:: Mhyone :: Nox Illum Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le calme après la tempête {ft. Alex Diame

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 3867
Lun 13 Nov 2017 - 13:45
Alexandre Diame
Le calme après la tempête




L’attitude casi-enfantine de mon amie me fit éclater de rire. Effectivement, des pokémons, il y en avait beaucoup, et il était souvent difficile de choisir. Mais généralement, le hasard, ou bien le destin, selon le nom que lui donnaient les gens, faisait bien les choses, ou, au moins, accélérait ce genre de choix. Je n’avais pas fait exception à la règle, puisque mon équipe ne ressemblait presque pas du tout à ce que j’avais envisagé au départ. Mais ce n’était pas une déception, bien au contraire. Je répondais alors à Akane.

« Ça, c’est clair, tu vas avoir du boulot. » lançais-je, amusé, avant de reprendre. « Mais j’imagine que tu verras bien sur quoi tu tombes aussi ! »

Je me levais alors du banc, impatient de pouvoir présenter mes partenaires à mon amie. Il fallait dire qu’ils faisaient partie de mes liens les plus forts, puisqu’ils m’accompagnaient littéralement partout où j’allais, ainsi que dans toutes mes mésaventures. Et j’en avais vécue, des mésaventures, depuis mon arrivée dans la région. Je me posais alors la question de savoir comment j’allais bien pouvoir effectuer ce petit défilé. Je n’avais pas vraiment l’habitude de sortir toute mon équipe en même temps, car il fallait avouer qu’elle prenait un peu de place, et que certains des comportements entre mes pokémons avaient tendance à être quelques fois assez tendus. Enfin, cette remarque concernait surtout Caim et Zagan, qui semblaient prendre un malin plaisir à se provoquer. Je m’adressais alors à la jeune femme.

« Bon, je crois que tu connais déjà Furfur, et un peu Zagan, depuis le château de Dulem. Tu dois aussi connaitre Caim, mon Laggron, si tu as vu les vidéos de la tour. » Je lui souriais, avant de faire sortir mes trois pokémons de leurs pokéballs respectives. Furfur, comme à son habitude, se téléporta directement aux côtés de son amie Kadabra. Zagan et Caim, eux, se dévisagèrent en grondant, et je les rappelais à l’ordre avec un court sifflement. Le Laggron, instantanément apaisé, s’approcha alors d’Akane, la dévisageant de près, alors que le Tyranocif se roula en boule au soleil, nous boudant presque. Je poussais un soupir de dépit, avant de reprendre la parole, me tournant vers mon amie aux prises avec le pokémon gris.

« Il est juste curieux, ne t’en fais pas. » Lui lançais-je, amusé. Mon compagnon se retourna alors vers moi, poussant un léger cri de protestation, avant de s’éloigner. Je repris alors la parole. « Alors, il en reste donc trois que tu ne connais pas… » Je vérifiais avoir la place, avant d’apeller le reste de mon équipe.

Je fis donc apparaitre Shax, Paimon et Zépar. Le Libégon, comme le Laggron, sembla vouloir s’approcher de la jeune femme, tendant simplement son long coup pour l’observer de plus prêt. Le colossal Hippodoccus au regard habituellement endormi, lui, sembla davantage s’intéresser aux restes de notre repas, s’approchant donc également du banc où était assise Akane mais pour une autre raison. Une fois à proximité, il se campa devant la jeune femme, faisant reculer le dragon qui recula avec un petit grognement, puis parti rejoindre son camarade rocheux au soleil. Zépar, lui, ouvrit alors en grand la mâchoire, s’attendant à ce qu’Akane lui glisse le reste de mon hamburger sur la langue. Son attitude me fit sourire, et je ne tardais pas à lui expliquer. Il fallait dire que se retrouver face à une gueule béante aussi imposante n’avait pas vraiment de quoi rassurer. Je retournais alors auprès d’elle, lui désignant les restes du doigt.

« Je crois qu’il veut que tu lui donnes les restes du repas. D’ailleurs, je crois que c’est ce qui lui suffit pour aimer quelqu’un. » lançais-je, sur un air amusé.

Pendant ce temps, Paimon était grimpée sur le dos de l’Hippodoccus, dévisageant simplement la scène, la jeune femme et Mitochondrie avec un calme exemplaire.



© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Akane Wise
Région d'origine : Mhyone
Expérience : 1081
Mar 14 Nov 2017 - 10:20
Akane Wise
Le calme après la tempêteft. Alexandre

Le jeune homme commençait par sortir les Pokémons que la rouquine avait déjà rencontré, ou du moins vu. Furfur ignora superbement les dresseurs pour rejoindre Mitochondrie, rien de surprenant. En revanche, et même si Akane se souvenait du Pokémon, le Tyranocif l’impressionnait toujours autant. Quand le Laggron de la Tour apparut, il semblait y avoir une sorte de tensions entre ces deux-là. Effrayée par leur grondement, la jeune femme recula. Ces deux bêtes étaient impressionnantes, elle se demandait comment Alexandre arrivait à se faire écouter… Alors quand le poisson-boue s’approcha d’Akane, cette dernière ne sentit pas particulièrement à l’aise. Elle lança un regard paniqué à son ami, lui demandant tacitement de l’aide.

- Il est juste curieux, ne t’en fais pas.

Malgré ça, la présence du Laggron ne la rassurait pas. La rouquine laissa s’échapper un petit rire nerveux, pas certaine de la façon dont elle devait réagir.

- Alors, il en reste donc trois que tu ne connais pas…

Alexandre libéra alors un Libégon, un Minotaupe et un Hippodocus. Comme l’avait fait son comparse, le dragon du désert vint à la rencontre de la rouquine avec curiosité. Celui-ci l’effrayait moins, étant moins massif que le poisson. L’Hippodocus s’approcha également mais paraissait plus intéressé par autre chose. Il ouvra grand sa gueule et… attendit. La jeune femme fronça les sourcils, pas tout à fait certaine de comprendre cette réaction.

- Je crois qu’il veut que tu lui donnes les restes du repas. D’ailleurs, je crois que c’est ce qui lui suffit pour aimer quelqu’un.
- Oooh, je vois.

Il fallait avouer qu’elle n’avait pas du tout l’habitude de ce genre de réaction, Mitochondrie ne réclamant jamais de nourriture. La Kadabra se contentai de peu, ne mangeant parfois qu’une seule fois par jour. La jeune femme prit les restes d’hamburger et de frites pour les poser délicatement sur l’immense langue du Pokémon. Ceci fait, elle retira furtivement sa main de la gueule du Pokémon par peur de la voir engloutir dans les entrailles de ce dernier. L’hippopotame referma alors son immense mâchoire pour manger son repas. Akane sourit face à l’air pataud de Zépar. Il avait l’ait plus impressionnant qu’agressif.  

Restait donc la Minotaupe, regardant silencieusement la scène sur le dos de son compère sol. Plus petite que le reste de la troupe, elle n’en restait pas moins impressionnante. Alexandre possédait une sacrée équipe. Pas de doute avec ce genre de Pokémon, il devait être un combattant hors-pair. Néanmoins, cela réconfortait Akane dans son choix. Elle était rassurée de savoir qu’elle n’était pas la seule à se spécialiser dans un type en particulier.

- Tu as donc une équipe complète, finit-elle par dire. C’est sûr, elle envoie du lourd maaaaiiiis pour être tout à fait subjective, j’ai une petite préférence pour Furfur. Je me demande bien pourquoi, sifflota la jeune femme.

Pas la peine d’aller chercher loin pour en connaître les raisons. Akane était désormais décidée à suivre la voie de la spécialisation. Le type Psy restait celui qui la fascinait et les Pokémons qui le composaient faisaient tous de l’œil à la rouquine.

- Oh ! fit-elle soudainement. Ça te dirait de… jouer?

Elle se leva d’un bond du banc et alla rejoindre la Kaorine et la Kadabra. Cette dernière fixa sa dresseuse, lisant ses pensées. Après quoi, Mitochondrie se contenta d’un hochement de tête. Ayant reçu l’approbation de son Pokémon, la rouquine sourit.

- C’est comme une partie de cache-cache grandeur la nature. En fait, la délimitation c’est hum… toute la ville, on va dire.

Une seconde fois, la Kadabra approuva d’un signe de tête. Ensuite, elle se tourna vers la Kaorine pour entamer une discussion silencieuse, dont elles seules pouvaient entendre.

- Je me cache en première !

Sans un mot de plus, Akane posa sa main sur l’épaule de son Pokémon. La seconde juste après elles s’étaient volatilisées. La rouquine était d’humeur joueuse. Elle voulait s’amuser avec ce qu’elle appelait « la magie de la téléportation ». Mitochondrie trouva ainsi escale dans une des artères la plus pratiquée par les habitants et touristes. Et pour cause, c’était l’une des avenues commerçantes majeures de Nox Illum. D’habitude, la jeune femme n’aimait pas la foule. Cette fois-là, elle s’y mêlait volontiers. Avec sa perruque et son look gothique, elle espérait que son ami ne la retrouve pas aussi facilement. Sinon, ça ne serait pas amusant…


© CRIMSON DAY



© CRIMSON DAY


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 3867
Mer 15 Nov 2017 - 16:21
Alexandre Diame
Le calme après la tempête




L’attitude légèrement inquiète d’Akane face à Caim puis Zépar me fit éclater de rire. Il était vrai que j’avais vraiment prit l’habitude de côtoyer ces colosses, mais que leur présence pouvait paraitre légèrement angoissante pour quelqu’un qui n’était pas du tout habitué à côtoyer des pokémons si imposants. Pourtant, la jeune femme faisait tout de même bonne figure, osant même glisser sur la langue de l’Hippodoccus les restes de notre repas. Ce dernier attendit patiemment qu’Akane retire sa main, puis il referma sa mâchoire, mâchant avec tranquillité comme s’il goutait un met avec des papilles d’expert, et ne lâchant pas la rouquine du regard. Il émit alors un petit grondement de satisfaction, puis s’en alla vers Shax et Zagan pour profiter, lui aussi, d’une sieste au soleil.

Je souriais alors à la remarque d’Akane, qui ne m’étonnait pas le moins du monde. J’avais effectivement cru comprendre, en voyant sa réaction devant Zagan au château, que les pokémons massifs et peut être un tantinet agressif n’étaient pas vraiment son truc. Et puis, Furfur et Mitochondrie nous avez déjà sauvé la vie plus d’une fois durant notre excursion cauchemardesque, et je comprenais facilement qu’elle puisse préférer ma dernière partenaire. Son équipe serait surement constituée de pokémons comme Mitochondrie et Furfur, et je plaignais d’avance celui qui devrait se mettre en travers de sa route.

Mais pour l’heure mon amie semblait avoir d’autres projets en tête. Elle sauta du banc, soudain animée par une motivation dont je ne connaissais pas la provenance. Sa proposition me fit alors sourire. Si elle savait ce qu’il s’était passé la dernière fois, lorsqu’Ivar m’avait proposé la même chose, elle ne serait pas si confiante. Mais j’allais me prêter au jeu, cette fois, et simplement me fier à Furfur pour suivre mon amie dans la ville. Je lui répondais alors.

« Ça risque d’être long, mais pourquoi pas ! » J’eus à peine le temps de lui confirmer ma participation qu’elle avait disparu en compagnie de Mitochondrie. Quelque part au hasard dans l’immense ville qu’était Nox Illium hein ? Je devais bien avouer n’avoir aucune espèce d’idée d’où je pourrais bien chercher la jeune femme. Mais soudain, je me rappelais que j’avais tout de même de quoi m’aiguiller. Un sourire en coin, je me ressassais notre conversation. La jeune femme n’avait jamais dit que je n’avais pas le droit d’utiliser mes autres compagnons et, pour le coup, c’était ce qu’il me fallait. Je fis alors revenir tous mes pokémons dans leurs pokéballs, mis à part Furfur, puis j’allais au contact de la Kaorine, lui demandant mentalement.

« Téléporte-nous sur un endroit qui surplombe la ville, j’ai peut-être une idée. » Dis-je « Je vois. » Me répondit-elle. Je savais qu’elle avait scruté mes pensé, et je m’ébrouais. « Ah ! Arrête de faire ça ! » Lui lançais-je. J’entendis alors comme une sorte de pouffement, ce qui était plutôt surprenant. « Désolée. C’est trop tentant et beaucoup trop pratique. » Je levais alors les yeux au ciel, exaspéré, posant la main sur le corps d’argile de la Kaorine, qui nous téléporta instantanément.

Nous étions alors sur le toit de l’une des grandes barres d’immeubles si fréquentes dans la capitale. En dessous de nous, les rues étaient bondées, ce qui m’arracha une légère grimace. La jeune femme déguisée n’allait pas être facile à retrouver dans toute cette foule. Je fis alors sortir Caim de sa pokéball. Peu habitué aux hauteurs, le Laggron recula d’un pas. Je le rassurais, et lui demandais alors.

« Ne t’inquiète pas mon grand. Il faudrait que tu m’aides à repérer la jeune femme de tout à l’heure avec clairvoyance, tu y arriverais ? » Lui lançais-je, regardant le poisson-boue dans les yeux. Ce dernier ferma alors les siens, et, lorsqu’il les rouvrit, ils brillaient d’une lumière particulière. Il s’approcha alors du bord, sondant attentivement la foule sous nos pieds. Au bout de quelques minutes il se retourna vers moi. Il n’avait visiblement rien trouvé, ce qui voulait dire que la jeune femme n’était pas suffisamment proche. Nous répétâmes ainsi l’opération sur divers toits jusqu’à ce qu’en fin mon partenaire arrive à distinguer quelque chose. C’était encore assez flou, car ça n’était qu’une direction, mais je me téléportais au sol en compagnie de Furfur, bien décidé à retrouver la rouquine.




© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Akane Wise
Région d'origine : Mhyone
Expérience : 1081
Sam 25 Nov 2017 - 16:23
Akane Wise
Le calme après la tempêteft. Alexandre

Akane se sentait d’humeur joueuse, sans trop savoir pourquoi. Probablement que l’idée d’utiliser les pouvoirs psychiques de son Pokémon lui était venue en observant l’évolution de Furfur. Désormais, elle pouvait sans problème s’affronter dans une joute intellectuelle contre Mitochondrie. Même si le jeu du « cache-cache » paraissait enfantin, il n’en mettait pas moins à rude épreuve les capacités des Pokémons. Une manière différente de les tester, changeant des combats habituels. Akane n’était pas peu fière de cette idée. Cependant, elle regretta de ne pas avoir d’autres Pokémons dans son équipe, cela n’aurait fait que corser le défi… Pour le moment, elle devait user de stratagèmes.
La jeune femme flânait tranquillement dans les rues, attendant que son ami la retrouve. A vrai dire, elle avait hâte qu’il la débusque pour pouvoir, ensuite, le retrouver à son tour. Pour passer le temps, la rouquine faisait du lèche-vitrine. Même si l’envie d’acheter tout ce qu’elle voyait ne lui manquait pas, elle se fit violence pour ne rentrer dans aucune boutique. Prochaine cachette, elle s’éloignerait des boutiques, cela lui éviterait de baver devant leurs devantures.

La rouquine fut extirpée de ses pensées quand elle sentit quand lui tira le bras. C’était Mitochondrie qui tentait de l’avertir. Pointant du doigts une direction, la Kadabra avait repéré quelque chose. Effectivement, Alexandre apparaissait dans le champ de vision de la rouquine, persuadée qu’il n’y était pas un peu plus tôt. Mitochondrie regarda sa dresseuse, attendant une décision quelconque de sa part.

- On va au Centre Pokémon, finit-elle par dire.

En un rien de temps, Akane se retrouva à la destination voulue. Assise sur une des banquettes à l’accueil, elle comptait simplement attendre son ami. Même si c’était amusant, elle finirait par se lasser du jeu. Le Centre Pokémon lui parut un choix judicieux… L’endroit était tellement connu et familier qu’il ferait la cachette la moins discrète… encore fallait-il savoir qu’elle s’y trouvait. Mitochondrie rejoignit sa dresseuse en s’asseyant sur le siège à côté. Pour tuer le temps, la Kadabra prit un des magazines à disposition. Elle choisit un des numéros de « Pokéscience » et se plongea attentivement dans sa lecture. Quant à Akane, elle se contenta d’observer ce qui l’entourait.

© CRIMSON DAY


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 3867
Lun 27 Nov 2017 - 10:02
Alexandre Diame
Le calme après la tempête




Il était plutôt difficile de repérer Akane dans toute la foule qui animait les rues de la capitale Mhyonaise. Il fallait aussi avouer que j’avais, l’espace d’un instant, complètement oublié que la jeune femme était déguisée et maquillée, ce qui ne m’arrangeait pas vraiment. A vrai dire, je comptais un petit peu sur la chevelure flamboyante de mon amie pour m’aider, mais, malheureusement, elle portait en ce moment une perruque aux tons beaucoup plus ternes et plus passe-partout, ainsi qu’une tenue légèrement plus commune. Heureusement, j’avais tout de même quelques atouts dans ma manche. La clairvoyance de Caim, et ses atouts pour ressentir et détecter les présences allaient beaucoup m’aider, et, même si je n’apercevais pas encore Akane, je savais au moins que je n’en étais plus si loin.

Mais il m’était pour l’instant parfaitement impossible de la distinguer parmi toute cette foule. Deux raisons s’offraient alors à moi. La première, c’était que la jeune femme avait choisi une cachette particulièrement efficace, si bien qu’il m’était impossible de la voir, et la deuxième était qu’elle m’avait vu arriver et qu’elle en avait profité pour filer discrètement dans un autre endroit. Après tout, la téléportation était relativement discrète, en tout cas suffisamment pour que je ne l’ai pas remarquée partir. Dans tous les cas, il fallait se rendre à l’évidence. Je ne pouvais pas la retrouver comme ça, et tout était à refaire. Je me téléportais donc à nouveau dans les hauteurs, observant la ville, et faisant de nouveau appel au Laggron. Ce dernier confirma mes pensées : il ne détectait plus la présence de la jeune femme dans la zone. Je décidais donc de procéder de manière plus précise. La jeune femme, bien que joueuse, n’avait aucune raison de ne me laisser aucune chance. Ainsi donc, elle se rendrait probablement à des endroits qu’elle savait que nous avions visités tous les deux. J’essayais donc de me téléporter vers ces différentes zones, afin de la localiser plus précisément. Je recommençais la manœuvre à chaque fois que mes recherches étaient infructueuses.

J’étais au-dessus du centre pokémon lorsque Caim sembla finalement réagir. Il m’indiqua de sa patte le bâtiment à la toiture rouge, synonyme qu’Akane était probablement à l’intérieur. Mais, cette fois, je changeais légèrement mes plans, soucieux de surprendre mon amie. Je demandais alors à ma Kaorine. « Fur’, va voir à l’intérieur et dis-moi où elle est sans te faire repérer. » La Kaorine disparut pour réapparaitre casi-instantanément. « Elle est assise sur un fauteuil, et Mito’ a l’air occupée. Ça devrait être un peu plus facile. » Je ne pus m’empêcher de sourire en entendant le surnom que le pokémon sol donnait à son amie, puis, après avoir fait revenir Caim dans sa pokéball, je posais ma main sur le corps argileux de ma coéquipière, qui me téléporta instantanément sur un siège non loin de la jeune femme. Franchissant l’espace qui nous séparait en prenant soin de rester hors de son champ de vision, je m’installais vivement à ses côtés, prenant la pause, et surtout le ton, version très exagérée, d’un dragueur bien lourd venu l’importuner.

« Salut Beauté, qu’est-ce que tu viens faire dans le coin ? » Dis-je, entendant le ricanement guttural de la Kaorine dans ma tête.



© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Akane Wise
Région d'origine : Mhyone
Expérience : 1081
Mer 29 Nov 2017 - 20:48
Akane Wise
Le calme après la tempêteft. Alexandre

- Salut Beauté, qu’est-ce que tu viens faire dans le coin ?

Main devant la bouche, Akane se retint de pouffer en entendant la voix exagérément dragueuse de son ami. Reprenant un peu de son sérieux, elle lança un coup d’œil complice à Mitochondrie. La Kadabra fit alors léviter le magazine qu’elle tenait entre ses mains pour l’enrouler sur lui-même. Après quoi, elle assena avec un coup amical sur la tête du jeune homme. La rouquine se retourna vers lui, amusée.

- J’espère pour toi que tu ne dragues pas réellement ainsi, rigola-t-elle.

Alors que sa dresseuse était hilare, sa Kadabra gardait un air plus sérieusement. Bien que cynique, le Pokémon Psy avait parfois du mal à saisir l’humour gras des humains. Pourtant sa congénère semblait apprécier ce genre de blague, son rire sonnant comme un écho dans l’esprit de Mitochondrie. Celle-ci hocha tristement la tête, visiblement navrée de ne pas comprendre le comique de la situation. Quant à Akane, elle reprit son sérieux. Son regard s’était attardé sur l’horloge électronique suspendue au-dessus de l’accueil. Le temps avait filé plus vite qu’elle ne l’aurait imaginé. La rouquine fit une moue légèrement déçue mais ils ne pouvaient pas se permettre de s’éloigner trop longtemps de l’hôpital.

- C’était très sympa comme journée mais je crois que je vais y aller.

A ces mots, Mitochondrie lança un regard à Furfur, chagrinée de devoir déjà quitter son amie Psy. Finalement, elles n’avaient pas passé beaucoup de temps ensemble. Voyant le visage dépité de son Pokémon, Akane afficha un sourire chaleureux.

- Je suis certaine qu’on se reverra bientôt, ensuite elle se tourna vers la Kabadra, tu sais ce qu’on dit, ce n’est qu’un au revoir. Puis je dois encore passer à l’hôpital pour récupérer mes affaires.

La Kadabra fit un mouvement de bras, s’apprêtant à se téléporter avec sa dresseuse. Néanmoins, Akana l’arrêta net, hochant la tête de droite à gauche.

- On pourrait y aller à pied ? Ce n’est pas si loin d’ici.

© CRIMSON DAY


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 3867
Jeu 30 Nov 2017 - 11:26
Alexandre Diame
Le calme après la tempête




J’avais déjà du mal à garder mon sérieux, alors quand je vis le visage hilare de mon amie, je ne pus m’empêcher d’éclater de rire à mon tour. Bien sur que je n’étais pas sérieux, et je savais qu’elle s’en doutait. J’avais simplement voulu cultiver un effet de surprise, et ça avait visiblement marché. Mais… Pas sur tout le monde visiblement. Si Furfur semblait légèrement sans moquer, la mine déconfite de la Kadabra me laissait à penser que ce type d’humour devait complètement lui échapper. Mais qu’importe, Akane ou Furfur auraient tout le loisir de lui expliquer un peu mieux si elle le souhaitait. D’un air volontairement espiègle, je répondais à sa taquinerie.

« Qui sait… ? » Dis-je, en lui faisant un clin d’œil.

Je remarquais alors le regard d’Akane posé sur l’horloge, avant de me rendre compte à mon tour qu’effectivement, nous nous étions suffisamment absentés de ma chambre d’hôpital, et je voulais au maximum éviter d’attirer l’attention sur moi, surtout après la découverte qu’avaient fait les infirmières un peu plus tôt dans la journée. Je soupirais d’avance en sachant pertinemment qu’elles ne me lâcheraient surement pas la grappe avec ça avant un bon moment, ce qui ne rajouterais qu’à ma hâte de sortir de ce maudit édifice. Légèrement déçu, moi aussi, je répondais à mon amie.

« Tu as raisons, j’aimerais éviter au maximum qu’on me remarque. Toi encore, ça van tu seras tranquille, mais moi je vais devoir supporter les infirmières et leurs questions pendant encore quelques temps, donc si je peux y échapper un peu plus sans qu’elles ne me remarquent, je suis preneur ! » Dis-je sur un ton amusé, avant de me lever en sa compagnie.

J’appréciais de pouvoir faire ces quelques pas supplémentaires avec elle. L’hôpital était loin d’être mon fort et, même si je savais que je ne m’y attarderais pas, j’avais tout de même hâte de pouvoir reprendre ma liberté. Durant cette après-midi, Akane m’avait un peu fait oublier ce que c’était d’être bloqué dans une chambre en tant que convalescent, et ça m’avait indéniablement fait le plus grand bien. Nous sortîmes donc du centre pokémon dans lequel nous nous étions réfugiés, constatant que le soleil laissait peu à peu sa place dans le ciel à quelques nuages grisonnants. Pas de regrets, donc, car nous n’aurions pas vraiment pu continuer notre promenade s’il s’était mis à pleuvoir. Sur le chemin, je reportais mon attention sur mon amie.

« En tout cas, merci pour la journée. Je commençais à en avoir marre de les entendre parler de mon état comme si c’était grave, alors que je vais parfaitement bien ! Normalement, je devrais être sorti dans quelques jours, et je dois bien avouer que l’aventure me manque. » Dis-je, sur un ton nostalgique, levant les yeux et les plongeant dans les nuages



© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Akane Wise
Région d'origine : Mhyone
Expérience : 1081
Jeu 7 Déc 2017 - 11:46
Akane Wise
Le calme après la tempêteft. Alexandre

La jeune femme accompagnait donc son ami jusqu’à l’hôpital, partageant encore un bout de chemin avec lui. L’après-midi avait filer à une vitesse folle en sa présence, le ciel commençait déjà à s’assombrir. Probablement qu’il allait pleuvoir sous peu mais l’hôpital n’était plus très loin.

- En tout cas, merci pour la journée. Je commençais à en avoir marre de les entendre parler de mon état comme si c’était grave, alors que je vais parfaitement bien ! Normalement, je devrais être sorti dans quelques jours, et je dois bien avouer que l’aventure me manque.

Akane sourit. Effectivement, elle fut soulagée en voyant qu’Alexandre n’allait pas aussi mal qu’elle le pensait. L’évènement d’Anima était désormais bien enfoui dans ses souvenirs, même s’il ne s’était déroulé qu’il y avait quelques jours. Connaissant le tempérament fonceur du spécialiste sol, la rouquine ne fut pas surprise d’entendre que l’appel de l’aventure le tiraillait.

- Ça se comprend,  dit-elle. Même si j’ai la chance de ne pas être clouée au lit, j’ai aussi envie de partir de cette ville.

Ils continuèrent ainsi jusqu’à la chambre d’hôpital d’Alexandre. Heureusement, le personnel médical n’attendait pas son patient, les deux jeunes gens pouvaient donc rentrer sans se soucier des infirmières un peu trop envahissantes. Une fois à l’intérieur, Akane enleva enfin sa perruque pour dévoiler sa flamboyante chevelure. Elle ne prit néanmoins pas le temps de remettre ses vêtements habituels, se contentant de rassembler ses affaires. La jeune femme parut hésiter un instant, se demandant comment réagir avant de partir.

- J’espère qu’on se reverra bientôt, sourit-elle.

De manière spontanée, Akane se rapprocha de son ami pour l’enlacer. L’étreinte fut brève, la rouquine entendait des bruits de pas dans le couloir. De peur qu’il s’agisse d’une infirmière, elle se décrocha puis rejoignit Mitochondrie qui l’attendait. La jeune femme fit un signe de la main avant de soudainement disparaitre avec son Pokémon.

© CRIMSON DAY


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alexandre Diame
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 3867
Jeu 7 Déc 2017 - 12:11
Alexandre Diame
Le calme après la tempête




Le trajet retour se fit légèrement en silence. Mais pas ce silence gêné de deux personnes qui voudraient parler sans n’avoir rien à dire, c’était simplement que nous profitions, sans avoir besoin de discuter, des derniers instants que nous passions en la compagnie de l’autre. La journée arrivait à sa fin, et, pourtant, j’avais eu l’impression que le temps avait filé comme un éclair. Peut être simplement grâce à l’aide de l’air frais et de la sensation de liberté que m’avais procuré ma sortie en compagnie d’une amie qui m’était chère et qui paraissait, comme moi, particulièrement avoir le gout de l’aventure.

Nous arrivâmes rapidement à notre destination, peut être trop. Les couloirs étaient peu arpentés, et rejoindre ma chambre ne fut pas le moins du monde un problème. Bien aidés par les déguisements, nous n’attirions pas un seul instant l’attention des personnes que nous croisions, qui ne voyaient en nous que deux dresseurs lambda venus visiter des proches. Etre camouflé aux yeux des Mhyonais trop curieux m’allait parfaitement, et cette balade, classique, mais agréable, m’avait fait le plus grand bien. Alors qu’Akane récupérait tranquillement ses affaires, ne retrouvant que sa chevelure rousse d’origine, j’ôtais moi aussi une partie de mon déguisement, afin de vérifier que les bandages sur mon torse n’avaient pas été abîmés. Et ce n’était pas le cas, à mon grand soulagement, ne voulant pas de sitôt refaire venir les infirmières, sachant pertinemment de quoi elles allaient me parler.

Après une seconde d’hésitation que nous semblions partager pour nos au revoir, la jeune femme prit l’initiative d’une étreinte que je lui rendais. Elle ne dura que quelques secondes, puis la rouquine s’échappa en douceur, disparaissant avec Mitochondrie non sans un dernier signe de la main. Je lui souriais avant de la voir disparaitre, certain que nos routes se recroiseraient bien plus vite que nous ne pouvions l’escompter. Après tout, nous avions chacun notre voie, mais Mhyone était une petite région, et le hasard avait parfois tendance à bien faire les choses.



© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Nox Illum-
Sauter vers: