:: Mhyone :: Nox Illum Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La fille poison... [Deborah]

avatar
Kylianne Sensei
Région d'origine : Mhyone
Expérience : 222
Mer 27 Sep - 16:58
Kylianne Sensei


La fille poison...
Quand Sara était arrivée à Nox Illum, il y a de cela plusieurs années, elle avait commencé par rencontrer le Professeur Acacia puis elle s’était trouvée une petite demeure à acheter à l’extérieur de la ville. Elle avait alors passé des semaines, puis des mois, puis des années à végéter et à se laisser aller. L’été en s’allongeant sur un transat dans le jardin, l’hiver en trouvant de la chaleur près de la cheminée, assise dans un fauteuil. Hitokage, quand à lui, avait d’abord tout tenté pour que sa maitresse redevienne celle qu’elle était avant l’incident, mais il n’avait pas réussi et avait fini par s’occuper comme il pouvait. Le jardin à l’arrière de la maison gardait plusieurs traces de cela. En effet, le Petit Pokémon avait cramé pratiquement toute la végétation en s’entrainant à lancer une flamme plus élevée…

Et puis les murmures de la rumeur de création d’une ligue qu’on entendait de partout dans les rues de la ville en effervescence, avaient fini par arriver aux oreilles de Sara. C’était ce qu’il lui fallait pour se reprendre et se reconnecter à la réalité. Renouer avec son vieux rêve et surtout se donner un but !

La dresseuse avait alors passé tout son temps à se renseigner sur les Pokémons de la région et sur les lieux où l’on trouvaient plus facilement tel type. Soyons honnête, elle avait beaucoup cherché l’endroit où elle pourrait être certaine de capturer un type Feu. Les jours étaient passés et des noms avaient commencé à se faire entendre pour les Champions. Elle avait lu tout ce qui les concernait afin de se préparer à les affronter.

Hitokage sentait que sa maitresse était de retour et il ne tenait plus en place. Il avait visiblement autant hâte que Sara de prendre la route et de montrer de quoi il était capable, si bien qu’elle était obligée de le garder continuellement dans sa Pokéball dès qu’elle sortait de chez elle. Parce que l’aura vindicative qu’il dégageait avait déjà failli créer des problèmes, qu’elle avait heureusement réussi à calmer avant que ça ne soit un drame.

Surtout que le départ était proche et c’est pour ça que l’héritière était de sorti aujourd’hui, elle se rendait au Shop afin d’acheter tout ce dont elle pourrait avoir besoin. Elle avait préparé une longue liste qu’elle dicta au vendeur qui la salua quand elle entra.

« … Pokeballs, également des potions, une petite dizaine, je vous prie et pour finir une boite de baies pour Pokemon, grand format. Merci de votre obligeance. »

Elle n’était clairement pas seule dans le lieu, c’était plutôt l’effervescence d’ailleurs et les vendeurs couraient dans tous les sens pour parvenir à contenter tout le monde.
Deborah Madrigual

Code de Frsoty Blue de Never utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Deborah Madrigual
Région d'origine : Alola
Expérience : 37
Mer 27 Sep - 17:52
Deborah Madrigual
Nox Illum : aux alentours de 14h

Aujourd'hui était un jour tout particulier pour Deborah, voilà bientôt un ans que la dresseuse était arrivée à Mhyone. Ayant accostée sur l'Archipel illégalement, la jeune femme n'avait pas eux une vie aisée, cependant, cette condition était loin de déplaire à la demoiselle qui avait toujours plus ou moins vécue comme une vagabonde. Quand elle avait rejoins il y a plusieurs années de ça la team skull, elle avait vécue auprès de Guzma et de ses sbires dans la ville-squatte de Kokoyo et donc, cette relative marginalité ne l'affectait donc pas. C'était au final à ses yeux une vie bien plus profitable que celle de certains autres dresseurs qui, bien qu'ayant un logis et tout le confort qui aller avec, n'avait pas toujours cette liberté toute relative à la vie de vagabonde.

Cependant, il y a quelques semaine de ça, la dresseuse avait prit une décision, celle de se sortir les doigts un bon coup et d'enfin faire quelque chose de sa vie dans cette nouvelle régions.
Ce matin donc, elle avait maigrement rassemblée le peu d'affaires qu'elle possédait et avait abandonnée définitivement (ou pas, si 'endroit venait à rester ainsi, peu être y reviendrait elle plus tard) son squatte, un vieux motel aux abords de la ville. Un endroit certes pas des plus luxueux, mais là encore, le fait que cet endroits soit abandonné depuis plusieurs années avait eu comme effet d'attiré une colonie de rattata,s ce qui au moins avait permis à Curare de trouver une source de nourriture sans que Deborah ais à débourser le moindre sous.

Une fois parée, la jeune femme s'en alla vers nox illum où elle eu comme premier objectif d'aller chercher des soins pour sa Séviper en cas de combats, pour les pokéballs en revanche, les trois qu'elle possédée sur elle suffirait amplement pour la capture de son second pokémon, pokémon qu'elle trouverais sûrement sur cette ile dont un homme lui avait parlé : L'ile Eschine, une petite archipel annexe recouverte à 60 % par un marais remplie de pokémon ténèbres et... Poison et plus particulièrement par une très vaste colonie de Tritox, des petits lézards qu'elle connaissait bien et qui suivaient une hiérarchie matriarcale, généralement régie par plusieurs malamandre, dont une dominante.

Mais trêve de blaba, une fois la boutique trouvée, la dresseuse pénétrât en son sein, les cheveux comme à leur habitude en bataille, un poil gras et d'un pas sur et fier, elle s’avançât vers le comptoir avant de dire :

« Yo... M'faudrait 3 potions, 3 total soins. »

Pas de « s'il vous plait » pour le coup, elle avait encore un peu la tête dans le cirage, sûrement à cause de la bouteille d'alcool qu'elle avait descendue hier soir.
La jeune femme qui était vraisemblablement la tenancière hochât la tête un brin surprise, avant de timidement dire de sa voix fluette et mal assurée.

« Euh... Mademoiselle... hum... Serait il possible que vous mettiez votre Séviper dans sa pokéball.. ; en général j'accepte de laisser les pokémon gambader dans les rayons mais... voyez vous je ne suis pas spécialement très rassurée fac- »
« Oh. Tu te calme ok ? Je suis pas spécialement d'humeur, si elle est pas dans sa ball c'est qu'il y a une raison, elle aime pas être dedans, point. Et puis rassure toi, je compte pas restez trop longtemps, alors tu me donne mes articles, tu laisse ma séviper tranquille et tout se passera super bien dans le meilleur des monde, hm ? »

La tenancière, face à tant d'assurance n'osa pas répondre à la dresseuse, et se contenta alors de prendre les articles que Deborah avait demandée, les posant ensuite sur la table, là dresseuse paya le vendeuse avant de faire signe à Curare de la suivre. Mais voilà que la vagabonde vint à  croiser une drôle de femme endimanchée d'un chapeau de bourgeoise, ce à quoi notre dresseuse vint à dire :

« Yo... » et ce en haussant légèrement l'un de ses sourcils.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kylianne Sensei
Région d'origine : Mhyone
Expérience : 222
Jeu 28 Sep - 14:24
Kylianne Sensei


La fille poison...
Il aurait été difficile de rater l’esclandre de la… femme aux cheveux rose. Sara attendait tranquillement que le vendeur l’ayant prise en charge finisse de rassembler tout ce qu’elle avait demandé et elle put donc assister à toute la scène. Son premier réflexe fut de s’en mêler, le deuxième de laisser faire. Après tout, elle ne ferait que créer plus de problème en intervenant et en demandant un minimum de politesse à la dresseuse. Pourtant un coup d’œil à son Pokémon suffisait à comprendre pourquoi l’employée lui avait demandé de le mettre dans sa Pokéball. Il ne semblait pas mieux élevé que sa maitresse et ses yeux mauvais dévisagés tous occupants du lieu comme s’il chercher son prochain repas. Ce qui m’était tous les clients mal à l’aise.

Le jour où l’héritière serait championne, elle ferait en sorte que le respect soit une règle d’or dans la ville qui lui reviendrait. C’était quelque chose qu’on lui avait inculqué depuis son plus jeune page et elle ne comprenait pas pourquoi la politesse semblait si difficile pour certaines personnes… Pour l’instant, elle ne pouvait rien faire de plus que faire un grand sourire à la personne qui s’occupait d’elle alors qu’elle revenait avec ses futurs achats. Et comme pour compenser la méchanceté de l’autre femme, Sara essaya de se montrer encore plus aimable qu’elle n’en avait l’habitude mais surtout elle laissa un pourboire conséquent. Elle récupéra ensuite le sachet contenant tout ce qu’elle était venue chercher et se retourna afin de sortir de la boutique.

« Yo... »

Sara était pour le moins surprise et cela se vit certainement sur son visage mais il faut avouer qu’elle ne s’attendait pas à faire face à la fameuse fille en se retournant…

« Yo ? » demanda-t-elle innocemment.

Elle n’avait diable aucune idée de ce que voulait dire son interlocutrice. Ce n’était pas un mot qui faisait partie de son vocabulaire et elle n’était pas certaine de l’avoir déjà entendu. Il faut dire qu’elle était peu sortie de chez elle ses dernières années et qu’elle avait grandi dans un manoir avant de partir pour une aventure qui avait tourné court dès ses débuts…
Deborah Madrigual

Code de Frsoty Blue de Never utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Deborah Madrigual
Région d'origine : Alola
Expérience : 37
Ven 29 Sep - 16:03
Deborah Madrigual
« Yo ? 

Deborah haussa un sourcils en voyant la femme au chapeau être visiblement surprise par l'une de ses expression fétiche et, en esquissant un bref sourire, la vagabonde vint alors à lui rétorquer ceci :

« Ouai... Yo, c'est salut en gros. Mais c'est vrai qu'au vus de ton accoutrement de bourgeoise, tu doit pas être habituée au expression de la plèbe. »

Le fait que cette « bourgeoise » soit semble t-il décontenancée face au manière de notre dresseuse eu pour effet d'amuser cette dernière qui, avec toujours la même défiance et le même regard un brin supérieur se mit à enfoncer le clou, rien que pour le plaisir d'emmerder son monde.
« J'aime pas trop les richards moi... Toujours obligés de montrer au autres l’opulence de leurs mode de vie, à se vautrer dans les pépites et à péter dans de la soie. »
Cet alors que notre vagabonde vint à tapoter la joue de la femme avec toujours son air bouffir d'orgueil et un petit sourire narquois ne prime.

« Mais c'est pas grave, hein... Je t'en veux pas. »


Cet ainsi que la demoiselle au cheveux rose vint à sortir une cigarette de son paquet, avant de ce retourner afin de sortir de la boutique, en sifflant au passage sa séviper qui lui emboîta le pas aussitôt en dévisageant l'espace de quelque seconde la dresseuse au chapeau.
Une fois dehors, elle alluma son clope devant la boutique en se grattouillant ensuite l'arrière du crane avant de regarder Curare.

« Yo ?... Ahah ! »

Une fois cette petite boutade faite, elle vint à s'accroupir au niveau de sa Séviper pour lui faire des papouilles au niveau du cou et sous son menton, ce qui eu pour effet de faire gaiement siffler Curare qui remua joyeusement le bout de sa queue.

« Tes une bonne fifille toi, tu me comprend au moins. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kylianne Sensei
Région d'origine : Mhyone
Expérience : 222
Mar 3 Oct - 17:29
Kylianne Sensei


La fille poison...
« Ouai... Yo, c'est salut en gros. Mais c'est vrai qu'au vus de ton accoutrement de bourgeoise, tu dois pas être habituée aux expressions de la plèbe. »

Sara ne s’étonna même pas de la réponse acerbe qu’elle obtenue. Il était évident que la politesse et la gentillesse n’étaient pas le fort de la fille aux cheveux roses, il ne fallait donc pas s’attendre à des miracles. Cependant l’héritière ne se laissa pas démonter, son visage resta avenant et elle continua de regarder son interlocutrice sans animosité.

« J'aime pas trop les richards moi... Toujours obligés de montrer aux autres l’opulence de leurs mode de vie, à se vautrer dans les pépites et à péter dans de la soie. »

Les insultes et moqueries se déversaient et pourtant rien n’atteignit Sara, il en fallait bien plus pour la déstabiliser ou pour la blesser. Il faut dire que depuis la perte qu’elle avait connu, la jeune femme s’était planquée derrière une carapace solide. Et puis, il parait que la bave du crapaud n’atteint jamais la blanche colombe…

« Mais c'est pas grave, hein... Je t'en veux pas. »

La dresseuse n’eut pas le temps de réagir assez vite et de reculer pour éviter le geste. Elle ne s’attendait pas à ce que l’autre la touche, heureusement que ce n’était pas dans une intention violente car elle aurait pris le coup. Sur ces derniers-mots, la trouble-fête sorti et Sara put remarquer le silence assourdissant du magasin qui encore un instant plutôt était pourtant bruyant au possible. La personne qui s’était occupée d’elle se rapprocha et lui dit de ne pas tenir compte des propos haineux et jaloux de l’autre cliente. Sara n’avait pas besoin d’être rassurée mais elle remercia tout de même et salua le personnel avant de pousser la porte.

Dehors, elle remarqua l’emmerdeuse en train de parler à son Pokémon mais elle ne s’arrêta pas et passa dans son dos. Seul les yeux du Séviper la suivirent jusqu’à ce qu’elle tourne au coin de la rue…
Deborah Madrigual

Code de Frsoty Blue de Never utopia
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Nox Illum-
Sauter vers: