:: Mhyone :: Réseau routier :: Route 1 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Altercation [/w Mélina Lane]

avatar
Benjamin Makuno
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 343
Ven 13 Oct 2017 - 19:48
Benjamin Makuno
Qu'il me plaisait d'arpenter ces sentiers boisés aux parfums d'automne. La lumière perçait à travers les arbres, offrant une ramification de rayons clairsemés du plus bel effet, bien qu'ils périclitaient sévèrement au vu de l'heure tardive, tandis que la brise légère venait faire bruisser les hautes feuilles, faisant oublier totalement que la plus grosse ville régionale, Nox Illum, se trouvait à seulement quelques kilomètres de là. J'étais retourné me promener sur la Route 1, lieu où j'avais capturé mon deuxième premier pokemon, à savoir Brindibou. L'atmosphère de cette route m'aidait à me sentir vivant de nouveau, et j'en venait à oublier l'espace d'instants savoureux mon ancienne vie à Hoenn. Après tout, je n'avais déjà que bien trop ressasser cela, au cours des derniers jours. Oui, il était normal d'y penser, bien évidemment : Cela avait été une longue partie de ma vie, et je ne l'avais pas quitté depuis bien longtemps. Elle m'avait également beaucoup changé, dans le bon comme dans le mauvais. Ainsi donc m'évertuais-je à défaire ces changements tissés de fer, renouant avec difficulté à la trame de ma jeunesse, à mes rêves oubliés. Quels étaient mes objectifs désormais ? C'était une question à laquelle j'avais toujours quelques difficultés à répondre, mais où je commençais à apperçevoir les horizons, même si ils étaient toujours nimbés de brume. Deux choses : La ligue, et les recherches.

Néanmoins, j'étais bien décidé à ne pas me précipiter, à prendre le temps de bien faire les choses : A vouloir courir vers son objectif, on avait vite fait de se tromper de chemin... je ne voulais plus me tromper de chemin. Aussi, j'avais fait une petite escapade de quelques jours, loin de Nox Illum que je n'avais pour l'heure pas encore véritablement quitté, du moins pas longtemps, afin de renouer un peu avec la nature et de, surtout, pouvoir entraîner à la fois mes compagnons et moi même. Ayant établi un petit campement de fortune près d'un cours d'eau qui semblait traverser le coin, j'avais allumé un petit feu de camp à quelques mètres de ma tente, aidé de Mimiqui et Brindibou qui avaient contribué à trouver du petit bois, le premier rechignant particulièrement à la tâche. Ils avaient leur caractère, tout les deux déroutants et légèrement effrayants, mais Brindibou était en réalité bonne patte, malgré son regard vide et inquiétant. C'était de bon cœur que celui-ci s'était attelé à sa mission, toujours fier d'en avoir une. Mimiqui, par contre... Avait considérablement traîné la patte. Il m'écoutait, mais ne faisait ostensiblement aucun efforts, ramassant par-ci par là une brindille unique et l'apportant à une allure consternante tandis que l'oiseau avait tendance à en faire trop, chargeant ses petites serres de trop nombreuses brindilles, parfois branches, si bien que certains de ses chargements lui donnait le plus grand mal à voleter.

Ils finirent par revenir à moi au crépuscule, tandis que j'étais en train de finir de monter la tente. Il était temps, car la visibilité n'était pas idéale pour cette tâche. Allumant le feu à l'aide d'un briquet dont je ne me séparais que rarement, j'attisais quelques instants les flammes, remuant les brindilles que j'avais entouré de grosses pierres, avant de me tourner vers mes pokemons qui recommençaient vraisemblablement à se disputer. Expirant bruyamment de désespoir, je me frottais le visage d'un air las avant de m'adresser à eux.


- Bon, z'êtes bien gentils les gars, mais ça va pas pouvoir durer vos gamineries. On est une équipe, et à partir de là, on est censés s'épauler. S'aider. Et si vous voulez vous défouler... Entraînez vous donc plutôt. Vous verrez, ça sera bien plus utile. Puis ça m'fera des vacances, aussi.


Brindibou avait reporté son attention sur moi dès que j'avais pris la parole, et avait foncé de l'autre côté du campement, se perchant en haut d'un rocher surplombant la rivière, commençant à lancer ses Feuillages en direction d'un arbre voisin en s'entraînant à la visée. Mimiqui, lui, si il regarda s'éloigner Brindibou d'un œil mauvais au début, se résigna finalement à user de son Reflet, créant une multitude de doubles de lui au sein du campement, s'entraînant à les frapper un à un le plus rapidement possible au moyen de son Ombre Portée. Souriant légèrement d'un air résigné mais néanmoins satisfait, je repartais en direction de ma tante, posant mes affaires avant de m'atteler à mon propre entraînement, une banale série d'abdos au coin du feu, les pieds calés sous une pierre traînant non loin. Voilà bien longtemps que je n'avais pas fait ça... Et ce n'était pas de trop.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mélina Lane
Région d'origine : Mhyone - Mirabèce
Expérience : 70
Ven 27 Oct 2017 - 18:00
Mélina Lane
Une nouvelle journée, une nouvelle tentative de vente. Les braconniers pour lesquels Mélina travaillait se faisaient vraiment beaucoup d'argent avec ce commerce illégal, et bien sûr elle-même recevait son petit salaire. Après tout, rien n'aurait été possible sans elle, sans un joli minois à présenter au public pour le mettre en confiance et l'attirer vers le stand d'accueil. Elle aurait pu être plus expressive comme fille, mais elle ne faisait pas partie de cette génération Teddisounours, et en vérité elle avait toujours aimé les hôtesse à la voix niaise à vomir qui présentaient leurs produits avec un baratin réchauffé et prévisible. C'était bien ce qu'elle détestait le plus, au moins elle de son côté, c'était naturel, ni pessimiste ni optimiste, juste naturel. Elle vendait également ce qu'on proposerait au client plus tard, rien de plus beau, rien de plus laid, simplement la qualité standard. En revanche elle pouvait promettre que le pokémon ne souffrait aucunement de contusions dues à un molestage humain pour mauvais comportement. De toute façon elle les aidait aussi dans les captures, avec leurs pistolets anesthésiants ils s'assuraient qu'aucun ne leur résiste.

Ainsi elle se retrouva de nouveau dans les rues de Nox Illum, à faire le trajet entre cette ville immense et la première route où ses complices tenaient boutique. Par chance sur cette même route se trouvait déjà un jeune dresseur prometteur en train de préparer son campement. Décidément ça n'avait pas traîné, il ne restait plus qu'à savoir si il se ferait avoir par une quelconque ruse ou si il tomberait droit dans le panneau. Non pas que ce soit un piège, mais Mélina ne proposait pas des captures très ordinaires ni très réglementaires, contrairement à ce que ses jeux d'actrice laissaient penser au premier abord. Elle mit alors la main à son oreille en marchant doucement vers le campement de fortune, regardant les pokémon pas mal rares du garçon se disputer. La demoiselle se souvenait qu'ils avaient capturé un Scarhino dans la forêt, en train de lécher de la sève d'arbre, ce qui serait sans doute bien pour lui qui n'avait pas de pokémon Insecte dans son groupe. Et comme c'était un pokémon rare et puissant, c'était à tenter.


-Oui, c'est bien lui dont je te parle, j'en ai vu un sur la route où je suis, tu devrais en profiter, on ne voit pas des Scarhino partout sur l'île, c'est une chance à saisir. En plus il risque de s'en aller bientôt si tu ne viens pas tout de suite. Pourquoi ? Parce que moi j'en ai déjà un dans le PC, ce serait égoïste d'avoir deux mêmes pokémon rares dans mon équipe. C'est bon, laisse-tomber, je vais trouver quelqu'un d'autre pour le capturer.

C'est alors que la demoiselle fit semblant de quitter son appel en cours, se dirigeant vers le garçon d'un air comme à son habitude impassible. Il fallait lui faire croire qu'il pouvait en capturer lui-même et l'attirer vers le stand où ses complices allaient prendre le relais. Ils n'étaient jamais à cours de ruses eux aussi, pour faire acheter, par exemple proposer un deuxième pokémon pour les trois-quarts du prix précédent, alors que ce n'était même pas cher à la base. Il y avait aussi la ruse vieille comme le monde d'augmenter un prix qu'on barre ensuite pour faire croire qu'on l'a énormément baissé, alors que c'était un faux prix depuis le début. Tous les magasins modernes pratiquaient cette arnaque, et tout le monde tombait dans le panneau, ce n'était pas différent.

-Salut, ça te dirait d'obtenir un Scarhino ? J'en ai vu un dans la forêt Tilleul, mais comme j'en ai déjà un, je me disais que ce serait bien pour toi qui n'as pas d'Insecte ou de Combat dans ton équipe à ce que je vois.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Benjamin Makuno
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 343
Jeu 2 Nov 2017 - 20:31
Benjamin Makuno
Les plumes acérées de Brindibou se plantaient dans l'écorce d'un arbre non loin de là de façon régulière, un son semblable à celui d'un couteau se plantant dans une planche de bois à chacune des plumes de mon pokemon volant. Sa précision était exemplaire, et je ne regrettais pas un seul instant d'avoir capturé ce volatile : Il était typiquement le genre de pokemon aux talents certains et qui malgré son apparence déroutante recelait des facultés certaines. Il était d'ailleurs plutôt autonome et s’accommodait parfaitement à la fin de sa vie sauvage, ce qui n'était pas non plus pour me déplaire. Ne lui restait que ce petit air effrayant et sa manie de parfois se bloquer totalement dans ses pensées et tout ceci serait parfait... De son côté du moins. Le Mimiqui de l'autre côté du campement, qui était toujours en train de frapper ses reflets avec dextérité et rapidité, était également parfois peu enclin à l'écoute, même si c'était chose bien plus fréquente chez lui que de simples crises de lunatisme. Ce genre de choses passerait sans doutes avec le temps, la sociabilisation n'étant pas toujours chose évidente au début. J'étais bien placé pour le savoir... Mais l'on avait pas toujours le choix. Comme ici par exemple : Alors que j'étais en pleine concentration dans ma séance d'entraînement, j'entendis une jeune femme discuter non loin, ce qui eu pour effet de m'interrompre dans mon exercice, cette dernière semblant se diriger dans ma direction.

Moi qui avait tout fait pour essayer de me reculer quelques peu du sentier histoire d'avoir un semblant de tranquillité avec mes compagnons, c'était visiblement chose ratée... Je soupirais devant ma propre réaction : Non, il fallait que j'arrête de me fermer aussi abruptement aux autres, ce n'était pas quelque chose qui était voué à m'aider à m'ouvrir au monde. Mimiqui sembla également dérangé, et bien qu'immobile, je pouvais clairement sentir en lui une agressivité certaine vis à vis de la jeune femme qui venait de débouler dans notre espace d'entraînement. Elle semblait en fin d'appel téléphonique, parlant de choses auxquelles je ne prêtais pas vraiment attention : ce n'était après tout pas mes affaires. Cependant, je fus bien obligé de reporter mon attention sur elle, alors que je m'apprêtais à faire comme si elle n'était pas là, lorsque cette dernière vint me parler... d'une façon peu conventionnelle diront nous. Alors que je venais de me relever, profitant de mon mouvement pour repositionner une pierre du feu qui avait légèrement roulée, la jeune femme aux cheveux bleus - ce qui n'était d'ailleurs en soit pas banal - me parla d'un Scarinho, demandant si je ne voulais d'un tel pokemon, déclarant qu'elle en avait vu un non loin d'ici, et décrétant que celui-ci s'accorderait plutôt bien avec mon équipe, sachant que "je ne possédais pas de pokemon insecte"...


- Euh, Bonjour. Un Scarinho dis-tu ? C'est que... euh je ne sais pas. Ce n'est pas vraiment le genre de décision que l'on prends sur un coup de tête !


J'avais dit cette dernière phrase sur le ton de la plaisanterie, afin d'essayer de rendre l'ambiance un peu plus amicale suite à ce début de conversation des plus déroutants : Après tout, cette jeune femme était peut être, tout comme moi, peu coutumière de comment démarrer une conversation... Même si je trouvais légèrement déplacée sa façon de juger ce dont mon équipe avait besoin, cette dernière ne pouvant d'ailleurs pas savoir si je n'avais réellement pas de pokemon insecte. Tournant pleinement mon attention vers elle, je l'observais quelques instants : elle semblait légèrement plus jeune que moi, mais une certaine assurance et confiance en soi semblait émaner d'elle dans ses propos, auxquels je me décidais finalement de revenir, mon sourire amusé précédent se ternissant quelques peu pour se transformer en un simple sourire, amical toutefois.


- Désolé, j'suis pas des plus présentables là, je m'attendais pas à de la visite : Benjamin Makuno, enchanté. Alors comme ça tu dis que y'a des Scarhino dans le coin ? Effectivement, c'est plutôt balèze comme pokemon, félicitations pour en avoir capturé un ! Dois-je en conclure que tu es aussi une dresseuse ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mélina Lane
Région d'origine : Mhyone - Mirabèce
Expérience : 70
Lun 13 Nov 2017 - 9:37
Mélina Lane
Pris au dépourvu, le jeune homme bafouillait un peu en répondant. Mélina avait bien observé son équipe, même si il devait sûrement garder d'autres pokémon sous le coude, et un pokémon avec un double type absent devrait lui être utile. Il plaisantait même alors qu'il disait que ce n'était pas une décision rapide à prendre. Il semblait du genre incrédule, difficile à convaincre, pourtant Mélina ne lui demandait pas d'argent pour le moment, il n'avait aucune raison de jouer la prudence et de réfléchir. Après tout il se pouvait que le pokémon s'en aille, même si dans sa cage il ne pouvait aller bien loin en réalité.

-Il faudra un peu marcher par contre, tu devrais fermer ta tente si jamais tu acceptes de me suivre dans la forêt.

Comme il le soulignait ensuite, il n'était pas vraiment en tenue pour recevoir du monde, mais ça lui était égal à Mélina si ses clients étaient habillés comme des dandy ou comme des sacs à patate. Elle acquiesça alors quand il demanda confirmation sur le Scarhino, des fois qu'elle confondrait avec un autre pokémon au nom ressemblant, mais dont elle n'avait aucune idée du nom en question. En revanche il se trompait sur la capture, elle ne l'avait pas encore acquis, du moins dans le scénario actuel, il était en train de lécher de la sève d'arbre. Bien sûr tout cela n'était que de la poudre aux yeux, le pokémon pouvait attendre cent ans dans sa cage, il serait toujours là si ils arrivaient un peu plus tard. Cependant Mélina devait lui faire croire qu'elle l'avait vu dans la nature pour l'attirer. Il y avait des chances pour qu'il soit fortement déçu par ce qu'il trouverait, mais pour une somme modique il pourrait capturer un Scarhino comme promis. Après tout la vie était payante dans beaucoup de cas, si les casino vendaient déjà des pokémon pour des sommes horribles alors eux pouvaient aussi s'essayer à ce business juteux. Elle lui répondit alors quand il posa sa dernière question, soit suspicieux soit juste curieux, mais à raison.

-Non, je ne dresse aucun pokémon, mais je ne fais pas non plus partie de ces dresseurs qui préfèrent devenir leur ami pour leur éviter la pokéball. Les relations entre Riolu et moi sont compliquées, je n'appartiens pas à cette catégorie.

C'était un peu vague comme réponse, mais ça lui allait, de toute façon c'était la vérité, Mélina n'était pas amie avec son compagnon. Peut-être que cette relation pouvait échapper au commun des mortels et à la logique, mais pas à la demoiselle qui y voyait sa propre logique. Après tout il n'était pas nécessaire qu'il y ait une confiance dans une relation pour que deux personnes s'unissent, ainsi personne ne pleure le départ de personne. Certains dresseurs pouvaient s'attacher à leur bestiole, et connaîtraient ainsi la douleur d'une relâche, mais pas Mélina. Certes ça ne devait pas leur arriver souvent, mais en tout cas c'était déplaisant. Après, elle le voyait surtout comme un pokémon à élever qu'à dresser, le rendre plus fort afin qu'il ne se fasse plus mener par le bout de la truffe dans la nature hostile. Mais il n'avait aucune obligation de rester avec elle, libre à lui d'un jour tout plaquer, mais ce n'était pas tous les jours qu'il avait l'occasion de s'entraîner. Les humains avaient de nombreux moyens de s'entraîner, la nature était bien pauvre en ça de son côté, il avait tout à gagner à la suivre.

-Si tu le veux alors suis-moi, je te montre le chemin vers le pokémon.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Réseau routier :: Route 1-
Sauter vers: