HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Quand l’appétit va, tout va - ft. Alexandre
Quand l’appétit va, tout va - ft. Alexandre
Sam 14 Oct 2017 - 20:10
Région d'origine : Hoenn
Messages : 466

Brynhild Skarlati

Brynhild Skarlati
Quand l'appétit va, tout va
Brynhild
Alexandre
Allongée sous les arbres non loin des berges du lac, je fixais le paysage qui se tenait droit devant moi, à savoir, des morceaux de ciel bleu qui passent à travers le feuillage. Le soleil commençait à décliner et la voûte céleste se teint peu à peu de couleurs chaudes. C'est joli en soit, mais rien d'exceptionnel. C'est comme ça tout les jours. Rien d'intéressant donc.

Mais j'étais là, complètement amorphe. Aucun de mes muscles ne se décidait à bouger. C'est peut-être parce que je suis installée comme ça depuis longtemps, mais l'envie n'y était pas forcément. Il faut dire qu'il s'est passé quelque chose d'important dans ma vie. Quelque chose qui me fait poser tellement de questions, culpabiliser aussi, me rend triste, en colère, bref, je crois que mon cerveau est à bout.

Il y a plusieurs mois, j'étais retournée à Hoenn, ma région d'origine. Je n'avais aucune intention d'y retourner depuis mon arrivée. Mais quand des circonstances graves arrivent, il faut parfois retrouver son sérieux et arrêter de jouer aux gamines. On ne rigole pas avec la mort. Et elle a eu mon père.

Je n'étais pas particulièrement proche de lui. Il était occupé par son travail, et moi par l'éducation qu'il a confié à des gouvernantes pour faire de moi, son successeur. Mais il a fait quelque chose pour moi de très important : c'est grâce à lui que j'ai eu mon tout premier pokémon. On peut dire que c'est lui qui m'a donné la fièvre du dressage sans qu'il n'en ai vraiment envie. Car je ne pense pas que mon père ait été dresseur un jour... En tout cas, je n'en ai jamais entendu parler. Tout comme de son cancer qu'il a gardé secret le plus longtemps possible.

Je suis donc retournée à Hoenn en catastrophe, assister à toute la procédure avec des pleurs de nombreuses personnes, ces individus de la haute bourgeoisie que je méprisais tant il y a plusieurs années de ça. Mais dans ce genre d'événement, on peut faire semblant comme non. J'ai alors pu découvrir les personnes sincères et honnêtes, qui n'étaient pas là pour gratter eux aussi les miettes de pain que mon père avaient laissé derrière lui.

Rapidement il a fallu parler de l'héritage. Mon père voulait encore une fois me laisser son poste, mais j'ai refusé. Il fallait être raisonnable : j'allais être une piètre directrice de chantier naval, il faut le dire. C'est donc mon oncle qui a pris la relève, en accord avec le vœu de mon paternel qui a prévu mon choix.  

Et me voilà de retour. Rester à Hoenn me semblait contre-nature. Je m'étais trop détachée de ma famille pour espérer quelque chose de leur part. Seul mon père n'a pas semblé m'oublier. Je m'en suis rendue compte trop tard. J'ai reçu une certaine part de l'héritage, mais tout le reste est parti dans l'entreprise. C'était toute sa vie après tout.

Ma mère ? Oh rien de tout ça, je l'ai à peine connue. Elle a divorcé de mon père avant mes trois ans, et n'a pas voulu avoir ma garde. Donc bon, c'est comme une inconnue pour moi.

Je me sens vide. Complètement vide. C'est très étrange comme sensation. Je n'avais jamais ressenti ça de façon aussi intense. C'est comme si ma vie entière était remise en question. Comme si chacun de mes choix n'étaient pas les bons. Je n'ai pas pleuré, ce qui est bizarre quand on sait que son père est mort non ?

Je soupire et me redresse. A force de me poser des questions, j'ai enfin eu une réponse : il me faut de l'action. Il faut que je fasse sortir cet ouragan qui est dans ma tête. Ce n'est plus possible autrement.

« Ouf, c'est dur... »

Rester allongé à même le sol n'est pas très confortable et je le ressens au niveau de mes muscles. Je m'étire bien, histoire de redynamiser tout ça.

Kaaos se lève aussi. Il a toujours été à côté de moi, mais n'a rien fait pour que je me bouge. Peut-être qu'il voulait que je le fasse moi-même, pour mon bien ? Une chose que j'ai bien compris avec mon Absol, c'est qu'il me protégera coûte que coûte et fera tout pour que je sois bien. S'il juge qu'il n'était pas nécessaire de me faire bouger avant, c'était pour une bonne raison. Je me demande aussi ce qu'il pense vis à vis du décès de mon père. Après tout, c'est lui qui me l'a confié pour me protéger. Il rempli toujours le rôle que mon géniteur lui a donné.

« Bon. Faisons quelque chose, je m'ennuie. On a perdu beaucoup de temps ici. »

Me voilà presque énervée contre l'état dans lequel j'étais. Pourtant, se poser pour réfléchir ne fait pas de mal parfois ! Mais c'est bien quelque chose que j'ai du mal à comprendre...

« Dis Kaaos, qu'est-ce que tu veux faire ? »

Mon pokémon me répond en se mettant en position d'attaque et mime certaines de ces capacités. Se battre donc.

« Ouais, ça me dit bien aussi !, dis-je en retrouvant de l'aplomb, Mais... contre qui ? »

Parce qu'il n'y a pas grand monde ici... Je suis bien seule d'ailleurs.

Soudain, j'aperçois un individu qui s'approche du lac. Je n'ai pas de temps à perdre ! Je fonce dans sa direction, avec un talent de sprinteuse que je n'avais jamais découvert jusque là. J'ai visiblement trop d'énergie à dépenser maintenant. Je ne me soucie pas du tout de savoir si c'est un dresseur ou pas et tout en courant, je lui crie :

« Hé toi ! Tu veux te battre ? »

Mon Absol court derrière moi, paniqué par ma réaction quelque peu... soudaine. Je crois que j'ai perdu tout sens de la diplomatie.
©️ ASHLING POUR EPICODE



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


T-CARD

Quand l’appétit va, tout va - ft. Alexandre Q3bt
Merci Arya la T-Card ♥️
et aussi pour l'avatar !:
 
Re: Quand l’appétit va, tout va - ft. Alexandre
Dim 15 Oct 2017 - 12:09
Région d'origine : Hoenn
Messages : 1078

Alexandre Diame

Alexandre Diame
Quand l’appétit va…




Beaucoup de choses se bousculaient dans ma tête. Il fallait dire que mon séjour à Méridian avait été beaucoup plus rempli et mouvementé que prévu. Si nous étions, à l’origine, venu dans l’antique cité, c’était essentiellement pour profiter du restaurant d’Artémis et, surtout, pour finir par défier Elise, l’ex-Maitre de Mhyone et surtout championne du type normal. Pourtant, tout paraissait s’accélérer autour de moi, et j’étais bien incapable de maitriser quoique ce soit. Il fallait dire que l’idylle naissante entre mes deux amis et ma visite mouvementée du Château de Dulem avaient eu de quoi m’occuper. A ce sujet, je baissais les yeux vers l’alliance qui ornait mon annuaire droit, et qui y était probablement fixée pour le restant de mes jours. Un dernier mauvais tour joué par un ennemi rusé qui avait alors fait en sorte que nous ne puissions jamais oublier cette mésaventure. Pourtant, ce n’était pas qu’un souvenir négatif qui y était resté attaché. Nous avions pu au moins honorer la mémoire des anciens occupants de ce château, et je préférais que ce soit ce symbole là qui soit rattaché à cette alliance, plutôt que le souvenir d’une malédiction quelconque.

Mais il fallait avouer que je dormais un peu moins bien depuis ces derniers jours. Cette aventure avait au moins eu le mérite de me faire me remettre en question, et le flux de mes pensées était bien instable et imprévisible, si bien que, la nuit venue, j’avais bien du mal à le calmer ou à le maitriser. Mon avenir, mes objectifs, et ma route me semblaient à présent beaucoup moins clairs, et ce n’était pas une situation que j’appréciais beaucoup. Il faudrait sans doute encore quelques jours pour que tout ne revienne dans l’ordre, mais j’hésitais quant à ma prochaine destination. Il me restait beaucoup à faire, et je ne savais pas vraiment si affronter un champion quelques semaines après avoir rencontré Elise était une bonne idée. Peut être me fallait-il davantage de temps pour m’entrainer et progresser surtout que, depuis que Furfur avait intégré mon équipe, je n’avais pas vraiment eu le temps de l’aider à s’améliorer.

Un matin où je me levais bien plus tôt que d’habitude, je décidais de mettre ce temps à profit pour une petite balade. La dernière fois que j’avais projeté de me rendre au Lac, j’avais été interrompu par Artémis et j’avais fini par l’aider à faire les boutiques pour organiser la soirée romantique qu’elle projetait d’offrir à Ivar. Mais cette fois, je doutais sincèrement qu’elle soit réveillée à l’heure de mon départ, et puis, de toute façon, j’aurais cette fois la possibilité, grâce à Shax, de rejoindre rapidement la grande ville d’antan. Mon équipe était parfaitement remise de mon combat contre la championne, et il était grand temps de reprendre notre tâche. Après tout, nous étions encore loin d’avoir atteint l’objectif que nous nous étions fixé.

Equipé de mon sac et de mes désormais six pokéballs, je pris alors la route du lac que je connaissais assez bien. L’air frais me faisait du bien, et surtout, aidait à ralentir le flux de pensées qui se bousculaient dans ma tête. Je n’avais pour l’instant pas pensé une seule fois à comment j’allais gérer un éventuel entrainement. En cette période, on ne croisait généralement que peu de dresseurs au lac, et j’allais surement devoir improviser quelque chose qui n’impliquerait que les membres de mon équipe. Pourtant, lorsque l’étendue d’eau fut en vue, les couleurs de l’aube qui s’attachaient à l’ondée m’ôtèrent presque l’envie de faire quoique ce soit d’autre que de me détendre.

Je fis alors le tour du Lac afin de me trouver un coin tranquille. Je fis alors sortir Shax, Caim, Zagan, Zépar, Paimon et Furfur de leurs pokéballs respectives pour qu’ils profitent de la journée. Je me mettais ensuite en short de bain, bien décidé à me réveiller dans les bras du Lac Latymer. Caim, comme à son habitude, et étant surtout l’un des seuls de mes compagnons à apprécier l’élément, me suivi avec plaisir. Nous profitâmes ainsi de cette matinée, seuls, pour refaire le plein d’énergie. Il fallait bien avouer que me faire dorer au soleil en compagnie des miens était quelque chose que nous n’avions que trop peu le temps de faire en temps normal. L’entrainement qui était le but de notre sortie était donc bien mal engagé pour aujourd’hui, mais ça ne faisait rien.

Lorsque je rouvrais les yeux, le soleil commençait à décliner. J’avais donc dormi pratiquement toute la journée, et mes coéquipiers, pour la plupart, se réveillèrent alors que je me relevais. Pour ne pas me faire surprendre par la nuit, je les fis rentrer dans leurs pokéballs, prenant seulement soin d’enfiler une chemise légère par-dessus mon short de bain. Je fis ensuite le chemin inverse pour retrouver le chemin qui me ramènerait à mon petit hôtel qui bordait Méridian. Le coucher de soleil sur le Lac était vraiment magnifique, et je pris le temps de l’apprécier, ne me pressant pas le moins du monde pour rentrer.

Alors que j’approchais du sentier, je me retournais, ayant entendu des bruits de course derrière moi. Une jeune femme à la chevelure flamboyante s’approchait de moi, un Absol sur ses talons. Lorsqu’elle fut à ma hauteur, je lui jetais un regard interrogateur. Son visage me disait quelque chose, et, bien qu’un peu plus âgée que moi, je ne pouvais pas ignorer la beauté de mon interlocutrice. Plutôt directe, cette dernière me proposa alors un combat, ce qui me surprit un peu. Je n’avais plus vraiment l’habitude d’être ainsi défié en duel sans prémices. Je la dévisageais légèrement, puis un fin sourire se dessina sur mes lèvres. Peut-être, qu’en final, nous allions l’avoir cet entrainement.


« Et bah… Bonjour déjà ! » Lui lançais-je sur un ton amusé. « Et pour un combat, pourquoi pas ! Le décor s’y prête plutôt bien. » Dis-je, désignant le soleil couchant derrière nous. « Quelles modalités du coup ? Enfin, je veux dire, combien de pokémons ? »



© ANARCISS pour épicode

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Quand l’appétit va, tout va - ft. Alexandre G7bq
Re: Quand l’appétit va, tout va - ft. Alexandre
Jeu 26 Oct 2017 - 15:50
Région d'origine : Hoenn
Messages : 466

Brynhild Skarlati

Brynhild Skarlati
Quand l'appétit va, tout va
Brynhild
Alexandre
Malgré mon arrivée soudaine et brutale, sans aucune présentation, le jeune homme accepte ! Je suis surprise pour le coup, ne m'attendant pas à une telle réaction, mais plutôt me faire gentiment rebrousser chemin. Mais je retrouve vite mon enthousiasme et mon énergie et souris de toutes mes dents.

« Yeah ! Je suis bien tombée ! »

Je regarde mon Absol qui était aussi surpris par l'attitude aussi calme de l'inconnu et surtout... Qu'il accepte ! Mais bon, il allait l'avoir son combat.

« Pour le nombre de pokemons euh... Faut que je leur demande. »

Car au final, je n'ai même pas demandé l'avis de mes compagnons de route ! Peut-être que certains voudront se dégourdir les pattes dans un bon combat, tandis que d'autres auraient tout simplement la flemme. Je sors mes pokeballs et les lance en l'air, faisant apparaître mon équipe au grand complet. Äta la Tranchodon rugit quand ses pieds touchent le sol, Lassie la Sonistrelle baille, visiblement réveillée d'une longue sieste, Sjöhäst l'Hyporoi salue tout le monde d'un cri joyeux, Solsken le Dracaufeu s'étire et déploie ses ailes, Fyr' la Pyronille observe toute la troupe curieusement et pour finir Adëlsten le Griknot qui regarde les alentours à la recherche d'un objet brillant. C'est vrai qu'il n'en a pas fini avec cette manie.

Après qu'ils aient fini leur petit spectacle, ils me regardent pour savoir la suite du programme (ormis Adël).

« Je sais que ça fait longtemps que vous n'avez pas vraiment combattu... Mais j'ai trouvé un gentil dresseur partant pour un combat ! Alors qui est chaud ? »

Äta et Solsken s'empresse de montrer leur envie de combattre à grand coups de rugissement pour se montrer intimidant. Décidément, ces deux là, on ne les changera plus maintenant qu'ils ont un physique imposant ! Sjöhäst montre aussi de l'intérêt, mais plus calmement que ses deux compères. Quant aux autres... Fyr' se met à trembler de peur face aux comportement des "gros", Adël continue de chercher ce qui l'intéresse et Lassie me tourne le dos, voulant retourner à sa sieste. Bon, bah au moins, j'ai vu qui était motivé !

« Et bien j'ai quatre pokémons qui ont envie d'en découdre ! Est-ce que ça te va ? »

Je m'empresse de rentrer la chenille et le petit dragon voleur avant qu'ils ne fassent des bêtises. Ce n'est pas le moment d'avoir un feu d’artifice, ni de laisser un Griknot en vadrouille voler les bijoux ! Je ramène aussi ma Sonistrelle qui veut continuer à dormir au chaud.

« Ah au fait, moi c'est Brynhild, mais Bryn suffira ! Et toi ? »

Mieux vaut tard que jamais, non ?
©️ ASHLING POUR EPICODE



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


T-CARD

Quand l’appétit va, tout va - ft. Alexandre Q3bt
Merci Arya la T-Card ♥️
et aussi pour l'avatar !:
 
Re: Quand l’appétit va, tout va - ft. Alexandre
Jeu 26 Oct 2017 - 16:21
Région d'origine : Hoenn
Messages : 1078

Alexandre Diame

Alexandre Diame
Quand l’appétit va…




Je ne pus m’empêcher de sourire en voyant l’enthousiasme de ma future adversaire. Elle semblait particulièrement motivée, ce qui était assez agréable à voir. Je me demandais d’ailleurs bien qu’elle pouvait être son niveau. Son Absol avait l’air plutôt puissant, un adversaire surement redoutable donc, et j’avais hâte de découvrir la suite. Pourtant, lorsque je lui posais la question de savoir à combien de pokémons elle voulait jouer ce combat, elle hésita. Visiblement, elle avait plusieurs cartes dans sa manche puisqu’elle les fit alors sortir un par un pour leur poser la question.

Je pus donc rapidement admirer une belle équipe, principalement composée de pokémon dragons. Une autre spécialiste, probablement, et loin d’être une débutante. Je pus donc admirer un Tranchodon, un Hyporoi et un Dracaufeu, ainsi que, moins impressionnants, il fallait l’avouer, un Griknot, un Sonistrelle, et une Pyronille. Une équipe hétéroclite, qui présentaient de beaux avantages. En revanche, chacun de ses membres ne semblaient pas vraiment disposés à se battre. Les membres les moins évolués, au nombre de trois, ne paraissaient pas vraiment intéressés par la proposition de leur dresseuse. En revanche, la Tranchodon était visiblement particulièrement féroce, tout comme ses compères qui poussaient de féroces rugissements en ma direction. Il y avait bien longtemps que je n’avais pas croisé de dresseurs aussi forts, ce qui m’arracha un sourire. La soirée promettait d’être particulièrement intéressante, et j’avais hâte de me confronter à son équipe. Toutefois, il y avait tout de même une légère inégalité à rétablir, afin que je ne sois pas trop avantagé.

« Et bien… Je m’attendais pas du tout à ça. » Dis-je, grattant l’arrière de ma chevelure, un peu surpris par le niveau de mon adversaire. « Mais, puisque tu m’as montré ton équipe, je vais faire la même chose. Comme ça, aucun de nous ne sera avantagé. » Lui dis-je, en lui lançant un petit clin d’œil.

Je fis alors sortir Shax, le Libégon, qui, comme le Dracaufeu, déploya ses ailes et s’étira de tout son long. Ensuite, se fut le tour de Caim, le Laggron à la couleur grise, de faire son apparition, dévisageant simplement ses futurs adversaires dans une tranquillité remarquable. Le Tyranocif, Zagan, fut le troisième, répondant à ses adversaires par un puissant rugissement. Zépar, l’Hippodoccus, fit une entrée beaucoup moins mouvementée, l’œil toujours endormi, et il se coucha bien vite à mes pieds, visiblement bien enclin à continuer sa sieste à l’extérieur. Je fis alors sortir Paimon de sa pokéball, et la Minotaupe copia le comportement du Laggron, se contentant de dévisager les pokémons dragon situés en face d’elle. Enfin, la Balbuto, Furfur, sorti tranquillement de sa pokéball, avant de s’éloigner, ne prêtant pas vraiment d’attention au petit groupe en face d’elle. Je reportais alors mon attention sur la jeune femme.

« Voilà ! J’espère que ça t’ira en tout cas. » Lui dis-je, en lui faisant un petit clin d’œil, avant de rappeler tout le monde dans leur pokéballs respectives, ne gardant que Zagan sur le terrain. Le Tyranocif toisait toujours ses adversaires avec un regard mauvais. Je m’adressais donc à Brynhild.

« Vu que t’as l’air plutôt balèze, je vais pas me retenir, je te préviens ! » Lançais-je sur un ton amusé. Le talent Sable Volant du Tyranocif commença alors à faire son effet, et mon sourire s’étira davantage. C’était parti, et le terrain fut rapidement balayé par une puissante tempête de sable.




© ANARCISS pour épicode

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Quand l’appétit va, tout va - ft. Alexandre G7bq
Re: Quand l’appétit va, tout va - ft. Alexandre
Mar 31 Oct 2017 - 16:29
Région d'origine : Hoenn
Messages : 466

Brynhild Skarlati

Brynhild Skarlati
Quand l'appétit va, tout va
Brynhild
Alexandre
Il est vrai que je n'avais pas pensé au désavantage que cela m'a apporté de montrer toute mon équipe. Enfin, le but était surtout de s'amuser et de se changer les idées, il n'y a pas de récompense en jeu non ? Mais je pût me rendre compte de la puissance de mon adversaire : un Libégon, un Laggron, un Tyranocif, un Hippodocus, un Minotaupe et enfin, un Balbuto. Une équipe qui en jette au premier coup d'oeil, et malgré la réponse du Tyranocif, ses pokémons semblent plus calmes dans l'ensemble. Mais je peux ressentir qu'aucun d'entre eux n'est vraiment débutant (ormis peut-être le Balbuto ?). Voilà qui est intéressant. Je n'aurais jamais pensé que le premier type que je vois pour un combat après autant d'absence dans la région, soit aussi fort ! Raison de plus pour y aller à fond.

Le Tyranocif reste sur le terrain et se met en position, alors qu'une tempête de sable fait son apparition. Le talent Sable Volant donc. C'est un peu embêtant mais...

« Ça ne nous fait pas peur pas vrai Äta ? »

La Tranchodon s'avance face au type roche et rugit, prête à en découdre. Je sentais qu'elle avait très envie de l'affronter lorsqu'on a fait les présentations. Mais bon, ce n'est plus à celui qui rugira le plus fort qui gagnera ce combat !

« Ne lui laissons aucune chance, fonce sur lui avec Aeropique ! »

Malgré la tempête de sable qui diminue la visibilité, Äta connaît une attaque qui ne rate jamais sa cible grâce à sa vitesse fulgurante ! Et même si elle n'est pas très efficace, son utilité n'est pas à négliger ! Je souris en voyant ma dragonne tracer vers son adversaire, tête en avant.

« Et maintenant, Balaye-le ! »

La dragonne se retourne pour asséner une puissante attaque Balayage avec sa queue au Tyranocif. Je dévoile une carte précieuse dans ce combat, mais si ça marche, pas sûr que le type roche et ténèbres s'en remette bien...
©️ ASHLING POUR EPICODE



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


T-CARD

Quand l’appétit va, tout va - ft. Alexandre Q3bt
Merci Arya la T-Card ♥️
et aussi pour l'avatar !:
 
Re: Quand l’appétit va, tout va - ft. Alexandre
Mer 1 Nov 2017 - 18:20
Région d'origine : Hoenn
Messages : 1078

Alexandre Diame

Alexandre Diame
Quand l’appétit va…




Une fois Zagan sur le champ de bataille, j’attendis que la jeune femme fasse également appel à l’un de ses pokémons pour commencer le combat. Elle ne perdit pas de temps, envoyant son, ou plutôt sa Tranchodon contre le Lézard vert. Ce dernier, féroce, ne l’avait pas quittée des yeux depuis que le Dragon avait poussé son rugissement. Au vu des équipes qui nous entouraient, ce combat allait être un véritable affrontement de titans, et, bien que je devais avouer que les Dragons avaient un côté particulièrement impressionnant, je n’en perdais pas mes moyens outre mesure. Je laissais alors le pokémon adverse ouvrir les hostilités.

Je fronçais les sourcils en entendant les consignes de la dresseuse. Soit-elle ne connaissait pas le type de mon pokémon, ce qui m’étonnait tout de même, soit elle avait quelque chose derrière la tête. Un aéropique, contre un pokémon roche, était tout de même un choix curieux. Le dragon fondit alors à une vitesse impressionnante sur mon coéquipier, le frappant sans lui infliger trop de dégâts. Mais ce n’était visiblement pas le but premier de la manœuvre. L’ordre suivant me fit grimacer. Balayage était une technique extrêmement efficace contre un pokémon aussi lourd que Zagan, et je devais réagir vite si je ne voulais pas risquer un K.O en un coup.

« Zagan, à quatre pattes ! Utilise Mur de Fer ! » Lançais-je à mon coéquipier. Celui-ci ne prit pas davantage le temps de réfléchir, et plongea au sol alors qu’une énergie métallique faisait briller les écailles de son corps d’une jolie couleur argentée. Il encaissa alors l’attaque qui lui causa tout de même quelques sérieux dégâts à cause de son terrible avantage de type. Mais il n’était pas K.O, et j’allais contre-attaquer.

« Relève toi et utilise Poing Glace ! Enchaine avec Croc Glace ! » Le Tyranocif, touché mais pas à terre, se releva brusquement, frappant d’un poing entouré d’une énergie glacée dans le torse écailleux du dragon, désormais à sa portée. Ses crocs s’envahirent de la même énergie que ses pattes lorsqu’il refermait sa mâchoire sur le cou du colosse. Je savais que ça ne suffirait pas à le mettre à terre, mais le but premier était surtout d’empêcher le Tranchodon d’utiliser Balayage en restant à son contact, et surtout, solidement cramponné à lui, en plus de lui causer de gros dégâts.




© ANARCISS pour épicode

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Quand l’appétit va, tout va - ft. Alexandre G7bq
Re: Quand l’appétit va, tout va - ft. Alexandre
Jeu 2 Nov 2017 - 10:55
Région d'origine : Hoenn
Messages : 466

Brynhild Skarlati

Brynhild Skarlati
Quand l'appétit va, tout va
Brynhild
Alexandre
Le sourire que j'avais disparût rapidement quand je vis le Tyranocif toujours debout. J'avais bien vu Äta le toucher pourtant ! Tss, il a dû utiliser quelque chose pour encaisser l'attaque.

La suite ne me fit pas rire non plus. Désormais à portée de son adversaire, la dragonne se prit un combo d'attaques glace, sans pouvoir esquiver. Merde, il avait ça sous le pied ! Elle ne pouvait pas esquiver et la voilà avec les crocs glacés de son adversaire, plantés dans son cou, pourtant protégé par une peau robuste. Je dois réagir et vite ! On ne peut pas rester comme ça...

« Pousse-le avec Queue de Fer ! »

Même si sa position est défavorable, il en est de même pour le Tyranocif qui peut se prendre les attaques physiques de la Tranchodon. Très en colère de s'être fait avoir ainsi, la queue de la dragonne prend une couleur argentée, devenant de fer, et l'envoi dans le ventre de son adversaire avec toute la force qu'elle pouvait. Libérée de son emprise, elle recule, mettant une distance de sécurité entre elle et le type roche.  

Je constate alors l'ampleur des dégâts. Mon pokémon est bien mal en point. Je peux voir les traces des crocs de givre sur son cou. Je grimace. Il n'y est vraiment pas allé de main morte. Surtout que la tempête de sable n'arrange rien. Les grains volants frappent sans cesse la dragonne qui n'est hélas, pas immunisée à ce type de météo.

« Je vois que tu tiens ta parole quand tu dis que tu ne vas pas te retenir... »

Äta rugit à ce moment-là prête à revenir dans la bataille. Il n'est pas question pour elle d'abandonner !

« Bombarde-le de Dracochoc ! »

La Tranchodon ne se fit pas prier pour lancer avec grand plaisir les puissants rayons de Dracochoc en direction du Tyranocif.
©️ ASHLING POUR EPICODE



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


T-CARD

Quand l’appétit va, tout va - ft. Alexandre Q3bt
Merci Arya la T-Card ♥️
et aussi pour l'avatar !:
 
Re: Quand l’appétit va, tout va - ft. Alexandre
Jeu 2 Nov 2017 - 12:05
Région d'origine : Hoenn
Messages : 1078

Alexandre Diame

Alexandre Diame
Quand l’appétit va…




Je restais calme, les bras croisé, observant avec attention notre affrontement. Mon Tyranocif était parvenu à toucher son adversaire par deux fois. Une fois avec ses poings, et l’autre avec ses crocs. Il était d’ailleurs resté accroché solidement au cou de l’impressionnant Dragon, s’évitant ainsi le risque d’être de nouveau balayé par une nouvelle attaque combat. Mais son adversaire était solide, et était très loin d’avoir dis son dernier mot. Je n’y allais effectivement pas de main morte, mais, contre un adversaire aussi fort que la jeune femme, je n’avais pas vraiment le droit de commencer sur une vitesse trop lente.

La jeune femme contre-attaqua alors, utilisant une attaque Queue de fer sur le Tyranocif, à bout portant. Encore une attaque super efficace, décidément, je n’étais pas au bout de mes peines. Mais j’avais tout de même de la chance dans mon malheur. L’offensive était moins lourde pour le pokémon roche que la précédente mais, surtout, le mur de fer qu’il avait lancé précédemment le protégeait tout de même un peu mieux. Il ne put toutefois pas l’esquiver, reculant sous l’impact. Il avait subi de lourds dégâts, mais tenait encore debout. Son adversaire aussi semblait affaibli et, surtout, la jeune femme paraissait avoir quelque réticences à recommencer une attaque frontale au corps à corps. Elle changea alors de tactique, contre-attaquant à l’aide d’un puissant Dracochoc. Je ne pus m’empêcher d’esquisser un fin sourire. La tempête de sable augmentait de cinquante pour cent la résistance de Zagan à ce type de compétences, et j’allais donc pouvoir contre attaquer assez solidement. Lorsque le brouillard qu’avait causé l’impact se leva, le Tyranocif était toujours debout, et je lui donnais mes instructions.

« Zagan, utilise grincement et enchaine avec Lame de Roc ! » Un bruit strident sorti alors de la gueule du grand lézard, frappant de plein fouet son adversaire, diminuant ainsi sa défense. Le Tyranocif frappa alors puissamment du pied au sol et, à l’endroit où se trouvait le Tranchodon, de grands pics rocheux sortirent brutalement du sol.



© ANARCISS pour épicode

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Quand l’appétit va, tout va - ft. Alexandre G7bq
Re: Quand l’appétit va, tout va - ft. Alexandre
Sam 4 Nov 2017 - 12:38
Région d'origine : Hoenn
Messages : 466

Brynhild Skarlati

Brynhild Skarlati
Quand l'appétit va, tout va
Brynhild
Alexandre
Je peste intérieurement en voyant les faibles dégâts causés par les Dracochoc de la Tranchodon. Comment ai-je pu oublier ce détail ? Les types roches sont plus résistants sur le spécial avec la tempête de sable. Je ne sais pas trop pourquoi un tel effet, mais c'est comme ça et il aurait mieux fallu que je le retienne ! Ça m'aurait éviter de perdre du temps à faire reculer mon pokémon ainsi.

Quand j'entends le dresseur ordonner au Tyranocif d'utiliser Grincement, il est trop tard, et les défenses de la dragonne se voient drastiquement affaiblies. Merde ! Si elle se prend une autre attaque physique, ce sera fini ! L'avantage, c'est que je peux voir venir la suite. S'il baisse la défense de mon pokémon, il est très logique que l'attaque suivante sera physique. Et ce sera Lame de Roc. Nous n'avons pas le choix, il faut esquiver !

« Fonce sur le côté avec Aeropique ! »

Grâce à cette capacité de type vol, Äta peut gagner en vitesse et réussit à changer de position, évitant l'attaque roche. Ouf ! C'était moins une ! Soudain, j'ai une idée.

« Place toi dans son dos ! »

La dragonne continue d’accélérer en direction du Tyranocif et passe dans son dos, donnant un coup avec ses haches. Ça ne fait pas beaucoup de dégâts, mais là n'est pas le but.

« Balayage encore une fois ! »

Cette fois-ci, c'est avec ses pattes qu'elle tente de mettre à terre son adversaire en visant ses membres. Si les attaques spéciales ne fonctionnent pas, je n'ai pas le choix, il faut frapper sur le physique. Même si j'ai déjà fait ce combo la première fois, je crois que c'est la meilleure option que j'ai pour en finir rapidement. Et placée ainsi, Äta est plus protégée d'un croc givre et d'un poing glace. Mais qui sait ce qu'il a encore dans sa poche ?

En tout cas, cela se jouera au premier qui touche son adversaire...
©️ ASHLING POUR EPICODE



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


T-CARD

Quand l’appétit va, tout va - ft. Alexandre Q3bt
Merci Arya la T-Card ♥️
et aussi pour l'avatar !:
 
Re: Quand l’appétit va, tout va - ft. Alexandre
Sam 4 Nov 2017 - 23:40
Région d'origine : Hoenn
Messages : 1078

Alexandre Diame

Alexandre Diame
Quand l’appétit va…




Visiblement, la jeune femme avait oublié cette particularité des pokémons roches. Il fallait dire qu’une grande partie de ma stratégie était tout de même basée sur la tempête de sable qui tournait sans cesse, harcelant non seulement mes adversaires, mais permettant également à mes pokémons de conserver des augmentations de puissance assez considérable. Mais ça, Brynhild serait surement amenée à le découvrir plus tard. Après tout, ce n’étaient que nos premiers pokémons, et trois devraient encore suivre. Il était donc trop tôt pour penser à la suite, surtout que le Tranchodon de la jeune femme, bien qu’affaibli, tenait toujours vaillamment debout.

Il n’avait d’ailleurs pas donné son dernier mot. Si le grincement avait bel et bien atteint sa cible, le dragon avait été suffisamment vif pour s’écarter, juste à temps, des immenses pics rocheux qui avaient jailli du sol là où il se trouvait quelques instants auparavant. La Tranchodon était alors repassée à l’attaque, utilisant la même technique qu’avec laquelle elle avait ouvert notre combat. A la différence près que, cette fois ci, au lieu de percuter de front le Tyranocif, elle choisit de se précipiter dans son angle mort, non sans l’avoir légèrement percuté au passage. La manœuvre était habile, et, si elle fonctionnait, c’était la fin. Heureusement pour moi, la vitesse de Zagan était augmentée, et je savais comment réagir, puisqu’il était toujours plus facile d’avoir un plan en tête quand votre adversaire avait déjà dévoilé une partie de ses cartes. Certes, la Tranchodon était dans l’angle mort du Lézard, et il n’aurait pas le temps de contre-attaquer s’il devait se retourner, mais il possédait de quoi se sortir de ce pétrin. Alors que le Dragon s’avancer dans son dos pour lui infliger un nouveau balayage, je donnais mes instructions à mon partenaire.

« Zagan, utilise Séisme ! Maintenant ! » Sans se retourner, le colosse rocheux frappa brutalement de la patte sur le sol, provoquant un intense tremblement de terre qui déstabilisa la Tranchodon. Je décidais donc de continuer sur ma lancée, pour lui éviter toute chance de se remettre de sa déconvenue.

« Enchaine ! Utilise Tête de fer ! » Le Tyranocif, profitant du déséquilibre de son adversaire, poussa un rugissement. Il pivota, sa tête luisant d’une énergie argentée, avant de se propulser directement dans son abdomen.




© ANARCISS pour épicode

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Quand l’appétit va, tout va - ft. Alexandre G7bq
Re: Quand l’appétit va, tout va - ft. Alexandre
Lun 6 Nov 2017 - 19:53
Région d'origine : Hoenn
Messages : 466

Brynhild Skarlati

Brynhild Skarlati
Quand l'appétit va, tout va
Brynhild
Alexandre
Je savais que je prenais des risques en réutilisant le même combo d'attaques. Néanmoins, si mon adversaire ne trouve pas de solution rapidement, c'est la fin pour lui. Parfois, refaire la même chose avec quelques variantes peut s'avérer très efficace.

Malheureusement pour moi, je l'ai sous-estimé. C'est vrai qu'un Tyranocif de cette puissance sans connaître Séisme, ce serait bizarre. Äta, qui a besoin d'un minium d'appui stable pour pouvoir frapper fort, et déstabilisée et son attaque ne finit pas sa trajectoire. Alors qu'elle lutte pour ne pas tomber et en finir avec le type roche, ce dernier a tout le temps pour se retourner et préparer une Tête de Fer.

« Vite esquive ! »

Elle bondit sur le côté avec un saut presque désespéré, qui a pour effet de la déséquilibrer. Néanmoins, elle retrouva sa position debout stable et continue d'éviter le Tyranocif. Heureusement, un Tranchodon reste plus rapide que cette espèce de pokémon. Mais il s'en est vraiment fallu de peu quand même. J'aimerais retrouver un peu de répit pour pouvoir préparer la prochaine offensive, mais je ne pense pas que mon adversaire me laissera le temps de réfléchir... Mais on n'a pas dit notre dernier mot !

« Äta, utilise Draco-Meteor ! »

Elle emmagasine de l'énergie dans son abdomen et la relâche en direction du ciel. La boule d'énergie explose à une certaine hauteur et ce sont de vraies boules de feu qui tombent du ciel sur le terrain. Voilà qui devrait empêcher notre adversaire d'approcher la dragonne pendant un petit temps. Entre les météorites qui tombent partout et la poussière qui se soulève, diminuant la visibilité, je pense qu'on devrait trouver un peu de repos.

Ou pas. La tempête de sable continue et je ne suis pas sûre que Äta tiendra debout très longtemps. Si ce n'est pas le Tyranocif qui en finit rapidement, la météo aura raison d'elle. Surtout que les manœuvres que je lui demande de faire son assez complexe et lui demande pas mal d'énergie. Je reconnais bien là sa bonne volonté et son envie de toujours se donner à fond dans un match. Bref, tout ça pour dire qu'il faut faire vite.

« Donnons le tout pour le tout Äta. »

Je souris alors que la dragonne se prépare pour un dernier assaut. Je sais qu'elle va aimer la suite, même si ça fait kamikaze. C'est son style après tout.

« Danse-Draco puis déchaîne ta Colère ! »

Une aura violette et menaçante entoure la Tranchodon, boostant son attaque et sa vitesse. Elle enchaîne directement avec Colère qui l'enveloppe dans une lumière rouge. Ses yeux brille d'une lueur de la même couleur, possédée par la capacité de type dragon. J'ai désormais perdu le contrôle de mon pokémon, mais je sais très bien qu'elle n'a qu'une cible.

Les nuages de poussière se dispersent et la visibilité revient au point de départ. Son adversaire est dans sa ligne de mire et la voilà qui s'élance à toute vitesse vers le Tyranocif, rugissant de toutes ses forces.
©️ ASHLING POUR EPICODE



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


T-CARD

Quand l’appétit va, tout va - ft. Alexandre Q3bt
Merci Arya la T-Card ♥️
et aussi pour l'avatar !:
 
Re: Quand l’appétit va, tout va - ft. Alexandre
Mar 7 Nov 2017 - 23:10
Région d'origine : Hoenn
Messages : 1078

Alexandre Diame

Alexandre Diame
Quand l’appétit va…




Ma stratégie avait fonctionné, du moins presque entièrement. Une nouvelle fois de justesse, j’avais permis à Zagan d’éviter une attaque qui l’aurait à coup sûr mis K.O. Il avait utilisé séisme juste à temps pour déstabiliser le pokémon Dragon qui lui avait foncé dessus, et sa riposte avait failli toucher. Failli seulement. Une nouvelle fois, démontrant d’une vitesse phénoménale, la Tranchodon avait évité l’attaque d’acier de mon partenaire, se mettant hors de portée. Il y eut alors comme une seconde de répit, alors que le Tyranocif se tournait à nouveau vers son adversaire. Nos deux pokémons commençaient à fatiguer, et il ne suffirait probablement de pas grand pour que l’un de nous deux l’emporte. J’observais alors avec attention les mouvements de mon adversaire.

La Tranchodon misa alors à nouveau sur une attaque spéciale, qui était l’une des plus puissantes que je connaissais pour le type dragon. A voir, c’était d’ailleurs encore plus impressionnant que lorsqu’on avait pu me la décrire. Une pluie de météorites, littéralement, semblaient chuter vers Zagan. Même si sa résistance aux attaques spéciales était considérablement augmentée grâce à son type roche et sa tempête de sable, je ne voulais pas risquer qu’il encaisse trop de dégâts. Je lui donnais alors mes consignes.

« Zagan, utilise tes lames de roc pour détruire les météorites au vol ! »

Tapant puissamment de la patte sur le sol, le Tyranocif invoqua de longues lances rocheuses qui filèrent en direction des météorites, permettant au pokémon roche de presque toutes les contrer. Les astres qui arrivaient à percer sa garde ne lui causaient pas de dommages suffisant à le mettre K.O, ce qui allait lui permettre de se préparer à contre-attaquer. Le terrain devint un instant beaucoup moins lisible, la poussière se levant suite à la chute de tous les débris rocheux. Je savais que notre adversaire n’avait pas dit son dernier mot. Si je me souvenais bien, l’attaque Draco Météor baissait considérablement l’attaque spéciale de son utilisateur. Il y avait donc fort à parier pour que la prochaine attaque du Dragon soit une attaque physique qui nécessitait un contact. Heureusement, le mur de fer avait considérablement augmenté la défense de mon partenaire, ce qui augmentait mes chances. Lorsque j’entendis les ordres de la jeune femme, et la lueur qui entoura le corps de la Tranchodon, je ne pus réprimer un sourire. Si elle voulait jouer à ça…

« Zagan, Danse Draco, et Mania ! Donne tout ce que t’as ! » Le corps du Tyranocif s’entoura alors de la même énergie que son adversaire, et, rugissant, il fonça à son encontre. Le mouvement était risqué, certes, mais mes chances étaient bonnes. Sa puissance d’attaque n’avait rien à envier à celle de la Tranchodon, mais ses défenses, grâce au mur de fer et au grincement, étaient plus élevées. Le risque était grand, vu la confusion qui pourrait s’emparer de lui, et surtout de la puissance offensive de son adversaire, mais je savais qu’il serait capable de venir à bout de l’impressionnant Dragon.

L’impact fut colossal, et le combat entre les deux confus. Ne se souciant plus de leur garde, ils se contentaient de se frapper violemment, laissant la victoire à celui qui tiendrait le plus longtemps, levant autour d’eux, en plus de la tempête, de puissantes explosions de poussière, couvertes par les rugissements des deux colosses. Lorsque l’attaque se finit, Zagan semblait épuisé, haletant, ne sachant presque plus où il se trouvait. Il n’y avait nul doute quant au fait que son K.O n’était pas loin, mais il restait à voir si son adversaire serait dans un meilleur état.




© ANARCISS pour épicode

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Quand l’appétit va, tout va - ft. Alexandre G7bq
Re: Quand l’appétit va, tout va - ft. Alexandre

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: MHYONE :: Méridian :: Lac Latymer-
Sauter vers: