:: Mhyone :: Méridian Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Avoir un cailloux dans sa botte. [ PV Alexandre Diame]

avatar
Région d'origine : Alola
Expérience : 37
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 25 Sep - 9:15
Méridian : 12h44

Il faisait relativement bon aujourd'hui, le ciel était dégagé et permettait d'apprécier pleinement la beauté antique de la ville de Méridian. Mais, à dire vrai, la dresseuse qu'était Deborah n'était en rien intéressée par le panorama, nan, si la femme avait fait la route jusqu'ici, c'est en partit pour rejoindre l’île d'Eschine, hors, n'ayant pas de carte, il lui était relativement difficile d'y aller. La jeune femme était pour l'heure assise au comptoir d'un bar en plain air, son regard circulant sur les alentours tendis que Curare était quand à elle à ses pieds, enroulée sur elle même et tranquillement entrain de se reposer.

Cela faisait prêt d'une quarantaine de minutes que la dresseuse était entrain de siroter un thé roserade, pas qu'elle aime spécialement ça, mais à dire vrai le tenancier du bar ne semblait nullement posséder d'alcool. Tenancier qui, par ailleurs, revint auprès de la jeune femme avec un air des plus sympathique au bout des lèvres.

« Alors ? Tout ce passe bien ? »

En entendant cela Deborah vint à hausser un sourcils, avant de sortir un paquet de cigarette de son trench, paquet dont elle tapota le cul contre le comptoir afin de faire dépasser le bout d'une cigarette qu'elle prit ensuite lentement du bout de ses lèvre violettes.

« Ouai... Euh... Dit, tu serait pas par où je devrais me rendre pour aller au Marais de Sombrétoile ? On m'a parlé d'une ville du nom de Minami... Des suggestion pour m'y rendre ? »

L'homme hocha de la tête en s'essuyant les paluche dans un vieux chiffons, puis, toujours aussi aimable, il lui répondu :

« Oui. Il vous suffit de passer par la route 6 et de continuer jusqu'à rejoindre Minami, c'est aussi simple que ça. Toutefois, méfiance, la route 6 et truffée de pokémons oiseaux. »
« Des volatiles ? Hmm... Intéressant, j'en connais une qui se fera une joie d'aller foutre son nez dans leur nids. »
L'homme hochât les épaule avant de commencer à se retourner mais fut alors très vite de nouveaux interpellé par la jeune femme.

« Aaah.. Et... Aussi, j'aimerais avoir des infos sur la Team Anima... Z'ont pas une planque dans le coin ? Hm ? »

L'homme fronça les sourcils puis fit « non » de la tête puis se retourna rapidement sans en dire plus, faisant grommeler la jeune femme qui leva ensuite son cul de sa chaise.

« Fils de pute... » Soufflât elle en recrachant ensuite une bouffé de fumée par le nez, visiblement mécontente de la réponse du bonhomme au sujet de sa dernière question.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 2632
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 25 Sep - 13:37
Avoir un caillou dans sa botte




La journée était jeune, et j’avais réussi à faucher compagnie à Artémis et Ivar sans qu’ils ne le remarquent vraiment. Je n’allais pas passer ma journée à embêter les deux tourtereaux, car je l’avais bien suffisamment fait la veille lors de la fête dans le restaurant de la blondinette. Cependant, n’ayant pas prévu d’affronter Elise avant un petit moment, je décidais de faire un petit tour dans Meridian, profitant du soleil. L’air était plutôt frais, sans être trop froid, ce qui rendait ma petite visite improvisée assez agréable.

Après un temps, je décidais de trouver un endroit où m’installer pour boire un coup. Je ne connaissais pas bien la ville, car c’était après tout la première fois que je m’y rendais et que je n’avais eu qu’hier pour la visiter, alors j’entrais dans le premier bar visible et surtout ouvert. Il n’était pas particulièrement mal famé, et même si ça avait été le cas, je ne l’aurais probablement pas remarqué. Je m’installais donc en terrasse. J’aurais presque pu être le seul client s’il n’y avait pas eue une autre jeune femme avec moi. Je lui rendais bien une paire d’année, bien qu’elle reste assez séduisante. Du moins, dans son genre plutôt provocateur. J’observais alors d’un œil le serpent au pied de sa chaise, caractéristique de ma région. Il avait l’air de profiter, lui aussi, du beau temps, et, pour l’instant, il n’y avait rien à craindre de sa part. J’étais toutefois surpris que la femme aux cheveux roses le laisse ainsi hors de sa pokéball. La présence d’un Séviper était, pour la plupart des gens, loin d’être rassurante, surtout en pleine ville.

Je commandais alors une pinte de bière fraiche, comme une envie subite, que je dégustais en toute tranquillité. La jeune femme discutait alors avec le gérant. Ils n’avaient pas besoin de parler très forts, car la terrasse était petite. Aussi j’entendais facilement leur conversation, même si je ne m’y attardais pas vraiment. Ce n’était de toute façon pas mes affaires. Seulement, le ton monta brusquement, ravivant ma curiosité. Je fus plutôt surpris d’entendre parler d’Anima. Le groupe s’était éteint, ou du moins, il avait pris la fuite. La femme aux cheveux aussi excentriques que les miens semblait leur vouer un intérêt tout particulier et, à voir son style, ça ne m’inspirait rien qui vaille. Je maudis alors ma curiosité qui me poussa à lui lancer.

« Et bah, c’est assez rare de croiser quelqu’un qui parle encore de la team Anima. Personne ne sait vraiment où se trouve leur repère, et c’est très bien comme ça ! Plus ils sont loin, mieux on se porte ! Pas vrai ? » Dis-je en lançant un clin d’œil à la jeune femme, en lui offrant un sourire charmeur. Je profitais de ce « déguisement » pour plonger mon regard dans le sien, tâchant de sonder sa réaction. Ma réplique était plus un test qu’autre chose, et j’étais curieux d’en connaitre le résultat.


© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Alola
Expérience : 37
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 25 Sep - 15:19

Alors que Deborah aller pour s'en aller vers cette fameuse route 6 afin de rejoindre la ville de Minami, un inconnu vint alors à lui adresser la parole. Ce dernier avait visiblement laisser ses oreilles capter la précédente conversation que notre jeune femme avait eu avec le tenancier, car, en guise de présentation, le mystérieux jeune homme vint à lui avouer que la Team Anima avait disparue. Ce qui fit froncer les sourcils de notre dresseuse qui vit alors sa Séviper légèrement relever la tête, le regard neutre, mais pas forcément des plus avenant.

« T-t-t... Curare. » Dit alors à sa compagne de voyage qui se contenta de siffler en faisant frémir sa langue hors de sa gueule bardée de ses deux crocs bien apparents.

La jeune femme croisa alors les bras en penchant un peu la tête sur le coté, un air légèrement agacé au fond des yeux.

« Voilà qui n'est pas très courtois... ça t'arrive souvent de laisser fureter tes oreilles parmi les conversation des autres ? »

La jeune femme avait bien évidement remarqué le petit clin d'oeil du jeune homme à son égard, mais quelque chose lui disait que, derrière cet façade bon-enfant et charmeuse ce cachait quelqu'un de très rusé. Deborah aspira une bouffé sur sa cigarette, la recrachant de nouveau par le nez.

« « C'est très bien comme ça» ? je ne sais pas... Je ne suis pas du genre à avaler tout ce que l'on peut dire de ce genre de groupement... L'histoire, quant on s'y intéresse un minimum nous apprend que les plus mauvais sont pas toujours ceux que l'on croit. »
Il suffisait de voir ce qu'avait fait la Fondation Aether à Alola, pour comprendre le résonnement de Deborah. Une fondation au premier abords pétrie de bonnes intentions, mais qui au final avait risquée la destruction d'Alola en tentant d'ouvrir des brèches menant vers un autre monde distordu et prétendument plein de créatures relativement dangereuses.

Sur cette tirade, la jeune femme haussa un sourcils en affichant un petit sourire en coin et ceux avec en prime un petit air supérieur au fond des yeux... Une sorte de constante rhétorique chez elle.

« à qui ais-je l'honneur, Monsieur. Je-fourre-mon-pif-partout ? »

Deborah n'était clairement pas la personne la plus avenante et ainsi venir à elle montrant explicitement qu'on avait épier sa conversation n'était pas une bonne idée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 2632
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 25 Sep - 16:42
Avoir un caillou dans sa botte




Comme je l’avais escompté, le ton de la jeune femme avait été particulièrement piquant. Il était facile de deviner la confiance que transpirait tous son être. Elle était effectivement séduisante, mais dégageait une aura particulièrement dangereuse, qui ne me laissait rien augurer de bon. Je ne laissais pourtant rien paraitre, ne perdant pas mon sourire, et la laissant tranquillement finir son monologue. Son discours était partiellement vrai, toutefois, sa vision des choses semblait légèrement étriquée. Peut-être trop complexe à mon goût, enfin, ça ne restait qu’une impression. Je me penchais alors en avant, plongeant un peu plus mon regard dans le sien. Mon sourire s’était transformé en celui d’un prédateur, et il avait perdu en amicalité. Il était très clair qu’inconsciemment, je la défiais du regard sans la moindre hésitation. Lorsqu’elle eut fini, je pris la parole.

« Hum... » Fis-je mine de réfléchir, avant de reprendre. « J’ai sans doute eu tort d’écouter ta conversation, mais nous ne sommes que deux sur cette terrasse qui, comme tu peux le constater, n’est pas vraiment très grande. » Lui dis-je, toujours souriant, sans la moindre trace d’animosité dans ma voix.

« Loin de moi l’idée de te contredire, puisque tu n’as pas vraiment tort, mais ton discours sonne un peu creux. Méchants, gentils, les intentions ne comptent pas vraiment, les actes oui. Puisqu’Anima a fait preuve de cruauté, et surtout, qu’ils tentent de prendre quelque chose par la force, alors leur démantèlement, ou leur éloignement, est une bonne chose, tu ne penses pas ? » J’étais de plus en plus intrigué par la jeune femme. Il était plutôt rare de trouver des partisans d’Anima, surtout au vu de leurs derniers agissements. Séquestration, vol, kidnapping, violences… Est-ce que la faim justifiait vraiment les moyens dans ce cas précis ? Il était sûr que non. Et pourtant, si j’étais moi-même convaincu du bienfondé de mes intentions, jusqu’où étais-je prêt à aller pour les défendre ? Une question bien complexe, et surtout, pour le moment, bien inutile. Je reportais alors mon attention sur la dresseuse et son Séviper qui s’était dressé, me toisant du regard.

« En ce qui concerne mon nom, Alex, ça suffira. » Dis-je simplement, détournant alors le regard et m’enfonçant plus confortablement dans mon siège, les bras croisés derrière la tête.



© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Alola
Expérience : 37
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 26 Sep - 13:13
Deborah n'avait pas grand chose à répondre à ce drôle de type. Il affirma qu'Anima avait fait preuve de cruauté, cependant, cela, Deborah s'en doutait un peu mais ne voulant pas perdre la face devant lui, la demoiselle, toujours bras croisés laissa volontairement échapper un léger bâillement, avant de dire.

« Hmm... oui, peut être... hors, je n'ai fait que demander des informations à leur sujet, cela ne m'engage à rien... C'est mon coté investigatrice tu vois. »
La femme jouait sur les mots, car il est vrai que, jusque là, elle 'avait nullement fait mention du fait de vouloir les rejoindre. Mais, au delà de ça, deborah sentait bien que ce type cherchait à la défier, cependant la jeune femme n'était pas stupide, bien qu'elle n'ai jamais refuser un combat, elle se devait d'être méfiante, elle n'avait après tout qu'un seul pokémon mais... Il est vrai que l'hypothèse d'un combat n'était pas non plus pour lui déplaire.

Le jeune homme fini ensuite par lui avouer son nom, ce sur quoi Deborah ce contenta de répondre par un hochement de tête un brin je-m'en-foutiste. « Hmm... Je tacherais de m'en souvenir. » Dit elle avec toujours le même air un brin supérieur en cherchant du regard quelque chose qui pourrait lui donner de plus amples information sur ce mystérieux personnage.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 2632
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 26 Sep - 13:42
Avoir un caillou dans sa botte




La jeune femme semblait se conforter dans sa posture dédaigneuse sans vraiment chercher à débattre. Soit, si elle voulait jouer sur les mots, c’était finalement sans problème. Je ne pus retenir un petit sourire amusé en voyant son attitude, car elle aurait très bien pu s’intégrer dans les rangs d’Anima. Piquante, semblant sans pitié et avec un pokémon poison, non, tout ça était vraiment trop cliché pour ne pas être assez amusant. Je ne pouvais pas m’empêcher de me demander quel pouvait bien être son niveau. Séviper n’était pas un pokémon qui évoluait aussi, il pouvait très bien être très puissant comme être débutant, et, de toute manière, il n’y aurait pas vraiment beaucoup de façons de le savoir à part la combattre. Et, pour l’instant, je voulais profiter tranquillement de ma boisson avant d’envisager toute forme d’hostilités. Je pris donc une gorgée, paisiblement, de ma mousse, avant de la regarder en coin.

« Ton côté Investigatrice hein ? Eh bien, tu m’en vois rassuré dans ce cas. » Lui dis-je en lui glissant un petit clin d’œil. « Mais tu ne disais pas il y a quelques minutes que la curiosité était un vilain défaut ? » Lui lançais-je sur un ton amusé, avant de poursuivre. « En tout cas, je suis soulagé. Me battre contre de belles jeunes femmes ne fait pas partie de mes passe-temps favoris. » Un compliment qui était pourtant lourd de sens, car, si elle souhaitait réellement me défier, je n’allais surement pas être le dernier à réagir. J’avais l’habitude de me battre mais dans des situations désavantageuses, donc je me tenais discrètement près.

Je passais une main à ma ceinture, vérifiant discrètement, au cas où, que tout mon équipement était toujours accroché et que mes compagnons étaient prêts à l’action, puis, presque inconsciemment, je remis en place le bracelet qui couvrait mon avant-bras droit, et qui abritait ma méga-gemme. Je n’allais certainement pas l’utiliser ici de toute manière, mais j’avais pris l’habitude de jouer avec le bijou pour m’occuper les mains.



© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Alola
Expérience : 37
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 27 Sep - 13:32
« Ton côté Investigatrice hein ? Eh bien, tu m’en vois rassuré dans ce cas. »« Mais tu ne disais pas il y a quelques minutes que la curiosité était un vilain défaut ? »
« Tout dépend la nature de la curiosité. » lui répondu t-elle le plus naturellement du monde. Bien sur, comme toujours, la demoiselle tenait à avoir le dernier mots.
Ce Alex cherchait visiblement notre dresseuse en jouant sur son propre terrain, soit, la provocation, mais... Il en fallait plus pour faire sortir Deborah de ses gonds. La jeune femme avait beau être d'un naturel piquant et très orgueilleux, elle n'en était pas moins prudente, un combat contre ce type pourrait s’avérer aussi favorable que défavorable, d'autant qu'il savait qu'elle était le pokémon de notre dresseuse, elle, en revanche, elle ne savait rien de son équipe et il pourrait très bien envoyer un pokémon de type acier ou sol, voir psy, même ci dans ce dernier cas, les attaques morsure et léchouille de Curare  pourrait faire l'affaire.

Ce fut donc avec prudence que la demoiselle chercha de plus ample informations au sujet de ce type, visiblement très détendu alors même que depuis maintenant quelque minutes, les deux protagonistes s'adonnait à une joutes verbale qui semblait sans autres réelle issue que le combat ou... Bah rien justement, c'est vrai, pour le coup, Deborah n'était pas vraiment obligée de se battre, enfin... Aucun raison hors mis celle de montrer à ce type qu'il ne valait mieux pas l'emmerder ce qui, si elle gagnait serait une bonne leçon de vie pour ce Alex... En revanche, en cas de défaite, ça serait surtout très humiliant pour la jeune femme qui, comme son ton et son allure le laisser présager, avait sa petite fierté à défendre.

Toujours bras croisés, la dresseuse observât alors son interlocuteur furtivement vérifier son matériels et elle put alors remarquer au niveau du poignet de ce dernier un bijoux des plus « inquiétant » pour elle.

« Hmmm... Une Gemme Sésame. » pensa t-elle au fond d'elle même en fronçant légèrement les sourcils. Ce genre d'objet n'était en rien à prendre à la légère car cela signifiait que le niveau du dresseur qu'elle avait en face d'elle était d'un très bon niveau et qu'il possédait au moins un pokémon de niveau supérieur, ce qui n'était pas le cas de Deborah.

« Je vois que tu possède une gemme sésame... C'est pas vraiment courant comme babiole, je me trompe ? Et peu de pokémon son apte à bénéficier de ses bienfaits qui plus est. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 2632
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 27 Sep - 13:49
Avoir un caillou dans sa botte




La jeune femme restait particulièrement évasive, gardant son attitude calme et orgueilleuse. Elle avait beau être particulièrement provocatrice, elle paraissait tout de même assez prudente et gardait ses distances, du moins pour le moment. Il était après tout assez vrai qu’elle ne savait rien de moi, puisque je n’étais connu que dans certaines régions de Mhyone et que je n’étais jamais venu à Meridian. Pour une fois, je pouvais profiter de ce type d’avantage qui n’était pas du tout négligeable. Et j’allais le savourer un peu. De toute façon, rien ne me disait que nous allions en venir aux pokéballs. De toute façon, même si c’était le cas, je conservais un avantage considérable sur la jeune femme. Je ne voyais pour l’instant pas d’autres pokéballs à sa ceinture, n’ayant que le Séviper qui sifflait à ses pieds. Il n’avait pas de double type, seulement le poison, et mon type de prédilection m’avantageait considérablement. Il fallait dire, qu’avec Paimon, les types poisons n’étaient pas vraiment un problème, à part être de très haut niveau.

Il restait donc à déterminer quel était celui de la jeune femme. On pouvait généralement croire que les dresseurs les plus vaniteux ou sur d’eux étaient les plus puissants, mais il y avait beaucoup de contrexemples, et dans les deux sens. Il suffisait de voir Artémis pour le comprendre. La jeune femme n’était pas plus assurée qu’un autre, mais elle possédait tout de même une puissance impressionnante. Elle n’était pas nécessairement encore du niveau de mon équipe, mais elle n’allait pas tarder, et elle faisait partie des rares dresseurs que je pouvais redouter. En entendant la voix de la jeune femme en face de moi, je sortais brutalement de mes pensées pour me concentrer à nouveau sur elle.

Lorsqu’elle me parla de mon bracelet, je le regardais à mon tour, le remontant devant mes yeux, avant de me gratter l’arrière du crâne, un soupçon de gêne dans l’âme. Il fallait dire que peu de dresseurs avaient réussi à le remarquer et que je ne souhaitais pas plus que ça que Mhyone l’apprenne. Je reportais alors mon attention sur elle, lui répondant, avec un petit sourire en coin.

« Grillé ! » Dis-je, amusé, en lui faisant un clin d’œil. « Peu de gens savent vraiment ce que c’est, ou a quoi ça ressemble, donc je suis surpris que tu ais été capable de t’en apercevoir si vite. T’es pas vraiment banale en tout cas, et ça me donnerait presque envie de te tester en combat… Enfin, ce serait surement déloyal de toute façon. » Mon ton était un peu provocateur, mais nettement moins qu’au début. Curieusement, je me faisais petit à petit à la compagnie de l’extravagante dresseuse.




© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Alola
Expérience : 37
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 28 Sep - 0:55
« ...T’es pas vraiment banale en tout cas, et ça me donnerait presque envie de te tester en combat… Enfin, ce serait surement déloyal de toute façon. » 
Cette phrase, aussi anodine puisse t-elle paraître fit sourciller de nouveau notre vagabonde qui ce demandait bien ce que ce drôle de type avait voulue dire par là. Aurait il l'avantage de type ? Hmmm... Probable, mais au fond, même avec un type neutre, s'il venait à sortir son pokémon pouvant Mega-evoluer, la jeune femme se verrait quand même désavantager, il ne fallait surtout pas sous estimer ce pouvoir et ça la vagabonde le savait très bien.

Toutefois, même ci l'envie de ce battre contre ce type habitais l'esprit de Deborah, elle n'en fit rien et se contenta simplement de retirer son mégot de sa bouche, avant de l'écraser sur le sol silencieusement puis, de son air toujours un brin supérieur, elle fini par dire ces quelques mots à ce Alex.

« Ont ce reverra... t'en fait pas. » dit elle avant de commencer à partir. « Viens Curare, ont à d'autre chaffreux à fouetter. » Ce sur quoi la femme frôla sans même regarder une dernière fois ce mystérieux jeune homme, la seule qui lui prêta une brève attention final fut la Séviper qui, comme sa dresseuse l'avait fait jusque là, le regardât avec un brin de mépris. Plus loin, Deborah rencontra la route d'un passant, passant à qui elle intimât l'ordre de se barrer de son chemin avec un légère once d'agressivité. La brève conversation qu'elle avait eu avec ce alex avait tout de même eu le don d'énerver notre vagabonde qui toutefois avait bien l'attention de le remettre en place un jours où l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 2632
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 28 Sep - 10:58
Avoir un caillou dans sa botte




Je devais bien avouer que la soudaine attitude de la jeune femme m’avait prise de court. Elle était si vindicative que je ne pensais pas la voir partir si tôt. Je ne m’attendais pas le moins du monde à ce qu’elle lâche l’affaire aussi rapidement mais, visiblement, mes paroles avaient eu l’air de l’ébranler au moins un peu. Elle gardait cependant toujours sa façade suffisante et imperturbable, mais je pouvais deviner une certaine méfiance à mon égard. Il y avait donc deux options. Soit elle manquait de confiance en son équipe concernant un éventuel affrontement, et elle ne voulait pas prendre de risque, soit elle savait qu’elle n’avait pour l’instant pas encore le niveau pour tenter un affrontement. La première me paraissait peu probable, car la jeune femme ne semblait pas manquer de confiance en elle, et était surtout, de mon point de vue, bien trop maligne pour ne pas avoir saisi que ma menace n’avait rien d’irréel.

Peut-être se faisait-elle cette idée par rapport à la Méga-gemme que j’arborais à mon poignet. Bien évidemment je ne l’aurais pas utilisée lors de notre combat, car j’avais bien d’autres compagnons qui pourraient s’accommoder d’un combat comme celui-ci. Alors qu’elle passait près de moi, prenant donc congé, je ne la regardais pas davantage, me contentant de sourire en lui glissant un simple :

« J’en suis sur… » Je la regardais du coin de l’œil s’éloigner, presque déçu de ne pas avoir pu profiter de cette joute verbale pour m’entrainer un peu. Je me remémorais toutefois les propos d’Isara. Blesser inutilement des pokémons étaient bien loin d’être une bonne idée, et je n’étais pas vraiment du genre à provoquer délibérément ce genre de situations. Généralement, c’était d’ailleurs plus elles qui me tombaient dessus qu’autre chose, ce qui était plutôt gênant dans beaucoup de situations. Au moins, cette fois, la situation s’était désamorcée d’elle-même, et je pouvais déguster ma bière en paix.




© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Méridian-
Sauter vers: