HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
It's a new dawn It's a new day It's a new life For me And I'm feeling good ♦ ft. Charlie
It's a new dawn It's a new day It's a new life For me And I'm feeling good ♦ ft. Charlie
Mer 22 Juin 2016 - 23:30
Région d'origine : Kanto
Messages : 19

Razvan Zidar

Razvan Zidar



It's a new dawn It's a new day It's a new life For me And I'm feeling good  ✩
CHARLIE & RAZVAN
L'avion lui avait donné un mal de ventre pas possible. D'autant plus qu'être confiné dans une boite volante avec beaucoup de personnes le mettait mal à l'aise. Il s'en souviendra de cette idée. Quitter sa région natale pour une autre, c'était une certaine forme d'évolution dans le voyage. Cependant, ses yeux bien tapis derrières ses lunettes éprouvés une curiosité incontrôlée. Il était pressé à l'idée de voir autre chose que son pays, pourquoi pas de nouvelles espèces de Pokémon. À cette pensée, il avait regardé la Pokéball où dormait Angel. Les Pokémons en liberté étaient interdis dans l'avion. Une règle qui l'avait fait légèrement grincer des dents tout comme celle de vider ses poches et d'enlever sa capuche. Heureusement, il avait pu s'arranger avec une des douanières pour le faire à l'abri des regards. Il n'était pas près psychologiquement.  Cette fenêtre où défilait le paysage lui avait fait l'effet de la madeleine de Proust. Les souvenirs de son enfance au bord de la fenêtre lui revenait mais, la sensation de voler donnait un petit plus agréable. Fermant les yeux, son sourire faible d'un cœur réchauffé était le dernier signe de son éveil. De là, plus personne, il s'était assoupit accoudé près du hublot. Un rêve comme un autre, un de ceux dont on ne se souvient jamais du déroulement et qui, pourtant, nous laisse une étrange sensation. Et la sensation qu'il éprouvait, c'était la chute. Sauf que ce n'était pas un rêve.

En effet, l'avion était bien en train de chuter pour rejoindre la terre ferme, les yeux de Razvan s'étaient ouverts à cause du malaise. Un haut au cœur et une horrible sensation de ne plus être maître de son propre corps. Se cramponnant discrètement au siège, il ne pouvait que regarder brièvement son amie qui semblait très relaxé contrairement à lui. Cependant, l'admiration sera pour plus tard car il fermait les yeux de nouveau, cette fois-ci pour ne pas voir la possibilité que l'avion s'étale sur la piste telle une crêpe. Il espère seulement que les pilotes lui pardonneront son manque de confiance envers eux. Une fois l'appareil arrêté, la secousse de son ami lui avait fait ouvrir les yeux.

« On est arrivé, tu peux lâché le siège. » fit-elle d'un air moqueur, comme à chaque pique qu'elle lançait cela dit.

Ronchonnant un peu, Razvan avait lâché le siège avant de défaire sa ceinture et de se lever pour descendre de l'avion. Il avait fallu bien entendu récupérer les bagages mais, à côté d'un atterrissage au réveil, son stress n'avait plus de raisons de s'affoler.

La sortie de l'aéroport avait été un peu brutale à cause de la chaleur tout d'abord. Il crevait de chaud, c'était indéniable. Mais même s'il était en train de cuir, hors de questions de se découvrir et à la place, il avait plutôt songé à sa pauvre Absol dans sa Pokéball, d'où le fait qu'il n'avait pas tardé à la faire sortir. La chienne blanche unicorne s'était étirée, remuant son pelage blanc avant de pouvoir respirer l'air frais. N'écoutant que d'une oreille ce que lui prêchait sa compagne de voyage, une petite rotation de la tête lui avait fait voir qu'elle était déjà partie en quête d'un hôtel pour dormir. Ce  qui n'est pas une mauvaise idée d'ailleurs. Il était donc libre de faire ce qu'il voulait, c'est bien ça ? Traînant sa valise derrière lui, il cherchait un endroit où il pourrait se reposer et surtout, boire pour se rafraîchir. Il serait bien capable d'avaler un Sorbouboule sans aucun soucis. Finalement, il s'était installé à une petite terrasse pour commander une diabolo grenadine avec un maximum de glaçon sans oublier un peu d'eau pour son Absol. Attendant sagement le retour de sa compagne, il tapotait ses doigts blancs aux ongles peints de noirs sur la table, témoignant de son ennui.
electric bird.
Re: It's a new dawn It's a new day It's a new life For me And I'm feeling good ♦ ft. Charlie
Jeu 23 Juin 2016 - 19:22
Région d'origine : Unova
Messages : 197

Estelle Highwind

Estelle Highwind
Assise dans la cuisine de notre petit appartement avec un grand verre de jus, mes sourcils froncés témoignaient de l'ampleur de la tâche que j'essayais d'accomplir. Ma crinière rousse avait été attachée en une longue queue de cheval et mes lèvres étaient serrées par ma concentration. Sur la table, une montagne de feuilles attendaient d'être classées, représentant différents Pokémon. L'un des assistants de la professeure du coin me les avait fait parvenir en m'expliquant qu'on les avait classés par type au lieu de le faire par ordre alphabétique. Mon premier petit boulot pour l'illustre chercheuse était donc... De classer de la paperasse. Trop fière pour avouer à quel point ce travail m'horripilait, j'avais pris la pile avec un grand sourire, relevant le défi. Une heure plus tard, j'étais toujours enfouie sous des tonnes de papier, le bout d'un doigt chauffant suite à une coupure et maugréant de temps à autre car on avait broché les mauvaises feuilles ensemble. Toute une erreur de débutant quand même, il fallait le faire pour inverser la liste des attaques de Pikachu avec celles de Raichu. Heureusement que moi je prenais la peine de vérifier pour accomplir mon travail comme il se doit. J'étais pleinement concentrée lorsqu'une petite boule de fourrure orangée grimpa sur la table, l'air las. J'essayai d'abord de l'ignorer, espérant qu'il se résignerait et irait faire autre chose, mais c'était sous-estimer l'ampleur de son indépendance. Voyant que je ne comptais pas bouger, le Dedenne se dirigea vers la fenêtre, prêt à partir à l'aventure dans les rues de Nox Illum en solo. Comme si j'allais le laisser faire ça!

- Minute papillon! J'ai compris, laisse-moi juste le temps de mettre ça dans un cartable et je te suis. Tête de mule...

Et c'est ainsi que je m'étais retrouvée à marcher une fois de plus dans les rues de Nox Illum, Volt perché sur mon épaule. Rêvassant, j'étais en train d'estimer le temps qu'il me faudrait encore pour terminer ce petit boulot. Considérant que vérifier chaque fiche de Pokémon me prenait quatre minutes en moyenne, plus si je prenais le temps de les lire par curiosité, et considérant que j'en avais déjà classé une bonne-- Deeee! Dedeee! Je relevai la tête, surprise, cherchant ce que la souris électrique pouvait bien avoir vu. La réponse ne se fit pas attendre : une terrasse. Vrai que nous passions beaucoup de temps sur celles-ci à Illumis, avant notre déménagement, mais je n'aurais jamais cru qu'il aimait ça à ce point. Si moi-même j'aimais travailler dans un endroit empli d'un fond sonore de conversations, Volt s'était toujours affiché comme plus solitaire et indépendant. Quoi qu'il en soit, j'acceptai sa "proposition". Ça ne me ferait pas de mal de travailler un peu en extérieur après tout et le vent n'était pas trop fort; je pourrais classer mes documents sans problèmes. Chose peu étonnante : beaucoup d'autres gens semblaient avoir eu la même idée et une petite file s'était formée devant le comptoir. Voyant que le même phénomène semblait s'être étendu lentement aux tables, je demandai à mon compagnon d'aller nous choisir une place dehors, histoire de s'assurer que nous puissions nous asseoir. Je restai pour ma part dans la file d'attente, espérant vaguement que le rongeur ne ferait pas de bêtises.

Agile et rapide sur ses petites pattes, le Dedenne se glissa par une fenêtre et sauta sur une table, faisant sursauter un petit groupe de filles qui se mirent à glousser. La souris était tellement mignonne! Il n'en fallait pas plus pour que le groupe d'étudiantes lui mette la main dessus et essaient de le chouchouter, un véritable cauchemar. Se débattant, le rongeur faisait des pieds et des mains pour échapper aux caresses. Lorsqu'il comprit que rien ne fonctionnerait, Volt se tourna vers sa dernière option et, de ses dents pointues, mordis la demoiselle qui le retenait prisonnier. Sursautant, elle leva les bras d'un coup, lançant la souris loin d'elle qui tourna et tourna... Avant d'atterrir derrière la tête d'un jeune homme grand, seul et un peu inquiétant, accompagné d'un représentant de l'espèce des Pokémons désastre. Les écolières décidèrent de lâcher l'affaire, mais Volt, lui, n'avait pas fini son vol plané. Après avoir rebondit, il roula finalement sur la table, arrivant vis-a-vis la place vacante en face de l'albinos. Mission accomplie! Allant s'asseoir sur le dossier de la chaise, il offrit un grand sourire au jeune homme, lui faisant du même coup comprendre qu'il ne comptait surtout pas bouger de là. Il s'agissait de l'une des dernières places libre sur la terrasse, probablement car personne n'avait osé s'imposer au jeune homme. C'est peu après cela que je fis ma propre entrée, apportant avec moi une petite crème glacée à la vanille pour Volt et un lait frappé au chocolat pour moi.

- Je savais bien que tu réussirais à nous trouver une place, tu es le meilleur!

Dis-je en déposant mes effets. Le rongeur s'était déjà jeté face la première dans sa collation glacée sous mon air rieur. Certaines choses ne changeraient jamais. Avant de m'asseoir, je dirigeai ensuite ce même sourire chaleureux vers l'inconnu, désirant le remercier pour avoir "accepté" de nous accueillir à sa table. Ça m'apprendra à laisser Volt faire quelque chose sans surveillance.

- Merci beaucoup de nous faire une petite place, la terrasse est vraiment-- Hum...Bondée... Aujourd'hui.

Je m'étais bloquée au milieu de ma phrase lorsque j'avais entrevu le visage de l'inconnu sous sa capuche. Avais-je halluciné ou sa peau était-elle vraiment aussi pâle ce que je pensais avoir vu? Ne désirant pas l'offenser, j'avais eu le réflexe malencontreux de regarder ailleurs tout en essayant de rester polie, mais la vérité demeurait que j'avais été incroyablement maladroite en réagissant comme ça. Pourvu que ne l'aie pas blessé, je m'en voudrais tellement. Je devais trouver un moyen de me racheter, mais le fait d'insister sur cette bévue ne rendrait-elle pas les choses pires encore? La meilleure option demeurait de m'asseoir en face de lui et de le traiter comme n'importe qui d'autre, de faire comme s'il ne s'était rien passé. Ça ne pourrait pas réparer mon erreur, mais avec un peu de chance il comprendrait que j'avais simplement été surprise. Croisons les doigts en tout cas. C'est ainsi que je pris place en face de l'inconnu, prenant une petite gorgée de mon lait frappé avant d'ouvrir mon cartable pour en tirer mon travail. Aller, reste naturelle et, s'il te regarde, offre-lui un sourire. Ce n'est pas plus compliqué qu'avec n'importe qui d'autre.
Re: It's a new dawn It's a new day It's a new life For me And I'm feeling good ♦ ft. Charlie
Jeu 23 Juin 2016 - 20:58
Région d'origine : Kanto
Messages : 19

Razvan Zidar

Razvan Zidar



It's a new dawn It's a new day It's a new life For me And I'm feeling good  ✩
CHARLIE & RAZVAN
Chose qui était bien et pratique, c'est qu'il n'avait pas eu à attendre longtemps. Pourtant, vu la foule qu'il y avait autour, il aurait plutôt penser le contraire. Le serveur ne devait plus avoir ses repères, à moins qu'il ne soit pas tout seul. Razvan n'allait pas se plaindre d'avoir été servis rapidement, surtout lorsqu'il avait vu la file qui attendait au comptoir. Quelques râleurs avaient même commencé à hausser la voix de mécontentement, la culpabilité envahissant alors l'albinos. Après tout, ce n'est pas comme si ceux qui s'installaient en terrasse devaient passer en priorité. Regardant le spectacle derrière ses lunettes de soleil, il pouvait voir le serveur affolé renouveler ses excuses pour calmer les plaintes des clients. Razvan compatissait un peu dans son coin envers ce pauvre serveur qui se faisait prendre de court de tous les côtés. Pour autant, ça ne l'avait pas empêché de se mettre à siroter son verre tandis que Angel lapidait sa gamelle d'eau. Elle semblait apprécier tout autant que l'albinos la fraîcheur d'une boisson, chose qui peut se comprendre. Osant regarder un instant à droite, il avait bien vu ce même groupe de fille parlait à voie basse en regardant ses doigts. Un coup d'oeil qui lui avait fait rentrer ses mains dans les manches de sa veste automatiquement. C'est pour ce genre de réflexion qu'il n'aimait pas se découvrir. En plus de sa crainte du soleil bien entendu. Dommage que les scientifiques n'ait pas inventé une espèce de super crème solaire pour qu'il n'est pas à se balader comme un cosmonaute les jours d'étés. S'en mordant la lèvre, le peu d'assurance qu'il avait pris sur cette terrasse s'était très vite dissipé et il se remettait à siroter son verre tête baissée.

Sans pour autant ne plus être attentif à ce qui se passait autour de lui. Il entendait bien ces mêmes filles piaillaient à propos de quelques choses de mignons. C'était désagréable, c'est pour cette raison qu'il n'aimait pas la gente féminine en général d'ailleurs, pour ce genre de comportement. Râlant un peu le nez dans son verre, il écoutait néanmoins ce qu'elles disaient avec que l'une d'entre elle se mette à crier. Et puis, quelques seconde après, il avait pris quelques choses sur la tête qui avait bien failli le faire s'étouffer avec sa grenadine d'ailleurs. Pour autant, il n'était pas fâché lorsque cette sourie avait fini sur la table. Il la regardait avec curiosité faire tandis qu'elle semblait décidée à s'installer sur cette table.

-Qu'est-ce que tu es comme Pokémon, toi ? Questionna-t-il comme si cette sourie pouvait lui répondre. Et puis, lorsqu'il avait compris à quoi elle jouait, il avait fini par s'agiter un peu. Oh non-non, tu ne devrais pas …

T'installer ici, trop tard puisque la dresseuse de ce petit invité farceur l'avait rejoint presque aussitôt. Il s'en souviendra l'idée de s'installer à une terrasse, vu l'affiche qu'il se tapait. Pourtant, il n'était pas si méchant que ça, il avait un bon fond. C'est juste que son physique n'était pas très avantageux. Rebaissant la tête, il grimaçait un peu. La prochaine fois, il ne se gênera pas pour taper sa compagne pour son absence. Elle aurait pu prendre le siège libre et il aurait été plus facile de faire comme si de rien était avec elle. D'autant plus qu'il n'était pas doué pour la conversation. Enfin, disons qu'il était aussi doué pour bavarder que pour s'imposer. La preuve en est qu'il n'avait même pas réussi à s'imposer face à une sourie.

-De rien, personne n'allait venir de toutes façons. Répondait-il calmement même s'il y avait une pointe de crainte dans sa voie. Il ne parlait pratiquement à personne hormis à sa compagne alors à une inconnue...

Razvan n'avait même pas prêté attention à sa maladresse. Une de plus ou une de moins sur cette terrasse, il avait fini par les confondre. C'est bien pour cette raison qu'il n'avait fait aucun commentaire. Jetant un œil sur sa Absol qui semblait, contrairement à lui, ravis de voir du monde à table, elle ne s'était pas gênée pour poser ses pattes sur la table afin de prendre appuis sur les deux de derrière et de venir titiller de son museau la sourie orange. Pendant que celle-ci jouait avec la sourie, l'albinos était occupé à regarder ce que faisait la jeune femme avec tous ses papiers. De ce temps-ci, elle était motivée à travailler et cela poussait au respect.
Essayant de lire tout de même malgré la distances, les lunettes de soleils et le soleil en lui-même qui tapait dedans, il n'y avait pas moyen. Alors, il avait pris son courage à deux mains pour prendre la parole et lui demander directement.

-Qu'est-ce que c'est ? Enfin, s'il n'y a pas le secret professionnel ou je ne sais quoi encore. Terminant sa question, il avait rapidement percuté qu'il ne lui avait même pas demandé son nom. Un tir qu'il s'empressa de corriger. Excuse-moi, je ne t'ai même pas demandé ton prénom, comment t'appelles-tu ?
electric bird.
Re: It's a new dawn It's a new day It's a new life For me And I'm feeling good ♦ ft. Charlie
Sam 25 Juin 2016 - 19:26
Région d'origine : Unova
Messages : 197

Estelle Highwind

Estelle Highwind
Que de soulagement, sa réponse laissait entendre qu'il ne s'était pas formalisé de ma maladresse. Également, j'étais maintenant certaine qu'il n'attendait personne et donc, par extension, que je ne dérangeais pas trop. Ces choses mises au clair, je n'avais pas attendu plus longtemps avant de me plonger dans mes feuilles, oubliant au passage mes environs immédiats. Si j'avais levé le nez, peut-être aurais-je pu voir Volt jauger la chienne blanche avec scepticisme. En bon loup solitaire qu'il était -ou qu'il croyait être-, le Dedenne aimait jouer les durs d'approche. Ajoutons à cela qu'il avait les joues pleines de crème glacée et qu'il ne comptait pas partager avec ce museau humide et frais qui venait le déranger. Il se laissait donc faire en me jetant des regards insistants, espérant que j'interviendrais pendant qu'il prenait son mal en patience, exaspéré. Comme quoi ça ne lui ferait pas de tort de justement se faire des amis pour une fois histoire d'adoucir son caractère.

Enfin, toujours est-il que j'étais trop occupée pour remarquer tout cela, justement. Sourcils froncés, je me mordais la lèvre inférieure tout en tentant d'organiser ces feuilles. J'étais enfouie si profondément dans mes pensées lorsque l'inconnu m'adressa la parole que j'en sursautai un peu, clignant des yeux une ou deux fois en cherchant qui avait parlé. Cette capacité de concentration était autant une bénédiction qu'un malheur, tout dépendant du contexte. Heureuse de pouvoir déposer mon ouvrage quelques instants, je replaçai une mèche de cheveux derrière mon oreille tout en souriant doucement avant de répondre. La façon maladroite dont il avait posé sa question, me demandant ensuite à la hâte mon prénom, m'avait semblée quelque peu attendrissante. Cela jumelé à ses vêtements particuliers pour la température achevait de lui faire accéder au rang des gens un peu étranges, mais définitivement intéressants. Disons que j'ai toujours eu une faiblesse pour les gens différents, surtout si je peux leur apporter quelque chose. Sans doute ais-je trop regardé le fantôme de l'opéra, et la version Disney de Notre-Dame-de-Paris, et la Belle et la Bête, et... Par Arceus il faut que j'arrête les références. Il n'y avait quand même pas de cornes sous sa veste! Enfin, il n'y en avait pas, n'est-ce pas?

- C'est Charlie, enchantée. Je dois simplement classer toutes ces fiches de Pokémon par ordre alphabétique. C'est un travail ridicule, je me demande même pourquoi quelqu'un a pris la peine d'imprimer tout ça au lieu de le consulter sur ordinateur. Et puis ça n'a pas de sens en ordre alphabétique, les évolutions sont séparées et ça devient un cauchemar pour faire un suivit. Moi aussi quand j'aurai le titre de professeur je ferai faire du sale travail de bureau stupide aux pauvres étudiants sans histoire pour me veng--! Pardon, c'était sans doute trop d'informations.

Un peu gênée, j'effectuai un repli stratégique sur mon lait frappé au chocolat, prenant une gorgée le temps que cette petite bévue soit derrière nous. Relevant mes grands yeux vers l'inconnu, ma curiosité me poussa à tenter de le détailler à nouveau malgré le vêtement qui le dissimulait. Je voulais savoir si mes yeux me jouaient des tours ou si le jeune homme était vraiment aussi... Unique que ce que je pensais. Enfin, il serait peut-être déjà judicieux qu'il ne soit plus un inconnu, n'est-ce pas? Surtout que c'était mieux que de regarder Volt, le Dedenne ricanant malicieusement à l'idée que nous puissions avoir nos propres assistants à maltraiter. Cette souris va finir par avoir une mauvaise influence sur moi.

- Et toi, comment tu t'appelles? Ça te dérange si l'on discute un peu? J'ai beau être déterminée à faire mes preuves avec ce petit boulot, je vais finir par exploser à force de trouver des erreurs dans ces documents. Enfin remarque je dis ça, mais je ne sais pas trop de quoi parler...

Et mon petit doigt me disait que mon interlocuteur ne saurait pas non plus. À l'inverse de ma personne, c'est son Pokémon qui semblait le plus enthousiaste des deux à l'idée d'un moment passé à interagir. Le plus compliqué était surtout de trouver quelque chose qui serait respectueux et qui ne l'obligerait pas à parler trop de lui-même s'il ne le voulait pas. Il n'y a rien de pire qu'un malaise créé par un inconnu qui tente de s'immiscer un peu trop dans notre univers. J'avais bien quelques pensées hasardeuses ça et là, mais il allait me prendre pour une folle si je les lui posaient directement. Quelle saveur de muffin serais-tu? Si tu te réincarnais en le Pokémon le plus indicatif de ta personnalité, lequel ce serait? Si tu devais manger une pleine cuillère d'un condiment, lequel ce serait? Où trouvais-je toutes ces questions ridicules pour commencer? Ça ne fonctionnerait jamais ces idioties. Aller, trouver autre chose, n'importe quoi...

- Mon Dedenne s'appelle Volt, je l'ai depuis deux ans. Et toi, c'est ton Pokémon?
Re: It's a new dawn It's a new day It's a new life For me And I'm feeling good ♦ ft. Charlie
Dim 17 Juil 2016 - 12:36
Région d'origine : Kanto
Messages : 19

Razvan Zidar

Razvan Zidar



It's a new dawn It's a new day It's a new life For me And I'm feeling good  ✩
CHARLIE & RAZVAN
Ce n'était pas le genre du masqué d'en vouloir pour quelque chose d'assez … Sympathique au final, comparé à ce que les regards lui font subir. Bien au contraire, avoir un peu de compagnie allait peut-être faire taire toutes ces mauvaises langues. Cependant, ce n'était pas un grand bavard et, elle avait l'air bien trop concentré dans son travail. Alors sans chercher plus loin, il lui laissait la liberté de faire de cette table de terrasse un bureau. Ça allait la rendre un peu plus animé, ce n'était peut-être pas plus mal. Sirotant sa boisson, il ne manquait pas de regarder à droite et à gauche. Il y avait tellement de Pokémon dans cette région qu'il n'avait jamais vu, c'était fascinant pour lui. Derrière sa capuche et ses lunettes de soleil, il essayait de deviner de quelle espèce étaient-ils ou bien leurs noms tout simplement. Ceux de Kanto, il les connaissait sur le bout des doigts mais, ceux des dernières  régions découvertes avaient encore du mal à entrer dans sa caboche. Au bout d'un moment, la chaleur était si lourde qu'il n'arrivait plus à se tenir. Razvan ne savait pas comment se mettre. Droit, de travers, accoudé, affalé, il avait fait toutes les positions possibles d'avoir sur une chaise avant de reprendre celle initiale. C'est toujours le premier choix le meilleur après tout.
Son regard avait fini par se poser sur son Pokémon qui semblait intriguée par cette petite sourie électrique au point qu'elle en avait mis les pattes sur la table pour s'en approcher. Angel avait peur de rien ou presque alors, ce n'était pas un petit rongeur capricieux qui allait l'effrayer. Légèrement attendrit, il se demandait tout de même s'il ne ferait pas mieux de les séparer mais, il n'y avait aucun signe d’agressivité. Hormis un intérêt certain pour Absol de vouloir goûter à cette fameuse glace.

-Non, il n'y a pas de mal. Mais, pourquoi tu ne les classerez pas par ordre d'évolution et de découverte alors ? Et puis, je ne vois pas l'intérêt de gaspiller autant de papier alors que, comme tu viens de le dire, il y a des ordinateurs. Professeur de quoi ?

Avait-il enchaîné sur une autre question pour pouvoir permettre à la conversation de démarrer finalement. Dans son manoir, il y avait beaucoup de professeur qui faisait des aller-retours dans sa maison pour pouvoir l'éduquer, ayant la stricte interdiction de quitter la maison. C'était un peu stupide, c'est vrai mais, d'un autre côté, il ne pouvait pas leur en vouloir. Il était adulte à présent et, il avait encore du mal malgré tout. Alors, s'il avait pris le pas comme il le fait maintenant vingt ans plus tôt, il en serait sûrement traumatisé. Les enfants gardent si facilement des séquelles après tout. L'albinos semblait s'amuser d'une certaine manière en voyant la gêne soudaine de la personne en face de lui. Il n'y avait rien de mal de souhaiter une telle chose. Bien qu'étrange cela dit. Ce n'était sûrement pas lui qui irait faire un tel souhait.

-Razvan, enchanté Charlie. C'est amusant mais on m'a souvent dit que Charlie était un nom de garçon. Si tu veux mais, je ne suis pas très bavard.

C'est surtout qu'il n'osait pas parler plus que ça. Il n'avait aucune idée d'un sujet de conversations et puis, c'était assez direct comme proposition. Ses doigts étaient partis s'entremêler dans le pelage de la Absol pour lui faire signe de redescendre de la table et de laisser cette sourie. Pas sur qu'elle l'écoute et qu'elle ne revienne pas à la charge mais au moins, il pouvait toujours tenter. Relevant la tête à la question de la jeune fille, il ne savait pas trop comment il devait l’interpréter. Après tout, Angel n'était pas qu'un animal, c'était aussi une précieuse alliée qui lui avait sauvé la vie contre un affreux Rafflesia. Foutu Rafflesia d'ailleurs, il ne peut plus blairer ce Pokémon à présent. Mais, comment lui expliquer ceci sans rentrer dans les détails. Il la connaissait à peine, il n'avait pas spécialement envie de tout dévoiler.

-Oui mais disons plutôt que c'est une amie précieuse qui m'a sauvé la vie quand j'étais encore enfant. Elle s'appelle Angel. Tu peux la caresser si tu veux, elle ne va pas te mordre. Chose dont je ne me risquerais pas avec ton Dedenne. Fit-il en plaisantant doucement. La sourie n'avait pas l'air très commode et à en déduire par sa couleur, elle était capable de donner des baffes électriques.
electric bird.
Re: It's a new dawn It's a new day It's a new life For me And I'm feeling good ♦ ft. Charlie

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: DETENTE :: Archives :: Archives RP :: 2016-
Sauter vers: