:: Mhyone :: Nox Illum Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Information [/w Mutsumi Stars]

avatar
Benjamin Makuno
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 205
Mar 3 Oct - 10:47
Benjamin Makuno

L'après-midi trahissait un temps estival, et la température était relativement haute pour la saison, malgré les impressionnantes ombres que projetaient les buildings de Nox Illum sur les passants qui s'afféraient en son sein. J'avais profité d'être enfin libre de mes actions et de pouvoir choisir moi même à quoi ou à qui adonner mon temps pour aller faire un peu d'exercice avec Mimiqui et Brindibou, un peu plus tôt : Leur dégourdir les pattes ne serait pas de trop, encore que je ne savais pas si Mimiqui en avait vraiment, mais surtout cela me permettait de développer un peu leur sens du relationnel.... Qui ne nous le cachons pas n'était guère au beau fixe. Mimiqui, comme à son habitude, avait la fâcheuse manie de rester silencieux dans son coin, bien que semblant pousser des râles étranges à intervalles irrégulières. Son déguisement qu'il laissait parfois pendre autour de lui de façon désarticulé n'était pas pour arranger les choses, et j'avais beaucoup de mal à le cerner. Il avait néanmoins commencé à attaquer Brindibou dès que je l'avais sorti de sa sphère, visiblement très rancunier et n'ayant pas apprécié leur rencontre malgré que le fautif dans l'altercation qui en avait suivi soi lui-même. Heureusement que j'avais prévu le coup, me positionnant entre les deux et haussant le ton de façon impétueuse à l'encontre du spectre, lui interdisant de faire ça, non sans encaisser au passage l'assaut dans la côte.

Cela semblait l'avoir néanmoins étonné : Ce dernier s'était redressé, pleinement tourné vers moi, et il m'avait semblé sentir son mouvement légèrement ralentir, même si il me frappa tout de même, me coupant le souffle et déchirant un peu ma cape sur le côté. Il s'immobilisa néanmoins par la suite, et bien que toujours grondant, ne réitéra pas son assaut sur Brindibou, se contentant de le fixer. Ce dernier, d'ailleurs, ne se privait pas pour faire pareil, les sourcils froncés dans un premier temps. Mais à ma grande surprise, l'expression concentrée et énervée se transformait petit à petit sur le visage rondouillard du volatile, avant de finir par de nouveau être cet air vague et ahuri, qui fixait un point invisible légèrement au dessus de Mimiqui... Une béatitude étonnante. Néanmoins, il sembla écouter lorsque je leur demandait de ne plus chercher à se battre, leur déclarant qu'ils n'avaient pas à rougir de leur précédente altercation et qu'ils risquaient d'avoir à partager beaucoup de temps ensemble. Leur demandant un geste allant dans ce sens, je vis Brindibou revenir subitement à lui, avançant de quelques pas en direction de Mimiqui (qui lui recula d'un), et s'arrêter pour tendre une aile en direction du spectre, le visage toujours aussi vide et ahuri. La fée semblait hésiter, mais sous mon regard insistant suivi d'un mouvement de tête approbateur, sembla faire ce qui devait être un demi-pas en direction de l'oiseau, avant d'étendre ce qui lui servait de bras ombreux et qui sortait parfois de sous sa tunique pour venir à la rencontre de l'aile tendue de Mimiqui et l'attraper... d'une façon que je soupçonnais être un peu plus rude que nécessaire, mais cela ne sembla pas déranger le pokemon plante qui garda le même visage.

Applaudissant ouvertement et souriant légèrement devant ce geste humain reproduit par les pokemons, je donnais ensuite le repas à Brindibou et à moi même, Mimiqui n'ayant pas besoin de manger de par sa condition de spectre, avant de retourner en ville dont je m'étais un peu écarté, afin d'éviter les débordements que j'avais suspecté et qui avaient failli arriver, même si tout cela c'était plutôt bien passé. J'avais déjà planifié mon après-midi, et je me dirigeais vers l'Office de Tourisme locale, non sans demander à quelques badauds : Il fallait que je récupère un carte de la région la plus détaillée possible, au cas où mon Pokenav tomberait en panne. De plus, leur demander quels étaient les sites à visiter en priorité ne ferait pas de mal, ne connaissant rien de l'histoire locale et étant comme à mon habitude avide d'apprendre. J'avais prévu mon après-midi complet à cette tâche, le temps de trouver le bâtiment, déjà... J'y arrivais assez rapidement par rapport à ce que j'avais craint, néanmoins. Trônant avec panache au milieu d'une petite place, le bâtiment semblait assez grand, et cette impression ne diminua pas, au contraire, lorsque je pénétrais à l'intérieur : Une bonne dizaine, à minima, s'étiraient en direction de guichets ou le personnel semblait pour le moins afféré, tandis que le brouhaha des conversation dans l'espace clos et volumineux de la pièce semblait produire une sorte de réverbération légèrement migrainante. Pas dans un premier temps, bien sur... Mais lorsque vous attendez trente minutes derrière un type qui essaye visiblement plus de draguer la demoiselle de l'accueil, de façon pas très dégourdie qui plus est, plutôt que de laisser sa place à la file qui patientait derrière, ou même à lui demander simplement un renseignement, le but premier dans ce bâtiment à ce que je sache, cela était assez fatiguant...


- Bon, dit donc Don Juan, faudrait penser à essayer de conclure si t'as plus de question touristique à poser à la demoiselle...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mutsumi Stars
Région d'origine : Jotho
Expérience : 274
Mar 10 Oct - 15:32
Mutsumi Stars
La capitale laissera toujours Mutsumi de marbre, c'était une grande ville, trop grande même, ça avait tendance a devenir un stress pour elle. Heureusement, elle ne se laissait pas abattre par si peu, elle devait aller prendre quelques renseignements avant de continuer son voyage pokémon. Du genre, prendre une nouvelle carte, elle avait perdu l'ancienne, trouver un fabriquant de pokéball dans les environs et peut-être autre chose si elle en avait envie. A contre cœur, elle avait rangée ses pokémons dans leur pokéball respectives, les gens de la ville, ils aimaient pas trop voir les bestioles dehors. Bon, en un sens, ce n'était pas bien pratique pour entrer dans un batiment. Mutsumi s'installa dans la queue, devant elle, il y avait deux hommes, dont un qui faisait du gringue à la réceptionniste. C'est vrai qu'elle était plutôt mignonne, c'était un jeu innocent. Enfin, plus tant que ça lorsqu'il fit durer ce petit jeu durant une demi-heure. Dans trois mois ils y seraient encore ! Elle se demanda si elle devait s'en mêler un instant, mais elle préféra rester patiente face à la situation. Ce qui ne fut pas de l'avis du jeune homme juste devant elle.

Mutsumi laissa échappée un rire spontanée, c'est vrai qu'ils n'étaient pas sortis de l'auberge ses deux-là. Chez elle tout semblait plus simple, plus vrai. Hum, ce sont des souvenirs plaisants d'ailleurs, mais elle préféra tout de même ne pas y penser trop souvent. Elle en viendrait à regretter cette époque qui semblait cool mais qui ne l'était pas vraiment. Naturellement, elle essaya d'engager la conversation avec l'homme juste en face d'elle :


« Oh ça, c'est clair qu'il aimerait bien conclure. Mais il risque d'emporter sa belle au passage.

- De quoi je me mêle derrière ??? J'ai encore des choses à demander ! -fit l'homme devant avant de reporter son attention sur la réceptionniste.

Geez, il semblerait que nous devons attendre encore un peu, je m'appelle Mutsumi, et vous ? »


Lorsqu'il se retournerait pour regarder la jeune blonde, il pourrait la voir dans sa tenue habituelle, petite veste sans manche bleue et d'une jupette de la même couleur. La chose qu'il allait sans doute remarquer à coup sûr, c'était les étranges oreilles de renardes de la demoiselle et de sa queue, dans une moindre mesure.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Benjamin Makuno
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 205
Mer 25 Oct - 18:57
Benjamin Makuno
En tant qu'être humain, je n'était bien évidemment pas exempt de défauts. Loin de là même, j'avais tendance à en accumuler plusieurs, dont certains étaient plutôt contraignants, comme l'entêtement ou, parfois, la curiosité. Mais si il y'en avait bien un qui était relativement exacerbé, surtout en ce moment précis, c'était bel et bien l'impatience : Je savais attendre lorsque cela était nécessaire, et je n'étais pas vraiment d'un naturel pressé. Pour autant, lorsque l'attente n'était plus une nécessité, mais due à un élément perturbateur sans intérêt, je devais bien avouer que ma patience chutait radicalement. C'était le cas ici, dans cette file d'attente d'office de tourisme, où le type qui se trouvait devant moi était en train de faire du gringue à la demoiselle de l'accueil depuis un long moment désormais, sans se soucier de ceux qui patientaient derrière, et ce malgré l'air visiblement gêné de la réceptionniste qui ne voulait vraisemblablement pas couper court aux tentatives du garçon sous peine de passer pour une hotesse d'accueil désagréable... et cela lui vaudrait sans doutes une remontrance au mieux, un licenciement au pire. Soupirant d'un air agacé, le type devant moi ne semblait pas plus pressé que cela d'en finir, malgré mon injonction à son égard, et celle de la personne située derrière moi dans la file. Personne qui m'adressa d'ailleurs la parole.

Me retournant afin d'être face à mon interlocutrice, ma première réaction fut sans nul doutes l'étonnement face à son accoutrement : La jeune fille, blonde, portait des vêtements plutôt normaux, remarquablement accordés de bleu, preuve qu'elle prêtait une attention toute particulière à sa tenue vestimentaire. Néanmoins... C'était les accessoires qui paraient sa tenue qui étaient bien plus déroutants : Un serre-tête trônait dans ses cheveux, paré de fausses oreilles de ce que je cru discerner comme étant un renard, tandis qu'était également attachée à sa tenue une fausse queue que je pouvais voir dépasser sur le côté de ses vêtements. Je vis du coin de l'oeil une dame agée traverser la pièce pour sortir du bâtiment en jetant des regards interloqués, et peut être même légèrement outré à la jeune femme, visiblement peu d'accord avec le bon goût des jeunes de nos jours. Cela ne manqua pas de me faire sourire, tandis que je reportais mon attention vers mon interlocutrice qui s'était présentée comme s'appelant Mutsumi.


- Enchanté, Mutsumi. Benjamin Makuno. Je dois bien avouer que j'ai été un peu surpris de prime abord, mais après tout, que chacun fasse comme il lui plait est une bonne chose en ce monde, du moment que ça n'importune pas les autres... En les faisant poireauter inutilement dans une file d'attente, par exemple ?


Mon sourire s'était élargi au cours de mes dernières paroles, tout comme le ton de ma voix avait légèrement monté, alors que je faisais un signe de tête en direction de celui qui nous causait tant d'attente. La dénommée Mutsumi avait raison, nous risquions encore d'en avoir un petit moment avec ce genre d'individu. Peut être vaudrait-il mieux revenir plus tard après tout.


- Je ne sais pas vous, mais je pense que je vais personnellement sortir quelques peu le temps que ce pseudo Don Juan termine de peaufiner le râteau auquel il se destine chaque instants un peu plus. Et puis, ça permettra à mes compagnons de prendre un peu l'air.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Nox Illum-
Sauter vers: