:: Mhyone :: Méridian Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Soigner les blessures {ft. Nana Kuroame

avatar
Akane Wise
Région d'origine : Mhyone
Expérience : 909
Sam 23 Sep - 20:43
Akane Wise


Minami se trouvait désormais loin derrière Akane. La jeune femme avança lentement mais sûrement vers Méridian. Elle profitait de l’air vivifiant de la route 6, envahie par un sentiment de liberté. Un peu comme Pokemon Vol. A la différence près qu’elle devait se contenter de marcher, au lieu de voler. Mitochondrie préférait découvrir le lieu en solitaire. Elle se téléportait d’un point à l’autre, en revenant quelques fois près de sa dresseuse. Dès fois, l’Abra revenait avec des baies et mangeait celles qui lui plaisaient. Quant à celles restantes, il les donnait à la jeune femme.

Somme toute une journée tranquille, loin de la cohue. Jusqu’à ce que la nuit tombe. Des Cornèbres se rassemblaient peu à peu, prenant possession des branches d’arbre. Ils toisaient le Pokemon Psy du regard. Plus les croassements se firent entendre, plus l’ambiance devenait oppressante. Akane eut un frisson dans le dos en imaginant le futur repas des corbeaux : Mitochondrie.

-Tu devrais rentrer dans ta Poké Ball, suggéra la jeune femme à son Pokemon.

Il l’ignora superbement. Au lieu de suivre le conseil de sa dresseuse, Mitochondrie se téléporta instantanément. Ce Pokemon était décidemment trop susceptible.

-Bien comme tu voudras…

Il ne fallut pas attendre longtemps avant que les Cornèbres prennent leur envol. Akane se mit alors à paniquer. Hors de question de feindre la différence. Sa seule amie était probablement en train de se faire attaquer.

-Non mais… Reviens ! C’est beaucoup trop dangereux ! cria-t-elle.

Encore des croassements. L’Abra réapparut. De nombreuses plaies ensanglantées parcouraient son corps. Malgré sa capacité à se téléporter, Mitochondrie ne put échapper à ses agresseurs. Inquiète, Akane se précipita vers son Pokemon. Elle essaya d’abord de le prendre ses bras. Par inadvertance, elle toucha un hématome, faisant gémir de douleur l’Abra. Sans compter le fait qu’il était bien trop lourd à porter, la jeune femme n’ayant aucune force physique. Elle sortit donc la Poké Ball de Mitochondrie. Cette fois-ci, elle ne rechigna pas et rentra à l’intérieur, juste avant que les oiseaux ne fassent leur apparition.

La jeune femme courut en direction de Meridian, voulant vite soigner son Pokemon. Malheureusement, elle n’avait pas acheté de potion. Échappant aux combats et comptant sur la vigilance de Mitochondrie, elle ne pensait pas qu’elle en aurait besoin. Sur le coup, elle se trouva stupidement idiote.

Une fois arrivée, plus personne en vue. Les habitants étaient probablement rentrés chez eux et les dresseurs devaient avoir trouvés un endroit où dormir. Akane se trouva totalement paniquée. Elle pouvait chercher d’elle-même le Centre Pokémon mais elle risquerait de se perdre dans le dédale moyenâgeux. Pas le choix. Elle se mit à courir dans les rues étroites de la ville.

Dans sa course effrénée, elle percuta quelqu’un. La jeune femme se confondit en excuses avant de repartir… pour ensuite s’arrêter.

-Vous… vous ne savez pas où se trouve le Centre Pokemon, par hasard ?

Akane pria intérieurement sa bonne étoile. Elle espérait soigner son Pokémon mais aussi ne pas tomber un fou furieux. Seule, en pleine nuit, elle préférait ne pas penser à ce qu'il pouvait lui arriver.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nana Kuroame
Région d'origine : Kanto
Expérience : 684
Sam 30 Sep - 20:43
Nana Kuroame

Nana passa une nouvelle fois sa main sur son menton, appréciant l'absence de la barbe mal rasée qu'il avait porté ces dernières semaines. Avec l'argent qu'il avait gagné en aidant a restaurer le réseau électrique de Médéa, Nana avait enfin pu s'acheter un rasoir, ainsi que de nouveaux vêtements. Pour la première fois depuis longtemps, il ne ressemblait pas à un gars vivant dans une cabane sur un arbre. Evidement, il n'avait pas pu se permettre de faire de folies. Deux jeans, quelques T-shirt noir unis, et son budget s'en était déjà trouvé bien entamé. Au moins, faute d'avoir l'air riche, il aurait l'air propre. Il était désormais l'heure de prendre son bateau pour l'ile principale de la région.

Finalement prêt a entamer son tour d'entrainement de Mhyone, Nana se posa dans un coin du bateau pour planifier ses prochains déplacements. Plus motivé qu'il ne l'avait jamais été, il avait imaginé tout un tas de scenarios d'entrainements pour son équipe. Et par chance, l'archipel regorgeait de coin parfait pour mettre ses Pokémons à l'épreuve. Mais évidement, Nana ne comptait pas commencer par un coin comme le volcan Vanora. Pour le moment, l'idéal serait de s'y mettre en douceur. Et le meilleur coin pour cela serait sans doute la Grotte Passage. Cela lui permettrait ensuite de se diriger vers Elerya, ou le climat était idéal pour s'entrainer.

Son plan d'action en place , Nana décida donc que sa première escale serait Méridian. Son bateau venait d'accoster à Minami, alors que le soleil n'était pas encore a son zénith. Il avait toute la journée devant lui, et aucune raison de rester dans cette ville. Cependant, il savait qu'il y reviendrais un jour. Dans cette ville se trouvait l'une des arènes de la région, un de ses principaux objectifs. Malheureusement, il était loin d'avoir le niveau de s'opposer a un champion aujourd'hui. Cette idée ne découragea pas Nana. Il savait dans quoi il s'était embarqué, il savait que cela n'allait pas être facile, mais il était motivé. Et il comptait bien profiter du trajet vers Meridian pour progresser.

Malheureusement, si prendre de bonnes résolutions était une chose, parvenir à les tenir en était une bien différentes. Alors qu'il arrivait finalement aux environs de Meridian, la nuit commençait a tomber, et Nana décida que c'était la dernière occasion qu'il aurait de s'entrainer avant de partir dormir. Malheureusement pour lui, si la motivation ne lui manquait pas, ce n'était pas forcement le cas de tout ses Pokémon. Et Nana parvint a choisir le moins motivé du lot pour cet entrainement nocturne.

- Bon Kana, prête pour un petit entrainement ?

La Mysdibule se contenta de lui lancer un regard noir, puis lui tourna le dos. Nana poussa un léger soupir. Le comportement de Kana s'était un peu amélioré depuis qu'il l'avait reçu de la part du prof Acacia, dans le sens ou elle ne tentait plus de le mordre à vue, mais elle semblait toujours détester son dresseur. Quoi qu'il essayait, Nana n'arrivait jamais a se rapprocher de son premier Pokemon. Pour le moment, tout ce qu'il pouvait faire, c'était profiter de sa tendance a se mettre facilement en colère pour l'entrainer contre des Pokémons sauvages, mais à cause de son refus d'écouter les ordres, elle n'avait pour l'instant jamais emporté le moindre combat contre un dresseur.

Nana commença a inspecter les alentours, à la recherche d'adversaire pour la berserk qui lui servait de Pokémon. Au loin, il entendait des Cornèbre croasser, et de temps en temps, Nana sentait des Nosferapti voler au dessus de sa tête. Même au crépuscule, le coin regorgeait de Pokémons sauvages. Il n'aurait aucun mal a trouver de quoi s'entrainer. A peine cette pensée lui traversa l'esprit qu'il entendit les mâchoires de Kana claquer a quelques mètre de lui. Apparemment, la Mysdibule avait trouvé elle même ses adversaires.

Trois Rattata avaient eu la bêtise de provoquer la Pokémon fée. Deux d'entre eux restaient en retrait, et se contentaient de crier en direction du troisième, plus brave que ses compagnons, qui harcelait Kana de Vive-Attaque. Celle ci faisait claquer sa mâchoire dans toutes les directions, espérant attraper le rat qui l'agaçait tant. Malheureusement pour eux, la patience de Kana avait ses limites, et celles ci étaient très facile a atteindre. Rendu folle de rage par la témérité du Pokémon sauvage, Kana passa à l'attaque sérieusement, et une attaque Feinte plus tard, le Rattata était dans la gueule de la Mysdibule. Terrifié en voyant le sort de leur chef de bande, les deux autres Rattata fuirent immédiatement. Inquiet du sort que Kana réservait à son adversaire, Nana décida d'intervenir.

- Eh Kana, c'est bon, tu as gagnée, relâche ce pauvre Pokémon maintenant.

S'approcher de Kana alors qu'elle était de un tel état de colère était la pire des choses à faire, mais Nana ne voulait pas laisser le Rattata finir en deux morceaux. Evidement, ce qui devait arriver arriva. Kana, voyant son dresseur approcher, laissa effectivement sa proie prendre la fuite. Mais ce n'était que pour mieux attaquer Nana. L'instant suivant, la mâchoire du Pokémon se refermait sur le torse du dresseur qui ne pu retenir un hurlement de douleur. Rapidement, il attrapa la Pokeball de Kana et l'écrasa sur la mâchoire du Pokémon. Un éclair rouge plus tard, et Nana tomba a genoux, blême.

Cela faisait un moment depuis la dernière fois que Kana l'avait attaqué ainsi. Par chance, Nana avait toujours sur lui un trousse de secours, au cas ou ce genre d'accident survienne. Contrairement à d'autre attaques passées, cette morsure n'était pas bien profonde, et ne devrait pas laisser de cicatrice. Par contre, il aurait mal aux cotes pendant quelques jours. Un coup de désinfectant et plusieurs pansements plus tard, et Nana était sur pied. Il était un peu triste qu'un de ses nouveaux tee-shirt soit déjà troué et taché de sang, mais dans le fond, il savait que toute sa garde robe finirait comme ça un jour ou l'autre.

De toute évidences, l'entrainement avait pris fin plus vite que prévu. De toute façon vu l'heure, Nana ferait mieux de trouver le centre Pokémon de Meridian pour se reposer, et voir si Kana n'avait pas besoin de soins après son combat. Evidement, la ville était calme. Nana avait un peu sous estimé la distance qui le séparait encore de la ville quand il avait commencé son entrainement, et quand il arriva finalement a Meridian, il était déjà presque minuit. Evidement, les centres Pokémons étaient ouvert 24h sur 24, mais plus personne n'était éveillé pour lui indiquer dans quelle direction il devait se diriger pour le trouver. Heureusement, Nana parvint a trouver un plan approximatif de la ville sur le Pokeweb.

Alors qu'il avançait dans les ruelles sombres de la ville endormie, les yeux fixé sur son téléphone, Nana sentit quelque chose le percuter violement, et évidement, exactement à l'endroit ou Kana l'avait mordue quelques heures plus tôt. Le dresseur ne pu retenir un grognement de douleur, pendant que l'obstacle qui l'avait percuté s'excusait. Nana voulu lui répondre, mais la personne partit immédiatement en courant. Étrange d'être si pressé en cette heure si tardive. Nana porta rapidement sa main sur ses blessures, pour vérifier si ses pansements étaient toujours en place. Heureusement, tout avait l'air en ordre.

-Vous… vous ne savez pas où se trouve le Centre Pokemon, par hasard ?

Nana se retourna, surpris. La personne qui l'avait bousculé s'était finalement arrêté, et Nana pu avoir un meilleur aperçu d'elle. En face de lui se trouvait une jeune femme rousse, sans doute un peu plus jeune que lui. Celle ci avait l'air paniquée, et la cause de cette panique était plutôt évidente. Si elle cherchait un centre Pokémon, c'était qu'elle ou l'un de ses Pokémons était blessé. Et vu que la jeune femme avait l'air plutôt en forme, c'était probablement la seconde option. Heureusement pour elle, même sans savoir précisément ou se trouvait le centre Pokémon, Nana pouvait l'aider. En général, il préférait éviter de sortir ses Pokémons en ville, surtout en pleine nuit, mais pour une urgence il pouvait bien faire exception. Un éclair rouge plus tard, et Nana lança à son Brutalibré :

- Suba, envole toi et tente de voir si on est encore loin du centre Pokémon.

Suba fit signe à Nana qu'il avait compris. Le Pokémon décolla, réalisa quelques pirouettes aussi impressionnantes qu'inutiles, et commença a planer au dessus d'eux, à la recherche du bâtiment. L'avantage d''avoir un Pokémon aimant a ce point frimer, c'est qu'on pouvait au moins compter sur lui pour tout donner dans les moments importants.

Nana se tourna ensuite vers la jeune femme. Il ne pu s'empêcher de remarquer qu'il avait tendance a ne rencontrer des femmes que dans des situations ou il pouvait facilement passer pour un type louche. Entre la première qu'il avait croisé dans un château dans lequel il était entré par effraction, et la seconde qu'il avait rencontré alors qu'il faisant des rondes autour d'une centrale électrique. Et maintenant, il en croisait une dans une rue déserte en pleine nuit. Il espérait juste qu'il n'allait pas finir par s'y habituer.

- Suba va nous aider a trouver le centre. Tout ce dont je suis certain, c'est que tu courais dans la direction opposé d'ou il se trouvait.

Nana aurai bien voulu offrir a la jeune femme de soigner son Pokémon, mais malheureusement, il n'avait jamais d'objet de soin pour Pokémons sur lui. Après tout, c'était plus lui que son équipe qui se blessait en général. Et il préférait éviter de tenter du désinfectant humain sur un Pokémon. Ce serait prendre le risque d'empirer son état.

Après une courte minute en l'air, Suba se posa a coté de Nana, et lui indiqua que le centre Pokémon était très proche, à seulement quelques rue de la ou ils se trouvaient. Décidément, son Pokémon était infiniment plus utile que sa carte qui semblait à peine à jour.

- D'après Suba, le centre est très proche, je peux t'y amener en quelques minutes.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Akane Wise
Région d'origine : Mhyone
Expérience : 909
Sam 7 Oct - 20:14
Akane Wise


L’homme en face d’elle libéra un Brutalibré. Son dresseur lui demande de trouver le Centre et le Pokémon s’exécuta sans broncher. L’oiseau paraissait particulièrement fier, exécutant ainsi quelques pirouettes pour la frime. Pour le coup, Akane n’était pas d’humeur à sourire. Peut-être aurait-elle été admirative mais la situation ne s’y prêtait pas.

- Suba va nous aider à trouver le centre. Tout ce dont je suis certain, c'est que tu courais dans la direction opposée d'où il se trouvait.

Dans la direction opposée ?! Akane se mordilla la lèvre. Heureusement qu’elle avait croisé la route de ce type sinon elle aurait tournée encore longtemps. Une chance également qu’elle ne soit pas tombée sur un vieux pervers ou quelque chose s’y rapprochant. Le Brutalibré revint presque instantanément aux côtés des deux dresseurs, indiquant la direction à prendre. Akane les suivit donc, pressée de soigner Mitochondrie.

A peine plusieurs minutes de marches suffirent pour arriver au Centre. Akane se précipita à l’accueil, à la fois paniquée mais aussi soulagée d’être arrivée à destination. Les blessures de Mitochondrie pourront enfin guérir.


- Bon-bonjour ! Euh… non, bonsoir. Mon Pokémon est fort blessé, il a besoin de soin ! fit Akane aux deux infirmières derrière le comptoir.
- Oui, oui. Deux secondes. Et donc, là tu vois il me dit…

Ignorant superbement la détresse de la rouquine, les deux soignantes étaient absorbées par leur conversation. Leurs histoires de cœur paraissaient visiblement plus importantes que leur métier. Ne sachant pas comment réagir, Akane essaya de se faire écouter.


- Oui mais c’est urgent… je crois.
- Deux secondes ! Non, les gens, je te jure…
- Donc, je disais ? Ah, je sais…

La jeune femme fronça les sourcils, commençant à s’impatienter. Aux grands maux, les grands remèdes. Elle prit la Poké Ball de Mitochondrie et la fit sortir. L’Abra se retrouva ainsi allongé sur le comptoir de l’accueil. Les infirmières se tournèrent vers la rouquine, visiblement mécontentes.

- Ah nan, vous mettez du sang partout !
- Sérieux, les gens ont plus de respect…
- Vous vous foutez de moi ?! Arrêtez de causer de Kévin, Jason et autres kékés des plages et faites votre métier !

Les deux infirmières grommelèrent et amenèrent Mitochondrie dans la salle derrière. Akane attendit une demi-douzaine de minutes avant qu’un médecin vienne la voir. Un homme âgé qui avait l’air plus chaleureux que les deux greluches de l’accueil.

- Désolé pour l’attente mademoiselle. Nous allons garder votre Abra cette nuit. Ne vous inquiétez pas, rien de grave. Nous voulons juste s’assurer que ses blessures guérissent bien.
- D’accord. Il vous reste des chambres de libres ?

L’homme jeta un rapide coup d’œil sur l’ordinateur de l’accueil afin de vérifier le nombre de chambres à disposition. Il prit un air désolé et secoua la tête de droite à gauche.

- Navré, nous n’avons plus à disposition.

Après un petit signe aurevoir, le médecin retourna à ses occupations. Akane soupira puis se retourna vers l’inconnu qui l’avait aidée. A la lumière, la rouquine pouvait mieux le détailler. Il paraissait un peu plus vieux qu’elle mais de vraiment pas grand-chose. A la vue de ses cicatrices, Akane se demanda quel genre d’accident avait mis le dresseur dans cet état.

- Merci beaucoup ! Sans vous et votre Pokémon, je serais sûrement encore en train de courir…

La jeune femme émit un faible sourire. Le jeune homme avait probablement vu l’état dans lequel se trouvait Mitochondrie… Regardant ses pieds, Akane avait honte. Elle devait probablement se faire passer pour une mauvaise dresseuse. Elle se ressaisit rapidement. Au pire, ce n’était pas la première fois qu’on se faisait une image négative d’elle. Le plus important restait la santé de son Pokémon.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nana Kuroame
Région d'origine : Kanto
Expérience : 684
Dim 22 Oct - 15:35
Nana Kuroame

Comme l'avait annoncé Nana, le trajet jusqu'a centre Pokémon fut très rapide. Suba avait parfaitement retenu le chemin, prouvant encore une fois qu'il était capable de faire du bon boulot par moment. A peine eurent-ils franchi la porte du centre que la dresseuse se précipita en direction des deux infirmières qui discutaient a l'accueil. Nana quand a lui, se dirigea discrètement en direction d'un des bancs du centre. Il comptait profiter du fait que la dresseuse occupe les infirmières pour s'installer tranquillement.

Depuis son arrivé a Mhyone, il avait pris l'habitude de dormir sur les bancs des centres Pokémons. Malheureusement, il avait pu constater a de nombreuse reprises que, bien que les infirmières ne semblaient pas avoir le droit de le faire sortir de force du centre, elles n'appréciaient pas voir un dresseur dormir dans le hall. Ainsi, il s'était a de nombreuse reprises fait réveiller a coup de balai le matin, quand les client commençaient a affluer. Bref, avoir quelqu'un pour les distraire lui épargnerait quelques remarques désagréable au moins.

Avant de commencer a s'étaler, Nana décida de vérifier rapidement l'état de ses pansements. Ceux ci étaient toujours en place, mais Nana décida de changer ceux qui devenaient un peu trop imbibé de sang. Il préférais au possible éviter d'avoir un nouveau t-shirt ruiné par des taches rouges. Suba, qui était toujours hors de sa Pokeball, aida son dresseur en tenant un miroir, qui permit a Nana de s'occuper également des blessures de son dos. Il constata avec dépit que ses matériaux de soin commençaient petit a petit a s'épuiser. Il allait bientôt devoir taper a nouveau dans ses maigres réserves d'argents.

Pendant qu'il procédait a se rafistoler, Nana remarqua que le ton commençait a monter du coté de la dresseuse. Curieux, Nana décida d'écouter leur conversation. Apparemment, les deux infirmières ne semblaient pas bien motivé a faire le travail, ignorant superbement la détresse évidente de la jeune femme qui leur faisait face. Finalement le dresseuse fit apparaitre son Pokémon sur le comptoir, et Nana pu constater la raison de la panique de la jeune femme. Le Pokémon, que Nana parvint a reconnaitre comme étant un Abra, était recouvert de plaies et d'hématomes. Probablement un combat qui avait mal tourné. Si la vie du Pokémon ne semblait pas être en danger, le nombre de blessures laissait tout de même penser qu'il était souffrant.

Plusieurs cris d'indignations plus tard, et les deux infirmières décidèrent finalement de s'occuper du petit Pokémon. C'était l'occasion rêvée pour Nana. S'il parvenait a s'endormir avant qu'elles ne reviennent, il avait de bonnes chance de passer inaperçu jusqu'au matin. Malheureusement pour lui, ce coup ci, Suba ne se montra pas très coopératif. Alors que Nana comptait renvoyer son Pokémon dans sa Pokeball, celui ci en avait déjà agrippé trois, dont la sienne, et avait commencé a jongler avec. A deux reprises, Nana tenta de les lui reprendre de force, mais il compris très vite qu'il ne pouvait pas lutter contre l'agilité de son Pokémon. Il allait donc devoir attendre qu'il se lasse.

Finalement, ce fut au bout de quelques minutes que Suba décida qu'il en avait marre de jongler. Et évidement, ce fut au même moment qu'un vieil homme arriva dans le hall. Tant pis pour la discrétion, il avait loupé sa chance. Au pire, ce ne serait pas la première fois qu'il recevrait une remarque désagréable alors qu'il essayait de dormir. Puis ce vieil homme n'avait pas l'air aussi agaçant que les deux infirmières de plus tôt.

Malgré cette réflexion, Nana décida de rester assis tranquillement a faire mine de regarder Suba quand il vit l'homme se diriger vers la dresseuse. Après tout, il était un peu curieux de connaitre la conclusion de l'histoire. Apparemment, l'Abra était en bon état, mais le centre comptait le garder pour la nuit afin de lui laisser le temps de soigner ses blessures. Et évidement plus aucune chambres n'étaient disponibles pour elle. A vrai dire, depuis qu'il était a Mhyone, Nana n'avait jamais réussi a avoir une place dans une chambre d'un centre, au point qu'il avait même arrêter d'essayer de demander.

Finalement, après ce court échange avec le vieil homme, la dresseuse décida de se diriger vers Nana. Il pu voir son regard se poser un instant sur ses cicatrices, que Nana n'avait aucun moyen de cacher lorsqu'il était en t-shirt. Heureusement, elle ne s'attarda pas sur les marques que Nana considérait comme les preuves de ses échecs en tant que dresseur et pris la parole :

- Merci beaucoup ! Sans vous et votre Pokémon, je serais sûrement encore en train de courir…

- Boarf, c'est normal, je me rendais aussi au centre Pokémon après tout.

La jeune femme avait un air un peu honteux lorsqu'elle s'adressa a lui. Nana imagina que c'était probablement a cause de l'état dans lequel était son Pokémon. Si c'était bien ça, elle n'avait vraiment aucune raison de s'inquiéter. Nana était sans doute la personne le plus mal placée pour porter le moindre jugement sur les capacités de dresseur de quelqu'un. Par contre, il devait avouer qu'une chose l'inquiétait un peu. Il avait beau ne pas être du genre a croire en le stéréotype de la femme en détresse, vu l'état de panique dans lequel il avait trouvé cette jeune femme plus tôt, il n'était pas certain que ce soit une bonne idée de la laisser tourner en rond toute la nuit dans la ville a la recherche d'un endroit ou dormir.

- J'ai cru comprendre qu'il n'y avait plus de chambre de libre, tu veux que je te file un coup de main pour trouver une auberge ou un hôtel. Ca permettrait a Suba de se dégourdir les jambes, il est un peu trop plein d'énergie cette nuit ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Akane Wise
Région d'origine : Mhyone
Expérience : 909
Jeu 2 Nov - 19:55
Akane Wise


- J'ai cru comprendre qu'il n'y avait plus de chambre de libre, tu veux que je te file un coup de main pour trouver une auberge ou un hôtel. Ca permettrait a Suba de se dégourdir les jambes, il est un peu trop plein d'énergie cette nuit ...

La jeune femme soupira. Après un problème réglé, il fallait qu’en survienne un autre. Désormais, elle devait trouver un endroit où dormir. Loin de son Pokémon, qui plus est. A choisir, elle aurait préféré rester à ses côtés. Elle fit la moue avant que son regard ne soit attiré par le Brutalibré. Akane ne l’avait pas remarqué dans la pénombre mais elle remarquait dès à présent la couleur peur ordinaire du Pokémon. En tout cas, elle était persuadée qu’il était différent de ses autres congénères.

- Hum…

La rouquine hésita un instant. Perplexe, elle joua avec une mèche de cheveux. Après tout, elle venait à peine de rencontrer le dresseur. Cependant, sans son Pokémon, elle n’était pas tout à fait certaine de se balader seule, la nuit, dans les rues étroites de Méridian. Peu de choix s’offraient à elle. Finalement, elle accepta l’aide du jeune homme. Il avait déjà eu la gentillesse de l’amener au Centre, il ne semblait pas de mauvaise foi.

- D’accord, ça me va. Est-ce qu’on pourrait juste rester à proximité du Centre Pokémon ?

Akane savait que cela ne changeait rien à l’état de sa Abra si elle restait proche d’elle ou non. Néanmoins, elle ne supportait pas l’idée de tenir éloigner de son Pokémon. Il l’accompagnait partout et ne restait jamais loin de sa dresseuse. La jeune femme se dirigea donc vers la sortie et commença à arpenter les rues, à la recherche d’un lieu où loger la nuit.

- En fait, je ne t’ai pas demandé ton prénom. Je m’appelle Akane.

Dans la précipitation, ils n’avaient pas pris le temps de faire connaissance. La rouquine se sentirait un tantinet plus rassuré si elle connaissait au moins le prénom de la personne. Et puis, ça l’éviterait de le considérer comme un parfait inconnu. Alors qu’elle cherchait un sujet de discussion, un bâtiment éclairé attira l’œil de la jeune femme. Vu les pancartes accrochées à la porte, ça devait être une auberge. Elle regarda rapidement les prix des chambres et le jugea abordable.

- Ça a l’air pas mal ici.

A peine eut-elle ouvert la porte que de la musique s’en échappait. En rentrant, personne ne montra signe de vie à la réception. En revanche, la pièce d’à côté paraissait beaucoup plus animée, le bruit venant de là. Elle se tourna vers le jeune homme et fit une mine hésitante. Akane vint néanmoins voir ce qu’il se tramait dans la pièce à côté, espérant trouver le gérant de l’établissement.

- Bon… soir ?

Elle n’eut pas le temps de comprendre qu’elle se retrouva emporté dans une foule de gens complètement ivres. Visiblement, l’auberge était en fête et ça expliquait la musique qu’ils avaient entendu juste avant. Un groupe d’une vingtaine personne était assis autour d’une immense table. Sans trop qu’elle ne sache pourquoi, Akane se vit offrir une chope de bière. Elle lança un regard penaud au jeune homme qui l’accompagnait, se demandant comment elle s’était débrouillée pour se retrouver dans cette situation plutôt cocasse.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nana Kuroame
Région d'origine : Kanto
Expérience : 684
Sam 2 Déc - 21:14
Nana Kuroame
- Hum…

La jeune femme semblait hésiter, et Nana pouvait le comprendre, il restait un inconnu pour elle après tout. Et d'un coté, s'il elle refusait sa proposition, alors Nana pourrait aller se coucher plus tôt. A vrai dire, il avait prévu de marcher toute la journée du lendemain, et il avait bien besoin de repos, surtout après l'incident avec Kana qui l'avait épuisé. Cependant, alors que Nana rêvait déjà de sa nuit de sommeil, la jeune femme pris sa décision.

- D’accord, ça me va. Est-ce qu’on pourrait juste rester à proximité du Centre Pokémon ?

- Ouais pas de soucis, on va sans doute pouvoir trouver quelques choses dans les alentours.

Sans doute voulait elle rester a proximité de son Pokémon. Ces deux la devaient être plutôt proche. Nana ne put s'empêcher de sentir une légère pointe de jalousie en lui. Il aimerais bien avoir une telle relation avec ses Pokémons, plutôt que la frustration quotidienne qu'il subissait. Au moins, il s'entendait plutôt bien avec Suba, bien que le Pokémon ai tendance a n'en faire qu'a sa tête. C'était déjà mieux que sa relation avec la Mysdibule.
La jeune femme quitta le centre Pokémon, Nana et Suba derrière elle. Ce coup ci, le Brutalibré n'allait pas pouvoir leur faire gagner du temps, comme il avait pu le faire pour trouver le centre Pokémon. En effet, s'il était capable d'identifier facilement le bâtiment rouge, il aura bien du mal a faire la différence entre une maison et un hôtel ou une auberge en prenant de la hauteur. Tant pis, ils marcheraient.

- En fait, je ne t’ai pas demandé ton prénom. Je m’appelle Akane.

- Je m'appelle Nana. Je pense que t'auras pas trop de mal a t'en souvenir, c'est pas un prénom qu'on trouve souvent pour un homme.

L'avantage d'avoir un tel nom, c'est qu'il avait tendance a rapidement rassurer les gens qui ne le connaissaient pas encore très bien. Difficile d'imaginer quelqu'un de dangereux avec un tel nom. Mais bon, ce n'était pas comme si Nana avait quoi que ce soit contre son prénom, mais il avait bien remarqué les réactions que cela provoquait lorsqu'il se présentait.
Finalement, Akane s'arrêta devant un bâtiment pour fixer un écriteau accroché a sa porte. Un rapide coup d'œil au prix fit comprendre a Nana qu'ils avaient sans doute trouvé l'endroit idéal. Le centre Pokémon n'était qu'a quelques pâtés de maison plus loin, et les chambres étaient a des prix raisonnables, bien qu'évidement trop cher pour lui.

- Ça a l’air pas mal ici.

Nana se contenta d'hocher la tête et de rentrer avec Akane dans l'auberge. La pièce dans laquelle ils arrivèrent étaient bien plus chaleureuse que le centre Pokémon. Dans un coin, Nana aperçu une cheminée allumée, qui maintenant la pièce a une chaleur agréable. Juste a coté, un escalier de bois menait a l'étage supérieure, ou se trouvaient certainement les chambres. Face a l'entrée, un simple bureau, sans doute utilisé par le réceptionniste, qui semblait d'ailleurs absent pour le moment. Finalement, une porte fermée se trouvait sur sa droite, et il pouvait entendre de la musique assez forte en provenir.
Akane décida d'ailleurs de se diriger vers la porte en question pour l'ouvrir, espérant probablement trouver le gérant de l'auberge de l'autre coté. Cependant, ce ne fut pas le gérant qu'elle trouva. A peine la porte ouverte, Akane se retrouva tiré au milieu d'une fête qui semblait bien entamé. Et apparemment, la jeune femme l'avait rejointe de force, vu qu'elle avait déjà une boisson a la main. En voyant le regard embarrassé de cette dernière, Nana laissa échapper un léger soupir, et décida de l'aider a quitter discrètement le groupe, afin de retourner chercher le propriétaire.

Du moins, c'est ce qu'il comptait faire, jusqu'a ce qu'il aperçoive la quantité de nourriture présente sur la table. Lui qui n'avait rien mangé d'autre que du Rattata et du Poichigeon cuisiné au feu de bois dernièrement, la simple vue de nourriture plus normal fit grogner son estomac. Son ventre avait parlé, et il comptait bien profiter de l'invitation qu'avait été offerte a Akane.

- Rejoignons les un petit moment, ça te changeras les idées.

Nana tira donc Akane vers la table, assez satisfait de l'excuse qu'il avait trouvé pour rejoindre la fête. Une fois a table, il attrapa sans attendre la viande qui se trouvait devant lui, ignorant complètement la bière qu'on venait de glisser vers lui. Ce qui l'intéressait, c'était la nourriture, et il voulait être en pleine possession de ses moyens pour profiter de ce repas inattendu.
Et en parlant de profiter, Nana avait complètement oublié que Suba était toujours en dehors de sa Pokeball. Et évidement, voyant l'ambiance, le Brutalibré compris immédiatement que l'occasion était idéal pour devenir le centre d'attention. Sans hésiter, il bondit au milieu de la table, poussa un cri pour attirer l'attention, et se mis a danser, déclenchant au passage de nombreuses acclamations et applaudissements du groupe de fêtard. Quand a Nana, il ne pu s'empêcher de lâcher un nouveau soupir.

- Décidément, il se peut pas tenir en place celui la. Je ne comprendrais jamais comment les autres dresseurs arrivent a faire en sorte que leurs Pokémons restent calme ...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Akane Wise
Région d'origine : Mhyone
Expérience : 909
Sam 16 Déc - 16:41
Akane Wise


Alors que la rouquine offrit sa plus belle tête de Ponchien battu, espérant que le jeune homme la sorte de cette situation, celui-ci paraissait intéressé par la fête. Evidemment, Akane voulait juste sortir de cet endroit sans perdre de temps et trouver un lieu où passer tranquillement sa nuit. La jeune femme n’avait qu’une seule envie : se rendre directement au lendemain matin pour récupérer Mitochondrie. Faire la fête ne semblait pas une option envisageable. Cependant, Nana en avait décidé autrement.

- Rejoignons les un petit moment, ça te changera les idées.


A peine eut-elle le temp de protester qu’Akane se vit pousser vers la table par le jeune homme. Sans demander son reste, il s’assit et se servit en toute impunité dans les plats. Ne s’étant toujours pas installée, la rouquine jeta un coup d’œil à la fenêtre. Si elle n’avait pas aussi peur de la nuit, sûrement qu’elle serait partie en laissant Nana profiter des festivités. Dépitée, elle alla le rejoindre, s’asseyant près de lui. Visiblement, ce dernier se faisait une joie de manger ce qui se présentait à lui. Le fixant, Akane arqua un sourcil, quelque peu sceptique. Elle se demandait si le jeune homme n’avait simplement pas profité de la situation. En réfléchissant, elle fit la moue. Peut-être qu’elle ne devrait pas trop lui en vouloir. Nana avait aussi l’air d’être un dresseur. En pleine nature, la difficulté pour se nourrir était non-négligeable.

La jeune femme prit une grande inspiration, se détendant peu à peu. Quand elle voulut prendre la pinte de bière devant elle, la rouquine sentit la table légèrement bouger. Le Brutalibré qui les avait emmenés au Centre Pokémon commençait à entamer une danse endiablée. Enchainant les cabrioles, il s’attira sans difficultés l’attention des fêtards et celle d’Akane.

- Décidément, il ne peut pas tenir en place celui-là. Je ne comprendrais jamais comment les autres dresseurs arrivent à faire en sorte que leurs Pokémons restent calmes ...

Contrairement à Nana, la jeune femme voyait le spectacle de l’oiseau d’un œil amusé. Le caractère exubérant du Brutalibré tranchait avec celui de son dresseur, qui visiblement préférait rester discret. Néanmoins, la rousse se doutait que gérer un Pokémon aussi expansif ne devait pas être une mince affaire… Akane, elle, n’avait jamais eu ce problème de « comptabilité » avec Mitochondrie. Dresseuse et Pokémon étant de nature calme, elles s’étaient parfaitement trouvées. Du moins, c’était ce que pensait Akane jusqu’à ce que l’Abra se fasse attaquée. Se secouant la tête pour chasser cette vilaine pensée, la jeune femme embraya sur la discussion.

- C’est vrai que je n’ai jamais eu ce problème-là avec Mitochondrie, répondit-elle. Peut-être que le caractère dépend de l’espèce du Pokémon… ?

Certains Pokémons étaient connus pour des traits particuliers de leur personnalité. Tel que les Nirondelles, petits et courageux ou encore les Caninos fidèles et affectueux. En ce qui concernait les Brutalibré, Akane n’en avait aucune idée. C’était un Pokémon qu’elle connaissait très peu, la seule chose qu’elle savait à son sujet était la simple description du Pokedex... Encore, elle n’avait nullement retenu les deux lignes qui la composaient.

- Au moins, ça met de l’ambiance, sourit la jeune femme.

Le groupe de fêtards s’était rassemblé autour de l’oiseau. Complètement ivres, ils essayaient de reproduire avec des gestes maladroits la danse de celui-ci… La rouquine regarda successivement le groupe puis sa bière. Vu la façon dont ces personnes se dandinaient, elle préférait ne pas en arriver là. D’un geste de la main, elle repoussa sa pinte. Elle imita Nana et servit innocemment dans les plats qui ornaient la table. La jeune femme se contenta de grignoter un bout, histoire de se remplir légèrement l’estomac. Autant s’occuper, la nuit risquerait d’être longue…

- Et… euh…

Résolue à passer des heures dans cette auberge, Akane devait bien trouver un moyen de tuer le temps. Elle essaya de trouver un sujet de conversation.

- Tu es dresseur depuis longtemps ? En tout cas, tu as pas mal de cicatrices.

Il ne fallut pas longtemps au cerveau grouillant de la rouquine pour s’imaginer un tas de scènes rocambolesques justifiant l’apparition de ces cicatrices. Un affrontement avec de terribles Pokémon sauvages ? A moins que Nana soit un adepte des sports extrêmes ? Akane se reprit. Même si ce genre de blessure attirait le regard, la curiosité de la jeune femme allait sûrement trop loin.

- Hum… désolée. Ça ne me regarde pas, après tout.

Repue, Akane ne prit pas la peine de terminer l’assiette qu’elle s’était servie. Du bout du doigt, elle repoussa l’ustensile avant de se caler contre sa chaise. Finalement, c’était assez amusant de regarder des gens entièrement imbibés d’alcool.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nana Kuroame
Région d'origine : Kanto
Expérience : 684
Dim 24 Déc - 1:43
Nana Kuroame

Contrairement a Nana, qui ne ressentait rien d'autre que de la lassitude en voyant son Pokémon danser ainsi, Akane semblait amusée de voir Suba se donner en spectacle. A vrai dire, il était rare que le comportement de son Pokémon ne fasse pas sourire les gens qui avaient la chance d'y assister. C'était sans doute plus facile d'en profiter quand on avait pas a subir ce genre de mise en scene en continue. Son envie de se mettre en valeur impactait même ses performance en combat, puisqu'il avait tendance a désobéir aux ordres de Nana dès qu'un mouvement impressionnant lui venait a l'esprit, ce qui risquait d'être sacrement problématique lorsqu'ils allaient enfin s'attaquer aux arène.

Mais malgré tout cela, Nana avait finit par s'y faire. Il fallait avouer que Suba restait tout de même son Pokémon le plus facile a gérer, et malgré le fait que Nana l'ai entrainé dans son aventure sans lui demander son avis, le Pokémon s'était toujours montré très amical avec son dresseur. Donc Nana avait beau soupirer, il ne détestait pas les pitrerie de son Pokémon, même s'il préférerais qu'il soit capable de se montrer un peu plus discret de temps en temps.

- C’est vrai que je n’ai jamais eu ce problème-là avec Mitochondrie. Peut-être que le caractère dépend de l’espèce du Pokémon… ?

Mitochondrie ? C'était sans doute le surnom de l'Abra d'Akane. A vrai dire, il ne connaissait pas bien les Abra, donc il n'avait pas la moindre idée de s'ils étaient des Pokémons réputé pour leur calme. Quand aux Brutalibré, et bien Nana s'était pas mal renseigné après avoir capturé Suba. La plupart des articles sur le Pokémon avaient généralement tendance a vanter sa vitesse, son agilité et son intelligence. Il avait bien relevé quelques mention d'une tendance a se pavaner, mais si tout les Brutalibré étaient comme Suba, il aurait sans doute trouvé bien plus de témoignage sur cet aspect la du Pokémon. Malgré tout, Nana du acquiescer.

- C'est probablement ça ... Malgré tout, j'ai l'impression que Suba reste particulièrement exubérant, même pour un Brutalibré.

- Au moins, ça met de l’ambiance.

Nana ne pu retenir un sourire en entendant le commentaire de la jeune femme. Le Pokémon était devenu le cœur de la soirée, la plupart des fêtard ayant décidé d'accompagner l'oiseau dans sa dance. A vrai dire, c'était assez amusant de voir un group de personne ivre tenter d'imiter les mouvement agiles du Pokémon combat. A vrai dire, ce n'était pas une grande réussite pour eux, mais au moins, ils avait l'air de s'amuser. En quelque sorte, grâce a Suba, Nana se sentait maintenant presque en droit de se servir aussi largement dans la nourriture des fêtard. Finalement, il avait peut être bien fait de le laisser hors de sa Pokeball en entrant dans l'auberge.

- Et… euh…

Nana tourna un regard interrogateur en direction d'Akane, un cuisse de volaille a la main.

- Tu es dresseur depuis longtemps ? En tout cas, tu as pas mal de cicatrices.

Nana ne pu s'empêcher de grimacer un peu en entendant la remarque de la jeune femme. En quelques secondes, elle avait réussi a évoquer les deux sujets les plus sensibles pour Nana. D'un coté, ses cicatrices, et donc de sa relation très difficile avec Kana. De l'autre, le début de sa carrière de dresseur, qui avait sans doute commencé bien avant son arrivé a Mhyone. Et a vrai dire, Nana n'était pas spécialement a l'aise quand il s'agissait de parler de tout cela. Akane détecta peut être son malaise, car elle s'empressa de s'excuser.

- Hum… désolée. Ça ne me regarde pas, après tout.

Nana lâcha un léger soupir. Il avait toujours tendance a garder ses problèmes pour lui, au point que personne dans la région n'était au courant de son amnésie, et que seul ceux ayant été témoin de la violence de Kana connaissait les difficulté que Nana avait a gérer la Mysdibule. Peut-être était ce l'ambiance de la fête ou la fatigue qui faisaient que Nana baissait sa garde, ou le fait qu'il ne recroiserais sans doute jamais la jeune femme, mais le dresseur décida que parler un peu ce soir ne devait pas poser trop de problèmes. Il ne comptait pas mentionner son amnésie, de peur d'être pris en pitié, mais il n'y aurai sans doute pas de mal a parler un peu de Kana. Après tout, ça ne le dérangeais pas spécialement de passer pour un dresseur incompétent, puisque c'était ce qu'il était réellement.

Nana leva son bras a la hauteur du visage de la jeune femme. A cette distance, il était très facile de comprendre l'origine des blessures. De nombreuses trace de morsures recouvraient le bras de Nana, laissant présager que le reste de son corps était dans un état similaire.

- A vrai dire, je ne suis pas sur de pouvoir être qualifié de dresseur. Toutes ces cicatrices, je les dois a mon premier Pokémon. Disons que notre relation est assez difficile.

Pour illustrer ses propos, Nana plongea un main dans son sac, et en sortit une sphère rouge. Prenant bien garde de ne pas appuyer sur le bouton d'ouverture de la Pokeball. Au travers de la partie transparente de la Pokeball, Kana était visible, et celle ci regardait d'un air mauvais les deux dresseurs.

- Je te présente Kana, c'est elle la responsable de toutes ces blessures. Je te la présenterais bien en la faisant sortir de sa Pokeball, mais j'ai peur qu'elle ne transforme cette fête en bain de sang.

Nana avait beau dire cette dernière phrase sur le ton de la plaisanterie, il savait que ses parole n'étaient pas tout a fait fausses. En tout cas, si cette discussion l'avait un peu soulagé, elle lui avait également coupé l'appétit. Ou alors, il s'était tout simplement suffisamment goinfré. Quoiqu'il en soit, il ne fallait pas qu'il oublie qu'il avait encore de la route a faire le lendemain, il serait donc bon qu'il se repose un peu.

- Bon, j'ai bien mangé en tout cas ! On reprend la recherche du proprio ? Après tout, on était venu te trouver un endroit ou dormir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Akane Wise
Région d'origine : Mhyone
Expérience : 909
Mer 3 Jan - 17:32
Akane Wise


La question de la rouquine semblait légèrement désespérer Nana. Du moins, Akane ne trouvait pas d’autres mots pour décrire la réaction du jeune homme. Elle qui avait poser cette question de manière tout à fait innocente, elle ne se doutait pas qu’elle venait de toucher une corde sensible. Akane voulait simplement trouver un sujet de conversation. Pour briser la glace, comme le disait si bien le dicton.

Avant même de répondre, Nana leva son bras. De cette manière, Akane voyait très clairement que les cicatrices venaient en fait de diverses morsures. De très vilaines morsures. Nuls doutes que le dresseur avait dû souffrir pour les avoir. La jeune femme grimaça, comprenant que le reste du corps de Nana devait probablement être parsemés de ces mêmes blessures.

- A vrai dire, je ne suis pas sûr de pouvoir être qualifié de dresseur. Toutes ces cicatrices, je les dois à mon premier Pokémon. Disons que notre relation est assez difficile.

Akane afficha une petite mine inquiète. Comment un Pokémon pouvait-il infliger de pareilles cicatrices à son dresseur ? Il n’en fallut pas plus à la jeune femme pour s’imaginer des scènes plus délirantes les unes que les autres pour expliquer l’agressivité de ce Pokémon… Elle voyait se former dans son esprit une immense bête féroce pourvues de crocs pointus et de griffes acérées, la gueule ensanglantée…

Nana fit revenir la rouquine à la réalité en présentant une Poké Ball. Dans la partie blanchâtre, voire transparente de la sphère, on pouvait apercevoir une sorte d’ombre. Akane s’approcha doucement de l’objet pour mieux apercevoir la créature qui s’y trouvait. La jeune femme reconnut alors la silhouette d’un Mysdibule.

-  Je te présente Kana, c'est elle la responsable de toutes ces blessures. Je te la présenterais bien en la faisant sortir de sa Pokeball, mais j'ai peur qu'elle ne transforme cette fête en bain de sang.

Vu l’air mauvais du Pokémon acier, Akane ne doutait pas un seul instant que ce dernier pourrait lui sauter au visage si l’occasion se présentait. La jeune femme connaissait très peu cette espèce de Pokémon mais elle comprenait mieux la provenance des vilaines cicatrices qui couvraient le corps du jeune homme.

- Bon, j'ai bien mangé en tout cas ! On reprend la recherche du proprio ? Après tout, on était venu te trouver un endroit où dormir.
- Ah, oui !

Encore un peu et Akane oubliait complètement qu’elle était venue exprès pour trouver une chambre. Finalement, cette petite fête lui changeait les idées et regarder des personnes ivres danser l’amusait. La jeune femme se leva, prête à rechercher le propriétaire des lieux. Pour le moment, il ne semblait pas pointer le bout de nez. Pourtant, avec cette agitation nocturne, il aurait été préférable de surveiller les lieux… Les fêtards ne paraissaient pas méchants mais l’alcool montait parfois à la tête de certains.

A l’autre bout de la pièce se trouvait une porte. Akane regarda le dresseur pour lui signaler qu’elle compter chercher là-bas. Elle traversa donc la fête et passa dans la pièce d’à côté. C’était simplement un couloir étroit avec un escalier, qui menait probablement aux chambres. La jeune femme n’osait pas monter, ainsi elle leva la voix pour signaler sa présence.

- Bonsoir… Il y a quelqu’un ?

Pas de réponses. Juste l’écho de la voix qui résonnait. Décidemment, le gérant était bien caché. Akane réitéra.

- Nous cherchons juste un endroit où passer la nuit !

Elle entendit alors une porte s’ouvrir, le son venait au-dessus d’elle. Une voix s’éleva :

- C’EST PAS UNE RAISON POUR REVEILLER CEUX QUI DORMENT !


Suivit d’un claquement sec. La rouquine fit une grimace gênée en comprenant qu’elle avait dû crier trop fort et ainsi réveiller les clients de l’auberge. Elle souffla un petit « Désolée », légèrement honteuse avant de faire demi-tour. Ainsi, elle traversa la joyeuse pour se rendre jusqu’à la pièce qui servait d’accueil. Elle se tourna vers Nana, un peu déçue.

- Bon bah… On devrait peut-être aller ailleurs ?

Alors qu’elle ouvrit la porte pour sortir, la jeune femme sentit une force la prenant par le col de sa veste. Elle lança un regard paniqué vers Nana, lui aussi tiré par l’arrière par une main. La rousse essaya de se débattre, voulant partir au plus vite. Impossible.

- Où comptez-vous allez comme ça ?! Vous et vos copains foutez le bordel et v’là que vous partez sans un mot ? Sans payer ?
- Qu-quoi ? Vous parlez de gens qui font la fête… ?

L’inconnu lâcha finalement les deux jeunes gens. En voyant le mastodonte qui se tenait en face d’eux, Akane blêmit. Avec son immense carrure, pas étonnant que cet homme avait réussi à tirer les deux dresseurs en même temps comme de simples insectes. Il ne semblait visiblement pas content des touristes mettent l’ambiance dans son auberge…

- Précisément ! grogna-t-il. Vous ne voulez pas payer votre dû ? Pas de soucis ! Un peu de plonge vous rafraîchira l’esprit !
- Il-il y a erreur ! On ne connait pas ces gens…

Akane essaya de se défendre comme elle pouvait mais le gérant était beaucoup trop impression. Il dominait facilement Nana de deux têtes en plus… La jeune femme déglutit, essayant de garder son calme. Sans crier gare, l’homme les prit chacun par le bras. Il les fit traverser de nouveau la fête, le couloir… pour se retrouver dans une cuisine. Seulement un cuistot s’y trouvait, visiblement déborder à cause de ce qui se passait de l’autre côté.

- Là ! Je vais vous apprendre le sens des responsabilités puisque vous ne semblez pas savoir ce que c’est !


La rouquine soupira profondément. Décidemment, aucun dialogue n’était possible, tellement le propriétaire était persuadé qu’elle et Nana faisait partie du groupe de touristes. En moins de temps qu’il ne fallait pour le dire, ils se retrouvèrent tous les deux devant un immense évier remplit de vaisselles, éponge en main.

- Je vous laisserai partir quand vous aurez fini de m’nettoyer cette crasse !

Levant les yeux, Akane se sentait déjà désespérée à l’idée de nettoyer la vaisselle des autres. Des casseroles, des assiettes et des couverts s’entassaient même sur les bords de l’évier. L’homme partit en rogne, claquant sauvagement la porte derrière lui. Les deux jeunes gens allaient donc trinquer pour des gens qu’ils connaissaient à peine… Dommage que Mitochondrie ne se trouvait pas à ses côtés, Akane serait partie sans demander son reste. Hélas, le destin ou le hasard, qu’importe, en avait décidé tout autrement. Pire, elle avait embarqué Nana, qu’elle connaissait à peine, dans cette mésaventure.


- Je suis désolée, soupira la rousse. C’est un peu de ma faute si tu te retrouves ici, ah ah…

Elle émit un rire nerveux, bien que la situation ne fût pas drôle… Enfin, dans un sens certainement mais là, la jeune femme voulait juste dormir. Les paupières lourdes, Akane se mit machinalement à laver une assiette. La nuit risquait de se montrer plus longue qu’elle ne devrait l’être.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nana Kuroame
Région d'origine : Kanto
Expérience : 684
Mer 24 Jan - 4:35
Nana Kuroame

- Ah, oui !

Vu la réaction d'Akane, Nana se demandait presque si elle n'avait pas oubliée la raison pour laquelle ils se trouvaient ici. Enfin, il ne pouvait pas vraiment lui en vouloir, après tout, c'est lui qui avait décidé de rejoindre la fête. Alors que la jeune femme se levait, Nana fit signe a Suba de stopper son spectacle et de les rejoindre. Evidement, quelques fêtard grognèrent en voyant le Brutalibré les quitter, mais la majorité d'entre eux étaient trop ivre ou trop occupé a danser pour s'en rendre compte. Histoire d'éviter qu'il ne rejoigne la fête dès qu'il aurait le dos tourné, Nana décida de le faire rentrer dans sa Pokeball. De toute façon, Suba aussi avait besoin de dormir.

Akane lui fit signe qu'elle avait trouvé un porte au fond de la salle, et les deux dresseur contournèrent les fêtards afin de l'atteindre. De toute évidences, le couloir se trouvant derrière la porte menait droit à un escalier, en haut duquel se trouvait sans doute les chambres. Akane tenta d'appeler, histoire de voir si le gérant les entendrait et leur répondrait. Et a vrai dire, elle eu bien une réponse, mais pas vraiment celle qu'ils attendaient.

- C’EST PAS UNE RAISON POUR REVEILLER CEUX QUI DORMENT !

- Eh beh, au moins on sait qu'il est pas à l'étage.


Si Nana s'était contenter d'ignorer le cri, il remarqua l'air honteux sur le visage d'Akane. A vrai dire aux yeux de Nana, elle n'avait pas grand chose a se reprocher. Après tout, le mec qui avait crié au dessus d'eux avait sans doute réveiller bien plus de monde que la jeune femme. Quoiqu'il en soit, les deux dresseurs durent de nouveau zigzaguer entre les fêtard pour rejoindre l'accueil de l'auberge.

- Bon bah… On devrait peut-être aller ailleurs ?

En voyant l'air déçu de la jeune fille, Nana ne pu s'empêcher de lâcher un soupir. A vrai dire, lui aussi aurait préféré ne pas avoir a chercher dans toute la ville un nouvel endroit pour dormir, mais s'ils ne trouvaient pas le proprio, ils n'allaient pas avoir trop le choix. A la limite, ils pourraient bien trouver des chambres vide a squatter, mais il n'était pas sur de vouloir en affronter les conséquences une fois le matin arrivé. Résignés, les deux dresseurs se dirigèrent vers la porte, quand soudain, il sentit quelque chose agripper le col de son t-shirt et le tirer en arrière.

- Où comptez-vous allez comme ça ?! Vous et vos copains foutez le bordel et v’là que vous partez sans un mot ? Sans payer ?


- Qu-quoi ? Vous parlez de gens qui font la fête… ?

Confus, Nana ne prononça pas un mot. En face d'eux se trouvait un colosse, et apparemment, il leur en voulait. Nana était assez grand, mais pour la première fois de sa vie, il se sentit petit a coté du tas de muscle qui lui faisait face. De toute évidence, la fête qui avait actuellement lieu dans le bâtiment ne semblait pas vraiment lui faire plaisir, et il pensait que Nana et Akane faisaient partit du groupe de fêtards. En un sens, il pouvait le comprendre, ils venaient de sortir de la salle ou se déroulaient les festivités après tout.

- Précisément ! Vous ne voulez pas payer votre dû ? Pas de soucis ! Un peu de plonge vous rafraîchira l’esprit !

- Euh ...

- Il-il y a erreur ! On ne connait pas ces gens…

Malheureusement, le gérant ne semblait pas vouloir le laisser parler. Il saisit Nana et Akane par le bras et les tira vers la salle qu'ils venaient de quitter. Nana chercha de l'aide du regard dans la salle, mais il n'aperçu personne en état d'expliquer la situation au proprio en colère. Finalement, il les poussa dans une pièce, qui de toute évidence, était la cuisine, et annonça :

- Là ! Je vais vous apprendre le sens des responsabilités puisque vous ne semblez pas savoir ce que c’est !

Le gérant les mena vers un immense évier qui contenait une quantité de vaisselle assez affolante. En temps normal, la vaisselle était déjà faite à cette heure la dans les auberge, mais le seul cuisinier présent dans la salle semblait bien trop débordé par la fête, et n'avait probablement pas eu le temps de s'en occuper.

- Je vous laisserai partir quand vous aurez fini de m’nettoyer cette crasse !


Nana laissa échapper un nouveau soupir, et constata qu'Akane avait l'air aussi enthousiasmé que lui à l'idée de faire cette corvée. Cependant, alors que Nana commençait a se demander comment il allait pouvoir s'échapper de cette cuisine, une idée lui vint à l'esprit. Peut-être que finalement, nettoyer un peu de vaisselle ne serait pas une si mal que ça. Alors qu'il s'apprêtait a saisir une éponge, sa compagne d'infortune s'adressa a lui.

- Je suis désolée. C’est un peu de ma faute si tu te retrouves ici, ah ah…

- T'inquiètes pas pour ça, c'est moi qui ai insisté pour qu'on se joigne a la fête. Et plus important, une fois que le tas de muscle aura réalisé son erreur, il ne pourra plus refuser de nous offrir une chambre après qu'on ai bossé pour lui gratuitement !

En effet, c'était ça la grande idée de Nana. Lui qui n'avait absolument pas de quoi se payer une chambre avait droit a une occasion rêvé de se faire loger gratuitement pour la nuit. Et tout ça après avoir profité d'un repas gratuit en plus.

Alors qu'il agrippait l'éponge pour se mettre au travail, Nana se remémora ses premières semaines à Mhyone. A l'époque, il travaillait dans un café a Nox Illum, et se dévouait tout les jour pour faire des heures supplémentaires pour faire la vaisselle, afin d'avoir assez d'argent pout payer son petit appartement. La première fois qu'il avait du effectuer cette corvée, c'était à peine s'il se souvenait qu'il fallait utiliser du produit vaisselle pour laver une assiette. Heureusement, très rapidement, il avait fini par s'y habituer, jusqu'a ce que finalement la tache devienne complètement mécanique, et surtout bien plus rapide.

Il fut satisfait de constater que ces vieux réflexes étaient toujours présents. Mettre les poêles a tremper pour qu'elles dégraissent pendant le nettoyage de la vaisselle plus rapide a nettoyer, comme les couverts, ou encore frotter efficacement les assiettes pour passer moins de quinze secondes dessus, pas mal de petit trucs qui leurs permit de terminer le tas de vaisselle en trente bonne minutes, plutôt qu'une heure entière. Le travail finalement terminé, Nana s'essuya les mains avec un torchon tout en s'adressant au cuisinier a l'autre bout de la pièce.

- On en a fini avec la vaisselle, on s'en va maintenant !


Ce dernier se contenta de hausser les épaules, trop occupé pour leur prêter la moindre attention. Sur le chemin vers l'entrée, Nana pu constater que la fête battait toujours son plein. Décidément, ils avaient de l'énergie à revendre, contrairement a Nana qui, maintenant son travail terminé, sentait toute la fatigue de la journée retomber sur ses épaules. Il avait hâte de pouvoir dormir.

Par chance, quand ils arrivèrent a l'accueil, le propriétaire était assis à son comptoir. Au moins, ils n'auraient pas a le chercher ce coups ci. Il avait l'air bien plus calme que tout à l'heure, mais cela ne l'empêcha pas de leur lancer un regard noir lorsqu'ils s'approchèrent de lui.

- On en a fini avec votre vaisselle. Par contre, on a rien à voir avec cette fête, à la base on était juste rentré dans cette salle parce qu'on vous cherchait !

- Très bien, vous pouvez partir maintenant ...

Bon, pas d'excuses. Après ça et les infirmières du centre, Nana commençait a se demander si ce n'était pas une coutume d'être désagréable à Meridian. Quoiqu'il en soit, Nana ne comptait pas se laisser faire. Il y tenait à sa chambre gratuite.

- Ouais, en fait, on aimerait passer la nuit ici. Je pense qu'après avoir fait votre vaisselle, on peut considérer qu'on a déjà payé.

A ces mots, le propriétaire leur lança un nouveau regard noir, et Nana ne pu s'empêcher de déglutir. Peut-être que ce n'était pas une si bonne idée de jouer a ce jeu avec un gars qui semblait pouvoir lui arracher la tête à une main. Finalement, le propriétaire laissa échapper un soupir.

- Une chambre pour deux ?

- Euh, nan, deux chambres simples ...

Apparemment, le gérant avant finit par reconnaitre son erreur, et bien qu'il ne semblait toujours pas prêt a présenter d'excuses, ils semblait disposé a les laisser dormir ici gratuitement. Nana s'imaginait déjà passer sa première nuit dans un lit depuis une éternité, quand les paroles du propriétaire le ramenèrent à la réalité.

- Exagère pas trop non plus. De toute façon, avec le groupe de fêtard qui a déjà réservé la plupart des chambres, il m'en reste qu'une de libre.

Nana regarda avec une déception a peine masqué l'unique clé que le propriétaire lui confia. Le dresseur la tendit à Akane, en annonçant :

- Je te les laisse, après tout, tu voulais rester à proximité du centre Pokémon. Puis bon, grâce à toi, j'ai réussi a avoir un repas gratuit, je te dois bien ça.


Apparemment, ce n'était pas encore cette nuit qu'il allait profiter d'un matelas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Akane Wise
Région d'origine : Mhyone
Expérience : 909
Lun 9 Avr - 10:45
Akane Wise


L’idée de Nana fit hausser un sourcil à la rouquine. Elle n’était pas tout à fait certaine que le colosse qui les avaient pris pour cibles leur offre gratuitement une chambre. Déjà qu’il ne semblait pas apte à la discussion alors lui quémander deux lits pour la nuit… Néanmoins, Nana paraissait fier de son plan, Akane ne préférait pas le contredire. Ils pourront toujours tenter, dans le pire des cas ils se verront éjecter de l’auberge par la peau des fesses.

Les deux jeunes personnes se mirent à s’affairer. Akane soupira. En partant de la maison, les corvées ménagères étaient devenues le cadet de ses soucis. Pourtant, elle se retrouvait désormais à frotter des couverts. Alors que la jeune femme nettoyait la vaisselle comme elle le ferait chez elle, Nana paraissait plus… assuré. A supposer que les corvées puissent se régler de manière assurée. Quoi qu’il en soit, le dresseur lavait les assiettes et casseroles à la vitesse éclair, comme s’il avait fait ça toute sa vie. Ne voulant pas se sentir inutile, Akane essaya de suivre la cadence mais il y avait toujours une tâche de graisse plus résistante, décidée à ne pas partir de l’assiette sur laquelle elle se trouvait.
Finalement, les dresseurs se débarrassèrent de leur corvée en une trentaine de minutes. Heureusement que Nana s’y connaissait, sinon, ils auraient probablement mis plus de temps à voir la fin de cette corvée.

- On en a fini avec la vaisselle, on s'en va maintenant !


Le cuisinier haussa simplement les épaules. Même pas un petit merci pour lui avoir épargné le sale boulot. Akane fit la moue. Décidemment, le personnel de l’auberge ne connaissait pas le mot « agréable ». Ceci dit, la rouquine ne s’en offusqua pas plus longtemps. Le cuisinier semblait bien trop occupé et, les dresseurs avaient d’autres Chacripan à fouetter.
En passant par le restaurant de l’auberge, Akane pu constater que les fêtards s’y trouvaient toujours. Apparemment, ils avaient suffisamment d’énergie à revendre pour continuer les festivités. Après la corvée vaisselle, ce n’était plus du tout le cas de la jeune femme.  
A l’accueil, le propriétaire du lieu était assis, visiblement occupé avec de la paperasse. Cependant, il entendit les bruits de pas des jeunes gens et leva le nez de ses feuilles, lançant un regard perçant. La rouquine, doutant encore du plan de Nana, préféra se tenir légèrement à l’écart quand celui demanda à passer la nuit dans l’auberge. Encore un regard de la part du mastodonte et Akane déglutit.

- Une chambre pour deux ?


La jeune femme se sentit à la fois soulagée et perplexe. Soulagée car le propriétaire n’avait émis aucune objection mais perplexe car elle craignait que cette chambre ne soit la dernière de libre.

- Euh, nan, deux chambres simples ...
- Exagère pas trop non plus. De toute façon, avec le groupe de fêtard qui a déjà réservé la plupart des chambres, il m'en reste qu'une de libre.

Le pressentiment d’Akane se révéla juste. Ainsi, le propriétaire passa la dernière clé qui restait à sa disposition.

- Je te les laisse, après tout, tu voulais rester à proximité du centre Pokémon. Puis bon, grâce à toi, j'ai réussi a avoir un repas gratuit, je te dois bien ça.

Il ne fallait pas être devin pour lire la déception sur le visage de Nana. Sur le coup, la rouquine se sentit légèrement coupable. Elle lui avait demandé de l’aide et voilà comment le jeune homme fut récompensé par sa bonne action. Même la fatigue guettait Akane, elle n’était néanmoins incertaine de trouver le sommeil. N’ayant pas l’habitude de rester séparée de sa Abra plus de quelques minutes, Akane ne pouvait pas continuer tranquillement sa vie sans son Pokémon près d’elle, même si ce n’était que quelques heures seulement. La rouquine se tritura une mèche de cheveux, un peu gênée.

- Non, tu peux venir… enfin, je veux dire… Je cherchais surtout un toit pour être en sécurité la nuit mais je ne crois pas que je vais dormir. On a qu’à partager la chambre.

Même si l’idée de partager une chambre avec une personne presque inconnue ne lui plaisait pas totalement, Akane supposait qu’elle pouvait faire preuve d’un minimum de bonté.

- Bon, vous prenez la clé ou ne la prenez pas… Faîtes ce que vous voulez tant que vous restez pas devant l’entrée !

Toujours aussi sympathique le propriétaire… La rouquine soupira, haussant les épaules. Au moins, l’homme avait bien voulu leur donner une chambre gratuite pour la nuit. Akane se dirigea donc, pour la énième fois de la soirée, vers la salle où se tenait la fête. Passage obligé puisqu’apparemment c’était le seul chemin pour accéder aux chambres. Une fois dans la cage d’escalier, un rapide coup d’œil sur le trousseau de clé et la jeune femme comprit qu’elle devait monter jusqu’au deuxième étage.

Arrivée devant la bonne porte, Akane s’empressa de l’ouvrir. En allumant la lumière, une chambre d’aspect vieillot se présenta aux dresseurs. La peinture défraîchie des murs et les rideaux fleuris firent presque croire à la rouquine qu’elle avait voyagé dans le temps. En inspectant les meubles, la première impression de cette dernière fut confirmée : cette auberge aurait besoin d’un petit coup de neuf. Vu le caractère du tenancier, il enverrait probablement promener celui ou celle qui lui ferait ce genre de remarque.
Quoi qu’il en soit, Akane n’était pas là pour juger la décoration de l’endroit. Après avoir fait un rapide tour de la chambre, elle se dirigea vers une petite fenêtre. De là, elle pouvait apercevoir le toit rouge du centre Pokémon et cela eu l’effet de la rassurer un peu. Finalement, elle se tourna vers Nana.

- C’est toujours mieux que de rester dehors, je suppose.




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Méridian-
Sauter vers: