cas, nos adversaires s’étaient avoués vaincus et avaient rappelé leurs pokémons, nous concédant la victoire. Je jetais un œil un peu désolé à la zone de combat détruite, brulée et détrempée que nous laissions derrière nous. Pour ne pas partir comme un voleur, j’allais tout de même m’enquérir d’une éventuelle participation aux frais avec les propriétaires. Il fallait bien avouer que mon style de combat n’était pas nécessairement mesuré même si, cette fois-ci, je n’avais tout de même pas tout donné. Je repensais, un peu amusé, à l’état dans lequel s’était retrouvé l’arène de Tim après notre affrontement qui, lui non plus, n’avait pas vraiment eu de limites.

Le temps de sortir de mes pensées, je remarquais qu’Artémis et son partenaire avait quitté la salle qui était tout de même nettement moins hostile que tout à l’heure. La foule, galvanisée par notre victoire, nous assommait sous les félicitations et les applaudissements. Je les saluais avec un grand sourire, nullement gêné par les quelques regards jaloux qui persistaient. Après avoir un peu profité de notre victoire, je rejoignis Artémis et Ivar dans la petite salle d’attente dans laquelle nous nous étions retrouvés précédemment. Le cuisinier, partenaire d’Artémis, était déjà parti, nous laissant seuls avec la jeune femme qui nous félicita chaleureusement.

Je laissais donc Ivar répondre en premier, même si je soupirais, d’un air faussement exaspéré, lorsqu’il confia que j’avais tout fait. Ce n’était bien évidemment pas le cas, car nous avions simplement tous les deux joué notre rôle. En revanche, j’étais plutôt d’accord avec le fait que nos adversaires n’avaient en rien été décevants. Le combat avait été serré jusqu’au bout, et il aurait été bien difficile de parier sur un éventuel vainqueur avant nos ultimes attaques. Ivar semblait d’ailleurs enfin comprendre le réel niveau d’Artémis. La jeune femme n’en laissait pas paraitre, mais elle devait être l’une des dresseuses les plus talentueuses que j’avais pu croiser à Mhyone.

La seconde réplique d’Ivar me fit sourire. Visiblement, il ne voyait toujours pas le coup venir, ce qui, je devais bien l’avouer, m’amusait beaucoup. Je décidais donc de passer de nouveau à l’action, leur répondant à tous les deux.

« Déjà, Ivar est trop modeste. C’était un travail d’équipe et c’est uniquement grâce à ça que nous avons pu l’emporter. Et toi aussi, d’ailleurs, t’es trop modeste. Ce n’est pas comme si on vous avait roulé dessus, le combat était super serré, et, malgré quelques désavantages de types, vous nous avez donné du fil à retordre ! » Lançais-je en faisant un clin d’œil à Artémis, avant de poursuivre. « Quant à la récompense, je te laisse la donner à Ivar ! Moi j’vais aller donner ces pokéballs à tes grands-parents histoire de les remettre en forme, parce que, mine de rien, je vous rappelle que j’affronte Elise tout à l’heure. » Lançais-je sur un ton amusé, faisant un sourire complice à Artémis. Je récupérais alors les pokéballs des différents pokémons blessés pour les confier aux doyens, laissant les deux tourtereaux en paix.




© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 1269
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 2 Oct - 23:29

Harmonie de saveurs

Artémis Bleuette, Alexandre Diameet Ivar Northway
Les deux jeunes gens ne tardèrent pas à rejoindre la salle intermédiaire où les attendait Artémis. A peine arrivés, ces derniers tombèrent sous les félicitations de la blonde, qui étaient particulièrement contente suite à ce combat. Et apparemment, son sourire était contagieux, car Ivar lui répondit aussitôt avec le même sourire que la blonde. Cette dernière écoutait avec attention le blondinet tout en l'observant de ses yeux verts. Elle ne put s'empêcher de froncer un sourcil lorsqu'il renvoya tout le mérite à Alexandre. La demoiselle se souvenait très bien des nombreuses fois où le Roucoups avait été une véritable plaie durant l'affrontement, et malgré la force indiscutable d'Alex, Ivar avait également été très impressionnant durant l'affrontement. Artémis ne fit toutefois pas de remarque, et afficha à nouveau un air enchanté en écoutant la suite.

Les compliments sortis de la bouche du dresseur transformèrent le sourire radieux de la blonde en un plus petit et timide. Ne sachant quoi répondre à cela, elle se réfugia dans le silence et attendit qu'Ivar reprit la parole. Ce que ce dernier fit, mais en abordant un sujet qui n'arrangeait rien à l'embarras naissant de la blonde. La récompense, qu'Ivar avait l'air impatient de recevoir, fit monter le rouge aux joues d'Artémis qui se retrouva à nouveau incapable de répondre. A la place, c'est Alexandre qui prit la parole. Il revint sur le combat, complimentant les deux dresseurs blonds de leurs performances respectives. Artémis se détendit un peu, trouvant enfin la présence d'esprit de répondre avec une phrase décente :

"Bon, bon, si vous le dites alors je vous crois," concéda-t-elle avec un léger sourire.

Mais alors qu'elle pensait le sujet de la récompense déjà oublié, Alexandre rebondit sur les paroles d'Ivar avec un de ses fameux clins d’œil. Les choses s'étaient d'un coup accéléré pour Artémis alors que le jeune homme aux cheveux violets s'éclipsaient déjà pour confier ses Pokémon aux propriétaires du restaurant. Propriétaires qui seraient évidement bien trop curieux quant à ce qu'il se tramait dans la petite salle.

La voilà donc seule, rouge comme une tomate, face à un Ivar complètement ignorant de la situation. Le jeune homme ne devait d'ailleurs pas comprendre la soudaine gêne de la blonde, qui réfléchissait à une bonne manière d'annoncer la nouvelle. Ce n'était pas le bisou en lui-même qui la tracassait -quoique si en fait. Elle s'était en quelque sorte faite à l'idée de devoir déposer ses lèvres sur la joue d'un étranger. Mais maintenant que c'était quelqu'un qu'elle connaissait, et plus spécialement Ivar, la situation était un peu plus embarrassante pour la demoiselle. Elle qui pensait auparavant que le faire à une connaissance serait mieux, elle se sentait idiote d'avoir même proposé.

"Oui la récompense, alors les lots étaient eumh : une CT, un Pokébloc, lâcha enfin la blonde de manière un peu hésitante. Et euh un bisou. Je précise que tout ça c'était l'idée des proprios, si ça te met mal à l'aise c'est pas grave hein."

Elle y pensait beaucoup trop et en faisait toute une histoire dans sa tête. La seule qui était très mal à l'aise dans la salle c'était évidement elle, et malgré le peu de confiance qu'elle avait reprit après sa prise de parole, la blonde sentait toujours son cœur battre la chamade. La jeune femme se sentit soudainement ridicule d'attendre la réponse du blond, ce n'était qu'un petit bisou sur la joue, elle devait vraiment arrêter d'en faire toute un fromage. Prenant donc le peu de courage qu'il lui restait, la demoiselle aux cheveux dorés approcha son visage de celui d'Ivar. Le feu de ses joues ne s'était toujours pas éteint, mais sur le moment Artémis ne s'en souciait plus. Elle posa délicatement ses lèvres sur la joue du jeune homme pour y déposer un baiser avant de s'écarter à nouveau. Elle garda toutefois une certaine proximité, ne sachant pas ce qui arriverait ensuite.
©️S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Johto
Expérience : 998
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 3 Oct - 22:36

Artémis Bleuette & Alexandre Diame & Ivar Northway
Harmonie de saveurs


Le jeune blond souriait encore naïvement, tout enorgueillit qu'il l'était par leur victoire. C'était l'habituel moment après un combat, ou tous se félicitaient. Ivar était fier, autant du fait d'avoir gagné ce combat, que de celui de s'être entouré d'amis aussi puissants. D'après les dires rassurants d'Alexandre et le sourire chaleureux de la demoiselle, il comprit qu'ils l'estimaient en tant que dresseur et cela lui faisait plaisir.

Ce n'est que lorsque Alexandre parla lui aussi de la récompense que le jeune homme comprit enfin que quelque chose clochait dans toute cette histoire de tournoi. Ce n'est pas tant le fait que son camarade s'éclipsa qui mit la puce à l'oreille d'Ivar, que ce clin d’œil complice en direction d'Artémis. Puis pourquoi ne voulait-il par être présent pour cette fameuse récompense ? Après tout, il avait participé au combat lui aussi, il la méritait autant, si ce n'est plus que le jeune spécialiste.

Ivar suivit des yeux Alexandre qui s'éclipsait déjà et disparaissait de la pièce, le laissant alors seul avec la demoiselle. C'est quand il reposa son regard pâle sur Artémis qu'il remarqua qu'elle s'était empourprée et semblait être en proie à ses pensées. Le garçon se gratta l'arrière du crâne tandis qu'il sentait le feu lui monter aux joues à lui aussi, commençant à comprendre qu'un piège de son ami était en train de se refermer sur lui. Il entreprit finalement de refaire sa queue de Ponyta tandis qu'il détournait le regard et que la demoiselle se mettait enfin à parler.

"Oui la récompense, alors les lots étaient eumh : une CT, un Pokébloc, lâcha enfin la blonde de manière un peu hésitante. Et euh un bisou. Je précise que tout ça c'était l'idée des proprios, si ça te met mal à l'aise c'est pas grave hein."

Ivar darda son regard gris sur la jeune femme, haussant un sourcil, visiblement surprit de la nouvelle. Il pensait que le plan de son camarade consistait à le laisser un moment seul avec la demoiselle pour qu'ils discutent, non que la récompense était un baiser d'Artémis. Il sentit soudainement ses joues s'empourprer encore plus alors que les éléments se reliaient lentement dans sa tête. Les regards jaloux, l'origine de la présence d'autant d'individus de sexe masculin dans le restaurant et l'insistance d'Alexandre. Le garçon avait été tellement heureux de revoir la demoiselle et de participer à un tournoi qu'il n'avait que peu pensé à une éventuelle récompense et encore moins à un cadeau de cette valeur.
Et tandis qu'il reliait tout les indices concernant le piège qui s'était refermé sur lui en cherchant quoi dire, son cerveau s'arrêta de fonctionner normalement alors qu'Artémis approchait son visage du sien. Elle vint déposer un léger baiser sur la joue du jeune homme qui s'empourpra encore plus, comme si c'était possible. Elle s'éloigna ensuite rapidement, bien qu'elle garda une certaine proximité avec lui. Artémis était aussi rouge que le blond et l'observait, visiblement indécise sur la suite des événements. La tête d'Ivar explosa alors qu'il se rendait compte que tout les participants au tournoi se battaient pour ce baiser et que c'était lui, Ivar Northway, spécialiste du Type Vol et dresseur débutant qui l'avait reçu.

La raison le quitta en même temps que son instinct de préservation. Il n'y avait plus aucun courage en lui, ni aucune peur, seulement un sentiment béât de joie et l'impression de flotter quelques centimètres au-dessus du sol. Il ne se rendit même pas compte qu'il posait une main maladroite sur la joue de la demoiselle en approchant son visage du sien, lentement, jusqu'à ce que leur lèvres se touchent.
Tout aussi lentement, il s'éloigna un peu et sourit à la belle, la main toujours posée sur sa joue. 



©️ Nephilith pour EPICODE.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 2632
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 4 Oct - 7:48
Harmonie de saveurs




Je ne pus m’empêcher de sourire bêtement en pensant à la surprise qui attendait Ivar. Après tout, c’était surtout pour ça que nous avions combattus tous les deux, même si le jeune homme n’en avait probablement aucune espèce d’idée. Je tâchais alors de retrouver les aïeuls de la jeune blonde, car, même s’il s’agissait avant tout d’une excuse pour laisser les tourtereaux tranquilles, il fallait tout de même que je m’atèle au soin des pokémons blessés durant le combat. Sur le chemin, je croisais quelques personnes qui me félicitaient de plus belle, que je remerciais distraitement. Je parvins à retrouver les grands-parents d’Artémis, qui s’étonnèrent de me voir, les bras chargés de pokéballs. Je leur lançais alors.

« Et me revoilà ! Dites, vous pourriez jeter un petit coup d’œil aux pokémons ? Je dois affronter Elise après, et je me sens aussi un peu coupable d’avoir tant forcé pour le combat. » Dis-je joyeusement, en leur faisant un petit clin d’œil. Forcé était tout de même un terme un peu fort, mais, au vu de l’état du terrain, il paraissait parfaitement adapté. La grand-mère me répondit alors.

« Oh ? Tu affrontes la Ligue ? » Me demanda-t-elle, semblant étonnée, avant de poursuivre. « Cela dit, c’est logique, tu as l’air d’être au niveau. Je connais peu de dresseurs capables de rivaliser avec l’équipe que forment Joe, le cuisinier, et ma petite-fille. En revanche, je pensais que tu attendais ta… récompense. » Me dit-elle, amusée, faisant rire son mari. Un fin sourire se dessina sur mon visage.

« Oh, ça ? » Répondis-je. « En réalité, c’était surtout pour rendre service à deux amis. Il faut dire que, connaissant les deux, ça risquait de prendre pas mal de temps sans ça. » Lançais-je, amusé, faisant sourire la vieille dame.

« Ah. Je vois. » Dit-elle simplement, regardant son mari en souriant. Ce dernier prit alors la relève.

« Et bien… » Fit-il mine de réfléchir. « Comme le disait ma chère et tendre, il n’y a pas beaucoup de dresseurs capables de rivaliser avec Artémis. Alors disons que je donne ma bénédiction à ton ami ! » Sa réplique nous fit éclater de rire, tous les trois, car nous savions très bien qu’il n’y en avait nul besoin. Mais, visiblement, les grands-parents de la jeune femme blonde semblaient ravis de la nouvelle. Moi, j’espérais simplement que les deux tourtereaux n’avaient pas chômé en mon absence. Après tout, toutes les conditions étaient réunies, mais c’était à Ivar, ou Artémis, de faire le dernier pas. Je projetais alors de repartir les voir, et je saluais les deux aïeuls.

« Ivar est un très bon dresseur, donc je me fais pas de soucis pour les deux. » Dis-je, finissant de rigoler. « Bon je vais voir où ils en sont, parce que, s’ils trainent trop, on peut dire adieu au repas ! » Lançais-je avant de saluer chaleureusement le vénérable couple, et de redescendre dans la salle où j’avais laissé mes deux amis.

Lorsque j’arrivais, prêtant attention à ne pas rentrer comme un bourrinos, je jetais un petit coup d’œil dans l’interstice de la porte qui était légèrement entrouverte. Je ne voyais pas grand-chose, donc je choisissais d’ouvrir la porte doucement afin de me glisser tel un fantominus dans la grande salle d’attente. Visiblement, j’arrivais juste à temps pour le clou du spectacle. Je pus alors voir Ivar qui avait posé la main sur la joue de la jeune femme avant de l’embrasser doucement. La scène était plutôt touchante, mignonne même, et je détournais les yeux, m’appuyant sur le mur derrière moi, de l’autre côté de la pièce par rapport aux tourtereaux, attendant qu’ils aient fini. J’étais suffisamment éloigné pour qu’ils ne me remarquent pas tout de suite. Lorsqu’ils eurent terminé, je leur lançais avec un petit clin d’œil.

« Dites, c’est pas pour vous interrompre, mais il parait que l’repas va pas tarder à arriver. » Dis-je, amusé.



© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 1269
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 4 Oct - 19:17

Harmonie de saveurs

Artémis Bleuette, Alexandre Diameet Ivar Northway
Suite au baiser de la blonde, les deux jeunes gens étaient restés là l'espace d'un instant. Artémis s'était à peine écartée, à la fois embarrassée et désireuse de plus venant d'Ivar. Son regard émeraude restait donc fixé sur le jeune homme qui était tout aussi rouge qu'elle alors que ce dernier semblait encore assimiler l'action précédente de la blonde. Artémis perdait peu à peu espoir, lorsqu'elle croisa finalement le regard du dresseur qui approchait maintenant sa main. Le cœur de la jeune femme se mit tout à coup à battre la chamade alors qu'elle sentait le contact du blond sur sa joue et le visage de ce dernier s'approcher du sien. Leurs lèvres se rencontrèrent enfin en un baiser qui fit de nouveau monter le rouge aux joues de la blonde. Cette dernière posa ses mains sur le torse d'Ivar et ferma les yeux. Lorsqu'il s'écarta à nouveau, Artémis avait l'impression que son cœur allait sortir de sa poitrine. Le sourire du jeune homme fit également apparaître un léger sourire sur le visage de la blonde.

Soudain, comme sorti de nul part, Alexandre apparut dans la salle en envoyant un clin d’œil vers les deux jeunes gens. Artémis avait presque sursauté lorsqu'elle l'avait finalement remarqué, et la position dans laquelle elle se trouvait -c'est à dire collé à Ivar- la fit encore une fois rougir de honte. Assez lentement pour ne pas vexer le dresseur blond, la jeune femme s'écarta un peu à contrecœur avant de poser son regard sur Alexandre, qui avait l'air de trouver la situation très amusante. Dans un coin de sa tête, Artémis était contente que ce soit lui et pas d'autres qui les ai vu. Si ses grands-parents avaient été témoins de la scène... La demoiselle ne préférait pas y penser et tenta de reprendre consistance devant son ami aux cheveux violets.

"Eumh oui, le repas, commença-t-elle sur un ton qui trahissait sa gêne. Je vais faire un tour en cuisine pour voir en ça en est, retournez vous installer à la table. Ça devrait plus tarder de toute façon."

Vite vite, se sortir de là. Après avoir dit cela, la jeune femme se mit en marche vers l'escalier. En chemin, elle se retourna pour croiser le regard d'Alex, toujours l'air amusé, et d'Ivar, à qui elle offrit un sourire avant de monter les marches. Une fois en dehors du champ de vision de ses amis, Artémis souffla un bon coup et s'éventa d'une main. Elle calmait petit à petit ses rougeurs, mais la simple pensée du baiser avec Ivar faisait à nouveau battre son cœur. Elle traversa le restaurant sous le regard intrigué de quelques clients, certains ayant vite compris et d'autre trouvant simplement étrange le manège de la jeune femme. Avant d'entrer en cuisine pour croiser son ancien équipier de combat, Artémis passa devant ses grands-parents, toujours fichés ensemble, qui l’observaient avec un grand sourire. Leur petite-fille fit de son mieux pour les éviter, détournant le regard lorsqu'elle arriva à leur niveau. L'épreuve de la famille passée, Artémis poussa les portes de la cuisine pour prendre des nouvelles du repas qu'elle avait promis à ses amis.

Quelques minutes plus tard, la voila ressortie. Elle avait enfin reprit des couleurs et avait calmé son rythme cardiaque. La blonde rejoint donc la table où l'attendait ses amis et y déposa la carafe qu'elle avait récupéré au passage en cuisine. Elle afficha à nouveau un sourire en voyant les deux jeunes hommes.

"Me revoilà, j'espère qu'on vous fait pas trop attendre, s'enquit-elle en s'installant. Les plats sont presque prêts, ça devrait pas tarder."
©️S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Johto
Expérience : 998
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 4 Oct - 22:13

Artémis Bleuette & Alexandre Diame & Ivar Northway
Harmonie de saveurs


Le jeune homme se contentait de fixer la belle demoiselle en face de lui, qui avait posé sa main sur son torse. Tout en continuant de lui sourire, il remit en place une mèche de cheveux qui lui tombait sur le visage. Il n'aurait échangé ce moment intime pour rien au monde. Il avait d'abord eu peur de faire preuve de trop d'audace, ne sachant pas exactement ce qu'Artémis pensait de lui mais visiblement, la jeune femme était elle-aussi éprise du jeune homme.

Puis Alexandre sortit de nulle part, fidèle à son habitude. Le jeune homme aurait parié que son ami serait arrivé au moment le plus intéressant de ce doux échange. Et c'est ce qu'il fit, apostrophant les deux tourtereaux comme si de rien n'était, leur rappelant à tout les deux qu'un bon repas chaud les attendaient. Artémis s'éloigna de lui d'un mouvement gracieux, ne cherchant pas à l'offusquer puis elle se dirigea vers l'escalier qui menait au restaurant en lui-même. Alors que la demoiselle allait sortir de la pièce, elle se retourna, offrant un dernier sourire au jeune dresseur qui reprenait ses esprits. Une fois qu'elle fut sortie, il s'ébroua rapidement, comme un oiseau qui vient de prendre une douche fortuite. Il se tourna alors vers Alexandre, un sourire naïf encore posé sur les lèvres. Décidément, son ami ne faisait jamais rien au hasard et avait le sens de l'observation. C'est à la pensée de tout le stratagème de son camarade et apparemment, des grands-parents d'Artémis, qu'Ivar se mit à rire à gorge déployée, penchant la tête en arrière. Il reposa son regard pâle sur Alexandre.

"Tu devrais renoncer à ta vocation de dresseur et ouvrir une agence matrimoniale, lui dit Ivar en riant toujours à moitié. Je suis sûr que tu pourrais te faire de l'argent facilement. C'était donc cela, tout ces clins d’œil et cette récompense cachée."

Le jeune dresseur se remit à rire, semblant flotter sur un petit nuage. Il ne savait pas encore quelle sensation provoquait le fait de voler avec ses pokémons et pourtant, il fut persuadé que cela s'en rapprochait.

"Tu es au courant depuis le début, n'est-ce pas ? lui demanda-t-il en se calmant doucement. En tout cas, je t'en dois une, à titre de vengeance. Je sais que tu n'as pas besoin de moi pour courir les jupons, mais je te mettrai dans une situation similaire un de ces quatre."

Et c'est avec un nouveau rire que le jeune garçon se dirigea vers les escaliers. La demoiselle les attendait surement et les plats ne tarderaient pas à être déposés sur la table, de plus il avait diablement faim. Quand il arriva dans le restaurant, il sentit les regards se poser sur lui. La foule de dresseur semblait avoir remarqué son absence et celle d'Artémis, après tout il était l'un des champion du tournoi et la jeune femme le lot de récompense. Mais il n'eut cure des regards tantôt curieux, tantôt jaloux, dans un coin de sa tête il savait que cela serait arrivé tôt ou tard, bien qu'il ne s'en rendait pas encore compte. Il tira donc la chaise et s'installa à leur table, un sourire fier plaqué aux lèvres et tandis que son camarade faisait de même c'est avec un ton plus naturel mais tout aussi enjoué qu'il reprit la discussion sur un sujet complètement différent.

"Alors, tu es prêt pour ton combat ? Elise est sacrément forte, d'après ce qu'on dit. Tu as déjà pensé à une stratégie pour le combat ?"

Ivar était sincèrement intéressé par le combat de son camarade et ne manquerait pas d'aller le voir se battre. Après tout, il avait encore pleins de choses à apprendre et profiter de l'occasion pour en apprendre plus sur les stratégies de son ami et de la championne lui paraissait être la meilleure chose à faire. Puis quelque chose lui faisait dire qu'il passerait un peu plus de temps que prévu à Méridian, profitant de la victoire de son camarade, s'il l'emportait et surtout, de la proximité d'Artémis.



©️ Nephilith pour EPICODE.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 2632
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 5 Oct - 7:51
Harmonie de saveurs




Mon sourire s’élargit davantage en voyant le rouge aux joues de mes deux amis. Décidément, il n’y en avait pas un pour rattraper l’autre. Après tout, leur complicité sautait aux yeux dès le premier regard, et il n’y avait qu’eux pour ne pas l’avoir remarqué jusqu’alors. Mais j’étais plutôt content pour eux d’eux. Même si ce n’était qu’un baiser, ils avaient franchi un cap. Je m’étais d’ailleurs demandé s’il ne s’était pas déjà passé quelque chose entre eux avant aujourd’hui, mais, à en voir leur réaction, c’était bel et bien la première fois qu’il se rapprochaient autant.

Toujours était-il qu’Artémis nous avait faussé compagnie, prétextant de devoir s’enquérir de l’état de notre dîner. Nous étions donc seuls avec Ivar, qui devait bien se rendre compte que je l’avais un peu piégé avec toute cette histoire. Certes, ce n’était pas bien méchant, bien au contraire même, même si je devais bien avouer que la situation m’amusait beaucoup. Et le visage ébahi et épanoui de mon ami n’aidait certainement pas à me faire retrouver mon sérieux. Nous avions beau tous être différents, les réactions d’un homme amoureux étaient décidément bien similaires. Du moins de ce que j’avais pu observer durant ma courte vie. Ivar éclata alors finalement de rire, et je le suivais rapidement. A en croire ses paroles, il venait de se rendre compte de toute la tactique que j’avais mise en place depuis mon arrivée dans le restaurant. Je souris alors à mon ami, avant de lui répondre.

« En vérité, il n’y avait pas vraiment besoin d’une agence matrimoniale pour remarquer comment tu regardais Artémis dès ton arrivée. Je n’ai pas vraiment fait grand-chose d’autre que de te donner un petit coup de pouce pour concrétiser, on va dire. » Lui dis-je, amusé. « Et donc oui, c’était bien ça. Avoue que c’était tentant et que tu aurais fait la même chose ! En tout cas, c’est du gagné sur toute la ligne. L’objectif est rempli, et, en plus, nous avons disputé deux combats plutôt sympas ! » Lançais-je, amusé.

Je ne pus m’empêcher de sourire à la promesse d’Ivar de me rendre la pareille à jour, ne répondant rien et me contentant simplement d’arborer un sourire énigmatique. Non pas que je doutais de ses capacités à pouvoir le faire, mais il aurait sans doute assez peu d’occasions de passer à l’action. Après tout, nous étions, sur ce plan-là tout du moins, assez différent l’un de l’autre. Je retournais donc avec lui à notre table initiale. J’étais déjà affamé, mais cette histoire avait eu le don de m’ouvrir davantage l’appétit. Toutefois, le restaurant étant rempli, le temps d’attente risquait d’être long. Je commençais donc à passer le temps en observant, riant intérieurement, l’attitude encore béate d’Ivar. Ce dernier choisi alors de changer de sujet, me rappelant qu’effectivement, après ce moment, il faudrait tout de même que je me dirige vers l’arène d’Elise. J’allais répondre, mais Artémis fit irruption, nous annonçant l’avancée des préparatifs. Je la laissais s’installer, avant de répondre.

« Oh, super Arté ! » Lançais-je sur un ton enthousiaste. « J’ai hâte de pouvoir gouter la cuisine de tes parents. » Lançais-je avec gourmandise, avant de reporter mon attention sur Ivar pour répondre à sa question.

« Elise est forte, c’est vrai, comme les autres champions de toute façon. De ce que j’ai pu glaner à droite et à gauche comme informations, c’est justement sa capacité à briser les stratégies adverses qui est redoutée. Donc, même si je vois un peu comment procéder, je n’ai pas, pour l’instant, établi une stratégie ou une équipe prédéfinie, même si j’ai quand même ma petite idée, tu t’en doutes. D’ailleurs, ce sera surement Zagan qui commencera le combat ce soir, si ça t’intéresse Artémis ! » Dis-je en faisant un clin d’œil à la jeune femme. Après tout, elle envisageait elle aussi d’intégrer le pokémon ténèbres à son équipe, et voir combattre mon Tyranocif l’intéresserait peut-être.



© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 1269
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 5 Oct - 13:02

Harmonie de saveurs

Artémis Bleuette, Alexandre Diameet Ivar Northway
Lorsqu'Artémis revint à la table où ses amis l'attendaient, ces derniers étaient déjà en pleine discussion, aussi elle se fit discrète suite à son annonce. Comme auparavant, elle posa son menton dans le creux de sa main et portait son attention sur Alexandre puis Ivar en fonction de qui avait la parole. De ce qu'elle avait fini par comprendre, ils parlaient du futur combat d'arène qu'allait disputer le dresseur aux cheveux violets contre Elise. Artémis suivit distraitement la suite des dires de ses amis, son regard s'étant perdu l'espace d'un instant. Du moins, jusqu'à ce qu'Alex ajouta qu'il allait utiliser son Tyranocif, non sans envoyer un clin d’œil complice à la jeune femme. Cette dernière haussa les sourcils alors qu'un fin sourire se dessinait sur ses lèvres.

"Oh ! lâcha-t-elle, d'un coup très intéressée. Ce soir tu dis ? Peut être que je passerais te voir alors. Seulement si tu veux hein, je voudrais pas te déconcentrer."

Voir Alexandre se mesurer à l'ancienne maîtresse de la ligue intéressait beaucoup Artémis. Pas seulement parce qu'il était un dresseur exceptionnel et qu'elle voulait voir jusqu'où il était arrivé après ces deux mois d'entraînement, surtout pour voir le Tyranocif en action. Elle qui venait d'ailleurs d'attraper un jeune Embrylex, ça lui donnerait une idée de quel genre de créature elle aurait à dompter plus tard. Une idée très vague toutefois, car si elle se souvenait bien, le Pokémon d'Alexandre était bien plus docile dans sa forme finale que l'Embrylex d'Artémis qui lui causait bien des ennuis. Maintenant qu'elle y pensait, elle n'avait pas annoncer la nouvelle de sa capture.

"Au fait, en parlant de ça, reprit-elle sur un ton qui trahissait une certaine excitation. J'ai fait un tour sur la route 2 comme tu m'avais dit, et j'y ai trouvé un Embrylex ! Bon j'ai failli me faire écraser par une Tyranocif dominante par la même occasion, mais ça valait le coup !"

Le souvenir de la mère au milieu de la clairière était encore vif dans la tête de la blonde. Encore une fois, elle avait eu de la chance de s'être échappé à temps avant de se faire désintégrer par une attaque au hasard. La demoiselle n'avait pas parlé des problèmes caractérielles de la petite créature verte, car pour être honnête elle avait un peu honte de ne pas savoir comment s'en occuper. Le petit Pokémon semblait toujours lui en vouloir de l'avoir séparé de son milieu naturel, et ils se comportaient comme une vraie teigne avec les autres membres de l'équipe d'Artémis. Pourtant, cette dernière tentait encore de l'amadouer. Elle voulait encore se laisser du temps pour se lier avec l'Embrylex. Si la situation devenait invivable, alors elle ferait appel à son ami aux cheveux violets pour l'aider. Il s'y connait en type Sol.
©️S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Johto
Expérience : 998
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 5 Oct - 15:30

Artémis Bleuette & Alexandre Diame & Ivar Northway
Harmonie de saveurs


Le moral était au beau fixe tandis que les trois jeunes gens, de nouveaux réunis, attendaient que leur repas n'arrive. Lorsqu'Artémis les rejoint, Ivar lui offrit un sourire rapide avant de revenir sur sa discussion avec Alexandre. Ainsi, il n'avait pas réellement préparé de stratégie et comptait commencer son combat avec Zagan. Son ami voulait commencer fort et il le reconnaissait bien dans ce trait de caractère. En effet, il n'y allait jamais avec le dos de la cuillère et se battait de toutes ses forces dès qu'il le pouvait, au grand damne du terrain de ses adversaires. Ses pokémons étaient d'une puissance rare, il fallait le dire et les types Sol n'était franchement pas réputés parce qu'ils étaient mignons et dociles.

Le sujet en vint donc naturellement à Zagan, le Tyranocif de Alexandre. De plus, d'après lui, la spécialiste des types Ténèbres désirait en ajouter un à son équipe pour la compléter. Elle confirma ses dires en expliquant que c'était déjà fait et qu'elle était devenue l'heureuse dresseuse d'un Embrylex après une chasse sur la Route 2. Ivar sourit de nouveau à cette nouvelle. Ainsi ils avaient tout les deux des types roches, voilà qui le tracassait légèrement. Il devrait redoubler d'effort contre ce type de pokémon, son équipe y était très faible. Quel nouveau compagnon pouvait venir combler le déficit de son équipée ? Bien entendu, il y avait déjà pensé mais le sujet restait flou dans sa tête.

"Et bien, on dirait que vous avez le même attrait pour les pokémon de bourrins ! Railla le jeune blond en riant légèrement. Je vais faire comment pour vous battre avec mes oiseaux maintenant ? Déjà que c'était pas facile."

Ce n'était pas une plainte, loin de là. Plutôt une raillerie de dresseur. Il trouverait bien une solution pour que les pokémons de type Roche ne lui posent pas de problèmes plus tard. Grâce à l'acquisition d'un Scorvol, d'un Lakmécygne ou d'un Békipan, peut-être ? Enfin, la conversation revint sur le combat qu'allait mener Alexandre.

"Donc il est possible de venir te voir affronter la championne ? Si c'est le cas, je serai ravi de venir t'espionner. Je suis certain que ce sera très instructif !"

Il appuya sa tête sur une main, le coude sur la table, pensif. Il avait beaucoup de travail à fournir s'il voulait un jour être à la hauteur. Il ne pouvait décemment pas compter constamment sur ses camarades pour le sortir d'une impasse ou lui faire gagner ses combats. Ce dont il ne se rendait pas compte actuellement, puisqu'il se sentait encore dans l'ombre d'Artémis et d'Alexandre, c'est que des victoires, il en avait eu quelques unes et qu'il progressait à vue d’œil. Mais il est toujours plus facile de se rendre compte de la montagne à gravir que du chemin parcouru. Après tout, n'avait-il pas déjà attrapé son premier pokémon et vaincu des dresseurs plus forts que lui ?

Les repas ne tardèrent pas à arriver, sortant le jeune homme de ses pensées.



©️ Nephilith pour EPICODE.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 2632
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 6 Oct - 10:21
Harmonie de saveurs




Lorsque la jeune femme entendit parler de Zagan, qu’elle avait, d’ailleurs, d’ores et déjà rencontré, elle sembla, d’un coup, plus intéressée. Je ne m’étais jamais imaginé combattre dans une arène avec d’éventuels supporters, puisque, lors de mes deux premiers badges, j’avais été seul. La solitude, lors de ces combats, ne me dérangeait pas le moins du monde, puisque, finalement, j’étais bien trop concentré pour éventuellement percevoir autre chose que l’affrontement en lui-même. Mais l’idée qu’Artémis et Ivar assistent à l’un de mes duels ne me déplaisait pas vraiment. Elle ajoutait simplement un peu de pression. De mémoire, aucun des deux n’avaient jamais vu fonctionner mon équipe au maximum de ses capacités. Le fait qu’il puisse, du coup, s’en inspirer pour nos futurs affrontements ne me dérangeait pas le moins du monde. Après tout, c’était un peu aussi ça, le jeu. Je souriais donc à Artémis qui m’interrogeait sur la possibilité d’assister au duel contre la championne.

« Bien sûr, tu peux venir, ça ne me dérange pas. De toute façon, je risque d’être vraiment focalisé sur l’affrontement, donc tu ne me déconcentreras pas. » Lui répondis-je, avec un sourire en coin. J’étais assez curieux de savoir quel allait être l’influence de mes amis sur le court du combat. Il me tardait de savoir si leur présence allait me stimuler, ou, au contraire, me stresser davantage, même si j’avais d’ores et déjà ma petite idée sur la question.

La jeune femme paraissait d’ailleurs particulièrement intéressée par Zagan, et je ne tardais pas à en découvrir, sans surprise toutefois, la raison. Après tout, je lui avais indiqué, lors de notre dernière rencontre, où trouver des Embrylex. Il n’était donc pas étonnant qu’elle en ait intégré un à son équipe. J’arborais un petit sourire car nos affrontements risquaient fort d’être explosifs à l’avenir. Je n’avais d’ailleurs aucun doute sur sa capacité à entrainer correctement un pokémon comme celui-ci, et, dans tous les cas, j’étais aussi là si elle avait besoin de conseils, même si la situation de sa rencontre avec son nouveau compagnon était bien différente de la mienne. Si je comprenais ses dires, elle l’avait visiblement pris aux yeux et à la « barbe » de sa mère. Zagan m’avait connu dès sa naissance, ce qui était bien différent.

La remarque d’Ivar me fit ensuite sourire davantage. Il était vrai qu’en plus de ne pas être réputés pour leurs tendresse, les pokémons que nous avions en commun contraient parfaitement son type de prédilection. Ses paroles me firent alors éclater de rire, alors que je jetais un œil faussement blasé vers la jeune femme blonde.

« Et il se plaint en plus, je te jure. J’ai une équipe dont le type est littéralement inefficace sur le sien, et il trouve le moyen d’se plaindre. » Je soupirais de manière exagérée, avant de continuer. « Et tu es le bienvenu aussi, si ça t’intéresse. » Lui dis-je en lui glissant un clin d’œil entendu. « En revanche, je vous conseille le port de lunettes ou de masques si vous voulez y voir quelque chose, c’est pas parce que vous êtes là que j’vais me retenir ! » Ma dernière affirmation était l’évidence même, et était donc davantage lancée sur le ton de la plaisanterie qu’autre chose. Mais, après tout, j’affrontais tout de même le maitre, et il était hors de question de lésiner sur les moyens.

Les plats arrivèrent alors, et j’écarquillais rapidement les yeux. Nous n’avions pas vraiment commandé, et il m’était littéralement impossible de définir ce que je m’apprêtais à manger, même si tout ce que j’avais devant les yeux me paraissait particulièrement appétissant. Je me tournais donc vers la jeune femme blonde, lui jetant un regard interrogateur.

« Alors… ça a l’air super bon, mais je n’ai aucune espèce d’idée de ce que ça peut être. » lançais-je, sur un ton amusé.




© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 1269
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 6 Oct - 18:07

Harmonie de saveurs

Artémis Bleuette, Alexandre Diame et Ivar Northway
Alors qu'Alex et Artémis discutait du Tyranocif et de son nouvel Embrylex, Ivar intervint pour railler les deux jeunes gens. La blonde souffla du nez, amusée de la réaction du dresseur de type Vol. Maintenant qu'elle y pensait, le blond allait avoir du mal à s'en tirer face à ses deux amis si chacun possédait des Pokémon aussi impressionnant qu'un Tyranocif. Sans oublier l'avantage de type. Cependant, la demoiselle sentait que le jeune homme ne se plaignait pas vraiment, aussi elle le prit à la rigolade. Elle avait confiance qu'il réussirait à devenir un dresseur tout aussi puissant qu'Alexandre, aussi un petit Tyranocif n'était qu'un obstacle parmi tant d'autre.

La remarque du jeune homme aux cheveux violets fit à nouveau rire la blonde. Ce dernier accepta également qu'Ivar assista à son combat d'arène, ce qui n'était pas étonnant. Artémis envoya un sourire dans la direction du blond, heureuse d'apprendre qu'il serait avec elle pour encourager leur ami. Certes, le combat allait probablement être au centre de l'attention, mais elle était tout de même contente d'en profiter avec le jeune homme. Alexandre continua ensuite, conseillant sur le ton de la plaisanterie le port de lunettes ou de masque. Encore une fois, Artémis rit à la remarque, mais elle se dit que ce n'était pas si bête. Vu les dégâts faits au pauvre terrain du restaurant, la jeune femme ne pouvait que s'attendre à une démonstration de puissance colossale durant l'affrontement avec l'ancienne maîtresse de la ligue.

Quelques instants plus tard arrivèrent les plats tant attendus des deux jeunes hommes. Artémis afficha un sourire en observant leurs regards face aux assiettes garnies qui se présentaient à eux. Il faut dire qu'en plus d'avoir l'air particulièrement appétissantes, elles dégageaient un effluve doux qui fit gargouiller l'estomac de la blonde. Même elle commençait à avoir faim à la vue du repas. Le regard interrogateur d'Alexandre détacha toutefois son attention de la nourriture, et la demoiselle sourit en entendant la question.

"C'est du Frison bourguignon ! l'informa-t-elle, l'air contente de lui dévoiler le nom du plat. On peut dire que c'est une recette traditionnelle de Kalos, mes grands-parents m'en faisaient tout le temps. C'est super bon, vous devriez goûter !"

Les yeux verts de la jeune femme passaient d'Ivar à Alexandre, impatients de voir leurs réactions une fois qu'ils auraient pris la première bouchée du plat. Artémis n'était pas peu fière de la recette, elle n'avait certes pas tout préparés elle-même, mais elle avait au moins supervisé. Elle serait aux anges si ses amis approuvaient son plat, c'était un peu comme un palier qu'elle voulait passer en cuisine. Enfin, elle ne voulait pas qu'ils se goinfrent avec la pièce principale, car il restait tout de même le dessert. Dessert qui pour le coup, avait été entièrement préparé par la jeune femme le matin même. Sortie de ses rêveries par le son de son estomac qui lui faisait à nouveau savoir qu'elle avait faim, la blonde s'arma de ses couverts et entama elle aussi son plat.

"Alors..? glissa-t-elle après avoir bu une gorgée d'eau. J'espère que ça vous plait, je vous aurais bien laissé choisir mais j'avais peur qu'on ne vous fasse attendre trop longtemps en cuisine."
©️S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Johto
Expérience : 998
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 7 Oct - 16:00

Artémis Bleuette & Alexandre Diame & Ivar Northway
Harmonie de saveurs


Les jeunes gens riaient et discutaient, Ivar profitait de leurs histoires et des prévisions du match avec entrain. Ce n'est certainement pas à Doublonville qu'il se serait fait de tels amis et qu'il aurait passé de si bons moments. Bien sûr, il n'était pas seul là-bas et avait quelques amis qu'il avait laissé sur place. Mais son voyage avait quelque chose de magique, comme pour tout les jeunes dresseurs qui partent à l'aventure, se dit-il.
Les plats furent posés sur la table par un serveur qui avait l'habitude du métier, le restaurant de grand standing ne devait pas engager son personnel à la légère. L'homme déposa habilement les assiettes devant chacun des affamés, leur permettant de découvrir une pitance que le jeune homme n'avait encore jamais vu. Artémis le décrivait comme étant un Frison bourguignon et Ivar examina son plat en se saisissant de son assiette. On y discernait les légumes éparses au milieu des épais morceaux de viandes, principalement des carottes mais aussi des champignons d'Illumis et des oignons. L'ensemble bigarré avait l'air succulent et le jeune homme attaqua rapidement son plat alors qu'il entendait son ventre gronder d'impatience.

Après quelques coups de fourchettes, il s'arrêta alors qu'Artémis leur demandait si le plat était à leur goût. Le jeune homme avait été silencieux jusqu'alors, toute sa concentration focalisée sur le viande juteuse. Ce qui l'entourait en avait été effacé de sa vision. C'est donc avec l'air penaud qu'il observa ses camarades. Heureusement, il semblait n'avoir rien manqué et ses amis avaient été tout aussi concentrés sur leur nourriture.  
Ivar n'était pas habitué à de si bons plats et à une telle profusion de nourriture, aussi pour son palet de néophyte tout était succulent. Surtout que depuis quelques mois, il s'était rudement habitué à sa propre cuisine de camping, rudement plus mauvaise que celle de sa mère et encore plus que le plat à moitié vide qui gisait sous ses yeux.

"J'ai jamais aussi bien mangé, je crois. Sauf peut-être chez Tom, mais l'ambiance gâchait nos repas, n'est-ce pas, Alex ? Tu pourras dire à ta famille que c'est succulent, Artémis !"

Il se servit un verre d'eau, profitant de ce léger moment de discussion pour donner un moment de répit à son estomac, faisant plus attention à rester présentable. Déjà qu'il était arrivé encore sale de son voyage, voilà que maintenant, il mangeait comme un malpropre. Son voyage l'avait affamé, mais ce n'était pas une raison pour oublier les règles élémentaires de la politesse.

"Sinon, vous avez une idée des prochains compagnons que vous voulez ajouter à votre équipe ? Alex, il me semble que t'es pas loin de l'équipe complète, demanda Ivar, revenant sur un sujet plus standard. Et toi, Artémis, tu en es à trois pokémons. Tu as des idées pour le quatrième ?"

Son regard passait de l'un à l'autre, alors que le jeune homme leur souriait après avoir bu son verre d'une traite. Il était curieux de savoir ce qu'ils prévoyaient pour la suite.



©️ Nephilith pour EPICODE.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 2632
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 9 Oct - 13:06
Harmonie de saveurs




Alors que le serveur arrivait, et que je vis enfin notre pitance du jour, je ne pus retenir un sifflement admiratif. La nourriture était à l’image de notre journée, c’est-à-dire, du moins jusqu’alors, absolument parfaite. Que dire de plus à ce sujet. J’avais accompagné un ami pour la capture de son pokémon, puis profité d’un bout de route avec lui. Nous avions alors retrouvé une autre amie qui m’était chère chez elle, et disputé de passionnants et ardus combats. Et, cerise sur le gâteau, une idylle avait même vu le jour. Et maintenant, une nourriture au fumet particulièrement engageant était posée sous mes yeux. Je n’étais pas nécessairement un fin cuisinier, ne connaissant que les basiques de cet art, mais j’étais suffisamment connaisseur pour pouvoir constater qu’il s’agissait d’un plat particulièrement rare et raffiné. Ivar s’était également lancé sur le détail du plat, visiblement avide de commencer. Le nom était plutôt amusant, mais l’heure n’était pas vraiment aux découvertes étymologiques. Le blondinet fut le premier à se jeter sur le plat, mais je ne tardais pas à le suivre, avec un peu plus de mesure pour apprécier le gout d’un repas que je ne connaissais absolument pas.

En tout cas, Artémis n’avait pas menti, le repas était réellement délicieux, et je comprenais beaucoup mieux l’origine de la renommée du restaurant de sa famille. J’hésitais presque à leur demander la recette, mais je savais que jamais, avec mes piètres talents de cuisinier, je n’arriverais réellement à reproduire le gout de ce que je mangeais. Mais, après tout, ça ne me dérangeait pas plus que ça. Au moins, je reviendrais surement ici lors de mon prochain passage à Meridian pour gouter à nouveau à la délicieuse cuisine des parents d’Artémis. Ivar semblait lui aussi se régaler, et il fut d’ailleurs le premier à répondre aux inquiétudes de notre amie. Je ne pus m’empêcher d’arbore un petit sourire en coin. Le caractère revanchard d’Ivar semblait plutôt persistant, car il nourrissait toujours une certaine rancœur envers cette enquête dans l’exploitation d’oliviers. Elle n’avait pas nécessairement connu une fin heureuse, mais bon, on ne pouvait pas non plus prétendre de gagner à chaque fois. Je lui répondais alors, sur un ton détaché.

« Hum… Nan. » Dis-je, faisant alors mine de réfléchir quelques secondes à la question. « Même chez Tom, ce n’était pas aussi bon je pense. Je veux dire, c’était riche, mais, niveau saveur, ça n’était pas à la hauteur de ce plat . » Continuais-je, sur un ton amusé, portant un regard à la blondinette. « En tout cas, c’est vraiment un plat exceptionnel ! Tu pourras féliciter le cuistot de notre part ! » Je me retournais alors vers Ivar, lui lâchant un regard amusé. « Quant à l’ambiance, c’était juste que c’était… plutôt vivant ! » Lançais-je, accompagnant mes propos d’un petit clin d’œil.

Je réfléchissais alors à la question d’Ivar. Il avait vu juste, car j’avais prévu, après mon arène, de faire un détour par le Château de Dulem pour essayer d’y trouver un pokémon bien différent de ceux que je pouvais avoir pour le moment. Il fallait dire qu’il ne serait surement en rien aussi… massif que ses équipiers.

« Bah, maintenant que tu le dis, c’est vrai que je voulais faire un p’tit tour au château, cette nuit. Déjà, parce que ça peut être amusant, et surtout parce que j’aimerais bien intégrer un Balbuto pour finaliser mon équipe. Et toi alors, après ton Furaiglon ? » Lui lançais-je amicalement, attendant également la réponse d’Artémis.




© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Méridian-
Sauter vers: